Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Une TRÈS brève halte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Une TRÈS brève halte   Mar 9 Juil - 10:53

Cixi et Ayane viennent du Lac Salé
===========================
L'animosité que j'avais pour mon monde, et en particulier pour Monseigneur Asran était tout de même bien perceptible, même si j'aime Spira, il faut reconnaître qu'il y a bon nombre d'aspects qui ne sont pas forcément pour plaire à tout le monde. Mais le problème, c'est que l'église a toujours eu un certain talent pour manipuler les gens, si bien qu'ils réussissent à passer encore pour les sauveurs, même après tout ce qu'il s'est passé avant la fusion des mondes.

Dame Yuna est de plus en plus considérée comme une paria, et comme la responsable de la fusion si bien que l'église lui tourne le dos et que les murmures se répandent de plus en plus sur sa trahison envers Yevon. Au final, seuls les al-bhed peuvent lui offrir une certaine tranquillité, rien que parce qu'elle est elle-même à moitié al-bhed. Je soupirais doucement avant de me tourner vers Ayane et lui sourire face à toutes ses réflexions concernant Monseigneur Asran et Bevelle

«Si l'on pouvait se soulever, crois moi qu'on le ferait. Mais quand il y a eu la panique lors de la fusion des mondes, l'église a très bien joué pour manipuler les foules et les apaiser, si bien qu'ils ont le peuple avec eux. Il y a très peu de gens qui n'ont pas accepté les préceptes de Yevon face à cette nouvelle situation, les ronsos et les al-bhed.» les premiers grace à Kihmari Ronso, leur chef qui a aidé Lady Yuna à vaincre Sin, et les al-bhed qui ont toujours été contre l'église.

Je lui souriais tout de même et on se mettait en route. Malheureusement, pas de train aujourd'hui à prendre en marche! Mais au bout d'un moment tout de même, alors que le soleil déclinait et que j'étais presque sure d'avoir tout de même réussi à choper un coup de soleil malgré mon habitude du désert, on finissait par voir une station!

«C'est pas trop tôt!» enfin, je souriais tout de même avant d'avancer jusqu'à la ville, on arrivait directement sur une grande place qui avait été restaurée récemment si l'on se fiait à la propreté des lieux. Il y avait aussi des pêcheurs, et tout comme Ayane, je me disais qu'on pouvait aller les voir pour leur demander s'ils pouvaient nous conduire en bateau jusqu'à Balamb.

«Viens, on va se renseigner pour un bateau» je me dirigeais donc vers les quais - si l'on peut appeler ça comme ça - cependant, il y avait beaucoup de retour de pêche, et je doutais fort qu'il y en ait qui repartent tout de suite, sauf qu'à un moment, il y eut un drôle de bruit

«ATTENTION!!!!» hein? Je levais les yeux au ciel et je vis un filet qui était suspendu au-dessus de nos têtes, sauf que le câble lâcha et SPLASH!!!!

Une tonne de poissons venait de me tomber sur la tronche et je me trouvais totalement ensevelie! À voir si l'agilité d'Ayane lui avait permis d'esquiver ou non, mais moi je sentais que je commençais à suffoquer là dessous! Une main dressée vers le haut, seul signe que l'on pouvait voir de moi depuis l'extérieur et tout un tas de pêcheurs se précipitaient pour m'aidait à me sortir de là...


«Dépêchez vous, elle va étouffer, vite!!» j'entendais vaguement des voix autour de moi jusqu'à ce qu'on me saisisse le poignet tout en déblayant les poissons, dégageant une odeur insupportable jusqu'à ce qu'enfin je sente de l'air frais s'engouffrer dans mes poumons. Sauf que là, je ne supportais vraiment pas et alors qu'on me dégageait enfin, je m'approchais du bord de l'eau pour vomir tout ce que je pouvais avoir dans l'estomac! Je me sentais gluante, répugnante, poisseuse, bref, aucun mot pour me décrire et là, pour sûr que je n'avais franchement pas envie de partir tout de suite, je n'aspirais qu'à une chose: une douche ou un bain!

«Désolé mademoiselle! Vraiment! Le câble a lâché... vous allez bien?»
«Koff koff... ça va... mais dites moi où je pourrai prendre une douche, là, maintenant, tout de suite!!!»
«Euh je... venez, l'auberge est par là..» - bordel, ou comment finir cette journée en beauté tiens! Je cherchais Ayane du regard, histoire de voir dans quel état elle se trouvait, et si elle allait me suivre jusqu'à l'auberge. Tant pis, on partirait demain.



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   Mer 10 Juil - 19:51

Probablement qu’on devait être dimanche puisqu’il n’y avait aucun train qui passait aujourd’hui. En tout cas, ça ne nous empêcha pas d’arriver à bon port et de voir la ville qui venait visiblement de se faire rénover… A moins que ça ne soit que la station de train puisqu’il y avait encore quelques travaux de finition dessus. Je ne pourrais que d’accord avec ce que Cixi mentionnait : enfin, ce n’était pas trop tôt ! Il ne resterait donc plus qu’à trouver un bateau pour rejoindre cette ville qu’on désirait pouvoir atteindre et, en suivant la logique de la ville actuelle, il faudrait se diriger vers le port pour pouvoir trouver un bateau utilisable. Ce fut ce que Cixi disait : on allait trouver un bateau. On se rapprocha alors d’un bateau de marin qui venait de revenir et on ne put qu’entendre un appel d’avertissement. En suivant les regards, je compris qu’il y avait un truc au dessus de moi et je levai la tête en reculant un peu.

« Pousse-toi Cixi ! » M’écriai-je sans avoir le temps de m’interposer cette fois. Je ne fis qu’un saut en arrière pour voir le filet lui tomber sur la tête et une odeur de poisson s’élever ensuite dans l’air. Malgré tout, mon inquiétude pour elle était grandissante jusqu’à ce que je ne vois un peu de poisson sur cette montagne bouger. Elle venait de sortir sa main pour désigner la position qu’elle occupait et deux pêcheurs se précipitèrent pour pouvoir la sortir de là. L’un des deux glissa sur un poisson et tomba dos contre le sol. Il en envoya dans tous les sens et le deuxième fit la même boulette après avoir tiré un peu sur la main de Cixi. Il dut la lâcher parce qu’il avait les mains poisseuse et manqua de s’éclater aussi.

« Dégage de là pauvre tache ! » Je le poussai pour le propulser dans le poisson et ce fut moi qui tirai la main de Cixi pour la sortir de là aussi facilement que possible. La seule chose fut que dans la manœuvre je me tapai aussi du poisson dessus mais le principal serait que Cixi allait bien. Bien entendu, elle désirait pouvoir prendre une douche maintenant et je ne pourrais que la comprendre. Il faudrait qu’on aille donc vers l’auberge. Après qu’elle l’ai mentionné, on nous redirigea vers l’auberge alors que je voyais bien qu’elle était un peu dans les vapes. Si rien que de le sentir, j’avais eu mal au nez, je n’imaginais pas comment elle pourrait se sentir à avoir été en dessous.

Je me rapprochai alors et lui faire un signe de main, elle semblait être sonnée, peut être choquée, normal en même temps. Un type se rapprochait pour pouvoir lui indiquer la direction de l’auberge et je lui fis signe de passer devant alors que je m’assurais que Cixi pourrait suivre.
« Vient, on va à l’auberge. » Ce n’était pas comme si elle avait pris une grosse attaque mais il y avait de quoi assommer quiconque rien qu’à l’odeur ici. Ils se démerderont ensuite avec leur poisson, je n’en aurais plus rien à faire tant que ça ne serait plus sur mon amie.

Une fois que le garde nous laissa devant l’auberge, je ne pus me retenir plus longuement pour dire ce que je pensais.
« C’est clair que ça ne sent pas la rose en tout cas ! Une douche ne pourra que te faire le plus grand bien. Et je te suivrais ensuite je pense, je n’ai pas vraiment mangé de poisson mais l’odeur s’accroche très vite. » Je la laissai entrer dans l’auberge mais cette fois, je me permis de prendre une chambre pour nous deux sans passer par quatre chemins, ils avaient intérêt à en avoir une… « Une chambre avec deux lits, ça fera combien ? »

Déjà, il y en avait une de disponible et on me disait que ça ferait deux cents gils par personne. Je déposai alors quatre cent gils sur le comptoir et je pris la clef de cette chambre sans remercier cette réceptionniste. Je sentais que l’auberge ne devait pas être très luxueuse mais j’ajoutai un détail quand même. « Il y a bien une douche dans cette chambre au moins ? » La salle de bain était séparée de la chambre qu’elle me répondit et de ce fait, je n’ajoutai rien du tout si ce n’était qu’un sourire pour remerciements, en espérant qu’elle serait contente avec ça.

Une fois que j’eu ouvert la porte – afin d’éviter de faire toucher Cixi à quoi que ce soit dans l’état où elle était – on entra toutes les deux et j’allai même jusqu’à lui ouvrir la salle de bain et lui préparer une serviette afin qu’elle puisse l’avoir à la sortie.
« Voilà, tu peux y aller. Je vais éviter de t’aider pour le reste. » Parce que j’avais pas trop envie de mettre mes mains sur sa tenue crasseuse. Avec ça, on aurait pu espérer pouvoir avoir une nuit gratuite mais peut être que les pêcheurs nous rembourseraient ça demain en nous amenant à Balamb gratuitement. Lorsqu’elle aurait terminé de se doucher, je lui en parlerais puisque je venais de refermer la porte derrière elle là.

Auberge : Ayane paie les 400 gils pour elle et Cixi !
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   Mer 10 Juil - 21:18

=======================
Paiement de 400 gils pour l'auberge. Restauration HP-MP
=======================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   Mer 10 Juil - 23:48

Bordel, heureusement qu'Ayane était là pour me tirer de ce tas de poisson puant! Dès que j'avais pu être dégagée, je m'étais un peu éloignée pour vomir tout ce que j'avais dans les tripes, mais l'odeur de poisson me restait dans la gorge, si bien que je continuais d'avoir régulièrement des hauts le cœur. La ninja m'attrapa le bras pour me guider vers l'auberge avec un homme, mais j'avançais plutôt à l'aveugle, ne réalisant pas trop où j'étais et où j'allais.

Je sentais une nouvelle nausée qui venait, mais je n'avais plus rien dans l'estomac si bien que je ne faisais que suffoquer quelques secondes avant de réussir à respirer. Je ne me rendais même pas compte qu'on était arrivées à l'auberge et que la ninja payait tout, je me tenais l'estomac alors que je baissais les yeux sur mes bras et mes jambes. Certains poissons devaient avoir des nageoires assez coupantes, car j'avais des écorchures un peu partout qui me piquaient atrocement avec le sel, si bien que je priais intérieurement pour une douche.

Je me rendis compte alors qu'Ayane était de nouveau à côté de moi et m'incitait à avancer, on allait vers une chambre, rien à voir avec ce qu'on avait eu à Esthar, là, on aurait dit une sorte d'auberge à la Kilika. Simple, parquet au sol, deux petits lits semblables à des lits de camps plus qu'autre chose, mais une salle de bain avec toilettes et cabine de douche, c'était déjà ça. D'ailleurs, j'y étais et la ninja me laissait seule en disant que j'avais bien besoin de me laver.

Contenant avec difficulté un hoquet, je venais hocher de la tête

«Merci... c'est... répugnant...» lorsqu'elle fut partie, je ne me déshabillais même pas. Je me dirigeas droit vers la douche et j'ouvrais les robinets, me fichant pas mal que l'eau était froide pour la laisser couler sur mon corps, attrapant le savon pour frotter tout ce qui me tombait sous la main, mes bras, mes vêtements, mes cheveux, mes gants et mes bottes aussi! Lorsque j'étais à peu près sure qu'un vêtement ne portait plus l'odeur de poisson, je le rinçais et le retirais, jusqu'à ce qu'ils inondent le carrelage à l'extérieur de la cabine et que je me retrouve enfin nue.

De là, je frottais encore, si bien que j'avais achevé le pain de savon. Heureusement, il s'agissait d'une chambre double, donc il y en avait deux, et je continuais surtout pour mes cheveux. L'eau n'avait jamais cessé de couler entre temps.

Je crois que c'est la première fois que je passe autant de temps dans une douche, j'ai bien du mettre une heure avant de sortir, et me rendre compte que j'avais mouillé mon boîtier. Heureusement qu'il est étanche quand même... je soupirais avant d'attraper une serviette pour me sécher, puis je prenais mes vêtements pour les essorer et les poser sur l'étendoir à serviettes. Je doutais fort qu'on ait de quoi faire une lessive ici, ça ira mieux à Balamb - du moins faut l'espérer.

Je prenais des affaires de rechange, la robe que j'avais prêtée à Ayane l'autre jour, puis je sortais enfin en soupirant de soulagement tout en gardant une main sur mon ventre

«Désolée si j'ai mis du temps... j'ai ouvert un peu pour aérer, mais tu peux y aller si tu veux..» je me jetais sur l'un des lits, me fichant que mes cheveux allaient mouiller les draps. Les jambes pendant au bord, je fixais le plafond en essayant de respirer calmement «Je te préviens, ce soir, on bouffe ce que tu veux, sauf du poisson!»

Je crois que là, je suis vaccinée à vie!



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   Ven 12 Juil - 3:49

Cixi était à moitié amorphe et je me sentais mal de la laisser toute seule dans la salle de bain. Je ne mis pas longtemps à entendre l’eau couler et ça me rassura. De mon côté, j’avais donc retiré les vêtements que j’avais pour simplement rester en culotte pendant un temps, je ne supportais pas l’odeur que j’avais et donc j’avais laissé le linge salle dans un coin de la pièce sans m’en inquiéter. J’aurais eu le temps de m’occuper pendant celui où Cixi se lavait mais j’étais perturbée par ce qu’il venait de se passer et rien qu’à sentir même l’odeur de mon linge empester jusqu’ici, j’allai ouvrir la fenêtre pour le foutre sur le rebord et l’idée rejoindre Cixi pour me doucher en même temps qu’elle était très forte. Je ne me rapprochai même pas du lit de peur d’en imprégner l’odeur et de ne plus pouvoir dormir ensuite.

Finalement, je trouvai un truc à faire pendant qu’elle se douchait, j’avais trouvé un drap de lit propre pour que j’ai un peu plus chaud que de rester seulement comme ça et je m’étais installée dans un coin pour prendre la carte que Cixi avait commencé à me faire. Je pourrais la compléter mais à défaut de stylo, j’avais simplement regardé chaque zone en me disant le nom des villes, ce qu’il s’y passait et s’il y aurait une chose d’intéressante. Lorsque j’aurais de quoi la remplir, je pourrais donc m’amuser.

Puis vint le temps où elle sortit. Je la regardai un instant, elle semblait se porter un peu mieux et s’excusa de du temps qu’elle avait mit avant de me dire qu’elle avait ouvert pour aérer.
« J’ai fait pareil ici. Je n’ai pas été sous le filet mais j’empestais aussi. Laisse la fenêtre encore ouverte un peu si tu n’as pas froid. Sinon, laisse mon linge dehors, je ne veux pas le sentir. »

Je comptais prendre une douche aussi mais on parlait donc du repas de ce soir, elle ne souhaitait pas prendre du poisson et j’étais parfaitement d’accord pour le coup même si je doutais fortement qu’ils aient d’autres viandes ici. Un repas sans viande ne ferait pas de mal pour autant et je lui dis alors quoi prendre pour que ça me plaise aussi. « T’aurais qu’à commander de la purée et une tranche de jambon s’ils en ont. Sinon que de la purée pour moi. Je vais aller me laver aussi, je ne tiens plus. »

Alors qu’elle encaissait ce que je venais de dire, je me levai et je laissai la couverture sur place pour aller dans la salle de bain. Je ne fis donc que de retirer le peu qu’il me restait pour passer sous le jet d’eau et ressortir ensuite munie de la même culotte maintenant propre - et encore mouillée - pour retourner vers mon boitier et m’emparer de la robe de chambre que j’avais achetée à Esthar. Ca me faisait bizarre d’être là dedans mais je m’y adapterais. Est-ce que Cixi avait commandé à manger pendant ce temps ? J’étais restée dans la salle de bain un petit quart d’heure et ça m’avait suffit à éliminer cette odeur de poisson si bien que je me renseignais sur l’état de notre repas.

« Tu as commandé ou pas encore ? » Savoir si je le ferais quoi. J’étais sûre qu’elle n’aurait pas pris de poisson au moins avec l’amour qu’elle avait pu développer pour ces bêtes là. Maintenant, si elle aurait prit à manger, je me demandais ce qu’elle aurait prit pour elle et je ne tarderais donc pas à lui demander. Sans quoi, je passerais commande et lui demanderait ce qu’elle prendrait pour pouvoir le faire. La soirée n’allait pas durer trop longtemps. A défaut d’avoir pris le bateau, on allait vite se coucher pour pouvoir prendre celui de demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   Ven 12 Juil - 20:10

Je ne savais pas trop si l'odeur de poisson nous suivait, si ça venait d'Ayane ou si c'était cette ville elle-même qui empestait, mais finalement, j'avais l'impression que quoi qu'on fasse, c'était pas terrible. Je soupirais avant de voir qu'Ayane se baladait avec seulement un drap sur elle pour avoir enlevé ses vêtements et les mettre à la fenêtre, c'était peut être ça aussi qui sentait?

Enfin je lui souriais tout de même alors qu'elle se dirigeait vers la salle de bain, me suggérant de commander à manger. Vu qu'il n'y avait pas de téléphone - et je doute qu'ils sachent même ce que c'est dans un tel bled.. ok j'exagère mais bon - je me dirigeais vers la sortie de la chambre pour revenir vers le comptoir. Si le gars à l'accueil me reconnaissait, j'avais été tellement dans les vapes que moi je ne le reconnaissais pas.


«Vous avez autre chose que du poisson à manger ici? Genre... jambon purée?»
L'homme me regardait un peu bizarrement avant de se souvenir surement de l'odeur qui m'avait accompagnée en arrivant avant de hocher de la tête
«Jambon purée, oui... je peux vous faire ça. En dessert, j'ai une tarte aux pommes maison si vous voulez?»
«Ok, mettez-en deux parts. Vous pouvez les porter à notre chambre?»
«Oui, bien sur. Ça prendra une petite demi-heure.»

Je hochais de la tête avant de retourner dans la chambre pour m'asseoir sur le lit, fronçant encore le nez devant l'odeur qui planait encore un peu dans l'air, jusqu'à ce qu'Ayane revienne dans la pièce en robe de chambre

«Oui, j'ai commandé jambon purée comme tu l'as conseillé, et il y aura aussi de la tarte aux pommes en dessert. Ça te va?»
Je supposais que oui, je venais basculer en arrière en grommelant un peu «raaaah ça fait chier n'empêche, on aurait pu partir pour Balamb tout de suite... saleté de filets!»

Je tournais la tête vers Ayane en soupirant légèrement, me fichant un peu qu'à être ainsi allongée sur le dos, j'avais l'air totalement débraillée
«Je suis vraiment désolée, dommage que j'ai pas tes réflexes et que j'ai pas réussi à me pousser à temps... on serait peut être dans une meilleure cham...»

Je réalisais alors que je n'avais pas payé, et je me redressais brusquement, mes mains tombant entre mes cuisses alors que je me tournais vers elle
«Mais hé! J'ai rien payé moi! C'est toi qui a réglé la note? T'es tarée, t'aurais du prendre un simple dortoir!» je grimaçais légèrement, mine de rien, ça me faisait un peu chier qu'elle ait dépensé des sous pour moi.

On venait frapper à la porte, et je me levais rapidement pour aller chercher les plateaux et fermer derrière moi sans même vraiment le remercier, je laissais le premier plateau sur les cuisses de la ninja avant de m'asseoir pour faire de même sur mon lit, puis je me tournais vers elle en lui souriant

«Merci au fait... et bon appétit!»

Ici, pas de télévision, je suppose qu'on va rester là tranquillement pour le reste de la soirée et qu'on va se coucher tôt. Après une journée entière de marche de toute manière, on va être totalement naze!



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   Sam 13 Juil - 0:59

Dès qu’elle fut sortie de la salle de bain, je pris sa place et sans me soucier outre mesure de ma tenue si bien que lorsque je sortie à mon tour, c’était en robe de chambre qu’elle pouvait me voir, et qu’elle en profite parce que je n’allais pas souvent m’habiller comme ça souvent. Ce n’était pas désagréable mais jamais on ne me verrait comme ça à l’extérieur d’une chambre !

Elle m’avertit qu’elle avait commandé jambon purée et qu’il y aurait même une part de tarte aux pommes pour le dessert, c’était parfait et je ne me retins pas de lui dire.
« Très bien » Mais, rapidement, Cixi en vint sur le sujet qui l’embêtait, j’avais pu remarquer qu’elle se sentait peut être un peu mal depuis le coup du poisson et même si j’aurais mis la faute sur l’odeur, je ne pourrais pas lui en vouloir de réagir comme ça. A cause de tout ça, on n’avait pas pu prendre le bateau pour aller à Balamb.

« T’en fait pas, c’est pas grave… On peut se reposer quand même. On n’aurait qu’à partir demain. »

J’avais tourné mon visage vers elle pour lui répondre sans nécessairement noter sa tenue bien débraillée mais même s’il y aurait un bout de jambe ou même un nichon qui dépasserait, qu’est-ce que ça pourrait me faire au final ? Ce qui la chagrinait le plus, c’était surtout qu’on pourrait peut être être dans une meilleure chambre que ça si jamais elle aurait eu mon agilité pour esquiver. Mais je ne lui en voulais pas et, voulant la rassurer d’une main sur l’épaule, je ne pus que la poser sur son bras, non loin du coude puisque c’était la seule chose que j’avais à portée pour le lui dire.

Néanmoins, je n’eus pas même le temps de réfléchir à une phrase qu’elle se redressa pour s’inquiéter de qui avait payé la chambre. Moi pardi. Enfin, elle le savait mais du coup, elle s’en voulait que j’ai pris quelque chose d’aussi grand, elle aurait aimé pouvoir payer sa part et je lui souris comme pour la rassurer.
« T’inquiète. De toutes façons, à voir l’état de cette chambre, je n’aurais pas supporté être dans une chambre simple. Je me serais sentie étouffée. » Et maintenant, c’était payé de toutes façons !

Un type frappa à la porte et Cixi se leva en quatrième vitesse pour aller chercher le plateau et lui claquer la porte au nez presque. Pendant qu’elle était allée faire ça, j’avais été prendre mes vêtements que j’avais bazardé dans la salle de bain. J’étais ensuite revenue m’installer sur le lit pour pouvoir recevoir le plateau sur mes genoux, notant au passage que ça sentait trop mauvais même sur le bord de la fenêtre. Elle me remercia tout de même pour la chambre ce qui lui valut un sourire avant qu’on ne se mette à manger. Je lui répondis de la même manière lorsqu’elle me souhaita un bon appétit.

La soirée serait plutôt tranquille puisqu’on n’aurait pas la télévision, on n’aurait pas grand-chose à faire outre parler et comme on était toutes les deux crevée de la journée, autant dire que ça allait être au lit relativement tôt. Lorsqu’on eut terminé de manger, j’étais allée remettre le plateau à la porte pour qu’un type puisse venir le prendre et j’étais allée m’installer sur le lit pour me préparer à dormir.


« Je ne sais pas à quelle heure passe le bateau demain mais si on peut s’arranger avec l’un des pêcheurs en guise de dédommagement pour ce que tu as pris aujourd’hui, on devrait pouvoir en prendre un facilement. Mais pour ça, il faut se lever tôt puisque je pense qu’après leur heure de départ, ça serait difficile d’en croiser un. »

Mais même si je n’étais pas fatiguée, je jugeais que ça ne me ferait pas de mal de dormir un peu si bien que même si elle ne se couchait pas tout de suite, je pourrais simplement dormir et la laisser à ses occupations. Sans même me mettre sous les draps, je m’étais couchée sur le lit comme ça et, la lumière encore ouverte, je m’étais endormie de toutes façons, comme quoi j’étais assez fatiguée. Si jamais elle m’avait répondu, je ne lui aurais pas répondu et je n’en saurais rien demain en me réveillant.

Ce réveil arriva alors que la nuit était encore bien profonde. Je me demandais l’heure qu’il était puisqu’il n’y avait pas de radio, pas de télévision, pas de réveil, rien pour me l’indiquer si ce n’était le soleil – voire la lune vu l’heure – qu’il y avait. Je dirais qu’il devait être quatre heure du matin… C’était encore un peu tôt mais on avait du se coucher… Enfin, j’avais du m’endormir vers les huit heure et il était donc normal que je me réveille aussi tôt du coup.

Mais il était normal que Cixi dorme encore… Je me souvenais que mes vêtements étaient toujours dans la salle de bain et je me disais que je pourrais prendre une douche encore une fois avant de partir histoire de me remettre une meilleure odeur après cette nuit. Dans ce cas, je me remis à faire une série de pompes en tentant d’être bien plus performante qu’à l’accoutumée et en tentant d’oublier les courbatures dans les jambes dues à la marche d’hier. Après une demie heure, j’arrêtai en sentant que je ne pourrais pas continuer sans en être affectée dans la journée mais ce n’était pas ce qui m’empêcherait de prendre une petite douce tout de même.

Dans la salle de bain, je pris donc mes vêtements sales pour les mettre dans le boitier en m’assurant qu’il n’irait pas contaminer les autres de son odeur puis j’allai me rincer à l’eau pour me débarbouiller et retirer les odeurs de ce que je venais de faire comme sport. Une fois qu’il fut cinq heure, je me permis alors d’aller réveiller Cixi, je m’étais habillée de la tenue dans laquelle j’étais lorsque j’avais rencontré Cixi. Je la poussai alors un peu pour pouvoir la réveiller – vive le tact – en attendant qu’elle bouge un peu. Il était peut être seulement cinq heure mais je me doutais que ça serait la meilleure heure pour aller voir ces pêcheurs…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Pro Makina!

Pro Makina!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 1950/5250
MP : 58/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   Sam 13 Juil - 16:43

Certes, je me doute qu'elle n'aurait peut être pas aimé être dans une petite pièce, mais s'il le faut, il y avait une sorte de dortoir commun, et vu que de toute manière, on dit surement être les seules clientes de cette auberge miteuse, ça nous aurait fait des économies, enfin surtout à elle.

Mais bon, comme elle le pensait, c'était réglé maintenant, et je venais juste hocher de la tête à ses réflexions. On mangeait donc tranquillement, jambon purée, c'était pas mal et c'était tellement éloigné du poisson que ça me convenait parfaitement. La tarte aux pommes n'était pas mauvaise, même si je me doutais qu'il serait possible de faire mieux et un chouilla moins sec. Je posais mon plateau par-dessus celui d'Ayane alors qu'elle allait le poser vers la porte, et je reculais pour me mettre un peu plus allongée sur le lit alors qu'elle expliquait qu'on partirait tôt le lendemain


«De toute façon, après une telle journée, je crois que je vais pas faire long feu moi...» d'ailleurs, pour accorder le geste à la parole, je venais décrocher un bâillement digne d'un lion dans sa savane avant de m'affaler comme une larve sur le lit. Allongée sur le côté, un bras tombant dans le vide, je fermais doucement les yeux alors que la ninja s'endormait à son tour.

Comme à son habitude, elle fut levée bien avant moi, pour ma part, je m'étais retournée sur le dos, une main sur le ventre, une jambe tendue et l'autre qui pendait sur le côté, ma tête était tournée du côté opposé à elle, si bien que finalement, je ne réalisais pas tout ce qu'elle était en train de faire pour son échauffement matinal, et lorsque je sentis une main sur mon épaule, je sursautais avant de voir que ce n'était qu'elle


«Hum??? Hein quoi déjà?» je me redressais doucement pour me mettre en tailleur, ramenant mes mains sur mes yeux pour me réveiller en douceur alors que mes cheveux - toujours en pétard - tombaient de chaque côté de mon visage. Puis je les envoyais en arrière afin de m'étirer en levant les bras au ciel, c'est à peine si c'était l'aube et je me tournais vers la ninja en souriant

«Ah ben toi, quand tu dis que tu veux qu'on parte tôt, tu fais pas les choses à moitié!» je pouffais de rire avant de me lever et me diriger vers la salle de bain. Mes affaires n'avaient pas fini de sécher, mais tant pis. Je les rangeais dans mon boîtier avant d'enfiler bottes et gants, même humides, c'était mieux que rien, puis en passant devant le miroir, je me mettais un coup de brosse rapide avant de revenir vers la chambre

«Tu sais quoi? Vu ce qu'il nous a servi hier, on se prendra plutôt un petit déjeuner à Balamb! On n'a qu'à partir tout de suite!» je l'ignorais encore, mais il y avait une boulangerie très réputée à Balamb où on pourrait se régaler, donc on allait largement gagner dans l'histoire!

J'attendais que la ninja soit prête et on sortait pour se diriger vers le port, cherchant surtout l'endroit où je m'étais pris un filet sur la tête, bien que je gardais cette fois le nez régulièrement en l'air pour voir si rien n'allait ecore me tomber dessus.

«Hey mais vous êtes les filles d'hier! Ça va? vous vous êtes bien remises du choc?»

Personnellement, je ne reconnaissais personne, mais vu qu'il se dénonçait tout seul comme un grand, je n'allais pas me gêner pour manifester ma mauvaise humeur à ce sujet
«Oui ça va mieux, mais n'empêche que vous auriez pu me tuer!! Vous êtes vraiment irresponsables de faire passer les filets comme ça au-dessus des quais!!»

L'homme recula un peu avant d'afficher un air un peu penaud. Chouette, ça marche!
«Euh je... vraiment désolé! Est-ce que... est-ce que je peux faire quelque chose? Vous voulez du poisson?»
«Vous croyez vraiment que j'ai envie de poisson après en avoir reçu une tonne sur la tête???»

Il recula alors, en agitant ses mains d'un air paniqué
«N.. non non non! C'est pas ce que j'ai voulu dire!! Euh...» bon, il est mûr celui là! Je croisais les bras en m'avançant un peu
«Si vous voulez vraiment vous faire pardonner, vous n'avez qu'à nous conduire jusqu'à Balamb gratuitement!»
«Balamb? C'est que... on n'allait pas jusque...» gros regard noir qui dit clairement que je vais le tuer «d'accord d'accord!! pas de souci, on peut très bien y faire une petite escale ahahah»

Rire nerveux et pourri. Mais ça me convenait très bien! Il nous faisait signe de monter pendant que l'équipage réglait les derniers préparatifs, et visiblement, ils faisaient monter quelques bidons d'essence en plus pour le détour qu'on leur faisait faire! Non mais!

Spoiler:
 



Kit by Nephilim! Merci!!! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   Mer 17 Juil - 12:34

================
Ayane et Cixi vont vers Balamb
================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une TRÈS brève halte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une TRÈS brève halte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Halte ! Police ?!
» présentation brève d'une animatrice en quête d'une initiation
» 7éme Halte des Pélerins du rêve - 10/11 sept 11 - (47)
» ARMEES- Attaquer une halte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives