Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Petit peuple lunaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Petit peuple lunaire Ven 30 Nov - 11:15

Like a Star @ heaven Suri et Vilal viennent de l'Antre de l'Aïeul.

Comment aurait-elle affronté cette situation, toute seule ? Suri ne saurait pas dire. S'apercevoir qu'elle s'était leurrée, qu'elle n'était pas tant que ça "prête à accepter la réalité", c'était dur. Elle s'était pourtant promis de ne pas s'effondrer si elle se rendait compte que son père n'était pas là, car après tout, il était déjà absent avant qu'elle ne rejoigne Héméra... Elle savait qu'il n'y avait que trop peu de chance pour qu'il soit revenu au bercail, et pourtant... Pourtant elle avait trop espérée. Tellement qu'elle s'était bercée d'illusions, et venait de tout voir s'écraser devant son visage, éclatant comme un miroir qu'on frapperait brutalement juste devant elle.
Elle avait fait fausse route, et maintenant elle devait continuer de chercher.

Vilal tenta tant bien que mal de la consoler. Après tout, ils finiraient par le trouver, oui, juste... pas maintenant. Il n'était pas ici et ils continueraient de le chercher. Il suggéra le Royaume des Chimères, et Suri hocha mollement de la tête en essayant de s'accrocher aux maigres espoirs qu'elle pouvait dénicher. Ce n'était pas dit qu'il serait là-bas, mais c'était bien le deuxième choix logique qu'ils avaient.
D'humeur maussade, elle suivit le chevalier hors de la grotte. Pour une raison qui lui échappait - surtout parce qu'elle ne faisait absolument pas attention, marchant machinalement et le regard dans le vague - les monstres n'attaquèrent pas. Tant mieux... comme ça, ils purent quitter les lieux sans encombre et rejoindre la surface de la lune.

A la proposition de son ami, ils se dirigèrent vers le village des Hummingway. En dépit de son humeur, Suri dû faire l'effort de le guider et de se souvenir d'où il se trouvait, vu qu'il était tapis dans un endroit isolé.
« Ici... » En hauteur sur le cratère, elle montra une nouvelle bouche caverneuse, plus joliment creusée cette fois, comme si ça avait été fait volontairement. C'était l'entrée au village. Ils entrèrent pour se retrouver dans un endroit décoré de piliers de pierres et d'autels où des petits personnages allaient et venaient sans particulièrement se préoccuper d'eux. De petites tailles et couverts de fourrures blanches, ils avaient de grandes oreilles, et ressemblaient en tout point à des lapins, en fait... Suri regarda un peu aux alentours, mais peinait à ressentir un quelconque intérêt.

« Oh ! Des visiteurs ! » Fit une petite voix tout près de Vilal. Peu de hummingway avaient la capacité de parler, mais certains avaient le don du langage, comme celui-là. Il semblait s'étonner de la visite, avec raison. Les hummingway qui fredonnaient s'arrêtèrent pour se tourner vers eux. Certains s'approchèrent très soudainement de Suri et la regardaient comme s'ils la connaissaient, sans dire un mot. Par contre, Vilal suscitait surtout l'intérêt de celui qui avait parlé plus tôt. « D'où venez-vous ? De la Planète Bleue ? C'est Namingway qui vous envoi ? Ou messire Cecil Harvey peut-être ? » Peu d'humains connaissaient leur village... alors pour lui, c'était un peu de l'évidence ! Et pourtant, ce n'était pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire Ven 30 Nov - 19:08

Voir Suri dans cet état n'était pas pour lui plaire. Il supposait qu'il n'avait pas dit ce qu'il fallait, car elle paraissait comme une poupée sans vie pendant tout le trajet. Heureusement, elle avançait machinalement, comme si elle ne voyait pas le trajet parcouru mais savait exactement où aller. Les monstres vidaient les lieux, peut-être qu'ils sentaient que s'ils attaquaient, elle se transformerait en chimère? C'était un peu la crainte de Vilal, il fallait le reconnaître. Dans un endroit pareil où il pouvait tomber au moindre tremblement de terre, il préférait éviter qu'elle se transforme et ne se débatte comme dans la tour de Babil.

Une fois à l'air libre, il sentait la fatigue le gagner. Pourtant, ils s'étaient bien reposés, mais cette grotte avait eu un effet désagréable sur lui. Fatigue physique et morale peut-être, aussi le fait d'avoir affronté une longue marche dans un endroit pareil sans avoir eu un vrai repas depuis un moment. Ils remontèrent par l'escalier cette fois, mais le chevalier prit soin de récupérer sa corde avant de demander doucement à Suri où se trouvait le village des hummingways


«Suri... j'ai besoin de toi...» il espérait que ces mots la feraient réagir un peu, elle semblait reprendre un peu ses esprits, mais pas totalement. Enfin, le plus important était qu'ils étaient enfin arrivés à destination, et il fut surpris de voir ces créatures aux longues oreilles qui s'attelaient chacun à une tâche. Il attendit un peu, les observant avec une certaine curiosité, jusqu'à ce que l'un d'eux les repère et qu'il s'approche avec enthousiasme...

«Bonjour, pardonnez-nous de vous déranger, nous cherchons un abri pour quelques heures... nous nous sommes rendus dans l'antre de Bahamut et avons besoin de repos.»
«L'antre de... ouah!»
«Je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer ce... Namingway, quant à Cécil Harvey, vous parlez peut-être du Roi de Baron? Je n'ai pas non plus eu la chance de m'entretenir avec lui, nous ne sommes venus ici que dans l'espoir de retrouver Bahamut...»
«Ça fait bien deux ans au moins que le grand Bahamut est parti... vous auriez du venir ici, on vous l'aurait dit!»
«Je suppose, oui... cependant, nous avons eu un entretien avec.. quelqu'un qui nous a dit qu'il changeait souvent d'endroit, il aurait pu revenir.»
«Ah? Ben on verra alors!»


Voyant l'état de Suri, certains avaient commencé à préparer des coussins et des petits trucs à grignoter pour qu'ils puissent se reposer. Ils ne disaient mot, mais la regardaient avec curiosité quand même. Celui qui parlait aussi la regardait intrigué
«Elle est vraiment triste hein?»
«Oui...»
«Allez venez!»
Vilal prit doucement la jeune femme dans ses bras, et ensembles, ils allèrent s'asseoir sur les coussins. Le chevalier demanda à enlever une partie de son armure pour être à l'aise, trois petits hummingways se mirent à côté de lui à le regarder avec des yeux brillants, mais ils ne pouvaient apparemment pas parler

«Et donc? Vous venez d'où finalement?»
«Suri vient d'ici... moi je viens d'un monde appelé Héméra, on peut y accéder par la Tour de Babil...»
«Aaaaah! C'est pour ça qu'on dirait qu'elle disparaît dans le ciel?? On la voit parfois d'ici! C'était bizarre!»
ah oui, s'ils avaient une vue du ciel, ils devaient voir parfois l'étrange nuage où la tour disparaissait. On leur tendit à manger, sous forme de graines ou de racines, le chevalier accepta et espérait que Suri en prendrait aussi, elle avait besoin de forces pour repartir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire Sam 1 Déc - 13:01

Difficile d'avoir le cœur à parler ou à faire quelque effort après un tel coup dans le moral. Pour le moment, même pour Vilal, Suri ne sut s'efforcer un sourire ou un semblant de mots. Elle n'avait aucune envie de parler à qui que ce soit. A vrai dire, elle n'avait qu'un seul désir ; se coucher dans un lit et y rester pendant un long moment, jusqu'à ce que la douleur de la déception ne se transforme en un simple engourdissement imperceptible et qu'éventuellement, le temps fasse son oeuvre.
Pourtant, ça aurait dû la faire réagir d'entendre le chevalier dire clairement qu'il avait besoin d'elle— bien que ce n'était probablement pas dans le sens où elle, elle l'aurait souhaité. Mais non, rien. Elle demeura renfermée, et ne fit que jeter quelques regards aux hummingways qui s'agglutinaient autour d'elle, intrigués et curieux comme tout.

Ce fut donc à Vilal de faire les échanges avec les quelques rares hummingways dotés de paroles. On leur organisa un petit coin de repos avec des coussins et Suri se laissa emporter en ayant un brin de soulagement quand même ; l'idée de pouvoir se poser sur quelque chose de moelleux, plutôt que de s'efforcer à rester debout, c'était parfait.

Elle comprit, via les échanges, que son père n'était pas revenu depuis au moins deux ans. Il n'était donc tout simplement jamais revenu depuis sa disparition... Evidemment. Un sentiment amer lui laissa un goût désagréable en bouche. Elle se sentait tellement sotte de s'être laissé bernée par cet espoir... Les garanties étaient pourtant toutes là, il n'y avait aucun signe qu'il serait présent et l'attendait ici... Et en dépit de ça, elle avait quand même bêtement espérée.
Quelle idiote.

On leur apporta à manger, et de suite, Suri eut un nœud dans la gorge.
« Je n'ai pas faim, merci. » Le petit hummingway laissa ses grandes oreilles se coucher sur sa tête, avant qu'il ne s'éloigne, peut-être déçu que son présent ne soit pas réceptionné comme il le pensait. La réaction de la petite créature laissa Suri regretter sa réponse, mais soit, c'était dit maintenant. Décidément, les choses allaient de mal en pis... Mais n'était-ce pas mieux que de gaspiller de la nourriture en la prenant sans la manger ? Et elle préférait ne pas se forcer à avaler quoi que ce soit actuellement...

« Et pourquoi cherchiez-vous le grand Bahamut ? » S'étonna le hummingway qui, depuis le début en fait, était bien le seul à leur tenir la conversation. Les autres étaient retournés à leurs fredonnements habituels. En entendant la question, Suri releva légèrement la tête pour considérer un point imaginaire.
« C'est mon père. » C'était dit d'une voix si blanche qu'on en noterait à peine l'intérêt. Et pourtant ! Le petit hummingway se braqua de suite, étonné. Ses grandes oreilles blanches se dressèrent de toute leur hauteur... et d'ailleurs, le fredonnement avait de nouveau arrêté. Tous les hummingways s'étaient tournés vers eux.
« Le grand Bahamut est votre père ?! Comment est-ce possible ? » C'était une nouvelle assez étonnante, et visiblement, même si certains hummingways s'étaient déjà aperçus de sa présence sur la lune jadis, ils n'avaient pas fait le lien. Suri soupira. Elle ne se voyait pas chercher à prouver quoi que ce soit dans son état actuel.
« C'est le cas... c'est tout... » Sa voix redevint un murmure déprimé. Elle détourna le regard et considéra une ombre au loin, plutôt que de s'embêter à discuter avec ce petit hummingway, qui, pourtant, avait toutes les raisons de poser des questions !

Légèrement déboussolé, il lâcha Suri mais se tourna vers Vilal.
« Et vous ? Qui êtes-vous ? » Il avait dit d'où il venait, sans plus. Ils avaient le nom de Suri mais pas celui de Vilal, et comme il venait d'entendre que Suri était la fille du grand Bahamut, il se demandait bien qui cet homme pouvait bien être !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire Sam 1 Déc - 13:27

Ça en était au point où Suri refusait de manger. Là, pour Vilal, c'était le signe que ça allait très mal. Le chevalier soupira mais fit signe au petit hummingway de lui apporter le plateau. Il avait faim, lui. C'était l'avantage de ne pas se laisser submerger par les émotions sans doute.

Il grignota donc des petits champignons qui avaient été grillés sur une branche en bois avec des herbes et épices apparemment. Même s'il se demandait d'où ça devait venir, il avait cru comprendre que l'un d'entre eux voyageait, peut-être avait-il ramené tout ça de quelque pays lointain.

Les racines aussi étaient soigneusement grillées, des noix et noisettes avec des baies et autres graines, lui donnaient un peu l'impression de manger un bol de céréales, le tout était très nourrissant et lui semblait englober pas mal de nutriments essentiels. Malgré tout, il se disait dans un coin de sa tête qu'il serait important qu'il emmène Suri dans un bon restaurant une fois de retour sur la Planète Bleue, il fallait qu'il lui change les idées.

Elle était maintenant allongée sur les coussins, un peu roulée en boule et ne répondant machinalement que quand elle n'avait pas le choix. L'annonce qu'elle était la fille de Bahamut avait provoqué une sorte de choc général, mais elle n'était clairement pas d'humeur à en dire davantage

«Et bien, Bahamut, s'est épris d'une humaine. Et Suri est née de leur union, c'est assez simple?»
«Ouah! On savait pas qu'ils pouvaient faire ça.. m'enfin pourquoi pas après tout?»
en tout cas, le petit hummingway semblait content que Vilal mange de bon appétit, ça lui remontait le moral après le vent que la demi-chimère lui avait mis. C'est pourquoi ils s'intéressèrent à lui pour le moment

«Je m'appelle Vilal Rannveig, je suis commandant dans l'armée d'Alexandrie. C'est une ville qui ressemble un peu à Baron, et nous avons une Reine aussi.»
«Ah ouais... c'est drôle que des villes fonctionnent pareil alors qu'elles ne sont pas sur le même monde!»
«En effet. Il y a d'autres similitudes aussi, nous partageons la même langue, la même monnaie, mais pas la même écriture.»
«Oooh? On peut voir?»
Vilal sortit donc son carnet, il y avait ses essais d'écriture de la planète bleue, un peu aussi d'écriture de Gaïa et surtout Wutaï en tout début quand il y était allé pour son arme, et puis l'écriture de Héra la plupart du temps.

Par la suite, il resta encore un peu à converser avec le petit hummingway, puis celui-ci retourna à son travail et ils purent se reposer pour de bon. Au cas où, Vilal laissait quelques noix et noisettes sur une assiette près de la jeune femme, puis il vint s'allonger à côté d'elle. Les coussins assuraient un repos confortable, demain, ou d'ici quelques jours selon son humeur, ils retourneraient sur la Planète Bleue. Il fallait espérer qu'elle se remette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire Sam 1 Déc - 19:12

Heureusement, le petit hummingway, aussi mignon et curieux soit-il, n'insista pas trop concernant le père de Suri. Il se contenta de la brève et évidente explication offerte par Vilal avant de s'intéresser plus directement au chevalier lui-même. Après tout, si Suri était la fille de Bahamut, du grand Bahamut, qui était-il, lui ? L'explication ne fut pas aussi extravagante, mais il semblait quand même être quelqu'un d'important. Le commandant d'une armée, ce n'était pas rien après tout !

Lorsque enfin, ils purent être en paix, Suri profita d'un moment pour fermer les yeux. Ce fut l'instant parfait pour que son esprit lui rappelle ce rêve affreux qu'elle avait fait il y avait un moment de ça quand même, mais un rêve suffisamment vivace et net pour qu'il lui donne la très réelle impression d'être ancrée dans la réalité.
Elle se vit entrer dans un établissement abandonné en pleine forêt dense, seule et débrouillarde, elle parvint à se frayer un chemin dans ces ruines métalliques, jusqu'à entendre un grognement sourd derrière elle. Ce grognement venait d'une silhouette trop familière et pourtant si terrifiante... son propre père, sous sa forme de chimère, qui ne la reconnaissait pas, l'attaquait et, éventuellement, la tuait.

Ses yeux s'ouvrirent avec une désagréable sensation. Elle avait le sentiment de ne pas avoir dormi alors que cela faisait quelques heures déjà qu'elle sommeillait... En se redressant, elle vit que les hummingway étaient, pour la plupart, en train de somnoler dans des petits nids douillets. Vilal dormait aussi, sans doute épuisé de cette longue expédition. En même temps, traverser l'Antre de l'Aïeul deux fois, même sans combattre, avait de quoi fatiguer.

Ignorant le plateau de nourriture près d'elle, Suri se leva, et se fraya un chemin jusqu'à l'extérieur. L'air froid de la lune l'enveloppa de suite. Cette familiarité aurait dû lui réchauffer le cœur, mais maintenant, elle ne ressentait qu'un profond désarroi. Restant près de l'entrée, elle leva le regard vers les étoiles en s'interrogeant... Son père l'avait-il abandonné ? Ou y avait-il quelque chose de plus puissant encore que le grand Bahamut qui l'empêchait de s'apercevoir que sa fille était de retour à la maison ? Cette pensée l'effraya. Et si quelque chose lui était arrivé ? Après tout, le roi de Baron était venu à bout de lui, jadis... quelqu'un d'autre aurait peut-être pu le faire, à nouveau... ?

Elle fit apparaître l'épée de son paternel dans ses mains, et en observa les écailles tranchantes, lorsqu'une voix derrière lui l'alerta de la présence d'un visiteur discret.
« Alors vous êtes vraiment la fille du grand Bahamut ? »
Suri jeta un regard au-delà de son épaule pour voir le petit hummingway qui leur tenait compagnie et leur parlait depuis le départ. Il regardait son épée avec intérêt. Était-ce une preuve pour lui ? Ressentait-il Bahamut en sa lame ? Peut-être.
« Oui... J'étais venue ici avec espoir de le retrouver... »
« Je suis désolé. » Ses oreilles se couchèrent sur sa tête. Suri détourna le regard en songeant qu'elle aussi, elle était bien navrée de la situation. « Je suis sûr que vous le retrouverez un jour ! »
Il lui rappelait Biggy à parler comme ça. Un gentil bombo qu'elle avait croisé au Royaume des Chimères, il y avait longtemps. Que devenait-il, tiens ? Elle se le demandait... Il était très encourageant, et rigolait souvent en disant que lui, il suffisait qu'on tape dessus pour qu'il explose ! Y penser lui arracha un petit sourire.

« Qu'allez-vous faire maintenant ? » On sentait qu'il se risquait à poser la question. Il avait peut-être peur que ce ne soit pas le bon moment pour le demander... Suri baissa le regard vers son épée, avant de la faire disparaître en se rappelant de quelque chose. Vilal était encore avec elle, et elle avait une autre mission à accomplir. Elle devait encore chercher son père... et elle devait mettre une croix sur son passé aussi.
« Je vais continuer à chercher. » Mais d'abord, elle devait accepter ce qu'elle était. Et pour ça, elle devait retourner voir Diana.

Elle devrait retourner à Troia.

Le petit hummingway redressa ses oreilles et sourit, ravi de la réponse, avant de la laisser à ses réflexions. Cela prit quelques temps, mais à force de rester là, seule, dans le noir et la nuit, sous ces étoiles scintillantes, elle sentit la déception faire place à un sentiment d'acceptation. C'était comme ça... et ils continueraient de le chercher quoi qu'il en soit... Ce n'était pas la fin du voyage, après tout.

Un peu plus paisible, elle retourna dans le village et s'installa sur les coussins. Incapable de se rendormir, la demoiselle prit le chiméromicon et l'ouvrit pour en regarder les images et s'occuper un peu, non pas sans étirer un petit sourire en passant sur la mysia de Mysidia qui était bien conservée à l'intérieur...
En s'instruisant sur de nombreuses chimères - seules celles qu'elle connaissait apparaissaient dans le livre, mais il y en avait beaucoup, notamment Asura et Leviathan qui avaient été un peu ses parents de substitutions après le décès de sa mère en couche - elle passa le temps, jusqu'à finalement voir Vilal émerger. Étonnant qu'elle ne l'ait pas réveillé d'ailleurs avec tous ces mouvements.

« Hey. » Elle ne se voyait ni dire bonjour ni bonsoir, difficile à dire avec la lune. Aucune idée de quelle heure il était. Si elle semblait encore un peu molle, elle adressa quand même un léger sourire. Sourire un peu navré aussi. Elle avait dû l'embêter tiens avec sa déprime... « Bien dormi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire Dim 2 Déc - 11:30

Suri n'allait vraiment pas bien, c'était une évidence, mais Vilal supposait qu'il lui fallait juste du temps. Du temps pour comprendre que ce n'était pas la fin, pour voir le côté positif des choses. Cette épreuve ne pouvait que lui être bénéfique de toute manière, la renforcer face à l'échec, la forcer à avancer quoi qu'il arrive. C'était peut-être dur de penser les choses ainsi, mais c'était son côté instructeur qui parlait probablement.

En tout cas, après avoir mangé, il s'endormit assez rapidement. Au début, il se réveillait souvent par les bruits des hummingways autour de lui, mais bientôt, eux aussi s'endormaient et une fois le calme revenu, il s'endormit plus profondément.

Jusqu'à ce que Suri se réveille, il l'entendit se lever, il ouvrit juste les yeux sans bouger, la voyant sortir pour aller prendre l'air surement. Elle faisait souvent ça, il avait remarqué qu'elle aimait bien contempler les étoiles, aussi il la laissa tranquille et tenta de se rendormir. Il ouvrit à nouveau les yeux quand il sentit un petit hummingway se lever, celui qui savait parler, il le vit aller rejoindre la demi-chimère et tenta donc de se rendormir.

Au final, son sommeil n'avait pas été si réparateur que ça pour avoir été réveillé si souvent, mais dans l'ensemble, ce serait suffisant pour le moment. Il se reposerait mieux quand ils seraient de retour dans un endroit plus pratique pour ça, une auberge ou un hôtel en somme.

Quand il lui semblait avoir assez dormi, il se leva et s'étira longuement, Suri était là, elle semblait aller un peu mieux, mais il n'en était pas sûr.

«Hum... oui je pense. Et toi?» il savait qu'elle s'était réveillée pus tôt que lui, mais ça ne voulait pas dire qu'elle n'en avait pas profité. Il s'assit en tailleurs, attrapant l'assiette pour picorer quelques noix pour le petit déjeuner.

«Comment te sens-tu? Est-ce que tu es prête à repartir?» ou préférait-elle rester encore quelques jours par ici? Les hummingways offraient au moins de la sécurité, de quoi manger et dormir, ils pouvaient donc rester quelques jours ici sans trop de problème.

Plusieurs hummingways se réveillaient et vaquaient déjà à leurs occupations. Le chevalier avait l'impression que chacun avait vraiment une tâche très précise, et ils semblaient faire ainsi la même chose tout le temps. Ça devait peut-être être rébarbatif à force, mais d'un autre côté, le chevalier aimait bien ce genre de régularité.

Celui qui savait parler approchait avec d'autres victuailles, bon ce n'était toujours pas le grand luxe, il était évident qu'ils étaient végétaliens et Vilal sentait qu'il aurait besoin d'une bonne dose de protéines une fois de retour.

«Nous vous remercions sincèrement pour votre hospitalité, vous êtes des hôtes exemplaires.»
«Ouh! Merci! Dites, à tout hasard, vous ne connaîtriez pas une euh.. créature qui s'appellerait Timingway des fois?»
«Hum... non, je vous avoue que ce nom ne me dit rien. Est-ce un ami à vous?»
«Oui... il est parti depuis un moment, maintenant... et nous nous inquiétons un peu.»
«À quoi ressemble... hum, a t'il un signe distinctif particulier?»
il était inutile de demander à quoi il ressemble, à quelques détails près, les hummingways se ressemblaient tous.
«Et bien... il est vrai qu'il a un côté farceur, mais sinon, il nous ressemble en effet.»
«Je doute qu'il y ait beaucoup d'hummingways qui se baladent sur les autres mondes?»
«À part Namingway, en effet...»
«Nous ferons de notre mieux pour le trouver. Un message peut-être?»
«Qu'il rentre? On a besoin de lui pour gérer le temps par ici...»


Vilal se figea un instant, gérer le temps? Il regarda autour de lui, il est vrai qu'ici, il n'y avait absolument rien pour voir le temps qui passe, le rôle de ce petit devait donc être essentiel! Il hocha de la tête pour approuver la mission
«Très bien, je le lui dirai.»
«Merci!»


Le chevalier mangea un peu avant de se tourner vers Suri, savoir donc s'ils partaient maintenant, ou s'ils restaient un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire Lun 3 Déc - 9:57

Si elle avait bien dormi ? Suri haussa les épaules avant de fermer le chiméromicon. Elle ne pouvait pas vraiment dire avoir bien dormi, mais elle avait assez dormi... Elle sourit doucement, un peu tristement, avant de ranger le livre dans ses affaires.
« Oui, ça va. » C'était une réponse pour répondre, mais disons que oui ça allait mieux. Maintenant, ils allaient pouvoir envisager repartir. Elle se remettait rapidement du coup dur, mais disons qu'elle avait bien conscience qu'elle ne pourrait pas s'amuser à déprimer pendant des jours et des jours... Perdre du temps ici à chouiner serait inutile. Ils ne retrouveraient pas Bahamut en lambinant sur place, le cœur lourd et la tête plein d'espoirs inutiles. Il faudrait se bouger pour parvenir à leurs fins.

Elle fit l'effort de manger un peu, elle avait encore un nœud dans l'estomac, surtout dû à la trop grande faim qui, finalement, avait comme noué ses entrailles, mais elle fit un petit effort. Pendant ce temps, Vilal remercia les hummingways de leur hospitalité et se fit demander de chercher un de leur compatriote qui aurait disparu ! Un petit hummingway du nom de Timingway, qui gérait le temps ici... Ils avaient besoin de lui et Suri pouvait comprendre pourquoi.
Il faudrait donc garder l’œil ouvert pour ce petit bonhomme.

C'était maintenant l'heure de partir, même si Suri n'avait toujours pas mentionné où ils iraient. Elle comptait en parler dans la Baleine lunaire. Ils firent donc leurs adieux aux hummingway avant de quitter leur grotte. Suri repensa inévitablement à son père, mais si elle eut un pincement au cœur, elle décida de passer outre. Ce n'était pas le moment de se morfondre. Au contraire, elle devait continuer à avancer.

« Je ne sais pas si tu te souviens, sur le bateau, l'autre jour... Je t'ai dis que je voulais retourner à Troia pour tourner la page... et je veux toujours m'y rendre. » Ils s'étaient avancés jusqu'au pied de l'énorme Baleine lunaire. Aucun monstre à l'horizon. Elle s'immobilisa et se tourna vers le chevalier. Repenser à ce choix si important pour son avenir était assez angoissant, mais elle ne voulait pas rebrousser chemin après tout ça. « ...Tu m'avais dis que tu m'accompagnerais. Est-ce que... est-ce que c'est toujours dans tes intentions ? »
Une question qui pouvait sembler bête, parce que ça coulait de source après tout non ? Ils n'avaient pas trouvés son père, aussi il voyageait encore avec elle en théorie. Néanmoins, même si Suri était tout à fait consciente de ça, elle avait juste besoin de l'entendre. Ça n'avait pas rapport avec leur objectif principal après tout, il aurait bien put rester hors de ça le temps qu'elle finisse avec cette histoire...

« Ce sera sûrement difficile... et je ne sais pas s'ils se souviendront de moi... si c'est le cas, je ne garantis pas d'être la bienvenue et encore moins d'être accueilli les bras ouverts... » Ajouta-t-elle en baissant le regard, navrée rien qu'à y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire Lun 3 Déc - 16:05

Bon, elle n'était pas encore au top de sa forme, mais elle faisait un peu l'effort de sourire, donc ça devait aller un peu mieux quand même. Vilal ne pouvait pas trop comprendre sa déception, pour lui, un obstacle n'est mis sur votre route que pour être franchi après tout, et il faut dire qu'il n'avait jamais vraiment eu de voie toute tracée. Sa vie n'était qu'une succession d'épreuves et d'aventures. Cette situation lui était donc difficile, il essayait tant bien que mal de comprendre pourquoi Suri était si mal, c'est pourquoi il ne se risquait pas trop à lui parler de ça, trop peur surement de lui faire du mal.

Elle mangeait un peu, il fallait savoir ce qu'ils allaient faire à présent. Il grignotait aussi et elle lui rappela son envie de mettre à plat son passé, il approuva d'un signe de tête

«Oui, je me souviens. Mais es-tu sûre de vouloir t'y atteler maintenant?» n'était-elle pas un peu trop fragile émotionnellement pour s'y risquer? Elle avait le regard un peu perdu, comme si elle n'était pas sure d'elle-même, pas sûre de ce qu'elle allait affronter encore, sûre de rien en fait. Elle semblait même douter qu'il ne l'accompagne?

«Je n'ai aucune raison de te laisser pour le moment. J'ai dit que je t'accompagnerai, je n'ai qu'une parole. Et... vu ton état, je t'avoue que j'ai encore moins envie de te laisser.» d'ordinaire, il ne se faisait pas autant de souci. Elle était plus forte qu'elle ne le laissait paraître d'habitude, il savait qu'il pouvait lui faire une confiance aveugle en combat, qu'elle était tout de même puissante et habile. Mais là, son état ne lui permettait pas d'être rassuré, il devait plus que jamais la protéger ici, tant qu'elle serait dans cet état psychologique.

Il s'approcha maladroitement et tenta de prendre sa main, peut-être serrait-il trop fort, allez savoir

«Je ne sais pas ce que tu vas trouver là bas. Mais de toute manière, il nous faut d'abord retourner à Mysidia, je ne pense pas que l'Ancien acceptera que nous gardions la Baleine Lunaire pour nous balader sur la Planète Bleue. Nous aurons donc tout le trajet jusqu'à Troïa pour te préparer... mais pour l'heure, il faut déjà rentrer, d'accord? Et je reste, quoi qu'il arrive.» il tenta un sourire un peu maladroit qui devait ressembler à une grimace, il l'aida ensuite à se lever, tous deux avaient besoin d'une bonne douche! Avec les marches incessantes et le stress, sans oublier le combat contre le béhémoth et leur passage dans la poussière de lune, ils dégageaient vraiment une odeur à repousser les morts!

Il remercia chaleureusement les hummingways pour leur accueil, il avait pris des notes dans son carnet, griffonnant leur apparence singulière et ayant pris également le nom de Timingway pour le cas où il le rencontre à l'avenir. De là, ils quittèrent les lieux pour rejoindre la Baleine Lunaire, toujours avec une grande prudence pour éviter le plus possible les monstres sur leur chemin. Le vaisseau géant les attendait, il était temps pour Suri de faire le trajet en sens inverse. Ils n'avaient pas beaucoup parlé pendant le trajet, elle ne semblait toujours pas en forme.



===========================

Vilal et Suri retournent à Mysidia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma

Modo Impartial
Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire Mer 5 Déc - 23:21




Suri gagne 200 gils. Suri monte au niveau 15.

Vilal gagne 200 gils. Vilal monte au niveau 15.


Le duo retourne à Mysidia.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Petit peuple lunaire

Revenir en haut Aller en bas
Petit peuple lunaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Petit Bouchon à Boisbriand» [Aide] Aide sur le Français. (petit cours)» 115 euro le petit lapin ???!!!!» Kenny - Arkna La rage du peuple» Petit nouveau
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: La Planète Bleue :: Le Monde de la Surface :: Lune Rouge :: Refuge des Hummingway-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives