Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Deux étrangers à Luca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Deux étrangers à Luca   Mar 11 Juin - 2:07

(A la sortie de la Route de Mi'Ihen - En route vers Luca)

----------



Anaryelle lança un bref regard vers Mareg avant de regarder à nouveau la mystérieuse arme... et encore Mareg lorsqu'il parla de l'individu bizarre pour lui tenir compagnie...

Mais dans un premier temps elle était trop préoccupée par l'arme du garçon. Et oui elle avait vraiment envie de l'essayer, par curiosité, ce qu'elle ne ferait qu'avec l'autorisation du propriétaire cependant.
C'est un ton un peu espiègle qu'elle répondit au nouveau : "Tu me permettras de l'essayer sur un monstre, n'est-ce pas ? Je n'ai jamais vu de ça sur mon monde !".

Ce qui ne paraissait pas être à l'ordre du jour...
En effet le trio repris le chemin vers Luca et arriva finalement assez vite. Et assez vite aussi Mareg les quitta après plusieurs explications sur la ville. Mais juste avant qu'il parte elle ne pu s'empêcher de l'approcher et de lui mettre une main sur l'épaule d'un geste amical, tout en soufflant : "On se reverra n'est-ce pas ? J'ai été contente de faire votre connaissance !".
Ce geste lui donna enfin l'occasion d'explorer la texture du pelage de Ronso, finalement juste un peu plus rèche que le poil de Mithra. Elle aurait bien fait une étreinte amicale à l'individu en guide d'au revoir. Mais ne connaissant pas ce peuple, elle préféra se contenter de la main sur l'épaule.

Une fois le Ronso parti, elle se tourna vers le nouveau, tout en regardant à nouveau son arme.
Elle finit par lui demander, avec pas mal de neutralité : "Au fait, tu viens d'où exactement ? Tu ne ressembles pas non plus aux gens de ce monde. C'est quoi ton nom ?".
Elle soupira et ajouta : "T'as du deviner que moi c'est Anaryelle, d'après Mareg !".

Elle regarda un panneau menant à un hôtel et finit : "Et sinon, on devrait peut-être se reposer non ? Histoire au moins de pouvoir à nouveau se servir de la magie, t'en penses quoi ?".

Elle montrait une attitude bien neutre, qui ne montrait pas quelconque idée derrière la tête. Et en effet elle n'avait absolument aucune intention cachée quand elle parla d'aller se reposer. Elle voulait bien récupérer de sa magie, rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mar 11 Juin - 21:20

HaroldColoré. C'était le premier mot qui venait à l'esprit en voyant Luca. Mais pas coloré comme pouvaient l'être les coins comme Esthar ou Galbadia : même s'il y avait des enseignes et de l'ambiance, tout était différent quand on y regardait. Les décorations des murs, l'architecture... Franchement dépaysant quand on était habitué au béton et au verre. Même la BGU, loin d'être un bâtiment moche, faisait tristounet à côté de cette ville. Bah, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin. Et il n'y avait surtout pas de stade de blitzball à Esthar.
Toujours excitée comme une puce après avoir pu voir le sabre laser d'Harold (si cette phrase vous amuse, vous êtes en 6ème), Anaryelle voulait encore une fois utiliser l'arme, cette fois-ci en conditions réelles. Manque de pot...



- Ça, j'peux pas faire. S'en servir sans savoir comment et avoir été entraîné pour, c'est des coups à finir au mieux avec une belle brûlure... Et au pire avec une auto-mutilation.


Harold avait eu son compte de brûlures et gnons juste avec un modèle d'entraînement, et aujourd'hui encore, il ne faisait pas de mouvements de film de kung-fu au risque de finir avec quelques doigts en moins. Alors laisser quelqu'un qui ne connaissait ce truc que depuis quelques minutes, ça revenait à préparer soi-même le carpaccio humain.

Saluant Mareg d'un signe de tête alors que ce dernier faisait route vers le stade de blitzball, Harold en re-profita pour admirer un peu mieux à nouveau la plus grande ville de Spira après Bevelle. Vraiment un sacré coin à voir. Difficile de penser qu'il y avait encore un an de ça, Sin pouvait arriver et dévaster tout sans crier gare. Soit il avait été gentil envers Luca depuis... Soit les Spiralites avaient appris à exploiter les périodes de Félicité au mieux pour tout refaire à neuf pendant les jours ou on ne risquait pas de se prendre une baleine mutante dans la face. Voir que le tout avait dû être construit et aménagé avec le minimum syndical en machines forçait l'admiration. Et dire qu'à Dollet, les gens piaulaient dés que la clim' montrait des signes de faiblesse...

Tiré de sa réflexion par de nouvelles questions de sa collègue. Oh. Les formules de politesse habituelles. Harold releva la tête avant de répondre, espérant attraper un fugace rayon de soleil sur les verres de ses Aviator. Qu'il attrapa. Coolness level pour répondre : + 10.



- Rainhard. Harold Rainhard. Mais t'ennuie pas à le retenir, la plupart des gens raccourcissent à Harru ou H-R. Plus simple à retenir, même pour moi.

Et t'as raison, je n'suis pas de ce coin non plus. Ça fait deux avec toi, non ?



A la connaissance d'Harold, les seules créatures humanoïdes à oreilles pointues du monde étaient les Blouméciens d'Héra, et Anaryelle n'avait pas vraiment le look d'un rat. Soit ils avaient manqué un chapitre, soit il y avait encore plus de mondes mixés qu'on ne le pensait. La deuxième option semblait plus probable. Cependant, avant de penser politique ou autres, la perspective de se poser pour glander était tentante.


- Je serais pas contre se poser un peu, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mar 11 Juin - 23:57



Anaryelle regarda aussi les alentours. Ah c'est sûr ça la changeait grandement de l'architecture de Jeuno pourtant assez 'moderne' (d'après les Vana'dieliens), et encore plus des murs froids et médiévaux de San d'Oria.
Même les constructions d'origine Zilart n'avaient pas cette apparence...

Elle avait tout simplement du mal à réaliser. Mais si elle se trouvait dans un rêve, c'était un rêve pas si désagréable que ça... Bien plus agréable que de se retrouver face à son ennemi et meurtrier de son père, l'aîné des princes Zilart, Eald'Narche.

Elle posa à nouveau ses yeux sur Harold lorsquil lui répondit quant à essayer son arme. Les yeux de l'Elvaan étaient pleins de déception... Laissant place au final à un brin de mauvaise humeur.
"Pffff pas drôle ! Enfin... tant pis !". Son ton était sarcastique et boudeur.

Elle regarda à nouveau un peu partout, en particulier l'endroit vers où Mareg s'était dirigé.

"Un nom un peu long oui, mais sur Vana'diel certains avaient des noms longs aussi... et compliqués... Donc je suis habituée. Enfin Harru, ça ira".
Son ton était encore un peu boudeur.

Ses yeux devinrent à nouveau curieux lorsqu'elle détailla encore un peu plus l'apparence de son nouveau compagnon d'aventure.
"T'es où exactement ? D'un des autres mondes ayant fusionné avec celui où nous sommes là ? On m'a parlé de quatre mondes qui ont fusionné. Je ne viens d'aucun des quatre... Je me suis retrouvée là par une distortion spatio temporello bidulesque je ne sais pas quoi. Leurs mots bizarres là. C'est l'hypothèse qu'on m'a sorti".

En regardant à nouveau vers le terrain de blitzball : "Quoique, on pourrait aller voir aussi jouer Mareg et se reposer après ? Je serais curieuse de voir leur sport ! Moi à part des tournois de Ballista et de Brenner, et les courses de chocobo, je ne connais pas d'autre... euh... sport !".

Elle regarda son interlocuteur avec curiosité...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 12 Juin - 20:58

HaroldDéçue de ne pas pouvoir utiliser le sabre ? Désolé, mais c'est la vie. Il était hors de question de laisser qui que ce soit jouer avec cette arme. Au cas où ce n'était pas clair, on était LOIN d'une simple épée : certes c'était bien plus classe et résistant, mais en contrepartie, un faux mouvement et c'était l'hôpital ou la morgue sans préavis. Et après il faudrait donner des explications sur comment c'est arrivé, et puis justifier ça aux chauves de Yevon, et tout ça et tout ça. "Bref, j'ai pas prêté mon sabre laser", comme dirait Kyan Khojandi.

Bon, au moins, il y avait eu confirmation de ce qu'Harold pensait : Anaryelle ne venait pas d'un des 4 mondes fusionnés. Ce qui rajoutait ENCORE une couche supplémentaire de boxon : à ceux et celles qui avaient eu la chance de se retrouver dans un autre monde s'ajoutaient ceux qui venaient tout seuls. Ce qui faisait d'eux des candidats de premier ordre pour courir après les cristaux : ces trucs étaient leur seule porte de sortie s'ils voulaient rentrer chez eux. Et nul doute que s'ils faisaient les cakes, ça finirait mal. Harold ne pouvait cependant pas s'empêcher de bader un peu pour eux : toutes leurs attaches avait sauté du jour au lendemain et ils se retrouvaient dans un monde dont ils ne connaissaient bernique et qui pouvait être, franchement, hostile par endroits. S'il n'exprima pas son sentiment verbalement ou par le geste, il n'en pensait pas moins. Mais pas le temps de tergiverser : plus de questions !



- J'viens de Dol, l'un des 4 mondes fusionnés. Sacré coin avant tout ça, mais maintenant, c'est comme partout : tout le monde est trop occupé à essayer de comprendre ce qui se passe où à fantasmer sur les cristaux au lieu de faire du constructif...

...Mais un match de blitz, c'est constructif selon moi. Mareg joue, tu dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mer 12 Juin - 21:50



Anaryelle restait à toiser Harold pendant un temps... Ce mec était vraiment bizarre. Elle en avait vu des gens bizarres sur Vana'diel... ainsi qu'à son arrivée sur Hemera, même si elle était restée à peu près dans le même coin de Spira. Mais sans plus.
Harold, lui, semblait différent. Cachait-il quelque chose ? Avait-il des intentions particulières ?  

Aussi elle fronça les sourcils lorsqu'il parla de fantasmer sur les cristaux. Mais comment se permettait il de parler ainsi ! Les cristaux était quelque chose de précieux. Elle l'avait su sur Vana'diel, et c'était le même cas sur Hemera. Étrange d'ailleurs. Oui, il devait bien y avoir un lien entre les deux mondes, obligé.

"Mareg joue remplaçant il m'a dit. Peut-être pourra-t-on le voir jouer... peut-être... j'insiste. Moi j'aimerais bien le voir jouer en tout cas !".

Sa voix neutre pour ces premiers mots, se fit d'un coup un peu plus sèche : "En revanche, tu as un problème avec ceux qui veulent en savoir plus sur les cristaux ? Si les cristaux ici ont à peu près la même fonction que dans mon monde, ça serait bien dommage de n'en avoir que faire".

Elle soupira et ajouta : "Enfin, c'est comme tu veux ! Personnellement, ça me ferait froid dans le dos qu'ils tombent entre de mauvaises mains ! Quant à comprendre ce qu'il se passe sur ce monde, j'ai déjà du mal à comprendre pourquoi je me suis retrouvée là, même si j'ai quelques soupçons".
Bien sûr elle pensait à Eald'Narche mais personne ne le connaissait sur ce monde, alors en parler ça ne servirait à rien.

Elle se détendit un peu avant de continuer à s'adresser à Harold : "Dol... le mondes où il y a pas mal de... technologies, on m'a dit. C'est ça ? Je me doute que oui vu ton arme, mais peut-être que j'ignore des choses". En attendant elle regarda son arme d'hast, regrettant assez sa viverne, qui, elle, était restée sur Vana'diel. Encore quelque chose dont elle cherchait la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 13 Juin - 0:25

HaroldHarold haussa un sourcil quand la native de Vana'diel commença à s'enflammer sur les cristaux. Euh, dafuq ? OK, les cristaux n'étaient pas des choses à prendre à la légère (chose qu'elle avait visiblement du comprendre), mais quand même, c'était soudain comme réaction.


- C'est justement ça qui m'pose problème avec. On n'sait PAS ce qu'ils font exactement, et pourtant tout le monde et leur mère semblent vouloir les trouver. On ne sait pas ce qu'ils font, où ils sont, s'ils peuvent nous être utiles, si les chimères les gardant ne risquent pas de fondre un plomb si on s'en approche... Il y a trop d'inconnues. Aussi loin que je suis concerné, j'dis qu'on ne devrait pas y toucher avant d'en savoir plus. L'un d'eux a déjà été compromis...


L'incident de Cosmo Canyon. Si les rumeurs allaient bon train et que les officiels limitaient les fuites au maximum, la plus persistante faisait froid dans le dos : Sephiroth, l'un des plus gros problèmes du monde, avait tué Titan et volé le cristal. Aucun moyen de corroborer avec le silence radio de la part de Gaïa, mais si c'était vrai... Qu'est-ce qui empêcherait Ultimécia, revenue aussi d'entre les morts, de faire pareil ? Les SeeDs, voilà ce qui l'en empêcherait.
Secouant la tête pour virer ces vagabondages moraux, Harold affronta la nouvelle question. Technologie, hein ? Harold prit le temps de regarder autour de lui pour voir s'il n'y avait personne (et surtout pas de moine guerrier !) qui pourrait l'entendre avant de répondre.



- J'crois pouvoir dire sans vantardise que nous sommes les plus avancés technologiquement des 4 mondes. Gaïa était pas loin, mais la dévastation de leur monde à provoqué la fin de la compagnie qui contrôlait le monde et la recherche. Du coup, pour le moment, c'est NOUS les meneurs en termes de science... N'en déplaise aux locaux.


Parler technologie au milieu de Luca n'était pas un bon plan, surtout si quelqu'un entendait de travers. Mieux vaudrait aller dans un coin peinard.


- T'avais parlé de se reposer sinon, j'crois ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 13 Juin - 0:58



Anaryelle leva les yeux au ciel en entendant la réponse de Harold sur les cristaux. Il disait ne pas être concerné par ces histoires, mais aussi de ne pas y toucher. Donc il n'était pas si neutre qu'il le disait.
Et voilà qu'elle apprenait qu'un cristal avait été compromis... et à entendre ces mots, elle ressentit un frisson lui parcourir l'échine.

Elle se ressaisit alors que Harold répondait à son autre questions, sur les technologies. Gaïa, monde dévasté. Une compagnie qui avait contrôlé leur monde... Mais par quoi ce monde avait été dévasté, voici un détail qui lui échappait un peu. Elle avait surtout appris l'histoire de Spira depuis son arrivée. Elle en savait moins sur Gaïa, Dol et Hera... Elle connaissait plutôt les noms, et avait juste entendu parler de leur niveau "technologique". Et en sachant qu'il ne fallait pas lui montrer un gros niveau technologique pour l'impressionner. Façon de parler.

En tout cas elle compris que ces sujets préoccupaient un peu son interlocuteur, du moins à l'endroit où ils étaient.

Elle se contenta de lui répondre :  "Oui, j'avais parlé de nous reposer. En fait... j'aimerais me reposer... et voir le match de... blitzball ! Les deux ! Si on a le temps de se reposer avant que ça commence ?!".

Elle essaya de voir quelque part un indice lui disant si le match était sur le point de commencer avant de reprendre la parole, à voix plus basse, quoique irritée : "Sinon, concernant les cristaux, je ne suis pas d'accord. Vouloir s'assurer qu'ils ne soient pas entre de mauvaises mains ne veut pas dire s'en servir ! Juste être sûr que n'importe qui ne s'en approche pas c'est tout !".

Elle soupira pour marquer une pause, et continua, un peu plus calme : "Déjà rien qu'à savoir qu'il y en a un de compromis, ça fait peur ! Ça veut dire qu'une personne en a un en sa possession ? Quelles sont les intentions de cette personne ?".

Elle attendrait qu'ils soient un peu plus tranquilles pour parler de technologies.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 13 Juin - 7:55

==========================
Anaryelle passe au niveau 5
==========================



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org En ligne
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 13 Juin - 23:10

HaroldMieux valait mettre au placard cette conversation cristalline, car il y avait désaccord potentiel sur ce point. Et se prendre le chou avec quelqu'un qu'on connait depuis une poignée de minutes n'était pas sur la liste de choses à faire du gars de Dollet. Et puis, aller voir ce match seul ne serait pas fun.
Ignorant la réplique d'Oreilles-Pointues pour relancer le débat sur les cristaux (c'était franchement mieux pour tout le monde), Harold l'invita à marcher vers le stade. S'il y avait bien un endroit où savoir quand les matches avaient lieu, c'était là-bas. Si les souvenirs ne lui faisaient pas défaut, les ronsos avaient leur propre équipe, comme chaque grande ville avec les Al Bhed (surprenant que Bevelle ne leur interdise pas de jouer). Ils n'auraient pas de mal à trouver le nom de son équipe et choper un billet comme ça, puis de trouver un coin où se poser.
Anaryelle, cependant, ne lâchait pas l'affaire par rapport à Sephiroth...



- On n'sait pas. Les rumeurs courent dans tous les sens et affirment tout et n'importe quoi, mais aucune réponse officielle digne de ce nom pour le moment. Et bien sûr... Si c'est vraiment Sephiroth qui a embarqué le cristal, impossible d'affirmer savoir ce qu'il veut en faire.

Ce qui me fait peur, c'est s'il s'allie avec les 3 autres. Sephiroth, Ultimécia, Kuja et Seymour ensemble... On va juste dire qu'on sera dans la mouise TOTALE si ces 4-là copinent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 14 Juin - 3:02



L'homme de Dol n'était pas très locasse. Surtout à propos des cristaux. Il avait bien montré qu'il avait un avis différent et ne souhaitait pas continuer à en parler. Il valait mieux mettre ce sujet de coté en effet. À espérer au moins qu'il ne la mette pas dans le même panier que ceux qui recherchent les cristaux pour leur intérêt personnel.

Anaryelle suivit Harold alors qu'il l'invité à prendre une direction, celle du stade apparemment. Elle ne cacha point une espèce d'excitation à l'idée d'aller voir un match de blitzball... même si elle ne savait pas à quoi s'attendrait. Si ça se trouve elle s'endormirait pendant le match, mais ça seul l'avenir proche le dirait...

Son excitation redescendit net lorsque Harold lui répondit sur cette personne qui avait apparemment récupéré un cristal.

"Gné ? Siphéroth ? Phyphyroth ? Kissyfr... ? Euh répète son nom ? Et Ultiquoi ! Bon euh... Cul-d'jate je pense que je vais retenir... Et Seymour, j'en ai entendu parler. Un demi-Guado. Dommage qu'il ai mal tourné, il devait être plutôt mign...".
Elle se tut quand elle manqua de trébucher. Heureusement que le ridicule ne tuait pas, encore une fois. Arrêter de fantasmer sur les Guados, ça serait déjà un bon point... Il y aurait sûrement des gars charmants aussi chez les Humes – enfin les humains – et peut-être chez d'autres peuples.

"Donc oui, tu disais... euh ça fait peur ces histoires quand même. Déjà Seymour tout seul il n'a pas l'air très fin d'après ce qu'on m'a dit de lui... Enfin, ça ne me changera pas d'un sale gamin borgne... enfin borgne... pas tout à fait... Bref, un taré de mon monde qui disait vouloir... ouvrir la Porte du Paradis... en provoquant la destruction du monde existant".

Son ton devint plus grave : "Pour cela il voulait tripoter aux Cristaux Mères. Tu comprends quand je parles de certaines choses si je te dis ça ? Enfin, on ne va pas revenir sur ce sujet si ça t'embête tant que ça !".

Elle n'attendait pas spécialement de réponse et continua à marcher, en faisant attention où elle mettait les pieds cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 14 Juin - 19:04

Hiruma
Ça faisait au moins deux heures maintenant, que le démon poireautait dans les tribunes du stade. L’endroit commençait à être blindé, c’était quoi comme match aujourd’hui ? Pour qu’il y ait autant de monde, les Devil Bats jouaient sans doute une autre équipe de la ligue… Il n’était venu que pour voir ses fichus coéquipiers, mais finalement, l’idée de jouer une dernière fois avec eux ne lui déplaisait pas. Mais il y avait un « mais ». Histoire de pouvoir suivre tranquillement la partie, le meneur de jeu avait dépensé tous ses Gils pour réserver un total de quatre-vingt-sept places. D’habitude, une entrée était gratuite, mais avec une telle demande, il avait été dans l’obligation de débourser une sacrée somme.

Pourquoi autant de sièges ? C’est simple, il ne voulait pas être enquiquiné par ces types venant d’ailleurs qui se faisaient de plus en plus fréquents dans le stade. « Dire que des gars connaissent pas le Blitz ! Ils viennent d’où ces foutus touristes !? » Dit-il à voix haute pour lui-même avant de tirer une rafale avec son nouveau joujou alors qu'il savait la raison - simplement, elle l'énervait. En parlant de ça, il posa son arme à la verticale sur un des sièges libres à proximité, tout comme il avait précédemment posé le reste de sa collection auparavant. Lance-roquette, grenades, lance-flamme… Il y en avait pour tous les goûts.

Malgré son côté excentrique, les gens de Luca avaient arrêté de se méfier de lui, tout simplement car beaucoup le connaissaient pour son talent en tant que meneur de jeu. C’est ainsi qu’il reconnaissait les inconnus, c’est eux qui tentaient désespérément de le dévisager avant de comprendre qu’ils avaient en face d’eux le Démon incarné. Ce n’était pas du niveau de Sin, mais maintenant que cette fichue carapace n’était plus là, et que la fameuse sauveuse du peuple était occupée ailleurs, les gens s’étaient mis à parler de lui un peu plus souvent à Luca. Dernièrement, Seymour lui avait volé la vedette, et ce n’était pas pour lui déplaire, moins de gens s’intéressaient à lui.

Enfin il s’en foutait, comme il se foutait de bien d’autres choses. D’ailleurs la position dans laquelle il s’était de nouveau assis était typique du gars qui se moquait de tous. Jambes tendues, bras croisés derrière la tête, il regardait le ciel avec ses yeux démoniaques tout un mâchant du chewing-gum. Un truc bizarre qu’un inconnu lui avait refilé après qu’il ait lancé une grenade au beau milieu des quais. Il n’en avait pas l’air, mais dans cette position, Hiruma était en train de réfléchir sérieusement à ce qu’il comptait faire. Il décida finalement qu’il jouerait la première mi-temps du match aux côtés de la nouvelle recrue qui devait le remplacer en son absence. Un foutu cornu du Mont Gagazet dont il avait déjà oublié le prénom, mais certainement pas le visage. « Foutu cornu » c’était plus simple à retenir.

Hiruma se leva d’un bond avant de fourrer ses mains dans ses poches et commença à marcher, laissant ses armes sur place. Au pire, il s’en procurait d’autres. Il fit une bulle avec sa bubble-gum – un petit tour qu’il avait appris récemment – qui éclata au visage de la vieille qui avait essayé de lui adresser la parole sur le chemin menant aux vestiaires. Peu importe qui c’était, il n’avait pas le temps-là, il devait se préparer psychologiquement. Et puis, elle avait un look de saleté de Yevoniste, Pff ! Descendant les marches du stade, Hiruma réfléchissait déjà à une bonne dizaine de stratégies. Il comptait bien prendre un avantage considérable avant la fin de la première mi-temps pour s’assurer la victoire, et il allait réussir. YA-HA !

Hiruma arriva finalement à la porte menant au vestiaire de son équipe. Il donna un coup de pied dans la porte pour l’enfoncer comme il en avait l’habitude et ouvrit les yeux en grand une fois dans la pièce, un sourire démoniaque aux lèvres. Après un rapide coup d’œil dans la pièce, le démon sorti un canon scié – car il avait encore un flingue sur lui - de nulle part à vue d’œil, et le pointa sur l’un de ses équipiers. Malgré la crainte qui se lisait sur son visage, le jeune homme semblait content de le voir avec eux. « Hé ! Foutu Gros Lard ! Il est où le cornu ? » Il faut reconnaître que lorsqu’il disait ça, le démon était impressionnant malgré sa silhouette svelte et sa petite taille.  « Trouvez le, où je vous tue YA-HA ! » Il tira l’unique balle qui était chargée dans le vide pour faire parler la poudre avant de renverser les bancs et de retourner la totalité du vestiaire. Ses coéquipiers partirent immédiatement à sa recherche sous la pression… Il n’y avait plus qu’à attendre. Dans 10 ou 15 minutes, le match débutait.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 14 Juin - 20:44

HaroldEnfant bâtard d'un match de handball et d'une piscine olympique, le blitzball était le truc le plus populaire de Spira et la seule chose pour laquelle Bevelle ne crisait pas en cas de machines (imaginez remplir un terrain de blitz avec des seaux !). Harold était plus habitué aux bons vieux sport de balle comme le foot ou le basket, mais voir une bande de types tenir 10 minutes sous l'eau tout en se lançant des balles à 250 km/h devait valoir son pesant de cacahuètes. Surtout quand on considère que l'un des gardiens de Yuna lançait une balle de blitz sur les monstres en guise d'arme, il y avait donc fort à parier qu'elles n'étaient pas bourrées de coton.

Le stade n'échappait pas au style de Luca : tout en courbes, peint de façon bariolée du sol au plafond et néanmoins agréable au regard. Ça valait presque le coup de venir juste pour visiter le stade, en plus des matchs.
Anaryelle semblait connaître Seymour. Surprenant. Qu'elle ne connaisse rien des autres mondes, ce n'était pas surprenant ; il faut croire que Mareg lui avait donné quelques billes de ce côté-ci.



- C'est leur point commun à tous, on dirait : dignes d'une couverture de magazine et complètement tarés. Ça m'surprend toutefois que les choses soient pareilles chez toi. Un cristal et un sociopathe qui les veut...


THE PLOT THICKENS, mesdames et messieurs ! Cela faisait 5 mondes qui avaient désormais des cristaux magiques of doom avec quelqu'un qui tentait de les utiliser pour XYZ raisons, toutes plus mauvaises les unes que les autres !
Le Météore, la compression temporelle et la tentative de "pacification" de Spira étaient certes avant les cristaux, mais Harold ne pouvait pas imaginer autre chose que ça dans le cerveau d'Ultimécia. Qu'est-ce que ça voulait dire...?
Pas le temps de tergiverser : un son émanait des gradins. Un son bien trop familier pour quelqu'un en académie militaire.



- ...J'ai picolé ou j'entends des tirs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 15 Juin - 3:26



Enfin le stade de blitzball. Là c'était le cas de le dire, Anaryelle devait s'asseoir... En gros elle était sur le c** quoi. Ah c'est sûr sur Vana'diel, elle avait vu des choses immenses bizarres mais là. Ça n'avait rien à voir avec les constructions Zilart... Et là en plus c'était un endroit pour se divertir ! Enfin... en théorie.

Elle voyait la grosse sphère en train de se remplir, et une question l'obsédait... comment les joueurs faisaient-ils pour respirer ? Ou peut-être subissaient-ils des modifications organiques ? Elle ne voyait pas comment c'était possible.


En même temps elle écouta Harold, à propos des tarés qui voulaient tout gouverner, et lui répondit : "Et bien chez moi pour être plus précise, en fait il y avait cinq cristaux qu'on appelait des Cristaux Mère. Et il y a environ dix mille ans... à l'échelle de mon monde, un gamin a été en contact avec un de ces cristaux, son frère l'a suivit... Ils ont eu une vision du Paradis qu'ils se sont tous communiqué entre eux – car ils étaient télépathes – et ont voulu en ouvrir la Porte. Mais pour cela il fallait toucher aux cristaux, et détruire le monde".

Elle soupira, se demandant si elle ne parlait pas dans le vide, mais continua car là soit elle en avait trop dit, soit pas assez : "Mais ce peuple avait été des opposants, qui ont été plus fort qu'eux et leur capitale a été détruite. Mais alors qu'on les croyait tous morts depuis bien longtemps, il se trouve que les deux gars, qui étaient princes de leur peuple, étaient en stase. Et ils ont été réveillés, et une fois réveillés ils ont voulu retenter leur catastrophe... voilà l'histoire en gros !".

Bien sûr, elle se garda bien de dire qu'une partie d'elle était de ce peuple, par son père qui était aussi un Zilart.

Et de toute façon elle n'eut pas le temps d'en dire plus, car elle entendit des tirs... Et non, elle ne rêvait pas, elle avait bien entendu, et Harold le lui confirmait... Et oui, Vana'diel avait beau être un monde plutôt médiéval, il y a existait tout de même des armes à feu, utilisés par ceux qui voulaient se tourner vers les compétences de corsaire. Puisque ce sur ce monde, les citoyens avaient des "jobs"...


"Je crois bien avoir entendu aussi oui ! Une attaque tu crois ?". Une certaine inquiétude s'entendait dans sa voix mais elle n'allait pas rester là à se morfondre, oh que non !

Elle commença à faire quelque pas en direction de l'endroit où elle avait entendu des tirs. Et en marchant, elle demanda juste à Harold : "Tu me diras plus tard ce que t'appelles des magasines ?".


Ses pas la menèrent pas loin des vestiaires, où elle eu une vision d'horreur, un espèce de psychopathe armé avec des yeux malins à point et une gueule mais... à se demandait d'où il sortait. Ok elle avait bonne mine avec ses oreilles d'Elvaan, de se demander ça, mais elle, elle avait encore un visage plutôt mignon et qui ressemblait à quelque chose. ^^


Elle envoya un regard vers Harold si tant est qu'il l'ai suivit, se demandant ce qu'il pensait de l'individu, et ne sortit pas un mot. Elle se contenta de dévisager l'homme – sans vraiment montrer quoique ce soit... Cet homme lui rappelait elle ne savait quoi. Elle espérait juste qu'il ne lise pas dans les pensées comme les Zilarts, alors qu'elle de son coté ne pouvait plus le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 15 Juin - 18:27

Hiruma
Attendre, ce n’était vraiment pas le truc d’Hiruma, mais il ne voulait pas partir à la recherche du Ronso tandis que d’autres pouvaient le faire à sa place. De plus, même si ça ne se remarquait pas d’un œil extérieur, il profitait de ce moment de solitude pour peaufiner ses stratégies en se basant sur les données qu’il avait récolté sur ce fameux Mareg. Elles étaient inscrites sur son carnet des menaces, juste à côté du d’une photo et d’une information compromettante qui ne manqua pas de le faire rire encore une fois. « Yahahahaha !... Hein ? » Le rire moqueur qui résonnait dans les vestiaires s’arrêta subitement.

Quelqu’un d’autre qu’un des membres de son équipe osait se pointer ici avant le match. Sans rien dire, le capitaine des Devil Bats se leva brusquement – faisant encore tomber le banc au passage - et s’approcha tranquillement de la fille blonde qui s’était ramenée ici. Son style bizarre laissait croire qu’elle n’était pas de Spira, probablement l’une de ces foutues touristes comme il aimait les appeler. Et c’est elle qui se permettait de le dévisager ? Hiruma l’observa de la tête au pied un sourire diabolique aux lèvres, puis se concentra ensuite sur le type qui était avec elle. Lui non plus, il n’avait pas l’air d’être du coin…
 
« Hé ! Vous êtes des foutus touristes venus ici pour un voir un match ? » Lâcha-t-il en pointant son arme déchargée vers la jeune femme. C’était un peu une façon de la pointer du doigt. En parlant de ça, Hiruma balança son arme dans un coin avant d’appuyer sur le nez de la blondinette avec son index pour la faire reculer d’un ou deux pas. Pourquoi ? Cela l’amusait, rien de plus. « Les vestiaires, c’est pour les joueurs, pas pour les foutus touristes. » Le meneur de jeu marqua une pause, une idée venait de lui parcourir l’esprit. Hiruma marcha de façon à passer dans le dos des deux types bizarres qui avaient débarqués ici et les poussa dans les vestiaires, toujours un sourire diabolique aux lèvres. « Maintenant, vous jouez pour les Devil Bats. YA-HA ! » Ils allaient sans doute refuser, mais le démon avait plus d’un tour dans son sac. Le match commençait dans moins de dix minutes, et il comptait bien trouver un moyen de les forcer à se jeter à l’eau. Prendre dans son équipe des gens n’ayant jamais touché un ballon était un pari risqué, et c’est ce que le meneur de jeu aimait. Gagner avec des incapables - en théorie, ils étaient peut-être doués - dans l’équipe, c’était une façon d’humilier les adversaires.
 
A peine quelques secondes plus tard, c’est l’entièreté de son équipe qui arriva au vestiaire, comme prévu ils avaient mis la main sur le foutu cornu. Le démon s’approcha de Mareg en prenant une expression colérique. Ce n’était qu’un gros bluff, mais cela était suffisant. Le Ronso était beaucoup plus impressionnant physiquement, mais en ce moment même le pouvoir était dans les mains du capitaine de l’équipe, justement car il était capitaine. « Hé foutu cornu, quand j’aurais pris les voiles tu seras le nouveau meneur de jeu, tu sais ce que ça implique ? » Le démon s’arrêta de parler quelques instants, comme s’il voulait lui laisser un peu de temps pour réfléchir. « Si les Devil Bats perdent un match, ce sera de ta faute alors,  je diffuserai tout ça en public. Ça commence aujourd’hui, YA-HA ! » Cria-t-il en se servant de son carnet des menaces comme d’un éventail pour s’assurer du fait  que le Ronso avait compris. En réalité, il n’avait pas grand dossier sur Mareg en dehors de quelques anecdotes finalement peu intéressantes, mais lui ne le savait pas. Avec un tel chantage, Hiruma comptait bien forcer le cornu de Gagazet à redoubler d’efforts.
 
Pour renforcer encore un peu plus la pression qu’il devait à présent avoir sur les épaules, le démon ajouta une dernière chose, ce qu’il avait précédemment décidé tout seul. Au final, il n’était pas sûr qu’ils prennent part au jeu, mais si c’était le cas, cela risquait d’être amusant. « Ah j’oubliais, ces deux foutus touristes jouent le match avec nous en tant que titulaires ! » Un sourire mesquin se dessina sur ses lèvres tandis que la surprise pouvait se lire sur le visage des membres habituels de son équipe. Néanmoins, aucun joueur des Devil Bats ne semblait broncher. Que pouvait-il faire pour renforcer la pression maintenant ? Rien, il en avait sans doute fait suffisamment comme ça. Lors de ses dernières paroles, Hiruma pu lire dans le regard du ronso qu’il avait déjà rencontré ces deux personnes, les choses risquaient d’être encore plus amusantes si tout se passait comme prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Dim 16 Juin - 16:25

HaroldBon. Anaryelle venait de confirmer à Harold que son monde à elle avait bien un point commun avec le leur : il y avait bel et bien des cristaux magiques qui faisaient office de source grand pouvoir important pour la survie du monde... Et des balbuzards qui les voulaient pour quelque but malsain (dans son cas, des gens qui voulaient ouvrir les portes du Paradis pour XYZ raisons au risque de détruire tout. Des ressemblances plus que troublantes... Mais pas le temps de tergiverser, car si Harold avait cru entendre des coups de feu, il n'était pas seul.

Partant en direction de la source de tout ce barouf, nos deux héros partirent vers les vestiaires des joueurs et y trouvèrent finalement qui ou quoi faisait du boxon. L'un des joueurs de blitz brandissait un flingue (curieux, seuls les moines guerriers y avaient droit de tête) tout en riant comme un cheval sous la toxine du Joker... jusqu'à ce qu'il s’aperçoive de la présence des deux intrus. Avant de se mettre à gueuler à nouveau. Mais Harold n'en avait cure : tout ce qu'il pouvait regarder était la coiffure du type. Coiffure ridicule selon lui



*- Pfffffr... Mais qui se coiffe en se dressant les tifs comme ça, sérieux ? J'ai jamais vu un bozo pareil !*


Et lui alors?

Rire-de-cheval continua à s'exciter en poussant Harold dans le vestiaire avec Anaryelle tout en annonçant qu'ils jouaient dans son équipe maintenant. What.
Et histoire d'en rajouter un peu plus dans le boxon en cours, quelques instants plus tard, c'était Mareg qui se faisait trimbaler dans le vestiaire par le reste de l'équipe. Rire-de-cheval partit dans une tirade gueulée... Qu'Harold ne comprit pas entièrement vu qu'il était sorti à mi-discours du vestiaire. Venant de réaliser qu'il n'avait rien mangé depuis un bail, notre ami était sorti pour aller s'offrir une bonne dose de nachos... Avant de réaliser qu'il n'y avait peut-être pas de vendeur de nachos dans le stade, à Luca... Voire dans tout Spira. Enfer. Comment se procurer donc sa ration de chips et de fromage fondu ? Autant aller demander, pensa-t-il en tournant les talons pour re-rentrer dans le vestiaire.



- Hé, j'ai grave envie de nachos là maintenant tout de suite, quelqu'un sait où je peux en trouver ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 17 Juin - 2:26



La curiosité était quelque chose de très utile mais pouvait aussi se retourner contre celui ou celle qui en abusait. Et oui, c'était le cas d'Anaryelle et de Harold qui se retrouvèrent dans une situation quelque peu embarrassante.

Anaryelle avait voulu aller voir ce qu'il se passait pour qu'il y ai autant de bruit, et s'était retrouvé face à un individu bien bizarre. Sûrement un malade de l'esprit en plus d'être des pires laids qu'elle ai pu voir. Même le Seigneur des Ombres avait du charme comparé à ça.

Mais le pire vint après quand cet espèce de taré la dévisagea tout en pointant son arme vers elle, ce à quoi elle répondit en brandissant sa lance, prête à se défendre.
L'individu osa ensuite lui appuyer sur le nez pour la faire reculer, manquant de lui accrocher le piercing au passage. Si elle avait insisté, elle aurait bien soufflé très fort du nez, mais sans être enrhumée ça aurait été moins drôle.

Elle n'eut pas le temps de répondre qu'elle fut poussée dans le vestiaire, pendant que l'autre lui hurla qu'elle faisait partie de l'équipe. Mais encore !!!
Déjà elle ne savait pas jouer à leur truc là, elle n'avait pas d'équipement, et puis... elle avait un peu ses trucs féminins... Oui oui, les Elvaans connaissaient donc ce problème, elle aussi. Bon, heureusement pour ça elle était bien équipée mais... elle espérait juste que ce soit une bonne excuse ?!!

"Non mais ça va p...".
Elle ne fini pas gueulante et rangea vite sa lance à coté d'elle alors qu'elle voulait attaquer l'individu lorsqu'elle vit arriver les autres de l'équipe... Dont Mareg.

L'autre abruti recommença à hurler, après ce pauvre Ronso cette fois-ci... et pendant ce temps voilà que Harold quitta le vestiaire.

"Mais quel lâcheur celui là !!!" maugréa-t-elle en voulant suivre Harold pour le rattraper.

Elle préféra... sauter dans les bras – enfin les pattes avant – de Mareg... Amicalement bien sûr !
Non, elle n'avait pas d'autre idée en tête. Mais elle sentit enfin du pelage du gros félin. Et puis quoi, ce torse était plus doux et plus confortable que quand elle avait fait de même avec un de ses amis Galka.
Elle voulait juste montrer à son ami Ronso qu'elle le soutenait. Et elle espérait juste qu'il n'ai pas de puce... et qu'il ne perde pas trop de poil. Se retrouver avec des poils bleus sur les vêtements ça donnerait un drôle d'effet...

"Ne vous laissez pas faire Mareg ! Et ne laissez pas raconter des bêtises ! Je ne joue pas moi ! Il nous a poussé dans le vestiaire ! Il est malsain celui-là ! Je vous en supplie mon ami, ne vous laissez pas faire !".

Son regard se porta ensuite vers les autres membres de l'équipe... au moment où Harold refit son entrée, ce qui la soulagea...

"Si vous savez où trouver du Tarutaru grillé, je prends aussi !".
Elle essayait tout simplement de se détendre, même si elle ne regarda que Harold en prononçant ces mots, et même si elle resta collée à Mareg aussi longtemps qu'il le lui permettrait.

Elle se contenta de lancer un regard noir vers le taré qui gueulait, avant de regarder encore ses deux nouveaux amis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 20 Juin - 13:28

Hiruma
Ils ne voulaient pas faire un match de Blitz sous les couleurs des Devil Bats ? En fait, cela n’avait rien de surprenant. Au final, Hiruma s’en fichait pas ma s’ils ne participaient pas au jeu, la victoire n’en serait que plus facile à atteindre. Mais tenter de bizuter ces foutus touristes s’avérait être amusant. Et il ne comptait pas lâcher l’affaire aussi facilement, ne serait-ce que pour son plaisir personnel. Il avait encore un peu de temps devant lui pour tenter de les convaincre, alors jouer avec eux encore un peu. Le type bizarre s’était fait la malle à mi discours, ce qui fit penser à Hiruma qu’il devrait à présent l’appeler « foutu dégonflé » ou quelque chose dans le genre. Quant à la blonde, elle s’était amoureusement jetée dans les bras du Ronso et se frottait à son pelage comme s’il s’agissait d’une vulgaire peluche. Suite à quoi elle se lança dans un discours presque touchant pour demander à Mareg de ne pas se laisser faire. La foutue touriste ne semblait pas bien comprendre la situation, ce qui fit de nouveau sourire le Démon. Il était peut-être malsain, mais il faisait les choses dans les règles.

Le capitaine des Devil Bats commença à fouiller les vestiaires pour  y trouver une sphère. Défonçant les casiers à coups de pied les uns après les autres, il finit par mettre la main sur la visiosphère qu’il cherchait. Chose faite, il s’approcha, tranquillement de Mareg et de la jeune femme. Mais alors qu’il s’apprêtait à l’enclencher, le type bizarre fit de nouveau son apparition dans le vestiaire pour demander où il pourrait trouver des natchosses. C’était quoi ça ? Sûrement un truc de foutu touriste. La foutue blonde parla alors de Tarutaru grillé – chose qu’il ne connaissait pas non plus - et en déduisit que les natchosses, c’était rien de plus que de la bouffe. Si ça ressemblait au chewing-gum, Hiruma n’était pas contre le fait d’en apprendre plus à ce sujet, mais ce n’était pas la question actuellement. « La pause est finie ? Je reprends ! » Hiruma actionna la visiosphère. Dans cette dernière, il était possible d’entendre le foutu cornu dire qu’il acceptait de jouer pour les Devil Bats jusqu’à la fin de la saison si cela lui permettait de jouer contre les Ronso Fang. La vidéo se terminait par une explosion, un tir au lance-roquette pour être plus précis. Il ne fallait pas se demander d’où cela venait. Evidemment cela finirait par arriver, mais pour cela, il fallait gagner, ce qui expliquait pourquoi il lui foutait autant la pression.

« T’as compris la foutue touriste ? Mareg s’est engagé à jouer pour nous, YA-HA ! » Le démon marqua une pause, pour dire quelque chose d’un peu plus sérieux cette fois-ci, laissant également le temps au Ronso de confirmer ses dires. « Et il aura l’occasion d’exploser ces foutus Ronso Fang, je tiens toujours parole quand il s’agit de Blitz. » Et de manière générale d’ailleurs. Il utilisait souvent des méthodes peu scrupuleuses pour obtenir des informations ou recruter des joueurs, mais pour le reste le démon était un type plutôt réglo. Ce n’était qu’un échange de bon procédés au final, un type l’aidait, et lui l’aidait en retour à sa façon, sans montrer qu’il  y était pour quelque chose pour ne pas ternir sa mauvaise réputation. Maintenant que cela était dit, il pouvait reprendre maintenant, et tenter de convaincre ces foutus touristes une dernière fois. « Si tu veux aider le cornu à atteindre son objectif, joue pour lui, foutue touriste ! Il t’a aidé non ? C’est un juste retour des choses. Sinon, va en enfer YA-HA ! » S’exclama-t-il en défonçant un nouveau casier derrière lequel se cachait une autre de ses armes à feu. A ce rythme-là il allait dévoiler toute sa collection, enfin… Celle de Luca. Puis, Hiruma pointa cette fois-ci le foutu l’autre type bizarre du doigt « Si tu joues foutu dégonflé, je te promets une montagne de Natchosse ! » Il ne savait pas ce que c’était, mais son réseau pouvait bien lui trouver ça… Une montagne peut-être pas, mais probablement de quoi se remplir la panse.

« Si ça vous intéresse, faites comme eux, révisez les bases. Et il y a de quoi s’équiper dans le vestiaire. Vous avez 5 minutes, les foutus touristes. » Dit-il tête baissée en pointant la direction du pupitre sur lequel était posée une sphère exposant toutes les règles à connaître pour jouer un match de Blitz. Ces mots furent les derniers du démon avant qu’il ne quitte les lieux, il tourna directement à gauche, la direction à prendre pour rejoindre le terrain. En tant que capitaine, il devait être le premier à entrer ne serait-ce que pour « saluer » l’équipe adverse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Jeu 20 Juin - 22:41

HaroldQue doit donc faire un homme pour obtenir sa ration (ou sa f*ckton métrique dans le cas de Cooldude ici présent) de chips au maïs ? Et sans oublier le fromage fondu, et les piments, et la sauce salsa, et...

Harold comprenait peu à peu, à sa GRANDE déception, qu'il n'y avait fort probablement pas de nachos à Spira et que donc, il faudrait attendre d'être revenu à Balamb pour s'en payer un petit kilo. Malédiction, pensa t-il. Et il n'était pas seul à vouloir casser une croûte : Anaryelle voulait visiblement trouver du... Tarou-Tarou grillé ? Hé, faudrait lui demander ce que c'est, ptetre que c'est bon !
Toutes ces conversations et pensées culinaires prirent fin quand Rire-de-Cheval ré-ouvrit la bouche. Il n'avait pas démordu de l'idée de faire jouer les deux pauvres âmes au blitzball, et il avait une preuve que Mareg n'était pas là contre son gré. Une vidéo le montrait clairement dire qu'il jouerait pour l'équipe du gars à la coiffure ridicule si ça lui permettait de jouer contre les Ronso Fangs (on se demande ce qu'il y avait comme joueurs dedans !). Bon. OK. Rien à redire, c'est une preuve légitime. De ce côté-là, rien a redire du tout.
Continuant à faire le boxon aussi bien verbalement qu'en kickant des trucs à droite et à gauche, il se souvint enfin qu'Harold était là... Et lui promit des nachos. Arrête tes crari, mito. Mais bon, la possibilité de tester un peu ce sport était fun, à y réfléchir. Dix minutes dans une boule d'eau à faire du sport... Ça pourrait faire une bonne occupation.



- J'ai rien de mieux à faire, donc OK. Mais avant tout, j'ai une question de prime importance...

Mec. T'as tué le chien de ton coiffeur pour qu'il te fasse un truc si moche ?



C'était vital comme question. Pour Harold en tout cas.
Sans attendre de réponse de ce type, Harold chopa l'un des manuels de règles qui traînait par terre d'un des casiers explosés par le sociopathe... Et pila net sur la page qui parlait de Tidus. Et de son tir spécial qui mettait KO les joueurs ennemis. Alors comme ça, personne ne disait rien si, dans le cas d'un tir au but, on envoyait la balle dans la gueule d'un défenseur ???



Meilleur sport EVER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Ven 21 Juin - 4:04



Jouer à la baballe sous l'eau pendant dix minutes, ça semblait marrant à regarder. Mais à participer ça semblait tout autre chose. Non, Anaryelle n'était pas motivée pour, tout simplement.

Toujours près de Mareg – qui avait le poil finalement assez soyeux, il devait être bien nourrit – mais boudeuse, elle regarda néanmoins le truc que le taré peigné en pétard montrait. Elle regarda Mareg à nouveau, qui restait de glace, ce qui la chagrinait quelque peu, et regarda à nouveau le taré qui continua dans ses gueulantes.

Elle envoya aussi un regard vers Harold, qui lui, finalement céder au chantage. Ce qui la fit lever les yeux au ciel.

Non, pas moyen, elle ne voulait PAS jouer. En revanche, encourager Mareg... quite à le faire de façon bien voyante...

Elle leva un peu les yeux et esquissa un sourire en pensant à quelque chose...
"Et si je me mets comme une des ces filles habillées court avec des gros euh... pompom... aux mains, pour encourager les... euh... Devils Bats... Je pourrais non ?".

Elle soupira quand le psychopathe parti direct, sans avoir plus de réponse. Elle regarda alors les autres joueurs – y compris le nouveau c'est à dire Harold – puis Mareg.

Elle avait beau avoir vu la 'video' avec la preuve que Mareg était là sur le volontariat, elle n'était toujours pas convaincue de la santé psychologique de ce type bizarre qui voulait la forcer à jouer... Puis quoi, imaginez un peu sa longue tignasse épaisse à démêler et à sécher après !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 1 Juil - 16:29

Hiruma
Le foutu touriste avait finalement accepté sa proposition. Un sourire se dessina aussitôt sur ses lèvres, prouvant qu’Hiruma était fier de son coup. Mais celui-ci s’estompa tout aussi vite, lorsque ce même foutu dégonflé commença à critiquer sa coupe de cheveux. Tué le chien de son coiffeur ? C’était amusant, mais malgré son côté démoniaque, il n’était pas suffisamment cruel pour ça. Ce type avait une imagination débordante. Mais le plus impressionnant dans cette histoire, c’est qu’il avait quasiment vu juste. « Non, je l’ai juste mis en cage ce foutu toutou. » Le démon avait même prit la peine de le renommer Cerbères. Il comptait bien revoir son dressage à sa manière un jour où l’autre dans le but qu’il se montre tout aussi démoniaque que lui, mais cela demandait du temps. Et il n’en avait pas.

Maintenant que cette histoire était réglée, le capitaine des Devil Bats s’empressa de rejoindre le couloir, en espérant au fond de lui-même que Mareg arriverait à convaincre la fichue blonde de jouer pour lui. De son côté, Hiruma s’empressa de rejoindre la porte au fond du couloir, cette dernière menait directement à la sphère dans laquelle le match allait se dérouler. Une fois à l’intérieur le meneur de jeu nagea rapidement jusqu’au centre, là où le capitaine de l’équipe adverse et quelques joueurs étaient déjà situés. Hiruma n’eut aucun mal à reconnaître ses adversaires du jour. A la vue de leur tenue exotique, il s’agissait des Kilika Beasts. Ils se défendaient mais n’avaient rien d’exceptionnel pour une équipe jouant dans la ligue. Il était temps de leur montrer qu’ils devaient céder leur place à la seconde meilleure équipe de Luca – pour l’instant, il comptait bien les dépasser eux aussi. Une fois à niveau, le démon tenta de prendre la parole. « Bloup, gloup, gloup. Glou, Bloup BLAP-GLA ! » Ou : nous allons vous démolir les foutus exotiques, YA-HA ! Le meneur de jeu s’arrêta rapidement en essayant tant bien que mal de rire. Il était évident qu’il ne s’était pas fait comprendre.

Ce n’était pas facile de provoquer les adversaires une fois dans l’eau… Hiruma avait même manqué de s’étouffer. Ne pas pouvoir s’exprimer était un véritable problème, d’autant plus au sein d’un sport collectif. C’est d’ailleurs l’une des choses qui rendait le Blitzball si difficile. Les joueurs avaient tout intérêt à se connaître, ou bien d’être très doués sur le plan individuel. Se tenant au-dessus de la zone d’engagement, Hiruma regarda derrière lui pour voir si ses joueurs étaient entrés sur le terrain, mais aussi pour vérifier que le foutu touriste et Mareg étaient bien de la partie. Le match allait débuter d’une minute à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 1 Juil - 23:04

HaroldAh non, il avait seulement kidnappé le chien au lieu de le tuer. Difficile de dire si c'était mieux ou pire, mais il fallait avouer que ce type avait des roupettes jusqu'au menton pour se balader avec autant d'armes qu'un membre Platine de la NRA et admettre devant tout et tout le monde qu'il avait kidnappé le chien du coiffeur. Pas mal pour quelqu'un qui passait pour un simple excité du bulbe.

Bon, il était temps d'aller se baigner. Autant faire cette merde au plus vite pour que l'autre se calme, fut-ce pour trois minutes.
Suivant sans trop se presser l'excité du bulbe jusqu'au "terrain" de jeu, Harold vit que cette grosse boule de flotte avec des buts était bien plus impressionnante en vrai que sur des photos. Encore plus dedans que dehors. Curieusement, ce n'était si dur de se mouvoir, ni de retenir sa respiration, même pour un néophyte. Harold s'attendait presque à se noyer aussitôt, mais une fois qu'on avait pris le coup, c'était assez simple. Pas besoin de trouver une bouteille d'oxygène en urgence.
L'excité du bulbe ne semblait pas être trop gêné par l'eau vu que, encore une fois, il se mit à piauler quelques chose que personne ne put comprendre (à moins de pouvoir lire dans les bulles) ; fort probablement des insultes contre l'équipe adverse... Mais pas le temps de tergiverser : le coup d'envoi approchait d'une minute à l'autre.
L'excité du bulbe ressemblait à un écureuil sous LSD, et il semblait fort probable que si son équipe ne gagnait pas, il pète encore plus un plomb et ne se mette à fouetter les joueurs à la mi-temps ou que sais-je encore. Une chose était sûre : cette balle finirait au fond des buts de Kilika, qu'ils le veuillent ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Mar 2 Juil - 2:06



Malgré la mine suppliante et presque boudeuse de la demie-Elvaan, Mareg avait réussit à la convaincre. Fallait dire qu'Anaryelle avait beau avoir son caractère, mais avec elle les petits mots gentils ça marchait assez bien... Dans le genre "Anaryelle n'aura pas de problèmes, Anaryelle jouera bien, Mareg va l'aider", ou encore "Si Anaryelle ne joue pas, le meneur va l'embêter encore", "Mareg restera près d'Anaryelle"...

Oui... finalement, elle céda... Mais à la condition de faire un bisou sur la "joue" du gros félin...

L'autre soucis c'est qu'à présent elle avait du poil de Ronso sur ses vêtements. Ça la foutait mal... Bon, pour le match ce n'était pas grave puisqu'elle allait enfiler une tenue... D'ailleurs, oui, elle l'enfila vite fait – et regrettait déjà son ensemble novennal ou son armure de Chevalier Dragon... on n'était vraiment pas bien dans ces trucs de blitz – et suivit les différentes explications sur la sphère ainsi que les encouragements du grand chat cornu.

Elle arriva sur le "terrain" et afficha de grands yeux... Et surtout cette frayeur. Comment ça allait se passer de respirer sous l'eau. Le stress fut bien présent en elle pendant tout ce temps qu'elle attendit avant de mettre la tête sous l'eau...
Mais finalement tout se passa bien...

L'autre énigme, c'est qu'est-ce que l'autre mec bizarre pouvait encore péter comme câble à faire des espèce de hurlements dans l'eau.

Anaryelle se contenta de regarder Mareg et Harold, non sans une certaine inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Sam 6 Juil - 17:28

Hiruma
Jetant un coup d’œil derrière lui, Hiruma remarqua que son équipe était entrée sur le terrain. Mareg, quelques Devil Bats, mais surtout, les deux foutus touristes. Finalement, le cornu avait réussi à convaincre la tête blonde de jouer pour l’équipe. Un sourire démoniaque s’afficha sur le visage du capitaine de l’équipe. S’il arrivait à mener les Devil Bats à la victoire avec une telle équipe,  les Kilika Beast risquaient forts de ne plus vouloir fourrer leur nez dans une sphère aquatique avant un bon moment. Se tournant vers le capitaine adverse, le démon le fana de flingues eut tout juste le temps de se reculer pour éviter un coup de poing. Il avait vraisemblablement compris qu’il avait été la cible principale des provocations précédentes, aussi incompréhensibles soient-elles.

Et… Le match commença ! La balle qui était au centre prit de la hauteur, et c’est Hiruma qui attrapa la balle de la main droite à l’engagement avant d’éviter un tacle de la part du capitaine en se couchant sur le dos. Le sourire aux lèvres, le démon fit une petite vrille avant de prendre appui sur son dos avec ses jambes pour se lancer vers l’avant avec le plus de vitesse possible. Il avança sans trop réfléchir, espérant que quelqu’un le suivrait dans l’action, car les shoots n’étaient pas sa spécialité, même s’il avait déjà marqué à plusieurs reprises dans les championnats amateurs. Durant sa percée, son œil se porta d’abord sur le foutu cornu situé à sa droite, puis sur le foutu touriste sur la gauche. Il aurait pu la passer à Mareg pour pouvoir évaluer au plus vite ses talents de meneur de jeu, mais son choix se porta finalement sur Harold.

« BLA-GAAA ! »
Laissa-t-il échapper en effectuant sa passe alors qu’un joueur avait tenté de la contrer. Ce type l’avait à peine effleuré, ce qui était plutôt une bonne nouvelle. La passe tsé-tsé était une arme redoutable, cet imbécile allait bientôt s’endormir en plein milieu de la sphère aquatique. Regardant le ballon filer jusqu’à son destinataire, Hiruma espérait que ce foutu touriste allait réussir à l’attraper. Elle était lourde, mais c’était ça une passe au Blitz ! Il fallait de la force pour envoyer le ballon de la sorte, et il en fallait encore plus pour tirer. Ce gars allait peut-être montrer quelque chose d’intéressant ? Le démon aimait les paris risqués, c’était l’occasion de voir si celui qu’il avait fait aller payer.

Alors que le ballon devait maintenant arriver à niveau de son nouveau porteur, le démon profita du fait d’avoir les mains libres pour éjecter d’un coup d’épaule le joueur à présent endormi de la sphère aquatique. Qui a dit que le blitz était un sport de fillette ? Ce gars allait en avoir pour un moment avant de revenir, YA-HA ! Suite à cette action, le démon prit un peu de recul dans le cas où le foutu touriste se ferait intercepter et qu'il faudrait défendre alors qu'il encourageait les autres à participer à l'attaque en faisant des signes de la main. à vrai dire, il les faisait surtout pour la tête blonde. Aussi inquiète soit-elle, il voulait qu'elle s'éclate avant tout. Même s'il ne l'avouerait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 8 Juil - 0:06

HaroldLes choses se passaient bien plus vite qu'il n'allait au gout d'Harold. Le temps que tout le monde se mette en place (sans donner d'explications quelconques sur le fait que les joueurs arrivaient tous à retenir leur respiration depuis une paye sans que ça ne choque personne), le coup d'envoi était donné. C'était pas possible de laisser trois minutes d'explications pour les newbies ? Non ? Bon.

L'excité bavard fut le plus rapide à récupérer la balle avant le capitaine de l'autre équipe, qui tenta sans succès de tacler le blond fou, qui se mit à nager comme une balle en direction des buts ennemis. Suivant tant bien que mal dans sa direction, Harold jetait de temps en temps de petits coups d'oeil histoire de voir ce que FOUTAIT le reste de l'équipe. Il ne voyait pas Anaryelle, mais excepté un autre joueur à gauche du psychopathe, les autres étaient soit loin, soit en mode touchette. Bon, soit ils pratiquaient un jeu défensif, soit ce type avait une bonne raison de recruter les premiers clampins venus dans son équipe avec de tels mollassons comme collègues.
Mais le temps de se dire tout cela, les choses bougeaient : le timbré fit une passe à Harold. Ce qui voulait dire que ce serait à lui d'ouvrir le score... Attends, QUOI ?!

Le temps de rattraper la boule bosselée et de réaliser ce qu'il se passait, le reste de l'équipe adverse filait comme un seul homme sur le seul gars dont la coupe restait impeccable sous l'eau, suivis par son équipe à lui. Bon, un seul truc à faire dans ce cas : foncer comme un dératé vers les buts adverses.
Avec Harold qui filait avec la balle entre les mains, les joueurs de Kilika derrière lui et les joueurs d'Hiruma derrière ceux de Kilika, le terrain de jeu donnait l'impression de servir pour une scène de film comique. Jusqu'à ce qu'un des défenseurs réussisse enfin à être à portée pour tacler le futur SeeD. Si le high kick sous-marin tenté par le joueur des Beasts frôla la tête d'Harold, il ne le toucha pas, laissant une opportunité en or pour tirer... Et, à la surprise générale, marquer !
Du bout des doigts, le goal avait dévié la balle, mais pas suffisamment. 1-0 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   Lun 8 Juil - 2:30



La tension était à son comble. Déjà une tension sûrement normale avant un match... Et puis, alors qu'elle était venue là pour voir un match de blitzball... voilà que finalement elle faisait partie des joueurs... et le sourire qu'elle vit sur le visage du psychopathe lui donnait une drôle d'impression.

Et ces quelques regards vers elle. Oui, c'est sûr, elle était différente, elle n'avait pas la ''couleur locale''. Et elle avait l'air d'une grande saucisse à pattes au milieu de tous ces gens, en particulier au coté des autres femmes qui avaient en moyenne 10 à 15 cm de moins qu'elle.

Finalement elle essayait quand même de trouver des moyens de se rassurer.
Elle était restée proche de ce qu'on appelait un Chevalier Dragon sur son monde natal, job qu'elle pratiquait d'ailleurs le plus souvent avant de débarquer sur Hemera. Ce qui laissait imaginer qu'elle avait une sacrée force par rapport à d'autres personnes.
Et qui plus est, elle était moitié Elvaan. Et qui disait Elvaan disait une force développée aussi mêlée à un esprit des plus combattants. Même si son autre origine, Zilart, était bien opposée à tout cela, puisqu'ils étaient plus 'savants', 'intellectuels'.
Elle allait devoir mettre toutes ses caractéristiques Elvaan en avant afin de s'en sortir.

Préférant défendre plutôt que de lancer la balle elle était donc à un poste arrière, derrière Mareg. Et à sa grande surprise le capitaine de l'équipe lui faisait des gestes pour l'encourager.

Plusieurs coups et passes se succédèrent avant qu'un joueur de l'équipe adverse s'approche dangereusement d'elle... Dangereusement, pour lui on va dire. Car alors qu'il s'apprêta à tenter un shoot pour obtenir, elle enfonça son point dans la face à ce pauvre joueur humain – tentant de lui filer un petit handicap au passage – et lui fit un espèce de plaquage aquatique avant de prendre la balle pour la lancer à Mareg, qui était le plus près, lequel la fila au capitaine.
Et le score resta sur ce coup à 1-0 pour les Devils Bats.

Ah c'est sûr, le coup de poing et tout ainsi donné ça ne faisait pas très blitz, mais c'était efficace. De toute façons, les Elvaans c'était plus dans les muscles que dans la tête, fallait le savoir. En revanche si ses ancêtres Zilarts – et même ceux encore vivants, dont Kam'lanaut et Eald'narche – la voyaient ils seraient très probablement choqués qu'elle s'adonne à ce genre d'activité plutôt que de chercher à ouvrir les 'Portes du Paradis'.
Mais au moins le blitzball ça ne risquait pas provoquer l'Apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Deux étrangers à Luca   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux étrangers à Luca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux étrangers à Luca
» Le vieil habitant et les deux étrangers...
» Deux étrangers au bout du monde, si différents (Sophia)
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Luca-