Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Arrivée discrète...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Lun 14 Déc - 19:09

Litchi et Ryuichi arrivent de Porto Kilika

Ryuichi
La réponse positive de la jeune femme lorsque Ryuichi lui propose de faire un cadeau au groupe entraîne la joie de tous et l'idée de Litchi n'est pas mauvaise, simplement elle ne sait pas vraiment pour les sphères, personne ne peut lui en vouloir. Tekko prend les devants en lui expliquant et lui montrant l'appareil photo. Suite à cela, le groupe ne tarde pas à se mettre en position après avoir confié l'appareil à un habitant de Kilika qui les prends tous ensemble en photo, puis le grand baraqué va prendre le téléphone de l'ex Invokeuse pour prendre tout le monde en photo pour qu'elle voit leur visage quand elle recevra un de leurs appels. Même le barman n'y échappe pas, bien qu'il n'a pas essayé de s'esquiver à cela, voyant que la chose avait quelque chose de très "touchant" pour Litchi qui remercia Tekko pour son geste.

Au final, tout le monde se retrouve près de l'aéronef qui est déployé par la jeune femme qui est la première à faire des "au revoir" au groupe, les prenant chacun dans ses bras l'un après l'autre avant de laisser la place à son partenaire de mission. Ce dernier fume tranquillement la fin de sa cigarette et à travers ses lunettes de soleils du jour, on peut clairement voir son regard vu que le carreau est rouge clair. Une poignée de main et un tapotement sur l'épaule pour les deux hommes, un léger câlin pour Rina qui s'agrippe un peu à lui sans faiblir pour autant. Il ne leur dit pas un mot parce qu'ils savent tous qu'il ne dit plus "Au revoir" à des personnes qui lui sont proches, il ne souhaite plus le faire suite à des événements dans son passé.

Lorsqu'il monte dans l'aéronef et qu'il est se prépare pour décoller, Litchi vient gentiment lui demander s'il va bien et s'il est sur de vouloir partir aujourd'hui. Délicate attention à laquelle il va répondre en tournant un peu la tête vers elle, tout en décollant l'aéronef du sol:

« Nous attarder ici n'apportera rien, nous les reverrons probablement bientôt. Ils se chargent de nos "doubles" et de nous tenir informés, ça va aller. Désolé de ne pas te proposer de rester plus longtemps, mais je pense qu'avant d'aller voir les prochains monstres à capturer, une pause à Luca d'un ou deux jours est envisagé, n'est ce pas? Je t'ai promis d'aller voir un match de blitzball d'ailleurs, j'aime tenir mes promesses. »

Il lui sourit et se concentre pour faire tourner l'aéronef et partir en direction de Luca. En bateau, ça pouvait durer presque un jour, environ 24h quoi, mais pas en aéronef, deux, voir trois heures maximum, avec un appareil de ce genre devront suffire, sachant que le jeune homme appuie sur le champignon sans trop se prendre la tête en général. Ryuichi laisse Litchi regagner sa place tranquille et lui laisse profiter du voyage pour admirer le paysage, le ciel est dégagé et il y a de belles choses à voir, surtout depuis que plus personne n'a peur de prendre la mer. On peut apercevoir de nombreux bateaux de commerce qui vont d'une île à l'autre, et l'horizon qui affiche lentement Luca et son stade de Blitzball. L'endroit pour se poser est assez facilement défini car Yevon autorise certains appareils volants à se poser à un endroit assez caché de la ville et seulement si ce sont des appareils "reconnus" par l'Eglise.

En arrivant, le beau blond descend en premier pour proposer son aide à la jeune femme pour descendre plus facilement, tout comme il l'avait fait à Kilika. Une fois tout le monde descendu et que l'aéronef est rangé dans l'orbe, Ryuichi saisit son téléphone pour prévenir qu'ils sont bien arrivés, pour que toute la suite de l'opération qui les couvre se passe pour le mieux, puis tend son bras par réflèxe à Litchi. En cinq minutes de marche à peine, les voilà au coeur de Luca non loin du grand cristal au centre de la ville, c'est à ce moment que le barman se tourne vers sa partenaire pour lui demander:

« Maintenant que nous sommes là, que veux-tu faire à présent? Je n'ai rien de spécial à faire ici donc tu peux choisir notre programme. Je sais que cette ville est plus importante que les autres pour toi, autant que tu fasses ce que tu veux y faire. »

L'homme aux lunettes de soleil sourit légèrement et frotte un peu le dos de l'ex Invokeuse pour lui faire savoir qu'il est là et qu'il l'accompagnera, ou non, là où elle souhaite aller, il ne fera rien qui sera contraire à ce qu'elle désire. Il la regarde fixement en attendant de savoir ce qu'elle veut faire, se demandant aussi ce qu'elle va choisir de faire en premier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Lun 14 Déc - 22:41

LitchiQuitter Kilika avait été difficile, mais Litchi était tout de même heureuse d'avoir rencontré ces gens.. elle réalisait seulement maintenant que cette nouvelle quête pourrait peut être lui permettre de rencontrer encore d'autres personnes. Alors qu'ils décollaient, elle gardait les yeux rivés sur Rina et les autres, agitant la main pour leur dire au revoir, une petite larme au coin de l'œil. Ils allaient lui manquer. Mais oui, ils avaient une mission aussi, elle avait oublié cette histoire de doubles, qui devaient se faire passer pour eux aux yeux de la Néo ShinRa...

«Est-ce que... ça ne va pas être dangereux pour eux? Si l'organisation se rend compte qu'on les a trompés...» accepteraient-ils encore qu'elle essaie de ramener les Sœurs Magus? D'un autre côté, après avoir ressenti l'aura d'Ifrit à Kilika, elle n'était plus très sûre que cette histoire de "fabrication" soit une bonne idée. Peut être qu'il existait une autre manière de ramener les Priants, sans passer forcément par des pratiques aussi barbares...

Elle préférait ne pas dire à haute voix le fond de ses pensées pour le moment, et préféra sortir son téléphone pour regarder les photos que Tekko avait prises pour elle. Elle eut un sourire amusé en voyant la tête que le colosse faisait lui-même sur la photo, le pitre évidemment... et elle trouvait Rina particulièrement belle sur la sienne! Quant à Ryuichi, il paraissait... lui-même. Toujours aussi difficile à cerner, était-il heureux lorsque Tekko l'avait photographié? C'était comme s'il avait accepté juste pour faire plaisir, sans pour autant que ça lui plaise lui-même... mais en même temps il ne paraissait pas vraiment se forcer. Une énigme à lui seul.

Elle referma son téléphone et le rangea, la ville de Luca n'était pas très loin à vol d'oiseau, c'était plus long par bateau évidemment... Ryuichi voulait passer plusieurs jours sur place, il est vrai qu'il lui avait promis de voir un match

«Le plus drôle, c'est que je n'ai jamais soutenu les Luca Goers... Je préférais les Gullwings... ils jouent toujours?» hélas non, ça devait faire plus d'un siècle que cette équipe ne jouait plus. Il y avait bien d'autres petites équipes à Luca, mais les Luca Goers demeuraient l'équipe favorite de la ville!

Lorsqu'ils atterrirent, Ryiuchi lui tendit le bras, et cette fois-ci, elle vint le prendre, sans savoir pourquoi. Mais pas pour très longtemps, juste quelques pas avant qu'elle ne s'avance plus vite que lui pour regarder la ville... c'était étrange de voir à quel point elle avait changé, et pourtant elle reconnaissait tout en même temps...

«Est-ce que.... vu que les sphères fonctionnent toujours, est-ce que l'auditorium est toujours là?» cela pourrait lui permettre de revoir quelques événements du passé et peut être voir un peu mieux l'évolution de la ville?

Elle pivota sur elle-même, levant les yeux au ciel pour voir les nombreuses montgolfières qui annonçaient les prochains événements.. matchs, concerts, cette ville était toujours aussi gaie et animée!
Après avoir repris ses esprits, elle ramena sa main à sa gorge

«J'ai... j'ai un peu soif... si on allait boire quelque part? Et puis... j'aimerais aller à ma maison...» même si elle savait déjà que ce seraient d'autres personnes qui y vivraient, elle voulait la revoir... ça lui ferait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Sam 19 Déc - 11:04


Ryuichi
Ryuichi n'avait pas osé répondre dans l'aéronef concernant l'équipe de blitzball préféré de la jeune femme car il n'a aucune idée de qui elle peut être vu que son nom ne figure plus dans les livres de blitzball depuis bien des décennies. En menant quelques recherches, il pourra découvrir ce qu'elle est devenue avec le temps, mais ce n'est pas vraiment le moment de lui annoncer cela, autant lui laisser le temps de voir la "nouvelle" Luca d'elle même, ça peut l'aider à comprendre certaines choses d'elle même.

Après être descendu de l'aéronef et de l'avoir rangé, le jeune homme est agréablement surpris de voir que sa partenaire se refuse de moins en moins à venir s'attacher à son bras pour marcher, bien qu'il ne s'agit là que d'un signe de galanterie. C'est ce genre de légers changements qui prouvent qu'ils se font un peu plus confiance au fur et à mesure que le temps passe, bien que tout cela reste encore assez fragile. Elle finit par le lâcher pour avancer un peu plus vite et voir la ville de ses propres yeux, ça devait lui faire un choc de voir ce que le temps a pu faire au fur et à mesure. Litchi lui demande si l'auditorium fonctionne toujours, ce à quoi Ryuichi hoche simplement la tête en disant:

« Tu pourras y trouver tout ce que la ville de Luca a pu récupéré ces dernières années, je ne sais pas si ça peut t'aider, mais il parait qu'ils ont des archives qui datent parfois de plusieurs centenaires, espérons que tu puisses trouver ton bonheur! »

Le beau blond affiche un léger sourire en signe d'espoir pour la jeune femme qui doit se sentir perdu dans sa "ville natale" qui a tellement évolué depuis l'époque où elle y a vécu. L'ex invokeuse va très probablement avoir besoin de temps pour visiter la ville, c'est aussi pour cette raison que son partenaire a demandé à ses alliés de leur laisser un peu de temps pour visiter le coin, il souhaite avant tout l'aider pour qu'elle puisse apprendre à vivre dans "ce" monde. Elle va devoir traverser bien des épreuves pour s'y adapter, c'est d'ailleurs ce qu'elle compte faire puisqu'elle fait la demande d'aller voir son ancienne maison. On peut au moins avouer qu'elle préfère se confronter au plus dur dès à présent, mais est-ce vraiment une bonne chose que de le faire dès maintenant? Ryuichi en doute, cependant, il ne peut pas juger ses choix alors il va l'accompagner pour la soutenir. Il s'approche d'elle pour lui poser la main sur l'épaule avant de dire en la regardant dans les yeux:

« Occupons d'aller chercher des boissons, on va voir pour trouver ta maison sur une carte en attendant que tout cela soit prêt, d'accord? »

A ce moment précis, le jeune homme laisse glisser sa main doucement dans le dos de l'ex Invokeuse pour lui frotter un peu entre les omoplates, un peu comme pour lui dire que tout va bien se passer et aussi qu'il est là pour elle. C'est bien évident que son comportement à Porto Kilika et au temple a probablement dû la troubler, personne ne réussit à réellement le comprendre de toute façon, mais il va faire son possible pour se montrer bienveillant envers elle.
De nombreux mètres plus loin, ils trouvent un petit stand qui vend des boissons ainsi que des ballons de toute forme, le gentleman s'avance pour attirer l'attention du vendeur et ne laisse d'autre chose à la demoiselle que se faire offrir ce rafraichissement, celui de son choix bien évidemment. Pour le blond aux lunettes de soleil, ça sera une bonne canette de Mog-psi, au délicieux goût non sucré car il préfère éviter de consommer du sucre là où ce n'est pas nécessaire. Une fois que Litchi a fait son choix elle aussi, il lui tend la main, mais uniquement la main cette fois-ci en lui souriant.

« En route pour ta maison, je reste à tes côtés pour te soutenir, que tu le veuilles ou non! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Sam 19 Déc - 18:44

LitchiSi l'auditorium était encore debout, alors effectivement, il y avait des chances pour qu'elle puisse revoir des événements familiers. Serrant ses mains l'une contre l'autre, la jeune femme ne savait pas si elle devait en être heureuse ou triste. Elle ne savait pas encore si elle pourrait supporter de voir certaines images... chimères, Sin, invokeurs qu'elle aurait connus... elle ne savait pas vraiment, mais elle savait qu'elle devait quand même aller voir par elle-même. Plus tard.

Pour le moment, Ryuichi voulait l'entraîner quelque part où elle pourrait boire quelque chose. Elle approuva, le trajet lui avait donné soif. Mais elle se tourna vers lui lorsqu'il parla de carte

«Je n'ai pas besoin de carte... j'ai vu la ville d'en haut, les rues n'ont pas l'air d'avoir beaucoup changé... vous.. tu sais pour moi, c'est un peu comme si j'avais quitté Luca il y a moins d'un an...» elle lui sourit tristement, il est vrai que pour beaucoup de gens, c'était comme si sa mémoire avait continué de tourner dans le vide pendant les siècles de sa mort, mais il n'en était rien. Sa vie d'avant était aussi nette dans sa mémoire que s'il ne s'était écoulé que quelques mois... elle s'approcha du stand pour prendre un granité aux fruits, elle appréciait la chaleur de Luca et ses boissons fraîches, une grosse paille pour la glace pillée, elle la porta à sa bouche et sourit

«Certaines choses ne changent pas malgré les siècles...» dit-elle avant de se tourner vers Ryuichi, il avait pris un soda, elle pencha la tête sur le côté, ça par contre, elle ne connaissait pas «Mog-psi? Qu'est-ce que c'est? Est-ce que je peux goûter?» cette marque n'existait pas il y a quelques siècles, mais elle ne savait pas s'il lui proposerait de boire directement à sa canette, elle trouvait cela inconvenant aussi elle demanda au vendeur de lui fournir une paille qu'elle mit dans la canette et put ainsi en boire une gorgée.. elle grimaça légèrement en se pinçant le nez

«Ouh, ça pique... je me rends compte qu'en fait, j'en ai déjà bu à Bevelle, mais je ne savais pas que ça s'appelait ainsi...» enfin, elle en avait bu depuis sa résurrection...

Ils pouvaient se rendre à sa maison désormais. Elle prit une profonde inspiration lorsqu'il posa sa main sur son épaule, l'estomac légèrement noué. Mais elle s'avança rapidement dans les différentes rues, comme elle le pensait, en soit, la ville n'avait pas changé au niveau des zones intérieures... seul le bord de mer est différent et il n'y avait plus le port aux environs de la route de Mi'ihen.

À gauche, à droite, elle finit par débarquer devant une petite maison au toit jaune. Elle était soigneusement entretenue, le jardin avait un oranger qui était immense! Elle eut la larme aux yeux en le regardant

«Ma mère avait planté cet oranger à ma naissance...» elle montra depuis la barrière, une gravure sur l'arbre, au milieu du tronc... la lettre L... inutile pour elle de préciser d'où ça venait... elle regarda le reste, seul cet arbre lui était familier. Les plantes avaient changé, la peinture de la maison, les volets, et surement l'intérieur.

Une femme sortit, s'avançant doucement en leur lançant un regard un peu méfiant

«Hum... bonjour? Je peux vous aider?» Litchi la regarda, et eut un air un peu triste. Évidemment, elle avait espéré... elle ne savait pas quoi. Elle était fille unique, n'avait jamais eu d'enfant, peu probable que ses parents aient eu un autre enfant après elle... impossible donc qu'il y ait le moindre lien entre sa famille et les habitants de cette maison. Cette femme était aussi blonde que les parents de Litchi étaient bruns. Malgré tout, elle sourit doucement et s'inclina respectueusement

«Je vous prie de nous excuser, Madame. Je... je suis sortie de l'Au-Delà il y a quelques mois et je...» la femme blêmit alors, ramenant une main devant sa bouche d'un air désolé avant de se retourner pour regarder la maison
«Et vous... vous avez vécu ici... avant?»
«Oui. C'est mon père qui a planté cet arbre...»
dit-elle en montrant l'oranger
«Mais... les anciens propriétaires m'ont dit qu'il avait plus de cinq cents ans... vous...»
«Oui, je suis morte il y a aussi longtemps...»


La femme parut émue, ne sachant pas vraiment quoi dire, et surtout visiblement, elle semblait craintive, elle se tortillait un peu les doigts
«Je... cela fait maintenant dix ans que je vis là, ma fille a trois ans et...» Litchi commença à comprendre et secoua rapidement les mains
«Oh! Ne vous en faites pas, je ne suis pas ici pour récupérer la maison! Elle... elle n'a jamais été à moi, c'était celle de mes parents. Après ma mort, ils l'ont surement vendue, donc même aujourd'hui, elle ne me revient pas...» la femme rougit, mais ne put s'empêcher d'être soulagée «je voulais juste la revoir... nous devons y aller de toute manière...»

Elle s'inclina et se dépêcha de partir, elle n'avait jamais voulu mettre cette femme mal à l'aise en venant ici. Une larme coula malgré tout le long de sa joue, elle était contente d'avoir revu cette maison... mais elle ne reviendrait probablement jamais la voir.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Ven 25 Déc - 11:47



Au beau milieu de la conversation, se moquant bien de qui disait quoi ou qui faisait quoi, un petit mog apparut de nulle part et se précipita devant Litchi et Ryuichi... le temps semblait s'être arrêté, les gens autour d'eux se retrouvaient figés et ne semblaient pas se rendre compte de ce qu'il se passait et le petit mog tendit alors deux petits cadeaux aux jeunes gens

«Joyeux Noël! Coubo!»

Il leur remit les cadeaux et pouf! Il disparut! Le temps reprenait son cours, qu'est-ce que c'était que ça?

===================

Le Mog de Noël vous offre un petit cadeau!

Litchi reçoit une visiosphère qui la montre au Temple de Djose avec Griam et Omana (cadeau de Ryuichi)
Ryuichi reçoit une paire de lunettes capable d'analyser les forces et faiblesses des monstres, la monture est rouge foncée et les verres également légèrement teinté de rouge (cadeau de Litchi)

Joyeux Noël!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Crystal.
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Lun 11 Jan - 17:13

Spoiler:
 

Enfin … Enfin ils l’avaient retrouvé ! Ce Ryuichi qui s’était bien joué de la Néo-Shinra. Difficile de le trouver avec cet Invokeur parmi toute la foule qu’on trouvait à Luca … Mais finalement, alors que Litchi et lui quittaient les lieux – autrefois la maison de la jeune femme – ils furent interceptés par une troupe de soldats de la Néo-Shinra. Pas très discret dans une ville aussi animée que Luca, mais soit. Arrêter un criminel, ce sera nocif pour lui et non pour eux, n’est-ce pas ? A peine le duo eut-il le temps de remarquer la présence des soldats que deux d’entre eux étaient passés derrière le jeune homme pour l’arrêter. Et l’empêcher de fuir.

- Ryuichi, vous êtes en état d’arrestation pour trahison.

Rien de plus. Pour le moment. Le chef de la brigade se tourna toutefois vers Litchi alors que son camarade se faisait entraîner par les soldats.

- Navré de cette intervention, dame Litchi. Nous ne pouvions pas vous laisser plus longtemps entre les mains de ce scélérat. Veuillez nous suivre, s’il vous plaît. Nous allons vous attribuer un nouveau garde du corps qui sera bien plus digne de confiance et ne vous entraînera pas dans les problèmes.

Il attendit qu’elle veuille bien daigner les suivre, il n’avait pas trop envie d’employer la force contre elle et de la contraindre à les suivre … mais il fallait vraiment qu’elle vienne.
Le groupe se rendit jusqu’au port afin d’emprunter le navire qu’ils avaient utilisé pour venir. Une bonne journée en mer les attendait pour retourner à Bevelle, aussi Ryuichi fut enfermé illico dans l’une des cabines du bateau. Maintenant seuls et loin de la foule, le capitaine pouvait dire sa façon de penser :

- Tu as vraiment cru que nous n’allions rien remarquer ? Dommage, ton petit manège n’a pas fonctionné … la prochaine fois, choisis mieux tes complices.

Mais c’était grâce à eux qu’ils avaient compris que Litchi n’avait rien à voir avec cette histoire et qu’elle s’était faite manipulée. Du moins, c’est comme ca qu’ils le voyaient à la Néo-Shinra. Enfin. « La prochaine fois ». Pas sûr qu’il y ait une prochaine fois vu ce qu’il risquait de prendre une fois de retour au QG. De retour vers Litchi, le soldat la salua.

- J’imagine que cela doit vous bouleverser. Profitez de la traversée en mer pour vous reposer. Mais désolé, pour votre propre bien, je ne vous autorise pas à aller lui parler.

Disons qu’elle se ferait peut-être du mal … ou alors qui sait ce que Ryuichi serait encore capable de lui raconter pour la manipuler.

Litchi est envoyée à Bevelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal.
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Mer 3 Aoû - 22:30

Spoiler:
 


Litchi gagne 100 gils !

Direction : Bevelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fran
Sagesse boisée

Sagesse boisée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Ven 20 Juil - 21:58

Dans le ciel d’Ivalice, un vaisseau tanguait dangereusement vers l’eau. A l’intérieur, un duo d’aventurier en perdait son contrôle à cause d’un vol de pierre luisante. C’était celui de ce fameux duo que tout le monde connaissait presque. Fran et Batlhier. On se souvenait plus de l’homme pour son charisme et sa conversation.

On retenait surtout les oreilles de la jeune femme Viéra. Elle était belle. Une beauté froide. Elle ne parlait pas pour ne rien dire, perdait très rarement ses moyens. Mais aujourd’hui elle ne pouvait plus. Cette puissance, ces ondes qui émanaient de la pierre l’atteignaient en plein cœur, il battait beaucoup plus vite. Ses poumons étaient surchargés et elle avait du mal à respirer. Fran haletait et ses yeux ne percevaient plus qu’un objectif. Balancer cette pierre en dehors du vaisseau.

Néanmoins en se levant, elle se cogna violemment la tête sur un rebord du vaisseau et s’effondra. Fran perdit connaissance lorsqu’elle entendit le vaisseau exploser. C’était donc la fin ? Comme ça ? Ils n’avaient pas eu une mort digne. Fran, elle, s’en préoccupait peu. Mais pour Balthier, elle trouvait qu’il avait encore tant de choses à accomplir. Sa vie de famille n’avait pas été rose et la jeune femme aurait tant voulu qu’il se rattrape encore et se démarque de son père.

Pendant qu’elle errait ainsi dans les limbes, la Viéra ne s’aperçut pas tout de suite qu’elle était apparue sur un sol bien étrange. Fran ouvrit les yeux doucement. Elle était à la maison ? La jungle de Golmore ? Non, les bruits ne lui étaient pas familiers même si elle avait été rejetée de sa mère, de ses sœurs, de la forêt... . Elle se leva et constata que des gens se trouvaient à ses côtés, impressionnés par sa grande taille. Ainsi que ses oreilles. Ils avaient l’air pacifique et singulier. Fran les regarda et puis observa les alentours.

Elle était ailleurs. Pas sur Ivalice. Et surtout vivante. Les habitants de cette terre lui expliquèrent où elle se trouvait. A Guadosalam sur Spira. C’étaient donc des Guados. Ils lui informèrent aussi que plusieurs mondes avaient fusionnés et qu’ils se nommaient en un tout : Héméra. Fran les écoutaient, sans dire mot. Elle voyait bien que cela les déconcertaient mais ils continuèrent malgré tout. On lui conseilla d’aller à Luca. La jeune femme prit une carte qu’on lui tendit. Cette langue lui était inconnue. Fran n’eut cependant pas de mal à se repérer. Après tout, elle était presque experte en déchiffrage et une carte était facile. Elle hocha la tête en signe de compréhension et adressa un seul et unique mot aux Guados.

« Merci »


C’est donc ainsi que la Viéra s’aventura seule, sans demander de l’aide jusque Luca. Si elle prit la bonne direction, c’est qu’elle avait un bon sens de l’orientation couplé à une observation précise de la faune. Ils étaient attirés par l’eau et elle se doutait qu’elle allait devoir prendre un moyen de transport. Elle rencontra des humains. C’était sensiblement la même organisation que sur Ivalice. Les humains cohabitaient avec d’autres races. Elle rencontra ces fameux Hyppelo. La Viéra continua ainsi son chemin dans le silence, à l’écoute de la faune, de la flore pour se nourrir.

Loin était le temps pour elle où elle ne mangeait plus d’animaux. De temps en temps, cela lui plaisait mais elle ne le faisait que lorsqu’elle en avait besoin. La route lui prit un jour entier, habituée aux grandes marches. Elle avait encore de quoi payer un repas, une auberge pour au moins se rafraîchir. Et Fran était arrivée enfin à Luca. Cette ville était animée. Cela lui rappelait Dalmasca. Elle entra au hasard dans une auberge.

« Une chambre s’il vous plait »

Fran préférait rester polie, elle ne connaissait pas ce monde après tout. Elle s’installa après une fois les clés en sa possession pour étudier la carte qu’on lui avait donnée. Celle de Spira n’était pas bien compliquée. Celle d’Héméra était un peu plus complexe. La belle blanche espérait pouvoir trouver Balthier dans ces mondes. Peut-être lui aussi aurait-il eu la grâce qu’on lui avait donnée. Fran savait qu’elle était revenue à la vie mais cela ne lui avait fait ni chaud ni froid. Elle voulait savoir si son ami était sur ce monde aussi et s’il fallait qu’elle parcoure cette terre entière elle le ferait.

Elle avait entendu parler de cristaux, d’orbes, de chimères. Fran se disait que si elle acquérait des chimères comme sur son monde, elle trouverait peut-être son ami. Elle allait donc se mettre en quête de ces divinités. Si tant est qu’on pouvait les contrôler. Elle n’en savait pas plus. La Viéra se déshabilla ensuite, faisant couler la douche mise à sa disposition. L’eau chaude perlait sur sa peau et de la fumée se dégageait de la pièce. Fran se frotta le corps avec une mousse aux fleurs d’hibiscus. Cela sentait assez bon, même si elle avait l’impression de sentir comme une infusion de cette fleur. Une fois propre, séchée et habillée, la belle blanche se mit à la terrasse du café de l’auberge et savoura un thé glacé ainsi qu’un bon verre de scotch. Elle regardait le journal de Luca ainsi que la carte même si elle ne comprenait pas vraiment. Qui sait, elle pourrait peut-être assimiler quelques mots, caractères qui ressemblaient à une langue qu’elle avait apprise ?

Cependant, le calme auquel elle profitait avec son scotch se rompit bien vite. Il y avait un match de Blitzball qui se déroulait et les supporters regardaient ledit match sur un écran dehors. Fran but d'une traite ses boissons et décida d'aller voir l'écran. Puis se dirigea vers le stade, curieuse d'assister à ce sport. Fran malgré son apparence peu commune se fit discrète et constata dans la présentation des joueurs qu'une personne possédait un bien joli bijou. Sans doute n'allait-elle pas mettre ce bracelet en rubis pour jouer dans l'eau. Fran nota dans quelle équipe elle jouait et s'infiltra dans le couloir des vestiaires. Il y avait bien sûr un garde. Mais la Viéra, expérimentée dans l'infiltration, se cacha dans l'ombre et décida provoquer un énorme fracas. Cela fonctionna tout de suite, le garde se pressa pour aller voir ce qu'il s'y passait. Fran en profita pour se glisser dans les vestiaires. Malheureusement, ses plans n'allaient pas se passer comme prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kweche Quilon
Aventurier bedonnant

Aventurier bedonnant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Jeu 2 Aoû - 19:47

Fran

QUILON
Kweche


Un œil après l’autre, Kweche s’éveilla lentement dans sa cabine. Un décor dénué de charme, comprenant simplement un pauvre lit inadapté au poids et à la corpulence d’un Kwe ainsi qu’un hublot au travers duquel notre exploratrice n’avait observé que le bleu de l’océan ces deux dernières semaines. Peut-être était ce le réveil difficile qui lui donnait cette impression, mais elle aurait juré avoir entendu un homme crier. À son rythme, elle sortit des draps, ramassa ses vêtements trainants sur le sol et s’habilla sans cesse de lutter contre l’envie irrépressible de se recoucher ; la mer était calme en cette matinée, l’idéal pour être bercé par les vagues. Un autre hurlement, pour le coup bien réel, retentit depuis le pont du bateau. La voix était rouillée mais portait loin, c’était celle du capitaine, reconnaissable entre mille.

-Terre en vue. Nous arriverons à Luca sous peu, préparez vos affaires, vérifiez que vous n’avez rien oublié sur mon navire et magnez-vous le troufion !

Extatique en entendant cela, Kweche fut prête en moins de temps qu’il en fallait pour dire Kwe puis gagna la proue. Avec son air d’enfant qui découvrait le monde, elle se mit à fixer l’horizon jusqu’à trouver la fameuse Luca du regard et ne la lâcha plus ; inconsciemment, peut-être pensait-elle que le bateau arriverait plus rapidement ainsi. Quelles découvertes pouvaient bien l’attendre là-bas ? La pauvre ne tenait plus sur place, impatiente de découvrir tant de nouvelles choses. Son cerveau se concentrait uniquement sur l’instant présent. Tout ce qu’elle avait apprit sur ce monde durant son voyage était déjà oublié. À vrai-dire, le simple mot "Spira" ne lui évoquait rien.

Finalement après quelques heures – qui parurent être les plus interminables de sa longue vie – la bateau accosta enfin. Kweche fut la première à sauter du ponton pour gagner la terre ferme. À peine arrivée et déjà confrontée à un choix difficile, la Kwe dut choisir une direction. Sur sa gauche se dressait une énorme et improbable structure – « C’est un palais ? » questionna-t-elle à haute voix sans obtenir de réponse – tandis que sa droite menait vers la ville. L’étrange bâtiment piquait au vif l’étrangère, son architecture ne ressemblait à rien de ce qu’elle connaissait. Quand à cette immense sphère translucide qui dépassait, elle l’intriguait au plus haut point. La Kwe avança d’un pas dans sa direction, quand des bruits provenant de derrière elle l’interpellèrent.

-Haha, prends ça looser, combo J, qu’est-ce que tu vas faire maintenant ?
-Ouai c’est ça, fais le malin tu vas voir ! Laisses-moi réfléchir au lieu de l’ouvrir, avec mon prochain coup je vais gagner tous tes jetons.
-Montre lui, explose le ce bouffon !


Bien malgré elle, la Kwe surprit cette étrange conversation entre plusieurs enfants humains. Un petit groupe entassé dans un coin du chemin, tous debout excepté deux assis au centre en se faisant face. Les autres les encourageaient (ou les rabaissaient). Elle s’approcha calmement de la réunion improvisée et comprit leur excitation : ils s’affrontaient dans un curieux jeu impliquant sphères, jetons et surtout beaucoup trop de nombres. Elle se pencha pour mieux observer la partie.

-Vous jouez à quoi, Miam ? Ça a l’air marrant, comment ça marche ? Je suis plutôt bonne à ce genre de truc, une fois j’ai gagné une compétition régionale de Tetra Master !

Les bruits cessèrent soudain. On n’entendit plus que les pas des passants autour d’eux. Ils se tournèrent dans la direction de la mystérieuse voix et leurs petits yeux s’écarquillèrent soudain. Leurs corps immobiles donnaient l’impression qu’ils s’étaient pétrifiés. Le teint hâlé et les joues roses de ses enfants avaient disparus pour laisser place à des visages pâles. L’anecdote de la Kwe, qui les dominait de toute sa hauteur, devait avoir fait mouche pour provoquer pareil silence.

-Un-un UN MONSTRE !! Fuyez les gars !!!

À ce signal, tous décampèrent dans des directions opposées. Les deux joueurs au centre remballèrent leurs matériels en vitesse et firent de même. Kweche ne sut trop comment réagir face à cela. Intriguée, elle les observa déguerpir avant de se questionner sur ce fameux monstre. Elle avait beau tourner et retourner, pas la moindre trace de créature démoniaque. Ses instincts d’aventuriers pouvaient-ils avoir rouillé au point de ne plus détecter le danger environnant ? Kweche reprit sa route un peu déçue de ne pas avoir joué. Mais elle oublia vite et passa à autre chose.

Ne se souvenant même plus de son premier choix, elle se dirigea vers le centre ville. Rues bondées, magasins en tous genres et ambiance festive pimentaient sa visite, donnant à Luca un cachet tout particulier. Malgré la foule, les gens semblaient avoir tendance à laisser de la place à Kweche. Décidément l’amabilité de ces humains ne cessait de la surprendre. Tous les vingt mètres, une pause s’imposait pour aller baver derrière les vitrines des restaurants – pas question ici de gourmandise, simplement son estomac criait famine. Le saumon au beurre d’épices, accompagné de riz et d’une purée de légumes d’un des clients lui donna envie de rentrer par effraction dans l’établissement rien que pour goûter le plat. Elle n’en fit rien bien entendu. La cuisine locale incluait beaucoup de poissons, un des nombreux charmes des villes portuaires.

Au bout d’un moment, les gens se mirent à tous suivre une direction bien précise. La Kwe curieuse rejoignit le mouvement, qui l’entraina jusqu’à l’étrange structure qu’elle avait aperçu en arrivant. Une pièce de théâtre devait avoir lieu là-bas, c’était son hypothèse la plus plausible. Tout le monde s’agglutinait devant l’entrée. En tout cas, l’impatiente et la bonne humeur de la population étaient contagieuses et bientôt Kweche fut gonflée à bloc. Une petite attente, l’achat d’une place plus tard et voilà que l’exploratrice se retrouva dans des gradins, entourée de supporters, devant un spectacle incompréhensible. Elle aurait volontiers questionné ses voisins, mais les regards noirs qu’ils lui avaient jeté plus tôt l’en avaient dissuadé. À l’évidence les bancs n’étaient pas conçus pour accueillir un Kwe, ce qu’ils lui reprochaient injustement. En plus, les gens étaient tous occupés à hurler : « GO GO LES LUCA GOERS !! ».

Kweche eut beaucoup de mal à assimiler le principe ce sport loufoque, bien qu’elle se prit vite au jeu. Voir ce groupe d’humains faire face à de gros chats licornes bleus sous l’eau était original mais captivant. Ce que les Luca Goers possédaient en grâce et en agilité, les Ronso Fangs le compensaient en force brute. Chacun de leurs tacles faisaient mouche et craindre le pire à la Kwe ; une femme de l’équipe vola hors de la gigantesque sphère aquatique suite à  l’un d’eux. À la moitié du match, les Ronsos avaient prit un énorme avantage à force d’handicaper leurs adversaires et menaient de quatre points.

Quand la mi-temps se termina, Kweche n’avait guère plus d’espoir pour cette pauvre équipe. Elle fut bien la seule, car tous les supporters des Luca Goers hurlaient à s’en casser la voix. « Dwabb, Dwabb, Dwabb !!! » répétaient-ils en cœur ; que diable leur arrivaient-ils ? En regardant les membres d’un peu plus près, l’un d’eux n’avait pas été là durant la première manche. Ce remplaçant était du genre imposant, avec un look très soigné comprenant de somptueux accessoires et une coiffure violette défiant la gravité. Dans le milieu, ce fameux Dwabb était surnommé l’étoile montante de Luca et Kweche ne tarda pas à comprendre pourquoi ! Un véritable dieu du ballon serpentant gracieusement entre ses adversaires, esquivant les coups et marquant avec une aisance déconcertante. Chaque fois qu’il mettait un but, le bougre prenait la pose et récompensait ses fans d’un sourire radieux. Il ne fallut pas longtemps à la Kwe pour succomber au charisme de cet athlète. Elle rejoignit les rangs de ses très nombreux fans et s’époumona à l’encourager pendant le restant du match.  

La partie se termina sur un ex-æquo certes un peu décevant, mais dont le crédit revint principalement à ce superbe Dwabb. Kweche gagna le couloir des vestiaires avec beaucoup d’autres supporters, où ils eurent droit à une rencontre exclusive avec la superstar juste avant qu’il n’aille se changer. Visiblement le bonhomme accordait énormément d’importance à son image. Il remercia ceux qui étaient venus l’encourager et serra même quelques mains. La Kwe sauta sur l’occasion en se frayant de force un chemin jusqu’à lui et l’attrapa fougueusement par le bras.

-Monsieur Dwabb, j’adore vos matchs, vous êtes le plus grand joueur que je connaisse ! Dit-elle en haussant la voix pour se faire entendre dans ce vacarme. C’est vraiment un honneur.

Visiblement elle devait être un peu trop collante pour lui. Mine de rien, l’excitation lui faisant inconsciemment resserrer son étreinte. La star se dégagea nerveusement, visiblement inquiété par sa toute première groupie Kwe, en tirant si fort sur son propre bras que Kweche craignit de lui arracher de la peau. Cette séparation forcée faillit la faire dégringoler en arrière. Il remercia une dernière fois tout le monde et rentra précipitamment dans sa cabine. À cet instant les agents de sécurités insistèrent pour que tout le monde s’en aille. Notre aventurière obéit et quitta le stade pour aller sur les marches à l’entrée. Elle se sentait un brin honteuse d’avoir été si brusque.

-Quel chic type, Miam ! S’exclama Kweche en se parlant à elle-même. Le pauvre, j’ai dû lui faire peur zut. Je devrais peut-être retourner le voir et m’excuser… Oui mais en même temps je ne vais pas l’embêter plus, et puis la soirée commence : je ferais mieux de trouver une auberge.

Elle était très heureuse d’avoir eu l’occasion de l’approcher, cet humain avait un bel avenir tout tracé. Elle desserra enfin le poing qu’elle avait nerveusement gardé fermé après ce léger incident et quelque chose en tomba. Un bracelet en cuir incrusté de plusieurs rubis de toutes tailles, reflétant l’éclat du soleil couchant, se trouvait désormais sur les marches. Kweche s’en empara et comprit bien vite son erreur. Elle venait de dérober l’objet à sa toute nouvelle idole ! Rongée par la culpabilité, elle se précipita à l’intérieur pour aller le rendre. En demandant à l’accueil, on lui annonça que les Luca Goers avaient déjà quitté le stade. Tant pis, il ne restait plus qu’à vérifier les vestiaires et au pire il suffirait de repasser au prochain match. Dwabb allait réellement la détester après ça, c’était sûr et certain…

D’un pas lent et hésitant, elle se glissa dans le couloir des vestiaires. En collant son oreille à la porte, elle ne détecta pas le moindre son et faillit repartir, quand sa curiosité l’incita malgré tout à jeter un œil à l’intérieur. Lentement, Kweche fit coulisser la porte jusqu’à pouvoir espionner l’intérieur du vestiaire. Personne, du moins elle le crut jusqu’à distinguer un homme en costume d’affaire dans le fond de la pièce. Sa façon d’enfumer la pièce avec sa cigarette tout en grimaçant (à moins que ce ne soit une tentative de sourire ?) le rendait peu sympathique de prime-abord ; la Kwe détestait se fier à sa première impression. Il parlait à quelqu’un, mais qui ? En poussant encore d’un cran la porte, elle reconnut Dwabb de dos grâce à son extravagante chevelure.

-Du coup… …ainsi que … champion,… … et aussi…. … …. Résultats …. … Haha !!

Pas moyen de comprendre ce qu’il lui disait. Elle ne voulait pas interrompre la conversation – elle avait suffisamment gaffé comme ça aujourd’hui – aussi envisageait-elle d’attendre à l’extérieur. En plus, le rire gras du monsieur était assez désagréable. Non, au plus tôt elle dissiperait le malentendu et rendrait le bijou, mieux ce serait. Elle toqua à la porte et s’avança avec le bracelet en main.

-Excusez-moi, Mr. Dwabb ? Je vous ai pris ça sans le voul…
-Demain, tu perds le match, compris ? 5000 Gils monnaie sonnante et trébuchante, pas mal comme offre non, Haha!


Pourquoi diable fallait-il qu’elle entre à cet exact instant ? Quand l’homme la remarqua enfin, il s’arrêta brusquement de parler et un silence gênant s’installa. Le regard du fumeur se détourna du champion pour se plonger avec mépris dans celui de la Kwe. De son côté, la star sembla prit de panique en réalisant la situation. Kweche ne sût trop comment réagir, elle avait l’intime conviction d’être au mauvais endroit au mauvais moment.

-Hey vous, le monstre ! Vous ne seriez pas en train de nous espionner par hasard ?? Sécurité !!

Kweche paniqua et prit immédiatement la fuite. Elle n’avait pas pu en placer une et de toute façon ne voyait absolument pas quoi répondre. L’homme se mit à la poursuivre en laissant la star supposément seule dans le vestiaire. Dans la précipitation, elle rangea le bijou dans une poche intérieur pour être certaine de ne pas le perdre en courant. La course ne dura que quelques secondes, car rapidement des agents de sécurités rappliquèrent et la plaquèrent brutalement sur le carrelage sale et froid du stade. La dernière chose dont elle se souvint après cela fut le violent coup de matraque qui l’assomma et la plongea dans les ténèbres. « Pauvre Dwabb... » pensa-t-elle en défaillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fran
Sagesse boisée

Sagesse boisée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Ven 3 Aoû - 0:04

Il était bon de respirer l’air à Luca. L’air légèrement iodé détendait souvent les visiteurs et amenait une ambiance estivale. Aujourd’hui, la légendaire équipe des Luca Goers faisait face aux Ronso Fangs. Et ce jour-là fut une occasion pour une lapine très spéciale de rencontrer des spécimens singuliers. Elle avait d’abord croisé ces grands chats bleus avec une corne en plein milieu du front. Fran n’était pas ce que l’on pouvait appeler raciste puisque de nombreuses races se trouvaient sur Ivalice et qu’elle y avait vécu de nombreuses années.

La belle blanche s’était dirigée vers le stade pour découvrir les coutumes de Spira. Ce genre d’évènements rapprochait les gens, les faisaient oublier qu’ils étaient en potentiel danger ou en crise politique. Fran avait bien compris le principe de ce sport, elle ne comprenait pas pourquoi les habitants étaient si enjoués. La Viéra comptait quitter le stade lorsqu’elle entendit la foule crier. Un bellâtre venait d’entrer dans la sphère et le plan de caméra intéressa plus particulièrement Fran lorsqu’elle aperçut un magnifique bracelet en cuir et rubis lors d’une interview  récente, juste avant le match.

Il devait encore l’avoir avec lui, Fran en était certaine. Elle décida alors d’écouter les émotions des gens. Et lorsqu’elle comprit que le match allait bientôt finir, elle déguerpit à la recherche des vestiaires. Elle n’eut pas longtemps à chercher et s’infiltra sans que personne ne la remarque. La belle blanche attendait à présent, caché dans une des armoires. Elle entendait même la radio.

« En effet Bobba, c’était un match excellent ! Les Ronso Fangs ont mené la vie dure aux Luca Goers, heureusement que Dwabb a pu égaliser en ex-aequo !

-En tout cas Jimma, c’était un plaisir de.... »

Niaaaaaaaaaa !

Les oreilles de Fran n’arrivaient plus à écouter la radio tant que les fans mettaient de l’enthousiasme dans leurs cris. C’était bientôt le moment. Lui seul pouvait ouvrir son casier et Fran n’aurait pas eu le temps nécessaire pour le forcer. Elle l’entendit entrer et malheureusement pour elle, ce temps passé à l’intérieur ne lui avait jamais paru aussi long.

« Tu as charmé encore tes fans à ce que je vois. Tu t’en tires bien ! L’image c’est le plus important...

-J’avoue qu’il y en a plutôt des bonasses ! Mais je dois parfois supporter des gros tas quand même. Enfin, j’ai pu dédicacer les nichons d’une belle nana que j’aurais bien mise dans mon lit pour lui faire sa fête.

-Ahaha, tu auras l’occasion un jour, tu les as dans ta poche... mais c’est pas le plus important, je suis venu te proposer un deal.

Excsuez-moi Mr. Dwabb ? Je vous ai pris ça sans le voul...

-Demain, tu perds le match, compris ? 5000 Gils monnaie sonnante et trébuchante, pas mal comme offre non, Haha! »

Fran avait entendu cette petite voix au loin, venue interrompre la conversation. Cette personne était venue au mauvais moment. Très mauvais... La Viéra entendit alors l’homme la traiter de monstre et l’accuser d’espionnage. Il lui courut après, laissant seul le champion des Luca Goers. Fran en profita, exaspérée par les propos du jeune Dwabb et frappa sur la porte qui s’ouvrit à la volée. Et se dressa de son mètre quatre-vingt devant cet homme si frêle à ses yeux.

« Mais qu’est-ce que... qui êtes-vous ?! »

Fran le poussa jusqu’au casier derrière lui et le prit par la gorge. Il possédait également un collier avec un magnifique cristal. La belle blanche le voulait et elle l’aurait. Elle relâcha son emprise, laissant le temps à l’homme de reprendre son souffle et devinant qu’il allait riposter. Même si la riposte n’était pas celle à laquelle elle s'attendait.

« Aaah je vois... tu es une de mes fans ! Tu es du genre stalker et violente, habillée en cuir, oreilles de lapin...adepte du BDSM, coquine v... !! »

Fran venait de lui asséner un coup de pied bien placé à l’entrejambe. Pour qui il se prenait ? La belle blanche lui détacha délicatement le collier et s’en alla en courant. Elle entendait au loin une rixe et décida de s’engager dans l’allée. Les gardes emmenaient une personne en dehors du stade pour l’emmener en prison. Fran les suivit, intriguée par ce qu’elle venait de voir. En effet, ce n’était pas un humain qui se tenait au loin mais un être qu’elle n’avait jamais encore vu. Son visage était très pâle et n’avait pas de nez. Ses yeux en forme de croix surmontaient une grande bouche.

Une fois près de l’entrée de la prison, Fran ne savait pas vraiment comment elle allait pouvoir s’arranger pour entrer. Elle décida finalement de mentir, de jouer la comédie et ainsi, faire déplacer ces gens.

« Excusez-moi... j’ai vu Dwabb des Luca Goers se faire agresser par un Ronso ! Je ne savais que faire...

-Un Ronso vous dites ?!!! Eh !!! Djylah ! Viens ici ! On doit alerter des gardes en renfort !! beugla le garde. Merci Madame ! »

La Viéra se doutait que les humains ne pourraient point rester de marbre s’il y avait une agression sur la star de cette équipe. Encore moins de la part d’un Ronso, sans doute redouté par les humains. La Viéra se faufila ensuite vers une grille de prison et y trouva cette créature sur le point de se réveiller. En outre, la chance jouait avec elle et constata que sa nouvelle rencontre possédait le bracelet de Dwabb. Fran constata qu’il n’y avait pas les clés mais dénicha un crayon et des ciseaux. Cela pourrait peut-être faire l’affaire si pas, elle utiliserait la force brute. La belle blanche réussit à ouvrir la porte après quelques petites minutes et constata que l’inconnu était réveillé. Elle ne pouvait donc pas décemment lui voler ce bracelet comme cela. Fran n’était pas folle et ne souhaitait pas de représailles.

« Je te libère, en échange, tu me donnes le bracelet.. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kweche Quilon
Aventurier bedonnant

Aventurier bedonnant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Ven 3 Aoû - 17:06

Fran

QUILON
Kweche

« Kweche, arrêtes les rêveries ce n’est pas le moment. Aide-moi plutôt à fouiller ces caravanes, du moins ce qu’il en reste, avant qu’une autre troupe de soldats nous tombe dessus.
-Oui pardon, Miam. J’étais juste un peu surpris.
-On est en guerre, il faut que tu t’habitues vite à ce genre de spectacle. Allez, inspecte celle de gauche pendant que je m’occupe de la roulotte de droite. Cherche tout ce qui peut avoir de la valeur. »

Comment reconnaissait-elle des caravanes ? Kweche voyait juste deux gros tas de cendres. Accroupi de son côté, il soulevait délicatement des décombres dans l’espoir de faire une découverte qui en mettrait plein la vue à cette Burmecianne. En déplaçant une planche de ce qui avait dû être du bois, il découvrit un cadavre inidentifiable. La question qui lui brûlait les lèvres depuis le début fut finalement posée.

« Gefn ? J’ai trouvé un mort. Tu as une idée de ce qui a bien pu arriver ?
-Kweche, tu poses trop de questions... » Son soupir se perdit dans la brise fraîche des plaines. Elle ne cessait pas ses fouilles pour autant et continuait de bondir d’un coin à l’autre à la recherche du moindre objet ayant survécu aux flammes. « Des civils fuyant la guerre, ce n’est pas rare. Ce convoi m’a l’air chanceux cela dit, leurs caravanes ont été détruites mais la plupart sont parvenus à s’enfuir à pied. Ils peuvent s’estimer heureux si tu veux mon avis, ils n’ont perdu que des biens matériels.
-Qu’est-ce qu’il aurait pu perdre de pire ? »

La question naïve du Kwe n’eut jamais de réponse. Il devrait comprendre seul ce que sa compagne d’aventure pouvait sous-entendre. Il retourna à sa fouille avec plus d’interrogations en tête qu’au départ. Au bout de plusieurs minutes, celle-ci se révéla finalement fructueuse quand il dénicha un objet luisant dissimulé derrière une couche de poussière. Kweche le prit dans sa main, souffla dessus puis le frotta contre ses vêtements pour le nettoyer. Il découvrit un magnifique bijou : une bague en argent sertie d’une alexandrite, un véritable travail d’orfèvre. Quelle découverte ! Pris d’un élan de joie, l’aventurier s’empressa d’aller la montrer à Gefn.

« Alors, plutôt pas mal ? Je suis certain que ce n’est pas du toc ! tu es impressionnée, avoue, Miam.
- Effectivement, ça m’a l’air authentique », répondit-elle en inspectant minutieusement l’objet. « Du bel ouvrage, je suis surprise que quelqu’un ait perdu cela.
-Je peux le garder alors ? C’est un objet abandonné, la personne ne devait pas vraiment en avoir besoin ! Ça nous sera plus utile, tu ne penses pas ?
-Le mieux serait de retrouver son propriétaire.
-Mais…
-Dali est le village le plus proche, les survivants de cette attaque se sont très certainement réfugiés là-bas. Allons voir si quelqu’un réclame ce bijou, et si personne ne le recherche tu pourras le garder. Sur ce, mettons-nous en route.
-C’est injuste, c’est moi qui l’ai trouvé ! Tu es juste jalouse de ma découverte et tu veux m’en priver. »

Pour seule réponse, elle l’ignora. C’était sa façon à elle de montrer son mécontentement. Kweche la suivit en trainant du pied, décidément contrarié qu’on cherche à lui piquer son trésor.

Puis tout se brouilla soudain.



***


Lentement, Kweche revint à elle. Le fait de revivre un souvenir aussi ancien désorientait son esprit et sa perception de la réalité, alors elle se concentra sur ses sensations pour essayer de comprendre qui lui arrivait. Sa tête était douloureuse, une violente migraine l’assaillait. Tout son corps était étendu sur un sol dur, froid et humide. Ses yeux cessèrent progressivement de voir flou, lui permettant de réaliser qu’elle se situait au milieu d’une pièce extrêmement petite et fermée par des barreaux. « Encore une cellule de prison. » constata-t-elle intérieurement avec un cran d’exaspération. Le soleil désormais couché et le manque d’éclairage handicapèrent la Kwe dans son analyse de sa cage. Un lit, un seau en guide de toilettes et rien de plus. Elle s’assit en songeant à la raison de son enfermement, quand le crissement d’une porte rouillée capta son attention.

Une femme à la peau foncée et aux cheveux blancs venait d’entrer dans sa cellule. Quel drôle de personnage. Son armure ébène luisait légèrement sous l’effet des rayons de lune, donnant une certaine aura à sa personne. Ce ne fut que lorsqu’elle s’approcha suffisamment que Kweche distingua le manque de vêtements de l’inconnue ainsi que ses longues oreilles de lapin, dépassant de son casque. Humain ou autre race ? Prisonnière elle-aussi ou gardienne de cellule ? Elle ne sut trop quoi dire et préféra la laisser parler.

« Je te libère, en échange, tu me donnes le bracelet.. »

Pardon, de quoi parlait-elle ? Cette proposition fit instinctivement revenir les souvenirs de l’incident précédent le coup de matraque que Kweche avait encaissé. Elle tapota toutes ses poches et sentit le bracelet en question dans l’une d’elles. La sécurité s’était emparée de son arme mais n’avait pas remarqué le bijou. Maintenant elle regrettait d’être sortie de ses songes, car la situation actuelle ne lui plaisait définitivement pas.

Sans prononcer un mot, la Kwe se releva et avança lentement vers son interlocutrice. Ses déplacements faisaient rugir son ventre, elle était affamée.

« Cet objet ne m’appartient pas, aussi me vois-je contrainte de décliner votre offre mademoiselle la voleuse, répondit-elle de sa voix trainante, sans inclure l’ombre d’un reproche dans le terme voleuse. Et puis, même si la justice fait parfois des erreurs, je crois en son jugement. Je serais très certainement relâchée demain, sincèrement non merci, Miam. »

Cette femme réagirait-elle mal à ce refus ? Par sécurité, la Kwe évitait de détourner le regard. Elle était certes désarmée, mais pas impuissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fran
Sagesse boisée

Sagesse boisée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Mar 7 Aoû - 16:15

S’il y avait bien quelque chose de très définissable chez les Viéras c’était leur genre. Elles étaient toutes des femmes, aucun Viéra mâle n’avait vu le jour. Par contre, il n’était pas aisé de reconnaître l’âge qu’elles pouvaient avoir. Si Fran pouvait paraître avoir presque la trentaine, il ne fallait pas trop compter sur les estimations. Elle était bien plus vieille que l’on pourrait le croire.

Sur Ivalice, les habitants n’avaient pas encore trouvé d’équivalent à l’âge humain. Ce qui était sûr, c’est que lorsque la belle blanche avait été rendre « visite » à sa sœur avec ses compagnons de route, c’est qu’elle devait avoir plus de cinquante ans. Et lorsque Fran entra pour tenter de voler le bracelet qu’elle avait aperçu auparavant, elle n’eut pas de mal à reconnaître l’individu qui avait été amené en prison.

La Viéra ne savait ni déterminer son âge, ni son sexe. Cette personne semblait avoir beaucoup vécu en tout cas. C’est ce que l’intuition de Fran lui soufflait. Alors qu’elle semblait d’être réveillée de son coma, la personne qui faisait face à Fran mis un moment à comprendre ce qu’elle venait de dire.

La belle blanche patienta, lui laissant le temps de se remémorer les instants précédant son enfermement. L’individu tapota ses poches en quête dudit bracelet. Fran ne savait même pas lui donner un petit surnom puisqu’elle ne connaissait pas son prénom... parce qu’elle ne savait pas définir non plus son origine. Jusqu’à ce qu’elle prenne la parole. Cette personne semblait emprunte d’une certaine innocence que Fran trouva étonnante.

Dans ces bas mondes, l’innocence est bien quelque chose qui se perdait assez rapidement. La fan de Blitzball parlait dans un langage plutôt poli, presque soutenu. Elle venait de surnommer Fran de voleuse. La Viéra la regarda, sans émettre la moindre réaction suite à ces mots. Elle l’écouta jusqu’à la fin de sa phrase qu’elle ponctua d’un « miam ». Ce genre de ponctuation faisait penser à Fran aux Moogles qui eux, terminaient leurs phrases par « kupo ».

La fan de Blitzball avoua qu’elle préférait attendre son jugement et pensait être libérée demain. Fran se leva de toute sa hauteur, son voile attaché à son body se balançant au moindre de ses mouvements. Elle dirigea sa main vers la porte et la ferma.

« Bien. Je te renferme »

Fran était peu loquace, cela pouvait paraître parfois bien intimidant. Elle ne voulait pas tergiverser. Si elle ne l’obtenait pas aujourd’hui, elle attendrait demain alors. Et si elle n’arrivait toujours pas à l’avoir, elle laisserait tomber. Fran était du genre persévérant mais ne s’acharnait pas non plus si l’occasion se montrait récalcitrante. La vie lui avait montré que si une chose n’allait pas, c’est que cela devait aller comme cela. Et puis cela pouvait amener à un moyen de pression.

La Viéra s’affairait à refermer le cadenas, laissant à son sort cette personne. Elle la regarda une dernière fois pour cette nuit et s’en alla sans un bruit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zell Dincht
Baston!

Baston!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Dim 23 Sep - 11:43

Luca! Quelle ville incroyable! Zell était arrivé le matin même, à l'origine, il était là parce qu'on lui avait dit que la plupart des gens qui venaient d'un autre monde qu'Héméra, finissaient à l'hôpital de Luca où ils étaient examinés et où éventuellement on les aidait à comprendre où ils étaient tout ça! Donc oui, Luca était un bon point de départ pour pouvoir référencer les autres mondes qui étaient accrochés à Héméra sans y être! Juste par l'Au-Delà quoi! C'était tellement cool!

Mais en voyant la ville, on va dire que Zell avait très vite oublié la raison de sa présence ici. Le gigantesque stade avait immédiatement attiré son attention et il avait foncé tête baissée vers cette bulle géante! L'idée que des gars soient capables de rester si longtemps sans respirer, sérieux c'était juste incroyable!

Et puis c'était cool un match de blitzball, on pouvait s'empiffrer de pop-corn, de hot-dogs et pleins d'autres cochonneries tout en regardant les matchs, si bien que la journée défila à vitesse grand V et qu'avant même d'avoir eu le temps de dire "bretzel", il faisait nuit!

«Flûte! L'hôpital!» le jeune homme se dépêcha de sortir du stade, ce fut difficile car il y avait du monde et qu'un concert allait commencer, mais il finit quand même par sortir! Courant comme un fou en espérant que l'hôpital ne serait pas fermé - ce qui était totalement débile, un hôpital ne fermait jamais - il finit par atteindre l'endroit espéré!

Les mains sur les genoux pour reprendre son souffle, il se trouvait devant le comptoir des urgences, la standardiste le regardait avec un air curieux, se demandant s'il était là parce qu'il avait lui-même une urgence ou pour quelqu'un d'autre?

«Monsieur?»
«Pfiou... fou... fouu... désolé... salut euh je... bonjour!»
il se redressa péniblement, en sueur, il en essuya une partie sur son front du revers du poignet, l'autre main sur sa hanche. Il avait un point de côté, fallait appuyer dessus, mais il essayait de se tenir bien droit et pointa ensuite son pouce vers son torse «Zell Dincht, héros de Dol!» modestie, quand tu nous tiens! «je suis en mission pour en apprendre plus sur les gens qui débarquent d'autres mondes que ceux qu'on connait nous! Enfin ceux qui viennent pas de Dol, Gaïa, Spira tout ça quoi! Vous en connaissez?»

La femme le regarda avec un air mêlant la moquerie, la suspicion et le sérieux - métier oblige - et elle croisa les bras
«Vous croyez peut-être que nous donnons des renseignements sur nos patients comme ça au premier venu?»
«Hein?? Non mais attendez je... je suis Zell Dincht, attendez, je dois avoir mes papiers...»
il fouilla dans ses affaires, mais au moment de mettre la main dans sa poche, il y avait un trou! «Oh non!!!» c'est pas vrai!! Il avait perdu son porte-feuille!!! Il laissa tomber ses bras devant lui, il avait du le perdre au stade! Il fallait qu'il retourne voir les objets trouvés.

L'infirmière lui lança un nouveau regard et il fit juste un petit mouvement de la main pour partir. Traînant des pieds, il dut se remettre de ses émotions pendant quelques minutes avant de se décider à se remettre. Tapant du poing dans sa main, il prit une profonde inspiration et reprit la direction du stade. En passant près d'un bar, il entendit un groupe de gens qui parlaient apparemment d'un type qui serait parti vers une grotte. Ils avaient l'air plutôt embêtés, mais se donnaient rendez-vous le lendemain pour partir à sa recherche. Le héros en lui se réveilla - si si - et il gonfla le torse en se disant que c'était le devoir d'un héros de les aider! Donc demain, il irait à leur point de rendez-vous pour leur prêter main forte! - s'il se réveillait à temps.

Mais d'abord, son porte-feuille! Il retourna donc vers le stade, mais dans la nuit, il se perdit un peu et sans faire attention, il avait bifurqué vers la prison de la ville. Le nez en l'air, il réalisa que la bulle du stade n'était plus là, donc il s'était gourré de chemin et se retourna pour marcher en marche arrière à la recherche de l'endroit convoité..

Et boum! Vu la différence de taille, sa tête avait percuté un coussin moelleux! Enfin, deux coussins moelleux plutôt!
Il se retourna vite et dut lever la tête pour voir la jeune femme derrière lui.

OUAAAAH! Il n'avait jamais vu une femme pareille!! Pour sûr, elle ne venait pas d'Héméra elle!!

«Pardon pardon! Ça va? J'vous ai pas fait mal?» s'essuyant la main droite sur son jean, il la regarda une seconde avant de la tendre à la demoiselle aux longues oreilles! Pour sûr qu'elle était impressionnante «Je m'appelle Zell Dincht! Héros de Dol! Et euh... en touriste à Luca!» il ne savait pas trop quoi dire d'autre! Comment on aborde la conversation avec une femme pareille? Ah oui!! «Je vous invite à manger un truc pour me faire pardonner?»

La bouffe! Sujet universel non? Ah oui mais il faudrait d'abord récupérer son porte-feuille, sinon c'est elle qui devrait l'inviter!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fran
Sagesse boisée

Sagesse boisée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Mar 25 Sep - 23:03

Fran fouina tout de même dans les pièces de cette prison avant de partir. Par chance, elle tomba sur une belle bague en argent massif surmontée d’une fausse pierre bleue. Et hop, ni vu ni connu, elle la glissa à son doigt, de toute façon, c’était cela ou rien.

Fran vagabonda alors près du stade, sans doute devait-il y avoir des objets perdus pendant le match. La jeune lapine était un peu frustrée de l’échec de son stratagème et se dirigea vers l’entrée du stade. Un de ses pieds rencontra un objet mou qui valdingua quelques mètres plus loin. La jeune femme le ramassa et constata que c’était un portefeuille en cuir qu’elle venait de méchamment griffer avec le métal de sa chaussure.

Elle prit soin de le garder, sait-on jamais que quelques gils y seraient présents et entra dans le stade et se trouva face à un stand fermé par des volets métalliques. Fran soupira et décida de ramener ce portefeuille à la prison et une fois près dudit lieu, regarda sans honte à l’intérieur. Elle n’eut cependant pas le temps de le voler car elle sentit une grande secousse parcourir sa poitrine.

Fran rangea son objet trouvé vite fait, pensant à une attaque et constata avec amusement que cela n’était qu’un jeune homme un peu trop pensif. Et peut-être un peu trop bavard. La jeune lapine l’écouta, le regarda lui tendre la main et décida de croiser les bras en dessous de sa poitrine. Un héros hein ? Cela lui faisait penser à ce combat de coq entre Balthier et Vaan pour savoir qui était le véritable héros sur Ivalice. Ce jeune homme blond prénommé Zell voulait se faire pardonner et proposait d’inviter Fran pour manger un bout.

La belle blanche était une fine observatrice et s’avança plus près de Zell sans un mot. Elle dirigea ses mains, non pour lui serrer la main, vers sa veste et appuya sur ses poches puis, approcha ses mains derrière le dos du jeune homme et écarta ses poches arrières de son pantalon pour constater qu’il n’avait pas un sous sur lui. Fran recula et haussa les sourcils l’air de dire « bien essayé ». Mais il venait apparemment de Dol, sans doute avait-il des informations précieuses sur la localisation de ces cristaux.

Fran sortit alors le portefeuille trouvé plus tôt et décida de mouvoir ses lèvres depuis le début de la conversation. Elle n’en avait pas l’air mais la jeune lapine était assez frustrée de ces vaines tentatives de vols. Et elle n’était pas au bout de ses surprises en brandissant ce portefeuille, maintenant griffé sur tout son long.

« Très bien, sans argent, je ne pense pas que tu iras très loin. Alors je te propose ceci : je t’invite et tu m’aides à trouver des informations sur ce que je cherche. Accepteras-tu, héros de Dol ? »

La stratégie de Fran pouvait fonctionner à merveille. Elle en avait écumé des rues, des villes et des villages à la recherche d’informations. Et aussi, elle en avait rencontré des hommes intéressés par son physique exotique. Fran savait très bien comment obtenir ce qu’elle voulait d’eux. Et même ce jeune homme semblait plutôt innocent, il avait plutôt de bonnes manières malgré sa fougue de la jeunesse.

Seulement, la stratégie de Fran aurait pu fonctionner si et seulement si, cet objet trouvé n’était pas la source de la venue de Zell.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zell Dincht
Baston!

Baston!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Jeu 27 Sep - 13:50

La vache, cette fille était vachement grande et elle était impressionnante aussi! Ce regard glacial obligea le blond à reculer d'un pas alors qu'elle s'approchait comme pour le scruter à la loupe! Ni une ni deux, elle en vint carrément à le tripoter?

«Non mais hé!!! ça va pas non?» il se tortilla dans tous les sens pour se mettre hors de sa portée jusqu'à faire un petit bond en arrière... elle est bizarre celle la quand même! Ayant levé un peu les poings par réflexe, il baissa vite les bras pour ne pas se montrer agressif, avant d'écarquiller les yeux quand elle brandit son porte-feuille!

«Hey! c'est à moi ça!!» se campant sur ses jambes, il bondit pour se planter devant elle d'abord, puis il sauta à nouveau pour essayer de se saisir de son porte-feuille, mais évidemment, elle était agile la fourbe et esquiva sans problème, lui faisant perdre l'équilibre pour qu'il se ramasse par terre derrière elle...

«Aoutch... meh...» il se retourna en restant assis par terre quelques secondes, fronçant les sourcils d'un air boudeur face à la demoiselle

«Ça c'est mon porte-feuille!! Je l'ai perdu toute à l'heure près du stade...» il croisa les jambes pour s'asseoir en tailleurs, croisant les bras par la même occasion tel un enfant pas content «groumph... bon, si je t'aide, tu me le rends?»

Oui car bon en fait, elle avait quand même proposé de l'inviter à manger avec les sous DANS son porte-feuille, donc au final hein? ça revenait un peu au même non?

Il se leva, retira la poussière sur ses vêtements avant de passer sa main derrière sa tête.. un peu pitoyable quand même comme entrée en la matière, fallait le reconnaître! Surtout que son ventre se mit à gronder comme un lion sauvage!

«Oui bon euh... si on allait manger donc hein? vu que de toute manière, quoi qu'il arrive, c'est moi qui paie?» puisqu'elle avait son porte-feuille... et dans quel état il était? Qu'est-ce qu'il s'était passé pour qu'il soit tout griffé comme ça? Il avait fini dans la gueule d'un chat enragé ou quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fran
Sagesse boisée

Sagesse boisée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Mar 2 Oct - 22:35

Fran n’était pas du genre à aimer tripoter les autres. Enfin, cela dépendait qui évidement. Mais pour l’occasion elle se devait de le vérifier. Zell n’aimait pas vraiment l’initiative de la jeune lapine. Après tout, c’était bien légitime, on ne touchait pas ainsi le corps de quelqu’un sans au préalable avoir établi un lien de confiance.

C’est pour cela que Fran vit Zell faire un grand bond en arrière avant de lever légèrement ses poings. Il devait sans doute se battre au corps à corps, c’est tout de suite ce que la guerrière blanche pensa. Alors que Fran mettait en route sa stratégie elle comprit bien vite au regard que lui lança Zell qu’elle n’avait vraiment pas de chance aujourd’hui.

Par réflexe la Viéra leva le portefeuille bien haut quand le jeune blond sauta presque dessus. Malheureusement Zell perdit l’équilibre, tomba au sol et râla auprès de Fran. Oui évidemment, quelle était la probabilité que ce soit son portefeuille qu’il avait perdu près du stade dans la journée. Fran se pinça l’arête du nez, agacée par cette journée plus que cacophonique. Zell, toujours assis, croisa les bras et proposa un petit marché qui semblait bien plaire à la lapine.

« Hmm, tu apprends vite »

Bien sûr, loin l’idée que Fran avoue que cela était une pure coïncidence et qu’elle se trouvait en disgrâce. Zell se leva, frotta ses vêtements, passa les bras derrière la tête et soudainement, un bruit fracassa la paisible nuit sur Luca. Le jeune blond semblait avoir bien faim. Il sembla un peu décontenancé et proposa d’aller manger un bout et que de par toutes les façons, c’était tout de même lui qui payait. Cette réflexion arracha un sourire à la Viéra.

« Alors.. allons-y »

Fran ouvrit la marche et se souvenait où aller pour bien manger. La belle blanche avait généralement de bons goûts et surtout.. des goûts de luxe. Enfin, quand elle savait se le permettre. Souvent avec Batlhier, ils s’arrangeaient pour ne pas payer et disparaître de manière mystérieuse. La guerrière n’était pas du genre à tenir une conversation bien longtemps, n’étant pas bien curieuse au niveau de la vie des autres. Après tout, cela ne la regardait pas et puis, c’était impoli. Il ne fallut pas longtemps au duo pour arriver devant l’entrée d’un restaurant aux allures chaleureuses. Fran salua un des employés et demanda une table.

« Une table pour deux »

Le serveur les plaça alors à une table près de la fenêtre pour qu’ils puissent profiter de la vue de Luca. Une fois la carte des menus servie, la Viéra l’ouvrit et cru reconnaître quelques mots qu’elle connaissait. Puis, Fran se souvenait des dires du jeune homme et le questionna sur sa personne.

« Qu’as-tu accompli pour être un héros ? »

Après un petit instant, le serveur revint prendre leur commande. La guerrière blanche commanda un plat végétarien composé de plusieurs légumes, du pain, des raisins, différentes sortes de fromages, du beurre et des féculents variés. Rien de bien trop cher en soi et elle demanda ensuite une bouteille de vin rouge réputé pour être doux et fruité et une fois le serveur repartit, elle expliqua la raison de sa commande, pour ne pas passer pour une ivrogne.

« Tu boiras bien du vin, tu es assez vieux pour ça, informa Fran sans l'ombre d'un sourire mais en faisant un clin d’œil à peine perceptible »

Fran essayait de se rattraper un peu pour cette histoire de portefeuille à sa manière. Cela n’était peut-être pas grand-chose pour une personne démonstrative mais venant de la Viéra, c’était presque un honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zell Dincht
Baston!

Baston!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Mer 3 Oct - 14:36

Il fallait le reconnaître, Zell n'était pas le plus malin de la bande, et il n'était pas non plus le plus doué en négociation, ni pour asseoir son autorité. Donc là, ben il ne savait pas trop quoi faire. Cette fille avait son portefeuille et il ne se voyait pas le reprendre par la force - on ne tape pas les dames quoi hein? une question d'honneur! Même Édéa il avait pas été super chaud pour l'attaquer à l'époque alors qu'elle était franchement mauvaise avec Ultimecia en tête! - donc là, il était clairement coincé.

Donc bon, elle avait quand même dit qu'elle lui paierait à manger s'il l'aidait, donc là en l'occurrence, le deal changeait un chouilla, c'était plutôt qu'elle lui rendrait son porte-feuille s'il l'aidait. Bon en soit, aider les demoiselles en détresse, c'était plutôt cool donc voilà quoi, ça ferait bien sur son CV!

Il se leva finalement, et se mit à suivre docilement la lapine, les mains dans les poches en espérant qu'elle se contenterait d'un fast-food ou un truc du genre - il avait envie d'un hot-dog - malheureusement non, elle préféra l'un de ces restaurants un peu chics et il afficha un petit air dépité en imaginant combien il allait devoir payer le repas! Il ne pouvait même pas vérifier qu'il ait assez dans son porte-feuille puisqu'elle l'avait toujours, il espérait qu'elle n'irait pas jusqu'à claquer 200 gils pour un repas... si?

Prenant la carte, il se cachait un peu derrière en regardant les prix qui lui faisaient serrer les dents.. non mais ils étaient sérieux? 20 gils pour une vulgaire salade?? elle est faite en caviar ou quoi? Grimaçant entre le prix et son estomac qui criait famine, il se rabattit sur un morceau de poulet avec du riz en priant pour que ce soit suffisamment consistant pour le caler le temps de quitter cet endroit et aller s'empiffrer d'une glace géante qui couterait même pas un dixième du prix de ce foutu menu.

Alors qu'il cherchait désespérément un truc pas trop cher, il sursauta quand la lapine lui demanda ce qu'il avait fait pour être un héros, il toussa un peu, se redressant pour se donner plus de contenance, gonflant le torse en prenant un air des plus sérieux

«Vois-tu... notre monde, Dol, était menacé par une puissante sorcière qui manipulait l'espace et le temps!» il avait posé la carte, faisant de grands gestes dans ses explications et prenant une voix un peu mystérieuse pour que Fran puisse sentir le danger - notez qu'il ne savait pas son prénom en fait «elle voulait compresser le temps pour créer un monde où elle seule pourrait vivre! Tout le monde serait mort si on n'était pas intervenus avec mes potes!» il avait resserré ses mains comme pour mimer quelque chose qu'on écrase, avec ce sourire un peu provoquant qui lui allait si bien «on lui a mis la raclée de sa vie et elle est partie la queue entre les jambes sans demander son reste!»

Il grimaça un peu en détournant alors les yeux «bon, ça l'a pas empêché de revenir par l'Au-Delà et de foutre à nouveau le bordel, mais je suis sur qu'on arrivera à nouveau à la renvoyer d'où elle vient!» il fit un clin d'œil sûr de lui avant de se tourner vers la serveuse qui souhaitait prendre leur commande. Il se mit à pâlir petit à petit en entendant tout ce que la lapine commandait, il se risqua même à se pencher pour regarder sa ligne parfaite... ok elle avait commandé que des légumes, mais sérieux? Comment elle pouvait bouffer autant?

«Euh je... moi je veux juste votre poulet rôti à la broche avec son riz et petits légumes siouplaît...» oh la la, mais elle allait le ruiner! il allait devoir sérieusement se renflouer, surement en allant taper quelques monstres autour de la ville, il paraît que maintenant, les monstres laissent des gils derrière eux quand on les cogne. Il blêmit davantage quand elle commanda du vin, c'était hors de prix ces saletés!!!

«Euh oui je suis assez vieux c'est pas la question, juste que j'aime pas trop le vin en fait...» trop raffiné pour lui surement. À la limite, quitte à boire de l'alcool, il préférait la bière quoi, mais peu probable qu'il y en ait dans ce genre d'endroit. Enfin oui, quitte à ce que la bouteille soit payée hein? il en prendrait surement un peu quand même. Il voulait pas la vexer surtout «mais oui oui j'en prendrai un peu.»

Il n'était pas à l'aise dans ce genre d'endroit. Trop coincé à son goût. Il préférait les endroits où on mange à volonté pour pas cher, là il avait l'impression de devoir se serrer la ceinture pour pouvoir manger un truc et il avait horreur de ça. Ramenant ses mains entre ses genoux et gigotant un peu sur sa chaise, il était légèrement penché en avant du coup à se demander ce que cette fille allait bien pouvoir lui vouloir

«Bon, je suppose qu'on va attendre trois plombes d'être servis, donc je t'écoute? De quoi tu as besoin? T'as pas trop l'air du genre de nana qui a besoin d'un chevalier servant, sans t'offenser. D'ailleurs, je sais même pas ton nom en fait?» il se voyait pas l'appeler Jeannette... ben quoi? Jeannot Lapin, Jeannette Lapine? c'est pas ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fran
Sagesse boisée

Sagesse boisée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Ven 12 Oct - 15:13

Fran avait croisé les jambes, son genou le plus haut touchait l’intérieur de la table. Ce n’était parfois pas pratique tous les jours d’être grande mais au fond, la jeune femme s’y était habituée et ne souhaitait pas changer pour rien au monde. Cela avait souvent un effet intimidant d’ailleurs.

La lapine regarda successivement la carte et Zell. Il était assez démonstratif tout de même, Fran savait qu’il devait être habitué à une nourriture plutôt rapide. Elle le voyait bien manger des ramens à un restaurant simple et rustique. La belle blanche le vit grimacer lorsqu’il vit le prix de certaines choses.

Fran devait reconnaître que certains aliments n’étaient pas donnés dans un menu, cependant, c’était les mêmes prix partout pour un restaurant. Mais la Viéra avait un honneur et un sens plus ou moins correct de la justice. Elle payerait de toute façon son plat car au final, même si elle n’avait rien dit, c’était elle qui avait griffé le portefeuille du garçon.

Pour engager la conversation et déjà récolter quelques informations, Fran posa une question sur le passé de Zell. Visiblement, Dol avait été menacé, sans doute avant la fusion des mondes, par une sorcière manipulant le temps et l’espace. C’était déjà très intéressant comme pouvoir. Les yeux de Fran suivirent un instant les gestes du blondinet qui avait déposé sa carte afin de laisser libre court à son non-verbal.

Cette sorcière aurait bien voulu le monde à elle seule en annihilant toute vie sur Dol. Zell avait donc participé à la sauvegarde de ce monde. Il venait de mimer un geste presque comme lorsqu’on écrase un moustique. Vint ensuite un petit sourire arrogant de la part de son interlocuteur qui finit sa phrase par la fameuse métaphore du chien qui s’enfuit, la queue basse. Fran ne sut s’empêcher de répondre à son tour, d’une manière arrogante elle aussi, une phrase d’adulte peut-être.

« Si t’en est qu’elle avait une queue.. »

La suite du discours de Zell l’interpella. Elle était donc revenue de l’Au-Delà. Fran réfléchissait et passa commande avec le blondinet. Bon, au moins, elle savait qu’il était majeur pour pouvoir boire. Fran venait de glaner une information indirectement. Le jeune homme avait pas mal de conversation mais aussi, il avait l’air d’aimer râler. Il demanda alors ce qu’elle voulait savoir. Mais avant elle se présenta.

« Fran »

Elle réfléchit un instant et puis posa sa question après avoir émis quelques hypothèses.

« Visiblement les feu gens reviennent à la vie par le biais de cet Au-Delà. Sans doute depuis la fusion de ces mondes que j’ai ouï. Sais-tu quel est l’origine de cela ? Des artefacts, ces cristaux ou des divinités ? »

Fran ne voyait qu’une divinité qui pouvait ainsi jouer avec la vie des humains. Ou comme dans son monde, le pouvoir des Nihilites et autres artefacts puissants et dangereux. Car si la Viéra savait que les cristaux existaient, elle ne savait point l’origine de ces miracles. Mais elle les voulait, coûte que coûte.

« Comment trouver ces cristaux.. ? »

Après quelques minutes, les plats arrivèrent et Fran prit automatiquement une tomate cerise entre ses doigts et la fit glisser dans sa bouche. Si la sorcière de Dol était revenue à la vie, il était fort probable qu’un jour, Vayne refasse surface.

« J’imagine que les ressuscités ne sont pas là pour faire décor... crois-tu qu’ils reviennent aléatoirement ou qu’ils sont choisis ? »



Hrp : Mdr, j'adore Jeannette lapine ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zell Dincht
Baston!

Baston!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   Ven 12 Oct - 18:20

Est-ce qu'Ultimecia avait une queue? Bonne question, et le garçon se retrouva un peu con sur le coup. Battant des cils l'air interdit, il lui fallut quelques secondes que les neurones se connectent entre eux pour qu'il réponde
«Euh... ben elle avait des cornes, c'est vrai qu'elle aurait pu avoir une queue en fait! Mais après quand elle s'est transformée en monstre chimère là, elle en avait une!!» et dans sa forme finale, il n'en était plus très sûr, mais on s'en fout!

Mine de rien, cette blague avait eu le chic pour le perturber, il ne savait plus trop ce qu'il disait finalement, jusqu'à reprendre son sujet et expliquer que malgré tout, elle était quand même revenue d'entre les morts.

Après avoir passé commande, la conversation se tourna un peu plus vers la lapine, déjà elle se présenta Fran...

«Juste Fran? Tu n'as pas de nom de famille?» peut-être qu'il n'y en avait pas, sur Spira non plus ils avaient pas de nom de ce qu'il avait pu voir - et Ultimecia non plus n'en avait pas! toc - il but un peu d'eau en attendant qu'on leur apporte le vin demandé par la belle, puis il ramena ses mains derrière sa tête alors qu'elle continuait de se présenter.

Sauf qu'elle se trompait si elle pensait qu'il aurait des réponses à ses questions! Il n'était pas un intellectuel lui! Au fur et à mesure qu'elle s'interrogeait, il se décomposait et devenait pâle

«Euh je ... honnêtement j'en sais rien. Moi je sais juste que quand les mondes ont fusionné, j'ai perdu mes G-Forces, et sérieux Shiva elle était cool! Il paraît qu'elle est dans un temple sur ce monde, mais euh... je sais pas, je pense pas que ce soit la même quand même...» il se grattait l'arrière de la tête, en fait, elle avait réussi à lui donner mal au crâne en une seule question quand même «désolé, ces trucs sur les dieux, les cristaux tout ça, j'y connais rien. On dit juste que des chimères peuvent mener aux cristaux, mais après je me suis pas trop penché sur le sujet!» autant dire que ça ne l'intéressait pas en fait. Il n'y croyait qu'à moitié, et puis bon... non en fait il s'en foutait totalement.

On leur apportait leur entrée - sauf que lui n'en avait pas pris, trop cher - aussi il regardait Fran manger ses tomates cerises pendant qu'il se goinfrait de pain... même s'il avait montré ne pas être un génie, la lapine ne renonçait pas à l'interroger. Il leva les mains sans trop savoir quoi dire

«C'est justement pour ça que je suis là figure toi! Moi aussi ça m'intrigue! Je me demande pourquoi des gens sortent, et surtout, comment ça se fait qu'il y en ait qui ne soient même pas morts sur l'un de nos mondes! Tu vois, ici y'a Gaïa, Dol, Héra et Spira, et paraît qu'on peut aussi aller sur un autre monde via une drôle de tour mais ça j'ai pas vérifié...» il prit un autre morceau de pain «mais tu vois, y'a des gens qui chortent de l'Au-Delà et ils chont pas de là! ils viennent encore d'ailleurs quoi! ch'est incroyable non?»

Ah ben en parlant de ça hein, la lapine en était justement un bon spécimen non? il avala sa bouchée de pain pour poursuivre

«Bref, j'aimerais justement savoir ce que ces gens ont de spécial, pourquoi ils sont revenus sur Héméra tout ça! Est-ce qu'ils ont droit à une seconde chance ou bien ce sont juste des gens super balèzes qui peuvent sortir par leur propre volonté? Parce que ouais, quand on voit certains hein?» Ultimecia déjà, et puis y'a le fameux Seymour aussi paraît... donc d'un côté, le jeune homme se disait qu'en interrogeant les personnes sorties de l'Au-Delà, il pourrait peut-être trouver un truc en commun?

Et le serveur, il se dépêchait d'apporter son plat? Il allait quand même pas attendre que Fran finisse son entrée, si? Il vint apporter le vin en tout cas, mais pas ça qui allait lui remplir le ventre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée discrète...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée discrète...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Arrivée discrète
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Luca-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives