Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Arrivée nocturne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Arrivée nocturne.    Mar 19 Nov - 13:42

Nathan et Linoa arrivent de la Plaine d'Esthar (après avoir traversé le Lac Salé).
LinoaEnfin la civilisation! Notre traversée s'était bien passée, j'avais emboité le pas de Nathan pour la traversée du Lac Salé, guettant les monstres pour les éviter de notre mieux. Nous avions décidé, d'un commun accord, de marcher le plus rapidement possible et étions arrivés à la gare à l'Ouest du Lac Salé presque au crépuscule. Moi qui avais promis à Nathan de lui montrer ces fameux trains, nous n'en avions vu aucun. Mon estomac m'avait juste réclamé à manger assez bruyamment pour alerter tout le monde. J'avais donc juste pris le temps de manger quelque chose et nous avions décidé de continuer notre route tout en discutant de choses un peu plus légères que ce qu'on avait dit plus tôt au sujet de la situation Al-bhede avec le certain... Asran. Nathan et moi avions pu profiter d'un magnifique coucher de soleil en marchant sur les quelques kilomètres de chemin de fer qui reliaient la gare Ouest d'Esthar à Horizon... pour enfin atteindre la ville à la nuit tombée.
Horizon était calme et la brise du soir s'engouffrait dans la gare déserte, rafraichissant l'air et faisant voler mes cheveux au passage. J'étais totalement épuisée. Malgré l'heure avancée, un homme s'adressa à Nathan; il semblait surpris de le voir, mais prononça les mêmes mots qu'il prononçait toujours. Il devait les avoir appris par cœur.
« Bienvenue à Horizon, le village pêcheur, les armes sont interdites dans cette ville. Je vous prie de les laisser ici. Elles vous seront remises lors de votre départ. »
Il faisait assez sombre malgré la lumière du poste de garde. J'attendais la réaction de Nathan, encore dans l'ombre, puis je m'approchais pour laisser mon arme sur le bureau et lorsque la lumière arriva jusqu'à mon visage, l'homme me reconnut et il s'adressa à moi, avec son accent typique d'horizon (qu'il avait essayé de masquer lorsqu'il parlait à Nathan):
« Ah! Mademoiselle Heartilly! C'est vous! J'ai vu les nouvelles, je suis heureux voir que vous êtes bien! C'est votre nouveau garde du corps?! Et le garçon à la cicatrice? Pas avec vous? »
C'était un des villageois qui était à la sortie de la BGU, lorsque le vaisseau avait mouillé aux abords de la ville... enfin, s'était encastré pour être plus précise. Squall disait toujours que c'était pas le grand amour entre eux deux. Mais il n'avait pas vraiment fait d'efforts non plus pour lui parler. Enfin peut-être qu'il avait raison, pourtant avec moi, il avait toujours été sympathique. Je déposais ma lame. Il me donnait un numéro de consigne avant de ranger mon Ptérodactyle et je lui répondais, avec le sourire:
« Bonsoir, oui, je vais très bien. Enfin, j'ai eu des problèmes à Esthar et j'ai du venir à pied, Nathan (je regardais Nathan et tendais la main vers lui pour l'identifier) m'a beaucoup aidée. Nous avons beaucoup marché et je suis fatiguée. Vous croyez qu'on va pouvoir trouver une place à l'hôtel à cette heure-ci?! »
Il me répondait à l'affirmative, je lui faisais un hochement de tête avant de faire un autre signe de la tête, à Nathan cette fois. D'ailleurs, je m'adressais à lui pour la première fois depuis notre arrivée. Le sourire aux lèvres malgré mes traits tirés:
« Vous venez?! »
Je n'imaginais pas une seconde qu'il veuille rester toute la nuit dans cette gare, sombre et déserte. Je prenais donc encore une fois les devants pour aller en ville. Je descendais les escaliers qui arrivaient à une petite place, nous devions longer une autre ligne de chemin de fer pour arriver près de l'hôtel. L'odeur de poisson et de mer se mélangeait. On entendait le clapotis de l'eau et le bruit des barques contre les embarcadères. Un peu plus loin, le vent faisait tourner des éoliennes. Au dessus de nos têtes, se dressait un ciel constellé d'étoiles et l'immense lune qui n'en était qu'à son premier quart. Avec le peu d’énergie qui me restait, je faisais part de ce que je pensais à Nathan, malgré le fait qu'il ne pouvait rien voir à cause de la pénombre ambiante:
« C'est une toute petite ville, il n'y a pas grand chose, mais c'est agréable. Ce n'est pas comme Esthar, mais ils ont une idée bien précise sur la façon de vivre pour éviter la pollution! Ils utilisent l'énergie solaire et éolienne pour alimenter la ville en électricité. Est-ce que vous aussi utilisez ce genre d'énergies? Je pense que demain nous pourrons faire le tour de la ville, en commençant par la gare et les trains qui se font désirer! »
Je riais, mais la fatigue se voyait. Nous approchions de l'hôtel et j'étais pressée de pouvoir poser enfin ma tête sur un oreiller et de dormir ENFIN!
« Voilà, c'est ici! Peut-être que je peux parler en notre nom à tous les deux, je préfèrerai éviter une nouvelle expérience désagréable. »
Je ne savais pas s'ils avaient rencontré souvent des clients tels que Nathan. Je montrais à Nathan la façade grise du seul hôtel de la ville. Une pancarte en taule recyclée pour ce faire, indiquait que l'hôtel était ouvert. J'ouvrais la porte sur un bric-à-brac d'objets de récupération, même sur le paillasson on pouvait voir le mot « recyclé ». La ville était plus propre qu’auparavant, pourtant les objets de récupération semblaient toujours à leurs gouts. De quoi tout de suite nous mettre dans l'ambiance. Il n'y avait personne au comptoir, je sonnais et en attendant qu'une personne arrive, je me tournais vers Nathan:
« Vous voulez prendre quelle chambre? Pour moi ça sera la moins chère, elle est commune, mais ça me convient, à vous de voir. »
Je patientais, laissant Nathan décider. Une femme arriva enfin et commença à parler d'une manière plutôt énervée... vue l'heure, ça ne m'étonnait pas, pourtant vu la mine que j'avais, elle changea vite de ton. Comprenant peut-être ma détresse?! Et puis bien sur, elle aussi avait déjà eu à faire à moi.
« Ah! c'est vous, vous voulez quelle chambre? »
Je lui répondais (en fonction de ce que m'avait dit Nathan). Elle tendait les clés et je regardais Nathan l'air soulagée...
« On va enfin pouvoir dormir! »
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée nocturne.    Jeu 21 Nov - 17:37

PNJ
Qu’il était agréable d’arriver à destination. Après une longue marche rapide sous le soleil et sous l’air salé de la zone, il était plutôt bienvenu d’arriver enfin non loin de la civilisation, surtout quand on était accueillis par une odeur de taule et de fer. La gare se montra enfin devant l’al-bhed curieux et avide de nouvelle technologie, mais malheureusement pour lui, il n’y avait pas de train ce soir-là. Il ne pourrait donc pas voir à quoi ressemblent ses fameux moyens de locomotion. Haussant les épaules, le jeune homme se rassura en se disant qu’il pourrait voir ça, pour le moment, il préférait continuer la route pour rejoindre la ville à la recherche d’un hôtel. Il n’était pas vraiment fatigué, mais il avait très vite remarqué que sa compagne elle était plutôt éreintée. S’avançant un peu plus dans la gare, Nathan fut plutôt surpris de voir un homme au bout de la gare. La surprise était d’ailleurs partagée et c’est un stoppant l’al-bhed tout en lui demandant de rendre son arme que Nathan s’exécuta. Saluant l’homme assez âgé en face de lui, tout en lui donnant une arme de son cru qu’il ne se servait qu’en cas de besoin. Habituellement, Nathan préférait se servir de la magie, mais comme tout combattant, il préférait avoir une arme de secours. Sait-on jamais, si un jour il devait se battre alors qu’il pleut à torrent, autant dire que sa magie serait rapidement inutile. Se reculant tout en laissant la place à la demoiselle, le pêcheur eut un tout autre comportement envers Linoa. Parlant avec elle comme s’ils se connaissaient. Le langage avait même changé, pour dire, Nathan avait eu du mal à le comprendre. Comme s’il faisait exprès de ne pas citer tous les mots dans sa phrase. Posant son index sur son menton, le jeune homme aux couleurs criards regardait la scène d’un air intrigué. Linoa semblait particulièrement à l’aise, s’exprimant sans cacher ce qui lui était arrivé tout en présentant Nathan au vieil homme. Elle ne cacha pas son envie de repos et c’est en répondant positivement que le pêcheur lui annonça qu’il était possible de trouver une place dans un hôtel. Remerciant la personne pour ses renseignements, l’al-bhed salua poliment l’homme avant de suivre la jeune femme tout en hochant la tête. Tout en quittant la gare, Nathan pouvait voir que la ville se découvrait au fur et à mesure qu’il avançait. Inutile de dire qu’on voyait clairement que le business de cette charmante région était la pêche. L’odeur du poisson et de la mer trônait dans l’air, donnant un air marin agréable. Le calme était aussi de rigueur et l’al-bhed remarqua très vite la technologie qui agrémentait la ville. Pas de générateur, ni de machine bruyante, il y avait là que des éoliennes pour créer l’énergie dont la ville avait besoin. Usant sûrement du peu d’énergie qui lui restait, la belle brunette ouvra à nouveau la bouche expliquant son point de vue sur cette ville tout en posant une question à Nathan sur l’énergie de son monde. Regardant la femme dans les yeux, l’al-bhed commença à sourire doucement avant de prendre part à la discussion.

« Il est vrai que cette ville possède un charme quelques peu atypique. Ça change en tout point d’Esthar. Il est intéressant de voir une toute nouvelle technologie naturelle qui ne pollue pas la surface de la terre. Sur mon monde nous n’avons pas le même genre d’énergie, en fait ça dépend grandement de la ville où vous vous trouvez. Par exemple à Guadosalam, là où vivent les guados, vous serez étonnée de voir que la ville se trouve sur les racines d’un arbre. Ils sont très nature et utilise très peu de machine. » S’arrêtant soudainement, Nathan venait de se rendre compte qu’il n’avait pas parlé de ce peuple à Linoa. Il était peut-être temps de se rattraper. « Les Guados sont un peu spéciaux…Ils sont humanoïde et possède un teint verdâtre et des cheveux bouclés un peu en bataille, ainsi que des oreilles qui partent en pointe. On les reconnait grâce à ça, mais aussi grâce à leur veine qui ressort généralement. » Ce n’était pas vraiment charmant, mais malheureusement c’était un des signes distinctifs de ce peuple. « Le mieux serait pour vous de les voir en vrai en tout cas, j’espère que nous aurions plus de chance demain pour voir ses fameux trains. »

Le rire était un bon moyen de décompresser, bien que dans le cas de Linoa, on avait plus l’impression qu’elle allait s’endormir. Abordant un doux sourire, Nathan regarda longuement l’hôtel qui se présentait sous leurs yeux. La récupération d’objet était le point fort de cette ville et en voyant la pancarte de l’hôtel, l’al-bhed n’avait pu s’empêcher de sourire grandement. L’adolescente elle, semblait y être habituée, tellement qu’elle semblait enfin satisfaite de voir le bâtiment, indiquant à Nathan qu’elle allait parler en leur nom. Abdiquant tout en préférant laisser faire la jeune femme. Entrant juste après la demoiselle dans le lieu de repos, le jeune homme continuait de regarder l’intérieur, se tournant doucement vers Linoa tout en levant la main, secouant doucement la tête tout en montrant qu’il n’accordait aucune importance sur la chambre.

« Tant que j’ai un lit pour dormir ça me va. En tout cas si elle est commune, j’espère qu’on aura de la bonne compagnie ♥ »

En l’occurrence, des hommes pardi. Bien agréable à regarder avec un joli petit fessier. Si la douche pouvait aussi être commune ça serait le paradis, mais ça, il fallait peut-être pas y compter, quoique, si la chambre était commune, il y avait peut-être une chance. La sonnerie du comptoir venait de retentir dans tout le hall, faisant arriver une dame qui n’était pas franchement aimable. Certes, il était tard, mais si elle voulait attirer la clientèle elle aurait fallu sourire un tant soit peu. Regardant la scène tout en voyant que la gérante se calmait peu à peu, Nathan soupira longuement, accueillant la demoiselle Heartilly d’un fin sourire avant de lui répondre d’un hochement de tête. La chambre se trouvait à l’étage au-dessus d’eux et c’est en montant l’escalier que l’al-bhed suivis la belle demoiselle, arrivant dans une chambre qui semblait être vide pour le moment. Dommage, au pire, la jeune femme allait être tranquille si jamais elle voulait se détendre. Prenant un lit au hasard tout en posant ses affaires dessus, Nathan enleva rapidement son manteau avant de se faire le tour des lieux, regardant la chambre tout en jetant un coup d’œil dans la salle d’eau. Visiblement, elle était commune, mais peut-être valait-il mieux éviter de se laver en même temps ? Après tout, même si Nathan se prend pour une femme, il ne pouvait vraiment se mêler à la jeune adolescente. Se tournant vers la demoiselle tout en posant ses deux mains sur ses hanches, l’al-bhed montra la salle de bain d’un signe de tête avant de prendre la parole.

« Je pense qu’une petite douche ne vous fera pas de mal ma chère. Je préfère vous laisser y aller la première. Ça vous relaxera en plus de détendre vos muscles. Peut-être voulez-vous que j’aille nous chercher un repas plus consistant en attendant ? Avec le peu que vous avez consommé j’ai bien peur que ça ne soit suffisant pour dormir. Qu’en penses-tu Angel ? Tu es d’accord avec moi n’est-ce pas ? »

Et il n’avait pas tort au fond. Il valait mieux manger quelques choses qui tiennent au ventre que quelques petites sucreries caloriques qui ne calmait pas la faim. Au pire, si la gérante n’était pas enclin à cuisiner il s’en occuperait. Attendant une réponse de la part de sa nouvelle compagne de route et de son animal de compagnie, Nathan se posa tranquillement sur son lit testant le confort de celui-ci. Pour le prix, c’était suffisant de quoi bien dormir et bien se reposer pour un nouveau lendemain.


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée nocturne.    Ven 22 Nov - 15:42

LinoaC'est au bord de l'épuisement que j'arrivais à Horizon en compagnie de Nathan... Il faisait nuit et la gare était vide, seul le gardien était à son poste pour récupérer nos armes. J'étais surprise de voir celle de Nathan, mais en même temps bien trop fatiguée pour entamer le sujet des armes... celle là semblait artisanale. Et puis, peut-être aurai-je l'occasion de voir Nathan à l’œuvre un de ces jours... après tout il m'avait dit que les Al-bhedes étaient de grands bricoleurs. J'en avais la preuve devant mes yeux. J'avais ensuite pris tout le courage du monde pour répondre au gardien qui avait eu vent du faux-attentat-raté d'il y avait quelques mois. D'ailleurs, le fait que j'étais injoignable inquiétant... je devais rentrer au plus vite... Pour le moment j'étais trop fatiguée... je ne pouvais pas y penser. Nous avions ensuite pris la direction de l'hôtel dans la nuit calme d'Horizon, avec pour seul bruit les hélices des éoliennes qui tournaient avec le vent. J'étais tellement fatiguée que j'avais oublié de parler à Nathan de l'accent qu'avaient les habitants de cette région... Mais il semblait avoir compris.
Arrivés en ville, je parlais à Nathan des technologies qu'il pouvait espérer voir ici, aussi maigres étaient-elles. Il me confirma qu'ils n'utilisaient pas d'énergies solaires et éolienne sur Spira. Enfin voilà tout du moins ce que mon cerveau fatigué crut comprendre. Je haussais la tête alors qu'il me parlait de certains Guados... une espèce un peu étrange semblait-il. Verdâtres? Je haussais cette fois les épaules. Ne sachant vraiment ce qu'ils étaient finalement. 
« Nous pourrons aller voir la ferme de panneaux solaires demain, il y a une plate forme où se trouvent la maison du maire et une piste d'atterrissage. Des Guados? Ces personnes me paraissent assez étrange en effet, il serait peut-être mieux de les voir moi même. »
Mes phrases étaient courtes et j'allais au plus simple, sautant surement parfois quelques mots dans ce que j'entendais et surtout dans ce que je répondais. Nathan riait et moi, je lui souriais l'air surement un peu absent. J'avais même préféré, au risque de paraître grossière, prendre les devants pour demander les lits. Je faisais savoir à Nathan que j'allais prendre une chambre standard, un dortoir en vérité. 50 Gils la nuit... mais sans être du grand luxe, ces chambres que j'avais déjà pris en compagnie des SeeDs étaient convenables. Nathan m'indiquait Que cela ne le dérangeait pas non plus.

« J'espère également qu'on aura de la bonne compagnie. Mais je crois pouvoir dormir même avec un tracteur en marche à côté de mon oreiller... »
On montait dans la chambre commune, elle était simple: des lits, tous encore vides, une grande étagère ou étaient rangés livres, caisses, divers objets non identifiés... Enfin collé au mur près des douches, un bureau. J'allais poser mes affaires près du bureau et faisais une place pour Angel. Elle aussi devait être fatiguée. Une fois ma petite Angel installée, je tombais assise sur le lit avant d'allonger le haut de mon corps, les bras écartés dans le vide, mes pieds encore posés à terre dans un grand soupire de soulagement. Les douches étaient communes et Nathan me proposa d'y aller la première. Je me relevais doucement pour m'assoir de nouveau, regardant mon ami, avant de lui répondre tout en défaisant les lacets de mes chaussures poussiéreuses.
« OH! Merci beaucoup Nathan! J'accepte avec plaisir! »
Il parlait à présent d'un repas plus consistant... Je regardais Angel à qui il s'adressait. Elle leva la tête vers Nathan et laissa échapper un petit son aigus. Je caressais sa tête des deux mains.
« Je crois que c'est un sujet sensible pour Angel! Elle a très bon appétit! J'accepte encore avec plaisir votre proposition, Nathan. Car moi aussi j'ai faim! »

Je faisais sourire à Nathan et me levais laissant mes chaussures et mon sac sur le côté. Angel les garderaient si Nathan sortait de la chambre. Les douches étaient dans la pièce adjacente. Une fois dans celles-ci, j'enlevais mes habits remplis de poussière. Je secouais mon gilet dans la douche qui étaient à présent remplie de poussière ocre en suspension... ah... ah … « ah... Atchouum! » Il fallait bien que ça arrive! Alors même que j'éternuais, j'entendais un petit bruit cristallin... un des boutons de l'attache de mon gilet venait de se décrocher pour atterrir sur le sol, après quelques rebonds. Je le regardais, l'air désolé. J'avais dû tirer sur le lien pendant que j'éternuais... j'espérais trouver de quoi l'attacher dans le bric-à-brac qu'il y avait dans ces étagères dans la chambre. Pour le moment, je posais le bouton sur le gilet et je continuais de me déshabiller pour enfin entrer sous le jet d'eau tiède de la douche. Je prenais soin de bien frotter pour enlever terre, résidus de sang de bête séchés et même les poussière de poils carbonisés qui m'avait bien parfumée. Je passais le jet d'eau sur mes cheveux, un jus couleur de terre en sortait. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été aussi sale, je n'avais pas la force de chercher à quand ça remontait dans ma mémoire. Je rinçais la douche avant de sortir. Je m'essuyais et laissant mon gilet à part, je m'habillais pour rentrer dans la chambre. Je posais le gilet dont le bouton était tombé sur le bord de mon lit et m'adressais à Angel, car Nathan n'était toujours pas rentré:
« Alors personne de nouveau dans cette chambre ce soir? »
Puis, en attendant Nathan, je me mettais en quête d'une aiguille et de fil pour recoudre mon bouton. Alors... cette boite peut-être? Non, des mouchoirs! Celle-ci? Non, des... des boulons? Qu'est-ce qu'on pouvait bien en faire? Je n'avais pas le temps de finir ma recherche. La porte s'ouvrait et je sentais l'agréable odeur d'un met... que je ne reconnaissais pas. Après tout j'avais laissé carte blanche à Nathan pour le choix du repas. Qu'est-ce que ça pouvait bien être? J'aurai pu manger un mouton entier ce soir... et dormir comme un ours en hibernation!
« Ah! Nathan, vous avez commandé à la réception? »
C'était très bon, et même si ça n'avait pas été le cas, je n'allais pas faire la fine bouche ce soir. Je mangeais avec beaucoup d'appétit, signe de bonne santé? Ou signe qu'on avait passé une journée très fatigante? Avec la douche et la nourriture, j'avais retrouvé à nouveau un peu de mon entrain. Tout en dégustant mon plat, je pouvais à présent recommencer à discuter avec Nathan.
« Quelle journée! Et dire que tout a commencé avec un vol. Mais c'est aussi ce qui m'a permis de vous rencontrer. Finalement quelque chose de bon en est sorti! (je levais mon verre devant mon nouvel ami, un large sourire aux lèvres: ) À notre rencontre! »
Je ne connaissais pas les coutumes de son pays... mais de toute façon, s'il visitait le mien, il serait peut-être bien qu'il en apprenne un peu plus sur les nôtres.
L'estomac bien plein, je me préparais à aller au lit, m'excusant auprès de Nathan pour mon manque de conversation. Et le remerciant pour son amabilité envers moi et Angel. Pour le bon repas également. Je passais juste deux minutes par la douche et une fois les dents propres... au lit! Je ne mettais pas plus de deux minutes à m'endormir. Laissant définitivement cette journée derrière moi. Et avec l’assurance d'en garder des souvenirs aussi bons que mauvais! Et une dernière pensée pour Squall qui n'avait aucun moyen de me contacter, mais aussi pour la situation à Galbadia. Est-ce qu'ils s'en sortaient? Le major avait-il pris les choses en main à Deling City? Mais ma pensée était coupée par le sommeil...


Dernière édition par Cronos le Mer 27 Juil - 13:03, édité 2 fois (Raison : flash spécial oblige...)
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée nocturne.    Sam 23 Nov - 16:41

PNJ
C’est avec politesse et respect, que Nathan avait décidé de laisser la place à la jeune femme pour la salle d’eau. Même si celle-ci était commune, permettant à plusieurs personnes de se laver en même temps, il était hors de question qu’il dérange le peu d’intimité de la demoiselle avec un tel comportement. Il n’était pas spécialement pressé et au pire, il pouvait toujours s’occuper en s’adonnant à d’autre activité. Proposant d’ailleurs d’aller chercher un repas convenable pour remplir leur estomac, Linoa et son animal de compagnie Angel n’était pas contre cette idée qui avait l’air de les enchanter. Devant ses réactions de joie, l’al-bhed n’avait pu retenir un rire sincère, se relevant de son lit douillet pour aller en direction de la porte. Autant y aller maintenant pour laisser les deux femmes un peu tranquilles.

« Je vais aller nous chercher ça ! Prenez votre temps. »

Refermant doucement la porte derrière lui, il était préférable de laisser ses affaires dans la chambre au lieu de s’encombrer. De toute façon, il faisait confiance en la jeune femme, mais aussi en son animal qui devait être un bon gardien. Descendant les escaliers assez confiant, Nathan regardait d’un air curieux l’intérieur de l’hôtel sans cacher sa stupéfaction. Il était vraiment intéressant de voir tout ce qu’on pouvait faire avec de la récup. Des meubles étaient même crées à partir de pièce et de morceau de bois donnant une forme presque spectaculaire. S’approchant maintenant de la réception, l’homme à la peau ébène hésita une première fois, avant de poser sa main sur la petite sonnette qui retentissait bruyamment dans la pièce. Grognant une nouvelle fois, la gérante de l’auberge s’approcha du comptoir avant d’arquer un sourcil en voyant Nathan. Au début, elle croyait qu’elle faisait face à un nouveau client, mais d’un coup, la mémoire semblait lui revenir. Posant ses coudes sur le comptoir, la dame se pencha un peu montrant qu’elle était à l’écoute de l’al-bhed.

« Oui ? Je peux vous aider ? »
« Re-bonsoir chère madame, j’aimerais savoir s’il est possible d’acquérir deux repas équilibrés ainsi qu’une gamelle bien garnie pour un animal de compagnie. »
« Vous n’avez pas encore dîné ? Très bien, je vous fais ça. Par contre, je vous préviens, ici on ne mange que du poisson ! C’est la base de notre alimentation. Ça vous va ? »
« C’est parfait ! Je vous remercie. »
« Ça ne sera pas gratuit mon gaillard et de plus, je ne prendrais pas la peine de les porter dans vos chambres ! J’en aurais pour trente minutes le temps de tout faire. Patientez en attendant. »
« Pas de problème, j’en fais mon affaire. Merci encore.»

Lançant un de ses plus beaux sourires, Nathan attendit que la dame s’en aille pour soupirer longuement évacuant en même temps une fatigue passagère. Au loin, l’échange avec cette personne s’était plutôt bien passé, bien qu’elle avait un langage quelques peu soutenu. Décidant de profiter d’un petit bol d’air frais, l’al-bhed se dirigea vers les portes de l’entrée, ouvra celle-ci avant de s’engouffrer dehors. Sans son manteau, Nathan pouvait sentir la brise marine qui lui chatouillait le corps, lui donnant quelques frissons qu’il arrivait à combattre. Il n’était pas frileux à l’origine, là il attendait tout simplement que son corps se régularise au niveau de la température. Regardant quelques instants les étoiles, le jeune homme fouilla rapidement dans la poche de son pantalon rose fushia, ouvrant son portable tout en vérifiant le réseau sur celui-ci. Après avoir constaté qu’il avait assez de barre, ses doigts se mirent à pianoter sur son clavier, écrivant un message pour un de ses congénères avant d’être envoyée en un temps record. Fermant le clapet tout en rentrant à l’intérieur du bâtiment, Nathan décida de s’installer sur un des fauteuils de l’entrée, regardant d’un œil évasif la télévision qui se tenait non loin de là. Soudain, un flash spécial se lança. Le son du générique retentissait comme un glas tragique qui était loin d’annoncer des bonnes nouvelles. Dans un timing presque exemplaire, la gérante était venue près du comptoir, ordonnant les plateaux à transporter tout en regardant la télévision d’un air concentré. Le flash d’info, parlait de la prison du désert, un lieu qui était inconnu pour l’al-bhed, mais qui avait l’air d’être présent sur ce monde. Comment il le savait ? Il suffisait juste de voir la réaction de la propriétaire pour se faire une conclusion hâtive. Le cristal de la terre avait été dérobé par Sephiroth, connue pour être un ange sans cœur de Gaia. Son attaque avait fait plusieurs blessés dont des morts. Cette annonce fit froncer les sourcils rosés de Nathan qui voyait ça d’un mauvais œil. Face à cette crise, un dénommé Irvine Kinneas avait pris les choses en main déplaçant son université vers la prison pour venir en aide aux personnels. En voyant le bâtiment voler, l’al-bhed n’en croyait pas ses yeux. Décidément, ce monde était bien plus étonnant qu’il n’y paraissait, mais la suite était loin de le laisser sur sa faim. Le nom de Linoa Heartilly venait maintenant d’être mentionné. Levant un air étonné sur le poste, Nathan n’en croyait pas ses oreilles. Ainsi donc la demoiselle était une personne réputée ? Elle était même connue comme étant la Dame de deling city ? Nathan se doutait que ça l’était, mais pas au point d'avoir un titre. Est-ce que les journalistes se doutaient qu’elle se trouvait ici à présent ? Se relevant tout en s’approchant du comptoir, l’al-bhed déposa la somme nécessaire pour le repas avant de  tendre les mains pour transporter les plats, remerciant une nouvelle fois la gérante avant de se faire retenir par celle-ci.

« Il faudrait annoncer ça à mademoiselle Heartilly…Je vais aller m’en charge pour… »
« Ne vous inquiétez pas ! Je vais m’en occuper, ne vous préoccupez pas de ça ! De toute façon, je doute que mademoiselle Heartilly soit apte à s’en charger vu la fatigue qu’elle a accumulée. Il vaudrait mieux la laisser se reposer et prendre des forces. »
« …D’accord…Euh, je peux vous poser une question ? »
« Je vous écoute ? »
« Ça vous arrive souvent de…Porter des talons hauts ? »

Regardant rapidement ses chaussures tout en lançant un sourire radieux à la propriétaire, Nathan préféra ne rien répondre, posant doucement son index sur ses lèvres tout en mimant un « chut » avant de monter les marches une à une. Il pouvait facilement deviner la tête que pouvait tirer la responsable, mais ça, il s’en moquait bien. Après tout, il avait le droit de s’habiller comme il voulait non ? Ouvrant à présent la porte tout en se faisant accueillir par la demoiselle et son animal. Souriant doucement tout en posant le plateau de la demoiselle sur son lit, Nathan préféra servir Angel, avant de répondre à la question de sa partenaire.

« Oui, je me suis dit que ça serait bien plus pratique comme ça. D’ailleurs, j’ai cru comprendre que notre hôte nous à cuisinée du poisson. Il y a aussi quelques petits légumes, après pour le reste je n’ai pas trop regardée. J’espère que ça vous conviendra. »

Après tout, c’était mieux que de manger des cochonneries. Il valait mieux entretenir ses formes que les engraisser. S’installant à son tour tout en voyant que la jeune femme reprenait des forces, l’al-bhed fut plutôt amusé des réactions de la demoiselle tout en levant son verre à son tour.

« Je peux en dire autant. Tout à commencé avec le crash de mon vaisseau. Sans ça, je ne me serais pas arrêté ici et je n’aurais pas pu rencontrer un si bel ange ! Alors, trinquons pour cette rencontre fortuite. »

Eh oui, même sur Spira on connaissait cette coutume. Laissant les verres déverser un bruit cristallin, Nathan était plutôt contrarié au fond. Il fallait qu’il annonce ce qu’il avait vu tout à l’heure aux informations, mais la jeune femme n’avait pas l’air d’être vraiment prête pour apprendre de telle nouvelle, pour dire, dès qu’elle eut finis son repas, elle s’excusa pour son manque de conversation tout en remerciant l’al-bhed pour son attention envers sa personne. Elle ne tarda pas à se brosser les dents et à s’allonger dans son lit, préférant se reposer pour se remettre en forme que de passer la nuit à discuter. Ses yeux s’étaient rapidement fermés et devant cette scène Nathan ne put s’empêcher d’être attendri. Au final, il lui expliquera demain quand elle sera réveillée, pour le moment, c’était à son tour d’aller prendre une bonne douche. Se déplaçant à pas de félin, l’homme à la peau ébène préféra se dépêcher pour éviter de faire du bruit. Car, même si Linoa dormait à point fermés il n’était pas vraiment respectueux de la réveiller en plein rêve. Lavant entièrement son corps tout en remarquant que quelques poils disgracieux venaient d’apparaître sur son torse. L’al-bhed mena une bataille acharnée avec une pince à épile pour s’en débarrasser. Quelle femme pouvait se permettre d’avoir des poils sur sa belle poitrine ? Pas lui en tout cas et même s’il ne pouvait y échapper c’était hors de question de les laisser trôner là. Après une demi-heure de dur labeur, Nathan sortis enfin de la salle de bain avec un pyjama en satin rose bonbon. En dessous, il portait un boxer tout aussi rose avec des cœurs blancs dessinés dessus. Saluant Angel tout en s’installant à son tour, le jeune homme à la peau ébène s’engouffra dans ses draps, pensant une dernière fois à quelques souvenirs avant de fermer les yeux à son tour.

Le soleil filtrait à travers la fenêtre de la petite chambre d’Horizon. Plutôt matinal ce matin, l’al-bhed s’était levée bien avant la demoiselle, prenant le temps de s’habiller et de se maquiller avant d’aller acquérir le petit-déjeuner à la réception. Tout en revenant dans la chambre avec un journal à la main, Nathan remarqua que la jeune Heartilly était maintenant réveillée et c’était avec un sourire presque joviale que l’al-bhed l’accueillis à son tour.

« Bonjour chère Linoa ! Avez-vous bien dormis ? J’espère ne pas vous avoir réveillé ce matin. Je m’en voudrais si c’était le cas. Voici le petit déjeuner ! J’espère que vous avez faim ! J’ai aussi pris la peine de prendre le journal si jamais ça vous intéresse. »

Posant le plateau tout en donnant sa gamelle à Angel, Nathan s’approcha de la fenêtre pour l’ouvrir sans gêne, offrant une aération des plus agréables dans la chambre.

« Prenez votre temps pour vous préparer ! Dès que vous serez prête faite moi signe. D’après la gérante, il serait agréable de libérer la chambre pour midi, mais je pense qu’on partira bien avant n’est-ce pas ? »

Portant la tasse de café à ses lèvres, Nathan tendit le journal à Linoa, s’installant près d’une table non loin des lits pour grignoter tranquillement un croisant frais. Au fond, l’al-bhed espérait que les informations concernant l’attaque de la prison seraient présentes dans le journal. Le papier expliquerait bien mieux la situation que le pauvre jeune homme qui ne connaissait rien n’à ce monde. En tout cas, si la brunette avait besoin, ça serait avec plaisir qu’il lui viendrait en aide, quitte à arriver plus tard à Timber ce n’était pas grave. Au pire il expliquerait la situation à son ami par un coup de fil rapide.


__________________________________________

→ Linoa dépense de 50 gils pour une chambre d'hotel commune. 100% restauré


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée nocturne.    Sam 23 Nov - 21:40

LinoaNathan s'était si gentiment proposé d'aller chercher le repas pendant que je prenais ma douche, que j'avais presque eu envie de lui sauter au cou! Je prenais donc cette douche bien nécessaire, qui me lava de toute la poussière accumulée lors de cette longue marche sur le sol désertique d'Esthar. Une fois dans la chambre à nouveau, Nathan n'avait pas tardé à arriver, tenant des plateaux. Propre et déjà délassée, je l'accueillais avec un sourire, ne me doutant de rien de ce qui avait pu se passer en bas:
« Quelle chance! Je suis une véritable princesse ce soir, dites moi. »
C'était du poisson évidemment! Mais comment était-il préparé? Lorsque j'étais venue à Horizon, la BGU était toujours dans les parages et j'y prenais mes repas à la cafétéria, avec sa queue immense pour les bretzels. De toute façon, contrairement à Zell, ce n'était pas mon plat favori! Je souriais d'autant plus avec cette pensée en tête.

« Ah, j'ai oublié de vous prévenir... Horizon c'est le paradis pour les amateurs de poissons, mais l'enfer pour les autres. Mais à moi, ça convient parfaitement! Merci. »
Nathan et moi levions nos verres à notre incroyable rencontre. Un vol, le crash d'un vaisseau... un nouveau voyage... un nouvel ami. Le repas se termina dans la joie et la sérénité à nouveau retrouvée. Du moins, tant que nous mangions et discutions de ces choses simples que le destin nous avait envoyé.
Une fois les dents brossée et sur mon lit... c'était une autre histoire. Tellement de choses s'étaient passées en une journée. Si tout s'était déroulé comme je l'avais prévu, j'aurai été à Deling City à cette heure-ci... Je me demandait comment était la situation dans la ville, dans la prison également... entendant Nathan dans la douche tout près, je m'endormais sans même le comprendre. Un sommeil lourd qui ne se laissa troubler par aucun rêve.
(Angel leva la tête et secoua vivement la queue lorsque Nathan sortit de la salle de bain enfin prêt pour la nuit. )
Quand j'ouvrais les yeux, au matin, Nathan n'était pas dans la chambre, un petit passage par la salle d'eau m'informa qu'il n'y était pas non plus. Il n'y avait pas de télévision, ni d'ordinateur dans cette chambre... j'étais donc tentée d'aller voir la télévision qui se trouvait à la réception. Maintenant que j'étais à nouveau opérationnelle, je réordonnais mes cheveux et m'apprêtais à sortir... Quelle fut ma surprise lorsque Nathan ouvrit la porte, juste sous mon nez! Le grand homme me souriait, le petit déjeuner et un journal à la main. Je reculais, laissant assez de place pour qu'il entre avant de répondre:
« Bonjour Nathan, j'ai dormi comme une souche! Je viens à peine de me réveiller; ne vous en faites pas, vous n'y êtes pour rien. »
Je m'asseyais et jetais un œil au plateau petit-déjeuner que venait d'apporter mon ami. À charge de revanche! Voilà ce que je me disais, à me laisser servir comme une reine, pour le moment. Même Angel avait droit à son service personnel... L'air frais du matin entrait par la fenêtre que Nathan venait d'ouvrir. Les pêcheurs avaient déjà commencé leur besogne bien avant le lever du jour, on les entendait à présent, criant des indications, estimant le poisson, levant leurs filets plein de poissons fretillants... Je répondais à Nathan, qui me parlait, tout en s'éloignant à présent de la fenêtre:
« Oui, je n'en ai pas pour longtemps. Et nous pourrons partir dès que nous aurons mangé. »
J'étais déjà installée à table, et, alors que Nathan s'asseyait face à moi, je mordais dans un petit croissant qu'il venait juste d'apporter. Alors que j'allais entamer une autre bouchée, Nathan qui arborait un air plus grave me tendit le journal. Il y avait quelque chose de particulier dans ce journal? Il s'agissait d'un journal de Dol. D'après ce qu'il m'avait dit, Nathan ne comprenait pas le moindre mot écrit dans notre alphabet. Je posais mon croissant près de la tasse de café encore fumante. Et après avoir essuyé mes doigts graissés par le beurre du croissant chaud, je prenais le journal. À la une, je voyais la GGU, derrière la prison du désert. Mon cœur qui s'emballait tout à coup, je lisais le titre:
Le fléau de Gaia.
Sephiroth sème épouvante à la prison du Désert.
Sephiroth? Qui c'est celui là?! Fébrilement, j'ouvrais la page correspondante à l'article, j'en lisais rapidement le contenu avant de regarder Nathan d'un air grave:
« Nathan... je suis navrée... je dois rentrer de toute urgence à Deling City... des affaires qui ne peuvent pas attendre. Je ne vous en avais pas encore parlé, mais dans ma ville, beaucoup de gens comptent sur moi. Et quelque chose de grave est arrivé. »
Je ne savais pas vraiment par où commencer à expliquer les choses, et je n'en avais pas vraiment le temps non plus. Est-ce que Nathan allait s'en sortir pour arriver à Timber seul..? est-ce que je devais encore une fois lui demander son soutient? Ne sachant pas vraiment ce qu'il en penserait, je lui posais directement la question:
« Nathan, je ne vais pas pouvoir vous accompagner à Timber pour le moment. Je n'ose pas vous demander de m'accompagner à Deling City non plus. (je réfléchissais deux secondes avant d'arriver à ce que je pensais être une idée plutôt séduisante:) Ah! Je sais! Voilà ce que je vous propose: Deling City pourrait vous embaucher, votre aide serait surement d'un grand secours sur le terrain! De plus, je suis sure que vous pourrez en apprendre beaucoup sur nos technologies de cette manière. Qu'en pensez vous? »
Cette fois, je n'avais plus le choix... je devais contacter au plus vite le major pour lui demander de m'envoyer de quoi prendre un billet pour Deling City, vu la situation, un petit coup de fil à Irvine ne serait pas de trop non plus. Heureusement que la nuit avait été reposante; malgré quelques tiraillements aux jambes, j'avais très bien récupéré. Attendant la décision de Nathan, je terminais vite mon croissant, avant de ranger mon sac et d'enfiler mes chaussures.
hrp:
 
Le temps que Nathan passe son propre coup de fil, je courrais vers la réception, sur l'écran juste face à moi, les mêmes images tournaient en boucle, la GGU survolant le désert, soulevant un nuage de sable pour arriver à la prison du désert. Je décrochais mon regard de l'écran pour me tourner vers la réceptionniste, qui m'attendait:

  • « Bonjour. Est-ce que je peux utiliser votre téléphone, s'il vous plait?
  • Prenez.
  • Merci. »

Je passais dans la pièce d'à côté pour pouvoir parler discrètement. Je composais le numéro du major. Au bout de quelques sonneries une voix se faisait entendre:
" Maj... uhm papa?! ... Oui, je suis à Horizon, je viens d'apprendre la nouvelle. J'ai eu quelques petits soucis et je n'ai plus de quoi payer mon billet pour rentrer... oui, c'est ça... Je pense rentrer dès ce matin. Mais je pense comme toi qu'il faudrait déjà commencer à préparer nos hommes. Ah! Il me faudrait aussi de quoi m'acheter un nouveau téléphone et aussi faire couper mon ancienne ligne! … oui, 2000 gils, c'est parfait! ... Oui a plus tard. "
Je raccrochais quand j'entendais la tonalité signalant la fin de l'appel. Je repassais dans la pièce d'à côté, la réceptionniste était toujours à son comptoir, parfait, cet hôtel était également une boutique. Le major n'avait qu'un coup de fil à passer pour que l'argent que je lui avais demandé soit envoyé à l'hôtel, qui ferait office de banque pour cette fois. Je m'adressais donc à la dame qui se tenait devant moi:

  • « Le Major Caraway devrait vous avoir envoyé 2000 gils pour moi. Sur ce compte, je voudrais vous acheter un téléphone, s'il vous plait.
  • Lequel? Vous avec ces modèles au choix ( encore ce drôle d'accent... elle ouvrait un tiroir et me proposait trois modèles différents, je lui indiquais l'un d'eux: allure simple et pratique; le tour et une petite ligne entre l'écran et les deux touches du bas d'un bleu ciel ravissant. Il était fait pour moi.)
  • Celui-ci ira très bien.
  • Juste le temps de connecter au réseau et il est pour vous, mademoiselle Heartilly. »

Je lui faisais un signe de la tête et après avoir vérifié quelque chose sur son écran, elle me donnait le reste de mon argent, 1400 gils exactement. Après quelques minutes, le téléphone était opérationnel. Je prenais à nouveau congés pour aller dans la pièce d'à côté et rapidement, je composais le numéro de Squall, il m'était impossible de contacter Irvine pour le moment, son numéro était enregistré sur mon téléphone volé. Après de nombreuses sonneries, j'entendais enfin sa voix:
" Squall! … Oui, bien sur que c'est moi! Je suis à Horizon, j'ai lu la nouvelle ce matin! … Oui, je sais... je ne pouvais pas répondre, on m'a volé mon téléphone... j'ai du en acheter un autre. (il faisait une pause, avant de sortir son expression favorite... comme si c'était le moment!) comment ça, peu importe?! Squall! J'ai besoin du numéro d'Irvine, oui je note! … très bien, je t'appelle plus tard. "
La situation était urgente. À peine le temps de me demander où en était Nathan, que je composais mon troisième numéro de la matinée, espérant que malgré toute l'agitation, Irvine me répondrait... Non! Le répondeur! Tant pis, je laissais un message:
"Bonjour Irvine, c'est Linoa. Je viens d'apprendre la nouvelle. Je suis à Horizon mais je rentre à Deling City immédiatement, contacte-moi au plus vite à ce numéro pour qu'on puisse faire le point sur la situation. Merci."
Je raccrochais... espérant avoir une réponse au plus vite. La tête encore ivre d'empressement, je sortais de la pièce, cherchant Nathan des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée nocturne.    Dim 24 Nov - 20:03

PNJ
Continuant de boire son café tout en guettant la réaction de la jeune femme, Nathan espérait grandement que les informations soient bonnes. Ou du moins qu’elle soulignait avec plus d’explication ce qu’il s’était passé hier soir à la télé. Si les événements de la veille n’y étaient pas, l’al-bhed devait prendre son courage à deux mains pour expliquer à Linoa la situation. Comme il n’arrivait pas à lire l’écriture de ce monde, il n’arrivait pas à savoir si c’était le cas. Il aurait pu se repérer avec les photos, mais il préférait faire confiance au bout de papier et surtout à la réaction de la réceptionniste quand elle lui a donnée le journal. En entendant l’adolescente questionner sur le principal suspect du nom de Sephiroth, Nathan avait levé la tête, au fond, il se sentait soulager de voir qu’il n’aurait pas à se lancer dans des explications foireuses, mais en voyant la réaction de la jeune femme au fur et à mesure qu’elle lisait, l’al-bhed compris que le rôle de la demoiselle était bien plus important. Après tout, si elle était la dame de Deling City — sûrement une grande ville connue — elle se devait de se rendre immédiatement dans sa demeure pour prendre des mesures. Hochant doucement la tête tout en regardant la jeune femme droit dans les yeux, celle-ci semblait comme affolée. Elle avait l’air de chercher ses mots, ou du moins de chercher une explication à la situation. Attendant calmement que la brunette s’explique, Nathan ne put s’empêcher de sourire,  se levant à son tour pour aller préparer les affaires tout en tournant la tête vers sa partenaire de voyage.

« Ne vous en faites pas ma chère. Je pense que le mieux serait que je vous accompagne jusqu’à votre ville. Pour Timber n’ayez crainte, j’en informerais mon ami. Je doute qu’il y voit un inconvénient majeur. Ah et puis…Ne vous en faites pas pour moi. Je suis un grand garçon, je serais me débrouiller. Nous verrons une fois dans votre ville ce que je ferais pour le moment, je souhaite vous accompagner. Prenez cela comme une sorte d’escorte. »

S’approchant de la table tout en finissant son croissant et sa tasse de café, Nathan attendit tranquillement que la demoiselle soit prête pour sortir de la chambre, préférant laisser celle-ci sortir en premier. Tout en suivant sa partenaire de voyage, le jeune homme préférait laisser la demoiselle se débrouiller avec la réceptionniste, s’infiltrant tel un félin dehors pour décrocher son téléphone tout en composant un numéro qui ne lui était pas inconnu. Après quelques sonneries d’attente, une voix se fit enfin entendre à l’autre bout du fil. Visiblement son ami avait dû faire la fiesta toute la nuit, car sa voix rauque et fatiguée indiquait clairement qu’il n’avait pas beaucoup dormir. Expliquant rapidement la situation dans son propre langage, la conversation dura un petit moment. Les marins qui se trouvaient dehors devaient surement trouver ce pauvre Nathan bizarre. Que ça soit dans sa façon de s’habiller, comme dans sa façon de gesticuler ou de rire. Au bout de quelques secondes de parlote, le clapet du portable de Nathan se referma rapidement, laissant un petit bruit s’échapper en un écho avant de lever la tête sur la ville qui était particulièrement lumineuse. Pour gagner du temps, il pouvait toujours aller se renseigner sur les trains qui arrivaient en ville. Marchant dans la ville tout en laissant son manteau flotter derrière lui, le jeune homme à la peau ébène ne tarda pas à tomber sur un groupe de personnes qui devaient sûrement s’échanger les derniers potins du coin. S’approchant non sans s’excuser, l’al-bhed commença à s’exprimer poliment demandant des informations sur le prochain train et sa destination. Bon même s’il ne savait pas à quoi pouvait ressembler ses machines, Nathan n’avait que faire de ce genre de détail et c’est donc avec une attention particulière qu’il releva les informations, retenant celle-ci dans son esprit avant de partir en direction de l’hôtel, là où devait encore se trouver Linoa et Angel. Tout en approchant de l’entrée, le jeune homme pouvait voir que justement celle-ci essayait de le chercher du regard, peut-être inquiète de ne pas le voir dans les environs. Pourtant, il ne devait pas passer inaperçue avec ses couleurs criardes à vous faire saigner des yeux. Levant sa main couleur ébène, tout en faisant signe à la jeune femme de s’approcher, l’al-bhed continua de faire claquer ses talons pour éviter de faire courir Linoa, s’approchant de celle-ci avant de lui donner ses informations dans un sourire plutôt rassurant.

« Excusez-moi de mettre éloignée, je voulais prendre les devants pour nous éviter de courir comme des fous dans cette ville. Il y a un train qui va bientôt arriver. D’après les habitants il part en direction de Deling-City, c’est pile ce qu’il nous faut, à croire que la chance nous sourit. » Il marqua une pause avant de poser son index sur son menton. « Avez-vous pus contacter aisément votre entourage ? Si vous me le permettez nous feront mieux d’y aller. Quant à l’explication pour les trains ne vous en fait pas pour ça. Je verrais de moi-même, ne perdons pas de temps. »

Comprenant que la situation était critique, l’al-bhed préférait se dépêcher plutôt que de prendre du temps dans des choses futiles. De toute façon, Linoa pourrait toujours lui expliquer dans le train à moins qu’elle ait plutôt envie de parler d’autre chose ce qui ne serait pas étonnant. L’hôtel était quand même assez loin de la gare ce qui obligeait le petit groupe à presser le pas pour ne pas être en retard. Au fil des pas rapides et d’une mini course, la gare se présenta enfin sous leur yeux, mais encore fallait-il reprendre les armes et prendre le billet à composer pour enfin être autorisée à entrer. S’approchant du responsable des casiers, Nathan n’eut aucun de mal à reconnaître le même gaillard qu’hier, d’ailleurs, c’était une réciprocité étonnante. Comme quoi le jeune al-bhed marquait bien les esprits. En même temps, il y avait rien d’étonnant à cela. Reprenant son arme tout en rangeant celle-ci, le jeune homme pu admirer dans toute sa splendeur la machine qui arrivait maintenant en gare. Il avait imaginé tout type de forme, mais sûrement pas celle-là. C’est donc avec les étoiles dans les yeux, que Nathan regardait cette longue invention, essayant de concentrer son attention sur les gestes de Linoa de façon à prendre son billet sans grande peine. Maintenant qu’il était en gare, il n’avait plus qu’à embarquer. Regardant un instant sa partenaire, Nathan s’approcha d’une des portes avant de se courber pour inviter la demoiselle à entrer avec son animal. Direction Deling-city à présent en espérant qu’aucun grabuge n’arrivera avant d’arriver à destination.


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée nocturne.    Mar 26 Nov - 9:35

hrp:
 
LinoaLa situation semblait bien s'être compliquée à Galbadia. Par dessus tout, je me demandais pourquoi c'était toujours lorsqu'on est injoignable qu'il se passait autant de choses. Je n'avais jamais été agressée de la sorte: privée de téléphone, sans un gil pour rentrer... alors pourquoi c'était juste maintenant que tout ça arrivait?! Ça aurait été presque hilarant si jamais la situation n'avait pas été aussi grave. Une chose était sure, avec l'attaque de la prison du désert, la fuite de Sephiroth avec le cristal... personne ne savait ce à quoi on pouvait s'attendre. C'est donc dans la précipitation que Nathan et moi avions terminé notre petit déjeuner. Notre séjour à Horizon avait été beaucoup moins long que je ne l'avais imaginé. Nathan souhaitait m'accompagner. Finalement, quand je lui avais proposé de l'embaucher, j'aurai du me douter qu'il ne l'accepterait pas. Une escorte? Quand je disais qu'il me traitait comme une princesse...
« D'accord Nathan, nous verrons donc une fois arrivés à Deling City. »
C'était incroyable. Même s'il était radicalement différent de caractère... et surement de centre d'intérêt, Nathan me rappelait les Hiboux de la Foret. Tout le monde était aux petits soins pour moi. Voilà ce qui me décrocha un sourire alors que j'enfilais mes chaussures. Nathan me laissa sortir en premier. Et je l'avais perdu de vue, alors que je passais différents coups de fils et surtout m'achetais un téléphone! Une fois un dernier coup de fil passé à Irvine, à qui j'avais laissé un message espérant qu'il me rappelle au plus vite, je cherchais Nathan, qui me fit signe de le retrouver juste devant l'hôtel. « Viens, Angel ». Je saluais promptement la réceptionniste et allais à la rencontre de l'homme au manteau rose qui marchait aussi vers moi. Il était allé chercher des informations sur les trains qui circulaient!
« Nathan! Merci! (je continuais à parler tout en marchant vers la gare) Oui, j'ai pu faire le nécessaire pour avoir de quoi voyager et acheter un nouveau téléphone. Voici mon numéro... on ne sait jamais. J'attends encore un appel... j'espère qu'il ne tardera pas. Nous allons prendre le train, je pense que vous devriez aimer ces machines. »
Nous avions du finir le chemin au pas de course, pour atteindre le poste de garde où étaient encore confiées nos armes. C'était le même homme que la veille qui ne semblait pas avoir fini son tour de garde, mais maintenant la fatigue se faisait sentir sur le visage. Il nous reconnut et sortit mon arme avant même mon arrivée au guichet. Je la récupérais, tout comme Nathan et on entendait le sifflement des freins du train qui arrivait en gare, je regardais un moment Nathan, qui avait des étoiles dans les yeux. Je savais qu'il aimerait les trains... Mais après tout, rien de plus normal. C'était une incroyable invention.

  • « Ce train va pour Deling City. Bonne chance mademoiselle Heartilly. Un billet?
  • Oui. Au revoir et Merci! »

Je tendais 200 gils pour mon billet et récupérais le précieux ticket. Nathan m'avait imité. Et je lui faisais signe que le reste se passait à l'intérieur du train. Nous avancions donc vers le grand mille-pattes de fer et Nathan fit une courbette pour me laisser entrer. Je lui faisais un signe semblable en baissant légèrement la tête et entrais au plus vite. Quel gentleman. Nous étions les premiers dans le compartiment. Vu l'heure très peu de personnes devaient être présentes dans le train. Le compartiment dans lequel nous étions était semblable à un sas... j'expliquais rapidement à Nathan en quoi cela consistait:
« Nous ne pouvons pas aller dans le reste du train sans valider notre ticket sur cette machine... venez, je vous prie. »
Je m'approchais de l'ordinateur et validais mon billet, laissant ensuite Nathan faire de même avec le sien. Un petit bruit de serrure indiquait que la porte était à présent débloquée. Je me dirigeais donc vers celle-ci, au dessus de laquelle un écran faisait défiler un texte que je lisais pour Nathan: « Ce train est a destination de la gare de Deling City. ». Je passais la porte et indiquait à mon ami que le compartiment à côté duquel nous passion était réservé, nous continuions donc notre chemin vers le troisième compartiment où il y avait des rangées de sièges recouverts de velours bleu. Je prenais place et vérifiant qu'il n'y avait aucune oreille indiscrète, car j'allais enfin donner quelques explications à Nathan:
« Le train ne devrait pas tarder, mais il ne partira pas avant l'heure prévue. Il ont en général du retard, mais ne sont jamais en avance pour partir. (me mettant un peu plus à l'aise; je prenais une grande inspiration avant de continuer: ) Peut-être que je ne le parais pas... mais comme je vous disais, beaucoup de personnes comptent sur moi à Deling City. Mon père et moi gérons la ville. Pour la petite histoire... Il y a un peu plus d'un an, une sorcière avait pris le pouvoir de Galbadia, mon continent, elle avait réussi à avoir le soutiens des habitants, tous l'adoraient... je pense qu'ils étaient tous envoutés. Je vous passe les détails, mais lorsque nous avons enfin réussi à reprendre le pouvoir, le pays était saccagé, sans repères... Mon père et moi avons fait notre possible pour le remettre sur pieds et lorsque les élections ont enfin eu lieux... »
Je continuais à raconter les évènements, regardant mon téléphone de temps à autre. Espérant qu'il sonne, espérant y voir le nom d'Irvine. Bien sur je n'avais pas eu beaucoup de nouvelles de lui depuis quelques temps... mais la situation demandait bien aux deux vieux amis que nous étions de nous réunir, au moins au téléphone pour le bien de notre peuple. Je pense que Martine (l'ancien directeur de la GGU et ami du Major Caraway) et le major sont en contact et ont déjà discuté du mouvement de la GGU. Je continuais à raconter les principaux évènements à Nathan, alors qu'une annonce se faisait: le train allait quitter la gare d'Horizon, nous serions à Deling City dans quelques petites heures à présent. Restant attentive aux questions de Nathan et essayant d'y répondre de mon mieux, le voyage passa assez rapidement.
Linoa dépense 200 gils pour son billet de train en direction de Deling City.
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée nocturne.    Mar 26 Nov - 19:01

→ Linoa passe au niveau 3 et dépense 200 gils dans un billet de train.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Arrivée nocturne.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée nocturne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» schéma nocturne
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent de Balamb :: Horizon-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives