Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Au port.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Jeu 20 Mar - 20:55

GradivusMême si elle était complètement plongée dans son manuel, Gradivus avait entendu la lapine sortir du coltard... Et les bruitages qui accompagnaient tout réveil quand on avait mal aux cheveux. Pas surprenant quand on voyait ce qu'elle avait descendu hier soir.


- Bois beaucoup d'eau et prends une bonne douche, ça ira mieux.


Pour avoir fait partie de ces gens qui, malgré leur incompréhension, avait un peu trop fêté la mort de Sin, Gradivus avait vite appris quel était le meilleur remède pour une gueule de bois. Le café, les prunes salées et tout le toutim, c'était du placebo. Enfin, si la biologie des femmes-lapins était la même que celle des humains d'Héméra. Valjahild n'était cependant pas assez bourrée pour ne pas remarquer le manuel d'Al Bhed.


- C'est du Al Bhed. Une des races de Spira. Des blonds avec des yeux verts en spirale. Comme l'une des deux filles qu'on a vu en sortant du temple. Et des ennemis d'Héméra pour la plupart.

Et non, je n'ai pas dormi avec mon armure, il y a des limites à ma tolérance au manque de confort. D'ailleurs, on part bientôt.



Aussitôt que la lapine serait prête à partir, Gradivus mettrait le cap sur le lieu que ses notes avait permis de déterminer. Si tout allait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Sam 22 Mar - 5:49

« Hein ? Beaucoup d'eau et... ».
Ça, c'était le moment juste avant que Valjahild percute que Gradivus était là, juste à coté... Avec le mal de crâne ça n'allait pas arranger la chose forcément.
« Ah... ah... mais l'eau ça a pas de goût... Et tu veux pas y aller avant... à la douche ? »

La Viera s'approcha de Gradivus et trouva comme un petit changement... Façon de dire. Disons qu'elle n'était pas comme la veille. Enfin... elle était... propre ?!
La lapine renifla quand même un peu et regarda la moine de près. « Ah mais t'y es allée déjà... Euh... pfffff... ».

Ouais... euh ! En fait Valja fulmina intérieurement. Non mais franchement, qu'est-ce qu'elle compris qu'elle avait loupé là !

Elle soupira pour ne rien montrer de plus.
« Je n'ai pas entendu pourtant. T'es allée faire ça ailleurs ou quoi ? »
Oh oui qu'elle était douteuse sur le coup !

La Viera baissa la tête et commença à se diriger vers la salle de bain mais stoppa lorsque Gradivus lui parla des Al Bheds.
« L'un des deux filles qu'on a vu. Ah oui la plus mignonne ! S'ils sont tous comme ça c'est dommage qu'ils soient des ennemis ».

Elle haussa les épaules et préféra faire la sourde oreille à la suite de la réponse de la moine, trop dégoutée de ne pas l'avoir vue en tenue légère !

La lapine se glissa sous la douche, tant pis pour son pelage qui serait tout mouillé après. Faut dire que cette douche lui fit sacrément du bien, et elle en profita longuement, avant de ressortir de la salle de bain, nue. Et ouais, elle n'était pas pudique, elle ! Enfin, cela dit, même avec son 'armure', elle n'avait pas déjà pas beaucoup de zones couvertes. Donc la différence n'était sûrement pas flagrante... Même si elle s'approcha encore assez près de la moine dans cet état. Mais sans vraiment de regard cette fois-ci, ni de commentaire.

« T'arrives à piger quelque chose à ce que tu lis n'empêche ? Il y a écrit quoi là ? »
Elle désigna quelques lignes au hasard, tout en continuant à se sécher.
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Sam 22 Mar - 9:29

→ Valjahild passe au niveau 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Au port.   Dim 23 Mar - 18:44

GradivusDéçue, la lapine ? Sans doute en voyant qu'elle manquerait une chance de voir l'objet de ses désirs sans vêtements, mais c'est la vie. Et puis, faudrait bien qu'elle réalise un jour que Gradivus n'était pas intéressée par ce genre de choses... Il n'y avait pas de chapitre des préceptes sur ça après tout, excepté peut-être le fait qu'il fallait faire des gamins après un passage de Sin...

Décidant de suivre le conseil de la boîte à sardines bleue, Valja partit à la douche, non sans demander au préalable quand sa collègue de voyage s'était décapée. Furieuse d'avoir loupé une opportunité, ça se sentait gros comme une baraque.



- Hier soir.


Le temps que la lapine se décrasse, Grad avait largement eu le temps de finir son livre et de s'attaquer au dernier préparatif la concernant avant de repartir : entretenir la gunblade. S'assurer que la lame n'était pas ébréchée ou émoussée, que les chargeurs étaient pleins, tout ça. La moine avait opté pour un coup de pierre à aiguiser, suffisamment rapide pour se replonger dans le manuel, quand la lapine sortit de la douche... A poil. Décidément, les gens des autres mondes avaient la subtilité d'un coup de genou dans les roupettes. Et intéressée par l'al bhed ?


- Tyhcan... Danser. Le verbe "danser". En fait, ce n'est pas une langue dure et la structure n'est pas si différente de la notre. Il faut juste savoir son vocabulaire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Jeu 27 Mar - 5:46

Un coup d'œil vers la gunblade reluisante de la moine, et à nouveau vers son livre albhed... Tout en reluquant un peu à l'occasion. Évidemment. Toujours un peu boudeuse au passage d'ailleurs.

Et toujours à poil... Ah non, dame lapine n'était pas pudique. Pas comme mademoiselle la moine ! D'ailleurs si Gradivus était choquée par sa nudité, finalement Valjahild n'en avait cure ! Tant pis pour elle. Elle lui envoyait des signaux qui n'étaient pas entendus. Ça faisait mal à la lapine alors elle se vengeait !

Bon, elle commença quand même à remettre ce qui lui servait de vêtements, tout en essayant de répéter ce mot bizarre. « Hein ? Tychan tu dis ? Ils dansent ces gens là ? Pfffff trop compliqué c'truc ! ».

Tout en se « rhabillant » la Viera continuait quand même à lancer des regards à la moine. Quand même hein.
« Hier soir t'es allée à la douche ? Mais t'es allée ailleurs hein ? Il était mignon ? »

Non seulement elle était curieuse mais en plus elle était jalouse...

Elle avait enfin fini de se rhabiller – cela dit elle n'avait pas grand chose à mettre – et pris son épée.
« Si tu comprends bien les autres langues, peut-être que tu peux traduire ce qu'il y a écrit sur ma lame aussi ? On part de suite peut-être ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Lun 31 Mar - 2:39

GradivusValja faisait vraiment la gueule d'avoir loupé une occasion d'admirer Gradivus. C'était vraiment trop dommage pour elle, mais il fallait bien garder à l'esprit que la moine n'était pas là pour passer des vacances ou pour une romance, mais bien pour le boulot. Plus, rien ne disait que Valja était son type, mais allez savoir avec quelqu'un d'aussi aimable...

Visiblement pas pressée pour se rhabiller et toujours boudeuse, la lapine tenta de dévier la conversation sur l'Al Bhed en prétextant que la langue était étrange. Et visiblement, l'alcool n'était pas complètement dissipé vu que le mot "danser" semblait impliquer que les Al Bhed ne faisaient que ça (ou alors, la surprise qu'ils sachent comment faire !).
Enfin bon, la lapine qui n'en faisait qu'à sa tête et la faisait justement (la tête) en voyant les gens ne pas répondre à ses "subtiles" avances, Gradivus commençait à s'y habituer. Il n'y avait qu'à l'entendre théoriser que Gradivus n'était pas seule pour se laver hier.



- Il n'existait surtout pas.


Il faudrait bien qu'elle l'accepte un jour : Gradivus n'était pas le genre à chercher l'amour. Excepté celui de Yevon, ça va sans dire.

Finalement "habillée", la lapine se mit à demander si Gradivus pouvait lire les inscriptions sur son épée. Tout en rangeant son propre barda, Gradivus jaugea un peu les inscriptions, mais rien à en tirer. Soit c'était de simples gribouillis sur la lame pour faire joli, soit une écriture propre à son monde. Rien à en tirer.



- Non, ça ne me dit rien.

On part pour les plaines près de Lindblum. Il faut qu'on y soit sans traîner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Sam 5 Avr - 3:25

Après s'être habillée il fallait aussi se démêler la tignasse. Et là aussi Valjahild prenait son temps. Après avoir pris celui de montrer sa lame à Gradivus pour lui demander si elle comprenait les symboles.

« Ah, ça t'dit rien ? Dommage... z'avez pas ce genre de lettres sur ce monde ? Pffff... ».

Elle continua à se concentrer sur un espèce de gros noeud dans sa chevelure. Et il était vraiment serré ce foutu noeud, ce qui fit couiner la lapine alors qu'elle tira un peu trop fort.
« Ah punaise ils ont rien pour démêler ici ou quoi ? T'as fait comment toi ? »

La Viera regarda encore la moine, avec l'air encore boudeur bien qu'elle paru un peu soulagée quand Gradivus lui fit comprendre qu'elle n'avait pas été avec un gars la veille. Au moins, pas de rival. Pour le moment.

« Sinon il n'existait pas donc. Mais sérieux ça te manque pas ? Pffff c'est la Nature pourtant... les instincts, tout ça. À moins que sur ce monde les gens soient... coincés ? Quel gâchis ! ».

Ah oui elle disait vraiment le fond de sa pensée c'était peu de le dire.

Se démêlant toujours la tignasse, elle haussa les épaules.
« Oui je sais faut que je me dépêche mais là tu vois... Aaaah... ouais, ça vient en fait je crois ».
Le noeud fut enfin défait, laissant quelques cheveux dans les poils de la brosses.
« Ah ç'aura pas été sans mal... pfffff... ».

Elle finit de se préparer et fila vers la porte de sortie.
« Bon on prend le petit déjeuner et on y va c'est ça ? À moins que t'ai déjà pris le petit déjeuner ? Si c'est le cas j'aurais bien aimé que... que tu m'attendes ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Lun 7 Avr - 1:43

GradivusNouvelle déception pour Valja en voyant que Gradivus ne pourrait pas lire ce qu'il y avait écrit sur son épée ; étrange à vrai dire. C'est elle qui venait d'Ivalice, ce serait donc elle la plus à même de connaître les langues locales ! Bah, il fallait croire qu'on ne pouvait pas passer son temps à rouler du derche et étudier la linguistique en même temps.

C'est avec un œil mi-intrigué mi-pris de pitié que Gradivus vit la lapine se battre avec ses cheveux : même avec une brosse, il semblerait que le poil de lapin soit quelque peu plus dur à coiffer que des cheveux normaux. Ou alors, Gradivus avait une tête bien plus facile à coiffer qu'elle... Ouais, nul doute que c'était ça : la grâce de Yevon devait bien se manifester de toutes les façons possibles maintenant que Sin avait cassé sa pipe !



- J'ai utilisé un peigne.


A question bête, réponse de même...

Valja ne semblait vraiment pas comprendre que Gradivus n'était pas du tout intéressée par la romance et le tango horizontal. Faut-il vraiment le lui rappeler à nouveau que la seule chose pour laquelle Gradivus à de l'affection, ce sont les préceptes de Yevon ? Mieux valait économiser sa salive. Il y avait de fortes chances qu'elle ne s'en souvienne pas deux heures plus tard.

Après avoir enfin réussi à dénouer sa crinière, Valja suggéra d'aller manger. Gradivus allait s'y opposer avant de réaliser que finalement, l'idée n'était pas mauvaise. Si quelqu'un avait trouvé l'orbe et eu la présence d'esprit de faire les mêmes recherches qu'elle, n'importe quel guerrier, mage, samouraï et autre zéro pointé autoproclamé aventurier serait dans le secteur. Mieux valait prendre un maximum de forces avant de partir.



- Non, on peut prendre le temps de faire ça. Mais mieux vaut ne pas manger trop au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Dim 13 Avr - 3:39

Ses « cheveux » étaient encore un peu électriques mais tant pis. Comme avait dit la moine, fallait faire vite !

« Un peigne. Ah... j'en ai pas trouvé. Enfin, tant pis, maintenant c'est fait ».

Quand la Viera fut à la porte de sortie, elle se rendit compte qu'elle avait... oublié de prendre son épée. Et de la nettoyer aussi. Elle revint donc dans la chambre et pris un peu de temps pour s'occuper de sa lame, tout en lançant de multiples coups d'œils vers Gradivus qui devait bien trouver le temps long.

En même temps la lapine continuait à l'observer même. Que cette femme était distante. Il devait lui manquait quelque chose, pensait Valjahild. Cette moine devait être frustrée ! Mais comme les multiples approches de la lapine n'avaient pas d'effet, elle commençait à réfléchir à une autre façon de faire. Mais comme elle et la réflexion...

Elle se résigna pour le moment à ne rien faire d'autre et quitta la chambre – sans oublier quoique ce soit cette fois-ci – en compagnie de la moine. Assez près même.

« Pas trop manger tu dis ? T'as peur... euh... de grossir ? Je comprends que sous l'armure ça pourrait... gêner, c'est ça ? ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Lun 14 Avr - 0:36

HRP:
 


GradivusAh, avant de partir se remplir la panse, Valja se souvint qu'elle allait oublier son arme. Ça n'aurait sûrement pas été perdu pour tout le monde, mais tomber sur des monstres et essayer de leur faire peur avec ses oreilles n'aurait sûrement pas été très efficace.

Décision fut prise, une fois que Valja eut fini de s'occuper de son barda, décision fut prise d'aller becqueter. Non sans un petit commentaire de Valja qui se demandait pourquoi il valait mieux ne pas trop manger.



- Entre autres. C'est aussi parce que nous avons de la route à faire et que je ne peux pas me permettre de traîner parce qu'il faut digérer.


Les choses se passèrent vite une fois le repas consommé. Héra avait décidément une quantité monstre de bouffé à proposer, car Gradivus ne pouvait pas nommer un tiers de la nourriture proposée, même s'il fallait bien se douter qu'une bonne quantité du menu devait être apparue suite à l'introduction des cultures de Gaïa et Dol. Sur Spira, c'était pas dur le petit déj : un thé et un lait sucré et si on avait vraiment la dalle, un peu de riz, d’œuf ou de poisson pour pousser le tout. Frugale et ascétique comme à son habitude, Gradivus se contenta de thé et de lait, tout en s'octroyant le luxe de prendre du riz pour se caler. En espérant que Valja aurait la présence d'esprit de ne pas descendre un plateau de pâtisseries et/ou tout une cafetière...

Le bide plein et les dernières vérifications faites, le groupe partit vers l'est, sur les plaines du continent. Direction Pinnacle Rocks, et après...



==========

Gradivus et Valjahild arrivent sur le Continent de la Brume.

==========
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Lun 26 Mai - 2:03

Gradivus et Valjahild arrivent du Continent de la Brume

----------

« Dans mes ch'veux ? Hein ? Quoi ? »

La Viera continuait à donner des coups de pied dans les mottes de terre. Et faillit se ramasser, encore... trébuchant comme une andouille en criant « Bouahahahahaaaaah ! » et en levant les bras n'importe comment pour garder son équilibre. Très classe là aussi.

Bon, elle se calma... quelques minutes. Se tournant vers Gradivus quand celle ci lui répondit.

« La carte est fausse ? Comment... comment tu le sais ? ».

Entre temps la lapine finit par se passer la main dans les cheveux. Cet espèce de nœud qu'elle sentait ça commencer à tirailler, à gêner. À faire mal même.

« Ah mais c'est quoi ce merdier... Mais... rhaaaa... où j'ai coincé mes cheveux moi ! »

Oui elle sentait bien un truc dur... enfin comme un caillou quoi. Mais alors... quand elle se rendit compte que c'était son Astralithe... Elle resta quelques minutes à gober les mouches avec son éternel air intelligent.

« T'aurais pu euh... ah mais c'était ça hein ! Pfffffft ! »

Elle remit en collier comme il faut et suivit la moine vers Lindblum.

« Bon c'est où ? Qu'on se dépêche ! C'est cette boutique là ? ».
Elle ne fit pas attention qu'en même temps elle percuta une vieille dame.
« Mais vous pourriez faire attention non ? Hein, mais vous sortez d'où pour avoir des oreilles... de...
- Oh hein ta g***** vieille peau, pas le temps de parler ! »

La Viera bouscula la femme et se dirigea vers la première boutique... qui n'était pas du tout la bonne. Mais ça hein...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Dim 1 Juin - 16:24

Y a pas à dire, le jour ou Yevon avait distribué l'intelligence, Valja avait posé un RTT. Si elle réussissait à confondre son assez balaise caillou magique avec un nœud dans ses cheveux, plus personne ne pouvait rien pour elle. Mais visiblement non, c'était plus drôle de low kick les mottes de terre et manquer d'embrasser le sol. Gradivus la laisserait bien plantée là juste pour avoir la paix (et ne pas risquer la survie de son cul chaque nuit), mais bon, elle avait ses utilités, cette espèce de civet sur pattes.


- Je vois d'ici des collines et des montagnes qui n'apparaissent pas dessus. Soit le cartographe avait bu, soit je me suis fait arnaquer. Dans les deux cas, c'est une perte de temps !


Le temps de répondre, Valja s'était ENFIN rendue compte que le truc dans ses cheveux était son astro-trucmuche, puis réalisé que Gradivus le lui avait dit il y a 5 minutes. Bon, mieux valait tard que jamais. Et le temps de réaliser tout ça, elles étaient arrivées à Lindblum.
Sans prêter attention plus que ça à Valja qui s'était emboutie dans une vieille dame, Gradivus vit une boutique qu'elle n'avait pas remarqué pendant sa première virée shopping il y a quelques heures. L'enseigne clamait que cette boutique vendait des protections élémentaires. Très intéressant, surtout là où elle se rendait... Mieux valait aller voir dedans.



- Bonjour ma p'tite dame ! Besoin de protections élémentaires ?
- Exact. Vous avez quelque chose contre la foudre ?
- Et comment ! J'ai des accessoires tous faits, ou je peux enchanter votre matériel actuel pour ça. Sauf votre respect, vu toute votre armure, 'vaudrait mieux que j'enchante quelque chose que vous avez déjà.
- Une de mes spalières, c'est faisable ?
- Si fait ! Laissez-moi une minute... Voilà. Tant que vous porterez cette protection, vous ressentirez plus que la moitié des dégâts quand un monstre ou un quidam tentera de vous toaster !
- Ce n'est pas possible de faire une protection totale ou d'absorber carrément l'élément ?
- Si fait, mais ça casserait votre matériel. 'Faut laisser le temps à l'armure de s'adapter à l'élément avant de pouvoir renforcer tout ça, sinon, vous allez vous retrouver avec votre armure pétée comme du verre, crac ! Et sauf votre respect, j'pense pas que vous retrouver en culotte soit la meilleure option pour combattre !
- Hm. Dernière question : savez-vous comment accéder à Pinnacle Rocks ?
- Oh ben si, bien sûr ! Vous passez par la Porte du Chasseur et vous êtes en plein d'dans ! J'vous dirais bien de vous méfier des monstres, mais vu votre espadon, j'pense que c'est eux qui vont avoir peur d'vous !


Un chiot explosa encore quelque part quand Gradivus sourit à la réponse du marchand. Tout n'était pas perdu, donc ! Il était temps de partir ! Mais d'abord, récupérer Valja.


- On est reparties, Valja. Le lieu que je cherche n'est en fait qu'à quelques minutes à pied.



==========

Gradivus achète une Spalière jaune (résistance foudre : 50%) pour 1000 gils.


Gradivus et Valjahild vont à Pinnacle Rocks.

==========
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Lun 2 Juin - 0:16

Spalière jaune équipée - 1000 gils sur le compte de Gravidus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Lun 23 Mai - 21:49

Elize, Teepo et Janne viennent de l’Océan

JanneVisiblement, Janne avait vu juste concernant le marin qui était à l’origine du malaise d’Elize. Il s’était montré un poil trop violent au point d’avoir réveillé les pouvoirs d’Elize et avait failli se faire engloutir par les ténèbres. Mais bon. Janne ne fit aucun commentaire, puisqu’il s’en doutait. Ce type restait un abruti à ses yeux. Elize finissait par se réveiller sans comprendre ce qu’il s’était passé, elle n’en avait aucun souvenir et Teepo dut inventer des bobards. Lorsque la jeune fille se tourna vers l’escrimeur, il haussa des épaules sans contester, ni même afficher le moindre signe de surprise concernant le mensonge de la peluche.

- Me regarde pas comme ca, j’en sais rien. Quand je suis arrivé t’étais déjà inconsciente !

Il avait toujours l’air aussi sérieux et sévère, comme s’il ne se souciait pas trop de son état. Pourtant quelque part, ca devait le préoccuper puisqu’il avait décidé de se porter responsable d’Elize pendant le trajet. Maintenant qu’elle était réveillée, il n’y avait plus qu’à attendre qu’ils arrivent à Lindblum, et pour tuer le temps, Teepo sortit un jeu de cartes de … sa bouche.

- Tu fais vraiment peur quand tu vomis des objets en tout genre, le sac à patates ! C’est quoi ca ? Des cartes ? Et bah oui des cartes, et visiblement, comme Teepo ne jouait pas contre Elize, ca ne voulait dire qu’une chose : c’était lui son adversaire ! - Je rêve …

Oh il savait jouer aux cartes, et surtout au Tétra Master. Quand on est dans l’armée, on profitait des jeux de cartes pour tuer le temps, mais surtout pour faire des paris à la con. Il n’eut pas vraiment le choix que de s’y plier – de toute façon que pouvait-il faire d’autre pour l’instant ? Même si c’était difficile de garder son calme quand un sac à patates n’arrêtait pas de passer derrière vous pour tricher ! Au moins, le temps défilait plus vite ainsi, et finalement ce fut les marins qui les mirent en alerte. Le duo – enfin trio – quitta la cabine du capitaine. Il y avait un brouillard épais qui se dessinait devant eux et semblait englober les terres à perte de vue. Janne eut un drôle de frisson, il n’était pas un spécialiste en magie et cie, mais là, il avait un étrange mauvais pressentiment. Lui non plus n’avait pas souvenir que la Brume était revenue sur le continent Elle n’y était pas lorsqu’il était parti avec Lailah et Nikolaï … Elize ne comprenait pas trop ce que c’était, et si Janne n’avait pas réagi à sa première question, il se tourna vers elle à la deuxième.

- La Brume recouvrait le Continent de la Brume ces derniers siècles. C’est pour ca qu’on a appelé ce continent comme ca. Il y a quelques années elle a même recouvert toute la planète. Ce n’est pas un brouillard ordinaire, il est maudit. Les monstres naissent de cette Brume, des phénomènes plus ou moins étranges sont liés à cette Brume … On pensait peu avant la fusion des mondes qu’elle avait disparu définitivement.

Il taisait l’histoire des Mages Noirs mais dès qu’Elize eut détourné le regard, Janne posa ses yeux brièvement sur Teepo en souvenir de la conversation qu’ils avaient eu. Puis il s’approcha du bord du navire lorsqu’ils furent enfin dans le port et qu’ils pouvaient enfin poser pied à terre. En croisant le matelot d’un peu plus tôt, Janne échangea un regard méprisant à son égard et croisa les bras.

- Bon, on est à la Porte du Dragon Aquatique. Il va falloir remonter dans le château de Lindblum et prendre le taxair pour se déplacer dans les quartiers de la ville. On a passé la journée dans le bateau alors je pense dormir sur place avant de rentrer à Tréno. Que vas-tu faire maintenant Elize ?

Elle n’allait pas rester seule, si ? Oh la la, il ne savait pas pourquoi, mais il sentait qu’il allait regretter la suite …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Mar 24 Mai - 6:40

Elize«Je vomis pas! J'suis qu'une peluche hein? Vois ça comme sortir des cartes d'un sac!» Élize se mit à rire tout en caressant doucement la tête de Teepo, il est vrai que c'était toujours un peu étrange de voir tout ce qu'il pouvait contenir, mais c'était comme ça. Il lui permettait d'avoir tout à portée de main, sans se soucier de la taille ou autre. C'était pratique!

Ils jouèrent aux cartes le reste du temps, jusqu'à ce que les marins les incitent à sortir face à la brume qui était revenue sur ce continent. Élize ne venant pas de ce monde, elle ne ressentait pas la malédiction qui entourait cette substance, bien qu'elle se sente assez mal à l'aise en sa présence. Le port était en plaine et il fallait donc gagner les hauteurs pour se mettre hors de portée, la brume pouvait avoir des effets négatifs sur les gens, et la petite n'avait pas trop besoin de ça. Elle ne vit pas les regards échangés entre Janne et Teepo, mais pour sûr que la peluche craignait qu'avec le retour de la brume, les gens soient encore plus méfiants à l'égard de ceux pratiquant la magie noire au degré d'Élize.

Lorsque le bretteur demanda ce qu'elle comptait faire, la petite fixa un instant un point dans le vide. La peluche vint se blottir dans ses bras, sentant qu'elle avait besoin de son réconfort, et elle se tourna vers Janne, les joues légèrement rosies

«Je... j'aimerais bien aller à Tréno aussi. Une ville à la nuit éternelle... il doit y avoir quelque chose là bas qui cause ce phénomène et j'aimerais bien le comprendre....» elle baissa les yeux, il était évident qu'elle n'osait pas poser "la" question à Janne, aussi ce fut Teepo qui s'en chargea

«On pourrait t'accompagner? Après tout, t'as vu qu'Élize était forte hein? Et on a un peu de sous si tu veux! Et Élize, elle sait aussi soigner hein?» toujours dans les bras de la petite, il lançait un regard implorant à l'épéiste, là où elle n'osait toujours pas le regarder. Les marins arrivèrent et commencèrent à les guider vers la sortie

«Faut pas rester là, les jeunes. Avec la brume, il vaut mieux remonter vite au château! Z'avez qu'à passer les premiers dans les wagons!»
Ils les poussèrent vers un petit wagonnet qui les conduisit jusqu'à l'ascenseur, difficile de savoir si Janne accepterait ou non de se les coltiner, il devait les voir davantage comme une épine dans le pied qu'autre chose. Il faudrait voir en quoi ils pourraient vraiment lui être utile, mais tant qu'ils ignoraient ce qu'il devait faire à Tréno, difficile à dire... mais Teepo mit peut être le doigt sur un truc en passant, alors qu'ils étaient dans l'ascenseur et seuls

«T'as pas dit que la garde cristalline devait protéger les cristaux? Élize les cherche, enfin un surtout... ça serait bien que vous vous aidez mutuellement? Comme ça, on t'aide à les trouver et toi après, tu les gardes pour pas qu'un méchant les prenne?» oui enfin, pourquoi Janne voudrait s'encombrer d'elle? «Élize sent plutôt bien la magie, ça pourrait être pratique pour toi de l'avoir avec toi!» genre, un détecteur de chimère? Fallait pas abuser, la petite n'avait pas du tout ce pouvoir là, mais elle n'osait toujours pas regarder le bretteur pour la peine... trop inquiète à l'idée de se retrouver toute seule en fait. Ils arrivaient au château, cela laissait encore un peu de temps à Janne pour réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Mar 24 Mai - 11:34

JanneCe fut sans réelle surprise qu’Elize annonça qu’elle aimerait se rendre à Tréno pour essayer de percer le secret lié à son obscurité permanente. Teepo n’avait même pas besoin de la reprendre derrière que Janne avait déjà compris ce qu’elle souhaitait lui demander. Une main sur sa hanche, il tourna la tête du côté opposé à Elize pour soupirer. Le jouet cherchait plein d’arguments pour le convaincre mais le Loup Fulminant ne répondait pas : il réfléchissait. Un peu trop même, si bien que les marins commencèrent à les inciter de prendre le wagon pour rejoindre l’ascenseur du château. Dans le wagonnet, il était toujours en pleine réflexion. Devait-il vraiment emmener cette gamine avec lui en sachant que ca pourrait parfois la mettre en danger ? Et que lui-même pouvait s’avérer être en danger ? Dans l’ascenseur, Teepo revenait à la charge avec de nouveaux arguments.

- Le truc tu vois c’est que je n’avais pas prévu de jouer la nounou en quittant Gaza Est. J’ai la tête d’une nourrice ?

C’était un peu dur, surtout le ton qu'il employait, mais Janne finissait par baisser les yeux sur Elize. Il ne savait pas jusqu’à quel point Teepo était lié à Elize, mais il avait remarqué qu’il parlait à sa place lorsqu’elle restait trop muette.

- D’ailleurs tu ne devrais pas parler à la place des autres, Teepo. Si Elize souhaite vraiment m’accompagner, c’est à elle de me le dire ! Hein, Elize ?

Il voulait qu’elle croise son regard. Juste pour voir. Il n’était pas sûr de vouloir la prendre sous son aile pour les arguments que Teepo avait donnés. Mais surtout parce qu’il avait des points communs avec Elize. Certes à son âge il avait déjà été adopté, mais il avait longtemps, trop longtemps, été orphelin aussi, à la rue, à survivre par ses propres moyens. Il avait toujours été un peu solitaire, mais paradoxalement, petit, il avait toujours eu peur de se retrouver seul et vulnérable face aux autres. Quelque part, il pensait qu’Elize ressentait sensiblement la même chose. Un homme avait fini par lui tendre la main, et peut-être qu’aujourd’hui, c’était à son tour de tendre la main. Cette idée le fit encore plus soupirer en fait … Désormais dans le hall du château, il avança jusqu’à la fontaine qui trônait au milieu du hall et s’arrêta pour faire face à Elize.

- Ok ca va, tu peux venir. A quelques conditions. JE suis responsable de TA sécurité en tant qu’aîné, alors TU m’obéis ! Compris ? Ca vaut pour toi aussi, le sac plastique !

Il espérait qu’elle ne serait pas un fardeau et qu’il n’avait pas fait le mauvais choix, mais si Teepo avait eu raison sur un point, c’est qu’elle savait se défendre. De plus si elle avait fait le voyage seule jusque maintenant, c’est qu’elle avait tout de même un brin d’autonomie et qu’il n’allait pas devoir être tout le temps derrière elle pour la surveiller.

- Bon, si c’est réglé on peut aller manger et prendre une chambre, j’ai les crocs. On va peut-être même aller manger directement dans la chambre. Je suis pas certain que tu supportes les tavernes.

Non seulement à cause de l’odeur de l’alcool, mais aussi pour éviter les ivrognes qui se permettent des conneries de tout genre sous prétexte qu’ils sont bourrés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Mar 24 Mai - 18:39

ElizeTenter de convaincre Janne de rester avec eux n'allait pas être chose aisée. Élize n'osait en rien l'embêter alors que Teepo faisait un forcing de tous les diables! La peluche savait que quoi qu'elle dise, la petite ne voulait pas être seule. Teepo avait beau être son ami, il n'était qu'un jouet, et elle le savait au fond d'elle, même en refusant de l'admettre. Aussi... oui, un peu de compagnie humaine ne serait pas de refus.

Elle sursauta lorsque Janne lui demanda de parler, elle leva enfin les yeux vers lui, rougissant jusqu'aux oreilles avant de ramener ses deux index l'un contre l'autre d'un air des plus embarrassés

«Je.. oui je voudrais bien venir avec vous mais... je ne veux pas vous déranger.» elle leva de nouveau les yeux timidement vers lui, essayant quand même de prendre un peu de courage «je n'ai pas besoin d'une nounou... je sais me débrouiller toute seule. Je préfère plutôt... un ami.» elle baissa de nouveau la tête, mais ils étaient arrivés dans le hall du château et elle regarda autour d'elle. Elle l'avait vu lorsqu'elle était venue il y a quelques jours, mais elle trouvait toujours cet endroit magnifique!

Janne reprit la parole en disant qu'elle pouvait rester avec lui, son visage s'éclaira alors d'un large sourire et elle se jeta sur lui, l'enlaçant par la taille en calant sa tête contre le torse du jeune homme

«Merci! Merci!!» puis elle le lâcha très vite en rougissant à nouveau, Teepo était revenu dans ses bras alors qu'elle souriait d'un air profondément reconnaissant, approuvant d'un signe de tête à tout ce que l'épéiste pouvait dire

«D'accord! J'obéirai, promis!»
«Euh, moi ça dépendra si tes ordres sont débiles ou non!»
précisa Teepo, ce qui obligea Élize à lui donner un petit coup sur la tête
«Teepooooo?»
«Aïeuh! Bon ça va roooh!»
elle retrouva son sourire et leva les yeux vers le bretteur qui proposa d'aller manger à l'auberge, elle avait promis d'obéir, donc elle se contenta de hocher de la tête. Elle n'était pas là pour faire du tourisme, et elle avait un peu visité la ville déjà en venant la dernière fois!

Elle le suivit donc jusqu'au taxair, s'assurant que Teepo ne venait pas l'ouvrir au mauvais moment. Elle s'assit sagement sur le banc pour regarder la ville défiler en dessous, Lindblum était vraiment magnifique, sauf qu'il y avait un petit changement par rapport à la dernière fois

«Il y a beaucoup plus de bateaux volants que l'autre jour...» dit-elle dans un murmure, une femme rat se tourna alors vers elle et lui sourit... Élize sursauta en l'entendant parler, elle n'était pas encore trop habituée à ces races, elle n'avait même presque jamais vu de ronsos en dehors de Luca près du stade.
«C'est à cause de la brume. Beaucoup d'aéronefs fonctionnaient encore à la brume et étaient cloués au sol depuis qu'elle avait disparu, maintenant, ils peuvent voler à nouveau!»
«Ooooh! Merci madame!»
elle lui sourit tendrement, mais venant des rats, ça ressemblait plutôt à une grimace, mais Élize était polie et s'inclinait donc respectueusement avec un doux sourire pour la remercier avant de voir qu'ils étaient arrivés. Elle sauta pour descendre du banc puis du taxair, l'auberge était juste en face, et une fois devant le comptoir, elle se tourna vers Teepo pour plonger sa main dans sa bouche et sortir une poignée de gils, montrant ainsi à Janne qu'elle se débrouillait toute seule aussi!

«Une chambre double avec deux lits séparés je suppose? Ou vous préférez chacun votre chambre?» demanda l'aubergiste
«Nan, on va prendre la même! Faut le surveiller lui!» dit Teepo en désignant Janne de la tête, Élize ramena sa main devant la bouche de la peluche en rougissant
«Euh... désolée...»
«Une peluche qui parle?»
«Euh.. non en fait, c'est moi, je suis ventriloque!»
«Ça alors!! Vous appartenez à un cirque?»
«Avant, oui...»
il sourit en leur tendant donc une clé, alors qu'ils grimpaient les escaliers, Élize se tourna vers Janne pour s'expliquer
«Même sur Spira, s'il y a des peluches enchantées pour servir d'armes, en général, elles ne parlent pas... ma mère utilisait toujours cette excuse pour justifier le langage de Teepo...» autrement dit, elle y était habituée, lorsqu'elle voyait que ça choquait trop ou qu'elle n'était pas trop loin de Teepo à ce moment là!

Ils se retrouvèrent dans la chambre, elle s'approcha du lit et s'installa sagement, les mains jointes sur sa jupe en regardant Janne avec cet air enfantin qui la caractérisait tant, alors que Teepo faisait déjà le tour du propriétaire

«Hum... nous aurions peut être du commander à manger tant que nous étions près de l'aubergiste... à cause de Teepo, j'ai oublié.»
«Hey! C'est pas ma faute!»
«Il faudrait que tu essaies de te taire quand même quand y'a trop de monde!»
«Meh...»


Elle se mit à rire avant de cesser lorsqu'elle croisa le regard de Janne... oui donc, la suite?

====================

Paiement de 50 gils pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Mer 25 Mai - 10:56

JanneBon au moins, Elize avait réussi à exprimer son souhait à voix haute, c’est qu’elle n’était pas tout à fait muette en fin de compte. Par contre sa réaction ne se fit pas attendre lorsque Janne accepta qu’elle vienne avec lui, il avait écarté les bras lorsqu’elle s’était jetée sur lui pour l’enlacer et le remercier. Baaaaah !

- Mais qu’est-ce que tu fabriques !??

Une mini sangsue ! Voilà ! C’est comme ca qu’il allait l’appeler ! La sangsue ! Pas sûr que ce soit très gratifiant pour elle, mais eh, ca ferait partie du contrat ca aussi : fallait s’y faire aux surnoms de Janne. Enfin bon, elle finissait par le lâcher, ils acceptèrent tous les deux les conditions – quoiqu’il se méfiait de Teepo quand même - et ils purent se mettre en route pour rejoindre le taxair, puis l’auberge dans le Quartier Commerçant. En cours de route, ils avaient pu se rendre compte du nombre croissant d’aéronefs à Lindblum, mais c’était normal avec le retour de la Brume. Certains avaient eu le flair de ne pas vendre leurs vaisseaux, il faut croire qu’ils avaient bien fait.

Une fois à l’auberge, avec Teepo qui ne pouvait pas se retenir de parler à tout va, Elize dut utiliser une excuse pour justifier que la poupée parle mais Janne avait surtout lancé un regard noir sur Teepo. Sur le moment, on pouvait croire qu’il ne supportait juste pas le jouet quand il se faisait remarquer comme ca … c’était ca quelque part, mais surtout parce qu’il lui avait dit sur le bateau que les seules poupées qu’ils avaient réussi à animer sur Héra, c’était des Mages Noirs et qu’ils étaient mal vus par beaucoup de personnes ! Avec le retour de la Brume en prime, les gens pourraient s’interroger … En passant devant le comptoir, Janne déposa l’argent pour sa part à son tour et en montant à l’étage, Elize justifia son comportement … mais une fois dans la chambre, ils se rendirent compte qu’ils avaient oublié le repas à cause de Teepo ! L’épéiste se tapa le front d’un air complètement dépité.

- Etouffez-moi avec un puluche dans la gorge, c’est pas vrai …

Janne ouvrit la porte mais entendit des coubos au bout du couloir. Un mog était en train de se diriger justement vers les escaliers. Ah il l’avait déjà rencontré celui-là ! Comment il s’appelait déjà ? Thon ? Thonmog ? Mogton ? Mogdon !!

- Mogdon ? Oh !! EH ! MOGDON !! … … Satané mog. MODGON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- Coubo ?
La peluche se retourna avec les yeux écarquillés qu’on crie aussi fort son nom – toute l’auberge avait dû l’entendre.
- Ramène ton pompon ici !
- Pourcoubo ? J’ai commandé mes noix de coubo, je dois aller les chercher, coubo !
Et il lui tourna le dos pour reprendre sa route. Euh sérieux ?
- EH MOGDON !!! Tu descends ? Dis à l’aubergiste d’apporter le repas dans notre chambre.
- Pourcoubo je ferai ca ?
Foutu mog ! Janne soupira et sortit une pièce de grande valeur en gils et la lança au mog.
- Ca payera une partie de tes noix !
- Je m’occupe de ca tout de suite, coubo ! ~


Janne referma la porte et soupira. Ce qui ne fallait pas faire pour demander service à ce mog ! Ou plutôt ce qui ne fallait pas faire quand on avait la flemme de descendre les escaliers … Il fallait espérer que le mog n’oublie pas, mais Janne en doutait vu le don qu’il venait de lui faire. Ne sachant pas quand ca arriverait, il préférait ne pas aller se laver tout de suite. Il déposa ses affaires sur le lit qu’Elize n’avait pas choisi et se tourna vers elle.

- On prendra un aéronef pour Tréno demain.

Avec le retour de la Brume et la sortie des anciens aéronefs, les prix de voyage devaient s’être cassés la figure. Autant en profiter, même si les vaisseaux feraient obligatoirement une halte à la Porte Sud avant de continuer leur chemin. Une taxe à payer à la frontière, normal …

- On pourrait bien passer par la Route de la Gorgone mais plus lent et plus dangereux, surtout si on tombe sur un monstre redouté par la Gorgone. Il marqua un temps de pause, il ne lui avait pas dit ce qu’il devait y faire, il estimait que ca ne la regardait pas au début … mais maintenant qu’elle allait le coller, autant qu’elle sache … - Avant de commencer à jouer pleinement mon rôle dans la Garde Cristalline, je dois prévenir mes anciens supérieurs que je quitte la garde de Tréno. Je n’ai pas eu l’occasion d’y retourner depuis que j’ai été à Gaza Est, je t’ai expliqué, hein, j’étais en convalescence. M’enfin. J’ignore pourquoi il fait nuit à Tréno, mais si tu souhaites percer ce secret, va p’tet’ falloir s’adresser à quelqu’un qui a beaucoup de connaissances. L’érudit le plus réputé à Tréno est Maître Totto, tant qu’on sera en ville on pourra passer le voir.

Ca changeait d’un poil son programme mais bon hein, ce n’est pas comme s’il avait un gros détour à faire pour la petite vu que tout se passait dans la même ville …

Pour le MJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Mer 25 Mai - 12:28

ElizeUne fois de plus, Teepo avait fait des siennes, Élize était embarrassée à l'idée que la peluche ne vienne entraver les liens qui commençaient à se tisser avec Janne. L'épéiste était du genre distant et grognon, mais il avait un bon fond, et la petite n'ayant jamais eu d'amis avait tendance à s'attacher facilement à quiconque se montrait gentil avec elle. Serrant la peluche contre elle au point qu'elle aurait pu l'étouffer si elle avait été vivante, elle suivit Janne du regard qui sortait de la chambre pour demander à un mog de quoi manger? Dès le premier coubo, elle se leva et passa la tête discrètement pour regarder dans le couloir, elle n'avait jamais vu de mog de sa vie!

«C'est quoi ça?»
«C'est un mog! Il ressemble comme deux gouttes d'eau aux peluches pour mages noirs qu'on a vues à Luca...»
«Mais ça existe vraiment ces trucs?»
«Apparemment oui! Il est trop mignon! ♥»
«Hé!»
voyant que Janne revenait, elle se dépêcha de retourner s'asseoir, riant un peu de voir Teepo jaloux d'une boule de poil qui devait surement être toute aussi bavarde que lui!

Elle afficha un air de petite fille studieuse alors qu'il lui expliquait le programme du lendemain

«Un aéronef? Vous voulez dire, l'un de ces bateaux volants?»
«OUAAAAH! C'est trop bien ça!!!»
preuve qu'elle n'avait jamais volé de sa vie. Depuis toujours, elle avait toujours pris que le bateau. Janne expliqua qu'ils auraient pu prendre la route de la gorgone, mais que celle-ci était trop dangereuse, l'épéiste était encore un peu convalescent et avait besoin de repos avant d'affronter ce genre de créature, et même si Élize était courageuse, elle n'était pas du genre à vouloir combattre tout et n'importe quoi à tout prix.

Il lui parla alors d'un érudit à Tréno, mais la jeune fille se recroquevilla sur elle-même... était-ce un moyen détourné de la confier à quelqu'un d'autre?

«Je... oui je suppose... mais... vous viendrez avec moi?»
«Tu vas pas nous abandonner chez un vieux schnock hein?»
reprit Teepo, prouvant d'une certaine manière qu'il était connecté aux pensées d'Élize - bien que l'inverse ne soit visiblement pas vrai...

On frappa à la porte, il flottait dans l'air une bonne odeur d'œufs et de viande grillée, une omelette? Avec des petits légumes, du pain et du fromage! Un vrai luxe sur le coup! Élize n'en avait plus l'habitude!

«Oh la la! Ça a l'air tellement bon!» elle prit délicatement son assiette et alla s'asseoir à la petite table présente dans la pièce, attendant poliment que Janne vienne aussi, et lorsque tout le monde fut installé - Teepo s'était calé près de la fenêtre puisqu'il ne mangeait pas - elle fit un sourire doux au bretteur

«Bon appétit! Et merci encore...» elle se mit à rougir et plongea le nez dans son assiette, on aurait dit qu'elle n'avait pas mangé depuis des jours, et vu qu'elle avait fait tomber le morceau de sandwich que Janne lui avait offert le midi, on pouvait dire que c'était presque le cas! Par la suite, il pourrait aller se doucher, elle suivrait et une bonne nuit de sommeil leur tendait les bras!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Jeu 26 Mai - 12:55

Spoiler:
 

JanneAh, Elize ne savait pas ce que c’était un aéronef … Du moins le terme employé pour désigner les « bateaux volants ». Maintenant qu’elle le disait, Janne se souvenait que Kagura avait mentionné l’interdiction d’utiliser des machines sur Spira, ils ne devaient donc pas utiliser de vaisseaux … Autant les bateaux c’était facile de trouver une solution sans utiliser de machines comme moteur, par contre pour faire voler un aéronef … Bref. Janne avait approuvé d’un signe de tête avant d’enchaîner sur la suite, ce qu’il devait faire à Tréno, et la possibilité de rencontrer Maître Totto. Il ne pouvait pas garantir si le précepteur de Grenat pouvait expliquer la nuit éternelle de Tréno, mais c’était le plus savant des professeurs du continent, alors qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ? Toutefois en évoquant Totto, Elize accepta mais elle se recroquevilla comme si elle craignait quelque chose.
Qu’il l’abandonne chez Maître Totto ? En voyant que Teepo comme Elize semblaient le craindre, il se mit à rire. Mais un rire moqueur, elle allait sûrement s’en vexer.

- Je n’y avais pas pensé, quelle bonne idée ! Elle allait doublement mal le prendre. Mais Janne reprit son sérieux. - Je plaisante, le gnome. Evidemment que je viens avec.

Maître Totto pourrait peut-être l’aider sur certaines choses aussi, qui sait. Quelqu’un frappa à la porte, il semblerait que le mog ait tenu parole et que le repas soit déjà prêt pour qu’il soit expédié aussi vite dans la chambre. Ils réceptionnèrent le repas, simple, mais comme on dit, parfois, les choses les plus simples sont les meilleures, et Elize semblait s’en réjouir. C’est sûr qu’à côté d’un simple sandwich à midi – dont elle n’avait même pas mangé le quart – elle n’allait pas cracher dans la soupe hein ? Elle n’avait pas intérêt d’ailleurs, Janne se voyait mal se plier à ses exigences et aller chercher un autre repas pour un caprice.

Janne alla s’installer à table à son tour et commença à manger même s’il montrait un peu moins morfal qu’Elize. Il n’avait pas répondu à ses remerciements – ni même à son bon appétit en fait – il avait toujours l’air trop sérieux et agacé, mais la vérité c’est qu’il réfléchissait. Le repas se faisait donc dans le silence … Un peu trop même, si bien que le jeune homme s’arrêta de manger pour lancer un sourire espiègle à Teepo.

- Cinq minutes sans que le sac à patates ouvre la bouche ? Je peux déjà prévoir des tonneaux de pluie qui vont tomber demain matin !

Petite provocation gratuite pour embêter la peluche, même s’il n’avait pas trop encore saisi que Teepo, même dotée de sa propre conscience, réagissait surtout aux pensées d’Elize. Ca ne saute pas tout de suite aux yeux il faut dire, ils avaient des personnalités trop différentes pour Janne.

Bref, il terminait son repas et se levait pour aller fouiller dans ses affaires pour sortir des vêtements pour la nuit : un pantalon ample de couleur blanc cassé, et un haut à manches longues d’une couleur proche. Et il alla s’enfermer dans la salle de bain – à double tour – et se déshabilla vite fait bien fait pour prendre une douche. Honnêtement il y en avait besoin. Ils ne s’étaient peut-être pas baignés dans l’océan avec Elize, mais c’était tout comme. Avec l’air marin, le sel lui avait collé un peu le visage et les cheveux. Et comme d’habitude quand il s’agissait de s’occuper sa tignasse, il fut sûrement aussi long à se laver qu’une demoiselle qui prenait soin d’elle …

Il ressortit bien après de la salle de bain, les cheveux encore trempés et légèrement aplatis, mais toujours en pétard maintenant qu’il avait passé une serviette dedans pour éponger un maximum d’eau.

- Allez file te laver. Et pas trois heures !

L’hôpital qui se fout de la charité, oui oui. En attendant qu’Elize prenne sa douche, Janne s’était installé sur son lit en prenant le livre qu’il avait emprunté à Daguéréo. Il avait déjà commencé à le lire quand il était à Gaza Est et qu’il ne pouvait pas encore se lever, il l’avait presque terminé. Les grandes familles de Tréno … Les Balestra y étaient mentionnés, et à défaut d’avoir pu connaître sa famille biologique pour lui parler de ses racines et celles de ses ancêtres, il était obligé de passer par un bouquin pour le savoir. Sa lecture fut toutefois perturbée par un orage qui commença à éclater.

Lorsqu’Elize revint, il ferma d’une seule main le bouquin et fixa la demoiselle. Il espérait qu’elle avait passé l’âge d’avoir peur de la foudre !!

- Bon, au lit miss. Et me fais pas le coup de venir dormir dans mon lit ! Et toi le jouet ambulant, t’avises pas de me bouffer le visage pendant mon sommeil si tu ne veux pas que je te jette en pâture aux porcs demain matin !

Une façon comme une autre de dire bonne nuit ! Extinction des feux, Janne s’installa sous les couvertures et ne se laissa pas perturber par le tonnerre ni pas le bruit de la pluie battante dehors. Trop fatigué pour se prendre la tête avec ca !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Jeu 26 Mai - 15:40

ElizeFinalement, Janne vint rassurer Élize sur le fait qu'il ne comptait pas l'abandonner à Maître Totto, même s'il se moqua un peu d'elle sur le moment. Elle rougit jusqu'aux oreilles avant de plonger le nez dans son assiette

«J'suis pas un gnome! Et c'est pas gentil de se moquer! Blaaaah!» Teepo tira une langue plus grande que celle d'un kwe à l'attention de Janne alors qu'Élize affichait un léger sourire amusé. Elle termina son assiette sans broncher, le silence régnait, et l'épéiste ne se gêna pas pour le faire remarquer! Teepo lui lança un regard meurtrier et commença à s'avancer vers le moqueur avant que la petite ne l'attrape et le ramène en arrière

«Teepo, tu le laisses manger tranquillement!»
«Mais il m'a appelé sac à patates!»
elle se mit à rire alors que la peluche semblait fulminer avant de reculer avec une moue boudeuse, et un poil sadique qui voulait surement dire qu'il allait se venger incessamment sous peu!

Et il en trouva l'occasion lorsque le bretteur partit pour se doucher, la peluche l'entendit fermer la porte à clé, Élize de son côté enlevait sa robe pour enfiler déjà une chemise de nuit, histoire de gagner du temps car avec toutes les broderies et les coutures, elle était pénible à enlever, aussi, elle ne vit pas Teepo s'aplatir comme une crêpe pour passer sous la porte de la salle de bain, l'eau de la douche fonctionnait, l'épéiste était en train de se laver les cheveux, et avec la masse présente, il avait de quoi s'occuper! Aussi, la peluche se précipita rapidement, passant par-dessus pour apparaître juste devant Janne au moment où il ouvrait les yeux pour se rincer


«BOUUUUUUUUUUUH!! Mouahahahahaha!» il se dépêcha de se mettre hors de portée et fila sans prévenir en retournant sous la porte! Rigolant comme un gosse face à sa connerie et évitant les lancés d'eau, de savon ou autre! Lorsqu'il revint dans la chambre, Élize l'attendait, les mains sur les hanches, vêtues d'une petite robe simple et blanche

«Je t'avais dit de le laisser tranquille!!» elle lui tapa sur la tête d'un air mécontent alors qu'il grimaçait et affichait des petits yeux larmoyants
«Meeeeeh! Il s'est moqué de moi toute à l'heure!»
«Si tu continues, il ne voudra plus qu'on reste avec lui! Tu vas t'excuser dès qu'il sort!»
y'avait pas à dire, lorsqu'elle s'énervait, elle pouvait faire peur la petite Élize! Dès que Janne sortit de la salle de bain, visiblement de mauvaise humeur, la petite se tourna vers Teepo d'un air de maîtresse d'école qui vient de punir un élève. La peluche avança, la tête basse et parlant d'une voix boudeuse

«Je suis désolé...»
«Plus fort!»
«Je suis désolé!»
reprit la peluche d'un ton plus sincère, la petite hocha de la tête et se dépêcha de filer dans la salle de bain. Vu qu'elle avait gagné du temps en se changeant d'abord, elle se frotta rapidement partout, les cheveux aussi, essayant de passer moins de dix minutes sous la douche avant de sortir, se sécher énergiquement et réenfiler sa robe. Elle revint alors dans la chambre, presque essoufflée

«Je.. je n'ai pas été trop longue?» il tenait un bouquin à la main qu'il referma d'un geste sec, il était temps d'aller au lit! Elle s'avança et se glissa donc sous les couvertures avant de se tourner vers lui d'un air presque choqué face à sa dernière menace!

«Non mais dis donc l'autre hé! Espèce de pervers! Tu crois ptêt qu'elle va venir te rejoindre dans ton lit?» une fois de plus, elle se mit à rougir jusqu'aux oreilles avant de se cacher sous les couvertures. Pas une seule seconde elle n'aurait pensé aller dormir dans le même lit que lui, c'était indécent! Elle n'avait jamais été dans la chambre de ses parents quand il y avait de l'orage ou autre, elle ne voyait donc pas ça comme un geste fraternel ou réconfortant... elle se cacha donc sous les couvertures, jusqu'à réussir à s'endormir.

Teepo resta sage aussi, mais le lendemain matin, il fut forcément le premier debout puisqu'il n'avait pas vraiment dormi, il s'avança donc près, très près de Janne de telle sorte que lorsqu'il ouvrirait les yeux, il verrait la peluche en très gros plan! Sauf que, pas de chance pour lui, Élize l'avait senti quitter son lit, elle le vit et se dépêcha de se lever et s'approcha de la peluche à pas de velours et l'attrapa d'un geste sec pour l'empêcher de faire le zouave! Sauf que Teepo eut la frousse de sa vie et se mit à hurler de peur alors qu'il se trouvait tout près de Janne encore!


«OUAAAAAAAAAAAAAAAAH AU SECOURS!»
«Mais chuuut!»
bon là, c'était trop tard maintenant, si Janne n'était pas réveillé avec ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Ven 27 Mai - 13:31

JanneTeepo risquait de payer cher ses idioties s’il continuait comme ca ! Quelle idée d’avoir voulu surprendre Janne pendant sa douche !? Mais trop rapide le bougre, l’adolescent n’avait pas réussi à l’envoyer valser contre le mur ! Ce n’était qu’en sortant de la salle de bain qu’il s’excusait, et il ne fallait pas être bête pour savoir qu’il s’était fait gronder par Elize. Janne l’imaginait mal faire des excuses tout seul de son plein gré de toute façon ! Bref. Suite à cette petite scène, il était parti lire le temps qu’Elize se change, puis vint l’heure d’aller se coucher … Sauf qu’il n’aimait pas trop qu’on le considère comme un pervers alors qu’il ne sous-entendait pas ca du tout !

- Pour qui tu me prends, crétin !? Je disais ca vis-à-vis de l’orage ! M’enfin tant mieux si t’es pas du genre à gémir de peur dès que le tonnerre se met à gronder.

Il avait déjà assez donné avec Yew quand il était plus jeune ! Ce n’est pas simple de faire un entraînement quand on a un trouillard qui a peur de la foudre en face ! Toujours est-il qu’ils avaient fini par s’endormir tous les deux, malgré la pluie battante et le bruit du tonnerre. De toute manière ces derniers temps, Janne s’endormait toujours très vite. Il n’avait pas retrouvé une forme totale et malgré les semblants qui laissaient croire qu’il pétait le feu toute la journée, il s’épuisait quand même rapidement … Il lui faudrait un certain temps pour que son organisme retrouve toute sa routine. Mais hors de question qu’il reste chez lui pour se reposer pendant trois semaines !

Le lendemain matin, il ignorait les intentions réelles de Teepo pour le surprendre au réveil, mais je peux vous assurer que Janne fut quand même bien surpris !! Lorsque Teepo hurla, il ouvrit brutalement les yeux en sursautant. Alors là comme réveil, il avait connu largement mieux, c’est clair ! Il se redressa vivement et le temps qu’il réalise ce qu’il se passait – c’est-à-dire, deux secondes – Teepo avait déjà été écarté par Elize.

- Non mais c’est pas vrai !??? Ca te prend souvent de réveiller les gens comme ca !? T’es vraiment irrécupérable !! Janne se leva avec l’air sévère et attrapa la peluche d’un geste vif pour l’enfermer dans sa sacoche. Oui, carrément ! - Tu vas rester tranquille là-dedans jusqu’à ce que tu te calmes !! Et t’as pas intérêt à changer de taille et bousiller mes affaires sinon vous pouvez vous trouver quelqu’un d’autre pour le voyage !

Non seulement pour lui-même car il se refusait de voyager avec un emmerdeur pareil qui lui casserait les oreilles tous les matins et le surprendre dans la douche tous les jours, mais aussi pour eux-mêmes car il y aurait bien un moment où il finirait par utiliser sa rapière pour en faire des lambeaux de ce jouet ! Mais bon, petit accès de colère – il y avait de quoi en même temps – et il se tourna vers Elize. Il l’avait sans doute effrayée … ou bien refroidie en tout cas.

- Je sais quand t’as sans doute essayé de l’arrêter mais va falloir apprendre à le tenir en laisse ! C’est pas avec …

Mais il s’arrêta. A être de mauvais poil de bon matin, il s’apprêtait à dire que ce n’était pas avec le comportement de Teepo qu’elle réussirait à se faire des amis s’il les gonflait à chaque fois, même si elle n’y était pour rien. Mais réalisant qu’il était trop énervé, il ne voulait pas dire des choses qui la blesseraient de bon matin. A la place il lâcha un profond soupir et passa sa main derrière sa tête.

- Laisse tomber. Va t’habiller, je le surveille.

Et lui il avait l’impression que son oreille bourdonnait ! S’il n’avait pas une migraine d’ici peu, ce serait un miracle ! En attendant qu’Elize s’exécute, il préparait ses affaires. Une fois qu’il serait lui-même habillé, ils quitteraient la chambre pour gagner le château, ils prendraient quelque chose pour le petit-déjeuner sur le chemin. Teepo pouvait bien râler ou chouiner de son côté, Janne restait sur ses positions ! Ce ne fut que lorsqu’Elize ressortit de la salle de bain qu’il se tourna vers sa sacoche.

- C’est bon, t’es calme maintenant ?

Il s’apprêtait à défaire la boucle pour l’ouvrir, mais il restait tout de même sur la défensive. Il s’attendait un peu à tout et à n’importe quoi avec la peluche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Ven 27 Mai - 16:05

ElizePauvre Janne... Élize fut mortifiée lorsqu'il se leva en sursaut, incendiant la peluche du regard et vociférant des menaces qu'il mit tout de suite à exécution! Il attrapa Teepo et le fourra dans un sac, ne se souciant pas des protestations et du regard horrifié de l'enfant! Elle avait reculé de plusieurs pas, les mains sur sa bouche et les yeux humides, se refusant cependant de pleurer...

«Je... je suis tellement désolée... Il n'est pas méchant, il aime faire des blagues pour s'amuser...» au final, Teepo était un peu comme elle, juste un enfant. Il avait été créé alors qu'elle n'était vraiment qu'une toute petite fille, et il n'avait pas la possibilité de grandir ou de mûrir contrairement à elle. Baissant honteusement la tête, elle ramena ses mains devant elle d'un air embêté lorsqu'il lui demanda d'aller se préparer

«Je... c'est Teepo qui a mes affaires de toilette...» ben oui, Janne avait un peu oublié qu'elle se servait aussi de lui comme sac. Il le sortit donc, juste le temps qu'elle prenne ce dont il avait besoin, et n'écoutant pas ses protestations, il le renferma alors qu'elle fonça vers la salle de bain sans un mot.

Elle se débarbouilla le visage, ramenant une main sur son cœur, elle ressentait presque l'angoisse de la peluche à l'idée d'être ainsi enfermée... puis elle sortit et Janne daigna enfin le libérer. Teepo chouina et se jeta dans les bras d'Élize en pleurant

«Bouhouhouhouhouuu.. il est méchant!!!» elle le serra tendrement dans ses bras en souriant
«J'espère que tu as compris la leçon, Teepo... il va falloir que tu te calmes sur les blagues. D'accord?»
- «Mais il est pas drôle...»
- «Peut être, mais il est gentil et il veut bien s'occuper de nous. C'est déjà bien non?»
mais la peluche ne répondit pas. Visiblement non, ça ne lui suffisait pas, mais il ne voulait pas non plus prendre le risque qu'Élize se retrouve encore toute seule, alors il préféra se taire.

Il resta blotti dans les bras de la jeune fille jusqu'à ce que Janne soit prêt, de là, ils partirent ensembles vers le château pour prendre un aéronef qui les conduirait à Tréno. Sur le chemin, ils avaient acheté de délicieuses viennoiseries, la petite devait reconnaître n'avoir jamais rien mangé d'aussi bon!

«Est-ce que la nourriture est aussi bonne partout sur Héra? Ou bien est-ce seulement à Lindblum?» bon, on ne pouvait pas dire que c'était terrible à Gaza Est, mais vu qu'il s'agissait d'un monastère, elle estimait que c'était peut être normal, d'autant qu'ils étaient vraiment loin de tout.

Ils se retrouvèrent dans le taxair alors qu'elle terminait son petit chausson aux pommes, regardant la ville défiler sous ses pieds. Teepo n'avait plus prononcé un mot depuis le matin, il semblait bouder à vrai dire, mais il avait le regard étrangement vague, comme s'il était un peu déconnecté. Mais Élize ne s'en souciait pas, pour le moment du moins.

«J'espère que ce ne sera pas trop cher de se rendre à Tréno... heureusement que le monstre du bateau a laissé des gils derrière lui, sinon je serais bien embêtée...» mais fort heureusement, une fois au niveau de l'aérogare de Lindblum, il ne leur fut vraiment pas difficile de trouver un navire marchand qui se rendait à la Porte Sud! Il leur faudrait marcher ensuite sur le plateau pour rejoindre Tréno, mais ce n'était vraiment pas loin.

On les laissa donc embarquer, et Élize alla se placer à l'avant, comme pour le bateau. Elle trépignait un peu d'impatience à l'idée de voler pour de vrai, mais ce fut là qu'elle s'inquiéta un peu du lourd silence de la peluche.

«Teepo?» elle le prit sous les "aisselles" de manière à bien le regarder, les bras tendus devant elle. La poupée avait la tête basse et semblait inanimée? «Teepo!!! Qu'est-ce que tu fais???» elle commença à le secouer un peu, mais la tête ballotait de gauche à droite sans réaction, le cœur de la petite s'emballa jusqu'à ce que la peluche se mette enfin à cligner des yeux et lui lancer un regard boudeur

«Ah AH! On a envie que je parle maintenant?»
«Ne me refais plus jamais une peur pareille!!!»
elle le serra fort contre elle, il pouvait sentir son cœur totalement affolé, preuve de la peur qu'elle avait eue. Le navire décolla doucement, ils allaient enfin pouvoir découvrir la sensation de voler, mais pour le moment, la petite devait se remettre de ses émotions.

======================

Direction: Tréno.
Revenir en haut Aller en bas
Frost
Admin Givré

Admin Givré

avatar
Niveau : 17
HP : 17/13
MP : 17/13

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   Mar 31 Mai - 10:53

Janne et Elize passent au niveau 3 !!
Elles récupèrent chacun 250 gils !
Et payent leur nuit à l'auberge (- 50 gils)


Restauration HP/MP

Janne et Elize vont à Tréno


Merci ma Véganounette !  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au port.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au port.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [A Valider] Port-Guyet
» Dans le port d'Amsterdam ...
» Is it necesary open any port in my Internet router?
» [Loi] statut juridique de la noblesse et du port de titre
» [PB]Dedouanement au port du havre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Lindblum-