Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Le Temple de Bevelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Le Temple de Bevelle   Jeu 18 Juil - 10:14

Si la ville de Bevelle semble avoir été construite sur l'eau, il est bon de savoir que le temple a été le premier monument construit en ces lieux. Aussi, depuis la forêt de Macalania, il suffit seulement de suivre l'immense allée principale afin de gagner le temple. Le reste de la ville s'éparpille tout autour en de nombreuses rues et ruelles allant des grands bâtiments pour le troupes militaires aux simples maisons pour les habitants. La capitale de Spira abrite majoritairement des habitants de grande richesse, même si quelques quartiers appartiennent à une classe sociale un peu plus modeste, les rues sont pratiquement dépourvues de mendiants - on raconte que les patrouilles font régulièrement des rondes pour les «chasser» si bien que les vagabonds disparaissent mystérieusement.

Le temple en lui-même se trouve donc au centre de la ville. On y accède par la route principale, solidement gardée par des moines tout le long de l'allée ainsi qu'à l'entrée.
Il n'est pas bien difficile d'y entrer, car Monseigneur Asran estime que tous les fidèles ont le droit de se rendre dans la chambre du Priant pour pouvoir se recueillir s'il le souhaite. Bien évidemment, il ne s'agit pas de la vraie chambre du Priant qui est solidement gardée, aux yeux de l'église, seul un invokeur aurait le droit de s'y rendre, et Monseigneur Asran lui-même ne s'y est jamais rendu. L'antre de Bahamut ne doit jamais être profanée.

Aussi, en entrant, vous avez la possibilité de vous rendre sur la droite qui mènera à la «fausse» chambre du Priant. C'est le seul lieu accessible au public. Face à vous se trouve l'ascenseur qui mène au Via Infinito, la célèbre prison de Bevelle où sont envoyés les traîtres et les infidèles. Très peu de personnes savent réellement ce qu'il s'y cache, surtout depuis la disparition des furolucioles. Mais on raconte que les monstres y sont toujours.

Enfin, sur votre gauche, un nouvel ascenseur vous mènera vers des appartements privés réservés à la communauté de l'Église, et en particulier les appartements de Monseigneur Asran.
Si vous avez l'immense privilège de pouvoir obtenir une audience, vous serez conduit dans une grande salle où trône désormais une étrange représentation de Spira autrefois, avant la fusion des mondes, avec trois autres planètes plus petites gravitant autour. Inutile de chercher à savoir de quoi il s'agit, sauf si l'humeur de Monseigneur Asran l'aidera à vous le mentionner.

Le grand prêtre aime à recevoir en restant debout, signe de sa grandeur tout en cherchant à manifester une certaine «humilité» en vous montrant être l'égal des hommes. Une apparence qui pourtant est difficile à croire dans son comportement.

Bienvenue au Temple de Bevelle, en espérant que vous y étiez bien invités.



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie


Dernière édition par Crystal le Mar 11 Aoû - 8:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Ven 19 Juil - 1:16

=============

Gradivus et Xéna (PNJ) arrivent de l'océan

=============


GradivusMille ans et la défaite de Sin plus tard, et Bevelle restait le joyau et le cœur de Spira. La foi de ses habitants avait tout enduré : le perpétuel sacrifice des Invokeurs, le terrorisme des Al Bhed, l'assassinat de Seymour et Kinoc... Même la fin de Sin et la disparition de Monseigneur Mika n'avaient pas réussi à jeter à bas la cité sur l'eau, qui continuait à décider où Spira allait sous la guidance de Monseigneur Asran. Si le culte de Nil et Darkness était devenu plus ou moins la religion officielle, il restait bien plus de gens qu'on ne le croyait qui respectaient les préceptes de Yevon. Habitudes, pensée que Yuna avait juste trouvé un moyen d'invoquer l'Ultime Chimère sans mourir ou foi inébranlable en les préceptes (comme c'était le cas pour Gradivus) ? Dur à dire, mais l'hymne des Priants et l’œil ailé ne seraient pas rangés de sitôt.

Xéna et l'équipage avaient reçu l'ordre de ne pas quitter le navire (et, à demi-mot, de ficher le camp aussi sec si c'était possible), aussi Gradivus irait au temple rendre compte seule. Tant mieux ; elle ne revenait déjà pas avec Lightning en copeaux ou ficelée comme une paupiette, mais lui apprendre qu'en plus, quiconque réussissait le test des chimères gagnait un orbe allait faire un sale effet... Au moins, le fait que la reine Grenat acceptait la main tendue lui plairait. Mais au diable la politique : Gradivus comprenait comment ça marchait, mais son rôle en la matière se contentait de faire le facteur et répéter ce qu'on lui avait dit.
Même si pour le moment présent, le fait de revoir Bevelle lui faisait oublier tout ça... Après tout, elle était née et avait toujours vécu ici, même après avoir pris l'uniforme de novice et l'armure de moine guerrier. S'éloigner trop de ces murs la mettait mal à l'aise : pour les raisons mentionnées plus tôt, mais aussi parce que nulle part ailleurs sur Héméra, on ne trouvait de ville aussi étincelante et colorée (excepté Esthar mais ARGHMACHINESBLASPHEMEDOISTUERLESMACHINESAAAAAAAAAAAARGH)... Toutes ces pensées furent vite stoppées quand Gradivus franchit les portes du temple.

Reposant sur l'entrée du palais de Saint Bevelle, le temple de Bevelle était la pièce maîtresse de Spira, avec la chambre du Priant de Bahamut (du temps où les Priants n'étaient pas de simples statues) et de la Via Purifico (la prison aux hérétiques), mais Gradivus n'était venue ni pour prier ni pour balancer quelqu'un au trou. Filant vers l'ascenseur menant au palais en lui-même, elle s'y engouffra afin d'atteindre l'entrée du saint et saints de Spira. Comme on pouvait s'y attendre, les appartements étaient sous bonne garde, mais dur de croire que les moines guerriers allaient faire du tort à l'une de leurs membres. Surtout quelqu'un avec une réputation de pétasse sadique comme Gradivus et son "Requin" de métal dans le dos. Une génuflexion yevonite plus tard devant les gardes plantés devant l'entrée...



- Frères, je reviens d'Alexandrie et apporte d'importantes nouvelles à Monseigneur Asran de la part de la reine Grenat. Veuillez m'annoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Ven 19 Juil - 12:09

PNJ«Monseigneur, nous avons intercepté un message al-bhed dénonçant l'emplacement de la chimère Ramuh dans les Plaines Foudroyées! Il y a forcément un espion dans nos rangs!»
Un jeune prêtre plein de bonnes intentions se tenait actuellement près de l'entrée de la grande salle de ce qu'on pourrait appeler le trône de Bevelle. Même s'il n'y avait rien qui pourrait laisser à penser qu'un quelconque roi se tiendrait là. Pas de siège doré ni de fanfreluches en tout genre, seule une grande salle, une table pouvant probablement accueillir au moins une vingtaine de personnes où les prêtres doivent se réunir de choses de la plus haute importance, et cette étrange pièce où trônait une sorte de planétarium avec seulement quatre planètes.

Le grand prêtre n'écoutait que d'une oreille distraite les plaintes du jeune homme, les mains dans le dos, son regard perçant demeurait fixé sur la plus grosse planète au centre des autres, jusqu'à ce que d'une main habile, il saisisse l'une des petites et la fasse tourner autour comme s'il s'agissait d'un système solaire


«Est-ce donc de mon pouvoir que de mettre le nez dans les dossiers de ceux qui travaillent pour moi?» il se tourna en lançant un regard horriblement froid et pourtant dépourvu de la moindre animosité et colère, comme si seule la lassitude l'emportait sur le reste. Se retournant avec un calme subtile, il n'avait pas lâché une seule seconde du regard le jeune prêtre, attendant de voir s'il comprenait ce qu'il voulait dire
«Mais... Monseigneur...»
«Trouvez-le et punissez-le en conséquence. Je n'ai guère de temps à perdre à la recherche d'un rat dans les égouts.»
«Je... oui Monseigneur»


Le grand prêtre leva juste une main pour lui signifier de déguerpir avant qu'il ne se tourne de nouveau du côté du planétarium. Il laissa alors passer sa main sur la plus grosse planète qui s'ouvrit, offrant alors la vision d'un petit orbe de couleur jaune qu'il prit entre ses doigts. Il y eut alors des bruits de pas et un moine se racla doucement la gorge
«Monseigneur, une femme demande un entretien, elle revient d'Alexandrie et porte un message de la Reine Grenat.»

Le temps sembla se figer un instant alors qu'Asran fixait un point devant lui. Dans sa poitrine, un battement plus fébrile de son cœur démontrait une certaine excitation qui ne se voyait pourtant pas sur ses traits. Il reposa l'orbe dans la sphère centrale du planétarium avant de se retourner en ramenant ses mains dans son dos, hochant de la tête à l'attention du moine

«Faites la entrer. Et que plus personne ne nous dérange tant qu'elle ne sera pas sortie.»
«Bien Monseigneur...»


S'avançant de quelques pas, le grand prêtre sentait monter en lui cette excitation qui ne l'avait pas quitté depuis qu'il avait envoyé ce soldat sur Héra. La Reine d'Alexandrie avait montré en savoir plus qu'elle ne voulait bien le dire au cours de la réunion. À aucun moment elle n'avait mentionné des chimères alors qu'elle connaissait l'existence des cristaux. Dès qu'il avait eu en sa possession cet orbe, Asran avait su qu'elle devait elle aussi connaître leur existence et c'est pourquoi il avait rapidement envoyé l'une de ses meilleures soldates à son encontre afin de devancer les autres contrées et espérer obtenir ses faveurs.

Lorsque Gradivus entra, il la toisa d'un regard neutre qui ne montrait aucunement sa curiosité, les mains toujours dans le dos, il se montrait froid à l'égard de la jeune femme en attendant son rapport

«J'ose espérer que vous m'apporter de bonnes nouvelles. Votre nom?» car bon, il ne pouvait se souvenir de tous ceux qu'il envoyait à droite et à gauche, mais si cette demoiselle avait de bonnes nouvelles à lui annoncer, il était probable qu'il s'en souvienne par la suite.



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Sam 20 Juil - 1:20

GradivusAlors ça ressemblait à ça, le vrai cœur de Spira. Si sa mine n'avait pas bougé d'une miette, Gradivus avait le trouillomètre à zéro à l'idée de se retrouver ici, en présence d'Asran, seule. Tout arrogante et importante qu'elle était, dans les faits, ce ne serait qu'un petit troufion qui se retrouverait devant le big boss de Spira dans quelques minutes. Un petit troufion qui portait un message de la part d'une des plus importantes personnalités d'Héméra à une autre ; une occasion en or pour bien se faire voir. Et à défaut d'être mariable, Père attendrait sans doute au tournant sa fille pour sa carrière militaire : on n'en ferait pas un gardien, un Invokeur ou une prêtresse, alors mieux valait cartonner en tant que moine guerrier.

A en juger par la tête du prêtre qui venait de sortir presque en courant de la salle, Asran était d'humeur "habituelle" : froid comme la cime du Gagazet et mordant comme le froid mentionné plus tôt, mais pas en colère ou hautain. Niveau personnalité, on le disait pire que Gradivus (qui, en dépit de sa pétassitude, pouvait être cordiale par moments) ; mais il fallait bien ce qu'il fallait pour mener Bevelle et Spira aussi haut que Gaïa, Dol et Héra. Et il lui fallait des hommes et des femmes aussi compétents que ça pour l'aider dans son job. Dont une certaine femme à cheveux bleus...

Le "planétarium" dont on parlait à demi-mot dans les dortoirs était encore plus imposant vu en vrai. Et nu. Excepté une gigantesque table et les quatre planètes devant Asran, qui attendait, rien. Pas d'ornement quelconque, pas de bling-bling ostentatoire, même pas une bannière ou tenture quelconque. Juste ces boules en métal, le propriétaire des lieux et Gradivus. Et si la moine avait eu tout le temps de s'encourager sur le chemin, tout le courage et la détermination accumulées volèrent en éclats quand, juste après avoir refait sa sempiternelle génuflexion yevonite (avec bien plus de grâce qu'avec le commun des mortels, soit dit en passant), les portes se refermèrent sur elle et Asran lui parla. Le poids du Requin d'acier et de son armure lui semblaient d'un coup bien infimes comparés à la pression d'être seule en face-à-face avec l'homme qu'elle voyait comme le meilleur espoir de Spira depuis le mariage de Seymour Guado et Yuna (avant que tout ne parte en cacahuètes !).
Game on, Gradivus.



- Gradivus, votre Grâce.

J'apporte la réponse d'Héra à votre proposition. Je n'ai pu voir la reine elle-même, mais le général Beate, son bras droit et porte-parole en cette affaire, accepte votre proposition. Et m'a remis cette missive pour vous.



Avant même d'avoir fini sa phrase, la lettre cachetée de Beate était dans la main de Gradivus et tendue vers Asran. Si sa voix n'avait pas tremblé un seul instant et ses yeux n'avaient pas lâché les genoux d'Asran (hors de question de le regarder dans les yeux directement, voyons !), il s'en fallait de peu pour qu'elle ne file en courant...
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Sam 20 Juil - 1:43

PNJAh oui, c'est vrai... Gradivus. En soit, le nom ne lui disait pas grand chose, mais les cheveux bleus de la demoiselle lui revenaient en mémoire. Son regard se posait sur chaque parcelle du corps de cette femme qui se présentait à lui, humble et soumise telle qu'un vrai soldat devait être devant son général, et le grand prêtre s'avança alors, écoutant avec attention les quelques mots maladroits qu'elle pouvait prononcer.

Malgré l'aura dominatrice qu'il dégageait, elle semblait plutôt maîtresse de ses émotions et se tenait parfaitement immobile, les bras tendus alors qu'elle lui désignait le parchemin tant attendu. S'en saisissant du bout des doigts, il posa ensuite sa main directement sur la tête de la moine guerrière, sa paume épousant parfaitement l'arrière de son crâne, sans appuyer pour autant, cela ressemblait plus à une pression amicale, et d'une certaine façon, c'était le cas.[/i]

«Gradivus. Je saurai retenir ce nom désormais. Vous faites la fierté de l'église de Yevon. Dès à présent, vous accédez au rang de Maître Moine. Vous êtes libre de former votre propre unité qui saura défendre les valeurs de Spira.»

Il lui restait bien peu de fidèles qui semblaient aussi dévoués que cette femme, et il se devait de s'entourer de ces personnes là. Reculant ensuite, sachant qu'il lui était fort peu recommandé de tourner le dos à qui que ce soit, même à quelqu'un en qui il aurait toute confiance, il recula encore jusqu'à se retrouver à une distance raisonnable de la soldate.

«Relevez-vous» il brisa le sceau qui maintenait le parchemin scellé afin de le lire, devant elle, bien qu'il le lisait en silence. Il lui fallut plusieurs minutes, le temps d'assimiler parfaitement chacun des mots qui y était écrit avant de se tourner vers la jeune femme, son regard toujours aussi froid, mais peut être tout de même un tantinet plus amicale

«Le Général Beate me suggère vivement de vous laisser l'orbe de la terre. Elle préconise que les laisser en mouvement est plus sécuritaire que les maintenir enfermés. Je dispose encore d'un orbe à l'heure actuelle, vous conserverez donc l'autre.»


Il se dirigea vers l'une des colonnes de pierre qui ornait cet endroit, aucun artifice, elle semblait pourtant commune à n'importe quelle autre, mais d'un geste habile de la main, il en sortit un écusson gravé du signe de Yevon, en argent et de forme ovale. Il tendit la main et l'écusson se mit à léviter jusqu'à la jeune femme pour qu'elle le prenne en main.

«L'emblème de votre rang au sein des Maîtres Moines. Preuve de votre statut.» il ramena ses mains dans son dos, tenant toujours le parchemin qu'il dissimulait ainsi

«Votre mission principale reste inchangée, soldat Gradivus. Trouvez les autres orbes pour connaître l'emplacement des cristaux. J'attends des rapports réguliers sur votre avancement. Vous devrez également vous assurer que l'entente avec Héra demeure aussi pleine de confiance comme c'est le cas présent, si vous avez la possibilité de transmettre votre avancée à la Reine Grenat ou à la Générale Beate, vous en avez les pleins pouvoirs.»

Évidemment, il allait de soit qu'il devait toujours être le premier informé, mais il n'avait pas besoin de le préciser n'est-ce pas? Le plus important était de conserver cette avance que Spira avait obtenu auprès de Héra par rapport aux autres continents. Se dressant encore, il agita nonchalamment la main à l'attention de la jeune femme.

«Vous pouvez disposer.» il attendit qu'elle se retire pour enfin afficher un sourire de satisfaction. Regardant à nouveau le parchemin, il disposait d'une information nouvelle sur un cristal, mais ceci, il ne le dirait à personne, pas même à ses subordonnés, rappelons-le, il y a un espion dans ses rangs.

Spoiler:
 



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Lun 22 Juil - 1:32

GradivusGradivus dut puiser dans toute sa droiture pour croire à ce qu'elle venait d'entendre, et surtout ne pas se mettre à hurler de joie. Une promotion pour elle. Un simple moine guerrier parmi les autres, ayant à peine troqué la robe de novice contre l'armure et le fusil depuis un an, recevoir un poste d'officier juste pour avoir fait le facteur ? Sérieusement ?! Ce genre de promotion aussi rapide impliquait d'habitude de ne pas porter de sous-vêtements et de marcher en canard juste après l'avoir reçue, mais tant pis. Un cadeau est un cadeau, pensa Gradivus en attachant l'écusson d'argent à son tabard. Ou plutôt, elle pensait :


*- LOUÉ SOIT YEVON !!!*


Éternel imperturbable, Asran reprit son discours sur le même ton. Continuer à chercher et trouver les orbes et les chimères (et si possible, les cristaux...), lui rapporter en priorité ce qu'elle trouvait tout en gardant Alexandrie au jus (ce qui était logique ; les petites infos sur ce qui peut détruire le monde entretiennent l'amitié). Oh, et il était d'accord pour que Gradivus garde l'orbe avec elle : de mieux en mieux. Si elle tombait sur la cachette du cristal... Mais devoir reprendre la route immédiatement signifiait "pas de vacances". Gradivus aurait adoré pouvoir rentrer chez elle et, une liqueur dans la main, savourer le confort de ses pantoufles devant un match de blitzball, mais tant pis. Le job avant tout.
Jugeant l'entretien terminé, Asran la congédia. Back to work.



- Il en sera fait selon vos désirs, votre Grâce.


Si, devant Asran et les gardes de l'ascenseur, Gradivus garda la même expression ferme et coincée, on ne put en dire autant de sa mini-danse de la victoire une fois dans l'ascenseur. Ni de l'heure complète passée à prier dans le temple pour remercier Yevon pour sa promotion ; on vit rarement quelqu'un réciter autant de prières à Yunalesca, Gandof, Ohalland, Yocun et Braska. Et même Yuna, tiens. Pas question de ruminer contre elle cette fois-ci.

Les remerciements divins finis, il était temps de se remettre sur les routes de Spira. Gradivus avait déjà l'itinéraire en tête : remonter jusqu'à Besaid, puis fouiller tout sur la route de là-bas à Zanarkand. Y compris les trous paumés comme Remiem, Baaj ou les ruines d'Oméga. Et si elle ne trouvait rien, repartir explorer Héra, Gaïa ou Dol.
Mais avant de repartir à l'aventure comme si de rien n'était, il valait mieux acheter un peu de matériel. Le voyage serait long, et même avec les comptoirs de Rin (le seul Al Bhed que Gradivus ne voulait pas découper en morceaux vu que les Yevonites pouvaient utiliser les comptoirs), il valait mieux avoir de quoi faire sur la route. Fort heureusement, avec la présence d'un Priant et des moines guerriers, forgerons et vendeurs d'objets étaient légion à Bevelle. Et vendeurs de gemmes aussi... Et le fin du fin est que personne n'oserait vendre des marchandises Al Bhed de peur de se voir trimbalé à la Via Purifico. Gradivus n'eut aucun mal à se dégotter une petite gemme basique et trois potions simples dans une échoppe avant de repartir. Direction Macalania et les cristaux !!!



==========

Gradivus achète 1 Gemme niveau 1 (gemme) et 3 Potions pour 350 + 150 = 500 gils.

Gradivus arrive dans la Forêt de Macalania

==========
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Lun 22 Juil - 9:06

=========================
Gradivus passe au niveau 3

Achats:
Une gemme: 300 gils
3 Potions: 150 gils

Total: 450 gils
=========================

Gradivus se rend à forêt macalania



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Nina Williams
Garde du corps

Garde du corps

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Dim 15 Fév - 9:53

Laguna et Nina viennent de Bevelle
===========================
Au final, il semblait inutile d'essayer de convaincre ces gens de changer leur état d'esprit. Ils étaient bornés sur leurs traditions et refusaient de se remettre en question. Évidemment, Nina était de l'avis de Laguna, et trouvait que l'initiative de cette Dame Yuna était tout à fait logique! Chercher un moyen de vaincre une calamité définitivement sans se sacrifier bêtement était la meilleure solution pour l'avenir! Mais elle devait reconnaître aussi que, si cette Félicité comme ils l'appelaient, durait généralement une dizaine d'années, tant que ce délai ne serait pas écoulé, ils pourraient toujours dire que Sin reviendra un jour ou l'autre.

Aussi, elle estimait que ce monde devait seulement prendre son mal en patience avant que les mentalités ne changent et qu'ils réalisent que cette Dame Yuna les avait bel et bien sauvés. Sauf que d'ici là malheureusement, bien des choses pouvaient arriver, et visiblement, cette néo ShinRa en profitait bien... promettre le retour des chimères à un peuple qui ne vit que par ses traditions étroitement liées à elles... une idée de génie surement.

Enfin, ils étaient arrivés au temple et le garde avait tenté de connaître le motif de leur visite, mais Nina estimait qu'il n'avait pas besoin de le savoir, tout comme Laguna ne semblait pas disposé à répondre. On pouvait surtout sentir les tensions palpables dans l'air, et ce tournoi semblait en être la cause. Même le président s'en rendait compte...

«Oui. D'un autre côté, c'est normal, tant de mondes à proximité du temple, ils doivent avoir peur pour la sécurité de Monseigneur Asran. J'avoue que si nous organisions un tournoi de cette envergure à Esthar, je ne serais pas tranquille si vous étiez sur place et si je n'étais pas assurée du nombre de borgs attribués à la sécurité.» surtout que les technologies des autres mondes sont encore trop peu connues, aussi les risques qu'ils puissent passer leur système de sécurité étaient importants.

Enfin, on les laissait entrer dans le temple et Nina fut assez surprise de la technologie qui semblait aussi abriter ces lieux? Des sortes de néons un peu partout, et alors qu'on les guidait à travers les nombreux couloirs, elle avait remarqué carrément des sortes de téléporteurs?

«Hm... j'ignore si c'est la Néo ShinRa qui a amené cette technologie ici, mais si ce n'est pas le cas, il semblerait qu'ils soient finalement bien plus avancés que nous sur certains points.» ce qui pouvait être inquiétant lorsqu'on voyait la manière dont Monseigneur Asran gardait ses distances avec les autres.

Enfin... ils déboulèrent donc dans une grande salle circulaire avec en son centre une sorte de planétarium et Nina se demandait si ça représentait seulement Spira à l'époque, ou bien carrément Héméra aujourd'hui. Enfin juste derrière, debout, les mains dans le dos, le représentant se tenait là à les fixer intensément.


PNJ«Bonjour, Sire Loire. J'ai eu vent de votre visite hier par votre subordonné Sire... Seagill si je ne m'abuse? Vos noms sont difficiles à prononcer dans notre langue...»
Nina approuva d'un simple hochement de tête, préférant éviter de parler tant que cet homme ne l'y avait pas autorisée. D'ailleurs, il se tourna vers elle et la regarda de haut en bas et elle eut l'impression qu'il la comparait à de la boue qui se serait posée sur ses chaussures

«Et vous êtes?»
«Nina Williams. Je suis le garde du corps du Président Loire»
Il haussa un sourcil avant de finalement soupirer. Il n'était pas le genre à juger qu'une femme ne pouvait pas être un bon garde du corps, il avait lui-même, dans ses gardes, d'excellentes recrues, notamment Maître Gradivus qui était au temple depuis quelques temps en attendant d'avoir de nouvelles informations sur les cristaux. Il se tourna de nouveau vers Laguna sans d'autre regard sur Nina désormais
«Bien. Que puis-je pour vous?» entrons dans le vif du sujet donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laguna Loire
Président d'Esthar

Président d'Esthar

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Jeu 19 Fév - 10:17

Se heurtant à un homme buté, et cela ne devait pas être le seul, Laguna avait tenté de donner une version plus objective de la situation de Spira avec le peu d'informations qu'il pouvait avoir. Bien entendu, il parlait plus dans le vide qu'autre chose, car le garde de la Néo Shinra ne semblait pas écouter. Mais, qui sait, peut être qu'un jour il se souviendrait tout de même de cet échange, et dans le bon sens qui sait. Cela n'était peut être pas inutile, même si cela n'inquiétait pas non plus Laguna. Il n'était pas du genre à avoir l'impression de perdre son temps quand il exprimait une opinion.

Le duo était à présent dans les rues de Bevelle, et la situation était visiblement assez tendue, au point peut être même que le duo de Dolien s'exprimait moins entre eux, jusque là. Le Président exprima tout de même son ressenti après que Nina ait échangé quelques mots sur les raisons de leur visite à Monseigneur Asran avec le garde. La réponse qu'elle apporta alors à son compagnon ne manqua pas de le faire sourire.

- Pas facile de gérer la sécurité en effet !

Plaisanta t il, surtout que dans son cas, il fallait tenter d'anticiper ses propres bourdes et maladresses à lui. D'autant plus, qu'il n'était pas du genre à se terrer dans son temple, non, il serait toujours en vadrouille quelques part.

Ils entrèrent alors dans le temple et furent rapidement confronté au fait que malgré ce que proclamait le représentant de ce monde, il était plutôt bien fourni en technologie lui aussi. Esquissant un sourire tournant la situation à la dérision, il écouta. ce que son garde du corps pensa de tout cela.

- En effet, il semblerait que malgré ce qu'il proclame, il apprécie bien se servir de la technologie !

Ironisa t il alors, en cassant un peu du sucre sur Monseigneur Asran. Ils ne tarderaient d'ailleurs pas à le rencontrer dans une salle sphérique avec une projection holographique, semble t il, de Spira ou d'Héméra, difficile à dire. L'homologue de Laguna leur fit face alors, paraissant déjà les attendre, et le Président d'Esthar esquissa un sourire en écoutant Asran lui apprendre que Kiros l'avait prévenu de sa visite.

- Moi qui pensait vous surprendre, s'est raté !

S'amusa t il de la situation, même si son égal sur ce monde ne sembla guère apprécié la tentative de rendre l'échange plus convivial. D'un autre côté, Asran savait déjà à quoi s'en tenir un minimum avec l'attitude de Laguna, car il gardait rarement son sérieux bien longtemps, et préférait rendre les choses plus gaies que de se lasser dans des échanges interminables et n'aboutissant à rien.

Le Yevoniste ne sembla guère plus cordial avec Nina, et cela était presque si Laguna se disait qu'il jugeait que la demoiselle n'était pas à sa place sur un tel poste. Asran serait-il un machiste de première qui ne voit les femmes que dans le rôle de tenancière du foyer conjugal ?

- Et bien, je suis venu vous voir pour savoir ce que vous pensez de cette Néo Shinra ?

Dit-il en entrant lui aussi dans le vif du sujet, sachant que l'homme était déjà en affaire avec elle. Ainsi, il testait aussi un peu l'homme pour voir s'il se laissait manipuler, ou lui répondrait franchement. D'un autre côté, quand on voyait la véhémence que Monseigneur Asran avait affiché à l'égard des technologies lors du conseil inter monde, et ce qui était dans les faits, il serait difficile de faire confiance à cet homme sur ce qu'il leur dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Williams
Garde du corps

Garde du corps

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Jeu 19 Fév - 11:32

PNJEntrer rapidement dans le vif du sujet. C'était le truc de Laguna ça, mais dans les circonstances actuelles, Nina jugeait que c'était justement la meilleure stratégie à adapter. Il était évident que Monseigneur Asran n'était pas le genre d'homme à aimer que l'on tourne autour du pot, bien qu'il semblait apprécier qu'on lui fasse quelques flatteries de temps en temps, mais ce n'était ni le genre de Nina, ni celui de Laguna. Peu importe.

Le maître était au courant de leur visite, sans en savoir l'objet. Il se tenait droit, les mains dans le dos, une posture qui n'était pas sans rappeler celle du Général Caraway à ses heures. À l'évocation de la Néo ShinRa, le maître semblait se gonfler légèrement d'importance et plongea son regard droit dans les yeux du président.

«Ce sont nos alliés. Ils sont venus à nous avec une proposition des plus intéressantes, alors que les autres mondes n'avaient rien à offrir en échange de cette soit disante paix. » on pouvait sentir une pointe d'agacement dans sa voix à cette évocation. Visiblement, il ne voyait aucun intérêt à la paix entre les mondes?

Nina se permit de lever la main, préférant demander la permission pour parler. Monseigneur Asran se tourna alors vers elle d'un air plutôt neutre, mais visiblement pas contre au fait qu'elle s'exprime

«Veuillez m'excuser, Monseigneur, mais nos mondes se connaissent encore si peu. Nous ne pouvions savoir encore de quoi vous aviez besoin, et c'est pour cela que nous avons proposé cette paix, afin de favoriser d'éventuels échanges entre...»
«D'éventuels, vous dites. C'est le mot qui pose problème.» le maître n'avait pas hésité à lui couper la parole, là où elle avait pris soin de demander l'autorisation, mais passons «cela va faire bientôt deux ans que cette réunion a eu lieu, j'attends toujours des propositions. La Néo ShinRa n'a pas eu besoin de demander pour savoir ce dont on pouvait avoir besoin, eux.»
«Vous rendre vos chimères... c'est cela?» il plissa légèrement les yeux
«Vous semblez bien au courant.»

La jeune femme prit une profonde inspiration. Ainsi donc, c'était comme ça qu'ils s'étaient mis Asran dans la poche? En lui promettant de ramener les chimères sur Spira?
«Et s'ils échouent?»
«Eux au moins, ils essaient.»
«Dol a les moyens de tenter également ce genre de procédé. Nous aurions pu vous aider également.»
«La Néo ShinRa est également sur Dol. Mais de ce que je sais, l'objectif là bas est différent. De toute manière, vous arrivez trop tard, il fallait vous réveiller avant.»

La jeune femme se mordit la lèvre, elle préférait éviter de répliquer désormais, vu que visiblement, tout ce qu'elle pouvait dire semblait agacer le maître... il fallait espérer que Laguna ne fasse pas pire qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laguna Loire
Président d'Esthar

Président d'Esthar

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Mer 25 Fév - 19:55

L'ambiance était plutôt froide, surtout que Monseigneur Asran ne semblait pas décidé à se laisser aller à la courtoisie et la politesse, ou aux discussions légères. Laguna y était donc allé franco, et bien entendu se vit gratifier d'une réponse assez méprisante. Nina tenta alors d'intervenir dans l'échange, sans plus de succès.

- Peut être qu'on n'a rien proposé, mais vous n'avez rien demandé non plus. Quand on veut quelque chose, vous devriez savoir qu'il faut oser le demander, et non attendre que tout vous tombe dans les bras.

Et, baf, si le prêtre Yevoniste croyait être le seul à avoir de la répartie, voilà que le Président d'Esthar venait de lui en envoyer une bonne dans les dents. Bien que cela ne sembla pas déstabiliser son homologue. Ce dernier lui avait tout de même donner une information, confirmant les doutes précédents de sa garde du corps. La Néo Shinra était bien sur Dol, avec des objectifs bien précis.

- Et il ne vous ait jamais venu à l'idée qu'elle puise vous manipulez, se servir de vous pour assouvir ses propres objectifs ?

Demanda Laguna, qui voyait dans l'offre de l'organisation quelque chose de suspect, car s'était justement ce que les Yevonistes convaincus comme l'homme qu'il avait en face de lui désiraient entendre. Cela les avait donc rendu plus influençables, et permit cette alliance.

- Se présenter devant vous avec une proposition taillée sur mesures à vos propres attentes, s'est plutôt louche selon moi !

Oui, il provoquait volontairement Asran pour le faire réagir et peut être exprimer ce qu'il pensait vraiment de tout cela. Peut être que le Président d'Esthar espérait en vain que malgré ce que son homologue avançait avec certitude, il avait tout de même des doutes sur les intentions du groupe. Mais, s'il continuait dans la voie actuelle, s'était que le leader autoproclamé était un vrai idiot, et mouton finalement Etre aveugle et peu objectif à ce point était grave.

- Enfin, j'ai l'impression de m'adresser à un sourd qui prône une chose pour agir d'une autre ! Tu viens Nina, je crois qu'on n'a plus rien à faire ici !

Dit-il, en guise de nouvelle provocation avant de se mettre doucement en route. Il ne se pressait pas non plus au cas où Seigneur Asran daignerait enfin se montrer raisonnable, ce dont il doutait fort. Il avait bien entendu fait allusion au credo sur la technologie dans sa pique, Et pour en revenir rapidement à la réunion qui avait été mentionné, Laguna semblait se souvenir qu'ils avaient, avec le représentant de Gaïa, laisser tout de même des portes ouvertes au cas où ceux d'Héra et Spira voudraient en savoir plus sur leurs mondes et leurs technologies. Et l'homme derrière lui n'avait pas cherché à en profité, et lui renvoyait désormais la faute d'avoir préféré attendre que de courir le risque de faire des propositions qu'il aurait pu interprété comme des actes d'agressions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Williams
Garde du corps

Garde du corps

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Jeu 26 Fév - 9:46

PNJMalheureusement, on ne pouvait pas dire que l'entretien se passait bien. Monseigneur Asran ne se montrait pas très coopératif, et Laguna ne faisait rien pour arranger les choses et Nina ne pouvait s'empêcher de se demander comment il avait fait pour devenir Président d'Esthar avec si peu de tact? Elle aurait presque mis sa main sur son visage de dépit lorsqu'il accusa ouvertement la Néo ShinRa de manipuler Asran. Celui-ci s'était redressé, visiblement indigné

«Personne ne me manipule. La Néo ShinRa n'a rien demandé en échange de leur offre, excepté des locaux pour mener à bien leur projet. Yevon me soutient, on ne peut me fourvoyer aussi facilement.» oh lala... voilà que maintenant la religion mettait son grain de sel. De toute évidence, ils parlaient à un mur, et Laguna n'avait plus envie de jouer. Ils étaient venus pour en apprendre plus sur cette organisation, et il était évident que ce n'était pas avec le Grand Maître qu'ils auraient des réponses. Il était plus fermé qu'une huître.

Ils tournèrent donc les talons et visiblement, Monseigneur Asran n'approuvait pas

«Vous avez des manières de rustre pour vous retirer ainsi sans même le demander à votre hôte.» la jeune femme se raidit un peu avant de se retourner. Puis elle s'inclina poliment
«Je vous prie d'excuser les manières du Président Loire. Cependant, lui aussi a des obligations et nous ne pouvons nous permettre de perdre davantage de temps. Nous vous remercions sincèrement pour votre hospitalité et...»
«Ça ne devrait pas être à vous de vous excuser. Ni de me remercier.» son regard se planta alors vers Laguna. Visiblement, il attendait des excuses et Nina sentit son cœur s'accélérer un peu «il serait regrettable que le traité de paix entre Dol et Spira ne soit rompu à cause de mauvaises manières.»

La panique la gagna un peu, même si elle faisait de son mieux pour ne pas le montrer. Elle se tourna vers Laguna. Les menaces semblaient des plus sérieuses, et il était évident qu'il serait mal venu que ces pays soient en guerre. Malgré tout, elle ne pouvait s'ôter de la tête l'idée que c'était exactement ce que le dirigeant de Spira souhaitait. Allez savoir pourquoi. Peut être pour avoir une bonne raison de piller la technologie de Dol? Quand on voyait cet endroit, on pouvait se dire qu'ils n'en avaient pas vraiment besoin mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laguna Loire
Président d'Esthar

Président d'Esthar

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Mer 4 Mar - 9:11

La discussion n'avançait pas d'un pousse parce que le leader de Spira n'y mettait pas du sien. Bon d'accord, Laguna n'avait peut être pas de tact, mais il n'était pas non plus du genre à faire des courbettes à quelqu'un pour le bon plaisir de ce dernier. Non, le Président avait toujours dit ce qu'il avait à dire, et donc ce qu'il pensait. S'était entre autre la principale raison qui l'avait toujours opposé à Caraway, mais aussi ce qui lui avait permit d'accomplir ce qu'il avait fait jusque là.

Sa dernière provocation fonctionna en tout cas, et Asran sortit enfin de ses gongs, pour critiquer à voix haute Laguna, qui se préparait à partir, attirant de nouvelles foudres, et menace de la part du Monseigneur, qui ne prêta guère attention aux propos de Nina.

- Ah vous réagissez enfin !

Dit-il presque amusé, avant de faire volte a face pour de nouveau montrer son visage à son interlocuteur. On pourrait penser qu'il ne prenait pas la menace de l'homme au sérieux, même s'il ne mettait nullement en doute les propos du leader. Qui en sortirait vainqueur, par contre, il ne pourrait le déterminer, juste que les deux mondes en pâtiraient.

- Je n'ai nullement l'intention de provoquer une guerre. Et je suis désolé de vous avoir provoqué.

Continua t il plus calmement, montrant bien qu'il ne prenait pas ombrage de la colère, légitime, de l'homme en face de lui.

- Mais, je voulais arriver à vous faire sortir quelque chose de sincère si cela était possible pour pouvoir parler avec franchise.

Et donc faire en sorte qu'Asran cesse de se cacher derrière de faux semblant ou de couvrir une organisation qui cherchait peut être à le manipuler.

- Et pour en revenir, si vous le permettez à la Néo Shinra. Vous venez de dire qu'elle ne veut rien en échange, et vous ne pensez pas que quelque chose cloche là ?

Reprit il le sujet, cette fois en se concentrant sur l'organisation et non le fait qu'elle puisse manipuler le dirigeant de Spira.

- Je ne veux pas généraliser, mais pensez vous qu'il existe beaucoup de personnes, et encore plus si s'est une organisation, qui offre ses services gratuitement. Non, malheureusement, notre monde est fait que la plupart d'entre nous est tourné vers l'appât du gain. Je suppose que cette organisation n'est pas différente et doit bien avoir une idée en tête....

Il laissa sa remarque sans conclure, comme s'il laissait à Asran le soin de déduire lui même ce qui pourrait intéresser la Neo-Shinra. Peut être était ce tout simplement s'octroyer le pouvoir des chimères de ce monde pour son propre compte et non celui de Yevon comme l'espérait Asran. En tout cas, après l'énervement de ce dernier, et la réaction calme de Laguna, ce dernier espérait que le leader de Spira se montrerait plus coopératif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Williams
Garde du corps

Garde du corps

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Mer 4 Mar - 10:37

PNJ
C'était donc ça, sa méthode? Jouer sur la provocation? C'était un jeu dangereux, très dangereux, surtout lorsqu'on connaissait Monseigneur Asran. Inutile de dire qu'il n'avait clairement pas apprécié le petit manège du Président, et encore moins que celui-ci se permette de lui dire en pleine face qu'il voulait le faire sortir de ses gonds. Personne ne le contrariait ainsi sans devoir en subir les conséquences, pas même le Président d'Esthar. Et cela, Nina s'en doutait et craignait de plus en plus l'incident politique.

«Ce que nous offrons à la Néo ShinRa en retour de leur travail ne vous regarde pas. Maintenant partez, et je pense qu'il vaudrait mieux s'en tenir à votre adjoint, Sire Seagill pour nos prochains entretiens.» houla, la conversation venait d'être expédiée bien vite. Des moines sortirent de nulle part et vinrent se placer de chaque côté de Nina et Laguna. La jeune femme s'inclina poliment en essayant de sauver le plus possible ce qui pouvait l'être

«Monseigneur, avant que nous partions, je vous avoue que j'aimerais m'entretenir avec les scientifiques qui travaillent sur cette création de chimère. Je serais intéressée pour tenter d'amener ce projet sur Dol également. Qui sait, en collaborant, nous pourrions arriver plus vite à un résultat?» Asran avait déjà tourné le dos, mais il se retourna en regardant Nina quelques secondes, puis il se tourna vers les moines et approuva d'un signe de tête

«Soit. Les moines vous conduiront auprès de Sire Loan. Il verra si vous êtes en mesure de lui être d'une quelconque utilité.» ou comment ne pas se sentir dévalorisée, mais Nina s'en moquait, ce n'était pas vraiment le plus important à ses yeux. Elle se tourna vers Laguna et tous deux suivirent donc les moines qui les firent descendre par le biais d'étranges sceaux sur le sol. Des sortes de téléporteurs en quelque sorte, et Nina les trouvait tout aussi fascinant que le reste! Elle ne cessait de jeter des regards à Laguna pour voir s'il allait bien et s'il ne craignait pas quand même d'avoir fait une bêtise. Nul doute que Kiros ne serait pas très content si Asran venait à se plaindre de lui. Mais bon, il devait avoir l'habitude en fait...
========================

Direction: Néo ShinRa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Mer 11 Mar - 14:26

=======================
Gains: +200 gils [Nina], +150 gils [Laguna]
=======================

Laguna et Nina vont vers le QG de la Néo ShinRa



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Jeu 28 Mai - 10:43

Cait Sith et Nanaki viennent de Bevelle
=========================
NanakiSi Nanaki et Cait Sith devaient rencontrer Monseigneur Asran pour calmer le jeu entre Spira et Gaïa, la chose allait bien se compliquer maintenant qu'ils avaient reçu des informations de la part de Cid concernant le trafic de la Néo ShinRa. Le chaton en était tout chamboulé et n'avait visiblement qu'une envie, aller libérer la chimère qu'ils pensaient prisonnières dans les sous-sols du Temple.

Il fallait trouver une solution, sauf qu'ils ne pouvaient pas ouvertement accuser Asran de cet "enlèvement", mais heureusement pour eux, le fauve avait tout de même un peu plus que quelques écrous dans la caboche.

«Calme toi. Je pense que nous pourrons demander à visiter les locaux de la Néo ShinRa. Il nous suffira simplement d'amener le sujet sur eux en se montrant curieux de manière positive. Si Cid a pu y entrer, je doute que ce Seigneur Asran refuse de nous laisser nous y rendre.»

Regardant Cait Sith à cheval sur sa peluche, Nanaki devait reconnaître que ça lui faisait assez bizarre qu'il ne soit pas grimpé sur son dos à lui. En général, le chaton se plaisait à le prendre comme monture lorsqu'il avait le choix. Mais d'un autre côté, ça ne ferait pas très professionnel, et vu l'entretien qui se préparait, il valait mieux mettre toutes les chances de leur côté.

Ils se dirigèrent donc vers le Temple, Nanaki n'était pas une créature très commune - et Cait Sith non plus - ce qui fait qu'on le reconnut facilement et qu'on alla se renseigner rapidement pour savoir si Monseigneur Asran pouvait les recevoir.

«Vous pouvez me suivre, il vous attend.»

Le duo entra donc dans le temple, et le fauve en profitait pour examiner les lieux. C'était étrange, l'intérieur n'avait pas grand chose à voir avec un temple, ça ressemblait davantage à une structure d'une grande entreprise, comme on pourrait en voir à Junon ou Esthar. Mais il préférait ne rien dire, bien qu'une fois de plus, cela semblait bien hypocrite de la part de Spira de rejeter la technologie lorsqu'on voit ce dont ils disposent ici.

Le pire fut les téléporteurs, mais il en avait déjà vu à leur hôtel, bien qu'il fut surpris de voir ça dans un temple.
Ils arrivèrent dans une grande salle au milieu de laquelle se trouvait visiblement un planétarium, même si Nanaki doutait qu'il s'agisse d'Héméra. Monseigneur Asran se tenait devant et lui cachait un peu la vue, sans savoir pourquoi, le fauve ressentait quelque chose de bizarre chez lui, une sensation assez électrique sans savoir d'où ça pouvait venir - évidemment, il ignorait que le Grand Maître était en possession du cristal de la foudre.


Asran«Et bien, bonjour. Il semblerait que ce tournoi ait amené bien des personnalités sur Spira ces derniers jours.» Laguna Loire, le Général Caraway, Reeve Tuesti, Irvine Kinneas - bien que ce dernier ne devait pas être une personnalité importante aux yeux du Grand Maître - et maintenant ces deux là. Nanaki s'inclina respectueusement

«Bonjour, Monseigneur. Veuillez nous excuser de venir ici sans vous avoir prévenu à l'avance, cependant les derniers événements reflètent de l'urgence de notre venue.» on sentait que Nanaki avait appris à parler aux hautes autorités des mondes à force...
«Je suppose que vous parlez de l'attaque de cette sorcière?» reprit Asran sur un ton assez hautain
«Pas vraiment. Elle vient de Dol après tout, les autorités de Gaïa ne sont pas concernées, même si nous proposons évidemment notre aide pour réparer tous dommages qu'elle aurait pu causer. Non, nous venons suite à l'agression d'un ancien soldat de Gaïa.»
«Ah, vous parlez de ce terroriste? Il est actuellement interrogé par la Néo ShinRa. Après tout, ce sont leurs hommes qu'il a attaqués.»
hum, au moins Asran venait de leur donner une ouverture, il dévoilait que la Néo ShinRa était bien ici

«J'ose espérer que ça ne causera pas de problème entre nos mondes?»
«Non. Cet homme a attaqué des soldats d'une organisation qui travaille avec nous, mais il ne s'en est pas pris aux moines de Bevelle. Par conséquent, on va dire que ça ne concerne pas nos deux mondes.»
ouf, au moins ça, c'était une bonne nouvelle. Nanaki respirait mieux. Certes, les médias diffusaient une autre image, mais au final, c'était l'opinion d'Asran qui importait...

Maintenant, il fallait trouver une excuse pour pouvoir entrer dans les locaux de la Néo ShinRa. Dire qu'ils voulaient récupérer eux-mêmes Genesis serait peut être délicat, mais qui sait, ça pouvait peut être fonctionner? À voir si Cait Sith avait une brillante idée là dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Ven 5 Juin - 14:45

Cait SithSe calmer, se calmer... Il en avait de bonne lui ! Il oubliait à qui il avait à faire, et que des termes comme « calme » ne faisaient définitivement pas partie du vocabulaire du chaton ! Le nez froncé, Cait Sith tambourina du poing sur la tête de sa peluche. Pourtant il se garda bien de lever la voix pour donner son avis sur toutes ces choses qui leur arrivaient.

« Groumph... Ça ne me plaît pas du tout que la Néo-Shinra soit copine avec Monseigneur Asran... »

Un miracle de l'entendre murmurer connaissant l'individu, mais mieux valait éviter de provoquer un scandale au beau milieu du temple de Bevelle. Contrairement à Nanaki en revanche, il ne fut pas très étonné par les technologies qu'il y croisa pour les avoir vues la veille avec son double pacifique. Ils suivirent donc un moine qui décida de lui-même d'être leur guide et furent bientôt présentés à ce Représentant que Cait Sith ne portait définitivement pas dans son cœur. Le jouet mécanique jugea alors plus prudent de laisser Nanaki parler et resta miraculeusement silencieux sur sa peluche du haut de laquelle il dominait Asran.

Il se dandina légèrement en apprenant que Genesis Rhapsodos était « interrogé » par la Néo-Shinra. Hum... compte tenu de ses antécédents et de sa désertion, il y avait fort à parier que ce petit interrogatoire ne soit pas des plus agréables.  D'un autre côté... il l'avait bien cherché... et pas qu'aujourd'hui ! Les yeux fermés et son éternel sourire aux lèvres, Cait Sith pencha doucement la tête.

« Oh, la Néo-Shinra travaille dans vos locaux ? Je savais pas ! » S'exclama-t-il trop gaiement pour être honnête.

D'un autre côté l'organisation avait fait un discours public devant tous les mondes réunis et montré un peu de leurs talents au travers des monstres « apprivoisés » qu'ils avaient prêté pour l'occasion. Rien de très secret, donc...

« On peut visiter ? J'aimerai bien voir comment ils ont fait pour dresser les monstres ! Ils ont des chocobos aussi ? Et puis s'il y a des représailles à prendre envers ce terroriste, ils pourront en discuter avec Nanaki. Gaïa peut le mettre en prison si ils veulent. Hein ? Hein ? Hein Nanaki ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Ven 5 Juin - 18:20

NanakiAsranC'était incroyable que Cait Sith arrive à peu près à être correct en présence d'un gars comme Asran. Nanaki croisait les coussinets qu'il ne fasse pas d'erreur qui pourrait leur nuire! On va dire que Genesis en avait déjà bien assez fait, même si de toute évidence, le Grand Maître jugeait que ça n'avait rien à voir avec Spira...

Cependant, la langue du chaton avait fourché et le fauve retint un peu sa respiration.. malheureusement, les yeux plissés du Grand Maître avaient visiblement fait mouche sur un point qui ne lui plaisait pas trop...

«Il ne me semble pas avoir dit qu'ils étaient dans "nos locaux"...» il avait nettement appuyé sur ce dernier point. Et les informations n'avaient pas encore divulgué l'information, donc il était impossible que Cait Sith puisse savoir avec précision que les quartiers de la Néo ShinRa étaient dans le temple.

Monseigneur Asran se redressa alors, ignorant les dernières paroles de Cait Sith. Cid Highwind avait demandé directement à rencontrer Sire Loan, aussi on l'avait conduit naturellement dans les locaux sans que ça ne paraisse suspect, mais il ne pouvait pas savoir qu'ils étaient en contact... mais de toute évidence, il n'aimait pas ça. Nanaki décida de ne pas mentir davantage, ce serait prendre trop de risque

«Il est vrai que vous ne l'avez pas dit, mais il se trouve que nous avons un ami qui est venu ici hier. Monsieur Cid Highwind.»
«Dans ce cas, pourquoi dire que vous ne saviez pas?»
«Je pense que mon ami préférait juste faire en sorte que vous ne vous sentiez pas espionnés. Ce n'était nullement notre intention.»
«Et bien je n'apprécie guère vos manières... vous êtes venus pour avoir une audience avec moi ou pour la Néo ShinRa? Il me semble plutôt grossier de vous servir de moi comme d'un simple intermédiaire...»
«Nous sommes venus vous voir, vous. Pour éviter un incident diplomatique à cause de Genesis Rhapsodos. Cependant, cet incident est également lié à la Néo ShinRa, d'où un double intérêt.»
«Et bien vous m'en voyez navré. Je n'apprécie guère cette façon de faire.»


Bon, il était fermé comme une huître à présent, ils allaient donc devoir trouver autre chose. Soit ils insistaient, soit ils partaient. Le fauve se tourna vers Cait Sith, oh il ne lui en voulait pas... de toute évidence, même s'il n'avait pas fait de gaffe, Asran n'aurait pas apprécié qu'ils veuillent voir la Néo ShinRa alors qu'ils venaient pour lui... Nanaki n'était pas dupe, Asran était en train de faire exprès de mal prendre leurs propos pour avoir une justification pour la suite, et la suite ne présageait rien de bon. Il avait suffisamment entendu les manigances des gens autour de lui lorsqu'il était dans sa cage de verre à Midgar pour ne pas reconnaître de la pure mauvaise foi.

Il s'inclina malgré tout

«Nous vous présentons nos excuses, Monseigneur. Pouvons-nous espérer malgré tout que tout ça n'aura pas de répercutions négatives sur nos mondes?» le Grand Maître semblait se gonfler d'importance de voir Nanaki aussi inquiet, il semblait clairement jubiler sur place
«Nous verrons.» décidément, c'était très mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Dim 7 Juin - 23:35

Cait SithSa petite gaffe n'inquiétait pas Cait Sith plus que ça. À vrai dire son grand sourire et ses petits yeux rieurs suffisaient souvent à les faire oublier, en plus de sa très grande habitude du mensonge et de la manipulation. Alors lorsque Monseigneur Asran commença à se montrer suspicieux sur cette histoire de locaux prêtés à la Néo-Shinra, il ouvrit la bouche pour répliquer qu'il n'avait fait que supposer au vu des technologies présentes... mais c'était sans compter sur la trop grande honnêteté de Nanaki ! Cait Sith tourna la tête vers lui. Ce n'était pas l'envie de demander à sa peluche de lui mettre un grand coup sur la tête pour le faire taire qui lui manquait. Malheureusement, il était déjà trop tard.

Et un incident diplomatique, un !

Bon... Inutile d'essayer de faire avaler des zoloms de Midgar à Monseigneur Asran - à défaut de couleuvres - il était déjà vexé. Du coup Cait Sith se contenta d'un sourire faussement navré. Il se frotta l'arrière du crâne et pencha la tête.

« Ah ah désolé... euh... Je peux vous faire une prédiction pour me faire pardonner si vous voulez ? C'est gratuit ! »

Maigre compensation pour le Représentant de Spira, mais qu'il n'aille pas se plaindre étant donné le peu d'estime qu'avait Cait Sith et son double architecte pour lui...! En attendant si cela pouvait lui faire oublier sa mauvaise humeur quelques minutes - le temps de filer à l'anglaise. Alors sans attendre son avis, le chaton mécanique talonna sa peluche qui se mit à balancer ses bras d'avant en arrière, son éternel sourire béat aux lèvres. Au bout de quelques secondes, il tendit un petit morceau de papier sortit d'on ne savait où au chaton toujours perché sur sa tête. Cait Sith le déplia devant lui avant de le lire à voix haute avec un enthousiasme tellement débordant que Monseigneur Asran allait sûrement croire qu'il se payait sa tête.

« "Après le coup de foudre, gare à l'averse !" Il hésita une seconde avant de baisser les mains et pencher la tête sur le côté pour considérer son interlocuteur. Hum... Désolé, ça ne marche pas toujours. »

Sa peluche se frotta la tête d'un air désolé. Heureusement pour Cait Sith, le ridicule ne tuait pas. Il secoua la main en signe d'au-revoir... et maintenant ? Est-ce qu'ils devaient partir en courant ?

« On va vous laisser alors. Pardon encore pour le dérangement. Et si ce terroriste vous cause des ennuis on s'en occupera c'est promis ! »

Il aurait pu ajouter « Bonne journée et adieux », mais il sentait Asran déjà bien assez agacé comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Lun 8 Juin - 19:09

NanakiQuel dommage que Nanaki n'ait pas laissé Cait Sith parler... il est vrai que le fauve ne savait pas mentir, et en réalité, il n'avait pas pensé une seule seconde que le chaton aurait pu rattraper le coup en fait... enfin là de toute manière, Nanaki avait surtout l'impression qu'Asran cherchait une bonne excuse pour que l'entretien se passe mal. Dès le départ, il avait été particulièrement froid et semblait guetter chaque mot prononcé autant par le représentant de Gaïa que son acolyte mécanique. Au final, Cait Sith tenta de le faire sourire par une petite prédiction et le gardien du Canyon se mit à soupirer de dépit. Malheureusement, ça ne marcherait pas et le Grand Maître ne fit que lever la main pour signifier qu'effectivement, l'entretien était terminé.

S'inclinant respectueusement, Nanaki commença à tourner les talons avant de quitter les lieux, mais au dernier moment, il se retourna

«Vous savez, Monseigneur. La ShinRa a fait bien du mal par le passé, et à des gens biens, et très intelligents même. La manipulation est leur point fort. J'ose espérer que cette nouvelle ShinRa n'a pas gardé ces habitudes, et que vous ne vous retrouviez pas victime de leurs manigances.»
«Personne ne me manipule. J'ai l'Église à mes côtés»
«Il est vrai que Gaïa n'a pas la chance d'être protégée par une divinité, nous étions protégés par la planète elle-même, et la ShinRa a également failli la détruire. J'ose espérer qu'ils ne réussiront pas à détruire vos croyances également.»


Sur le coup, Asran semblait avoir eu un léger frisson, et Nanaki espérait avoir réussi à faire mouche. Il quitta donc les lieux, jugeant qu'il ne servait à rien de poursuivre. C'est alors qu'ils croisèrent un drôle d'homme qui paraissait particulièrement heureux. Il se frottait les mains comme s'il venait d'avoir la meilleure nouvelle au monde! Il s'arrêta alors devant Nanaki et Cait Sith, mais il semblait surtout particulièrement intéressé par le fauve

«Par Yevon! Mais.. ne seriez-vous pas Nanaki?» clignant de son unique œil, il se demandait bien qui ça pouvait bien être
«Euh je... oui? Et vous êtes?»
«Sire Loan, je travaille pour la Néo ShinRa.. excusez-moi mais.. puis-je?»
il tendit la main vers la queue enflammée du fauve qui avait du mal à comprendre, mais il ne voyait pas où était le problème en fait. Il la ramena doucement vers lui et l'homme l'effleura avant de retirer sa main
«Par Yevon! C'est une vraie flamme!!!» Nanaki hocha de la tête avant de se tourner vers Cait Sith. Si ce type était de la Néo ShinRa, ils avaient peut être une chance d'aller visiter les locaux?

Il venait tout juste de libérer Genesis et était visiblement de très bonne humeur! Aussi, peut être qu'il répondrait sans problème à leurs questions?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Jeu 11 Juin - 18:25

Cait SithVous vouliez une preuve que Monseigneur Asran n'était qu'un vieux dragon mal embouché ? Et bien elle était là : la prédiction de Cait Sith ne lui fit ni chaud ni froid ! Pire encore, il avait l'air plutôt agacé. Chaton fronça son petit nez d'un air pincé. Oh là là... ça valait la peine d'essayer d'être sympa, tiens ! Renonçant à réengager la conversation, le petit jouet mécanique salua leur hôte et emboîta le pas de son amis à quatre pattes en direction de la sortie. Il était un peu déçu de ne pas être arrivé à embobiner cet espèce de moine acariâtre. Du coup il se laissa tomber de la tête de sa peluche pour atterrir directement sur les épaules de Nanaki qu'il se mit à coiffer comme un punk.

« Toi par contre, il va falloir que je t'apprenne à mentir ! C'est pas possible de dire la vérité comme tu fais... ca-ta-stro-phique... » Ajouta-t-il en secouant la tête comme si son ami aux poils roux était affublé d'une tare handicapante.

Au final Cait Sith n'eut pas l'occasion de lui faire davantage la morale puisqu'un homme arrivait en sens inverse, et à la tête qu'il fit en voyant Nanaki, le chaton n'eut aucun mal à flairer le scientifique... qui confirma avant même qu'il ait eu le temps de poser la question. Oh ! Encore un Hojo ! Décidément les savants fous, c'était l'emblème de la compagnie ! Un peu vexé qu'on ne s'intéresse pas à lui, et suspicieux qu'on s'intéresse à Nanaki, Cait Sith croisa les bras et fronça les yeux comme s'il s'apprêtait à disputer leur interlocuteur... mais croisa le regard de son ami qui le dissuada aussitôt de s'offusquer à voix haute. Oh oh... Nanaki avait une idée tellement grosse derrière la tête qu'elle dépassait de sa crinière !

« Et en plus il parle, vous avez vu ? Enfin entendu...? C'est cool non ? Vous vous intéressez aux queues qui font des flammes pour vos recherches ?
_ Et bien oui, je suis un scientifique alors toutes curiosités m'intéressent. Cait Sith je suppose ?
_ Lui même !
Répondit l'intéressé en bondissant devant les pieds de Sire Loan pour lui tendre la main. L'homme dut se plier en deux pour la lui serrer.
_ Pardonnez-moi mais... vous êtes un vrai chat ?
_ Ah ah, peut-être ! Dites, je connaissais un peu la Shinra et ils étaient pas très sympas. Vous faites quoi maintenant ? On peut voir ? C'est le Représentant de Gaïa.
Ajouta-t-il en désignant négligemment Nanaki du pouce. Alors ce serait bien qu'il puisse dire à Gaïa que c'est pas pareil que la Shinra. Vous voyez ?
_ Je vois... »


Un peu suspicieux, Sire Loan se redressa pour considérer ses deux interlocuteurs une seconde. Il semblait hésiter entre la méfiance et la curiosité... et jugeait peut-être aussi que le chaton n'avait pas tort.

« Je dois m'entretenir avec Monseigneur Asran...
_ Oh là là, je vous le conseille pas, il est pas de bonne humeur ! Je lui ai fait une prédiction et il m'a même pas remercié !
_ Ah... Dans ce cas, je vais peut-être attendre un peu. La Néo-Shinra n'a rien à cacher, je peux vous faire visiter nos locaux si vous voulez ? Ainsi vous pourrez apprécier vous-même notre bonne foi. »
Confia-t-il à Nanaki d'un ton mielleux.

Trop facile ! Les scientifiques fous étaient tous les mêmes, et celui-là ne dérogeait pas à la règle en les invitant dans ses labos sans quitter la flamme du regard...
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
Admin à la retraite!

Admin à la retraite!

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Lun 10 Aoû - 19:49

=========^.^=========
Cait Sith et Nanaki gagnent 150 gils chacun !

Direction le QG de la Néoshinra
=========^.^=========
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nideyleforum.free.fr
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Mar 24 Nov - 16:09

Mélina et Zehel arrivent de Bevelle

Zehel
Les rares gens présents qui ont été interpellés par Zehel semblent vraiment gênés et dégoutés de le voir, ce qui ne peut faire que sourire le beau blond qui en profite. Il essaye par la même occasion de les taquiner avec quelques blagues, jusqu'à ce qu'un Grand Prêtre vienne jusqu'à eux pour convoquer l'ex-Invokeur, lui faisant signe de venir avec lui. Il demande instinctivement à ce que Mélina les accompagne, accordé à condition qu'elle ne dise pas un mot et ne fasse qu'écouter sans jamais répéter ce qui va se dire, le Grand Prête Archangelo connait très bien celui qu'on surnomme "La Faucheuse" parmi les prêtres de Bevelle et il risque encore de créer de l'agitation si on lui refuse une telle chose. Son expérience malgré son jeune âge pourrait le conduire à devenir l'un des Maîtres de Yevon s'il en faisait la demande, mais personne n'acceptera un élément aussi incontrôlable que lui en tant que Maître, c'est presque certain.

Faisant signe à Mélina de les suivre, cette dernière semble venir sans demander son reste et d'un simple doigt sur les lèvres, Zehel lui fait comprendre qu'elle devra rester silencieuse, sinon il va se ramasser de sacrées remontées de bretelles encore une fois! (Bien qu'il n'en possède pas).
Les trois personnes ne tardent pas à emprunter un ascenseur qui monte à un certain étage, bien plus haut que ceux qui sont en général utilisés par la quasi globalité des membres présents dans cette église, seuls les Maîtres et certains Prêtres haut placés peuvent y accéder, c'est pourquoi le prêtre vêtu de noir va se pencher vers Mélina pour lui dire:


« Ce n'est peut-être pas nécessaire de te le rappeler, mais tu ne dois absolument rien dire et seulement écouter, tu risques d'apprendre des choses très intéressantes si tu tend bien l'oreille... »

L'ascenseur s'arrête assez soudainement face à un étage bien éloigné du rez de chaussée, se met à pivoter et va vers un long couloir qui mène à une porte ornée d'or, la chambre sacrée des Prêtres. Comme prévu, seuls les Prêtres qui ont les plus "grandes chances" de devenir des Maîtres sont autorisés à venir ici, ou ceux dont la valeur est reconnue de Monseigneur lui même. Zehel prend un air encore plus sérieux qu'auparavant, autant il s'amusait avant d'arriver ici, mais à présent, la tension monte de quelques crans au fur et à mesure qu'il approche, la personne se trouvant derrière cette porte n'est pas n'importe qui et on pourrait le comparer à un Maître au niveau de son rang...
Le Grand Prêtre qui les accompagne ouvre la porte et les laisse entrer avant de refermer la porte derrière eux, face à un siège ornée de cristaux et un vieil homme qui regarde par la fenêtre, il finit par se retourner pour les regarder: c'est le Prêtre Suprême, Titus. Chef de tous les prêtres de Spira qui se chargent, dans l'ombre, de beaucoup d'affaires que Monseigneur Asran n'a pas forcément le temps de s'occuper, vu son rôle auprès des autres mondes. Il commence par regarder le visage du beau blond qu'il connait bien, puis à dévisager la petite femme près de lui.


Yst« Ma foi... Tu n'as pas perdu tes mauvaises habitudes de ne rien écouter à ce qu'on te dit, mon cher Zehel...
- *pose un genou par respect devant le vieil homme* Il est vrai que même si le Prêtre Bastian m'a beaucoup appris, j'ai gardé ce côté rebelle qui me différenciait déjà des autres apprentis à l'époque.
- C'est ce que je constate. Alors, cette mission sur Gaïa, quand est-il? N'as tu pris que le temps de t'amuser sur place sans nous ramener d'informations importantes?
- J'aimerais vous dire que j'ai bien appris des choses, mais elles sont surement parvenus à vos oreilles, et les événements les plus récents, je les ignore puisque je n'étais plus dans ce monde mais sur le chemin du retour pour Bevelle.
- Ca ne fait aucun doute... Contrairement à Monseigneur Asran qui semble aveuglé par le pouvoir, je ne suis pas dupe et garde les pieds sur Terre, cette organisation nommée Néo-Shinra essaye de nous manipuler et cause des dégâts un peu partout sur Héméra, je me trompe?
- En effet, des groupes se dressent contre eux un peu partout, j'ai pu étudier leur passé, ou du moins l'organisation qu'ils étaient auparavant, ils ont énormément contribué à la destruction de culture, de peuple et de la planète elle même. Si je peux me permettre un commentaire, je ne leur accorde aucune confiance.
- ... Tu es bien le disciple du Prêtre Bastian, toujours à fouiner là où il ne faudrait pas mettre son nez, mais toujours à découvrir des choses intéressantes et à trop en savoir. Sais-tu déjà quelle sera ta nouvelle mission?
- Non, je n'en ai aucune idée, j'aimerais cependant faire une demande.
- Laquelle?
- Cela va bientôt être l'anniversaire de la mort de... l'ancien Maître Kelk Ronso, j'aimerais pouvoir aller me recueillir sur sa tombe auprès des Ronsos restants, c'est lui qui m'a permis de survivre et d'être ici aujourd'hui.
- Je comprends. Accordé, mais tâche de revenir dans moins d'une semaine, je te donnerais une mission spéciale en fonction des informations que j'attends avec impatience depuis plusieurs jours.
- Très bien, je vous remercie, Prêtre Suprême Titus.
- N'oublies pas une chose Zehel.
- Plait-il?
- Le Prêtre Bastian avait foi en toi et te pensait capable de devenir un Maitre de Yevon. Prend garde à ceux qui s'opposeront à toi. Même si tu ne désires pas devenir Maitre, tu seras forcé à le devenir par ton destin un jour ou l'autre.
- ... Espérons que vous vous trompez dans ce cas, mais je garde votre conseil précieusement, je vous remercie. »


Zehel se relève lentement, faisant le signe de salut de Yevon devant cet homme qu'il respecte particulièrement avant d'inviter Mélina à ressortir de la pièce. Le front du beau blond laisse couler quelques gouttes de sueurs, il sait très bien à quel point le Prêtre Suprême Titus peut être clément, mais d'un point de vue hiérarchique, il est l'équivalent de Monseigneur Asran pour les Prêtres, ce qui explique ce sentiment de stress et d'inquiétude, malgré le fait qu'il apprécie Zehel vu qu'il est le disciple du Prêtre Bastian qui connaissait assez bien Titus. Quoi qu'il en soit, il respira un bon coup, expira et avança à nouveau vers l'ascenseur, le Grand Prêtre ne semble pas les avoir attendu.

« Désolé pour tout ça, mais au moins, tu en sais un peu plus sur moi. Pas un mot, d'accord? Même aux Inquisiteurs. S'ils essayent de te faire parler de toute façon, leurs cadavres ne seront jamais retrouvés, tu peux me croire. »

Il parlait toujours avec autant de sérieux qu'avant, il finit par appeler l'ascenseur en reprenant toujours son souffle pour se calmer. Une fois en train de descendre pour rejoindre le rez de chaussée, il demanda à sa "partenaire":

"Si tu n'as rien à faire pour les jours à venir, tu peux être autorisé à m'accompagner. C'est toujours mieux que rester ici enchaînée selon moi, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford
Inquisitrice Enchaînée

Inquisitrice Enchaînée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 7
HP : 1250/1400
MP : 35/40
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Dim 29 Nov - 21:05

Mélina n’avait rien d’autre à faire en attendant que leur soit donnée la marche à suivre pour rejoindre la personne avec qui ils devaient s’entretenir. L’individu avec qui elle avait communiqué par simple gestes silencieux s’était éclipsé depuis quelques secondes déjà, aussi ne lui restait-elle qu’à observer les quelques ecclésiastes présents subir les frasques de Zehel au milieu du hall du temple.

Elle avait déjà une petite idée de la personne qu’ils allaient rencontrer, la manière dont avait subtilement décrit Zehel lui donnant de bonnes pistes. Cela ne la surprenait qu’à moitié, s’étant plutôt attendu à ce que le prêtre fasse son rapport auprès d’un subordonné qui s’occuperait de transmettre les informations à qui de droit. Mais, si elle avait vu juste en pensant que l’homme au manteau noir fonctionnait comme elle, il était compréhensible qu’il souhaite transmettre ses informations de vive voix au concerné, pour éviter que ne fuite les détails les plus importants.

Un des grands prêtres fit son apparition, invitant Zehel à le suivre jusque dans les étages supérieurs. La jeune femme n’attendit pas qu’on l’invite à son tour, commençant déjà à s’avancer alors même que la demande du jeune blond soit acceptée. Ils passèrent quelques couloirs, avant de monter dans un ascenseur qui s’éleva rapidement vers les étages supérieurs, amenant Mélina à ce niveau pour la première fois depuis son arrivée à Bevelle. Pourtant, elle ne se sentait pas plus perturbée que ça par la situation surréaliste qu’elle vivait. Tout au plus, cela lui faisait se remémorer la première fois qu’elle s’était rendue dans les appartements royaux du château d’Alexandrie. Pas de princesse ou de reine à rencontrer, juste une simple visite de ce qui n’était qu’un rêve inaccessible pour certain, une cruelle désillusion pour d’autre. Et Mélina avait été de ces derniers, s’étant attendu à pas assez de la part de Branet et bien trop de la part de Grenat, pour qu’au final tout s’inverse une fois sur place. Une reine incarnant l’avarice et une princesse refusant toute gâterie, c’était tout sauf ce à quoi avait pu s’attendre la noble déchue. Cela lui avait fait une telle impression, il lui avait depuis lors été bien difficile de l’y faire prendre une seconde fois.

Lorsqu’il lui intima de garder le silence tout le long de l’entretien, elle lui répondit simplement en reproduisant le geste dont il venait juste de se servir en venant y ajouter un clin d’œil se voulant malicieux accompagné d’une main au creux de sa hanche. Le tout s’était accompagné d’une légère cambrure de la colonne vertébrale vers l’avant, une partie de sa volumineuse chevelure en profitant pour se rabattre le long de son corps.

Inutile de dire qu’elle en faisait un peu trop à ce moment-là, mais à défaut de rétorquer par un sarcasme comme les fois précédentes, autant jouer du langage corporel pour lui rappeler qu’elle pouvait s’en sortir sans qu’on la surveille. De ce qu’elle avait pu remarquer, il était celui qui était le plus nerveux. Ne valait-il pas mieux qu’il se préoccupe de lui-même avant de penser à s’inquiéter pour elle ?

L’arrêt de l’ascenseur s’avera plus brusque qu’elle ne l’avait imaginé mais elle préféra ne pas trop le montrer après ce qu’elle venait de faire, se contentant de récupérer l’équilibre en silecne avant de suivre Zehel et le prêtre jusque devant la porte lourdement décoré. Elle n’était pas experte en la matière mais s’il lui avait été possible de s’exprimer là-dessus, elle aurait fait remarquer que ces dorures étaient du plus mauvais goût. Et l’intérieur de la chambre n’est pas en reste, puisque surchargé d’un nombre affolant de cristaux et pierres précieuses en tout genre. Elle savait depuis le premier jour que l’église était corrompue mais la jeune femme était loin de s’imaginer de telles extravagances de la part du clergé.

Comme promis, elle resta silencieuse tout le long de l’échange entre les deux hommes, prêtant attention à chaque parcelle de leur échange pouvant s’avérer intéressante. Elle garda un visage impassible mais force était de constater que l’homme en face d’elle imposait le respect à son guide, l’ayant fait courbé l’échine par sa simple présence.

L’homme qui répondait au nom de Titus se prétendait plus intelligent que ses confrères, dont Asran, et affirmait vouloir s’opposer à une organisation appelée Néo-ShinRa.

Le nom ne disait rien à la jeune femme mais quand on savait qu’elle n’était pas autorisée à se renseigner sur ce qu’il se passait en dehors de la capitale, ce n’était pas vraiment étonnant. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir tendu l’oreille dès qu’elle le pouvait. Il lui faudrait en apprendre plus, et Zehel était tout désigné pour lui raconter ce qu’il savait là-dessus.

Alors que l’entretien semblait prendre fin, le jeune homme exprima sa volonté d’aller se recueillir sur la tombe de l’un de ses bienfaiteurs. La requête fut acceptée mais le vieil homme ne lui accordait pas plus d’une semaine avant sa prochaine convocation. En voilà un qui n’aimait pas perdre de temps en besognes.

Lorsque tout fut dit, le prêtre au manteau noir indiqua à Mélina qu’il pouvait y aller et ils ressortirent rapidement pour se diriger vers l’ascenseur. Maintenant que plus personne n’était là pour les surveiller pendant le trajet, Zehel se relâcha et lui rappela que rien de ce qui avait été dit ne devrait filtrer vers l’extérieur. Elle n’était pas encore sûre de la valeur de chacune des informations qu’elle avait récolté, mais pour qu’il en vienne à menacer de réduire au silence toute personne extérieure, il valait mieux tenir sa langue. Au moins le temps d’être fixée sur ce que ça voulait vraiment dire.


« Allons donc, je ne suis pas une de ces commères prête à laisser échapper les secrets les mieux gardés de l’institution. Comptez sur moi pour garder les lèvres cousues sur ce sujet. Par contre, je vous déconseille de proférer ces genres d’inepties. J’ignore comment l’Inquisition était à votre époque mais sachez qu’aucun d’entre nous n’est à prendre à la légère. Nous n’en serions pas là, si c’était le cas. »

Une fois redescendu au niveau du sol, le jeune homme vint proposer que Mélina l’accompagne pour son voyage chez les Ronso.

« Votre offre est très généreuse, et croyez bien je serais ravie de vous accompagner mais en l’état actuel des choses, l’église ne m’autorise pas à quitter l’enceinte du temple sans autorisation, vous avez pu le constater par vous-même lorsque nous sommes arrivés tout à l’heure. Votre petit numéro avec les moines a pu fonctionner parce que vous avez eu de la chance qu’un membre plus haut placé que vous n’ait pas de temps à perdre à chercher d’excuse pour me faire enfermer mais il n’est pas dit que la même astuce fonctionne une deuxième fois. »

Elle ne souhaitait pas qu’il mette en péril sa position pour des broutilles pareilles mais il était vrai que cette proposition de pouvoir enfin quitter le temple pour autre chose qu’une traque était vraiment tentante.

« Ah ! Je pense savoir qui pourrait nous aider dans ce cas précis ! Et cette fois, personne n’aura à mettre sa réputation ou sa vie en jeu… Je pense. Suivez-moi ! »

Mélina leur fit donc traverser plusieurs couloirs et alcôves, passant même par un jardin à ciel ouvert pour changer de bâtiment, quittant ainsi l’enceinte du temple principal pour arriver dans la caserne des moines. Ils passèrent à côté d’une cour utilisée pour l’entraînement des recrues, plusieurs d’entre eux en train de répéter leurs manœuvres réglementaires. Il n’était cependant pas question d’avoir à faire avec ces personnes et elle les fit passer rapidement à l’intérieur, souhaitant plutôt se rendre vers les quartiers où étaient confinés les Inquisiteurs lorsqu’ils n’étaient pas en mission.

Ils pénétrèrent à l’intérieur d’un bâtiment adjacent à la caserne, qui ne comportait qu’une seule pièce au bout de laquelle deux moines en armures imposantes gardait l’accès à un ascenseur menant vers les profondeurs.

Les deux hommes restèrent impassibles alors que Mélina et Zehel s’approchèrent des lourdes portes, jusqu’à ce que la jeune femme n’arrive à leur hauteur, l’un d’entre eux rabattant le canon de son fusil devant elle pour lui barrer la route, avant de déclarer :


« Vous voilà enfin, Inquisitrice.
-En effet, messieurs. J’avais des affaires à régler en ville. Vous voulez bien me laisser passer ?
-On vous a prévenu, n’est-ce pas ?
-Oui, oui. Je sais déjà qu’on m’attend, en bas. C’est justement pour ça que vous me voyez ici, devant vous.
-Bien. Et lui, qu’est-ce qu’il vient faire ici ? »

L’homme sursauta d’un bond vers l’arrière suite à ces mots, le visage de Mélina marqué par un large sourire fermé lui intimant de retirer ces paroles, sachant pertinemment quelle était la signification de cette expression. L’aura meurtrière qui l’accompagnait ne laissait entendre aucun doute, elle non plus.

« J'ai compris, je ne poserais plus de question.
-Parfait. Déverouillez l’ascenseur, je vous prie. » répondit la jeune femme en reprenant un visage neutre.

Les moines s’exécutèrent, sortant chacune une clé qu’ils insérèrent dans les panneaux de chaque côté des portes en acier avant de les faire tourner à l’unisson.

Le grondement du mécanisme se fit entendre le temps pour l’appareil d’arriver à leur niveau, suivi par l’ouverture de la cabine.


« Bonne journée, messieurs. » déclara la demoiselle en y entrant, Zehel la suivant de près.

Les portes se refermèrent très vite derrière eux et l’ascenseur put amorcer sa descente vers le sous-sol du temple de Bevelle, Mélina gardant le silence tout le long.

Une fois arrivés à destination, ils passèrent un autre duo de moine en armure gardant ce côté-ci du puits d’accès pour déboucher sur un vestibule donnant accès au reste des installations souterraines.


« Il se trouvait dans le hall principal en même temps que nous. Il devrait donc être dans les environs. Mais le connaissant, il va encore nous obliger à courir dans tous les sens pour le trouver. »

La jeune femme laissa échapper un soupir, se disant que la personne qu’elle recherchait avait vraiment de sales habitudes en matière de points de rendez-vous.

« Peut-être est-ce l’occasion de vous faire faire le tour du propriétaire. J’imagine que vous n’avez pas récemment, si ce n’est jamais mis les pieds ici. Restez près de moi, il est facile de se perdre dans ce dédale. Ah ! Si vous voyez une tignasse rousse dans les environs, prévenez-moi aussitôt. »

Ses consignes délivrées, la jeune femme se remit en route, empruntant le premier couloir sur la droite. Connaissant le bonhomme, ils étaient partis pour chercher pendant un certain temps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   Jeu 3 Déc - 11:03

Zehel
Apparemment, l'offre du jeune home n'a pas été suffisamment convaincante, tout comme le fait qu'il laisse Mélina rencontrer le Prêtre Suprême en personne pour qu'elle comprenne la position qu'il avait. L'église ne l'autorise pas à quitter l'enceinte du temple sans autorisation? Il peut obtenir sans trop de soucis, même s'il s'agit d'une Inquisitrice et qu'elle fait partie d'une autre branche de l'église. Et la voilà en train de le sermonner encore une fois en le blâmant d'avoir fait un petit numéro et d'avoir de la chance de ne pas être tombé sur un plus haut gradé, patati patata. Dommage qu'il ne puisse pas fumer dans l'enceinte, il en sent bien le besoin de prendre une petite clope à l'instant, au moins pour "décompresser" de son rendez vous avec le Prêtre Suprême Titus. C'est alors que la jeune Inquisitrice lui annonce qu'elle pense savoir qui pourrait les aider dans cette situation, il n'a qu'à la suivre. Il hausse les épaules avant de commencer à marcher à ses côtés en disant:

« On n'a rien à perdre de toute façon. »

Les voici ainsi partis pour faire un long chemin, enfin pas si long que ça mais qui s'agit surtout de passer des couloirs, des alcôves, de tourner à gauche, à droite, changer de bâtiment, longer les murs pour être discret, etc... Bête et discipliné, le jeune homme suit le mouvement en allumant son cylindre préféré dès qu'ils sont dehors, même si le lieu n'est pas approprié à cet instant. Finalement, une fois arrivés près d'une caserne, les deux jeunes gens entrent dans le bâtiment adjacent, ce qui signifie la fin de la cigarette du jeune homme qui l'écrase un peu au sol avant de la remettre dans son paquet, il ne l'a fumé qu'à moitié au final. En entrant, Zehel remarque immédiatement qu'il ne s'agit que d'une seule pièce avec deux gardes en armure assez épaisse qui garde apparemment un ascenseur, qu'est qu'ils peuvent bien foutre ici? Enfin, il a décidé de faire confiance à la jeune femme en la suivant, c'est pas pour faire marche arrière maintenant, d'ailleurs il ne craint pas grand chose en ce qui le concerne. Le manque d'alcool ou de cigarettes, ça oui, mais deux gardes, non, pas le moins du monde.

Une fois près d'eux, l'un des deux gardes pointent son arme vers la petite femme pour lui barrer la route, c'est ainsi que commence une discussion entre eux, assez inintéressante pour le prêtre vêtu de noir, jusqu'à ce qu'il entende que le garde demande ce que le beau blond faisait ici, celui-ci ce contente d'hausser les épaules comme si de rien était et laisse la demoiselle géré, il en avait fait de même jusqu'au temple, elle pouvait bien lui rendre la pareille après tout. Apparemment, les deux boites de conserves se décident à ouvrir la porte avec un système de clefs qu'ils possèdent chacun, assez astucieux d'ailleurs, mais qui prouve qu'on cherche bien à rendre difficile d'accès ce qu'il y a en bas. L'appareil ne tarde à arriver et s'ouvrir devant eux, Zehel salue simplement les gardes avec une main bien droite au niveau de son front, comme pour dire "messieurs, à la revoyure!", plus amical qu'hostile honnêtement. Il ne les connait pas, pour quelle raison il serait méchant avec eux?

L'ascenseur se ferme et alors commence un long silence s'installe entre les deux personnages, Mélina reste affreusement silencieuse au point que le prêtre de grande taille se laisse tomber en arrière pour être le dos appuyé contre la plaque en fer dans son dos, attendant que tout ceci s'arrête pour en savoir un peu plus. Sa curiosité commence à le piquer, mais il reste étrangement calme et sage depuis qu'il a vu Titus, on peut dire que ce dernier a toujours le don d'avoir un effet positif sur lui, tout comme le Prêtre Bastian en avait un sur lui. Soudain, l'engin s'arrête pour ouvrir ses portes au bout de quelques secondes, enfin la sortie! Toujours gardé par deux hommes en armure, la sécurité l'oblige apparemment, il les salue de la même façon que les autres tout en se tournant vers eux même s'il marche, à deux doigts de se ramasser par terre. Mélina lui explique alors ce qu'ils sont venus faire ici, ou du moins, qu'ils sont venus voir une personne en particulier qui va être dur à trouver apparemment. Ce dernier a une "tignasse rousse" apparemment et vu le dédale que peut être ce lieu, autant rester très près d'elle sans broncher.


« Très bien, je reste à proximité et je te préviens si je vois quoi que ce soit. »

C'est parti pour une chasse à l'homme, mais sans violence. Trouver un homme avec un seul détail pour le reconnaître, c'est pas être facile du tout. Ce dédale ressemble énormément à... un dédale, c'est très carré et des couloirs à perte de vue. Des intersections sans cesse et en effet, on pourrait vite s'y perdre si on ne fait pas vraiment attention. Une recherche commence alors que Zehel se met à suivre Mélina sans broncher, allumant à nouveau une cigarette pour la fumer. Idiot? Non, parce qu'il va laisse une odeur dans les endroit qu'ils passent, ainsi que des cendres quand il tourne pour changer de route, au moins, il n'aura aucun mal à repartir si jamais il se retrouve coincé ici, bien qu'il n'y a aucune raison que ça soit le cas si jamais il suit la demoiselle.

Une demie-heure passe sans apercevoir quiconque, le jeune homme regarde droit devant lui et tourne occasionnellement la tête sur d'un côté, puis sur l'autre. Le temps semble infiniment long et toujours rien à l'horizon, il soupire un grand coup en baissant la tête et une sensation bizarre se répand dans tout son corps, comme si on l'observait. Il tourne la tête à droite et voir brièvement des cheveux de couleur rouge avec une grande tunique noire disparaitre à l'angle d'un couloir, sans hésitation Zehel se met à courir avec ses grandes jambes et toute sa vitesse.


« Mélina, je crois l'avoir vu! Si c'est lui, je sifflerais pour que tu me repères! »

Vu l'avance qu'il avait déjà ainsi que le corps dont il dispose, il est impossible que la jeune femme le rattrape ou maintienne la distance avec lui, déjà que lui même va devoir se déplacer à l'instinct et en utilisant ses sens. Au départ, il arrive légèrement le parfum de l'homme pour tourner à deux trois couloirs d'affilés, mais ce dernier semble intelligent, il l'empêche de le poursuivre en repassant par le chemin où Zehel a fumé pour brouiller l'odeur. A présent, le jeune prêtre vêtu de noir se retrouve au milieu de nul part, loin de Mélina et la trace de cet homme mystérieux disparu. Comment peut-il savoir si c'est un homme d'une femme? Même avec du tabac, le parfum d'une femme ne peut pas tromper ce coureur de jupons, c'est certain! Un bruit de pas derrière lui, il se retourne brusquement avant de voir l'homme à la tignasse rousse derrière lui, le regardant comme s'il essayait de le sonder pour connaître les raisons de sa présence ici. Le beau blond met ses doigts à sa bouche en disant:

« Je vous rassure, c'est Mélina qui veut vous voir, je ne suis là que pour l'accompagner. Aussi je vais la prévenir, n'essayez pas de me faire courir à nouveau, j'ai passé l'âge de ce genre de jeux et vous aussi apparemment. Quoi que je vous félicite pour avoir réussi à me semer de la sorte. »

Zehel souffle alors entre ses deux doigts plusieurs fois pour indiquer à sa partenaire où il se trouve, jusqu'à ce qu'il la voit arrivé non loin de lui. L'homme en face de lui ne le quitte pas des yeux et il en fait autant, quel mystérieux personnage...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Le Temple de Bevelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Temple de Bevelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Temple de Bevelle
» L'énigme des plates-formes à Bevelle
» Musique du temple de classe Pandawa
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» Le vieux village et son temple abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Nord :: Bevelle-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives