Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Histoire de se faire un peu de gils...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Histoire de se faire un peu de gils...   Mar 1 Oct - 1:35

Harold et Anaryelle viennent de Lucas - Deux étrangers à Luca)

----------



À voir la tête que tirait Harold, Anaryelle se disait qu'il y avait des sujets à éviter. Ou alors elle le gonflait tout simplement avec ses histoires d'anciens, Zilart et compagnie. Et pourtant il parla lui aussi d'anciens... Ce qui attisa sa curiosité.
Il n'avait pas répondu directement à sa question sur l'existence de peuples anciens sur Hemera, mais fit une allusion sur les motivations du nommé Sephiroth. Ce qui, pour elle, devait être considéré comme une réponse. Et cela lui faisait froid dans le dos.

Ce Sephiroth était une calamité. Qui voulait « venger » des Anciens. Que valaient donc ces Anciens ? Étaient ils aussi méprisables qu'un bon pourcentage des Zilarts ? Ou alors était-ce seulement un faux prétexte du fameux Sephiroth pour faire son chiant.
En fait elle se figea même un peu en entendant le Seed prononcer ces mots.

Ana continua à marcher avec Harold, jusqu'à ce qu'ils sortent de la ville se retrouvent à nouveau sur la route de Mi'hien. Arrivés hors de la ville, elle s'adressa à nouveau à lui, toujours curieuse, et surtout le temps qu'ils n'aient pas de monstre à affronter.

« Tu dis, Sephiroth veut venger les Anciens. Mais ces Anciens, qu'ont-ils fait ? Qui était ils ? Je dois avouer que ça m'effraie un peu ton histoire ».

Elle soupira et tourna la tête de coté, pensive.

« Les quelques Guados à qui j'ai parlé avaient l'air assez sympathiques. Mais je ne traine pas de technologie sur moi, c'était peut-être pour cela. Je pourrai toujours attirer leur attention pour que tu puisses traverser leur ville tranquillement. Ça ne me gêne pas de parler aux gens, je le faisais très souvent sur Vana'diel ».

La demie Elvaan fit un mouvement de tête de gauche à droite et souffla : « En tout cas j'ai du mal à comprendre pourquoi ils réfutent la technologie. Je n'ai pas trop connu ça mais ça n'a pas l'air si mal que ça d'après ce que j'ai vu... Même si je n'ai pas tout vu, me diras-tu ».

Elle regarda un peu partout alors qu'elle commençait à arpenter la route avec son compagnon d'aventure. Il valait mieux faire attention ici, il pouvait il y avoir quelques monstres. Et puis il fallait bien chercher ce que Harold venait de lui dire. « Des souvenirs des temps anciens de Spira ».
« Si t'en repères de ces souvenirs tu me fais signes hein ! D'ailleurs si on pouvait aussi choper des informations sur les Cristaux... ».

Elle voyait bien quelques trucs mais elle ne savait pas à quoi ça correspondait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Dim 6 Oct - 21:58

HaroldRetour sur Mi'ihen. Harold ne comptait pas passer sa vie sur cette route, mais malheureusement, il n'y avait pas d'autre solution pour accumuler les gils nécessaires pour retourner à la BGU. Donc, il était temps de relâcher son farmer chinois intérieur et de parcourir la route à la recherche de petites bébêtes à éliminer. Enfin, il ne serait pas tout seul cette fois-ci au moins : Anaryelle avait certes des questions par brouettes, mais entre ça et voyager tout seul, le choix était rapide. Plus, elle était pas désagréable à regarder.


- J'ai un peu lu l'histoire de Gaïa : visiblement, c'était un peuple qui pouvait communier avec la planète et la parcouraient de long en large pour la fertiliser... Jusqu'à 2000 ans plus tôt.

A ce moment, un extraterrestre enfermé dans une météorite est tombé du ciel au pôle nord de la Planète, a infiltré les Anciens en se faisant passer pour eux et les a lentement mais sûrement tués ou changés en monstres. Les survivants ont réussi à l'enfermer quelque part et sont peu à peu devenus les humains modernes. Quand à l'extraterrestre... La Shin-Ra l'a retrouvé et à fait des expériences dessus en pensant que c'était un Ancien qu'ils ont appelé Jenova. Sephiroth, comme tous les membres du SOLDAT, a été crée en injectant les cellules de Jenova dans un bébé pas encore né.

Du coup, difficile de dire s'il veut venger les Anciens au motif qu'on a ressorti Jenova de sa prison, s'il accomplit la volonté de Jenova de détruire le monde ou qu'il est juste complètement branque. Dans tous les cas, c'est nous qui payons les pots cassés.



La décommission des archives de la Shin-Ra avait permis à presque tout le monde d'apprendre la réalité sur Sephiroth et le SOLDAT : les documents sortis des ruines de leur QG et du manoir Nibel avaient permis d'en apprendre des vertes et des pas mûres à leur sujet, dont ces petites surprises. De quoi en savoir long sur ce qui se passait.


- Les Guados n'ont pas intérêt à faire les idiots de toute façon. Seymour Guado, leur grand patron du temps de Sin, à ordonné l'attaque du refuge Al Bhed et décimé les Ronsos dans sa poursuite du groupe de Yuna ; quelque chose qui doit encore hérisser les poils de la plupart d'entre eux. Donc oui, les Guados sont gentils parce qu'ils savent qu'ils sont à un cheveu de se prendre un retour de bâton des Al Bhed et des Ronsos maintenant que Seymour n'est plus là pour les protéger.

Quand à la technologie, Bevelle lui met Sin sur le dos. Selon Yevon, les gens se reposaient trop sur la technologie et passaient leur temps à s'amuser au lieu de bosser ; Sin serait apparu pour leur secouer les puces et Yevon leur aurait appris ses préceptes pour qu'un jour, il s'en aille pour de bon.

Si tu veux mon avis, c'est surtout un bon moyen de garder la mainmise sur Spira et, tant que Sin vivait, d'empêcher les gens de trouver une solution permanente le concernant, mais j'irai pas chercher la vérité pour eux. Surtout si leurs chiens de garde sont du même calibre que celle qu'on à vu a la télé.



Yevon n'avait jamais rien dit au sujet des exactions de Seymour contre les Al Bhed et les Guados ; ça ne voulait pas dire qu'ils approuvaient, mais ça ne disait pas non plus qu'ils le condamnaient. Ce serait surprenant de leur part de tirer sur un mort, mais un mort qui était en plus un ancien maître de Yevon...
Cependant, le groupe pouvait voir devant un bâtiment fracassé : une des ruines des anciennes villes ; de qui éclairer Anaryelle à ce sujet vu qu'elle demandait... Si deux monstres ne sortaient pas des ruines à ce moment là...



- ...Et on reprendra plus tard.


Vouivre





Infos:
Vouivre * 2
Niveau : 5
HP : 255
Craint : Glace
Immunisé : /
Résiste : /


Dernière édition par Harold Rainhard le Mar 8 Oct - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mar 8 Oct - 1:01



Le temps qu'elle s'intéressait à ces vieux tas de caillasses qui semblaient bien être des ruines – ainsi qu'à une plante qui sentait la réglisse – , Harold répondait comme toujours à ses questions. Quel garçon patient, il fallait bien le souligner !

Elle le considéra alors qu'il lui expliqua qui étaient les anciens de Gaïa et leur mission. Ah là là des gens qui paraissaient assez différents des Zilart. A priori ils n'avaient tenté d'ouvrir les Portes du Paradis EUX !
« Ah ils avaient l'air noble ces gens là d'après ce que tu me dis ! Ils communiaient avec la Planète... et est-ce qu'ils pouvaient communiquer entre eux par pensées ? Les Anciens de mon monde ils pouvaient. En revanche ils ne cherchaient à fertiliser la Planète... Altana la déesse avait déjà fait le travail pour eux. Ils avaient tout à portée de main... ».

Elle haussa les épaules et écouta la suite des explications, non sans grimacer un peu, alors qu'elle portait en même temps son attention sur une espèce de caillasse qui lui rappelait la forme d'une quille, mais qui n'avait sûrement rien à voir. À croire qu'elle avait une drôle d'imagination !

La suite de l'histoire contée par Harold paraissait bien sombre. Et là elle se posa quelques questions. Et si les Zilart avaient en fait été infiltrés par on ne sait quoi et qui les fait sombrer dans la folie ?

« Hmmm je vois, cette créature nommée Jenova, je n'aurais pas aimé la connaître dis-donc. Pour les intentions de ce Sephiroth, il y a peut-être tes trois hypothèses combinés aussi ? C'est là où je me demande si nos deux Anciens, surtout un, n'a pas voulu détruire Vana'diel à cause d'un esprit parasité... Il avait dit avoir eu une vision du Paradis en ayant un contact avec un Cristal Mère mais rien ne prouve qu'il n'y a pas eu autre chose ».
C'était bien cela en effet qu'elle avait toujours eu en mémoire. Peut-être une mémoire génétique Zilart, ou ce qu'on lui dit soit de vive voix soit par pensées. Bref...

Elle soupira tout en remuant la tête de gauche à droite alors qu'il continuait ses explications.

« Ces pauvres Guados quand même. Qui dit qu'ils approuvaient vraiment ce qu'a fait ce nommé Seymour ? En tout cas, je ne sais pas, mais rien ne me donne envie de m'embrouiller avec eux. Avec le minimum de monde possible en fait... Quant à la technologie, je vois le soucis, même si ça me semble étrange. Enfin pour l'histoire de mainmise sur le monde ça me paraît logique. Les dirigeants mal intentionnés aiment bien mentir n'est-ce pas ? ».

« Tiens, sinon rien à voir mais pour se faire des sous, peut-être que des gens auraient besoin de services... d'aventuriers ? Ce mot vous dit quelque chose ici ? Et je sais, enfin je sens bien que tu ne cherches pas les Cristaux mais désolée... ça m'intéresse assez. Pas pour les récupérer bien sûr. Mais parler aux gens pourraient être intéressants pour cela... à part si on tombe encore sur des blitzeurs fous. Dans la prochaine ville qu'on va voir, des gens auront peut être besoin d'aide qui sait ? On part vers... euh on repart vers Guadosalam là d'ailleurs ? ».

Cependant il n'allait pas lui répondre de suite, c'était sûr... Ils avaient d'autres chats à fouetter !
Deux monstres venaient de débouler... et un bomba carrément sur Anaryelle qui eu un mouvement de recul et émit un petit cri de surprise. Sans réfléchir, elle envoya un coup de lance sur le monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mer 9 Oct - 0:38

HaroldBon, plus de questions le temps du combat. Tant mieux, valait mieux être concentré quand il y avait des clients en face de soi.
Difficile de se souvenir de toute la faune de Spira (celle de Dol n'était déjà pas une mince affaire), mais aussi loin qu'ils se souvienne, ces lézards étaient réputés pour avoir une peau dure à percer et pour cracher du feu. Les deux trucs de tout à l'heure en pire, quoi.

La rumeur voulait que les Al Bhed voulaient laisser quelques machines sur la route pour protéger les gens des monstres, mais il n'était pas difficile de comprendre pourquoi (ou plutôt, à cause de qui) le projet avait capoté. On aurait pu penser que depuis leur mise au chômage forcé, les Bannisseurs auraient repris le flambeau histoire de s'occuper ou de fournir une alternative aux coincés du cul qu'étaient les moines guerriers, mais non. C'était encore aux voyageurs de tuer eux-mêmes les monstres de la route. Comme c'était le cas maintenant.

Anaryelle avait ouvert le bal en laissant une des vouivres foncer pour l'aligner sur sa lance. Mignon, mais on avait pas que ça à faire, aussi était-il temps de passer à la vitesse supérieure. Fouillant dans sa poche, Harold en sortit une grenade. Le temps d'arracher la goupille (avec les dents, bien sûr !) et de la lancer...



- Ferme les yeux !


BOOOOOOOOOM

Si les lunettes de soleil d'Harold l'avaient protégé du flash de la grenade aveuglante, on ne pouvait pas en dire autant de ses oreilles... Lui n'entendait plus rien pour le moment, mais visiblement, les deux vouivres non plus en plus de ne pas voir. Outre les dégâts infligés aux oreilles internes, aux rétines et à l'ensemble du corps après s'être pris une explosion de grenade, 175 décibels et un million de candelas dans les gencives, il y avait de fortes chances que les vouivres y aient laissé leur vue. Restait à espérer que ça suffirait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Ven 11 Oct - 3:42



À présent ses réponses elle les auraient plus tard. Au pire Anaryelle verrait d'elle-même s'ils retournaient à Guadosalam. Endroit qu'elle avait assez apprécié fallait le dire. Les Guados lui étant apparus comme des gens sympathiques, malgré ce que Harold lui avait dit à leur sujet. Ils l'avaient accueillie après tout.

Après, qui sait, peut-être était-ce grâce à la sociabilité et à l'adaptabilité dont elle faisait preuve, notamment face aux individus d'autres races qu'elle. Elle avait toujours été habituée à côtoyer des personnes tellement différentes. La demie Elvaan/demie Zilart avait du mal à concevoir d'ailleurs qu'il y ai comme un espèce de racisme sur Hemera. Enfin... ils avaient sûrement leur raison. Mais si elle pouvait aider les gens à s'entendre mieux. Voilà qui ressemblait à une mission intéressantes, en plus de se pencher sur les cristaux. Ce qui serait dur aussi, car elle avait beau être sociable et tout. Elle pouvait aussi être un peu grognasse et un brin cynique.

Bref bref bref... de coté les questions existentielles ou autres de toutes façon. Maintenant c'était l'heure de la baston.

Quelques coups de lance bien placés mais ne faisant pas forcément grand mal aux deux bestiole...
Et surtout un avertissement de Harold lui disant de fermer les yeux, ce qu'elle fit instinctivement. Le soucis étant qu'il ne l'avait pas prévenue que ça allait faire beaucoup de bruit.

Anaryelle était à présent sonnée et avait l'impression d'avoir dix essaims d'abeilles autour d'elle.

« Et les oreilleuuuuuuh ! » grogna-t-elle.

La demie Elvaan n'entendit même pas sa propre voix tellement elle avait encore de méchants acouphènes qui la torturaient.
Elle continua tout de même à se battre, se prenant un coup... même si la bestiole qui lui bomba dessus pourrait être à présent aveugle. Si c'était le cas cette saleté avait eu un coup de chance... Comme quoi, même les monstruosités pouvaient avoir de la chance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Dim 13 Oct - 18:08

HaroldÇa ne valait pas une grenade à concussion ou à fragmentation, mais c'était toujours bien d'avoir de quoi faire le ménage vite fait bien fait dans un groupe de bad guys. Harold se disait que quand même, un de ces jours, il faudrait investir dans un explosif un peu plus balaise.

Les acouphènes commençaient à se dissiper, laissant les choses revenir à la normale. Si les Vouivres étaient toujours un peu dodelinantes à cause de l'explosion et que chacune d'entre elles avait des bouts de shrapnel plantés un peu partout dans le corps, elles étaient toujours debout. Et en colère maintenant.
Si une d'elles avait décidé de s'acharner sur Anaryelle, l'autre avait des plans pour Harold. Et par "plan", il fallait comprendre : lui cracher une boule de feu dans la face". Chaud au sens propre comme au sens figuré.



- AAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIEEEEE!


Quelques cheveux brûlés plus tard (pas tant que ça, merci le gel capillaire !), une paire de lunettes noircies à la suie et quelques brûlures au premier degré, Harold se relevait. Bon, ça irait directement dans le rapport : les animaux de Spira n'aiment PAS les bombes.
Et ils n'aimeraient sans doute pas la Warwolf non plus. Anaryelle avait déjà amoché une des Vouivres avec sa lance et la grenade ne l'avait pas améliorée. Un coup der sabre laser plus tard, la Vouivre n'avait plus de tête et Harold sortait une paire de lunettes intacte de sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mar 15 Oct - 2:45



Il restait une Vouivre. L'autre avait été bien entamée à la grenade de Harold et à la Pointe de Viverne d'Anaryelle et avait été euthanasié d'un coup de sabre lumineux magique du garçon.

Ce n'était pourtant pas le moment de se reposer sur ses lauriers, même si la seconde Vouivre avait assez pris cher aussi par la grenade. En plus Harold s'était pris une boule de Feu.
Le premier réflexe de la demie Elvaan fut de vérifier l'état de son compagnon d'aventure. Voyant qu'il ne s'en sortait pas trop trop mal... et surtout voyant le monstre lui bomber dessus, elle l'empala avec son arme d'hast. Enfin elle voulu... car l'arme dévia ou plutôt la créature esquiva. Ah là là faire plusieurs choses à la fois, ce n'est pas terrible, faut bien se le dire.

« Rrrrrha ! Saleté ! Ah tu veux à jouer à ça ! ».

Elle bomba dessus lance en avant, et tapa sur la Vouivre qui cette fois-ci se prit le coup, mais était encore en vie après, bien que plus très vigoureuse. Elle était juste un peu coriace...
Aller, encore quelques coups de lance et ça serait bon...

« Ça va aller toi ? Tu n'es pas blessé ? » questionna-t-elle à Harold en même temps.

Autant éviter de partir de se faire blesser trop tôt, vu les distances qu'ils auraient à parcourir. Ni trop de se vider de sa magie. Juste à espérer qu'ils ne tomberaient pas sur d'autres monstres trop coriaces, malgré le besoin de trouver des gils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Sam 19 Oct - 19:27

HaroldAvant les cristaux, les monstres de Spira étaient soit des parties du corps de Sin qui s'étaient détachées de lui et agissaient de leur propre gré, soit un amalgame de furolucioles issues de la jalousie des morts qui n'avaient pas été envoyés dans l'Au-Delà. Difficile de dire dans quelle catégorie ces deux zazous étaient, mais à en juger par leur attitude, parions sur la seconde option.

Une Vouivre il restait, maintenant. Et celle-ci était plus mal partie que sa collègue pour une simple raison : avoir essayé de rissoler la tête d'Harold. Ce qui faisait encore plus de raisons de la découper en morceaux.
Hochant la tête en direction d'Anaryelle pour la rassurer après sa séance de bronzage forcé, Harold savait exactement comment finir le monstre : de façon dangereuse, grandiose et surtout badass.

La Vouivre ne comprit pas ce qui lui arriva quand le type en bleu qui lui fonçait dessus choisit, au lieu de lui mettre un coup d'épée dans la tête comme pour sa camarade, choisit un dropkick : un mauvais choix au vu de sa carapace (qui craqua quand même un peu), mas qui fut suffisant pour la faire tomber à la renverse. Juste ce qu'il fallait comme délai à Harold pour se relever. La Vouivre debout devint alors une genre de punching ball pour le gars à lunettes : Harold choisit en effet de taper dessus à coups de poing au lieu de la frapper à l'épée... Une technique qui payait vu qu'après chaque pain du gnome de Dol dans sa tête, la pauvre bestiole ne pouvait pas répliquer. Ce choix tactique douteux fut vite oublié quand Harold sembla se rappeler qu'il avait une épée et acheva enfin la bestiole d'unc ocup dans la tête.
Se retournant vers Anaryelle une fois la sale besogne faite, notre nain à Ray-Ban finit par une petite phrase.



- Leurs monstres sont à l'image des soldats : pas aimables et balaises. J'veux même pas savoir comment ils faisaient sous Sin !
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Sam 19 Oct - 19:56

=========================
Harold passe au niveau 5

Gains: +200 gils [Chacun]
=========================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mar 22 Oct - 3:05



Ce combat commençait à avoir quelque conséquence douloureuse. Notamment quand Anaryelle se prit un coup de griffe de la Vouivre, ce qui lui arracha un petit cri de surprise et de douleur mélangées.

Mais cela n'allait pas l'arrêtait autant. Enfin... c'était autre chose qui allait l'arrêtait ou plutôt la calmer un peu.

La demie Elvaan vit bien le signe de tête de Harold, ce qui la rassura. Mais elle vit surtout le jeune homme détourner l'attention de la bestiole. Une tentative néanmoins un peu hasardeuse puisqu'il tomba aussi, ce qui donna à Ana une occasion de plus de donner quelques coups de lance à la chose.

Jusqu'à ce que Harold revienne à la charge et roue la créature de coups de poings. Anaryelle le laissa faire, histoire de ne pas risquer de le blesser. Et il faut dire que... le tableau était quelque peu surprenant.
Elle se préparait tout de même à lancer un petit sort afin de soigner des éventuelles blessures un peu sérieuses.

Une fois la Vouivre transformée en lueur de cristal, la demie jeune fille restait encore un peu ébahie par ce qu'elle venait de faire. Ah ce garçon il avait l'air tout petit tout maigrichon... bon ok ce n'était pas non plus un Tarutaru... non, non c'était bien un Hume... un humain comme ils disaient ici (terme qu'elle avait vite intégré) ! Mais mine de rien il avait une sacrée ressource ! En plus il n'était pas trop mal...

Anaryelle, les mains sur les hanches regarda Harold s'adresser à elle, bien sûr en baissant la tête – évidemment avec son 1,77m et avec en plus des talons...
« Balaises, j'ai vu ça ! Pas aimables... ma foi... t'as déjà vu un monstre aimable ?! En tout cas tu sais que j'aurais bien aimé que des gens de mon monde te voient taper ainsi... On disait toujours que c'était les Elvaans qui tapaient comme des... des brutes ! ».

Elle fit quelques pas.
« Pas blessé donc ? ».

Et elle recommença à marcher un peu dans la direction où ils avaient décidés d'aller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mar 22 Oct - 22:08

Harold- Jamais cabossé un Elvaan pour juger !


Et si l'occasion se présentait (excepté Anaryelle, bien sûr) de les cabosser, ce serait une bonne occasion de leur montrer qu'ici, c'était les SeeD les tauliers. Sur Dol du moins.

Restait à espérer cependant qu'aucun lèche-pompes de Yevon n'avait pas vu tout ça ; quoique vu ce que les monstres venaient de se prendre, difficile de croire que quelqu'un serait assez patafiolé pour essayer de s'attaquer, si pas au groupe, au moins au nabot qui avait été assez ouf pour tuer un monstre presque uniquement à coups de poings. En tout cas, c'est ce qu'Harold pensait.
Dépoussiérant son uniforme, notre héros verticalement challengé semblait avoir complètement oublié qu'il s'était fait cramer la face il y a quelques minutes seulement.Ou alors c'était l'adrénaline qui le faisait marcher à fond. Mais toujours est-il que même si ça lui avait couté une paire de lunettes et quelques cheveux roussis.



- Pas blessé. On fait quoi maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Sam 26 Oct - 1:48



Le Hume de taille très réduite parla de cabosser un Elvaan. Ce qui ne manqua pas de faire retourner Anaryelle vers lui, pointant sur lui une paire d'yeux quelques peu intrigués.

« Si j'arrive à trouver un moyen de retourner sur Vana'diel, ou plutôt une simple passerelle vers ce monde, tu viendras essayer d'en cabosser un n'est-ce pas ? Et je me ferai un plaisir de te présenter quelques connaissances. Les Galkas aussi ça tape bien fort, ce sont des individus... trrrrrèèèèès grands... qui ressemblent à ce que... je crois que vous appelez ça des ours ! ».

Elle haussa les épaules, se demandant si Harold ferait en effet le poids face à un Galka. Face à un Elvaan, sûrement. Y compris le prince royal Trion I d'Oraguille, tout brute qu'il était.

« Oh et l'entraîneur personnel d'une grande figure du monde aussi... il tapait bien fort. Enfin... faut déjà pouvoir y revenir ! ».

Évidemment ça ne servirait rien qu'elle cite là l'Archiduc Kam'lanaut, puisqu'il ne savait pas qui c'était. Puis aux dernières nouvelles il était considéré d'avantage ennemi à présent, même si Anaryelle était parfaitement que ce pauvre blondinet s'était fait laver le cerveau dès son plus jeune âge par son frère. Tiens d'ailleurs, s'il y avait un moyen sur Hemera d'apprendre des choses.  Des vérités. Sur son monde, sur les Zilart. Une fois que les Cristaux seraient rassemblés et protégés ? Mission intéressante tiens.

« Les Cristaux une fois tous sous protection pourraient être un moyen d'y revenir qui sait... ».
Elle prononça ces mots assez bas, pour que seul Harold entende. Même si elle savait que ceux ci ne l'intéressaient pas, d'après ce qu'il lui avait dit.

« Maintenant on fait... euh... on cherche les cristaux ? Ouais non je sais, tu n'es pas d'accord ! Trève de plaisanterie, il me semble avoir entendu parler d'un coin dans le désert, avec de la technologie. Un truc des Al Bheds je crois. Il y a moyen d'y aller ? Sinon, bein... on est reparti vers Guadosalam non ? Je suppose que tu ne veux pas aller à Bevelle ? ».  
Elle envoya un petit regard vers l'arme de son compagnon, se disant qu'il comprendrait très bien l'allusion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Dim 27 Oct - 22:34

Harold- En voilà une bonne idée si on peut aller sur Vana'diel... J'suis sûr que ça peut se faire !


Non sérieux, c'était pas con à y réfléchir. Diplomatiquement parlant, s'il y avait moyen d'aller faire un saut sur ce monde-ci histoire de se faire des copains, tant mieux : un cinquième monde d'alliés potentiels ne serait pas de trop si tout le monde jouait de malchance et que les 4 calamités décidaient de s'unir pour récolter les cristaux. Peu probable vu que chacun avait son propre agenda, mais sait-on jamais ? Un malheur n'arrive jamais seul après tout...

Anaryelle n'arrangeait rien avec ses explications sur ce qui se trouvait là-bas ; à croire qu'il y avait une pelletée de gens qui aimaient se bastonner par chez elle. Entre les bonshommes-ours et le reste, ça donnait envie. Mais ce serait pas pour maintenant ; il fallait encore trouver de quoi se barrer de Spira. Avec l'elvaan qui parlait de désert...



- Ouais, surtout s'ils m'envoient le pitbull bleu qu'on a vu à la téloche !
Par contre, pour ton désert, on va avoir du mal... Le refuge des Al Bhed et désert de Sanubia sont sur l'île de Bikanel, dans l'océan. Sans un bateau ou un avion, on pourra pas y aller. Et hors de question de d'mander à prendre quelque chose pour aller là-bas à Bevelle...

Quoiqu'en passant par Guadosalam, ça doit pouvoir se faire. Un vaisseau pourrait se poser dans la plaine foudroyée et c'est pas la place qui manque dans le désert ; de tête, les Al Bhed avaient caché leur vaisseau sous leur refuge du temps de Sin. Un petit vaisseau pourrait nous y emmener.



Traverser la route de Mi'ihen et la route des Mycorocs, une halte éventuelle au temple de Djose, puis traverser le Sélénos et la plaine foudroyée. Ça faisait une belle trotte, mais ils verraient du pays et gagneraient des gils. Avec de la chance, il y aurait de quoi payer le vaisseau et ptetre même le retour à Balamb.
Il restait encore pas mal de temps avant son retour à Balamb et la présentation de son bottin rapport à Squall ; cette excursion était donc tout à fait possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mer 30 Oct - 21:56



Un grand sourire espiègle apparu sur le beau visage d'Anaryelle quand Harold lui répondit quant à aller sur Vana'diel... Même si une connexion avec ce monde pourrait laisser la porte ouverte à une cinquième calamité, voire une sixième si on compte Lady Lilith. La demie Elvaan était sûre concernant Eald'narche, mais elle repensa d'un coup à ces histoires concernant une nommée Lilith, lorsque des Gueules Abyssales étaient apparues. Les Gueules Abyssales... ces choses bizarres permettant de faire un tour dans le passé et, il paraît, d'une autre dimension appelée Abyssée.

Enfin... ce n'était pas le cas. Pour le moment ils restaient sur Hemera...
Et là, la question était de savoir où aller, et savoir où était ces Cristaux hemeriens.

Et en plus de ça, Anaryelle était déjà sur d'autres pensées... à croire que c'était une hyperactive cérébrales... Au point de comprendre « dessert » au lieu de « désert »...
Ce qui fit qu'après une moue interrogative en réaction au mot « pitbull » qu'elle ne comprenait pas – c'était quoi cette chose ? – elle montra une expression quelque peu gourmande en pensant à un bon dessert dégueulant de crème chantilly... Jusqu'à ce qu'elle se ravise que NON, Harold parlait de « déSert » et que c'était ELLE qui avait abordé le sujet !

Elle fit de signe de tête et répondit, sans faire mention du chaos qu'il y avait dans sa pauvre tête... l'effet des gènes Zilart avec la privation du Murmure de l'Âme qui sait. Peut-être que par moment ça pouvait occasionner quelques bugs...

« Un avion... euh ? Un aéronef tu veux dire ? Aaah mais un vaisseau oui, je vois... Ouais bon on n'a plus qu'à avancer vers Guadosalam donc ? C'est sympa là bas je trouve, enfin, j'ai trouvé les gens bizarres pas dénués de sympathie... Mais euh... ils en ont des vaisseaux à Guadosalam ? Enfin je veux dire... comment on va en avoir un sinon ? ».

Elle commença à marcher...
« Je suis curieuse de voir à quoi ressemblera le vaisseau en plus ! Oh et au fait, c'est quoi un... pitbull ? ».
Bein ouais, fallait bien qu'elle pose la question !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Jeu 31 Oct - 21:52

Harold- C'est une espèce de chien. Généralement dressé pour bouffer ce que son maître pointe du doigt ! Quand aux vaisseaux, de tête, ils ont largement la place dans la plaine foudroyée pour se poser.


Il fallait garder à l'esprit qu'Anaryelle ne connaissait pas grand-chose au monde où elle était ; il fallait s'attendre à encore donner des explications à la pelle. Cette histoire de vaisseaux pour aller à Bikanel, cependant, pas besoin d'en dire plus.
Les Al Bhed seraient sûrement peu surpris en voyant quelqu'un se balader avec une arme aussi perfectionnée que la Warwolf ; ils pourraient même être tentés de voir comment ça marche et si ça avait un rapport avec la quincaillerie qu'on trouvait sur Spira. Dans tous les cas, un bien meilleur accueil que celui qu'on pourrait avoir à Bevelle.

Il restait une belle partie de la route à traverser : de tête, la moitié du chemin était faite une fois le comptoir Al Bhed atteint, et il était encore loin. Cela dit, Harold prit encore le temps d'expliquer un truc avant de reprendre la marche, pointant la ruine d'où les Vouivres venaient.



- Tiens, tu vois ça là-bas ? C'est ce qu'il reste des villes-machines. Il y en avait partout sur Spira dans le passé avant que Sin les détruise toutes, excepté Bevelle. Depuis, les ruines servent de refuge aux monstres, de déco et de symbole, selon les préceptes de Yevon, que trop se reposer sur les machines est mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Sam 2 Nov - 1:39



« Un chien ? ».
Elle passa son doigt devant sa bouche, l'air perplexe. Elle n'avait jamais entendu parler de ça sur Vana'diel...  Cela un souvenir lui revint, elle avait entendu parler de ce genre d'animal, il lui semblait. Il lui fallait confirmation là, rien de plus.

« Cet animal à quatre pattes et une queue qui fait grrrrr ouaf ouaf ? Il y en a qui bouffent n'importe quoi de ces animaux ? Aaaaargh ! ».
Elle finit par une moue.

« Je n'ai pas envie d'en voir de tes... pitbull ! Sinon, il sera donc aisé d'avoir une vaisseau une fois la plaine foudroyée atteinte. Ils sont bien protégés contre la foudre j'espère parce que vu le nom de l'endroit... ehmmm ehmmm... ».

Elle resta pensive un moment se demandant quelles surprise pouvaient lui réserver cette plaine foudroyée. On lui avait dit que la foudre tombait tout le temps, d'où le nom. Mais ça ne devait pas être pratique pour la traverser du coup...
« Faut aller acheter des protections si on veut aller dans cette plaines c'est ça ? Il y a des trucs on m'a dit je crois, mais c'est suffisant ? ».

La demie Elvaan se retourna ensuite vers la direction que lui indiquait Harold. Des ruines. Et oui, c'est vrai que c'était leur sujet de conversation avant de tomber sur une paire de monstres.
« Ah oui, on en était là tiens. Enfin, il devait être ch... euh contrariant ce Yevon là, à faire une fixette sur les machines ? Il n'avait pas autre chose à penser ? C'était si obsessionnel que ça pour lui ? ».
En fait elle ne posait pas vraiment la question. C'était plus... sarcastique. Chaque fois qu'elle entendait parler de Yevon, c'était avec ce blocage sur la technologie. Il devait avoir un sérieux soucis ce zozo.

Anaryelle observa les ruines à nouveau, mais d'assez loin cette fois-ci, n'ayant pas envie de tomber à nouveau sur des monstres.
« Donc ça c'était des machines alors... Me demandant à quoi ça pouvait servir comme machine tiens... ».

Elle porta à nouveau son attention sur la direction qu'ils prenaient à présent, cherchant d'autres ruines, à voir si toutes se ressemblaient. Et elle avança à nouveau... histoire de ne pas rester planter en ce lieu. Elle manqua néanmoins de trébucher sur une caillou, mais se rattrapa vite... non sans grogner après le caillou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Sam 2 Nov - 16:56

Harold- Cui-là même. Le meilleur ami de l'homme... Sauf quand il te pique ton hamburger quand t'as l'dos tourné !


Harold n'avait jamais eu de chien, mais il n'était pas rare que le temps de poser sa bouffe pour faire quelque chose, un des chines de Dollet lui taxait son repas quand il était encore jeune. Rien de méchant, mais on s'interpose pas entre Harold et sa bouffe !
Question avisée d'Anaryelle concernant la plaine : était-ce dangereux ?



- Pas tant que ça ; y a des tours paratonnerres un peu partout pour éviter que les gens qui traversent finissent en toast. En calculant un peu son coup, on peut naviguer de paratonnerre en paratonnerre sans rien risquer ; bien sûr, faut avoir de bons réflexes au cas où un éclair tombe pendant qu'on est entre deux tours... Mais de c'que j'ai vu, on devrait pas avoir de souci à esquiver ça !


Le seul problème restait les monstres, qui n'auraient pas la décence d'attaquer les gens sous les paratonnerres ; rien que nos héros ne pouvaient pas résoudre à coups de tatanne, au risque de se bouffer un éclair pendant le combat. Bah, ils étaient assez doués pour ça, et puis ce n'était pas un éclair qui allait arrêter un futur Seed !
Cependant, une nouvelle bonne question concernant Yevon.



- Les machines servaient à tout dans les anciennes villes ; du coup, les gens ne faisaient plus rien de leurs journées excepté s'amuser et paresser. Sin est apparu pour les punir de leurs péchés et Yevon à appris ses préceptes aux habitants de Spira pour expier leurs fautes afin qu'un jour, Sin disparaisse. Le point clé des préceptes étant "Les machines sont mauvaises parce qu'on ne fichait plus rien à cause d'elles et que Sin est apparu pour ça."

Ce qui n'colle pas avec les Al Bhed, qui prétendent que les machines sont inoffensives et les utilisent sans en avoir rien à carrer des préceptes. Ce qui les met à couteaux tirés avec Bevelle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Lun 4 Nov - 2:59



Le temps qu'Anaryelle reprenait son équilibre, Harold lui confirmait ce qu'il en était des pitbull.
« Ah je vois, je vois... D'accord, dans ce monde il faut faire attention à ne pas poser sa pitance n'importe où alors. C'est noté ! ».

Elle faisait en même temps bien attention à où elle mettait les pieds cette fois-ci. Enfin, trébucher contre un caillou n'était pas bien grave en soit, mais elle n'avait pas spécialement envie de se couvrir de ridicule. Et deuxième point, de ce qu'elle avait entendu des chiens, ça laissait des choses par terre des fois. Elle ignorait que ça porter bonheur ou malheur selon le cas mais peu importait, elle n'avait pas trop envie de...

Elle gardait quand même une oreille attentive à ce que Harold lui disait.

« Ah ouais donc pas besoin de protection dans cette plaine. Enfin, j'espère que je m'y ferai vite à... naviguer entre les paratonnerres. Je ne suis pas d'ici moi hein... ».
Elle n'avait pas spécialement envie de se retrouver avec la tignasse dressée sur la tête.

Enfin, le sujet était à présent, Yevon et sa psychose obsessionnelle sur les machines.
« Euh ? Les machines ça rend fainéant ? Je ne trouve pas ! Enfin le peu que je connaisse ça n'a pas l'air. Puis quoi c'est pas mal de s'amuser... d'abord ! ».
On sentait bien là la bonne vivante qu'était la demie Elvaane...
« Ça devait être un arriéré ce... Yev... ».

Elle se tut et se retourna vivement alors qu'il sembla entendre un bruit. Elle ne voyait pourtant pas de monstre, mais cela ne lui plu pas spécialement. Est-ce que quelqu'un les avait écouté ? Cette idée ne lui plaisait pas du tout.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mar 5 Nov - 21:05

HRP:
 


Harold- Voilà !


Harold était tellement pris dans ses palabres qu'il n'avait même pas vu qu'Anaryelle avait failli se manger un gadin. Voilà ce que c'était que de raconter sa vie (enfin, celle de Spira) et de ne pas regarder autour de soi.
Anaryelle semblait un peu soulagée de savoir qu'il n'y aurait pas de risque de finir en hotdog en traversant la plaine foudroyée à moins de trop s'éloigner des tours paratonnerres. Tant mieux ; quoique si un des membres du groupe de Yuna avait réussi à la traverser tout en ayant une peur bleue de la foudre...



- J'te dis, tant qu'on traîne pas trop loin des tours, on risque rien !


Retour sur Yevon et le fait qu'il était un tantinet rétrograde. La réponse était malheureusement plus simple : il avait trouvé le bon filon pour se faire une place au soleil. La plupart des gens en doutaient encore sur Spira même après les révélations de Yuna, cela dit. Soit les vieilles habitudes ont la peau très dure, soit Asran avait bien joué ses cartes pour que personne ne s'offusque trop du fait que les Yevonites gardaient le pouvoir, même après avoir été exposés comme le plus grand canular du monde depuis Bigfoot.


- Ou quelqu'un qu'a su dire les bons mots au bon moment pour monter une belle cabale pour rafler le pouvoir pour lui et ses potes...


Ça semblait la meilleure solution, oui. Harold allait reprendre ses explications quand Anaryelle pila net. Le nabot n'eut même pas à demander ce qu'il se passait : la tension était palpable dans l'air.


- Ooooooooouh, j'aime pas ça non plus. On d'vrait se bouger d'arriver au comptoir Al Bhed avant que...
- Les voilà !


En direction de Luca, trois moines guerriers arrivaient au pas gymnastique vers nos deux héros. Pas dur de deviner pourquoi : si ce n'était pas quelqu'un qui avait balancé qu'il y avait un type d'1m60 les bras levés qui se baladait avec une machine, c'était leur look étranger qui les rendait suspects. Ou alors, Hiruma avait finalement tué quelqu'un à force de tirer dans tous les sens et ils étaient suspects vu qu'il les avait "recrutés" pour jouer pour lui. Dans tous les cas, un clusterfuck politique entre Dol et Spira se jouait.


- Meeeeeeeeeeeerde. On s'tire, on parlemente ou on les défonce ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Ven 8 Nov - 2:55



Juste eu le temps d'approuver d'un signe de tête et d'un « okay ! » à ce que Harold lui avait répondu, sur divers sujets. Les chiens qui piquent le casse-croûte, la plaine foudroyée, puis... Yevon et son délire psychotique obsessionnel invasif sur les technologies.

Pas le temps d'en dire plus, et Anaryelle avait bien entendu des choses. Elle n'avait pas déliré. Et rien à voir avec ce qu'elle avait ressenti quand elle se baladait dans les Jardins de Ru'lude pendant ses jeunes années. Logique, sur Hemera, elle n'avait plus ce pouvoir Zilart. Enfin, elle le regrettait quand même un peu sur le coup. Si elle avait pu capter les pensées des trois zozos qui rappliquaient vers eux.
Trois qui n'avaient pas l'air commodes, fallait le dire. Rien à voir avec l'individu qu'ils avaient vu à la « télévision », la nommée Gradivus, mais quand même. Ils devaient avoir surtout plusieurs grades en dessous, car oui, il semblait bien à la demie Elvaan que c'était des moines guerriers.

« Ouais, bougeons n... ».
Elle ne finit même pas son dernier mot qu'elle entendit un d'entre eux parler.

« Oh flûte. Je crois que... ».

Elle regarda furtivement devant eux, et vit quelques gros monticules de... de ruines ? Encore quelques uns... Le risque était qu'ils tombent nez à nez avec d'autres monstres et qu'ils se fassent vraiment griller. Ou plutôt que Harold se fasse vraiment griller.
Mais les trois moines semblaient encore loin, et il était encore sûrement possible de les semer.

Anaryelle commença avancer vite tout en répondant au nain.
« On peut tenter la fuite, en espérant trouver où se planquer. S'ils nous rattrapent on verra ».

Et elle commença à piquer un sprint.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Sam 9 Nov - 23:17

HaroldUn coup de feu dans la direction d'Harold finit de le décider de suivre Anaryelle. C'était QUOI ce bordel ?!? Tout le monde savait reconnaître (en toute logique) un uniforme quelconque : peut-être pas jusqu'à dire qu'il s'agissait d'une uniforme BGU, mais du moins en déduire "Ce type fait partie d'une organisation, ne lui tirez pas dessus !". Harold était plus tenté pour jouer la carte de la diplomatie, mais les balles le dissuadèrent très vite.
La scène était digne d'un Benny Hill : Harold et Anaryelle couraient comme s'ils avaient piqué quelque chose et les trois moines leur couraient après tout en tirant de temps en temps. La plupart des gens sur la route se contentaient (heureusement !) de s'écarter du chemin, donc pas de risque de toucher quelqu'un.

Nos deux héros avaient atteint le comptoir Al Bhed à force de cavaler comme des fous. Il y avait bien quelque chocobos attachés à côté, mais pas le temps d'en prendre un pour semer les gardes : plus, ajouter un vol de chocobo à la possible infraction qu'ils avaient déjà commis ne risquait pas d'arranger leurs affaires. Passant le comptoir sans même s'y attarder, nos héros partirent vers la vieille route.



- C'est sûrement après moi qu'ils en ont : tu devrais filer !
- Attrapez celui avec la machine !
- Qu'est-ce que je disAAAAAAAAAAAAIIIIIIE !


Faute à une pierre sur la route, Harold trébucha et partit s'écraser face la première en contrebas, sur la vieille route. Bon, les gardes risquaient d'hésiter un moment : d'une part parce qu'il faudrait se décider sur qui poursuivre même si les deux routes se rejoignaient avant le passage sur la route des Mycorocs... Et d'autre part parce que c'était dans le coin que vivait le Chocobogre, un énorme monstre qui était, comme son nom l'indique, un mangeur de chcobos... Aie aie aie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mer 13 Nov - 4:40



Non mais que voulaient ces individus pouvoir vouloir leur tirer dessus ? Enfin... qui voulaient tirer sur Harold. En tout cas s'ils voulaient interroger nos deux compagnons d'aventure c'était une bien drôle d'approche.
Et vu la façon dont ces trois abrutis arrivaient, en effet il valait mieux fuir.

Courir comme une dératée n'allait pas être très pratique pour Anaryelle avec son accoutrement qui la ralentissait drôlement. En plus elle n'avait pas jamais eu la vélocité d'une Mithra. Les Elvaans n'étaient pas connus pour être les meilleurs sprinteurs de Vana'diel et ce n'étaient pas ses gènes Zilart qui allaient compenser.

« Oh là là mais je vais bientôt avoir un point de coté moi j'sens ! Perdu l'habitude ! ».
Elle évita de parler plus sinon c'est sûr le point de coté elle l'aurait.

Anaryelle ne fit qu'à peine attention au petit comptoir devant lequel ils passèrent, trop affolée par cette poursuite qui allait la mener elle ne savait où. Les seules fois où elle avait fuit sur Vana'diel, c'était parce qu'elle était poursuivie par des orcs, des gobelins ou autres monstres divers qui n'avaient pas forcément d'intention particulière. Enfin... à part servir le Seigneur des Ombres. Mais pour à cause d'infraction quoi.

« Je ne filerai pas... pas... sans... toi ! ».
Et oui nôtre demie Elvaan était moitié essoufflée...

Ils arrivèrent à un endroit où la route se séparait en deux et fila d'un coté, supposant que Harold lui suivrait. Et tellement fut-elle partie dans sa course qu'elle ne le vit pas s'étaler par terre.

Quand elle se retourna et qu'elle s'en rendit compte, elle s'affola et appela.

« Hey... t'es où ?... Ne me dis pas que ? »

Elle voulu faire quelques pas en arrière, mais un des moines arrivait vers elle, donc elle du se résigner à continuer... sans le nabot.

« Naaaaaaan ! »

Et pourtant elle savait que ce n'était pas le moment de s'affoler plus. Mais elle mettrait tout en œuvre pour retrouver Harold – elle le trouvait trop sympa pour le laisser à la merci de ces fous apparents.
Elle continua donc à galoper, en retenant pour le moment tout sentiment. Cependant si un des gars la chopait, elle lui ferait bien comprendre sa colère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Jeu 14 Nov - 1:28

HaroldBoooooooooon... La vieille route de Mi'ihen n'avait rien d'impraticable, mais c'était surtout d'être séparé d'Anaryelle qui cassait les pieds à notre Bono à sabrolaser incorporé. Les monstres du coin n'étaient pas si méchants que ça, mais si les moines guerriers décidaient de refaire des leurs et de descendre pour lui courir après, pas sûr qu'il réussirait à leur tenir tête seul contre 3. Enfin, on discuterait de ça plus tard.

Repartant en mode course à pied, Harold pila net quelques mètres plus tard en voyant un genre de gros rocher gris et rouge lui barrer le passage ; pas découragé pour deux sous, notre wannabe SeeD l'escalada et en sauta pour reprendre sa route, à un détail près : une fois en bas, le rocher se mit à bouger. Devant un Harold plutôt abasourdi, le "rocher" s'avéra être un énorme bestiau bleu avec une bouche énorme et des bras gaulés comme des arbres... Le Chocobogre. Qui semblait un chouia vénère d'avoir été utilisé comme point d'escalade par un nabot.



- ******************************* !!!


De mémoire d'habitant de Spira, personne ne devait avoir couru aussi vite. La vieille route était plus tortueuse et sinueuse que la "nouvelle", mais ça n'empêchait pas Harold de courir comme si sa vie en dépendait, ce qui était plus ou moins le cas. A cette vitesse, il aurait atteint la fin de la route en quelques secondes... Et son très énervé poursuivant aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mar 19 Nov - 2:47



La route était longue. Pas trop infestée... cela dit les monstres n'avaient pas vraiment de se rendre ce qu'il se passait, apparemment. Et Anaryelle était bien trop pressée et affolée pour leur prêter la moindre attention.

Un peu essoufflée, la mi Elvaan mi Zilart du faire une pause de quelques secondes pour reprendre son souffle.
« Harold ? T'es où ? » se souffla-t-elle, inquiète. Tout en gardant un œil partout autour d'elle, au cas où elle verrait un des trois moines arriver. Ou Harold. Ou les deux...

Mais non, rien.
« Je vais faire quoi moi maintenant ? ».

Elle se retint cependant de paniquer plus, voulant garder un peu de dignité, et alors qu'il lui sembla qu'un monstre trainait pas loin, elle reprit sa course de plus belle.

Arrivée à un point, il lui sembla percevoir des bruits, du mouvement... Ce qui ne lui plaisait pas spécialement... enfin, sûrement des monstres encore. Ou un des moines ? Ou un nouveau danger ?
Et pour couronner le tout, elle voyait à nouveau un choix entre deux routes. Du mouvement arrivant d'une des deux.

Elle n'avait pourtant pas d'autre choix que de s'arrêter à nouveau, prise d'un point de coté probablement à cause de l'inquiétude qui la crispait.

« Bon, et bien... qu'ils me prennent, tant pis... Je n'ai rien fait de mal pourtant... ni Harold... ».
Elle s'efforça pourtant de restée cachée – du moins elle l'espérait – le temps de reprendre son souffle.

Mais elle commença à avoir quelques craintes. Et si ces gars de la NeoShinra trainaient dans le coin ? Et s'ils tombaient sur elle ? Elle préférait oublier ces pensées horribles, et se concentrer sur comment retrouver Harold.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Histoire de se faire un peu de gils...   Mer 20 Nov - 3:08

Harold- MÉTIER DE MEEEEEEEEEEEEEERDE !!!


Ouh pinaise. Harold avait atteint la fin de la route et le Chocobogre ne lâchait pas d'un centimètre. Ce truc avait une sacrée endurance (et une sacrée rancune) pour poursuivre un si petit repas pendant si longtemps !
Harold n'était pas essoufflé pour deux ronds (les instructeurs de Balamb étaient bien pires que ça !), mais on pouvait arguer que le risque de se faire bouffer était un sacré stimulant en soi-même.

Le portique qui démarquait la fin de la route et le début de la route des Mycorocs était à un jet de pierres, mais Harold ne pensait même pas à passer la porte. Ce bestiau étant si gros qu'il y avait de fortes chances qu'il ne passe pas le portique, mais sans savoir si Anaryelle était déjà passée (et c'était fort improbable), hors de question de la laisser en plan : les chances qu'elle se retrouve sandwichée entre le monstre et les moines était trop grand. Il faudrait faire demi-tour et la rejoindre sur la nouvelle route.
Un dérapage contrôlé du nabot et un roulé-boulé du monstre plus tard, la course-poursuite reprenait sur la nouvelle route.

Les pontons en bois qui enjambaient la vieille route et les crevasses environnantes craquaient légèrement sous le poids du poursuivant d'Harold, mais ça ne l'arrêtait pas outre mesure : quelle rancune de sa part, quand même.
Enfin, à force de cavalcade, Harold aperçut Anaryelle au loin et les soldats toujours sur ses trousses un peu plus loin. Une idée germa dans sa tête pour se débarrasser de tout ce beau monde à la fois, mais il fallait pour cela qu'Anaryelle exécute une manœuvre des plus délicates :



- POUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUSSE-TOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de se faire un peu de gils...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire de se faire un peu de gils...
» Courses bonne a refaire histoire de se faire un peu d'argent
» Le chaman draenei !!!!!!!!!!!
» Rapport de bataille HE vs O&G
» chacun rajoute une phrase pour faire une histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Route de Mi'ihen-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives