Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez

Luca, la ville qui ne dort jamais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyMer 29 Aoû - 17:14

Mélina et Naomi viennent du Temple de Baaj.

*****

L’arrivée à Luca s’était faite très simplement en fin de matinée.

Une fois débarqués sur l’un des quais entre le stade et la ville, les moines informèrent Mélina et Naomi qu’ils allaient se charger des démarches auprès de la Guilde du Port ainsi que la branche locale de l’Eglise. Elles pourraient les rejoindre après avoir pris un peu de temps pour profiter de ce que la ville avait à leur offrir.

Mélina remarqua que Naomi semblait effectivement épuisée par ces derniers jours en mer et accepta d’escorter la prêtresse jusqu’à un lieu qui leurs permettraient de se détendre momentanément.

Les deux jeunes femmes quittèrent donc les quais et rejoignirent l’artère principale où s’amassait encore une foule importante en cette journée ensoleillée.


« La première chose à faire serait de trouver un hôtel, puis nous pourrons commencer à... Plutôt chercher un endroit où nous restaurer. » se rectifia Mélina après avoir constaté que son estomac commençait déjà à se manifester. Je suppose qu’avec vos difficultés à supporter le tangage du navire, le repas que nous avons partagé avec l’équipage dans la matinée a eu un peu de mal à descendre. Une fois notre chambre réservée, nous chercherons un endroit où nous rassasier. »

Mélina entraîna donc sa compagne en lui tenant la main jusqu’à arriver à une place nettement moins bondée qui débouchait sur plusieurs larges allées, toutes flanquées d’au moins une ou plusieurs enseignes de restaurateurs ou cafés en tout genre.

« Pourquoi pas un de ces salons de thé ? J’ignore quelles sont les sélections les plus répandues sur Spira mais en attendant que nous soyons toutes prêtes à avaler quelque chose de plus consistant, nous pourrions déjà commencer à nous rafraîchir à l’ombre de leur devanture. Qu’en dites-vous ? »

Mélina trouvait fascinante l'ambiance qui régnait dans les rues qui les entourait. Cette espèce de liesse perpétuelle lui rappelait son enfance : la seule fois où sa famille avait pu se rendre à Lindblum pour assister à la célèbre fête de la chasse.

« Veuillez m’excuser. A peine débarquée et je commence déjà à m’emporter. Commençons par l’hôtel, nous aurons tout le temps pour le reste de nos activités une fois ce détail réglé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyJeu 6 Sep - 15:36

Partagée entre déception, appréhension, excitation et crainte, la jeune prêtresse avait été particulièrement silencieuse sur le bateau qui les ramenait à Luca. Pendant plusieurs jours, elle avait observé la carte d'Héméra - le capitaine du bateau en avait une, mais sans beaucoup de détails concernant les terres! Seules les îles étaient précises - elle avait essayé de deviner le monde dont il pouvait bien s'agir, mais juste une carte ne lui avait pas apporté grand chose.

Une carte maritime ne montrait pas des mines sur la terre ferme après tout...

Plutôt déprimée mais refusant de le montrer, elle descendit du navire en laissant chacun vaquer à l'occupation qui devait être la sienne, mais sa petite mine en disait long sur son moral et quand Mélina proposa du repos, elle ne pouvait qu'approuver

«J'ai envie de me noyer dans un grand bain... avec de l'eau douce... j'ai l'impression que ma peau n'est qu'un tas de sel!» elle n'était pas forcément du genre chochotte, mais on va dire que voilà, elle n'était pas habituée à ce genre de long voyage en mer! Elle en avait mare de ce goût salé sur ses lèvres, elle en avait mare d'avoir l'estomac qui dansait tout seul dans son ventre, elle en avait mare aussi de cette odeur d'algue et d'iode dans ses cheveux qui avaient gonflé et frisé!

Aussi, elles cherchèrent un endroit pour se reposer, mais l'Inquisitrice était plus inquiète de son estomac en fait, et proposa d'abord un petit salon de thé avant de se souvenir que la jeune fille était épuisée.

«Pourquoi ne te commandes-tu pas quelque chose à manger directement à l'hôtel?» ce serait tout de même plus simple non?

En tout cas, elles finirent par trouver l'hôtel où elle était tenue de se rendre, on va dire que l'église avait ses lieux privilégiés, et si la jeune femme était allée ailleurs, ça aurait pu paraître louche. Elle se présenta à l'accueil et on lui attribué une chambre, elle insista pour que Mélina, en tant que garde du corps, soit dans la même chambre qu'elle et put ainsi obtenir une chambre double.

«Les membres de mon escorte devraient également arriver après avoir fini de ranger les affaires de l'expédition»
«Les soldats, gardes et autres membres d'escortes ont des chambres à part, Ma Dame. Mais je prends note.»
dit l'aubergiste en regardant Mélina d'un air qui signifiait surement qu'elle aussi aurait normalement du aller dans les dortoirs mais bon, elle ne pouvait pas aller à l'encontre d'une décision d'une prêtresse.

Une fois dans la chambre, elle n'osait même pas s'écrouler sur le lit de peur de salir les draps!

«Bon, je vais au bain... commande ce que tu veux à manger, moi je suis encore un peu barbouillée, je mangerai peut-être après...» et elle savait qu'elle en aurait pour un moment! Elle se fit couler un bon bain chaud, mais avant, elle alla prendre une douche pour se débarrasser au maximum du sel et du sable et autres saletés du voyage, puis elle se plongea dans l'eau, laissant à peine son nez dépasser pour pouvoir respirer, elle aurait presque pu s'endormir ainsi... le temps s'écoulait, et en fait, elle s'endormit pour de bon, réveillée quand elle perdit l'équilibre et qu'elle eut la tête dans l'eau!

«Gniiiiih!! oups?» elle passa sa main sur son visage pour enlever l'eau, puis regarda l'horloge pour réaliser qu'elle était restée près de deux heures? Ses doigts étaient tous frippés, elle se dépêcha de sortir, d'enfiler un petit kimono avant de sortir, les cheveux encore trempés

«Désolée, je me suis endormie... ça va?» depuis le temps, l'inquisitrice avait du avoir le temps de manger au moins deux shoopufs!
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyDim 23 Sep - 22:17

Naomi avait confirmé sa volonté de se rendre à l’hôtel le plus vite possible en usant d’arguments très convaincants en ce qui concernait Mélina. Elle n’allait probablement pas abuser du room-service une fois qu’elles seraient installées mais elle pourrait très certainement profiter de quelques-unes des commodités disponibles sur place.

En suivant les indications de Naomi, elles rejoignirent un établissement visiblement habitué à recevoir des personnalités importantes du clergé, le réceptionniste ne se privant pas de glisser une pique cinglante à l’adresse d’l’Inquisitrice, à moins qu’elle ne soit dirigée vers la prêtresse elle-même. Naomi ne semblait pas s’en formaliser, et Mélina en avait déjà entendu des bien pires aussi vint-t-elle la recevoir sans broncher et accompagna Naomi jusque dans la chambre qui leurs avaient été attribuées.

La jeune prêtresse eut à peine franchi le seuil de la porte qu’elle indiqua vouloir occuper la salle de bain. Mélina n’avait bien sûr aucune raison de lui refuser ce privilège, aussi vint-t-elle simplement hocher la tête en souriant et la laissa partir se rafraîchir.

Elle vint s’asseoir sur un fauteuil placé dans un coin de la chambre, prenant au passage un livret contenant les informations sur les services mis à disposition des clients de l’hôtel. Comme il fallait s’y attendre dans une ville portuaire, les plats proposés étaient en grande majorité faits à partir de produits pêchés dans la région.
Néanmoins, leur sélection de plats de viande, très certainement importés de l’intérieur des terres, était assez impressionnante. Les noms des plats ne lui disaient cependant pas grand-chose en soi, la jeune femme n’étant pas encore tout à fait habitués à la cuisine de Spira.
Inutile cependant de faire la fine bouche, quand elle se nourrissait depuis déjà plus d’un an d’aliments dont la provenance soulevait bien souvent des questions somme toute légitimes.

Elle se leva quelques instants plus tard, déposant le livret sur la table basse avant d’aller sur le balcon pour prendre un peu l’air. Il donnait depuis le deuxième étage sur la grande rue par laquelle elle et Naomi étaient arrivées.

La foule était toujours aussi dense entre les bâtiments à cette heure de repas. Parmi toutes ces personnes, Mélina fut en mesure de repérer un groupe d’homme en uniformes s’avancer par la rue qu’elles avaient emprunté plus tôt. Maintenant débarrassés d’une partie de leur équipement maritimes, les moines de l’escorte de Naomi étaient sur le retour. L’un d’entre eux leva la tête juste au moment où il pénétrait l’enceinte de l’établissement, ce qui permit à Mélina de lui faire signe.

Suite à cela, elle rentra à l’intérieur de la chambre. Elle patienta quelques instants puis se plaça momentanément à côté de la porte de la salle bain pour essayer de savoir ce qu’il s’y passait. Elle pouvait constater que la porte n’était pas verrouillée, aussi vint-t-elle se rassurer en se disant qu’elle pourrait y entrer sans avoir à forcer la serrure en cas de nécessité. Elle espérait bien évidemment qu’il n’arriverait rien de fâcheux à sa compagne, peu importe si le mobilier venait à être détérioré. Enfin, il serait plutôt embarrassant de devoir expliquer ce qu’il s’était passé au propriétaire si le pire venait à se produire.

Un toc à la porte de la chambre la sortit de ses pensées et elle s’y dirigea pour l’ouvrir. Un des moines se tenait devant, droit, le visage neutre.


« L’aubergiste nous a prévenu que nous vous trouverions ici.
-Oui, Dame Naomi a souhaité m’avoir à ses côtés le temps que nous restons ici.
-Dans ce cas, il n’y a rien à ajouter à ce propos. Où se trouve-t-elle ?
-Elle se rafraîchit dans la salle de bain.
-Entendu. Je me dois de vous informer que lorsque nous nous sommes rendus à la branche de l’Eglise de Luca, on nous a signalé que quelqu’un de là-bas allait venir ici pour s’entretenir avec vous et Dame Naomi.
-Vraiment ? Vous savez de qui il s’agit ?
-Malheureusement, non. Le mieux serait que vous patientez en bas.
-Oui, je suppose. Dans tous les cas, je comptais aller me chercher de quoi nous rassasier donc cela ne me pose pas de problèmes dans l’immédiat. Veillez à ce que rien de grave n’arrive en mon absence. N’en profitez pas non plus pour vous rincer l’œil, cependant.
-Euh, je... Oui, vous pouvez compter sur moi. N’ayez aucun souci à vous faire, vous pouvez y aller. »

La jeune femme sourit et laissa le moine devant la porte de leur chambre.

Une fois arrivée au rez-de-chaussée, elle s’avança vers la réception. La même personne qui les avait accueillis plutôt était toujours en poste et reçu Mélina avec une tension presque palpable.


« Il vous faut quelque chose ?
-Ho ho ho ! Vous êtes bien perspicace, ma chère. On m’a informé de la venue d’une personne souhaitant s’entretenir avec moi, aussi me suis-je dit que j’allais l’accueillir en personne. Seulement, on ne m’a pas dit quand est-ce qu’elle arriverait, ni de qui il s’agit. J’ai donc pensé vous demander de rediriger vers moi qui que ce soit souhaitant me rencontrer... Je me rends cependant compte que je n’ai toujours pas eu l’occasion de prendre un repas digne de ce nom depuis mon arrivée ici. J’ai pu jeter un coup d’œil à votre carte, aussi pourriez-vous potentiellement m’aiguiller dans mes choix... »

***

Il s’était écoulé un peu plus d’une heure depuis que Mélina était descendue, au terme de laquelle elle s’était installée à une table du restaurant de l’hôtel. Plusieurs assiettes vides se trouvaient déjà empilées au bord de celle-ci, tandis qu’un chariot comportant encore un nombre tout aussi impressionnant de victuailles était stationné juste à côté. Lorsqu’elle avait fait sa demande à l’aubergiste, cette dernière lui avait fait les yeux ronds durant quelques instants, incertaine de pouvoir satisfaire Mélina dans un laps de temps aussi court et pour une seule personne. En comparaison à ce que les clients réguliers pouvaient prodiguer à cette heure de la journée, elle n’en voyait franchement pas l’intérêt jusqu’à ce Mélina se décide à avancer la somme requise pour que leurs cuisiniers se mettent à l’ouvrage dans les plus brefs délais.

L’Inquisitrice ne pouvait pas nier avoir quelque peu exagéré avec la quantité consommée, qui ne manquerait pas de pénaliser les autres clients qui viendrait pour manger après elle mais comme elle n’aurait probablement pas l’occasion de goûter des plats aussi riches avant longtemps une fois partie, le dilemme avait été rapidement expédié.

Tandis qu’elle s’apprêtait à entamer ce qui ressemblait à une entrecôte, un membre du personnel s’approcha et la prévint qu’elle était demandée à la réception. Elle s’essuya la bouche à l’aide de la serviette qui lui avait été fourni puis se leva, indiquant qu’ils pouvaient faire monter le reste de la nourriture dans la chambre. L’homme en tenue de serveur acquiesça, emportant avec lui le chariot de victuailles.

Mélina se rendit donc dans le lobby, où la réceptionniste lui indiqua avoir fait directement monter le visiteur à l’étage, afin d’éviter qu’il n’ait à patienter trop longtemps au même endroit. Mélina se retint de faire une remarque, ayant tout de même préféré pouvoir identifier l’individu avant de l’inviter à monter, et se contenta de hocher la tête en remerciant l’employé, avant d’emprunter l’ascenseur la menant vers les étages pour rejoindre la chambre.

Le moine qu’elle avait laissé devant la porte s’y trouvait toujours, aussi s’empressa-t-elle de lui demander s’il avait laissé entrer quelqu’un. Il répondit que oui, d’abord l’employé ayant amené le chariot de nourriture, qu’il avait bien évidemment pris soin de vérifier avant lui-même faire entrer dans la chambre, ainsi que la personne qui s’était présenté comme celui dont ils avaient été prévenus de la venue, avec un sceau de l’église prouvant son rang. Là encore, Mélina aurait préféré qu’il attende qu’elle soit là pour prendre ce genre de décision mais garda le silence là-dessus, préférant l’inviter à aller se reposer maintenant qu’elle était revenue.

Elle n’attendit pas qu’il réponde pour entrer dans la chambre et refermer la porte en la verrouillant. Elle laissa échapper un long soupir avant de se retourner, dévisageant la personne qu’elle était censée accueillir.


« J’ai conscience que la région est certes propice à un certain niveau de relaxation et que celui qui vous a formé avant que vous ne veniez ici n’avait pas forcément à cœur de vous enseigner les règles de bienséance mais dites-vous bien que je n’apprécie guère que vous vous permettiez de prendre les devants ainsi. »

Elle avait à peine eu le temps de prononcer ses paroles que la porte de la salle de bain s’ouvrit en grand, laissant Naomi sortir précipitamment, bien loin de l’aspect présentable auquel elle avait habitué Mélina. La situation était plutôt gênante, avec d’un côté une grande prêtresse de Yevon habillée d’un simple kimono, et de l’autre un membre relativement bien placé de la branche de Luca cherchant difficilement à s’engouffrer plusieurs tranches de viande fumée dans la bouche mais la surprise d’être pris sur le fait à la fois par Mélina et Naomi l’avait fait s’interrompre en pleine action, le laissant figé de manière assez improbable.

« Naomi, je suis navré de vous surprendre mais nous recevons quelqu’un souhaitant s’entretenir avec nous, aussi vais-je vous demander de bien vouloir retourner dans la salle de bain finir de vous préparer. Et vous, ne touchez pas à ce plateau de viande ! Si vous voulez manger quelque chose, allez le commander vous-même ! »

Une fois que l’ordre était revenu dans la chambre Mélina put s’asseoir entre le jeune homme aux cheveux roux et Naomi, tous deux installés en face à face dans des sièges le long du balcon. Mélina avait déplacé le plateau dans le coin derrière la position de Naomi.

« Bien, maintenant que nous sommes tous assis confortablement, permettez-moi de faire les présentations. Naomi, voici Fent. Un aspirant juge en formation et en charge d’une partie des tâches administratives concernant les activités de l’Inquisition à Luca. Fent, voici Dame Naomi, dont vous avez sûrement déjà entendu parler.
-Oui, j’ai entendu parler de vos accomplissements. Vous avez accedé à un rang prestigieux à un aussi jeune âge, ce n’est certainement pas le genre d’évènements à côté duquel on peut passer dans notre communauté. Enchanté. »

Mélina et Fent s’étaient mis d’un commun accord de ne mentionner en aucun cas qu’il était le disciple de Klavius, tous deux sachat le ressentiment que la jeune fille pouvait porter au juge de Bevelle. Cela n’avait de toute façon aucun rapport avec la discussion du jour, il l’avait assuré à Mélina avant que Naomi ne revienne.

« Qu’est-ce qui vous a donc amené jusqu’ici ? Cela doit être suffisamment important pour que vous vous déplaciez en personne.
-Vous devez être au courant que nos efforts dans la recherche des inquisiteurs fugitifs suite à l’attaque d’Ultimécia n’ont jusqu’à maintenant donné aucun résultat... Du moins, c’est ce que la population pense... Il s’avère que, il y a deux jours, un corps a été retrouvé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyMar 25 Sep - 14:41

Totalement déboussolée à l'idée de s'être endormie dans son bain - elle aurait surement attrapé froid si la salle de bain n'avait pas été chauffée - la prêtresse n'avait même pas remarqué qu'il y avait quelqu'un dans la pièce. Elle se figea lorsque Mélina lui fit signe et écarquilla les yeux, virant au rouge pivoine avant de resserrer son kimono sur sa poitrine - bien qu'il était déjà bien fermé

«Hic! Pardon! Je suis vraiment désolée...» elle s'inclina doucement et fila à nouveau dans la salle de bain, sauf que voilà, elle n'avait pas grand chose là du coup! Toutes ses affaires étaient couvertes de sel ou de sable, elle n'avait pas grand chose à se mettre! Soupirant, elle se sécha au moins les cheveux correctement, les peigna aussi soigneusement puis réajusta son kimono pour qu'il soit bien fermé.

Bon, ben tant pis, elle ne pouvait pas faire mieux. Elle prit une profonde inspiration puis revint dans la pièce

«Je vous prie de m'excuser, malheureusement, je n'ai plus rien à me mettre. Nous revenons d'une expédition qui a été bien longue et mes affaires ont besoin de nettoyage. J'ose espérer que vous pardonnerez ma tenue.» l'homme ne semblait pas trop s'en formaliser finalement, et puis cette tenue était convenable après tout.

Elle s'assit cependant de côté, histoire de ne pas trop dévoiler ses jambes, puis ramena ses mains sur ses genoux aussi pour se tenir la plus discrète possible. Son visage se décomposa peu à peu alors que Mélina faisait les présentations, même sans le préciser, il ne fallait pas être une lumière pour comprendre que ce type avait un lien avec Klavius, que ce soit de près ou de loin, puisqu'il était en charge des Inquisiteurs... mais bon, elle ne pouvait pas connaître le lien exact, après tout, probablement tous les juges avaient des liens entre eux, à la manière des prêtres, n'est-ce pas?


«J'ose espérer que vous n'êtes pas là en messager pour le Juge Klavius? Il me semble que lors de notre dernier entretien, les choses avaient été claires. Si je souhaite que Dame Mélina m'accompagne, j'ai accepté en contre-partie qu'elle puisse poursuivre ses différentes missions en tant qu'Inquisitrice et réponde aux ordres du Juge, mais ses affaires ne doivent pas me concerner.»

En gros, séparer les missions. Mélina était inquisitrice et avait donc des missions à part de son côté, normalement Naomi ne devait pas en être mêlée. L'homme la scruta un peu avant que Mélina reprenne la parole, il était évident que l'affaire ne la concernait pas et pourtant, il poursuivit malgré tout. L'Église avait-elle un autre rôle à jouer là dedans? Fronçant les sourcils à l'évocation des inquisiteurs disparus - effectivement, Mélina lui en avait parlé - son visage pâlit lorsqu'il fut question d'un cadavre?

«Mon dieu, quelle horreur... est-ce un membre de l'église?» cela expliquerait alors sa présence ici... si un prêtre avait été tué par un inquisiteur en fuite, cela les concernait toutes les deux! En tout cas, sur le plan général, le simple fait qu'il y ait eu un meurtre, peu importe de qui, lui donna un léger haut le cœur, mais elle chercha malgré tout à se reprendre. Elle devait se montrer forte, heureusement qu'elle s'était reposée, mais elle était encore un peu dans le gaze, et contrairement à Mélina, elle n'avait rien avalé encore.

Sauf que là, elle avait perdu l'appétit du coup... c'était quoi cette histoire encore?
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyDim 14 Oct - 1:06

L’annonce de la découverte d’un corps dans les rues de Luca était certainement une surprise pour Mélina, qui pensait jusqu’alors que la sécurité des habitants était assurée en permanence par les régiments de moines en faction, ainsi que la guilde maritime et les membres de la fédération de Blitzball.

L’Inquisitrice avait fait de son mieux pour rester impassible tandis que Naomi avait réagi très rapidement en s’enquérant de l’identité de la victime, émettant l’hypothèse d’une appartenance au clergé.

Fent parut surpris d’entendre ces mots, affichant d’abord une posture défensive, le dos droit et les poings serrés, avant de revenir se pencher vers elles en posant ses mains à plats sur ses genoux.


« Votre perspicacité en viendrait presque à être déconcertante. Malheureusement, vous avez vu juste. Le corps est celui du Sieur Fridion, un prêtre qui officie habituellement à Besaïd. J’ignore si vous le connaissiez, il est arrivé de Bevelle il y a de cela deux semaines pour affaires personnelles. Je n’ai pas été informé personnellement des raisons exactes de sa venue ici, du fait de mon rang relativement bas et de mes attributions. Tout ce que je sais, c’est qu’il était prévu qu’il reparte hier soir pour son île. L’enquête a été confié à un de mes supérieurs au sein de l’office du clergé hier matin, qui a commencé par interroger les habitants du quartier autour de la scène du crime. Il n’a pour le moment obtenu aucun témoignage qui pourrait nous aider, puisque à part celui à l’origine de la découverte, personne ne semble avoir remarqué quoi que ce soit d’inhabituel.
-Vous avez déjà une idée de ce qu’il a pu lui arriver ?
-Nous l'ignorons. Il a été vu vivant pour la dernière fois il y a quatre jours. Tout ce qu’on peut dire pour l’instant, c’est que le corps était encore en assez bon état compte tenu du lieu où il a été découvert. A priori, la mort ne remonterait pas à plus de deux jours avant qu'il ne soit découvert mais les résultats de l’expertise qui devait nous parvenir aujourd’hui devraient nous en apprendre plus... On attend juste que le médecin habituellement chargé de ce travail ne se manifeste.
-Il s’agit d’un cas difficile, j’en conviens mais... qu’avons-nous à voir dans cette affaire ? Pourquoi nous mettre au courant de tout ceci si même la population de Luca ne l’est pas ?
-Eh bien, j’espérais que l’une d’entre vous puisse m’en dire un peu plus sur la victime. Qu’il s’agisse de Dame Naomi et de ses connexions au sein du clergé ou bien vous, Mélina, qui avez dû parcourir les nombreux dossiers concernant la recherche des Inquisiteurs disparus. Mais à voir vos réactions, il semblerait que je me sois fait de mauvaises idées. Mes plus plates excuses, sincèrement. Vous impliquer dans mes problèmes n’était en aucun cas mon intention. Je n’ai pas beaucoup d’expérience à ce poste, j’ai agi de manière stupide et irréfléchie. »

Le jeune homme se passa nerveusement la main de ses cheveux, dévoilant au passage un cache-œil lui couvrant le côté droit. Son regard fuyant en disait long sur son état mental et sur ses intentions qui paraissaient en effet tout ce qu’il y a de plus louables.

Mélina ne connaissait pas le prêtre qui avait été retrouvé, n’ayant jamais rencontré ni entendu parler avant aujourd’hui, et vu ce que Naomi avait communiqué avec sa posture et ses expressions lorsque son nom avait été prononcé, il ne semblait pas non plus faire partie des personnes qu’elle avait côtoyé lorsqu’elle était à la capitale. L'inquisitrice ignorait comment Fent avait pu penser qu’elles seraient en mesure de l’aider, surtout qu’elles n’auraient jamais entendu parler de cette histoire s’il ne s’était pas présenté devant elles. Néanmoins, il fallait bien avouer que ces événements restaient préoccupants en soi, surtout dans une ville comme Luca.


« Vous disiez qu’un de vos supérieurs était en charge d’enquêter ?
-Oui. Enfin, à vrai dire, pas un de mes supérieurs direct. C’est un maître-moine qui s’occupe d’une des garnisons en poste. Le juge qui s’occupe habituellement des affaires comme celle-ci est en déplacement à l’extérieur depuis le matin qui précède la découverte du corps, il ne revient pas avant demain soir.
-Je vois. S’il s’agit d’un moine, c’est peut-être pour cela que les témoignages ne semblent pas vouloir affluer... Ecoutez, je ne vous promets rien étant donné que nous ne sommes pas censés rester ici plus que nécessaire car Dame Naomi a ses propres responsabilités mais s’il s’avère que nous venions à acquérir des informations sur ce qu’il s’est passé ou sur les agissements de la victime avant sa disparition, soyez assuré que je viendrais vous en parler immédiatement. Vous avez ma parole.
-Vraiment ? Vous ne pouvez pas savoir à quel point cela me réjouit de vous entendre dire ça, j’étais vraiment désespéré jusqu’à présent. Je pensais rester dans une impasse, aussi votre coopération dans cette affaire est grandement appréciée ! »

Fent s’inclina vers l’avant sur sa chaise jusqu’à faire basculer le haut de son corps devant son entrejambe, sauf pour ses deux bras qu’il avait au préalable placé sur ses genoux. Sa révérence effectuée, il se redressa, le visage désormais rayonnant.

« Soyons bien d’accord, ces mots n’engagent aucune de nous deux à enquêter sur ce qu’il s’est passé à la place des autorités locales. Une fois que nous avons accompli ce pourquoi nous sommes venus ici en premier lieu, nous quitterons la ville peu importe l’avancement de l’enquête.
-Oui, bien sûr ! Je ne vous oblige à rien mais en attendant que le magistrat officiel soit placé en charge du dossier et que l’enquête puisse reprendre dans de meilleures conditions, n’importe quel détail en rapport avec ce qui nous intéresse me sera utile. Sur ce, je vous laisse. Je retourne à la branche locale, vous pourrez m’y trouver si vous vous annoncez en arrivant... Avant ça, puis-je... »

Le jeune homme s’était avancé de quelques pas vers la porte avant de se retourner en indiquant du doigt le chariot de nourriture derrière les deux jeunes femmes.

« Mais enfin, vous pouvez bien attendre d’être sorti pour aller vous acheter à manger ailleurs ?!
-Même pas un petit morceau de...
-Retournez donc travailler, vous avez assez perdu de temps ici ! »

Fent afficha très clairement sa déception mais n’insista pas et s’en retourna vers la porte de la chambre, qu’il referma ensuite après être sorti dans le couloir.

« Pfiou ! Nous voici encore une fois au cœur d’évènements troublants, c’est le moins que l’on puisse dire... J’ai voulu nous éviter d’avoir à rendre des comptes mais maintenant que nous sommes au courant de cela, difficile d’ignorer ce qu’il s’est passé. J’espère juste que le coupable sera arrêté rapidement, avec ou sans notre concours... »

Mélina ramena le chariot de nourriture au milieu de la pièce, constatant avec amertume que les plats chauds qu’elle avait commandés avaient eu le temps de refroidir. Elle n’allait pas rechigner à les consommer tels quels mais elle aurait préféré pouvoir les déguster dans les meilleures conditions. Elle poussa de nouveau un léger soupir avant de s’installer sur le lit qu’elle s’était précédemment attribué.

« Je ne crois pas avoir posé la question avant que nous arrivions mais combien de temps avons-nous avant de repartir ? Compte tenu de ce qu’il s’est passé dans les ruines de Baaj, je veux dire ? Pensez-vous que l’Eglise vous ordonne de revenir à la capitale dans peu de temps ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyMer 17 Oct - 23:24

Méfiante, Naomi restait la plus silencieuse possible. Elle avait été assez perspicace quant au fait qu'un membre de l'église soit concerné, et bon forcément, dès que cela touchait l'inquisition, elle faisait attention à ce qu'elle disait, donc au final, il valait mieux qu'elle ne dise rien.

La conversation la mettait mal à l'aise, mais plus le temps passait et plus elle se demandait pourquoi ce type était venu? Elle avait eu un regard triste en entendant le nom de Sire Fridion, elle l'avait juste rencontré le jour de son arrivée, comme de coutume, il avait été à la rencontre de chaque membre du clergé pour se présenter. Il était plus âgé qu'elle, et elle l'avait trouvé assez froid à vrai dire.

«Je suis désolée, je vois de qui il s'agit, mais je lui ai à peine parlé. Je ne savais même pas qu'il venait de Besaid à vrai dire.» il faut dire qu'elle avait bien senti que ça le dérangeait qu'elle lui soit supérieure alors qu'elle était bien plus jeune que lui. Donc il ne lui avait pas parlé de lui.

Elle restait tout de même assez triste et baissait la tête en jouant un peu avec la ceinture de son kimono. L'idée qu'il soit mort restait une tragédie, qu'elle le connaisse ou pas, aussi elle n'écoutait que d'une oreille distraite le reste de la conversation. Au final, cet homme était venu pour rien, juste pour leur annoncer une mauvaise nouvelle ce qui l'avait déprimée.

Elle s'inclina légèrement pour le saluer quand il quitta la pièce, ne relevant même pas le côté amusant de le voir se faire rembarrer par une Mélina refusant de partager sa nourriture, puis elle se dirigea vers son lit quand il fut enfin parti.

«Hum... je ne comprends pas pourquoi il est venu. Si c'était juste pour nous annoncer la mort d'un membre de l'église, j'aurais préféré l'apprendre à mon retour à Bevelle...» elle prit un coussin entre ses bras, comme on serrerait un doudou «Je peux comprendre que tu sois membre de l'Inquisition et que tu aurais pu enquêter, mais tu es actuellement en mission. Beaucoup d'Inquisiteurs sont portés disparus, mais pas tous quand même... il aurait pu aller voir quelqu'un d'autre.»

Elle soupira, elle n'avait même plus faim alors qu'elle était affamée juste avant. Quelle poisse vraiment. Elle jeta un coup d'œil à l'énorme plateau que Mélina avait ramené, mais finalement ne comptait pas en prendre une bouchée. Elle était pâle, cette nouvelle l'avait bien plus anéantie qu'on n'aurait pu le penser. Lui annoncer comme ça la mort de quelqu'un quoi... elle n'était pas Inquisitrice elle, elle ne côtoyait pas la mort chaque matin avant le petit déjeuner!

Bref... elle n'écouta que d'une oreille distraite la question de son amie, mais ça eut le mérite de lui faire penser à autre chose

«Ben... il faudrait déjà savoir où aller. Si nous devons quitter Spira, je dois trouver une bonne raison c'est sûr. Cependant, sauf si l'enquête en cours détermine qu'un tueur souhaite éliminer les prêtres, je devrais pouvoir continuer à voyager... enfin je sais pas. Je suppose que je vais devoir me rendre à l'annexe de Luca pour me renseigner.» mais elle préférait quand même savoir avant où se rendre! Cette histoire de mine et tout, elle ne savait pas du tout où c'était. Si elle devait trouver une excuse pour quitter Spira, il valait mieux qu'elle sache pour aller où!

«Au pire, je peux déjà dire que je préfère quitter Spira pour ma sécurité. Ça peut être une bonne excuse même si je sais que ça ne suffira pas pour me permettre de m'éloigner autant de Bevelle.» elle était Grand Prêtre maintenant, pas une simple prêtresse... c'était plus compliqué.

«Je suis fatiguée.» elle se glissa sous la couette, autant dormir un bon coup, ça ne pourrait lui faire que du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyLun 5 Nov - 23:27

La réaction de Naomi une fois l’apprenti Juge parti n’avait étonné Mélina qu’à moitié. Il faut dire que la jeune prêtresse avait déjà suffisamment officié à cette position pour être en mesure d’exprimer de l’agacement lorsqu’elle venait à être dérangée par l’irruption d’un invité surprise.

« Cette histoire me déplaît autant qu’à vous, d’autant qu’il a lui-même indiqué qu’une procédure était en cours pour faire la lumière sur ces évènements, mais vu son agitation et ce qu’il laissé sous-entendre, je suppose qu’il craint que cet incident ne soit pas un cas isolé. Dans ce cas, on ne peut pas vraiment lui en vouloir de souhaiter nous avertir afin que nous prenions nos précautions. Le sort a malheureusement voulu que nous arrivions au lendemain de cette tragédie. Estimons-nous déjà heureux de ne pas compter parmi les victimes de l’individu qui a perpétré ces actes. »

Ces paroles eurent apparemment raison du moral déjà rendu bien bas par l’entretien qu’avait dû attendre Naomi, qui décida donc de laisser le plateau de nourriture tranquille, se contentant de répondre machinalement à la question qui lui avait été posé quant à la suite des opérations.

« En effet, compte tenu des circonstances, ils chercheront plutôt à vous rapatrier que de vous laisser partir sur un autre continent. Je suppose qu’il sera bénéfique de reparler de tout ceci à tête reposée. Je vais vous laisser prendre le temps de reprendre des forces. Je reviendrais vous voir plus tard. »

Mélina quitta donc la chambre après avoir vérifié que ses accès étaient sûrs, prévenant ensuite le moine qui avait pris la place du précédent qu’elle serait de retour dans peu de temps.

Elle quitta ensuite l’auberge, se rendant d’abord à la branche de l’église pour consulter les rapports de l’Inquisition sur les derniers évènements sur Spira. Lorsqu’elle en eut terminé avec ça, elle décida de se renseigner afin de connaître l’emplacement du corps du prêtre assassiné.

L’Eglise ne disposant pas d’une morgue dédiée à ce genre de situations, on lui donna l’adresse d’une clinique qui avait servi à entreposer le cadavre et pour y pratiquer l’autopsie avant sa crémation imminente. En entendant cela, Mélina s’était empressée de se rendre à l’adresse indiquée. Comme l’avait mentionné Fent, l’étape en question avait pris un retard important, empêchant que le corps ne soit disposé avant qu’elle ne puisse l’examiner en personne.

Elle ne put cependant voir le corps, car n’étant pas officiellement sur l’affaire. On lui confia cependant la tâche de faire parvenir le rapport d’autopsie tout juste rédigé aux moines réellement en charge. Cela ne manqua pas de lui laisser un gout amer mais elle avait en effet refusé de participer officiellement à l’enquête, aussi n’avait-elle aucune raison de se plaindre.

Après avoir déposé les documents à la branche locale, elle retourna à l’hôtel. L’après-midi allait se terminer dans peu de temps et elle n’avait toujours pas pris le temps de se délester un tant soit peu des restes de ce que la matinée lui avait laissé.

Naomi était toujours réfugiée sous ses draps lorsque Mélina rentra dans la chambre. Pour le moment, Mélina préféra lui laisser l’option de se manifester ou non par elle-même. En attendant, elle commença à ôter les multiples couches d’équipement et de vêtements qu’elle avait sur le dos. Après s’être reniflé l’intérieur du coude, elle estima qu’il était grand temps pour elle de se rafraîchir sous l’eau.


« A mon tour d’aller me laver. Cela me fera le plus grand bien, je pense. »

Elle n’attendit pas de réponse immédiate et finit de se déshabiller pour partir dans la salle de bain.
Malgré son envie d’en profiter autant que possible, elle ne resta pas plus d’une demi-heure sous le jet d’eau et après s’être séchée puis recoiffée, elle sortit de la pièce d’eau avec une serviette pour toute pièce de tissu lui couvrant le haut du buste jusqu’en bas des cuisses.


« Haaah ! On ne fera probablement jamais plus confortable qu’une vraie cabine avec un vrai système de canalisations... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyMar 13 Nov - 18:02

Moui, même si elle pouvait comprendre qu'il était question de la prévenir, au pire des cas, il aurait très bien pu n'en parler qu'à Mélina non? Après tout, elle était son garde du corps, donc c'était surtout elle qui devait être prévenue. Là, ben elle allait juste être stressée en permanence à regarder par-dessus son épaule, là où elle était presque sûre que l'inquisitrice allait parfaitement gérer la situation.

Boudant un peu, la prêtresse ne répondit plus à la suite, malgré les efforts de son amie, elle n'avait plus envie de parler et finit par s'endormir sous la couette. Peut-être que Mélina ne s'en était pas rendu compte puisqu'elle essayait de lui parler, surement pour lui changer les idées. Mais au final, les rêves de Naomi furent surtout des cauchemars où elle était en permanence poursuivie par un type habillé tout en noir sans visage et avec un couteau à la main. Notez qu'elle ne se souvenait même pas si le juge avait précisé comment il était mort...

Le lendemain matin, elle se réveilla très tôt - forcément pour s'être couchée avec les poules. Elle se frotta les yeux, pendant quelques secondes, elle avait oublié son malaise de la veille, mais en voyant que le soleil n'était même pas levé, elle se souvint qu'elle s'était endormie trop tôt et son visage se décomposa un peu. Elle regarda Mélina dormir, elle savait que si elle tentait de sortir de son lit, elle risquait de la réveiller, alors elle resta un moment comme ça, simplement assise jusqu'à ce que son ventre crie famine. Voilà, ça lui apprendra à être allée au lit sans manger.

Elle retira délicatement la couette puis essaya de descendre, tirant la langue pour se concentrer à faire le moins de bruit possible, puis elle se dirigea vers la porte sur la pointe des pieds, grimaçant en ouvrant la porte, ça n'avait pas loupé, Mélina s'était réveillée sur le qui-vive

«Pardon pardon!! Tu peux te rendormir, je vais juste me chercher un petit déjeuner!!» mais probablement qu'avec l'incident de la veille, elle serait pas super enjouée à l'idée de la laisser seule, alors finalement, Naomi prit le téléphone pour commander un room service et attendre sagement.

Retournant sur son lit, elle ramena ses bras autour de ses genoux en attendant que le petit déjeuner arrive du coup

«Je suis désolée pour hier... je sais que tu voulais me remonter le moral, mais je crois que je n'arriverai jamais à me faire à la violence de ce monde.» elle n'osait même pas la regarder à vrai dire «j'ai pourtant vu un petit extrait de vos entraînements, à vous les inquisiteurs... je ne sais pas comment tu fais pour supporter ça... mais l'idée même de prendre la vie de quelqu'un...» elle soupira encore, elle avait l'air profondément malheureuse «j'ai vraiment envie de partir... je vais rédiger une lettre pour signifier que je ne me sens pas en sécurité sur Spira et que j'exige de quitter le continent tant que cette affaire n'est pas résolue. Même à Bevelle, après les attentats avec la sorcière, je ne m'y sentirai pas en sécurité.»

Elle se tourna vers Mélina, espérant qu'elle comprendrait «mais il faudrait d'abord qu'on sache où aller avec l'énigme du Priant d'Anima... si je ne peux pas dire dans ma lettre où je vais, ils refuseront.» ce serait donc l'étape du jour, aller à l'auditorium en espérant avoir des informations sur ce monde...

On frappa à la porte, la jeune prêtresse laissa Mélina ouvrir, sécurité, sécurité! Et elles pourraient manger tranquillement, au moins à cette heure-ci, c'était très calme.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyVen 7 Déc - 1:46

Au final, Naomi n’avait pas bougé de son lit. Mélina comprit qu’elle n’en sortirait pas de sitôt après qu’elle n’ait toujours détecté aucun mouvement de sa part après qu’elle se soit changée.

S’étant revêtue d’une tenue nettement plus confortable, elle avait pris le temps qu’il lui restait avant la fin de soirée pour mettre de l’ordre dans les documents importants qui lui avaient été confiés en vue du rapport qu’elle devrait soumettre dans les jours à venir. La grande question était de savoir si, comme Naomi, elle serait capable de dissimuler leurs découvertes ou si elle devait tout de même glisser quelques mots à ce propos à l’adresse de Klavius. Le connaissant, il serait tout à fait capable de falsifier les documents qu’il rendrait à son tour à l’Inquisition et conserverait ces informations pour lui, en vue d’on ne sait quel plan tordu.

Après avoir pris quelques intenses minutes de réflexion, elle décida de garder tout ça pour elle. Ne seraient donc communiqués que les événements qu’elle et sa compagne avaient convenus ensemble dans les ruines submergées de Baaj.

Elle s’était ensuite couchée à son tour, en n’oubliant pas de terminer la nourriture qui restait sur le plateau qu’elle avait ramené en milieu d’après-midi.

La nuit passa rapidement et au petit matin, les bruits de pas se voulant discrets mais néanmoins suffisamment bruyants la faisant se redresser d’un seul coup, la couverture partant s’étaler au pied du lit après qu’elle l’ait littéralement jeté devant elle, tandis qu’elle avait commencé à se pencher pour attraper la chaîne qu’elle avait placée sous le matelas.

La prêtresse la rassura rapidement, permettant à Mélina de reprendre une posture moins agressive, gardant néanmoins la main sur les maillons d’acier.


« Oh... Eh bien, bonjour à vous. Ne vous inquiétez pas pour moi, je m’apprêtais à me lever, moi aussi. Les premières lueurs auraient sûrement tôt fait de me tirer du lit si vous n’aviez pas été debout avant. »

Lorsque Naomi fut de nouveau assise sur le lit, Mélina lâcha finalement la pièce de métal et se plaça face à son interlocutrice, écoutant attentivement ce qu’elle avait à lui dire.

« Vous avez raison de vouloir vous tenir éloigner de ces histoires macabres mais comme vous le dites si bien, le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui n’a rien d’idyllique. Votre rôle de prêtresse n’est de toute façon pas de prendre la vie des autres. Et ce n’est certainement pas non plus celui des Inquisiteurs, même si l’attitude de certains tend à suggérer le contraire. Aucun individu ne devrait mourir de la main d’un autre mais malheureusement, c’est quelque chose dont il est difficile de se défaire en tant qu’être vivant dans une société comme la nôtre... »

La commande passée par Naomi venait apparemment d’arriver puisqu’on toqua à la porte de la chambre. Mélina se leva, effectua les vérifications d’usage avant de refermer la porte derrière elle, amenant le plateau là où se trouvait la petite table et les chaises mises à leur disposition depuis leur arrivée à l’hôtel.


« Je suis de votre avis. Tant que nous ne disposons pas d’informations précises sur notre prochaine destination, inutile de nous précipiter. Prudence est mère de sûreté, tout particulièrement dans une situation comme la nôtre. »

D’un côté, il ne fallait pas provoquer la panique en déclarant vouloir quitter le continent hâtivement. De l’autre, les événements qui avaient précédés leur arrivée tendaient à suggérer de rester attentif à tout ce qui serait susceptible de leur causer encore plus de soucis qu’elles n’ont déjà tant qu’elles restaient à Luca.

Le petit-déjeuner se termina dans le calme. Elles pouvaient voir que le soleil commençait déjà à bien éclairer au travers des rideaux encore tirés, aussi vinrent-elles ouvrir en grand les fenêtres pour aérer la pièce. Alors qu’on pouvait déjà entendre les commerces et autres activités matinales s’agiter, les deux jeunes femmes eurent terminé de se préparer pour sortir. Mélina avait remis sa tenue habituelle, ne disposant de toute façon pas de vêtements de rechange.


« Bien ! Nous pouvons sortir quand vous le désirez. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyMar 11 Déc - 8:48

L’estomac encore un peu noué, Naomi eut du mal à manger, mais comme djéà, elle s’était passé de dîner la veille, il fallait bien qu’elle s’alimente, sinon elle n’aurait pas la force d’affronter tout ce qui allait se dresser sur sa route.

Elle s’excusa auprès de Mélina, pour son comportement, et sa lâcheté aussi... elle n’aimait pas du tout cette situation, mais elle n’avait d’autre choix que de l’affronter aussi. L’inquisitrice avait un avis assez tranché sur la question, et la jeune prêtresse hocha juste de la tête à cette idée. Aucun homme ne devait mourir de la main d’un autre. Pourtant, combien de criminels étaient envoyés dans le Via Purifico? Même si au fond, aucun homme ne les tuait une fois là bas, est-ce que ça ne revenait pas, malgré tout, à dire que le juge qui les y avait envoyés les tuait lui-même?

Elle préféra secouer la tête et chasser cette idée pour le moment. Elles avaient d’autres objectifs.

Le petit déjeuner prêt, la jeune femme alla s’habiller convenablement cette fois avec une tenue plus officielle, un kimono avec quelques broderies, avec une large ceinture qui montait jusque sous sa poitrine. Lissant un peu ses cheveux, elle était prête à partir.  


«Je suis prête. Direction, l’auditorium! » elle essayait de se montrer en tant soit peu enthousiaste, ce n’était pas évident au vu de la situation actuelle mais bon, il fallait faire avec aussi. En arpentant les rues de Luca, de nombreux passants la saluaient avec respect, d’autres ne faisaient pas attention, et Naomi se rendit compte qu’il devait y avoir beaucoup plus de gens qu’elle ne le pensait, qui venaient d’autres mondes. Surtout aux alentours du stade ou sur les marchés... elle les reconnaissait par leurs tenues assez inhabituelles!

«Hum... je me dis que si nous ne trouvons rien à l’auditorium, nous pourrons interroger les passants... il semblerait qu’il y ait des gens de tous les mondes par ici, non? Regarde cette tenue?» dit-elle en voyant une femme habillée d’un blue jean’ et d’un drôle de t-shirt déchiré en plusieurs endroits, seules les bottes pouvaient se trouver sur Spira...

Elles remontèrent la grande rue jusqu’à gagner l’auditorium, elles n’eurent pas de mal à obtenir l’autorisation sur les archives des différents mondes, mais vu ses maigres connaissances informatiques - quasi inexistantes à vrai dire - elle préféra aller consulter les archives papier. Autrement dit, la bibliothèque. Depuis la fusion des mondes, les chercheurs ne pouvaient plus trop consigner leurs données dans des sphères qui étaient difficiles à fabriquer à présent, alors ils devaient soit écrire, soit utiliser un procédé d’un autre monde, ramené par la Néo ShinRa, les ordinateurs. Mais ils étaient quand même à la traîne dans ce domaine.

Alors la bibliothèque. Il y avait des livres, ou des rouleaux, ça dépendait un peu de l’importance...


«Alors, il nous faut d’abord savoir au moins quel monde chercher... l’énigme parlait d’une terre mourante, on devrait commencer par là» elle se dirigea vers un plan de la bibliothèque qui indiquait où se trouvait quoi, elle s’orienta donc sur Héméra d’abord puisqu’il lui fallait des généralités, et elle commença à chercher des parchemins qui résumaient un peu l’état des mondes avant la fusion. Elle choisit par ordre alphabétique et lut donc quelques ouvrages sur Dol. Ça parlait de sorcières, de guerres, les chimères d’appelaient les G-Forces là bas, elle lut en diagonale un passage sur leur politique, mais à l’exception de Centra où il n’y avait presque plus de vie, ça ne parlait pas trop de terre mourante. Malgré tout, elle nota sur une feuille pour ses propres recherches, le Continent de Centra sur Dol. On ne sait jamais, si elle apprend qu’il y avait une mine là bas...

Le monde suivant était donc Gaïa, elle se demandait si Mélina avait fait des recherches dessus ou si elle avait procédé autrement?

Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyLun 7 Jan - 17:35

Malgré l’effervescence à l’extérieur, ou à cause de cette même effervescence selon le point de vue, l’auditorium était fréquenté par un nombre relativement important de personnes, venues comme elles se renseigner sur des sujets variés. Comme l’avait fait remarquer Naomi, les tenues de ces individus étaient toutes plus diversifiées les unes que les autres, ne manquant pas de rappeler à Mélina ce qui lui avait manqué de son monde natal au cours des dernières années.

Les deux jeunes femmes n’étant donc pas particulièrement à l’aise avec les dernières technologies, on leur indiqua la direction à emprunter pour trouver les documents en format physique qu’il leur était possible de consulter présentement.

Naomi partit s’informer dans l’annexe dédiée à l’étude des autres mondes. Mélina décida quant à elle d’engager la discussion avec un des employés de la bibliothèque, gardant tout de même un œil sur la dernière position de sa compagne au cas où elle aurait fait une découverte.

« Veuillez m’excuser si je vous importune dans votre travail mais j’aurais souhaité quelques renseignements...
-Oh non, pas du tout ! Je vous en prie, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions ! répondit la jeune femme en robe en se retournant.
-Je me demandais si une fréquentation comme celle d’aujourd’hui sortait de l’ordinaire, plus encore de la part des voyageurs des autres mondes.
-Eh bien... commença-t-elle en fronçant les sourcils en remarquant l’attirail de Mélina indiquant son appartenance à l’Inquisition de Bevelle. Je dirais que ces derniers temps, l’affluence s’est nettement réduite, surtout depuis les derniers évènements survenus à la capitale. Disons qu’aujourd’hui est un jour qui se situe dans la moyenne basse. Il faut dire qu’avec la nouvelle saison de Blitz qui a repris dans les dernières semaines, les gens préfèrent se déplacer vers le stade que de s’enfermer ici. Vous cherchez des individus en particuliers ?
-Pas exactement, à vrai dire. Je me demandais si vous avez déjà entendu des visiteurs discuter ou bien s’ils vous ont confié des ouvrages traitant de ce qui se fait ou faisait appeler des « terres mourantes ». Je ne sais pas si cela vous parle, je ne suis moi-même pas sûre de ce à quoi cela fait référence.
-Hmmm... Ce serait certainement plus rapide si vous utilisiez les appareils que nous avons reçu l’année dernière plutôt que de me poser ce genre de question...
-Je n’en doute pas mais disons que la personne qui m’accompagne et moi ne maîtrisons pas tout à fait ces outils.
-Comme je vous comprends, ces machines sont une véritable énigme pour qui ne s’y intéresse pas avec ferveur. Si vous me laissez le temps de lancer une procédure pour la recherche avec un de mes collègues de cette section, je pense pouvoir vous ramener de quoi orienter vos investigations.
-Je vous remercie. Prenez votre temps, je ne bouge pas de ce niveau. »

Mélina observa l’employée de bibliothèque s’en aller en direction de l’autre côté du bâtiment, avant de partir à son tour avertir Naomi de ce qu’il venait de se passer.

Elle manqua de peu de heurter un passant lors de sa volte-face, s’écartant juste à temps pour que l’homme à la cape sombre lui passe juste sous le nez, le seul signe indiquant qu’il avait remarqué ce qu’il venait de se passer provenant de la main qu’il avait brièvement placée sur l'un des bords larges du chapeau qu’il portait, avant de reprendre sa marche comme si de rien n'était.

Mélina entreprit de laisser de côté l’exécution en elle-même laissant à désirer du geste de gratitude pour continuer son chemin quand elle remarqua qu’elle avait le pied posé sur un objet solide. Elle se pencha pour découvrir qu’il s’agissait d’un briquet mécanique, portant un nombre relativement important de rayures et traces de rouilles. L’insigne méconnaissable qu’il arborait sur ses deux faces portait à croire qu’il avait été fait sur mesure pour son propriétaire. Pensant qu’il pouvait appartenir à l’homme qu’elle venait de croiser, Mélina voulut l’appeler pour lui signaler sa découverte mais il avait déjà disparu. A croire qu’il devait être pressé de quitter les lieux pour qu’il ait parcouru la distance entre ici et la sortie en l’espace de quelques secondes. Elle ne comptait pas s’encombrer de cet objet trop longtemps mais elle se dit qu’en attendant de quitter les lieux, elle pourrait le conserver s’il venait à réapparaître devant elle après s’être rendu compte de ce qu’il s’était passé.

Elle revint vers Naomi, occupé à consulter certains ouvrages tout en prenant des notes.


« Il se peut que je nous aie trouvé de quoi orienter nos recherches. J’attends de savoir ce qu’en dit la jeune femme avec qui je me suis entretenue mais avec un peu de chance, nous devrions trouver quelque chose avant la fin de la matinée. Vous pensez avoir eu plus de succès, de votre côté ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma

Modo Impartial
Modo Impartial

Karma
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyJeu 10 Jan - 11:10

Luca, la ville qui ne dort jamais Endles13



Mélina gagne 300 gils.

Naomi gagne 250 gils.


Luca, la ville qui ne dort jamais Endles13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyJeu 10 Jan - 12:54

Si au départ, Naomi consultait les ouvrages debout près des étagères, elle avait vite renoncé, préférant prendre plusieurs livres à la fois et aller s'installer à une table pour les étaler. Elle avait privilégié la géographie, parce que lire des cartes pour trouver des mines lui semblait plus facile que de chercher le mot mine dans les textes.

Elle avait perdu beaucoup de temps sur Dol, mais malgré ses efforts, le seul endroit qui pouvait être appelé "terre mourante" là bas correspondait à Centra et peut-être un peu le lac salé, mais aucune trace de mine là dedans. La seule mine qu'elle avait pu trouver était la mine de soufre, mais l'île de Balamb était verte et fertile, rien à voir avec une terre mourante.

Elle était donc passée à Gaïa, suivant son ordre alphabétique, et cette fois, elle eut un peu plus de chance. En lisant un ouvrage qui récapitulait brièvement l'histoire du monde, elle apprit que cette planète avait une rivière souterraine qui nourrissait toute vie à la surface, mais que la ShinRa de l'époque en puisait beaucoup trop, créant des soulèvements dans la population, à cause de la pollution et des terres qui se desséchaient.

Est-ce que ça pouvait être la terre mourante?

La jeune femme s'y pencha un peu, et regarda les cartes de Gaïa... elle grimaça en voyant le continent de Midgar, le gros trou noir au niveau de la capitale, la terre était desséchée, c'était pas beau à voir! Pourtant, à peine plus loin, des prairies verdoyantes où se développait la ferme des chocobos... la jeune femme n'était pas sure à 100% que l'énigme d'Anima corresponde, mais c'était une piste alors elle notait. D'autant que sur ce continent se trouvait une mine dite "de mythril", mais la jeune femme n'y connaissait rien en métaux! Est-ce que le mythril était plus précieux que l'or?

Haussant les épaules, elle continua ses recherches, mais aucune autre mine en évidence sur ce monde. Elle soupira, se disant que c'était plus difficile qu'elle ne le pensait. Sur l'île de Wutaï, elle avait remarqué d'autres mines, d'autant que par endroit, il y avait des "grottes à matérias"... est-ce qu'on pouvait appeler ça des mines? Sur Gaïa, elle avait cru comprendre que les materias étaient un peu leur source de pouvoir, donc ça devait être très précieux non? Sauf que des grottes étaient nombreuses, s'il fallait toutes les visiter, elles allaient en avoir pour un an au moins! Elle aurait voulu faire une copie de la carte pour pouvoir noter toutes ces grottes, elle se demandait si elle pouvait?

Mélina revint à ce moment là, elle semblait avoir trouvé une piste pour les aider, refermant le livre devant elle, la prêtresse se tint le front avec fatigue

«Pfiouuu... j'en sais rien... je crois que je ne m'étais pas rendu compte que le monde était aussi vaste. Autant sur Dol, j'ai pas l'impression que ça colle pour l'énigme, mais sur Gaïa, y'a pleins de possibilités!»

Elle montra la carte sur laquelle elle avait posé des petits bouts de papier pour représenter les grottes à matérias et les villes
«Regarde... apparemment, Gaïa disposait d'une rivière souterraine qu'ils appelaient la rivière de la vie, ça régulait la vie sur le monde, j'ai pas trop compris mais ça semblait être vraiment important, mais la ShinRa à l'époque utilisait cette rivière comme ressource et n'arrêtait pas d'en prendre si bien que la planète était en danger! Regarde la terre autour de Midgar qui était la capitale, elle est toute morte. Ça pourrait être la planète mourante non?»

Et elle montra les petits bouts de papiers
«Et sur ce monde, ils ont pleins de mines... ou de grottes à materias, leur source de magie... là y'en a une qui s'appelle mine de mythril, mais je sais pas ce que c'est, le mythril... et tous les autres petits papiers représentent des grottes à materias, je ne sais pas si on peut appeler ça des mines mais bon voilà...»

Elle soupira à nouveau avant de désigner les étagères derrière elle

«Prochaine étape, Héra... et il faut quand même que je vois si on n'a pas des mines sur Spira aussi. Après tout, avec Sin qui attaquait tous les deux ans et les ruines qu'on a partout, on pourrait bien dire que notre monde était mourant aussi.»

On sentait la lassitude dans sa voix, mais elle ne voulait pas renoncer pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyJeu 7 Fév - 21:03

Naomi avait effectivement bien progressé dans ses recherches, apprenant beaucoup de choses sur comment fonctionnait le monde de Gaïa à une certaine époque.

« Je pense que je peux peut-être vous renseigner sur au moins un point que Gaïa et mon monde d’origine, Héra, ont en commun : le mythril que vous avez mentionné est un minerai précieux et rare. Il est connu pour être extrêmement résistant et sa composition lui permet d’amplifier tout ce qui est en rapport avec la magie. La plupart du temps, il est utilisé dans la fabrication des armes et armures les plus chères sur le marché. Ce n’est donc pas étonnant que les habitants de Gaïa aient un jour eux aussi exploité des mines de ce type. »

Par rapport à la piste qui leur avait été donné, Mélina commençait à faire la comparaison entre ce que Naomi venait de lui apprendre et ce qu’elle savait de son propre monde.
Le mytrhil d’Héra était procuré depuis plusieurs sites mais il était admis que Gaza Est disposait de la plus grosse réserve.
Selon ses connaissances personnelles, aucun de ces endroits en particulier ne lui revenait à l’esprit comme ayant vécu un évènement qui pourrait l’amener à le qualifier de "terre mourante". Il y avait bien le Continent Extérieur qui était connu pour son climat particulièrement aride mais cela avait été le cas depuis des générations avant sa naissance. Comble de l’ironie, il avait été le seul continent épargné par la présence de la Brume depuis qu’elle était apparue plusieurs siècles auparavant.


« Veuillez m’excuser ! » s’exclama une voix derrière elle.

Mélina se retourna, la jeune femme avec qui elle s’était entretenue quelques minutes plus tôt venant de réapparaître. Elle ne tenait cependant qu’un seul livre dans ses bras.

« Navré de ne pouvoir vous aider davantage mais du fait que vous ne disposiez pas de beaucoup d’informations... Le seul article qui semble correspondre est cet ouvrage de références, qui liste divers points d’intérêts répertoriés au cours des cinq dernières années sur Gaïa.
-Ce n’est rien, je comprends. Je vous remercie quand même.
-Je vous saurais gré de venir me le remettre une fois que vous aurez terminé de le parcourir. Il s’agit de l’unique exemplaire dont nous disposons.
-Naturellement.

L’employé de l’auditorium repartit, laissant Mélina commencer à feuilleter le livre. Comme l’avait mentionné la bibliothécaire, il s’agissait d’une sorte de guide dans lequel plusieurs photographies en sépia avaient été imprimés. Une description détaillée de chaque cliché était rédigée sur les pages qui l’accompagnait.

Mélina prit soin de lire chaque paragraphe attentivement et au bout de quelques minutes, elle referma l’ouvrage.

« Je pense pouvoir affirmer que nous trouverons ce que nous cherchons en nous rendant sur le monde de Gaïa. Tenez, si vous souhaitez jeter un œil. Je vous ai marqué la page qui semblait traiter de cette fameuse mine de mythril. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyLun 18 Fév - 18:56

Cette quête était plus compliquée qu'elle ne l'aurait pensé. Elle ne s'était pas attendu à devoir quitter Spira comme ça, mais avec ce tueur en cavale, c'était probablement mieux. Une petite voix quelque part dans la tête de Naomi lui laissait espérer que cette énigme lui ferait changer de monde, elle avait une petite boule au ventre à l'idée qu'il y ait peut-être quelqu'un après elle. Était-ce un tueur qui n'en avait qu'après ce prêtre en particulier? Si c'était le cas, cet apprenti juge ne se serait probablement pas pointé comme ça dans sa chambre d'hôtel.

Se tenant la tête entre ses mains, la jeune prêtresse était en train de scruter une carte de Héra... mais elle n'avait pas l'impression qu'il y ait des "mines", en dehors de ce qu'ils appelaient la "route des fossiles"... là, il semblait y avoir effectivement des gens qui creusaient pour trouver des matériaux, mais pas forcément des métaux si précieux...

Fort heureusement, Mélina revint à la rescousse et après étude des premières conclusions de la jeune femme, elle lui confirma que leur destination devait être cette fameuse mine de mythril.

«C'est vrai? Oh la la quel soulagement...» refermant l'épais livre qu'elle avait posé devant elle, la jeune femme se frotta les yeux sous l'effet de la fatigue. Les arguments de l'inquisitrice tenaient la route, si le mythril est un métal aussi précieux, vis à vis de l'histoire de Gaïa, l'énigme collait plutôt bien! Basculant en arrière, il fallait maintenant trouver une bonne raison d'aller là bas!

«Gaïa donc... la mine de Mythril n'est pas très loin de la Ferme aux chocobos je crois... mais je ne vois pas trop quel argument je pourrais trouver pour aller là bas?» elle se tourna vers Mélina pour voir ce qu'elle en pensait. Ce n'était pas le fort de la jeune femme de mentir, donc forcément, trouver des alibis, ce genre de choses, elle n'était pas douée pour ça non plus! Peut-être que l'Inquisitrice trouverait quelque chose? Mais il valait peut-être mieux ne pas en parler ici

«Retournons à l'hôtel... je suis fatiguée...» même si elle adorait lire, passer des heures à décrypter plusieurs mondes comme ça, ça l'avait vraiment fatiguée.  
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyDim 17 Mar - 21:52

La recherche venait vraisemblablement de prendre fin, Naomi prenant le temps de confirmer les informations que venait de lui délivrer Mélina avant de se coller dans le dossier de sa chaise en laissant échapper un léger soupir. En recoupant les informations qu’elles venaient de récolter, tout semblait désigner Gaïa pour destination de leurs prochaines pérégrinations.

La jeune prêtresse se tourna vers sa compagne, attendant visiblement qu’elle soit en mesure de fournir de quoi inciter les hautes sphères de l’Eglise à les laisser partir en paix. Elle était confiante dans sa rhétorique et quelques idées lui parvenaient déjà... Cependant, il restait un obstacle de taille à surmonter si elle devait se présenter devant eux : le fait que sa parole d’Inquistrice n’avait que très peu de valeur aux yeux des prêtres et moines. Si elle devait un jour s’exprimer sur un sujet de cette ampleur, elle serait bien incapable de faire valoir une quelconque opinion sans l’appui de personnes influentes. Elle ne doutait pas que Naomi serait la première à la soutenir mais du fait que sa nomination en tant que Grande Prêtresse était relativement récente, il n’était pas dit qu’on ne mette pas en doute leur relation en prétendant que Mélina abusait de sa confiance.


« Rester enfermées ici n’était de toute façon pas l’objectif que nous nous étions fixés pour la journée, aussi je ne peux que me joindre à vous dans cette décision. Ce sera l’occasion de prendre un peu l’air.

Après avoir rangé les ouvrages sortis par Naomi et remis en place les sièges, Mélina et Naomi se dirigèrent vers la sortie. En chemin, elles croisèrent l’employée qui leur avait amené l’ouvrage salvateur et Mélina la remercia pour ses services. La jeune femme leur témoigna une nouvelle fois ses vœux de succès en s’inclinant légèrement en direction de Naomi avant de repartir faire son travail.
Mélina se demanda un moment si elle devait signaler à la jeune femme l’objet qu’elle avait trouvé mais se ravisa en pensant que l’auditorium n’accepterait probablement pas de conserver un objet venant de l’extérieur, préférant l’amener au poste de moine le plus proche pour s’éviter des problèmes. Elle se dit qu’elle conserverait le briquet avec elle le temps de son séjour à Luca, estimant que tant qu’elle n’était pas partie, rien ne pressait. L’objet en question possédait d’ailleurs une odeur particulière qui lui rappelait de vagues souvenirs, aussi comptait-elle découvrir son origine avant de le confier à qui que ce soit d’autre.

Maintenant qu’elles avaient conclu leurs affaires, les deux jeunes femmes purent sortir de l’auditorium. Elles constatèrent au passage que le soleil quittait tout juste son zénith, tandis que l’affluence dans les rues s’était momentanément réduite pour la pause déjeuner.


« Peut-être pourrions-nous nous installer à une terrasse pour nous rassasier et prendre un peu l’air avant de rentrer à l’hôtel ? Etant donné que nous nous sommes levés aux aurores ce matin, je dois avouer que la faim commence déjà à me tirailler en ce début d’après-midi. Pas vous ? »

Malheureusement pour Mélina, ses espoirs furent balayés dès l’instant où elle entendit la voix familière qui la hélait depuis l’un des pontons adjacents.

Le jeune homme courut comme un dératé pour les rejoindre et après avoir reprit son souffle, les mains sur les genoux, il vint se redresser.


« Fent. Vous êtes dans un état déplorable. Que vous arrive-t-il ?
-Il faut que vous veniez avec moi ! Toutes les deux !
-Ai-je bien entendu ? Ne seriez-vous pas en train d’outrepasser vos prérogatives ? Un peu de tenue, que diable !
-Vous ne comprenez pas ! J’ai besoin que vous m’aidiez ! Je vous en prie, c’est la seule faveur que je vous demanderais...Vous pouvez oublier celle que je vous ai demandé hier, celle-ci est la dernière ! C’est promis ! »

L’inquisitrice poussa un grand soupir en posant ses mains sur ses hanches, avant de se tourner vers Naomi. Le regard inquiet de la demoiselle lui indiqua ce qu’elle voulait savoir mais malgré tout, elle lui posa tout de même la question fatidique :

« Naomi, je comprendrais que vous voudriez partir étant donné votre état. Néanmoins, il semblerait que nous ayons devant nous quelqu’un venant de faire un grand effort pour nous retrouver. Peut-être pourrions-nous écouter ce qu’il a à nous dire avant toute chose ? »

De plus, ignorer les demandes d’un fonctionnaire dans un espace public, qu’il soit apprenti ou non, pouvait plus ou moins nuire à la réputation des deux jeunes femmes alors autant s’éviter plus de problèmes pour le moment.

Mélina refit face à l’apprenti-juge.


« Expliquez-vous. Et faites vite, je vous prie.
-Les moines en charge de l’enquête sur la mort du prêtre... Ils ont reçu en fin de matinée une information de la part d’une source anonyme concernant un homme qui a été aperçu sur les lieux deux heures avant celle présumée du meurtre. Apparemment, ce serait un étranger d’Héra qui est ici pour affaire depuis la semaine dernière. Je n’ai été moi-même mis au courant de la situation qu’il y une poignée d’heure mais on m’a déjà rapporté plusieurs incursions de groupe de moines faisant le tour des établissements qui acceptent de servir les gens venant des autres continents pour interroger les clients.
-Et que vouliez-vous que nous fassions, au juste ? Vos hommes ne font que leur travail, je ne vois pas pourquoi nous devrions nous mêler à ce.
-En tant que Juge en apprentissage et seul individu suppléant la fonction en l’absence de celui qui est normalement en charge, j’étais censé être consulté pour autoriser ces actions mais il semblerait qu’ils aient décidé de passer outre mon autorité donc techniquement, ce qu’ils font n’est pas une procédure normale. On ne compte pas encore de blessés graves mais j’ai peur que plus le temps passe, plus ils fassent de zèle. Je crains qu’un autre incident diplomatique ne survienne si on les laisse faire. Avec les incidents de la capitale, Spira a déjà bien assez à faire.
-Et donc, concrètement, vous avez besoin de nous pour ?
-Je veux que vous trouviez l’homme qu’ils recherchent avant eux et que vous me l’ameniez. Nous ignorons de qui il s’agit mais avant de le traiter comme un suspect potentiel, nous devons partir du principe qu’il s’agit tout simplement d’un témoin clé dans l’affaire qui nous intéresse. En tant que tel, il a droit à un traitement juste. Mélina, je suis persuadé que vos compétences seront déterminantes pour appréhender cet homme sans effusion de sang. De même, vos miracles seront certainement sollicités s’il s’avère que les moines s’en sont déjà pris à lui, Dame Naomi. Puis-je compter sur votre assistance ?

Mélina n’était pas sûre de vouloir impliquer Naomi dans cette sombre histoire compte tenu de sa réaction lorsqu’elle avait entendu ces histoires de meurtre pour la première fois. Pourtant, l’ex-noble ne pouvait pas s’empêcher de penser que cette histoire de source anonyme était tout aussi suspecte que l’homme qui se trouvait apparemment sur les lieux du crime peu de temps avant.

« Bien que cela me fasse mal de l’admettre, Fent a raison.
-Vous avez conscience que je suis juste devant vous ?
-Tant qu’aucune preuve de l’implication de cet individu dans le meurtre de Sire Firion n’a été apportée, il a le droit d’être entendu comme n’importe quelle autre personne dans sa situation. Les moines risquent essentiellement de créer plus de confusion et si cette personne s’avère être bien plus importante qu’on ne le pense dans son pays d’origine, les conséquences sur les liens qu’entretiennent Spira et Héra seraient désastreuses. L’Eglise, et plus particulièrement ce cher Asran, semble avoir à cœur de conserver leur amitié avec la famille royale d’Alexandrie aussi je n’ose imaginer les répercussions s’il venait à apprendre qu’un évènement de ce genre a eu lieu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyDim 21 Avr - 19:27

Pfiouu! C'était épuisant de chercher quelque chose d'aussi précis dans un monde aussi vaste! Heureusement que Mélina avait des connaissances sur les minerais précieux, car jamais Naomi n'aurait pu faire le rapprochement concernant le Mythril. Au moins maintenant, les deux femmes savaient où aller, le plus dur serait justement de s'y rendre!

Il était temps d'aller prendre l'air maintenant. Ce ne serait pas facile de trouver une bonne excuse pour l'envoyer sur Gaïa, une prêtresse n'avait normalement aucune raison de quitter Spira, mais elle avait tout de même quelques idées. Prêcher la bonne parole sur les autres mondes, leur faire comprendre l'importance de la religion et des croyances... si Sin devait revenir un jour, il valait mieux que les autres mondes soient prêts. Elle gardait cette idée dans sa manche.

Sauf que voilà, il ne pouvait pas se passer une journée sans qu'elles ne soient en paix. Les deux femmes furent rapidement harponnées par l'apprenti juge qui se montrait sacrément familier! Heureusement que la jeune prêtresse n'était pas du genre procédurière, car vraiment elle aurait très bien pu le faire mettre en prison pour ses manières!

«Je vous avoue que je n'aime pas être mêlée aux affaires de l'Inquisition et des juges... mais bon... allez-y» dit-elle en croisant les bras d'un air méfiant. Depuis que le juge Klavius l'avait emmenée voir ces drôles d'énergumènes dans ce manoir à Bevelle, elle se méfiait d'eux comme de la peste! Mais n'étant pas du genre à faire une généralité, elle croisait les doigts pour que ce juge ne soit pas aussi fourbe que l'autre. Bon finalement, ça n'avait pas grand chose à voir avec l'Inquisition.

Mais plus son discours avançait et plus elle se décomposait.. non mais vraiment!

«Non mais c'est pas possible... pourquoi est-ce que les moines se lancent là dedans? Et Klavius ne peut pas envoyer des Inquisiteurs pour régler la situation? Je croyais que c'était justement leur rôle!» l'homme ouvrit la bouche et la referma comme un poisson hors de l'eau «je ne suis qu'une prêtresse moi... vous avez vu ma taille? S'ils ne vous écoutent pas, vous croyez qu'ils vont m'écouter? Par Yevon, je vais parler à Klavius de la manière dont il gère ce genre de situation, je vous le dis!! Bon Mélina, venez... on va essayer de trouver cet homme et vite!» mais elle s'arrêta une seconde, et se retourna vers le jeune apprenti juge «vous êtes conscient que vous mettez ma vie en danger, j'espère? Si cet homme est vraiment l'assassin recherché et qu'il attente à ma vie, vous en serez le principal responsable!»

Car bon, c'est bien beau de dire que ce n'est peut-être pas lui, mais ça peut être le cas aussi!
«Je risque d'avoir besoin d'une aide prochainement. J'espère que j'aurai votre soutien à ce moment là.» avoir l'appui d'un juge, même apprenti pour pouvoir se rendre sur Gaïa pourrait lui être utile. Levant les yeux au ciel, la jeune femme serra les poings et prit la route principale. On aurait dit une petite fille vexée!

«Groumph! J'en ai assez que l'Inquisition m'entraîne dans ses histoires! Je suis sure que le Juge Klavius fait exprès!» elle se tourna vers Mélina et se mit à rougir «oui bon, je sais que ce n'est pas sa faute... mais je ne comprends pas pourquoi les moines se mêlent de ça? Il doit bien y avoir un Grand Maître qui leur a dit de s'en mêler? Comment ils ont eu les informations? Zut zut zut... et je suis sure que Klavius a quand même quelque chose à voir là dedans!» c'était peut-être plus facile de l'accuser en fait... on aurait dit un grand-frère et sa petite sœur qui se chamaillaient, et pourtant elle ne le connaissait pas!

Les deux femmes se dépêchèrent de demander des renseignements aux passants, la priorité était aussi de calmer les Inquisiteurs qu'ils croiseraient, donc demander qui faisait du grabuge en ville était aussi une possibilité! Les deux femmes se dirigèrent vers une taverne où elles entendaient des bruits de verre cassé, la prêtresse dut se mettre derrière Mélina du coup


«Et ça commence!» elles entrèrent prudemment et effectivement, il y avait une bagarre entre ce qui semblait être des joueurs de blitzball et des moines. Levant les yeux au ciel, la jeune fille grimpa sur une chaise pour monter sur une table et taper du pied avant de lancer son sort de lumière vers le plafond, éblouissant une partie de la salle

«ÇA SUFFIT!!! Par ordre de l'église de Yevon, arrêtez de vous battre!!» le temps sembla figé alors que les regards étaient tournés vers elle. Son pendentif prouvant son appartenance à l'église, les gens ne semblaient pas trop savoir ce qu'ils faisaient là

«Je suis la Grande Prêtresse Naomi, que tous les moines présents se calment tout de suite!!! Je ne sais pas ce qu'on vous a dit, mais l'homme recherché a été retrouvé! Alors vous n'avez plus besoin de faire du grabuge dans cette ville! Vous allez rentrer tout de suite dans les quartiers de l'église vers le Port! Et ceux qui n'obéissent pas seront... de corvée au Sélénos pour s'occuper des shoopuf pendant un mois!!» les joues rouges par son mensonge, la jeune fille était tellement énervée que ça semblait passer quand même du coup! Elle se tourna vers Mélina en espérant que ça irait, ça lui était venu tout seul en fait? Elle savait que personne n'aimait s'occuper des shoopuf, ils ne sont pas très attrayants au premier abord hein? La menace pouvait paraître ridicule, mais ça pouvait marcher?
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptySam 27 Avr - 22:39

Comme Mélina s’en doutait, Naomi n’était pas enchantée à l’idée de répondre à la demande de Fent mais finit tout de même par accepter, non sans fixer ses conditions au jeune homme qui accepta sans grande difficulté.

« Je ne vous apprends rien en vous disant que je n’ai pas une influence significative sur les décisions prises en haut lieu mais je ne manquerais pas de signaler votre contribution au Juge de faction à Luca dès son retour dans la soirée. »

Mélina l’en remercia et partit rapidement rattraper Naomi, qui fulminait encore de s’être faite embarquée dans les problèmes du jeune homme.

« Je comprends votre méfiance à l’égard de Fent. Même s’il n’a pas l’air très vif d’esprit, il n’en reste pas moins celui que Klavius a sélectionné comme disciple, ce qui est une pratique que l’on n’observe que très rarement chez les Juges, d’après ce que j’ai pu entendre à ce propos. Néanmoins, les moines et l’Inquisition ont depuis longtemps des relations tendues et du fait qu’il est encore en apprentissage, ils ont dû se dire qu’il serait un obstacle plus qu’autre chose. D’après ce qu’il nous a dit hier, le maître-moine qui se charge de l’enquête n’avait jusqu’à présent aucune piste solide à cause du manque de témoignages. Gardez bien à l’esprit que ce ne sont que des suppositions mais je pense que la frustration, mêlée à une fierté mal placée, a dû le pousser à employer des moyens détournés. »

Leurs déambulations les amenèrent à arriver jusqu’à une rue commerçante où une patrouille de moine particulièrement agitée avait apparemment été aperçue par les habitants. Les bruits provenant d’une taverne à proximité leur indiquèrent où se rendre et grâce à l’intervention rapide de Naomi, elles purent éviter que l’altercation ne prenne trop d’ampleur. La jeune fille pouvait être fier d’elle.

Les moines commencèrent donc à quitter l’établissement mais Mélina décida d’interpeller l’un d’entre eux.


« Vous ! Où se trouve votre supérieur ? Dame Naomi et moi allons personnellement lui transmettre les informations sur la situation ! »

L’homme se montra d’abord réticent mais lorsque Mélina l’empoigna d’une manière un peu plus insistante sous le regard impassible de la prêtresse derrière elle, sa langue se délia très vite. Suite à cela, il put rejoindre ses camarades et après avoir présenté leurs excuses au nom de l’Eglise aux joueurs de blitzball et les propriétaires de la taverne, elles repartirent.

******

Les deux jeunes femmes parcouraient désormais les rues d’un quartier assez reculé du centre de Luca à grands pas. Mélina marchait juste devant Naomi, scrutant les alentours à la recherche du moindre élément indiquant la présence des moines qu’elles recherchaient.

« Si vous remarquez quoi que ce soit qui sorte de l’ordinaire, dites-le-moi immédiatement. »

Elles arrivèrent dans une rue où se côtoyaient quelques hôtels et bars mais aussi un grand nombre de magasins d’équipements et fournitures pour les voyageurs qui s’apprêtaient à quitter la ville par les accès non loin.

L’un de ces établissements attira l’attention de l’Inquisitrice, qui avait cru entendre plusieurs éclats de voix provenant de l’intérieur, juste avant qu’une de leur fenêtre ne vole en éclat à cause d’un objet massif qui venait de la traverser.


« Naomi !!! »

La masse se dirigeait droit vers la prêtresse. Mélina se précipita vers sa compagne et la souleva du sol juste à temps pour l’extirper de la zone d’impact.

L’étagère s’écrasa violemment sur les pavés colorés et avec elle, deux moines inconscients, leurs armures déformées par un choc puissant au niveau du torse.


« Vous allez bien, Naomi ?! »

Rien qui ne méritait que l’on s’inquiète pour elle, à première vue. Les moines auraient par contre besoin d’assistance, aussi Mélina décida de les tirer à l’écart à l’aide de ses chaînes avant d’arracher les pièces d’armure qui comprimaient leurs torses pour leur éviter plus de problème. Ils respiraient difficilement et étant donné l’état dans lequel leurs armures se trouvait, ils devaient bien avoir quelques côtes abîmées.

« Les craintes de Fent se sont concrétisées mais pas exactement de la façon qu’il les avait décrites... Naomi, ils ont besoin qu’on leur prodigue les premiers soins. Lorsque vous aurez fini, tenez-vous prête. J’entre la première et je vous appelle dès que la situation est sous contrôle. »

Mélina commença donc à s’avancer vers la porte ouverte du magasin pour confirmer ce qu’il s’y trouvait mais fut arrêtée dans son élan par l’odeur qui venait soudainement lui parvenir aux narines.
Cette sensation familière doublée d’un sentiment de malaise lui intima de se positionner juste à temps pour réceptionner l’individu qui était projeté vers elle depuis l’intérieur.


« Urk... » gémit-elle au moment du choc, signifiant son inconfort quant au poids qui lui atterrissait dans les bras.

Celui qu’elle venait tout juste d’attraper au vol devait être le fameux maître-moine qu’elle et Naomi recherchait, à en juger par les décorations ornant l’armure qu’il portait. Contrairement aux deux autres, son armure n’avait pas subi autant de dégâts mais elle portait néanmoins les traces de l’altercation qu’il menait encore il y a quelques secondes à peine.


« Po... Posez-moi !
-Comme vous voudrez. »

Mélina le lâcha sans plus de cérémonie et l’homme retomba lourdement au sol.
Tandis qu’il laissait échapper un grognement plaintif accompagné d’une quinte de toux pour expulser la poussière qui lui tournait autour, la figure de celui contre qui il semblait vouloir en découdre commençait à s’extirper lentement de l’encadrement de la porte.


« ?! »

La vue de l’individu provoqua une réaction quasi-immédiate de la part de Mélina, qui se retrouva le corps tout entier à trembler d’excitation. Ses poings se serrèrent et elle laissa apparaître un large sourire sur son visage, tandis que ses yeux s’étaient écarquillés autant qu’il leur était possible comme pour ne pas perdre une seule miette de ce qu’elle avait sous les yeux.

« On m’avait prévenu que certains d’entre vous pouvaient être bornés mais à ce point-là, ça en devient ridicule...
-Naomi... Je crois que... la situation va être plus compliquée à gérer que ce que je pensais. Beaucoup, beaucoup plus compliquée. »

L’homme en costume, cape sombre et chapeau à bord large termina d’épousseter ses manches tout en scannant du regard les alentours avant de finalement s’arrêter sur Mélina.

« Je vous le répète pour la dernière fois, alors j’espère que vous m’écouterez, cette fois.
-L’individu venant d’Héra que les moines se sont mis en tête de pourchasser...
-Je n’y suis pour rien dans votre soi-disant affaire de meurtre ! Rien. Du. Tout !!!
-Il s’agit d’Ellias Hartford. Mon frère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyMer 8 Mai - 11:36

Les joues rouges de colère à l'idée de devoir ainsi donner des ordres, la jeune prêtresse ne devait pas avoir une très haute figure autoritaire. Malgré tout, les moines présents savaient qui elle était, et même s'ils devaient penser très très fort qu'une gamine comme elle ne méritait pas son rang, ils ne pouvaient aller à l'encontre de ce qu'elle était. Lorsqu'ils quittèrent les lieux après avoir donné quelques informations sur l'emplacement de leur supérieur, elle sentit ses jambes flageoler et elle tomba à genoux sur la table en poussant un soupir de soulagement.

«Pfiouuuuu...» elle était maintenant toute pâle, une jeune femme s'approcha d'elle et lui sourit avec une certaine affection
«Merci Dame Naomi...» la jeune fille se tourna pour voir que Mélina s'approchait très vite pour ne pas laisser cette femme être trop près d'elle, elle l'aida ensuite à descendre de la table pour s'asseoir quelques minutes sur une chaise
«De rien... je suis désolée pour les dégâts occasionnés. L'Église vous remboursera, je m'y engage personnellement!»
«Je ne travaille pas ici, je suis juste cliente. Mais c'est gentil à vous!»
«Oh pardon...»
la jeune femme se mit à rire et alla voir le patron du coup pour le prévenir, il fallut quelques minutes encore à la prêtresse pour se remettre de ses émotions.

«Je n'aurais jamais cru qu'ils m'obéiraient aussi facilement... enfin... allons trouver leur supérieur.» elle n'avait pas du tout envie de remonter encore les bretelles à qui que ce soit, mais bon, pas comme si elle avait le choix! On lui avait offert un verre d'eau et put se remettre en route ensuite. Le Maître Moine était dans le quartier commercial apparemment, connaissant plutôt bien la ville, la jeune prêtresse prit un raccourci, jusqu'à déboucher dans une rue avec plusieurs magasins! Elle n'eut pas le temps de voir ce qui lui fonçait dessus qu'elle se sentit soulevée et jetée vers un mur!

«Gn?» souffle coupé, la jeune femme eut besoin de quelques secondes pour comprendre ce qu'il venait de se passer. Mélina lui montra des moines blessés et la jeune prêtresse se dépêcha d'aller les soigner. Il fallait retirer leurs plastrons déformés pour voir leurs blessures, un autre homme arriva ensuite, le postérieur visiblement endolori d'avoir été lâché sans ménagement par l'Inquisitrice, Naomi se retourna lorsqu'elle entendit la voix portante de l'homme qui sortait du bar - ou de l'établissement où il se trouvait, pas fait attention à ce que c'était - et les choses semblèrent prendre une autre tournure lorsque Mélina expliqua de qui il s'agissait.

«Hein? Comment ça ton frère?» d'après le dossier de Mélina qu'elle avait vaguement parcouru, la jeune femme était morte sur Héra et avait ressuscité à l'Au-Delà... elle avait alors pensé qu'elle devait être morte il y a longtemps, ne sachant pas qu'elle était ressortie probablement que quelques mois ou quelques semaines après son décès... c'était rare après tout! Cependant, l'homme clamait son innocence, aussi la prêtresse se releva alors que les moines censés la protéger commençaient à s'avancer, elle tendit la main pour les arrêter

«Ça suffit! Cet homme dit qu'il est innocent! Alors restez en arrière!!» elle ne s'avança pas, cependant, le cœur battant, elle se sentait un peu perdue du coup. «Monsieur... je suis désolée que ces moines vous aient accusés à tort. Est-ce que vous pourriez au moins nous expliquer pourquoi ils pensent que c'est vous? Si nous savons ce qui vous désigne, cela nous aidera peut-être à trouver qui est vraiment le coupable?» ils avaient forcément un point commun, non? Elle se tourna alors vers Mélina, l'air un peu inquiet «mais d'abord... vous voulez peut-être vous retrouver?» elle insista auprès des moines pour qu'ils restent en retrait, mais elle ne savait pas pourquoi Mélina semblait aussi inquiète à l'idée de revoir son frère. Qui était-il finalement?  
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyMer 15 Mai - 17:13

Voir son frère en chair et en os après ces quelques années passées à chercher désespérément une occasion de quitter Spira était comme voir un phare dans la tempête. Depuis son réveil dans l’Au-Delà, Mélina n’avait cessé de se demander ce qui lui était arrivé après qu’elle ait été piégée dans les flammes. Était-il encore vivant ? Avait-il cherché à la retrouver lui aussi ? Bref, Ellias lui avait manqué et le revoir dans ces circonstances était probablement la dernière chose qu’elle avait envisagé, d’où l’expression de nervosité qui apparaissait par moment sur le visage de l’Inquisitrice.

Naomi tenta de calmer le jeu en indiquant à l’homme au chapeau qu’il ne serait plus importuné, seulement interrompue par l’homme en armure décorée qu’Ellias avait visiblement envoyé valser un peu plus tôt.


« Nngh... Ne l’écoutez pas, prêtresse. Cet homme nous a attaqué, mes hommes et moi, dès que nous sommes entrés dans le magasin. Il ne s’agit pas du comportement d’un homme qui n’a rien à se reprocher.
-Vous, vous la bouclez ! Je vous interdis de vous constituer victime dans cette histoire ! Vous êtes celui qui s’est permis de me menacer avec votre arme dès l’instant où vous avez posé le pied à l’intérieur.
-Messieurs, messieurs ! Veuillez cesser vos enfantillages très vite sinon l’affront à une Haute Prêtresse sera le dernier de vos soucis ! Maître, si vous êtes en mesure de vous chamailler avec un civil, vous l’êtes aussi pour contacter le reste de vos hommes et leur expliquer qu’ils peuvent cesser leurs recherches. Est-ce bien clair ? »

L’aura menaçante que Mélina tentait d’émettre malgré son calme apparent suffit à faire reculer le moine, qui ne manqua pas de jeter un regard noir à l’adresse de la jeune femme et de l’étranger en costume avant de partir récupérer ses hommes.

De son côté, Naomi avait commencé à s’adresser à Ellias pour tenter d’obtenir des réponses de sa part sur les évènements qui avaient mené à l’altercation.


« Ne vous excusez pas auprès de moi. Ce sont ces hommes que je considère comme fautif dans cette histoire. Ils ont déclaré que j’étais suspecté de meurtre sans même m’expliquer de quoi il retourne. Je ne sais même pas qui est-ce que j’aurais soi-disant pu assassiner vu qu’ils ont commencé à pointer leurs fusils vers moi lorsque je leur aie demandé de quoi ils pouvaient bien parler. Je n’ai rien contre le fait de répondre à vos questions mais avant ça, je pense que je vais devoir rembourser le propriétaire pour les dégâts occasionnés. »

Ellias indiqua la boutique d’équipement dont il était sorti précédemment, la vitre fracassée de la devanture et l’étagère qui avait été projetée plus tôt avec tout son contenu éparpillé autour.

« Ce serait d’ailleurs plutôt à moi de m’excuser pour ne m’être toujours pas présenté et pour vous avoir impliqué dans cette rixe. Je me nomme Ellias. Je suis... un voyageur, de passage brièvement dans cette ville. »

Vint alors le moment que Mélina redoutait lorsque sa compagne leur proposa d’échanger sur leur situation respective.

« Naomi, je ne suis pas sûre que...
-Nous retrouvez ? On peut savoir ce que... Attendez, on ne s’est pas déjà... Ah ! Ça me revient, maintenant. Vous êtes celle que je manqué bousculer à l’auditorium. J’étais quelque peu pressé sur le moment, donc vous m’excuserez si je n’ai pas pris le temps de bien vous demander pardon. Enchanté, mademoiselle... »

Mélina ne manqua pas d’être surprise par la réaction du jeune homme après qu’il l’ait fixé une bonne minute sans cligner des yeux. Il s’était certes écoulé un certain temps depuis qu’ils s’étaient vus mais pas au point qu’il ne soit même plus capable de la reconnaître. D’autant que contrairement à lui, elle n’avait pas tellement changé physiquement.

« Mélina. Mélina Hartford. Vous... êtes sûr que vous n’avez rien d’autre à me dire ? Je veux dire, votre sœur...
-Ma sœur ?!

Lorsqu’elle s’était présentée, il n’avait même pas sourcillé mais au moment où ces derniers mots avaient été prononcés, Ellias parut se crisper.

« Vous savez, vous n’êtes pas les premières à tenter de me faire croire à vos histoires sans queue ni têtes. Je ne sais pas ce que vous pensez savoir sur moi mais je vous interdis d’essayer de me vendre vos miracles en mentionnant ma famille ! Mon père et ma sœur... sont morts il y a deux ans sur Héra ! J’ai plusieurs témoins et deux tombes dans un cimetière d’Alexandrie pour le prouver ! Et ne vous avisez surtout pas de parler de ma mère... »

Son regard sembla comme se perdre dans le vide un moment puis Ellias se passa une main sur le visage avant de reprendre son calme.

« Il s’agit d’un sujet sensible aussi je vous prierais de bien vouloir éviter de me le mentionner.
-Je suis... navrée. Vraiment. »

Mélina ne savait pas quoi répondre d’autre sur le moment, encore ébranlée par ce qu’elle venait d’entendre. Il était certain qu’il était encore profondément affecté par les évènements des années passées mais au point qu’il soit incapable de la reconnaître alors qu’ils étaient face-à-face, cela relevait désormais de l’impossible. Quelque chose clochait définitivement dans tout ceci.

Un détail dans le discours du jeune homme avait cependant attiré l’attention de la jeune femme.


« Vous dites que ce n’est pas la première fois que quelqu’un de l’Eglise vient vous importuner à ce sujet ?
-Exact. Il y a ce prêtre, quelque chose comme Fyro ou Fildon... Ecoutez, je sens que le propriétaire de la boutique nous juge du regard donc je pense qu’il vaut mieux que j’aille payer pour ses réparations maintenant et nous reprendrons après. »

Ellias s’en alla rencontrer l’homme qui patientait en silence à l’entrée du magasin, laissant les deux jeunes femmes seules pour discuter.

« Cela ne fait aucun doute, il s’agit bien de mon frère. J’ignore la raison de son comportement envers moi mais en attendant de le découvrir, il semble qu’il a rencontré Sieur Fridion avant qu’on ne le retrouve... décédé. J’ai peur qu’il soit encore importuné tant qu’il n’aura pas officiellement été lavé de tout soupçon, vous avez pu le constater avec le Maître-moine. Il serait plus prudent que nous l’emmenions voir Fent à la branche locale, comme il nous l’a demandé. »

Quelques instants plus tard, Ellias revint vers elles en s’excusant de les avoir fait patienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Anonymous

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyMer 22 Mai - 21:07

Honnêtement, Naomi ne savait pas trop où se mettre. Elle était déçue du comportement des moines, cette manie de se jeter sur le premier suspect venu! Ils seraient Inquisiteurs encore, ce serait fidèle à leur réputation, mais zut à la fin! Ce n'était pas leur rôle de traquer les criminels! Quand Mélina proposa au capitaine de filer, la jeune prêtresse ne put qu'approuver! Mais avant... elle l'attrapa par le bras, rougissant jusqu'aux oreilles

«Dites donc! Vous n'oubliez rien? Je vous prie de présenter vos excuses à ce monsieur!»
«M... Ma Dame je... et si c'était vraiment lui l'assassin?»
«Innocent tant qu'on n'a pas prouvé le contraire! Que je sache, où est le procès? Est-ce que l'Église l'a condamné? Non. Donc tant qu'il n'a pas été mis dans le Via Infinito par un juge compétent, qui êtes-vous pour le déclarer coupable?»
les juges sont là pour ça non? Le capitaine avala sa salive de travers, mais s'inclina juste brièvement devant l'homme

«Désolé.» c'était le mieux qu'il pouvait faire et il fila sans demander son reste. Par la suite, Naomi essaya un peu d'en savoir plus sur la raison pour laquelle cet homme était accusé, mais d'abord, elle supposa qu'ils avaient peut-être des choses à se dire avec Mélina? Sauf que... visiblement, il ne se souvenait pas d'elle?

«Oh... je... pardon... je crois que nous nous sommes trompées.» voyant l'homme se mettre en colère, elle le laissa aller régler la note au patron de l'établissement. Mélina semblait perdue, mais d'un autre côté, cela se comprenait

«Il ne doit pas savoir que des gens reviennent à la vie par l'Au-Delà... je suis désolée Mélina, ça doit être dur à... supporter.» elle prit une profonde inspiration, ça faisait beaucoup de stress à gérer et elle se rendit compte qu'elle ne se sentait vraiment pas bien. Ramenant sa main sur le ventre, elle se sentit mal d'un coup, son teint devint plutôt pâle et elle finit par s'asseoir carrément par terre

«Oh lala... je crois que là, j'en ai trop fait... désolée...» elle avait des palpitations, jouer comme ça de son autorité un peu partout, c'était trop pour elle! Pas comme si elle avait l'habitude, pas du tout même... elle leva les yeux vers Mélina, un peu inquiète malgré tout pour elle

«Que... qu'est-ce que tu vas faire? C'est quand même étrange qu'il ne te reconnaisse pas, non?» car bon, qu'il n'arrive pas à y croire, c'est une chose, mais Mélina n'avait pas du changer tant que ça d'apparence en deux ou trois ans, si?
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Hartford

Inquisitrice Enchaînée
Inquisitrice Enchaînée

Mélina Hartford
Fiches du joueur :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269335 Luca, la ville qui ne dort jamais 13060703354916241211269334

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390246Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390239
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390247Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390238
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390248Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390236
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390249Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390237
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390250Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284516241211390235
Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707290916241211390251Luca, la ville qui ne dort jamais 13071707284416241211390234


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais EmptyDim 2 Juin - 18:33

Voyant Naomi accuser le coup après toutes ces émotions fortes, Mélina se rendit compte que toutes ces histoires l’avaient amené à négliger la condition de sa compagne.

« Je vous remercie de votre sollicitude. Nous pourrions nous mettre à l’ombre le temps que vous repreniez votre souffle. J’ai aussi de quoi vous réhydrater dans cette gourde. Il était évident qu’elle ne serait pas sortable lorsque nous nous trouvions dans l’auditorium mais j’estime maintenant avoir été bien avisée d’avoir pris le temps de la remplir un peu à une de leurs fontaines avant de quitter l’hôtel. »

Malgré son état, elle continuait de s’inquiéter vis-à-vis de ce qu’il venait de se passer avec Ellias. C’était tout à son honneur si l’on considérait leur relation mais peut-être était-ce un peu prématuré de faire passer ses devoirs de figure publique de l’église avant son bien-être.

« Étrange, oui, je ne vous le fais pas dire. J’ai pu constater lors de mon réveil, des suites de ma sortie de l’Au-Delà, que je possède toujours la même apparence physique que celle du jour de ma disparition. Il est logique de penser que le temps ne s’écoule pas de la même façon à l’intérieur tant que l’on ne refait pas surface mais cela ne reste que des suppositions de ma part. De fait, Ellias devrait être en mesure de me reconnaître sans aucune difficulté. J’ignore ce qui a pu se passer tout ce temps depuis que j’ai quitté Héra mais il semblerait que mon frère en ait été affecté bien plus qu’il ne le laisse paraître... Je compte bien éclaircir ce mystère lorsque l’occasion se présentera. »

Tandis que Mélina aidait Naomi à se désaltérer, Ellias réapparut devant elles.

« Navré du temps que ça a pu prendre... Tout va bien ? Je vous ai vu presque vous effondrer depuis l’intérieur du magasin.
-Oui, ce n’est rien de très grave. Courir après des moines à travers toute la ville est simplement le genre d’exercice qu’il serait préférable de ne pas pratiquer trop souvent pour nous tous. D’autant qu’il nous reste encore à consommer un repas quelconque pour ce midi.
-Oh ! Dans ce cas, je peux vous proposer de vous offrir le repas si vous êtes d’accord. Je n’ai pas non plus encore eu l’occasion de me remplir l’estomac avec toute cette commotion, je comptais me trouver un endroit une fois que j’avais terminé mes achats dans le quartier. »

L’offre était tentante mais entre le fait qu’Ellias était attendu à la branche de l’église par Fent et que l’hôtel où elles séjournaient devait avoir déjà prévu de leur servir quelque chose dans leur chambre... Certes, c’était l’occasion pour elle d’en apprendre plus sur ce qui l’avait amené sur ces terres mais la situation exigeait une approche moins émotionnelle.


« C’est très généreux de votre part mais étant donné que vous êtes encore suspecté par les autorités locales, plus vite vous serez entendu, plus vite vous n’aurez plus à craindre qu’un moine vous braque de son canon tant que vous êtes sur Spira. Si tout se passe bien, nous pourrons rediscuter de ce déjeuner. Suivez-nous. »

Mélina tendit sa main à Naomi pour l’aider à se remettre debout et une fois assurée que tout le monde était en état de marcher, ils purent se diriger vers le bâtiment de la branche locale de l’Eglise de Yevon.

Sur le trajet, Mélina s’adressa à sa compagne en prenant soin que sa voix ne porte pas en direction d’Ellias, qui marchait juste derrière elle.


« Je sais que ce que je m’apprête à vous demander peut paraître beaucoup compte tenu des circonstances mais peut-on être sûr qu’il ne lui arrivera rien tant qu’il coopère avec un des juges en poste ? Ces moines étaient vraiment déterminés à l’appréhender, quitte à ce qu’il soit blessé. Fent a indiqué qu’ils avaient ignoré ses directives parce qu’il était encore apprenti mais est-ce vraiment la seule raison ? Est-ce qu’ils ne vont pas ignorer les ordres d’un juge officiel si l’occasion leur est donné ? »

Le temps que la discussion se poursuive, tous trois approchaient rapidement du bâtiment richement décoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Luca, la ville qui ne dort jamais Luca, la ville qui ne dort jamais Empty

Revenir en haut Aller en bas
Luca, la ville qui ne dort jamais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Séoul, la ville qui ne dort jamais. [Pv Imari]» Haiti : Cazal une ville , une histoire» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent» Cap-Haïtien: ville poubelle à vocation touristique ?» 400 employés de la mairie de Pétion ville ont été révoqués
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP pré-reboot :: Spira :: Spira Sud-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives