Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez

Un pas à la fois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyVen 14 Déc - 9:52

Like a Star @ heaven Vilal et Suri viennent de Mysidia

Une âme d'artiste ? Elle ne se serait jamais douté d'une chose pareille venant de Vilal, pourtant, à voir ses dessins, on pouvait effectivement deviner qu'il avait un talent notable ! En tout cas pour Suri, c'était vraiment très beau, un joli coup de crayon pour quelqu'un qui manipulait une épée avec tant de force. Il lui raconta qu'une fois, il avait dessiné le portrait de sa mère et son frère lors d'un moment particulièrement sentimental, car sa mère lui avait dit que dessiner était un bon moyen de se souvenir des détails.
« J'aimerais beaucoup le voir, oui. » Sourit-elle en allant jeter un dernier regard sur le cahier, avant de le rendre au chevalier. Ils devraient bientôt se préparer pour partir, ce n'était pas trop le moment de zoner dans les bouquins ! Même si elle n'avait pas tout regardé...

Ce n'est que plus tard qu'il l'étonna avec une question à laquelle elle ne s'attendait pas. Ils étaient en route vers le port quand Vilal lui demanda si elle accepterait qu'il fasse son portrait. De suite, elle sentit une petite chaleur lui dévorer les joues.
« Eh ? Euh... Oui, pourquoi pas après tout ? » Avec un petit sourire niais, elle détourna le regard en se demandant déjà où et comment ils pourraient s'y prendre, sans doute devrait-elle rester immobile pendant pas mal de temps, mais ça en vaudrait assurément la peine. « J'ai hâte de voir ce que ça donnerait ! »

Ils montèrent dans le bateau et cette fois-ci, aucun souci particulier ! Ils ne se retrouvèrent pas confrontés à des pirates ou à des voyous. Ce fut un voyage franchement agréable et relaxant. Les choses semblaient tourner plutôt bien jusqu'à présent, du moins, de ce que Suri pouvait constater. Certes elle n'avait pas trouvé son père, mais c'était plutôt calme depuis... autant ne pas trop y penser par contre, c'était un coup à se porter malheur.
Heureusement, ils arrivèrent à bon port sans problème.

Ils étaient donc de retour à Baron, où Vilal avait acheté son petit chocobo en bois au marché, et où Suri avait prit son bracelet avec des ambres et des rubis. N'ayant pas son gantelet, elle put regarder le joli bijou à son poignet et se souvenir du commentaire de la jeune vendeuse, comme quoi les couleurs correspondaient à leurs yeux à eux deux. Un sourire parut sur ses lèvres. Une jolie coïncidence qui faisait plaisir.
« Je pense que d'ici, il suffirait de s'informer sur les bateaux qui vont vers Troia et... » En disant ça si simplement, elle s'étonna de ne pas angoisser, mais... une sensation déplaisante lui mordit l'estomac. Oui non, elle était nerveuse. « ...et puis on pourra y aller quoi. » Elle regarda son bracelet à nouveau. Troia était un très grand exportateur de bijoux, peut-être que celui-ci venait de là-bas ? La vendeuse avait dit que c'était artisanal, mais peut-être l'avait-elle fait à partir de pierres venant de là-bas. Belle ironie tiens.

Le chemin serait cependant plus long qu'entre Mysidia et Baron, même si Suri ne savait pas dire combien de temps exactement. En partant vers midi, c'était déjà la fin de l'après-midi, donc peut-être que rester ici ne serait pas une mauvaise idée pour la nuitée. C'était toutefois le genre de décision qu'elle préférait laisser à Vilal. Il avait le nez pour calculer ce genre de trucs.
Enfin, une chose à la fois... un pas à la fois... Il ne fallait pas trop angoisser en calculant tout soudainement. Les choses viendraient comme elles viendraient, c'est tout.

« Tu as parlé de ta mère tout à l'heure. » Oui, bon, c'était un peu tard, mais elle venait juste d'y penser, en voyant une vieille dame passer, marchant au bras d'un grand gaillard qui devait être son fils. « Je ne pense pas que tu m'aies déjà parlé de tes parents. Ils sont à Alexandrie ? » Enfin si, il en avait parlé, rapidement, quand il avait dit ce qui l'avait poussé à mener sa vie de cette façon - sans émotions et avec tant de discipline. Mais rien de vraiment personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyVen 14 Déc - 18:17

Le trajet depuis Mysidia avait duré plusieurs jours, le soleil déclinait cependant sur la ville de Baron quand le bateau accosta. Pendant le trajet, Vilal avait réfléchi à la manière dont il pourrait représenter Suri sur un éventuel dessin, elle avait semblé un peu gênée à cette initiative, ignorant cependant si c'était par pudeur ou parce qu'elle n'osait pas lui dire que ça la dérangeait un peu.

Contrairement à ce qu'elle pensait, elle n'aurait pas à poser. Comme il l'avait déjà dit, il avait une bonne mémoire photographique, aussi il avait cherché dans sa mémoire les postures qui pouvaient peut-être lui parler, et il avait fini par faire un choix qui lui semblait évident. Le souvenir de la jeune femme, assise au bord de la fenêtre à regarder le ciel nocturne lui semblait assez parlant, les bras autour de ses genoux avec le nez en l'air et ses cheveux tombant en cascade dans son dos, légèrement de profil. Oui, ça lui parlait cette posture.

Cependant, ce n'était pas évident de dessiner à bord d'un bateau, il lui faudrait surement un peu de calme pour avoir le temps de la représenter. Et de toute évidence, ce ne serait pas à Baron qu'il trouverait ce temps, car à peine arrivés que déjà, elle souhaitait repartir pour Troia.

«Nous venons de passer plusieurs jours à bord d'un bateau, tu ne veux pas te reposer un peu avant?» il se souvenait un peu de la carte du monde de la surface qu'il avait observée pendant son séjour à Eblana, et elle-même avait donné d'autres possibilités si ses souvenirs étaient bons «N'as-tu pas parlé de la possibilité de voyager un peu à pied d'abord? Il me semble qu'on peut aussi rejoindre Troia par bateau depuis...» il sortit finalement son carnet, il ne se souvenait vraiment pas du nom de la ville et il avait recopié la carte à Eblana «Dam..ssyan? Je ne suis pas sûr de comment cela se prononce... mais nous pourrions remonter à pied en passant par... Myste, puis Képo et ensuite Damcyan pour y prendre le bateau?»

Disons qu'il aurait souhaité visiter au passage ce monde, donc autant en profiter. C'était rare qu'il donne un avis assez tranché, mais il n'avait pas oublié un truc qu'elle lui avait dit. Il croisa les bras l'air songeur pour la regarder avec un peu de sérieux
«Tu m'as dit l'autre jour que s'il y avait quelque chose que je voulais faire, de ne pas hésiter à te le dire. Je sais que tu es impatiente de rejoindre Troia, et comme j'aimerais visiter ton monde, nous pouvons éventuellement faire ceci...» n'ayant pas envie de lui imposer un voyage plus long, il fit l'inverse de ce qu'il avait prévu à l'instant «si nous prenons le bateau demain, acceptes-tu que nous rentrions par Damcyan pour le retour?»

Comme ça, ils auraient gain de cause tous les deux? En attendant, ils avaient besoin d'une bonne douche, donc comme d'habitude, leur première étape serait l'auberge. Ils sentaient bon l'iode mais quand même! Ils pourraient ensuite se renseigner sur les bateaux du coup et après aller manger puisque la nuit serait tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptySam 15 Déc - 20:29

Certes, Suri était un peu pressée... Peut-être que c'était la nervosité. En entendant Vilal suggérer de prendre une pause, elle se sentit rosir. Il n'avait pas tort ; ils pourraient toujours attendre un peu et au moins attendre le lendemain avant de repartir. A vrai dire, il voulait surtout marcher un peu et prendre le temps de découvrir ce monde plutôt que de tout bâcler en passant d'un point A à un point B en utilisant un bateau.
« Oui, c'est possible. » Il regarda ses notes et proposa de prendre le bateau depuis le royaume de Damcyan. Il le prononça bien, mais elle le reprit sur la prononciation de "Kaipo" avant de hocher de la tête avec un léger sourire navré. « C'est une bonne idée, comme ça tu verras un peu du pays... Désolée, je crois que la nervosité me rend impatiente, alors que pourtant j'ai un peu peur d'y être... » C'était paradoxal. Disons que c'était dans l'idée de "plus vite on y va plus vite ce sera fait".

Mais il avait raison. Il devait dire s'il voulait faire quelque chose et c'était bien ce qu'elle avait dit ! Il proposa quand même le bateau du tout, à condition d'explorer au retour le royaume de Damcyan. Du coup, elle ignorait ce qui serait le mieux, mais s'il lui offrait cette possibilité, elle n'allait pas dire non...
« Marché conclut. J'aimerais bien aller voir Damcyan moi aussi. » Un royaume en plein désert, ça devait sûrement valoir le coup d'une bonne visite. Et puis, elle non plus n'y était jamais allé. Elle restait majoritairement à Troia à l'époque, pour protéger Diana. Et comme cette dernière ne voyageait pas... Elle restait juste à ses côtés.

Ils se rendirent à l'auberge de la ville, qui était honnêtement bien plus jolie que celle de Mysidia, mais ça, c'était parce qu'ils passaient d'un petit village magique à un royaume bien bâti ! Ce n'était pas étonnant. Il ne semblait pas y avoir foule et ils récupérèrent une chambre pour deux. C'était un peu devenu une habitude de toute façon maintenant. Et Suri mentirait à dire qu'elle n'appréciait pas.

Une fois dans la grande pièce, elle sourit en voyant les murs de pierres, les grandes fenêtres, le lit fraîchement changé et même une cheminée où ils pourraient faire un feu. Très médiéval comme décor, et très confortable.
« Tiens, tu aurais le temps de dessiner ici ? » Ah oui, elle n'avait pas oublié ! L'idée que quelqu'un fasse son portrait l'émoustillait plus qu'un peu. C'était marrant comme idée... et elle était vraiment curieuse de voir ce que le coup de crayon du chevalier donnerait en retranscrivant son joli minois. « Après mangé par exemple ? Quand on reviendra ici au calme ? » Difficile de dire non à ce regard plein d'enthousiasme !

Bon déjà, une douche. Après ils verraient pour le reste des activités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptySam 15 Déc - 21:35

Au final, Vilal n'était pas pressé, lui. Il ne connaissait pas l'impatience en fait, donc du moment qu'ils faisaient ce trajet, que ce soit demain ou dans une dizaine de jours pour le retour, ça ne le dérangeait pas. Ainsi, l'accord fut scellé et ils prirent la direction de l'auberge. Ils partiraient demain du coup.

L'auberge était bien plus grande et confortable que celle de Mysidia, mais Vilal nota surtout le côté pratique, le service de nettoyage était plus efficace ici et il pouvait donc laisser l'intégralité de ses affaires à laver. Il vida totalement son sac, comme il aimait le faire chaque fois qu'il avait vraiment le temps de se poser, retirer les miettes de nourriture, de poussière et faire le tri entre ce qui était encore mangeable et ce qui ne l'était plus. Il posa sur le rebord de la fenêtre les miettes pour les oiseaux, et après avoir allumé un feu, il jeta ce qui ne serait plus mangeable. C'est alors que Suri se demanda s'il pourrait dessiner ce soir, il regarda un instant les flammes, se souvenant de la posture qu'il avait imaginée, puis hocha de la tête

«Oui, pourquoi pas. Mais après manger.» là il se leva et s'étira longuement, puis laissa Suri aller à la douche la première. En attendant, il prit son carnet et choisit une page vers la fin - après tout, il ne s'agissait pas d'un rapport donc inutile de le mettre au début, et il aurait plus de facilité à le retrouver - puis il s'assit en tailleurs près de la cheminée en se tournant vers la fenêtre, histoire de commencer déjà à crayonner le décor et les contours. Il fit aussi un début de silhouette pour travailler les proportions au moins. Quand Suri sortit, il laissa son carnet sur place, bien qu'il n'y avait pas grand chose de "beau" pour le moment, à part des esquisses et quelques vagues contours.

Après la douche, ils purent aller manger un morceau, comme à son habitude, Vilal chercha un endroit où manger de la bonne viande, ils faisaient un cochon de lait à la broche qui semblait avoir très bonne réputation, et il se laissa tenter.

«Je dois reconnaître que la nourriture de ton monde n'a pas grand chose à envier à celle d'Héra. Ils savent bien travailler la terre et en tirer profit.» il y avait quelques légumes pour agrémenter même si bon, il se serait bien contenté que de la viande.

«Est-ce que tu voudras venir courir avec moi demain matin? Si nous repartons en bateau, nous n'allons pas pouvoir nous dégourdir les jambes pendant quelques jours encore...» c'est alors que des musiciens s'avancèrent sur la place qui bordait le restaurant où ils dînaient, ils se mirent à jouer et certains clients se levèrent pour aller danser. La musique était entraînante et évidemment, Vilal n'était pas de ceux qui vont danser comme ça! Il mangeait comme s'il ne voyait même pas le spectacle autour de lui, jusqu'à ce qu'un homme s'approche de leur table, plutôt beau garçon, il se tourna vers Suri pour faire une révérence délicate

«Bonsoir, Mademoiselle. Je vois que vous avez fini votre assiette. Voulez-vous m'accorder cette danse le temps que votre ami termine?» levant les yeux vers lui, Vilal ne comprenait pas trop l'intérêt, mais il ne comptait pas l'en empêcher en tout cas.
«Cela ne me dérange pas... tu devrais avoir le temps de faire au moins une danse?» il était plutôt bon danseur parce que sa mère le lui avait appris, mais pas pour autant qu'il aimait beaucoup ça. En tout cas, l'homme semblait soulagé de ne pas subir une crise de jalousie, ce qui devait le conforter dans l'idée qu'ils n'étaient pas un couple et avait donc toutes ses chances!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyLun 17 Déc - 10:10

Yes ! Après mangé, elle pourrait avoir son portrait ! Son sourire voulait sûrement tout dire. Ils allèrent donc chercher de quoi se sustenter, Suri s'interrogeant déjà sur ce que le dessin donnerait sur toute la route. Elle commanda distraitement une simple salade de pâtes, où de la laitue et des tomates venaient se mêler, en plus d'une légère viande blanche et d'une sauce délicieuse. Quelque chose de léger pour une fois, ou... peut-être parce qu'elle avait tellement hâte de rentrer à l'auberge pour avoir ce portrait qu'elle préférait prendre un truc qui se mangerait rapidement. Ouais, c'était sûrement ça.

Alors qu'elle dégustait sa salade, qui en dépit de sa légèreté apparente était plutôt nourrissante avec les pâtes et tout, Vilal lui demanda si elle comptait venir courir avec lui le lendemain matin, vu qu'ils ne pourraient pas trop se dégourdir les jambes avec tous ces voyages en bateau.
« Hm... C'est pas faux... » Elle avait du mal à se lever le matin, c'était toujours difficile, mais pourquoi pas ? Ça faisait un moment qu'elle avait été courir. « Je veux bien. Et si je ronfle trop fort, bouscule-moi, je finirai bien par émerger ! » Quoi que contrairement à la nuit précédente, cette journée-ci avait été bien moins éreintante, du moins, en perspective... donc elle ne devrait pas avoir besoin d'autant de sommeil.

Terminant sa salade, elle finit son verre avant de regarder, l'air un peu dépité, que Vilal n'avait pas du tout terminé son repas. Zut, elle allait devoir attendre. Et pendant cette attente, de la musique commença à se faire entendre, comme pour distraire son esprit pendant qu'elle patientait. C'était agréable, quelques personnes allèrent danser d'ailleurs, des couples et des amis. Son regard se perdit dans le vague alors qu'elle s'imaginait danser avec le chevalier sans s'autoriser de le réclamer - il mangeait encore en plus, donc ce ne serait pas très poli - quand une silhouette paru devant elle, lui proposant une danse. Un homme inconnu, élégant, il lui rappelait un peu l'homme qui l'avait charmé après la pièce de théâtre qui représentait les chimères sur Héra. Elle se rappelait sa chemise rose, avec un léviathan brodé sur la pochette...
Il lui rappelait un peu ce type, oui.

« Euh, bien, pourquoi... pas ? » Elle regarda Vilal qui n'avait aucune objection. C'était un peu la première fois de sa vie qu'elle danserait avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, mais soit ! Vilal la... "prêtait" si simplement qu'elle n'y vit pas d'objections. Mais elle utilisa ça à son avantage. « Mais après, je veux une danse avec toi ! » Nanah ! Elle l'avait dit légèrement, à la blague, mais en vrai, ça lui tenait à cœur...

Elle accompagna donc cette personne qui, finalement, se révéla tout à fait charmante. Elle ignorait ce qui poussait un inconnu à inviter quelqu'un qu'il ne connaissait pas à aller danser avec lui, mais... enfin, elle supposait que c'était une manière de faire du charme. Toutefois, dès les premières avances, si tant était qu'il y en avait, elle fit bien comprendre ne pas être intéressée. Non, pas du tout. Personne ne le savait, et personne ne le saurait, mais pour elle, ses pensées étaient préoccupées par quelqu'un déjà, et elle ne voulait pas aller voir ailleurs... et encore moins quelqu'un dont elle ne savait rien.
Sa manière de jeter des regards vers Vilal, guettant s'il avait fini ou pas pour le capturer pour la danse qu'elle voulait, ne passa pas dans l’œil d'un aveugle. La danse terminée, l'homme la remercia d'une courbette de politesse, à laquelle elle répondit élégamment, avant de le voir s'éloigner vers une autre donzelle esseulée.
Huh. Quoi, il était à la chasse, celui-là ? Curieux.

Suri marcha lentement vers Vilal ensuite. Il avait fini, il n'y échapperait pas ! Elle tendit la main, loin de s'embêter des conventions qui exigeaient que ce soit les hommes qui invitent les dames à danser. Elle voulait sa danse, elle l'aurait.
« Juste une, promis, et ensuite on rentre ! » Sourit-elle, mais si elle semblait juste souriante et légère, elle avait un petit stress. L'idée qu'il lui dise un bon vieux "pas envie" et qu'ils partent simplement la laissait un peu angoissée. Ce ne serait pas méchant venant de lui, juste... normal quoi, sans plus, mais elle en avait vraiment envie et elle espérait bien qu'il y consente !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyLun 17 Déc - 16:08

Prenant son temps pour manger, Vilal laissait Suri aller danser avec ce bel inconnu. Il dégustait sa viande en attendant, regardant de temps en temps comment elle allait, histoire de se tenir prêt au cas où cet homme aurait des intentions qu'elle ne tolèrerait pas - car s'il lui faisait des avances et qu'elle ne s'y opposait pas, il était probable qu'il ne fasse rien - mais celui-ci semblait se comporter de manière correcte. Il ne remarquait pas vraiment qu'elle regardait régulièrement dans sa direction, mais à peine eut-il fini son assiette qu'elle était à ses côtés à tendre sa main vers lui.

«Très bien.» s'essuyant les mains et la bouche avec sa serviette, il se leva donc et prit sa main afin de rejoindre la place. De là, il posa son autre main sur la taille de la demoiselle et la rapprocha un peu de lui, le rythme était correct pour danser à la manière d'une valse donc ça lui convenait «j'espère que tu n'as rien contre la valse, je crains de ne savoir danser que ça.» il lui sourit cependant et se mit en mouvement. habitué à diriger dans ces cas là, il menait donc la danse. Normalement, pour la valse, on pouvait se tenir assez éloignés, mais c'était plus pratique avec une certaine proximité pour ne pas s'emmêler les pieds!

Il faisait bon, l'ambiance était agréable, même pour quelqu'un comme Vilal qui ne prenait pas forcément de plaisir à ce genre d'amusement, il trouvait qu'il passait un bon moment.

«Tu danses bien. Je crois que du point de vue de ma mère, tu aurais fait une bonne épouse.» il n'y avait aucun sous-entendu là dedans, et le chevalier ne réalisait pas vraiment ce que sa phrase pouvait sous entendre. Il ne la regardait pas vraiment en plus, il se contentait de danser et c'était pour lui une conversation des plus banales «Jolie, courageuse, qui sait danser. Est-ce que tu sais cuisiner? Je me rends compte au final que tu n'as jamais pu me montrer ce talent.» car bon, soit ils avaient mangé au restaurant ou dans des auberges, soit ils avaient mangé sur des feux de camps, et on ne pouvait pas appeler ça de la cuisine. Cependant, au vu des joues rouges de la jeune femme, il semblait comprendre que la question la gênait. «Désolé, je ne voulais pas t'embarrasser. J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas?»

Il avait arrêté de danser du coup, battant des cils d'un air inquiet à l'idée qu'il ait pu la blesser ou autre. Décidément, lui et son manque de tact!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyMar 18 Déc - 9:59

Vilal accepta de danser avec elle, à son plus grand plaisir ! Et heureusement, c'était justement le type de danse qu'il connaissait, une valse... Suri n'était pas la plus douée dans la matière, mais elle avait bien dû apprendre l'art de la danse à Troia. C'était commun pour les dames d'organiser des bals pour se distraire, et la prêtresse que Suri protégeait adorait y être et essayer de l'embarrasser pour la taquiner en la poussant à danser. Sauf qu'un jour, elle avait fini par apprendre, étonnant son amie. Ah... c'était le bon temps...

L'ambiance était agréable au moins, elle se plaisait tellement qu'elle espérait que la musique ne s'arrête pas, mais là où elle se contentait de juste profiter sans rien dire, Vilal passa des commentaires qui eut le don de la faire rosir immédiatement. Selon lui, elle aurait fait une épouse formidable vu qu'elle dansait bien, détail qui plairait beaucoup à sa mère. Difficile de ne pas sourire un peu... bêtement en entendant un truc pareil. Ah bon hein ? Et on va la voir quand ta mère ?
Ahem, oui pardon.

« A-ah bon ? » Elle ne voulait pas lui mettre un vent mais c'est la seule chose qu'elle arriva à répondre. Surtout qu'il renchérit en notant certains de ses talents, avant de demander si elle savait cuisiner, quitte à faire ! En dépit des rougeurs sur ses joues, elle rit un peu, malheureusement non, enfin... « Je sais suivre une recette ? » Son rire se répéta, c'était idiot, mais bon... non, elle n'était pas une cuisinière hors pair, ce n'était pas dans ses grands talents. Mais elle pourrait se débrouiller et apprendre !

Mais elle devait être vachement rouge pivoine, parce qu'il remarqua ses joues et lui demanda s'il avait fait boulette en arrêtant de danser. Elle devina tout de suite qu'il avait dû dire ça sur le ton de la conversation et pas forcément parce que l'idée l'intéressait - elle le savait depuis le départ mais... voilà on peut bien rêver - mais elle ne se laissa pas démonter et garda le sourire.
« Non. Non, non, c'est juste la première fois qu'on me dit que je ferais une bonne épouse, ça... surprend ? Je ne me serais jamais imaginé mariée. Je sais pas, j'ai toujours cru que... » Forcément, son regard se voila, quelques secondes, en se rappelant l'existence de son côté demi-chimère qui, selon elle, était un boulet à un bon mariage. C'était le genre de secret qui se devait d'être mentionné avant ça, et elle n'en avait jamais eu le courage depuis Troia. Même Diana n'était pas au courant. Enfin, maintenant si mais... avant, non. « Je n'y ai juste jamais pensé. » Sourit-elle enfin en lâchant doucement sa main, la musique s'étant terminée pendant qu'ils terminaient leur discussion.

« Mais non, ce n'est pas embarrassant. Je le prends comme un compliment. » Ajouta-t-elle quelques secondes plus tard. Elle ne voulait pas qu'il pense l'avoir blessé, c'était juste tellement soudain ! Même si forcément, ça poussait à se poser des questions sur son avenir... L'idée d'être mariée, avoir des enfants même, une petite maison tranquille, une vie paisible... C'était quelque chose qu'elle voulait, bien sûr. Un jour. Mais pour une raison étrange, tout ça lui paraissait si loin, si loin que c'en semblait inaccessible.

Bon, maintenant, ils pourraient sûrement rentrer à l'auberge.
« Merci pour la danse. C'était très agréable. » Il aurait put refuser après tout, mais il avait quand même accepté, alors... Voilà, sur cette bonne note, ils pourraient aller dormir et partir pour Troia le lendemain...

Ah oui tiens, il y avait ça, demain. Merde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyMar 18 Déc - 19:08

Peut-être pas une grande cuisinière, donc, mais elle savait suivre une recette. D'une certaine manière, c'était comme ça qu'il fallait commencer.

Il s'était arrêté de danser, car la jeune femme paraissait un peu troublée. Malgré tout, il n'avait rien dit de mal d'après elle, jugeant même qu'elle le prenait pour un compliment

«Et bien... ça en est un à vrai dire. J'ai beaucoup de respect pour l'opinion de ma mère après tout.» il est vrai que pour Vilal, s'il devait un jour se marier, peu probable qu'il s'embêterait à ce que ce soit par amour. Du moins, c'était ainsi qu'il le voyait. Il se trouverait une femme qui plairait à sa mère avant tout, pour pouvoir fonder une famille et transmettre son héritage. Il ne voyait pas cela comme la majorité - voir la quasi-totalité  - des gens. Pour lui, les enfants n'étaient qu'une façon de perpétuer leur espèce, et n'était-ce pas le propre même de la reproduction?

Enfin toujours est-il que ce n'était pas le sujet. D'ailleurs, ça lui faisait penser à ce rêve qu'il avait fait y'a plusieurs semaines, il ne semblait pas marié non plus. À croire qu'aucune femme ne voudrait d'un mariage sans amour surement. Ça ne l'étonnerait qu'à moitié. En tout cas, Suri allait bien, et ils prirent donc la route de l'auberge.

«Il est encore tôt, je devrais avoir le temps de faire ton portrait.» il lui sourit doucement et lui tendit son bras. De là, il retourna à la table pour payer l'addition, l'homme qui avait invité Suri à danser en était à sa troisième partenaire, effectivement, il semblait en pleine chasse! Mais du point de vue de Vilal, c'était juste un homme aimant danser.

En passant dans la ruelle qui menait à l'auberge, il vit une fleur rouge assez élégante qui poussait sur le bas côté, il se baissa pour la ramasser et la tendit à la jeune femme

«Il me semble que tu avais bien aimé quand je t'avais offert une fleur, l'autre jour?» il n'était pas sûr que ça venait du geste, ou de la fleur elle-même peut-être. Celle-ci ressemblait un peu à une tulipe - ça en était peut-être une d'ailleurs, il ignorait si ces fleurs existaient ici - aussi, peut-être qu'elle lui plairait moins que l'autre. En tout cas, il préférait quand elle souriait en fait, c'était indéniable.

Une fois à l'auberge, il alluma un feu de cheminée et s'y cala devant, assis par terre sur le tapis, le dos appuyé contre le lit, une jambe relevée pour poser son carnet, et à l'aide de son crayon et d'un peu de mie de pain, il se mit à dessiner. Suri pouvait se mettre à ses côtés si elle voulait, il n'avait pas besoin de modèle puisqu'il avait l'image en tête, mais il arrivait parfois qu'il se tourne pour la regarder, observer un détail, une mèche de cheveux, un regard peut-être aussi.

C'était une soirée agréable. Devant le feu de cheminée, il faisait bon et le chevalier aimait bien être tranquille comme ça, sans pression et la tête vide de toute réflexion. Au bout d'une heure, il avait fini une grande partie du dessin, il ne restait plus que les petites finitions: des détails sur les cheveux, des ombres, les plis des vêtements, des nuages , tout ça... mais le dessin était déjà bien avancé ainsi, on la reconnaissait bien, assise sur la fenêtre à regarder la lune. Il semblait avoir un regard un peu nostalgique en regardant son dessin, de toute évidence, il en était content. Elle était belle dessus. Il lui montra pour avoir son avis


«Alors? Qu'en penses-tu? Tu aurais peut-être souhaité une autre pose?» peut-être un vrai portrait, de face avec surtout son visage? Il pourrait toujours le lui faire aussi un jour prochain après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyMer 19 Déc - 9:55

En chemin, Vilal annonça qu'il était encore tôt et qu'ils auraient le temps de faire son portrait, ce qui eut de quoi lui redonner le sourire. Il avait eu un bon timing ; elle avait eu une petite baisse de moral en songeant que le lendemain, à un moment de la journée, ils seraient à Troia, un endroit qu'elle s'était pourtant promis de ne jamais revoir. Elle avait longtemps eu peur d'y remettre les pieds, et honnêtement... c'était encore un peu le cas.
Mais un de ces jours, elle devrait bien y retourner. Et ce jour était arrivé.

Ils n'étaient pas loin de l'auberge quand le chevalier l'arrêta pour aller chercher une fleur rouge qui poussait à proximité. En la lui donnant, il nota se rappeler qu'elle avait appréciée quand il lui avait donné une fleur la dernière fois. En prenant celle-ci, Suri se sentit drôlement touchée qu'il s'en souvienne... ça aurait put être anecdotique, mais il se rappelait que ça lui avait donné le sourire— comme maintenant.
« Ça fait toujours plaisir. Merci... » Sourit-elle en regardant le rouge de la fleur, qui sincèrement était vraiment très belle. Il y avait de magnifiques spécimens dans les parages, et encore ! Il faudrait espérer que Vilal ne cherche pas à choisir une fleur à Troia parce qu'il aurait du mal ! Il y en avait absolument partout, et de toutes les formes et les couleurs... c'était bien pourquoi Suri aimait beaucoup les fleurs ; elles lui rappelaient ce panorama coloré qu'elle aimait tant.

De retour dans l'auberge, Vilal alluma le feu dans la cheminée et de suite, sitôt l'opportunité présente, Suri se posta à côté de lui pour le regarder dessiner. Il n'avait pas besoin d'un modèle visiblement, puisqu'il ne lui demanda rien, ni de poser ni de rester immobile. Tant mieux ; ça aurait été inconfortable de rester figée comme ça pendant une heure !

Après un moment à observer, elle crut à tort l'importuner, et alla feuilleter son chiméromicon en attendant qu'il termine. Sitôt qu'il bougeait un peu, elle tournait la tête vers lui en s'attendant à l'entendre lui dire qu'il avait fini ! Mais non, pas encore... et non, pas encore... et... si ! Elle lâcha son livre pour voir le résultat et immédiatement sentir son cœur fondre en voyant la beauté de la chose. Elle entendit à peine lorsqu'il lui demanda si elle n'aurait pas préféré une autre pose ou quoi.
« C'est parfait, j'adore, c'est vraiment... vraiment, vraiment très beau. Et très correspondant, avec la lune et... tout... » Essayer de se la jouer critique positive ne fonctionnait pas trop pour camoufler à quel point elle était touchée. Ce n'était pas grand-chose pourtant, peut-être pas, mais voilà, pour elle... c'était vraiment magnifique. Elle eu du mal à détacher ses yeux du dessin d'ailleurs.

« Merci d'avoir pris le temps de le faire. » Il avait vraiment une mémoire fantastique, pas même besoin d'un modèle. Elle ne pourrait même pas prétendre être capable de faire un truc pareil... Toujours aussi heureuse de regarder l'oeuvre, elle se sentit poussée à l'embrasser sur la joue en guise de remerciement, et ce fut la seule fois où elle détacha son regard de la feuille avant d'y retourner, tout sourire. Elle ne connaissait absolument pas le plaisir de prendre des photos, cette technologie étant absente des mondes où elle était allée, mais même si c'était le cas, rien ne valait le temps et l'effort mis dans un beau portrait dessiné à la main.

Allez, elle n'allait pas passer la nuit le nez scotché sur cette page.
« Bon OK, je te le rends. Mais tu en prends soin hein ? Promis ? » Elle lui rendit son carnet, consentant à lâcher le dessin des yeux. Elle lui faisait confiance pour faire attention, surtout que de nombreuses notes et informations se trouvaient dans ce petit cahier, mais ça faisait toujours plaisir de l'entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyJeu 20 Déc - 15:24

Il fallait du temps pour faire ce genre de dessin. En général, Vilal se contentait de croquis, sans détails ou quoi, surtout les contours et signes distinctifs, mais il n'avait pas fait tant de vrais portraits que ça dans sa vie. Malgré tout, vu que c'était une demande de la part de Suri, il avait pris soin d'en mettre quelques uns. Il commençait à fatiguer, donc il le finirait surement une autre fois, mais il montra déjà le résultat à la jeune femme qui parut... triste?

Évidemment non, elle était juste émue, mais sur le moment, il crut que ça n'allait pas

«Ça ne te plaît pas?» elle eut besoin de quelques secondes pour répondre, sa voix paraissait nouée alors qu'elle lui disait à quel point il lui plaisait «euh je... tu es sûre? On dirait que tu vas pleurer?» les larmes de joie tout ça, il ne connaissait pas vraiment. Même si ça avait du arriver à sa mère, il n'était pas dans les parages quand c'était arrivé! En tout cas, ça semblait vraiment lui plaire car elle se pencha finalement pour l'embrasser sur la joue après avoir réussi à détacher ses yeux du dessin.

«Il n'est pas encore tout à fait terminé. Je le fignolerai ces prochains jours, dans le bateau surement.» les détails se faisaient à coup de crayon léger, donc pas grave s'il n'était pas très stable, contrairement au reste qui demandait de la précision. Il ferma le carnet et alla le déposer sur la table de chevet, à côté du petit chocobo de bois, puis il se tourna de nouveau vers elle, l'air ennuyé

«Tu souris mais tu as l'air triste en même temps. Je t'avoue que j'ai du mal à comprendre ce qu'il t'arrive. Tu es sûre que ça va?» il revint s'asseoir près d'elle, devant la cheminée. Les jambes en tailleur, il prit doucement sa main dans la sienne comme pour essayer de se rassurer lui-même sur son état - prendre son pouls en passant, tout ça. Son rythme cardiaque semblait assez rapide aussi, ce qui ne l'aidait pas à penser que tout allait bien «je ne me souviens pas t'avoir jamais vue comme ça. Tu es sûre que ça va?»

Non mais quand même, un dessin, ça peut pas vous mettre dans cet état, si?

«Tu es peut-être fatiguée, la journée a été longue. Tu es sûre de vouloir repartir dès demain? Si tu as besoin de repos, nous pouvons rester en ville une journée de plus?» il savait qu'elle était pressée de se débarrasser de Troïa et de faire une croix sur son passé, mais ça n'empêchait pas que de son point de vue, il fallait qu'elle fasse attention à sa santé, et ces derniers jours, son moral n'était pas au beau fixe, il ne fallait pas que ça déborde sur son état physique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyVen 21 Déc - 19:46

N'avait-elle jamais expliqué à Vilal ce que ça voulait dire que d'être ému ? Il ne semblait pas trop comprendre et lui demanda si elle était vraiment heureuse, car elle semblait pas loin de pleurer ! Ah ? Elle ne s'en était même pas vraiment rendu compte... Riant un peu, elle alla se sécher les yeux alors qu'il promettait de mettre les détails au point quand ils seraient sur le bateau par exemple. Elle hocha de la tête avant de consentir à quitter le dessin des yeux pour qu'il le pose sur sa table de chevet afin de le finaliser en temps et en heure.

Néanmoins, le chevalier continua de s'inquiéter, annonçant qu'il ne l'avait jamais vu comme ça et que si elle le voulait, ils pourraient prendre une journée supplémentaire avant de partir ! Pensait-il qu'elle était malade ou quoi ? Sa main vint chercher la sienne, il vérifia son pouls et en vrai, elle s'amusa de le voir faire. Il s'en faisait du souci pour elle ! Ce serait mentir que de dire que ça ne lui faisait pas même un peu plaisir.
« Mais non, ça va très bien. » Sourit-elle avant de poser sa main libre sur la sienne. « Je suis juste très, très touchée par ce que tu as fais. Ça me fait tellement plaisir que ben... ça fait un peu cet effet là. On ne pleure pas que parce qu'on est triste dans la vie, des fois on est juste tellement heureux qu'on l'exprime comme ça. » Elle leva le regard vers le plafond avant de hausser les épaules avec une moue amusée. « C'est vrai que c'est bizarre hein ? »

Lâchant doucement sa main, elle se leva pour aller vers le lit et s'y asseoir.
« Je ne veux pas retarder ce voyage. Honnêtement, j'en ai besoin... Je dois faire la paix avec cette histoire et apprendre à accepter qui je suis. Je n'ai pas pu me contrôler à l'époque et... disons que c'était un... accident ? Les accidents, ça arrivent. » Elle eut un sourire réellement triste cette fois, mais elle le chassa vite. « Avec toi près de moi de toute façon, je sais que ce sera beaucoup plus facile que si j'étais toute seule. J'ai confiance que ça ira. Et puis si ça tourne mal, j'ai confiance aussi que tu... que tu seras là, quoi qu'il en soit. » Un sourire franc cette fois, adressé à Vilal, avant qu'elle ne tire la couette pour se glisser dessous, sans pour autant se coucher cela dit.

« Mon unique objectif est de retrouver Diana. C'était la prêtresse pour qui je travaillais. Je n'ai jamais pu lui dire au revoir... quand ce sera fait, j'estimerais avoir terminé ce que j'ai à faire sur place. » Elle se coucha, mais de sorte à être face à lui pour continuer la discussion. « Et après, on pourra aller à Damcyan comme tu me l'as demandé ! »
Mais avant toute chose, il faudrait surtout dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptyVen 21 Déc - 23:47

Malgré ses explications, Vilal ne comprenait pas. Oui, elle lui avait déjà parlé du fait d'être émue, mais même à l'époque, il n'avait pas compris, et là encore, ça le dépassait. Il essayait de se trouver une justification scientifique, il savait que de base, les émotions créaient des réactions indésirables sur le corps: stress, panique, ce genre de choses... mais il avait toujours associé cela aux mauvaises émotions, en fait, et s'il avait toujours fait en sorte de ne rien ressentir, c'était parce qu'il savait qu'on ne pouvait pas être fermé aux mauvais sentiments et ouvert aux bons, c'était tout ou rien.

Mais là visiblement, même les bonnes émotions provoquaient des réactions bizarres. Même Suri le confirmait.


«En effet. Je présume que je ne réussirai jamais à comprendre.» et c'était peut-être mieux. Mine de rien, la voir dans cet état, il commençait à reprendre confiance sur sa façon d'être en jugeant que c'était mieux comme ça. Il se dirigea donc à son tour vers le lit alors qu'elle confirmait l'itinéraire du lendemain, préférant ainsi en finir une bonne fois pour toute. Laisser les mauvais souvenirs derrière pour n'en garder que des bons?

«Personne ne te fera de mal.» en cela, elle pouvait avoir confiance en lui. Il s'installa sous la couverture, un bras derrière la tête d'abord à fixer le plafond. Il réfléchissait trop... il prit donc une légère inspiration puis ferma les yeux, se concentrant pour vider totalement son esprit. Son rythme cardiaque ralentit, ses muscles se détendaient, et les pensées se vidaient peu à peu. En une ou deux minutes, il s'était calmé et se tourna vers la lampe à huile sur la table de chevet, demain, ils partiraient pour Troïa, le trajet serait bien moins long que depuis Mysidia, puisqu'ils pourraient prendre carrément un aéronef cette fois, aussi ils seraient dans la ville fleurie en quelques heures à peine.

«Lui dire au revoir... je vois.» encore une chose qu'il ne comprenait pas, mais il supposait qu'il devait y avoir une sorte de métaphore là dessous. Le genre "tourner la page". Il tendit finalement le bras pour éteindre la lampe à huile, seules les braises de la cheminée et les reflets de la lune au travers des volets diffusaient encore un peu de lumière, puis il tourna la tête vers la jeune femme.

«J'espère que tu n'auras pas à me dire au revoir un jour.» il ne savait pas pourquoi il avait dit ça, il sous-entendait de la manière de Diana, une sorte d'adieu. Il se doutait bien qu'elle lui dirait au revoir, quand elle aurait retrouvé son père déjà, mais ça ne voulait pas dire qu'ils ne se reverraient pas? Non, il ne savait pas pourquoi il l'avait dit, dans un murmure, il dut fermer les yeux à nouveau pour vider son esprit, il en avait un peu assez de tout ça. Il avait envie de refermer la boîte à émotions, il savait que ça allait lui prendre du temps, ce n'était pas aussi facile qu'il le laissait à penser. Enfin déjà, il fallait dormir, ce serait un bon début.

Le lendemain matin, l'agitation générale de la ville, les gens qui ouvraient leurs volets, les boulangers qui allumaient leurs fours pour préparer leur pain du matin. On était loin de la tranquillité de Mysidia si bien que Vilal se levait tôt. Le cœur plus léger, la tête un peu plus vide, bon nombre de ses pensées perturbées de la veille s'était envolé pendant la nuit. Il se tourna vers Suri qui dormait encore, s'était-elle levée pendant la nuit? Le lit lui paraissait plutôt défait, comme si elle était sortie puis s'était recouchée. Mais elle avait peut-être simplement bougé en dormant aussi.

Il se pencha doucement, posant une main sur son épaule pour la réveiller en douceur

«Suri? Est-ce que tu souhaites venir courir avec moi finalement?» la veille, elle avait dit oui, mais elle pouvait avoir changé d'avis. Il se redressa un peu pour se pencher davantage au-dessus d'elle et voir si elle dormait encore, d'habitude, elle se réveillait facilement non? «Suri?» elle était jolie quand elle dormait n'empêche! Bon fallait pas qu'elle se réveille brusquement et lui mette un coup de tête!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptySam 22 Déc - 12:57

Suri avait fuit Troia après avoir assassiné ces hommes lors d'un moment de panique sous sa forme chimérique... et elle n'avait jamais pu dire au revoir à la personne qui lui tenait le plus à cœur. Elle craignait que Diana ne lui en veuille pour l'avoir abandonnée, et réussir à retourner la regarder en face serait une épreuve de taille pour elle. Lui dire au revoir, lui expliquer ce qui s'était passé, pour qu'elles restent en bon terme. Cela faisait longtemps, trop longtemps, aussi elle espérait qu'elle écouterait et entendrait ses paroles...

Elle se coucha en essayant de ne pas trop y penser. Mais ses réflexions fusaient, dansant çà et là, au point où elle n'entendit pas totalement ce que Vilal lui dit ensuite. Qu'il espérait qu'elle ne lui dise jamais au revoir. Elle crut entendre mais c'était si... curieux venant de lui qu'elle supposa avoir mal entendu et lui jeta un coup d’œil interrogé.
« Hm ? » Mais non, rien, il semblait se préparer à dormir. Sans doute se vidait-il la tête de toute cette journée ! Aussi, elle préféra ne pas le déranger davantage et tira la couverture pour la mettre au niveau de son cou, enfouissant sa tête dans l'oreiller. Est-ce qu'il avait vraiment dit ça ? Peut-être... En s'endormant, elle espérant du fond du cœur que ce n'était pas son imagination.

Elle trouva rapidement le sommeil, en dépit des pensées qui trottaient dans sa tête. Mais inévitablement, lorsqu'elle se réveilla, et remarqua que la pièce était complètement baignée dans une lueur lunaire invitante et familière, elle ne put s'empêcher de se lever pour marcher sur la pointe des pieds vers la fenêtre et y observer le ciel quelques minutes.
C'était tellement apaisant pour elle, et si elle avait tendance à être mélancolique devant ce spectacle en général, elle repensa au dessin de Vilal et sourit doucement en se demandant s'il trouvait cette curieuse habitude charmante d'une certaine façon ? Peut-être était-ce pourquoi il l'avait dessiné comme ça. Ou alors il trouvait que c'était très représentant de sa personnalité... quelque chose comme ça...

C'est l'esprit léger qu'elle retourna se coucher, lorsque la lueur lunaire avait un peu quitté la pièce.

Le lendemain matin, c'est une voix familière qui l'extirpa de son sommeil. Un peu boudeuse, comme tous les matins en fait, elle n'ouvrit même pas les yeux, fit une moue, tira la couette sur sa tête et grommela un peu. Vilal dû l'appeler à nouveau pour qu'elle se souvienne qu'elle avait dit vouloir aller courir avec lui un peu (décision qu'elle regrettait un peu tout d'un coup mais ça irait mieux lorsqu'elle serait bien réveillée !) si bien qu'elle baissa un peu la couette pour dévoiler ses yeux et le voir penché au-dessus d'elle.
« J'arrive, juste deux minutes. » Un sourire fatigué et elle s'étira ensuite, consentant à se lever sans promesse de petit déjeuner avant d'avoir fini de courir ! Allez, ce serait une bonne motivation !

Dehors, il faisait assez bon. Beaucoup de gens s'affairaient déjà à leurs besognes, surtout pour ouvrir leurs marchés ou leurs boutiques. L'odeur du bon pain frais des boulangeries faisait vraiment regretter à Suri de ne pas manger. Pfiou, allez, ne pas y penser, ne pas y penser. Bien respirer ! C'était la clef !
Heureusement, c'était juste un entraînement matinal, pas une course non plus, aussi elle arrivait un peu mieux à suivre Vilal que les autres fois, mais il avait indéniablement plus l'habitude qu'elle. C'est surtout une tierce détermination à lui "montrer" qu'elle pouvait bien faire qui la poussait à le suivre. Et parfois, c'était affreux, mais d'autres fois, elle se sentait bien et suivait le rythme.

Jusqu'à ce qu'elle ne se ramasse royalement parce qu'elle forçait beaucoup trop avec un point de côté. Bah oui cocotte, c'est malin !
« C'est rien ! C'est rien, pfiou... » Aucun bobo, si ce n'est son genou qui s’abîma un peu par terre. Elle avait trop donnée et se sentait un peu bête du coup mais eh, pas grave. Elle préféra en rire en se relevant pour continuer sur un rythme un peu plus posé du coup, mais elle insista grossièrement pour continuer quand même, bien que Vilal aurait put stopper peut-être vu la situation. Juste un peu plus lentement cette fois !

Le tour terminé, épuisée et affamée, mais fière quand même, Suri affichait un beau sourire.
« Yay ! C'était bien hein ? C'est vrai que ça fait du bien. » Encore fallait-il avoir la motivation de sortir du plumard par contre. Et surtout... « On va manger ? » Ah bah oui, c'était quand même le plus important !... Ah oui une douche avant peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptySam 22 Déc - 13:17

Ah ben quand même, elle ouvrait les yeux! Un léger sourire et Vilal se poussa pour aller se préparer. Enfiler une tenue confortable, il courait toujours pieds nus - pas évident de courir avec ses bottes, et les baskets c'est pas très commun sur Héra! - aussi il attendit qu'elle soit prête pour partir.

Ensembles, ils trottinaient simplement, il ne voulait pas piquer un sprint ni rien, il était resté une semaine sans courir à cause du bateau, il ne pouvait pas se permettre de trop en faire. Ils passaient parfois en périphérie de la ville, là où il y avait les champs et les maisons de campagne, aussi le sol était plus terreux et ça montait parfois. Dans une descente pour rejoindre la ville, Suri trébucha et se blessa un peu au genou


«On va ralentir le rythme, on est presque arrivés de toute manière.» leur petit tour avait duré près d'une heure, c'était largement suffisant. Ils rejoignirent l'auberge pour prendre une douche rapide, il hocha de la tête lorsqu'elle mentionna le petit déjeuner

«Tu l'as bien mérité. Je ne m'attendais pas à ce que tu me suives jusqu'au bout.» c'était le problème avec la course à pied. Soit on court doucement et il vaut mieux courir longtemps, soit on garde un rythme assez rapide mais ça dure moins. Tout est dans l'équilibre. Vu qu'ils allaient prendre un aéronef ensuite, il enfila directement son armure après la douche et ils descendirent au rez-de-chaussée de l'auberge pour prendre leur petit déjeuner. Un café, un peu de pain et du beurre, avec un bol de fruits frais!

Bien installé, il but une gorgée de café avant de lever la tête vers la jeune femme

«Comment va ton genou?» il se sentait un peu coupable, la pente était raide et c'était pourquoi elle avait perdu l'équilibre. Mais au moins, sur le chemin du retour, ils étaient passés devant le panneau qui indiquait les horaires de transport vers les différentes villes, et il y avait un aéronef pour Troïa dans la matinée. Ils pourraient s'y rendre après le petit déjeuner, et seraient là bas avant midi.

«Ne mange pas trop quand même... le voyage en aéronef pourrait te rendre malade.» certes, sur la baleine lunaire, elle n'avait pas montré de mal de l'air, mais le vaisseau était si grand qu'on le sentait à peine bouger. Ce n'était pas pareil avec ce genre de navire volant! Ça allait tanguer davantage.

Le petit déjeuner terminé, ils vérifièrent leurs affaires et prirent la route pour l'aérodrome. Une grande partie de l'ancienne flotte militaire de Baron servait désormais au commerce, ils allèrent se renseigner pour les billets, ce n'était heureusement pas très cher et Vilal en prit deux avant de revenir vers Suri


«Je nous ai pris des places près de la fenêtre. Mais nous pouvons sortir sur le pont pendant le vol apparemment.» pour le cas où l'un d'entre eux soit malade. Lui savait que normalement, il supportait bien le truc, mais il ne savait pas si ce serait son cas à elle. Ils embarquèrent donc, il fallut une petite demi-heure de plus avant qu'ils décident de lever l'ancre. L'aéronef vibra avec force et le chevalier se demandait si cet engin allait vraiment s'envoler, mais finalement oui, le sol commença à s'éloigner et petit à petit, ils s'élevèrent pour avancer vers la ville de Troïa. Le chevalier regardait par la fenêtre pour voir le paysage, se demandant si l'on voyait une ville ou autre par là, mais il ne voyait que des forêts ou la mer. Il se demandait à quoi ressemblait vraiment Troïa, il le saurait bien assez tôt!



======================

Direction: Troïa
Revenir en haut Aller en bas
Karma

Admin Impartial
Admin Impartial

Karma
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois EmptySam 22 Déc - 19:25

Un pas à la fois Endles13


Suri gagne 350 gils.

Vilal gagne 350 gils.


Suri et Vilal prennent l'aéronef vers Troia

Un pas à la fois Endles13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un pas à la fois Un pas à la fois Empty

Revenir en haut Aller en bas
Un pas à la fois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Il était une fois, un président fou» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...» La vie est un ballet: on ne le danse qu’une fois. (06/05 à 18h56)» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre» La foudre frappe toujours deux fois
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Baron-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives