Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Trevor de Valières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Trevor de Valières   Dim 1 Sep - 22:45

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Héra
• Nom: de Valières
• Prénom: Trevor
• Âge: 22
• Avatar utilisé: Trevor Belmont (Castlevania : Lords of Shadow - Mirror of Fate)

Description

• Alignement: Guerrier des Ténèbres

• Description physique: Trevor est un jeune homme fier du haut de son mètre quatre-vingt treize et de ses soixante trois kilos. Sa silhouette svelte cache néanmoins une musculature digne d’un lutteur. La peau blanche, il ne détient aucune imperfection excepté une longue balafre sur son buste qui part de son épaule gauche et se poursuit jusqu’au côté droit de son bassin. Ses longs cheveux bruns descendent à hauteur de ses omoplates, bien que la plupart tombent aussi sur se épaules. Son visage, quand à lui, est plus commun. Un grand nez qui prend une place prédominante au centre de son visage. Sa bouche fine reste la plupart du temps close. Ses yeux de couleur ocre sont la porte sur son esprit; et donc brillent d’un éclat farouche, résolue mais surtout calme.

Question vestimentaire, Trevor porte un pourpoint de cuir vert sombre avec quelques décorations de fil doré dans le dos et sur la poitrine. En dessous de cette veste, il détient une chemise blanc cassé avec en jabot de soie soie, lui donnant ainsi l’air d’un jeune bretteur noble. L’homme porte aussi un pantalon serré en cuir maintenu par une ceinture de cuir noir. Les braies sont de même couleur que son pourpoint et sont  rentrées dans ses bottes de cavalier en cuir noir. Le choix d’autant de cuir pour sa tenue reflète une liberté de mouvement plus présente qu’avec une tenue de mailles intégrale. On peut aussi remarquer les quelques pièces d’armure lourde par dessus sa tenue habituelle, à savoir une épaulière de plaques maintenue par une pièce d’armure en forme de tête infernale attachée aux ceintures de cuir autour de sa poitrine, mais en dessous de son jabot; une  ainsi que deux protections de plaques sur ses cuisses. Le sac en cuir souple transporte un autre ensemble de vêtements semblables, mais de couleur braise.

L’arme du jeune homme est dans son fourreau, lui-même accroché à sa taille. Il s’agit d’une rapière courte en acier simple mais robuste. On notera néanmoins le saphir incrusté dans la garde et le nom de l’arme gravé sur la lame, “Adénalys”. Ces deux détails dénotent encore une fois une provenance noble du bretteur.

• Description psychologique: Bien que l’apparence générale de Trevor laisse penser à un noble, il n’a pas l’aisance de ce type de personnes. En effet, le jeune homme est taciturne, et de plus il n’apprécie guère la compagnie de gens qu’il juge “inutiles”, soit par exemple les nobles ne faisant que jacasser et se préoccuper de choses secondaires. De plus, il montre une certaine importance à ce qui lui est cher, comme son arme ou même ses rares compagnons de route. Pour ces derniers, Trevor est capable de laisser son objectif de côté, tant que son plan n'est pas contrecarré par les envies de ses compagnons. Son passé a rendu Trevor tel qu’il est maintenant, mais il conserve néanmoins quelques traits de son ancienne vie. Par exemple, il est toujours galant avec les dames, n’hésitant pas à imiter les nobles dans ce type de situation. De plus, il est très attaché aux enfants, avec qui il prend le temps de jouer et de rire un peu. Il s’agit aussi d’un être doté d’une grande intelligence, qu’il ne met cependant pas toujours à contribution. C’est aussi le point sur lequel il se vante le moins, de même, la vantardise n’est pas son point fort. Enfin, la dernière chose que l’on peut remarquer chez Trevor est sa méfiance envers les machines, et ce plus maintenant qu’auparavant, à cause de la fusion des mondes.

Histoire

Treno, la ville plongé dans le noir éternel. C’est dans une petite famille noble de cette ville que naquit Trevor, un quinze octobre. Seul héritier masculin de la maison de Valières, il fut donc vu tout de suite comme la coqueluche d’une famille qui perdait de renommée et de prestige - deux choses essentielles pour maintenir son niveau à Treno. À l’âge de cinq ans, l’enfant savait déjà plus que la plupart des enfants de son âge, et pouvait prétende aux meilleurs précepteurs; pourtant chargés d’instruire des jeunes ayant passé la dizaine d’années. Ce fut d’ailleurs à ce moment que son père, Eugène de Valières, décida de payer un maître d’armes renommé à Treno afin d’initier son fils à l’art du combat, comme n’importe quel jeune noble se doit de connaître. Ce fut donc ainsi que Trevor rencontra Malanek, un homme de quarante ans, et apprit les bases du combat à l’aide d’outils en bois. Les premières séances furent désastreuses, Trevor revenait au manoir familial avec plusieurs hématomes sur tout le corps. Mais malgré cela, le garçon refusait toute assistance, mettant ainsi en pratique un enseignement de son maître : ne jamais guérir la blessure trop vite, afin de se souvenir de la douleur, mais aussi de la façon dont elle a été infligée.

Durant les sept années qui suivirent, Trevor fut instruit de toutes sortes de connaissances provenant des meilleurs intellectuels de Treno un jour sur deux, les autres jours se passaient chez Malanek à s’entraîner intensivement, aussi bien qu’à l’épée mais aussi d’autres armes, moins conventionnelles; par exemple des haches, des lances, des masses… Et même des fouets,pour lesquels Trevor développa une certaine affection malgré la difficulté pour manier ce type d’arme. Le choix du jeune élève se tourna donc vers un style qu’il maîtrisait déjà : la rapière. Les entraînements devenaient de plus en plus violents, passant de l’arme en bois à des armes de métal petit à petit. Chaque jour était propice à de multiples coupures et bleus sur le corps du jeune noble, alors que ce dernier peinait à frapper son instructeur au moins une fois.

Deux mois après le treizième anniversaire de Trevor, sa mère donna naissance à une fille nommée Amaïa. Dès lors, l’adolescent se prit d’affection pour sa sœur, seul réconfort qu’il avait dans le manoir face à l’entêtement parental de vouloir faire de lui un noble parfait. Bien que son éducation s’accrut à partir de là, le bretteur s’organisa pour passer le plus de temps possible avec sa cadette, dont les rires étaient la seule chose qui le faisait sourire. Ce fut d’ailleurs lui qui avait demandé à qu’elle soit elle aussi éduquée, ne serait-ce que pour ne pas voir sa lumière s’abrutir comme d’autres femmes le sont, obsédées par les discutions sur tout et rien. Ce fut ainsi que se déroula la vie de la famille de Valières pendant six ans.

Six ans où Trevor dut participer à des rencontres entre nobles, tels les bals et les banquets. Apprécié pour son comportement galant et sa beauté sobre, les parents de Valières cherchèrent moult prétendantes. Cette occupation prit fin lorsqu’ils virent que Trevor passait bien plus de temps avec sa jeune sœur qu’à chercher une épouse. C’est pourquoi, à contrecoeur, ils bannirent leurs enfants. Ils ne pouvaient se permettre un héritier qui préférait des jeux d’enfants aux préoccupations de leur rang, et une jeune fille qui allait causer le retour du jeune garçon de par les liens qu’ils entretenaient. C’est ainsi que le bretteur et sa sœur prirent la route vers Lindblum, non sans quelques combats contre des monstres sans importance.

Une fois arrivés à la ville la plus connue d’Héra, Trevor décida de s’installer afin de gagner suffisamment d’argent pour payer la traversée jusqu’à Alexandrie, où le frère et la sœur avaient une chance pour vivre heureux, loin de la surveillance potentielle de leurs parents. C’est donc dans un hôtel du quartier théâtral qu’ils furent logés et que l’ancien noble put commencer à gagner de l’argent. D’autant plus que le patron était sympathique, et qu’il se chargeait de fournir de la nourriture gratuitement à Amaïa en échange des services divers de Trevor. La fête de la chasse, événement phare de Lindblum, allait en effet prendre place, et de facto un afflux de personne attirées par le gain ou la renommée produite par la fête allait donc se ruer dans les hôtels disponibles, afin de faire un tour dans la cité afin d'effectuer un repérage pour ne pas perdre de temps pendant la traque.

Trevor dut donc s'occuper des divers besoins des hôtes, et ce jusqu'à la fin de la chasse, remportée par un certain Djidane. Une fois que les participants furent partis, le jeune bretteur eu assez d'argent pour payer le tenancier et le voyage vers Alexandrie. L'éphèbe et sa soeur firent donc leurs adieux au vieil homme versant des larmes de joie qui les avaient logés et payés, puis partirent en direction de la Porte Sud grâce à un aéronef faisant la liaison entre Lindblum et Alexandrie. Le voyage se passa sans encombres, malgré la répugnance de Trevor envers l'engin volant. Le jeune était depuis tout petit contre l'utilisation de machines, car pour lui elles empestent et font beaucoup trop de bruit. Mais son aversion était atténuée par la joie visible de sa sœur, qui s'émerveillait devant toute la mécanique du vaisseau volant.

Au terme d'un long voyage, l'aéronef commerçant arriva à Alexandrie, Trevor et Amaïa descendirent et cherchèrent où s'installer pour mener une vie tranquille. Rapidement, ils trouvèrent une petite maison près du Château, et l'éphèbe trouva un poste de serveur dans un bar non loin de sa nouvelle demeure. C'est ainsi que tout allait pour le mieux, les semaines passèrent dans la calme et les fous rires du frère et de la sœur liés à de petites histoires que Amaïa écoutait dans l'école publique proche. Malgré leur enfance passée dans le luxe des nobles, Trevor et sa cadette se plaisaient dans les quartiers plus pauvres, car il s'agissait d'endroits où il faisait bon vivre, et où les voisins n'étaient pas préoccupés à flatter l'autre à longueur de semaine. Mais chaque moment de paix n'est que provisoire.

Peu après son vingtième anniversaire, Trevor apprit comme beaucoup d'Alexandriens que Lindblum avait été cible des attaques de la Reine Branet, cette dernière ayant fait appel à de curieux personnages utilisant la magie et à un monstre gigantesque ayant ravagé la cité entière. Abasourdi par cette nouvelle, il réussit néanmoins à se procurer la liste des victimes à la demande de sa petite sœur. Cette dernière fut rassurée lorsqu'elle vit que le vieux hôtelier qui les avait aidés ne figurait pas parmi les morts. Malgré cela, le bretteur ne se sentait plus en sécurité. Savoir que l'armée d'Alexandrie comportait des sortes de machines qui n'étaient pas construites par la cité mais par un homme mystérieux nommé Kuja ne lui inspirait pas un sentiment de sécurité.

Et ce pressentiment se révéla exact. Une semaine après la destruction de Lindblum, Alexandrie fut frappée d'un drame sans précédent. Une nouvelle balaya les rues comme une traînée de poudre : la reine Branet avait perdu la vie ainsi qu'une bonne partie de la flotte maritime de son royaume. Mais ce furent les circonstances de sa mort qui frappèrent le plus durement les habitants : la reine avait apparemment invoqué Bahamut, un dragon gigantesque, et ce dernier s'était retourné contre elle et avait décimé les bateaux d'Alexandrie. Un deuil national fut organisé, Trevor et sa sœur participèrent à la cérémonie d'adieu des marins décédés au Phare d'Alexandrie, invité par quelques veuves qui étaient amis avec les enfants de Valières. Quelques jours plus tard, la toute jeune Grenat di Alexandros serait nommée reine, en succession à sa défunte mère.

Deux jours après la mort de la reine, Alexandrie enleva ses troupes d'occupation des deux autres contrées du continent : Lindblum et Bloumécia, le royaume de l'éternelle pluie. Il semblait que la volonté de conquête ait disparue avec Branet, ce qui arrangeait donc les pays occupés. Pendant ce temps, Amaïa se consacra à faire pousser des fleurs dans le petit jardin de la maison, et Trevor la regardait s'émerveiller avec cette occupation. La jeune se plaisait déjà à vouloir faire fleuriste et aider son frère, bien que ce dernier déclinait l'aide de sa sœur de six ans. Malgré que tout soit rentré dans l'ordre, une autre tragédie allait ravager Héra.

Le 6 février, soit trois jours après la libération du continent, une attaque fut lancée sur Alexandrie. Un dragon gigantesque lançait divers rayons au hasard depuis les cieux, alors que des monstres ressemblant à des chenilles monstrueuses faisaient leur office dans les rues de la cité. Trevor décida donc de défendre la rue dans laquelle ils étaient, tuant Barskerville sur Baskerville en compagnie des voisins savant se battre. Cela aurait put se dérouler ainsi toute la nuit, jusqu'à que le dernier monstre arrive à blesser sérieusement le bretteur en lui laissant une plaie en diagonale sur son buste. Peu après, l'attaque du dragon toucha un pâté de maison proches, enflammant celles qui n'étaient pas déjà devenues cendres. Voyant la sienne brûler et sachant que la petite était encore à l'intérieur, Trevor se rua dans la bâtisse en proie aux flammes.

Amaïa sortit de sa cachette et suivit sans dire un mot son frère depuis l'étage jusqu'au rez de chaussée. Puis subitement, elle se jeta sur le dos du bretteur, le repoussant dehors alors que la maison s'écroulait sur elle-même. Voyant cela, le jeune homme se décida à foncer dans les flammes, ignorant le colosse qui était apparu à la place du château. Jamais Trevor ne put entrer pour sauver sa sœur. L'explosion du titan l'avait projeté sur le bâtiment le plus proche et l'assomma. Il se réveilla quelques heures plus tard, des médecins autour de lui là où il s'était écroulé, n'ayant pu l'emmener à l'hôpital pour des raisons évidentes concernant sa blessure.

Quelques jours plus tard, les ruines de sa demeure furent déblayées, et le corps intact et innerte d'Amaïa, le sourire aux lèvres, fut trouvé. Sentant une part de lui s'évaporer en voyant ce spectacle devant lui, atroce, injuste, et surtout affreusement réel, il prit le cadavre de sa sœur dans ses bras et commença à pleurer pendant des heures et des heures. Personne, que ce soit un garde ou un voisin, ne l'arrêta. Amaïa était connue dans tout le quartier pour sa gentillesse et sa compassion, et le fait qu'elle ait sauvé Trevor à sa place ne laissait aucun droit d'interrompre le deuil du jeune homme.

Il fallut trois jours pour l'ancien jeune noble pour arrêter de pleurer et de tomber à cause de l'épuisement. Le lendemain, la ville commençait à se reconstruire grâce à ses habitants, mais Trevor ne se sentait pas l'âme à reconstruire. Il passait sa journée à construire maladroitement une boîte en bois de bonne qualité pour Amaïa, puis à l'enterrer sur une petite colline à l'écart de la cité. Tous les jours qui suivirent, il restait le matin à regarder tristement là où se tenait désormais celle qui avait illuminé sa vie. Il agrémenta la tombe avec les fleurs de son jardin, et se maudissait pour être vivant alors qu'elle était désormais sans vie.

Ce fut à partir de là que Trevor tomba dans la mélancolie et se renferma sur lui-même, ne prêtant plus attention à ce qui pouvait arriver sur le monde. Que la princesse Grenat devienne reine, il ne s'en réjouit pas. Il ne vit pas à la pièce de théâtre organisée pour l'anniversaire de la reine l'année suivante, bien qu'il ait toujours apprécié ce genre de divertissements. Ce qui l'intéressait néanmoins fut tout d'abord une rumeur selon laquelle Héra aurait "fusionné" avec d'autres mondes un an après l'anniversaire pour les dix-huit ans de Grenat. Pour l'homme, cela signifiait une nouvelle aire de conquête, et donc de nouvelles morts et autant de familles brisées.

Mais un second commérage fit naître une flamme dans son coeur meurtri. La fusion des mondes aurait apparemment apporté des cristaux sur le nouveau monde, nommé Héméra, et pouvaient exaucer un vœu si ils étaient réunis. Le fait d'imaginer Amaïa revenir à la vie apparut à Trevor comme une évidence. Il fallait, non, devait rassembler ces cristaux pour entendre à nouveau la voix de sa soeur, la voir entretenir se fleurs... Tout ces plaisirs qui lui avaient été arrachés avec sa vie. C'est ainsi qu'il décida d'aller à Lindblum. Là-bas, il aurait plus de chances d'obtenir des informations sur ces cristaux.

Qu'importe combien de temps il prendrait, mais le jeune homme se promit de faire revivre sa sœur, même si cela lui en coûtait la vie.

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Adrien
• Votre âge? 17 en octobre !
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Via Requiem of a Fantasy
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? Dans l’ensemble, ça va j’ai compris.



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Trevor de Valières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trevor GROVE et les héros de Firefly
» Dessins originaux de GTA V : nouveaux dessins de Michael, Franklin et Trevor, et bien plus de contenu téléchargeable disponible
» [ Problème avion trevor gta 5 ][Non-réponse]
» Bloqué au porte-conteneur dans la mission "Port de Los Santos - Repérage" avec Trevor dans GTA V
» GTA V

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives