Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Retour peu probable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Setzer Gabbiani

The Gambler
The Gambler

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Retour peu probable Mar 11 Sep - 17:52

Encore une fois ses sens revenaient à lui alors qu’il se trouvait face contre sol. Où était passé les coussins si douillet et ses draps de soie si fins? À la place il avait l’impression d’être à même le sol avec sa tête reposant directement sur la pierre. Il se demanda alors à quel point avait-il dû boire la veille pour se retrouver dans cette situation! Tout ça lui était encore très flou de même que les sensations dans son corps… Il  ouvrit un œil car il le faut bien un jour. Étrangement, pas de mal de tête! À croire que ce n’était pas l’alcool qui l’avait conduit dans ce lieu.

Et quel lieu?!

Il ne comprenait pas et son instinct lui indiqua de se relever et d’observer. Les réponses qu’il cherchait étaient forcément autour de lui après-tout. C’est donc ce qu’il fit… Setzer s’observait de la tête au pied et ne trouva rien d’anormal sur lui… Ses vêtements habituels, un paquet de carte dans une poche et des dés dans l’autre, on aurait simplement dit qu’il était habillé des vêtements de la veille et c’est tout. Quand le regard argenté du Gabbiani se posait autour de lui, il ne pouvait saisir la logique de l’endroit… Une pièce circulaire, un sol de pierre et une espèce de porte ou de passage au travers une cascade… « C’est sûr qu’on croise ça tous les jours! » se dit-il ironisant la situation dans laquelle il se trouvait. Du coup il lui semblait de plus en plus évident que quelqu’un ou quelque chose l’avait envoyé de cet endroit! Donc cela voulait aussi dire qu’il y avait possiblement quelqu’un qui s’en prenait à lui ou bien l’observait!

- 7 contre 3 que je me suis fait enlever et que je ne suis totalement pas responsable de tout ça!

Du coup il regarda pour sa bourse qui était vide… Ça expliquait tout! On l’avait enlevé, lui, le riche aristocrate, meilleur pilote du monde et bel homme dans la fleur de l’âge pour son argent! À moins que ça pouvait être aussi un mari jaloux… Il n’avait plus d’armes, se sentait faible et était totalement désorienté!

- La mise passe à 8 contre 2 c’est certain!

Setzer se préparait au pire! Allait-on vouloir lui demander une plus grande rançon pour sa liberté? Allait-il devoir accomplir quelques actes peu honorables grâce à ses talents de bluffeur? Il n’aurait pas pu le dire mais il restait tout de même calme… Il comptait sur son bon parler pour « négocier » quelques arrangements où il se dit qu’il en tirerait bien profit! Aucune situation n’était à ce point désespéré et il avait prouvé par le passé qu’il savait sortir l’As au bon moment de la donne! Donc mesurant ses options, il conclut que le mieux demeurait cette espèce de passage en cascade devant lui… Rester là n’aurait servi à rien de toute manière! Le pas était méfiant mais Setzer gardait la tête haute, s’il se devait de faire face à quelqu’un, il le ferait avec classe!

Quelques pas l’avait conduit à la porte qui au travers du rideau d’eau en quelque sorte pouvait laisser voir une pièce sans toutefois renseigner Setzer de sa position. En même temps, des images dans sa tête revenaient peu à peu. Il se souvenait d’être monté à bord du Faucon, son vaisseau-volant, pour une livraison mais sa situation actuelle occupait le gros de ses pensées. Voulait vérifier que la porte ne soit pas piégée, il sortit une carte de son paquet. Il la coinça entre son majeur et son pouce prêt à faire un mouvement qu’il avait fait des millions de fois. Il fouetta son poignet vers la porte guidant la carte de son index qu’il envoya tournoyer sur la porte. Ce ne fût pas son meilleur lancé! À croire qu’il avait perdu de ses habiletés! La carte se rendit tout de même au contact de la porte et comme il l’avait cru, il s’agissait d’un passage puisque la carte passa bord en bord du « rideau d’eau. » Il avança alors l’index pour toucher le rideau ce qui ne lui procura aucune douleur… Il se sentait quelques peu ridicule de tâter la porte du bout de l’index mais il n’était pas totalement fou après-tout! Avant de se lancer tête première valait mieux prendre quelques précautions non? Il poussa donc l’index et comme Setzer eu l’impression que son doigt avait passé au travers, il fut aspiré brusquement vers l’avant! Ça c’était inquiétant! Il eut l’impression que son corps refusait de se trouver à deux endroits à la fois, que maintenant que son doigt avait percé le rideau, tout son corps devait suivre.

Il aboutit au sommet d’un escalier dans un lieu qui lui donnait l’impression d’être au milieu d’un tronc d’arbre! Parlant d’arbres, il se souvenait d’en avoir survolé de près lors de son dernier voyage… Étrange souvenir qui n’avait rien à voir avec l’étrangeté d’où il se trouvait! Un pas vers la première marche de l’escalier en vue de descendre et son regard s’accrocha sur une forme humanoïde qui relevait la tête ayant perçu sa présence. C’était une espèce d’homme aux cheveux rappelant une motte d’herbes avec des mains gigantesques comparées aux siennes avec une manucure expirée depuis 10 ans… Setzer plissa un œil, écarquilla l’autre en rehaussant le sourcil du même œil… « Voilà qui est de plus en plus étrange! » se dit-il. Le Gabbiani fit tout simplement demi-tour dans l’espoir de repartir d’où il venait et que tout ceci ne soit en fait qu’un mauvais rêve. Il se heurta au passage qui s’était refermé, le laissant avec un air idiot au visage et un escalier devant lui…

- « Bienvenu Setzer car j’imagine, qu’il s’agit de vous n’est-ce pas? »

N’aimant pas qu’on le prenne au dépourvu mais tout de même bon joueur, le Gabbiani engagea la conversation à son tour.

- « Mais t’es quoi toi?! Et comment savez-vous mon nom pour commencer?! »
- « Vous n’arrêtiez pas de répéter en dormant que vous étiez « Setzer Gabbiani, meilleur pilote du monde! »… J’imagine que vous parliez de vous-même… »


À cela Setzer souriait reprenant même sa posture habituelle si fière.  Le meilleur pilote fronça par la suite les sourcils… Quelque part en lui se trouvait le souvenir d’un accident s’éveillant à force de parler.

- « Je suis de la race des Guados et vous êtes au cœur de Guadosalam… Vous venez de franchir la porte de l’Au-delà; vous vous êtes écrasé…»

Setzer se passa une main sur le visage à la recherche de nouvelles cicatrices ne réalisant pas tout à fait encore qu’il venait de retourner à la vie dans un monde qui lui était totalement inconnu.

- « Merde! Ça l’a dû laisser une marque! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja

L'Ange de la Mort
L'Ange de la Mort

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Jeu 13 Sep - 17:54


Setzer et Kuja
Retour peu probable
O

n raconte que personne ne peut mieux décrire la Mort que celui qui s'est maheureusement présenté devant elle.

Kuja ignorait tout de la Mort. La seule chose qu'il avait appris d'elle était de comment la craindre et la redouter. Et malgré tous ses efforts pour se tenir éloigné d'elle, cette dernière finit en fin de compte par le rattraper. Cependant, il avait réussi à l'aborder plus sereinement. Son seul regret avait été de ne pas avoir vécu suffisamment après ce bref aperçu qu'il eut peu de temps avant d'expirer.

Il était difficile de parler de la Mort dans le monde des vivants. Après tout, rares étaient ceux qui revenaient de l'au-delà pour partager leurs expériences et leurs sensations. Néanmoins, si Kuja devait s'exprimer sur ce sujet, il décrirait probablement la mort comme un long repos dans un champ fleurissant. Un moment où l'instant d'avant tu es épuisé, à bout de force, dans la lutte de te maintenir en Vie… puis l'instant d'après tu relâches toute cette sensation, tu te contentes de fermer les yeux et ainsi tu te laisses partir pour un repos éternel. Oui, pour Kuja, la Mort n'était pas moins qu'une sieste dont tu pouvais profiter éternellement, où rien ni personne ne pourrait t'en tirer, et où même toi pour rien au monde te ne l'abandonnerais. La détente absolue, le sommeil le plus parfait. Le repos bien mérité après la tombée du rideau.

Pourtant, le repos de Kuja fut interrompu. Il ouvrit les yeux et se retrouva exactement avec la même position dans laquelle il s'était éteint à l'Ifa sur Héra. Il se trouvait dans une salle aux parois initialement blanches mais qui à cause de la cascade qui tombait juste à côté sur l'unique porte de la pièce projetait des reflets bleus sur les murs. Il se redressa légèrement, se mettant en position assise, puis après avoir contemplé l'endroit où il s'était réveillé, comme pour s'assurer que tout était en place, il tâta d'un geste lent et méticuleux différentes parties de son corps. Il n'avait plus aucune blessure de son dernier combat. Il se sentait à la fois en pleine forme et pourtant terriblement affaiblit. La santé était bonne, mais il avait cette sensation de manquer de pouvoir. Finalement, il se releva enfin et, malgré sa forme, lutta pour se maintenir debout et en équilibre. Il se sentait légèrement engourdit. Il passa une main dans ses cheveux et toucha sa plume fièrement dressée sur sa tête. Un peu plus loin à côté de lui, par terre, il trouva ses gants qui lui avaient été enlevés il ne savait comment. Il les remit et sentit ainsi une partie de son pouvoir lui revenir.

Kuja ignorait complètement où il se trouvait. Était-ce donc ça, ce qu'il y avait après la mort ? Il s'approcha de l'espèce de porte sur laquelle tombait une cascade. Dans un premier temps hésitant, il approcha doucement une main de cette dernière puis se ravisa. Il sentit derrière tout cela quelque chose de magique qui à la fois le rassurait et lui procurait un doute sur ce qui pouvait bien se trouver de l'autre côté. Finalement, d'un pas décidé, il traversa le rideau d'eau puis se retrouva en haut d'un grand escalier. En se retournant, il n'avait plus aucune visibilité sur la salle qu'il venait de quitter. Il se retrouva dans un lieu qui lui sembla fort familier. L'architecture faîte à l'aide de racines au milieu d'arbres géants n'était pas sans lui rappeler celle de l'endroit où il avait péri, l'Ifa. On aurait dit le même endroit, mais avec plusieurs années d'évolutions ayant passé entre temps, permettant d'améliorer l'endroit. Il distingua deux individus en bas des escaliers…

code by Mandy



____________________

Action : Le retour de Kuja parmi les vivants, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Yahoo ! : Kuja descend les marches et engage la conversation avec Setzer et le Guado. Il est plutôt serein mais est désireux d'en savoir plus sur l'endroit où il se trouve.

Oups ? : Kuja est sur ses gardes. Il reste silencieux, en haut des marches, et attend que l'un des deux individus lui adresse la parole.

Raté ! : Kuja se met directement sur la défensive et fait apparaître de ses mains deux orbes de pouvoir, prêt à attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Jeu 13 Sep - 17:54

Le membre 'Kuja' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Action' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Setzer Gabbiani

The Gambler
The Gambler

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Dim 23 Sep - 23:21

C’était plutôt étrange… Setzer Gabbiani au cours de sa vie avait été le témoin de bien des gens qui avaient prié de toutes leurs forces pour que la mort ne les trouve pas. Il avait vu des milliers d’innocents périr avec pour seule explication la folie d’un Grand Mage destructeur de toutes raisons. Ayant été au cœur du combat contre Kefka, il n’avait pas cette gratitude envers les Dieux que les survivants du Monde des ruines avaient envers eux. Au contraire, la victoire lui avait laissé un sentiment de vide et une existence sans de buts et/ou de sens. Pourtant il aurait pu joindre les efforts de reconstructions autour de lui mais les plus grands dommages avaient été fait au plus forts de ses sentiments. L’amour, la justice, le devoir et tout le bien qu’il avait tenté de faire n’avait pas suffi à empêcher le mal de s’abattre. Son mal de survivre l’avait-il vraiment conduit à pousser son aéronef à la limite? Avait-il vraiment tout fait pour s’écraser?

Était-ce maintenant qu’il devait faire preuve de reconnaissance? Il revenait de l’Au-delà, de retour à la vie et il devrait s’en compter chanceux peut-être? La vérité c’est qu’il se sentait aussi perdu qu’un jeton de casino qu’on aurait laissé tomber au-dessus de la mer depuis un vaisseau-volant. Tout comme ce jeton, il n’avait pas plus sa place sur ce point de chute. D’un autre côté, Setzer avait su faire face à l’adversité de bien des manières par le passé. Parfois, lorsqu’on a la main heureuse, un seul jeton de fond de poche peut suffire à nous ramener sur une lancée glorieuse! Quelle était cette aventure qui lui pendait au bout du nez? Quelle gloire allait-il bien pouvoir conquérir maintenant qu’il était de retour? Tout ça était devant lui et prêt à être découvert. Nous prendrons la peine ici de remercier le Guado qui lui fit le topo des bases à savoir sur l’A-B-C du nouveau vivant sur Héméra… Il y aurait certainement un petit boulot en fouinant le village et de là il pourrait décider de la suite de ses aventures.

Comme un cheveu sur la soupe ou dans le cas présent, le grand acteur qui fait son entrée sur la scène d’un Grand Théâtre, un homme passa le portail de l’Au-delà. Setzer haussa un sourcil un peu surpris de voir que la mort ne retenait pas tant que ça ses ouailles! À croire qu’il y avait là à Guadosalam autant de va et vient qu’autour d’une table de blackjack! Rapportant son attention sur le nouveau venu, le Gabbiani lui reconnut un certain style. L’idée d’en faire un compagnon de route lui sembla instantanément logique… Allez savoir, peut-être dans la prestance de l’inconnu, Setzer s’y reconnaissait des traits de caractères. D’aucune façon il ne pouvait deviner que Kuja et lui en avaient plusieurs et tout autant de contraire! Un sourire un peu espiègle lui traversa le visage et conclut qu’il valait mieux affronter ce nouveau monde accompagné. Qui sait, peut-être que ce nouveau venu en connaissait déjà plus que lui sur ce monde justement… De toute manière, deux rejets de la mort étaient quand même un sacrée bonne raison de vouloir en apprendre plus sur l’autre!

- « Bon réveil l’ami! Il semblerait que la fatalité n’ose même plus nous garder prêt de son sein… Je laisse notre copain Guado ici présent vous dressez le portrait. Quand vous serez prêt, et je suis prêt à parier là-dessus, vous saurez où me trouver pour partir d’ici! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja

L'Ange de la Mort
L'Ange de la Mort

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Mer 26 Sep - 19:36


Setzer et Kuja
Retour peu probable
L'

Ange de la Mort d'Héra venait de franchir cette cascade qui faisait office de porte pour arriver au sommet d'un escalier au milieu d'une pièce comprenant cet esthétique donnant l'impression à Kuja qu'il se trouvait encore à l'intérieur de l'Ifa mais que plusieurs années étaient passées, ayant permis à une civilisation de s'y installer après que l'Arbre ait enfin terminé sa triste besogne jusqu'à s'éteindre complètement. Il n'imaginait pas à quel point il était loin de la vérité. Il remarqua deux silhouettes en bas des escaliers sur lesquels il se trouvait. Le premier disposait de longs cheveux blancs blancs argentés ainsi que d'une tenue du corps élégante qui n'était pas sans lui rappeler les similitudes qu'elle pouvait avoir avec la sienne. L'autre arborait un accoutrement que Kuja assimila dans un premier temps à celui d'un mage. D'un pas gracieux, il rejoignit les deux inconnus et descendit les marches qui les séparaient de lui. Il releva une mèche sur son front puis croisa les bras.

Alors qu'il s'apprêtait à poser des questions sur l'endroit où il se trouvait, l'autre individu aux cheveux argentés prit les devants et s'exprima avant lui. « Bon réveil l’ami ! Il semblerait que la fatalité n’ose même plus nous garder prêt de son sein… Je laisse notre copain Guado ici présent vous dressez le portrait. Quand vous serez prêt, et je suis prêt à parier là-dessus, vous saurez où me trouver pour partir d’ici ! » Kuja laissa se dessiner un sourire sur son visage suite à l'enthousiasme de son interlocuteur. Dans son monde, ce sourire ne présageait généralement rien de bon. Voir l'Ange de la Mort sourire était quelque chose d'assez dangereux. La plupart du temps, il souriait à ses ennemis. Soit parce qu'il était sur le point de leur faire subir quelque chose de terrible, soit parce que ces personnes l'agaçaient tellement que c'était sa manière à lui de retenir un déversement négatif, et donc, de préparer un revers des plus désagréables. L'avantage, c'était qu'il trouvait que son interlocuteur s'exprimait bien. « Il semblerait, oui… » dit-il en regardant le mystérieux individus s'éloigner de quelques pas alors que l'autre commençait à lui expliquer la situation dans laquelle il se trouvait.

Ainsi donc, le Guado (nom par lequel il s'était désigné lui et les autres membres de son peuple) lui avait apprit son retour du pays des morts dans le monde des vivants. Kuja peinait à le croire. Pour lui, il se croyait dans ce mystérieux au-delà dont les légendes racontait qu'il se constituait de plusieurs fragments de nos souvenirs, suivant ainsi le même fonctionnant que la mécanique des rêves, et que c'était pour cela qu'il se retrouvait dans un environnement se rapprochant quelque peu de celui de l'Ifa où il avait perdu la vie. Seulement, le Guado, lui, ignorait tout du passé de l'Ange de la Mort. Et ce dernier ne prit pas la peine de lui expliquer d'où il venait. Il resta donc avec ses doutes, puis se tourna finalement en direction de l'espèce de porte circulaire par laquelle il était sortie. Soudainement, il quitta le sol puis s'envola dans sa direction. Il atterrit juste en face de cette dernière puis la contempla… longuement. Puis, il essaya de passer un doigt au travers, mais une force émana du passage qui sembla le repousser et le rejeter. Ainsi, il ne pouvait donc plus la traverser. « Fascinant… » Il était resté debout face à la porte, pensif.

Mais il n'avait pas le temps, malgré ses enjeux et ses objectifs personnels, d'étudier plus en détail le fonctionnement de cet incroyable source de Magie alors qu'il y avait tant d'autres choses à découvrir. Finalement, il redescendit les marches et passa devant le Guado sans lui adresser le moindre remerciement. À en croire les dires de ce dernier, il se trouvait sur Spira, l'un des quatre mondes fusionnés. Si tout cela était vrai, et pour le moment il en doutait, alors il avait la possibilité de retourner sur Héra. Chose qu'il comptait absolument vérifier. Il passa devant l'autre individu aux cheveux argentés et, tout en relevant lui-même l'une de ses mèches, lui adressa ces quelques mots sans s'arrêter : « Navré l'artiste, mais depuis toujours j'aspire à une carrière solo, et l'idée d'une troupe me donne des vertiges rien que d'y penser… »

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Mer 17 Oct - 19:53

Alors que Kuja mettait un vent au joueur invétéré, un guado s'approcha de Setzer d'un air un peu curieux

«Pardonnez-moi, jeune homme... mais je me demandais si vous ne pourriez pas venir m'aider à ma boutique? Vous semblez être un fin connaisseur et j'aimerais un œil averti sur certaines de mes possessions?»

Certes, Kuja était probablement tout autant amateur d'art, mais ça se voyait moins au premier abord malheureusement! Le guado entraînait donc le jeune homme un peu plus loin alors que le génome se retrouvait seul tel qu'il le souhaitait!

Mais pour combien de temps?

=========================

Setzer est juste éloigné du rp pour permettre l'arrivée d'Aërin, il pourra revenir plus tard s'il le souhaite et si personne ne s'y oppose! Bonne continuation!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Aërin Nymphea

Nymphe de Lumière
Nymphe de Lumière

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Jeu 18 Oct - 22:15

Mourir pour certains était un fardeau, une peur avec lesquels ils devaient vivre tous les jours. D’autres n’y pensaient simplement pas de trop. Pour Aërin c’était l’exemple même du sacrifice héroïque. Elle s’était sacrifiée pour son peuple et n’aurait pas hésité une seule seconde à le faire encore si elle avait été rappelée par les Six.

La jeune femme n’avait pas hésité à mourir dans les bras de son frère. Elle savait qu’il devenait un homme et qu’il deviendrait un homme accompli et sage, sachant perdurer la lignée du Lucis. Son petit frère était encore plus gentil qu’Aërin et tellement innocent. La fausse elfette se demandait d’ailleurs s’il allait bien, ce qu’il devenait car en tant qu’Oracle et Reine du Lucis, sa mission ne se terminait pas vraiment. Elle flottait entre le repos éternel et le début du réveil, à l’aube le matin.

Aërin se gratta la joue pendant son sommeil. Son frère lui manquait. Elle se gratta réellement la joue pour de vrai. La sensation était plus vraie que nature. Ce petit chatouille et puis la satisfaction de ne plus sentir cette sensation désagréable. Vraiment. La jeune bleue se réveilla.

« Quoi ?! cria la jeune femme en se levant d’un bond.

-Bonjour mademoiselle vous êt... commença un Guado chargé d’expliquer aux revenants leur présence à Guadoslam mais fut bien vite coupé par un moulin à paroles.

-Où suis-je ? Quelle est cette odeur de bois et d’humidité ? Pourquoi sens-je la mort si proche derrière moi ? Pourquoi ouï-je une certaine musique grecque ?* Pourquoi ces gens ont-ils tous le même accessoire que moi ? Suis-je dans une époque moderne d’Eos ? Pourquoi ai-je la même robe de quand j’ai trépassé ? Mais SURTOUT POURQUOI suis-je en VIE ?! »

Le Guado la regarda, bouche ouverte et bras ballant. Il avait vu un peu de tout passer ici. Mais cette jeune femme était de loin un des spécimens les plus étranges qu’il eut été d’observer. Elle semblait affolée comme la plupart des autres mais elle dégageait une aura de sérénité. Ce contraste était assez déconcertant, surtout qu’elle semblait aussi légèrement blasée. Le Guado s’approcha de la jeune elfe et lui présenta donc les faits.

« Bonjour mademoiselle, vous êtes ici à Guadosalam, dans le monde de Spira. Plusieurs mondes ont fusionnés. Si vous venez de ce... Eos, c’est que vous avez été effectivement décédée et ressuscitée ici dans l’Au-Delà...

-Très bien. Et l’on sait qui ramène ainsi les gens ?

-Sans doute une divinité...

-Hm, remarque clairvoyante monsieur... merci de votre patience, je vais me renseigner pour le reste, vous devez être fatigué d’accueillir toutes ces personnes »

Aërin se courba légèrement en avant pour le saluer et le laissa, pantois devant ce revirement de comportement. La jeune elfe apprit donc que des cristaux existaient et qu’ils seraient menacés par des personnes mal intentionnées car si l’on arrivait à les réunir, un souhait était accordé. Aërin répondit donc à son informateur, qui se trouvait sur le pont inférieur, une phrase pleine d’espoir.

« Je vous promets, moi Reine du Lucis, de partir en quête de ces cristaux pour les protéger ! »

La jeune femme avait sur elle son sceptre et le fit apparaître. Elle voulait juste vérifier quelque chose. Elle sentait une certaine perte spirituelle et commença à chanter au milieu de Guadosalam pour tenter de réveiller une des six divinités de son monde. Mais visiblement cela ne fonctionnait pas car aucun changement de température étrange ou tremblement de terre ne survint après sa prière.**


*Hrp : j’ai toujours trouvé que la musique dans le jeu de cette ville ressemblait un peu à celle dans les restaus grecs Razz
**Hrp : voici lelien de la musique pour te donner une idée de comment les Oracles chantent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja

L'Ange de la Mort
L'Ange de la Mort

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Mer 31 Oct - 23:53


Aërin et Kuja
Retour peu probable
K

uja avait continué sa route calmement d’un pas de serein, ignorant royalement le type qui avait traversé cette porte entre la vie et la mort. Alors qu’il s’apprêtait à quitter cet endroit, un Guado interpella l’autre type aux cheveux argentés. « Pardonnez-moi, jeune homme... mais je me demandais si vous ne pourriez pas venir m'aider à ma boutique ? Vous semblez être un fin connaisseur et j'aimerais un œil averti sur certaines de mes possessions ? » Kuja avait tendu l’oreille par pure curiosité puis adressa un petit signe de la main provocateur en regardant son sosie de couleur capillaire partir avec l’un des autochtones du coin. L’espace d’un instant, il sembla éprouver quelques regrets en regardant cet étrange énergumène partir… C’est vrai… Un connaisseur d’art comme Kuja non sollicité, quel gâchis. Son passif à la maison des enchères de Tréno lui aurait sûrement rappelé de bons souvenirs.

L’Ange de la mort se retrouva donc seul. Sans le moindre remord. Au fil de son existence, il s’était habitué à faire cavalier seul et avait rit au nez de toutes les mains qui s’étaient tendues à son égard. Alors qu’il s’apprêtait à quitter cet endroit, un cri capta son attention. Une furie avait fait son apparition à la porte par lequel Kuja était sortit. Bon… Une furie, c’était peut-être exagéré. La jeune femme ne ressemblant en rien à une furie, bien au contraire. Cependant, sa manière de s’exprimer agaça grandement Kuja qui continua sa route pour sortir de la pièce… Jusqu’à ce qu’il soit de nouveau arrêté par le Guado qui commença à expliquer à la jeune femme la situation dans laquelle elle se trouvait, rajoutant des détails qui curieusement avaient été passés sous silence pour le natif de Terra. Aussitôt, il se dissimula dans l’ombre d’un angle de mur, s’appuya tout contre et écouta attentivement ce que le Guado avait ''oublié'' de lui dire. Notamment l’existence de ces cristaux aux pouvoirs fascinants…

C’est alors que la jeune femme lança, pleine d’espoir : « Je vous promets, moi Reine du Lucis, de partir en quête de ces cristaux pour les protéger ! » Puis après un chant, magnifique il fallait le reconnaître, semblant incanter des entités qui faisaient la sourde oreille, Kuja eut un léger rictus puis sortit finalement de l’ombre, tout en applaudissant d’un air qui pouvait paraître très sarcastique. « Quelle tragédie… » Il s’arrêta d’applaudir tout en affichant son plus beau sourire à ces deux interlocuteurs, mais plus particulièrement à cette jeune elfette. « Pardonnez-moi, mais puis-je prendre part à ce drame ? » Il avança d’un pas gracieux, passant devant le Guado sans l’estimer. « Mais j’en oublie les bonnes manières… » Dans un mouvement ample et théâtrale, il tira la révérence à sa belle avant de lui tendre la main qui l’invitait à la rejoindre à sa hauteur. « On m’a désigné par bien des noms, mais je suis plus accoutumé de répondre à celui de Kuja, votre serviteur… Et à quel oisillon tombé du nid ai-je la chance de m’adresser ? »

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aërin Nymphea

Nymphe de Lumière
Nymphe de Lumière

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Sam 3 Nov - 22:10

Guadosalam, pendant quelques minutes, fut animé par une voix cristalline encore jamais entendue. Cela devait les changer de l’éternelle chanson des Priants ainsi que les danses funéraires que pouvaient effectuer les Invokeurs... .

Mais fort heureusement, pour invoquer les Six sur Eos, l’on pouvait juste se servir de la voix. Même si Aërin avait appris à danser comme toute « bonne princesse », elle préférait de loin user de ses cordes vocales. Il était sûr que danser le tango aurait eut moins d’effet sans doute... .

Mais les Six restaient sourds à son appel. La jeune elfe ne sentait plus leur âme sur ce monde ni même un quelconque habitant d’Eos. Se pourrait-il que son monde ait basculé dans les ténèbres ? Aërin ne pouvait pas se décourager, elle avait été appelée sur ce monde, Héméra. Cela ne devait pas être anodin. Mais la fausse elfette fut interrompue dans ses pensées car à la fin de son chant, quelqu’un se mit à applaudir.

La jeune femme se retourna, sceptre en main vers la source du bruit. Un vieillard se tenait devant elle, à première vue. Puis, à la deuxième vue, elle constata que c’était bien un jeune homme finalement. Il semblait intéressé par cet appel muet. Aërin fit disparaître son arme et remarqua que ce jeune homme était vêtu d’un petit gilet, d’un slip, de bottes et d’une cape (oui, Aërin était fort simpliste).  Le nouveau venu s’excusa de ses manières et se courba, faisant la révérence. Aërin écarquilla les yeux. Merde ! elle était tombée sur un gars sérieux qui connaissait la bienséance et tout ce qu’elle avait dû étudier.

Elle glissa son pied derrière l’autre tout en prenant sa robe pour la monter légèrement, lui rendant sa révérence à la manière d’une dame. Il lui tendit la main. Aërin s’approcha du jeune homme et lui serra la main. La jeune femme était souvent du genre formel lorsqu’elle devait être sérieuse. Il s’appelait donc Kuja. Juste Kuja. La jeune femme acquiesça.

« Aërina Lux Nymphea. Souveraine et grande Oracle d’une époque révolue... Ou plus simplement, Aërin. Enchantée, déclara la jeune femme puis, haussa un sourcil avec un air un peu sévère. A ma connaissance, je n’ai jamais considéré les autres comme des serviteurs. Ce n’est pas très...juste »

Même si la jeune femme n’avait pas vraiment gouverné comme il se le devait, elle avait eu accès pendant l’espace de quelques secondes ce titre de souveraine... Et puis, elle le méritait assez bien puisqu’elle s’était sacrifiée. Son frère, même si elle ne le savait pas, lui avait bien rendu honneur malgré le tabou fondé sur sa famille. Sans aucun doute, si cela n’avait pas dérapé, la jeune femme aurait été aussi appréciée à son temps qu’à celui de la Juste.

« De quel monde venez-vous ? »

Aërin n’avait jamais vu pareille mode à son temps sur Eos. Dans un sens, peut-être était-il tombé à court de tissu lors de sa confection ? Car la jeune femme ne l’imaginait pas parcourir les terres de Graléa en compagnie de Shiva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja

L'Ange de la Mort
L'Ange de la Mort

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 5
HP : 1100/1100
MP : 30/30
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable Mar 13 Nov - 0:08


Aërin et Kuja
Retour peu probable
K

La perte de temps était une notion inconnue pour Kuja. Toute sa vie sur Héra n’avait été que l’enchaînement qu’un enchaînement de plans calculés, millimétrés afin de lui permettre d’atteindre son but le plus rapidement possible. Sachant cela, il était bizarre de voir l’Ange de la Mort continuer de déambuler dans Guadosalam. Peut-être n’avait-il plus du but à accomplir… Ou peut-être que ce nouvel individu revenu d’entre les morts avait réellement retenu l’attention de Kuja, bien plus que ce piètre sosie aux cheveux argentés qu’il avait rencontré avant d’être sollicité par l’un des habitants du coin.

Il venait de la rejoindre en bas des escaliers, ignorant copieusement le Guado qui semblait quelque peu troublé de voir l’Ange de la Mort encore présent dans les environs. Avait-il entendu parler de Kuja de par le bouche-à-oreille en provenance d’Héra, ou avait-il juste senti que cet homme ne dégageait rien de bon ? Le jeune elfette s’inclina face au geste de courtoisie du génome, prouvant une fois de plus qu’elle méritait son attention. Meurtrier mais gentleman avant tout, il avait tendu une main à cette dernière afin de l’aider à le rejoindre, mais au lieu de ça, elle la lui serra très solennellement. Le sourire sur le visage de Kuja disparut presque aussitôt suite à cela. La révérence suivie de ce serrage de main à la bonne franquette avait pour lui le même effet que de déguster un met succulent qui en fin de compte avait l’immonde goût de puluche.

« Intéressant… » lâcha-t-il, très pensif mais pas non plus complètement fermé, décidant de laisser une seconde chance à son interlocutrice. La jeune femme se présenta puis prit au premier degré l’expression galante de Kuja quand il se désigna comme son serviteur… Suite à cela, il décida de lui laisser une troisième chance.

Ensuite, elle demanda à l’Ange de la Mort d’où il venait. Kuja eut un léger rictus. Son regard sembla se perdre quelques instants. « De quel monde je viens ? En voilà une question intéressante… » Quand on y réfléchissait, il ne venait plus de nul part. Avec la malencontreuse destruction de Terra (oups) suivie de sa disparition, et la fusion d’Héra à un ensemble de monde afin de former Héméra, on pouvait dire que les origines de Kuja avaient été en quelques sortes balayées. Mais était-ce un mal ? Non. Un nouveau départ ? Plus probable. « Je ne suis que les vestiges d’un vieux monde. Certains aujourd’hui, si j'ai bien compris les explications de notre ami à Guado, continueront de l’appeler Héra. »

Maintenant que les présentations étaient faîtes, Kuja considéra qu’il avait suffisamment fait l’honneur de sa présence aux habitants de cet endroit. Il avait besoin de quitter cet endroit. « Malgré les apparences, je ne suis qu’un humble explorateur à la recherche des merveilles à découvrir de par le monde… » Certains mauvaises habitudes avaient la vie dure. Ce désir de jouer avec les autres et d’avoir constamment un coup d’avance en faisaient partis. « Un vieil adage dit qu’il n’est jamais bon de voyager seul. Et quelque chose me dit en vous regardant qu’il vaut mieux se méfier des apparences avec vous… » Ou juste parce qu’il y a deux minutes elle venait de crier qu’elle partirait à la recherche de ces cristaux pour les protéger. À vous de choisir la version que vous préférer. « S’il-vous-plaît, laissez-moi vous accompagner dans vos aventures. Je me sentirais probablement plus en sécurité avec quelqu’un d’aussi déterminé que vous. »

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour peu probable

Revenir en haut Aller en bas
Retour peu probable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Retour du magazine Casus Belli» [BLOG] BIONICLE DESTINÉE, le retour» TARANIS le retour» [LEGO] Le retour de Space Police» Kovalev de retour?
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Spira :: Spira Sud :: Guadosalam-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives