Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Lorsque le prédateur devient la proie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
T-ckilla M

Rokumeikai
Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Lorsque le prédateur devient la proie. Mer 21 Nov - 12:00

T-ckilla et Angelo viennent de Pinnacle Rocks



________________________________________


Je pense avoir bien cerné le personnage d’Angelo, du moins dans les grandes lignes.
 

Pour le coup, je ne fus pas déçu de voir que sa réaction était à l’image de ce que je m’en étais faite. Il acceptait donc de concourir lors de la fête de la chasse, répondant à mes attentes. Oh, bien entendu, le prix pouvait être fort intéressant, mais je n’étais pas intéressé par ce dernier. Si mon jeune apprenti a l’occasion de briller, qu’il ne s’en prive pas.

Je conserve pour ma part le désir d’éradiquer ce monde pourri. Lindblum n’est qu’une tumeur parmi tant d’autres, mais il faut bien commencer quelque part. Quoi de mieux pour cela que de réunir les meilleurs chasseurs de la région et de les asservir ? Vous l’aurez compris, mon but est bien loin de la gloire éphémère après laquelle court l’argentée.  Son aspiration pour les hauteurs est flagrante, mais peut-être comprendra-t-il un jour que ce monde n’est qu’agonie. Lorsqu’il le réalisera, il comprendra combien le pouvoir et la grandeur sont futiles. Tout le monde meurt, tout le monde disparait, tout le monde retourne au néant.
 

Je me prépare à partir, délaissant Pinnacle Rocks et ses longs chemins verdoyants aux traits alpins si spécifiques, quand l’archer émet une bien étrange requête. M’affronter ? Moi ? Oh… Je vois que l’on se sent pousser des ailes ?

 

Je penche ma tête par-dessus mon épaule et l’observe à peine, souriant avec une confiance qui crève les yeux. Je pourrai lui répondre avec tout l’orgueil propre à son espèce, mais voilà : je suis d’un genre différent. Je le laisse donc pavaner et s’asperger le minois de la douce eau du ruisseau. Qu’il en profite donc, nous aurons fort à faire dès demain.

 

Je prends de l’avance, me dirige vers l’entrée de la cité et contemple une fois de plus la garde, les murs, le donjon… Difficile de croire que tant de choses peuvent être brisées. Pourtant, lorsque l’on réalise ce qu’est le néant et à quel point son influence est totale, les créations de l’Homme deviennent bien dérisoires.

Nous avançons pouvons d’or et déjà voir l’auberge que, déjà, nous y sommes. Ce monde est si rapide, si vaste, si complexe. Pourquoi tant d’empressement ? Pourquoi le temps ?

 

« Je vais me charger de confirmer notre inscription à la fête de la chasse. A vrai dire, j’avais déjà pris les devants avant notre départ. Je me doutais que tu accepterais. »
 
C’était faux, du moins pour la seconde partie. Je m’étais inscris il y a une semaine et j’avais réservé une place au cas où Varimatras m’aurait rejoint. Il ne fallait pas croire qu’un tel événement était du genre à se préparer du jour au lendemain, ce n’était pas réaliste. Cependant, je comptais sur l’ignorance de mon acolyte pour lui faire croire ce petit mensonge sans incidence.

 

Quoiqu’il en soit, la soirée passe très vite. Je m’isole volontairement, allant tout d’abord confirmer notre présence, puis me promener seul pour identifier encore une fois les tours de gardes ayant lieu près du château. En deux jours, je relève les comportements que j’ai déjà vus et qui peuvent, à défaut d’une plus longue étude, s’apparenter à une routine. Je profite de l’occasion pour regarder ce que proposent les marchands, bien que mon regard reste porté sur le château du roi Cid. Evidemment, toute cette balade est faite sous mon apparence de combat. Je ne tiens pas à éveiller les soupçons au sujet de mon autre identité : celle de Vlad.
 

Je reviens vers l’auberge dans la soirée, puis vient y payer ma chambre. J’ai besoin d’être à 100% pour demain. Il me faut faire bonne impression, naturellement. Je fais en sorte de prévenir Angelo que j’irai me coucher tôt aujourd’hui afin d’être en forme demain. Il comprendra que je ne prends pas la compétition à la légère.

 

Le lendemain, le soleil se lève et il est déjà l’heure de nous rendre au poste de départ de la compétition. Le roi, ou l’un de ses représentants, fera certainement une annonce, un discours, ou au moins une énonciation des règles. Ainsi je retrouve Angelo.
 

« Les choses se sont vite enchainées depuis hier. J’espère que tu es pleinement remis. Aujourd’hui est le jour où tu vas briller, j’en suis convaincu. La chasse commencera lorsque nous serons sur la place centrale. Les différentes boutiques ferment déjà, - dis-je en pointant un commerce - et de longs dispositifs de sécurité se déploient. »

La garde était importante, trop peut-être pour échapper à leur vigilance… Quoique.

 

J’entreprends d’ouvrir la marche vers le quartier où le départ sera donné. Se faisant, j’en profite pour partager mes informations avec le jeune homme.
 

« Niveau règle, il faut savoir que nos points seront divisés si nous nous allions contre un monstre. Donc, à moins que l’un d’eux soit trop fort pour toi, évite de venir en aide aux autres. Certains en tireront profit. »

 

Nous débouchâmes après quelques courtes minutes sur le lieu où tout ceci allait prendre place.
 

« As-tu des questions avant que le coup d’envoi ne soit donné ? »
 

Depuis hier soir, je l’avais laissé seul. Ce matin, je débitai mes consignes tel un militaire. Ce ne devait pas être très agréable, admettons-le. Mais je vise les résultats, pas la méthode. L’efficacité est nécessaire. La douceur est inutile. Je me jette donc dans le piège du temps qui régit la vie des Hommes et m’y soumet. Bientôt, ce temps sera mon trophée et l’espace sera brisé. Ce n’est… qu’une question de temps.


____________________________________


T-ckilla paye sa chambre.
T-ckilla s'inscrit a la fete de la chasse (on fera une demande en moderation lorsque tu auras posté ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo nol Daemari

Flèche Vermeille
Flèche Vermeille

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Lun 26 Nov - 9:40

Avec des égos pareils, l'histoire risquait vraiment de se montrer fortement intéressante. Entre Angelo qui n'avait sans doute aucune idée d'à qui il s'adressait précisément ou de quoi son interlocuteur était capable, et T-ckilla qui n'avait que trop peu d'expérience vis-à-vis de l'être humain - quoi que pouvait-on vraiment dire que Angelo était humain ? allez savoir, il l'était, en théorie - ça donnerait forcément des étincelles assez étranges au fur et à mesure que leur histoire s'écrirait...

Ils quittèrent Pinnacle Rocks, et retournèrent à Lindblum pour s'y reposer. Même si l'archer n'aurait pas voulu l'admettre, il le fallait bien ; il ne se sentait pas au mieux de sa forme après ce combat contre de si maigres créatures... Cette perspective était frustrante, réellement, mais soit. Cette compétition aurait lieu bien trop rapidement pour qu'il puisse s'autoriser à pavaner toute la nuit à la recherche de créatures à chasser dans la nuit noire. Il faudrait se reposer en bonne et due forme cette fois.

Ignorant le fait qu'il se faisait dévisager par l'aubergiste - en fait, ils étaient tous les deux bien observés - il entendit T-ckilla dire qu'il irait confirmer leur inscription, car à priori, il s'était autorisé à mettre les rouages en mouvement avant même que Angelo ne confirme sa participation. Ah bon ? L'avait-il déjà si aisément cerné ? Hm... L'archadien se permis de hausser un sourcil avec un léger sourire fort discret. Sa soif de pouvoir l'avait peut-être mis sur l'évidence qu'il consentirait à une telle compétition... il était vrai qu'il ne s'en cachait pas.

« Bien, je vais prendre soin d'être fin prêt pour demain. Sur ce... » Sans plus de cérémonie, ils se quittèrent avec la quelconque promesse silencieuse de se retrouver pour la compétition. Il ignorait comment tout ceci se déroulerait et n'irait pas poser de questions. Sans doute y aurait-il des explications sur place. Sinon... il décocherait ses flèches et verrait ce qu'il arrivait à tuer sans distinction. Qu'importe, n'est-ce pas ?

Ce n'était pas habituel pour Angelo de profiter du confort d'une chambre bien chauffée et d'un repas trop aisément offert. Mais soit, pour cette nuitée, il faudrait que son corps se repose complètement.
« Que comptes-tu faire de cette seconde chance ? Tu m'as l'air de tourner en rond. »
« Je ne prévois pas tout à l'avance comme toi tu le faisais. »
Répondit-il, cette fois à voix haute en raison de sa solitude apparente, avec une note de dédain alors qu'il allait se purifier un peu avant de manger. Une toilette rapide suffisait d'habitude mais là pour le coup, avec sa migraine dû au manque de mana et la journée plus généralement, bon... il pouvait bien s'autoriser de vraiment relaxer, pour une très rarissime fois.
« Prévoir évite les mauvaises surprises. Comme rencontrer des gens peu recommandables. »
« Je ne t'ai pas demandé ton avis sur mes relations. Tais-toi. »
« Dommage que tu ne puisses pas me bâillonner, hein ? »
Comme toute réponse, l'archer poussa un grognement avant de plonger la tête sous l'eau. Ça ne l'empêchait pas de l'entendre, mais visiblement, il préféra se taire. Il crut l'entendre rire doucement, puis silence complet.

Tant mieux...

Après un repas volontairement léger, il profita du reste de la journée pour faire quelques exercices d'adresse dans cette pourtant si petite pièce, remarquant quelques lacunes çà et là, jusqu'à ce qu'il juge l'instant propice au repos. Lorsque l'entièreté de l'auberge, excepté un ou deux employés, fut couchée.

~&~

Le ciel prenait à peine une teinte rosâtre lorsque l'archer ouvrit les yeux, prêt à affronter cette journée. Avec la nuitée qu'il s'était autorisé, il ne risquait pas de dormir pendant encore trente-six heures facilement. Il ne nécessitait que trop peu de sommeil, aussi lorsqu'il en abusait, la suite était souvent affectée. Soit ! Il pourrait en profiter pour s'entraîner.
Il ne mangea que trop peu. Si ce n'était pas bon de partir au combat sans manger au risque de tomber d'inanition, ce n'était pas recommandé non plus de s'empiffrer et d'avoir des crampes ou un ballonnement gênant. Avec le temps, on apprenait ces choses-là...

Il rejoignit T-ckilla, qui était déjà fin prêt. Toujours à l'heure. Comme il l'avait dit la veille, il appréciait la ponctualité de l'individu.

Ils se dirigèrent vers les quartiers où la compétition aurait lieu, non pas sans qu'Angelo réceptionne un briefing concernant cette activité. Il lui fit notamment remarquer de ne pas aider qui que ce soit au risque de perdre des points... Angelo étira un sourire particulièrement amusé.
« Ai-je l'air altruiste ? J'ignore même si je décocherais une flèche pour toi. » Si donner le coup final sur un ennemi rapportait davantage de points, il aurait peut-être été du genre à tirer pour abattre un monstre sur lequel T-ckilla tapait depuis un moment... Kill Steal, anyone ?

Malheureusement, il ne pensait pas vraiment que c'était le cas. Il faudrait donc qu'il s'organise avec ses propres proies, en espérant que personne ne viendrait l'enquiquiner. Il comptait bien faire en sorte de briller pendant cette compétition, néanmoins, s'il ne pouvait pas prétendre être nerveux ou quoi bien sûr - il ne connaissait plus ce sentiment depuis de trop nombreuses années pour pouvoir en témoigner - il avait parfaitement conscience que ses compétences n'étaient pas au mieux de leur forme.

S'il avait des questions ? Non, mais une demande simplement.
« Je vais passer faire quelques achats avant de débuter. Ce ne sera pas long. » Et hop, d'un coup comme ça, il bondissait dans les airs et disparaissait. T-ckilla pourrait bien continuer, en passant par les toits, Angelo gagnait énormément de temps. D'ailleurs, ce fut quasiment comique de voir qu'il revint de la même manière qu'il était partit, à peine quelques minutes après ; il retomba aux côtés de T-ckilla, comme s'il tombait du ciel, tout simplement.

En arrivant sur place, il se rendit bien vite compte que d'autres personnes participaient à cet événement. Ce n'était pas étonnant, mais il comprenait que la compétition ne serait pas une mince affaire. Malheureusement, ils seraient sans doute disqualifiés s'ils attaqueraient un autre participant... Quel dommage... Une flèche perdue comptait-elle comme un assaut volontaire ? Pas vu, pas pris, non ? Bien, trêves de plaisanteries...
« Bien. J'ai hâte de voir comment tu vas te débrouiller. » Il lui adressa un sourire bien arrogant, avant de tourner le regard vers cet amont de participants, qui ne lui inspirait qu'une chose : des brebis égarées. Tsck. Elles prenaient inutilement de la place et n'avaient rien à faire ici... à ses yeux en tout cas, ces gens ne représentaient absolument rien.


male Angelo débourse 50 gils pour se reposer & s'inscrit à la Fête de la Chasse.

Achats :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Lun 26 Nov - 13:26

Bilan

Gains: + 50 gils [Chacun]
Restauration: -50 gils [Chacun]

Achats: Gemme X01 - Saphir X01 [Angelo] > -600 gils [Angelo]

Apprentissage des techniques correspondantes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Source: Lindblum by ~eolneth (modifiée)

Bienvenue à la Fête de la Chasse!

Déroulement de la fête: parcourez les rues de Lindblum, passez d'un quartier à un autre à la recherche de créatures à affronter! Chacune a son lot de points et tentez de remporter le plus de points possibles avant la fin de cette aventure!

Trois concurrents vous feront face:
- Franklin Bouseverte
- Abraham Licol
- Georges Bouche

Le phacoche sera relâché plus tard dans la matinée, prenez garde, il est costaud!

================================

Bienvenue à la Fête de la Chasse de Lindblum!

Comment ça se passe concrètement?

Vous avez 10 tours pour réussir à faire le plus de points possibles. Lors de votre premier poste, lancez 2 dés "Chasse Phase 1" qui vous donneront les monstres à combattre avec les points qui leur sont attribués. Ci-dessous les références pour chaque monstre :
ExkuriaxInfos:
Exkuriax
Niveau: 2
HP: 300
MP: 30
Craint: Rien
Immu: Rien
Résiste: Rien
Techniques: Attaquer (-20 hp), Griffe (-50 hp, 5mp)


MoinosorInfos:
Moinosor
Niveau: 1
HP: 200
MP: 20
Craint: Rien
Immu: Terre
Résiste: Rien
Techniques: Attaquer (-10 hp), Griffe (-25 hp, 5mp), Coup de bec (-25 hp, 5mp)


MeidenInfos:
Meiden
Niveau: 3
HP: 400
MP: 40
Craint: Rien
Immu: Rien
Résiste: Rien
Techniques: Attaquer (-30 hp), Griffe (-75 hp, 5mp), Morsure (-75 hp, 5mp)

Attention, il y a plusieurs dés différents par type de monstres, ils ne valent pas tous les mêmes points!

Un dé RAS se balade! ça signifie donc qu'il n'y a pas de monstre (ou qu'il n'y en a qu'un au lieu de deux!

N'oubliez pas, vous lancez deux dés Phase 1 pour commencer. Vous avez droit, en tout, à 10 lancers de dés, vous devez obligatoirement avoir fini votre premier combat (in-rp) avant de pouvoir relancer le dé. Vous avez le droit de fuir si vous jugez ne pas être de taille face aux ennemis.

Des soins peuvent vous être prodigués, il vous en coûtera 5 points (restauration HP-MP).

Merci d'indiquer votre tour, car le MJ (moi), lancera également le dé régulièrement pour vos concurrents afin de connaître leurs points aussi.

Une fois au tour n°5, vous devez lancer unChasse Phase 2, car le phacoche entrera en compétition. Dès que le phacoche sera sorti, vous aurez deux possibilités:

1- Décider d'arrêter de lancer les dés et d'aller le rejoindre (Combat type Boss géré par le MJ), attention, c'est celui qui lui porte le coup de grâce qui gagnera les points!

2- Décider de continuer de votre côté pour gagner encore des points: vous relancez deux dés Phase 1 pour continuer comme au début. Notez que vous pouvez rejoindre le phacoche plus tard, mais qu'il ne sera plus possible d'intégrer le combat une fois qu'il aura perdu plus de 75% de ses HP (interdit donc de débouler juste pour filer le coup de grâce!). Rappel, vous ne pourrez pas faire plus de 10 lancés de dés, si au bout de 10 lancés, le combat contre le phacoche n'est pas terminé, soit vous le rejoignez (exception donc s'il a déjà perdu 75% de ses HP), soit c'est fini pour vous et vous attendrez le décompte des points.

Le Phacoche sera Niveau 10, 1850 hp, 200 mp.

Une fois le phacoche vaincu, on fera le décompte!


Je récapitule:
- Tours 1 à 4: on lance 2 dés Phase 1
- À partir du Tour 5: on lance 1 dé Phase 2 jusqu'à ce que le phacoche sorte
Note: Si le phacoche ne sort pas avant le Tour 10, il sortira automatiquement et tous les joueurs devront le rejoindre.
- Une fois le phacoche sorti, s'il reste des tours (6 à 10 donc), soit le joueur rejoint le phacoche (plus besoin de lancer les dés), soit il continue (on relance deux dés Phase 1)

Rappel des gains:

1er: 1 gemme au choix du niveau maximal auquel il a droit
2ème: 1 évolution pour son arme (s'il a le niveau, au pire, un bon pour l'améliorer lorsqu'il aura le niveau)
3ème: 500 gils
Au delà: une potion pour la participation.

==========================

Bonne chance!




Dernière édition par Crystal le Lun 26 Nov - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
T-ckilla M

Rokumeikai
Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Lun 26 Nov - 16:23

Angelo était matinal. Malgré l’aurore, aucun bâillement ne vint trahir un quelconque manque de sommeil sur son visage. Je le voyais déjà s’avancer vers moi alors que je commençai tout juste à l’attendre. Je mentirai en disant que ce n’était pas plaisant de ne pas avoir à patienter. La rapidité et l’efficacité sont deux qualités que j’apprécie particulièrement, notamment car elles me procurent la sensation de m’approcher de mon objectif.

 

Je me permis d’accueillir mon partenaire à coup de banalités, bien que je ne perdis guère de temps avec pareilles futilités. Il y avait des limites à mon jeu d’acteur et à cette hypocrisie constante dont je faisais preuve au quotidien. Malheureusement, me montrer sous mon vrai jour est trop prématuré compte-tenu de mon tempérament si particulier. Je jongle donc dans un entre-deux, encore indécis sur le comportement a adopté avec l’archer. Peut-être pourrais-je un jour lui faire part de mes plans pour changer ce vaste monde ?

 

Après un briefing tout ce qu’il y a de plus synthétique au sujet de notre prochain divertissement, je me risquais à lui laisser le champ libre pour m’interroger. Fort heureusement, ce dernier était malin et ne semblait pas avoir besoin d’en apprendre plus.

 

A la place, il se perdit en provocations, jouant une partition que je découvrais un peu plus chaque fois.
 

« Tant que tu ne me confonds pas avec l’une des proies… »
 

J’essayais de jouer à ma façon, de rentrer dans son jeu, travaillant mes répliques pour être à son niveau. C’était essentiel pour conserver ce lien qui nous unissait. Car oui, tout n’est qu’échanges de procédés dans les relations humaines. Les individus se regroupent et échangent car ils ont des points communs, voient en l’autre un miroir dans lequel ils se complaisent, un modèle à atteindre ou un faible à aider. Rien n’est fait de façon désintéressée. L’affirmer revient à se voiler la face. L’Homme est égoïste, contradictoire et autodestructeur. Il incarne à la perfection la Vie dont il est issu et, par là même, l’avatar de ma Némésis. C’est en sachant cela que je m’improvisais une nouvelle facette pouvant coller, du moins l’espérais-je, avec ce tempérament unique qui était le sien.

 

J’acquiesce lorsqu’Angelo me signale partir faire des achats, disparaissant tel un fantôme dans les airs. Sortant de mes pensées, je regarde la foule qui demeure aux fenêtres et la garde qui circule en ville. J’arrive bien vite sur la place centrale. Il m’est facile de comprendre qui est un participant au vu des armes de chacun. J’en vois trois, ne sont-ils guère plus que cela ? Je suis étonné, mais au moins suis-je conforté dans l’idée que ces individus seront certainement faciles à trouver et encore plus à corrompre. Il me reste juste à observer leurs capacités lorsque l’épreuve commencera. Je jugerai alors de leurs talents, et donc s’ils méritent ma considération.

 

Angelo tombe du ciel avec la même grâce que la première fois, grâce que je ne saurai apprécier à sa juste valeur, mais qui terrifie et fascinent tout autant les spectateurs de cette étrange apparition.

 

« Quelle entrée… Est-ce toujours ainsi que tu procèdes ? »
 

Simple curiosité de ma part. Je trouvais ça trop voyant, mais il faut dire que le personnage n’était pas des plus discrets.

 

Il renchérit bien vite en me soulignant qu’il avait hâte de voir comment je me débrouillerai. Oh… ? N’inversait-il pas nos rôles ? Je souris en coin, contenant un rire de parure.
 

« Es-tu sûr que tu auras le temps de me regarder faire? Si tu n’as d’yeux que pour moi, tu risques de louper ta chance d’obtenir la première place. »
 

Amusant ce petit Angelo… Dommage que je n’ai plus le sens de l’humour et que tout ne soit que mensonges. Tout ceci n’est qu’un jeu à mes yeux. Un jeu d’acteur dans le but d’accomplir mon dessein : une réalité sans émotion, sans douleur, sans peur… Une réalité sans cette mort qui guette chaque vie et la presse de commettre les pires atrocités, telle est mon utopie. Tel est le Néant : le remède a cette plaie que l’on qualifie d’Existence.

 

Un annonceur présente la compétition et ses enjeux. Un certain entrain jaillit de la foule perchée au-dessus des ruelles. Grande et lugubre, elle acclame ses champions, aventuriers idiots se soumettant au caprice de celle qui n’a que peu de considération pour eux. Secrètement, chacun espère un dérapage, un accident, un mort. La violence… Ni bonne, ni mauvaise, cette dernière est en chacun d’eux, cherchant sans cesse le moyen de ressurgir d’entrailles dont on la croit prisonnière.

 

Je me tourne vers l’argenté, faisant craquer ma nuque avant de m’adresser à lui.
 

« Bien, c’est ici que nous nous séparons. Je te souhaite bonne chance Angelo, même si je pense que tu n’en auras pas besoin. »
 

J’étais solitaire de nature. A moins de me faire surprendre par le phacoche, il y avait peu de chances que j’ai besoin d’aide. Je m’avançais donc calmement dans une ruelle étroite menant vers un endroit peu éclairé. Le départ fut donné et chacun se précipita dans une direction qui lui était propre. Soit, qu’ils courent s’ils jugent cela nécessaire, je n’en ai pas besoin. Mon aura les attire.  Je les sens. Ils sont libres de ces cages qui les maintiennent enfermées. Ils sont affamés pendant des jours pour s’assurer qu’ils combattent. Ils sont frappés et humiliés pour servir les intérêts de cet évènement. Une torture qui ne m’inspire qu’indifférence.

 

Je ne ressens rien. Ni pour eux, ni pour moi. Bientôt nous serons libres. Le Néant approche mes agneaux... A table. 

 
______________________________________________


Et les monstres que la douce odeur de l'alcool attire sont...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Lun 26 Nov - 16:23

Le membre 'T-ckilla M' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse - Phase 1' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Angelo nol Daemari

Flèche Vermeille
Flèche Vermeille

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Mer 28 Nov - 9:57

Spoiler:
 

Ne pas le confondre avec l'une de ses proies ? C'était sous-estimer ses talents. Il savait toujours où il devait décocher une flèche, et ne toucherait jamais personne sans l'avoir souhaité auparavant. C'était peut-être mieux toutefois que T-ckilla ne le sache pas... qui sait, si un jour, il devait réellement devenir l'une de ses proies, il serait fort préférable qu'il ne soit pas au courant de ses capacités exactes.
Non pas que cela soit dans les souhaits de l'ivalicien, qui préférait avoir un allié de taille qu'une proie potentielle. Bien que ça dépendait comment on entendait le mot "proie" quand on le connaissait...

Concernant son entrée en scène, il se permit une réponse fort honnête.
« J'aime me faire remarquer. » Et plus sérieusement, il aimait faire différemment des autres. Il trouvait plus pratique de passer par les toits et les hauteurs des cités, il n'avait en aucun cas le vertige et voyageait à des hauteurs qui fileraient la nausée rien qu'à lever le nez pour la jauger. Mais pas lui. Sans craindre la mort et avec une arrogance comme la sienne, autant dire que ça ne l'effrayait pas.

Les explications quant à la chasse furent données. C'était simple ; plus on tuait de monstres, plus on avait de points, certains monstres valant davantage de points que d'autres. Assez simple franchement... C'était chacun pour soi mais si un monstre était tué à deux, alors les points seraient séparés. Tsch, hors de question.
Angelo enregistra tout très religieusement, jusqu'à ce que le top départ ne soit donné. T-ckilla se tourna vers lui pour lui souligner une bonne chance, même s'il jugeait qu'il n'en aurait aucune nécessité. Angelo esquissa un sourire.

« Bonne chance, dans ce cas. » Venait-il d'insinuer que lui en aurait besoin ? C'était subtile. Il ne pouvait pas vraiment se permettre de le garantir, T-ckilla ayant bien prouvé dans la forêt qu'il savait se débrouiller, mais soit ! On ne le changerait pas, ni lui ni son arrogance.

Comme d'habitude, il bondit d'où il était pour prendre de l'altitude et rejoindre un autre quartier, question de ne pas traîner où d'autres participants jouaient déjà le jeu, ni où T-ckilla s'aventurerait pour éviter qu'ils ne partagent les points. Ils étaient peut-être à peu près alliés, ce n'était pas une raison pour se la jouer entraide ou quoi. C'était même absolument hors de question.

Il se laissa tomber dans un quartier qui semblait assez vide. En tout cas, il ne voyait aucun participant pour le moment. Passer par les toits lui avait sûrement donné une certaine vitesse et un avantage non-négligeable. Satisfait, il dégaina son arc et commença à scruter les alentours de ses yeux scintillants, tout en prêtant oreille au moindre son qui pourrait signifier qu'une proie rôdait dans les parages.
Où sa première flèche irait-elle donc se loger ?


male Lancé des dés ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Mer 28 Nov - 9:57

Le membre 'Angelo nol Daemari' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse - Phase 1' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
T-ckilla M

Rokumeikai
Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Jeu 29 Nov - 16:47

L’animateur de la fête de la chasse donnait de la voix pour transmettre à chacun de nous les consignes de cet évènement si particulier. Ses paroles perçaient à peine par-dessus le brouhaha de la foule admirant depuis les balcons le relâchement des monstres en ville. Bien entendu, ces derniers étaient dressés de sorte à ne pas les pousser à monter aux murs ou même à s’en prendre aux habitants. Ils étaient affamés, menacés, torturés depuis leur plus jeune âge pour que leur comportement soit celui d’une victime, tout juste bonne à opposer une maigre résistance aux « braves » aventuriers venus les affronter.
Pourtant, je ne ressentais pas la moindre empathie à leurs égards. Leurs sorts est ainsi depuis qu’ils se sont fait capturer ou élever. Ils sont faibles, incapables de remettre le monde dont ils sont les meurtris en question et bêtes à souhait. Les humains favorisent leur espèce, comme chaque espèce exploiterait les autres si elle en avait l’occasion. N’était-ce pas, finalement, ce que je faisais moi-même en changeant les Hommes en subjugués ? Ne devenaient-ils pas mon bétail, nourrissant ma cause à travers cette planète ?
 
Les règles du jeu étaient simples. Tuer, marquer des points en fonction des monstres éliminés, en perdre pour bénéficier de soins, puis perpétrer un nouveau massacre. Au final, celui dont le capital serait le plus haut remporterait la victoire...
 
Je pars de mon côté et laisse Angelo sur un encouragement qu’il me retourne avec toute l’éloquence dont il est capable. Hmmm… Ce jeunot est bien comique. Ce petit clown pouvait bien chercher à s’affirmer ainsi. Il ne fait de mal à personne. En revanche, s’il vient à en abuser, je me chargerai de le remettre à sa place… Mais il n’y en a nullement besoin. Voyons déjà si ses mots sont suivis d’actes. J’espère pour lui qu’il saura atteindre la place qu’il convoite.
 
Débouchant dans une ruelle sombre, je crus apercevoir l’un des concurrents à mon exact opposé. Je n’en étais pas sûr, mais il me semblait s’agir du dénommé Georges Bouche. Curieux, je choisis de l’observer de loin. Mon aura se répandait, invisible, à travers les rues pavées, et éveillait les instincts prédateurs des bêtes.
Alors que mes yeux de sangs analysaient ce concurrent loin de moi, j’entendis un grognement. Me tournant, je pus observer un canidé dont la salive coulait sur le sol, ne pouvant être retenue entre ses lèvres. Sa soif de violence était palpable. Accentuée par mon pouvoir, elle le poussa à se jeter sur moi. Bandant un bras, je parvins à me défendre. Dans le même temps, un oiseau descendit en pique pour m’atteindre. Neutre, j’accueillais les coups sans la moindre émotion. Mon aura se condensa dans mes mains, prenant une couleur violine, avant de former une sphère, prête à être utilisée. La seconde suivante, l’oiseau fut littéralement vaporisé, tandis que l’autre monstre fut envoyé contre un mur.
 

« Oh ? Alors même les chiens peuvent endurer « ça » ? »
 
Le canidé affichait un visage dont la moitié n’était plus de poils, mais de chairs mises à vif, sanguinolentes. C’est avec tout le désintérêt du monde pour cet ennemi que je pivotai vers monsieur Bouche. Ce n’est pas comme si ce clebs allait pouvoir me vaincre. Le tuer me rapporterait beaucoup de points, aussi pouvais-je me permettre de considérer ce concurrent et ses capacités. Nul doute que j’irai à sa rencontre s’il venait à dévoiler un certain potentiel…
 
=====================
 
Meiden : Morsure > -38 hp (Défense ! T-ckilla), -5 mp (Meiden)
Moinosor : Coup de Bec > -25 hp (T-ckilla), -5mp (Moinosor)

T-ckilla : Déferlante du Néant > -225 hp (Moinosor&Meiden, Poison raté), -10 mp (T-ckilla)
 
 =====================
 

Moinosor : K.O

Meiden : 175/400, 35/40.

T-ckilla : 1637/1700, 40/50.


Score : 6 points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Jeu 29 Nov - 17:37

Lancés de dés, tour 1 pour les concurrents:

- Franklin Bouseverte > Premier lancé
- Abraham Licol > Deuxième lancé
- Georges Bouche > Troisième lancé


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Jeu 29 Nov - 17:37

Le membre 'Crystal' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Chasse - Phase 1' :


--------------------------------

#2 'Chasse - Phase 1' :


--------------------------------

#3 'Chasse - Phase 1' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Angelo nol Daemari

Flèche Vermeille
Flèche Vermeille

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Sam 1 Déc - 12:40

A la recherche d'une éventuelle proie, Angelo scrutait la ville depuis les toits en espérant tomber sur quelque chose d'assez volumineux pour prétendre y tailler davantage de points. Malheureusement, les gros bestiaux n'étaient pas de sortit dès le départ, forcément... aussi, ses yeux furent attirés automatiquement par la présence d'un oiseau au plumage particulier. Non pas un vulgaire volatile de passage, mais bien un ennemi destiné à cette épreuve.
Soit, il ne pouvait pas se permettre de traîner trop longtemps. Autant s'en contenter.

D'un mouvement vif, il dégaina son arc, surprenant l'oiseau qui réceptionna une flèche rougeoyante dans l'aile, importunant considérablement sa possibilité de prendre son envol et de fuir. Toujours sur les toits, Angelo se préparait déjà à décocher une seconde flèche, lorsqu'il fut brièvement, mais trop longtemps, distrait par la présence d'une autre bête en contrebas ; un écureuil au pelage bleu-violet, vaquant à ses occupations, mais tout à fait aux aguets d'éventuels chasseurs.

« Hmpf. Du menu-fretin. » C'était la fin qui justifiait les moyens cependant, il se fichait bien de tomber sur des petits monstres, tant qu'il pouvait les tuer rapidement pour cumuler un maximum de points.

L'oiseau ennemi profita d'un bref moment d’inattention de la part de l'archer pour s'élancer dans sa direction et l'attaquer à son tour. De quoi piquer un peu, mais pas grand-chose... L'homme aux cheveux albâtres tourna un regard amusé vers la créature volante, jugeant comique qu'elle pense pouvoir l'emporter contre lui ! Ce n'était pas un pigeon qui lui ferait perdre une telle compétition...
Son regard se tourna néanmoins vers le bas, il remarqua que quelqu'un s'approchait de l'écureuil. Hors de question de perdre ses cibles ! Promptement, il bondit du toit, atterrissant juste à côté du petit monstre qui sursauta à sa présence. L'autre chasseur passa son chemin, intimidé ou simplement trop respectueux. Et forcément, l'écureuil en profita pour essayer de l'attaquer en traître, mais il esquiva sans trop de difficulté.

Sachant bien qu'il ne pouvait pas gaspiller toutes ses ressources sur le début, Angelo dû se résoudre à prendre son mal en patience. Il avait vraiment perdu beaucoup en perdant la vie sur Ivalice... c'était réellement frustrant...
« Et ce ne serait pas arrivé si tu n'avais pas— »
« La ferme. »
Répondit-il sèchement à la voix dans sa tête. Ce n'était pas le moment de consentir à se faire mépriser, il devait se concentrer sur ses cibles. Même s'il avait perdu un peu de son doigté d'antan, il pouvait encore se débrouiller...

Déterminé à faire de gros dégâts, il se tourna vers le plus gros ennemi, qui, ironiquement hein, était ce vulgaire écureuil. Il était plus dodu et donc forcément plus résistant, selon ses critères. Tendant son arc, il laissa sa flèche vibrer d'une lueur violacée lumineuse, mais qui n'avait rien de positif ! L'ennemi fut transpercé par la meurtrissure de son projectile, et eut un tremblement. Bien ! L'empoisonnement avait fonctionné... plus qu'à le laisser mourir tranquillement maintenant.
Il put ainsi en profiter pour continuer d'attaquer l'oiseau, pendant que l'écureuil digérait péniblement le poison. C'était une occasion à prendre, parce que lorsqu'il reviendrait à l'attaque, les choses deviendraient forcément un peu plus risquées...


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M

Rokumeikai
Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Mar 4 Déc - 13:22

Bouche avait des monstres similaires aux miens en face de lui. Il semblait déterminé, malgré des cheveux poivre-sel trahissant la fuite de sa jeunesse. L’homme maniait une lame courbée dont le reflet rayonnait à travers la pénombre de cette ruelle. Les spectateurs l’observaient à travers des vitres, bien à l’abri dans leurs logis, les yeux brillants. Machinalement, mon regard se porta sur eux.

L’homme ne m’avait pas semblé présenter un potentiel suffisant pour être intéressant, aussi m’étais-je tourné vers la populace dont les encouragements sifflaient dans mes oreilles. Quel désagréable vacarme…

 

Cependant, je ne suis pas idiot pour laisser passer une telle occasion. Me doutant qu’Angelo fera une bonne impression de par son tempérament, je tache de me montrer efficace. Avec l’un de mes adversaires désintégré, j’ai su surprendre. A présent, je démontre de nouveau de ma terrifiante puissance en abattant le canidé. Le monstre a le temps de refermer sa mâchoire sur mon poignet gauche avant de subir mon attaque, laissant ses crocs percer ma chair. Puis, son étreinte se desserre. Son corps tombe lourdement, mais je rattrape sa tête.
 

Je lève vers le ciel le trophée que je remporte de ma main de fer, laissant le sang couvrir mon corps, l’éclaboussant à chacun de mes gestes. Le public gronde, la rue m’ovationne. Je les intéresse, tout comme l’inconnu attire. Si je suis effrayant, je suis tout aussi fascinant pour ce peuple qui n’a que rarement l’occasion de voir pareil déchainement de violence. Cette violence contenue, réprimée, enfermée, cadenacée, tuée au sein de chacun de nous se réveille en eux à l’unisson. Je leur sers de réceptacle, de procuration. Je suis l’élément nécessaire à l’évacuation de leur frustration. Mieux encore, je montre aux intéressés l’étendue de mes compétences. Cela me servira dans un futur proche.

 

La tête retombe lourdement sur le sol. Je me retourne, faisant voler mon manteau noir. Je m’éloigne ensuite de cette rue où ce Bouche ne présente plus aucun intérêt et prend une autre ruelle. Je me questionne sur le lieu où se trouvent les autres concurrents. Eux aussi méritent mon intérêt. J’en profite pour secouer cette main engourdie par la plaie que les canines du monstre m’ont infligée. Je serre le poing. Certes il m’est aisé de ne rien affiché, de faire le beau, mais cette main de chair tremble. Je suis si loin de mon niveau de jadis que cela me désole. Je me ressaisis et fait craquer mon cou. Mes réserves magiques descendent vite à chaque sort. Peut-être ferais-je mieux de les garder en réserve pour les monstres rapportant le plus…

 

Un grondement se fait entendre dans une rue voisine. Je m’y dirige à vive allure. Je ne saurai attendre plus longtemps. Lorsque la victoire sera mienne, ce peuple reconnaitra ma valeur. De là, nous pourrons commencer l’étape 2 de mon plan. Tout vient à point.






__________________________________


Meiden : Morsure > -75hp (T-ckilla), -5mp (Meiden)

T-ckilla : Void > -225hp (Meiden), -5mp (T-ckilla)



Meiden succombe!


===============================


T-ckilla : 1562/1700, 35/50.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Mar 4 Déc - 13:22

Le membre 'T-ckilla M' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse - Phase 1' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Mer 5 Déc - 8:43

T-ckilla: lancé de dé n°2 (oubli)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Mer 5 Déc - 8:43

Le membre 'Crystal' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse - Phase 1' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Angelo nol Daemari

Flèche Vermeille
Flèche Vermeille

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Mer 5 Déc - 9:22

Angelo ignorait complètement comment T-ckilla pouvait se débrouiller. Peut-être mieux que lui ; présent sur Héméra depuis plus longtemps que lui après tout, il serait normal qu'il ait davantage de puissance et de débrouillardise que lui, surtout s'il connaissait ces monstres. Angelo ne pouvait pas prétendre avoir une quelconque connaissance de ces bestiaux, et pourtant, c'était un excellent chasseur. Étudier la faune locale ne serait pas une mauvaise idée pour mieux l'anticiper. Non pas qu'il ait le temps pour l'instant cela dit.

De là où il était, il ne put vraiment entendre l'ovation donnée à T-ckilla lorsque celui-ci tua son premier monstre. Il attirait l'attention, là où lui avait préféré se situer dans un endroit un peu plus isolé. Curieux le connaissant, lui qui avait justement dit aimer se faire remarquer. Quelques spectateurs le guettaient, il put le remarquer en levant les yeux. En même temps, en passant par les toits pour rejoindre son objectif, il avait dû perdre les gens qui cherchaient à l'observer.
Tant pis, son score était tout de même comptabilisé.

Tendant une nouvelle flèche, l'homme aux cheveux blancs décocha le projectile directement dans l'oiseau, mais celui-ci ne succomba pas, encore une fois... Hmpf. Ils étaient solides, ou était-ce lui qui avait perdu la main ? La réponse à cette question était somme toute évidente, pas besoin de traîner là-dessus...

L'ennemi répondit d'un coup de bec bénin, auquel il répondit de deux flèches rapidement tirées, pour enfin voir le volatile s'écrouler. Il ne restait plus que cet idiot d'écureuil dodu... Il le pensait fort, mais ce rongeur était étonnamment solide. Il était toujours empoisonné cela dit, ce qui demeurait un bon avantage tactique pour lui.
Néanmoins, le combat durerait encore un peu, parce qu'il ne voulait pas s'autoriser à utiliser trop de mana. Ce serait une erreur, surtout si tôt dans la compétition... Il avait comprit qu'il aurait droit à des soins s'il le désirait, mais ce serait de la perte de temps et du gaspillage. Il comptait bien s'économiser jusqu'à la fin.

« Tu finiras en pâté, peu importe le temps que cela prendra, bonhomme. » Sourit-il avant de tendre une flèche vers l'ennemi. L'eskuriax pencha la tête sur le côté, ses oreilles bougèrent avec le mouvement. Il tentait de se la jouer mignon ? Malheureusement pour lui, cela ne fonctionnait absolument pas avec Angelo. Il n'avait cure des choses adorables et des petites façons, comme il le prouva bien en lâchant sa flèche en pleine figure du mammifère, qui se releva, comme vexé et surtout frustré. OK, tu veux pas de mignon ? semblait-il penser. Il sortit les griffes et agita sa queue, prêt à bondir sur son adversaire. Angelo arqua un sourcil. Il avait de la détermination, le petit machin...

Malheureusement pour le petit rongeur, Angelo n'avait pas l'intention de jouer longtemps. Il devait agir rapidement s'il voulait pouvoir atteindre une nouvelle cible, aussi, il tira le plus de flèche possible alors que l'eskuriax lui bondissait dessus pour l'attaquer dans le même temps. Les griffures piquèrent un peu, mais il serra les dents et acheva la bête avant de passer à autre chose, pressé de trouver de nouvelles cibles.


Récapitulatif :
 

male Lancé des dés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Mer 5 Déc - 9:22

Le membre 'Angelo nol Daemari' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse - Phase 1' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
T-ckilla M

Rokumeikai
Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Hier à 11:10

Ha… Les joies de la fête et l’ivresse des combats. Des étoiles pleins les yeux, un enfant regarde par la fenêtre les bêtes galopant dans la ville. Les Moinosors virevoltent dans les cieux, esquivant les coups de lances et les haches qui volent. Les Eskuriax ne sont pas en reste, et se faufilent habilement en haut d’immeubles, dans les gouttières et les caves. La peur les guette quand marchent les puissants Meidens dont le poil soyeux danse avec la clameur de la foule. Leur hurlement puissant résonne avec les trompettes dont la voix tonne dans l’air bourré de confettis. Ces papiers de mille et une couleurs sont ces étoiles que les jeunes garçons et les jeunes filles attrapent avec douceur dans leurs têtes encore vides. Ils la remplissent en criant leur joie lorsqu’une bête s’écroule et qu’un chasseur l’emporte. Extatiques, ils s’imaginent la, dans quelques années, triomphant à leur tour de ces terribles monstres. Cette belle vision de l’avenir, cette envie qui est la leur… Elle est d’une innocence rare. Une innocence… Que l’on ne peut qualifier que de pathétique.

 

Mes yeux de sang se posent sur la ruelle qui se découvre devant moi. Le hurlement que j’avais entendu était bien celui d’un Meiden. Tant mieux, ces bêtes rapportent gros. Instinctivement, je constate la présence de dizaines de regards derrière les vitres de ces bâtisses. Ces bâtiments sont tant de niches dans lesquels l’Homme se terre en attendant que la tempête passe. Néanmoins, je ne suis pas là par hasard. La lecture de journaux m’apprit que certains des pires criminels arrêtés dans cette ville venaient de ce lieu. Et comme pour Treno, j’espérai bien attirer leur attention ici.

 

De plus, je pensais tomber sur l’un des concurrents, mais j’étais le seul à être arrivé ici. Quelle tristesse. Vers où avaient-ils donc pu se diriger ? J’avais déjà vu le potentiel médiocre de Bouche, mais il me fallait impérativement contrôler celui des deux autres.

 

La bête qui me tournait le dos jusqu’à présent, finissant son cri de ralliement, se tourna vers moi, hérissant ses poils.
 

« Tu es seul ? Hmmm… Quel dommage. »

 

J’écartais les bras, provocant la créature pour l’inviter à se jeter sur moi. Elle ne se fit pas prier, bondit, et me griffa en plantant ses griffes dans mon torse. Sa bave vola entre nous et alla presque lécher mon visage. Presque.

Je venais de disparaitre, apparaissant dans son dos. Le public, qui avait assisté à la scène, ne put contenir sa surprise. Puis, frappant la créature, je la plaquais violemment au sol. Elle tenta alors de me mordre, déchirant ma chair au niveau de mon épaule, mais fut bien vite mise à mal par l’ouverture d’un portail au-dessus d’elle duquel sortit une pluie de lances. Figées dans son crâne, mes armes disparurent presque aussitôt, laissant la bête se changer en poussières de cristal. Je pris ces dernières dans ma main de fer et souffla dessus, créant un nuage d’étoiles dont la foule apprécierait sans aucun doute la beauté.

 

Je quittai ensuite les lieux, sous les encouragements des habitants, sans rien afficher de plus qu’un visage stoïque.

 

Mon épaule avait subi une morsure et cette dernière pesait déjà sur moi. Comment cela pouvait-il être possible ? Comment pouvais-je être si faible à présent ?






________________________________________


Meiden :  Griffe> -75hp [T-ckilla], -5mp (Meiden)
T-ckilla : Deplacement Instantanne > {Critique} -338hp [Meiden], -5mp (T-ckilla)
Meiden : Morsure > -75hp [T-ckilla], -5mp (Meiden)
T-ckilla : Attaquer > -90hp [Meiden]

Meiden succombe !

================================

T-ckilla : 1412/1700hp • 30/50mp

Meiden : 0/400hp • 10/20mp


================================

Score actuel : 38
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Hier à 11:10

Le membre 'T-ckilla M' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse - Phase 1' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Angelo nol Daemari

Flèche Vermeille
Flèche Vermeille

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Hier à 12:03

En se baladant de rues en rues, Angelo finit par trouver une nouvelle proie... non pas même une seule, deux. Alors que ses yeux scintillants se dirigeaient sur ce qui s'apparentait à s'y méprendre à du gibier d'une taille conséquente, un nouvel oiseau se présenta à lui. Il venait d'en tuer un de même calibre, donc autant dire que celui-ci ne l'impressionnait pas vraiment. Il ignorait néanmoins de quoi était capable le mammifère.
Il aurait l'opportunité de s'en rendre compte bien assez vite.

Naturellement, alors qu'il tendait son arc, Angelo pouvait deviner que le lièvre serait plus compliqué à abattre que le volatile. Celui-ci voletait au-dessus de lui, à la recherche évidente d'un moment parfait pour fondre sur sa cible. Le chasseur toutefois savait très bien que ce n'était pas sa priorité. Il devait s'occuper du gros gibier d'abord, et ensuite il pourrait voir pour se préoccuper de ce fichu pigeon...

Sa flèche quitta son arc pour aller se planter dans le cou du monstre. Celui-ci déprécia fortement l'attaque portée, sans aucune surprise. Néanmoins, celle-ci ne l'handicapa pas suffisamment pour qu'Angelo soit épargné d'une attaque en retour. L'animal se jeta dans sa direction et l'attaqua, agitant ses pattes pour le frapper, mais heureusement, l'archer avait une agilité hors pair et parvint à esquiver les coups.
Forcément, il fallait s'attendre à ce que l'oiseau soit de la partie. Celui-ci lui fonça dessus en croyant pouvoir profiter de l’inattention de l'assassin, mais celui-ci entendit ses ailes fondre au travers le vent, ses serres se cambrer, et se retourna spontanément pour lui décocher une flèche dans le bec, le projetant au loin dans un cri suraigu.

Quelque chose de froid et paralysant lui agrippant soudainement le flanc. En se tournant pour tirer sur l'oiseau, il avait baissé sa garde et le lièvre s'était précipité dans sa direction pour planter ses crocs là où sa peau était visible et accessible. Solidement accroché, il fit glisser l'hémoglobine le long du ventre et du dos de l'archer, qui d'une main rageuse attrapa une flèche pour la lui planter dans un œil, incapacitant une partie de sa vue. Il lâcha prise et recula en couinant, laissant Angelo regarder la blessure.
« Je peux te soigner si tu veux. » Fit la voix familière dans sa tête.
« C'est juste une égratignure. » Maugréa l'homme en tendant à nouveau la corde de son arc, prêt à décocher une nouvelle flèche sur une de ses cibles. Il ne voulait pas compter sur son frère pour se sauver la vie, il avait des potions au pire, quelques petits flacons, mais ça suffirait pour survivre si besoin...

C'était difficile de gérer un ennemi à terre et un ennemi dans les airs. Alors que son attention était dirigée vers le gibier au sol, il y avait la constante présence du vautour au-dessus qui profita d'un instant pour l'attaquer. Une petite piqûre à côté de la morsure infligée par le monstre devant lui. Il riposta pareillement, décochant vivement deux flèches, espérant faire chuter ce fichu pigeon et pouvoir se concentrer sur le mammifère, malheureusement, il en avait encore dans le ventre celui-là...


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M

Rokumeikai
Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Aujourd'hui à 10:01

A chaque nouveau combat, je m’affaiblissais. Cette faiblesse qui me gagnait à chaque égratignure me donnait envie de vomir. Mes membres s’alourdissaient de plus en plus, tout comme mon dégout croissait un peu plus à chaque pas. Ma main gauche, que je pris le temps de considérer, convulsait. Je la fermais avec force, contractant mes muscles alors qu’un filet de sang s’échappait lentement de ma plaie à l’épaule. Je me souvins de cet état pitoyable dans lequel m’avait laissé Edna. Je ne m’en étais toujours pas remis. Ce sceau… Il m’abaissait au niveau de ces primates, de ces insectes qui pullulent dans ces cités en se croyant à l’ abri de tout.

 

Certes, le public semblait impressionné par ma prestation. Néanmoins, je pouvais faire tellement plus par le passé ! Eradiquer la vermine de cette ville d’un geste aurait été si simple, si aisé… Aussi tranquille qu’une respiration.

 

En parlant de rats, l’un d’eux se présenta devant moi. Tch, voici exactement le genre de rongeurs dont je ne me préoccuperai pas en temps normal. Ce déchet bleu, cet Eskuriax, mériterait simplement de finir au fond d’un caniveau. Pourtant j’allais devoir m’occuper de son sort moi-même… Quelle tristesse.

 

L’animal se dirigea vers moi, sautant dans ma direction pour tenter le Diable. Soit, le Diable répondrait. Je tendis mon bras attrapa la bête de ma main de fer et dirigea mon énergie dans mes muscles, les hypertrophiant. Un instant plus tard, la pression exercée fit exploser les entrailles de la bête, répandant ses boyaux colorés sur le sol.

 

Mine de rien, je repris mon chemin, piétinant sans vergogne la carcasse qui tremblait encore au sol. Mon regard se porta sur la ruelle suivante. Et là, surprise, j’aperçus un visage bien familier.

 

« C’est donc là que tu te trouvais, Angelo ? »
 

Je me penchais légèrement en arrière, considérant son état. Il semblait toujours entier. Cependant, une bête lui tournait toujours autour. Je croisais les bras et le regardais faire. Mon visage se mua en un sourire narquois, bien que je ne ressente rien. La provocation n’était qu’amicale.
 
« Et bien, encore aux prises avec l’une de ces bêtes ? Aurais-tu besoin d’aides ? »




==========================


T-ckilla : Orgueil du Prince du Néant > -225hp [Eskuriax], -5mp [T-ckilla]
Eskuriax : Attaque > -20hp [T-ckilla]
T-ckilla : Attaque > -90hp [Eskuriax]

================================

T-ckilla : 1392/1700hp • 25/50mp
Eskuriax : 0/300hp • 20/20mp



==========================


Score actuel : 43.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie. Aujourd'hui à 10:01

Le membre 'T-ckilla M' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse - Phase 1' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Lorsque le prédateur devient la proie.

Revenir en haut Aller en bas
Lorsque le prédateur devient la proie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Fini] Mon nabaztag devient un mir:ror !» habbo devient ennuyeu ...» Mon lapin devient fou... ^^'» [ Multi couturieres] Un Bonbon rose qui devient noir, ça fait de la réglisse ?» [résolu] Mon Karotz devient muet.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Lindblum-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives