Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Une brise hivernale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Une brise hivernale   Dim 19 Mai - 10:22

C’est dans un tremblement qui m’est apporté par le froid m’entourant que je tourne une page. Ce ne sont pas des lettres, à vrai dire… Ce ne sont pas de simples feuilles de papier éparpillées partout… Je ne sais pas pourquoi je continue d’écrire dans ce livre vierge. Je l’ai acheté et j’y ai enfourné toutes mes pensées comme si je m’adressais à Itsuki, comme si son âme était enfermée quelque part entre ces pages qui finiront bien par jaunir avec le temps. Itsuki… Mon pauvre frère qui a rendu l’âme en me protégeant des mains sales d’une bande d’hommes. J’aurais très bien put me défendre moi-même. Si j’y repense, j’en aurais eu la pleine capacité. J’étais simplement désemparée. Fermant les yeux, je considère avec regret les options qui auraient put m’être offertes il y a de cela un an. Malheureusement, effacer le passé et le redessiner n’est guère dans mes cordes. Les cristaux, eux, le peuvent.

Agenouillée, ou devrais-je dire même assise dans la neige depuis plusieurs minutes déjà, je considère l’horizon d’un air particulièrement calme, toutefois noté d’une mélancolie passagère. Je sais qu’il y a des monstres qui pourraient s’aventurer ici, mais je ne crains pas l’hostilité de ces créatures sauvages. Ce ne sont que des bêtes assoiffées de sang qui ne réfléchissent pas… Je reste aux aguets tout en admirant. Le paysage qui s’offre à moi m’est de toute beauté, et ne pourrait être saccagé que par un son inopportun. Je crois que ce qui fait la beauté de cette scène en effet, c’est le silence, le mutisme total du monde qui semble me donner une chance, une minute pour imprégner ce tableau dans mon esprit. Itsuki, tu aurais tant aimé cet endroit. La blancheur des lieux se rapportent aisément à la pureté de ton cœur. Et cette neige qui tombe du ciel… Cette neige qui chute dans une danse mal organisée… Est-ce que sont tes larmes qui se sont congelées ?

L’une de mes mains se tend d’elle-même devant moi, paume vers le ciel, pour y laisser choir un flocon épais qui fond à la seconde où il entre en contact avec la chaleur de mon épiderme. C’est presque surprenant lorsqu’on observe la blancheur de celle-ci… Je dois paraitre bien froide, ainsi assise dans la neige, comme un ange tombé du ciel, seul et désorienté sans ses ailes. Mais curieusement, l’hiver ne m’atteint pas, le froid de cette saison m’est réconfortant. Pourquoi suis-je venue ici, déjà ? Mes yeux se ferment pour me permettre de prendre dans le même temps une douce inspiration de cette brise glaciale qui m’entoure. Je suis venue ici en pensant que l’amoncellement de neige, de froid, me donnerait un indice sur l’emplacement d’un des cristaux. Ils doivent bien avoir des affinités, je pense… Les légendes parlent de ce genre de choses. Mais peut-être n’est-ce que mon propre jugement. Un son fait siller mes oreilles. De suite, j’ouvre les yeux, mais je ne tourne pas la tête, me contentant de prêter prudemment oreille au moindre son.

La neige vient de craquer à quelques mètres de là, effondrée sous le poids d‘un individu…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brise hivernale   Dim 19 Mai - 15:20

L’état de Trabia n’était plus du tout le même que pendant la période de guerre qui avait précédé la destruction des sorcières. Maintenant reconstruite, ça me donna même le tournis de voir toutes ces personnes présentes et toutes les attractions qu’il y avait pour amuser la galerie. Mais la fatigue ne me permettant pas de continuer, je pus rencontrer la directrice et bénéficier d’une chambre pour la nuit. Au matin, je partis sans demander mon reste après avoir remis la chambre en état : je devais toujours aller vers l’île du paradis situé en haut d’une montagne mais c’était le seul moyen facile d’y accéder à moins de louer un vaisseau. Je n’avais pas les moyens de le faire donc j’avais surtout profité d’échanges jusqu’ici pour m’y rendre.

Le départ fut donc suivi d’une longue marche dans la neige, j’étais suffisamment bien couvert pour ne pas avoir froid mais le fait que la neige tombait toujours du ciel rendait l’avancée plus difficile, plus lente aussi sans pour autant me décourager. Ce grand manteau d’un blanc parfait représentant sans mal la perfection même par le tapis qu’il représentait était donc foulé de mes pas jusqu’à ce qu’une imperfection ne fasse irruption : il y avait une personne qui tachait ce lit d’une couleur noire et qui trahissait le plat présent depuis les dernières heures par sa présence.

Mais ce ne fut pas ce qui me choqua le plus… Que faisait une personne dans un tel endroit ? Installé dans la neige comme ça ? N’avait-elle donc pas froid ? Oui elle, puisqu’à en juger par la longue chevelure blanche qu’elle avait, ça ne pourrait que trahir la féminité de cette personne bien que je pourrais encore aller de surprise en surprise. Cependant, une fois que je fus assez proche, j’arrêtai mon avancée, certain d’avoir été entendu, attendant que cette demoiselle ne se retourne pour manifester son attention. Pourquoi je m’arrêtais donc ? Parce que c’était surprenant de voir une personne dans cet endroit. Si je pourrais lui démontrer où aller pour rejoindre la civilisation, ça ne me coûterait rien mais j’aurais aussi pu passer mon chemin.

Savait-elle donc que des créatures pourraient roder dans le coin ? Peut être… Mais la pureté de cette neige tombant ne semblait pas la désorienter et elle restait présente ici sans s’en soucier. Elle était peut être suffisamment gentille pour laisser croire aux créatures qu’elle était un ange mais je ne croyais pas à un quelconque dieu ou à un ange. Seul ce que je voyais pourrait m’attirer une certaine croyance et j’espérais pouvoir attirer le pouvoir sur moi en allant dans un lieu qui en avait. Ce n’était donc pas ici que je m’arrêterais mais pourtant, cette demoiselle avait réussi à me faire douter de continuer.

Arrêter derrière elle, je me demandais de quelle manière elle réagirait mais elle ne me semblait pas agressive si bien que je ne me préparais même pas à me battre. Il n’y avait que la présence de monstres qui pourrait devenir embêtante autant que le froid qui commençait à me geler les articulations depuis que je ne bougeais plus… Bien que j’aurais du lui demander ce qu’elle faisait là, je savais que la question me serait revenu dans la tronche directement. Déjà, j’attendrais de voir comment elle réagirait à ma présence avant d’en déduire ce que je ferais d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brise hivernale   Lun 20 Mai - 18:09

Le paysage qui se dessine sous mes yeux n’est nullement troublé par une tierce silhouette d’une quelconque forme. Les sons que mes oreilles perçoivent viennent de derrière moi… La prudence aurait sans doute souhaité que je me redresse, prête à me défendre, au cas où il s’agirait d’une créature tentant de m’attaquer en traitre. Mais je ne bronche pas, me contentant de guetter les sons. Ce que j’entend m’apparait être des pas, tantôt lourds tantôt méfiants. Ils sont assez lents, posés. Une assurance note la pression de l’avancée de cette personne. S’il s’agit d’un vulgaire monstre, il ne serait certainement pas aussi stratégique dans son approche même si celle-ci ne dénote rien de discret. La neige cesse éventuellement de s’effondrer sous les pas de cette personne. A en juger par le bruit et l’ombre qui s’étend tout près, cet individu s’est arrêté derrière moi.

Je me croyais seule dans ces terres isolées. Mais avec la proximité de cet étrange établissement qu’ils appellent une faculté, j’ose imaginer qu’il est normal que des guerriers et étudiants s’aventurent sur ces steppes enneigées. Lorsqu’une nouvelle brise fraiche s’élève, je devine presque un parfum notable au travers l’effluve de l’hiver qui plane naturellement dans les environs… Une odeur qui me rappelle l’automne, curieusement. Un arôme fort agréable ma foi.

Cependant, je n’ai nullement le temps de m’exprimer au sujet de quoi que ce soit ni de saluer cet étranger, bien que j’ignore comment aborder cette personne qui s’est tout de même mystérieusement arrêté derrière moi, sans aucune justification - outre peut-être la curiosité de savoir ce que je fais ici ? Je n’ai nullement réfléchi au fait que cette zone était peut-être interdite aux civils, qui sait. Mais si cette personne souhaitait me reprendre sur mon manque de respect des règlements, il ne s’y prend guère de la bonne manière. Une perturbation attire mon regard, un dérangement qui vient de démolir toute la beauté du tableau qui s’offrait à moi quelques minutes plus tôt. Une silhouette étrange se dessine non loin de notre emplacement. Immobile, nous sommes en effet des cibles de choix…

Satyrux
Infos:
Satyrux X01
Niveau: 1
HP: 1036
Craint: Feu, Foudre
Immu: Glace



Une créature immonde se dirige dans notre direction. Mon regard la suit avec précision alors qu’elle traine son corps d’une lourdeur notable sur la neige, écrasant la perfection de cette surface blanche. Légèrement vexée de cette interruption pour ainsi dire grossière, je me redresse dans une lenteur élégante en considérant l’ennemi d’un regard neutre. Je n’ose détacher mon attention d’elle que pour laisser mes yeux argent se tourner vers cette étrange personne qui se tient toujours derrière moi. Il s’agit d’un homme. Plus grand que moi, sans aucun doute de mon âge, aux cheveux châtain et au regard distant. L’épée que je devine derrière lui me laisse présager sa capacité à se défendre. Il en va naturellement de même pour moi qui, de mon bâton ébène, est apte à faire usage de magie. Mon attention retourne sur le monstre. Libre à lui de m’aider, mais cette créature paiera pour avoir souillée ma contemplation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brise hivernale   Mar 21 Mai - 16:37

Immobile, devant moi, elle n’avait pas pu faire autrement que d’entendre mon approche. N’a-t-elle aucune peur ? J’aurais pu tenter de la tuer dans le dos sans qu’elle ne fasse quoi que ce soit. Elle porte peut être une confiance aveugle dans les personnes qui, comme elles, sont aptes de venir se perdre dans un coin aussi perdu que cette zone de Trabia. Je ne comptais pas rester ici longtemps de toutes façons et si elle ne voulait pas discuter, j’aurais pu passer mon chemin sans le moindre arrêt. Mais un son fit siffler mes oreilles, un son lourd, comme si un ennemi se traînait sur le sol et il va de soit que ce ne doit pas être un humain qui se traine comme ça dans la neige…

Cette fine pluie étoilée qui tombait sur nous depuis tout à l’heure semble s’estomper temporairement alors que la demoiselle se redresse pour révéler une taille plus petite que la mienne, un regard argenté aussi froid que son apparence rappelant le décor nous entourant. Aurait-elle froid en ces lieux et malgré l’épaisseur de kimonos qui la surplombe ? Si mon regard se baissa sur son corps de manière générale, je ne pouvais que deviner les formes recouvertes par tant d’épaisseur sans pouvoir chercher bien longtemps ce qu’il se passait pour elle. Peut être était-elle malade et que c’était la raison pour laquelle elle serait venue ici ?

La seule certitude que j’aurais actuellement serait qu’une créature était présente et que sans rien faire, elle allait devoir se battre toute seule. C’était sur mon passage, c’était mon combat, elle n’aurait pas à s’en mêler et elle n’aurait donc pas de raison de m’aider à l’affronter. Je lui témoignai rapidement que je n’aurais pas besoin d’aide pour la vaincre en me remettant à m’avancer, passant alors devant elle en tirant mon épée de mon dos comme s’il s’agissait d’une épée en plastique, légère et très maniable, sans pour autant lui démontrer qu’elle faisait bien le même poids que moi sans trop de difficulté.

L’épée en main, je n’allais pas laisser à cette horreur la possibilité de rompre le silence qui était présent depuis trop longtemps pour pouvoir établir une présentation dans les normes. Devant cette jeune femme, je ne comptais pas lui laisser prendre le moindre risque et elle comprendrait que j’étais bien apte de me défendre seul ainsi que de la défendre elle. Laissant mon arme lourdement tomber sur le sol, le coup fit une vibration dans l’air donnant l’effet de percer le mur du son. Une onde s’échappa du sol pour foncer sur l’ennemi dans une ligne parfaite rappelant la couleur du feu histoire de le percuter et de le découper dans le sens de la longueur. Lorsqu’il fut touché, un cri résonna dans toute la zone puisqu’il avait certainement du sentir la douleur provoquée par une telle technique.

Je repris mon arme d’une main et je courus vers cet ennemi pour le frapper à plusieurs reprises et d’une façon si rapide qu’on pourrait se demander pourquoi je me battais avec une arme alors que j’aurais pu le faire à la main. Je n’étais plus très loin de l’île que je voulais visiter et il allait de soit que les créatures que je rencontrerais serait un peu plus forte. Le sachant, je n’hésitais pas à leur en faire voir de toutes les couleurs le plus rapidement possible. Après un bon enchaînement, profitant que je l’avais paralysé, je me reculai en sachant qu’il se remettrait rapidement à bouger désormais. Il allait m’attaquer si je restais trop près mais il ne semblait pas même avoir eu mal si ce n’était que le cri qu’il avait pu laisser entendre au premier coup que j’avais donné.

Après avoir récupéré mon souffle, je repasserais alors à l’attaque sans me préoccuper de cette femme en me disant qu’elle était en sécurité là où elle était et sans me soucier une seconde de ce qu’elle pourrait alors faire. Elle pourrait partir que ça ne me gênerait même pas à vrai dire.

    Satyrux: 936/1036, Paralysé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brise hivernale   Ven 24 Mai - 21:43

Je ne saurais dire si je suis imprudente, ou si je n’ai simplement nullement peur de l’inconnu. Cette personne aurait put vouloir me tuer. Ce monstre pourrait être d’une puissance effrayante. Il y a énormément de possibilités et pourtant je suis là, immobile, prête à confronter cette atrocité aux côtés d’un homme qui me semble être aussi fort que potentiellement dangereux. Je le vois sur son visage, dans ses yeux ; sa froideur camoufle une nature assurément cruelle et sans pitié, pourtant il n’a pas abattu son épée sur moi… Il aurait très bien put le faire. Et pourtant il ne l’a pas fait. Ce n’est guère une confiance aveugle de ma part… Je ne saurais dire ce qui m’a laissé d’une telle neutralité face à cet individu. Mais quelque chose, au fond de moi, savait qu’il ne m’attaquerait pas. Peut-être parce que je sens qu’il ne le ferait pas sans raison.

Ce n’est pas mon genre de m’en prendre inutilement à d’autres personnes. Cependant, lorsqu’il s’agit de monstres, je n’ai ni pitié ni hésitation. Surtout que celui-ci vient de briser le fil de mes réflexions mais également de ma contemplation, ce que je n’apprécie guère. A vrai dire, j’oserais mentionner la tête haute qu’il m’a même vexée à se présenter de la sorte… Pour une raison qui m’échappe toutefois, l’étranger s’est avancé, s’emparant de sa gigantesque épée, prêt à l’utiliser contre la bête. Sa façon de se tenir, droit et fier, le visage marqué d’une détermination froide, me donne l’image d’un guerrier qui s’en va en guerre mais qui, et surtout, souhaite avoir tous les mérites. Je devine sans difficulté qu’il souhaite probablement tuer cette créature de lui-même.

Je ne suis pas de ces femmes qui se vexent lorsqu’un homme se dresse devant elle néanmoins, je n’ai pas l’intention de le laisser combattre ce monstre seul. Il m’a également dérangé. J’ignore pourquoi il en ferait donc une affaire personnelle… Je lui laisse cependant la joie d’apporter le premier coup sur cet énergumène qui s’en prend ma foi plein la tête… L’unique coup qu’il reçoit le sonne à un tel point qu’il ne parvient plus à bouger. Comme si ses facultés cérébrales étaient perturbées. Après un tel choc sur le crâne, ce ne serait guère étonnant. Une sorte de plainte émergea du monstre lorsque l’onde le frappa - car la lame ne s’abattit pas directement sur la bête… Cet homme utilisa une tactique à distance qui sembla pourtant fort efficace.

Pour ma part, je n’ai ni épée ni une quelconque arme physique à utiliser sur cette bestiole. J’ai cependant un bâton me permettant de faire usage de la magie et je ne vais pas hésiter à m’en servir, que cette personne veuille s’attribuer toute la gloire de cette bataille ou non. Afin d’atteindre mon ennemi, il me suffit de réitérer puissamment l’explosion qui est venue à bout de ces hommes qui ont tués Itsuki. C’est une magie que j’ai maitrisée depuis longtemps, il me faut bien peu d’effort pour en faire usage. Un amoncellement de lumière rougeoyante et orangée commence alors à se concentrer autour du monstre jusqu’à subitement exploser. La neige sous la zone a fondue, dévoilant un sol recouvert de terre froide. Sonnée, la créature ne pourra techniquement pas riposter… Ou je le pensais jusqu’à ce que je ne le vois prendre une profonde inspiration et la souffler vers nous. L’air glaciaire nous mord la peau avec vigueur avant de s’éteindre progressivement. Ce vent gelé est une promesse d’engelures assurément…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brise hivernale   Lun 27 Mai - 0:01

Sans dialogue depuis notre rencontre, ce n’était pas ce qui allait me déranger mais je pus remarquer quelques secondes après que j’ai paralysé l’ennemi qu’elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds non plus. Une charge magique était en train de remplir la zone devant moi alors que je me préparais à attaquer. Je restai alors un moment en retrait jusqu’à ce que je puisse voir l’air se remplir d’énergie qui se déchargea d’un coup sur la créature face à laquelle je me trouvais. L’explosion aurait eu de quoi tuer n’importe quel ennemi suffisamment faible mais celui-ci n’était visiblement par aussi faible qu’il n’y paraissait et chercha à contre attaquer malgré que je l’avais cloué sur place. Ce fut donc d’un blizzard très froid qui survint et qui me prit le corps tout entier, cette étrangère fut tout autant touchée que moi mais je devrais me rassurer d’avoir une bonne couverture conter le froid contrairement à elle qui me semblait porter certes beaucoup d’épaisseur mais toutes aussi fines les unes que les autres.

Aucune phrase ne vint troubler l’ambiance actuelle cependant, aucune demande pour savoir si elle allait bien, rien pour lui assurer que je n’avais rien mais je le prouverais en retournant à l’attaque. Cette fois, je n’allais pas retourner sur mes pas et enchaîner plusieurs coups pour le tuer au plus vite. La femme en blanc avait perdu énormément d’énergie d’un coup en utilisant cette magie et donc elle devait être en train de se reposer désormais ce qui me laisserait l’exclusivité de la destruction de cette créature des neiges. Elle n’était pas venue face à la bonne personne. Contre moi, n’importe qui ne pourrait trouver que la mort dans tous les cas et j’allais le lui démontrer sans autre forme de procès.

Toujours aussi paralysée, il lui fallait vraisemblablement un certain temps pour pouvoir utiliser cette énergie glaciale qu’il venait de faire et ça me permis de donner trois coups sans même qu’il ne tente quoi que ce soit. Il reprit sa mobilité normale par la suite mais, suite à une esquive par un pas en arrière, je retentai de le paralyser d’une nouvelle ligne de choc qui fut veine pour le coup. Je ne me dégonflai pas pour autant et je balayai l’air devant moi sans attendre qu’il ne fasse une attaque. Des rayons tout aussi coupant que perçant quittèrent mon épée et se dirigèrent sur une large zone autour de ce monstre. Il fut prit d’une certaine folie cette fois et ce fut de ce fait qu’il s’attaqua lui-même plutôt que de nous cibler de l’une de ses capacités. Il ne resterait pas fou bien longtemps mais ça aurait eu le loisir de lui faire perdre un peu de temps avant que je ne retourne à l’assaut pour lui asséner un nouvel enchaînement de plusieurs coups.

Cette fois, ce fut un coup de tête qui m’arrêta. Je tentai de le contrer mais comme je venais d’attaquer à plusieurs reprises, je n’eus pas le temps de faire quoi que ce soit pour me défendre. Je reculai alors sous l’impact et je pris un peu de temps pour me reposer sans adresser un regard à la personne qui m’accompagnait dans cet affrontement. Je me demandais tout de même ce qu’elle avait à m’aider alors qu’elle aurait très bien pu prendre le temps pour partir se réfugier dans une ville. Non pas que sa présence me dérangeait mais je cherchais pourquoi une personne comme elle prendrait des risques vainement à tenter d’aider une personne dont elle ne connaissait rien. Je ne me battais pas pour elle personnellement mais pour moi. Je n’avais nullement l’intention de retourner à Trabia et je comptais bien continuer d’avancer sans plus attendre pour aller jusqu’à cette forêt qui marquerait l’île du paradis…

    Satyrux: 656/1036hp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brise hivernale   Mar 11 Juin - 20:03

Le principal souci à faire usage de la magie comme je le fais, c’est sans aucun doute qu’il est difficile de réitérer la même chose deux fois de suite. Mon énergie se retrouve assez promptement vidée, ce qui est fort dommage contre un ennemi de ce calibre. L’explosion l’a certes grièvement blessé, ce ne fut malheureusement pas suffisant pour le terrasser. Malgré la paralysie qui semble le démanger, il est parvenu à nous blesser moi et cet individu, et je croise secrètement les doigts pour qu’il ne soit pas apte de faire usage d’autres magies sans quoi il pourra tout de même se défendre, même dans cet état. Pour l’heure, je suis relativement mise de côté, le monstre ignore ma présence et se préoccupe de ce qu’il considère sans aucun doute comme étant sa cible principale. Cet homme possède décidément une force incroyable. Il est menaçant pour son entourage, monstres comme humains. Il aurait put paraitre agressif à mes yeux, mais je ne juge pas aux premiers abords, aussi sombre puisse être l’aura qui se dégage de lui. Il y a quelque chose de ténébreux dans ses yeux, de hanté. Un typique guerrier ensevelit sous les ombres.

Evidemment, je ne connais pas cet homme, peut-être est-ce seulement une image qu’il s’offre afin de se faire plus menaçant envers son entourage. Ce n’est cependant pas ce qui fait fuir notre ennemi. Malgré les coups qu’il se mange assez durement ma foi, il reste présent et combat, bien décidé à nous terrasser et à repartir victorieux de cet affrontement. Suite à l’attaque du mystérieux bretteur cependant, la bête sauvage semble subitement confuse… Elle bouge étrangement, regarde autour d’elle, cherche à se défendre mais la folie lui dévore le cerveau et elle s’attaque toute seule. Les blessures semblent moindre cependant, ce n’est pas avec ça qu’elle va succomber… Ce qui est dommage. Ça nous aurait retiré une sacrée épine dans le pied que de pouvoir la regarder se faire du mal elle-même, toutefois suite à plusieurs coups du jeune homme ténébreux, le monstre reprend ses esprits.

Enragé par tant de coups, notre adversaire fonce brutalement vers l’inconnu, lui donnant un coup de tête bien positionnée qui a certainement eu de quoi provoquer de sacrées ecchymoses chez le jeune homme. Si tant était que j’en possédais les ressources, j’aurais pu lui apporter un sort curatif, mais dans la mesure où je viens de tout dépenser en tentant de faire exploser le sol sous la créature, je ne peux plus le faire. Il y a toujours cet établissement derrière nous, au loin, qui pourrait très bien nous servir d’abri pour nous reposer, toutefois je pense avoir deviné qu’il vient justement de là et qu’il ne souhaitera pas y retourner. Ce serait inconsidéré que de ne pas prendre du repos mais si tel est son choix, c’est un parfait inconnu pour moi, je ne peux guère juger ses agissements. Le monstre fonce vers nous à nouveau, mais cette fois, je le prend au détour ; en agrippant mon bâton avec une certaine fermeté, je n’hésite pas une seconde à lui envoyer un coup dans la tête. Ce n’est pas aussi efficace qu’un sort explosif, mais ça a son effet, car ça l’a arrêté dans sa course pour nous attaquer.

Peut-être ne suis-je qu’une mage, mais il ne faut pas non plus sous-estimer ma capacité à me défendre avec une arme physique. C’est sans aucun doute ridicule à côté des muscles de l’épéiste à mes côtés, mais c’est tout de même un coup qui nous aura sauvé quelques blessures…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Une brise hivernale   Sam 15 Juin - 2:06

Ce truc était résistant, et relativement puissant qui plus était… Il aurait pu nous avoir facilement si seulement on ne l’aurait pas paralysé… Enfin, si je ne l’aurais pas paralysé. Ca nous avait permis de gagner quelques secondes, quelques minutes même peut être. Et la folie dont il fut pris par la suite le fit même perdre un peu de temps mais comme il s’attaqua dans le même temps, il put alors nous aider à le terrasser plus facilement. Je ne disais rien mais je me permettais de constater que cette fille aux couleurs de neige ne semblait pas être une débutante pour autant. Elle savait user de la magie, elle semblait savoir ce qu’était qu’un combat mais elle ne me disait rien elle non plus, comme quoi l’un ne rattrapait pas l’autre.

Je n’avais pas la moindre raison d’ouvrir la bouche de mon côté si ce n’était que pour cracher de l’air que je prenais. Je ne faisais que de taper sur cette créature encore et encore et au bout d’un moment, elle finirait bien par tomber. J’y allais plus prudemment néanmoins, frappant seulement lorsque j’étais assez proche et reculant toujours au plus rapidement pour ne pas me retrouver trop près de l’affrontement en lui-même. Si elle avait utilisé toutes ses ressources d’une seule attaque, j’avais eu besoin de plus d’un coup de mon côté mais je n’étais pas mieux qu’elle désormais. J’étais conscient qu’il me faudrait un peu de repos et peut être modifier mes plans. Cette vallée était aussi dangereuse si ce n’était pas davantage que celle que j’étais allé voir au sud de Galbadia.

Ainsi, je devrais retourner dans la TGU me reposer et changer mes plans en allant voir ailleurs si je ne pourrais pas commencer à me renseigner sur ces fameux cristaux. S’ils pouvaient réellement tout donner de ce qu’on désirait de toutes façons, c’était bien tentant que de les retrouver et je ne pensais pas que j’aurais besoin d’une personne dans cette quête. Je pourrais donc dire que cette fille avait eu de la chance de me rencontrer sans quoi elle serait morte contre la bestiole que je tapais là. Mais elle me démontra que même sans magie, elle pouvait encore réussir à se battre. Elle frappa avec son bâton sur le dessus de la tête de l’ennemi de glace. J’eus les yeux ronds pour le coup et ça sembla même faire de l’effet puisque la bête en fut vexée et se désintéressa de moi suffisamment pour que je lui enchaîne encore quelques coups.

Lors de cet enchaînement, je sentis que l’une de mes frappe pris les dernières forces de cet ennemi et je le vis tomber sans d’autres actions de sa part. Je me décontractai alors un minimum en le regardant pour m’assurer qu’il ne se remettrait pas à bouger jusqu’à ce qu’il ne devienne de la poudre de cristal. Un phénomène nouveau pour ce monde où les ennemis ne disparaissaient pas en théorie. Il se fondit à la neige, dans l’air, dans notre entourage puis il n’y eut plus rien si ce n’était que moi et cette fille. Finalement, nous n’étions plus que tous les deux et je la regardai alors pour pouvoir engager un semblant de discussion. Elle devait se poser la même question à mon sujet après tout mais ce n’était pas moi qui était à l’arrêt en train de glaner dans le coin après tout. « Que faites vous ici ? » Après tout, peut être attendait-elle quelqu’un ou quelque chose qui n’était pas encore venu…
Revenir en haut Aller en bas
 
Une brise hivernale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mariage de Brise et Hegdes
» Marteliers, Brise-Fer, Tueurs?
» Halfus Brise-wyrm
» Piège. Brise-esprit.
» Monde vierge hivernale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives