Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Confessions en altitude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Confessions en altitude. Mar 30 Oct - 16:55

Nous venons du Refuge Al-Bhed.



_____________________________



Les Seeds sont donc bel et bien des mercenaires… Je notai l’information dans un coin de ma mémoire, comprenant par la même occasion que ce Quentin, en dépit de son jeune âge avait été formé à mener des interrogatoires. Non pas que cela pouvait me déranger, mais je ferais peut-être, inconsciemment, davantage attention à mes propos. J’eus un nouveau rictus, malgré mes yeux tristes, et lui répondit simplement :
 

« En effet, ce serait préférable. »

 

Je dévoilai le nom de mon enfant, prêt à en découdre avec la Neo-Shinra. Pour le moment, j’étais leur allié. Mais un jour, je la reprendrai.

 

Mon camarade s’empressa de rejoindre l’aérogare. Il ne fallut pas bien longtemps avant de trouver un vaisseau. Il n’y avait plus qu’à dire au revoir à ce désert mortel et laisser derrière nous les cicatrices de notre passé. Se relever, aller de l’avant… Il n’y avait plus que cela à faire. Je devais m’y résoudre.

 

Montant à la suite de Quentin, je fus impressionné de le voir se lancer dans le pilotage sans broncher. Son jeune âge devait changer cette expérience en quelque chose d’excitant, mais cela demeurait risqué à bien des égards. Je ne lui fis cependant pas part de mes vaines inquiétudes, comprenant que cela le l’incommoderait plus qu’autre chose. Bien que petit, je ne me plaindrai pas du confort sommaire de l’appareil et pris plutôt grand soin de m’attacher, jetant un œil protecteur sur mon jeune ami afin de m’assurer qu’il ne prenait pas de risques inconsidérés. La mort frappe si facilement…

 

Soyons honnête, je ne compris pas tous des réglages qu’il effectua. J’étais à la fois impressionne et suspicieux. Savait-il vraiment ce qu’il entreprenait ? Non pas que je doute de ses compétences, mais sont-elles suffisantes pour manipuler un tel engin ? Visiblement oui, puisque nous pûmes décoller sans problème. Enfin… Je ne fus pas rassure par les premières secousses et notre inclinaison douteuse, mais je fus satisfait une fois dans les airs. Le pilote automatique sembla prendre la relève, puisque Quentin n’actionnait plus vraiment les commandes, se contentant de les tenir.
 
« Joli décollage ! Je suis impressionné de voir à quelle vitesse tu as pris cet appareil en main. Peux-tu me détailler comment tu as procédé avec tes logiciels ? Cela me sera certainement utile à l’ avenir. »
 

La connaissance était la clef. Si je devais fuir d’une base de la Neo-Shinra, autant que je ne perde pas de temps inutilement. Surtout si j’ai une enfant dans les bras…

 

Quentin choisit cependant un autre sujet de discussion. Il comptait profiter de ce voyage pour en apprendre plus sur moi. Hmmm… Je réfléchis. Il est vrai que lui en dire plus sur moi lui permettrait de gagner sa confiance et de consolider notre amitié naissante. J’ai besoin de lui pour accomplir mes objectifs, mais plus encore comme allié face à la multinationale. Je sortis alors une bouteille d’eau, une manière polie de lui dire « non merci » pour son eau, puis baissa les yeux, me remémorant mon passe chaotique.

 

« Tu as raison de ne prendre aucun risque. Il est vrai que certains Al-Bhed auraient pu être à la solde de Strainshield… » Bien que j’en doutais, je ne pouvais exclure aucune possibilité.
 

Je pris une gorgée d’eau, puis poursuivis.
 

« Effectivement, j’ai souvent soif. »
 

Je refermais ma bouteille et la rangea. Mes yeux vinrent se perdre sur l’étendue jaune que nous survolions. Les dunes se ressemblaient et se confondaient. Bientôt, le bleu succéda au sable, battant à un rythme régulier et apaisant.

 

« Le docteur Moon Strainshield a réalisé des expériences sur ma personne. Cela date d’avant la fusion des mondes. Je fus… L’un des premiers maillons de qui sera plus tard nommé le projet Deepground. »
 

Je laissais un blanc. Le Deepground, cela parlerait sans nul doute à ce jeune homme. Nous y étions descendus après tout. Quelques longues secondes s’écoulèrent sans un mot de ma part. Je finis alors par continuer.
 

« Comme tout cobaye, les expériences menées sur moi ne furent pas sans effet. Je devins très vite dépendant à l’eau. Comme tout homme me diras-tu, sauf que, comme tu l’as vu, ma dépendance est particulièrement forte. Je consomme des litres et des litres chaque jour. Plus le temps passe, plus ce besoin se renforce. Je ne sais pas où cela va finir, mais cela m’empêche d’avoir une vie de famille. »

 

Je fis de nouveau une pause. Forcément, le visage de ma douce enfant troubla mon esprit.
 

« Je ne souffre pas. Du moins, pas tant que je me soumets à cette dépendance qui est la mienne. Néanmoins, ma durée de vie est… Limitée, en dépit de mes propriétés physiques si particulières. »
 

Voilà qui suffirait pour faire comprendre à ce jeune homme que je n’étais pas la solution à la malédiction de sa sœur. A moins de trouver un remède à mon propre mal…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan

Héros virtuel
Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Confessions en altitude. Mer 31 Oct - 10:39

Décollage un peu difficile, mais rapidement Quentin prit l'appareil en main. Le jeune homme stabilisa le vaisseau et enclencha le pilotage automatique pour être tranquille et surtout pouvoir aller dans la bonne direction. Ringu en était visiblement impressionné et le jeune homme se tourna un peu pour lui expliquer

«C'est un logiciel que j'ai créé... en fait, j'ai appris à piloter des appareils sur Dol l'année dernière avec des cours par correspondance» et via son jeu virtuel aussi, qui contrairement à ce qu'on pourrait penser, était bien réaliste sur ce point «et à partir de là, j'ai un logiciel qui se connecte à l'appareil et qui détermine les correspondances entre les appareils que moi je connais, de celui-ci. En gros, sur l'écran, j'ai l'affichage des boutons et manettes correspondant à celles des vaisseaux de Dol.» il fit attention en déplaçant son ordinateur, l'écran affichait deux tableaux de bord superposés, les boutons et manettes avaient des couleurs différentes de façon à ce que la couleur d'en haut allait sur celle d'en bas «donc là, par exemple, je sais que la manette des gaz est là, par contre, pour rentrer le train d'atterrissage, sur Dol je dois juste lever ce levier, ici il faut d'abord appuyer sur ce bouton, puis sur l'autre, donc il m'affiche 1 et 2 pour me prévenir dans quel ordre appuyer.»

Il reposa son ordinateur délicatement devant lui, il était en équilibre précaire mais la place dans le cockpit ne lui laissait pas le choix
«J'ai créé ce genre de logiciel pour tout ce qui pourrait m'être utile... les voitures, les ordinateurs pour le cas où le mien ne marche plus - j'ai les mêmes logiciels sur mon téléphone au cas où» avait-il précisé avant que Ringu ne lui demande comment il pourrait s'en servir si son ordinateur était HS «et j'en ai même un pour un four à micro-ondes, ou une machine à café!» dit-il avec une pointe d'amusement.

Il pourrait effectivement le passer à Ringu, faudrait juste l'adapter pour les appareils de Gaïa par contre, car là, il l'avait vraiment fait rien que pour lui par rapport à ce que lui connaît. Mais c'était faisable

«Évidemment, ça ne marche que sur les appareils dotés d'électronique. Si on va sur Héra, je ne pense pas que je serai capable de piloter leurs bateaux volants...» car là, ben c'était purement mécanique, il faudrait faire à l'ancienne, demander à quelqu'un d'expliquer, et mettre des petits papiers partout!

Enfin, les dunes défilaient sous leurs yeux, suivies de la mer. Quentin en profita donc pour interroger Ringu, il connaissait maintenant le nom de sa fille, Anémie, bien que la suite lui fit comprendre qu'elle était adoptée.

Anémie.. drôle de prénom quand même pour quelqu'un comme lui qui avait des connaissances médicales. Toujours est-il que le détective avoua donc avoir fait partie des expériences du Deepground, et évidemment, Quentin faisait le rapprochement avec leur exploration à Midgar

«Tu ne cherchais donc pas un remède pour quelqu'un, mais pour toi, ce jour là?» il comprenait mieux, même s'il aurait peut-être pu lui en parler. Malgré tout, sans en connaître davantage sur son état et ce qu'il avait subit, Quentin ne pourrait trouver aucune piste sur les possibilités de le soigner... et il avait déjà tant à faire pour sa sœur qu'il doutait réussir à trouver le temps pour faire des recherches pour Ringu aussi, même si ses jours étaient également comptés

«Je suis... désolé. Je ne sais pas trop quoi te dire, est-ce que tu sais si c'est ton ADN qui a été carrément modifié ou si tu as juste une sorte d'infection qui te ronge progressivement?» car évidemment, si c'était carrément ses gênes qui avaient été modifiés, trouver un remède relevait vraiment de l'impossible, alors qu'une infection ou une bactérie, on pouvait la combattre «je... je suppose que tu as déjà envisagé d'utiliser ces cristaux pour te soigner?»

Après tout, lui-même y avait songé pour sa sœur, donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Confessions en altitude. Mer 31 Oct - 11:55

Ce gamin était vraiment un spécimen. Est-ce la formation du Seed qui est particulièrement efficace ou bien Quentin est-il un prodige de l’informatique? Les deux sont possibles et je n’aurai que difficilement une réponse à moins de visiter la BGU un jour. Cela m’intrigue pour être honnête. Bien que je sois adulte, je suis tentée de reprendre mes études un jour. Pourtant, la réalité me rattrape bien vite. Ma situation me contraint à rester loin de la lumière, et donc loin d’une vie « normale ». Je le jalouserai presque, le quotidien de ses hommes et de ses femmes qui s’enferment dans la routine de leurs petites existences.

 

J’étais tenté de lui demander de m’expliquer le fonctionnement de son logiciel, mais je ne voulais pas l’importuner pendant qu’il pilotait. Aussi me contentais-je de siffler pour lui faire comprendre combien il m’impressionnait.

 

« Tu as déjà pensé à les revendre ? Cela pourrait être utile à beaucoup de touristes, tu ne penses pas ? »
 

Pour le coup, même la Neo-Shinra serait intéressée. En général, ce qui est technologique a tendance à rapporter facilement, du moins sur Gaia.

 

Nous en vînmes cependant bien vite à une discussion plus sérieuse. Plus sombre aussi. Maintenant seuls, loin de toutes oreilles indiscrètes, nous pouvions nous livrer plus aisément. L’exercice n’était pas aisé, mais il demeurait nécessaire afin de renforcer la confiance que nous avions l’un envers l’autre. Il y avait des choses que le gamin devait apprendre de ma bouche, sous peine de voir notre lien se rompre si dans un futur proche, on usait de sa méconnaissance de ma personne pour retourner mon histoire contre moi. Enfin, cela me permettrait de soulager mon cœur. J’avais conscience que c’était de la faiblesse, mais c’est par l’acceptation de cette faiblesse que je pourrai la combattre et me relever plus fort que jamais. C’était un moment difficile à passer. Un obstacle à franchir.

 

Je lui dis tout ce qu’il avait besoin de savoir. Moi, le Deepground, Strainshield… Un passé peu banal et un avenir compromis, voilà ma réalité. Il m’interrogea sur la recherche que nous avions entreprise au sein du Secteur Zéro. Evidemment, je cherchais un remède pour moi, mais pas seulement.
 
« En effet. »
 

Je laissai un battement de quelques secondes avant de rajouter :

 

« Mais pas que. »



Un soupir suivit, profond, comme si je cherchais la force en moi de poursuivre. J’avais l’impression d’être tiré vers le sol, mais plus encore vers l’intérieur de moi-même, comme si je cherchais à me replier dans une coquille. Un sentiment d’épuisement se propageait dans mon organisme et mon propre poids m’écrasa. Las… J’étais las de tout.
 

« Tu as eu l’occasion de voir mon amie, Seras. Elle nous a attaqués du fait de la folie qui la ronge. Une folie qui n’est que l’une des conséquences des traitements que nous avons subis. C’est un ancien cobaye de Strainshield elle aussi. Et malheureusement, il semble qu’il ait trouve un moyen de la soumettre à son autorité. »
 

Et une autre des amies que j’apprécierai sauver en plus de ma fille. Il y avait aussi Integra qui avait disparue suite à l’assaut de l’organisation sur ma demeure, mais je craignais de révéler sa position en tentant de la joindre avec des PHS qui n’était rien de plus que les outils de nos embaucheurs.

 

Quentin me posa finalement une question pour discerner davantage la cause de mes maux. Je réfléchis à la question. Je n’étais pas spécialiste en médecine et ne pouvais donc rien affirmer avec certitude.

 
« Je ne sais pas. Mon dossier doit être dans les données personnelles de notre employeur. Lui seul doit pouvoir y répondre. »
 

Et bien entendu, il suggéra l’utilisation des cristaux. Compter sur un miracle, hein ?
 

« C’est une idée. Je ne l’exclue pas, même si je préfèrerai y parvenir autrement. J’ai… Une autre idée concernant l’utilisation des cristaux. Cependant, cela sous-entend que j’en obtienne un jour. A défaut d’y parvenir, je me suis associé à ce docteur. Une relation m’a confirmé qu’il serait le plus à même de résoudre mon problème. »
 

Je voyais les choses différemment maintenant. Tout ceci avait-il vraiment été utile ?
 

« Je ne m’attendais pas à ce que les choses virent ainsi. Ce type n’était pas comme ça du temps de la Shinra. Je me basais sur notre passé commun pour lui accorder ma confiance, mais à présent… »
 

De douloureux souvenirs refirent surface. Plus profonds, plus enfouis. Je les chassais vainement en agitant la tête de gauche à droite.
 
« Et toi ? Comment t’ont-ils convaincu de travailler avec eux ? J’ai du mal à croire qu’ils se montrent tendres… Ou alors suis-je vu différemment ? Ces prélèvements qu’ils m’ont faits dans leurs laboratoires… C’était soi-disant pour m’aider, mais je doute que ce soit leur seul objectif. »
 

Quoiqu’ils préparent, cela risque d’être gros. TRES gros.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan

Héros virtuel
Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Confessions en altitude. Lun 5 Nov - 13:32

Maintenant qu'ils étaient dans les airs et seuls, c'était plus facile de discuter. Au début, ils parlaient un peu des capacités de Quentin en informatique, au point que Ringu se demandait pourquoi il ne vendait pas ses logiciels aux particuliers, c'était délicat en fait
«Ben le problème, c'est que c'est assez personnalisé. Vendre juste le logiciel ne suffirait pas, faudrait carrément que je les fournisse à des sociétés qui pourraient suivre le processus de A à Z. On ne peut pas faire un truc général, chaque programmation est unique. Je base mes logiciels sur ce que moi j'ai besoin, si je dois le faire pour quelqu'un, je dois totalement l'adapter en fonction de ce que cette personne aurait besoin, pour ça que ça rendre le truc compliqué.» et puis de toute manière «et j'avoue que je n'ai pas trop le temps de me consacrer à tout ça!» il ne cherchait pas à devenir riche après tout, juste à  sauver sa sœur. Une fois que ce sera fait, il pourrait chercher effectivement à gagner sa vie autrement.

Par la suite, ils discutèrent plutôt du cas de Ringu, son organisme particulier, tout ça. Quentin essayait de comprendre ce qu'il était, sans trop rentrer dans les détails pour ne pas l'embarrasser. Mais le détective répondait tout de même honnêtement, et même si le garçon pourrait surement chercher de lui-même dans son dossier, il jugeait que c'était privé et n'avait pas à s'en mêler. Vint le sujet des cristaux, et aussi Strainshield en passant. Le visage de Quentin s'était assombri, il avait bien compris que ce type était.. bizarre. Il y avait quelque chose de sinistre en lui, mais il ne lui avait pas manqué de respect, ne l'avait pas menacé - pas encore peut-être - et il était toujours de ceux qui se font leur propre opinion.


«À vrai dire, je suppose que mes recherches les intéressent. Il est vrai que si j'arrive à mettre au point le remède que je cherche, ça pourrait sauver des vies pour les cas de cancer ou de leucémie par exemple. Peut-être que mes capacités informatiques les intéressent au fond. Mais pour ma part, j'ai surtout noté que j'aurais droit au budget nécessaire à mes recherches, et c'est ce qui me fait le plus cruellement défaut finalement... ils ne m'ont pas mis de couteau sous la gorge ni rien, disons que pour le moment, on se rend service mutuellement...»  il se doutait bien qu'avec ce qu'ils avaient fait à Ringu, celui-ci ne pouvait pas être dans le même état d'esprit, mais au final, le garçon ne pouvait pas refuser cette opportunité. Pour lui, tout était bon pour sauver sa sœur, non?

«Quant à toi... je ne sais pas non plus ce qu'ils veulent, je t'avoue. Mais de ce que j'ai compris, ils cherchent aussi à développer des vaccins contre certaines altérations néfastes. Mine de rien, ça peut aussi être une piste pour mes propres recherches... de ton côté, est-ce que ton cas t'apporte des bénéfices? Tu es plus résistant à quelque chose? Plus fort? Ils veulent peut-être amélioré ce qui t'a rendu tel que tu es...» en général en sciences de la génétique, si on fait des prélèvements sur quelqu'un, c'est qu'il a quelque chose qui les intéresse. Peut-être qu'ils cherchent la dépendance de Ringu pour avoir un contrôle sur leurs soldats... après tout, le meilleur moyen de se faire obéir, c'est d'avoir quelque chose que l'autre veut à tout prix, et les drogues peuvent être une bonne monnaie d'échange, mais il ne faut pas que le manque cause des effets secondaires... hors Ringu semble plutôt bien gérer sa soif en général, non?

Enfin ça non plus, il ne pouvait pas trop le juger, il ne le connaissait que depuis quelques jours.


«Ou alors ça a peut être un rapport avec cette machine géante qu'il y avait au refuge. Je t'avoue qu'elle m'intrigue, il y avait deux boules de couleur, une rouge et une blanche, au début j'ai pas tilté avant de voir les autres réceptacles, il me semble qu'il y en avait 6 autres, ça m'a fait penser aux 8 éléments... rouge pour le feu, blanc pour la glace.» en revanche, il n'avait pas fait le rapprochement avec les chimères déjà créées, il ne connaissait pas assez Spira pour ça.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Confessions en altitude. Mer 7 Nov - 17:07

Les explications de Quentin sur le fait qu’il ne se lance pas dans la vente de ses logiciels ne me convainquent pas. Cependant, je conçois que cet univers ne l’attire pas et qu’il préfère suivre sa propre route. C’est tout de suite plus compréhensible que de me parler de difficultés qu’un peu de travail permettrait surement de surpasser.

 

Mais revenons-en au sujet sensible : mon passé.

Il ne fallut pas bien longtemps pour que je me livre sur ce dernier et sur mon lien direct avec le projet Deepground. D’une certaine façon, j’avais caché des informations au jeune homme, informations dont le secret n’était plus nécessaire.  Je me mis à parler de Seras. Fut un temps, je l’aurai protégé en ne parlant pas de notre lien, mais maintenant qu’elle était entre leurs mains, cela n’avait guère d’importance.

 

Seras, Deepground, mon passe, tout menait à cet homme : Strainshield. Evidemment, s’il était ma Némésis, je désirai connaitre l’avis de Quentin sur ce personnage responsable de l’enlèvement de ma fille. Je me doutais que ce serpent saurait faire bonne figure face à mon jeune ami. Cela ne loupa pas. Il m’en fit un portrait des plus reluisants. Peut-être pas en fait, mais mon amertume était telle que le peu de crédit qu’il lui accordait était déjà trop. Je ravalai cependant cette rage bouillonnant en moi et continua de l’écouter jusqu’à ce qu’il termine. Un service mutuel… Quelle blague.

 

Il m’interrogea ensuite sur les contreparties positives de mon état des plus singuliers. C’est vrai qu’il y en a. Cependant, la perspective que la Neo-Shinra désire créer d’autres monstres à mon image ne me réjouit pas. Je crains qu’effectivement, ce ne soit l’un de leurs buts. Pourtant, j’essaie de me convaincre que c’est impossible… Sauf si cet homme… Non. Je ne vois pas pourquoi la Neutralité participerait à cela.

Vient alors l’histoire de cette machine. Huit éléments dis-tu ? C’est possible, mais difficile d’être sûr de quelque chose avec si peu d’indices.
 

« Je ne sais pas. »
 

Je soupire alors que les idées se bousculent dans ma tête. Il y a tant de points d’ombres.
 

« Pour te répondre dans l’ordre, mon état me confère une certaine faculté de régénération. Non pas de quoi survivre à une hémorragie importante ou m’en sortir après une balle en pleine tête, mais simplement une récupération plus rapide après un effort intense, ainsi qu’une meilleure cicatrisation. »
 

Forcément, je parlais avec les exemples que j’avais à l’esprit. Difficile de fournir des informations scientifiques à ce médecin alors que je n’en étais pas moi-même un.
 

« Ma force est aussi suffisante pour me permettre de tordre l’acier à mains nus. Cependant… Il y a aussi des désavantages, comme tu t’en doutes. »
 

Je n’étais plus tombé malade depuis cette malédiction d’ailleurs… Mais est-ce que ce genre de détails a vraiment de l’importance ? On parle de Strainshield là…

 

« Enfin, tout ceci me parait étrange. Strainshield est certes l’un des scientifiques qui a participé au projet Deepground, mais il souffrait beaucoup lorsqu’il s’adonnait aux différents tests. C’était un véritable cas de conscience pour lui. Il avait même parlé de démission… Alors qu’il se remette sur ce projet, cela me surprend. »
 

Je pensais qu’il voulait réparer les erreurs du passé, mais peut-être était-ce plus compliqué que cela ? Je restais pensif avant de me souvenir de cette histoire de monstre mécanique.
 

« La machine que tu évoques me dit quelque chose… »
 

Car oui, je n’étais pas passé devant elle pour ma part.
 
« Je pense connaitre quelqu’un qui pourrait nous en dire plus. Mais… J’ignore où il se trouve. De plus, il est… Dangereux. »
 

Ma mine s’assombrit. Je préférai éviter de l’avoir en face de moi. Après tout, Strainshield comme moi-même travaillons théoriquement pour Lui. Cependant, sait-il qu’Anémie a été prise par le scientifique ? S’il l’apprend, comment réagira-t-il ? Ne risque-t-il pas de laisser la Fin venir nous prendre ?

 

Un frisson me parcouru l’échine. Ce type, il réussissait à me flanquer la frousse, même à moi.

 

« Pour l’heure, je préfère me concentrer sur un moyen de récupérer ma fille. Ce type la tient. Je ne sais pas à quoi servira cette machine, ni même ce qu’il compte faire de ces prélèvements, mais cela m’importe peu. Ce qui compte, c’est de la récupérer. »
 

J’avais peur pour elle. Cela me hantait. Etait-elle bien traitée ? Ne risquait-elle pas de subir des expériences à son tour ? J’avais mal à la poitrine. Je voulais m’arracher le cœur tant la douleur était insupportable. Et elle perdurait. Depuis mon départ du refuge, peu importe combien je la camouflais, elle m'assaillait sans relâche. J’étais contraint de faire le toutou, contraint à l’impuissance. Cela m’était insupportable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan

Héros virtuel
Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Confessions en altitude. Mer 7 Nov - 17:25

Gardant un œil sur le GPS pour s'assurer que le pilote automatique ne faisait pas n'importe quoi, Quentin écoutait avec attention l'histoire de Ringu, ses forces et faiblesses, ce cas étrange et sa composition. Il aurait aimé prendre des notes, mais il estimait ne pas en avoir le droit. Ringu n'était pas son projet, et garder une trace écrite des données du détective dans son ordinateur n'était pas une bonne idée selon lui. Il devait donc garder une simple trace mentale, essayant d'associer ce qu'il comprenait par rapport à ce que son nouvel ami disait.

«Au vu de ce que tu me dis, il reste deux possibilités à ton cas... soit c'est une mutation génétique, soit un micro-organisme stimule ton système immunitaire pour le forcer à agir là où tu en as besoin, ce micro-organisme pourrait alors détruire d'autres cellules en agissant, ce qui expliquerait ces forces compensées par des faiblesses.» mais le cas du micro-organisme n'expliquerait pas les transformations physiques de Ringu, sauf que là, le détective ne lui en avait pas parlé, et le garçon n'en avait pas souvenir, son état de choc lorsqu'il avait attaqué Véranissa l'empêchait de se rappeler la scène.

Mais un cas comme l'autre pouvait expliquer pourquoi la Néo ShinRa s'intéressait à son organisme, bien qu'il ne s'y connaissait pas du tout en génétique - ou très très peu du moins - et qu'il ne pourrait donc pas savoir ce qu'une mutation pourrait apporter à d'autre. En revanche, le cas du micro-organisme pouvait être très utile s'ils parvenaient à l'empêcher de détruire certaines cellules.

Il parla aussi de cette drôle de machine géante, Ringu ne l'avait pas vue, mais semblait en avoir entendu parler, et il connaissait quelqu'un qui devait pouvoir les renseigner à ce sujet.

«Je ne sais pas trop si c'est la peine de s'en occuper pour le moment. Si tu dis qu'il faut rencontrer un type dangereux pour en apprendre plus, ça n'en vaut pas la peine à l'heure actuelle. Je pense qu'on a déjà bien assez de soucis à se faire non?» ils avaient chacun un remède à trouver, et Ringu devait récupérer sa fille. Pour sûr que Quentin n'avait pas oublié ce détail

«Tu as une idée de la manière de la récupérer?» au loin, la terre commençait à être visible, ils allaient bientôt arriver... mais Quentin pensait quand même à un truc «je me disais... la Néo ShinRa est une organisation immense, ils ont aussi des locaux à Deling City sur Dol par exemple... tu crois vraiment que le grand patron accepte que ses sbires enlèvent des petites filles?» il pianota sur son ordinateur, il savait quel article de presse il cherchait, il lui suffisait de taper les mots clés Jenkins et Néo Shinra pour le retrouver «regarde... le nouveau président de Galbadia a décrété qu'il acceptait la présence de l'organisation dans sa ville si celle-ci se montrait transparente dans ses actions. Si on y va et qu'on prévient le président que la NS kidnappe des enfants, il pourra peut-être faire pression pour que l'organisation fasse les démarches pour la libérer non?»

Le garçon se tourna pour regarder Ringu, un léger regard malicieux «J'ai un peu l'impression que ton Stranshield fait ce qu'il veut en mode "pas vu pas pris"... il se passerait quoi si le grand patron avait connaissance de ses agissements à ton avis?»

Car oui, Quentin s'était tout de même vachement renseigné sur cette société, et en grande partie, elle semblait faire des trucs bien: développer des vaccins, machines pour améliorer la médecine, le retour des chimères de Spira aussi, quoi qu'on dise... est-ce que les mauvaises actions de l'organisation ne seraient pas plutôt l'œuvre de cas isolés ayant un peu pris la grosse tête?

«On arrive, le gars du refuge m'a dit de poser le vaisseau à l'arrière de la ville, près des ruines et avant une sorte de petit bâtiment rond dans la plaine, un comptoir de ce qu'il a dit...» il reprit donc les commandes pour contourner la ville et rester au-dessus de l'eau d'abord, il voyait bien les ruines qui dépassaient de la mer, il descendit encore un peu, réduisant la vitesse pour voir ensuite le fameux comptoir de Rin, puis deux petits vaisseaux soigneusement alignés plus bas «ah c'est là! attention à l'atterrissage, accroche toi.» il pianota de nouveau sur son ordinateur pour voir les manœuvres d'atterrissage du vaisseau, puis il actionna les différentes manettes. Le vaisseau tangua un peu, mais il parvint à le poser bien mieux qu'il n'avait décollé! Impeccable!    
============================


Quentin et Ringu atterrissent à Luca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim

Admin Futée
Admin Futée

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Angelo nol Daemari ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Teemo

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Confessions en altitude. Lun 12 Nov - 17:50



Ringu gagne 150 gils
Quentin gagne 150 gils

Le duo atterrit à Luca





Super Galaxy Gnar - League of Legends

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Confessions en altitude.

Revenir en haut Aller en bas
Confessions en altitude.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Altitude 3000m» [RP] Confessions privées» Confessions intimes..» Confessions d'Histoire» [Question] Capacité de l'Aigle des Monts Brumeux, Né en altitude sur Gandalf, Elrond et le Gardien des Maisons de Guérisons, Beorn et les cartes qui se jouent avec, Lumière de Valinor et Glorfindel [Résolu]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Cieux-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives