Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Deux étrangers à Luca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 13 Sep - 1:19



Ce n'est pas par la magie que les dirigeants des mondes seraient informés si quelqu'un trouvait un Cristal. Mais comment alors. Rien à y faire, cette question faisait froncer les sourcils de la demie Elvaan. Et elle avait une bonne raison pour cela. D'ailleurs, elle n'en aurait pas parlé ainsi mais tant pis, elle ne voulait pas trop tourner autour du pot non plus.
« Tous les quatre humains et bien informés sur les Cristaux. Ils ne lisent pas dans les esprits quand même ? Ils sont bien humains, tu me certifie... Hmmm, on va dire qu'ils ont des... sous-fifres ici et là, pour les tenir au courant ? Non parce que sinon... ».

Elle fit un signe de tête de gauche à droite.
« Ouais non, oublie ! Des informateurs un peu partout ouais hein ! ».

Une hypothèse qu'elle préférait, évidemment. Dans le cas de sa première pensées, si celles-ci venaient à être vérifiées, cela lui ferait une nouvelle quête. Savoir ce qu'il en est de ce qu'elle avait entendu parler comme étant le Murmure de l'Âme, le pouvoir des Zilarts, dont elle avait un peu hérité par ses gènes de ce peuple, et perdu en arrivant sur Hemera.

Elle haussa les épaules et préféra répondre au reste.
« Sont aussi euh... sévères, les gens de Bevelle, je suppose ? Elle n'a pas l'air très souriante la moine quand même. Je pensais que des gens... religieux... Quant à ce qui est nommé la Shinra, je ne connais pas mais je doute qu'un truc si important, d'après ce que tu me dis, ai disparu ainsi du jour au lendemain, moi aussi. Pas sans un cataclysme à l'échelle planétaire qui détruise tout, mais vraiment tout. Ça ne semble pas être le cas, à ce que j'ai compris ».

Elle pris une bouchée qu'elle avala, laissant en même temps Harold déguster son plat, avant de reprendre.
« C'est quoi les Turks et le Soldat ? Il y a un monsieur qui s'appelle le Soldat ? Euh mais ce n'est pas ce Sephiroth par hasard ? Les autres ce sont une organisation secrète qui contrôlait le monde ? ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 14 Sep - 16:17

HRP:
 

HaroldAnaryelle venait de comprendre : pas de magie à l’œuvre ici, juste une armada de mouchards et d'espions. Pourquoi se prendre la tête à mettre en place un sort très complexe afin d'espionner tout le monde alors qu'ils suffisait d'engager une valise d'espions ? Une poignée de gils suffisait amplement pour tout savoir sur tout. Il y avait même des chances que quelqu'un ait écouté leur conversation... Rien de méchant, mais allez savoir vu qu'ils étaient étrangers. Harold ne donna pas suite à la question sur cette "Gradivus" pour ça ; cette nana était, en plus d'être un genre d'agent spécial et de pouvoir battre Cloud en cas de compétition de la plus grosse épée, montée en popularité à Bevelle. Lui casser du sucre sur le dos était donc le meilleur moyen de s'attirer l'ire de quiconque était encore proche de Yevon.
Le SOLDAT et les Turks par contre, ça il pouvait y répondre. Après s'être vidé la bouche et de finir sa bouffe.



- En plus d'avoir son armée privée, la Shin-Ra avait ses propres super-soldats. Les fameux gars du SOLDAT, dont Sephiroth faisait partie. Plus balaises, endurants, loyaux et tout et tout que le crétin moyen qui bossait pour la Shin-Ra. En gros, plus tu cassais les pieds de la Shin-Ra, plus il y avait de chances que ces gars débarquent pour te trucider.

Pour les choses plus "subtiles" comme l'espionnage, les enlèvements ou les assassinats, officiellement, la Shin-Ra ne touchait pas à ça. Mais en vrai, c'était le job du Service d'Enquête du Département des Affaires Générales... Ou Turks. Toujours sapés comme pour aller à un mariage et toujours prêts à assassiner la moitié du monde si c'était la condition pour réussir leur mission. Enfin, c'est pas ici qu'on tombera sur eux !

Mais c'est ici qu'on pourra tomber sur des laquais de Yevon. Filons.



La dernière phrase n'avait pas été dite plus doucement pour rien. Leur conversation et leur passage à la télé montrait clairement qu'ils ne faisaient pas couleur locale. Mieux valait se tailler vite fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Dim 15 Sep - 2:54



Ce plat était tellement goûteux qu'elle regrettait presque être arrivée à la fin. Puis ce dessert... Il rivalisait très facilement avec ce qu'elle avait connu sur Vana'diel, cette crêpe. Il se disait que même l'Archiduc ne savait résister à ce plat ! Et même s'il c'était avéré qu'il était un « méchant » (bien qu'aux yeux de la demie Elvaan, c'était son frère le vrai méchant de l'histoire), il était un individu qui avait baigné (de son « vivant ») dans un certain raffinement. Pour dire l'orgasme gustatif apporté par ce dessert ! Et là, Anaryelle avait donc retrouvé le même, peut-être que seul le sucre utilisé était légèrement plus fin.

Pourtant tout ce plaisir ne lui fit pas oublier que Harold était en train de lui causer. De la Shinra. Du Soldat, et des Turks. Des gens à qui il ne valait mieux pas chercher des noises, d'après ce qu'elle entendait. Elle ne pu s'empêcher d'esquisser une très légère grimace en entendant ces paroles.

« Ah donc, LE SOLDAT était en fait plusieurs personnes. Ils étaient nombreux ? À part ce Sephiroth ? Ils avaient tous cette dégaine et des armes plus longues qu'ils étaient grands ? ».
Elle feuilleta nerveusement une page d'un journal tout près. Un vieux apparemment. Mais c'était là où il avait semblé avoir une image qui devait être celle de ce Sephiroth. En retrouvant l'image, elle la montra à Harold.
« C'était bien lui hein ? ».

Elle regarda ailleurs sur la page, essayant de voir des images d'individus qui correspondraient à ces Turks, d'après ce que Harold lui disait. Mais en vain.
« Quant aux Turks, tu me diras si t'en vois un, d'accord ? Vu ce que tu me dis d'eux, je préfère passer le plus loin possible. C'est le genre d'individus à s'en prendre à des innocents et à réfléchir après peut-être ? Ou ne pas réfléchir du tout ? Vu leur mission, ils devraient pourtant non ? ».

Elle regarda à nouveau l'image de Sephiroth, histoire de bien mémoriser la tronche du type. Bon fallait le reconnaître en plus, il n'était pas moche. Bon pas une beauté fatale (et d'abord l'Archiduc Kam'lanaut était mieux, et même Seymour Guado ! Na !), mais elle avait vu bien pire ! Il avait l'air un peu imberbe par contre...

Elle finit par un signe de tête d'acquiescement quand son compagnon d'aventures lui suggéra de quitter les lieux. Elle finit ses dernières bouchées ainsi que sa boisson, vint payer sa note et regarda le Seed.

« Tu me conseillerais d'aller où du coup ? » lui souffla-t-elle tout en reprenant sa lance.
Elle lui montrait bien qu'elle était prête à le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 18 Sep - 0:29

Harold- Sephiroth avait une dégaine bien distincte par rapport aux gars du SOLDAT, mais c'était bien lui. Ils s'annoncent généralement si la grande épée et l'air mi-snob mi-constipé les trahit pas, cela dit. Et leur nombre était un des nombreux secrets emportés dans la tombe par Rufus Shinra et ses laquais.


Dur de croire, cela dit, que le SOLDAT se baladait dans Spira sans l'aval d'Asran. Ça paraissait déjà très peu probable qu'il les laisse se balader ici ; d'autant que ça impliquait qu'ils existent encore. Dans tous les cas, ils ne risquaient pas de tomber sur eux à la sortie de Luca. Pareil pour Sephiroth : tout le monde devait le chercher afin de le clouer sur un mur pour éviter le désastre qu'il avait provoqué il y a un an. Alors l'imaginer faire le zazou sur Spira, là où la technologie était encore plus méprisée qu'ailleurs...
Non, il resterait sur Gaïa à essayer de ramasser ce qu'il restait de Jenova ou irait à la poursuite des cristaux et/ou de Cloud et sa bande. Ou les deux en même temps. Et puis, il y avait toujours des andouilles pour se ranger du côté des méchants parce qu'ils pensent qu'ils ont été piégés ou manipulés. Ce Seymour Guado devait bien avoir quelques fanboys et fangirls soutenant mordicus que Yuna l'avait roulé comme un poisson dans la farine, alors un fan club de Sephiroth...

Une fois dehors et loin d'éventuels mouchards, la conversation continua.



- Les Turks se baladent toujours en costard noir peu importe la saison ou le lieu, pas dur de les repérer...
Quand à où aller, j'sais pas. J'ai pas encore assez d'argent pour repartir à Balamb, donc il va falloir que je reste ici histoire de mettre de l'argent de côté. Peu de chances qu'on me laisse partir depuis Bevelle.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 18 Sep - 1:10

==========================
Harold passe au niveau 4
==========================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 19 Sep - 2:06



Drôle de dégaine ce Sephiroth quand même. Et Harold lui confirma que c'était bien lui qu'elle voyait sur la photo.
« Ils avaient tous des noms aussi bizarres ces gars du SOLDAT ? Parceque bon... Sephiroth... me donne envie de l'appeler Phyphy tiens ! Et ce nommé Rufus Shinra, c'était ? Pas l'air de quelqu'un de très bien à t'entendre dire... Il est mort ? Vous êtes sûrs ? ».

Et là aussi, elle psychotait, sur les prétendus morts... Des fois on croit que des gens pas très recommandables ont laissé la vie et qu'on n'en ai débarrassés... Et son se retrouve nez à nez avec eux.
Même si dans son cas personnel, elle avait revu Eald'narche, son ennemi juré, qui était normalement mort... mais sur un autre plan on pourrait dire.

« Tiens d'ailleurs, y a même ce truc par où je suis arrivée, l'Au Delà. Ce n'est pas là où il y a les morts normalement ? Dans le cas où ce Rufus Shinra serait vraiment mort, il ne risque pas de revenir via ce... ce... cet endroit ? ».

La demie Elvaan se tut et regarda alentour le temps que Harold lui réponde sur les Turks. D'ailleurs, elle chercha particulièrement du regard... ce qui pourrait être un Turk, d'après la description un peu plus détaillée. Il n'y en avait pas, elle le confirmait.

Elle considéra à nouveau Harold et lui répondit : « Ils doivent avoir chaud des fois, ces Turks. Enfin... chaud ou froid. À moins qu'ils aient des capacités physiques particulières pour endurer tout cela... ».

Anaryelle haussa les épaules et fit deux ou trois pas, comme si elle avait besoin de bouger.
« Pas assez d'argent ? Tu veux que je t'en avance un peu ? Ou on peut peut-être aller en trouver hors de la ville, sur des monstres ? ».

Elle paraissait un peu excitée à l'histoire de repartir buter quelques monstres... se rappelant pourtant de ce que Mareg lui avait dit. Ne pas buter un monstre juste pour le plaisir. Mais enfin ! Ce n'était pas pour le plaisir là, c'était pour que le Seed puisse récupérer un peu de sous ! Ah mais oui, raison quand même assez matérialiste aussi, pas top. Mais tant pis ! Quand il faut, il faut !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Dim 22 Sep - 19:35

Harold- Oh, tu peux les appeler comme tu veux, ça les empêchera pas d'essayer de te faire la peau s'ils ont une bonne raison de le faire. Quand à mort, c'est comme tout le monde : on dirait que ça n'veut plus rien dire ces jours-ci...


Ne pas prendre Sephiroth au sérieux juste à cause de la prononciation de son nom ? Voilà quelque chose d'inhabituel. Enfin, si elle tombait dessus, elle pourrait lui donner tous les surnoms qu'elle voulait, elle se prendrait quand même une Masamune dans la poire. Difficile de croire qu'il était si balaise pour qui n'avait pas connu de Calamité, évidemment, mais après avoir vu ce que pouvait faire Ultimécia, ce n'était pas SI dur de croire en sa puissance à lui. Et Kuja et Seymour devaient bien sûr être dans le même panier.
Quand à la mort, tout le monde semblait ressusciter ces jours-ci, alors autant assumer qu'il se baladait avec Rufus Shinra et tout ce beau monde... Inutile de rebondir sur un énième "Vous êtes sûrs qu'il est mort" si c'était pour le voir déambuler dans la rue 10 minutes plus tard.



- Juste têtus comme des mules et entraînés pour. Rien de plus, mais c'est suffisant pour eux.
Et vu le prix d'un billet pour Balamb, ce s'ra plus rentable pour moi d'aller gagner de quoi m'le payer moi-même.



L'idée d'emprunter était tentante, mais il y avait assez de soucis comme ça pour en plus avoir un récolteur de dettes aux fesses. La route de Mi'hien suffirait amplement pour gagner cet argent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 23 Sep - 1:48



Harold n'avait pas l'air d'avoir très envie de rire. En même temps, il devait bien avoir ses raisons. Déjà le fait de ne pas avoir beaucoup de gils. Puis il y avait cette crise des cristaux et surtout des Calamités qui les voulaient. Vu que les Cristaux, il avait bien fait comprendre que ça ne l'intéressait pas plus que cela. Bien dommage. Mais au moins il ne chercherait pas à s'en emparer ce qui serait une bonne chose. À moins qu'il cache bien son jeu.

Mais Anaryelle préférait lui faire confiance. Puis, elle devait se l'avouer, elle se plaisait assez en sa compagnie.

« Oh je me doute bien que si les... Calamités veulent me faire la peau, ils le feront. Ils ne seront pas les premiers après tout, j'ai déjà vécu ce genre de situation sur Vana'diel, bien que je ne puisse pas comparer la force de ces êtres. Quant aux Turks, ça doit être de sacrés types alors ».
Elle soupira et baissa un peu la tête alors qu'elle se remémorait ses passages difficiles sur Vana'diel et surtout la raison pour laquelle elle était sur Hemera.

« Si je suis là actuellement, Harold, c'est en grosse partie à cause d'une grosse ordure de mon monde qu'on nomme Eald'narche. Un Zilart, très ancien peuple. Il a tenté de détruire mon monde soit disant pour accéder au paradis. Même une fois... mort... je me suis retrouvée face à lui, enfin, sur un autre plan, c'est dur à expliquer. À moins que c'était comme une passerelle vers un Au Delà, comme il y a à Guadosalam ? ».

Cette pensée de peuple ancien attisa un peu sa curiosité. Elle fronça légèrement les sourcils et demanda : « D'ailleurs, des peuples dit anciens, il y en a sur Hemera ? La ville nommée Zanarkand dont j'ai entendu parler, c'est de la l'histoire ancienne ? Non ? Donc il y avait un peuple à cette époque ? ».

Bien sûr, elle cachait encore qu'elle même était moitié Zilart. On ne sait jamais. Si le Seed venait à coller une image négative sur ce peuple – ce qui ne serait pas forcément à tort – il se méfierait très probablement d'elle. Pourtant tous les Zilarts – dont son père et Esha'ntarl– n'avaient pas eu les mêmes pensées malgré leur Murmure de l'Âme. À se demander comment c'était possible.
Il lui manquait trop d'informations pour pouvoir parler de ses origines.

Elle regarda vers une sortie de la ville, se disant que c'était donc la seule solution pour gagner des gils.
« On va aller se faire quelques monstres alors ! ».

Et elle commença à marcher, en attendant son compagnon d'aventure, tâchant de calmer sa hâte et son excitation d'aller combattre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 25 Sep - 22:30

HRP:
 


HaroldA ressasser cette histoire de gils et de Calamités, Harold s'était rembruni. C'était pas le genre de la maison, mais l'idée d'être coincé à Ludditeland où le premier clampin venu qui n'aimait pas sa face pouvait le balancer pour technologie impie et pouvait, en cas de poisse, le faire balancer dans un cachot de Bevelle sans préavis, ne lui plaisait PAS. Sans mentionner le fait qu'au lieu de passer son examen SeeD et aller aider les gens qui en avaient vraiment besoin, il restait là à faire un guide touristique de Spira. Le truc relou quoi.
Et histoire d'en rajouter une couche, Anaryelle... Déballait son dark and troubled past. Voilà qui était inattendu.
Cela dit, aussi inhabituel que c'était...



- ...Ils ont quoi tous à vouloir détruire le monde pour en faire un truc mieux ? Entre Sephiroth pour "venger" les Anciens, Ultimécia pour devenir immortelle, Kuja pour ressusciter son monde et Seymour pour sauver les gens de Sin, ça fait JUSTE le cinquième gars qui veut tuer tout le monde.


Et pas le dernier, si d'autres personnes venaient d'autres mondes après ça. Quelque chose disait subitement à Harold que toute cette panade n'était que le début. Et surtout qu'au final, il ne ferait pas de guides du routard si souvent que ça à ce rythme... L'Au-delà et Zanarkand arrivaient sur la table maintenant.


- Franchement, chais pas trop pour l'Au-delà. De c'que j'ai entendu, on pouvait juste y voir les morts, pas leur parler ou quoi q'ce soit comme ça. Mais avec les cristaux, le mieux s'rait d'aller voir pour s'en assurer ! Enfin, le mieux, si les Guados nous balancent pas. Et j'dois avouer qu'excepté "machines vilaines, Yevon gentil", tout ce qui s'est passé avant sur Spira est pas mon rayon.


Pré-SeeD et mort de Sin ou pas, Harold restait de Dol et Spira restait sous la coupe de Bevelle. Et Bevelle cachait toujours de son mieux tout ce qui avait trait à la guerre des machines qui avait abouti à la destruction de Zanarkand, donc pour en savoir quelque chose d'honnête...
Et aussi persécutés qu'ils prétendaient être, les Al Bhed devaient aussi avoir quelques squelettes dans leur placard, donc leur demander la vraie histoire était risquer d'apporter son lot de contre-vérités. Le meilleur moyen, c'était encore de chercher soi-même... Et en parlant de chercher.



- Si c'est de l'histoire que tu veux, la route de Mi'hien est visiblement pleine de souvenirs des temps anciens de Spira. Ça nous fait un bout pour Zanarkand, mais j'verrais du pays au moins !


Balamb pouvait attendre, au final. Curieusement, Harold n'était plus si pressé d'y retourner maintenant... Idée d'un voyage un peu plus intéressant que de jouer au touriste, idée de tomber une Calamité ou quoi, dur à dire, mais tout compte fait, crécher un peu à Spira était tentant. Cap vers la route !


==========

Harold et Anaryelle vont sur la Route de Mi'ihen

==========
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mar 1 Oct - 7:49

==============================
Anaryelle et Harold vont vers la route de Mi'ihen
==============================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 24 Fév - 13:41

Genesis et Wakka viennent de Besaid

Le moins que l’on pouvait dire, c’est que Genesis n’y était pas allé de main morte sur son coup. Le roux plongea littéralement l’homme de la NéoShinra dans un profond sommeil en l’assommant. Au moins, il ne serait plus une menace le temps que le bateau arrive à Luca. D’ailleurs, les mouettes se faisant plus présentes, on pouvait deviner que la ville se faisait de plus en plus proche. Wakka avait été tout d’abord surpris par la réaction de Genesis mais au final, il trouva qu’il avait eu raison d’assommer le mec.

- Ah, j’imagine qu’on sera tranquille maintenant hein ? Le capitaine essayait de se rassurer car ce n’était pas tous les jours qu’il agissait ainsi. Enfin bref, son regard se porta bien vite sur un autre matelot qui vint faire la leçon à l’Ex-Soldat. Ce dernier semblait s’en foutre comme jamais. Wakka soupira alors en laissant tomber ses épaules comme il savait si bien le faire. D’un signe de main, il fit comprendre au matelot que tout allait bien et qu’ils ne recommenceraient pas.

- Dis… Le roux de Besaid croisa les bras. C’est vrai tout ce qu’il a dit ? Wakka avait toujours eu du mal à croire à ce genre de chose, mais si l’homme de la NéoShinra disait vrai, Genesis était en quelque sorte une machine alors non ? Et Wakka n’était pas fan des machines… Loin de là. Oh, évidemment, sa haine n’était plus celle d’il y a encore un an, mais il gardait au fond de lui cette vieille rancune.

Genesis n’aurait surement pas le temps de répondre tout de suite car au loin, on pouvait voir la magnifique ville de Luca se dessiner. Effectivement, il serait mieux pour Genesis de se cacher. Mais Wakka voulait quand même resté visible car il connaissait quelques personnes à Luca et pouvait alors faire usage de ses relations au cas où. Tu devrais te planquer le temps que l’on arrive, hein. Conseilla le pilier de Besaid avant de désigner un gros caisson qui faisait deux fois sa taille. Le bois dans lequel il était fait n’était pas franchement solide et il pourrait facilement le casser pour se faufiler à l’intérieur.

Au final, la décision resterait celle de Genesis, mais quoi qu’il en soit, le bateau ne mit pas des heures à jeter l’ancre. Il avait déjà sa place de prévue et bien vite, les matelots commencèrent à décharger les cargaisons. Les quelques voyageurs récupérèrent leurs affaires et quittèrent peu à peu le navire. Wakka discuta alors avec un matelot et un voyageur qu’il connaissait de vue pour leur demander d’être discret sur le cas de Genesis. Après quelques minutes de persuasion, le roux obtint finalement ce qu’il voulait et s’approcha de Genesis avec un long manteau gris à la main.

- Tiens, mets ça. Le rouge c’est trop voyant hein. Il jetta alors le vêtement à Genesis pour que ce dernier puisse se confondre dans la masse. Cela restait la meilleure solution selon Wakka.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 27 Fév - 6:11

GenesisIls étaient enfin arrivés à Luca... Et là Genesis allait voir si l'autre abrutis avait dit vrai ou non.

Pour le moment ils étaient accueillis par le cri des mouettes. Toujours plus agréable que des andouilles de la NeoShinra qui veulent vous trainer dans les laboratoires, évidemment...

« Franchement... Wakka... Tant que tu seras à mes cotés, je n'en suis pas convaincu... pour toi en tout cas. Je t'en ai parlé. Je ne te force pas à me fausser compagnie, je ne te force pas à traîner avec moi non plus... ».

Le roux de Banora soupira avant de reprendre, à voix encore plus basse, et sur un ton un peu las, écoeuré.
« Ce qu'il a dit ? Je suis un produit de laboratoire, une expérience ratée comme ils disent... ils voulaient créer des monstres... J'ai été presque mort oui... ».

Il ne finit pas car le bateau jeta l'ancre et il serait temps de descendre... et de se cacher avant, selon Wakka. Mais Genesis regarda le gros caisson désigné d'un air totalement détaché et haussa légèrement les épaules, et resta bien visible le temps que le roux de Besaid alla discuter avec le matelot et le voyageur.

Oh que non, l'ex Soldat n'allait pas se cachait. Ça ne lui ressemblait pas. Vraiment pas.
Et encore moins porter un manteau gris d'ailleurs.

Genesis regarda le bout de tissus avec encore plus de détachement et soupira.
« Euh tu veux vraiment que je mette ça ? Tu sais quand je dis que je préfèrerais éviter la NeoShinra, ça ne veut pas non plus dire que j'en ai peur. Rends donc ce manteau et ne t'inquiète pas pour moi. Tout ira bien ».

Il finit par un petit sourire et commença à descendre tout en attendant quand même Wakka.

Le roux de Banora regarda autour, dans la ville, et ne voyait pour le moment personne qui aurait l'allure de personnels de la NeoShinra. La plupart des gens étaient affairés, et ne regardaient pas forcément qui descendaient du bateau. Parmi ceux qui les regardaient en revanche, il eu droit à quelques regards curieux, et entendait des :
« Ouah c'est qui celui là... il n'est pas d'ici ! »
« Hey mais... c'est Wakka non ? C'est qui l'autre, un joueur aussi ? »
« Il a une belle épée tiens, je veux la même ! ».
« Euh... il porte des talons, je n'ai jamais vu ça ! ».
« Ne me dis pas que Wakka est... »
« Pffff n'importe quoi ! »


Faut dire que Genesis n'avait pas une dégaine très locale non plus !
Il se tenait quand même sur ses gardes, même s'il semblait ignorer ce qu'il voyait ou entendait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Dim 2 Mar - 20:16


Décidemment, Genesis n’était pas décidé à se cacher, ce qui eut le don de faire soupirer Wakka. Ce dernier récupéra alors le manteau gris qu’il avait tendu à l’Ex-Soldat. Il le rendit à un matelot en lui faisant un signe de tête négatif, pour lui faire comprendre que ça n’avait pas marché. Puis, lorsque l’ancre fut jetée, les deux roux purent faire face à la grande ville de Luca. Apparemment, ils ne seraient pas trop dérangés pour le moment.

En effet, il n’y avait que quelques habitants qui avaient remarqué l’arrivée du leader des Aurochs en compagnie de Genesis. Les discussions et suppositions pouvaient bien aller de bon train, Wakka n’entendait rien car trop loin. Pourtant, il sentait les regards se diriger doucement vers eux. Rien de bien inquiétant mais il faudrait garder l’œil sur les gens qui rodaient dans Luca. Enfin, cela, ce serait surement le rôle de Genesis car au final, c’était lui qui connaissait un peu les types qui le recherchaient.

- Si tu repères des mecs qui te recherchent, on les évite, hein ? Proposa Wakka . Il voulait vraiment éviter tout conflit et toute rumeur à son propos. Le championnat de Blitz allait bientôt commencer et il ne voulait pas que de vieilles rumeurs courent sur les Aurochs. S’arrêtant net devant l’entrée du stade, le roux de Besaid posa ses deux mains sur ses hanches en levant le nez en l’air. Voici le stade. C’est là-dedans qu’on joue au Blitz.

Ca paraissait tellement évident, mais cela ne l’était pas forcément pour Genesis. Wakka emboita donc le pas, entrainant son ami avec lui dans l’enceinte du stade. Celui-ci était le plus grand complexe sportif de Spira. Autant dire que la marche pour arriver jusqu’au guichet administratif fut longue. Sur le chemin, les deux roux n’eurent pas à se plaindre car ils ne croisèrent pas grand monde, essentiellement des vieux qui faisaient leur tour de l’après-midi. D’ailleurs, cela fit penser à l’Ex-Gardien qu’ils n’avaient rien manger pour le midi.

- Je dépose ses papiers pour le championnat et on va se manger un truc, hein ? Dans tous les cas, Wakka ne laissa pas le choix à Genesis pour l’épisode des papiers car déjà, les deux hommes se retrouvèrent face aux guichets. Wakka s’approcha alors de l’un d’entre eux avant de sortir de sa poche une liasse de papiers froissés. L’agent de l’autre côté du comptoir fit une sale tronche en voyant l’état des document et Wakka haussa simplement les épaules en faisant un grand sourire gêné. Après plusieurs échanges, le capitaine vit le bout de cette procédure administrative et s’étira légèrement comme pour se féliciter de la fin de cette étape bien emmerdante.

- Bon, voilà, on est inscrit officiellement, c’est bon. Fit le roux en agitant son poing devant lui. On pouvait très clairement voir qu’il était content et cela lui ouvrit d’autant plus l’appétit. T’as faim ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mar 4 Mar - 4:27

GenesisBon Wakka faisait bien comprendre à Genesis qu'il préférait que celui-ci se cache. Mais le roux de Banora n'avait pas envie de se cacher. Enfin pas trop... suffisait selon lui de sentir les choses, et d'aller au bon endroit au bon moment. Enfin, quand on était Soldat c'était... faisable. Mais à présent, il avait pourtant moins de perception qu'avant. Et Wakka, forcément il n'en avait pas, donc il ne pourrait sûrement pas comprendre.

« Pour le moment ça a l'air bon... ».

L'ex Soldat ne fit que jeter quelques coups d'œils sans aucun commentaire sur ce qu'il pouvait entendre. Encore des jugements hâtifs. Et puis quoi encore, il ne tordait pas du derrière non plus ! Et il ne montrait rien de particulier. Wakka n'étant pas de la gente féminine.

Genesis aurait été bien tenté de faire comprendre à quelques commères qu'il n'était pas du bords que certains pourraient penser. Mais ce n'était pas le moment. Il se contenta de répondre au roux de Besaid.

« Oui on fera tout pour les éviter, pour le moment je ne vois rien de particulier. »
Il se stoppa net aussi devant l'entrée du stade.
« Là dedans ? C'est curieux ce... cet endroit »

L'ex Soldat suivit finalement le blitzeur, supposant que s'il était bel et bien recherché ça ne serait peut être pas à un endroit pareil qu'ils chercherait. Ce n'était pas une bibliothèque hein...

Et quoi ? Wakka avait été déjà faim ? Non mais sérieux c'était un estomac sur pattes ou quoi ?
Enfin... on pourrait peut être en dire autant de Genesis en fait, quand on entendit son estomac gargouiller aussi assez bruyamment, alors que Wakka déposait déjà sa paperasse et parlementait avec les gens du stades. Le bruit bien discret quoi.
Comme si de rien n'était pas le roux de Banora regarda partout autour, assez intrigué en fait, même s'il avait l'air de s'en foutre un peu. En fait non, il ne s'en foutait pas tant que ça.

« Ouais en fait j'ai faim aussi. Euh c'est dans le truc là que vous jouez ? »

Se portant encore la main à l'estomac qui fit encore du bruit, Genesis laissa Wakka lui répondre, continuant à regarder partout autour de lui... Autant par curiosité quant à l'architecture du stade, autant par surveillance de ses arrières. Toujours personne, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 6 Mar - 20:30


Lorsque Genesis accepta alors l’idée de Wakka – celle d’aller manger – ce dernier sourit comme un enfant en soufflant de soulagement. Wakka était un grand gaillard qui avait besoin de pas mal d’énergie dans la journée. Faut dire que sa stature pouvait être imposante pour certain et ridicule pour d’autres… Dans tous les cas, le roux de Besaid mangeait beaucoup, c’était un fait et il connaissait une petite auberge où ils servaient de très bonne spécialités.

- Ouais. Fit-il simplement pour répondre à la question de Genesis. Voyant que cette réponse ne pouvait être suffisante, il revint sur son explication. En fait, au milieu de cette structure métallique, il devrait y avoir énorme sphère remplie d’eau. C’est là-dedans qu’on joue. Il prit le temps de regarder le stade qui évidemment, n’avait pas cette grande sphère aqueuse en son sein. Pourquoi ? Car le championnat n’avait tout simplement pas commencé. La sphère se remplira à l’ouverture du championnat, hein.

Il venait de finir son explication et voyait déjà son compagnon en train de jeter des coups d’œil à droite, à gauche, pour s’assurer que personne ne les suivait. Wakka plissa les yeux avant de donner une tape dans le dos de l’Ex-Soldat, l’incitant ainsi à avancer. Allez, on y va ! Le duo quitta alors le stade pour rejoindre la longue promenade bordant l’océan. Directement, il y avait plus de monde de ce côté de la ville car les gens venaient profiter du beau temps pour se poser sur les petits bancs parsemés un peu partout.

Autant dire que le duo roux attira de nombreux regards sur eux durant la traversée. Mais la petite renommée de Wakka semblait quand même atténuer la chose. Partout, on parlait de la « nouvelle recrue des Aurochs », « un mec bizarre mais qui pourrait faire ses preuves ». Ca faisait sourire le capitaine qui trouvait là une bonne planque pour dissimuler l’identité de Genesis. Une fois qu’ils furent plus tranquilles, Wakka chuchota alors à l’oreille de son ami :

- Les gens ont raison… Tu devrais te faire passer pour une recrue des Aurochs… Ca éveillera des questions au début, mais au moins, ils arrêteraient de se poser d’autres questions plus gênantes sur toi, nan ? C’était une supposition de Wakka et ce dernier venait de se gratter le menton en relevant les yeux vers le ciel bleu.

En tout cas, ils arrivèrent à la place principale, celle qui abritait une statue centrale et quelques bâtiments autour. Wakka ne traina pas et emboita le pas vers la petite auberge dans laquelle un grand écran plat surplombait la grande salle. D’habitude, le joueur de blitz n’aimait pas les machines, mais là, cet écran plat le rendait juste heureux lorsqu’il pouvait regarder la rediffusion de certain matchs. Cherchez le paradigme… S’asseyant à une table, le roux faisait quasiment comme chez lui, comme s’il connaissait ce lieu par cœur. En fait, c’était un repaire des blitzeur.

Qu’est-ce que je vous serts ? Fit un serveur venant prendre les commandes.
- Comme d’hab’, hein. Wakka avait ses petites habitudes à ne pas chambouler… Il montra ensuite la carte à Genesis pour qu’il puisse faire son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 7 Mar - 5:21

GenesisUne sphère remplie d'eau... Bizarre, bizarre...

« Tu veux dire par là que... vous êtes totalement immergés ? En apnée ? ».
Genesis essayait d'imaginer le truc. Même étant Soldat dans le passé, étant né avec des cellules de Jenova,  et ayant eu de nombreuses injections de Mako... Non, ça ne lui garantissait pas de pouvoir tenir en apnée indéfiniment.

Il fronça un peu les sourcils en réfléchissant à la chose, et se demandant si Wakka n'était pas en fait en trai de se payer sa tête. Il ne fit pas vraiment de commentaire en plus mais attendait quand même une réponse et le montrait bien à son expression... Même s'il avança suite à la tape dans le dos.

Et encore des regards qui les attendaient. Bon, pas de mauvais regards apparemment. Mais voilà qu'il était pris pour un joueur de blitzball maintenant... Il ne savait même pas à quoi ça ressemblait !

« Si tu veux mais pourvu qu'ils n'exigent pas de me regarder jouer car franchement euh... ».
Il soupira un peu nerveusement. « En fait pour être un héros sur ton monde, il faut être un joueur de... blitz... c'est ça ? T'as l'air connu ».

Et oui l'expression du roux de Banora était un peu sombre à ce moment là. Lui qui avait toujours voulu être un héros. Enfin non... être LE héros de Gaïa, privilège qui n'était réservé qu'à Sephiroth.
Non pas que Genesis était prêt à se mettre au blitz pour devenir LE héros qu'il avait voulu être – et ça ne serait pas le cas puisque le héros que Genesis avait toujours voulu être était... Soldat – mais cela remuait un peu ses mauvais souvenirs.

Il voulu se changer un peu les idées et penser à autre chose, aussi regarda-t-il la statue.
« Et ça... ça représente ? » en la désignant de la main, toujours en suivant Wakka jusqu'à l'auberge.

Genesis entra d'un pas un peu nonchalant et d'un air rêveur dans l'auberge. Bien que le grand écran attisa sa curiosité.
« On m'avait dit que les technologies étaient mal vues sur ce monde... ».

Il n'en dit pas plus car le serveur arriva et Wakka lui tendit la carte.
« Eh bien... oh ? Des sushis ? Ah... intéressant. Je vais prendre ça, avec la salade qui les accompagne »
Même s'il se demandait si c'était bien des mêmes choses qu'il avait connues à Wutai dont il s'agissait. Car ouais, même s'il avait été Soldat pendant la guerre du Wutai, il ne pouvait pas nier avoir bien apprécié les spécialités locales.

« Bien monsieur, je note. Vous prendrez une boisson particulière ? ».
Genesis fit un signe de tête à Wakka, lui faisant comprendre que le choix lui revenait. Bien que cette fois-ci l'ex Soldat n'était pas décidé à se laisser piéger par un breuvage local aux conséquences difficiles à assumer. Il avait eu assez de son aventure à Dali. Il paraît qu'il avait éclaté une chaise, et récité Loveless d'une façon un peu inhabituelle... Ce qu'il ne voulait absolument pas croire. Non mais sérieux, Genesis déformer Loveless, c'est impossible voyons !

En attendant que le repas soit servit, le roux de Banora sortit son téléphone. Simple curiosité. Cela faisait assez longtemps que son appareil n'avait pas servit, et il doutait que le signal passe sur ce monde... Mais qui sait.
Cela dit il le laissa quand même à l'abri des regards, et peut-être que seul Wakka pu voir. Ce que le roux de Besaid n'apprécierait sûrement pas non plus mais tant pis. Genesis voulait savoir un truc. Après avoir entré son code PIN, il eu la surprise de voir qu'il avait reçu... 4 messages. Des publicités cela dit... Mais des messages quand même.

Il tâcha néanmoins de cacher sa surprise, se rappelant Ô combien les technologies étaient mal vues dans le coin, mais avec le grand écran à coté, ça occuperait probablement les gens.
Et de toute façon, le serveur arriva avec les plats, donc ce fut le moment de cacher le joujou technologique.

« Toujours personne de bizarre, ça s'annonce compliqué d'en apprendre plus sur cette histoire de temple... Au fait, il y a un temple aussi dans cette ville ? »

Le roux de Banora regarda en même temps un peu l'assiette de Wakka, par curiosité hein... Et commença à engloutir ses sushis et sa salade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 8 Mar - 9:30


A la question de l’apnée, Wakka ne trouva qu’un hochement de tête pour répondre à son compagnon de route. Il ne voyait en même temps rien de plus à expliquer. Bien qu’il aurait pu ! Au Blitz, les remplacements se font très fréquemment pour reposer les joueurs et les faires récupérer de l’oxygène lorsqu’ils se sont trop donnés. Et puis, il y a toujours la solution de nager à la surface car en fait, la « sphère » n’était jamais remplie à fond pour laisser justement la possibilité aux joueurs de récupérer un grand bol d’air.

Quant à a la question sur la statue, Wakka haussa doucement les épaules en fixant son regard sur cette dernière. En réalité, il n’en savait pas bien plus que Genesis. Bah… C’est un monument commémoratif hein. Le roux se gratta l’arrière du crâne un peu con. Heureusement que l’auberge était à portée de vue et que les deux amis allaient pouvoir commander leurs repas.

L’Ex-Soldat avait choisi des Sushis alors que le capitaines des Aurochs se voyait apporter ce qui pouvait s’apparenter à une paella. Un mélange de crustacés, de riz, de légumes et de viande blanche. Wakka aimait particulièrement ce plat car il était bien énergétique et équilibré par-dessus tout. Pas de quoi craindre un coup de barre après ce repas donc. A moins que les crustacés ne soient pas frais, mais la question en vint même pas à l’esprit du roux.

Entre temps, Genesis avait sorti son téléphone et Wakka grimaça un peu en le voyant utiliser ce genre d’engin. Il lui aurait fait une remarque volontiers, mais il était mal placé à cet instant pour le faire : Wakka était en quelques sortes omnibulé par les images retransmises par le grand écran. Son regard se plongeait dans les pixels de l’écran sans jamais décrocher. Faut dire que le sujet l’intéressait tout particulièrement : c’était un reportage sur l’entrainement des Luca Goers, l’équipe de blitz de Luca. Wakka voyait là un moyen de scruter les faits et gestes de ses principaux adversaires pour le championnat.

Puis, les deux roux se mirent alors à manger. Genesis attesta que pour le moment, il n’avait pas à se plaindre d’être poursuivi. Mais de l’autre côté, le duo ne pouvait pas enquêter sur l’histoire du temple de Besaid. En parlant de temple, l’Ex-Soldat demanda à Wakka s’il y en avait un dans cette ville. Nah. Fit-il entre deux bouchées. Luca a toujours été plus ou moins épargnée par les traditions de Yevon. C’est vraiment le centre culturelle de Spira. Il finit ensuite son plat et s’adossa confortablement contre sa chaise. Le prochain temple le plus proche, c’est celui de de Djose, au nord de la ville, vers le mont Mycoroc

Wakka avait déjà sa petite idée pour trouver des gens qui pouvaient avoir entendu parler de tels évènements. S’ils ne trouvaient pas personne à Luca, il faudrait alors se déplacer vers la route de Mi’ihen. De nombreux voyageurs arpente ce sentier pour rejoindre ou quitter Luca. La plupart du temps, ce sont des aventuriers en quêtes de gloire ou de reconnaissance qui parcourent Spira. On y trouve même des Al-Bheds et leurs infâmes machines. Peut-être qu’on devrait voir ce qui se passe au dehors de la ville, hein… On trouverait surement plus d’indices.

C’était à la fois une suggestion et une affirmation. Wakka en était presque persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 10 Mar - 4:28

Spoiler:
 

GenesisLe Blitzball semblait être un sport un peu curieux quand même. Même si jouer à la baballe ne faisait pas envie à Genesis, il devait bien s'avouer que certains détails avaient un peu piqué sa curiosité, autant que cette statue sur la place.

Enfin à part que la statue Wakka n'en disait pas grand chose.
Le roux de Banora le regarda, sérieux. « Oui ça je me doute mais je demandais ce que ça pouvait commémorer... ». Genesis haussa les épaules, sentant qu'il ne fallait pas en demander plus à ce sujet.

De toute façon ils étaient déjà repartis et s'attelaient à présent à table.
Dégustant ses sushis préalablement et amoureusement enrobés de wasabi, Genesis jeta un coup d'œil sur le plat de Wakka. Ça avait l'air goûteux aussi.

Il n'en dit pas plus, voyant Wakka grimacer à la vue du téléphone. « Tu te demandes ce que c'est ? ».
Il vérifia encore qu'il avait bien pris soin de le mettre en silencieux, et heureusement car un autre message arriva encore... et encore de la publicité soit dit en passant, ce qui fit froncer les sourcils de l'ex Soldat. Jamais de sa vie il n'avait reçu autant de pourriel.
Genesis soupira en voyant que Wakka était peut être finalement plus intéressé par le grand écran... Où ça parlait de blitzball d'ailleurs.  
« Ce sont ceux que vous allez affronter tout à l'heure ? ».
Peut-être pas une bonne idée en fait de demander cela à un passionné... celui-ci pouvant être trop occupé à regarder l'écran justement.

Mais bon Wakka répondit finalement à sa question des temples.

« Quitter un peu la ville, je ne serai pas contre si ça peut nous permettre d'en savoir plus sur ce qu'il s'est passé. Surtout que l'autre m'a raconté n'importe quoi apparemment ».

Genesis finit également son plat, et prit le dessert et le thé qui étaient à présent servis... de la « pommesotte » coupées en morceaux... Ah ils appelaient ça de la pommesotte ? Okay ça avait la même couleur mais le roux de Banora voyait là un truc étrange. Il pensait dès le début à comme de la contrefaçon, mais il avait été curieux de goûter quand même. Et en effet c'était un peu moins sucré et ça avait un peu moins de goût.
« Ah je ne sais pas pourquoi ils ont osé appeler ça de la pommesotte. S'ils avaient goûté des vraies... De chez moi, à Banora ».
Enfin, il haussa les épaules et mangea quand même ! La chantilly aidait bien faut dire.

« Sinon oui, donc, tu proposes de voir ce qu'il se passe hors de la ville. Mais... euh... votre match ? Tu ne participes pas ? Ou tu ne regardes pas ? Je peux attendre s'il faut. Même si ça me tarde assez d'en savoir plus sur le reste ».

Il regarda vers l'entrée de l'auberge et fronça légèrement les sourcils en voyant quelqu'un le fixer d'une manière étrange.

« Peut être pas sûr qu'il m'aie raconté des bêtises l'autre... Mais s'ils ont attendu qu'on mange pour me venir me voir, c'est moyennement fin ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mar 11 Mar - 21:37

Spoiler:
 
Alors que le repas était terminé, le roux de Banora venait de se plaindre de la qualité de la pommesote servie comme dessert. Wakka ne pouvait tout simplement rien rajouter à cela car il n’avait jamais gouté cela. Rien que le nom lui disait vaguement quelque chose. Enfin, le capitaine sourit à la remarque de son ami avant de voir ce dernier manger le dessert sans plus broncher. Après ceci, Wakka et Genesis sortirent de l’auberge, une fois qu’ils eu payé leurs parts.

- Nahh. Fit-il en faisant durer le son de sa voix. Ca marquait bien d’ailleurs la négation par rapport aux questions de Genesis. Le championnat ne commence pas aujourd’hui ! Wakka sourit alors en profitant un peu du soleil qui inondait la grande place. Et puis sans mon équipe, ce serait cuit, hein ! Bah oui, Genesis et Wakka n’avait pas voyagé avec l’équipe de Besaid. Celle-ci était restée sur l’île du même nom pour s’entrainer. D’un signe de main, il fit donc comprendre à l’Ex-Soldat que ce n’était pas grave.

Cependant, celui-ci s’était braqué sur une personne au loin qui semblait le fixer depuis sa sortie. Wakka dirigea son propre regard vers la femme intéressée et plissa les yeux en formant une visière à l’aide de sa main droite. Ooh ! Il était surprise de voir une femme si belle jouer les espions… T’as de la chance d’être attendue par une si belle compagnie, hein. Fit-il avec un grand sourire. En fait il plaisantait, mais il ne se doutait pas que cette femme pouvait se révéler terriblement dangereuse. Wakka et sa fameuse insouciance…

Croisant les bras tout en adoptant sa position de pilier, bien ancré dans le sol, Wakka se mit alors à grogner. Non méchamment, mais plutôt en réfléchissant. Mmmmh. Elle ne te lâche pas. Au final, ça paraissait suspect aux yeux du roux de Besaid et il se retourna alors vers Genesis pour savoir ce que lui voulait faire. On a le choix : soit on bouge vers la sortie en montant ces escaliers… D’un coup de menton, il indiqua alors la route à Genesis. soit on va à sa rencontre…

Evidemment, Wakka préférait éviter tout soucis mais il se garda bien de dire quelle solution il préférait. Après tout, c’était Genesis qu’on recherchait, pas lui. Le capitaine ne faiblissait cependant pas et gardait sa posture imposante en attendant que l’Ex-Soldat eut décidé. Dans tous les cas, il faudrait se préparer car autant cette femme que la route de Mi’ihen pouvait s’avérer être un joli nid à emmerdes…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 13 Mar - 5:41

GenesisEn voyant Wakka esquisser un sourire au sujet des pommesottes, Genesis ne pu s'empêcher d'en dire plus. « Je t'assure, si on retrouve des pommesottes, je t'en fais goûter. C'est un fruit... divin. À savoir si ça existe encore... vu qu'il n'y a plus la Rivière de la Vie. Les arbres poussaient et produisaient ces fruits toute l'année grâce à la Rivière de la Vie qui passait très près de la surface, à Banora... ».

Il s'arrêta de parler en supposant que le roux de Besaid n'en aurait cure en fait, surtout qu'il s'était concentré à nouveau sur le blitzball.
« Hmmm c'est vrai oui. Même si je commençais à penser qu'ils prendraient aussi un bateau dans la journée ».

L'ex Soldat haussa les épaules et regarda encore vers la personne et regarda à nouveau Wakka avec l'air de dire « boff » et soupira.

« Et bien oui... »
D'ailleurs il n'eut pas longtemps à attendre pour qu'elle se joigne à eux avant qu'ils ne décident de bouger.  

Elle commença à jeter un œil étrange vers Genesis avant de considérer Wakka.
« Le capitaine des... Besaid Aurochs... c'est bien vous ? Vous faites du recrutement ».

Le roux de Banora ne montra rien suite à cette question, même si ce sujet le saoulait... même s'il était sûr que ce n'était qu'une autre question camouflée.

« Vous voulez savoir quelque chose de plus précis je suppose, n'est-ce pas ? ».
Elle se tourna vers Genesis.
« Comment ça ? Une gente dame comme moi n'a pas le droit de questionner un champion de blitz et n'a pas le droit de se poser des questions sur quelqu'un qui ne fait pas très... local ? »
« Vous avez l'air d'être du coin vous c'est sûr ».
« Qu'est-ce que vous en savez ? »

Et en effet ce n'était pas trop le cas non plus en fait, et Genesis le confirma quand il vit quelque chose dépasser d'une des poches des vêtements de la femme. Un téléphone.
« Il paraît que ce genre de chose est mal vu ici ».

Il jeta un coup d'œil vers Wakka, attendant une réaction de celui-ci.

« Vous recherchez quoi exactement... ou qui ? ».

La femme se contenta de fixer l'ex Soldat, avec un très léger sourire un peu narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 14 Mar - 16:58


Curieuse femme. Elle avait du répondant et savait apparemment se défaire des accusations des deux roux. Elle ne mit pas longtemps pour prétendre être de Spira ou du moins, affirmer qu’elle n’était pas forcément une étrangère. Wakka se frotta la barbe en gardant son air calme. Bien qu’elle pouvait être séduisante, le capitaine des Aurochs ne bougea pas.

En plus, elle l’avait reconnu. Ce qui appuyait sa thèse. Qui était-elle ? En suivant le regard de Genesis, Wakka tomba lui aussi sur le téléphone que la jeune femme tentait de ne pas trop dévoiler. Le regard de Wakka se fit alors plus sombre et  ilse mit alors à se parler à lui-même dans sa tête, maudissant ces satanées machines. Des machines hein ? Fit-il l’air accusateur avant de retourner son regard vers Genesis.

Ce dernier avait lui-même ce genre d’engin. Wakka n’était évidemment pas un expert en la matière, mais il était à peu près sûr que sur Spira, on n’utilisait pas ces moyens de communication. C’était bien trop évolué pour Bevelle ou pour toute autre civilisation de Spira. Enfin, cela n’était que l’humble avis du roux de Besaid qui se rapprocha donc de cette femme intriguante.

- Tu ments très mal. Il pointa du doigt le téléphone de la jeune femme sans même lui décrocher un sourire ou quoi que ce soit. Il fallait dire que la femme tentait de la jouer « cool » avec les deux roux. Manque de pot, aucune des deux ne semblaient se laisser piéger. Genesis était prudent avec tous ces gens qui le recherchait et Wakka était bien du genre à se monter des films et à être paranoïaque parfois. Tu viens d’où ?

- Mais d’ici même ! Elle ouvrit grand les bras vers le ciel comme pour faire voir qu’elle se sentait à l’aise dans cette ville. Wakka fit un pas en arrière en grommelant. Décidemment, elle ne voulait rien lâcher et Wakka lui aurait bien lâcher la grappe s’il avait été sûr qu’elle n’avait ou n’allait pas transmettre des informations à de possibles collègues de la NéoShinra. Ou tout autre organisation. Bref, les gens qui recherchaient Genesis quoi.

- J’ai l’impression qu’elle se fout de nous ,hein ! Dit ouvertement Wakka sans lâcher du regard la femme.
- Pfff ! Vous ne jouez même pas le jeu… Pathétique. Son ton avait changé pour être un peu plus agressif. Rien qu’à ses mots, on pouvait comprendre que cette femme était bien en train d’épier les faits et gestes de Genesis. De toute façon, vous ne sortirez pas de Luca aussi facilement que vous y êtes entrés. Wakka ne comprit pas ce qu’elle voulait dire. Comment pouvait-on l’interdire de quitter Luca alors qu’il commençait à se faire une bonne réputation dans cette ville.
- Elle débloque. Fit le roux en agitant sa main devant lui presque amusé par la comédie de la femme.
- Rigole bien toi ! Qu’est-ce qu’on dira lorsqu’on apprendra qu’un MONSTRE a rejoint les Besaid Aurochs ?! Wakka plissa les yeux, nettement moins amusé pour le coup.

Le capitaine soupira de nouveau. Il en avait marre d’entendre ces discours au sujet de Genesis et trouvait ces gens vraiment lourds. La jeune femme se montra plus belliqueuse et sortit une arme à feu qu’elle pointa directement sur Genesis. La balade se termine ici Genesis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 17 Mar - 3:07

GenesisFixant la femme autant qu'elle le fixait avant de jeter un coup d'œil vers Wakka quand il parla de machine, Genesis se contenta de hausser un peu les épaules.

« Un téléphone, plus précisément... Et cette gente dame essaie de nous faire croire qu'elle est d'ici, en traînant avec elle un modèle d'appareil qui vient de Gaïa ».
Et il était bien sûr de lui en disant ces mots, ayant reconnu l'appareil et le modèle et tout.

« Elle se fout de nous oui, d'une certaine façon ».
Il se leva à son tour et fit face à la femme.
« Enfin madame est révélée à présent. Vous travaillez pour qui ? Cette affaire de NeoShinra c'est ça ? »
« Je vous pensez plus rapide à la réflexion, Genesis Rhapsodos »

Le roux de Banora ne montra rien à cette réflexion. Ce n'était pas le genre de commentaires qui le blessait spécialement. En revanche qu'elle parle de monstre lorsqu'elle recommença à parler suite au geste de Wakka, ça, ça lui plaisait moins. Beaucoup moins.

Il ne s'énerva pas pour autant, et cita une partie de l'acte III de Loveless très naturellement, en levant la main au 'ciel'... Et sans faire attention aux réflexions que ça engendreraient autour, de la part de ceux qui l'entendraient.
« Mon ami, tu prends ton envol à présent ?
Vers un monde qui nous rejette, toi et moi ?
Tout ce qui t'attend est un sombre lendemain,
Peu importe ou les vents souffleront. »


Avant de prendre son épée en main, sur la défensive mais sans attaquer, alors qu'elle pointa une arme à feu vers lui.
« Si vous étiez vraiment d'ici, je doute que vous ayez cela aussi, et je pense que si vous l'utiliser vous allez avoir des problèmes. Pas avec moi. En plus vous risquez des innocents pour rien ».
« Oh tiens, depuis le monstre raté de la Shinra, Genesis Rhapsodos, pense aux... innocents ? Lui qu'en a tué une multitude ».

C'est alors que l'aubergiste arriva, un peu ronchon à cause de la situation.
« Mais bon sang, que se passe-t-il ici ? »
« Vous avez un monstre dans votre auberge, que je suis chargée de capturer »
Il fixa Genesis. « Hein ? Vous... euh... »
« Elle a raison, navré » répondit l'ex Soldat à l'aubergiste, qui pâlit sur le coup.
« Allons, allons, monsieur... ne... ne dite pas ça ! ».

Il pourrait toujours parler, Genesis commença à se diriger vers la sortie de l'auberge, après avoir mis des gils sur la table en guise de paiement pour son repas et celui de Wakka. Évidemment, il était suivi de près par la femme, qui le menaçait toujours. Il lança juste un regard à Wakka signifiant « fais ce que tu veux, je ne te force pas ».

Et bien sûr, il ne regardaient pas les gens autour, dont certains semblaient le fuir, certains faisaient les commères...
« On se doutait bien qu'il fallait s'en méfier ! »
« Oh il est beau pour un monstre dis donc ! »
« Il va avoir des soucis avec Monseigneur Asran à citer ses trucs bizarres, je le reconnais »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 17 Mar - 20:57


Genesis semblait se résigner à se laisser faire ? Comment ça ? Wakka ne put retenir un « oooh » d’étonnement en percevant le regard de Genesis qui en disait long. Comme s’il lui disait de faire ce qu’il voulait. Wakka grogna intérieurement en écoutant les discours des gens et surtout l’aubergiste qui était venu voir le remue-ménage dans sa bâtisse. Après quelques échanges, la femme arborait un magnifique sourire exécrable. Sans doute qu’elle pensait avoir gagné, mais elle concentrait toute son attention – et son arme à feu – sur l’Ex-Soldat, oubliant pendant un bref instant le roux de Besaid.

Wakka souffla longuement en se demandant ce qu’il pouvait faire. Provoquer une bagarre ? Et se mettre une nouvelle fois à dos des gens hautement placés ? Qui sait, peut-être que des bureaucrates de Bevelle étaient en ville ne ce moment même. Ils ne pouvaient pas se permettre de faire du grabuge par ces temps. Surtout que son image était encore associée à celle du groupe de Yuna, celui-là même accusé de la fusion des mondes. Serrant fortement les dents, Wakka tapa du pied pour extérioriser sa colère.

- TU peux rien faire pour nous s’te plait ? C’était adressé à l’aubergiste qu’il connaissait bien depuis le temps qu’il venait ici. Apparemment, ce dernier n’était pas convaincu, ni même réellement prêt à aider Wakka. Il avait , certes, fait preuve de sympathie envers Genesis il y a quelques secondes, mais passer à l’acte, c’était autre chose… S’te plait,  fais diversion ! Wakka commençait à s’agiter alors que Genesis et la femme se dirigeait vers la sortie de l’auberge.

La femme de la NéoShinra percuta tout juste qu’elle venait d’oublier le grand roux et se retourna brièvement pour lui faire signe de ne pas trainer et d’avancer sur le champ. Wakka pesta alors et lança un regard noir à l’aubergiste. En réalité, il était plus déçu qu’autre chose. Ca va ca va… Fit-il en se résignant à rejoindre Genesis au dehors, sur la grande place.

Bizarrement, il y avait peu de regards braqués sur la scène qui se passait. Surement qu’il n’y avait pas eu assez de grabuge pour attirer l’attention de tout le peuple. En quelques sortes, ça arrangeait Wakka qui essayait de se cacher comme il le pouvait.

- Arrête de faire le singe toi ! Dit sèchement la femme de la NéoShinra en pendant que Wakka ressemblait au final bien à cet animal. Avancez ! Wakka et Genesis étaient à présent côte à côte, prêts à marcher sous les impulsions de l’arme à feu dans leurs dos.

- Désolé … Soupira Wakka alors que la marche venait de commencer. La femme voulait surement les emmener vers le port car ils faisaient le chemin inverse qu’ils avaient emprunté avant de manger. Mais d’un coup, une ruée d’ivrognes sortirent de l’auberge, tous plus saouls les uns que les autres. La petite dizaines d’hommes s’affala sur la femme, l’entourant et venant la porter de leurs bras pour la faire voltiger dans les airs.

- Pour celle qui va nous payer la tournée !
- Hip hip hip, houra !

Et la scène dura plusieurs longues secondes. Un terrible moment pour la femme qui ne pouvait plus viser correctement pour éventuellement tirer sur Genesis et Wakka. Ce dernier fut des plus surpris d’ailleurs mais repéra bien vite à l’entrée de l’auberge, son propriétaire, se tenant droit comme un pilier. Wakka leva discrètement son pouce dans sa direction, comprenant que l’aubergiste venait de leur venir en aide.

- Mais lachez moi bande de crétins ! Lâchez moi ! Elle avait beau se débattre, les saoulards ne voulaient décidément pas la lâcher et continuait leur manège.

- On met les voiles, hein ! Fit remarquer Wakka en chopant une manche de Genesis pour l’emmener vers la route de Mi’ihen. Le duo gravit alors les quelques marches pour accéder au long sentier de Mi’ihen. C’était une route très fréquentée, ce qui devrait pouvoir permettre au deux roux de se fondre un peu… Ou alors de se faire remarquer plus facilement !!!

Genesis et Wakka se dirige vers la Route de Mi'ihen
Revenir en haut Aller en bas
Daggran
Ancien Père Fondateur

Ancien Père Fondateur

avatar
Niveau : 0

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 17 Mar - 21:24

    → Wakka passe au niveau 5 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 23 Aoû - 10:51

Sheli et Yusuke viennent de la route de Mi'ihen
==========================
La traversée de la route de Mi'ihen fut assez particulière. D'abord, on s'était trouvés à dos de chocobo, mais très rapidement éjectés à cause de l'arrivée d'un monstre énoooorme pour lequel on a eu trop de mal à se débarrasser, et même pas dit qu'on y serait arrivé sans l'intervention des chocobos venus nous aider. Par la suite, on avait pris chacun un chocobo pour faire la course, sauf que le mien était parti comme une flèche à peine je fus dessus, donc oui on pouvait dire que j'avais un peu triché, mais pas ma faute! Je suis pas aussi doué que mon épouse pour manier ces volatiles hein?

Pour preuve, à environs deux cents mètres de l'arrivée, mon chocobo m'éjecta dans un magnifique vol plané! Sauf que je ne m'avouais pas vaincu et je me mettais à courir comme un dératé pour essayer de gagner quand même! Et j'y arrivais!!
Bon, évidemment, Sheli disait que j'avais triché car je n'étais plus sur mon chocobo... les mains sur les genoux pour reprendre mon souffle, je me tournais vers elle avec un sourire amusé

«J'ai d'autant plus de mérite! J'ai battu un chocobo à la course!» mauvaise foi? Pas du tout! Résultat, elle en profita pour me sauter dessus et me chatouiller sans vergogne au point que j'éclatais de rire en me tortillant dans tous les sens!

«Fuaaahahahaha! C'est bon! C'est bon! T'as gagné!! T'as gagné j'ai dit!!» lorsqu'elle me relâchait, je restais un moment affalé sur le sol terreux, les bras en croix à fixer le ciel. Il était bleu avec quelques nuages qui passaient paisiblement, mine de rien j'étais bien comme ça, jusqu'à ce que Sheli me parle de la ville et je n'avais que d'autre choix de me relever, grimaçant un peu avec mes courbatures à cause du combat d'avant et de ma crise de fou rire - j'en avais mal aux joues tiens

«Ah ouais! Il doit y avoir de quoi se faire de l'argent par ici!» comment ça je perds pas le Nord? Ben oui hein? Je me relevais et je retirais la terre et la poussière sur mes vêtements avant de regarder, l'idée que la chimère de l'eau soit par là? Pourquoi pas. «tu crois seulement qu'il y a une chimère de l'eau? On ne connaît pas tous les éléments de ce monde, ce serait pas mal au moins de se renseigner sur ça.» on se dirigeait donc vers la ville, je prenais sa main afin de descendre les nombreux escaliers, mais pour le moment, comme on ne connaissait toujours pas bien l'écriture, c'était difficile de se repérer. Midi était à peine passé, donc on allait d'abord devoir se trouver un endroit où manger, et ça, c'était pas dur car beaucoup mangeaient en terrasse

«Tiens, essayons cet endroit. Les serveurs ont l'air de prendre leur temps pour discuter avec les clients, on va pouvoir leur poser quelques questions!» on s'approchait donc et effectivement, un homme avec des vêtements bizarres nous désigna une table - elles sont vraiment chelou leur tenue, on dirait qu'ils n'ont que la moitié de leurs vêtements, faut toujours qu'ils aient un pectoral à l'air ou quoi? Bref, il nous laissait nous installer, il tenait une flopée de menus en main, ce que je ne comprenais pas dans un premier temps puisqu'on était que deux

«Gaïa? Dol? Héra?» ok, il semblait déjà comprendre qu'on n'était pas d'ici, surement nos tenues ou peut être mon visage. Je me souviens que le guado avait dit que j'avais des traits d'une personne venant de Gaïa
«Aucun malheureusement... on arrive de Guadosalam.» son visage se décomposa alors et il prit une profonde inspiration avant de nous donner la carte de Spira et nous décrire ce qu''il y avait dessus. Pour ma part, j'avais sorti mon calepin pour prendre des notes sur l'écriture et l'alphabet, il vit rapidement ce que je faisais, aussi il me dicta carrément chaque lettre pour que je puisse le noter, surement soulagé que je cherche à me débrouiller tout seul.

Je prenais un petit cocktail en apéritif avant de me laisser tenter par ce qu'ils appelaient des brochettes d'ipiria avec des petites pommes de terre, et du flan en dessert - le flan, ça me faisait penser aux flans de Gran Pulse, Sheli était douée à l'époque pour faire un dessert avec ça! Et je ne pouvais pas savoir que justement ici, ils faisaient exactement la même chose!
Dès que le serveur nous laissait, je me penchais sur mon calepin avec les trois alphabets. Sheli avait appris celui de Cocoon mais ne le maîtrisait pas totalement encore, donc bon, pour elle, j'avais préféré mettre aussi celui de Pulse pour qu'elle l'apprenne aussi.


«Il est vraiment bizarre leur alphabet, mais je pense que l'apprendre nous fera gagner du temps pour la suite.» je n'avais pas voulu harceler le serveur de question, déjà qu'il m'avait bien aidé pour l'alphabet, mais lorsqu'il viendrait débarrasser nos assiettes surement, je verrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux étrangers à Luca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux étrangers à Luca
» Le vieil habitant et les deux étrangers...
» Deux étrangers au bout du monde, si différents (Sophia)
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Luca-