Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Quel voyage inutile!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Quel voyage inutile!   Lun 21 Oct - 23:10

LinoaDes reniflements me réveillaient. L'esprit encore dans le flou, j'ouvrais les yeux. « Angel...? » Je me redressais pour m'assoir. Angel était devant moi, elle couinait et me donnait de petits coups de truffe dans le genou. « Tout va bien! Rien de cassé. » Le flou se dissipait. Je me souvenais! Je m'étais faite bousculer et je m'étais endormie! Quelqu'un avait dû me lancer un Morphée! Par réflexe, je portais ma main à ma chaine... je sentais les deux anneaux... quel soulagement! Je regardais autour de moi, il n'y avait plus personne. Je n'avais aucune idée du temps pendant lequel j'avais été inconsciente. Mais une chose était sure, c'était pas mon jour de chance!

« Non! Non! Non! Tout ne va pas bien du tout! » Je me relevais vite et regardais à nouveau autour de moi. Personne! Angel  tirait sur mon gilet. « Qu'est ce qu'il y a? Tu as vu quelque chose? » Je la suivit quand elle se mit à courir en aboyant. « Eh! Doucement! » J'étais encore sonnée. Mais qu'est-ce qui à bien pu arriver!? Depuis quand les rues d'Esthar étaient redevenues dangereuses? En tout cas, je ne pensais pas avoir eu affaire à un monstre, mais plutôt a un bon vieux voleur!  Je courais pour tenter de rattraper Angel. Elle s'arrêtait. La lame de mon arme était par terre... oui, évidemment, cette personne ne devait pas savoir se servir d'un rotator, le mécanisme était sur mon bras... et juste à quelque pas, je retrouvais mon sac. Je me précipitais pour jeter un œil, il était ouvert, le voleur l'avait balancé comme un vulgaire bout de tissus. « Hé! Mais c'est un cadeau des Hiboux, ça! ». Non, je n'avais pas perdu cette habitude de parler toute seule.

J'entendais une voix à côté de moi, un homme et une femme passaient, avec leurs tuniques verte et beige. « Voilà, depuis que les étrangers entrent à Esthar comme bon leur semble, même les métro-tubes sont devenus dangereux! » La femme s'était arrêtée à deux pas de moi, avait parlé avec ses gestes lents, comme tout le monde ici, avant de reprendre sa marche lente. Je me reconcentrais sur mon sac: il ne restait quasiment rien. Juste mes papiers, des invitations... mon téléphone avait disparu lui aussi... sans parler de mes gils! Je regardais Angel, je posais mon front sur la paume de ma main. Je récupérais les affaires qu'il me restait et m'assaillais par terre, les mais croisées devant les genoux. Comment j'allais bien pouvoir rentrer!?

J'étais venue vérifier des informations et finalement, Laguna n'avait pas pu me recevoir, le docteur Geyzer que je devais rencontrer était allé cherché des informations de son côté... « Quel voyage inutile! » Je prenais une grande inspiration. « Allez! Je peux le faire! Je dois rentrer! » Je me levais et prenais la direction du palais présidentiel. Même si Laguna n'était pas là... je trouverai bien quelqu'un qui pourrait m'aider. Ou au pire... je devrais trouver quelque chose à faire pour gagner quelques gils pour pouvoir rentrer à Deling City. Je m'accroupissais devant Angel: « Tu aurais imaginé ça? La fille du major caraway, sans un gil en poche! C'est mieux qu'il n'en sache rien,  n'est-ce pas? » je prenais mon sac, j'avais remarqué que le voleur ne s'était pas intéressé aux friandises d'Angel. « Tiens, au moins toi, tu ne vas pas mourir de faim! »
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Mar 22 Oct - 11:31

hrp:
 

PNJ
Dol, un charmant petit continent qui était pour le moins bien étrange, mais tout aussi fascinant. Enfin du moins, ce n’était pas comme Héra qui respirait le vieux et le style moyenâgeux à plein nez. La technologie comme les machines étaient moins perfectionnées, voir même pas du tout. Alors que sur Dol, celle-ci semblait être un peu plus développée. Aussi, il ne fallait pas oublier qu’Esthar était aussi la ville futuriste de ce monde. Pas pour rien que c’était la capitale. Comme quoi les gens pouvaient avoir du goût et de la classe en plus d’un cerveau. Découvrant les lieux avec fascination, Nathan arpentait les rues de la ville, avec des étoiles dans les yeux. Pour al-bhed qu’il était, ce n’était qu’une chance inespérée de s’être écrasée non loin d’un tel trésor. Bon écrasé était un bien grand mot. Disons plutôt qu’il n’avait plus d’essence pour piloter son engin et qu’il avait été obligé d’atterrir d’urgence, ce qui était problématique pour continuer son ascension dans les autres mondes. Pourtant, ce n’était pas ça qui l’inquiétait pour le moment, non c’était plutôt le regard que lançait les habitants d’Esthar sur son passage. Un regard choqué presque interloquée. En même temps, il ne passait pas vraiment inaperçus avec sa peau noire comme l’ébène ou plutôt comme le chocolat et ses cheveux courts, rasés à certains endroits dans un rose pétant à vous arracher la rétine. Il était aussi très grand, portant un manteau rose bonbon avec de la fourrure un peu plus rose pâle. À c’est sûr, les habitants se demandaient si c’était une femme ou un homme avec sa façon de marcher et de s’habiller, mais ce n’était pas tout ou du moins ce n’était qu’une raison de plus. Il faut dire aussi que le rimelle sur ses yeux et son ombre à paupières blancs portait à confusion, puis le rouge à lèvre blanc mettait ses lèvres pulpeuses en avant, de quoi vous faire frémir d’horreur. Beaucoup se demandait si halloween approchait, malheureusement pour eux ce n’était pas le cas. Non ce n’était juste que le style vestimentaire de notre cher Nathan, un style qu’il portait fièrement sans se poser de question. De toute façon, il avait l’habitude des regards interrogateur, ce n’était pas comme s’il avait essuyé des remarques sur son monde maintes fois. Maintenant il avait appris à vive avec, ne retenant même pas les paroles qui le traitaient sans retenus de drag queen.

Posant une main sur ses hanches pour se donner une démarche un peu plus féminine. Regardant l’endroit avec intérêt, il était plutôt difficile de se repérer dans cette ville. Il y avait des plates-formes volantes qui se ressemblaient de toute part et des espèces de tube bizarre avec des sortes de transporteurs qui faisaient disparaître les gens en quelques secondes. Y a pas, c’était la ville rêvée pour les fanas de technologie. Au moins, les personnes vivantes ici n’avaient pas l’air de se faire traiter d’hérétique. Ce qui n’était pas plus mal, car il fallait bien l’avouer, les Yevonnistes étaient des vraies plaies concernant leur religion et leur soit disons bonne œuvre. Malheureusement c’était devenu bien pire depuis la fusion des mondes. Souriant doucement avant de pénétrer à l’intérieur d’un tube, Nathan adopta cette fois une démarche un peu plus décontracté, plantant ses mains remplies de bagues dans les grandes poches de son manteau voyant. Il y avait quand même pas mal de monde dans cet endroit qui était pas mal éclairé, d’ailleurs, il fut assez étonné de voir une femme accroupis devant un chien tout en lui parlant. Chien ou chienne ? Impossible de le savoir en tout cas, Nathan adorait les animaux, c’était donc pour lui l’occasion de s’approcher tout en essayant de se faire un premier contact dans cette ville inconnue.

« Quel adorable petit animal. Il ou elle à l’air d’avoir une maîtresse plutôt attentionnée ! Comment s’appelle votre trésor jeune fille ? »

N’ayez pas peur, Nathan n’était pas méchant, même si le ton de sa voix pouvait en étonner plus d’un. Disons qu’il parlait toujours avec bien aisance avec un ton un peu moins grave que la normal. Puis ses gestes n’avaient rien de masculin, mais ça je pense qu’on l’avait compris à force. S’abaissant un peu pour être niveau des deux êtres tout en faisant attention au cas où le chien n’apprécierait pas sa présence, l’homme regarda pendant un long moment la jeune femme, remarquant qu’elle était plutôt fort jolie. De quoi l’inspirer à nouveau sur la beauté féminine qu’il recherche désespérément. Enfin, si on l’écoutait, Nathan espérait toujours trouver la beauté d’une fleur délicate. Lui-même se considérait comme une femme, alors bon, sa recherche n’était pas étonnante. Souriant doucement comme pour mettre en confiance cette jeune inconnue, al bhed posa doucement sa main pliée sur sa joue, regardant un instant le collier avec les deux alliances, avant de plonger ses yeux rosés dans les yeux de la jeune adolescente.

« Nathan pour vous servir mademoiselle. J’ai cru entendre que vous avez quelques soucis ? Moi-même j’en ai et je dois vous avouer que je serais honoré si vous pouviez m’aider à mon tour. »

Echange de bon procédé non ? Sauf si la demoiselle faisait comme les autres, qu’elle prenait peur devant l’accoutrement ridicule de Nathan. Bon après tout, il n’avait pas la tête d’un voleur et encore moins d’un agresseur, donc bon peut-être qu’au fond, la demoiselle ira au-delà des apparences.


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Mar 22 Oct - 14:15

LinoaAlors qu'Angel croquait sa friandise, j'ébouriffais les poils bruns de sa tête, faisant bouger ses oreilles qui retombaient sur les cotés avec un petit « paf, paf ». Je ressentais la présence d'une personne au pas légers derrière moi. Sur mes gardes, je tournais la tête. Un homme, euh... oui! Un homme s'approchait de moi, son grand manteau rose volant autour de lui, rose, comme ses cheveux d'ailleurs. En voyant sa peau, elle pensa à Kiros, qu'est-ce qu'il..? Mais après avoir vu son visage de plus près, j'avais vite compris que ce n'était pas lui. Même ses yeux étaient roses. Je le regardais encore une fois et je pensais... quel homme étrange! Une chose est sure... il n'est pas d'ici. Il me parlait, c'était rare qu'un estharien nous parle de lui même. Malgré le temps qui s'était écoulé, ils ne voyaient toujours pas les étrangers d'un très bon œil. Ce que j'avais entendu plus tôt me l'avait confirmé. Il n'avait pas l'air bien méchant. Je lui répondais donc.
« Elle s'appelle Angel. Ahah! Merci, mais c'est plutôt elle qui s'occupe bien de moi! »
En effet, peut être que j'aurai eu beaucoup plus de problèmes avec ce voleur si elle n'était pas arrivée. L'homme s'était baissé pour être à notre niveau. Il portait le regard à mon collier, comme toujours, je ne pouvais pas m'empêcher d'attraper les anneaux. Il me regardait à présent avec insistance, je me relevais pour lui parler.
« Vous non plus, vous n'avez pas l'air d'être de cette ville. Je me trompe?! »
L'homme se présentait. Il s'appelait Nathan. Quel beau nom. Oui, en effet j'avais quelques soucis... Et Nathan me demandait de l'aide? Je n'avais pas encore de plan. Je n'avais donc rien de mieux à faire pour le moment. De toute façon, je n'avais plus rien à voler... je n'avais donc rien à perdre. Et puis, il était hors de question d'appeler le Major à l'aide!
« Ah! Vous avez dû m'entendre parler toute seule... En effet, je me suis fait détrousser! Je n'ai même plus de quoi manger alors que j'allais acheter mon billet de train pour rentrer chez moi! Et vous, quels genre de problème avez-vous? En quoi puis-je vous aider?»
Angel se laissait approcher par Nathan, le pauvre ne devait pas être en mesure de recevoir l'aide des gens d'ici, vu son apparence en plus d'être étranger. Oui! Peut-être qu'on pourrait trouver un moyen de s'entraider... car je ne savais pas du tout par quoi commencer de mon côté. Mais lui, semblait savoir ce dont il avait besoin, vu qu'il me demandait de l'aide. Je lui souriais, attendant sa réponse.
« On devrait sortir de ce métro-tube si on ne veut pas se faire écraser par une plate forme! J'ai déjà eu mon lot d'imprévus pour la journée! »
Je commençais à marcher vers la sortie, n'étant pas de la ville, il ne devait pas connaître le fonctionnement des métro-tubes... On arrivait sur un croisement des métro-tubes, celui qui était à l'entrée de la ville. Devant nous s'étendait Esthar, la ville et ses bâtiments aux couleurs acidulées.  Heureusement, les métro-tubes étaient gratuits...
« Par là, on peut aller au palais présidentiel. A droite, vers le centre commercial et à gauche vers l’aérodrome d'Esthar. La direction d'où je viens. Ah! Je ne vous ai pas dit mon prénom, je m'appelle Linoa. »
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Mer 23 Oct - 14:31

PNJ Ce petit trésor était donc une petite chienne et qui plus est, portait le doux nom d’Angel ? Un nom si magnifique, que Nathan n’avait pu s’empêcher de fermer les yeux en appréciant la sonorité. C’était si beau, si mélodieux et surtout si féminin, bon c’était le nom d’un animal, mais comment ne pas résister ? Il aurait bien voulu tendre la main pour caresser le doux pelage du berger allemand, mais il préféra s’abstenir, par respect pour sa maîtresse, mais aussi pour l’animal. Se faire toucher par un étranger n’était pas apprécié de tous, surtout si la bête avait subi un élevage quelconque.

« Les animaux sont d’une intelligence innée. Surtout les chiens. Leur fidélité et sans limite. Il n’est donc pas étonnant de voir que l’affection qu’elle vous porte soit le reflet du vôtre. En tout cas, si je puis me permettre, vous avez l’air de l’avoir bien éduquée et c’est une bonne chose. »

Il aurait pu aller plus loin dans son jugement, mais l’al-bhed préféra s’abstenir. Pourquoi ? Tout d’abord, même si c’était des mots gentils sur un ton rassurant, c’était un inconnu et peut-être qu’elle n’apprécierait pas d’entendre ses mots, même si ils étaient pleins d’attention. De plus, il pouvait aussi gêner cette pauvre jeune fille désemparée, alors autant limiter les dégâts et ne pas en faire trop. Après tout, certaines femmes pouvaient se montrer délicate, lui-même l’était, c’est pour ça qu’il préférait y aller doucement, se concentrant plutôt sur ses propres paroles et sur la réponse de la jeune adolescente. Elle avait donc devinée qu’il n’était pas d’ici ? En même temps, ce n’était pas difficile, avec son accoutrement, difficile de croire qu’il était d’Estharien. À moins qu’il soit unique en son genre, mais même avec une telle particularité, il se serait surement fait rejeter comme une vieille chaussette. Vu comment se comportait les gens de cette zone, il était bien loin de les égaler que ça soit au niveau caractériel comme dans sa façon de se comporté. Souriant doucement, tout en levant son regard rosé dans une moue presque amusée, l’homme à la peau ébène porta son index près de sa bouche avant de répondre à cette étrangère dont il ne connaissait pas encore le nom.

« Je dois dire que vous êtes perspicace. Vous ne vous trompez pas, je suis bien étranger à cette ville. À ce monde même. Je viens d’un autre continent qui s’appelle Spira. Peut-être en avez-vous entendus parler ? »

Depuis la fusion des mondes, les autres continents avaient appris le nom de chacun. Les représentants s’étaient même rencontrés pour mettre au point quelques formalités qui n’étaient pas connues des civils de chaque monde. Bon quelques informations avaient bien filtrés, mais encore faut-il être expert dans ce domaine. Enfin bref, ce n’était pas le sujet et Nathan n’avait pas envie de s’embrouiller l’esprit, surtout que la demoiselle répondait à ses questions. Il serait mal venu de ne pas l’écouter. Ça serait même incorrect. Ecartant ses jambes pour se donner une meilleure aisance, l’al-bhed écouta donc silencieux cette femme à la beauté parfaite, avant d’ouvrir la bouche d’un air assez choqué.

« Un homme à osé s’attaquer à vous ? Quel goujat ! Comment on peut s’en prendre à une demoiselle, si vous me le permettez, aussi magnifique que vous ? Il y a vraiment des malfrats mal intentionnés ! Si jamais on le retrouve je vous promets de vous aider à lui donner une bonne correction ! Il le mérite bien. »

En espérant aussi qu’il avait un joli petit fessier, ce n’est pas parce qu’on a promis d’aider une demoiselle, qu’on ne va pas profiter de ce que dame nature nous offre. Puis de toute façon, il se rincerait juste l’œil, rien de plus. Quoique…Si ce fessier était vraiment ferme…Secouant machinalement la tête, Nathan posa doucement la paume de sa main sur sa joue pour calmer ses ardeurs. Bon au moins, la jeunette aux cheveux noirs était prête à lui porter l’aide dont il avait besoin, ce qui lui fit battre de joie son petit cœur de femme. Posant une main sur son organe vital avec un air attendri, Nathan regarda la jeune femme avec presque des larmes de joies, mais il préféra se retenir, reprenant un peu contenance et d’allure.

« Comme je vous l’ai mentionné, je ne suis pas d’ici. En fait j’ai dû me poser d’urgence avec mon vaisseau non loin d’ici. Bon j’ai marché un peu, mais ça ce n’est qu’un détail futile. En fait, je suis à la recherche d’essence pour alimenter ma machine. Depuis tout à l’heure, je ne vois pas l’once d’un seul magasin expert en là chose. Est-ce qu’il est possible que cette ville n’en vende pas ? »

Après tout, vu la technologie qui régnait ici, il ne serait pas étonnant de constater qu’ils utilisaient une tout autre énergie et au vu de l’apparence de la jeune fille, il devait se douter qu’il ne parlait pas trop dans un langage connue. Prenant un air contrarié, Nathan se demandait s’il n’aurait pas mieux fait de visiter un peu plus la ville. Il y avait encore des coins qu’il n’avait pas visités, mais peut-être que la belle demoiselle pouvait l’aider à s’y retrouver ? Remarquant que la petite chienne s’était approchée de lui, l’al-bhed s’était mis à sourire doucement, fin du moins, ce qu’on aurait pu prendre pour un sourire, car je doute qu’une bouche en cul de poule en rassure plus d’un. Sa main glissa doucement contre la tête du berger allemand qu’il caressa affectueusement. Soudain, l’adolescente commença à se relever, indiquant qu’il ne valait mieux pas rester plus longtemps ici, au risque de se faire écraser par une des nombreuses plates-formes de ce monde. Affichant un air à nouveau choqué, Nathan se releva vite avant de suivre la jeune femme. Il était hors de question d’imaginer son corps si parfait dans une bouillie indescriptible. Même ses parents ne risquaient pas de le reconnaître si jamais son corps en charpie revenait sur Spira. Agitant sa main devant son visage comme pour éliminer de sa mémoire cette imagination trop débordante, l’al-bhed remarqua qu’il était bien plus grand que la demoiselle qui se trouvait à ses côtés. Il devait bien mesurer dans les un mètre soixante dix-neuf au moins. Voir un peu plus. Son long manteau rose criard s’envolait au fur et à mesure de ses pas, lui offrant une grâce qui était pour certains, dur à concevoir. Pendant que le duo marchait tranquillement le long des métro-tubes, Nathan regardait les environs avec intérêt et fascination. Il n’y avait pas de ça à Spira et si jamais ils osaient en mettre, les Yevonnistes allaient sûrement accourir très vite pour mettre en place la destruction d’une si belle invention. Comme quoi, les gens fermés d’esprit étaient des plaies en puissance, heureusement d’un monde à l’autre les mentalités changeaient. Soudain à force de marcher, la ville d’Esthar s’étendait sous les yeux de Nathan qui n’en croyait pas vraiment ses yeux. Il n’avait jamais vu pareil merveille. Pourtant, bien qu’il fût sous le choc d’une si belle construction, il écouta attentivement, la demoiselle du nom de Linoa. Bien, maintenant il avait fait la connaissance de son nom qui était tout aussi magnifique que celui de son chien. Fermant à nouveau les yeux avant de les rouvrir avec la sensibilité d’une femme, le jeune homme se tourna vers la demoiselle, avec presque des étoiles dans les yeux.

« Votre nom…Il est si…Magnifique. Vous avez de la chance de posséder un nom à la grandeur de votre beauté. Vos parents ont dû beaucoup y réfléchir avant de vous doter d’un nom peu commun. Ça sonne comme la grâce d’un ange. Peut-être que vous en êtes un au fond. »

Non, il ne cherchait pas à charmer la jeune adolescente. Il cherchait juste à mettre en valeur cette harmonie que lui offrait cette douce consonance. Au fond, il avait bien fait d’atterrir dans cette ville, au moins il avait fait la connaissance d’une magnifique demoiselle que ça soit par sa beauté que par son prénom. M’enfin bref assez de flatterie pour aujourd’hui. Il avait bien dit qu’il arrêterait de gêner la belle Linoa. Portant maintenant son attention sur les directions à venir. Il y avait donc un centre commercial ? Voilà ce qui pouvait l’aider dans sa recherche. Posant maintenant son index sur ses lèvres Nathan, plongea doucement ses yeux rosés dans les yeux bruns de Linoa. Peut-être qu’il pouvait continuer à s’aventurer à deux dans cette immense capitale.

« Sans abuser de votre gentillesse, serait-il possible de continuer à m’aventurer dans ce monde en votre compagnie ? Je ne sais pas vraiment comment fonctionne cette ville et j’espère que votre monde accepter ma monnaie comme sur Héra. J’ai un peu de mal aussi à lire l’écriture de votre alphabet, aussi, je ne serais pas mécontent d’avoir une traductrice telle que vous. Bien sûr si je ne vous fais pas perdre un temps précieux.»

Car il y avait rien de plus malpoli que de monopoliser une femme qui n’avait pas le temps. Aussi, Nathan préféra demander si la demoiselle voulait toujours l’accompagner plutôt que de la forcer. Après tout, il n’avait pas envie de se comporter comme un goujat et entre femme, elles pouvaient se comprendre. Enfin entre femme et mi-femme bien sûr. S’avançant doucement tout en attendant la réponse de Linoa, l’al-bhed continua de regarder les environs, avant de se retourner tout en posant une de ses mains sur ses hanches.

« Hum, sans être indiscret…Vous êtes d’ici où vous venez d’une autre ville ? Votre accoutrement laisse à penser que vous êtes une petite voyageuse vous aussi. Est-ce que vous recherchiez quelqu’un ? » Il marqua une pause avant de reporter son attention sur les alliances de la jeune femme, est-ce que c’était cette personne là qu’elle cherchait ? « L’amour de votre vie peut-être ? Au vu de vos deux alliances, je suppose que quelqu’un habite dans votre cœur ! Une femme dégage bien plus de beauté lorsqu’elle est amoureuse. »

Oui il s’avançait un peu trop, surtout qu’il ne connaissait pas vraiment la jeune femme. Si ça se trouve, c’était les alliances de ses parents qui étaient décédés, ou des bagues qu’elle avait volés. Pourtant, Nathan était sur de son coup. Il suffisait voir la protection et le soin qu’elle portait à ses deux bijoux. Comme quoi, y a des signes qui ne trompent pas.


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Mer 23 Oct - 19:49

LinoaJe me retrouvais face à un personnage tout à fait singulier! C'était très rare de rencontrer une personne comme Nathan, surtout dans cette ville. Tant par son apparence que par ce qui semblait être son caractère: il paraissait tout apprécier. Bon de toute façon, je n'avais pas vraiment peur de lui, accompagnée par Angel et armée... j'étais assez détendue. J'avais surement déjà vu pire!

« Merci. C'est non sans mal! Pas tout le monde a su apprécier Angel à sa juste valeur quand je l'ai adoptée... »

Nathan venait donc de Spira... j'en avais entendu parler. Je me perdais dans mes pensées un moment. Il me semblait même que leur représentant était antipathique. Cela faisait partie des nouvelles responsabilités de Squall... gérer les problèmes entre les mondes. Ils lui en mettaient toujours plus sur les épaules! Ce qui le rendait toujours plus occupé et m'ennuyait beaucoup! Je répondais à Nathan qui attendait:

« Oui, même si je n'ai jamais eu l'occasion d'y aller. »

Je ne pouvais pas retenir un petit rire en entendant la réaction de Nathan! Il n'arrêtait pas de me complimenter, s'en était presque au niveau de la flatterie!

« ahaha! Excusez-moi, je ne peux pas m'en empêcher... mais « magnifique » vous dites?! Vous exagérez surement! (je reprenais un peu de contenance) Je ne sais pas si c'était un homme ou une femme. Mais heureusement qu'Angel est arrivée. Je ne pense pas qu'on puisse retrouver cette personne, maintenant. Comment on la reconnaitrait? »

Je faisais des efforts pour ne pas rire à nouveau. Mais Nathan faisait des moues absolument hilarantes. Pour ne pas rire, je relançais la conversation. Et étais calmée lorsque Nathan me raconta enfin ce qui lui était arrivé. Déjà il possédait un vaisseau! ... c'était mieux que moi, qui n'avais plus rien. Je me demandais finalement ce qu'était devenu l'Hydre ces derniers temps... à ajouter sur ma liste de question à poser à Squall dès que je pourrai le contacter! De toute façon, il ne m'aurait servi à rien, ce vaisseau... car tout ce que j'aurai réussi à faire, c'est de m'écraser! Je faisais une grimace en y pensant, avant de rire à nouveau.

« Pardon, Nathan. Je ne riais pas à cause de votre histoire, mais je pensais à, euh... au vaisseau... d'une personne... qui m'est chère. De l'essence? Si, bien sur qu'il y en a! Vous n'avez peut-être pas vu le centre commercial. La ville s'étant sur des kilomètres et des kilomètres... c'est normal. »

Tout en commençant à marcher, je me disais que finalement ce n'était pas si grave, j'étais en terrain connu. Je connaissais du monde ici, je connaissais presque les rues d'Esthar sur le bout des doigts, bon d'accord, les plus grandes, celles qu'il y avait autour du palais présidentiel, du laboratoire du docteur Geyzer et de l'aérodrome. Sans oublier notre prochaine destination, le centre commercial. J'avais encore droit à une farandole de compliments de la part de mon nouvel ami. Je riais, cette fois en me tenant le ventre tellement il y était allé fort!

« Oh! Je pensais la même chose de votre nom, Nathan! Moi? Un ange?! Non! … plutôt une terrrrriiiible sorcière! »

J'avais prononcé ces mots de façon naturelle et légère... mais en pensant à mon passé et à Ultimecia qui était revenue... je ne pouvais pas m'empêcher de ressentir une angoisse au fond de moi. Mon sourire s'était affaissé et je savais que mon regard avait suivit et s'était assombri, malgré moi. Même si je savais que les sorcières telles qu'on les connaissait n'existaient plus.
Nathan me regardait et m'adressait à nouveau la parole. Je n'avais pas fais très attention jusqu'à maintenant, mais c'est vrai que Nathan avait un accent étrange... Il voulait que je l'accompagne?

« Ah, c'est vrai que vous devez avoir du mal à tout comprendre... mais vous parlez très bien! Pourtant... je croyais qu'on parlait tous la même langue... quelle langue parle-t-on sur Spira? Votre alphabet est différent? Mais bien sur, je veux bien vous accompagner... pour le moment. »

Peut être que lui aussi pourrait m'aider après tout. Je l'écoutais, il me posait des questions un peu plus personnelles. Une « petite voyageuse »? ahah...

« C'est vrai que j'ai beaucoup voyagé ces derniers temps, et finalement notre monde était plus petit qu'on pensait... Je voyageais encore plus lorsque mes amis n'étaient pas dispersés aux quatre coins de Dol... on est passé par des moments difficiles, mais au moins on était tous ensemble. Ça me manque. »

Bien plus personnelles! Il devait faire attention, car moi aussi je me posais des questions sur lui. Je n'allais pas me gêner pour les lui poser dans ce cas! Pourtant, je devais trouver un moyen de répondre sans trop en dire.

« J'étais venue rendre visite a quelqu'un, mais il n'était pas là. Il avait une urgence. Vous voulez parler de ça? (je prenais la bague de Squall toujours accrochée à mon collier entre mon pouce te mon index) ahah! Vous n'imaginez même pas tous les combats que j'ai du mener pour l'avoir! Mais ça valait la peine! »

Je voyais presque mon expression à parler de lui... comme un soleil intérieur qui vous illumine. Peut-être que c'était de ça dont parlait Nathan.

« C'est un dur à cuire! »

Je me retournais d'un coup et me mettais à marcher, les mains croisées derrière le dos, en appuyant chaque pas... je marchais vers le plateforme qui venait de se présenter au carrefour des métro-tubes. je tournais la tête vers Nathan et lui lançais avec un sourire:

« Ah, au fait, Nathan, vous pouvez me tutoyer. Et, l'essence... c'est par là! »

Je m'assaillais sur la plate forme ronde. Il y avait quatre places. J'invitais Nathan à s'y installer, je choisissais d'aller vers le centre commercial. La plateforme entrait dans le tube rouge qui allait vers le sud, avec un sifflement sourd et familier, enfin pour moi. Elle s'arrêtait brièvement à l'arrêt métropolitube... Je regardais Nathan et lui signifiais non de la tête. Je lui parlais des bâtiments que je connaissais, le palais présidentiel se voyait de presque partout dans la ville. Grand immeuble majestueux, composé de plusieurs parties suspendues, ressemblait à une énorme ruche... Il dépassait de loin tous les autres immeubles. Je quittais des yeux cette vue dont j'avais pris l'habitude et je revenais à Nathan, ses yeux rose n'intriguaient, c'était bien la première fois que j'en voyais!


« C'est bien rare de voir des yeux roses! Je ne peux pas me venter d'en avoir vu souvent! Mais je me demande autre chose... Est ce que les gens s'habillent comme ça sur Spira? Je crois que le représentant de votre monde lui... s'habille assez.. uhm... différemment! Mais il ne m'inspire pas vraiment confiance. »

Le métro-tube ne tardait pas à arriver au dessus du centre commercial. Je choisissais de l’arrêter. Et il nous posait à terre.

« Voilà, c'est ici. »

Je l'invitais à me suivre, il y avait un monde fou! Surement à cause des soldes qu'il y avait en ce moment. On passait devant la librairie, je jetais un œil à la vitrine, je voyais un de mes magazines préférés 'l'ami des bêtes'... je n'avais pas ce numéro, il venait à peine de sortir, puis détournais le regard pensant à mes poches vides! Ah voila! Cloud's shop, il devrait y avoir de l'essence! 

« Cloud's Shop... il devrait y avoir ce dont on a besoin. On utilise aussi des gils sur Spira? »
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Jeu 24 Oct - 19:20

PNJ Au fil des discussions avec la jeune femme, Nathan avait appris quelques informations supplémentaires sur la jeune femme. Visiblement elle n’avait jamais été sur Spira, ce qui était dommage, car malgré les tensions qui régnaient là-bas, c’était un charmant petit continent qui avait beaucoup à offrir au niveau culturel et surtout au niveau de son histoire. Pendant qu’il parlait à la demoiselle, Nathan appris aussi que celle-ci s’était fait détrousser par un horrible bandit. Aussitôt, sa réaction se fit brusque, il était choqué, voir outré de constater qu’un tel comportement était possible envers une femme aussi jolie. Criant presque au scandale, il eut la chance de voir un petit sourire illuminer le visage de cette belle demoiselle, ce qui le fit sourire à son tour. Au moins, elle semblait plus décontractée et elle avait raison sur un point, si elle ne savait plus à quoi ressemblait son agresseur, elle ne risquait pas de le retrouver aussitôt, ce qui amena l’al-bhed à faire une moue presque boudeuse. Bon, pas de petit fessier à mater on dirait, enfin, pas de méchant à réprimander plutôt. Heureusement que la petite Linoa ne pouvait pas lire dans son esprit, sinon il y avait de quoi rougir de honte. Tout en reprenant ses esprits, Nathan expliqua à la demoiselle aux cheveux noirs, sa présence ici et le fait qu’il avait besoin d’essence pour alimenter son vaisseau qui s’était rapidement échouée non loin d’ici. Tout en parlant, il remarqua que la jeune femme riait joyeusement, ce qui lui fit tirer un air assez surpris. Il avait dit quelques choses de drôle malgré lui s’en sans rendre compte ? Perplexe, il écouta donc l’excuse de la jeune adolescence, plutôt rassurer que ça ne soit pas sa situation qui la faisait rire. Ainsi elle connaissait quelqu’un qui avait aussi un vaisseau ? Comme quoi, Nathan l’avait jugée un peu vite, puisqu’elle savait même ou se trouvait le fruit de sa recherche. Indiquant qu’il était temps de reprendre la route s’ils ne voulaient pas se faire écraser, l’homme à la peau ébène suivait la demoiselle tout en continuant de discuter. C’est ainsi qu’il put connaître le nom de celle-ci. Linoa. Devant un nom aussi magnifique, Nathan n’avait pu s’empêcher de chanter des louanges, se montrant presque un peu trop charmeur. D’ailleurs la demoiselle en profita pour rire à nouveau, avouant qu’elle trouvait que le prénom de Nathan était tout aussi beau. Pourtant, la suite intrigua un peu notre Al-bhed. Elle ? Une terrible sorcière ? Pourquoi se montrait-elle si négatif ? Posant son index plié sur son menton, le jeune homme semblait attristé. Il ne connaissait en rien l’histoire de ce monde et ne se doutait pas que la magie était loin d’être normal ici. Enfin du moins, c’était le cas avant. Maintenant avec la fusion des mondes, Les habitants de Dol avaient dû se faire une raison et devenir pour ainsi dire, tous des partisans de la magie.

« Ciel, pourquoi vous montrez-vous aussi négatif ? Je doute que vous ayez un point commun avec ses êtres à la laideur presque inimaginable. Vous avez une imagination débordante jeune fille. »

Le pire, s’était surtout le ton qu’elle avait utilisé pour dire cela. Comme si c’était…normal. C’est sûr, ce n’était certainement pas la modestie qui l’étouffait et Nathan comptait bien faire reprendre confiance à cette jeune fille. Chaque être avait le droit de crier au monde ses qualités et sa beauté, alors il ne fallait surtout pas se gêner, surtout avec le jeune homme. Ne faisant pas attention à l’expression de Linoa qui avait changé du tout au tout, Nathan en profita pour demander à la demoiselle si elle pouvait l’accompagner dans ce nouveau quartier qui lui était inconnu. Il faut dire, il était dur pour lui de comprendre les écritures de ce monde, toutefois, il ne voulait pas faire perdre un temps précieux à cette jeune femme qui semblait d’ailleurs étonnée par sa demande. D’ailleurs, elle semblait quelques peu curieuse, demandant des renseignements sur la langue, mais aussi sur l’alphabet de Spira. Dans un rire non moqueur, mais plutôt amusé, Nathan regarda la jeune femme, avant de poser son index à côté de ses lèvres tout en se penchant vers la jeune femme. Autant lui expliquer de A à Z.

« Je n’ai aucun mal à vous comprendre, comme je n’ai eu aucun mal à comprendre les habitants d’Héra. Disons que pour moi, vous avez un accent assez surprenant, mais je pense que vous devez ressentir la même chose à mon égard. Sur Spira c’est un peu plus compliqué. Nous avons trois langues. Celle avec laquelle je vous parle, la langue des al-bhed et la langue des ronsos. » Décidant d’aller doucement pour ne pas perdre en cours de route la jeune femme Nathan, lui laissa le temps d’assimiler avant de reprendre tranquillement. « Les ronsos, c’est un peuple d’hybride je dirais. Il ressemble à des lions bleus avec une corne au milieu de la tête, emblème de leur force. Ils ont la même langue que celle avec laquelle je vous parle, mais on beaucoup moins de classe et de charme ! Il parle d’eux à la troisième personne ce qui est quand même déplorable. » C’était une petite explication rapide sur les ronsos, maintenant il fallait expliquer celle des al-bhed. « Concernant mon clan, les Al-bhed donc, nous parlons un langage qui n’est connu que de nous. Si vous ne faites pas partie de ce clan, vous ne comprendrez jamais nos paroles. Si vous voulez je peux vous dire quelques mots en Al-bhed si vous êtes avide de découvrir ma vraie langue. »

Bien sûr, ce n’était qu’une proposition amicale, rien de plus, n’ayez pas l’esprit mal placé. Il est vrai que Nathan avant fait un long topo sur ce qui était un bout de l’histoire de Spira. Ce n’était pas de sa faute, après tout, il y avait tellement à dire là-dessus, que une demi-journée ne serait sans doute pas suffisant. Enfin bref, maintenant que le sujet du langage était clos, autant parler de l’alphabet maintenant.

« Au niveau de l’alphabet, le vôtre est très différent du mien. Pour preuve, je ne comprends pas un traître mot de ce qui est écrit sur ce panneau. Pas étonnant que je me perde, surtout que pour ne pas aider, cette ville est monstrueusement grande. »

Affichant une expression un peu blasée en plus de prendre sa main pour un éventail, Nathan, ouvra subitement un œil, de façon à voir la réaction de Linoa. D’ailleurs, il n’avait pus s’empêcher de lui poser d’autres questions, concernant cette fois son statut et sa chaine qui comportait deux bagues qui avaient l’air assez précieuses pour la jeune adolescente. Au début, elle parla tranquillement de son petit parcours sans trop en dévoiler. Elle était en voyage avec des amis avant que chacun ne se disperse dans ce monde. C’était triste, mais malheureusement tout le monde devait vivre sa petite vie un jour et ça, Nathan ne pouvait que le savoir. Approchant son index de ses lèvres comme pour se les caresser, Linoa continua son récit en indiquant qu’elle était venue voir quelqu’un pour une urgence, mais visiblement, il n’était pas là. N’est-ce pas problématique ? Est-ce que l’urgence était grave ? Apparemment non, mais c’était quand même curieux cette histoire. Maintenant, il était question de la réponse sur ses deux bagues et le jeune Al-bhed ne pu retenir un sourire presque attendri en entendant la jeune femme parler de cet homme. Rien qu’à la voir, il n’était pas difficile de voir qu’elle tenait à lui. C’était tellement émouvant que Nathan aurait pu faire couler une petite larme de ses yeux, mais il préféra s’abstenir pour ne pas mettre mal à l’aise la jeune femme. Ah l’amour…Comme quoi ça donne des ailes, mais aussi une certaine tristesse, surtout quand on ne peut pas voir cette personne tant désirée. Soudain, le sujet changea complètement, Linoa, indiqua que l’homme aux couleurs criardes pouvait le tutoyer, tout en lui indiquant la direction du liquide tant convoité. Suivant de ce pas la jeune femme tout en regardant autour de lui, Nathan embarqua à nouveau sur une de ses plates-formes dont il ne pouvait s’empêcher d’être admiratif. Sur le chemin, il écoutait la jeune femme, tout en croisant les jambes avec élégance. Il avait donc un petit aperçu de la ville à l’oral. Tout en s’imaginant de tête les bâtiments, la plate-forme s’arrêta à une station qui était pour le moins étrange et sans magasin. En levant le doigt, Nathan allait demander à la jeune demoiselle si c’était ici, mais celle-ci avait rapidement pris les devant indiquant d’un geste négatif que ce n’était pas l’endroit convoité. Continuant à écouter la jeune femme d’un air assez concentré, le jeune homme s’étonna qu’elle s’intéresse soudainement à lui. Posant pour le moins des questions inattendues. Rigolant tout en plaçant sa main devant sa bouche pour ne pas s’esclaffer d’avantage. Peut-être était-elle tout simplement tête en l’air ?

« Excusez-moi miss Linoa. Je ne me moque pas de vous loin de là. Vous avez raison, j’ai des yeux pour le moins troublant, comme quoi dame nature m’a bien gâtée, mais vous serez surtout surprise par les yeux de mon clan. Généralement à la naissance, les Al-bhed possède des sortes de spirale à l’intérieur de la pupille. Ce qui les différencier des autres. Dans mon cas, je ne suis pas née Al-bhed. Je le suis devenu. » S’arrêtant avant de reprendre son sérieux, Nathan se redressa un peu, avant de prendre un air ennuyé pour répondre aux autres questions. « Non, personne ne s’habille avec autant de classe à Spira. Je suis bien le seul hélas ! Quoique, c’est ce qui me rend unique et original. Au moins je n’ai pas à m’en plaindre. » Soudain en entendant Linoa parler du seigneur Asran, son regard se fronça soudainement. Bon pas trop pour éviter les rides, mais c’était un sujet qu’il ne s’attendait pas à aborder. « Ah…Vous parlez surement du seigneur Asran. Il porte la tenue sacré des Yevonnistes il me semble. Vous savez, je partage votre ressenti sur lui. Je n’aime guère cet homme.  Dame Yuna était la mieux placée pour prendre sa place. Dommage que le peuple se soit retournée contre elle. »

Ses mots devaient être bien difficile à comprendre pour l’originaire de Dol et Nathan en avait conscience, mais au fond, il n’avait pas trop l’envie d’en parler. Cet homme ne lui attirait que le mépris et il n’avait pas envie de montrer cette facette devant la jeune fille. Ce n’était tout simplement pas beau à voir. Heureusement pour lui, la plate-forme arriva à destination et c’est Linoa qui arrêta celle-ci tout en indiquant à Nathan que c’était l’endroit pour faire sa fameuse trouvaille. Celui-ci pouvait d’ailleurs remarquer, qu’il y avait une multitude de magasins parfois chic, parfois étrange et le fait de ne pas savoir lire la langue ne l’aidait pas dans son ressentis. Il y avait d’ailleurs beaucoup de monde, ce qui l’obligeait à faire attention à ses affaires tout en surveillant la jeune femme d’un air protecteur. Elle s’était déjà fait agresser une fois, une deuxième fois n’était pas nécessaire. Soudain, la demoiselle s’arrêta devant une vitrine, semblant remarquer un magazine qui semblait lui satisfaire, mais elle n’avait pas l’air d’avoir l’argent. Nathan regarda la scène d’un air curieux, plaçant tout naturellement son index sur son menton. Il n’était pas difficile de savoir quel livre la tentait et c’est dans un sourire discret que le jeune homme continua de suivre Linoa, regardant le magasin que lui indiquait la jeune femme avant de lui répondre.

« Oui, sur Spira on utilise des Gils aussi, ce qui m’a aussi étonné c’est que Héra utilise la même monnaie aussi. Au moins, c’est moins compliqué pour voyager et pas besoin de se mettre dans des situations dégradantes pour avoir ne serait-ce qu’une poignet de gils. Voulez-vous m’accompagner où vous préférez attendre dehors ?»

Bon de toute façon, même si il aurait eu à le faire, il n’aurait surement rien gagnée à cause de sa tenue, mais ça, pas besoin de le préciser. Préférant demander à Linoa si celle-ci préférait attendre dehors ou non. Nathan attendit tranquillement avant d’attendre sa réponse, entrant donc dans le magasin suivi ou non par la demoiselle. À l’intérieur l’odeur des machines et de l’essence sauta à la gorge de Nathan qui ne put s’empêcher d’humer l’air de la boutique. Ah, l’odeur du cambouis, de l’huile de vidange et des machines. Un vrai paradis pour Al-bhed qu’il était. S’approchant de l’accueil, le jeune homme à la peau ébène regarda rapidement derrière le comptoir ou un homme semblait se battre avec une machine, s’éclairant doucement la voix, Nathan fit remarquer sa présence, ce qui fit grogner le vendeur qui s’indigna quand il vit la tête de son client.

« Bon dieu ? C’est quoi ça ? »
« Ça ? Vous parlez de moi ? »
« …Euh oui…Euh non…Enfin…Vous voulez quoi ? »
« Mon cher monsieur, je désirais avoir de l’essence. J’en ai besoin pour mon vaisseau qui traîne non loin d’ici. »
«T’as de quoi payer l’énergumène ? »
« Bien sûr ! Et s’il vous plait, ne soyez pas aussi familier avec moi. Je risque de ne plus me contenir après ! »

Un frisson d’horreur venait de parcourir le jeune vendeur qui préféra surveiller Nathan du coin de l’œil pendant un instant. Devant tant de méfiance, le jeune Al-bhed ne put s’empêcher de sourire. En même temps, il l’avait bien mérité et c’est en donnant l’argent pour son bidon d’essence qu’il fit un clin d’œil au vendeur, le laissant sur une note de terreur avant de sortir dehors, regrettant presque l’odeur de la boutique.

« Oh Linoa, si vous me le permettez, je voudrais que vous m’attendiez ici ! Je n’en ai pas pour longtemps. »

Se dirigeant rapidement vers la librairie que la jeune femme avait regardée y a quelques instants. Nathan y resta quelques longues minutes avant de ressortir assez fier de la boutique, tendant une enveloppe ou un magazine se trouvait à l’intérieur. Inutile de deviner qu’il s’agissait là de l’ami des bêtes.

« C’est un peu un cadeau pour m’avoir aidé. Je vous remercie. D’ailleurs, est-ce que vous voulez retenter de voir votre ami ? Vu que vous m’aviez dit tout à l’heure que c’était urgent, il faudrait peut-être mieux réessayer non ? Si vous voulez c’est avec plaisir que je vous accompagne. »

Oui, malgré le fait que la jeune femme lui avait dit qu’il pouvait la tutoyer, il préféra rester ainsi, juste le temps de mieux connaître la demoiselle. Il trouvait ça plus respectueux et plus humble. Attendant sa réponse pour les prochaines minutes à suivre, Nathan s’adossa tranquillement contre le mur de derrière lui, admirant le bidon d’essence qui avait l’air d’être de bonne qualité. Au moins, il n’avait pas l’air de s’être fait arnaquer. Surement que le vendeur ne voulait pas le revoir dans sa boutique. Ça c’était bien possible.


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Ven 25 Oct - 10:10

LinoaBien sur, Nathan n'imaginait pas que je puisse avoir été le pantin d'Ultimecia. Cette sorcière qui avait pris possession de mon corps... cette sorcière que j'avais du combattre. À un moment j'avais voulu disparaître avec elle. Mais il était venu me chercher... et tous m'avaient soutenue!

« Je... négative? Non! (je secouais ma main, ouverte devant mon visage). Vous ne connaissez pas beaucoup l'histoire de notre monde, n'est-ce pas? »


Et j'en étais assez contente. Je préférais qu'on ne sache pas que j'avais été une sorcière... et encore moins que j'avais causé tant de problèmes. Je pensais à Adel... j'en avais des frissons d'horreur. Mais le moment n'était pas venu de penser à ces choses. Le présent était plus intéressant! Nathan m'expliquait qu'il y avait trois langues... Al-bed? Ronsos? Je haussais la tête de temps à autres. Ahhhh!!! Des...


« Ronsos, uh? Nous aussi avons un peuple comme celui dont vous parlez... les Moumbas! Sauf qu'ils sont rouge, n'ont pas de corne... mais ils parlent aussi notre langue. Elle est juste un peu "déformu". (je le laissais m'en expliquer plus sur la langue de son peuple. Les « al-bed », si je comprenais bien.) Vous êtes donc un al-bed? Oui, bien sur que j'aimerai entendre votre langue, Nathan. »



Me préparant donc à cette éventualité, j'ouvrais les oreilles et me préparais à écouter. Je n'avais pas eu l'occasion d'entendre beaucoup de langue étrangère. Toutes étaient des dérivés de notre propre langue et... je pouvais en comprendre le sens. Il suffisait de parler 3 heures avec le docteur Geyzer pour ne plus vraiment faire attention aux accents de mes interlocuteurs. Pour l'avoir vu pas plus tard que ce matin, avant d'avoir été agressée... Mais si Nathan me faisait une démonstration de sa langue... il fallait maintenant qu'il me dise ce que ça signifiait.

« En effet, je n'ai rien compris. Que m'avez vous dit? »


Il me parlait de l'alphabet maintenant. Le pauvre, c'est vrai qu'Esthar était une ville vraiment grande.

« N'hésitez pas à me demander si vous voulez un renseignement. »

On devrait se sentir comme un enfant qui ne sait pas lire. Quelle impression désagréable... je comprenait l'air désolé qu'il avait pris, subitement. Comme il avait commencé à me poser des questions sur moi... Je lui répondais. Plus je lui parlais... plus mes amis me manquaient... Je me souvenais de ce moment à l'hôtel de Balamb... quand Raijin et Fujin étaient partis de la BGU... cela m'avait tellement attristée... mais je craignais aussi que ça m'arrive à moi, d'être séparée de Squall... de Selphie, de Zell... même de ce séducteur d'Irvine! Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire à cette pensée. Je rêvais que d'une chose... voyager à nouveau avec eux... mais surtout avec Squall!


Alors que je des questions à Nathan sur lui même... je remarquais son air ennuyé. Je ne pensais pas faire mal, je ne connaissais rien sur lui et son peuple... alors leur manière se s'habiller! Mais pourtant il avait bien l'air ennuyé. Je me contentais d'acquiescer avec un sourire quand il parlait de son originalité! Je l'imaginais rencontrant le Major... et sa réaction.

« Ici aussi les gens son adeptes des uniformes. Regardez les habitants de cette ville! Ils portent tous de longues tuniques beige avec une bande bleue ou verte... rien d'original! »

Je terminais mes propos avec un petit non de la tête. Nathan me parlait de choses que je ne comprenais pas bien... je n'avais jamais entendu parler de Yevonnistes ou même d'une certaine Dame Yuna...? est-ce que c'était leur reine, quelque chose comme ça? Mais voyant que la conversation déplaisait de manière flagrante à Nathan, je préférais me taire. Nous étions presque arrivés de toute façon. Et il n'était plus utile de parler de cela maintenant. On pouvais laisser cette conversation derrière nous.


Nous étions maintenant arrivés devant le boutique qui vendait l'essence... je lui avais répondu que j'entrais avec lui. Je suivais donc Nathan à l'intérieur, mais mon regard se porta sur une télévision à droite du comptoir. J'essayais de comprendre ce qui s'y passait, ils passaient en boucle des images de la prison de désert... je craignais que l'on parle de moi également. Alors je m'en détournais. Tout en restant attentive au cas où ils parleraient de Squall ou de Laguna. Si seulement ce dernier été ici... j'en aurai surement su plus, je devais contacter Squall... mais on m'avait volé mes affaires avant que je ne puisse le faire!
J'entendais la conversation de Nathan et du vendeur... elle semblait assez corsée. Le vendeur venait de traiter Nathan d'énergumène! J'avançais d'un pas décidé vers le comptoir. Et lançais au vendeur:


« C'est quoi votre problème? Est-ce que c'est une façon de traiter un client!? »

A la sortie, Nathan paressait encore tout à fait calme. Quel sang froid il avait! Je disais presque pour moi même « Quelle grossièreté! ». Nathan se dirigeait vers la librairie. Je l'attendais comme il m'avais demandé, accroupie devant Angel qui m'avait attendue dehors. Je me demandais il en avait pour combien de temps. Nathan revenait et je me relevais pour lui faire face, il me tendait alors une enveloppe... mais qu'est-ce que... je mettais mes deux mains devant mon visage d'étonnement!

« Qu'est-ce que... un cadeau, pour moi?! Mais je n'ai pratiquement rien fait. »


J'ouvrais l'enveloppe et voyait le dernier numéro de l'ami des bêtes... Un superbe bébé husky faisait la couverture! Mes yeux s'illuminaient! Et je ne pouvais pas m'empêcher de sautiller. Quelle belle surprise!

« Mon ami? ah... il ne rentrera pas de sitôt! D'ailleurs, j'aurais du me douter qu'il ne serait pas là. En fait, vu que je n'ai plus assez de gils pour prendre mon billet de train ou pour louer un vaisseau et que mon « ami » comme vous dites n'est pas là.. je pensais chercher du travail, je ne sais pas trop quoi faire... je sais que la ville cherche souvent des chasseurs pour protéger la ville des monstres. Le centre ville, où nous nous trouvons est très bien gardé. Mais un peu plus loin, des monstres rodent fréquemment. Vous savez, on peut d'une part se faire payer, mais aussi récupérer ce que les monstres laissent et le vendre. Je vous aurais bien dit de m'accompagner...mais je crains que ca ne soit une perte de temps pour vous. Vous ne semblez pas avoir besoin de monnaie. »


Je réfléchissais quelques secondes... la main sur la joue. Ah! Je sais... pourquoi pas tenter ça!


« Ou alors! Je ne voudrais pas être indiscrète... vous ne m'avez pas dit si vous aviez un objectif particulier à accomplir sur ce continent. Peut-être que vous avez besoin d'une traductrice, d'une aide quelconque? Peut-être que je peux vous offrir mes services dans ce domaine contre un petit voyage dans votre vaisseau? Qu'en pensez-vous? »


Attendant la réponse de Nathan, je jetais à nouveau un œil sur le magazine. Souriant devant ce chiot blanc et noir si mignon! J'ouvrais une page... Angel... on va pouvoir apprendre de nouvelles choses!
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Ven 25 Oct - 22:15

PNJ De retour sur les sujets précédents, il était question d’une petite discussion sur les sorcières. Enfin discussion, c’était vite dit, Nathan se demandait juste pourquoi la demoiselle était aussi négative en ce traitant presque de femme infâme et ignoble. Au fond, Linoa avait pas tort. Dans le passé elle était bien devenue une sorcière, mais pas comme on l’entendait. Aussi Nathan avait du mal à saisir les propos de la jeune femme, qui avait du mal à s’expliquer là-dessus. Hochant doucement comme pour indiquer qu’il était ignare à l’histoire de ce monde, le jeune al-bhed préféra ne pas insister plus sur ce sujet. Indiquant qu’ils avaient encore le temps avant que la jeune femme ne lui parle du fonctionnement de ce monde. Après tout, s’ils faisaient un bout de chemin ensemble ce n’était pas la peine de se presser de plus ça semblait arranger la demoiselle. De retour sur des questions concernant la langue et l’écriture des différents mondes, Nathan expliqua rapidement à Linoa, les différentes langues qui régnaient sur spire, ainsi que les espèces. C’est avec un sourire presque amusé, qu’il laissa la jeune adolescente parler à son tour, se demandant à quoi pouvait ressembler ses fameux moobas. Rouge sans corne, d’accord, mais est-ce qu’ils avaient la même carrure qu’un ronsos ? Préférant laisser la question en suspend, le jeune homme à la peau ébène continua de sourire d’amusement, s’éclaircissant doucement la gorge, avant d’entrouvrir ses lèvres blanches. Puisque Linoa désirait écouter la langue du jeune Al-bhed, il n’allait pas se gêner pour répondre à sa requête.

« L'acd iha myhkia dnàc pamma, syec à my vuec lusbmexiáa. Z’ye sec payiluib t'yhháa à my bnydexian ad à my lusbnahtna.»

Admirant le minois de la belle demoiselle, Nathan ne put s’empêcher d’exprimer un rire à la fois franc et amusé. Pour une première fois, Linoa ne semblait pas être choquée, au contraire. C’était comme si elle avait l’habitude d’entendre des langues étrangères, bien qu’il faille avouer que la langue des Al-bhed était bien plus dur à comprendre. À la question de la jeune femme qui voulait découvrir ce que jeune homme lui avait, celui-ci ne se gêna pas pour poser une main sur sa hanche se pencha vers la jeune femme tout en tendant son index à côté de son visage. Au moins, elle était curieuse ce qui n’était pas plus mal, ça faisait toujours plaisir à voir.

« C'est une langue très belle, mais à la fois compliquée. J’ai mis beaucoup d'année à la pratiquer et à la comprendre. Voilà la traduction chère demoiselle. »

Affichant un air assez fier, qui le rendait un peu ridicule, Nathan continua de discuter, mais cette fois, expliquant qu’il avait du mal à lire l’alphabet de ce monde. Heureusement, la jeune Linoa était une jeune femme adorable qui était prête à servir d’interprète auprès de l’al-bhed, ce qui l’avait ému au plus profond de lui. Quelle chance d’être tombé sur une personne aussi serviable, au moins, ça évitait à Nathan de devoir se battre auprès des gens pour avoir ne serais-ce qu’un petit renseignement. Il faut dire les habitants de cette ville n’avaient pas l’air très ouvert et pendant que les différentes discussions faisaient passer le temps, la jeune demoiselle expliqua rapidement que les codes vestimentaires de ce monde était aussi très ternes. Du moins, beaucoup portait l’uniforme ce qui était d’un ennuie presque indescriptible. La suite de la conversation commençait à prendre une tournure qui ne plaisait pas vraiment à Nathan. Du moins, il n’avait pas trop l’envie pour le moment de parler du seigneur Asran, ni de parler des Yevonnistes. Pour le moment, il préférait se concentrer sur une tâche plus importante qui était de trouver de l’essence pour son vaisseau. Pour le reste, c’était comme l’histoire de Dol. Ça sera pour plus tard. Découvrant avec joie la galerie commerciale, l’homme à la peau ébène suivait Linoa tout en regardant autour de lui. Beaucoup de boutique lui semblait un peu bizarre, mais peut-être aussi que le fait de ne pas comprendre les panneaux ne l’aidait pas dans son ressentis. Arrivant enfin à la boutique tant convoité, Nathan fut subjugué par l’odeur que celle-ci dégageait, profitant pour encrasser ses poumons avant de s’approcher du comptoir ou un vendeur peu aimable se présenta, semblant être choquée par  l’accoutrement de l’Al-bhed. Celui-ci ne faisait d’ailleurs pas attention à ses remarques, préférant agir calmement avec des phrases sous-entendues, plutôt que de se disputer avec son revendeur. D’ailleurs en voyant Linoa réagir, Nathan ne se gêna pas pour poser ses deux mains sur ses joues, tout en plaçant ses lèvres en avant dans un « oh » admiratif. Non il ne se moquait, il trouvait juste que la demoiselle avait beaucoup de cran, ce qui était rare de nos jours. Le vendeur ne semblait pas apprécier d’ailleurs son comportement, mais pour calmer le jeu, l’homme aux couleurs criardes leva doucement son index pour le placer devant la jeune femme, lui indiquant qu’il s’occupait de la situation. Situation qu’il avait bien en main, car il avait à présent son bidon d’essence entre les mains. Comme quoi, la colère ne servait à rien dans ce genre de situation. Puis de toute façon, Nathan n’aimait pas en venir aux mains. Cela abîmait le visage et ça ne servait strictement à rien. Pour lui, il valait mieux faire l’amour que faire la guerre. À ça, on peut dire que Nathan avait une notion un peu « bisounours » du monde, mais il savait aussi se montrer héroïque quand il le fallait. Indiquant à Linoa qu’il avait une autre course à faire, l’Al-bhed ne s’était pas gêné pour rentrée dans la librairie que la jeune femme avait remarquée, ressortant un peu plus tard de celle-ci pour offrir le magazine « l’ami des bêtes » à Linoa. Elle le méritait bien, après tout, elle lui avait été d’une grande aide en plus d’une compagnie agréable.

« Détrompez-vous ma chère ! Sans vous, je ne serais jamais arrivé à cette boutique et je n’aurais jamais trouvé mon dû. C’est donc avec plaisir que je vous offre ceci de bon cœur. J’ai crus comprendre que c'était important pour éduquer votre animaux et lui apprendre quelques techniques forte utiles. En plus de vous en faire profiter, cela en fait profiter à votre adorable trésor. N’est-ce pas chère Angel ? »

Regardant un petit moment le berger allemand dans les yeux, Nathan afficha un sourire sincère avant de s’amuser de la réaction de sa maîtresse. Au moins, elle semblait être contente de son cadeau, ce qui était assez réconfortant. Profitant de l’occasion pour aborder quelques questions, l’al-bhed demanda à la demoiselle si elle voulait retenter de voir son ami. Après tout, elle avait bien indiqué que c’était urgent, peut-être qu’il était revenu à présent ? Ecoutant les paroles de la jeune femme avec attention, Nathan posa doucement son index sur son menton, prenant un air assez sérieux ce qui pouvait paraître étonnant sur le coup. Elle cherchait donc à se faire de l’argent ? La pauvre ça ne devait pas être facile, surtout quand on se fait détrousser par un malfrat sans scrupule. Elle avait même décidée de s’attaquer à des monstres pour se faire de l’argent ? En voilà une idée. Nathan ne doutait pas de ses capacités de combat surtout avec son arme qui trônait sur son bras, mais faire ça seule…Ce n’était pas trop dangereux ? Au pire, ça ne le gênait pas de l’accompagner. Après tout, la demoiselle lui avait bien apporté son aide, il pouvait bien faire pareil. Puis ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas combattu des monstres, autant reprendre la main. C’était moins malsain que s’attaquer à des hommes, bien que même contre des monstres Nathan n’aimait pas trop cela. Ouvrant doucement ses lèvres pour répondre à la demoiselle, l’homme à la peau ébène se retrouva totalement coupé dans son élan. La demoiselle semblait avoir une autre idée ce qui fit sourire aussitôt Nathan. Lui servir de traductrice en échange d’un voyage ? Oui pourquoi pas ? Après tout comme il l’avait dit bien avant, il pouvait bien lui offrir ça et en plus il avait assez de place pour deux personnes. Se tournant doucement vers la jeune femme avant de se pencher en avant vers elle, Nathan la regarda longuement dans les yeux, avant de lui répondre le plus sincèrement du monde.

« J’en pense que vous êtes vraiment intelligente. Moi-même je n’avais pas pensé à cette éventualité voyez-vous. C’est d’accord, j’accepte de vous emmener dans mon carrosse telle une princesse. Pour tout vous dire, je ne fais que voyager dans les différents mondes qui nous entourent. Je prends quelques informations concernant les différentes technologies et je les envoie à mon clan. Ne vous inquiétez pas, c’est juste pour s’inspirer pour de prochaine création. Nous les Al-bhed on aime beaucoup la technologie vous savez. »

Dans un clin d’œil presque charmeur tout en mettant ses lèvres blanches en avant. Nathan fit signe à la demoiselle de le suivre pour partir en direction de la sortie de la ville. Enfin…De là ou il était, il ne risquait pas de s’y retrouver. S’arrêtant tout en ce grattant avec gêne l’arrière de son crâne, Nathan leva doucement son index devant ses lèvres montrant un air quelques peu embarrassé

« Suis-je bête ! Je vous fais signe de me suivre, mais…Je ne sais pas du tout ou aller. Puis-je faire encore appelle à vos services gente demoiselle ? Je vois à quoi ressemble l’entrée de la ville, mais pour le reste, je risque de ne pas me repérer. »

Riant nerveusement, l’Al-bhed posa doucement le bout de ses doigts contre ses lèvres, pour mieux cacher son expression. Heureusement que lui et Linoa ne s’était pas séparée après ça. Il aurait été bien embêté pour la suite des événements. Si ça se trouve, il aurait à jamais erré dans la ville d’Esthar. Ce qui n’aurait pas été très glorieux.


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Lun 28 Oct - 9:19

LinoaJ'étais heureuse de voir des gens qui ne me connaissaient pas, qui n'avaient pas la moindre idée sur mon passé de sorcière. Ce qui était le cas de beaucoup à Esthar, ils avaient dû émettre des avis de recherche avant qu'on ne sache que je rentrais à Esthar à bord du vaiseau Hydre avec Squall. Edea elle aussi était passée par là. Elle seule pouvait me comprendre au sujet d'Ultimecia. Je ne tenais pas à en parler à Nathan pour le moment. Il me parlait des langues et des peuples de son monde... ah, de son continent, Spira! Je l'écoutais tout en imaginant ce à quoi ils pouvaient ressembler, pensant aux moombas quand il me parlait de ronsos. Comme je lui avais demandé, pleine d'une curiosité, il me disait quelques mots dans sa langue. C'était une langue qui semblait en effet compliquée, sa prononciation n'avait pas du tout de point commun avec la notre d'après ce que j'entendais. Il me traduisit ce qu'il avait dit, car je n'avais bien entendu rien compris. Il parlait juste de sa langue. Apparemment il fallait beaucoup de temps pour l'apprendre. Je me demandais si finalement il fallait apprendre d'autres langues pour pouvoir voyager dans tout Héméra. Oh! Il y aurait toujours une personne qui pourrait servir de traducteur! Non?

Nathan avait besoin d'un interprète? Quelle chance, je n'avais rien d'urgent à faire pour le moment! Mais surtout, comment ne pas aider un étranger, qui se retrouvait sans indications dans une ville aussi grande? Et puis, Nathan était si poli, il était rare de rencontrer des personnes telles que lui. D'ailleurs, j'étais un peu déconcertée par le fait qu'il continuait à me vouvoyer. Même si ce n'était pas gênant. Au moins il avait une attitude très amicale. Ce qui n'était pas le cas du vendeur dans le magasin où on allait chercher de l'essence. Je n'avais pas imaginé une seconde qu'il puisse être aussi grossier. Il avait traité Nathan comme un malpropre, l'ayant même traité d'énergumène! Ce qui m'avait décrochée de la télévision et des informations qui y passaient. Je devais dire deux mots à ce vendeur sans scrupules! Il y a des choses à ne pas faire! Traiter un client qu'on voit pour la première fois comme il l'avait fait en faisaient partie. Je ne voulais pas me battre, mais il fallait bien qu'il comprenne qu'il y avait des limites à la familiarité. Finalement, les boutiques où il n'y avait que des ordinateurs à utiliser étaient peut être une meilleure solution. En ressortant, j'avais eu l'immense surprise d'un numéro de « l'ami des bêtes » que j'avais vu un peu plus tôt... et que j'avais préféré oublier, n'ayant pas un gil en poche.

« Merci, Nathan, j'en prendrai grand soin. »


Angel avait suivi la scène du regard, elle aussi. Elle observait toujours mes nouvelles connaissances avec intérêt. Sans doute avait elle surveillé que se ne soit rien de dangereux. Voyant ma mine agréablement surprise, elle avait balancé la queue et comme Nathan s'adressait à elle, elle lui adressa un petit cri aigu de contentement.



« Je crois que ça doit vouloir dire merci! ... Si nous avons à nouveau besoin d'acheter quelque chose à Esthar, nous feront nos achats directement grâce à un ordinateur. Je n'y suis pas très habituée. En général je préfère le contact humain, mais c'est peut-être mieux comme ça. Après tout ils ne sont pas assez habitué à recevoir des étrangers. »


Nathan m'avait posé à nouveau des questions sur mon propre séjour à Esthar, revoir mon ami? Laguna n'était pas là et le docteur Geyser ne reviendrait pas de sitôt, je l'avais vu le matin et il s'était envolé l'après midi... alors que je devais le revoir. Comme ça pouvait durer des jours, je n'allais pas rester à l'attendre. Non! Mais je devais trouver de l'argent, et vite. Je ne voulais demander l'aide de personne à Balamb, et encore moins à Deling city... plutôt affronter des monstres, que je connaissais très bien d'ailleurs pour les avoir combattus souvent. Il s'agissait en général de Xylopodes, d'Eiffels, de draconus ou de simples Elmideas... après la larme sélénite, il y avait eu bien pire... mais je n'en avais plus croisé. Laguna avait peut être ouvert une grande chasse aux monstres dans la ville.

Les mains sur mes hanches et en me penchant moi aussi vers l'avant, la tête relevée pour le regarder dans les yeux:

« Attention Nathan! Vous pourriez finir par me donner la grosse tête avec vos compliments! (j'affichais un sourire franc et espiègle, sous entendant par là que ce qui allait suivre n'était absolument pas un jugement négatif:) Vous êtes un genre d'aventurier/espion alors? Dans ce cas, votre panne vous a conduit au bon endroit! (je continuais, avec un ton léger:) Vous savez, Esthar est la ville la plus technologique de ce continent. Mais comme vous voyez... (je m'approchais encore et baissais le volume de ma voix pour continuer:) ses habitants ne sont pas très ouverts aux autres, et durant des années et des années, ils ont gardés les secrets de leur technologie pour eux seuls. Est-ce que vous avez eu les informations que vous vouliez ici? »


Je suivais Nathan qui me faisait signe de le suivre, je n'avais aucune idée de l'endroit où il comptait aller. Il s'arrêtât toutefois, ayant tout à coup un air gêné. Finalement peut être qu'il ne savait pas lui même où il devait aller?! Vu qu'on s'était rencontrés près du laboratoire et qu'on avait pris le métro-tube.


« Il y a un problème? (C'était bien ce que j'avais pensé. Je souriais, avant de répondre à un Nathan qui semblait un peu désorienté: ) Oui. C'est par là! On peut y aller à pieds, c'est à deux pas d'ici. »

En effet, le centre commercial était très proche de l'entrée du centre-ville. On pouvait sortir de ce quartier de la ville par un élévateur. J'avançais vers celui-ci, mais m'arrêtais à mon tour brusquement et me tournais vers Nathan, une précision me semblait importante:


« Ah, Nathan, vous avez de quoi vous battre? Peut-être que vous avez eu la chance de ne pas avoir d'attaques de monstres en arrivant en ville, mais dès qu'on prendra l'élévateur pour sortir du centre ville, les monstres peuvent surgir à n'importe quel moment. Votre vaisseau... est-ce qu'il est loin de l'entrée de la ville? »


Tout en attendant sa réponse, je me préparais moi même à l'éventualité d'une rencontre avec des monstres. Je me demandais aussi quel genre d'arme Nathan pouvait bien utiliser. Bien que je le voyais plus facilement utiliser la magie que quoi que se soit d'autre... Mais soudainement j'avais ressenti un doute... et s'il ne se battait simplement pas? Il était si délicat, il semblait être pacifiste. C'était admirable, mais les monstres ne réfléchissaient pas à ça quand ils surgissaient de nulle part pour vous attaquer! Alors on avait aucune autre solution, on devait se battre.

Comme Nathan m'avait demandé de le guider, je prenais les devants. Entrant dans le couloir plus sombre de l'élévateur, je voyais un écran avec une publicité sur les tout nouveaux voyages dans l'espace qu'organisaient Lunar Base, des séjours y étaient maintenant organisés pour des vacances « loin du tumulte d'Héméra ». J'étais moi aussi allée dans l'espace. À cette époque, je n'avais aucune idée de comment j'avais bien pu arriver là... et j'avais pensé qu'il fallait y retourner un jour. En prenant l'élévateur je me souvenais de cette incroyable sensation de légèreté... quand Squall avait enlevé la pesanteur dans l'Hydre. Je me demandais si sur Spira on voyageait aussi dans l'espace. Si ce n'était pas le cas, peut être que ça intéresserait Nathan, le féru de technologie, je m'adressais donc de nouveau à lui:


« Vous êtes déjà allé dans l'espace? »
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Sam 2 Nov - 15:20

hrp:
 

PNJ
La petite Angel se montrait tout aussi agréable que sa maîtresse, celle-ci avait d’ailleurs traduit son petit cri par un merci, ce qui amusa grandement le jeune homme à la peau ébène. Comme quoi, Linoa n’était pas qu’une simple interprète banale, car elle savait aussi parler le langage des animaux et ça c’était un sacré atout. Cette pensée étira grandement les lèvres blanches de Nathan qui ne put s’empêcher de positionner son index sur celle-ci, comme pour calmer son hilarité intérieure. Autant ne pas mettre la mademoiselle mal à l’aise à cause de pensée quelques peu puérile. L’al-bhed se calma donc, écoutant la suite de la discussion avec grand intérêt. La belle brunette commença à évoquer le fait d’utiliser les ordinateurs pour faire ses achats, ce qui étonna grandement Nathan. Les ordinateurs pouvaient servir pour ce genre de choses ? C’était stupéfiant, voir même intéressant. Chez lui, les ordinateurs ne servaient pas vraiment à ça. Comme quoi les mondes pouvaient se montrer bien plus développés que ça. Combien de temps avait-il mit pour arriver à ce genre d’exploit ? Est-ce que c’était vraiment au point ? Ecoutant la jeune femme avec intérêt, le jeune homme extravagant préféra laisser les questions qu’il se posait en suspens pour le moment. Au moins, il savait une chose, cette technologie pouvait éviter des déplacements inutiles comme le fait de se retrouver en face d’un vendeur peu aimable qui juge sur les apparences. Au fond, Nathan savait de quoi la jeune femme parlait, mais il préféra ne rien ajouter, préférant faire comme si cette histoire ne s’était jamais déroulée. De toute façon, il n’était pas rancunier. Après avoir eu confirmation que la jeune femme ne voulait pas retenter de voir son ami, le jeune al-bhed laissa encore une fois la jeune femme s’exprimer, avant de lui répondre avec un naturel presque étonnant.

« Je ne pense pas que vous pourriez attraper la grosse tête aussi facilement, mais je tâcherais de faire attention. » Un clin d’œil illumina son visage, lui donnant un air presque joueur. Quelle chance il avait d’être tombé sur une jeune femme aussi pétillante que Linoa. C’était un vrai plaisir d’être en sa compagnie. « On peut dire ça comme ça. Je ne suis pas vraiment un espion, puisque normalement ce genre d’individu se cache pour ce type de manœuvre. Disons que je m’intéresse aux autres mondes et aux merveilles qui s’y trouve. » Il aurait pu citer la belle brunette, mais il préféra s’abstenir. Il devait arrêter là les compliments. Voyant d’ailleurs que celle-ci s’était rapprochée de lui, Nathan se baissa tout naturellement, écoutant avec un sourire sur ses lèvres les médisances de la demoiselle. Bon c’était un bien grand mot, mais quand on voyait les gens d’ici, on ne pouvait que lui donner raison. « J’ai constaté cela en effet, quel dommage de ne pas partager une si belle avancée technologique. Sur mon monde, mon clan se bat pour se faire accepter avec ses inventions. Comme quoi, les mentalités diffèrent grandement. »

Ça le changeait totalement de son monde, mais de toute façon, il n’était pas à même de critiquer les principes de celui-ci. Après tout, s’il avait vécu ici, il aurait surement eu cette même mentalité égoïste qui c’est ? Bref, en tout cas pour le moment ce n’était pas le cas et il était temps de retourner au vaisseau tant convoité maintenant. Il fallait le nourrir en carburant et emmener la demoiselle pour un fabuleux tour en vaisseau al-bhed. S’il aurait été intéressée par les femmes, il aurait pu s’en vanter, comme faisait certains de ses amis, mais il était bien trop polie pour se permettre une telle familiarité, de plus, il était une femme lui aussi. Bon au plus profond de son être, mais il ne se cachait pas de l’avouer. Faisant signe à Linoa de le suivre, Nathan commença à marcher dans les rues, jusqu’à se souvenir qu’il n’arrivait pas à se repérer dans cette ville immense. Pour dire, il ne savait même plus comment revenir vers l’entrée principale et au préalable sur ses pas. Quelque peu gêné, il avoua à la brunette ne pas être capable de connaître le chemin, ce qui fit sourire la jeune femme qui lança un magnifique sourire, prenant rapidement les devants pour montrer la voie à poursuivre. Heureusement que cette Linoa était là, Car l’al-bhed aurait surement passée des jours et des nuits dans cette ville à la recherche de la sortie. Suivant calmement la demoiselle, bidon d’essence à la main, l’autre dans la poche de son long manteau rose criard. L’homme à la peau ébène regarda encore une fois les lieux posant brutalement son regard sur l’élévateur qui se tenait devant lui. Encore une technologie qui semblait être stupéfiante et c’est avec des yeux émerveillé que Nathan admira cette machine. Enfin du moins pour quelques minutes, car très vite il remarqua que la belle demoiselle s’était tournée pour être face à lui, expliquant avec un ton de voix assez sérieux ce qui risquait de les attendre une fois dehors. Croisant doucement les bras, l’homme à la peau ébène se pencha doucement avant de sourire avec une bouche en cul de poule. Une façon de faire oublier son air soucieux à la demoiselle et de toute façon, elle n’avait pas à s’inquiéter pour lui. Car même s’il était de nature pacifiste le jeune al-bhed savait se battre.

« Pensiez-vous vraiment chère Linoa que je sois assez fou pour ne pas avoir appris l’art du combat ? » un sourire charmeur avait maintenant pris possession de ses lèvres, son index se posa doucement sur le nez de Linoa ne restant que quelques secondes pour s’enlever tout aussi rapidement. C’était plus un geste amical que moqueur. « Mon vaisseau n’est pas très loin et si vous vous inquiétez, sachez que je serais capable de vous protéger vous et Angel. Je suis pacifiste en temps normal, mais je sais sortir les armes quand il le faut. Quant à savoir comment je me bats, je préfère vous laisser le découvrir en situation réelle. »

Nouveau clin d’œil qui se voulait rassurant cette fois. Il n’y avait pas à avoir peur et de toute façon, les monstres n’avaient qu’à bien se tenir, car même s’il n’en a pas l’air, Nathan n’était pas une brêle en combat. Au contraire. Suivant la demoiselle sans trop se poser de question, Nathan n’avait pas vraiment fait gaffe à l’écran de télévision qui affichait des pubs. Ce genre de technologie là, il ne la connaissait que trop bien puisqu’il y en avait sur Spira. Montant maintenant sur l’élévateur avec la jeune adolescente, l’al-bhed pouvait voir une tout autre perception de la ville d’Esthar. De haut, la ville semblait bien plus impressionnante, de quoi ravir tous les fanas de paysage technologique. Soudain, la voix de la jeune femme le fit retomber sur terre. Enfin du moins, il se demandait au fond si la jeune femme ne rêvait pas encore. S’il était déjà allé sur l’espace ? C’était une question curieuse, tellement que l’homme à la peau ébène n’avait pu cacher son air surprise, se tournant vers Linoa tout en plaçant sa main sous son menton.

« Je suis déjà allé dans…L’espace ? Sans vous vexer chère Linoa, je dois dire que votre question m’interpelle. Il est purement impossible d’aller dans l’espace. Enfin du moins, sur mon monde, c’est chose impossible. » Posant son regard rosé dans le regard de la belle adolescence. Nathan était quelques peu perturbé par cette demande. Est-ce qu’il était réellement possible de faire une telle chose sur ce monde ? « Est-il possible que ça soit votre cas ? Vu que la technologie ici est très différente de mon monde…Est-ce qu’il est réellement possible que vous ayez créé des airships capables de dépasser le ciel bleuté ? »

Une question bien sérieuse dont Nathan aurait bien voulus avoir une réponse, il faut dire, cette histoire paraissait dingue, mais pas impossible quand on y pense et puis, Linoa n’avait pas l’air d’être le genre de femme à mentir à tout va, donc il pouvait bien lui faire confiance. D’ailleurs profitant du silence qui s’était installée, Nathan pris à nouveau les devants pour aborder un autre sujet. Autant en profiter n’est-ce pas ?

« Pardonnez-moi de couper notre précédent sujet, mais j’aimerais aussi en savoir plus sur vos ordinateurs. Vous m’aviez dit que vous pouviez effectuer des achats dessus. Comme c’est possible ? L’objet sort vraiment de l’écran ? Où il y a une sorte de téléporte ou de transporteur ? J’espère que je ne vous en demande pas trop… »

Après tout, il y avait beaucoup de sujet abordé et peut-être que la jeune femme allait avoir du mal à lui expliquer le système de ses ordinateurs. Elle avait avoué qu’elle avait du mal à les utiliser, alors à expliquer, peut-être qu’elle aurait tout autant de mal. En tout cas, l’élévateur lui, continuait à monter tout en laissant la ville d’Esthar se rétrécir en dessous de lui. Une chute aurait pu être mortelle. Heureusement l’engin était assez protégé pour éviter ce genre de choses.


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Dim 3 Nov - 22:19

LinoaNathan était un homme d'exception à de nombreux égards, malgré tous les problèmes qu'il avait rencontrés avec les esthariens, il semblait toujours aussi bienveillant. Et qui plus est... il avait le sens de l'humour. Il n'avait pas sourcillé quand je l'avais comparé à un espion, il avait juste baissé sa paupière maquillée avant de me répondre un peu plus précisément sur le sujet. Je lui répondais, l'index levé:
« Vous avez raison Nathan. Je crois que faire part de son but n'est pas la première chose qu'un espion ferait. »
Il était venu a Esthar par hasard, et pourtant, il était tombé juste au bon endroit pour ce qu'il cherchait en matière de technologie. Malheureusement, les esthariens n'allaient surement pas l'aider dans ce sens. Il me parlait du combat de son clan pour faire accepter leur technologie.
« Oui! Les mentalités... pour ça...(je prenais une grande inspiration avant de soupirer, les mains ouvertes et levées de chaque coté de mon corps faisant un large "non" de la tête) je crois que pour eux partager leurs connaissances avec des étrangers... c'est impossible! Déjà qu'avec nous ils sont plus que réticents... Finalement, je suis sure d'avoir de meilleurs résultats si je voulais apprendre à un Tomberi à utiliser du savon! »
Cette fois je n'avais pas baissé le volume et je regardais rapidement autour de moi. Oups! Je regardais Nathan, une expression un peu mitigée sur le visage, avant de rire. Puis on continuait à marcher vers l'élévateur qui menait à l'extérieur du centre ville. Mais... Nathan sembla finalement ne plus se repérer et c'était à moi de guider! On arrivait rapidement à l'élévateur. Il m'avait semblé normal de prévenir Nathan qu'à partir d'ici, on risquait à tout moment de se faire attaquer par des monstres. cependant, il me répondit d'une manière à laquelle je ne m'attendais pas. 
« Je ne voulais pas vous vexer Nathan. Je ne doutais pas vraiment non plus de vos capaci... »
Nathan posait son index sur mon nez, il me rappelait ma mère, malgré mon jeune âge à cette époque, j'avais de nombreux souvenirs d'elle avant sa mort. Ce geste en faisait partie. Un geste maternel et en même temps, cela montrait combien il me prenait pour une enfant. Cela m'avait troublée. J'en avais perdu mes mots. Mais je pensais que Nathan ne pensait pas à mal en me traitant ainsi. Il voulait juste me rassurer. Je voulais le rassurer à mon tour!
« On se débrouille pas mal non plus, vous savez... mais de toute façon, vous avez raison, on risque de devoir se battre bien assez vite, malheureusement! »
Comme on s'apprêtait à prendre l'élévateur, j'accrochais mon Ptérodactyle à son socle. Comme pour étayer mes propos. Nous prenions l'élévateur et je remarquais le regard pétillant de Nathan sur le paysage environnant. Esthar s'entendait sur des kilomètres et des kilomètres de bâtiments bleus avec de petites pointes de jaune, vert... et un peu de rouge. Au loin s'étendait le lac salé... lieux desséché par je ne sais quelles expériences qu'avaient mené les esthariens de nombreuses années auparavant. Peut-être le contre coup des technologies qu'ils employaient? Et puis, encore au delà, la gare et le chemin de fer qui menait à Horizon. Je comprenais Nathan, quelle vue magnifique! Et... cette sensation! La vitesse, la fluidité... cet élévateur déjouait les lois de la gravité, comme dans l'espace. Nathan qui aimait tant la technologie, était-il déjà allé dans l'espace? Mais il paru totalement surpris par ma question, car je la lui avais posé. Il était donc impossible à eux d'aller dans l'espace...
« Il est possible d'y aller ici même, il y a une base depuis laquelle des capsules sont envoyées dans l'espace un peu plus loin, à l'est de la ville. On peut aussi y aller grâce à des vaisseaux. (je marquais une courte pause...) Je suis en effet déjà allé dans l'espace... bien que je ne m'en souvienne que très peu. J'en garde des souvenirs horribles. Mais ça n'a pas eu que du mauvais. Enfin je préfère éviter de parler d'avantage de cette première expérience... »
Nathan aborda le sujet des ordinateurs d'achats... je devais avouer que je n'y connaissais pas grand chose. Pauvre Nathan, il était peut être bien tombé au bon endroit, mais peut-être pas sur la bonne personne! J'utilisais les machines, mais je ne m'étais jamais demandé comment elles pouvaient bien fonctionner. Je n'y avais jamais pensé, mais maintenant qu'il me questionnait, je me faisais quelques hypothèses. Je lui faisais part de mes suppositions.
« Je ne m'y connais vraiment pas. Je suis navrée. Mais l'objet arrive sur une plateforme... peut-être qu'ils utilisent des élévateurs depuis leurs entrepôts? Ce dont je suis sure, c'est qu'on choisit nos articles ainsi que le nombre dont on a besoin. Par contre, une fois la commande passée, on a plus le choix, on prend ce qu'on a commandé, au début j'ai du acheter 10 remèdes alors que je n'en voulais qu'un... je pense qu'ils peuvent encore l'améliorer. »
Je regardais à travers la bulle translucide qui protégeait la plateforme sur laquelle nous nous trouvions et apercevais les neufs tubes par lesquels étaient envoyées les capsules dans l'espace.
« Regardez Nathan! C'est Lunar Gate! C'est d'ici que sont envoyées les capsules dont je vous ai parlé. Comme le voyage est assez long, les personnes sont mise en sommeil froid et ne se réveillent qu'à l'arrivée. »
Alors que la plateforme prenait place aux portes du centre ville, je regardais Nathan, j'attendais ses instructions sur l'endroit où nous devions aller. Je jetais un œil aux alentours, m'attendant à voir débarquer un monstre à tout moment, prête à descendre.
Revenir en haut Aller en bas
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Lun 4 Nov - 18:55

PNJ
Cette petite avait vraiment du répondant. Du mordant même, ce qui faisait rire grandement le jeune al-bhed. Elle n’avait pas sa langue dans sa poche ce qui était une qualité rare de nos jours. Au moins, Linoa pouvait se vanter d’être unique en son genre, car des femmes comme elle, il ne devait pas y avoir beaucoup. Si seulement dame Yuna pouvait avoir de son caractère. Peut-être qu’ainsi, elle ne se serait pas fait chasser de la sorte et peut-être même que le seigneur Asran n’aurait pas fait son apparition sur le monde de Spira. Soupirant intérieurement, il était inutile pour Nathan de penser à tout ça. Il n’était plus sur son monde à présent et il pouvait presque jouir d’une certaine liberté. De plus il pouvait vivre sa passion, sans peur de se faire poursuivre par les Yevonistes. Portant son attention sur la belle adolescente qui lui avait posé une question quelques peu saugrenue. L’homme à la peau ébène n’avait pu empêcher de cacher son étonnement, s’exprimant tout en indiquant qu’il était impossible d’imaginer rejoindre l’espace sur son monde. Il était assez curieux, se demandant comment il était possible de réussir un tel prodige. Les réponses ne tardèrent pas à arriver et Nathan écoutait celle-ci avec beaucoup d’attention, plongeant même son regard rosé sur la jeune femme, pour lui montrer qu’elle avait toute son attention. Ainsi donc, il était possible d’aller vers les étoiles grâce à des capsules ou à des vaisseaux ? Impressionnant. Ils avaient dû prendre beaucoup de calcule en charge en plus d’expérience invraisemblable pour arriver à se miracle. Reposant sa main sous son menton, Nathan était impressionné parce qu’il entendait. S’il aurait cru qu’un jour cet avènement était possible. Sur le coup, il aurait bien voulu naître en tant qu’Estharien pour vivre ça.

« Je dois dire que je suis impressionné par vos propos. Ça doit être une expérience enrichissante. »

Enfin pas pour tout le monde, car Linoa expliqua très vite qu’elle avait elle-même très mal vécue cette expérience. Du moins, elle en avait eu que très peu de souvenir, mais les seuls qu’elle avait gardés n’étaient pas vraiment très réconfortants. Regardant la jeune femme sans dire un mot de plus, Nathan préféra garder ses questions en lui, de façon à respecter la demande de cette nouvelle connaissance. Si elle ne voulait pas en parler plus, c’était son droit. Elle laissait juste au jeune al-bhed le plaisir d’imaginer un voyage dans l’espace. Depuis qu’il était petit, il rêvait d’aventure de ce genre. Peut-être que s’il restait ici, il aurait la chance d’y aller à son tour. Peut-être même qu’il pourrait regarder la constitution de cette technologie pour l’importer sur Spira. C’était une possibilité, mais il était sûr que les Estharien ne seraient pas franchement d’accord avec lui. Tant pis, au moins, il pourrait s’en inspirer. Préférant changer de sujet pour cette fois évoquer l’utilisation des ordinateurs, le jeune homme à la peau ébène ne fut pas étonné de voir que la demoiselle était tout aussi ignare que lui sur le sujet. Au moins, il n’était pas seul, ce qui était rassurant, mais il prenait quand même la peine de l’écouter. La brunette supposait que c’était une sorte de plateforme qui importait les objets. Pour Nathan, c’était une tout autre technologie. Posant son index contre sa tempe, le jeune homme au look criard s’efforçait de réfléchir, exposant à son tour ses propres suppositions.

« Pour ma part, je pense que c’est plus un moyen de téléportation. Ne l’oublions pas ! Cette ville est hautement basée en technologie performante. Cela ne m’étonnerait pas qu’un tel système fonctionne ici, mais l’idée des plateformes n’est pas mauvaise non plus. Il faut croire qu’on ne peut raisonner que sur des suppositions. Merci beaucoup chère Linoa. En plus d’être une traductrice, vous m’aidez à me faire une idée des fonctionnalités de cette capitale. »

Et ce n’était pas rien de le dire. Depuis qu’il l’avait rencontré il avait l’impression d’avoir appris beaucoup de choses, bien qu’il n’ait pas tout vu, mais c’était déjà un bon début et surtout mieux que rien. Soudain, la jeune femme s’écria, du moins, le ton de sa voix avait subitement montée. Elle indiquait d’un signe une plateforme au loin, où on pouvait voir neufs tubes translucide. Reprenant son menton entre sa main, l’al-bhed était étonné par tant de travail sur ce centre au loin. Se tournant vers Linoa avec un fin sourire, Nathan posa doucement ses deux mains derrières son dos avant de refaire face à ce Lunar Gate.

« Je vois. Endormir les personnes est peut-être la meilleure façon de faire passer le temps. À l’occasion j’aimerais bien essayer ce système. Rien que d’y penser je suis excitée comme une puce, mais pour l’heure, la rêverie va devoir attendre. Maintenant que je m’y retrouve un peu, permettez-moi de vous guider maintenant chère Linoa. »

Ouvrant la marche, Nathan risqua un pas hors des portillons de la ville, il s’était doucement tourner vers Linoa qui commençait à être sur ses gardes. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres du jeune homme qui se permit de poser sa main libre sur sa hanche. Est-ce que la jeune femme était soucieuse ? Il n’y avait pas de quoi s’en faire. L’al-bhed était bien parvenu jusqu’à la ville sans problème, alors pourquoi s’en faire.

« Détendez-vous chez Linoa. Ce n’est pas bon d’être trop sur ses gardes. Ça crispe les muscles et en plus ça rend un peu paranoïa. Ne vous en faites pas, s’il y a un monstre on le verra forcément. »

Oui Nathan était confiant, après tout, est-ce qu’il avait tort ? Peut-être pas, mais il préférait voyager l’esprit tranquille. Ça faisait de la préoccupation en moins. Laissant Linoa et Angel derrière lui au cas où pour encaisser les assauts venant de front. Quelques minutes de marche furent nécessaires avant de se retrouver devant le vaisseau de Nathan. L’airship qui se tenait devant Linoa était d’une couleur encore plus pétante que le rose que portait Nathan. Il y avait facilement de la place pour deux voir trois personnes. Il n’était pas vraiment imposant, il en jetait juste par son apparence qui était loin de ressembler aux aéronefs de ce monde. Se tournant vers Linoa, l’al-bhed indiqua avec un sourire joyeux que c’était là, sa petite merveille. D’ailleurs, il ne se gêna pas pour enlever son long manteau rose criard et l’accrocher sur un endroit de sa machine. Laissant découvrir un haut noir qui collait contre sa peau, laissant voir des abdos bien dessinés qui pouvait donner envie au moins chanceux. Une lanière rose fuchsia entourait doucement son cou et sa nuque, agrémentée d’une pierre violine qui maintenait le tout. S’approchant du moteur, l’al-bhed invita la jeune demoiselle à le suivre, ne se gênant pas pour ouvrir le capot de son airship devant elle, ouvrant un bouchon pour y déverser le liquide tant convoité pour l’alimenter. L’odeur de l’essence sublimait l’odorat de Nathan qui se délectait de cette odeur qu’il appréciait tant. La jeune adolescente pouvait donc admirer avec aisance l’intérieur de cette invention originale qui était agrémentée de taule en tout genre. Bien sûr, ce n’était la peine de se demander si c’était bien entretenu, quand on connaissait Nathan il était inutile de se poser la question. Dés que le bidon fut entièrement vidé, l’homme à la peau ébène referma rapidement le tout, invitant cette fois la jeune femme et son animal de compagnie à rentrer à l’intérieur. Intérieur qui était d’ailleurs tout aussi original que son propriétaire. La propreté était au rendez-vous, avec bien sûr un rose tout aussi flashy sur toutes les parois. C’était à se poser des questions sur les goûts du jeune homme, mais sur ça, pas besoin de vous faire un dessin n’est-ce pas ? S’approchant du tableau de bord, Nathan commença à activer toutes les fonctionnalités pour faire démarrer son engin, mais malheureusement pour lui, quelque chose clochait. Il avait beau activer tous les systèmes nécessaires pour décoller rien ne se passait. Soit le moteur grondait dans un bruit assourdissant et peu rassurant, soit un silence de mort pesait. Soudain, un « boum » retentit et de la fumée noire s’échappa du capot du vaisseau. En alerte, Nathan sortis rapidement dehors, ouvrant celui-ci avant de se reculer vivement pour tousser loin de cette fumée. Comme c’était là, le moteur n’avait pas apprécié la matière de ce monde, à moins que la panne venait de là, dés le départ. Gêné par la tournure que prenait la situation actuelle, le jeune al-bhed se tourna confus vers la jeune demoiselle, semblant être assez agacé par cette malchance. Sa bouche en cul de poule trahissait justement son ressentis.

« Il semblerait que ce n’était pas qu’une question d’essence. Le moteur avait un problème et je n’avais pas vraiment décelé le problème. On dirait que je suis bon pour jouer les mécanos. Vous m’excusez quelques secondes ? Il faut que je contacte une connaissance à moi. » Sortant soudain un portable rose avec diverses frivolités collés dessus en plus de strap. Le jeune homme composa rapidement un numéro avant d’attendre qu’une voix fasse son apparition au bout du fil. « Greg ? L'acd Hydryh, ted-sue, za ciec cin ma suhta ta Tum ad za ciec sêsa byc mueh ta my jemma t'Acdryn. Uie ladda jemma acd jnyesahd sykhevexia, za da ma vyec byc tena. Puh za d'ybbamma byc buin çy, z'ye ih bnupmàsa ta sudain yjal suh yencreb, di cyec ui za buinnyec dnuijan tac beàlac buin ma nábynan ? Xiue ? Di ac cin Tum yicce ? Sykhevexia ! Uù da dnuija-di ? À Despan ? Dnàc peah. Huh ha d'ah vyec byc buin sue, z'ye dnuijá xiamxi'ih buin s'yetan. Uie. Za d'ybbamma tàc xia za ciec mà-pyc. Sanle ta duh yeta. »

Fermant rapidement le clapet de son portable, Nathan se tourna à présent vers la jeune femme qui n’avait sûrement rien compris à la conversation. Regardant celle-ci d’un air amusé, Nathan décida de lui traduire rapidement, de façon à ce qu’elle comprenne vite.

« J’ai un ami qui pourrait me dépanner en me donnant la pièce nécessaire pour réparer mon airship. Vous savez où se trouve Timber ? Il séjourne là-bas actuellement. Je suis désolé, moi qui voulais vous remercier en vous offrant un tour d’airship, on peut dire que c’est raté. »

Reprenant un air désolé, le jeune homme ne put s’empêcher de se gratter l’arrière du crâne, soupirant avant d’enfiler à nouveau son manteau rose criard. Tout en s’approchant du nez de son vaisseau, Nathan appuya doucement sur un bouton qui rendit l’engin invisible à l’œil nu. Au moins il ne risquait pas de se le faire piquer en son absence. Enfin, faut-il encore réussir à le réparer.

« Chère Linoa, avez-vous une destination où vous devez vous rendre ? Que diriez-vous de faire un bout de chemin ensemble ? Nous pourrions nous battre côte à côte contre les monstres, de plus je dois avouer que j’apprécie votre compagnie. Bien sûr vous pouvez refuser, mais ça serait avec une joie immense que je vous accueille à mes côtés. »

C’était avec sincérité que le jeune al-bhed s’adressait à la brunette. Si elle ne voulait pas le suivre, libre à elle, mais il était quand même préférable de voyager à plusieurs que toute seule. Surtout avec les monstres et les brigands qui sévissaient dans les environs.


Dernière édition par Heartly le Lun 20 Jan - 20:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heartly
Ancienne Mère Fondatrice

Ancienne Mère Fondatrice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Quel voyage inutile!   Lun 4 Nov - 18:56

Linoa Heartilly et Nathan en direction de la Plaine d'Esthar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quel voyage inutile!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon voyage au Guatemala (Janvier 2012)
» Quel est votre jeux 3D glasses préféré ?
» Quel entrainement pour Hattrick?
» MVS !! Quel est le meilleur choix ?
» Quel sorts monter pour un panda agi ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent d'Esthar :: Esthar-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives