Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Vivre d'air pur et d'eau fraîche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Jeu 13 Fév - 9:53


Sur le chemin qui menait Wakka et Genesis au port, le capitaine pouvait alors poser toutes les questions qu’il voulait à l’Ex-Soldat. La route était assez longues pour parler de tout et n’importer quoi. Aussi, Genesis lança les interrogations en demandant au rouquin un truc à propos de revenants. A ces mots, le visage de Wakka se fit bien plus obscure que d’habitude.

Ah. S’exclama-t-il simplement en posant ses mains sur ses hanches. Il se balança ensuite d’avant en arrière comme pour chercher de l’inspiration. Avant la fusion des mondes, certaines âmes ne voulaient pas rejoindre l’Au-Delà. Tout de suite, l’image de Seymour lui vint à l’esprit. Combien de fois avait-il du l’affronter avant qu’il ne soit véritablement détruit ? Au lieu de rejoindre un repos éternel, elles s’obstinaient à rester sur Spira. Puis, Wakka se remit en route. Maintenant avec Héméra, je ne sais pas si c’est encore possible… Je n’en ai aucune idée à vrai dire, hein.

Si Genesis voulait absolument revoir Angeal, Wakka ne pourrait pas dire si c’était possible. En tout cas, si Genesis évoquait l’idée de retrouver quelqu’un, cela pourrait très certainement donner de très mauvaise idée au capitaine des Aurochs Lui aussi avait perdu son frère. Mais à la différence, Wakka avait pu le voir et communiquer avec lui dans l’Au-Dela. Si tu cherches quelqu’un et que tu ne sais pas s’il est toujours vivant, il faut te rendre à Guadosalam, hein. C’est là que se trouve l’Au-Delà…

Puis, assez vite, le duo arriva aux plages. Par chance, aucun monstre ne s’était immiscé sur leur chemin. De ce fait l’avance qu’avait anticipée Wakka ne servait plutôt à rien. Genesis voulut payer les billets et Wakka ne broncha donc pas, pensant que le soldat voulait tout simplement payer sa dette. Le pilier des Aurochs resta donc en retrait, le regard porté vers l’océan. Ses oreilles furent néanmoins vite attiréess par la remarque de l’homme qui vendait les billets. Plissant les yeux, Wakka se rapprocha de Genesis d’un air interrogateur.


- Quelle est votre destination ?
- On va à Luca.
- Très bien, voici vos billets.

Les deux roux purent donc embarquer et profiter un dernier instants des magnifiques plages paradisiaques de Besaid. Le navire n’était pas bien rempli, il n’y avait que deux ou trois marins, posté ici et là sur le pont afin d’effectuer les manœuvres pour lever l’ancre.

- Tu trouves pas qu’il a eu une reaction bizarre, hein ? Effectivement, Wakka l’avait remarqué et il se demandait si Genesis ne venait pas de se faire repérer…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Lun 1 Sep - 17:10

>> Genesis et Wakka vont sur les Océans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Jeu 8 Déc - 0:00

Pili arrive d'Alexandrie

Pili
Vivre d'air pur et d'eau fraîche... Pili comprenait fort bien le concept, surtout ici, à Besaid. Entres ses congés payés, ses RTT et quelques jours que lui avaient gracieusement offert sa Majesté, Pili cumulait en tout et pour tout pas moins de deux mois de vacances. Et s'il y avait un endroit qui lui paraissait tout approprié, c'était bien Besaid, ses cocotiers, sa plage aux eaux turquoizes et sa sorcière au décolleté spéléologique...

Malgré des vacances méritées, il avait accepté de tenir un relais de mog-poste provisoire, le soir, entre 20h et 22h, où il traînait dans l'entrée du temple de l'air, non loin de la statue d'un célèbre invokeur, le Grand Braska. Le petit mog avait espéré croiser le chemin de Lulu mais elle n'était pas au village. Pili aurait bien voulu lui faire dédicacer sa peluche mais c'était ainsi, les humains et les mogs avaient des emplois du temps chargés, surtout depuis la fusion des mondes. Les voyages étaient encore plus longs, les missions plus dangereuses et la possibilité de se faire de nouveaux amis était tout bonnement ahurissante.

Le reste du temps, il le passait à barboter dans les eaux limpides d'une petite crique non loin du village, à jouer aux fléchettes avec une grande ronso rousse qui répondait au doux nom de Ronso Kira ou encore à jouer à cache-cache avec les gamins du coin. A ses heures perdues, il longeait la plage et ramassait des coquillages ou s'aventurait dans les fonds marins pour récolter quelques perles nacrées qu'il gardait jalousement et qu'il retravaillait la nuit venue pour faire un collier à Lulu. Mais plus le collier se confectionnait et moins les tresses savantes de la sorcière de Besaid apparaissaient...

La nuit, il squattait les hauteurs d'une vieille ruine d'un vieux machin à moitié bouffé par le lierre et les lianes, un endroit parfait en somme, pour roupiller comme il se devait sous les étoiles. C'était la belle vie, des vacances de ministre, bien loin des préoccupations politiques, religieuses ou terroristes. Ici, on parlait poisson, on parlait blitzball, on rigolait pas mal et on faisait des blagues aux prêtres de Yevon. Pili était du genre à bien aimer les contes et les légendes alors au bout de quelques semaines à être l'hôte de ce paisible village, il était devenu incollable sur l'histoire de Valefore, cette jeune priante d'un temps révolu qui donna son corps et son âme pour devenir une chimère dévastatrice...

(Et stylée...)

Hécatonshire aurait adoré Besaid, et surtout le temple. Son ancien compagnon d'arme était lui même un ancien invokeur du passé, il avait beau se mettre des bandelettes autour du front, sa corne trahissait ses origines et ses talents particuliers. Il aurait adoré, Pili en était sûr. En fait n'importe qui aimerait Besaid, à part peut-être Moogle car l'endroit était assez pauvre ou Kuja, car aucun bâtiment ne brûlait dans les parages et aucun cri déchirant ne venait perturber le doux ressac des vagues sur la berge.

(Ceci dit, coincé dans l'espace, c'est pas sûr que ça hurle de désespoir et que tout brûle, l'espace par définition est vide et silencieux... Ahahah... Pauvre Kuboja, il doit bien s'ennuyer...)

A force de traîner ses tongs dans le village, Pili commençait à connaître ses habitants mais c'était surtout Roberto le pêcheur et ses trois enfants qui l'intéressait d'une, parce qu'il avait toujours les meilleurs vers de terre et de deux, parce que Coco squattait l'arrière-cour de la hutte de Roberto. Lui aussi avait-il dû sans trop de doutes renifler la bonne odeur de lombrics bien gras... Aussi, Pili venait régulièrement prendre des nouvelles de son cher volatile et jouer les nounous le temps d'une pêche fructueuse contre une grosse plâtrée de frites. Roberto ne connaissait pas, ses enfants non plus, mais lorsque Pili leur avait montré comment faire et quand le graillon vint s'immiscer dans leurs narines innocentes, le charme avait été immédiat.

Ce soir, c'était son dernier soir de congé, Pili avait fait ses adieux à la plage, à son squatt improvisé, à l'équipe des Besaid Aurochs, au chien du pêcheur barbu, aux chats de la voisine et ce fut au tour de Roberto et sa famille. Le coeur lourd de devoir les quitter, il sortit de la hutte familiale et s'engagea vers la hutte de la marchande pour lui confier le collier de perles qu'il avait fait pour Lulu...

"Vous avez des perles magnifiques ici... Alors celui-là c'est pour Lulu, si vous la voyez dîtes lui bien que c'est de ma part... Celui-là c'est pour vous, et celui-là... Hummm... Celui-là je vais le garder, on sait jamais..."

Derniers adieux, derniers câlins et voilà notre mog qui se rendit une dernière au temple déposer des fleurs sauvages pour la priante de Besaid...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Jeu 8 Déc - 8:31

MogwaOh la la! Mais quel bazar par ici! Bon ok ils avaient fait le ménage depuis, mais la salle de l'épreuve de Besaid était quand même dans un sale état depuis que le faux Valefore avait fait des siennes! Plissant des yeux, Mogwa jouait aux inspecteurs depuis les rumeurs du retour de certaines chimères, apparemment, ça avait commencé ici... mais il ne pouvait pas accéder à la chambre du Priant, c'était normalement interdit et seuls quelques rares élus semblaient avoir le droit d'y entrer.

Cela faisait deux jours qu'il était arrivé à Besaid, furtivement pour mener son enquête sans être dérangé, mais il n'avait pas pu avancer concernant Valefore, il espérait avoir davantage de renseignements en allant directement à Bevelle qui serait sa prochaine étape. Inutile d'aller à Kilika pour voir Ifrit tant qu'il n'aurait pas puisé davantage de renseignements à la source.

Alors qu'il s'apprêtait à partir, il remarqua un mog qui se dirigeait justement vers la salle du Priant, et en prime, on le laissait passer? En s'approchant, il n'eut aucun mal à reconnaître... oh non pas lui! Soupirant, Mogwa eut un petit air exaspéré, inutile de nier que Pili était une petite célébrité chez les mogs et qu'il suscitait parfois la jalousie... mais bon, s'il pouvait accéder à la salle du Priant qui ne devait être plus qu'un gigantesque trou à présent, il devait tenter le tout pour le tout!


«Pili? Coubo? C'est toi? Qu'est-ce que tu coubofais là?» s'approchant en bombant le torse à la manière d'un guerrier conquérant, Mogwa espérait que le mog le reconnaîtrait, même si.. ben en fait ils ne s'étaient jamais vraiment rencontrés. L'un était connu donc facile à identifier pour être le grand coursier de sa majesté coubo, mais Mogwa lui, avait toujours tenté pendant toutes ces années de devenir un grand aventurier célèbre pour ses histoires!

Sauf qu'il n'en avait pas vraiment vécues encore... donc difficile d'être connu dans ces conditions. Bref! Il s'approchait quand même de Pili, espérant pouvoir profiter de son "laisser passer" pour accéder à la chambre du Priant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Jeu 8 Déc - 17:19

Pili
A la base, Pili comptait juste donner les fleurs à un prêtre mais ce dernier insista pour que le petit mog allât lui-même les déposer. C'était la première fois qu'il pouvait aller plus loin et visiter le temple de fond en comble et il y alla à bon pas. Déjà le temple était joli, mais si en plus on l'autorisait à fouler le pied dans ce qui semblait être l'antre de la Bêêête, le tombeau de tous les dangers, il ne risquait pas de dire non...

La première partie n'était pas véritablement à la hauteur de ses attentes et se constituait d'un petit dédale de couloirs menant à ce qui semblait être l'ancêtre des ascenseurs circulaires si stylées des navires flottants de Spira. Pili descendit donc plus bas et constata que la machinerie faisait un bruit étrange et qu'aucune petite musique ne venait égayer sa descente. Il aimait bien la petite musique dans ce genre d'ascenseur et finissait souvent par  trémousser son petit derrière au rythme lancinant de ce genre de mélodie. Mais il n'y en avait pas alors il ne le fit pas...

(Faudra que j'en parle au prêtre...)

Après un nouveau couloir, Pili arriva enfin dans ce qu'il appelait un chef d'oeuvre d'architecture. la pièce était grande et ronde et l'unique porte était gardée par deux gaillards qui sentaient le poisson frit. Les tentures, les offrandes, la statue érigée, tout était sans dessus dessous, voir même sans dessous dessus. Soit une rave party y avait été organisée, soit Kuja avait fait escale à Besaid... Pili regarda noir de colère les deux gardes. Comment pouvaient-ils rester là sans rien faire alors qu'il y avait un bordel monstre à ranger ? Ce fut à ce moment qu'un mog visiblement fan de "lucha libre" fit son apparition, fier comme un paon. Le torse bombé, la truffe humide, l'oeil décidé et le pompon aux aguets, il avait tous les traits de l'aventurier intrépide qui devait  être fan de Steelskin. Pili ne le connaissait pas mais l'inverse était vrai...

"Pili ? Coubo ? C'est toi ? Qu'est-ce que tu coubofais là?"
"Hummm..."


Pili sourit à son congénère et fouilla dans ses poches avant d'en sortir le dernier numéro de "Mogventures". Le covermog du mois était Steelskin, comme d'habitude, et dans les gros titres on y faisait référence aux principaux actes de bravoure de ce dernier...

"Page 44... Entre la recette des chocomogs et les petites annonces... Là... Pili, fils de Moglive et de Coubboline, c'est moi, est parti en vacances à Besaid, Spira. Nous lui souhaitons un très bon repos et ne tarderons pas à vous raconter en détail ses prochaines aventures... Tiens je te l'offre si tu veux..."

Pili tendit le numéro usé à Mogwa et sans plus attendre, commença à faire quelques exercices d'assouplissement...

"Code 47.3 alinéa 8, tiret B, mon ptit mog... Au boulot..."

On ne plaisantait pas avec la loi Mog et Pili en connaissait tous les rouages sur le bout des pattes. Il faisait appel ici à l'amendement sur les chambres en désordre des enfants et sur l'obligation d'y remédier, tant que faire se pouvait. Et dans ce cas présent, nous étions bien dans une chambre, elle était bien en désordre et la demoiselle qui y dormait encore récemment était une adolescente, donc elle dépendait bel et bien du tiret B de l'alinéa 8... Pili sortit sa poupée Tarask et se mit à ranger la salle comme il pouvait...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Ven 9 Déc - 10:42

MogwaProfiter que Pili ait le droit d'approcher la chambre du Priant était une bonne idée pour mieux voir ce qu'il se passait par ici! Même s'il ne pouvait pas encadrer le mog avec son côté prétentieux et son super grand rôle auprès de sa majesté, Mogwa n'était pas du genre à laisser passer une occasion de voir ce temple pour autant! Il savait mettre son orgueil de côté si besoin.

Sauf que voilà, au lieu de lui répondre simplement sur la raison de sa présence, il lui balança un véritable torchon - que Mogwa ne lisait jamais car c'était toujours Steelskin en couverture et ça l'énervait - où il était dit que monsieur avait pris des vacances?

«On ne se refuse rien, coubo...»

Mais il ne comptait pas garder ce magazine, il le jeta par terre, augmentant davantage le bazar présent, et lorsque Pili mentionna un article d'il ne savait plus quel code, il resta un instant sans comprendre avant de le voir déployer ses poupées pour... ranger?

«Pourcoubo tu fais ça? C'est pas à toi, coubo...» les mains sur les hanches, il le regarda un moment avant de soupirer, ce serait peut être une bonne publicité pour lui qu'il ait mis la main à la pâte pour restaurer le temple de Besaid! Et s'il n'avait pas de poupées pour l'aider, il s'attela quand même à essayer de pousser les pierres éparpillées pour les rassembler toutes proprement dans un coin, il ne pouvait pas reconstruire la chambre, mais au moins il faisait le tri entre des pierres réutilisables ou non. Il y avait des morceaux de statues aussi, c'était triste, mais ce serait peut être une occasion de mettre une statue de Dame Yuna? De ce que Mogwa savait, elle était celle qui avait détruit Sin!

Au final, s'il comptait partir par le bateau du soir, c'était raté... voilà qu'ils avaient passé presque la journée à tout ranger autant qu'ils le pouvaient, la salle était désormais présentable, bien qu'il restait encore beaucoup de travaux à faire

«Depuis le temps, coubo, pourquoi ils n'ont pas reconstruit cette pièce? coubo?» à croire que comme par le passé, l'Église n'accordait pas beaucoup d'importance au Temple de Besaid, trop loin de tout surement et n'avait donc pas jugé utile de le faire réparer. Ou alors le fait que la Néo ShinRa soit sous les locaux de Bevelle, et qu'ils soient justement responsables de ce carnage, avait ralenti le départ des travaux.

Il était couvert de poussière, un bon bain ne serait pas du luxe, il regarda toutes les poupées de Pili, il y en avait beaucoup non?

«Tu as beaucoubo de poupées... tu vas faire quoi, maintenant? coubo?» lui, il devait se rendre à Bevelle pour en apprendre plus sur ces nouvelles chimères, son objectif n'avait pas changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Ven 9 Déc - 17:33

Pili
"Pourcoubo tu fais ça ? C'est pas à toi, coubo..."

Pili se permit de faire une pause pour jauger son homologue masqué. Il se contenta de sourire comme on souriait à un enfant qui posait une question idiote...

"je sais pas si t'es au courant mais... Il y a une jeune fille ici qui s'est dévouée corps et âme... Corps et âme ! Pour protéger et servir le peuple de Spira, et ce depuis des temps immémoriaux. Alors je crois qu'on peut prendre quelques heures de notre temps pour la remercier, non ? Mets donc du coeur à l'ouvrage et fais honneur aux mogs, coubo !"

la suite se fit dans un silence quasi collégial, bien que les deux gardes qui bloquaient l'entrée de la Chambre ne manquèrent pas de faire quelques commentaires tant au sujet de ce rangement qu'au fait qu'ils n'y avaient pas pensé avant...

"Depuis le temps, coubo, pourquoi ils n'ont pas reconstruit cette pièce ? coubo ? Tu as beaucoubo de poupées... tu vas faire quoi, maintenant ? coubo ?"

A mesure que les questions fusaient, Pili comprenait que ce mog n'avait pas la lumière à tous les étages comme on disait sur Dol ou Gaïa. En fait ce mog ressemblait un peu à ce cousin débile avec qui on était gentil quand même, même lorsqu'il faisait des bulles en buvant sa soupe ou qu'il sculptait ses crottes de nez. Pili lui fit un sourire complaisant et lui tapota gentiment la tête en le gratifiant d'un "C'est un bon coubo, oui..."... Puis il lui répondit comme il pouvait :

"Il ne faut pas chercher de logique chez des gens qui torturent les animaux avant de les faire frire morts et de les dépecer avec des couteaux de cuisine avant de les plonger dans la moutarde pour les manger... Non vraiment, il ne faut pas... Et puis pour mes peluches, ce sont mes armes, si tu comptes barouder un peu, tu devrais en posséder, tu sais, en ville, c'est assez tranquille la plupart du temps mais sur la route, c'est un peu comme la fête des Chasseurs sauf que c'est pas pour la rigolade, tu vois... Faut savoir se protéger, surtout nous, on est doux, on est pelucheux, on est mignon et on doit le rester... Tu sais, coubo, barouder comme Steelskin, Mogsune ou moi, c'est pas donné à tous les mogs, c'est un choix assez particulier..."

Par contre, pour la dernière question, il séchait un peu. Il avait pris des vacances, çà, c'était fait, il avait lu la lettre des prérogatives de sa Majesté, cà, c'était fait aussi, il avait mis les fleurs sur un tas de bougies, de poèmes et de trucs qui brillaient et qui clinquaient, çà aussi encore, c'était tout aussi fait, mais la suite... Il n'en avait aucune idée. En fait, il avait pensé à aller à la pêche aux infos en lisant les journaux et en surfant sur Internet mais ce n'était encore qu'une idée à faire et concrètement, il ne savait pas du tout quoi faire ensuite. Il regarda le mog dans les yeux un instant, et après avoir gambergé, rajouta :

"Je n'ai rien prévu pour le moment de très pressant... Si tu le souhaites, je peux t'accompagner vers ta prochaine destination, ca fait aussi partie de mon job. Faudra juste me remplir deux trois formulaires, rien de bien méchant... Tu dois aller quelque part ou tu veux rester ici ? C'est quoi ton petit nom au juste, mon petit mog ? Et qu'est-ce que tu fais ici ?"

(Par le Grochocobo ! C'est contagieux son truc... J'ai pas un peu de fièvre, moi ?)
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Dim 11 Déc - 18:31

MogwaDéfinitivement, Mogwa n'aimait pas le petit côté supérieur de Pili! Il était bien connu que le mog respectait les règles à la lettre, mais il ne s'attendait pas à ce que ce soit à ce point! Lorsqu'il lui répondit par rapport à l'état de la chambre du Priant, il soupira... mais ne préféra pas répondre. Il ne parlait pas du fait de ranger la pièce à proprement parler, car oui, ça devait être fait, mais plutôt pourquoi lui perdait son temps à le faire alors que ce n'était pas son rôle. Il ne réalisait pas que c'était justement parce que Pili aidait les gens sans qu'on lui demande qu'il était bien plus connu que lui.


Au lieu de ça, il préférait savoir ce qu'il allait faire. Le supporter un peu et rester avec lui pouvait améliorer sa côte de popularité, ou au contraire, l'éclipser totalement. Mais tant pis. Malgré tout, il y avait un paquet de questions qui s'enchaînaient, dont une qui ne fit pas trop plaisir au mog masqué... il ne connaissait pas son nom, snif.

«Je suis Mogwa... coube... j'ai déjà parcouru Spira en long, en large et en travers, et j'ai déjà rencontré quelques chimères! Coubo!» il bomba le torse pour se donner de l'importance, il avait en effet eu l'occasion de rencontrer UNE chimère - oui bon, il faut bien pipoter un peu hein? - Ramuh, quand il était dans la Plaine Foudroyée! Mais lui au moins, c'était une vraie de vraie, pas les bizarres qui sont comme fabriquées... «mais je m'intéresse surtout à celles qui sont apparues récemment dans les Temples de Spira, coubo, comme Valefore ici, Ifrit à Kilikacoubo, et il paraît que Shiva est revenue aussi à Macalania, coubo!»

Il réfléchissait un peu, peut être que Pili pourrait l'aider un peu pour le voyage, car oui, il risquait d'y avoir des monstres qui attaqueraient le bateau qui mènerait à Bevelle?
«Chaque fois qu'une chimère est revenue, coubo, on a dit que c'était grace à Bevelle, coubo. Je trouve ça très bizacoubo! Pour ça que je veux y aller, coubo» voilà, lui au moins avait annoncé ses objectifs, à voir si Pili voudrait s'y intéresser ou non de son côté?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Dim 11 Déc - 19:56

Pili
"Mogwa ! En voilà un bien joli nom..."

Le mog se targuait d'avoir déjà rencontré quelques chimères alors que Pili n'en avait jamais croisé une seule, mais pas l'ombre d'un poil, d'un croc ou d'une soierie... Non, il fallait le reconnaître, ce mog avait plus d'un tour dans son sac. (Si Moogle apprend çà, je suis cuit...) Ce Mogwa n'était même pas mandaté par sa Majesté et avait réussi là où Pili avait échoué. Et dans des Terres où les Chimères étaient censées avoir disparu pour de bon... (Et peut-être même plongé dans la moutarde...)

Il lui raconta ensuite que des chimères étaient apparues dans les temples de Spira, à savoir Valefore, dans ce temple ci-présent, Ifrit à Kilika et Shiva à Macalania. Il dit aussi que ces nouvelles chimères étaient du fait de Bevelle. Si Pili devait en croire Kira la ronso tricheuse aux fléchettes du bar ouvert de la plage de Besaid, Bevelle était un peu comme Alexandrie, une grande ville au charme incontestable mais dont la particularité était qu'elle y renfermait la Neo-Shinra et Monseigneur Asran. Pili n'avait jamais eu à faire avec ces deux entités mais vues les grimaces que l'on faisait quand les gens avec qui il avait parlé avaient produits, il était sans nul doute possible que l'on dût ranger ceux-ci du côté des Méchants. C'était limite sûr, même, maintenant qu'il se rappelait cette discussion avec le pauvre Professeur Schwann...

"Bevelle... Bevelle..."

Pili était déjà tout excité à l'idée d'en apprendre plus mais feignit de ne pas s'y intéresser plus que çà, Pili était un espion et maîtrisait à la perfection l'air de rien, le port de smoking et les cocktails au shaker... (Mon nom est Li. Pi-li !) Il s'y voyait déjà ! Cependant, il répondit presque en marmonnant, un peu déçu :

"Sortons d'ici... Et allons donc à Alexandrie, ô Alexandrie, par cent fois, j'ai vu tes tours, et pantois, j'étais à chaque fois. Princesse couronnée, avec ou sans Brume...", finit-il par rajouter bien fort à l'encontre des Gardes à mesure qu'il rebroussait chemin...

Pili prit les devants et sortit donc du Temple en compagnie de Mogwa. Dans un fourré non loin de là, il s'arrêta, scruta les alentours et chuchota :

"Tu ne devrais pas parler comme çà aussi fort et surtout devant des Yevonites ! Bon... C'est pas très grave... Mais nous devrions partir de suite, Mogwa... Retrouvons nous dans une demi-heure à la sortie de la ville. Je t'attendrai !"

Sans trop attendre de réponse, Pili sauta hors du fourré et se rendit, tout guilleret, en sifflotant vers la boutique du village. Devant cette dernière, l'attendait son fidèle compagnon les yeux rivés sur le bac à chocolégumes...

"Choisissez mon bon prince la couleur de ces mets délicieux ! Je vous l'offre !"

Les emplettes faites, un dernier câlin à la vendeuse, Pili monta sur Coco le petit chocoussin et fit dandiner la bête vers la sortie de la ville...

Pour PNJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vivre d'air pur et d'eau fraîche   Lun 12 Déc - 17:02

Bilan

Pili gagne 200 gils

===========================

Pili et Mogwa vont vers Bevelle

Note: en effet, si tu restes sur Spira, tu n'as pas besoin de payer de chocolégume blanc Wink



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Vivre d'air pur et d'eau fraîche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Vivre d'air pur et d'eau fraîche
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Le gold farming ferait-il vivre plus d'1 million de Chinois ?
» [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse
» Le règlement de base pour bien vivre sur LBP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Besaid-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives