Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Deux étrangers à Luca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 1 Avr - 5:12

Coubo d'Avril!!


Dans cette petite chambre d'hôtel, une drôle de petite lumière apparaît devant le lit, puis pouf, un mog se matérialise comme par magie juste sous nez de Cid et Cixi!

«Couboooooo! Voyons voir ce que ça va donner coubo!!»

Le voilà qui tourne sur lui-même en agitant sa drôle de petite baguette, puis BOUM! Il tape sur la tête de Cixi qui voit trente-six chocobos avant que le petit mog ne disparaisse en couinant pleins de petits coubos!

=============================

Cixi a reçu un mauvais sort! Voilà qu'elle ne pourra plus dire que des mensonges jusqu'à la fin de sa journée rp!!

Bon courage à Cid! Razz



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Cixi Covald
Danseuse de Zéphyr

Danseuse de Zéphyr

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 20
HP : 3800/3800
MP : 105/105
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 1 Avr - 10:15

Une bonne nuit de sommeil, ça faisait un bien fou... certes, on devrait partir dans la journée, et heureusement que j'avais un bon de transport pour pouvoir acquérir de l'essence sans débourser un sou! Quant à Cid, il en avait un lui aussi, même s'il ne se souvenait plus de l'endroit où il l'avait mis. Il le retrouverait bien en temps voulu! Mais pour l'heure, dodo!

Je n'avais pas aussi bien dormi depuis longtemps - bon ok c'est pas vrai, mais après la nuit dans la tente du tournoi franchement, n'importe quel lit faisait office de paradis - mais lorsque je commençais à bouger doucement, Cid me sentait et commençait à marmonner que je devais aller chercher le petit déjeuner?
«Espèce de feignasse! T'étais réveillé avant moi!» - que je disais en m'étirant longuement... les bras qui tapaient presque contre le mur derrière moi alors qu'il commençait à gigoter en faisant limite le gros bébé?

Je pouffais de rire avant de me redresser sur le côté et passer ma main dans ses cheveux pour les ébouriffer
«On est dans un hôtel, idiot! Un simple coup de fil et on nous le monte le petit déjeuner!» - je l'embrassais rapidement sur le haut du crâne - on va éviter les baisers avec l'haleine de poney du matin - et je me retournais pour attraper le téléphone lorsqu'il y eut une petite lumière et pouf!

«C'est quoi ça??» - mais je reconnaissais un mog bien que je ne comprenais surtout pas ce qu'il faisait là! Il avait une drôle de baguette à la main et avant même que je ne comprenne ce qu'il faisait, il me frappa violemment sur la tête
«Aïe!!! Espèce d'adorable bestiole!!» - je grimaçais alors, pourquoi adorable? J'ouvrais un œil qui pleurait un peu à cause de la douleur, il m'avait presque fait saigner ce con! Mais il avait disparu... «Groumph, je te jure que si je le retrouve celui là, je lui fais tout un tas de papouilles - je ramenais ma main devant ma bouche, les sourcils froncés, je ne comprenais pas pourquoi j'avais pu dire ça...

Enfin, je grognais un peu avant de prendre le téléphone et appeler le room service
«Bonjour, ce serait pour le petit déjeuner.. alors, pour moi ce sera un thé.. euh non, je voulais dire un chocolat mais... raaah!» - je raccrochais violemment le téléphone, mon cœur battait un peu vite, pourquoi je n'arrivais pas à dire que je voulais du café? Je me tournais vers Cid qui ne semblait pas comprendre ce que je trafiquais

«Commande le petit déjeuner toi... je crois que je vais super bien - une fois de plus, je ramenais ma main devant ma bouche... bon sang mais qu'est-ce qu'il m'arrive? Je baissais les yeux pour prendre une mèche de mes cheveux

«Bon test... mes cheveux sont... bleus! Non Blonds! Non Verts! Mais BORDEL!!!!!!!» - j'étais incapable de dire qu'ils étaient roses? Non mais c'est quoi cette blague? J'écarquillais les yeux avant de me lever d'un bond hors du lit, ramenant mes mains sur ma tête en marchant en long en large et en travers dans la pièce comme un moomba en cage

«Cid... qu'est-ce qui m'arrive?» - puis je me tournais vers l'endroit où le mog était apparu et je pointais ce lieu invisible du doigt - «C'est le mog! Il m'a tapé sur la tête et maintenant je ne fais que dire la vérité - ah non justement c'est... raaaaah!! Coupe moi la langue!» - je serrais les poings et je tapais du pied au sol - oui oui, ça arrive qu'on le fasse en vrai - et je me dirigeais vers mon paquet de cigarettes pour ouvrir en grand la fenêtre et en allumer une, il fallait que je me calme et vite... sérieusement, c'est quoi ce bordel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cid Highwind
Maître du Ciel

Maître du Ciel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 113/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 3 Avr - 21:13

Après un sommeil réparateur, l'aviateur avait été le premier à se réveiller, comme bien souvent mais cette fois, il troquait son rôle de gentlemen allant chercher le petit déjeuner contre le rôle d'une feignasse. Bah quoi, il avait le droit quand même parfois de préférer reste au lit ? Ce n'est pas comme s'il agissait comme ça tous les jours. Mais par contre, il avait quand même oublié un détail qui avait toute son importance. Que Cixi se moque de lui ? Non, ça il s'en foutait. Il parlait surtout du fait qu'il aurait pu prendre le téléphone pour ça. Ha bah oui, il est vrai que parfois il était relativement con. Bon, il va mettre ça sur la note de la fatigue. Mais alors qu'elle se préparait à prendre le téléphone, un drôle de Mog était apparu devant eux ! Pour Cid, c'était une première ! Certes il y avait le Mog sur lequel Cait Sith aimait bien se balader mais y a une sacrée différence entre ça et ce qu'ils ont sous les yeux. Cela dit, il ressemblait beaucoup aux Mogs qu'ils y avaient sur les bornes d'arcade au Gold Saucer.

La petite bestiole venait de la frapper sur le crâne avant de disparaître aussi vite qu'il était apparu, laissant Cixi... étrange ? Cela dit, il ne s'en doutait pas vraiment, après tout elle avait le droit d'être totalement gaga de ses petites choses. Cela fit même sourire l'aviateur sur le coup. Même sa menace de vouloir lui faire des papouilles. Houla, voilà qui semblait être une menace bien méchante !

« Eh bah, sacrée révélation ! »

Lâchait-il en plaisantant alors qu'elle se préparait à commander quelque chose, ne sachant pas quoi demander de si bon matin, ce qui semblait la mettre en rogne. D'accord, se réveiller en étant battu par un Mog, ce n'est pas l'idéal mais quand même... quoiqu'il est mal placé pour critiquer, avec lui, l’hôtel entier se serait réveillé par sa fureur matinale. Cid prit le téléphone et commanda comme d'habitude un peu de viennoiserie ainsi qu'un peu de café pour bien se réveiller mais en raccrochant, il la voyait batailler en train de donner une autre couleur à ses cheveux. Elle est atteinte par la folie ou quoi ? Il lui avait fait quoi ce Mog à la fin ?! Elle-même se disait que c'était ce Mog qui la forçait à dire la vérité... l'inverse ? Donc à mentir ? Cid se grattait la joue avant de la rejoindre près de la fenêtre, un rare moment où il ne fumait pas, pas de clope avant le café !

« Bon, résumons... Si t'arrive pas à dire la vérité, c'est pas si grave... Bon, seulement si c'est temporaire. Faut juste faire gaffe à ne pas trop l'ouvrir en public, ça risque d'être problématique. »

Autant entre eux, Cid connaissait la situation et donc, il pourrait donc savoir à peu près ce qu'elle demande mais si on prend l'exemple de la Néo ShinRa de la veille, ça aurait pu poser problème, ou non justement ? Bah, quoi qu'il en soit, il retourna près de la table de nuit, prenant un bout de papier qui traînait là avec un crayon avant de les tendre à Cixi.

« Tiens, on va voir si à l'écrit, c'est la même chose. Tu vas répondre dessus à une question simple. Est-ce que je fume ? »

Houla, question ultra délicate et difficile à savoir ! Il serait plus simple de dire combien il y a de grain de sable sur une planète plutôt qu'une telle question ! Au moins si elle arrive à dire la vérité sur papier, ce pourrait être plus simple dans les moments où il avait vraiment besoin de connaître son avis. Cid se dirigea vers la porte pour aller chercher leur petit déjeuné qui était fraîchement arrivée afin de déposer le tout sur le lit. Il préférait laisser Cixi lui remettre ce bout de papier, qui sait si elle avait vraiment tenté de répondre, par peur de voir qu'elle n'arrivait pas non plus ?

« Tu sais, je pourrais questionner quelques personnes au passage, savoir si un Mog a été vu dans le coin et si lui aussi s'amuse à réveiller les gens en les tapants ? Je doute que tu sois la seule à avoir été ''frappé'' par ce petit minus ? »

Si ça se trouve, Luca connaissait une vraie épidémie de menteur anonyme ? Même Héméra ? Qui sait ?! Ils trouveront bien une solution après tout, ce n'est pas pour toujours ? Un sort comme Esuna devrait être capable de résoudre ça ? C'était peut-être une altération d'état propre à Spira ou du monde où venait ce Mog ?

« Peut-être qu'une magie pourrait régler cette histoire après tout ? »

Simple proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi Covald
Danseuse de Zéphyr

Danseuse de Zéphyr

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 20
HP : 3800/3800
MP : 105/105
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 4 Avr - 10:53

C'est pas si grave? C'EST PAS SI GRAVE??? Non mais là, il ne s'agissait pas vraiment de dire l'inverse de ce que je pense, non car même si j'ai ENVIE de dire un mensonge, et bien je dirai un mensonge!!! C'est pas tout à fait pareil! Je tournais en rond comme un moomba en cage alors que Cid essayait tant bien que mal de trouver une solution, ou du moins de juger ce qu'on pouvait faire

«Tu imagines si je reste comme ça? Le PARADIS - je me mordais la langue en levant les yeux au ciel, non... même si on pourrait prendre ça pour de l'ironie, moi ça ne me plaisait pas du tout!
Il attrapa alors un bout de papier, et lorsqu'il me tendit le stylo, je m'approchais... est-ce que Cid fume? Évidemment! Dans ma tête, ça allait au moins, mais lorsque je posais la pointe du stylo sur le papier, je vis rapidement que ce n'était pas un "O" que je traçais, mais bel et bien un "N"... je m'arrêtais alors, j'avais le visage plissé et tendu par la concentration alors que je voulais faire un O coûte que coûte! Puis j'envoyais tout valser alors que seule la lettre "N" avait été écrite sur le papier

«Non non non!!!!» - bon au moins là je ne m'étais pas mise à crier oui oui oui, faut dire qu'il ne s'agissait ni de mensonge ni de vérité là, juste d'exclamation... j'étais juste furieuse! Je ramenais mes mains sur ma tête en ramenant mes cheveux en arrière, comme si j'espérais tout balayer de cette manière, puis je me remettais à faire les cent pas dans la pièce. Cid proposait d'essayer de retrouver ce mog ou de trouver un remède, je me tournais alors en brandissant le poing - «je te jure que si je le retrouve celui-là, je le couvre de bisous» - je serrais les dents à m'en éclater la mâchoire, puis je revenais vers la fenêtre pour allumer une autre cigarette dans l'espoir que ça me calmerait.

On frappait à la porte, le groom débarquait avec du café et des viennoiseries... il jeta un coup d'œil à nous deux, et pensant qu'on s'était disputés devant ma mine furieuse, il fila sans attendre de pourboire! Je ne m'occupas pas du petit déjeuner, je me contentais de fumer ma clope en fulminant à la fenêtre, tapotant nerveusement du pied tout en regardant un semblant de paysage. À cet instant, je n'étais pas sure qu'il y ait quoi que ce soit en mesure de me calmer, aussi je finissais par écraser ma cigarette presque terminée avant de m'approcher de la table, j'attrapais la tasse de café avant de lever les yeux vers Cid

«Je vais prendre une douche chaude, ça va m'énerver» - je fermais les yeux pour prendre une profonde inspiration. Zen, restons zen... je posais ma tasse avant de filer vers la salle de bain. Oui, glacée la douche c'est clair!! Je sens que la journée va être longue, très longue! Et y'a pas intérêt à ce que je reste comme ça éternellement sinon je me tire une balle dans la tête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cid Highwind
Maître du Ciel

Maître du Ciel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 113/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Dim 5 Avr - 20:04

Le problème n'était pas banal, c'est vrai, ne pas pouvoir dire la vérité, ce ne devait pas être simple à vivre. Il doutait que ce soit un poisson d'avril de la part de Cixi ou alors elle est vachement convaincante ! Pour ce qui était de sa petite question concernant un de ces péchés mignon, il la laissait tenter de répondre mais à l'entendre, ça n'avait pas vraiment fonctionné malheureusement. C'était bien le genre de moment à la laisser tranquille le temps qu'elle fasse le point à ce sujet, même si l'aviateur tentait quand même de trouver une solution mais à part retrouver ce petit Mog, comment savoir ce qui fonctionne ou non ? Un remède suffirait ? Un Esuna ? Un objet ou une magie spéciale ? Le seul moyen d'en être vraiment sûr serait bien sûr d’interroger les gens à ce sujet pour savoir comment ils pourraient trouver ce Mog ? Car lui seul avait la réponse.

Pour une fois en tout cas, Cixi avait fumé plus de clopes que Cid à l'heure actuelle mais elle risqua quand même de se faire détrôner sous peu car Cid n'est pas le genre de type à se passer facilement de cigarette. Cessant de fumer, elle préférait prendre d'abord une douche pour se calmer, pas bête comme idée.

« Fait donc, prend le temps qu'il te faut, y a pas le feu. »

Si cela pouvait lui permettre de se détendre un peu alors pourquoi pas, ce n'est pas comme si son Tyni Bronco allait encore s'envoler tout seul. Ni que le Canyon Cosmo ne risque de s'envoler. Cid continua de se remplir l'estomac avant d'aller fumer sa première clope de la journée en observant Luca se réveiller doucement. Ça faisait du bien d'être dans une ville calme quand même, ça changeait de certains endroits plus animés le matin comme le soir. Au moins ce n'était pas un trou perdu déjà. Lorsqu'elle quitta la douche, Cid allait la remplacer mais avant, il venait mettre sa main sur son épaule en lui souriant, il se devait quand même de tenter de lui remonter le moral, c'est aussi à ça qu'il sert après le rôle de bourrin de service en plein combat comme ailleurs.

« T'en fais pas, on trouvera bien une solution en se remuant un peu les miches ! »

Bah si Cixi se fait du mouron pour le fait qu'elle n'arrivait plus à dire la vérité, Cid lui montrait qu'il ne changerait pas pour si peu. Et pourquoi donc ? Mais il l'avait dit ! Ils vont trouver une solution et tout remettre dans l'ordre, voilà tout ! Il ne passa pas plus de tempos que d'habitude dans la salle de bain avant d'en ressortir tout propre. Cela avait laissé le temps à Cixi de manger un morceau ou boire un peu de café. Tiens, avant qu'il ne soit trop tard, il n'oubliait pas de lui demander une chose.

« Tiens, file-moi un paquet de clopes s't'eu plaît. Sinon on va tomber en rade en cours de route. »

Non pas que fumer dans le ciel était une bonne idée mais qui sait combien de temps la recherche de ce Mog va leur prendre ? S'ils n'ont aucune piste, ce n'est pas gagné mais s'ils suivent une piste assez sérieuse qui chauffe doucement, ça pourrait leur prendre plus de temps que prévu. Mais Cid pensait déjà que si le cas de Cixi était isolé, on risquait de les prendre pour des fous. Chercher un Mog qui force les gens à mentir après avoir été frappé par sa petite baguette ? Ce que fume Cid, ce n'est QUE du tabac. Bref, tous deux quittèrent l’hôtel en rendant les clés avant de partir et une fois dehors, personne ne semblait vraiment troublé par quoi que ce soit ? Alors quoi ? Cixi était la seule ? Le Mog à certains critères à respecter avant de foutre la merde ?

« Bon, je présume qu'on peut toujours essayer au pif ? »

Cid arrêta une personne en expliquant rapidement la situation, un Mog sorti de nulle part à frapper Cixi ici présente sur la tête avec une petite baguette magique et du coup, elle ne peut plus dire la vérité. Certains regards ne changèrent pas, d'autres les regardaient étrangement mais l'un comme l'autre la réponse restaient la même, personne n'a vu de Mog dans les parages. Dommage... Cid continua encore un peu en changeant de coin de ville mais pas moyen de trouver qui que ce soit ayant une bonne info. Mais peu importe qui il interrogeait et où, il ne semblait pas avoir de piste. À croire qu'ils étaient les seuls dans le coin à avoir vu ce Mog...

« Bon, apparemment, tu as été la grande gagnante de ce foutu jeu... On va voir si les Al Bheds ont une piste un peu plus sérieuse mais pour le moment, on n'a pas le choix. »

Peut-être qu'au Canyon Cosmo ils auront une solution ? Qui sait, une « eau de feu » aiderait à faire passer ce malaise ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi Covald
Danseuse de Zéphyr

Danseuse de Zéphyr

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 20
HP : 3800/3800
MP : 105/105
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 6 Avr - 10:28

Pourquoi il a fallu que ça m'arrive à moi? Soupirant, je m'étais dirigée vers la douche, au début, je voulais la prendre froide, mais dès que ma main effleurait l'eau qui coulait, je me ravisais et j'augmentais donc un peu la température. Moi? Aucune volonté, si si mais petit à petit! Puis je me glissais sous l'eau, laissant mes cheveux se tremper peu à peu, les yeux clos, puis je baissais progressivement la température en essayant de me calmer. Mais je me rendais compte que des larmes coulaient en même temps, comme si mes nerfs me lâchaient un peu.

Je venais de réaliser que si jamais je restais comme ça pour toujours, je ne pourrais même plus dire à Cid que je l'aimais. Au contraire, je lui dirai des choses horribles, comme le fait que je le déteste ou pire encore. Si en soit je sais qu'il comprendra, je n'ose même pas imaginer l'effet que ça peut faire d'entendre quelqu'un vous dire ce genre de chose. Inconsciemment, je serrais les dents, comme si ça pouvait m'obliger à ne plus rien dire, au final, je crois que je préfère encore être muette. Certes, je ne pourrai même pas dire les choses par écrit, ni même en langage des signes car ça marche pareil, je ne ferai que mentir.

J'éclatais en sanglots pendant quelques secondes, jusqu'à ce que je me sente trop frigorifiée pour rester là sous l'eau désormais glacée. Je sortais donc, mes lèvres étaient bleues à présent, et je frissonnais de partout avec une belle chair de poule. Je m'habillais chaudement par réflexe, un pantalon, un débardeur et mon gilet à manches longues par-dessus, puis je regardais mon reflet dans la glace - pas du buée forcément - et je me rendais compte que j'étais affreuse. Sans compter la couleur de mes lèvres, j'avais les yeux gonflés par les larmes, mais je n'avais pas trop le cœur à arranger ça, aussi je me contentais de me coiffer rapidement après avoir séché mes cheveux - je les ai lavés hier en plus, quelle cruche - puis je sortais de la salle de bain, la tête basse.

Cid posa sa main sur mon épaule, tentant de me rassurer. Je voulais le remercier, mais dès les premiers mots, je savais qu'il valait mieux que je me taise
«Va te f...» - je ramenais ma main devant la bouche avant de simplement hocher de la tête. Ainsi donc, quand on veut remercier quelqu'un, on l'insulte hein? Charmant... je soupirais, je n'avais même pas envie de manger, aussi je ne prenais finalement qu'un café avant d'allumer une autre cigarette et me mettre à la fenêtre.

Lorsque Cid revint, j'en avais fumé au moins deux. Heureusement qu'on allait sur Gaïa, on pourrait refaire le plein. Ce n'était pas ici qu'on pourrait trouver des cigarettes, et je lui tendais donc un paquet pour lui, il valait mieux qu'il s'en garde rien que pour lui a train où je les descendais.

Je gardais donc le silence, et je le suivais docilement comme une poupée de chiffon, il essayait d'interroger les passants à propos du mog, mais ceux-ci semblaient pour la plupart nous prendre pour des fous, aussi je finissais par soupirer alors qu'il voulait aller voir les al-bhed
«Persévère...» - nouveau soupire alors que je sentais les larmes me remonter aux yeux. Je secouais la tête avant de me tourner vers l'endroit où les al-bhed avaient le Tiny Bronco - «Restons ici, je pense qu'à Canyon Cosmo ils ne sauront rien de toute façon» - je ramenais mes mains sur mes yeux.. ne pas pleurer, ne pas pleurer, ne pas pleurer! Finalement, j'attrapais la main de Cid et je l'entraînais vers les aéronefs, je ne voulais pas rester ici de toute manière, il fallait qu'on s'en aille loin de ce monde!

On grimpait donc les escaliers, au moins il saurait qu'il ne fallait pas prendre ce que j'avais dit au pied de la lettre! Aussi, lorsqu'on arrivait près des al-bhed, je leur tendais mon bon de transport, je désignais seulement les bidons d'essence du bout du doigt, ainsi que notre avion comme si j'étais muette pour qu'ils comprennent que c'était pour faire le plein
«Euh.. ça va mademoiselle?» - j'hochais de la tête à l'affirmative avec un regard profondément triste. Ok, même avec un simple signe de tête je mens moi! Je tapais mon front avec ma main, c'était désespérant comme situation...

=========================
Cixi utilise son bon de transport pour faire le plein du Tiny Bronco

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cid Highwind
Maître du Ciel

Maître du Ciel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 113/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 8 Avr - 21:18

La situation était de plus en plus étrange pour Cid. C'est vrai que ne pas pouvoir dire la vérité, voilà qui n'était pas banal et chiant, il n'allait pas dire le contraire mais de là à ce que ça atteigne vraiment Cixi ? Eh bien quoi ? Elle avait peur de dire des conneries ? Cid n'était pas un spécialiste dans ce domaine, ce qui est réconforté, tout ça... mais est-ce seulement ça qui la chagrine autant ? Il avait bien vu avant de prendre sa douche que celle de Cixi n'avait pas été des plus relaxantes. Est-ce que ne pas pouvoir dire la vérité était si important pour elle ? Il savait pas que ce qui sortait de sa bouche était le contraire de ce qu'elle pensait, ce n'est pas comme s'il ignorait tout ? Enfin bon, il laissait couler, se disant qu'il lui fallait juste un temps d'adaptation seulement ?

Allant donc questionner quelques passants, l'aviateur n'avait aucune bonne réponse, aucun indice, aucune piste. C'est à croire que Cixi fut la seule à avoir subi ce traitement de la part de ce Mog... Il restait encore une dernière solution, les Al Bheds, alors que Cixi venait à échanger son bon contre de l'essence, il posa la même question à ses types qui semblait le comprendre mais hélas, aucune bonne réponse encore. Bon, dommage. Il donnait quelques Gils quand même vu qu'ils ont pris soin de son avion durant la nuit avant de s'avancer vers son avion, non pas sans porter bien des regards vers Cixi. Son attitude le dérangeait, c'est vrai. Ce n'est pas la fin du monde pourtant ! D'accord c'est chiant mais si elle lui sort « je te déteste », ça veut dire « je t'adore », ok, il avait compris qu'il fallait inverser les autres. Il est pas con quand même. Mais alors quoi ? Elle comptait lui dire quelque chose de spécial aujourd’hui où il ne faudrait pas faire la moindre faute dans sa phrase ? Cid avait du mal à cerner en quoi c'était aussi grave. Ce n'est pas comme s'il avait décidé soudainement de faire cavalier seul ailleurs.

Avant de grimper dans son avion, il se retournait, déposant les bidons près de son Tiny Bronco en observant Cixi, haussant un sourcil. Non, pas de savon pour elle, pas de gueulante non plus. Il agit d'une façon qui peu de gens auraient deviné mais bon, à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, non ? Il prit Cixi dans ses bras, une main dans ses cheveux en parlant doucement.

« Je sais pas si c'est juste le fait de pas pouvoir dire la vérité qui te met dans cet état ou si c'est autre chose mais t'en fiat pas, je suis là. J'ai bien capté que tu dis le contraire de ce que tu penses, et alors ? Si tu me traite de gros con, d'enflure ou d'enfoiré, hey ! Ça veut dire que tu m'adores ! Qui aime bien châtie bien à ce qu'on dit, non ?! Bon alors, arrête de te prendre la tête pour ce putain de problème, on trouvera une solution tôt ou tard et tu pourras de nouveau parler comme tout le monde. Je vais quand même pas te faire la gueule pour si peu quoi. »

Il venait même à montrer son beau sourire et ses dents blanches – ouais malgré le tabac, Cid prend soin de ses dents alors pas de dents jaunes dégueulasses qui retirent l'effet charmant de son sourire... merde on dirait presque une pub de dentifrice ce que je viens dire... Bref, pour ponctuer le tout, il venait doucement l'embrasser, un baiser de quelques secondes qui prouvaient que ce n'était pas cette merde qui arrivait à Cixi qui allait lui faire changer d'avis, ça, il s'en fout, il sait ce qu'elle pense malgré tout. Une fois terminé, il gardait le sourire en la regardant encore un peu.

« Si tu veux qu'on fasse une petite pause encore qu'on a pied-à-terre, ça me dérange pas. C'est à toi de voir si on reste encore un peu ici ou si on va prendre l'air ? »

Il la gardait encore dans ses bras, après, c'était à elle de décider s'ils profitent encore un peu de l'air iodé ou bien s'ils s'envoient en l'air... enfin, qu'ils prennent la voient des nuages. Moins de quiproquo dit comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cixi Covald
Danseuse de Zéphyr

Danseuse de Zéphyr

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 20
HP : 3800/3800
MP : 105/105
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 9 Avr - 19:03

Rien à faire, ce truc était en train de me foutre en l'air. Honnêtement, jamais je n'aurais cru que mentir en permanence pourrait me pourrir la vie. J'ai passé pas mal de temps en prime à mentir sans arrêt. Oui vous me plaisez, oui vous êtes séduisants.. dire oui alors que je hurlais non dans ma tête, combien de fois je l'ai fait et pourtant là... je détestais ça. Je crois qu'en fait, l'idée de mentir à Cid me bouffait de l'intérieur, et visiblement il ne le comprenait pas.

Sauf que voilà, comment lui expliquer? Je ne pouvais juste pas. Car je mentais tout le temps, et même s'il cherchait à inverser mes paroles, ce n'était pas aussi simple que ça en avait l'air. Par exemple, si je veux dire rose, à la place je vais dire bleu, mais comment il saura que c'était rose à l'origine? Un mensonge peut cacher bien des vérités derrière, et c'était ça qui était le plus dur à gérer. Il n'y a pas que les oui ou les non qui sont inversés pour moi, c'est toutes mes pensées, toutes mes envies, tous mes désirs qui passent à la trappe!

Si je veux lui demander de m'embrasser, à la place je vais lui demander de me frapper, mais lui que va t'il comprendre? Un baiser? Une étreinte? Un câlin? Tellement de choses au final, et même si mes yeux pouvaient lui faire comprendre une partie, ce n'était quand même pas facile.
Il finit cependant par me prendre par les épaules pour essayer de me convaincre qu'il s'en fichait et que tout irait bien, qu'il comprenait que mes mensonges n'étaient pas de ma volonté, mais je baissais malgré tout la tête en essayant de me concentrer autant que je le pouvais pour utiliser des termes simples et faciles à inverser...

«Tu comprends tout...» - je soupirais en serrant les yeux si fort que j'avais l'impression de voir des petits points de lumière devant moi, puis il m'embrassait pour me prendre ensuite dans ses bras, je savais qu'il voulait me rassurer, mais j'y arrivais juste pas

«Je suis seulement rêveuse de comment ça va se finir» - cette sensation que ça ne veut rien dire ce que je viens de sortir. Je suis terrifiée, mais pourquoi j'ai sorti rêveuse? J'ai presque envie de pleurer encore aussi je me pelotonne un peu plus contre lui, il me demande si je préfère remettre à demain notre départ et je me recule en hochant de la tête à la verticale... NON, c'est NON que je veux dire bordel! Ma tête va bouger dans le bon sens oui???

«Je veux rester...» - et ta gueule? - «reste ici avec moi...» - non non non! Emmène moi loin d'ici bordel! Je finissais par fondre en larmes, même s'il comprenait ce que je disais, il ne pouvait pas se rendre compte à quel point c'était pénible, stressant, démoralisant de n'avoir que des mensonges qui sortent de votre bouche!

«Et si je reste comme ça pour toujours?» - ah tiens? pour une fois, la phrase est normale. Faut dire qu'il n'y a ni mensonge ni vérité là puisque c'est une question. Je soupire de soulagement avant de hausser un sourcil. C'est peut être ça la clé? Poser des questions? Un mensonge ou la vérité ne sont que des réponses, donc... une question ne peut techniquement pas faire partie du problème?

«Tu crois que j'ai trouvé comment parler?» - OUI!!! Ça marche!! Certes, je lui demande son avis mais en fait, c'était une affirmation quoi! Mon sourire s'élargit alors, bon ok c'est un peu bizarre de parler en ne posant que des questions, mais ça marche!! je joins mes mains l'une contre l'autre avec un profond soulagement avant de prendre son visage dans mes mains et l'embrasser plus sincèrement... puis je montre le Tiny Bronco du doigt

«On y va?» - oui oui et encore oui! Oh putain que ça fait du bien! Bon, il faut donc que je me concentre, si j'arrive à tourner mes phrases comme des questions, je peux m'en sortir. C'est chiant, mais c'est mieux que de simplement mentir et prier pour que Cid comprenne ce que je veux dire. Je l'entraînais donc vers l'avion et je montais derrière lui. Les gars avaient fait le plein, donc on pouvait partir dès maintenant! En route pour le Canyon Cosmo! Par contre, c'est à l'autre bout du monde, on va y être d'ici ce soir surement... m'enfin là bas c'est toujours le soir non?

=======================
Direction: Les Cieux ou Canyon Cosmo (je te laisse choisir Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Dim 12 Avr - 16:56

========================
Cixi utilise son bon de transport pour rejoindre Gaïa.
Gains: +300 gils [Chacun]
========================




Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Mélody
Aurore Flamboyante

Aurore Flamboyante

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 24 Aoû - 19:58

Luna et Mélody arrivent depuis la Route de Mi'ihen

Après quelques explications et du temps d'adaptation, Luna choisit un chocobo. Même si elle eut quelques difficultés à rester dessus au départ, elle s'en sortit assez bien. Les chocobos étaient prisés pour leur docilité et leur facilité à conduire.

Pendant que Luna s'exerçait, Mélody alla choisir un chocobo également. Elle choisit le plus fier et farouche du groupe. Elles partirent lorsque Luna se sentit prête et si le chocobo que chevauchait Luna avançait joyeusement, celui de Mélody rechignait bien plus à la tâche.

Utilisant le pouvoir de la dernière gemme qu'elle avait utilisé, elle forma une griffe autour de sa main pour gentiment motiver le chocobo à accélérer mais celui-ci partit au triple galop et visiblement, tentait de la faire tomber.  

Elle ne se tenait plus assise sur le chocobo, elle avait opté pour une posture plus proche de l'animal pour réduire la force du vent et mieux prendre les secousses. Elle avait également lâché les reines pour enlacer le cou de la bête et se rapprocher de son oreille.

- Je te conseille fortement de t'arrêter. Maintenant.

Ses deux bras étaient pareilles à une ceinture de feu qui commençait à brûler la monture. La forte douleur couplée à l'ordre fit se stopper net le chocobo qui semblait ne pas avoir apprécié. 

- Brave bête.

Elle caressa la tête de l'animal en attendant que Luna ne la rejoigne puis repartit à une vitesse similaire à la monture de la princesse pour finalement atteindre Luca quelques minutes plus tard. 

Elles durent laisser les chocobos à l'entrée de la ville. 

Luca n'était pas aussi imposante que Bevelle mais la différence d'architecture faisait que l'on pouvait s'éparpiller dans un peu toutes les directions puisque la ville était beaucoup plus tourné vers le tourisme de plaisance.

Mélody soupira, elle ne savait trop où aller dans l'immédiat, elles n'était pas complètement pressées d'aller au port surtout qu'elles ne s'étaient pas encore vraiment arrêtées sur la destination et il était trop tôt plus aller déjeuner ce qui leur laisser du temps pour visiter la ville et faire quelques achats éventuellement. 

- Alors, princesse, par où veux tu commencer?

Elle arborait un léger sourire amusé, elle l'embêtait un peu. Il fallait dire qu'elles sortaient toutes les deux du lots avec leurs tenues peu accordées aux normes de Spira et avec le nombre de personnes dans les rues, il y en aurait forcément qui l'entendrait.

note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Brima
Cendres de Lune

Cendres de Lune

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 25 Aoû - 17:49

Ce fut avec quelques difficultés que Mélody parvint à faire avancer son chocobo jusqu'à Luca. Le départ fut du moins délicat et c'était à se demander s'il avait simplement été bien dressé. C'était devant sa volonté à avoir un tel chocobo que le gérant de l'écurie avait probablement cédé à la jeune femme ce qu'elle désirait. Luna n'eut pas autant de mal de son côté et elle devait bien avouer que le voyage jusqu'à Luca s'en retrouva bien plus rapide de cette manière.

La difficulté suivante fut une fois la ville atteinte. Des escaliers seraient à descendre mais les chocobos ne pourraient pas s'en approcher. Ils retourneront probablement jusqu'à l'écurie d'où ils venaient mais il fallut encore en descendre pour la princesse, chose qui ne fut pas exactement des plus simples. Maladroite et assez stressée à l'idée d'arracher une plume à la bête et le mettre en colère, Luna y alla de la plus douce des manières en prenant son temps. Elle fut finalement tout de même contrainte de sauter jusqu'au sol afin d'abandonner sa monture et la laisser repartir jusqu'au comptoir d'où elles étaient arrivées. Luca leur faisait désormais face et elles ne perdirent pas de temps pour descendre ce long escalier afin d'arriver en ville.

L'architecture des lieux était bien plus impressionnante que celle qu'elle avait pu voir à Guadosalam. Luna était impressionnée devant ce qu'elle voyait et de tous les bâtiments présents. Elle ne saurait dire où commencer si elle en aurait le choix et ce fut justement ce qu'elle eut lorsqu'elle arriva sur la place principale après encore quelques marches à descendre : Mélody lui demanda où elle désirait commencer en l'appelant princesse. Non pas que ça soit faux, Luna la regarda pour s'assurer qu'elle ne se moquait pas d'elle non plus mais ce titre avait été perdu quand elle s'était réveillée dans l'au delà.

« Un choix délicat quand on aimerait avoir suffisamment d'yeux pour tout voir en même temps en premier lieu. » Elle avait beaucoup de choix mais elle n'était pas sans savoir qu'il faudrait aussi qu'elle trouve une future destination à suivre. Si elle pourrait trouver Léviathan sur n'importe quel transport aquatique, elle était aussi consciente que ce n'était pas comme ça qu'ils pourront localiser Ifrit et, par un manque évident de connaissance sur les lieux, elle ne pourrait en aucun cas deviner où elle pourrait aller mais, quelque part, prendre une carte d'Héméra et choisir une destination de manière aléatoire, ça pourrait se faire si jamais Mélody n'aurait pas davantage d'idée qu'elle...

« Il doit y avoir une forge dans une ville aussi grande. Nous pourrions commencer de ce côté. » Même si elle ignorait ce qu'elle pourrait y faire en fin de compte. Est-ce qu'un forgeron pourrait travailler des armes totalement magiques ? Elle pourrait renforcer son affinité à l'eau peut être ?

Trouver un tel magasin ne fut pas difficile quand tout était indiqué. Le plus délicat pour Luna avait été de bien comprendre les écrits indiquant telle ou telle boutique mais elle ne fut pas longue à entrer dans le lieu où elle se dirigeait. Après les échanges habituels de politesse, Luna fit sa demande et contre la bagatelle de mille gils, plus de la moitié de ses économies en sommes, elle put faire ce qu'elle désirait sur son bracelet.


Ajout Défense élémentaire aquatique {ImmuEau} > Luna dépense 3000 gils


Au moins y avait-il ça de bon mais elle laissa l'opportunité à Mélody de faire ce qu'elle souhaitait avant de retourner dans les rues où il faudrait se décider sur une destination.

« Si nous devons prendre un bateau, il serait dans nos priorités de déterminer une destination. N'as-tu pas une idée ? Je ne connais pas suffisamment Héméra pour en déterminer une consciemment mais si tu n'as pas la moindre idée, rien ne nous empêcherait de sélectionner aléatoirement notre objectif avec une carte. Qu'en dis-tu ? »

La forge dans leur dos, Luna cherchait des yeux un endroit comme un café ou un bar. Ce n'était pas le lieu qu'elle aurait eu le plus envie de visiter à vrai dire mais elle était consciente que ça serait l'endroit où elle aurait le plus de chance de découvrir une carte d'Héméra ou d'entendre parler d'un lieu qui pourrait aisément devenir leur destination. Le tout pour elle serait de prendre un bateau et de voguer un peu aléatoirement d'une zone à une autre d'Héméra jusqu'à localiser le roi des mers en l'image de Léviathan, chimère aquatique...


Dernière édition par Luna Brima le Mar 29 Aoû - 19:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody
Aurore Flamboyante

Aurore Flamboyante

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mar 29 Aoû - 19:06

Arrivées en ville, elles durent laisser les chocobos pour continuer. La ville avait son charme et semblait très tournée vers le tourisme.
Elles arrivèrent tôt, trop pour un déjeuner et elle n'avait pas d'endroits où elle voulait spécialement aller, la culture de Spira ne l'intéressait pas.

Mélody laissa donc le choix de la direction à prendre à Luna qui choisit la forge. Avec les indications trouvables un peu partout dans cette ville, elles ne mirent pas bien longtemps avant de trouver une forge.
La princesse y fit enchanter son bracelet pour lui octroyer une résistance à l'Eau. De son coté, elle songea à faire de même avec l'élément du Feu, cela semblait être une évidence mais elle décida de s'en passer.

Luna voulait déterminer plus exactement leur prochaine destination. Elle leva un doigt pour signifier qu'elle allait y venir mais qu'avant elle voulait parler d'autre chose.

- Parlons-en autour d'un repas dans un restaurant, il est encore un peu tôt mais au moins on évitera la foule.

Cela faisait des jours qu'elle n'avait pas eu un véritable repas. Elles se trouvaient dans un quartier commercial, on y trouvait de nombreuses boutiques et après un rapide repérage, un restaurant. Celui ci semblait être un restaurant assez chic pour les touristes fortunés, ce n'était pas vraiment leur cas mais elles y mangeraient bien.

Mélody commanda un repas assez complet contenant un mélange de riz, viande et légumes. Elle profita du moment de flottement où elles devaient attendre pour finalement répondre à la question de Luna.

-Sans imagerie satellite, il est bien difficile d'obtenir une carte complète d'Héméra donc si tu en veux une, il va falloir passer par Gaïa ou Dol, il est plus simple de prendre la carte du monde dans lequel on va et l'explorer puis changer.

Chaque monde possédait sa propre carte datant d'avant la fusion, si elles en prenaient quatre, elles auraient approximativement la carte d'héméra et elles s'épargnaient des problèmes.

- Pour ce qui est des destinations, Costa Del Sol a vu un grand rassemblement il n'y a pas si longtemps, cela peut être un bon coin pour y écouter des rumeurs sur les Chimères et orienter nos recherches. Le problème est que les bateaux qui traversent les océans mondiaux sont assez coûteux en général et que je n'ai pas beaucoup sur moi, c'est pourquoi je recommande que nous prenions le bateau vers le désert de Bikanel et pourquoi pas un crochet vers Kilika puis partir pour Gaïa.



Elle attaqua son repas lorsque l'assiette arriva en attendant une réponse de Luna, les voyages inter-mondiaux étaient coûteux ce qui rendait préférable le fait de d'explorer un monde à la fois plus tôt que de se disperser mais obtenir des informations permettrait d'éviter les détours.

note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Brima
Cendres de Lune

Cendres de Lune

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 1 Sep - 23:22

Note :
 

Interrompue dans ses pensées, Luna écouta Mélody lui dire préférer en parler autour d'un repas plutôt que comme ça. Il serait d'autant plus simple de se concentrer sur la discussion si elles ne faisaient rien d'autre en même temps. Ce fut pourquoi la princesse ne fit qu'un signe de tête pour acquiescer. Peut être était-il tôt mais il n'y aurait que peu de monde si bien que ça n'en serait que plus bénéfique même si Luna n'était pas mal à l'aise dans la foule – peut être par habitude...

Sans savoir ce qu'elle allait recevoir, Luna demanda un menu tout fait en se disant que le principal serait déjà de manger. Le but premier restant de se faire un itinéraire pour la suite. A ce sujet, Mélody avait quelques petites connaissances et savait notamment que pour avoir une carte d'Héméra, il serait primordial de passer par des endroits disposant d'une meilleure technologie qu'ici. Elle cita Gaïa et Dol, aucune de ces deux destinations ne parlait à Luna qui se demanda alors combien de monde avaient fusionné pour former Héméra. Avec Spira et Héra, ça en faisait déjà quatre mine de rien !

Maintenant, ciblant plus spécifiquement une ville, Costa del Sol sortit du lot parce qu'un grand rassemblement y avait eu lieu. Il y aurait probablement des rumeurs sur les chimères afin de plus aisément orienter leurs recherches. Mais malgré tout, il y aurait encore un problème qu'il faudrait éluder : le prix était onéreux, trop pour se permettre de faire des allers et retours sans compter. Du coup, il serait préférable de fouiller monde par monde bien plus en profondeur... Mélody proposa alors de partir pour Kilika ou pour Bikanel, pensant sans aucun doute y dénicher Ifrit vu qu'elle qualifia Bikanel de désert et que Luna se souvenait bien qu'elle avait parlé d'un temple où Ifrit résidait jadis à Kilika.

Les repas arrivèrent mais Luna ne toucha pas au sien de suite, préférant formuler une réponse. « Il serait préférable de commencer par Kilika si tant est que nous allons aux deux destinations. Si mes souvenirs sont bons, Kilika est la ville la plus proche de Luca mais il sera malgré tout nécessaire d'y aller en bateau, non ? »

Mais les bateaux seront moins chers pour un voyage 'local'. Et quand elle parlait de ses souvenirs, c'était par rapport à ce qu'on lui avait appris dans le temple de Macalania lorsqu'elle s'y renseignait sur la religion de Yevon et plus généralement sur ce monde. Elle se souvenait aussi qu'il y avait un dernier temple à Besaid, une autre île non loin de l'archipel de Kilika.

En soit, elle n'était pas contre continuer de fouiller ici avant de changer de secteur. D'autant plus qu'elle allait utiliser un bateau et ça lui donnera tout aussi bien la chance de rencontrer Léviathan peut être. Par contre, elle ne s'imaginait pas qu'il y aurait encore un obstacle à la suite de ce voyage. Ca ne serait pas un problème de prix ou de transport pour le coup mais bien quelque chose de plus physique vu que l'espace d'une seconde, Luna disparut de cette table alors qu'elle dirigeait sa main vers sa fourchette.

Pour elle, il se passa plusieurs heures mais, lorsqu'elle revint à table, un clignement des yeux aurait pu faire manquer à Mélody sa disparition. Confuse, elle repensa à tous ces étages qu'elle avait monté avec Erza. On pourrait noter de lourdes différences aussi sur son apparence : soignée avant, elle était désormais d'autant plus négligée qu'elle ferait honte à toute personne de la royauté. Le dernier combat contre le griffon avait cerné ses yeux, ses cheveux étaient en pagaille et autant ses bras désormais nus par l'absence de manche que son visage étaient noirs comme si elle avait été brûlée malgré les soins que la fontaine avaient pu apporter.

Le fil de la discussion ? Autant dire que Luna l'avait totalement perdu là. Ses yeux démontrait toute l'incompréhension de ce qu'elle venait de vivre alors qu'elle comprenait qu'elle n'avait certainement pas bougé de ce restaurant entre temps. Combien de temps ? Quelques secondes ? Une minute ? Aucun délai ?

L'unique chose dont elle était sûre, c'était que la fatigue s'était si vite accumulée que malgré les soins, elle ne se sentait pas bien. Elle avait faim et soif, elle devrait mangé mais ça ne pallierait pas à sa fatigue et l'effort qu'elle avait eu à faire pendant cette seule seconde. Si son corps était assis sur cette chaise, son esprit était totalement ailleurs. Elle venait de dire au revoir à Erza et se tenait encore debout dans ce dédale. Maintenant que la pression retombait, maintenant que l'adrénaline était passée, ce malaise devenait si intense que sa vue se brouilla. Toutes ses forces l'abandonnèrent d'un coup...

La dernière chose qu'elle vit avant de sentir ses yeux se fermer fut son assiette encore pleine dans laquelle elle plongea tête la première. Sans la moindre force restant, elle risquait de rester inconsciente plusieurs heures ce qui assurerait presque une nuit à Luca alors que ce n'était pas prévu... Mais elle n'avait pas calculé qu'elle se ferait subitement emmener dans une tour comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody
Aurore Flamboyante

Aurore Flamboyante

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 4 Sep - 1:37

note:
 

Elles s'étaient posées dans un coin d'un restaurant pour discuter de leur prochaine destination. Mélody profita du repas qui était nettement meilleur que ce qu'elles avaient mangé depuis leur départ de Bevelle.

Elles pouvaient quitter Spira maintenant mais pour visiter tout les lieux liés aux éléments, elles devraient retourner à Spira à un moment où à un autre et cela engendrerait un coût supplémentaire dont elle se passerait bien.

Entre Kilika et Bikanel, Luna préféra naturellement Kilika qui n'était pas un énorme désert et parce qu'il s'agissait du lieu le plus proche des deux.
Mélody prit quelques secondes pour y réfléchir, elle n'aimait pas l'idée de se rendre à Kilika mais elles avaient trouvé Shiva non loin de son temple alors l'idée d'y trouver Ifrit n'était pas impossible.

Avant qu'elle ne puisse répondre, elle ressentit une énorme pression magique. L'Espace lui même s'en vit déformé et un instant Luna disparue. Était ce l'oeuvre d'Ultimécia? Dans ce cas pourquoi uniquement Luna? Et puis avait elle vraiment tant de pouvoir?

À peine eut elle le temps de se lever pour tenter de se jeter dans le portail que Luna était revenue, dans un drôle d'état. L'espace d'un instant, Mélody eut l'air aussi confuse que Luna mais se ravisa rapidement pour ne pas montrer son trouble.

- Et bien, il va falloir que tu me dises quand est ce que tu as appris un tour pareil.

Elle l'avait dit sur un ton blagueur pour alléger l'atmosphère mais Luna s'effondra sur son assiette faisant un grand bruit et attirant l'attention.

Mélody se leva rapidement pour faire le tour de la table et atteindre Luna, les gens commençaient à jeter des regards curieux et un serveur s'approchait pour s'enquérir de la situation.

- Sérieux, c'est pour ça que je n'aime PAS les endroits avec trop de gens.

Elle était contrariée et son énervement s'entendait dans sa voix. Elle ne l'était pas contre Luna mais plus contre la situation et elle même, qui n'avait rien pu faire pour l'empêcher.
Heureusement qu'elle avait suggéré qu'elles aillent manger avant qu'il n'y ait trop de monde.  

Dans la précipitation, elle n'était plus sure de si les habits magiques de Luna resteraient intactes vu son état alors elle prit son grand manteau et la couvrit avec avant de commencer à la porter, vraiment elle n'avait pas la force ni le corps pour ce genre de choses.

- Est-ce que ça va?

- Il suffit. JE m'occupe d'elle.

Elle jeta le regard d'un fauve qui lui défendait de s'approcher ses pupilles s'étaient allongées à cause de la colère et n'avait vraiment plus rien d'humain. Le serveur semblait inquiet et ne pas vouloir leur prendre la tête pour se qu'il venait de se passer mais elle n'était vraiment pas d'humeur à parler amicalement.

Elle laissa rapidement de quoi payer l'addition avant de partir avec Luna. Elle avait bien du mal à la faire avancer mais elle se débrouillait avec sa force et ce que ses pouvoirs lui permettaient de faire pour éviter d'être dérangée par des passants aussi ignorants qu'inutiles.

Mélody amena Luna jusqu'à un hôtel qui n'était pas très loin et demanda une chambre. Elle mentit sur les raisons de l'inconscience de Luna pour éviter de devoir justifier comment quelqu'un pouvait perdre connaissance suite à avoir été entraîné dans un portail spatial menant elle ne savait où sans passer pour une folle.
Après avoir installé Luna sur un lit, Mélody quitta la chambre quelques minutes pour atteindre une boutique de gemme et y débourser la quasi totalité de son argent puis revint aussi vite qu'il lui était possible et ce même s'il elle dut recourir à de la sorcellerie Spaciale d'Ultimécia.

De retour au chevet de Luna, elle leva un voile de lumière autour de la princesse endormie. La magie ne serait probablement pas d'un grand secours pour Luna mais elle l'aiderait à récupérer plus vite.

Mélody continua de veiller sur Luna sans jamais lever sa magie jusqu'à ce qu'elle rouvrit les yeux. Puisant dans le pouvoir de la Lunalithe, elle utilisa une nouvelle magie.

- Kos Mul, Ahrk Kril!

Ces quelques mots résonnèrent dans la pièce si bien qu'ils en firent presque bouger les cadres accrochés aux murs mais ces mots renforçaient le corps comme l'esprit de tout ceux qui les avaient entendu.

- Alors, ma Belle au bois dormant, que t'es t'il arrivé?

Un sourire plus léger se dessinait sur son visage mais celui ci n'avait rien de moqueur et il s'agissait peut être d'un des premiers sourires sincèrement heureux qu'elle adressait à quelqu'un sur Héméra.

Achat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Brima
Cendres de Lune

Cendres de Lune

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mar 5 Sep - 11:56

Si elle aurait été responsable de ce tour de passe passe, il était sûr que Luna se serait arrangée pour ne pas le faire en public mais là, elle n'y pouvait rien et sentit trop rapidement ses forces l'abandonner. Elle n'avait pas même entendu ce que Mélody lui avait dit à la blague : ses oreilles n'entendant qu'un sifflement strident alors que sa vue devenait floue. Sans rien pouvoir faire, elle avait finalement perdu connaissance en plein milieu du restaurant et avait laissé à Mélody la lourde responsabilité de s'occuper d'elle.

Ce fut une chose qu'elle fit puisque la princesse ne resta pas bien longtemps inconsciente non plus. Peut être trop pour une personne pressée mais la nuit approchait déjà quand elle reprit conscience. C'était allongée dans un lit qu'elle se trouvait, son corps lui semblait lourd et trop faible pour qu'elle ne puisse bouger. C'était la même sensation qu'un surmenage alors qu'elle n'avait techniquement – aux yeux de Mélody du moins – rien fait qui pourrait s'y apparenter. Son initiative avait été bonne cependant puisqu'il n'y avait plus que de l'humidité sous le manteau qui la couvrait.

Pourtant, encore trop à l'ouest, elle eut du mal à saisir où elle était et comment elle y était arrivée. Elle n'associait plus les étapes qu'elle venait de vivre et avait l'impression d'être toute mélangée. Elle ignorait si elle avait rêvé cette tour, si elle ne s'était pas juste couché la veille pour se réveiller trop tard maintenant mais la présence de Mélody lui fit comprendre qu'elle ne devait pas nécessairement s'être endormie la veille. Elle semblait inquiète mais rassurée de la voir se réveiller. C'était pourquoi elle lui souriait comme ça ? C'était étrange comme situation quand on savait que Luna ne l'avait jamais vue comme ça. Ignorait le fait qu'elle s'était faite surnommer la belle au bois dormant, elle put comprendre qu'elle lui devrait une explication vu sa question à propos de ce qu'il lui était arrivée.

« Je l'ignore. » Commença-t-elle bêtement en sentant un tournis qui lui assura de ne pas tenter de se redresser de suite. « J'ai été entraîné dans une tour... Mais je n'ai pas réussi à atteindre le sommet. » Non, les monstres étaient trop forts... « J'étais avec une personne qui travaillait pour Ultimécia... Mais elle ne savait pas non plus ce qu'il se passait. »

Remettre les bouts dans le bon ordre était très difficile encore. Mais elle avait noté qu'Erza était toute aussi désemparée qu'elle sur la situation. Mais avec ce qu'elle avait vécu, elle attribuerait la faute à Ultimécia sans détour... Alors qu'elle n'y était pourtant pour rien.

« J'ai passé des heures dans cette tour... Mais quand je suis revenue... » C'était une impression, elle se souvenait de son assiette et pouvait même dire que cette dernière était tout aussi chaude. « C'est comme s'il ne s'était pas même passé une minute. » Qui avait un tel pouvoir ? Qui était en mesure de faire une telle chose ? Son assiette n'était plus là en tout cas. C'était assez gênant... Mais elle se devait de remercier Mélody au moins.

« Merci une fois encore pour ton aide... Et désolée, vraiment, de t'avoir mise dans l'embarras. » Elle ne savait elle même pas comment elle s'en serait sortie si Mélody avait perdu connaissance dans un restaurant en présence de tant de personnes. Enfin, il n'y avait pas grand monde mais c'était quand même un lieu public où quelques personnes étaient présentes.

La fenêtre était fermée mais les volets étaient ouverts. Luna put voir en tournant la tête que le ciel orangé annonçant la tombée de la nuit et elle se sentait d'autant plus mal de ne pas pouvoir se relever. Mais trop s'excuser embêterait assurément son interlocutrice. Pourtant, elle ne pouvait rester muette sur la situation.

« D'autant plus que, de ce fait, notre départ va se retrouver repoussé... »

Du coup, elle ne se souvenait même plus où elles iraient. Le bateau étant trop cher, elles avaient préféré partir pour Kilika pour commencer... Kilika puis Bikanel pour s'assurer que rien ne serait sur ce monde. Si ce n'était qu'un voyage en bateau, elle pourrait peut être le tenir après... Mais si elle se levait, elle craignait de rechuter. Ses esprits revenaient progressivement mais ses forces auront plus de difficultés à suivre. Là, elle se disait surtout en passant sa main sur son ventre que sans le manteau de Mélody, elle aurait été très mal aussi...

« Et quand bien même la magie est pratique, je commence à penser qu'il me serait nécessaire de visiter un magasin de vêtements. » Ce n'était même pas qu'elle était difficile à s'habiller mais surtout qu'elle n'avait jamais aimé le faire à cause des inconvénients que ça apporterait : la réparation si c'était dégradé, le lavage si c'était sali, le temps de le mettre ou de l'enlever également. - oui, pour elle, ça restait un inconvénient mais elle pouvait noter que ce n'était pas plus plaisant de se retrouver démuni de tout ça en public si elle manquait de forces...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody
Aurore Flamboyante

Aurore Flamboyante

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Dim 10 Sep - 3:46

Avec Luna qui s'était effondrée, leur journée fut quelque peu reportée  en attendant que Luna aille mieux. Mélody veilla à coté d'elle le temps qu'elle ne se réveille puis lorsque cela arriva, elle demanda ce qui avait pu arriver à la princesse mais elle était encore confuse.

Luna disait avoir exploré une tour avec une associée d'Ultimécia, était ce une simple coïncidence? Cela ne semblait pas trop quelque chose qu'aurait fait la nécromancienne, envoyer Luna sans donner d'instruction ou ce qu'elle devait ramener.
Cette histoire était bien étrange et il était impossible que cela fût une hallucination. Dorénavant, elle devrait rester sur ses gardes au cas où un autre portail du genre devait apparaître.

Luna la remerciait de son aide et s'excusait dans le même temps pour la gêne occasionnée.

- Pas la peine de t'excuser, ce n'est pas moi qui ai plongé ma tête dans mon assiette. Et j'ai décidé que je ferais mon maximum pour t'aider qu'importe la situation.

Elle avait commencé sa phrase sur un ton ironique, autant pour alléger la discussion que pour éviter d'avoir à s'étendre sur ce qu'elle avait fait pendant que Luna était inconsciente.

Une bonne partie de la journée s'était écoulée et il serait trop tard pour prendre un bateau maintenant et les boutiques commençaient à fermer petit à petit. Cela fut mentionné par la princesse qui semblait se le reprochait également.

- Ne t'en fait pas, prends le temps qu'il te faut pour aller mieux et sache que tu n'es pas responsable de ce qu'il t'es arrivé.

Pour bien des raisons Mélody ne voulait pas que Luna se lamente, déjà parce que cela l'énerverait rapidement, que cela nuirait à son efficacité et parce qu'elle se rendait compte qu'elle ne voulait pas la voir triste.

Luna commençait à se dire qu'il serait utile d'obtenir de vrais habits pour les situations comme celle ci.

- Effectivement mais tu n'es pas obligée de prendre des tenues complètes, juste une tenue légère histoire d'en avoir un minimum.

C'était son cas, de toutes façon ses habits ne duraient jamais vraiment longtemps avec sa façon très anarchique de combattre.
Mais pour l'heure, il y avait des choses plus pressentes comme le fait qu'elles devaient manger.

- Tu te sent de te lever pour aller manger quelque chose où tu préfères que l'on appelle le room service pour manger ici?

Elles feraient comme Luna pourrait dans son état, il serait préférable qu'elle ne se surmène pas.

note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Brima
Cendres de Lune

Cendres de Lune

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 11 Sep - 17:42

Finalement, peu importerait la situation, Mélody avait décidé d'aider la princesse et c'était pourquoi elle faisait le maximum pour y parvenir même si cette dernière avait fait un plongeon dans son assiette peu de temps avant. Au moins, ce n'était pas comme si Mélody avait été contrainte d'attendre ici tout du long jusqu'au réveil de Luna. Elle n'était pas responsable de ce qui était arrivé même si elle aurait aimé savoir qui l'aurait été. Pour l'instant, elle mettait surtout la faute sur Ultimécia mais elle ne pourrait pas le confirmer sans preuve. Et ce n'était pas non plus le moment où elle aurait l'opportunité de le faire... La, à l'instant, elle serait plus utile à se reposer et ne pas se poser trop de question, y compris pour la tenue qu'elle devrait se prendre et sur quoi Mélody lui suggéra une possibilité.

« Ce serait effectivement suffisant. » Qu'elle fit en guise de réponse. Pour le reste, la soirée ne fut pas bien longue avant que les filles ne soient portées à se coucher. Luna préféra appeler le room service afin d'obtenir tout ce dont elles auraient besoin ici et lui permettre de se reposer au mieux jusqu'au lendemain. Elle avait fait l'équivalent d'une journée au lieu de seulement quelques heures et aurait donc besoin de se reposer probablement davantage qu'une nuit.

Pourtant, le lendemain, même s'il était encore assez tôt, Luna se sentait déjà mieux et se risqua à se lever pour aller chercher une tenue qui pourrait lui plaire bien qu'elle ne serait aucunement confectionnée de ses mains. Elle opta pour le minimum afin que ça soit passe partout avec tout ce qu'elle pourrait se créer mais aussi fait de sorte à ne pas être dégradé par l'eau : son choix s'était porté sur des éléments de la section des maillots de bain mais ce n'était pas comme si on allait lui en tenir rigueur pour autant.

Le repos perdura jusqu'à midi où elles purent prendre un nouveau repas. Alors que ce dernier était sur le point de se terminer, Luna initia alors le nouveau départ rappelant la discussion qu'elle avait eu la veille avec Mélody. « Après mangé, nous pourrons reprendre notre route. Même si c'est un long trajet, il me sera possible de prendre encore un peu de repos dans le bateau. »

Elle ignorait le temps que ça leur prendrait pour aller jusqu'à Kilika mais elle se doutait que si c'était un voyage en bateau, ça ne serait pas pour seulement une demie heure ou une heure. Il leur faudrait probablement le reste de la journée pour y arriver... « Crois-tu qu'il soit possible de demander aux marins s'ils ont des informations ? » Non pas qu'elle doutait qu'on ne leur donne mais c'était surtout par respect et la volonté de ne pas déranger des personnes exerçant leur métier. Après tout, elle ne douterait pas qu'ils devaient en avoir vu des choses en mer !

Quoi qu'il en soit, le repas terminé, elles pourront se diriger vers le port pour voir quel bateau utiliser et s'il faudrait tout de même payer quelque chose pour atteindre l'île de Kilika. Mais vu que c'était un trajet souvent effectué par des marchands, il serait peut être plus facile de négocier sa place que pour des trajets plus longs.

Note :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody
Aurore Flamboyante

Aurore Flamboyante

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 18
HP : 3400/3400
MP : 95/95
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 14 Sep - 0:26

Luna se remettait doucement de sa fatigue et préféra rester dans la chambre pour le reste du jour. En fin de compte, Mélody n'avait quasiment rien fait de sa journée préférant veiller sur Luna. Elle n'aimait pas le reconnaître mais elle appréciait de plus en plus l'ancienne princesse, peut être trop même. D'ordinaire, elle n'avait aucun mal à se séparer des gens, les oublier et les laisser pour minimiser ses entraves mais avec Luna c'était quelque peu différent, elle n'en avait pas envie.

Elle eut un peu de mal à s'endormir, passant des dizaines de minutes à ressasser ces pensées, une amie... C'était quelque chose qu'elle n'avais pas vraiment eu sur Cocoon, les femmes dans l'armée n'étaient pas nombreuses et son attitude à l'époque ne l'avait pas rendu très populaire... Elle ne pouvait s'empêcher de se sentir idiote de laisser ses fantômes du passé l'influencer.

Le lendemain matin, Luna se sentait déjà mieux et elles allèrent donc faire quelques achats avant de déjeuner. Durant celui ci, Luna disait vouloir prendre le bateau sans attendre d'autres jours ici.

- Il y aura très certainement des cabines si besoin, tu m'as l'air d'aller bien donc je n'ai aucune objection.

La princesse enchaîna avec une nouvelle question sur les marins mais à cela, elle n'avait de réelle réponse.

- Je l'ignore mais si la mer est calme cela sera probablement possible, sinon tu pourras toujours demander avant le départ ou après l'arrivée.

Elles finirent leur repas puis partirent vers le port en suivant les indications des panneaux. Une bonne partie du port servait au transport de marchandise mais il y avait des navettes quotidienne qui faisaient le trajet entre Kilika et Luca.

Leur bateau était un assez imposant bateau à voiles, même s'il n'arrivait pas à la cheville des bateau qui naviguaient sur les grands océans entre les mondes, il avait fière allure. Elles avaient une bonne heure d'avance avant le départ du bateau mais elles pouvaient embarquer si elles le souhaitaient.

- Si tu veux poser des questions tente ta chance, que ce soit au port ou sur ce bateau soit sure d'être à bord quand il part.

En ce qui la concernait, elle resta sur le pont du bateau, le regard fixé vers l'horizon. Lorsque le départ arriva enfin, Mélody était contente. Même si elle n'appréciait pas spécialement les voyages en bateau, elle avait toujours un petit sentiment de partir à l'aventure lorsqu'elle mettait le cap vers de nouveaux horizons.


Luna et Mélody naviguent en mer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Modo Futé

Modo Futé

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Alphinaud Leveilleur ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Hartemission ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Trisha Ornstein ★ Zelda Nohansen

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 16 Sep - 9:29



Luna dépense 3000 gils pour ajouter ImmuEau.
Mélody dépense 1400 gils pour acheter une Lunalithe de Force 2.


Mélody gagne 250 gils
Luna gagne 200 gils


Luna passe au niveau 17 !

Modification de l'équipement de Luna.
Technique apprise par Mélody ajoutée à la fiche.


Luna et Mélody se dirigent vers l'Océan.




Kitou trop mimi pattounes par Crystal!!! ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomoyo Tsukuyomi
Sagesse Mondaine

Sagesse Mondaine

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 7 Oct - 0:03

Dans une ville située sur Spira et nommée Guadosalam, beaucoup de ses habitants voyaient des faits plus qu’étranges arriver souvent. La ville possédait en son sein, un endroit où les vivants pouvaient se rendre pour se recueillir. Mais cet endroit n’était pas si anodin quand on savait que des petites sphères prenaient l’apparence des morts.

L’Au-Delà était un endroit bien mystérieux qui en avait conquis plus d’un. Depuis maintenant quelques années, des personnes étant décédées revenait à la vie par l’Au-Delà. Chose assez paradoxale lorsque l’on sait que cet endroit était prévu uniquement pour recueillir l’âme des morts. Personne ne revenait à la vie dans les temps normaux.

Et ce jour-là, rares étaient les personnes qui revenait de la terrible aventure de la mort, serein. Une jeune femme en kimono s’éleva parmi les furolucioles et lorsqu’elle ouvrit les yeux, plusieurs personnes attendaient près d’elle. C’était les Guados chargés d’expliquer sa venue ici. Tomoyo se souvenait très bien s’être donné la mort pour protéger une personne. Tous ses souvenirs étaient clairs et elle écarta la réincarnation.

Après plusieurs informations de ces chaleureux habitants, la jeune femme entreprit de visiter. Grâce à son tempérament calme et doux, Tomoyo recevait beaucoup de bonnes attentions. Elle reçut même une carte qui pointait les lieux intéressants qu’elle pourrait visiter. La belle demoiselle aimait voyager et entreprit donc son voyage. Elle savait bien qu’elle devrait trouver un petit boulot pour pouvoir se nourrir. De plus, elle se sentait investie par de nouveaux pouvoirs.

Tomoyo avait été conseillée par plusieurs personnes et beaucoup lui en dirent du bien de la ville nommée « Luca ». Une fois sur place, elle comprit pourquoi elle était appréciée. Il y avait pas mal d’animation. Les gens parlaient de Blitzball et Tomoyo avait hâte de découvrir tous les secrets de ce monde. La jeune femme savait donc que Spira faisait partie du monde d’Héméra et eut même droit à un récit enflammé de son histoire.  Tomoyo avait engagé la discussion avec un homme d’âge mûr et l’écoutait avec grande attention.

Menacée depuis au moins un millénaire par un monstre né de l’humanité, Spira a essuyé plusieurs attaques par Sin. Beaucoup de personnes s’étaient sacrifiés pour mettre un terme à ce fléau. Battre Sin par les moyens conventionnels permettait de souffler quelques années mais Sin renaissait à chaque fois. Un jour, une grande Dame combattu ce monstre et elle s’appelle Yuna. Elle a réussi à le battre définitivement ! Elle a alors été adulée dans un premier temps puis, avec tout ce qui s’est passé... la fusion des mondes, les faits étranges dans l’Au-Delà... elle a été accusée de tous les maux. Tomoyo promit à cet homme d’être gentille avec Dame Yuna si elle la rencontrait un jour. La jeune femme voyait bien avec quelle admiration il parlait de cette Invokeur. Cependant, ces beaux récits n’avançaient pas Tomoyo. Mais la chance semblait tourner.

« Merci de m’avoir écouté mademoiselle ! Pour vous remercier, je vous offre un bon dans mon magasin de vêtements !

-Merci, sourit Tomoyo en replaçant une mèche de cheveux. Je ne pourrais malheureusement pas venir tout de suite. J’ai besoin de trouver un travail.

-Eh bien c’est votre jour de chance ! Ma collègue est enceinte et aimerait souffler un peu. Je peux vous donner une place dans mon magasin »

Tomoyo semblait ravie et accepta de suite. Elle se retrouva donc dans un magasin de vêtements, dans la section de retouche. C’était une échoppe assez chic qui confectionnait des vêtements sur-mesure à qui le souhaitait. Tomoyo resta un petit temps dans ce magasin. Au moins un bon mois et elle commençait à se faire connaître. En effet, la jeune femme avait fait part de son talent et confectionnait des kimonos. Le gérant lui avait demandé car cela pourrait rappeler les habits de Dame Yuna. En attendant, la belle demoiselle cousait tout ce qu’elle pouvait : robes, pantalons, capes, manteaux, chemises... .

Elle gagnait ainsi sa vie suffisamment pour se nourrir et ses loisirs. Tomoyo savait maintenant quels étaient les habitués du magasin et se plaisait à regarder cette affaire bien fonctionner. L’atelier de Tomoyo se trouvait un peu à l’écart, où elle avait vue sur un peu de verdure au travers de sa fenêtre. Comme il faisait bon, elle ouvrit en grand la porte coulissante pour faire entrer de l’air. Elle commença à chantonner en faufilant ses pièces de pantalons. La jeune femme aimait beaucoup chanter pour ses proches. Sa maman lui avait dit tellement de fois qu’elle possédait une très belle voix. Alors, Tomoyo chantait, en espérant qu’au fond de son cœur, sa maman l’entendrait. Car elle savait très bien qu'elle lui avait fait de la peine en partant de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos Karpath
Génie de la Lampe

Génie de la Lampe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 9 Oct - 13:33

Cela faisait quelques jours, peut être même que cela se comptait en semaines depuis la réunion du Rokumeikai à Alexandrie. Nos, depuis sa "réincarnation" dans son corps d'origine au moment de la fusion des mondes, ne pouvait que constater que bien des choses avaient changé et qu'il ne pouvait pas faire face seul aux obstacles sur sa route. 

En s'étant allié à d'aussi vils personnages, il faisait partie d'un immense projet mais aussi d'une manière de conforter sa position dans ses propres projets. Il avait déjà réussi à se venger de l'homme qui l'avait emprisonné d'une bien étrange façon pendant toutes ces années, il ne lui restait plus qu'à attendre que la suite arrive. 

La suite des événements ? Revenir sur Centra, pour lui, mais aussi pour le Rokumeikai. Cependant, l'endroit est réputé dangereux, et cela n'est pas usurpé. Si Nos savait qu'il était compliqué de trouver des volontaires sur Dol pour se rendre dans un endroit connu comme dangereux, il tentait de rallier du monde à lui sur cet autre continent qu'était Spira. Luca étant l'endroit le plus peuplé d'aventuriers, il souhaitait tenter sa chance ici. Le but n'était pas de se constituer une armée mais quelques personnes sur qui il pourrait compter. 

En ce jour assez radieux, Nos qui venait de passer qu'une seule nuit à Luca et n'avait pas eu le temps de commencer ses investigations souhaitait avant tout être présentable. Malheureusement, sa vieille cape sombre supportait les poids des années et son peuple sur Centra n'était pas réputé pour sa réalisation de vêtements en tissus, son armure, par contre, était l'oeuvre d'un forgeron que les autres nations jalousaient, et il était dur de s'imaginer qu'un homme pouvait avoir le même talent sur Héméra encore aujourd'hui. 

C'est donc pour cela que Nos cherchait une échoppe capable de lui fournir un vêtement de qualité, sa recherche fut fructueuse car on lui a indiqué une maison réputé pour ce genre d'ouvrages. Nos se rendait donc à l'adresse indiquée par les passants. L'homme qui le réceptionna semblait surpris de mon accoutrement, les armures sont beaucoup plus rares ici qu'à Alexandrie dans cette ère. Estimant certainement que j'eus besoin d'une pièce sur mesure, il m'indiquait alors un atelier dans lequel je me rendis de suite. 

J'entendais une voix très agréable qui entonnait une douce mélopée, je restais alors sur le seuil de la porte restée ouverte sans dire mot. La personne ne semblait pas m'avoir remarqué tout de suite mais je n'avais pas l'impression de la surprendre tant que cela en m'annonçant. 

"Bonjour, je suis désolé de vous interrompre. On m'a loué vos talents de couturière et j'aurais besoin de vos services. "

Mes gestes accompagnaient ma parole en désignant la cape expliquant plus rapidement le but de ma venue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomoyo Tsukuyomi
Sagesse Mondaine

Sagesse Mondaine

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 11 Oct - 23:31

Le soleil avait pour agréable habitude de mettre en joie les gens. Et Luca étant une ville assez festive, aujourd’hui était un jour où la bonne humeur était très présente. Dans l’atelier de couture aussi cela se faisait ressentir. Le patron affichait un sourire en permanence et se dandinait tout seul. Depuis qu’il avait engagé Tomoyo, il se sentait étrangement plus serein.

Elle était douée, certes, mais il n’y avait pas que le talent. L’on pouvait remplacer un talent par un autre mais pas une personnalité. Tomoyo avait toujours l’air de bonne humeur, ce qui rendait les choses bien faciles. Alors que la jeune femme entonnait un air qui la rendait plutôt rêveuse, elle n’entendit ni la cloche, ni les pas d’un jeune homme qui attendait sur le seuil de la porte.

Tomoyo s’arrêta de chanter lorsqu’elle entendit une voix retentir. Elle déposa son ouvrage à terre et se tourna. Elle aperçut un jeune homme blond non loin d’elle et le salua. Elle se leva alors en souriant. Comme ça, elle était connue comme étant douée ? La jeune femme était contente d’entendre cela mais restait humble, après tout, chacun son métier. En demandant ses services, le jeune blond balaya l’air avec sa cape.

Cependant, il ne se doutait pas dans quelle « misère » il s’était mis. En effet les yeux de Tomoyo se mirent à briller. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas vu de pareille armure. Elle ne savait évidemment pas en construire mais elle imaginait bien quel costume irait bien avec le style de ce jeune homme. Elle joignit ses mains devant sa poitrine.

« Qu’avons-nous là ? répondit Tomoyo en prenant la cape dans ses mains et la regardant. Ce sera tout ? demanda la jeune femme. Car si vous le souhaitez je peux vous réaliser un nouveau costume, même à mes frais s’il le faut, avoua Tomoyo en sortant son mètre ruban, l’air déterminé »

La jeune femme s’emballait vite lorsqu’il s’agissait d’originalité. D’ailleurs, sans doute que son regard devait être un peu effrayant pour ceux qui ne la connaissaient pas. La détermination et sa passion s’assemblaient en un drôle de mélange. Mais Tomoyo ne perdait pas de vue qu’elle ne fabriquait pas des tenues pour des amis mais dans un magasin. Elle reprit contenance.

« Si vous le désirez bien sûr ! En attendant, je dois prendre votre nom pour l’ouvrage »

Tomoyo se dirigea ensuite derrière le jeune homme, passa ses mains devant lui et dénoua la cape grâce à la cordelette de devant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos Karpath
Génie de la Lampe

Génie de la Lampe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 12 Oct - 14:24

Ma présence fortuite ne semblait pas avoir effrayer la demoiselle qui avait cessé son chant et son ouvrage actuelle pour m'accueillir. Elle ne semblait pas désœuvré aussi, je trouvais cela assez étonnant l'entrain avec lequel elle m'accueillit et sa "soif" de travail. 

Elle semblait intrigué par ma cape ayant souffert de la vacuité du temps et même par mon armure dans son entièreté. Plus étrange encore, elle me soumettait une proposition de me créer un costume sur mesure à ses frais ? Qu'était-ce ce piège commercial dans lequel il était tentant de tomber ? Mais, ce moment d'égarement fut aussi bizarre que fugace car la femme se reprit et adoptait un ton alors beaucoup plus professionnel avant de me débarrasser de ma cape. 

"Et bien ma foi, il est vrai que ma tenue n'a pas changé depuis bien longtemps. Hélas, quand on parcourt le monde et que nous ne sommes pas entraînés à recevoir les coups, il est important d'avoir une armure qui le fait à notre place. Mais j'insiste pour payer votre travail. Et pour le nom, il s'agit de Nos, Nos Karpath. "

Voilà... J'avais insisté pour payer et commander une nouvelle tenue, peut être était-ce le fin mot recherché de cette histoire mais qu'importe, les économies de Zébal que je lui ai "repris" serviront à tout ceci. 

Je regardai alors brièvement les tenues disposés sur quelques mannequins, certainement en cours d'élaboration ou pour retouches. Je n'avais jusqu'alors vu aucun de ces styles, ni sur Dol, ni sur Spira, ni sur Héra... 

"Je ne reconnais pas le style d'origine de ces tenues. Vous en êtes l'auteure ? Je ne reconnais pourtant pas le style des habitants que j'ai croisé dans ces rues..." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomoyo Tsukuyomi
Sagesse Mondaine

Sagesse Mondaine

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 14 Oct - 16:58

Tomoyo était bien contente de pouvoir s’occuper de nouveaux clients. Même si dans son esprit, elle n’allait pas rester encore longtemps dans ce magasin. Son contrat allait de toute manière se finir, elle avait pas mal économisé et puis, elle sentait que son travail était fini ici.

Ce soir, elle partirait, laissant derrière elle des costumes, ses croquis et patrons pour permettre au gérant de continuer à proposer des tenues. Alors c’était avec honnêteté et passion qu’elle avait proposé à ce jeune homme une tenue qui irait dans ses frais à elle. En attendant, elle l’écoutait parler, tout en étiquetant la cape. Il avait bien voulu qu’elle s’occupe de son costume car il parcourait le monde. Il insista même pour payer le travail de Tomoyo. Mais il ne savait pas dans quoi il s’engageait.

La jeune femme avait bien décidé de ne pas lui faire payer son costume. Elle nota alors son nom. Il s’appelait Nos Karpath. Elle n’avait jamais entendu nom pareil depuis qu’elle existait mais Tomoyo n’était pas du genre à vite s’étonner.

« Vous voyagez depuis un moment alors, déclara Tomoyo. Malheureusement le frottement de votre armure peut abîmer les vêtements plus vite »

Alors qu’elle déposait la cape sur un cintre et la rangeait, Nos regarda les tenues en cours de réalisation. Il demanda si Tomoyo les avait fabriquées tout en avouant qu’il ne reconnaissait pas de style. La jeune femme lui répondit.

« Oui, ce sont mes réalisations. Je ne viens pas de ce monde alors la créativité d’un nouveau regard attire les gens »

Tomoyo regarda Nos un instant puis sembla déjà faire des plans dans son esprit. Elle aurait largement le temps de tout faire aujourd’hui et de finir vers vingt heure et demie du soir. Elle observa ensuite ses tenues exposées. Oui, elle saurait bien faire tout ça et partir comme il se devait. Elle allait donc demander quel horaire convenait mieux au jeune homme.

« J’aurais fini votre costume dans la fin d’après-midi, début de soirée. Y-a-t-il une heure qui vous convienne le plus ? Sinon je vous propose vers dix-neuf heures »

La jeune femme souriait. Sans doute qu’elle semblait oublier quelque chose de capital pour toute personne normale. Cependant, Tomoyo était quelqu’un de marginal. Alors, elle anticipa la question des mesures, laissant Nos libre cours à ses occupations s’il voulait quitter l’atelier.

« Je n’ai pas besoin de prendre vos mesures. Je vois entre les armures, ahaha ! avoua Tomoyo en rigolant »

C’était probablement le métier pour lequel la jeune femme était très douée. En attendant, elle devait sans doute faire drôle d’impression suite à cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos Karpath
Génie de la Lampe

Génie de la Lampe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 16 Oct - 13:01

A voir l'état de l'atelier, rien ne laissait envisager que l'activité de la couturière ayant acquis déjà un certain renom allait cesser dans la journée. Surtout si elle s'embarrassait d'une manne de travail supplémentaire avec ma commande dont elle semblait vouloir se donner à son maximum. La femme m'avait délesté de ce léger fardeau qu'était ma cape abîmée afin de l'enregistrer et de la mettre de côté afin que les vêtements des différents clients ne soient pas mélangés. Il serait fort maladroit qu'un homme reçoive une robe d'été à l'inverse de sa commande initiale. 

Je remarquai alors la richesse et la diversité des différents ouvrages disposés ça et là, peut être des projets personnels pour certains, après tout, peut être fallait-il s'occuper parfois si le carnet de commandes se désemplissait quoique je doutais au gré de la réputation que l'établissement avait au sein de la ville de Luca. Et à lui poser la question, sa réponse expliquait sans doute rapidement l'originalité de ses créations. 

"Oh, vous venez d'un de ces mondes étrangers au nôtre, donc... Comment se nomme-t-il, si cela n'est pas indiscret ?" 

Rien qu'au Rokumeikai, j'avais fait la connaissance de gens venant de contrées nommés Ivalice, Eorzéa et j'en passe... Cela m'intriguait au plus au point qu'autant de mondes soient connectés sans que personne ne s'en doute. Et seule quatre d'entre eux auraient fusionnés, cela était encore plus incompréhensibles... 

L'ambiance était si calme et paisible ici que j'en aurais presque oublié de prendre congé. Cela m'était revenu lorsque la couturière me demandait alors à quelle heure, je voulais revenir prendre ma commande. La femme me proposait un horaire en fin de soirée, ce que j'acceptai, elle allait déjà investir un temps de travail autant que je revienne à l'horaire qui semblait lui convenir. Si c'était pour revenir à un moment non opportun, cela ne serait pas très productif. 

Je tournai donc les talons et m'apprêtai à partir avant qu'elle n'avoue elle même qu'elle n'avait pas besoin de prendre les mesures. J'avais totalement omis ce détail, pourtant, je me souviens de la séance d'essayage assez longue et des retouches qui avaient été faites à l'élaboration de cette tenue, il y'a plusieurs centaines d'années... 

"Je vous crois et vous fais totalement confiance... Bonne continuation et à ce soir..." 

Je m'en allai alors sur ces mots... Je ne reviendrai qu'en fin de journée et allais m'occuper d'autres préparatifs en ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux étrangers à Luca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux étrangers à Luca
» Deux étrangers au bout du monde, si différents (Sophia)
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !
» Accueil des étudiants étrangers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Luca-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives