Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Entre le continent d'Esthar et le continent galbadia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Entre le continent d'Esthar et le continent galbadia   Jeu 14 Nov - 9:23



VictoriqueNous n'avions soufflé mot quand Monsieur Lawrence s'écarta du groupe pour discuter avec un homme à l'allure étrange. Franchement, qui portait encore un imperméable en plein soleil de nos jours? Nous lui aurions bien pointé ce détail s'il n'avait pas semblé être dans une discussion à l'allure des plus sérieuses. D'un autre côté, quand est-ce que notre examinateur appointé n'était pas d'un sérieux presque irréel? Il était certes tentant d'aller mettre notre nez dans ses affaires, voire même de le questionner jusqu'à ce qu'il crache le morceau, mais franchement à quoi bon. Nous lui avions bien raconté que tout le monde avait droit à ses secrets, et l'attention qu'il porta à se mettre à l'écart montrait qu'il s'agissait de l'un d'eux. Peu importe, il y avait autre chose pour nous déranger, par exemple l'attitude déplorable des SeeDs chargés de les escorter quand aucun d'entre eux ne s'était proposer à nous aider à monter la passerelle qui menait au navire sensé nous mener à bon port. Jusqu'à maintenant, notre impression de la gente masculine de cette institution était fort déplorable. Trabia avait certes une toute autre attitude. Un endroit fort bruyant et agité, certes, mais où les gens avaient des manières au moins! Peut-être était-ce dû à leur entraînement qu'ils agissaient de la sorte, qui sait.

Nous détournâmes la tête d'une moue ennuyée quand ces derniers passèrent tout près. Nous avions chargé Pooki de transporter notre sac de voyage à bord, de sorte à avoir tout notre équilibre. Cette robe et ce manteau étaient certes très saillants, mais ils n'offraient pas la plus grande aisance de mouvement. La dernière chose que nous souhaitions, ce serait de tomber à l'eau, notre pas mesuré et un peu à tâtons devait bien le refléter. Une fois à bord, nous reprîmes nos possessions du familier avant de le gratifier d'une brève caresse sur la tête.

«Saleté de vent... Eh bien, nous voilà à bord. Autant se mettre à l'aise le temps du voyage si nous avons le luxe d'une escorte. Préférablement à l'abri des bourrasques. C'est toutefois rafraîchissant de constater qu'ils n'aient pas choisi un modèle trop militarisé pour une traversée de routine.
-Ouais enfin pas trop à vos aises quand même. C'est pas une croisière non plus.
-Cessez d'avoir le dos aussi raide, voulez-vous? Vous allez vieillir d'avance à ce rythme...»

Si ce SeeD pensait que nous ne l'avions pas vu lever les yeux aux ciel à cette remarque... Tant pis, il n'aurait pas volé un coup d'ombrelle, mais il ne valait franchement pas notre temps. Il y avait déjà la mer qui offrait son spectacle, même si nous aurions pu faire sans l'odeur salée et tout ces courants aériens. Nous en avions vu les profondeurs à bord du train par lequel nous étions arrivée, une vue imprenable il fallait avouer, et nous étions curieuse de constater ce que l'océan pouvait nous réserver. Au moins notre accoutrement offrait une protection plus qu'adéquate face à la fraîcheur de la mer, ce qui nous laissait nous approcher du bord pour regarder par-dessus le rail. Seul soucis, le rail lui-même était élevé, et il était difficile d'avoir une bonne vue sans se placer sur la pointe des pieds, et encore. Nous reculâmes avec court et sec raclement de gorge, ce n'était que s'exposer à une plaisanterie de mauvais goût de la part des autres à bien y repenser.

Au final les cabines à l'intérieur s'avéraient sans doute un meilleur choix. Les hublots se trouveraient à hauteur plus raisonnable, et puis le tout serait hors de portée du vent qui avait déjà commencé à tenter de malmener notre chevelure. À bien y penser, nous n'avions pu faire goûter la saveur des feuilles de Winhill à miss Bayuhi qui semblait s'être contentée jusqu'à présent de simples copies de cet alcool de riz qui venait vraisemblablement de sa terre natale si nous ne nous abusions. Une situation qui ne saurait tenir, un voyage sert pourtant à se dépayser un peu, même une recluse dans notre genre en savait autant!

«Miss Bayushi, monsieur Lawrence, pourquoi ne pas laisser ces messieurs vaquer à leurs tâches et trouver une cabine où nos paroles ne sauront les déranger. Nous disposons de quelques sachets de thé qui sauraient bien atténuer cette houle d'ailleurs.»


Dernière édition par Victorique De Bastille le Dim 17 Nov - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre le continent d'Esthar et le continent galbadia   Sam 16 Nov - 17:51

MadokaReprendre le bateau en si peu de temps n'était pas si excitant que ça pour Madoka ; découvrir un nouveau coin de Dol par contre... C'était définitivement bien plus intéressant. Madoka comptait bien ne pas poser ses valises avant d'avoir visité tout Héméra, aussi l'idée d'aller explorer et découvrir le continent de Galbadia, fut-ce en servant de bouclier humain pour Victorique, était une bonne idée.

William étant visiblement parti voir un pote, Victorique semblait fâchée que personne ne se dévoue pour porter ses bagages (quelle surprise) et s'était résolue à trimbaler tout elle-même à l'aide de sa chauve-souris. Certes, sa robe en jetait, mais elle n'était pas très pratique pour se déplacer ; il n'y avait qu'à voir sa gaucherie pour montrer sur le navire pour s'en rendre compte. A coté, Madoka était agile comme un chat, et ses bagages à elle étaient fixés à son torse. Un commentaire de Victorique plus tard et un regard avec zéro discrétion sur les nichons made in Wutai de la part des SeeD, le bateau levait l'ancre.

Une fois en mer, pas grand-chose à faire excepté admirer le panorama en attendant d'arriver sur le continent de Galbadia. Victorique avait tenté sans succès de regarder à son tour, soit pour éviter de choper le mal de mer, soit pour que personne ne voit qu'elle devait se mettre sur la pointe des pieds (voire faire une traction) pour regarder par-dessus le rail. Madoka et Willam n'avaient pas ce problème, bien évidemment.
Mais pas le temps d'admirer le panorama, Victorique avait une autre idée : aller s'abriter du vent (qui faisait des ravages dans la tignasse des deux blondes) et prendre le thé. Why not ?



- Bonne idée. Je n'ai pas eu le temps de voir ce que le thé de Dol valait en comparaison de celui de Wutaï.
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre le continent d'Esthar et le continent galbadia   Dim 17 Nov - 10:54

→ Madoka Bayushi passe au niveau 4 et gagne 50 gils
→ Victorique de Bastille passe au niveau 5 et gagne 50 gils
→ William Lawrence passe au niveau 3

Ps: Merci de changer le nom du sujet et mettre "entre Galbadia et Esthar" Wink. Car là on pourrait croire que vous repartez d'Esthar alors que c'est pas le cas xD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre le continent d'Esthar et le continent galbadia   Mar 26 Nov - 18:45

WilliamLe navire filait à un bon rythme, les nœuds marins se laissant parcourir sans accrocs sous le vent du grand large. Le ciel semblait quant à lui dégagé sur une bonne distance, n’annonçant pas d’intempéries sur le trajet, ce qui était une bonne nouvelle.

Il était prévu que le trajet dure une petite demi-heure, le bateau réquisitionné par le SeeD offrant une allure plus que convenable pour la distance parcourue, compensé cependant par un confort quelque peu restreint ; le véhicule ne disposait en tout et pour tout que d’un pont principal où se situait le poste de pilotage, et d’une cale aménagée à la va-vite, vaguement équipée par quelques étagères et un mobilier très sommaire. Il y avait certes quelques équipements permettant de préparer un repas sur le pouce, mais rien d’exceptionnel.

La proposition de Victorique surprit donc quelque peu les deux hommes en charge de l’escorte, qui se regardèrent quelques instants d’un air dubitatif.


« Je ne pense pas que nous disposions de l’équipement nécessaire à la préparation de ce genre de… commença un des deux mercenaires, avant de se faire interrompre par William.
-Laissez. Mademoiselle de Bastille est capable de se débrouiller par elle-même. Vous n’avez pas besoin de vous déranger. »

William reconnaissait qu’en insistant autant à laisser Victorique se débrouiller, il allait probablement la contrarier. Cependant, la situation actuelle imposait aux membres du SeeD ainsi qu’à William, en tant qu’examinateur, de conserver une certaine rigueur militaire : l’examen avait beau ne pas avoir débuté à proprement parler, les opérations avaient été lancées et il était temps de se conformer au protocole établi. Il avait gardé le silence sur la tenue qu’avait achetée la jeune femme pour remplacer l’uniforme de l’académie, mais il tenait quand même à ce qu’elle fasse preuve d’un minimum de sérieux.
Le jeune homme avait beau avoir quitté l’organisation depuis un certain temps, cela ne voulait pas dire pour autant qu’il n’était plus au courant des procédures à suivre. Il vint pourtant répondre à la question posée par la demoiselle :


« Je prendrais bien une tasse, si c’est ce que vous désirez. Descendez vous installer, je vous rejoins dans quelques instants. »

Lorsque les deux jeunes femmes furent descendues, William laissa échapper un léger soupir, tandis que l’un des deux SeeDs ne vienne commenter :
« Eh bien ! Drôle d’étudiante que voilà ! J’ai rarement vu des élèves amener autant de bagages le jour de leur évaluation. Vous pensez que tout va bien se passer ?
-Je n’ai pas la prétention de savoir ce qu’elle pense. Après tout, Trabia est un tout autre monde comparé à Balamb. Les élèves n’y sont pas formés pour devenir combattants, c’est là un détail important. Mais je ne doute pas qu’elle saura être apte à faire ce qu’il lui est demandé. Elle semble pleine de ressources, malgré les apparences. »

Le jeune homme vint s’appuyer un petit moment sur la rambarde de sécurité, observant les côtes galbadiennes d’un œil morne, comme si la simple idée de se rapprocher de son lieu de naissance s’avérait être un sort funeste.

« J’aurais besoin d’éclaircissements sur la situation d’Obel. Est-ce si grave pour que le directeur demande une enquête ?
-Pour être honnête, nous n’en savons pas grand-chose non plus. Les derniers rapports que nous avons reçus concernant la région faisaient état d’une agitation inhabituelle de la faune locale, et donc que les alentours semblaient inaccessibles à moins de vouloir déclencher des affrontements. Nous ignorons s’il s’agit réellement de l’influence d’une chimère ou si c’est autre chose qui est à l’origine de cette situation. Mais en attendant, nous avons délimité un périmètre de sécurité afin d’éviter tout incident fâcheux.
-Je vois… Et ces rumeurs ? D’où viennent-elles ?
-Les locaux ont cru assister à un phénomène semblable à l’invocation d’une G-Force, expliqua le plus jeune des deux. Timber et ses tabloïdes se sont empressés de s’emparer de l’affaire.
-Le contrôle des informations a échappé à la police, comme bien souvent dans les environs, soupira l'aîné en haussant les épaules.
-C’est un problème récurrent dans ce genre d’affaire. Plus encore à Timber, où les informations juteuses se vendent chaque jour auprès des journalistes.
-N’est-ce pas ?
-Je pense avoir saisi l’essentiel. Je vous remercie pour m’avoir accordé de votre temps.
-Ce n’est rien. Nous vous préviendrons lorsque nous serons arrivés à destination. Soyez libre de parcourir le navire durant votre attente.
-Entendu.

Le jeune homme jeta un dernier regard en direction du continent de Galbadia, avant de rejoindre la cale, surprenant les deux jeunes femmes en pleine dégustation.

#################################

Le groupe est à Timber.
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre le continent d'Esthar et le continent galbadia   Dim 1 Déc - 12:29

→ William Lawrence gagne 50 gils

Direction du groupe: Dol - Timber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entre le continent d'Esthar et le continent galbadia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre le continent d'Esthar et le continent galbadia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Continent of the Ninth
» The 7Th Continent
» The 7th Continent
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» Quelle est le panda le mieux approprié avec un feca?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Océans-