Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Traversée sous haute tension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Ven 25 Oct - 12:04

====================================
Cixi paie 100 gils pour du repos au comptoir. Restauration à 100% [Ayane et Cixi]

Gains: +400 gils [Cixi], +300 gils [Ayane]
====================================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Dim 27 Oct - 16:08

Si on m’aurait dit que ça faisait aussi mal de se taper un éclair, je me serais bien abstenue je crois. Je ne pouvais pas bouger un doigt et je me doutais que je risquais de m’en taper d’autres. En fait, j’étais même paralysée puisque lorsque Cixi me redressa pour me hisser un bras au dessus de ses épaules et m’aider à marcher même si je ne pouvais pas même bouger mes jambes. Heureusement qu’elle était forte puisque, en fait, c’était comme si je me laissais porter…

Elle m’installa non loin d’une tour paratonnerre pour me soigner un peu et même si j’arrivais à mieux respirer, j’arrivais à peine à bouger. Chaque mouvement me faisait un mal de chien et je ne pourrais donc pas me lever pour marcher jusqu’à l’auberge. Elle n’était heureusement pas si loin que ça. On allait oublier la chimère dans tous les cas, c’était le mieux à faire et bien que j’aurais pu le dire, le souffle encore difficilement trouvable, je m’abstins bien de le faire pour ne pas avoir à m’étouffer dans mes propres mots.

Cixi m’aida alors - pour ne pas dire qu’elle me porta - à aller jusqu’au comptoir al bhed, j’avais trop de brûlure et il faudrait soigner tout ça sans quoi j’aurais du mal à poursuivre ma route. Ce ne fut qu’une fois au sec que je calculai qu’on était arrivé. Ma capuche n’était plus mise sur ma tête mais j’avais de belles traces noires sur les joues malgré les de Cixi, j’étais due pour une douche probablement mais dans l’état actuel des choses, ça serait préférable que je me soigne avant. L’échange de services ne me frappa même pas. J’avais pourtant vu Cixi donner de l’argent au type mais je n’avais pas capté que c’était pour rester ici.

Mon corps commençait à se remettre en service progressivement mais tant qu’on ne me parlait pas directement, ça me tournait dans la tête tellement fort que je n’arrivais pas à comprendre la moitié de ce qu’on me disait. Ce fut une fois que je fus assise sur un lit que je vis Cixi revenir vers moi avec une trousse de soins probablement. Elle fit le compte rendu de ce qu’elle contenait avant de me dire que devrais me déshabiller, non pas qu’elle désirait se rincer l’œil. Je tentai de lui répondre mais j’avais encore un peu la bouche pâteuse. Je voulais lui dire que ça ne ferait que confirmer ce que j’avais dit un peu plus tôt mais la tournure de phrase trop compliquée me la fit changer.
« N’y prend pas trop goût, hein ? »

Par contre, l’envie de rire faisait très mal aux poumons. Et je fus confrontée à un autre problème qui me cassa les pieds bien plus encore que la douleur: l’impression de vraiment être handicapée… Je n’arrivais même pas à lever les bras pour aller retirer mon manteau et je dus attendre que Cixi ne le comprenne pour qu’elle vienne m’aider. C’était comme si j’avais perdu l’utilisation de mes bras mais avec raison puisque, une fois qu’elle m’eut aidé à retiré mes vêtements, ne me laissant qu’une culotte au finale, on put se rendre compte que j’avais tout le haut du torse noir comme si j’avais surchauffé et bon nombre de brûlure partout sur le corps.

Malgré la douleur de la potion qu’elle me passa sur le corps, la pression se dissipait un peu et ça avait au moins le mérite de me retirer toute la suie qui s’était formée par la brûlure. J’avais sérieusement l’impression d’être handicapée comme ça. De temps à autres, j’essayais de bouger mes bras mais j’aurais surtout besoin d’un peu de repos je pense puisque je pouvais sentir que ça revenait progressivement. Il fallut qu’elle fasse le dos aussi mais vu que la sensation de la foudre commençait à passer et que je me refroidissait de plus en plus, je sentis comme un choc électrique dans tout le corps qui me fit me redresser très sèchement pour me maintenir bien droite. Un simple souffle pour témoigner la douleur passagère mais je ne dis rien… Je n’allais pas lui en vouloir alors que sans elle, je serais peut être en train de me faire bouffer par un monstre à l’endroit où l’éclair m’avait frappé…

Comme ça commençait à aller un peu mieux, je sentais que mon esprit se remettait aussi en fonction de son côté puisque je repensais maintenant au temps qu’on perdait à cause de moi mais ce fut surtout pour pouvoir lui démontrer ma reconnaissance pour ce qu’elle faisait.
« Merci Cixi… » Elle était toujours derrière moi puisqu’elle arrivait à la base du dos désormais. Est-ce qu’elle comptait faire les jambes aussi ? Je pensais que oui vu que je pouvais déjà voir des brûlures sur l’emplacement où j’avais mes mains au niveau des cuisses. Mais si elle s’arrêtait là, je pourrais prendre le relais moi-même… Pour ne pas l’embêter davantage, je lui proposai alors en me demandant au passage si elle avait finit par la partie supérieure histoire que je remette au moins un truc pour me couvrir si le type revenait. « Tu veux que je finisse moi-même. Si je n’ai pas à lever les bras, je devrais pouvoir m’occuper de mes jambes sans problème. Tu pourras juste me donner mon sac s’il te plait ou un truc à me mettre en attendant qu’on est ici. » Elle était pas con non plus et saurait quoi me donner. Il ne faisait pas bien chaud non plus dans cette plaine et donc l’auberge était chauffée mais ce n’était pas une raison pour rester dans une telle tenue.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Lun 28 Oct - 11:27

Retourner au comptoir Al-Bhed ne fut pas des plus faciles, mais heureusement, en suivant bien les tours, on réussissait à y parvenir. Le type nous reconnaissait et m'aida temporairement à installer Ayane sur un lit, avant de me porter une trousse de soins pour que je puisse m'occuper d'elle. Je fermais la porte en lui signifiant bien qu'il n'avait pas intérêt à entrer, je savais que j'allais devoir la déshabiller pour la soigner, et je savais qu'il risquerait sa vie si jamais il venait à la voir dénudée.

Je revenais donc vers elle, trouvant des potions et des compresses aptes à soigner ses brûlures. Je voyais bien que le simple fait de se mouvoir pour retirer ses vêtements était d'une douleur atroce, si bien que je me penchais vers elle pour l'aider à les retirer au fur et à mesure.

«Attends, laisse moi faire...» je ne souriais pas, j'étais probablement trop inquiète pour ça, et peut être qu'une part de moi craignait que le moindre sourire pourrait être pris pour de la moquerie à son égard, alors que je me faisais simplement du souci. Elle se retrouvait d'abord en sous-vêtements, mais je voyais bien que le haut de son corps était entièrement brûlé, si bien que je devais même retirer son soutien-gorge.

Je commençais à appliquer la potion, je sentais ses muscles se contracter sous la douleur, et elle serrait les dents pour ne pas crier, je ne pouvais qu'être admirative devant son courage et sa résistance, aussi j'essayais de faire de mon mieux pour la soigner le plus vite possible, mais surtout de le faire bien.

Lorsque j'eus fini le haut du corps, je regardais rapidement le reste, ses jambes avaient pris un coup aussi lorsque le monstre avait lancé sa boule de feu à ses pieds. Elle avait beau avoir esquivé l'attaque, la chaleur dégagée l'avait tout de même blessée. Cependant, vu que j'avais déjà soigné le haut de son corps, elle me remerciait et semblait vouloir prendre le relais

«Non, repose toi... je vais finir, ne t'en fais pas.» cependant, je venais lui tendre son boîtier pour qu'elle puisse en sortir une tenue, elle pouvait s'habiller toute seule à présent, et je savais aussi que l'aider à l'enfiler allait la vexer. Elle semblait déjà assez mal de devoir ainsi compter sur moi pour le reste, donc autant ne pas la prendre pour un poids non plus en faisant tout pour elle.

Je la laissais donc enfiler quelque chose, au moins en haut pendant que j'appliquais le reste de la potion sur ses jambes. Selon moi, le mieux était de rester ici pour la fin de la journée, on repartirait demain pour la forêt de Macalania.

«Voilà, j'ai fini. Tu veux peut être aller te prendre un petit bain, mai je te conseille d'attendre un peu que la potion se soit bien imprégnée quand même. Je vais aller voir le gars du comptoir pour qu'il nous prépare un truc à manger, et cet après-midi, on va se reposer. Avec tout ça, j'ai épuisé mes réserves, il faut que je me ressource un peu.»

Mentionner que j'avais autant besoin de repos qu'elle devait probablement l'aider à mieux accepter cette pause forcée. Je la laissais finir de s'habiller pour se mettre quelque chose en bas quand même, alors que je me glissais par l'entrebâillement de la porte pour ne pas que le gars puisse la voir si jamais il attendait derrière. Je lui demandais donc s'il pouvait nous préparer un truc à manger en précisant qu'on resterait là jusqu'au lendemain matin. Puis je revenais dans la chambre et je retirais enfin mon manteau pour le mettre à sécher. Avec tout ça, je n'avais même pas pris la peine de l'enlever, préférant la soigner en priorité.

«Comment tu te sens? Ça fait effet un peu?» n'empêche, elle avait sacrément morflé avec tout ça...



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Lun 28 Oct - 22:50

Je me sentais un peu comme ces gamins qui ne savaient pas s’habiller tout seul, à la différence que j’étais loin d’avoir une apparence de gamine ce qui avait assurément permis à Cixi de ne pas laisser la porte ouverte et de prévenir l’aubergiste de ne pas rentrer pour l’instant. Après avoir fait le haut en luttant pour ne pas simplement laisser même un souffle partir, j’avais demandé à l’al bhed de m’apporter le boitier pour que je puisse au moins prendre un truc à me mettre en haut. De son côté, elle préférait continuer tel qu’elle était partie et elle me soigna les jambes aussi qui était plus brûlée par l’attaque du monstre que par l’éclair lui-même pour le coup.

Après avoir trouvé un débardeur assez serré que je pourrais mettre sans lutter, je me contentai de le passer par l’horizontale si bien que je n’eus pas à lever les bras bien haut et, lorsqu’elle eut terminé la base, elle me laissa le temps de remettre un truc aussi ici. Je pris donc un short et j’attendis un peu le temps que j’en trouve le courage pour l’enfiler. Elle me proposa un bain mais j’étais assez mouillée comme ça suite à toute la pluie que j’avais prise d’autant plus qu’elle me suggérait un peu d’attendre que les potions agissent correctement. De son côté, elle irait chercher quelque chose à manger en mentionnant tout de même qu’elle ne comptait pas repartir avant le lendemain, elle en avertirait donc l’aubergiste de la même manière. Je ne confirmai tout ceci que d’un vague mouvement de tête avec l’envie de simplement dormir mais je manger ne serait pas de refus après ce que je venais de vivre.

Lorsqu’elle revint dans la chambre donc, elle commença à s’occuper d’elle alors que je réalisai que je n’avais pas même mis mon short tellement j’étais ailleurs. Pendant qu’elle me parlait, je l’enfilai doucement à cause de la douleur toujours bien présente sur les bras, ça allait me courbaturer un moment ça. L’effet des potions me piquait aussi tout partout mais c’était parce que ça agissait, je n’irais pas m’en plaindre. Lorsqu’elle se fut mise à l’aise elle aussi, elle me demanda comment ça allait et bien que j’aurais pu lui dire que ce n’était pas la grande forme, je ne préférais pas non plus jouer les chochottes. J’avais déjà vécu des jours meilleurs certes mais ce n’était pas encore le pire.


« Ca ira t’inquiète. J’ai juste beaucoup de mal à bouger. » La contraction excessive des muscles avait endoloris presque tous mes membres sous l’effet de courbatures et j’aurais du mal à me remettre comme ça. Ca irait certainement mieux demain. « Ca va toi ? » La question pourrait paraître débile mais elle avait quand même pris le temps de me soigner si bien que je ne voudrais pas que ça soit à ses dépends mais depuis quand j’étais aussi gentille avec une autre personne ? Cixi n’était pas une personne comme les autres après tout, elle était davantage pour moi. On ne pourrait pas dire que j’avais eu beaucoup d’amis et si je la considérais comme tel, ça me ferait déjà bizarre… Pour une fois, je ne me sentais pas seule et c’était une chose qui pourrait me faire sourire sans que je ne m’en rende compte.

Finalement, je m’étais laissée tomber sur le lit dans le sens où je m’étais assise si bien que même si j’étais toujours les fesses sur le bord, ma tête dépassait de l’autre côté. J’avais pu terminer de mettre la base de mes vêtements comme ça mais l’idée de dormir n’avait fait que de se renforcer. Dans cette position, je pourrais voir Cixi qui bougeait dans la chambre et je finis par reprendre la parole sans pour autant bouger de cette position, sans m’occuper de mes vêtements traînant sur le sol non loin de moi.
« Je n’irais pas me laver. J’ai juste envie de dormir là en fait. » Et dire qu’on venait presque de se lever à Guadosalam… Le choc probablement qui avait fait ça. Je ne crois pas que j’irais souvent courir après la foudre moi et je l’ajoutai sur un ton plus ironique en me redressant difficilement, m’aidant de mes bras. « Heureusement qu’on a pas passé l’épreuve de la chimère, avec ça je suis sûre que je l’aurais plantée. Compte pas sur moi pour courir après la foudre tout de suite par contre là! »
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Mar 29 Oct - 19:26

L'état d'Ayane était assez préoccupant, mais pas alarmant non plus. Je tenais seulement à m'assurer que le plus gros de ses blessures était soigné, et le reste irait mieux après une bonne nuit de sommeil. À savoir ce qu'on allait foutre de notre après-midi par contre, il ne fallait pas qu'elle dorme trop, sinon elle n'allait pas fermer l'œil de la nuit.

«Il faudra te trouver une occupation histoire que tu passes pas toute l'après-midi à dormir, sinon tu vas passer une sale nuit.» que je lui disais avec un petit sourire en coin. J'étendais mon manteau avant de le poser quelque part pour qu'il sèche un peu, et je m'essorais les cheveux en me disant que j'allais probablement essayer de me passer un peu d'eau chaude sur le corps pour me réchauffer, car mine de rien avec cette pluie, je craignais de choper la crève! Quoi que c'est plutôt le fait d'avoir pris une saucée avec ce monstre qui risquait de me rendre malade.

D'ailleurs, Ayane s'inquiétait un peu pour moi et je venais hocher de la tête pour la rassurer

«T'en fais pas, ça va. Je suis un peu crevée à cause de l'énergie que j'ai utilisée pour nous soigner, mais une petite sieste va me faire du bien aussi après manger.»
Je me déshabillais jusqu'à me retrouver seulement avec ma brassière et mon short noir avant d'aller vers la salle de bain, cependant, la ninja n'avait pas remarqué que je m'éloignais, totalement affalée sur son lit à fixer le plafond en se disant qu'elle avait eu de la chance qu'on ait pas à passer l'épreuve de la chimère.

«Ça dépend.. qui sait, elle aurait peut être été facile?» après tout, d'après mes infos, c'est trois personnes qui avaient réussi à obtenir son orbe, donc... peut être que l'épreuve est relativement simple? «Je reviens, je vais me doucher...» ou du moins, me laver avec les moyens du bord.

Je ne comptais pas mettre trop de temps, je m'approchais de la baignoire, sauf qu'il n'y avait pas vraiment d'eau chaude, elle était tiède. Me souvenant que j'avais toujours cette gemme que je n'avais pas encore utilisée, je venais alors prendre le rubis dans mes mains pour me concentrer sur un sort de feu... ma main commença alors à s'entourer d'une flamme et je lançais une ~Boule de feu directement dans l'eau! Il y eut de la fumée, mais une fois que je mis ma main dans l'eau, la température avait déjà bien augmenté. Je plongeais donc carrément ma main pour retenter l'expérience, malgré la fatigue, j'avais assez d'énergie pour ça! L'eau se mettait carrément à fumer, aussi je me dépêchais de retirer mes vêtements et de m'y plonger!

J'avais l'impression d'être un homard dans une marmite, mais bordel que ça faisait du bien! Mais je ne voulais pas perdre trop de temps, aussi j'attrapais le savon et je me dépêchais de me laver avant de me rincer et de me sécher. J'avais à peine eu le temps de remettre mes sous-vêtements, ma brassière et mon short que j'entendais frapper à la porte! Déjà? Flûte!

Tant pis, je sortais comme ça avant de m'assurer qu'Ayane ne s'était pas endormie.

«Hé chérie! Debout c'est l'heure de manger!» j'avais évidemment parlé sur le ton de l'ironie, après m'être assurée qu'elle était présentable, j'allais ouvrir et le al-bhed me signifiait juste que le repas était servi

«Ouais, on arrive...» apparemment, il nous avait fait des brochettes de viande avec de la purée! Ça allait bien remplir l'estomac ça, et ça nous permettrait donc de faire une sacrée sieste! Tant mieux. Je revenais vers mon boîtier pour en sortir une robe avant de m'approcher d'Ayane
«Ça va aller pour marcher?» ou bien fallait encore que je la porte?



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Jeu 31 Oct - 1:32

Un point qu’elle m’annonça rapidement; il ne faudrait pas que je dorme trop sans quoi je n’allais pas dormir de la nuit. Ouais, c’était facile à dire mais va le faire ensuite ! Elle aussi était assez fatiguée en plus mais elle allait tout de même bien, la traversée de la plaine n’avait pas été sans mal on dirait. Quant à l’épreuve, elle disait que trois personnes avaient quand même eu des orbes et c’était visiblement une chose assez facile. Je lui répondis avec ironie pour le coup. « Ouais, je pense que si l’épreuve était d’éviter les éclairs, j’étais directe grillé pour l’orbe hein ! »

C’était ironique hein ! J’espérais qu’après avoir fait la plaine foudroyée comme ça, on n’aurait pas eu à devoir esquiver la foudre simplement, ça aurait été assez rageant… Mais avec la chance que j’avais visiblement aujourd’hui… Le truc à Guadosalam, ça… Ouais, on était mieux à repartir demain, c’était pas mon jour…

Elle était donc partie se laver et je n’avais pas bougé de ma position, toujours couchée dans le mauvais sens du lit, la tête et les jambes dépassant de chaque côté, je m’étais laissée complètement choir sur le peu de matelas que je pouvais couvrir en passant mes bras au dessus de ma tête sans me rendre compte du temps qui passait jusqu’à ce que la porte ne me sorte de ma torpeur délicatement.

Ce fut la voix de Cixi qui me fit ensuite sursauter lorsqu’elle sortit de la douche. Elle m’appela même chérie en me demandant de me relever et je ne pus dire qu’une réponse en me redressant, évitant tout de même de gueuler ma douleur dans le dos à ce moment.
« Comment ça chérie ?! Outch… »

D’une main, j’étais allée me masser la hanche du côté qui me faisait mal alors que je regardais Cixi aller à la porte pour affirmer qu’on arrivait puis elle était revenue pour savoir si je pourrais marcher. J’allais mieux oui, mais j’ignorais si je pourrais marcher. Par fierté avant tout, je lui assurai que oui de suite néanmoins. « Oui, oui, t’inquiète. » mais même comme ça, ce fut une galère que de réussir à me redresser. Une fois debout, appuyer sur mes jambes était une vraie torture également mais je tenais debout en m’aidant de tout ce que je pouvais: lits, murs, la porte ensuite puis il faudrait que je marche seule jusqu’à une table, là ça serait plus dur d’un coup…

Cixi m’aida quand même un peu pour faire cette distance là afin que je finisse à table. Rien que pour ce que je venais de faire, ça venait encore de me crever pas mal, le temps de manger et ça irait sûrement mieux mais je n’avais pas super faim non plus. Le repas ne semblant pas trop conséquent, je pourrais certainement le finir quand même, il s’agissait de purée et de brochettes de viande.
« Bon ap ! » Ce fut les derniers mots que je prononçai avant de me jeter sur le repas que l’aubergiste avait eu l’amabilité de nous préparer. Du coup, on aurait quand même fait une pause avant de rejoindre la forêt contrairement à ce qu’on avait prévu mais on n’en avait pas réellement eu le choix là, c’est pas comme si j’avais voulu qu’un éclair me prenne pour un pigeon.

Pour occuper l’après midi par contre, je ne voyais pas trop ce que je pourrais faire outre dormir mais le soir venu, il allait sans dire que dormir ne serait plus trop possible. Dans ce cas, je ne voyais pas du tout ce que je pourrais faire. Peut être prendre une douche ? Ca occuperait une demie heure tout au plus et encore… Je n’étais pas en état de bouger et je n’étais pas sûre qu’ils aient des trucs comme des jeux de mots croisés ici. Enfin, déjà manger et je verrais ensuite par rapport à ce que je pourrais faire…
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Jeu 31 Oct - 10:51

«C'est une expression, panique pas!» je pouffais de rire avant de m'approcher d'elle tout de même afin de l'aider à se relever. S'agissait pas qu'elle se fasse mal à vouloir se lever comme une brute! Il fallait que je l'aide pour rejoindre au moins la table, elle avait franchement pas l'air bien, et il faudrait donc qu'elle se repose convenablement cet après-midi.

Une fois à table, elle me souhaitait bon appétit, aussi je le lui rendais en souriant avant d'attraper une fourchette et retirer les morceaux de viande de la brochette, préférant les mélanger à la purée plutôt que les manger petits bouts par petits bouts. Je prenais mon temps de toute manière, pas comme si on avait un programme chargé pour le reste de l'après-midi. Je me disais que je pourrais peut être faire une petite lessive, les vêtements d'Ayane avaient été abîmés par l'explosion et la foudre, ça ne leur ferait pas de mal.

Le type du comptoir nous apporta une part de tarte en dessert, puis j'aidais à nouveau Ayane à retourner dans la chambre pour qu'elle puisse se reposer.

«Je te réveille dans une heure... d'accord?» je lui faisais un petit clin d'œil avant d'attraper ses affaires et me diriger dans la salle de bain. Je prenais les miennes aussi, faisant le tri entre ce qui était encore en état et ce qui avait besoin d'un petit shampoing. J'utilisais la baignoire pour ça, c'était bien pratique, puis j'étendais le tout sur les différentes racines présentes.

J'ignorais le temps que j'avais mis, mais je ne devais pas être très loin d'une heure... je réfléchissais à ce qu'on pourrait faire, et j'eus alors une idée! J'allais demander un couteau bien aiguisé à l'accueil avant de revenir et me diriger vers une racine sortant du mur pour en couper plusieurs morceaux. De là, je me mettais tranquillement à sculpter des petits jetons sur lesquelles je gravais des numéros. En général, ils faut un petit plateau, mais il n'est pas vraiment indispensable après tout hein? On se débrouillera avec les moyens du bord.

Lorsque j'eus terminé, je jugeais qu'il était temps de réveiller Ayane, elle avait un peu dépassé l'heure après tout, aussi je m'approchais pour la secouer doucement sans trop toucher ses blessures.

«Debout! J'ai trouvé un truc pour nous occuper le temps de l'après-midi!»
Je la laissais émerger cependant avant de lui montrer les petits jetons que j'avais faits.
«C'est un jeu al-bhed... normalement, il faut des jetons spéciaux pour jouer, mais vu que je n'en ai pas sous la main, on va faire avec les moyens du bord! Et puis, c'est juste pour s'amuser donc pas besoin des trucs spéciaux!»

Je lui expliquais grossièrement les règles, histoire de voir déjà si le principe de calcul lui plaisait ou non, puis je lui laissais le choix d'approfondir ou non cette idée. Visiblement, elle voulait au moins prendre une douche avant, elle pouvait maintenant que les potions avaient du bien agir de toute manière, aussi, je la laissais décider!



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Ven 1 Nov - 3:30

Ce n’était pas parce qu’elle m’avait fait peur en m’appelant comme ça que j’avais réagi comme ça, j’aurais pu lui répondre ‘ma poule’ que ça aurait fait pareil. Peut être que c’était la douleur qui m’avait donné une voix suraigüe pour parler. En tout cas, on était maintenant à table et contrairement à Cixi qui mettait le tout ensemble, je mangeais bien stratégiquement la brochette directement en allant chiper la viande dessus avec les dents puis je m’occupai de la purée lorsqu’il ne resta que ça. On retourna finalement dans la chambre où je pus me coucher et dormir pendant une heure.

Je ne sais pas si j’ai réussi à dormir assez vite ou si c’était parce que c’était bien isolé mais lorsque je sentis la main de Cixi me pousser délicatement l’épaule, je crus dans un premier temps que ce n’était qu’un souffle jusqu’à ce qu’elle insiste un peu plus. Je sortis de mon sommeil en pensant dans un premier temps que je n’avais pas assez dormi mais ce n’était qu’une sieste. Je réalisai alors que je n’avais pas été réveillée aussitôt qu’on m’eus touché et j’eus une certaine crainte de ce qui aurait pu se passer. Je devais sacrément lui faire confiance pour que je me sois laissée plonger dans un sommeil si profond en sa présence !

Sans rien dire, je ne pourrais pas savoir ce qu’elle avait prévu comme jeu dont elle me parla aussitôt. Elle m’expliqua grossièrement à quoi ça rimait après que je me sois redressée pour constater que malgré les courbatures, ça allait déjà un peu mieux. Maintenant, je ne dirais pas non à une douche et ce fut ce que je répondis.
« Je vais prendre une douche, on essaiera ton jeu après si tu veux. »

Si c’était al bhed et que j’étais une daube en calcul mental, j’allais me faire battre sans difficulté mais comme elle le disait, ce n’était que pour passer le temps. Dans la salle de bain, bien que j’eus de nouvelles difficultés à lever les bras au dessus de ma tête, je n’eus pas à demander de l’aide et ça me rassura tout de même. Je passai surtout le jet sur mon corps pour retirer tous les résidus de brûlure qui restait mais surtout pour me laver les cheveux et en retirer toute la statique également. Une fois propre, je m’essuyai et je remis ce que je venais de retirer sans me soucier que je n’avais pas de soutien gorge, ce n’était pas moi qui courrait après. Le débardeur étant assez serré et avec des bretelles bien remontée sous les aisselles, personne ne pourrait rien voir sauf si j’en faisais exprès en me penchant par exemple.

Je remarquai à ce moment là qu’elle avait lavé du linge, le mien y compris et je sortis après m’avoir essuyé les cheveux sans penser à les coiffer. Mon bandeau était lui aussi accroché sur une racine… Peut être que je ne le remettrais pas en fin de compte, ici je n’étais pas chez moi après tout…

En ressortant, je lui demandai alors de me montrer ce jeu mais je passai rapidement à un autre sujet lorsqu’elle me donna quelques jetons pour commencer.
« Merci pour mes vêtements mais je suis pas encore handicapée, j’aurais pu le faire. » C’était plus dit sur la blague qu’autre chose mais je me sentais mal parce qu’elle avait fait quelque chose pour moi. Je devrais commencer à m’y habituer depuis le temps mais ça restait tout de même assez difficile…

Pour ce jeu en tout cas, comme je le prévoyais, je me plantai en beauté puisque non seulement je savais pas compter mais lorsque j’arrivais enfin à comprendre comment faire les sommes de toutes les valeurs inscrites, je me faisais prendre par des histoires de combos ou de paires ou des trucs que je n’arrivais pas à retenir. Peut être que sur une vraie piste, j’y arriverais mieux après et une machine à calculer aussi, ça serait pas mal pour ma pauvre tête qui ne demanderait qu’à se reposer.

Mais il était vrai qu’une petite après midi comme ça, ça ne faisait pas de mal bien qu’elle se rendait compte qu’en terme de discussion, j’étais pas la meilleure non plus. J’avais abordé que quelques sujets de moi-même en parlant notamment du fait que j’aurais du mal à faire des pompes pendant un moment à cause des courbatures ou du fait que je ne comptais pas remettre mon bandeau. Des trucs que je disais, elle pourrait me sortir un ‘OK’ et ça s’arrêterait là quoi…
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Ven 1 Nov - 19:16

Finalement, l'après-midi s'était passée tranquillement. Après qu'Ayane ait pris sa douche, on s'était mises à jouer au Sphere Break, même si elle a rapidement montré que le calcul, c'était pas trop son truc. Et encore, j'avais fait exprès de faire des jetons simples pour ne pas que ce soit trop compliqués avec des combos à rallonge, mais de toute manière, le but du jeu était simplement de passer le temps et pas de gagner à tout prix!

Au moins, je me rendais compte qu'elle était bonne joueuse, cela ne semblait pas la déranger de perdre assez souvent, et c'était agréable - moi je dois reconnaître que je suis très mauvaise perdante en général, mais bon disons que c'est surtout lorsqu'il faut jouer sérieusement que je m'énerve facilement!
Enfin, ça nous avait au moins permis de faire défiler la journée. On avait pris une simple soupe au comptoir avant de retourner nous coucher. Au moins, on pourrait se lever très tôt demain pour rejoindre la Forêt de Macalania.


«Bon demain, on s'embête pas! On trace en suivant les tours... tant pis pour la chimère, je préfère qu'on aille rapidement à la forêt de Macalania plutôt que perdre encore du temps.» surtout qu'il n'y avait pas beaucoup d'endroits où se reposer à la forêt, il n'y avait que Bevelle, et évidemment, je n'étais pas vraiment motivée pour m'y arrêter! Il faudrait soit camper près de la Sherosource qui était, à ce qu'on dit, le seul endroit sûr de la forêt, soit tracer jusqu'au comptoir de la Plaine Félicité, et ça faisait une sacrée trotte!

Je me glissais en tout cas dans les draps, je n'avais pas vraiment pu me reposer aujourd'hui car je voulais justement pouvoir bien dormir cette nuit, aussi j'étais totalement lessivée! Nos vêtements étaient propres aussi on n'avait plus la moindre excuse pour ne pas partir à la première heure demain matin...

«Allez, bonne nuit! Si tu te lèves à une heure raisonnable, tu n'auras qu'à me réveiller, comme ça on partira tôt.» quitte à réveiller le type du comptoir pour qu'il nous serve le petit déjeuner! Et toc!



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Lun 4 Nov - 14:17

L’après midi m’aurait au moins appris à jouer à un jeu de ce monde même si je n’étais pas vraiment douée à celui là. Je n’étais pas fondamentalement une mauvaise joueuse mais je n’aimais pas perdre ça allait de soit. Face à un jeu que je ne connaissais pas, je me disais que j’avais une excuse pour perdre et ça passait mieux que si j’étais sur un concours de lancer de couteau par exemple où je m’en voudrais de perdre ce qui pourrait me faire passer pour une mauvaise joueuse dans le cas où je m’énerverais de mes propres performances.

Le soir venu, on avait donc pris une soupe pour faire ça rapidement et on s’était couchée. Une fois que je pus m’allonger pour réellement dormir, Cixi m’avait dit que demain, on tracerait la route jusqu’à la forêt pour ne pas avoir à se faire griller encore une fois par un éclair. Tant pis pour la chimère électrique, on finirait bien par trouver autre chose de toutes façons. Déjà sous les draps, je pus voir Cixi se placer sous les siens et finalement tenter de s’endormir. Mais elle me dit tout de même avant de se laisser emporter par le sommeil que si j’étais réveillée à une heure décente demain matin, je pourrais la réveiller et ainsi partir plus rapidement.


« Ok, il n’y a aucun problème pour moi. » Avais-je répondu. Mais il me fallut quelques minutes, voire même presque une demie heure pour réaliser alors quelque chose. « Euh… C’est quoi une heure décente pour toi ? » Mais je n’obtins aucune réponse: elle dormait déjà et je me doutais bien que j’allais me payer un vent en demandant… pas grave, je la réveillerais lorsque je jugerais qu’elle aurait assez dormi à défaut de pouvoir s’aider du soleil dans un tel lieu. Pour ne pas se faire gêner par les éclairs, ils avaient même fait en sorte de ne mettre aucune fenêtre. Qu’y avait-il d’intéressant à regarder de la pluie et de la foudre tomber en permanence après tout ?

Je finis par m’endormir tout de même mais je ne dormis pas assez de temps pour vraiment pouvoir dire avoir fait une nuit… Je ne me levai pas aussitôt non plus en me disant que je réussirais peut être à retrouver le sommeil mais non… Il devait être quatre ou cinq heure en fait mais je me levai quand même pour me rendre compte que je n’avais presque plus mal aux jambes. Je fis quelques bonds sur place pour m’assurer que c’était effectivement le cas et je souris sur cette nouvelle qui aurait de quoi me faire plaisir. Je fis quelques moulinets avec mes bras et là, même si ça coinçait encore un peu par moment, ça me semblait être en train de passer aussi. Tant mieux !

Comme ça allait mieux, je me dirigeai vers l’accueil du comptoir pour voir si le type était présent mais il semblait être dans une arrière salle pour dormir. Il y avait bien une horloge dans la salle mais si je pouvais déchiffrer cette dernière, je serais certainement en mesure de lire le spirien. Je sonnai alors sur le petit bouton du comptoir et j’attendis que le type n’arrive pour me demander ce que je voulais.
« Est-ce que tu pourrais préparer un petit déjeuner ? » Il m’assura que oui et je l’en remerciai avant de dire qu’on viendrait le prendre d’ici un quart d’heure une demie heure le temps que je réveille Cixi et qu’on s’habille… Ou bien l’inverse pour moi puisque je me rendais compte que je n’étais toujours pas vêtue, en même temps, ce n’était pas censé être une tenue pour dormir ce que j’avais là.

De retour dans la chambre, je n’attendis donc pas pour récupérer mes vêtements que Cixi avait prit le soin de laver la veille au vu de leur état pire que critique. J’avais donc pris ceux de l’al bhed en même temps pour finalement enfiler les miens et m’installer sur le lit de Cixi pour pouvoir la réveiller. Je la regardai un moment dormir avant de faire quoi que ce soit en me demandant si je devrais la réveiller… Elle aurait certainement pris assez de sommeil vu l’heure où on s’était couchées de toutes façons. Allant donc chercher ses épaules, je la soulevai du lit pour l’asseoir afin de la forcer à se réveiller, elle ne devait pas avoir un sommeil assez lourd pour continuer de dormir une fois redressée après tout mais si elle ne se réveillait pas, j’aurais toujours manière à la secouer dans cette position mais je préférais encore éviter. Une fois qu’elle fut réveillée, je lui souris et m’assurai qu’elle tenait toute seule pour la lâcher avant de lui dire ce que j’avais fait depuis que j’étais réveillé outre pour ce qu’elle remarquerait elle-même concernant la tenue que je portais.


« J’ai réveillé le type du comptoir. Il nous prépare le petit déjeuner. Ca devrait pas tarder à être fini là. Bien dormi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Mar 5 Nov - 16:52

Je n'avais pas fait long feu. Contrairement à Ayane, je n'avais pas fait de sieste au cours de l'après-midi, aussi j'étais dans un certain état d'épuisement après la journée qu'on avait passé. On aurait du tracer sans s'arrêter jusqu'à la Plaine Félicité et on avait fini par se faire canarder par des éclairs et un monstre chimérique au point de finalement se reposer au tout début de notre voyage! Autrement dit... on n'était pas dans la merde.

Je n'avais pas entendu la question d'Ayane, emmitouflée dans les couvertures au point que seuls mes sourcils dépassaient, aussi je ne pouvais pas trop savoir à quelle heure elle comptait me réveiller puisque je n'avais pas pu lui répondre. Tant pis.
De toute façon, le lendemain matin, je me sentis être soulevée doucement, mon dos se décollait progressivement du matelas alors que mes yeux s'ouvraient difficilement pour ne voir qu'une petite masse violette devant moi. Battant des cils, ma vue se fit de plus en plus nette avant de remarquer qu'il s'agissait d'Ayane... euh, elle a de drôles de manières pour réveiller les gens. Je secouais la tête en écartant les bras pour garder mon équilibre.


«Wow! Euh... t'as besoin de me relever comme ça pour me réveiller?» secouant la tête, je venais me masser un peu la nuque avant de m'étirer longuement en levant mes bras vers le plafond, puis je venais croiser les jambes pour me mettre un peu plus confortablement assise pour écouter un peu ses aventures de si bon matin.

«Je sais paaaaas comment tu fais pour te lever si tôt et faire tout ça...» dis-je en étouffant un bâillement. Enfin, je me levais quand même avant de m'habiller, elle avait ramené mes affaires qui étaient sèches aussi je pouvais remettre ce que je portais hier, bien que je ne mettais pas encore le manteau! Ayane s'était occupée de commander le petit déjeuner, aussi je me coiffais simplement en une grosse natte avant de me diriger vers le petit coin à manger.

C'était assez frugal fallait le reconnaître, du thé et quelques tartines sans plus. D'un autre côté, vu l'heure à laquelle elle l'avait réveillé, c'était pas très étonnant. De toute manière, ça nous suffirait puisqu'on avait encore nos provisions de Guadosalam, et là comme ça au réveil, j'ai pas super faim.
Une fois le petit déjeuner terminé, j'enfilais mon manteau et je me tournais vers Ayane d'un air entendu


«Bon allez... t'es prête à courir?» je remerciais tout de même le gars du comptoir qui semblait déterminé à retourner se coucher, ce qui me fit sourire. J'attendais qu'Ayane soit prête puis je mettais ma capuche avant de m'élancer sous la pluie. Celle-ci semblait s'être un chouilla calmée depuis hier, mais on allait tout de même être vite trempées.

On suivait rapidement les tours histoire d'éviter la foudre le plus possible, jusqu'à ce que petit à petit la pluie cesse totalement alors qu'on arrivait à l'orée de la forêt. Je soupirais de soulagement bien que je gardais mon manteau, maintenant, les températures allaient un peu baisser jusqu'à ce qu'on approche de la plaine Félicité... on avait eu beau courir, on avait mis quand même une bonne heure à atteindre la Forêt de Macalania


«Ça va ou tu veux qu'on fasse une pause?» pour ma part, ça allait bien.

=============================
Direction: Forêt de Macalania
(je te laisse choisir si tu préfères ouvrir un nouveau sujet ou aller dans celui où étaient Elwind et les autres^^)
===============================



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Traversée sous haute tension   Mar 5 Nov - 16:57

====================================
Gains: +500 gils [Chacune]
====================================

Ayane et Cixi vont vers La Forêt de Macalania



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Traversée sous haute tension
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» prix bobine haute tension
» Mon equipe: The Ogre2
» Votre meilleur Score !!!!!!
» mon équipe Ludo
» Nos séries des années 80/90 à nos jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives