Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Visite de la ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Visite de la ville   Dim 12 Mai - 19:16

VelvetQue demander de plus qu’un bon repas et une bonne nuit de sommeil après une longue journée de voyage en bateau ? En parlant avec Reeve, Velvet avait pu en apprendre un peu plus sur Junon, et sur la technologie qu’il était possible de trouver sur Gaïa – sauf pour certains villages. Dire qu’elle était détendue de se retrouver sur ce continent était peut-être encore un peu fort. La jeune femme était soulagée de voir qu’elle n’avait rien à craindre, qu’il n’y avait pas lieu d’être effrayée, et pourtant, une part d’elle persistait à rester méfiante envers ce qu’elle ne connaissait pas. C’était dans la nature humaine d’une certaine façon, les Hommes ont toujours peur de ce qu’ils ne connaissent pas. Enfin. Son repas s’était très bien passé, sa nuit dans sa chambre d’hôtel, un peu moins par contre. Elle connaissait le lit – heureusement – mais certaines technologies présentent dans sa chambre lui étaient inconnus et il lui fallut bien du temps avant de comprendre le fonctionnement de certains objets.

Mais le principal, c’est qu’elle avait réussi à s’endormir, probablement que la journée de voyage l’avait trop épuisée pour qu’elle se permette de faire une nuit blanche par peur. Le lendemain matin, la seconde chose qu’elle fit après être passée dans la salle de bain, c’était d’aller sur la terrasse. Elle avait pris une chambre bas de gamme au vu de sa pauvre bourse, même si elle était issue d’une famille riche, elle n’avait pris que le strict minimum pour partir. Du coup, sa chambre se trouvait sur le premier étage, elle n’était pas très haut, elle ne pouvait donc affirmer si Reeve avait dit vrai la veille.

Elle renfila sa tenue rouge, se couvrant comme toujours les cheveux de sa capuche avant d’enrouler sa chaîne à sa taille et quitter la chambre à la recherche d’un restaurant, d’une cantine, quelque chose du genre. Vu que le déjeuner était compris dans le prix de la chambre, elle s’installa à l’hôtel même pour prendre un café ainsi qu’un croissant. La boisson ressemblait énormément au kafé d’Héra, même si celui du monde natal de la jeune femme était bien meilleur à ses yeux. Malheureusement, elle ignorait quand elle allait avoir une chance de retourner sur Héra pour pouvoir goûter à nouveau à cette merveille.

Chose faite, elle ne s’attarda pas dans cet endroit, elle quitta les lieux pour se promener dans les allées de Junon, elle cherchait un endroit où elle pourrait se renseigner sur la géographie de Gaïa. Elle avait vu la veille qu’une chimère se trouvait dans les plaines arides de Canyon Cosmos, mais elle ne savait pas où c’était ! Elle repassa d’ailleurs devant la boutique avec les télévisions, et elles étaient de nouveau allumées sur un flash info exceptionnel. Velvet n’y aurait plus prêté attention maintenant qu’elle savait plus ou moins ce que c’était, mais elle se figea en reconnaissant le paysage qui défilait dans cette boîte à image. Encore les plaines arides, mais cette fois, la journaliste s’arrêta sur un énorme cratère, qui avait été formé suite à une attaque magique particulièrement puissante.

« Ingway … ? »

Elle se pencha un peu plus comme pour mieux entendre ce qu’il se disait à la télé. C’était son frère qui avait fait ca ? Il en était parfaitement capable, rien ne dit qu’il avait cherché à développer ses pouvoirs avant de se lancer à la poursuite des cristaux et qu’il avait découvert par hasard la cachette de Titan. Mais d’après la journaliste, c’était surtout un homme du nom de Sephiroth qui avait causé ca. Ca soulageait Velvet de savoir qu’elle avait encore sûrement une longueur d’avance sur son frère, mais à écouter la journaliste, la présence de ce Sephiroth avait l’air de peu la rassurer. Et oui, chose que la jeune femme ignorait, c’est qu’il était la pire calamité que Gaïa avait pu connaître …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 13 Mai - 18:28

Misère, famine, pauvreté et autres malédictions sur trente-cinq générations à l’imbécile qui avait dit « Tout ce qui peut mal tourner, va mal tourner ». Il faut croire que certaines personnes maitrisait tout de l’art de bousiller vos journées au point de vous donner envie de manger jusqu’à vos propres chaussettes, avec un peu de lait s’il-vous-plait. D’ailleurs, même ce café but plus tôt dans la matinée donnait maintenant un arrière-goût de chaussette à Okabe. Vous l’aurez compris : l’étrange scientifique n’était pas d’humeur. Autant la dernière soirée s’était terminée sur une nouvelle relativement bonne, cette journée s’empressait bien vite de la gâcher. Le Cristal qui avait été repéré au Canyon Cosmos avait déjà disparu ! Et d’une manière des plus flamboyantes en plus : une calamité – pourtant morte plusieurs fois déjà dans les années passées – s’en était emparé et avait simplement laissé un cratère derrière.

Non pas que le jeune homme se penser certain d’être le premier à mettre la main dessus mais, tout de même, il n’avait même pas eu le temps d’essayer là, c’était ridicule. Et dire que le scientifique avait laissé tomber les deux gorilles pour se rendre seul au Canyon, ils étaient dans de beaux draps maintenant, il n’avait même plus aucun potentiel moyen de transport pour se rendre autre-part. Enfin, ça au pire, ce n’était peut-être pas si grave : les coups de poings de Violette et le vomi de la touriste n’allaient pas lui manquer. Où comptaient-elles se rendre déjà ? Dol ou Héra ? Il ne se souvenait plus, mais ça n’importait plus vraiment maintenant. Enfin, un génie du mal tel que lui n’aurait aucun mal à se trouver un nouveau plan d’action, tout ce qu’il lui fallait c’était… du temps.

Ainsi, Okabe n’avait toujours pas quitté Junon, non pas qu’il ait un autre endroit où se rendre de toute manière. Ce dernier était planté devant une vitrine derrière laquelle se trouvait une télé qui annonçait les nouvelles, tentant de recoller les pièces du puzzle qu’il connaissant et échafaudant théorie sur théorie les possibles positions des autres cristaux voire même de Sephiroth. Malheureusement, sur Gaia, son meilleur choix était toujours resté le Canyon Cosmos, et il ne savait strictement rien des autres mondes pour avoir la moindre piste. Peut-être devrait-il chercher à se renseigner sur les vestiges des villes des Anciens. Leur existence était sûre, l’étudiant ne savait juste pas grand-chose sur eux. Cependant, ces derniers auraient été plus proche de la Rivière de la Vie que n’importe qui, il était donc possible que ces derniers aient établis des temples ou des villes à des endroits-clefs où auraient pu se matérialiser des cristaux. Après tout, c’était sur cette théorie que le scientifique avait supposé la présence d’un Cristal au Canyon, peut-être avait-il eu raison ? En dehors de ça, il y avait aussi le Cratère Nord mais… Okabe ne savait pas encore s’il avait le courage de s’y risquer.

Le scientifique balaya donc rapidement ses déductions de son esprit, il devait tenter de rassembler encore un peu plus d’informations avant de pouvoir établir une destination. Au moins, cette histoire de Cristaux, c’était pas du pipeau. Mais, évidemment, il avait fallu que ce soit ce maudit macabé d’ex-SOLDAT qu’était Sephiroth qui mette la main dessus. Rien que ça ! Même s’il se trouvait en face de lui, Okabe ne pourrait certainement rien faire pour récupérer le Cristal. Quoi qu’il en soit, la situation présente et la frustration du scientifique poussa se dernier à perdre patience, ce qui ne manquerait certainement pas à attirer l’attention des personnes autour de lui.

- RAAAH ! Si je trouve ce type, je lui ouvre le crâne et je lui retire son hypothalamus de manière à ce qu’il ne puisse plus ressentir le moindre bonheur pour tout le reste de sa vie !

Ignorant royalement tous les regards qui avaient dû se tourner vers lui, le scientifique resta tout simplement flanqué devant la télé, les dents serrées, à regarder la fin du reportage. Ce dernier se termina rapidement mais Okabe ne bougea pas d’un pouce, se contentant de marmonner d’autres menaces aussi étranges les unes que les autres dans le vide, juste histoire d’évacuer un peu la pression.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Mer 15 Mai - 18:13

Hors-RP:
 

VelvetDeux nouvelles concernant la Chimère du Canyon en même pas deux jours. Les nouvelles allaient très vite, les informations de la veille avaient à peine diffusé la rumeur concernant Titan que la calamité de Gaïa s’était déjà rendue sur place pour la trouver. Et pour marquer son passage, Sephiroth avait créé un énorme cratère dans les plaines arides à l’aide d’un puissant sort. En l’espace d’un instant, Velvet avait eu peur que ce soit son frère qui se soit rendu sur place pour commettre un tel acte, mais une part d’elle était rassurée. Néanmoins, l’autre restait inquiète, c’était de ce genre d’individus qu’il fallait se méfier, n’est-ce pas ? Pour tenter de détruire une Chimère – Sephiroth avait-il réussi d’ailleurs ? – c’est qu’il fallait avoir une âme mauvaise. Peut-être devrait-elle songer à se rendre sur place pour voir … Oh, elle risquait de se rendre sur place de toute manière, c’était ce qu’elle avait déjà décidé, pour trouver au moins un cristal avant son frère, mais maintenant qu’elle voyait ce reportage, elle avait une raison de plus.

Les bras croisés, Velvet regardait le reportage jusqu’au bout, on hésitait à envoyer les autorités de Junon à la poursuite de Sephiroth. Comptaient-ils vraiment l’arrêter, ou était-ce aussi une raison pour eux, journalistes, de découvrir où se cachait le Cristal de la Terre ? Ces personnes étaient vraiment curieuses – et c’était leur métier à vrai dire … - Reeve avait raison hier, ils étaient inconscients de divulguer des informations à tout va sans se soucier une seule seconde dans quelles mains elles pourraient tomber. Néanmoins, l’attention de la jeune femme se reporta sur un homme, plus jeune qu’elle à première vue, qui se lâchait totalement en pleine rue en pestant contre Sephiroth. Les gens s’étaient tous retournés pour le regarder, et alors qu’il continuait à marmonner, Velvet remarqua une petite fille qui se mit à pleurer chez ses parents à proximité, effrayée par cet individu. La princesse fronça les sourcils avant de s’approcher de lui, tout en gardant les bras croisés, et un air parfaitement sérieux, mais pas méchant cependant.

« Vous effrayez les enfants à pester de tels propos à voix haute. »

Dit-elle en se tournant vers la petite fille qui s’éloignait toujours un peu plus avec ses parents. Elle pleurait, et sa mère s’efforçait de la faire vite avancer pour s’éloigner le plus vite possible de cet homme qu’elle devait juger fou. Velvet pouvait se dire la même chose, qu’elle avait en face d’elle un attardé, et pourtant non, elle se souvenait de la tête de la journaliste à la télé en ce qui concernait Sephiroth. Elle semblait inquiète, et voilà que cet homme déclarait vouloir sa peau. Ne venant pas de Gaïa, Velvet ne comprenait pas, mais puisqu’elle était là, autant se renseigner. Et la question allait sûrement paraître normale, au vu de la tenue de la jeune femme, il était évident qu’elle n’était pas d’ici.

« Qui est donc cet homme ? La femme là … Elle semblait inquiète, et vous, vous vous énervez à entendre parler de lui. »

Elle restait là, à attendre une réponse tranquillement, en espérant qu’il ne s’énerve pas après elle et lui explique plutôt. De toute façon, s’il osait s’énerver après elle, elle aura tôt fait de le remettre à sa place. Velvet était douce en temps normal, mais elle savait faire preuve d’autorité lorsque la situation l’exigeait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 20 Mai - 18:03

Spoiler:
 

Alors qu’Okabe vaguait (presque) tranquillement dans ses élucubrations sans queues-ni-têtes comme à son habitude, il fallait que quelqu’un vienne le déranger. Ça ne manquait jamais : il fallait toujours que quelqu’un cherche à se plaindre et ait son mot à dire, personne ne faisait ça aux enfants qui criaient en jouant dans la rue hein ? Non, cela concernait toujours les honnêtes gens qui proféraient des menaces de mort de la rue. Et, croyez-le ou non, mais le jeune scientifique était plutôt bien placé pour avoir remarqué ça. Franchement, si ça c’était pas injuste. Quoi qu’il en soit, une jeune fille plutôt jolie mais étrangement vêtue s’était approchée de lui et, au vu de la tête renfrognée qu’elle lui tirait, ce n’était pas pour lui demander le chemin. La remarquant, Okabe s’arrêta brusquement dans ses paroles, gardant la bouche à moitié ouverte comme s’il avait simplement mis le mouvement de ses mâchoires sur pause. En fait, il ne se retourna même pas vers son interlocutrice, se contentant simplement de pencher la tête et de loucher légèrement pour mieux la voir.

Vêtue essentiellement de tissus rouge et noirs, enfin pour ce qui concernait le peu qu’elle portait, on notait surtout son chaperon rouge et la euh… chaîne qu’elle portait autour de la taille ? C’était quoi ce déguisement indécent ? Une saltimbanque ? Quoi qu’il en soit, ce n’était pas le genre de trucs à être à la mode, pas à Junon en tout cas. Quoi qu’il en soit, le jeune homme garda ses idées pour lui et se contenta de garder un visage complètement immobile tout en fixant l’inconnue de travers. Cette dernière était bien évidemment venue se plaindre du bruit que causait le scientifique, mais pas parce que ça la gênait à elle, mais plutôt parce que ça « faisait peur aux enfants ». Tant mieux. Vous avez déjà-vu un savant fou qui n’effrayait pas les enfants vous ? Enfin bref, Okabe n’allait pas non plus se lancer dans une discussion sur la protection des enfants avec une pro-féministe (spécialisation affection maternelle), même lui n’était pas sûr de gagner un tel argument. Ainsi, le jeune homme se contenta de soupirer et de lever les yeux au ciel, ignorant carrément la damoiselle.

- Et vous effrayez les femmes mariées à porter une telle tenue dans la rue.


Bien évidemment, cela n’avait rien à voir, mais le scientifique voulait tout simplement avoir le dernier mot et changea en même temps le sujet de la conversation. Okabe jeta un coup d’œil furtif vers son interlocutrice pour voir que cette dernière regardait une petite fille qui pleurait. Eh, de toute évidence, il faisait plus peur à l’enfant que la dévêtue ne faisait peur à la mère de l’enfant. Bah, son mari ne devait pas être dans les parages. En fin de compte, quoi que le scientifique ait pu penser de la remarque de la jeune fille en rouge, il s’était arrêté de délirer. Tssk, elle l’avait cassé dans son élan, tant pis. Soudainement, la fille en question repris la parole, s’adressant encore à Okabe mais sur un sujet auquel ce dernier ne s’attendait pas. À un tel point que l’étudiant fut pris de court, mettant un moment à comprendre de quoi cette dernière parler, il lui fallut quelque temps pour suivre le regard de l’inconnue en direction de la télé et faire le lien avec la tenue étrange de cette dernière.

Bien évidemment ! Elle ne venait pas de ce monde, comment avait-il pu manquer une évidence pareille ? Quoi qu’il en soit, si tout le monde s’habillait comme elle de là où elle venait, peut-être bien qu’Okabe ferait bien d’y faire un tour… Qui sait, il pourrait peut-être trouver des informations sur les Cristaux là-bas ? Abandonnant son regard surpris, le jeune homme eut un léger rire lorsqu’il eut compris la question de l’étrangère. Cette fois-là, il se tourna pour faire face à la dame vêtue de rouge pour lui répondre. Comme Okabe avait l’habitude de toujours insulter n’importe qui et de se faire insulter en retour, il était capable de se comporter comme si rien ne s’était passé quelques secondes auparavant. Enfin, ce n’était pas non plus comme s’ils s’étaient battus après tout.

- Eheh, encore un touriste hein ? Le nom de Sephiroth ne te dis rien c’est ça ?

Afin de renforcer l’effet dramatique de ses paroles, le scientifique plongea ses mains dans les poches de sa blouse tout en se tournant à nouveau vers la télé. Lorsqu’il reprit la parole, le ton était remonté d’un cran. Oh, Okabe ne s’était pas remis à crier, il parlait simplement fort : les paroles avaient plus d’impact comme ça.

- Sephiroth est l’un des plus grands fléaux de ce monde. Enfin, il l’était jusqu’à sa mort en tout cas, un peu plus et il me prenait de vitesse pour détruire le monde. Mais cette fois, ça ne sera pas le cas, fuhahaha !


Non, Okabe n’avait aucunement l’envie de détruire le monde, mais c’était plus marrant de le faire croire à tout le monde. De toute façon, personne ne le prenait jamais au sérieux, ils ne croyaient pas que quelqu’un cherchant à détruire le monde soit capable de dire aussi simplement au milieu de la rue. Tssk, ils n’avaient jamais vus de films ou quoi ? Les – vrais – méchants annonçaient toujours leurs plans à voix haute et à tout le monde, c’était bien connu. Quoi qu’il en soit, Okabe repris rapidement un air sérieux, serrant les dents. On ne rigolait jamais bien longtemps de Sephiroth sur Gaia, pas lorsque l’on avait vu ce qu’avait fait Météore de ses propres yeux.

- Tout le monde est inquiet. À côté de la réapparition de Sephiroth, la fusion des mondes c’est de la rigolade, et je te conseilles de t’inquiéter également : ton monde n’est pas non plus en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 20 Mai - 21:50

VelvetCe n’était sans gêne que la princesse s’était approchée de cet inconnu fou qui pestait à voix haute des propos contre ce Sephiroth. La remarque de Velvet eut le droit à une réponse à laquelle elle ne s’attendait pas, tout comme elle ne comprenait pas où il voulait en venir, si bien qu’elle en déduit qu’il voulait juste avoir le dernier mot. Encore un adolescent qui veut avoir raison même quand il a tort. Velvet haussa les épaules, se contentant de vouloir en apprendre plus sur cet homme dont avait parlé la journaliste à la télévision. Elle semblait inquiète à son sujet, et peut-être même que la jeune femme avait pu lire de la peur dans ses yeux. Une fois de plus, Velvet fut comparée à une simple touriste, ce n’était pas faux, mais elle n’était pas en vacances non plus. Lorsqu’il demanda si le nom de Sephiroth ne lui disait rien, elle se contenta de hocher la tête négativement.

A l’entendre parler, hausser exprès le ton pour se faire encore entendre, et déclarer qu’il a été pris de vitesse pour détruire le monde, Velvet se mit à croiser les bras. Bon, elle avait au moins appris que Sephiroth était l’une des plus grandes calamités que Gaïa avait pu connaître mais pour la suite …

« Quelle manque de crédibilité … »

Et de maturité surtout. Comme si les grands méchants de l’histoire allaient annoncer leurs intentions à voix haute en pleine rue. Enfin, l’inconnu reprenait son sérieux pour expliquer que l’Ange Noir était évidemment craint de tous sur ce monde, sa résurrection était, selon lui, pire que la fusion des mondes, et même Velvet devait s’en inquiéter. Pourtant elle restait de marbre. Avait-elle l’air de s’inquiéter ? Son propre frère désirait la destruction de ce monde, et elle seule était au courant, elle avait déjà un lourd poids sur les épaules, et ca ne l’étonnait pas qu’il puisse exister d’autres personnes aussi folles et mauvaises qu’Ingway.

« Aucun monde n’est en sécurité. Peu importe que ce soit ce Sephiroth ou quelqu’un d’autre, tant qu’il y aura le bien sur cette planète, le mal ne sera jamais loin. N’importe qui peut nous mettre en danger. »

Elle marqua un temps de pause avant de reprendre, se souvenant qu’avant la fusion des mondes, Héra avait eu son lot de problèmes aussi avec Kuja, l’homme qui avait manipulé la reine Branet.

« Surtout depuis que les cristaux sont là. »

Les trouver, faire le vœu de détruire les Hommes, et le tour était joué, la partie était terminée. Pendant quelques secondes, la jeune femme se mettait à fixer l’adolescent dans les yeux, l’air profondément sérieuse, les bras toujours croisés, à réfléchir à tout ca.

« La seule chose qu’on peut faire, c’est stopper ces personnes. Tu as dit que tu voulais faire la peau à cet homme, en aurais-tu vraiment le courage ? »

Elle l’avait vouvoyé un peu plus tôt, mais ayant constaté qu’il manquait clairement de politesse envers une femme bien plus âgée que lui, elle ne voyait pas l’intérêt de rester polie avec. Certes, il pouvait bien retourner la question à Velvet s’il le souhaitait, mais elle, elle avait une réponse toute faite. Sephiroth pouvait être dangereux oui, mais elle avait ses propres problèmes à gérer. Son frère aussi, même s’il n’était pas connu de tous contrairement à Sephiroth, était une véritable menace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Ven 24 Mai - 0:07

Eh ? Mais c’était qui cette madame verre-à-moitié-vide ? Le scientifique avait l’effort de donner un véritable conseil – ce qui était une chose rare – et la blonde faisait sa pessimiste ? Qu’on ne le prenne pas au sérieux quand il racontait n’importe quoi, bon il n’appréciait pas mais il comprenait quand même. Mais là il était sérieux et elle autant de réaction qu’une omelette là ! (Quoi que, une fois, il avait fait un rêve où l’omelette était vachement expressive, mais ce n’est pas là le problème). Ou alors peut-être avait-il affaire à une psychopathe incapable de faire preuve de sentiments ? Se serait amusant, tout savant-fou respectable se devait d’avoir des amis psychopathes : c’était un peu le niveau au-dessus du « se parler à soi-même dans le miroir ». C’est à ce moment-là que les pensées d’Okabe s’arrêtèrent net lorsqu’il se rappela que sa potentielle-amie-psycho semblait très sérieuse lorsqu’elle s’inquiétait pour l’enfant de tout à l’heure.

Non en fait, il avait juste à faire à une personne lambda qui croyait que la fusion des mondes et l’apparition des cristaux les mènerait tous à l’apocalypse. Sans raison apparente, le scientifique pris un air dépité aux paroles de la femme vêtu de rouge, déçu de s’être donné de faux espoirs. Au fond, il était vrai qu’avec les cristaux « Sephiroth » ou n’importe quel autre nom ne faisait aucune différence, l’immensité de leurs pouvoirs pouvait effectivement entrainer l’apocalypse. Enfin, en tout cas c’était là ce qu’Hououin Kyouma répétait sans cesse… Donc cela était quand même assez ancré dans la tête d’Okabe, même s’il savait pertinemment que toutes les paroles d’Hououin n’étaient rien d’autres que ses propres mensonges. Enfin, la légende disait quand même que celui qui s’emparait des cristaux pourrait exaucer n’importe quel vœux, dont potentiellement la fin du monde, mais comme personne n’avait pu observer un cristal jusqu’à ce jour... Ça pouvait semblait bête comme ça : « je souhaite détruire le monde », mais certaines personnes comme Sephiroth avait déjà essayé de le faire, alors c’est que ça pouvait arriver. Cinq mots suffiraient à détruire toute vie, à la réduire en esclavage ou n’importe quoi d’autre encore : bref, rien de très joyeux.

En tout cas, l’étrangère semblait très sérieuse à ce sujet-là : elle devait penser que quelqu’un ferait effectivement un vœu dans ce genre-là. Cette dernière croisa les bras, prit un aire très sérieux et fixa le jeune homme dans les yeux, ce qui le mit mal-à-l’aise. Peut-être devait-il éviter de lui dire qu’il souhaiter utiliser les cristaux pour détruire les fondations du monde entier, elle ne semblait pas du genre à rigoler là-dessus. Quoi qu’il en soit, la femme au chaperon rouge repris la parole, demandant carrément à Okabe s’il avait le courage d’arrêter Sephiroth et autres personnes capable de détruire le monde.

- Eh ?

Ce fut le seul son qui s’échappa de la bouche du jeune homme sur le coup, il ne s’attendait pas à ça. Okabe avait tellement l’habitude de crier tout et n’importe quoi au milieu de la foule sans que personne ne le prenne au sérieux, qu’il ne s’attendait pas à ça. Non mais sérieusement ? Elle était désespérée à quel point pour demander à un fou de tuer l’homme le plus dangereux que Gaïa ait jamais connu ? Enfin, le scientifique n’était pas fou, mais il mettait tellement d’effort à le paraitre qu’il doutait quelqu’un le considère comme autre chose. Quoi qu’il en soit le jeune fut pris au dépourvu et mit même un peu de temps avant de prendre sa stratégie de retraite : le monologue qui lui permettait de gagner du temps pour réfléchir.

- Fuhu… FUHAHAHAHA !!! Tu ne manques pas de tact toi, j’aime bien. Tu pourrais même devenir mon assistante si tu t’y connaissais un tant soit peu en anatomie, intéressée ? Non, je suppose que non, et je n’ai pas besoin de secrétaire malheureusement.

Avec un peu de bol, chaperon rouge avait plus de nerfs que Violette et ne tenterai pas de lui casser le nez. Surtout que, bon, ça paraissait méchant comme ça, mais c’était vraiment un compliment en fait ! Quoi qu’il en soit, Okabe put vraiment répondre à son interlocutrice cette fois, décidant de la jouer sur la défensive.

- Quoi qu’il en soit, ce n’est pas une question de courage. Même si je tentais d’attaquer Sephiroth de dos, je n’aurais pas l’ombre d’une chance, il faut savoir faire preuve de réalisme parfois. Je n’ai actuellement pas le pouvoir de lui faire peur. Cependant…


Pause dramatique. Très important pour l’ambiance. Okabe dessina lentement un sourire léger mais visible sur ses lèvres.

… Il se trouve qu’un tel pouvoir existe.


Bon, c’était suffisant ? Ou bien fallait-il qu’il précise qu’il parlait des cristaux ? Bien évidemment qu’avec les cristaux il pourrait se débarrasser de Sephiroth, encore fallait-il les trouver avant lui. Quoi qu’il en soit, Okabe ferait peut-être bien de commencer la récolte d’information au sujet des cristaux, ainsi que sur ce qu’il s’était vraiment passé au Cosmo Canyon. Chaperon rouge ne devait pas savoir ce qu’il s’était passé là-bas, mais peut-être savait-elle quelque chose sur les cristaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Dim 26 Mai - 20:51

Hors-RP:
 

VelvetCet homme était si étrange, bien sûr pour le moment, Velvet ne pouvait pas se douter qu’il faisait semblant d’être fou pour faire croire qu’il l’était, à ses yeux, il l’était tout simplement, il ne jouait aucun rôle. L’air parfaitement sérieuse au sujet des cristaux et des menaces qui planaient au-dessus d’Héméra, elle continuait de fixer son interlocuteur droit dans les yeux. Elle lui avait demandé s’il avait réellement le courage de stopper un tel individu, et le seul son qui s’échappa de sa bouche permit à la jeune femme de comprendre qu’il ne s’attendait clairement pas à ce genre de question. Il avait l’air déstabilisé sur le coup, si bien que lorsqu’il se mit à rire – de façon peu convaincante – Velvet haussa un sourcil, puis le second en entendant la suite. Son assistante ? Sa secrétaire ? Non, il se résignait tout seul, et la princesse se tint alors le front en soupirant, comme si elle avait la migraine. Vraiment, elle s’abstenait de lui dire, mais il lui manquait vraiment une case. Elle ne relevait pas la tête, même lorsqu’il reprit un peu plus son sérieux pour expliquer que s’en prendre à Sephiroth ne serait que pure folie. Elle se redressa seulement lorsqu’il marqua volontairement sa pause pour poursuivre ensuite sur le fait qu’il existait réellement un pouvoir d’effrayer l’Ange Noir. Il ne fallait pas être idiot pour comprendre de quoi le scientifique parlait …

« Les cristaux, j’imagine. »

C’était d’une telle évidence … Néanmoins, Velvet voyait plus loin dans les propos de son interlocuteur.

« Et tu souhaiterais les récupérer uniquement pour effrayer cet homme ? »

Ca sonnait tellement … faux, dans sa tête. Retrouver tous les cristaux allait être une tâche vraisemblablement difficile, d’autant plus s’il fallait rencontrer une Chimère par cristal avant. Ferait-il vraiment tout ca pour faire le veut de détruire Sephiroth ? N’importe quel être humain – Velvet y comprise sûrement – se laisserait corrompre par le pouvoir de ces pierres mystiques afin de faire un vœu plus grand encore, et dans son propre intérêt. Qui plus est …

« Sephiroth n’est pas la seule calamité qui menace Héméra, je te l’ai dit. Récemment, les rumeurs courent sur Héra que l’homme qui a semé le chaos sur mon monde était de retour également. Je peux aussi te dire que se mesurer à lui ne serait que folie. »

Elle ne mentionnait pas son frère dans tout ca, qu’importe, c’était ses histoires personnelles. Quant à Kuja, il était apparemment apparu au cœur d’Alexandrie, mais Velvet n’avait aucune preuve que c’était vrai ou non, ce n’était qu’une rumeur à ses yeux pour le moment. Enfin, elle parlait beaucoup de menaces, mais depuis la fusion des mondes, il y avait aussi un détail à prendre en compte. Elle détourna le regard pour regarder l’océan quelques secondes, oui, il y avait quelque chose à ne pas oublier aussi.

« Qui plus est, depuis que les mondes ont fusionné, même les personnes les plus puissantes ont perdu de leurs pouvoirs. Tout le monde doit réapprendre à se battre, ce Sephiroth y comprit. »

Ou pas, Velvet se fit alors contredire par la télévision. Le reportage sur Sephiroth repassait, filmant à nouveau le cratère qui avait été formé au Canyon Cosmos. Ah oui, ca lui rappela qu’elle voulait se rendre là-bas, mais puisqu’elle ne connaissait pas Gaïa, elle ne savait pas par où passer pour s’y rendre.

« Oh … Si tu souhaites te rendre utile, tu pourrais peut-être me dire comment aller à Canyon Cosmos en partant d’ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Mar 28 Mai - 20:24

Au moins, chaperon-rouge n’était pas une imbécile finie, c’était déjà ça. Bien évidemment qu’Okabe parlait des cristaux : bien que leur pouvoir n’était encore que pure hypothèse, le scientifique faisait partit de ceux qui y adhérait. De plus, avec les derniers évènements du Canyon, il fallait être un imbécile pour ne toujours pas croire à leur existence, où alors dans le coma, ça marchait aussi. Et – outre le débat sur lequel les légumes peuvent, ou non, être considérés comme des imbéciles finis – le jeune homme nota autre chose : l’inconnue avait la gâchette moins facile que Violette, et ça c’était une bonne nouvelle. Grâce à ça, la conversation pouvait continuer dans la direction qu’Okabe souhaitait. En fait, tant que l’on n’en venait pas aux mains, l’étudiant avait suffisamment confiance en son éloquence pour garder la balle dans son camp. Enfin, peut-être pas aux yeux de tout le monde, mais en fait cela voulait tout simplement dire « ne pas casser sa couverture ». Le jeune homme ne racontant que des choses sans grand intérêt les trois-quarts du temps, il était évident qu’il ne menait pas la conversation, pas dans le sens où il pourrait en tirer grand-chose en tout cas. Non, il aimait juste se faire passer pour le savant fou qu’il n’était pas et préférait pouvoir garder la tête haute autant possible.

Quoi qu’il en soit, son interlocutrice repris rapidement la parole, prouvant par la même occasion qu’elle était capable de garder le file de la discussion même après un semi-monologue de la part d’Okabe. Effectivement, cette dernière nota judicieusement que l’Homme était trop égoïste par nature pour vouloir utiliser le pouvoir des cristaux pour vaincre Sephiroth simplement « parce que c’était un méchant ». Enfin, il existait certaines personnes qui en seraient capables, mais elles étaient rares. Quoi qu’il en soit, on pouvait dire que la blonde avait de la suite dans les idées (même si elle se promenait toujours dans les limites de la décence).

- Je me contentais de répondre à ta question. En fait, je me fiche autant de Sephiroth qu’un soldat se fiche de la couture. Enfin, même si ce n’est plus trop le cas puisque le macchabé viens sûrement de se récupérer l’un de ces cristaux.

Bon, Okabe ne passerait pas pour un héros, mais ça ne lui manquerait pas de toute façon. Après tout, son rôle c’était de passer pour le méchant, même là-dessus il faisait complètement pâle figure à côté de quelqu’un comme Sephiroth. Cela-dis, si jamais le scientifique croisait effectivement une opportunité d’écarter la calamité de son chemin, il n’hésiterait pas un instant, et il y mettrait même du sien. Ce dernier avait quand même détruit la moitié de sa vie avec son Météore à la noix, et il n’était même pas arrivé à ses fins ! Enfin, il pouvait toujours rêver, il était fort pour ça de toute façon. Quoi qu’il en soit, la blonde continuait son discours de pessimiste, des histoires comme quoi Sephiroth n’était pas la seule calamité à être revenue et qu’on avait aucune chance et bla, et bla, et bla. Elle tenta tant bien que mal de se rattraper en disant que la fusion des mondes avait affaiblis les plus forts, mais le cratère au Cosmo Canyon ne semblait pas être du même avis, on se demande pourquoi.

- Fuhehe, si je pouvais faire des cratères comme celui-là en claquant des doigts, j’aurais détruit l’Organisation depuis plusieurs décennies.

Okabe, n’ayant que 19 ans et donc pas vraiment bien placé pour parler de décennies au pluriel, avait annoncé cela sans vraiment attendre de réponse. Il voulait simplement s’assuré que chaperon rouge n’avait pas oublié ce léger détail qu’était l’immense cratère du Cosmo Canyon, il ne faudrait quand même pas qu’elle puisse croire avoir raison tout de même. D’ailleurs, en parlant du Cosmo Canyon, la jeune femme changea de sujet pour demander au scientifique comment se rendre là-bas. Oh ? Intéressant… Mademoiselle n’était pas juste une pessimiste grincheuse lambda, elle s’intéressait de prêt aux cristaux et seraient peut-être même prête à agir… Evidemment, en cette période, on n’allait pas au Canyon pour regarder les étoiles ou faire du tourisme. Non, on ne s’y rendait que si l’on s’intéressait aux cristaux. Finalement, peut-être que cette rencontre pourrait s’avérer utile.

- Et bien, au vu des dernières nouvelles, je dirais qu’il te suffit de monter dans un aéronef au hasard : tu aurais une chance sur de pour qu’il parte en direction du Canyon. Tu comptes aussi t’y rendre ?


En fait, Okabe n’avait pas pour plan immédiat de se rendre au Cosmo Canyon. Avec ni Chimère, ni cristal, ce n’était pas forcément la chose la plus intéressante. D’un autre côté, ce n’était pas comme si il avait beaucoup d’autres destinations plausibles…
Revenir en haut Aller en bas
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 3 Juin - 0:33

«Y'a un aéronef qui décolle dans une dizaine de minutes ma jolie, si tu te grouilles, y'a ptêt moyen de l'avoir!»
Pas vraiment mon genre de me mêler des conversations des gens, mais elle était plutôt mignonne, et lorsqu'elle me vit, elle sembla prendre peur et détala comme un lapin. Pas difficile pour moi de voir qu'elle venait de Héra, je savais reconnaître le style d'étoffes, mais j'en avais rien à foutre de toute manière.

Je restais quelques secondes là, une main sur la hanche alors que l'autre pendait tranquillement le long de mon corps, puis je me tournais vers le type qui semblait pas vraiment tout seul dans sa tête

«Quoi, tu veux ma photo?» mon regard se posa à nouveau sur l'écran de télévision, maintenant, il montrait une grosse peluche qui fuyait le groupe de journalistes en refusant de répondre à leur question.

Puis au bout d'un moment, un homme avec un chapeau de cow-boy annonça qu'il n'y avait rien dans l'antre de la chimère, ni cristal, ni quoi que ce soit d'autre qui aurait pu prouver qu'il y avait quelque chose là dedans.

«Fais chier... va falloir que j'aille piquer ce cristal des mains de l'autre princesse aux cheveux d'argent!»

Les sourcils froncés, je croisais les bras en regardant encore l'écran sans vraiment me soucier de ce que l'autre pourrait dire ou faire. Pour voyager, j'avais mis un pantalon rouge et ample, et mes bandages autour de la poitrine, laissant donc mes épaules et mon ventre nus, il faisait suffisamment chaud ici pour ne pas que ce soit déplacé ce genre de tenue dans le coin, y'avait même des femmes qui se baladaient avec un simple haut de maillot de bain pour se rendre directement à la plage, mais aucune n'avait une énorme épée dans le dos évidemment...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 3 Juin - 19:42

Spoiler:
 

Décidément, il ne fallut pas bien longtemps à Chaperon Rouge avant de s’enfuir en courant. Oh, celle-là avait tenu plus longtemps que la moyenne, mais même des nerfs d’acier ne suffisaient pas pour soutenir l’aura effrayante qui émanait de Hououin Kyouma ! Voilà le genre de truc que le scientifique aurait aimé pouvoir crier au milieu de la rue, mais ce n’était malheureusement pas la vérité. Non pas que ce dernier n’ait pas l’habitude de crier des mensonges au milieu de la rue, mais là il s’agissait de son honneur personnel en tant que pseudo-savant-du-chaos. Car même lui avait failli sursauter lorsque cette voix surgit d’outre-tombe indiqua à la fille vêtue de rouge les horaires des aéronefs en partance du Cosmo Canyon. Et encore, là on pouvait s’imaginer la voix d’un de ces gadgets qui vous indiquait votre chemin, mais ce n’était pas du tout ça ! Non, ou alors il fallait avoir version premium de l’édition « Poissonnière». Bref, on n’accostait pas les inconnues comme ça au milieu de la rue, et encore moins lorsque l’on était une fille soi-même ! Oh, et oui, Okabe était de toute évidence le mieux placé pour parler de bienséance dans la rue et en matière d’accostage.

Quoi qu’il en soit, Chaperon Rouge détala en courant, et l’histoire ne dira pas de qui entre la poissonnière et le savant fou était la faute… Ah, il était possible qu’elle veuille tout simplement ne pas rater son vol aussi, elle semblait pressée de se rendre au Canyon après tout. Ce après quoi, Okabe détourna rapidement son attention sur ladite poissonnière qui – eh ben ça alors, en parlant de poisson, il devait en avoir un nombre qui avaient tentés de le pêcher – venait de mettre son plan « on va faire ce que les autres font parce qu’on a rien trouvé de mieux » à l’eau. L’analysant rapidement, le jeune déduisit rapidement qu’il avait affaire à un plagiste qui s’était gourée de plage, ce qui devait expliquer son humeur. Effectivement, entre Junon et Costa del Sol, la qualité de l’eau n’était pas la même, et c’était une bonne raison pour être de mauvaise humeur ! Regardez cette sportive qui frimait avec juste des bandages en guise de maillots, elle avait encore son parasol sur le dos ! Bien fait. Quoi qu’il en soit, cette dernière ne manqua pas d’exprimer une nouvelle fois sa mauvaise humeur en demandant à Okabe s’il voulait sa photo. Eh bien, il n’aurait pas dit non, mais l’étudiant faisait rarement attention à ce qu’on lui disait.

- Hey, c’était – MA – proie que tu viens de faire partir en courant là.


De toute évidence, le mot « proie » risquait de ne pas sonner de la manière dont Okabe l’espérait, mais ce n’était pas très grave. En fait, le jeune homme était plutôt gêner par autre chose : lorsque l’on regardait attentivement, on constatait que ce n’était pas vraiment un parasol que la jeune femme portait par-dessus son torse quasi-nu. Mais quelque chose de plus tranchant, quelque chose qui criait « il fallait tourner sept fois ta langue avant de parler » dans l’esprit du scientifique. Un frisson parcouru son dos mais Okabe parvint tout de même à garder son calme. Il fallait être vraiment dérangé pour sortir une épée aussi immense au milieu de Junon, plus qu’il ne l’était lui-même, et encore plus pour si peu. Enfin, peut-être l’étudiant ferait-il un peu plus attention à ce qu’il dirait maintenant. Étrangement, ce fut à ce moment-là qu’une douleur fantôme se réveilla au niveau du nez du jeune homme, ainsi qu’un mauvais souvenir.

L’inconnue aux longs cheveux rouges, qui s’était retournée vers la télé entre temps, se mit alors à parler à elle-même. Outre le fait qu’elle venait d’ignorer l’homme qui venait de l’engueuler, ce qui pouvait finalement être une bonne nouvelle pour ce dernier, c’était surtout ses paroles qui étaient intéressantes. Chaperon Rouge avait demandé à Okabe s’il avait le cran de faire le sale boulot, ce qui était intéressant parce qu’il était osé de demander ça à un parfait inconnu. Mais elle ne se posait même pas la question : elle avait déjà décidé de tout faire elle-même. Et ça, c’était plus qu’intéressant : c’était utile. De toute évidence, la jeune femme semblait forte physiquement, bien plus qu’Okabe en tout cas. Et même si elle ne pouvait peut-être pas vraiment se débarrasser de l’Ange Noir, elle était sûrement capable de se débarrasser de quelques autres trucs… Espérons simplement qu’il ne s’agisse pas de scientifiques. Faisant une rapide prière, le jeune homme passa sa tête par-dessus l’épaule de l’épéiste et afficha un sourire malsain tout en tournant se yeux de manière à la regarder tout en restant le plus possible de profile. Et de la même manière qu’une mauvaise conscience qui guiderait son hôte sur le mauvais chemin, il allait tenter de lui insuffler ses idées… Et prier une nouvelle fois pour toujours avoir un nez dans les secondes qui allaient suivre.

- Il n’y a pas trente-six moyens de faire peur à une princesse armée d’un Cristal, tu sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 3 Juin - 20:06

Sa proie? Non mais pour qui il se prend ce type? Pour un fauve? Il en a ni la dégaine, ni le charisme aussi je m'étais contentée de froncer le nez en l'ignorant royalement avant de me détourner plutôt vers la télévision. Je ne connaissais pas cette technologie, mais elle me fascinait pour sûr. Je n'en avais cependant strictement rien à foutre de comment ça pouvait fonctionner, les images étaient criantes de vérité, et je pouvais voir du texte défiler qui semblait correspondre aux images, ça me suffisait. Heureusement, l'écriture était semblable à la mienne sur Héra, ça me suffisait pour comprendre.

Réfléchissant à un moyen de retrouver ce connard aux cheveux longs - il a un temps d'avance l'enfoiré, il peut voler lui - je ne me préoccupais plus du tout de l'autre qui avait bien du déguerpir entre temps. Les images semblaient montrer encore et encore la même chose. L'homme à l'aile noire se place au centre d'une plaine avant de disparaître, puis il réapparaît avec un truc brillant dans la main et lance une attaque sacrément puissante pour créer un cratère. La vache, c'est pas une minette quand même ce type! Mais dans la mesure où je compte bien récupérer tous les cristaux et foutre une torgnole à Kuja, il faudra bien que je finisse tôt ou tard par me frotter à ce genre de mec!

Il faut que je réfléchisse à une stratégie, problème, je ne connais pas vraiment ce coin du monde, j'ai bien affronté quelques monstres en cours de route, mais rien qui ne puisse vraiment me renforcer, il va falloir que je tape du vrai monstre si je veux espérer arriver à un bon niveau pour démonter ce type. Si je pensais être seule à réfléchir, je me trompais. Visiblement, le gars à qui j'avais piqué la copine semblait garder un œil sur moi, bien que je ne sache pas pourquoi, et j'osais espérer qu'il me foutrait la paix. Sauf que non et rapidement une odeur désagréable de son haleine me parvint aux narines et je me tournais donc vers lui avec un regard noir

«Qu'est-ce que tu veux?» je me tournais alors dans sa direction, gardant les bras croisés pour le regarder de haut en bas. C'est quoi cette tenue bizarre? Il n'a pas l'air armé en tout cas et je doute fort qu'il ait quoi que ce soit qui puisse m'être utile pour récupérer ce foutu cristal.

Cependant, je ne pouvais nier que ce qu'il disait pouvait être intéressant si tant est qu'il ait toute sa tête, et j'avais du mal à croire que ça puisse être le cas

«Tu le connais?» je tendais mon pouce derrière moi pour désigner l'écran où l'on voyait encore des images de ce Sephiroth. Haussant un sourcil, je le regardais avec une certaine curiosité, après tout, s'il est du coin, il pourra peut être m'être utile, mais encore faudrait-il que ce soit bien le cas. Il y a un paquet d'autres continents qui se sont rapprochés autour de Héra et je ne les connais pas tous, mais ils sont visiblement assez nombreux pour que les us et coutumes soient différents d'un endroit à un autre.

En attendant, je restais plantée là, à attendre qu'il ait quelque chose d'intéressant à me proposer. Il était possible qu'on puisse trouver un petit accord après tout! En tout cas une chose est sure, quoi qu'il propose, il faut pas qu'il s'attende à ce que je le crois sur parole, il a intérêt à avoir des arguments solides s'il tient à ce qui doit pendouiller entre ses jambes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 3 Juin - 21:10

Un simple mouvement de recul, c’était tout qu’avait déclenché Okabe comme réaction. Bonne nouvelle : miss cheveux de feu avait le sang-froid. Enfin, pour l’instant en tout cas, le scientifique ferait bien de rester sur ses gardes. Et, encore mieux : elle était intéressait par ce qu’il pouvait avoir à dire, malgré les distances qu’elle dressait entre eux. De toute évidence, elle aurait préférait ne pas avoir à faire au jeune homme mal coiffé, mais comme elle pensait peut-être pouvoir en tirer quelques bénéfices, elle se forçait. Les bras croisées, l’inconnue jaugea rapidement son interlocuteur du regard, à croire qu’elle n’avait même pas jugé digne de son attention quelques instants plus tôt. En général, les gens étaient plutôt du genre à le dévisager rapidement tant il y mettait du sien pour se démarquer mais bon, ce n’était pas non plus très grave encore. Disons juste que l’épéiste en face de lui n’était pas du genre à en avoir à faire de grand-chose, ce qui expliquait pourquoi elle l’avait ignoré un peu plus tôt. Peut-être qu’Okabe ferait mieux de ne pas s’étendre en lui répondant ou elle ne prendrait pas le temps de l’écouter. Il fallait donc être concis, elle lui avait posé deux question : ce qu’il voulait, et si il connaissait l’homme qui monopolisait l’écran depuis tout à l’heure.

- Lui ? C’est Sephiroth, tout ceux de ce monde le connaisse. C’est un vrai bourreau du travail, littéralement, mais son bouleau a quadruplé depuis la formation d’Héméra. En même temps, je le comprends : plus il y a de monde, plus c’est dur d’exterminer toute vie, eheh.

C’était pas beau ça ? Peut-être, mais pas très concis en tout cas. Au moins, le scientifique avait réussi à plus ou moins étouffer le rire machiavélique qui avait failli sortir de sa bouche. Il n’avait pas l’habitude de parler « d’exterminer toute vie » sans lancer l’un de ses rires mégalomaniaque, mais ça aurait peut-être était de trop cette fois. Quoi qu’il en soit, Okabe avait préféré commencé par répondre à la seconde question que lui avait posée la jeune femme. Il avait beau avoir tourné les choses de manière peu sérieuse, le cratère à la télé lui donnait cependant la crédibilité qui lui manquait. Et si mademoiselle comprenait que « princesse » était du genre à aimer les cratères ET avait mis la main sur un joli Cristal à faire des cratères, peut-être écouterait-elle un peu plus la suite. Enfin, disons plutôt que cela lui donnerait peut-être moins l’envie de se contenter de foncer tête baisser en direction de Sephiroth, mais si elle pensait vraiment à ça après avoir vu la télé, elle ne devait être un peu limitée sur les bords. Alors, on va plutôt espérer que ce n’est pas – trop – le cas, si elle tenait à sa vie bien sûr.

- Et il est peut-être moins fort depuis qu’il est revenu d’entre les morts, mais il a maintenant le pouvoir de plus ou moins tout casser à vue. C’est un peu comme une course à l’armement en fait, sauf que pour l’instant lui c’est la Shinra et le reste du monde c’est le Wutaï.

Oups, si elle ne connait pas Sephiroth, il y avait peu de chances qu’elle connaisse également l’histoire du Wutaï. C’était fou quand même ce choc des cultures depuis la fusion des mondes. Okabe marqua une pause avant de reprendre en se frottant le menton. Décidemment, être concis ce n’était pas son truc.

- Je suppose que je ne t’apprends rien, mais c’est souvent le plus fort qui gagne. Si tu veux mater princesse tu as deux choix : attendre qu’elle perde son joujou, ou bien de trouver ton propre joujou à faire des cratères.

Plus facile à dire qu’à faire. Mais l’un d’eux avait déjà été trouvé, les autres pouvaient suivre à n’importe quel moment, et il n’y allait pas en avoir pour tout le monde. Le scientifique afficha alors un immense sourire sur son visage, sûrement le genre de truc qui revenait à crier haut et fort « Eh ! Je suis dérangé ! ».

- Et, toi je sais pas, mais moi j’aime bien les cratères.
Revenir en haut Aller en bas
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 3 Juin - 23:08

Sephiroth, Héméra? J'avais l'impression que ce type me parlait chinois, ou du moins qu'il se foutait un peu de ma gueule. Cependant, Sephiroth.. j'étais presque sure d'avoir effectivement vu ce nom sur l'écran magique toute à l'heure, donc probablement qu'il ne dit pas que des conneries pour le moment. Cependant, contrairement à beaucoup de gens, je n'étais pas au courant pour Héméra mais je me taisais pour l'heure. Je croyais qu'on avait juste découvert de nouveaux continents, je n'étais pas au courant que des mondes avaient fusionné.

Je ramenais une main devant ma bouche pour réfléchir à tout ce qu'il pouvait me dire, il était en train de s'éparpiller et je levais donc une main pour qu'il la ferme

«Wow, un instant, tu vas trop vite...» je soupirais alors avant de ramener mes poings sur mes hanches et le regarder à nouveau de haut en bas, Héméra, Wutai, Shinra, c'est une encyclopédie ce mec? «tu parles comme un bouquin, sauf que j'ai pas encore lu le sommaire, alors abrège!»

Il finissait donc sa tirade en parlant de la loi du plus fort et de son idée de faire des cratères, je fronçais alors les sourcils avant de me tourner vers les écrans, ils en étaient justement au passage où Sephiroth allait détruire la plaine désertique
«Tu dis que c'est avec le cristal qu'il a fait ce cratère, mais tu dis des conneries...» je m'approchais de la vitrine qui protégeait les différents écrans de télévision avant de pointer mon doigt sur la main de la princesse «Regarde! Ce type ne fait pas un cratère avec ce qu'il a dans la main... là!!» une très légère lumière verte avant l'explosion, et je me tournais donc vers le cinglé sans me soucier de son air psychopathe «il utilise une magie. On irait un peu... Ultima, mais en moins puissant. Mais suffisant pour faire des dommages. Je savais la maîtriser avant!»

Je regardais à gauche et à droite et je vis un mec me regarder avec des yeux ronds, je fronçais les sourcils avant de faire un signe de tête au professeur
«Je croyais que t'étais une tête, je me demande à quoi tu pourrais me servir à part peut être jouer les guides touristiques du coin. Moi les cratères, je veux pouvoir les faire de ma seule force, mais faut encore que je puisse la retrouver!»

Je lui tournais le dos avant de lui indiquer de me suivre du bout du doigt «Si t'es capable de nous trouver un coin tranquille pour discuter, je veux bien te laisser me parler encore de ce Sephiroth. Il pourrait être lié à celui que je cherche. Lui aussi aime bien les cratères.» connard de Kuja. J'aurai ta peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 10 Juin - 17:52

Comment-ça “trop vite” ? Et depuis quand, “trop vite” et “bouquin” allaient ensemble ? Et qui plus est, qui lisait le sommaire des bouquins de nos jours ? Peut-être qu’il en donnait l’impression, mais Okabe faisait de son mieux pour ne pas donner l’impression de donner un cours là ! Enfin, il fallait croire que certaines choses étaient et resteraient impossibles pour certaines personnes. Et dans le cas du jeune scientifique, il s’agissait de parler dans un dialecte normal compréhensible par tous et toutes. Peut-être ferait-il mieux d’envisager de se recycler en écrivant des livres pour enfants, il aurait sans aucun doute un succès sans précédent. Après tout, il n’y avait qu’eux pour réussir à trouver un brin de logique dans ce qu’il racontait, oui c’était une bonne idée. C’est à ce moment-là, alors que le jeune homme se morfondait sans vraiment de raison dans un plan de retraite morose et ennuyeux, que la femme aux cheveux rouges rattrapa de nouveau son attention. Une contradiction ?! Comment-ça ? Comment voulait-elle contredire un livre qu’elle n’avait même pas lu, hein ? Effectivement, l’inconnue insinuait (faussement, sans aucun doute) qu’Okabe se trompait lorsqu’il disait que Sephiroth avait utilisé un Cristal pour faire son cratère.

Tsk, même un mec aussi fort que Sephiroth avait perdu la majorité de ses pouvoirs après la fusion des mondes, il aurait fait ça avec quoi ? Une pelle peut-être ? S’il avait-eu une materia, l’histoire aurait été différente, mais ces trucs-là n’existaient plus. Il y avait bien ces gemmes, mais à l’heure actuelle peu de personnes connaissaient la véritable étendue de leur pouvoir. Dans le cas d’Okabe, il les avait immédiatement rangés dans une catégorie inférieure en puissance aux materias, mais peut-être se trompait-il. Cependant, l’épéiste avait clairement mis le doigt sur un détail important. Le jeune étudiant s’était même penché en direction de la télé et avait frotté la vitre du magasin pour vérifier que cette lumière verte n’était pas un faux reflet. Mais effectivement, on pouvait effectivement apercevoir lumière verte émanant de Sephiroth juste avant l’explosion. Brève, mais intense. La jeune femme fit une comparaison entre cette lumière et le sort Ultima, en profitant d’ailleurs pour se vanter un peu, qui semblait correcte. Okabe n’avait jamais vu ce puissant sort en action, mais il en avait entendu parler. Et, effectivement, il était assez puissant pour causer ce genre de dégâts. Vexé de s’être fait remballé aussi facilement par quelqu’un qui semblait préférer ses bras à sa tête, le jeune homme se redressa sans un mot pour son interlocutrice. Lui tournant même le dos et ignorant complètement ce qu’elle tentait de lui dire, le scientifique porta son téléphone – éteint – à son oreille.

- Allo ? Oui, c’est moi. Mauvaise nouvelle, l’Organisation est de mèche avec l’incident du Cosmo Canyon… Oui, elle a fournit l’Ange Noir d’une nouvelle arme qui puise très certainement son énergie d’âmes torturées. COMMENT ?! L’ordre soixante-six ? N’est-ce pas un peu prématur… eh ?

Où était passé la fille aux bandages ? Elle avait pris peur après qu’Okabe ait relâché Hououin Kyouma ? Non, ça ne semblait pas son style, elle avait plutôt eu honte de parler à un mec comme lui. Et, au vu des regards qui se tournaient vers lui, ce n’était pas étonnant. Tournant un peu la tête à droite et à gauche, le jeune homme retrouva rapidement la femme aux cheveux rouges, elle n’était encore pas très loin. D’ailleurs on aurait dit qu’elle lui faisait signe de la suivre… Ça c’était surprenant par contre. Le scientifique rangea rapidement son téléphone avant de rattraper la distance qui les séparait en quelques foulées, suffisamment vite pour entendre ce qu’elle disait. Elle voulait un coin tranquille pour discuter, c’est ça ? Donc en fait, elle avait vraiment honte de lui parler dans la rue, mais au moins elle semblait (un peu) intéressée par ce qu’il avait à dire. Apparemment, elle cherchait un autre « joyeux compère des cratères » et pensait que des informations sur Sephiroth pouvaient l’aider. Et bien… peut-être. Okabe ne savait pas de qui elle parlait et ne pouvait donc pas savoir si ces deux personnes étaient ou non liés. Quoi qu’il en soit, le jeune homme repris la parole, avec un ton un plus normal cette fois.

- Il y a un hôtel par-là. Il fait aussi restaurant et j’ai faim, donc profitons-en.
Revenir en haut Aller en bas
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Mar 11 Juin - 0:43

Les sautes d'humeur de ce type me passaient par-dessus la tête, en revanche, je m'étais légèrement retournée lorsque je l'avais entendu parler tout seul, il tenait une drôle de boite dans la main et je me demandais s'il faisait l'andouille ou si cette chose lui permettait vraiment de parler avec quelqu'un? Depuis que je suis arrivée sur ce monde, j'ai vu tellement de machine bizarre que j'ai l'impression que plus rien ne peut me surprendre.

Les ascenseurs sont super silencieux et n'ont rien à voir avec ceux de Lindblum ou d'Alexandrie, sans compter les boîtes à images, les chariots qui avancent sans chocobos ou encore les vélos à moteurs. Mais c'était la première fois que je voyais cette petite chose, mais je ne voulais pas parler de tout ça dans la rue, je préférais qu'on se trouve un coin tranquille, surtout que moi aussi je commençais à avoir faim.

On se retrouvait devant un hôtel qui faisait donc restaurant, à ce niveau là, c'est un peu comme les auberges de Héra qui font généralement tavernes par la même occasion. Je demandais une chambre, et si l'aubergiste - ça s'appelle pas comme ça ici mais je m'en fous - me regardait d'un air amusé tout en posant les yeux sur l'étranger, je lui lançais un regard suffisamment noir pour qu'il change de registre et me tendait la clé

«Vous... vous voulez que je vous fasse monter quelque chose à manger ou vous ne souhaitez pas être dérangés?»
«On ne veut pas être dérangés, mais faites quand même monter à manger.»


Puis je prenais la clé, bien qu'il voulait savoir ce qu'on voudrait probablement, mais pas trop habituée à ce qu'il y ait le choix en fait, sur Héra la plupart du temps, c'est le plat du jour, point. L'homme se tourna vers Okabe histoire probablement qu'il se montre un peu plus sociable ou du moins explicite sur ce qu'on allait manger avant de rajouter en bégayant un peu
«Euh... votre chambre est au troisième étage. Deux lits séparés?» il s'attendait presque à ce qu'on lui foute une baffe pour avoir osé proposer ce genre de chambre, mais je m'en foutais personnellement, je ne sais même pas si je vais y dormir ou non, c'est surtout pour pouvoir discuter.

J'attendais donc que le type me guide jusqu'à la chambre, je restais les bras croisés dans l'ascenseur en attendant qu'on atteigne le bon endroit, puis une fois sur place, je m'approchais directement de la fenêtre pour voir si personne ne pouvait nous entendre depuis l'extérieur, mais pas de balcon donc ça devait aller. Je me tournais alors vers l'autre avant de me rendre compte que je ne connaissais même pas son nom. Au fond, je m'en fichais un peu


«À moins que tu n'aies envie que je t'appelle Maître Totto, t'as un nom?» puis je me rendais compte que je ne m'étais pas présentée moi-même, je détournais les yeux, gardant les bras croisés en fixant une nouvelle fois l'extérieur «Moi c'est Erza.» il n'avait pas besoin de connaître mon nom de famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Mer 10 Juil - 17:58

Ouais, on dirait pas toujours, mais des fois je suis encore en vie ! Uu


Trop peu de réaction valait parfois mieux que trop de réaction. Par exemple, lorsqu’Okabe parait dans un des délires dont il avait le secret avec un but autre que de faire fuir les gens autour de lui, il appréciait (parfois) qu’on ne lui en tienne pas rigueur. C’est vrai ça, quelle dictature serait le monde si on ne pouvait pas penser à voix haute sans être juger ?! Bien évidemment, un autre débat était celui où il fallait décider si oui ou non on pouvait considérer les monologues du scientifique comme étant « des pensées rationnelles exprimées à voix haute » ; débat que le concerné ne lancerait jamais puisqu’il se terminerait surement avec son incarcération dans un internat. Quoi qu’il en soit, le jeune homme était donc déchiré entre le qu’il venait tout juste d’être snobé par la femme aux cheveux rouge et le fait qu’il s’en tirait donc plutôt à bon compte. Ah et oui, techniquement, il est possible d’être snobé par une personne pendant que l’on fait semblant de converser avec quelqu’un d’autre au téléphone, mais ne nous étendons pas là-dessus.

Quoi qu’il en soit, après une brève marche plongée dans le silence, le duo arriva finalement à l’hôtel indiqué par Okabe. Une fois à l’intérieur, la jeune femme interpella le gérant d’une drôle de manière et – toujours avec son délicat accent de poissonnière -  lui demanda de leur trouver une chambre, précisant qu’ils ne voulaient pas être dérangés mais qu’un repas ne serait pas superflu. Ce après-quoi elle s’empara de la clef qui lui était tendue sans un mot de plus, laissant donc derrière elle un gérant un peu perdu, ce dernier ne tarda donc pas à chercher de l’aide du côté d’Okabe. De toute évidence, il ne semblait pas très à l’aise, il ne devait pas avoir l’habitude de se faire appeler « aubergine », ou quoi que put être le mot utilisé par l’étrangère. Le scientifique soupira légèrement, valait-il la peine qu’on l’effraie encore plus en se mettant à crier n’importe quoi ? Après une brève hésitation, l’homme au comptoir se risqua à demander s’ils voulaient des lits séparés. Le concerné haussa les épaules.


- Je ne compte pas rester dormir de toute façon, alors fait ce que tu veux. Et puis pour le repas, un truc avec du poisson, ça rend intelligent.

En fait Okabe avait juste une envie de poisson, mais il avait envie de dire quelque chose d’inutile sans chercher à effrayer les alentours. Il était dur de se freiner dans ses pulsions. Le jeune homme eu l’impression que son interlocuteur soupira après avoir eu une réponse plus habituelle, la vie sociale de ce genre de personnes devait être difficile depuis la création d’Héméra. La chambre étant au troisième étage, il leur fallut un peu de temps pour l’atteindre, et la véritable conversation ne put reprendre qu’à ce moment-là. Ce fut d’ailleurs la jeune femme qui prit d’abord la parole, demandant d’une manière quasi-polie – ce qui ne posait pas vraiment de problèmes à un mec qui n’avait aucun sens social - à Okabe de se présenter – ce qui ne lui causait pas plus de problèmes puisqu’il adorait se présenter. Cependant, avant même que l’étudiant ne puisse répondre, la femme ajouta qu’elle se prénommait Erza. Erza tout-court ? Bah, ce n’était pas comme si ça importait vraiment. Okabe se présentait bien sous un faux nom, il n’avait pas grand-chose à lui reprocher.

- Je m’appelle Hououin Kyouma. Mais tu peux m’appeler Maître si tu préfères, je ne t’en tiendrais pas rigueur.


Okabe ne savait pas qui ce « Maître Toto » était, mais surement quelqu’un de cool si des gens comme elle l’appelait maître. Quoi qu’il en soit, ils n’étaient pas là pour discuter de la pluie et du beau temps, autant passer aux choses sérieuses. Le scientifique croisa à son tour les bras et prit les devants.

- Du coup c’était quoi ton problème déjà ? T’arrivais pas à me lire ou un truc du genre ? Ah oui, Sephiroth et sa relation intime avec les cratères je crois. Pour faire court ce gars a failli faire exploser Gaïa, le monde d’où je viens et d’où vient cette ville, en faisant se crasher un immense météore. Il avait été rapporté comme mort il y a plus ou moins une dizaine d’années avant cette histoire de Météore, et est re-mort juste avant le crash du Météore. J’ai aussi entendu des histoires comme quoi il était né suite à des expériences scientifiques louches mais bon… c’est surement des bobards, la science ce n’est pas louche. Des questions ?

Bon, alors là il est temps de se refaire traiter de livre dans trois… deux… un…
Revenir en haut Aller en bas
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 24
HP : 3300/4750
MP : 132/137
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 11 Juil - 0:11

OUhouhin? C'est quoi ce nom? On dirait le cri d'un hibou! Je soupirais en levant les yeux au ciel avant de regarder de nouveau par la fenmetre, les bras toujours croisés avant de hocher de la tête de gauche à droite
«Faudrait que t'aies vraiment quelque chose à m'apprendre pour que je t'appelle Maître...» et pas m'apprendre les petites infos du jour, je parlais d'un vrai apprentissage évidemment.

Il reprit la parole, m'expliquant brièvement qui était ce Sephiroth. Encore un con qui veut tout détruire sans réaliser qu'il se détruira lui-même à l'occasion.


«Un crétin en somme... mais... c'est quoi la science?» non parce que visiblement, ça pouvait faire de mauvaises choses, pourtant ce hibou semblait estimer que c'était bien aussi puisqu'il n'aimait pas qu'on dise que la science, c'était louche. Je ramenais deux doigts au niveau de mes tempes, réalisant qu'il me donnait la migraine en fait.

Je me redressais donc en écoutant son blabla incessant sur la science avant de finalement l'interrompre

«C'est bon, laisse tomber! Je m'en fous en fait!» je me redressais avant de décrocher mon épée pour pouvoir aller m'asseoir, cependant, je la gardais devant moi pour m'appuyer dessus, me fichant pas mal que la pointe pouvait abîmer le sol

«T'es du genre bavard toi... t'es un savant en fait non? Sur Héra, les savants savent toujours pleins de choses inutiles, mais ils sont foutrement intelligents.» et ils manient bien les mots surtout, ce qui semblait bien être son cas. Elle se tourna alors vers lui en le regardant de haut en bas, il avait vraiment l'air bizarre comme mec

«T'as pas l'air d'être du genre bagarreur, tu lui veux quoi à ce Sephiroth? Tu crois peut être que t'arriveras à l'éliminer avec tes mots savants?» car bon, fallait dire les choses telles qu'elles étaient, il aurait bien du mal dans ce cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Visite de la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erreur pour visiter une autre ville via internet
» ville "parfaite"
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» Comment construire l'Hôtle de ville ?
» [Tuto] Créez une ville en mode Expert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives