Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Tourisme et bonne humeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Jeu 22 Aoû - 15:30

Elle s'appelait donc Clémence, Noah nota cette information dans un coin de sa tête. Il serait, selon lui, peu judicieux d'oublier quelque chose comme cela. Le garnement ne comptait pas froisser cette jeune fille, qui semblait déjà avoir son petit caractère. D'ailleurs, elle n'avait pas l'air de connaître certaines coutumes, probablement parce qu'elle était une jeune fille. Le jeune garçon aux cheveux blancs se dit alors qu'il pourrait tout aussi bien lui servir de professeur, à l'occasion et si sa patience le lui permettait. Il ajouta alors sur un ton amusé. « Normalement, quand une personne te tend la main, en tant qu'aventurière tu te dois de lui serrer. Reste méfiante car certains mercenaires seraient capables de t'attaquer en te faisant croire qu'ils sont polis. »

Par la suite il se dit alors qu'il devait au moins lui expliquer où ils allaient et pourquoi ils le faisaient. « Madahine Salee est l'ancien village d'une civilisation d'invokeurs. Les mogs seront probablement mieux renseignés que nous au sujet de l'Ifa et il y a un mur que je dois voir. Ça pourrait t'être utile aussi. » Noah ne savait pas vraiment si un endroit comme Madahine Salee pouvait intéresser un enfant, mais il espérait toutefois que Clémence soit enthousiasmée à l'idée de ce voyage. Il comptait sur la présence des mogs et l'effet qu'ils pouvaient avoir sur les personnes plus jeunes. Le génie pensait en effet que les enfants ne pouvaient résister à cette apparence de peluche.

Noah passa devant le brutos, le gratifiant d'un signe de tête, signe qu'il s'assurerait de tout et ferait le nécessaire pour empêcher Clémence de faire à nouveau irruption dans le château d'Alexandrie. Il avait volontaire omis la question concernant ses cheveux, réfléchissant à un moyen de lui faire savoir qu'il l'ignorait lui même. Lorsqu'ils furent enfin sortis du palais, le jeune garçon toisa le ciel obscur durant quelques secondes avant de répondre.
« Je n'en sais absolument rien ! Il semblerait pourtant que mes cheveux ne soient pas vraiment blancs... Figure toi que j'entame ce voyage pour pouvoir répondre à ce genre de questions ! »

Le génie s'avança alors et grimpa dans la barque, se laissant voguer sur les eaux grâce à l'amazone qui ramait. Il se demandait si cela n'était pas épuisant de devoir jouer de ses bras chaque jour, ramant inlassablement afin de faire travers la ville aux touristes et aux habitants. D'une certaine façon, cela devait être moins difficile que d’effectuer des rondes ou même de se battre. Lorsque ses pieds foulèrent de nouveau les pavés, Noah se contenta d'un signe de la main à Clémence, lui indiquant de le suivre. Évidemment, il se dirigeait vers l'auberge, se demandant comment il allait justifier que cette petite fille soit avec lui si on l'interrogeait. Le garnement n'avait aucune envie d'être accusé de kidnapping ou quoi que ce soit du même genre.

Il se stoppa alors devant l'auberge, fixant Clémence avec un sourire aux lèvres.
« Tu n'as rien à faire avant de partir ? S'il y a des personnes à qui tu veux dire au revoir ou que tu dois prévenir de ton départ, c'est maintenant. Demain nous n'aurons pas le temps. »
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Jeu 22 Aoû - 15:55

PNJLa nuit était tombée, la pièce de théâtre terminée et les gens commençaient peu à peu à rentrer chez eux. Tout était paisible et calme, on n'entendait que les bavardages des passants suite à la pièce ou à leur journée. Cependant, une ombre s'approchait de plus en plus d'Alexandrie, de grandes ailes déployées d'un blanc éclatant dans lesquelles la lune se reflétait, ne laissant qu'un éclat d'argent sur son sillage, le dragon blanc atteignait enfin le cœur de la cité alors que celui qui se tenait sur son dos commençait à faire quelques mouvements gracieux des mains

«Alexandrie... je suis de retour... et cette fois-ci, Alexandre n'est plus là pour me barrer la route!» - Kuja, le génome se tenait droit sur sa monture, lançant des boules de feu tout autour de lui pour commencer à brûler de nouveau les toits des maisons. Cette fois, il n'avait nul mage noir avec lui pour lui prêter main forte, mais qu'à cela ne tienne, il n'en avait pas besoin!

«Que la terreur qui sommeillait en vous se réveille!» - ses doigts dessinèrent à nouveau quelque chose dans l'air avant qu'une forme n'apparaisse, plus il écartait les bras et plus cette flamme prenait une forme particulière que tout le monde connaissait bien - «Que Bahamut vous consume pauvres créatures!»

Évidemment, ce n'était pas le vrai Bahamut, mais Kuja avait pris plaisir à donner à sa nouvelle magie cette forme. Ce n'était qu'un geyser de flammes qui vint frapper le château, il fronça légèrement le nez devant ses pouvoirs considérablement diminués par rapport à ceux qu'ils possédaient avant sa mort prématurée, mais qu'à cela ne tienne, il cherchait quelqu'un en particulier et n'avait que faire du reste.

Grenat Di Alexandros sortit sur son balcon, escortée de gardes qui étaient prêts à la protéger pendant que les autres commençaient à déployer les moyens de défense de la ville. Des portes s'ouvrirent aux étages et des aéronefs commencèrent à en sortir, armés de canons. Mais Kuja ne s'en préoccupait pas encore, tendant le doigt vers Grenat avec un air presque amusé
«Si tu tiens tant à ta chère cité, Grenat Di Alexandros, dis moi où se trouve Alexandre aujourd'hui! Je sais qu'il n'a pas pu aller bien loin!» - son regard se posa alors sur les vaisseaux armés de canon, et le génome s'accrocha un peu mieux à son dragon qui commença alors à voler à toute vitesse autour du château, jusqu'à passer très près du balcon royal... quelques secondes plus tard, il tenait la reine endormie sous son bras, avec cet air satisfait et pourtant si doux qui lui allait si bien

«Si vous me tirez dessus, je crains qu'elle ne tombe vous savez? Regardez la... elle est si belle quand elle dort!» - un petit sortilège de sommeil qui avait eu la bonne idée de fonctionner, et qui allait causer bien des problèmes à présent pour l'empêcher de tout détruire!

Spoiler:
 



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Clémence Lenfant
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Sam 24 Aoû - 22:29

Ah, ça serre la main les aventurières ? Fallait le dire tout de suite ! Du coup je me dépêche d'attraper celle de Noah. Après je sais pas trop quoi en faire hein, mais il me semble que les adultes ils la secouent après. Donc bah... je secoue aussi. C'est bête comme truc en fait. Je préfère les bisous, mais les bisous c'est peut-être pour les princesses ? J'en sais rien, mes parents adoptifs m'ont pas appris grand chose... ou alors je les ai pas écoutés. Enfin bon, si Noah il m'apprend des trucs d'aventurière, alors c'est mon copain ! Je l'aime bien déjà ! Même s'il est un peu bizarre...

« Pourquoi tu veux voir un mur ? T'es bizarre... »

C'est vrai quoi, y'en a plein des murs dans le palais. Et même à Alexandrie. En fait des murs y'en a partout, c'est quoi la différence avec ceux de Madamine Sali ? Y'a un truc secret avec ce mur ? Une cachette ? Une énigme ? C'est un mur des amoureux peut-être ? À Alexandrie y'a des arbres où les amoureux ils gravent leur noms, il veut peut-être faire pareil là-bas. Mais bon marcher aussi loin pour ça, c'est quand même bizarre. J'ai dit que je le trouvais bizarre ? En plus il me dit que ses cheveux sont pas blancs...

« Ben moi je les vois blancs... »

Qu'il me prenne pas pour une idiote quand même. Je sais reconnaître les couleurs moi. Même que j'ai pas besoin de partir en voyage pour savoir que ses cheveux sont blancs. Il est fou si ça s'trouve ? Enfin bon c'est pas grave. Les Mogs aussi sont un peu bizarres des fois, mais ils sont gentils. Et Noah aussi il a l'air gentil. C'est peut-être des Mogs ses parents ? En fait en parlant de parents, voilà qu'il veut que j'aille dire au revoir aux miens. Il est fou lui. Je secoue la tête très fort pour dire non. Pas question. Je suis sûre qu'ils vont me disputer si je rentre. Ils sont jamais contents de toute façon.

« Mes amis ils savent déjà que je suis partie à l'avent... »

Et ben vous savez quoi ? J'ai même pas eu le temps de finir ma phrase parce que tout à coup les gens se sont mis à crier. Ils m'ont fait peur en plus ! Quand je me suis retournée j'ai vu du feu qui sortait du toit des maisons. Et ça, c'est pas trop normal je crois. Bon, je sais que je suis une aventurière et tout, mais n'empêche que j'ai attrapé la main de Noah vite fait. C'est pas la peine de rigoler hein, ça fait trop peur tout ça. Dans le ciel, y'avait un grand dragon tout blanc avec un type dessus. Apparemment, c'est lui qui s'amuse à tout brûler... Je suis sensée faire quoi ? C'est mes affaires ou pas ? Zut !

« On peut pas lui mettre une raclée à ce sale type...!?? »

C'est peut-être une méchante aussi, mais en général c'est les garçons qui cherchent la bagarre. C'est vrai quoi, il fiche le bazar et personne réagit. À part en criant, mais ça sert à rien. Alors j'ai une idée, je ramasse des cailloux et je lui jette de toute mes forces. Ça lui apprendra. Bon... sauf que je le touche pas en fait, il est trop haut. Et ça m'énerve en plus !

« Noaaaaah !!! Mince, là c'est sûr il va deviner que je suis morte de peur. Je connais pas de magie moi, je peux pas l'atteindre...! »

Y'a des gens qui courent partout, et même qui nous bousculent. Non mais ça va oh, pourquoi ils nous piétinent pas aussi ?!! Ça me fait penser à Lindblum... les gens étaient fous quand Atomos a attaqué. En fait, les gens étaient fous aussi quand Bahamut a attaqué Alexandrie. J'aime pas quand les gens ont peur. Ils font n'importe quoi. Et l'autre là-haut, je rêve ou il est venu piquer la robe de la reine ? Pfffff... Il pouvait pas s'en acheter une au lieu de tout brûler et de faire peur à tout le monde ce gros nul ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Dim 25 Aoû - 15:16

La demoiselle serra et secoua la main du jeune garçon aux cheveux blancs. Il entrouvrit la bouche, réfléchissant un bref moment. Pouvait-il vraiment lui faire confiance ? Noah estima qu'elle en était digne. « Ce mur donne quelques informations sur les chimères. C'est un moyen efficace de se renseigner sur les chimères, tu ne penses pas? » Il admirait la franchise dont faisait preuve Clémence depuis qu'elle était arrivée au beau milieu de la salle du trône. Durant un petit temps, il sourit, regardant la gamine avec un air amusé. Il avait bien l'intention de profiter ce voyage pour se faire des amis et profiter de leur présence à chaque instant. Toutefois Clémence sembla s'interrompre durant un bref instant.

De grandes ailes blanches, ce fut la première chose qui perturba le garnement. S'agissait-il vraiment d'un dragon ? Le garnement avait à peine eut le temps de comprendre la situation qu'il avait fait un bond, attrapant Clémence par la même occasion. Des boules enflammées assaillaient les toits des demeures et la ville d'Alexandrie semblait subir une véritable attaque éclair. En observant avec attention la créature volante, il constata que l'assaut ne venait pas directement d'elle. Une personne se trouvait sur son dos, probablement un puissant mage. Étrangement, il avait eu l'impression qu'une attaque par les airs serait le point faible de la cité, mais il n'avait pas pensé que ce serait à un tel point. Malgré cela, ce n'était en aucun cas le moment pour dire à qui que ce soit qu'ils avaient été prévenus. Alexandrie avait réellement un problème en matière de protection aérienne. Ses poings serrés, le garnement fulminait intérieurement.

Les maisons prenaient feu, des flammes dansantes s'échappaient déjà des toits tandis que des cris s'élevaient des chaumières. Ce souvenir ressemblait incroyablement à ce qu'il avait vécu devant le miroir, bien que le lieu et la situation soient totalement différents. Le pire fut néanmoins ce qui arriva ensuite. Un geyser de feu, prenant l'apparence de Bahamut s'écrasait alors sur les pierres du château. La colère du garnement éclata alors sans l'ombre d'un doute, ses yeux grenat s'étaient posés sur le faux roi dragon puis sur son créateur. Noah ne ferait sûrement pas le poids face à un tel adversaire, mais celui-là allait beaucoup trop loin à ses yeux. Il se demanda alors si cet être pouvait être Kuja. Il ignorait encore à quoi il pouvait ressembler, mais l'ennemi semblait utiliser les mêmes méthodes que par le passé. Le génie se demandait pourquoi Kuja serait revenu ici et pourquoi il s'en prenait directement au château. Avait-il compris qu'Alexandre se trouvait à l'intérieur ?

Les aéronefs quittaient seulement leurs hangars, armés de canon et probablement prêts à faire feu. Pourtant rien ne se déroulait correctement à ses yeux, il était déjà trop tard pour protéger la ville dans son ensemble. Combien de personnes allaient-elles mourir ce soir ? Combien d'enfants seraient privés de leurs parents ? Combien de familles allaient-elles être déchirées et traumatisées cette nuit ? Puis finalement l'ennemi avait attrapé la tête couronnée et la tenait à présent sous son bras, les canons devenaient parfaitement futiles dans une situation pareille. Quel soldat oserait attaquer sa propre souveraine ? Même si la survie du monde en dépendait, il était probable que personne ne tente quoi que ce soit à présent que la vie de Grenat était menacée. Le cerveau du jeune garçon aux cheveux blancs carburait à plein régime, réfléchissant à quel moyen serait le plus efficace pour les sortir de cette situation.

Instinctivement, il sortit l'orbe de lumière, l'observant durant quelques secondes avant de la cacher dans sa poche. Noah ne pouvait pas vraiment compter sur l'armée dans cette situation. Il était tiraillé entre la possibilité de sauver un grand nombre de gens et courir dans les maisons en flammes pour en sortir les habitants encore en proie aux flammes. La peur avait déjà commencé à envahir les rues d'Alexandrie et le chaos allait bientôt se répandre, dès ce moment là la ville serait perdue. Quelques larmes roulèrent sur les joues du jeune garçon, un flot de sentiments parasitaient ses pensées et il en devenait incapable de réfléchir. Malgré cela, il ne pouvait laisser Clémence remarquer ce léger détail et avant de céder totalement, l'adolescent se ressaisit
. « Je crains qu'à nous deux nous ne puissions pas faire grand chose, mais j'ai un plan ! Pour l'instant nous pourrons pas l'atteindre de toute façon. J'ai besoin de toi Clémence, si la population cède à la panique... Nous serons tous fichus ! »

Le jeune garçon tentait de garder son calme, réfléchissant à un moyen de les tirer de cette situation. « Tu cours vite, d'après ce que j'ai vu. Tu crois que tu pourrais réunir tout ton courage et rassembler les citoyens ? Il faut réunir toutes les personnes qui sont capables de se battre. Notre mission est de faire fuir la menace, par tous les moyens. Cet homme est l'ennemi de toute la ville, il est venu enlever la reine. Qui sait pourquoi ? » Noah attrapa de nouveau sa comparse et fit un  bond. Ils se retrouvaient alors sur une caisse, un peu plus en hauteur. De cette façon au moins ils ne se feraient pas piétiner. D'un geste, presque solennel, il posa sa main sur l'épaule de Clémence. « Si personne n'accepte de te suivre, alors quitte la ville. Tu ne dois pas mourir ! » Il tendit alors son sac à la petite fille, lui ébouriffant sa chevelure blonde au passage. « Tout ce qu'il y a là dedans pourra t'aider dans ta quête. »

Quant à lui, dès lors qu'elle aurait récupéré le sac, il était probable qu'il saute de toit en toit, essayant de rejoindre le château dans les plus brefs délais. Mais avant de s'en aller, Noah tenait à savoir si sa comparse avait elle-même des idées ou des choses à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Dim 25 Aoû - 15:48

PNJContrairement à ce que pourrait penser le jeune homme, la ville était parfaitement préparée à ce genre d'éventualité. Juste que cela faisait un moment qu'aucune menace n'avait plané sur la ville, si bien que l'effet de surprise avait causé un certain avantage à Kuja le temps de tout mettre en place.

Les Brutos et les Amazones étaient déjà partout, aidant à l'évacuation des maisons, des mages soignaient les premiers blessés avec des gemmes, les simples habitants s'entraidaient comme ils le pouvaient pendant que la ville essayait de garder son calme.

Mais c'est surtout dans le château que les choses se déroulaient différemment. Carla était en train de retirer une partie de son armure alors que les vaisseaux encerclaient Kuja... elle prit alors son élan avant qu'un câble n'arrive à sa hauteur, provenant d'un aéronef au-dessus d'elle, et elle n'hésita pas une seconde à foncer, contournant les flammes du faux Bahamut pour ensuite percuter de plein fouet Kuja de façon à le déséquilibrer. Elle savait qu'il était un mage, les attaques physiques n'étaient pas son domaine de prédilection, et comme tout le monde, il avait besoin de se réadapter au mode de combat désormais!

Le mage avait alors lâché la princesse, le temps que Carla la récupère, elle rattrapa le câble pour revenir vers le château, désormais tous les canons étaient pointés sur la calamité qui s'accrochait à son dragon
«Pitoyable créature, tu oses t'interposer?»
«Nous ne sommes plus aussi pitoyables que nous avons pu l'être par le passé, Kuja! Ce monde ne t'appartient plus désormais!»


Serrant les dents, le mage se redressa et lança une nouvelle fois son Bahamut de flammes sur les navires avant d'inciter son dragon à se relever. Comme elle le pensait, il n'avait pas encore récupéré assez de gemmes pour retrouver ses pouvoirs d'antan, mais il se tourna cependant vers la guerrière aux cheveux rouges et traça un signe dans le ciel qui se matérialisa en une lance de feu qu'il lança droit vers elle, la jeune femme protégeant Grenat ne put esquiver et se prit l'attaque en pleine poitrine...

Il y eut alors des bruits de canon, mais déjà le dragon blanc s'échappait, on n'entendit qu'une voix s'élevant du château
«Que deux navires le poursuivent! Les autres, restez en défense!» dès lors, deux vaisseaux commencèrent à suivre le dragon, alors que les autres éteignaient progressivement les incendies grace à des mages embarqués qui faisaient usage de techniques d'eau.

Une attaque éclair, mais qui avait eu le temps de faire au moins une victime, et quelques dizaines de blessés. Mais contrairement au passé, les dégâts étaient tout de même bien moindres. Seule une femme, lieutenant de l'armée de la reine, venait de rendre son dernier souffle aux pieds de sa souveraine encore endormie. La Générale Beate était en train de donner les ordres pour la sécurité du château, personne n'avait encore vraiment réalisé qu'un de leur membre les plus importants n'était plus.



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Clémence Lenfant
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mar 27 Aoû - 0:28

Alors là, si c'est ça d'être une aventurière, ben c'est pas drôle du tout ! Moi je croyais que j'allais juste voyager partout. Bon, tuer des monstres aussi, mais des monstres faciles quoi. Là c'est pas du jeu, c'est carrément un dragon qui attaque Alexandrie ! Et en plus Alexandre il bouge même pas ! Pas question que je lâche la main de Noah. Si on est séparés, je suis sûre qu'on se reverra plus. La dernière fois j'ai laissé ma maman toute seule devant le théâtre et elle est tombée dans le trou quand la place est tombée. Alors bon. Je le connais peut-être pas beaucoup Noah, mais j'ai pas envie qu'il me laisse toute seule. Je suis petite moi... et j'ai la trouille. Alors quand il me demande de courir pour demander aux gens de me suivre ou je sais pas quoi, je lui serre encore plus fort la main. M'en fous si je lui fais mal... je veux pas qu'on se sépare.

Si ça se trouve c'est mieux d'être une princesse, parce que je veux pas dire mais aventurière ça a l'air vachement dangereux...

Mais en fait, Noah me dit que le dragon il a enlevé la reine Grenat. Du coup je lève les yeux. Bon, c'est dur de voir avec mes larmes et tout, mais maintenant qu'il le dit, c'est vrai que c'était un peu bête de tout brûler pour juste voler une robe. Mais j'avais pas vu qu'il y avait la Reine dedans moi... On fait quoi sans la reine ? C'est grave si elle se fait voler ? En fait, je sais même pas à quoi ça sert une reine...

Après, Noah me tend son sac. Normalement je l'aurai envoyé sur les roses parce que bon, je suis pas un mulet qui porte ses affaires, mais là j'ai trop peur pour penser à l'embêter. Par contre quand il me dit de m'enfuir, je jette le sac par terre et je lui attrape le bras avec les deux mains.

« NON ! NON ! NON ! M'EN FICHE TU PARS PAS SANS MOI !!! TU PEUX ME TRAÎNER PAR TERRE C'EST PAREIL !!! »

En fait je pleure tellement que j'ai même pas vu qu'est ce qui s'est passé là-haut pendant ce temps. Je sais que c'est pas comme ça que ça se comporte une aventurière et tout... mais zut ! Je suis une petite fille moi. Je serai une aventurière demain, quand y'aura rien qui fait peur...!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Dim 10 Aoû - 11:14

Spoiler:
 

Clémence
Vous savez ce qui s'est passé après ? Non ? Et ben moi non plus en fait. Y'a un gros monsieur tout paniqué qui m'est rentré dedans en criant au secours et j'ai lâché la main de Noah. Je voulais pas mais bon, là j'ai pas fait exprès. Je suis tombée par terre et je me rappelle juste que ça m'a fait mal à la tête, et après je me rappelle plus du reste. C'est trop la honte pour une aventurière de tomber dans les pommes... Mais bon, là c'est la faute du gros monsieur qui m'a écrabouillée. Quand je me suis réveillée j'ai eu l'impression d'être passée sous un troupeau de phacoches. Le pire c'est que j'étais chez moi. Dans mon lit rose. J'ai cru que j'allais tuer Noah ! Je suis sûre que c'est lui qui m'a ramenée !

Je me suis levée d'un bond pour aller le rejoindre et l'enguirlander mais ça a tourné très vite tout à coup. Mon père adoptif était là. Même qu'il me regardait avec un air pas content. Bon c'est normal, je m'étais sauvée le matin. Enfin ça c'est ce que je croyais parce que en vrai il m'a expliqué qu'on était déjà le lendemain. Donc en fait je m'étais sauvé la veille. Oui je sais, c'est compliqué. Il m'a disputée et tout, et moi je l'ai encore plus détesté. Ma mère adoptive était pas là. Il paraît qu'elle se reposait dans la chambre mais je suis pas stupide moi. Je la connais, dès qu'il y a un bruit elle sursaute et cri plus aigu qu'un eskuriax. Je suis sûre qu'elle est sous le lit en train de trembler de partout ! Mon père adoptif est parti de ma chambre en m'interdisant de sortir. Il a même cloué des planches à ma fenêtre ! Cette fois c'est sûr : je le déteste pour toute la vie !

J'ai passé plein de jours comme ça, enfermée dans la maison. Je déteste cette maison. Comme il y avait des planches à toutes les fenêtres il faisait nuit partout. Bon y'avait quand-même le soleil qui passait des fois mais pas beaucoup. Mes parents adoptifs m'ont obligée à mettre des jolies robes et à être polie. Ils ont pas arrêter de me punir dès que je leur répondais mal aussi. Pfff... on peut même plus rien dire ! Un jour mon père adoptif doit aller faire les courses au marché. Je voulais aller avec lui mais il a pas voulu. Il a dit que j'aurai le droit quand je serais sage... Du coup j'ai passé encore plus de jours dans la maison, mais comme je suis maline j'ai fait semblant d'être sage. Je sais super bien le faire en fait. C'est facile, il suffit de faire des grands sourires tout le temps et de faire semblant d'être d'accord à chaque fois qu'on me dit quelque chose. C'est énervant par contre... mais c'est pas très dur à faire. Je vous apprendrai si vous voulez !

Donc aujourd'hui c'était encore le jour où on devait aller au marché à la place de ma mère adoptive qui se cachait comme un lapin tellement elle avait peur de tout. C'est la première fois que je sors depuis longtemps. Les rues sont pas trop abîmées, même si des fois on voit des ouvriers sur les toits. Les gens ont pas l'air trop malheureux non plus. C'est pas pareil que quand Bahamut a attaqué quoi. Mon père par contre, il me tient la main tellement fort que je suis sûre qu'elle est toute aplatie comme une crêpe. En plus ça me fait mal. Mais je dis rien, parce que je fais toujours semblant d'être sage. Je viens de voir passer des amis à moi. Ils vivent dans la rue et ils me regardent bizarrement. Je crois qu'ils se demandent si je suis toujours leur amie ou si je joue les princesses. Purée, j'ai envie de me sauver ! En vrai vous savez quoi ? J'attends que ça ! Mais mon père adoptif ne me lâche pas la main. Comme moi avec Noah, sauf que là y'a pas un gros monsieur pour nous rentrer dedans.

« Je peux avoir des pommes ? Eh eh, je viens d'avoir une super idée. S'il te plaît ? » Que je rajoute pour faire ma gentille.

Du coup on se dirige vers un stand de fruits et légumes et mon père adoptif achète des pommes. Pas beaucoup hein, mais au moment de prendre le sac, comme il a déjà plein de provisions dans son panier... ben il me lâche la main. Et là, le temps qu'il comprenne j'étais déjà plus là !

C'est pas super pratique de courir avec une robe à dentelles, mais je fais ce que je peux. J'ai l'impression que je suis une prisonnière qui s'enfuit et qu'il y a plein de baskerville qui me courent derrière ! Je sais que j'ai des toutes petites jambes, mais je sais aussi qu'elles vont vite. Plus vite que celles de mon père adoptif qui a encore les paniers dans ses bras. Il me crie de revenir, et moi je cours de plus en plus vite en sens inverse. Comme un lapin ! Nan, plus vite qu'un lapin. Comme un chocobo ! Et même plus vite encore. Je reconnais un copain qui joue dans le caniveau avec un bateau en papier. Et quand il me voit arriver il comprend tout de suite. Il est pas bête André. Je l'aime bien. Du coup il m'ouvre une porte et on se sauve par plein de petites rues. C'est super rigolo, mais c'est dur de courir et de rigoler en même temps, alors on fait une pause. Quand je regarde autour de moi je vois des tombes. Y'a celle de la reine. Enfin non pas la jolie avec les cheveux noirs, l'autre. Celle moche avec la peau bleue. Et y'a une tombe nouvelle aussi. Je le sais parce que je joue souvent ici, et avant elle y était pas.

Et là André il m'explique que c'est la tombe d'une fille aux cheveux rouges qui s'était battu pour protéger la reine. La vraie cette fois-ci. Celle avec les beaux cheveux. Celle que le sale type sur le dragon il a voulu voler. Et en fait quand j'y réfléchis, je suis sûre que la fille aux cheveux rouges c'était celle qui était avec nous dans la salle du trône. Celle qui me regardait bizarrement comme si j'allais tuer tout le monde. Bref. Par contre pas de tombe pour Noah. Il est pas mort. Pas encore, parce que quand je vais lui mettre la main dessus je vais le tuer !

« Pourquoi tu venais plus jouer avec nous ?
_ Ben mes parents adoptifs ils m'ont enfermée dans ma chambre, et ils ont mis des planches à ma fenêtre !
_ Han ils sont nuls !
_ Oui ! Mais maintenant je me laisserai plus attraper. Je vais y retourner cette nuit par contre, parce que j'ai oublié... un truc, dans ma chambre.
_ C'est quoi ?
_ C'est un porte bonheur. C'est comme une grosse boule en verre. Comme une boule de cristal des voyantes, sauf que ça dit pas l'avenir. Et j'ai pas pris mon couteau aussi, ils me l'ont confisqué.
_ Tu vas faire comment ?
_ Je sais pas. Je vais aller voir les autres. On va faire un cambriolage. »


André il m'a regardée bizarrement. Je crois qu'il a eu peur sur le moment, mais après il a éclaté de rire. Et puis moi aussi, parce que ça fait du bien. Bon, c'est pas très poli de rigoler aussi fort dans un cimetière... mais peut-être que ça les change les morts d'entendre rire ? Un moment j'ai quand-même un peu peur qu'on se fasse repérer alors je regarde autour de moi. Que quelqu'un arrive pas à l'improviste quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Lun 11 Aoû - 15:09

Sierra
Un soleil ardent brillait sur la figure sombre qui franchissait le grand portail du palais. Descendant tranquillement les escaliers, les yeux rivés sur l'appareil électronique qu'elle tenait dans sa main, une rare vue dans le monde d'Héra. Les gardes s'écartèrent pour la laisser passer, il s'agissait d'un invité d'importance après tout. Le projecteur de l'appareil étala les notes et les graphiques devant les yeux de la femme en noir, faisant défiler tous les détails qu'elle avait apprit sur le cas qui lui avait été confiée. Jouer les diplomates internationaux était certainement une expérience nouvelle, mais pour un agent d'élite de la Néo-ShinRâ comme elle, ce n'était rien d'autre qu'un nouveau travail qui, tout en se montrant un défi différent, n'était pas pus risqué qu'à son habitude. La présentation avait été facile, suivant la terrible attaque et la tentative d'enlèvement de la reine, les nouvelles ont vite fait le tour du monde et a compagnie avait gracieusement offert son support afin d'aider le royaume d'Héra maintenant affaibli d'une générale. Il n'avait suffit que de convaincre l'assemblée qu'il était préférable de s'unir contre cette menace mondiale qu'étaient les Calamités. Un ennemi commun avait toujours eu le secret d'unir les gens après tout.

Malheureusement pour la Turk, la reine se trouvait toujours dans un état de choc. Même s'il était rafraîchissant de voir un monarque posséder un tel attachement pour ses sujets, il demeurait embêtant qu'elle ait refusé toutes ses demandes d'exhumer la dépouille pour tirer plus d'informations sur leur ennemi commun par le biais des techniques beaucoup plus avancées de Gaïa. Elle n'osa pas insister davantage devant son impassibilité afin d'éviter un incident politique. Toutefois, elle eut la chance de recueillir bon nombre de dépositions qu'elle parcourait tout en soumettant aux banques de données de la compagnie. Elle avait pu questionner tous les témoins de la scène au palais, mis à part deux en particulier. Le premier, un garçon aux cheveux blancs, avait vraisemblablement été porté disparu depuis. Avec les dégâts réduits dont la ville a été sujet et le fait qu'aucun mort autre que la générale d'Alexandrie n'a été déclaré, il fallait se rendre à l'évidence qu'il devait avoir quitté la ville depuis. Un détail étrange, Sierra se demanda un moment si ce jeune homme avait pu avoir un lien dans cette attaque. Fuir de la sorte n'aidait certainement pas son cas comme il ne pouvait s'en défendre. En consultant le reste des dépositions à son sujet par contre, elle avait confirmation qu'il ne venait pas de ce monde, et était venu pour une raison très précise, soi-disant des informations à propos de Bahamut. Tant pis, elle n'avait pas le temps de suivre un enfant à travers le pays pour une déposition qui ne risquait que de confirmer ce qu'elle savait déjà.

La seconde personne qui avait mit les pieds dans le palais à qui elle n'avait eu la chance de questionner. Une enfant cette fois, et une habitante de ce monde, et même de cette ville. Elle aussi avait eu droit à une audience avec la reine, vraisemblablement après avoir infiltré la sécurité. Elle s'était tenue de tout commentaire sur la garde pour avoir laissé une gamine infiltrer le palais et approcher la personne la plus importante au pays. Quoiqu'il en soit, les raisons de sa visite étaient au mieux un peu vaseuses. Les versions qui lui avaient été donnée ne concordaient pas exactement entre elles, il y avait des différences qui lui faisait signe qu'on lui mentait à quelques égards. Au moins ils avaient été suffisamment transparents pour lui donner son lieu de résidence et elle pourrait tirer cette histoire au clair par elle-même. De ce qu'elle avait pu comprendre, cette Clémence avait elle aussi été sujette à un profond choc lors de l'attaque et serait demeurée à résidence depuis. La femme en noir espérait bien pouvoir soutirer une déposition claire de sa part et que l'événement ne l'ait pas trop traumatisée en ce sens. Ses yeux se dirigèrent au sol l'espace d'un moment en relisant que cette dernière avait perdu ses parents biologiques dans une attaque qu'avait subit la ville. Chaque monde avait eut à survivre à ses propres tragédies il fallait croire. Nul doute qu'elle allait devoir faire preuve de tact non seulement pour obtenir sa coopération, mais pour éviter de causer plus de dégâts.

L'appareil mobile de la femme se referma dans un bruit sec, puis elle l'agita près de son visage dans l'espoir de se faire un peu de vent. Elle ne mentirait pas si ces habits qu'elle porte ne soient pas les plus adaptés aux chaleurs accablantes. Quoiqu'il en soit elle garda un pas constant tandis qu'elle suivait les directions qu'on lui avait laissée pour se rendre jusqu'à la résidence de la jeune fille. Visiblement, elle habitait dans les quartiers huppés de la ville. Les énormes maisons allaient lui être d'un secours dans cet environnement totalement anachronique pour elle. Il s'agissait d'un véritable choc culturel que de se retrouver dans un autre monde à la fois si différent et pourtant légèrement familier. Elle grimaça en repensant qu'elle avait dû laisser son véhicule en approche de la ville, ses installations ne lui permettant pas aisément de la faire parvenir jusqu'à l'intérieur d'Alexandrie, pas que cela ait pu lui être d'un grand secours comme les rues n'étaient visiblement pas adaptées à ce type de moyen de locomotion. Elle mit toutes ces pensées en halte quand elle atteignit enfin le quartier recherché, ne faisant pas attention aux regards que lançaient les passants, sans doute en raison de ses habits peu communs dans cette partie du monde.

Quand elle arriva enfin à destination, elle consulta à nouveau ses fichiers pour s'assurer être au bon endroit. Il n'y avait pas de doute, elle s'y trouvait. Elle traversa le jardin décoré de plus d'arbres et de fleurs qu'elle ne pourrait compter, de beaux jardins défigurés par des colonnes, des fontaines et d'autres décorations décadentes malheureusement. La maison elle-même, si elle pouvait l'appeler ainsi, il s'agissait plutôt d'un petit château à son avis, répondait aux mêmes critères d'opulence que le reste. Nul doute que les parents de cette jeune fille aimaient bien afficher leur richesse au monde. Un détail attira cependant l'attention de la femme. Étrangement, des fenêtres étaient couvertes de planches de l'extérieur, comme pour sceller l'endroit et empêcher les occupants d'en sortir. Si on mêlait à cela la nouvelle par rapport au fait que la jeune fille du nom de Clémence n'avait pas été revue depuis l'incident, il s'agissait d'une vision pour le moins louche. La Turk n'y prêta guère plus attention pour aller frapper à la porte, puis refrapper de nouveau. Aucune réponse. Tirant un instant le coin de la lèvre dans une grimace fuyante, elle sortit de sa poche le petit appareil noir de tout-à-l'heure pour le plaquer contre la porte. De petits symboles s'affichèrent sur l'écran, puis une sorte de radar de poche. Rien du tout. Elle soupira et rangea l'instrument en se rendant à l'évidence qu'il n'y avait personne à la maison. Un peu embêtée par cette tournure, elle tourna les talons et entreprit de les retracer de son mieux.

Sur Gaïa, elle aurait simplement pu entrer dans le système de caméras de surveillance pour les suivre à la trace, mais ici, elle devrait se contenter de moyens plus simples, c'est-à-dire de questionner les passants sur sa route pour leur demander s'ils avaient croisé miss Lenfant ou ses parents. Peu de résultats au début, mais elle finit par détenir une piste. Cette piste la mena jusqu'au marché où elle put questionner à la fois les commerçants et leurs clients. Lentement elle put recoller les morceaux. Apparemment, elle était venue en compagnie de son père, ce qui avait causé une véritable scène quand elle lui faussa compagnie. S'intéressant plus au témoin qu'à son père, elle suivit à la trace les directions des témoins pour remonter jusqu'à la source. Suivre cette piste s'annonça plus difficile quand elle déboucha sur des ruelles tortueuses, mais elle n'abandonnait pas pour si peu. Armée de son ordinateur de poche, elle entreprit de prendre des photos et scanner l'endroit à la recherche d'indices laissant deviner que quelqu'un était passé par ici à la course. Elle leva un sourcil en se rendant compte qu'il y avait des traces de deux fuyards à présent, les deux partants dans la même direction. Débouchant sur un grand cimetière, un éclat de rires lui était parvenue jusqu'aux oreilles elle finit par déceler deux petites silhouettes qui se tenaient là parmi les tombes.

L'une des silhouettes appartenait bien à la description qu'elle avait de la jeune témoin. Une petite fille bien habillée, concordant avec le fait que ses parents adoptifs étaient très riches. Cela la rassura qu'ils semblaient en prendre soin ainsi après avoir vu les planches recouvrant des fenêtres de la résidence. Elle s'arrêta cependant en fronçant les sourcils en voyant celui qui l'accompagnait. À voir la dégaine de cet autre petit garçon, il devait certainement venir des quartiers plus défavorisés de la ville. Le duo était éclectique pour en rester aux euphémismes, mais elle n'eut pas peur un instant pour celle du nom de Clémence comme en les suivant à la trace, ils semblèrent plus avoir courut côte à côte, et puis leurs rires le lui confirma bien. La femme en complet noir s'approcha de ces jeunes gens, s'éclaircissant subtilement la gorge afin de se présenter. Elle ressortit le petit appareil noir de sa poche, l'allumant pour pouvoir enregistrer tout ce qui allait se dire entre les trois personnes présentes.

-Clémence Lenfant? Elle attendit de voir la réaction de la jeune fille, certaine que le fait de prononcer son nom lui arracherait une réaction s'il s'agissait réellement d'elle. Mon nom est Sierra, j'ai été envoyée de Gaïa afin d'assister sa majesté Grenat Di Alexandros suite à l'attaque de la Calamité. Je ne prendrai pas beaucoup de votre temps, j'aimerais simplement recueillir votre témoignage par rapport à l'attaque comme vous aviez rencontré la reine juste avant l'attaque. Prenez votre temps pour vous remémorer je vous prie, et n'hésitez pas à me faire part de chaque détail, même ceux qui pourraient paraître sans importance. J'aimerais que vous me racontiez ce que vous avez vu avant, pendant et suite à l'attaque, et aussi ce que vous savez d'un certain Noah Whiteflare...

Le regard de la Turk divergea en direction de la tombe en face de laquelle elles se tenaient. Elle y reconnut immédiatement le nom de la générale qui était morte en protégeant sa reine. Un malaise passager remonta chez la femme en noir. Était-elle venue payer ses respects à cette dernière? Elle voyait difficilement une autre raison à sa présence dans ce cimetière devant cette tombe. Un soupir s'échappa des lèvres de la Turk qui reporta un regard avenant en direction de la fillette.

-Nous pouvons également continuer cette conversation dans un endroit que vous jugerez plus convenable aussi si vous le souhaitez...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Lun 11 Aoû - 18:29

Clémence
Alors là, je le crois pas ! J'ai même pas le temps de me sauver qu'il y a déjà quelqu'un qui me retrouve. En plus je la connais même pas ! Par contre elle, elle sait mon nom. Et moi ça m'énerve. C'est pas du jeu ! J'ai fait semblant d'être fâchée. Enfin j'ai pas vraiment fait semblant parce que je suis fâchée, mais j'ai fait semblant de faire comme les grands quand ils sont fâchés. De faire peur quoi. J'ai froncé les sourcils très fort et je me suis fait toute grande... Bon, c'est pas facile vu que je suis quand-même plus petite qu'elle. Même sur la pointe des pieds je peux pas la dépasser. J'ai pas répondu par contre. J'ai qu'à dire que c'est pas moi, comme ça elle m'embêtera plus. Elle me veut quoi d'abord ?

Et ben vous allez même pas me croire mais elle veut que je lui raconte tout plein de trucs sur l'attaque et sur la reine. J'ai pas tout compris parce qu'elle parle bizarrement mais un truc comme ça. En plus elle me dit « vous » comme les grands. Eh eh eh ! Comme quoi ça a marché que je fasse la fâchée. Elle a peur de moi maintenant. Du coup j'ai ouvert la bouche pour lui raconter tout, et puis tout à coup j'ai changé d'avis.

« Tu me donnes quoi si je te raconte ? »

Si elle me demande c'est que ça doit être super important. Je peux peut-être faire du troc. Je lui raconte et elle m'aide à récupérer mon orbe et mon couteau. C'est une grande personne, mes parents adoptifs feront pas attention. Je suis sûre qu'ils vont même la laisser rentrer et tout. Les adultes ils sont gentils que entre eux de toute façon. Mais par contre il y a un truc qui me fait un peu peur dans ce qu'elle demande.

« Je le connais pas beaucoup Noah. Si il a fait une bêtise c'est pas ma faute ! Que je me fasse pas disputer pour rien quoi. Pourquoi t'es habillée comme un garçon ? »

Sans compter qu'ils sont vachement bizarres ses habits. André à l'air de s'ennuyer à côté de moi, du coup je le vois partir jouer un peu plus loin. Il a sûrement repérer des bestioles dans l'herbe. Il est super fort pour en trouver ! C'est tant mieux parce que si elle m'embête la dame, je lui balance les bestioles et je me sauve. Les grands ils aiment pas les trucs avec plein de pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mar 12 Aoû - 13:31

Sierra
Dans un premier temps, la femme en noir se demanda si elle n'avait pas été trop directe dans son approche. Elle remarqua cette petite fille tenter de se faire plus grande qu'elle ne l'était, un peu comme un chat gonflant son pelage face à un prédateur. Elle se serait amusée de cette dynamique si elle ne craignait pas qu'elle se mette à lui mentir par peur de ne pas lui donner la réponse qu'elle souhaitait. Un témoignage sur le coup de la peur était la dernière chose dont elle avait besoin, déjà qu'elle avait besoin de sa version pour reconstituer correctement cette partie des événements, considérant que les versions de ceux au palais entraient en conflit les unes avec les autres. Dans l'espoir de se faire moins intimidante, Sierra posa l'un de ses genoux par terre pour se mettre à hauteur de la petite fille, ses mains posées sur son autre genou. Même dans cette pose humble, la femme en noir dépassait toujours la petite témoin. Son regard était devenu un peu incrédule quand la petite Clémence lui demanda compensation pour son témoignage. Ce n'était pas une pratique bien rare, simplement qu'elle ne s'y attendait pas vraiment de sa part. S'attendant bien à ce qu'elle veuille autre chose que de l'argent, la femme en noir réfléchit un moment avant d'être coupée par une réponse de la fillette, puis de sa propre question.

-Non, personne n'a fait de bêtise, ne vous en faites pas. En fait, il a disparu depuis l'attaque et j'espérais que vous sachiez où il aurait pu aller. Ce n'est pas grave si vous n'en savez rien. La question provenant de la fillette la déboussola un peu l'espace d'un instant. Il fallait imaginer que de voir cet accoutrement devait être une premier pour quelqu'un qui n'avait jamais entendu parler des Turks. Tous les gardes au palais de la reine sont habillés de manière semblable, n'est-ce pas? Eh bien c'est un peu pareil dans mon cas. Dans mon monde, sur Gaïa, cet habit est un uniforme qui montre que je sert une très grande organisation qui s'appelle la Néo-ShinRâ. Ici, ce serait un peu l'équivalent de la générale Carla.

Le garçon à ses côtés se désintéressa de la conversation et entreprit de s'éloigner. Bien, ils ne la voyaient donc pas comme une menace après tout. Étrangement, elle ne semblait pas être vraiment secouée par cette attaque contrairement à ce qu'on lui avait racontée. Encore quelque chose qui différait des rapports qu'elle avait compilé. Peu importe l'angle duquel elle regardait la chose, on lui cachait une information importante, et elle comptait bien aller au fond de cette histoire. Cela rendait toute cette histoire particulièrement louche considérant qu'elle avait passé de nombreux jours chez elle supposément en raison d'un profond choc lié à cet incident. Prenaient-ils l'agent pour une idiote en pensant qu'elle ne se serait rendue compte de rien? En fait, c'était à peine si elle semblait se rendre compte de la gravité de la situation. Sans doute qu'elle n'avait pas suffisamment entendu parler des Calamités et de ce qu'elles pouvaient faire au monde pour cela. En un sens, Sierra pouvait envier cette innocence dont elle faisait preuve. À son âge, elle apprenait déjà à monter, démonter et nettoyer un fusil, et surtout comment tirer avec bien entendu. Elle se préparait déjà à affronter le monde cruel qui l'attendait, et rejoindre les rangs d'une organisation où toute individualité était sérieusement compromise. Malgré tout, elle aurait sans doute fait les mêmes choix à ce propos si elle devait retourner en arrière. À cela était venu une idée à la femme en noir.

-J'ignore si j'ai quoique ce soit que je puisse vous offrir miss Lenfant, mais je suis persuadée que la dette d'une agent de la Néo-ShinRâ comme moi puisse vous être fort utile, n'est-ce pas? Si je suis prête à vous rendre ce service par contre, vous devez me promettre que je puisse me fier à votre parole, il est très important que vous me disiez la vérité par rapport à votre version de cette histoire. D'ailleurs, et si nous faisions les choses ainsi, pour chaque question que je vous pose, vous aurez droit de m'en poser une en retour. C'est juste comme marché, n'est-ce pas? Je voudrais commencer par vous demander la raison de votre incursion au palais de la reine Grenat. J'aimerais connaître toute l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mar 12 Aoû - 19:37

Clémence
Bon. Déjà j'ai pas fait de bêtise et Noah non plus. Ouf. Donc elle est pas là pour me punir la dame. En fait, je l'aime bien. En plus elle s'est même mis accroupie comme une grenouille pour être à ma taille. Ah ben qu'elle dise tout de suite que je suis trop petite pour elle hein ! En attendant ça m'arrange un peu parce que j'avais un peu mal au cou à force. Elle est haute n'empêche ! Moins maintenant, mais bon. Elle est haute quand-même. Du coup ça m'embête parce que je l'aime bien mais en même temps j'ai pas envie qu'elle parte à toute vitesse une fois que je lui aurai tout dit. J'ai besoin de quelqu'un pour cambrioler chez moi, et je suis sûre qu'elle sait le faire. Elle a une tête de cambrioleuse je trouve. Il faut que je réfléchisse, mais c'est dur. Pendant un moment je joue à me tortiller les doigts dans le dos pendant que je réfléchis. C'est parce que quand je démêle les nœuds dans mes doigts, ça démêle aussi les nœuds dans ma tête. Comme ça après je sais mieux quoi faire.

« Je sais pas où il est Noah. On est sortis de chez la Reine tous les deux. Il voulait aller à Madamine Sali pour voir un mur, j'ai pas très bien compris pourquoi. Et puis y'a un sale type qui a attaqué Alexandrie avec un dragon. Il voulait voler la Reine je crois. Au début je croyais qu'il voulait juste voler sa robe, j'avais pas vu que la Reine était dedans. Mais après les gens ont commencé à courir partout. Noah il voulait que je m'enfuie mais j'ai pas voulu, parce que moi je suis courageuse comme une aventurière d'abord ! »

Je me suis même fait encore plus grande pour qu'elle voit bien que je suis pas une gamine. Bon mais avec ma robe à dentelle ça se voit pas forcément. Ce serait mieux si j'avais mes habits d'aventurière quoi.

« Après je sais pas. Y'a un gros monsieur qui m'est rentré dedans et je me suis cognée la tête. Je me suis réveillée à la maison à cause de lui... »

Je me suis arrêtée de parler pour la regarder. Bon, j'ai pas tout raconté. J'aime bien faire du suspens. Comme les espions secrets. Et puis en plus si je lui raconte tout elle aura plus de raison de m'aider, et moi, je veux vraiment récupérer mes affaires ! C'est maintenant que j'ai intérêt à pas me faire avoir. Pas comme avec Joshua quand on joue aux cartes. À chaque fois il me raconte des salades et après il gagne. C'est un malin Joshua. Mais moi il m'énerve, il triche. À cause de lui il me reste plus qu'une carte de maïden toute abîmée !

« Moi je m'en fiche de vous poser des questions. Mais par contre je veux bien échanger mes réponses et en échange vous m'aider à récupérer mes affaires chez mes parents adoptifs. Ils m'ont confisqué mon couteau. Là, c'est le moment de faire mes grands yeux tristes. Je sais super bien le faire, ça tombe bien. Il était à mon papa qui est mort à Lindblum. »

J'ai ouvert la bouche pour aussi lui demander de mettre la main sur le cristal, même si c'est pas vraiment un cristal si j'ai bien tout compris. Mais en fait c'est mieux si je me tais. Et en plus Sierra elle a l'air vachement importante comme fille. Si ça se trouve elle va pouvoir m'aider à trouver tous les autres. Comme ça je pourrai faire mon vœu. Je sais pas trop si je vais pas demander de mettre une fessée à Noah en fait. Ça lui apprendra à me laisser toute seule au moment ou un méchant attaque Alexandrie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Jeu 14 Aoû - 16:07

Sierra
Madamine Sali disait-elle? Par réflexe, l'agent rechercha dans la petite machine qu'elle détenait dans sa main ce qu'elle mentionnait au juste. Après n'avoir reçu aucun résultat, l'auto-correcteur s'en chargea pour lui mentionner Madahine Salee. Elle passa en revue les informations essentielles, remarquant qu'il s'agissait d'un ancien village d'invokeurs maintenant devenu une ruine. Si elle se fiait aux questions qu'il avait posé à la reine Grenat, il y avait une certaine corrélation par rapport au fait qu'il recherchait Bahamut. Si c'était vraiment son but alors effectivement, il y avait du sens à cela, bien qu'elle ne pouvait écarter complètement sa culpabilité pour si peu. En général, quiconque recherche les chimères de ces jours recherchaient avant tout les cristaux qu'elles gardent.

Sans broncher, elle écouta toute l'histoire de la petite fille tandis que l'ordinateur qu'elle transportait l'enregistrait. Sa version éliminait un peu la possibilité que ce Noah ait quelque chose à jouer dans l'attaque. S'il avait réellement été dans le coup alors il aurait fait en sorte d'être dans le château au moment de l'attaque. Sierra reposa encore une fois les yeux sur la fillette alors qu'elle se grandissait à nouveau en se disant une courageuse aventurière. Sa réaction ne sembla pas affirmer ni infirmer cette réclamation. Elle s'étonna qu'elle ne souhaite pas lui demander des choses à propos de Gaïa. En temps normal, les enfants étaient très curieux à propos des autres mondes, mais outre cela, ça l'arrangeait de ne pas avoir à se prêter à ce jeu et tout de même avoir ce qu'elle voulait, du moins en partie avant qu'elle ne s'arrête. Elle expliqua plutôt bien ce qui s'était produit à l'extérieur du château, et elle ne sentait pas qu'elle cherchait à lui mentir. Cependant, il lui manquait toujours quelques pièces du puzzle, c'est-à-dire ce qui s'était produit lors de son audience avec la reine Grenat.

-Oui, vous avez été très courageuse en effet.

Se relevant, elle essuya du dos de la main les morceaux d'herbe qui auraient pu rester collés à son genou. Elle prêta oreille à la demande de la fillette. Ainsi elle demandait un service en échange, rien qui ne lui semblait bien compliqué. Il lui suffirait simplement de se présenter face aux parents de Clémence pour la réquisitionner. L'idée qu'elle se balade avec un couteau ne lui plaisait pas. À la voir, un tel accessoire risquait plus d'être une menace pour elle-même que pour les autres, mais s'il avait une valeur sentimentale, c'était une autre histoire. La femme en noir cessa dès l'or l'enregistrement, jugeant que c'était tout ce qu'elle en tirerait pour l'instant. Elle pourrait très facilement lui tirer le reste de l'histoire une fois que ce sera fait après tout, le tout sans avoir recours à la force. Elle fronça cependant les sourcils une fraction de seconde en la voyant ouvrir la bouche, comme si elle avait autre chose à ajouter. Y avait-il plus à sa demande que cela? Dans tous les cas, elle n'en avait que peu à faire à ce propos. Appuyant sur une série de touche sur le petit ordinateur, une autre voix s'en échappa, saluant la femme en noir de façon très formelle. Le projecteur sur l'appareil dévoila l'opérateur de la ShinRâ à qui elle s'adressait.

-Faites parvenir une escouade jusqu'à Madahine Salee afin d'intercepter un certain Noah Whiteflare. Les détails sont avec les fichiers joints. Je demanderais à ce qu'ils exercent une certaine diplomatie avec ce dernier, ils n'ont qu'à le questionner à propos de l'attaque de la Calamité et de ses motifs par rapport aux chimères.
-Compris. Un pilote a déjà été notifié, je vais rassembler une petite escouade pour prendre cette affaire en main.
-Merci. Communication terminée.

L'écran glissa sous une protection de plastique tandis que le petit appareil qu'elle tenait se plia en un format plus facile à transporter. Elle l'enfoui dans l'une des poches de son veston avant de reporter son attention sur la petite Clémence. Elle rajusta sa cravate et ses manches. Elle lui fit signe de la main d'ouvrir la marche, emboîtant le pas en la laissant la guider. Sierra omit de lui faire savoir qu'elle savait déjà très bien où elle vivait. Ce genre de détail n'était pas bien important après tout.

-Allons trouver vos parents dans ce cas. Je suis certaine que ce ne sera pas bien difficile de leur faire entendre raison. De toutes façons, ils n'en auront pas exactement le choix...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mer 20 Aoû - 11:02

Clémence
Ah mince, voilà qu'elle se relève et que je suis encore obligée de lever la tête. Purée c'est pénible les grandes personnes. Surtout quand elles sont vraiment très grandes comme Sierra. J'ai failli lui demander si c'était possible qu'elle soit moins grande quand je l'ai vu sortir un truc bizarre de sa poche. Ça devait être magique parce que ça faisait de la lumière. Après elle a parlé dedans et vous savez quoi ? Ben le truc lui a répondu ! J'ai fait des yeux tout ronds je crois. Je sais pas trop parce que je me vois pas, mais c'était tellement bizarre que je suis restée sans bouger le temps qu'elle finisse. Il a l'air trop bien son jouet en vrai. J'ai eu un peu peur aussi parce que apparemment elle a demandé à des copains à elle d'aller chercher Noah, mais elle en parlait avec l'air de dire qu'il faudrait l'attaquer. Je sais pas trop, mais ça m'a pas plu en fait. Il est gentil Noah. En plus il était pas beaucoup plus grand que moi, lui.

« Vous allez rien lui faire à Noah, hein ? Et c'est quoi une Calamité ? »

C'est vrai quoi, elle parle en langage codé ou quoi ? Han mais si ça se trouve, c'est une espionne secrète ? Trop cool ! Ça veut dire qu'elle va cambrioler ma maison en moins de deux ! Il faut absolument qu'elle me montre comment elle fait ! Du coup pour une fois je vais pas l'embêter elle. Même si c'est une grande personne, je l'aime bien. Je suis sûre qu'elle va m'apprendre plein de trucs intéressants. André s'est levé pour nous suivre. André il dit jamais rien mais il suit toujours. Il est sympa parce que d'habitude les autres garçons ils se bagarrent, mais lui il fait que se balader et jouer aux petits bateaux dans les caniveaux. Il les fabrique avec des écorces. Ça flotte vachement bien.

On est repartis dans les ruelles. Moi j'étais devant pour montrer le chemin. Derrière moi il y avait Sierra, et encore derrière il y avait André. Ça faisait comme la chanson... et évidemment j'ai pas pu m'empêcher de la chanter, je l'avais dans la tête après.

« Quand trois poules s'en vont aux champs, la première va devant ♫ La deuxième suit la première, la troisième vient la dernière ♫ Quand trois poules s'en vont aux champs, la première va devant ♫ »

André a un peu chanté avec moi, jusqu'à ce qu'on arrive devant la maison de mes parents adoptifs. Là je me suis retournée vers Sierra. Si c'est un piège pour me ramener chez moi, je lui file un grand coup de pied dans les tibias !

« C'est mes parents adoptifs qui m'ont pris mon couteau. Et ils m'ont aussi pris une grosse boule comme un bijou, il faudra leur demander. Moi je vais rester dehors, j'ai pas envie qu'ils m'enferment encore ! Je vous attends là. »

Pas question de finir dans ma chambre avec des planches clouées sur la porte aussi. Je vais me cacher dans un buisson dès que Sierra sera rentrée, comme ça si elle ressort avec mes parents adoptifs ben ils me trouveront pas. Et na !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Lun 25 Aoû - 19:45

Sierra
L'étonnement de Clémence face à l'appareil de poche que rangea Sierra ne passa pas inaperçu. De toute évidence ce genre de technologie échappait à ce monde, il n'y avait qu'à regarder les alentours. Héra, bien qu'ils n'avaient pas la même résistance au progrès que Spira, avaient effectivement été plutôt lents à songer à intégrer ou s'inspirer des technologies provenant de Dol et Gaïa. Sierra elle-même se montra plutôt surprise en voyant qu'ils en avaient eu, et ont probablement encore à apprendre de la part de Dol. Pour beaucoup d'habitants de ces deux autres mondes, ces appareils s'apparentaient souvent à de la magie à leurs yeux après tout. Peu importe, Sierra rangea l'appareil quand Clémence finit par changer d'avis et lui poser une question. Son ton demeura tout aussi calme qu'avant, elle n'était pas vraiment ennuyée par la chose en fait.

-Je pensais que vous vous fichiez de me poser des questions miss Lenfant. Ne vous en faites pas pour lui, d'autres gens se chargeront simplement de lui poser d'inoffensives questions comme nous avons fait, le reste dépend de lui. La femme en noir regarda sa montre. Elle avait déjà écoulé beaucoup de temps à rechercher cette petite fille. Et si nous en profitions pour marcher pendant que je vous explique?

Sierra laissa l'enfant ouvrir la marche, omettant une fois de plus de lui faire savoir qu'elle savait déjà très bien où elle demeurait. Peut-être son père la cherchait-elle toujours, elle ignorait si la maison serait toujours inoccupée. Ça valait toujours un essai. Pendant ce temps, elle se racla la gorge pour lui apprendre ce que l'on aurait pu lui dire sur la menace des Calamités. C'était donc au fond pour ça qu'elle n'eut pas plus peur que cela lors de l'attaque. Certainement les autres enfants de son âge devaient avoir été mis au courant d'une telle menace. La jeune femme avait du mal à imaginer qu'ils soient gardés dans l'obscurité par rapport à quelque chose qui pourrait fort bien tous les détruire. Elle garda un oeil discret sur le garçon qui les suivaient. Elle ne lui faisait pas vraiment confiance.

-Les Calamités sont une menace pour les mondes. Nous ignorons les buts exacts de chacune d'entre elles, mais nous savons du moins qu'elles sont prêtes à mettre énormément de vies en péril pour y arriver, si leur but n'est pas simplement de mettre ces vies en danger. Ce sont des êtres abjects venus de chacun des mondes qui ont été arrêtés auparavant, mais qui sont revenus avec la ferme intention de se venger. Des gens comme moi font en sorte de les renvoyer d'où ils viennent en espérant que ce soit pour la dernière fois.

Flattait-elle un peu son ego en même temps auprès de la petite fille? Ce n'était pas spécialement son but, mais visiblement elle semblait être un peu impressionnée par cette dernière, alors pourquoi ne pas jouer un peu là-dessus. Si elle la voyait un peu comme un héros alors il y avait de fortes chances qu'elle se montre beaucoup plus coopérative après tout. Dans tous les cas elle semblait d'assez bonne humeur puisqu'elle s'était mise à chanter. Après un moment de marche, elle se surprit même à fredonner l'air en choeur. Le manège ne dura pas bien longtemps car ils arrivèrent jusqu'à la résidence de miss Lenfant. Elle n'en dit rien quand Clémence préféra rester dehors et éviter de leur parler. Vu les planches aux fenêtres, il était facile d'imaginer pourquoi. Soit, Sierra alla frapper de nouveau à la porte. Cette fois, elle entendit du mouvement de l'autre côté. Un homme alla lui ouvrir, un homme qui remplissait bien la description qu'elle avait de son père adoptif. Il jeta d'abord un oeil médusé sur notre accoutrement avant de nous saluer, tout en demandant la raison de notre visite.

-C'est à propos de votre fille, Clémence Lenfant, elle--
-Elle est ici? Elle va voir, je vais lui--

Nous bousculant presque pour sortir, il fut vite ramené à l'ordre quand la femme en noir l'empoigna fermement par le collet pour le faire rentrer à l'intérieur. L'éternel "Savez-vous au moins à qui vous avez affaire?", réponse typique de la classe aisée dans ce genre de situation auquel elle s'attendait bien. Sa bravade tomba à sec quand la Turk sortit un badge de sa poche pour l'ouvrir sous ses yeux. L'homme devint vite blanc comme un drap en lisant ce qui était inscrit dessus.

-Honnêtement, je me fiche de qui vous êtes. J'ai été envoyée par la Neo-ShinRâ et reçu la permission de la reine pour conduire une enquête sur l'attaque de la chimère. Votre fille adoptive Clémence Lenfant est un témoin important dans cette affaire et les affaires que vous lui avez prise des pièces à conviction dans l'affaire. Vous avez donc le choix de venir me les donner ou alors je n'aurai qu'à aller les chercher.

Se faisant toujours aussi petit dans ses chaussures, il maugréa quelque chose avant de se retirer dans la demeure tout en laissant la porte ouverte. La femme en complet noir croisa les bras pour attendre sur place, tapant du pied tandis qu'elle l'écoutait se déplacer dans ce château. Évidemment, elle se tenait prête à agir si jamais il devenait dangereux, mais les chances à cela étaient plutôt mince. Elle lui envoya un remerciement d'un ton empreint de sarcasme quand il revint avec un sac qui ne pouvait appartenir qu'à une fillette. Maintenant que c'était fait, elle se retourna une fois la porte refermée pour voir qu'elle avait disparu de son champ de vision. Évidemment, elle avait besoin de ses affaires, elle viendrait les chercher tôt ou tard. Elle jeta un coup d'oeil rapide dans le contenu du sac, et nul doute que l'orbe qui se trouvait à l'intérieur attira immédiatement son attention. Comment pouvait-elle avoir quelque chose d'aussi précieux en sa possession? La femme en noir avait son hypothèse, mais elle devait la confirmer. Un buisson bougea, attirant son attention. Jouant le jeu, elle s'en approcha, regardant autour et dans les environs. Elle fit quelques pas pour s'éloigner, faisant mine de regarder autour même si elle savait bien où elle se trouvait.

-Miss Lenfant? J'espère que vous aller daigner sortir de votre cachette, sans quoi je serai forcée de garder ces pièces à conviction...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mer 27 Aoû - 17:40

Clémence
Bon alors attendez que je réfléchisse... En fait les Calamités c'est les méchants de chaque monde ? Même si on les a tué ? Enfin je veux dire, même si les héros ils les ont tué ? Sérieusement, c'est même pas du jeu si les méchants ils reviennent après avoir été morts !

« Donc en fait Kuja c'est une Calamité c'est ça ? »

Han mais maintenant que j'y réfléchis, le type qui a essayé de voler la Reine il était sur un dragon blanc... Et en fait j'ai entendu des adultes qui parlaient de Kuja et de son dragon blanc. Oh là là là là... ça c'est vraiment pas sympa du tout ! Du coup je me demande si j'ai vraiment envie d'être une aventurière moi, parce que je veux pas dire mais si c'est pour taper sur des méchants qui sont durs à tuer, tout ça pour qu'ils reviennent... C'est n'importe quoi ! Enfin bon, en attendant on est devant chez moi. Madame Sierra elle est entrée, c'est mon père adoptif qui lui a ouvert. Moi je bouge pas mais je surveille de loin. Et puis comme j'ai rien d'autre à faire dans mon buisson, ben je commence à me poser plein de questions. Ça fait mal à la tête n'empêche.

« Tu vas faire quoi quand tu auras tes affaires ? Il me demande André.
_ Je sais pas. J'ai envie de partir avec Sierra. Déjà je devais partir avec Noah mais il m'a laissé toute seule. Mais bon je lui en veux pas il était tout petit, alors je suis sûre qu'il a pas réussi à arracher les planches à ma fenêtres. Même si ça se trouve il a même pas réussi à monter jusqu'à ma fenêtre. Moi au moins je sais escalader les fleurs...
_ Mais tu sais même pas où elle va la dame.
_ M'en fiche. De toute façon ce sera mieux qu'ici, j'en ai marre d'être enfermée... »


André il a pas l'air super content. En fait je crois même qu'il boude parce que tout à coup il se lève et il s'en va. Et ben je m'en fiche d'abord ! Les aventurières ça a pas besoin de bébés pleureurs dans les pattes ! Mais quand même, il est pas très sympa. Même que je lui tire la langue pour lui prouver. Bon sauf qu'il a rien vu, il est déjà plus là. Et puis en plus j'ai sursauté parce que la grande dame elle est sortie de chez moi et elle m'appelle. Purée je l'avais même pas entendue ! C'est vraiment une vraie cambrioleuse, même Djidane il est pas aussi fort je suis sûre ! Par contre j'aime pas trop qu'elle dise qu'elle va garder mes affaires...

« Eh !!! Je sors du buisson comme un tigre - pour lui faire peur. D'abord c'est pas des pièces ! »

Bon j'aurai pas dû crier par contre, parce que si mes parents adoptifs m'entendent, à tous les coups ils vont m'attraper. Du coup je préfère prendre Sierra par la main et courir un peu plus loin. Pour qu'on puisse discuter en filles.

« Madame Sierra, c'est vrai que c'est ton travail de botter les fesses des méchants ? Parce que moi j'ai une idée. Il paraît que si on a tous les cristals on peut faire un vœu. Je peux demander de tuer tous les méchants ? Mais pour toujours hein, pour plus qu'ils reviennent jamais de la vie. Tu m'aiderais ? »

Eh eh eh, en plus je suis maline parce que j'ai pas fini de répondre à ses questions. Donc si elle veut pas je lui dis plus rien, et elle se sera bien fait avoir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Ven 29 Aoû - 18:41

Sierra
Comme elle s'y était attendue, la femme en noir n'eut pas à attendre longtemps avant que la fillette ne sorte de sa cachette, lui évitant d'avoir à la traîner elle-même. Vu sa réaction, elle semblait beaucoup tenir à ce qui se trouvait dans ce sac qu'elle tenait dans sa main. Étrangement par contre quand elle se précipita pour s'emparer de quelque chose, elle choisit sa main libre plutôt que le sac en question. Ses petites mains n'eurent pas grand effet pour la faire se déplacer à elles seules, mais Sierra se laissa guider une fois de plus, s'imaginant qu'elle ne voulait pas se faire voir par ses parents adoptifs après avoir s'être époumonée en bondissant hors de sa cachette. Quand elle pensait à la réaction de l'homme en plus des planches sur sa fenêtre, il était facile de comprendre pourquoi. Elle avait tenu son premier fusil alors qu'elle était à peine plus âgée que cette Clémence et entra dans une école militaire, mais jamais elle ne s'était vue traitée comme ça.

Ses sourcils s'arquèrent sur son visage quand elle se mit à parler des cristaux et comment elles pourraient simplement faire le vœu de se débarrasser des Calamités. Sans doute qu'elle s'imaginait bien les obstacles qui pouvaient se dresser face à une telle entreprise, surtout quand certains des cristaux sont déjà entre les mains des Calamités. Cela voulait surtout aussi dire que le fait qu'elle avait cette orbe avec elle n'était en rien une coïncidence. Si elle savait à quel point cet objet était précieux, elle ne l'aurait pas emporter n'importe où avec elle. Cela voulait dire qu'elle ne l'avait trouvée que récemment, et à moins qu'elle ne soit sortie de la ville entre-temps, cela consolidait son hypothèse.

-Faire un voeu n'est que la partie simple, certains de ces méchants en ont eux-mêmes quelques-uns. Ils recherchent la même chose. En parlant de ces cristaux... Où avez-vous trouvé cette orbe exactement? C'était lors de l'audience avec la reine Grenat, n'est-ce pas?

Faire un voeu? Certainement pas. Les cristaux revenaient à la ShinRa afin que personne ne puisse s'en servir. Aussi noble soit l'intention derrière un voeu, c'était trop de pouvoir à mettre entre les mains des humains, trop de risques de mener au chaos et de permettre des choses horribles d'arriver. Évidemment, il faudra protéger la ShinRa d'elle-même. Même si elle capturait tous les cristaux, il lui faudrait trouver le moyen d'empêcher la propre compagnie qu'elle sert de s'en servir, elle n'était pas aussi naïve de penser que Rufus n'irait pas s'en servir à la première occasion, et si ce n'était pas lui, un traître un peu trop ambitieux. Tout ça par contre n'était pas quelque chose que cette enfant avait besoin de savoir. D'ailleurs, la femme en noir doutait fort que ses intentions d'origine étaient aussi altruistes que de se débarrasser d'une menace dont elle vient tout juste d'apprendre l'existence.

-Cette orbe que tu as a une importance capitale à ma mission, mais ce ne serait pas juste de ma part de te la prendre comme ça, pas vrai? Je proposerais d'abord d'aller nous chercher quelque chose à manger avant de parler d'un arrangement. C'est moi qui offre.

C'était comme voler sa sucette à un enfant après tout, dommage que la femme en noir avait toujours quelques scrupules à faire quelque chose du genre. C'était probablement plus de problèmes que ça le valait, mais juste la voler comme ça, surtout après qu'elle ait eut droit à une audience avec la reine pourrait avoir très mauvaise presse auprès de la Neo-ShinRâ qui plus est. Sierra invita plutôt la fillette à la suivre jusqu'au marché, lui laissant choisir ce qu'elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mar 2 Sep - 0:29

Clémence
Ah oui, zut, j'avais pas pensé que les méchants aussi ils pouvaient faire un vœu si ils voulaient ! Oh là là... c'était vraiment dangereux en vrai cette histoire de cristaux ! Bon, ça va parce que apparemment Kuja il est trop bête pour avoir pensé à voler le cristal dans le château de la Reine. Lui il a carrément essayé de voler la Reine... à mon avis il a pas tout compris l'histoire mais tant mieux, au moins ça fait un méchant en moins à surveiller. Même si les autres je les connais pas en fait. Mais Sierra elle va m'apprendre. J'ai quand-même froncé les yeux quand elle m'a demandé où j'avais trouvé mon cristal. Oui je sais que c'est pas un cristal, mais n'empêche que moi j'ai beaucoup réfléchi pour le trouver, alors ce serait pas du jeu que je lui dise où je l'ai eu ! Non mais, elle a qu'à réfléchir avec sa tête aussi d'abord ! En plus elle connaît déjà la réponse alors je vois pas trop pourquoi elle demande. Les grandes personnes des fois, elles sont plus bêtes que leurs pieds !

Et puis en fait tout à coup, Sierra elle veut me piquer mon cristal !?? Non mais ça va pas bien dans sa tête ?!!

« EEEEH !!! »

Si elle croit que je vais me laisser faire, elle rêve ! J'ai même pas peur d'abord ! je suis peut-être petite mais je suis rapide, et je sais crier assez fort pour faire très mal dans ses oreilles ! Du coup j'attrape mon sac avec les deux mains et je tire dessus de toutes mes forces pour lui arracher des mains. Et comme Sierra elle le tenait pas bien, je me retrouve par terre sur les fesses. Ah ben merci ! Ça fait mal en plus ! Tout ça à cause d'elle !

« C'EST À MOI!!! T'as qu'à aller te le chercher toute seule ton cristal d'abord ! Puisque t'es si copine avec la Reine ! »

Non mais elle croit que je vais lui échanger contre quelque chose à manger ? Elle est folle ! C'est mon cristal ! Et là je lui tire la langue la plus longue que je peux sortir. Bon je sais que ça se fait pas, mais elle m'a énervée. Non mais vraiment, elle croit que je suis une gamine ou quoi ? Elle a qu'à aller voir Alexandre toute seule déjà. Elle va bien voir si c'est si facile son épreuve pleine de miroirs ! Moi en attendant je me relève et je mets mon couteau autour de ma taille, et mon cristal dans ma poche. Alors là, même pas elle me le vole ! Pffff, franchement les adultes, on peut pas leur faire confiance !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Dim 7 Sep - 8:43

Sierra
Si Sierra ne s'était pas attendue à ce que la fillette en vienne à la charger en criant, et apparemment cette dernière ne s'attendit pas à ce qu'elle lui laisse tout simplement reprendre son sac sans résister. La Turk s'approcha avec l'intention de l'aider à se relever, mais elle se fit interrompre par une tirade qui se voulait venimeuse. Elle lâcha un court soupir face au changement soudain d'attitude de l'enfant, elle qui avait cru être partie du bon pied. Outre éviter de succomber à l'envie de lui tirer l'oreille pour lui avoir tirée la langue, la femme en noir demeura impassible. Au fond, même si elle lui filait entre les doigts, elle pouvait toujours aller s'emparer de sa propre orbe comme elle venait de lui avouer que la chimère se trouvait effectivement comme elle l'avait soupçonné en possession de la reine. Ce n'était pas étonnant qu'on lui ait menti après tout.

-Si j'avais voulut vous prendre cette orbe, je serais tout simplement partie avec pendant que vous vous trouviez cachée. Puis si je peux me permettre un conseil d'une aventurière à une autre, j'éviterais de porter une dague aussi richement ornée en public. Elle pourrait attirer l'oeil d'un voleur, tout comme cette orbe, et puis c'est mieux de cacher ses atouts pour surprendre les méchants, n'est-ce pas?

Sierra ponctua son conseil d'un clin d'oeil sur un visage à l'expression adoucie. Se promener avec une dague aussi richement décorée en pleine rue, c'était inviter le désastre après tout. Vu sa réaction face à cette dernière, il n'y avait pas de doute qu'elle avait beaucoup d'importance à ses yeux, d'autant qu'elle s'en était emparée avant l'orbe de lumière. Si elle pouvait au moins éviter à cette jeune oie de se faire détrousser par quelque brigand dans la ville alors tant mieux. Sierra elle-même gardait son propre pistolet dans un holster discrètement caché dans le bas de son dos sous son veston noir. La seule vue d'une arme d'un autre monde, sans parler de ses autres appareils qu'elle gardait hors de vue, avaient de quoi suffire à attirer les regards de curieux, si ses propres habits n'y étaient pas déjà suffisants.

-Fuir vos parents adoptifs toute la matinée a dût vous ouvrir l'appétit, je sais que passer ce même temps à vous chercher a été suffisant pour moi. Je ne suis pas très familière avec cette ville, alors je me demandais si vous ne pouviez pas me faire un tour rapide avant que je ne parte. Ce serait de quoi vous donner bonne raison d'éviter vos parents adoptifs un peu plus longtemps après tout...

Enfin, elle n'avait pas l'intention de quitter la ville aussi vite, elle comptait d'abord rendre une nouvelle visite à la reine Grenat, d'une part pour lui faire part de ce qu'elle avait pu compiler depuis sur sa recherche de Kuja et ce qu'elle comptait faire pour aider à sa sécurité, il restait toujours la question de la chimère, car oui, elle ne comptait pas quitter Alexandrie sans avoir sa propre orbe après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Jeu 11 Sep - 20:57

Clémence
J'ai mal aux fesses ! Oh ben c'est facile de rigoler hein... c'est dur les pavés je vous signale ! Bref, maintenant je suis obligée de masser mais c'est pas beaucoup mieux. En plus je suis obligée de réfléchir à qu'est-ce qu'elle me dit Sierra. Et vous savez quoi ? Elle m'a appelé « aventurière » ! C'est ma super copine Sierra, je l'adore trop en vrai !

« T'aurais pas pu me la voler tu sais pourquoi ? Parce que je te surveillais d'abord. »

J'ai failli l'envoyer sur les roses aussi quand elle m'a dit que je devais cacher mon couteau, et puis en fait elle a dit un truc pas bête. Elle a dit que c'était mieux de le cacher pour surprendre les méchants. En fait elle est trop maline ! Du coup ben là, je détache le truc pour mettre mon couteau dedans et je le cache un peu sous ma robe. Bon c'est pas facile avec une robe aussi. Je ferais mieux de mettre mes habits d'aventurière je crois.

« Je veux bien manger des gâteaux ! Et si y'a un endroit pour changer d'habits ce serait bien parce que cette robe elle est pas pratique. »

Bon, comme je vois qu'elle a pas l'air de connaître la ville et tout, je la prends par la main pour lui montrer le chemin. Mais pfffff... elle est haute !

« Tu veux visiter ? Tu veux voir quoi ? Y'a plein de belles maisons de nobles par là-bas, et sinon y'a des ruelles où on peut jouer derrière. Tu veux une arme ? Parce que je connais touuuuuuuuuuuuutes les boutiques ! Le seul endroit que je connais pas bien c'est le château. J'y suis allée qu'une fois en vrai, et en plus j'étais poursuivie par un Brutos. Et tu sais quoi ? Les Brutos c'est rien que des brutes ! Tu voudras aller voir la Reine toi aussi ? Et tu vas manger des gâteaux avec moi ? Mes parents adoptifs ils prennent toujours le thé dans l'endroit où je vais t'emmener. Mais moi j'aime pas le thé. C'est beurk. Ça a pas de goût. »

Je l'ai fait tourner à toutes les rues qu'il fallait, comme une grande qui dit le chemin. Et puis après on est entrés dans la boutique où ils font des supers bons gâteaux. Ma mère adoptive elle dit que c'est un salon de thé. Moi je dis que c'est un salon de gâteaux.

« Dis je pourrais partir à l'aventure avec toi ? Je dois aller à l'Ifa, c'est marqué sur ma boule magique. »

En tous cas je crois. La dernière fois c'était marqué qu'il fallait aller voir un arbre, et moi je connais que l'Ifa. En tous cas j'espère qu'il faut pas faire tous les arbres de Héra hein, parce que déjà qu'à Alexandrie y'en a plein...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mer 17 Sep - 14:38

Sierra
Les pieds à peine posés à l'intérieur de l'établissement où la fillette l'emportait, un barrage d'odeurs assaillit immédiatement la femme en noir. Ses traits s'adoucirent en laissant ces effluves lui monter à la tête. Certaines choses étaient universelles après tout. Le parfum sucré des pâtisseries se mêlait à celui relaxant des concoctions chaudes. Les épaules de la femme en noir s'affaissèrent d'un coup, le reste de son corps en fit un peu de même pour se relaxer, lui offrant pour la première fois un aspect moins austère depuis qu'elle était arrivée ici. Ses yeux vagabondaient un peu au loin, adoptant une expression un peu rêveuse tandis que les coins de ses lèvres se retroussaient presque imperceptiblement. Elle se fit interrompre dans sa contemplation par la voix de la personne tenant le comptoir accueillant Clémence qu'elle sembla reconnaître. Elle jeta un regard plus médusé que méfiant envers la femme en noir qui l'accompagnait, mais s'en remit pour souhaiter la bienvenue. La femme en noir laissa Clémence s'approcher d'abord, observant ses alentours avant d'aller la rejoindre.

Elle observa d'abord la sélection qui s'offrait face à elle, décrivant de longs pas lents et légers sur son passage. Ses mains derrière son dos, elle se pencha face au comptoir protégé d'une vitre. Elle adressa de temps en temps un regard furtif en direction de la femme au comptoir qui détourna timidement le sien, faisant mine de revenir à son travail. C'était rafraîchissant de voir un endroit plus petit et modeste pour se sustenter, la femme n'avait jamais apprécié les restaurants de Gaïa qui avaient davantage l'allure de petites usines qu'autre chose où l'agitation et le bruit constant venaient ruiner tout espoir de calme. Elle se redressa finalement de toute sa hauteur pour prendre l'attention de la tenancière pour lui demander si elle avait quelque chose de plus rafraîchissant. Ses habits étaient peut-être distingués, mais ils pouvaient aussi être très chauds, surtout avec une journée brûlante comme celle-ci. La jeune employée lui demanda ce qu'elle avait en tête au juste, Sierra lui répondit tout simplement de la surprendre en ajoutant qu'elle n'avait pas besoin de s'en faire pour l'apport calorique. À peine s'éloigna-t-elle avec un air amusé que la petite demoiselle à ses côtés tenta de reprendre son attention. Ses yeux s'agrandirent à la demande pour le moins singulière. Il fallait dire que Sierra ne se serait jamais vue voyager avec une enfant, surtout sur une mission aussi dangereuse que la route des cristaux. Ses paupières se refermèrent à moitié sur ses yeux, adoptant subitement une expression plus pensive, plus grave.

-Je crains que mon travail est trop dangereux pour que je sois confortable à l'idée de vous laisser venir avec moi. Ça me rendrait responsable de vous et de tout ce qui pourrait vous arriver.

Sierra tenait son menton entre ses doigts, supportant son bras de son autre main. C'était indéniable qu'elle avait réussi une épreuve de chimère et détenait avec elle une orbe gagnée de droit. Pour une enfant, il fallait se rendre à l'évidence qu'elle avait quelques ressources. Elle mentionna même l'endroit où elle pensait qu'elles trouveraient le cristal de lumière, là où lui pointait l'orbe. Même avec les banques de données de la ShinRâ, il fallait se rendre à l'évidence que Sierra n'était pas du tout familière avec cet endroit. Elle lâcha finalement un soupir vaincu et redressa immédiatement ses épaules en attribuant un regard autoritaire à Clémence.

-À condition que si jamais nous croisons des monstres, je m'en occupe. Si je dis de rester près de moi, ce n'est pas une demande. Vous serez sous ma protection pendant le voyage, et ce n'est pas négociable.

Tout juste à temps pour voir la femme en tablier revenir derrière le comptoir avec ce qu'avaient commandé les deux clientes. Sierra atteignit sa poche pour en sortir les gils nécessaires, plus un petit supplément pour le service. Elle rendit le sourire chaleureux avant de s'emparer de son dût. Ses papilles s'activaient d'avance en regardant la part de gâteau constitué d'une fraîche mousse au chocolat sur le dessus et d'une base d'une base un peu plus rigide, elle aussi chocolatée. Au centre se trouvaient d'appétissantes cerises. Accompagnant cela se trouvait un cocktail de fruits mousseux dans lequel se trouvaient quelques glaçons refroidissant le tout. Comme quoi elle avait fait le bon choix de s'en laisser au jugement de la jeune femme derrière le comptoir. Elle trouva une table près de l'une des fenêtres desquelles le soleil inondait les lieux. Elle attendit que Clémence s'y installe avant de s'y attaquer. Avec un court moment d'anticipation, elle prit sa première bouchée. Certaines choses étaient universelles se disait-elle encore. Elle ferma les yeux tout en laissant la saveur tracer son chemin à travers son corps, relaxant tout son corps d'un coup et se laissant même un peu glisser contre son siège.

La cuillère toujours au bec, elle sortit son téléphone pour voir ce que cela pouvait signifier. Ses yeux s'agrandirent en regardant le message provenant de la ShinRâ. Contacté Bahamut? Avec la paire d'oreilles juste devant elle, elle opta pour répondre d'un message écrit. Le projecteur de l'appareil créa un clavier improvisé devant, la laissant taper un message à l'intention du QG.

Sierra Niles a écrit:
*La mission diplomatique avec le royaume d'Héra demeure l'objectif primaire. La collaboration avec la reine est plus importante. La chimère de lumière, Alexandre, est située dans la salle du trône. J'ai déjà pu mettre la main sur l'une des orbes et me mettrai en route d'ici peu en direction d'un premier cristal. J'ai raison de croire que Kuja a été vu pour la dernière fois près de Lindblum, et pourrait avoir fait cap au Continen Extérieur. Il serait avisé d'augmenter la surveillance aérienne sur le territoire. Maintenez-moi au courant si ce dernier est à nouveau repéré. En attendant, j'aurai besoin de savoir quelles questions ont été posées à Bahamut exactement, de même que les réponses qu'il a fourni.

Je met cap sur l'Ifa d'abord pour m'assurer que l'un des cristaux s'y trouve bel et bien et ferai route ensuite en direction du QG présent sur le continent. Je requiers un hélicoptère pour me rendre à destination plus rapidement, de même que quelques soldats en escorte. Je ferai contact à nouveau au besoin.*

D'un mouvement fluide de la main, elle éteignit l'appareil pour le poser sur la table près de son assiette. Ce n'était pas particulièrement poli de sortir son appareil à table comme ça, mais les circonstances le demandaient. De toute évidence,

-Changement de plans. Je crains que je ne pourrai pas rester ici tout compte fait. Plus tôt nous pourrons partir et mieux ce sera.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Sam 4 Oct - 13:20

Clémence
J'adore trop ce salon de gâteaux ! Déjà ça sent super bon dedans, et en plus les gâteaux ils sont super bons comme ils sentent. Du coup j'ai couru vers la vitre pour regarder au travers. Des fois y'a des gâteaux que j'ai jamais goûté, j'aime bien. La pâtissière à chaque fois elle me les montre exprès. Elle aime bien quand je les mange je crois, et ça tombe bien parce que moi j'aime bien les manger ! Mais mes parents adoptifs ils aiment pas toujours me les acheter. Ils disent que c'est pas bon pour mes dents. Pfffff, un jour je vais les mordre et puis ils verront bien que mes dents elles vont bien, hein !

« Bonjour Clémence ! Bonjour Madame.
_ Bonjour !
Ben oui je suis polie moi des fois. Y'a des gâteaux neufs ?
_ Oui, j'en ai créé un hier, regarde. C'est un mogaron à la fraise. C'est comme un macaron mais avec une forme de mog.
_ Ouaaaaah, comment c'est trop mignon ! J'en veux un !!! »


La pâtissière elle croit que je suis bête et que je peux pas résister. En fait je fais exprès comme ça elle fait tout le temps des gâteaux nouveaux ! Et là les mogarons elle m'en a mis trois dans une assiette avec un jus d'orange. C'est rigolo comme gâteau, mais du coup j'avais plus envie de jouer avec que de les manger. Mais bon comme j'avais faim, j'ai quand-même goûté. C'était un peu bizarre parce que j'ai eu l'impression de manger mon copain Mogourmand. Ah ah, Mogourmand mangé par une petite fille plus gourmande que lui, je suis sûre que ça le ferai bien rigoler ! Enfin bon tout à coup j'ai moins envie de rire parce que Sierra, ben elle est pas gentille. Elle me traite comme une gamine et j'aime pas ça. Mais le problème c'est que j'ai pas eu le temps de l'enguirlander parce que juste après elle a dit qu'elle était d'accord pour que je vienne avec elle. Super !!!

« D'accord !!! Je me cacherai derrière toi quand il y aura des monstres ! Promis ! Et on arrêtera les méchants ! »

Haaaan, je vais être vachement célèbre comme Djidane, c'est trop bien ! Je suis tellement contente que j'ai mangé mes trois mog à la fraises sans faire attention. Ben oui mais j'avais faim aussi. Et puis en plus Sierra elle dit qu'on doit partir... Partir à l'aventure ! Et ce sera pas grâce à mes parents adoptifs. Oh là là, j'ai envie de marcher dehors, de voir des monstres et de visiter toutes les villes. Et d'avoir plein de gils pour m'acheter des habits d'aventurière encore mieux, et des armes aussi. Et des objets ! Il paraît qu'il faut plein de potions pour aller dehors. Je me demande si je pourrai jeter une queue de phœnix sur Sierra ? Je me demande si Sierra elle voudra me prêter son truc carré magique qui fait de la lumière quand elle joue avec...

« Je vais mettre mes habits d'aventurière alors ! »

Et hop ! J'ai attrapé mon sac et j'ai couru dans les toilettes, et comme je suis maline j'ai bien fait attention de prendre ma boule magique avec moi. Je suis pas stupide hein, je sais que ça l'intéresse Sierra... et j'ai pas envie qu'elle parte avec en me laissant toute seule. De toute façon là même si elle s'en va je sais où elle va. Sûrement au château pour avoir sa boule à elle. Ou alors directement à l'Ifa. Zut... ça fait deux endroits. Oui et ben je courrais très vite pour la rattraper si je me trompe. Dans les toilettes du salon de gâteau, j'ai enlevé ma robe avec les dentelles et j'ai mis mon habit d'aventurière. J'ai mis du temps parce qu'il est vraiment pas pratique. Le vendeur il m'a dit qu'il fallait que le cuir il s'habitude, un truc comme ça. Ben il s'habitue pas vite. Après j'ai fait attention que j'avais pas coincé ma jupe dans ma culotte et je suis retournée voir Sierra. J'ai fait une boule avec ma robe et je l'ai rangée dans mon sac en forme de Puluche. Comme ça si je dois faire semblant d'être une gentille petite fille et ben je peux.

« On y va ? Sierra ? »

Ben elle est où ? J'ai regardé au comptoir pour voir si elle était pas partie se racheter des gâteaux mais elle était pas là. Elle est pas partie quand-même ? Pour une fois que je pouvais partir de chez mes parents adoptifs pour de vrai... j'étais troooooop contente ! Et en fait... non ? La pâtissière elle s'est approchée et m'a donné un sachet avec des mogarons dedans. Bon elle m'a aussi décoiffée comme si j'étais une gamine, mais le plus important c'est que là j'ai des gâteaux gratuits. Par contre après elle a dit un truc qui m'a pas plu, comme quoi Sierra elle était partie sans moi. Ah ben sympa hein. J'aurai jamais dû lui dire que le cristal il était dans le château ! De toute façon les adultes c'est rien que des menteurs. J'avais envie de pleurer qu'elle me laisse toute seule comme ça. J'en ai marre, déjà que Noah il est pas resté non plus... mais bon, si je pleure je vais passer pour une gamine et je veux pas.

Et ben puisque c'est comme ça je vais partir toute seule à l'aventure, na ! Et le prochain adulte que je vais croiser, il a intérêt à cacher ses tibias parce que je donne des coups de pied qui font super mal si je veux. Je vais leur apprendre à tous, à me laisser toute seule...!


RP CLOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Sam 1 Nov - 17:16

RP Clos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4500/4500
MP : 129/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mar 21 Juil - 7:21

Erza et Kerta viennent de Lindblum
========================
Et ben, on peut dire qu'il y en a une, quand elle a la gueule de bois, elle l'a pas à moitié! Voilà ce qui arrive quand on passe la soirée à boire du vin! C'est que même le kafé noir de l'aubergiste n'avait pas suffi à lui faire passer son mal de crâne, et résultat, tout le reste du trajet, elle n'avait fait que lancer des regards assassins à tout le monde! Une mouche qui pête aurait pu s'en prendre une dans son état!

Entre le taxair et le trajet en aéronef, elle n'avait que ce regard assassin en permanence, mais finalement, je la laissais dans une cabine où elle était plus ou moins au calme, et j'avais eu bon espoir que ça suffise à ce qu'elle se repose et qu'elle soit donc de meilleure humeur.
Mais non, une fois arrivé à Alexandrie, elle semblait avoir encore mal au crâne et je soupirais à l'idée que la journée risquait d'être bien longue...

«Avant d'aller voir la reine, faut déjà savoir si on peut avoir un entretien. Pas dit qu'on puisse la voir aujourd'hui.» car bon, elle est occupée quand même la reine hein? S'il le faut, elle est même pas là car je suppose que des fois, elle doit bien faire des voyages diplomatiques sur les autres mondes.

Fallait donc que je me renseigne aussi auprès des amazones qui font généralement partie de sa garde rapprochée, mais vu l'état de Kerta, je me disais qu'il valait mieux attendre le lendemain.

«De toute manière, vaut mieux éviter que tu rencontres la reine aujourd'hui toi. Ce serait bien que tu ne la tues pas juste parce qu'elle aura parlé un peu trop fort.» bon, pas le genre de la reine Grenat de parler fort, mais on sait jamais!

J'entraînais Kerta dans les petites ruelles, j'espérais qu'il y aurait moins de bruit que dans l'artère principale, mais c'était peut être une mauvaise idée car pas mal de gosses passaient en courant et en riant, ils s'excusaient en nous bousculant mais je mettais mon bras devant Kerta avec un air sombre

«T'as pas intérêt à faire de mal aux enfants... on est déjà recherchées sur Dol et Spira, va pas nous ajouter un nouvel avis sur notre tête alors qu'on est tranquilles ici.» sérieux, j'aimerais bien avoir au moins un endroit où je puisse être en paix bordel, c'est trop demandé?

C'est alors qu'il y eut une explosion, mais elle était vachement loin d'ici mais je me dirigeais rapidement vers une échelle pour grimper sur le toit et voir de la fumée, mais pas seulement! En tournant la tête, je vis quelque chose s'échapper du plateau, ce n'était pas un aéronef, non, c'était un dragon!

«Kuja...» je serrais les dents et les poings, je ne pouvais pas voir d'ici que c'était lui, mais le fait de voir un type, même habillé de noir, perché sur un dragon blanc, ça ne pouvait être que lui! Je me tournais vers la fumée, mais ça, ce n'était pas mon problème... je ne me souciais pas de ses carnages, il n'y avait que lui qui m'intéressait.

Je descendais pour rejoindre Kerta, désormais, on était deux à être de mauvaise humeur

«Kuja a encore frappé... ce connard semble avoir fait exploser un bâtiment. Mais c'est pas notre problème. Viens, on va se trouver une petite auberge tranquille pour que tu puisses calmer ta gueule de bois.» et moi c'était l'inverse, j'avais besoin d'un verre pour me calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerta
Sorcière Psychopathe

Sorcière Psychopathe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4500/4500
MP : 129/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Lun 27 Juil - 21:32

Le remède miracle n'existait pas, là où on savait guérir la cécité, le mutisme même la pétrification, on ne savait pas guérir une gueule de bois ? Eh bien, quel monde mes amis, quel monde ! La sorcière était mal en point mais elle savait gérer certaines choses, le fait de ne pas tuer le bruit déjà, bien que ce soit impossible, elle pouvait toujours s'en prendre à la source de ce bruit mais pour une fois, elle faisait un effort. Même quand les gosses l'avaient bousculer, il est vrai que sans Erza, elle aurait pu continuer sa liste de crime. Elle était déjà bien assez longue comme ça, quand on sait que cela ne faisait pas longtemps qu'elle avait quitté la prison, elle avait déjà une belle liste de choses accomplies. Pour sa seule défense, elle grommelait quelques insultes ou menace avant de reprendre la route avec la guerrière. Mais bien vite, sa tête la faisait encore plus souffrir et ce n'était pas à cause des gosses cette fois mais plutôt d'une explosion. Alors avec sa gueule de bois, autant dire qu'elle avait envie d'écarter vivant celui qui fait mumuse avec ses gros pétards !

Erza s'amusait à grimper pour voir ce qui se passait au loin avant de redescendre en signalant que sa noix de Kajou avait encore frappé mais que cela ne les concernait pas. Kerta haussa un sourcil en la regardant.

« Tu es sûr ? Moi ça me dérangerait pas d'aller lui dire ma façon de penser, je te jure, ça me fera plus de bien que de mal. Et s'il l'ouvre trop, bah il aura encore plus mal quoi. »

Mais Erza n'était pas folle contrairement à Kerta et allait donc la conduire ailleurs, dans une petite auberge du coin pour éviter d'attirer l'attention de Kuja et des autres. Même si elle venait ici pour aussi éviter le bruit, vu la panique qui se passait dans les rues, eh bien c'était un peu raté quand même. Ok, ça restait plus calme ici que dehors mais quand même, ça commençait à être trop bruyant. La sorcière jeta un œil derrière les rideaux, voir les gens courir partout comme des fourmis paniquées lui donnaient une raison de plus d'avoir mal au crâne mais elle voyait bien la fumée qui s’élevait au loin.

« Ta noix de Kajou, c'est la magie qu'elle utilise ? » enfin, elle savait que Kajou était un homme mais si c'est une noix, bah elle va pas dire un noix, parlons peu, parlons bien ! « Tu crois que si on le zigouille on pourrait récupérer ses pouvoirs ? Au moins les gemmes qu'il a dû absorber pour pouvoir se défendre ? »

Ce n'était pas une question bête après tout, si on tue un type qui manipule les gemmes et compagnie, elles récupèrent ses pouvoirs ou hélas, ce n'est pas possible ? Si Erza répond que c'est possible, la sorcière aimerait bien voir si la noix aime avoir une épée en travers de la poitrine ? Mais bien vite, elle allait sur le lit le plus proche en s'allongeant dessus, non pas pour dormir mais au moins, comme dans le vaisseau, cela calmait un peu son mal de crâne. Pourquoi elle en voulait tant déjà à ce Kuja ? Elle lui avait dit mais là pour le coup, elle s'en souvenait plus ? Question de force simplement ? Ou il avait foutu son bordel peut-être ? Enfin, quoiqu'il en soit, il faut zigouiller ce con, cela était largement suffisant comme excuse pour Kerta pour lui foncer dans le lard !

« On va devoir attendre ici longtemps ou bien on va tenter au moins un petit truc ? »

Tenter de vaincre Kuja avant qu'il ne se tire ? Éliminer quelques personnes qui fuyaient ? Kerta ne faisait que proposer sans rien trancher... pour le moment. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Elabor
Furie Furieuse

Furie Furieuse

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 23
HP : 4500/4500
MP : 129/129
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   Mar 28 Juil - 8:57

«Il est déjà loin..» c'est tout ce que j'avais répondu à Kerta lorsqu'elle s'interrogea sur le fait qu'on aurait pu se lancer à sa poursuite. Lui, il est perché sur un dragon blanc, nous on est à pied dans une ville entourée d'eau et en haut d'un plateau! Il nous larguerait très vite à moins qu'on trouve un de ces petits aéronefs qui allaient plutôt vite! Mais je ne savais pas où en trouver.

Bref, on allait plutôt dans une auberge, j'étais de mauvais poil et je demandais un verre de bourbon que j'enfilais cul-sec avant d'en demander un autre... je me doutais que Kerta ne me suivrait pas avec sa cuite, elle avait déjà donné pour ce qui était de l'alcool. Dehors, les gens paniquaient un peu et fonçaient pour aider à éteindre l'incendie, je ne savais pas ce qu'il était venu foutre ici, je ne pouvais pas savoir qu'il était venu kidnapper bêtement un mog!

Enfin peu importe, Je buvais un troisième verre alors qu'elle me demandait s'il pratiquait la magie?

«Il s'appelle Kuja... et oui, il utilise principalement la magie.» mon regard était plutôt noir, mais j'écoutais quand même ce qu'elle avait à dire à ce sujet. C'est sur que chez les sorcières justement, le fait d'en tuer une permet d'en récupérer les pouvoirs, mais je n'avais pas la moindre idée de si ça se faisait aussi avec les gemmes... je portais un autre verre à mes lèvres, je devais déjà commencer à avoir le regard un peu embrumé

«Aucune idée.. faudrait demander à un vendeur de gemme ou un forgeron... je me suis jamais posé la question et j'ai jamais tué quelqu'un qui avait des gemmes en lui pour savoir...» je lui lançais alors un regard appuyé, si quelqu'un aurait pu tuer quelqu'un comme ça, c'était plutôt elle. Moi je suis mercenaire, pas tueur à gage hein?

Enfin bon, on prenait une chambre, puisque de toute manière, on ne risquait pas d'aller voir la reine maintenant, entre son état et le mien, c'était peine perdue. Elle s'allongeait sur son lit pour calmer son mal de crâne, et je m'approchais de la fenêtre. Visiblement, les choses se calmaient un peu dehors.

«On peut s'approcher du château, au moins pour que j'essaie de trouver l'une de mes anciennes consœurs amazones... comme ça, on pourra plus facilement avoir un entretien avec la reine...»

Autrement dit, si elle voulait, on pouvait partir tout de suite, vu qu'elle semblait se faire chier comme un rat mort. Mais à voir si elle voulait pas pioncer un coup aussi car elle semblait encore d'une humeur massacrante à cause de son mal de crâne - comment ça je peux parler?
Bref, j'ai peut être un coup dans le nez, mais ça ne m'empêchera pas de me repérer dans la ville et rejoindre le château, de toute façon c'est pas compliqué, suffit de suivre le bruit de l'eau...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Tourisme et bonne humeur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tourisme et bonne humeur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lord apporte une bonne humeur dans le forum
» Tourisme et bonne humeur.
» Humeur en smiley
» Chapitre II : Les règles du Royaume
» Animation de la Saint-Valentin : tournoi de poèmes [clos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Alexandrie-