Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Valjahild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Valjahild   Mer 10 Juil - 16:36

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Ivalice
• Nom: x
• Prénom: Valjahild (se prononce Valiahilde), abrégé Valja
• Âge: inconnu, estimé à 125 ans
• Avatar utilisé: une Viera retouchée

Description

• Alignement: Guerrier des Ténèbres

• Description physique:

Valjahild appartient à une 'sous-branche' de Vieras, qui seraient considérées comme 'Sous-Viera' par les autres. Elle n'est pas Feol, mais elle est issue d'une lignée qui a du se faire très discrète suite à des évènements un peu obscurs d'un passé lointain.

Elle est reconnaissable à son corps très long et très fin, d'une taille d'environ 1,85m. Sa peau est assez mate, comme les Rava Vieras, et elle a des longues griffes aux 'mains' et aux 'pieds'. Bien que celles des membres inférieurs soient protégées par des espèces de chaussures à talons très hauts (lui donnant des centimètres supplémentaires).

Tout comme les autres individus de cette race, elle a des oreilles de lapin et de longs cheveux soyeux.
Ce qui la différencie des autres est sa couleur d'oreilles et de cheveux. Alors que les Vieras sont connues pour leur chevelure d'un blanc argenté pur, Valjahild, elle, a la fourrure des oreilles et les cheveux d'un noir ténébreux, sublimé de quelques reflets bleutés.

La forme de son visage ne diffère guère des autres de cette espèce. À part la couleur de ses iris d'un vert perçant, mélangé à un peu de violet.

Quant à son style vestimentaire, si encore on peut appeler cela des vêtements, elle ne se démarque pas spécialement des autres. Elle porte souvent une espèce d'armure très allégée bleu foncé irisé.
Son arme ? Contrairement à la grande majorité des Vieras, Valja n'est pas archère. Elle a plutôt jeté son dévolu sur une très belle épée à deux mains. Une épée de couleur argentée à la lame légèrement ondulée, sur laquelle sont gravées des runes. La garde représente un croissant de lune. On dit qu'il existe une épée sur Ivalice nommée Solaris, ou Tournesol. L'épée de notre Viera fougueuse en serait-elle une version 'lunaire' ?

Il est à souligné que le corps de Valjahild était étrangement bien moins sensible aux Nihilithes, sûrement à cause/grâce à ce qui fait leur différence et/ou d'un autre détail.

Cependant sur Hemera, les Cristaux n'ont rien à voir avec les Nihilithes et le Criste-Solaire d'Ivalice. Les Cristaux Hémériens n'auront pas d'effet spécial sur elle (pas plus que sur les autres races en tout cas), elle ne sera pas capable plus que quiconque de les détecter.
Spoiler:
 


• Description psychologique:

D'un caractère assez instable, soupe-au-lait, assez capricieuse, égoïste, balance à ses heures, menteuse (mais ces deux derniers points encore faut il le savoir !). Voilà de bons mots pour caractériser Valjahild. Même si ces traits de caractère devraient s'estomper sur ce nouveau monde qu'est Hemera. Par obligation, rien d'autre.

De toute façon, elle a quand même appris à faire profil bas, en particulier pendant les années où elle agissait pour l'Empire d'Archadia.

Elle n'est pas muette, mais pas une grande bavarde non plus. Elle dit ce qu'elle juge bon de dire.
La masturbation intellectuelle et le blabla inutile ne l'attirent pas, elle préfère l'action. Pour le reste, les ingénieurs – les 'cerveaux' – sont là pour ça (même si elle n'est pas crétine non plus) ! Elle n'hésitera pas à régler certains problèmes avec quelques bons gros coups de son épée à deux mains.
En plus de cela, le moins elle en dit sur ses intentions, le mieux elle se porte. Ça serait en effet idiot de sa part qu'elle révèle son grand intérêt pour les trésors, en particulier les 'cailloux magiques'.

Quant à sa spiritualité, elle ne voit que par les Occurias, qu'elle prend pour des Dieux. Surtout leur maître suprême, Ô Grand Gerun.
Toutes les histoires liée à Kiltia, Faram... pour elle ce n'est que manipulation.
Spoiler:
 

Enfin, Valja a eu un passé sentimental assez varié. Non, son caractère ne l'a pas empêché d'avoir quelques aventures. Surtout quand on sait que l'âge, tout comme le genre masculin, ne sont pas des limites pour elle...


Histoire


La légende des Skura Vieras

Pour mieux comprendre l'histoire de Valjahild, commençant d'abord par une vieille légende qui n'est plus contée aujourd'hui.

En effet, à l'époque de la destruction de Nabudis, de la bataille de Nalbina, de la prise de pouvoir de l'Empereur Vayne Carudas Solidor (et même durant le 'règne' de son père, Gramis Gana Solidor), la destruction du Criste-Solaire..., rarissimes sont les personnes – hormis les Vieras les moins jeunes – qui ont entendu parler des Skura Vieras, appelées aussi 'Vieras de l'Ombre'.

La légende dit...

Un jour arriva, à l'époque de la fondation de l'Alliance Galtéenne, où une Rava Viera nommée Aljssa (prononcer Alissa) se rendit à Gilvégane/Giruvegan. Elle était un peu trop curieuse, et surtout furieuse (ou jalouse ?) en constatant que les Occurias ne furent pas intéressés par leur race quant à la cession de fragments du Criste-Solaire et préférèrent les confier aux Garifs puis aux Humes par l'intermédiaire du Roi-Dynaste Raithwall. Cette décision était pourtant logique de la part de les Occurias quand on sait que les Vieras sont sensibles à ces pierres.

Et pourtant la Viera insista auprès de ceux qu'elle considérait comme des Dieux – elle vénérait aussi la Nature, mais se fichait totalement du Kiltianisme et aux cultes de cette époque –, elle venta les pouvoirs de sa race aux Occurias, dont la perception de la Voix de la Forêt, caractéristique des Vieras.

Le leader des Occurias, Gerun, lui proposa finalement un pacte :
« Des vôtres vous serez oubliée, insensible vous serez,
Car âme et cœur vaillant vous garderez
Afin de remplir votre mission :
De la Pierre Astrale vous assurerez protection.
Sollicitée la Magie sera,
À la Pierre Solaire elle vous liera.
À la Cité votre accès sera ouvert
Mais l'échec pour vous sera sévère. »


Un pacte qui fut complété du don d'une pierre à la Viera, une Astralithe. Une pierre dont la fonction était a priori de protéger la Viera (et sa descendance) des effets des Nihilithes, condamnant presque sa magie. Aljssa pouvait cependant continuer à entendre la Voix de la Forêt.

Ainsi fut signé le Pacte de l'Ombre Divine, même si Aljssa ignorait les conséquences de l'échec éventuel de la mission qui lui était confiée.

En fait ce qu'elle prenait pour une bénédiction divine était plutôt un fardeau pour elle et sa descendance. En d'autres termes, Aljssa et ses enfants, petits-enfants... étaient comme marquées au fer rouge par les Occurias. Et cette pierre... à part permettre à ces êtres de la contrôler... Il faut dire que ce n'était pas n'importe quels êtres qu'elle avait énervé...
Surtout quand elle perdit l'Astralithe... ce qui rendit les Occurias furieux. Elle fut condamnée à rester dans l'Ombre et à la merci des effets des Nihilithes sur son corps et son esprit : folie, enfermement psychique, et sa capacité à utiliser la magie était réduite de trois quarts, comme si elle avait toujours l'Astralithe. Elle vécu assez longtemps, pourtant...

Il fut dit que la lignée dont elle était à l'origine était tout aussi condamnée à l'Ombre (et donc la même difficulté à utiliser la magie). Même si à chaque nouvelle génération, l'organisme de la nouvelle-née semblait s'habituer à ce fardeau, résistant aux effets des Nihilithes.

Telle est la légende des Skura Vieras. Mais la réalité est sûrement un peu différente, mais tenue secrète. La chose sûre est que les quelques rares individus qui restent de cette lignée semblent traîner quelques stigmates qui ressemblent assez à ce qui est dit dans la légende.


Les premières décennies de vie de Valjahilde

Notre Skura Viera est née a priori autour de 582 du calendrier de l'Ancien Valendien d'Ivalice. C'est en tout cas ce qu'elle affirme. Elle prétend aussi être née à Gilvégane, dite 'la Cité des Dieux'. Faut-il la croire, question très intéressante... Qui dit qu'elle ne serait pas plutôt née dans un coin caché de la basse-ville d'Archadès, au milieu des poubelles. Non mais de toute façon, on n'en sait rien et elle n'en dira pas plus, ça ne sert à rien de demander !

Si elle est décidée à parler un peu de son passé, elle dira avoir côtoyé très longtemps les Garifs, un sage peuple vivant à Jahara. À la surprise générale, elle eu même un ami parmi eux, un nommé Zankahel/Zankaheru, qui lui appris à se battre à l'épée. On ne saura pas pourquoi les Garifs l'ont acceptée avec eux, eux qui sont bien informés de l'histoire d'Ivalice et qui ont eu aussi un lien avec les Occurias.

En tout cas c'était des années de tranquillité pour elle, où elle se contentait d'aller chasser des monstres principalement dans les Plaines d'Ozmone, même s'il lui arrivait de monter jusqu'aux Plaines de Giza. Elle partait souvent en compagnie de son ami Garif, ou seule.
Elle s'aventura un jour à la limite de la Jungle de Golmore, où elle sentit d'ailleurs quelque chose d'étrange...
Quant aux frontières du Bois des Charmes, elle ressentit aussi quelque chose, mais différent, et elle savait pourquoi (forcément, pour quelqu'un qui prétend être né à Gilvégane...). À cet endroit elle savait bien que le Myste était bien présent, et elle le sentait, et cela la vidait de ses forces. Sûrement à cause du fléau de sa lignée.

Vers l'âge d'environ quarante ans, elle osa s'aventurer un peu plus loin dans la Jungle de Golmore, et tomba sur un chemin. Elle ne pouvait pas utiliser la magie de façon efficace, et pourtant, elle parvint elle ne sut comment à ouvrir un accès... vers un village. Sûrement le village d'Eruyt dont elle avait entendu parler. Un village d'autres Vieras. Elle y entra en espérant rencontrer d'autres individus de sa race, mais l'accueil ne fut pas des plus chaleureux, même si elle fut amenée à la chef du village, une nommée Jote. Avec l'aide de ses sœurs Fran et Mjrn, Jote la chassa plus vite plus vite qu'elle ne fut arrivée, sans aucune négociation possible. La chef Viera ne voulait pas d'individu 'maudit' dans son village.


Cette pierre étrange...

Après cet échange houleux avec ses congénères d'Eruyt, Valja retourna à Jahara pour environ deux décennies, repartant régulièrement à la chasse aux monstres. Elle osa finalement s'aventurer dans les Grottes de Zertina, qu'elle parvint à rejoindre via les Plaines d'Ozmone.
Et ce, malgré les avertissements de Zankahel. Surtout un jour ou celui-ci ne pouvait pas la suivre. Et en effet il y avait des monstres, plus puissants que dans les Plaines. Mais son apprentissage faisait ses preuves, et elle parvenait à se débrouiller. Elle savait cependant qu'elle devrait absolument éviter le centre des grottes. On disait qu'un être très puissant y était caché. Un être qui n'était autre qu'un Descendant des Ténèbres scellé ici après leur révolte contre les 'Dieux'. Un Éon. Le nommé Adrammelech, le Grand Courroux.

Et pourtant, Valja s'aventura bien loin dans les grottes. Et ce fut une chance pour elle ne pas tomber sur cet Être, qui n'aurait pas eu de problème à la maîtriser malgré sa nature et son entrainement.
Elle le savait.

Pourtant le hasard la servit assez bien pour une fois. Le hasard, ou son flair, ou peut-être son inattention. Elle se retrouva dans un bout des grottes où la visibilité était très réduite, et elle buta contre quelque chose, une pierre au sol. Cette pierre fut un peu déplacée sous le choc, et Valha perçut une espèce de lueur par en dessous. Et quelque chose d'autre.
Quelque sens lui disait de rester vigilante et qu'il s'agissait peut-être d'un piège réveillant l'Éon et l'attirant à elle. Elle sentait pourtant comme une énergie envelopper son corps. * Étrange qu'un Éon puisse laisser ressentir cela *
Le sens curiosité pris le dessus, et elle tenta tant bien que mal de déplacer d'avantage la pierre afin de voir ce qu'il y avait de caché, et finit par tomber sur un cristal émettant une magnifique lueur. Elle pris la gemme, la sentant telle une protection.

Elle décida de remonter à la surface, sans toutefois parler de la pierre aux Garifs. C'était trop beau, elle ne voulait la laisser à personne. Même pas à ses amis.

Elle la garda longtemps sous silence, l'air de rien...


Rêve ? Illusion ?

Arriva une nuit où Valja fit un rêve ou elle ne savait quoi d'autres. Elle eu une vision étrange. Elle se vit à un endroit qu'elle ne connaissait point, haut dans les airs. Non, ça devait être encore plus haut. Elle vit une forme bizarre devant elle, lui parlant d'Astralithe, de Pacte, de Mission, de Criste-Solaire...

Jour après jour, semaine après semaine, son comportement changeait légèrement. Elle montrait de plus en plus de distance, et même un peu de mépris, ce qui ne tarda pas à alerter les Garifs. Zankahel essaya de dialoguer avec elle mais l'échange fut bref, bien que sans agressivité. Et peut-être les Garifs avaient détecté autre chose. Ils ne la reconnaissaient plus.

Elle eu plusieurs fois le même rêve et compris une chose. Elle avait vraiment mis la main sur quelque chose de précieux. Ou qui sait, peut-être étaient-ce les Occurias qui s'étaient arrangés à ce qu'elle retrouve l'Astralithe. Mais pourquoi Elle ?
En tout cas cela sonnait en elle comme une bénédiction divine, ou comme si elle était une élue... Même si elle sentait qu'elle devrait faire profil bas et n'en parler à personne. Surtout avec ces histoires de guerres entre les Empires d'Archadia et de Rozzaria, avec les royaumes de Dalmasca et de Nabradia au milieu de tout ce désordre. Si une de ces puissances venait à découvrir l'existence de l'Astralithe, celle-ci serait sûrement très recherchée. Même si nul ne savait quel pouvoir elle avait réellement.

Et pourtant, le goût pour l'aventure était bien trop grand. Et elle voulait voir ce qu'était ce Criste-Solaire. Comme si on lui avait soufflé de s'y rendre. En haut d'une très grande tour, perdue au milieu de l'océan...

Mais Valha décida d'abord d'aller voir cette fameuse ville d'Archadès. Une élue des Occurias, un empire puissant. Ça allait bien ensemble non ?!


De nouvelles aventures, de nouvelles relations

Valjahild passa par de nombreux endroits avant de se retrouver à Archadès, et son long périple se déroula mieux qu'elle ne se l'était imaginée. Quelques monstres de natures diverses à éliminer, tout au plus. Rien de bien alarmant. Sans compter les portions de chemin qu'elle fit à dos de chocobo.

Elle arriva à la basse-ville d'Archadès et du se contenter d'une vie fort modeste pendant deux autres décennies. De longues années pendant lesquelles elle continuait toutefois à chasser le monstre, même s'il fallait s'aventurer dans cet endroit fort lugubre qu'était le Palais enfouit de Sohen. Histoire de récupérer quelques gils et de pouvoir manger. Fouiller les poubelles ne suffisant pas toujours pour cela, même si on y trouver de sacrés trésors.

Aussi elle compris bien vite les astuces pour pouvoir 'monter' dans la société, obtenir les bonnes informations, parler aux bonnes personnes, magouiller à outrance...
Il serait trop long et ennuyeux de dire comment Valja parvint à monter à Archadès, jusqu'à travailler pour l'Empire, enfin, c'est ce qu'elle prétendait.

Oh, ce n'était pas une place très glorifiante qu'elle y occupait. Femme de ménage, cuisinière (et non, elle ne cuisinait pas de carottes...). Bonniche en d'autres termes. Pas la grande classe donc. Mais ça faisait tellement bien d'affirmer qu'elle travaillait pour l'Empire soit disant le plus puissant d'Ivalice ! Même si elle n'approchait presque pas la famille impériale.

Elle se contentait de voir les 'sous-fifres', et les Juges les plus 'bas gradés'. Et ce, jusqu'à l'arrivée au pouvoir de l'Empereur Gramis Gana Solidor en 674.
La prise de pouvoir de l'Empereur Gramis marqua un changement pour elle et elle se vit plus d'occasions d'approcher la famille impériale. Il lui fut proposé de devenir une informatrice pour l'Empire. Une place qu'elle accepta bien évidemment, lui laissant bien plus de liberté.
Elle pu aussi approcher une autre famille de nobles, la famille Bunansa, notamment lors de passages au Laboratoire Draklor, tenu par le Docteur Cidolfus Demen Bunansa.

Mais allons à l'essentiel. Elle gardait toujours sa pierre – et elle l'avait compris, il s'agissait de l'Astralithe qui avait été perdue plusieurs siècles avant – et elle ne fut pas repérée. Elle parvenait à se libérer de temps à autres, toujours pour aller se faire quelques monstres.
Personne ne semblait soupçonner ce qu'elle cachait. Et elle, elle avait toujours ses rêves ou visions étranges. En fait elle finit par comprendre qu'elle avait comme un lien avec Gerun, leader des Occurias. En d'autres termes, il continuait à la manipuler à sa guise, sans qu'elle s'en rende compte.


Des soupçons, du changement...

L'année 700... celle où Valja du s'écarter petit à petit de l'Empire. Pas qu'elle fut virée, loin de là. Elle était un trop bon élément à leurs yeux. Mais cet être qui entra en contact avec le Docteur Cid. Vénat, l'Occuria hérétique.
Une présence que Valja détecta bien vite, sûrement grâce à l'Astralithe. Et elle compris les intentions de l'Empire de se détourner des Occurias.
* Comment osent-ils !!! *
Bref, hors de question de traîner trop près des impies !

Jouissant à cette époque d'une liberté à nouveau acquise, elle pu s'éloigner bien plus souvent d'Archadès. Mais elle restait en contact avec la famille impériale et le Laboratoire Draklor et continuait à leur fournir des informations. Des informations fiables ? Oh sûrement pas. Mais ils ne semblaient pas s'en rendre compte outre mesure.
Pour continuer à se montrer en bon termes, elle vint même avertir le Docteur Cid de la fuite de son troisième fils, Ffamran Mid Bunansa – connu plus tard sous le nom de Balthier (de toute façon il s'était fait cramer...) –, qui avait en plus volé un prototype de vaisseau, pour devenir un pirate du ciel... Peut-être l'avait elle balancé par vengeance, dans le fond. Lui qui avait refusé ses avances avec véhémence.

Elle avaient néanmoins quelques amis... encore.
Un certain Jules, 'habitant' la basse-ville d'Archadès, et très doué aussi pour l'information. Puis un Vangaa nommé Ba'Gamnan et ses trois frères et sœur : Gijuk, Bwagi et Rinok.
Plusieurs fois ils s'échangèrent des plans pour aller chasser le pirate d'ailleurs...

Sinon, elle aimait bien faire quelques passages à Bhujerba, cette belle cité céleste. Elle aurait été bien intéressée pour approcher le Marquis Halim Ondore IV (c'était un homme fort charmant...). Mais surtout, il y avait de la bonne eau-de-vie là-bas, c'est intéressant à souligner...


De nouveaux problèmes...

Vint l'événement de la destruction de Nabudis avec l'utilisation de l'Eclat de la Nuit. Et la mise au point de Nihilithes artificiels. Choses qui la perturbèrent assez, même si son Astralithe la protégeait assez des effets. Mais elle savait qu'elle risquait gros si sa résistance était remarquée.

Elle du donc rester le plus possible à distance de ces choses. Et parvenait finalement à se débrouiller, toujours avec les informations... Et elle avait gardé ses contacts.

Elle eu cependant un autre problème en errant dans un souterrain bien lugubre. Un étrange type n'appartenant à aucune race qu'elle ne connaissait sur Ivalice. Il la défia et tenta de lui subtiliser sa belle épée. Aidée par un ou deux amis (et toujours d'aussi bonne fréquentations !) elle se tira tant bien que mal de cette situation.
Et fini en narguant presque l'individu : « Tu sais quoi p'tit gars... » (il était plus bien grand qu'elle mais peu importe...) « je te propose un plan... je te suggère des gens à défier et à dépouiller et tu me laisses ma lame d'accord ? Si tu veux je t'aide même ! ».
L'homme mystérieux : « Ah ? Aaaaaah ! Je vois t'es trop forte pour moi, et finalement ton arme ne me plait pas ! À la prochaine l'amie ! Aaaaaaaah ! ».
Et il partit aussi vite qu'il était arrivé...


La destruction du Criste-Solaire... et la mort... pour une nouvelle vie sur Hemera

Pendant ses dernières années sur Ivalice, Valjahild entendit bien sûr parler du retour de la Princesse Ashelia B'Nargin de Dalmasca (elle était sensée être morte celle-là, bref quelqu'un d'intéressant à pourrir), et du petit groupe qu'elle avait formé pour détruire l'Empire et courir les Nihilithes. Un groupe dans lequel il y avait un traître qui n'avait pas voulu suivre son frère Gabranth (assez mignon aussi lui) ... Et dans lequel il y avait du fils prodigue Bunansa. Intéressant...
À leur cotés, deux pauvres gamins (un garçon et une fillette) qui avaient tout l'air de cas sociaux...
De plus, aux coté de ce crétin de pirate, elle repéra cette sale Viera, Fran, qui l'avait chassée d'Eruyt de longues décennies avant. Encore un cou à tordre...
Et là Valja restait toujours en contact avec Ba'Gamnan, pour cette affaire... Fréquentation fort intéressante.

Son rêve était évidemment de leur faire obstacles, mais ils étaient fort ces bougres !...

Elle compris cependant trop tard final le but du groupe. Détruire le Criste-Solaire. Et arriva trop tard aux Cataractes de Ridorana, cette fameuse tour perdue au milieu de l'océan, en haut de laquelle était le précieux Cristal. Cette grosse pierre à laquelle elle était liée par l'Astralithe et les Occurias, et dont elle aurait du empêcher la destruction.

L'onde énergétique projetée lorsque le gros Cristal fut détruit l'envoya dans les cataractes et la tua net. Pas à cause de la noyade. Mais ce lien, ce fardeau. Cette malédiction des Occurias.

Elle ne compris pas ce qu'il lui arriva, mais alors qu'elle avait espéré avoir enfin sa place auprès des Occurias (le Paradis ?!), ce ne sont pas eux qu'elle vit. Mais des gens bizarres avec des oreilles pointues qui se dressaient au dessus d'elle. Ils paraissaient surpris.

« Hein ? Vous êtes les Occurias ? Je ne vous imaginais pas ainsi !! ».
« Non, nous sommes des Guados. Et vous, vous êtes ? ».
« Une Viera ».
« Connais pas ! On n'a pas de gens comme vous sur Hemera... ».
« Hein ? Hemera ? Je ne suis pas à Gilvégane ? ».
« Non, vous êtes à Guadosalam... ».

Son sort lui fut expliqué, ainsi que ces histoires de Cristaux, la fusion des Mondes... dont Ivalice ne faisait pas partie.
Et Valjha décida de visiter ce nouveau monde. Hemera. Elle se rendit compte cependant qu'elle n'avait plus aucun pouvoir, et que l'Astralithe n'émettait plus aucune lueur. C'était une jolie pierre, rien de plus.

Elle décida alors d'aller chercher les jolies pierres magiques – les Cristaux quoi ! – avec la ferme intention de retrouver ses pouvoirs, éventuellement de tenter un contact avec les Occurias (même si c'est impossible sur Hemera mais elle l'ignore !)... Et enquiquiner ces andouilles qui veulent devenir des soit-disant 'protecteurs'. Quite à récupérer des trésors, autant que ça serve non ?!
Elle pensait qu'elle ne pourrait plus revenir sur Ivalice, donc autant s'occuper à sa façon !


Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Ah aaah !
• Votre âge? Ah ah aaaah !
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Bein, je connais hein !
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? Oui, ça commence à viendre !


Dernière édition par Valjahild le Mar 16 Juil - 1:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Valjahild   Mar 16 Juil - 1:15

Et bon courage pour lire !!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Valjahild   Mar 16 Juil - 9:58

Aie aie aie ma pauvre tête! Tous ces noms compliqués (j'aime paaaaaaas FFXII ><), mais j'ai survécu! \o/

Bon, je t'avoue que j'ai pas réussi à tout suivre de l'histoire principale de ton personnage, mais au final, ça n'a pas trop d'importance. La partie physique est bien respectée (puisque tu spécifies que ton personnage n'a pas vraiment de lien avec les cristaux, et même si t'avais voulu en avoir, t'en aurais pas eu, na! - non mais ><) et pour la façon dont ton personnage réussit à rejoindre Héméra depuis Ivalice est correcte et suit les possibilités du règlement!

Tu connais la routine donc, il me faut une image en 300x300 px (puisque je suppose que c'est un montage que tu as fait toi-même, sinon je peux toujours faire un montage de Fran en lui colorant oreilles et cheveux en noir), le nom de ton arme (une épée si j'ai bien compris avant que ma tête n'explose), la répartition de tes 20 points de statistiques et deux techniques!

Fiche validée et verrouillée!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Valjahild
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valjahild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives