Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Brandt Sherman

Casque d'Argent Errant
Casque d'Argent Errant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Jeu 28 Juin - 1:33

Brandt et Remilia arrivent des Plaines de Midgar.

On ne lui avait pas menti en disant que Kalm était une ville fortifiée. Vu les monstres qu'ils avaient croisé, ils pouvaient deviner pourquoi ils avaient de hauts murs de pierre. Un petit village au sol pavé les y attendaient. Pour sa part, le chevalier commençait à avoir les oreilles lui siffler après avoir écouté Remilia hurler à propos de son ancien travail de lutteuse et toutes ses subtilités. Elle n'avait réellement qu'un seul réglage de volume, mais le chevalier n'avait pas coeur de lui dire d'arrêter vu son enthousiasme. En prenant considération qu'ils avaient traversé les plaines à pied, ils marchèrent une bonne partie de la journée et le soleil commençait déjà à se faire bas. Un soldat les accueillirent à la porte, les laissant passer sans encombres. Un village bien calme pour que les autorités le soient tout autant. De l'autre côté du mur, ils pouvaient admirer là les maisons antiques. Le chevalier était plus habitué aux maisons de pierre pour sa part, un matériaux de choix contre des ennemis cracheurs de feu pour quiconque savait se le permettre.

À l'entrée de la ville, un panneau d'affichage attira son attention. Des avis et décrets municipaux y étaient placardés. Ces caractères lui était difficiles à déchiffrer, mais la forme lui rappelait des avis de recherche. Des photos les accompagnaient, toutes des jeunes femmes. Avec un peu d'aide de la part de la lutteuse, il pourrait en apprendre que nombre de voyageuses ont disparu pendant leur séjour ici, et avec cela la demande de rester prudentes une fois le soir venu. Il semblerait que cet endroit ne soit pas aussi calme que ce que les apparences suggéraient, du moins pour ceux qui ne vivaient pas ici.

-Encore plus d'éléments suspects. Nous avons quelques heures d'ici le coucher du soleil pour visiter et trouver un endroit où manger et passer la nuit. Aussi forte que je vous connaisse, je pense qu'il serait plus sage que nous restions en vue l'un de l'autre ici, ne serait-ce que par prudence.

Des vilains qui visaient exclusivement des femmes pour les enlever, la notion seule faisait froid dans le dos du paladin quant aux motifs derrière tout ça. Il avait déjà enquêté sur des cercles de trafic par le passé, et ce devait être de loin l'une de ses assignations les plus crève-coeur. Quand bien même qu'il ne désirerait rien de plus de mettre la main au collet des responsables, ils étaient arrivés ici avec une autre priorité en tête. Pour trouver les boutiques et coins d'artisans, ce n'était pas bien difficile comme ils étaient tous surélevés et les bâtiments bien filés les uns à côté des autres. Son visage s'alluma quand il en aperçut le bâtiment d'une forge.

-Ah, il y a donc bel et bien des maîtres de forge ici. J'espère que leur travail sera à la hauteur de nos attentes. Ils m'ont l'air fermés d'ici par contre, comme tout le reste.

Avec tout le crime qu'il y avait une fois la nuit tombée, peu étonnant que pratiquement tout était fermé à double tour le soir venu. Le quartier autour de la grande auberge sur plusieurs étages qui les attendait par contre semblait plutôt surveillé avec bon nombre d'officiers croisés en chemin. Il fallait bien protéger ses touristes après tout pour éviter l'horreur que leur argent tombe dans les poches de malfrats avant qu'ils aient la chance de piger dedans. Une faible odeur de cuisines flottait déjà dans l'air à cette heure, ouvrant bien vite l'appétit quand on pensait que leurs derniers repas consistaient de bouillon indescriptible et de rations de voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Armstrong

Typhon de Corel
Typhon de Corel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Jeu 28 Juin - 3:19

Avec toutes les transformations survenues depuis la fusion des mondes, le fait que Kalm n'aie presque pas changé tenait du prodige. La petite ville fortifiée restait fidèle à son nom malgré l'afflux de réfugiés de Midgar depuis la chute du Météore et tout ce qui s'était ensuivi. Brandt semblait se sentir comme chez lui à en juger comment il observait les environs, ce qui tombait sous le sens ; si son monde abritait des chevaliers et des dragons, nul doute que des murs de pierre et des maisons à poutres apparentes lui rappelaient le bled. Mais heureusement ici, il n'y avait pas vraiment de dragons.

L'attention des voyageurs, après avoir montré qu'ils n'étaient pas venus pour faire le bazar, fut attirée par un panneau d'affichage. Si on y trouvait un peu de tout, le nombre d'affiches parlant de personnes disparues (toutes des femmes) faisait froid dans le dos. Brandt, après s'être fait expliquer de quoi il en retournait, en conclut qu'il valait mieux que ces deux-là ne se séparent pas. Remilia se permit d'en rajouter une couche.



- LES MONSTRES DE TOUT À L'HEURE PENSAIENT QU'ON ÉTAIT TOUS LES DEUX DES FEMMES, BROTHER. M'EST AVIS QU'ON AURAIT POTENTIELLEMENT PU ÊTRE LES PROCHAINS SUR LA LISTE SI ON LES AVAIT PAS DÉMONTÉS.


Il n'y avait pas grand-monde pour s'intéresser autant aux femmes sur Gaïa... La rumeur comme quoi Don Corneo avait survécu à sa chute du haut du mont Da-Chao ne datait pas d'hier, mais ces enlèvements en masse lui donnaient du poids... Mais la faim et la fatigue remirent ces tergiversations à plus tard. Brandt fut enjoué de passer devant une forge, mais il le fut encore plus quand des effluves de nourriture se firent sentir à la sortie de l'auberge...

Bien qu'ils arrivèrent comme un cheveu sur la soupe, nos héros n'eurent aucun mal à trouver une chambre vide pour deux (avec des lits séparés !) et le repas qui va avec. En temps normal, ce dîner et cette chambre auraient été on ne peut plus basiques, mais pour deux voyageurs fourbus et vivant de milkshakes aux protéines pour l'une et de viande fumée pour l'autre, ce repas chaud et ces lits douillets dans un bâtiment qui n'était pas percé de trous étaient dignes d'un roi. Une blague de Remilia comme quoi elle ne remplacerait pas la cuisinière de Midgar plus tard et nos deux héros dormaient du sommeil du juste.


==========

Brandt et Remilia dorment à l'auberge de Kalm

Prix : 50 gils par personne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandt Sherman

Casque d'Argent Errant
Casque d'Argent Errant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Jeu 28 Juin - 19:21

Le fait d'avoir de quoi laver leurs vêtements depuis semblait tout aussi soulageant que de disposer d'un lit et d'un repas chaud. Après avoir reçu des coups de pneu de ces machines hantées et avoir travaillé comme des forcenés à aider à déblayer un entrepôt la veille, il n'y avait pas que leurs corps, mais leurs habits qui en avaient payé les frais depuis. C'était un arrêt amplement mérité et nécessaire pour se ressourcer. En bon chevalier, il laissa à Remilia le premier tour pour passer sous la douche, et contrairement à ce qu'elle pourrait penser, ne se proposa pas de l'aider, ressassant l'épisode de l'auberge de Midgar. Ce n'était pas quelque chose qui l'embêtait, peu importe le nombre de fois que la lutteuse reviendrait dessus.

-Que puis-je dire? J'ai le bras fort, mais le coeur faible. Ces enlèvements m'occupent trop l'esprit pour penser à de telles choses par contre, et puis je vous vois compagnon d'armes d'abord. Je ne le permettrais pas à une amie chère de développer une telle dépendance.

En invoquant ces disparitions, on pourrait croire que le ton allait devenir plus sérieux, mais rien n'y fait car il invoqua à la blague qu'il lui accordait la grâce d'éviter les batifolages pour lui épargner d'en devenir accroc. De grands mots qui venaient de ce petit bonhomme alors qu'il la saluait de dos de la main en allant réclamer son tour sous la douche. À ce moment plus intime, il repensa à toutes ces informations sous le ruissellement reposant de l'eau. Quelque chose de louche se passait dans ce village, des voyageuses étaient visées surtout, mais il n'y avait pas de doute que des personnes plus pauvres devaient avoir connu le même sort, seulement, on ne déploierait pas autant d'efforts à les retrouver. Le responsable était somme toute prudent en évitant de froisser des gens importants, pendant ce temps il opérait impunément. Remilia lui expliqua bien qui elle pensait être le coupable, un odieux personnages sur qui les rumeurs et histoires crasseuses ne manquaient pas. On trouverait difficilement deux personnes plus différentes entre Brandt et Cornéo.

Le paladin se laissa tomber dans son lit. Son visage avait le même sourire insouciant et léger tandis qu'il souhaitait une bonne nuit à la lutteuse, mais les engrenages dans sa tête tournaient à plein régime pendant un bon moment. La fatigue eut finalement raison de lui, un repos nécessaire vu ce qui les attendaient le lendemain. La négociation était chose tout aussi tendue qu'un dur labeur manuel ou de combattre à sa façon, raison de plus pour qu'ils soient présentables du coup.

Le lendemain matin, cheveux roses bonbon pouvait surprendre Remilia avec une routine d'exercices, une vision assez étrange en soi pour un homme en culotte et porte-jarretelles. À chaque lever du soleil, il n'en faisait pas exception sauf s'il y avait une véritable raison pour. Avoir l'air d'une crevette rose n'était pas une raison pour en être une après tout. Après cela venait soins matinaux et préparations avant d'aller déjeuner. Elle aurait pu être surprise venant d'une autre personne de le voir appliquer un maquillage discret, quelque chose qui n'était certainement pas rare dans sa ligne de travail.

-Je suis fin prêt et aussi aiguisé que ma lame. Allons voir à quoi nous avons affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelura

Modo du Ciel
Modo du Ciel

avatar
Fiches du joueur : Luna Brima - July Mahime - Ayane - Yu Yevon - Ahri - Sona Buvelle
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Jeu 28 Juin - 19:28

Bilan

Gains : + 100gils [Brandt], + 50gils [Remilia]

Restauration : - 50gils [Chacun]





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Armstrong

Typhon de Corel
Typhon de Corel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Jeu 28 Juin - 20:29

Brandt avait beau dire qu'il ne mélangeait pas le travail et le plaisir, c'était difficile de le croire sur parole vu qu'il avait suffi d'un regard de la part de la demoiselle de Midgar pour qu'il passe la nuit avec elle. Peut-être que les femmes capables de l'envoyer en orbite en le faisant tournoyer par sa natte tel un minuscule Bowser n'étaient pas son type. Mais c'était nettement secondaire comparé au plaisir de bien dormir après avoir bien mangé et surtout avoir pu se décrasser.

Si Brandt fit une petite grasse matinée, il en était tout autrement pour le Typhon de Corel. Le petit paladin se réveilla et eut la surprise de voir Remilia, suspendue par les mains aux poutres du plafond, se livrer à ce qui semblait être une longue série de tractions. Et quand elle vit son regard interrogateur, elle prit le temps de lui expliquer ce qui se passait.



- 25 KILOMÈTRES -167- DE COURSE A PIED, 250 -168- TRACTIONS, 250 POMPES, 250 ABDOS -169- , 250 SQUATS, -170- 7 JOURS PAR SEMAINE, BROTHER ! -171- ET JAMAIS SAUTER LE -172- PETIT-DÉJEUNER ! D'AILLEURS... -173-


Difficile de dire à quel point c'était difficile de se maquiller avec un mouvement de balancier persistant, mais Brandt se retrouva à utiliser un siège des plus inhabituels quand la partie "Pompes" débuta. S'il put constater que le dos du Typhon de Corel était aussi bien bâti, il serait peut-être surpris de l'entendre lui demander ce qu'il utilisait comme maquillage, s'il ne se souvenait plus que dans le "métier" de Remilia, l'apparence et le décorum étaient aussi importants que la performance physique. Ou alors par le fait qu'ils échangeaient des conseils de beauté alors qu'elle enchaînait les pompes sans souci avec lui assis en tailleur sur ses omoplates. Même si elle dut utiliser des tabourets pour se réhausser à cause de deux... "Obstacles pectoraux" qui nuisaient à la qualité de l'exercice, dirons-nous.

Une bonne douche et un solide petit-déjeuner plus tard et le duo était prêt à repartir. Et si Sherman doutait des dires de sa comparse, les marmonnements dans la pièce sur la grande blonde musclée à moitié nue qui était sortie aux aurores avant de faire le tour des murailles plusieurs fois en courant devrait lui ôter tout scepticisme.



- LES FORGERONS SONT OUVERTS, BROTHER ! ON POURRA ALLER VOIR CETTE HISTOIRE D'OUTILS DONT PARLAIT HEGEN ET NOUS TROUVER DE QUOI NOUS AMÉLIORER ! ET ÉVENTUELLEMENT EN SAVOIR PLUS SUR TU-SAIS-QUOI.


Impossible de savoir si Corneo (si c'était bien lui !) n'avait pas des oreilles qui traînaient dans le coin pour garder un coup d'avance sur qui enquêterait sur les kidnappings, aussi Remilia tenta-t-elle de rester un minimum discret. Enfin, autant que possible... Les forgerons s'étaient mis à la page depuis longtemps et avaient remplacé leurs matérias par ces gemmes que tout le monde utilisait de Bevelle à Esthar, donc même Brandt pourrait trouver de quoi rajouter quelques cordes à son arc. En tout cas, il y en avait une pour quoi c'était le cas.


Achats:
 

Techniques apprises:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandt Sherman

Casque d'Argent Errant
Casque d'Argent Errant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Ven 29 Juin - 1:48

Grasse matinée, pas à ce point, Brandt s'était contenté de se lever avec le soleil. Ce n'était pas qu'il doutait de son histoire, mais où avait-elle trouvé le temps de faire vingt-cinq kilomètres avant qu'il ne se réveille? Routine ou pas, elle avait prit des risques en se faisant un marathon toute seule aux premières lueurs du soleil voire même avant, et n'aimerait pas la savoir attaquée à son insu. Pour le reste, il la rejoignit, bien que sa routine à lui était un peu moins intense. Échanger quelques conseils beauté était quelque chose qu'il pouvait rarement se permettre, et en général avec les soldats féminins. C'était avec un peu d'amertume qu'il lui confia que les produits qu'il avait avec lui venaient de son monde d'origine et qu'il ne lui en restait que peu, alors les chances d'en trouver ici étaient minces. Ils étaient prêts juste à temps pour le déjeuner avec ça de fait, et pour l'ouverture des magasins au passage. Avec les restes d'un dernier croissant en bouche, il sanglait ses armes à ses habits en hochant du chef à la lutteuse.

-Autant en profiter pendant que nous sommes ici en effet. Gemmes à part, j'ai d'autres achats à faire aussi.

Les gens sortaient peu à peu de chez eux, et si l'architecture locale pouvait rappeler un côté antique, ses habitants eux, ne l'étaient pas exactement. Il y avait bon nombre d'artisans et de personnes plus riches ici, et le duo de voyageurs allait avoir du mal à se faire discrets. De toutes façons, il n'y avait pas un monde où un duo composé d'une lutteuse d'un mètre quatre-vingt-dix à moitié nue et d'un petit chevalier aux cheveux roses et à la grande cape rouge n'allaient pas accrocher l'oeil. Quoiqu'il en soit, c'était shopping aujourd'hui, bien qu'il ne s'agissait pas de vêtements cette fois. Le paladin s'intéressa par contre à quelques produits de beauté en chemin pour remplacer ceux qui se faisaient rares, et après cela quelques gemmes pour la route.

En approchant le bâtiment qu'ils n'avaient fait que croisé hier, la chaleur familière d'une forge le toucha comme une vague de nostalgie. Une clochette posée au-dessus de la porte annonça leur visite. Des armes et des outils étaient en vue dès leur entrée, de même que quelques pièces d'équipements de protection. Le paladin siffla en pigeant dans dans un panier proche, reconnaissant là un poli pour l'acier dans un pot.


-Remet-ça là si tu comptes pas l'acheter toi.

Une voix graveleuse se fit entendre quand un homme au teint basané et de bonne stature fit irruption au comptoir, sûrement le forgeron en question à en juger à ses habits. Il enleva ses épais gants de cuir et les jeta sans cérémonies sur le comptoir. Il était d'un air blasé au début en voyant le chevalier, mais eut une pointe d'intérêt dans les yeux en entrevoyant la garde de son épée sous sa cape. Brandt posa le pot sur le compter, suivi d'une poignée de gils pour payer, accompagné d'un sourire désarmant, quoiqu'il n'eut pas grand effet sur l'homme.

-Nul besoin d'être sur vos gardes, nous ne sommes pas entrés ici par erreur.
-Okay, je mord, vous voulez quoi au juste?
-Des outils pour Midgar. Pour aider aux travaux de reconstruction.
-Z'êtes de la Néo-ShinRa?
-Non monsieur.


Le paladin secoua de la tête à la négative. Le forgeron leva un sourcil, un peu incrédule face à la demande, mais visiblement il écoutait toujours en penchant la tête sur le côté en attendant la suite. Il lui passa quand même le poli à la caisse pendant ce temps, de quoi maintenir ses équipements pour un bout de temps. Prendre soin de son arme et de ses protections était chose tout aussi vitale que de prendre soin de son corps pour être au sommet de ses capacités après tout.

-Et pourquoi ils ont pas envoyé un de leurs gars plutôt?
-Parce qu'ils dépendent trop de leur machines pour faire le travail. De vieilles machines qui sont en panne plus souvent qu'autrement. Pour avoir travaillé à la main hier là-bas, je peux vous dire qu'ils iraient bien plus vite avec de bons outils, et mettre de l'argent dans leurs poches. Il y avait un marché là-bas avant la destruction il me semble.
-Toi? Travailler sur un chantier?


Sans doute pas très convaincu de la véracité de son histoire, sans doute par ses apparences coquettes, l'homme se mit à rire bruyamment. Une réaction à laquelle le paladin s'attendait bien, et ne s'en offensa pas sur le coup. Le forgeron se remettait enfin de ses propos et continua sur sa lancée.

-Elle est bonne en tout cas. Après tu vas me dire que tu chassais les dragons et sauvait les princesses en détresse.

===================

achats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelura

Modo du Ciel
Modo du Ciel

avatar
Fiches du joueur : Luna Brima - July Mahime - Ayane - Yu Yevon - Ahri - Sona Buvelle
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Ven 29 Juin - 8:13

Bilan

Gains : +50gils [Chacun]

Remilia : Arme modifiée, techniques ajoutées, -1600gils
Brandt : Technique ajoutée, -1200gils





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Armstrong

Typhon de Corel
Typhon de Corel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Ven 29 Juin - 20:32

Y a pas à dire, Kalm n'avait pas volé sa réputation de petite ville tranquille ET de havre pour tout forgeron qui valait sa réputation. Non seulement il y avait des gemmes magiques pour tous les goûts et tous les styles, mais en plus, ces artisans pouvaient faire des merveilles pour les armes. Tandis que Brandt remplissait sa trousse de maquillage et échangeait ses astuces en la matière avec sa comparse, Remilia se trouva quelques gemmes ainsi qu'un astucieux petit dispositif se posant sur les extrémités, qui flanquait des chocs électriques au contact de ceux à qui Remilia mettrait le poing ou le pied dans la figure. Pas garanti à 100% et pas assez puissant pour faire mal, mais suffisant pour potentiellement changer un adversaire, même massif, en un gros truc baveux sur le sol. Un tour de cochon, mais contre les créatures sauvages, les monstres et les ennemis hors du ring, seule la victoire comptait.

Repassant devant la forge qu'ils avaient vu hier, nos héros décidèrent d'aller voir à l'intérieur maintenant que l'échoppe était ouverte. Si Brandt semblait fasciné par tout le bric-à-brac qu'on trouvait là-dedans, ça ne faisait ni chaud ni froid à Remilia, qui considérait que le corps humain était à la fois la meilleure arme et la meilleure protection possible ; avoir recours à une arme ou une armure était juste de la triche ! Et surtout, c'était une pénalité au Gold Saucer.
Le bâtiment semblait vide, mais sitôt le petit chevalier ramassa-t-il une bouteille contenant un produit d'entretien pour le métal que le propriétaire des lieux apparut-il. Bien bâti et sombre, l'homme ordonna à Brandt de toucher avec les yeux s'il ne comptait pas acheter quoi que ce soit. Il baissa un peu la garde en voyant que Sherman n'était pas juste un gosse qui venait jouer au chevalier, mais un professionnel, mais avait (et c'était compréhensible) bien du mal à admettre qu'il avait mouillé le maillot hier à Midgar. Le petit chevalier ne s'en offusquait pas, mais Remilia décida de mettre fin à tout commentaire.



- CA CHANGE RIEN AU FAIT QUE LEUR MATÉRIEL EST POURRI, BROTHER. MIDGAR SERA PAS RECONSTRUIT AVANT DES DÉCENNIES DANS L'ÉTAT ACTUEL ET NÉO-SHINRA OU PAS, LES HABITANTS SERAIENT PRÊTS À METTRE LA MAIN AU PORTEMONNAIE POUR AVOIR DU MATÉRIEL QUI MARCHE SI CA LEUR PERMET DE PAS COUCHER DANS DES TENTES ÉTERNELLEMENT.
- OK, OK, j'ai compris, inutile de crier. Et ils comptent régler comment ?
- LE WALL MARKET EST TOUJOURS EN ACTIVITÉ, BROTHER. Y AURA PAS DE MAL À CE QU'ILS UTILISENT LEURS BÉNÉFICES POUR PAYER POUR LES OUTILS SI CA LEUR PERMET DE DORMIR SOUS DES VRAIS TOITS.


Est-ce que ça suffirait pour le convaincre...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandt Sherman

Casque d'Argent Errant
Casque d'Argent Errant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Ven 29 Juin - 23:11

Le forgeron se déboucha les oreille une fois que Remilia ait terminé de s'expliquer. Il examina longuement les deux nouveaux venus, et se massa sa courte barbe noire en réfléchissant, pensant probablement à la fois si c'était une bonne idée, et comment remplir une telle commande s'il acceptait vraiment. Il pointa l'un de ses gros doigts sur le paladin, l'air d'attendre quelque chose. Toi, tu me fais voir cette épée une minute? La requête semblait hors sujet, mais Brandt s'exécuta quand même, dégainant ce qui faisait sa fierté de combattant. Sans laisser paraître d'émotion, le maître de forge l'examina sous toutes ses coutures.

-En voilà une qui a pas servi qu'à couper des bouts de bois hein... Tu m'étonnes que t'es venu m'acheter du poli. Hmmm...

Sans prévenir, il empoigna l'autre bout de l'épée de son autre main, et commença à essayer de la plier, ou du moins c'est à quoi ça ressemblait. La lame, elle subit ce traitement en retrouvant sa forme après avoir pratiquement décrit un demi-cercle comme si de rien n'était. Cet acier était fait pour prendre ce genre d'abus, ou plutôt c'était l'une de ses fonctions premières. Il sortit finalement son premier sourire en coin en la rendant à son propriétaire, le premier qui ne venait pas avec de la moquerie.

-Pas mal... Pas exceptionnel, mais pas mal. Ceux de ton âge, je les vois plus essayer d'acheter des pales d'hélicoptère ou mettre tellements de bouts qui servent à rien que même moi je sais plus qu'est-ce que je regarde. Ton nom?
-Brandt Sherman, monsieur, chevalier d'allégeance aux Fortemps d'Ishgard et Casque d'Argent pour sa majesté la Sultane, et voilà--
-Ouais, ouais, je sais qui c'est. Tout le monde sait qui c'est.

Il pigea sous son comptoir, et dépassant toutes leurs attentes, en sortit une bouteille et un verre. Rien qu'à l'odeur, on pouvait deviner que l'on pouvait presque décaper de la peinture avec, alors que lui planifiait le boire, et en plein matin qui plus est! Le paladin était trop sous le choc pour même trouver quelque chose à dire, et le forgeron ne perdit pas de temps pour se servir et terminer son verre.

-Garth Harding, j'espère que c'est pas trop court pour toi. Bon... Si vous voulez des outils, je peux vous en faire qui vous laisseraient creuser jusqu'à Junon si vous voulez, mais j'arriverai pas à équiper tout ce beau monde tout seul. Le Wall Market, ça a ressemblé à quelque chose y'a un temps de ça, avant que ça installe le vrai beau monde au-dessus. Ils auraient pas su de quel côté on tiens un marteau ceux-là.

On pouvait sentir le venin dans sa voix quand il mentionna le ''vrai beau monde''. Il retomba songeur, ou alors c'était l'alcool qui commençait à faire son effet, mais d'une façon ou d'une autre il marqua une autre pose en tapotant du doigt sur le comptoir.

-J'ai une idée de qui pourrait m'aider pour une commande comme ça, mais disons qu'elle est un peu... Spéciale. Vous aurez un peu plus de mal à la convaincre, mais cette harpie a plus de talent que j'aimerais l'admettre. Je verrai ce que je peux faire si vous arrivez à la faire se décider.
-Ah, merci de votre confiance monsieur Harding, nous ne vous laisseront pas tomber, ni les habitants de Midgar. J'ai pu voir par moi-même qu'ils ont toujours le feu au ventre, ils ont seulement besoin d'une chance.

Sur le coup, ça semblait presque trop facile, mais vu ses dires, ils n'avaient accompli que la partie facile de leur excursion ici. Si Garth semblait facile à convaincre, ils allaient devoir être aux aguets de ses habitudes de consommation, et pour cette rivale dont il parlait, la difficulté allait être de l'enrôler, surtout vu le passif qu'ils avaient ensembles. Le forgeron tendit la main pour la serrer au paladin pour sceller ce contrat verbal, mais haussa un sourcil quand le chevalier l'attrapa par l'avant-bras avant de la lui secouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Armstrong

Typhon de Corel
Typhon de Corel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Lun 2 Juil - 19:49

L'excitation dans les yeux de Brandt quand le forgeron lui demanda de lui montrer son épée était on ne peut plus amusante à regarder. On aurait dit un gamin qui présentait son bulletin scolaire après avoir appris qu'il était premier de sa classe ! Garth (le forgeron en question) examina et tordit un peu l'arme avant de la rendre au chevalier, en concluant que l'épée, en plus d'avoir bien servi, n'était pas une œuvre d'art, mais pas non plus un jouet. Cela sembla lui donner un minimum d'appréciation pour le duo en constatant qu'il avait face à eux des gens (ou au moins une personne) qui étaient un minimum sérieux par rapport à tout ce qui était métallurgie et pas des gamins qui se satisfaisaient du bas de gamme ou de l'abus de décoration.

La conversation continua après que Garth eut pris un petit coup de pif (ou autre chose, car l'odeur qui émanait de sa bouteille était atroce !) en guise de petit-déjeuner. Bien qu'il semblait d'accord pour la fabrication d'outils au service de Midgar, il ne se sentait pas vraiment capable de gérer cette commande tout seul. Il mentionna qu'un autre forgeron de Kalm serait capable de l'aider, mais au vu de leur relation "tendue", il faudrait sans doute la persuader un peu de travailler avec lui, mais que s'ils y arrivaient, il fabriquerait les outils. Une étrange poignée de mains de Sherman plus tard et le deal était scellé. Les coordonnées de la forge de sa rivale en mains, le duo s'y dirigea.

Cette forge était tout le contraire de celle de Garth. Rien que l'ouverture de la porte annonçait la couleur, avec toujours la sempiternelle clochette, mais cette fois-ci digitalisée. Le bâtiment était austère et très moderne à l'intérieur, avec un faux plafond, des éclairages au néon et des murs peints d'un gris austère... On aurait pu se croire dans un immeuble de bureaux si les murs n'étaient pas tapissés d'armes et d'armures et les étagères de produits d'entretien pour ces derniers, qui à première vue étaient d'aussi bonne qualité que dans la forge qu'il venaient de quitter.

Le fond de la pièce était occupé par un comptoir tout droit sorti d'un magasin de meubles de designer et une curieuse machine ressemblant à un bureau ou trônait un ordinateur coiffé de parois en plexiglas, de sous laquelle sortaient des câbles et des flexibles en tout genre et sur lequel on voyait quantité de bras articulés. Devant la machine, une personne portant une blouse de laborantin (le forgeron, sans doute) tapotait sur un clavier d'ordinateur avant de presser un bouton. Aussitôt, les bras articulés, pourvus de lasers et de jets d'eau, se mirent alors en mouvement, commençant à respectivement chauffer et découper une plaque d'acier enfermée entre les parois, puis à nettoyer les copeaux. Une forge au top de la technologie qui utilisait des robots... Cela donnait une piste sur l'animosité entre ces deux-là si Garth était plus traditionnel.

La personne en blouse se retourna finalement, révélant que le forgeron était bel et bien une forgeronne. Vêtue de sa blouse et d'une courte robe rouge à col roulé en dessous, la maîtresse des lieux remit en place ses cheveux blonds semi-courts en bataille avant de venir s'asseoir au comptoir.



- Excusez-moi pour l'attente. Tanya Klinsmann, gérante de cette forge. Qu'est-ce qui vous amène par ici ?
- BONJOUR, GARTH HARDING NOUS À ENVOYÉS POUR-


Remilia fut interrompue dans son discours par une explosion de rire de la part de Tanya, qui se mit à s'esclaffer à gorge déployée au point d'en verser des larmes et de frapper du poing son bureau. Cependant, elle reprit vite son calme en voyant l'air décontenancé de ses interlocuteurs.


- ...Oh Seigneur, vous êtes sérieux. OK, vous m'intéressez. Ce barbare préférerait être battu à mort par ses propres produits plutôt que d'envoyer quelqu'un ici, excepté pour y poser une bombe. "Graah, la forge ça se fait pas avec des machines et des robots ! Graah, Klinsmann est une parodie de forgeron !" Enfin, c'est ce qu'il dirait s'il n'était pas ivre de l'aube au crépuscule.


Klinsmann termina sa phrase en sortant de sa poche un petit appareil ressemblant à une pipe dont elle tira une longue taffe, exhalant un nuage de fumée qui, si l'odeur ne rappellerait probablement rien à Brandt, indiqua tout de suite à Remilia qu'il ne s'agissait pas vraiment de tabac, mais de quelque chose de plus "exotique". Eh ben. D'un coté le forgeron old-school qui picole, de l'autre la forgeronne futuriste qui carbure à la ganja. Ces deux-là ne pouvaient pas être plus opposés.

Finalement remise de ses émotions, Tanya rangea sa "pipe" dans sa poche avant de continuer.



- Enfin, si Garth ne vous a pas envoyés ici pour venir vomir sur la qualité de ma production, je vous écoute.
- COMME JE DISAIS, GARTH HARDING NOUS À ENVOYÉS POUR QU'ON PUISSE PARLER D'UNE COMMANDE POUR VOUS DEUX, BROTHER. LES HABITANTS DE MIDGAR ONT BESOIN D'OUTILS POUR CONTINUER LES TRAVAUX DE RECONSTRUCTION DE LA VILLE ET IL PENSE PAS POUVOIR TOUT FAIRE TOUT SEUL.


Laissant échapper cette fois un simple pouffement de rire en entendant à nouveau Remilia dire que Garth "demandait" son aide, Tanya écouta en silence. Une fois la proposition écoutée, la forgeronne se gratta un peu la tête afin de réfléchir, puis après quelques secondes, partit vers la porte d'entrée de son magasin pour y retourner le petit écriteau indiquant si le magasin était ouvert ou fermé, avant de repartir vers le duo.


- Je préfère qu'on ne soit pas dérangés le temps de discuter.

Je ne vais pas y aller par 4 chemins. Vous avez peut-être vu que depuis quelques temps à Kalm, il y a pas mal de jeunes filles qui disparaissent sans laisser de traces. L'une d'elles est mon assistante, Karin. Une gentille fille, mais franchement pas futée. C'est elle qui tient le comptoir ici et est... Disons "une bonne amie" d'Harding. Je vous ai dit qu'elle était pas maline.

Si vous la retrouvez ou pouvez au moins me dire ce qui lui est arrivé, j'irai voir Garth pour qu'on puisse étudier comment mettre ce "partenariat" en route sans nous étrangler mutuellement. Karin tient mon comptoir et empêche Garth de tomber ivre mort dans sa cuve de métal en fusion, on fabrique vos outils. D'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandt Sherman

Casque d'Argent Errant
Casque d'Argent Errant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Mar 3 Juil - 21:17

Cette fois, c'était au tour de Remilia de s'occuper de leur prochain cas. En entrant, Brandt avait pu confondre ce magasin pour l'une des forges de Garlond. La liberté à travers la technologie était leur mot d'ordre après tout. Quant à lui, il se sentait un peu perdu ici, tant qu'il se contentait surtout d'observer en silence la suite des choses. Une autre excentrique à sa façon tenait cet établissement comme les avaient mis en garde Garth, même si ses doutes étaient justes au fait qu'il avait une attirance un peu trop prononcée à la bibine. Contrairement à ses dires par contre, Tanya se montra intéressée à l'idée, mais arriva avec une contre-offre. Elle mentionna une autre disparue qui lui servait d'assistante. La nouvelle laissa le paladin attristé de savoir une autre victime. Son visage devait faire partie des avis à l'entrée de la ville. Son langage en disait long sur la relation que cette Karin avait avec son compétiteur.

-S'ils se fréquentaient, alors ce n'est pas étonnant qu'il soit de mauvaise humeur. J'avais dores et déjà l'intention de mettre le nez dans cette histoire, alors je ne saurais dire non. Auriez-vous par hasard une photo d'elle pour nous aider dans nos recherches?

-Qu'il est poli. C'en est un à garder proche ça ma grande.

Tanya chercha le fouillis absolu de documents et de papiers avec une certitude déconcertante. Certains trouvaient de l'ordre dans leur bordel apparemment. Elle tira un cliché de la jeune fille en question, de quoi leur donner une idée de ce à quoi elle ressemblait. Pour les avoir sous la main comme ça, allez savoir si elle n'avait pas envoyé d'autres à sa recherche déjà, ou était juste désorganisée comme ça. Dans tous les cas ils avaient leur tâche toute trouvée. Le Casque d'Argent se mit à lui poser des questions sur la dernière fois qu'elle ait été vue, si elle avait des ennemis, l'habituel, mais la forgeronne n'était pas exactement douée au département mémoire. Ils se retrouvaient avec une piste assez mince à suivre en-dehors de ce qu'ils savaient déjà en ressortant de cet établissement. Le seul point réellement étrange était le fait que, normalement, leur kidnappeurs s'en prenait à des voyageuses et personnes pauvres pour éviter de prendre trop de risques avec les autorités locales, et leur assistante ne tombait pas dans l'une ni l'autre de ces catégories.

-Comme au bon vieux temps, quoique ça s'annonce plus compliqué sans ma position officielle. Ses commentaires étaient sans aucune aide qui plus est... Peut-être pourrons-nous reconstituer ses derniers déplacements en questionnant les locaux, nous disposons de toute la journée devant nous. Et si nous nous retrouvions à midi à l'auberge avec les trouvailles de chacun?

Sans son autorité de Casque d'Argent, Brandt et Remilia se faisaient plus détectives privés qu'autre chose, du coup leurs options étaient limitées auprès de la police locale. La journée était jeune après tout, que pouvait-il bien arriver dans une petite ville aussi calme? Tous les deux pourraient couvrir bien plus de terrain en conduisant leur questionnement séparément, et n'avait aucune peur du fait qu'ils savaient bien se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelura

Modo du Ciel
Modo du Ciel

avatar
Fiches du joueur : Luna Brima - July Mahime - Ayane - Yu Yevon - Ahri - Sona Buvelle
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Lun 9 Juil - 14:17

Il n'était pas nécessairement utile d'être de la police pour suivre les rumeurs qui courraient les rues. Et si une personne s'intéressait un peu trop aux rumeurs, elle attirait elle même l'attention si bien que Brandt ne pourrait pas dire avoir perdu son temps lorsqu'il se fit aborder par deux personnes. Deux personnes qui semblaient avoir une certaine autorité dans la ville qui plus était, tous deux étant habillés d'un complet noir.

- Bonjour, fit le premier avant que le deuxième ne prenne son tour de parole.
- Nous enquêtons tout comme vous sur la disparition de certaines personnes. Vu qu'on a quand même pas mal avancé depuis le début de l'enquête, on pourrait partager les informations que nous avons obtenues jusqu'à maintenant.

Ca pourrait paraître un peu calculé le moment d'intervenir puisque Remilia n'était pas avec son compagnon. Cependant, d'un point de vue masculin, on aurait davantage tendance à s'inquiéter de laisser la demoiselle seule dans une ville et une situation comme celle là, pas l'inverse.

Pour l'heure, il faudrait déjà voir si Brandt serait intéressé par une telle proposition avant de poursuivre en lui demandant de suite ces deux personnes jusqu'à leur bureau.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Armstrong

Typhon de Corel
Typhon de Corel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Lun 9 Juil - 20:44

Heureusement que la réalité et la fiction ne sont pas la même chose, car Remilia avait vu assez de vieux films pour savoir que c'était une recette parfaite pour un désastre que Brandt venait de proposer. Se séparer, alors qu'il ne connaissait quasiment rien d'Héméra et avait été confondu à plusieurs reprises avec une fille ? Dans un film, il aurait été une proie idéale pour ces kidnappeurs ! Mais dans les films, les victimes de kidnapping ne se baladent pas avec des épées et des boucliers.


- CA MARCHE, BROTHER !


Le groupe se sépara après que Remilia eut pris en photo le cliché de la disparue remis par Tanya, Brandt gardant l'original. Il faudrait qu'il s'achète un téléphone un de ces 4, lui...

Mais malheureusement, jouer les détectives improvisés s'avéra plus difficile que prévu. Soit les gens ne savaient rien, soit ils gardaient le silence pour une raison ou une autre, mais impossible de trouver la moindre piste. La célébrité n'aidait même pas dans ce cas : les gens qui reconnaissaient Remilia ne jouaient même pas les durs à cuire pour échanger une information contre un autographe ou un selfie ! On comprend mieux pourquoi les enquêtes policières et tout ça, c'était réservé aux professionnels.

Alors que l'heure tournait et que le temps de retrouver Brandt approchait, un début d'indice se montra enfin. Adossé à l'entrée d'une ruelle, un homme habillé d'un costume sombre fit signe à Remilia de s'approcher.



- J'ai entendu dire que vous enquêtiez sur la disparition des dames de Kalm. C'est vrai ?
- EXACT, BROTHER. POURQUOI, T'AS UNE PISTE ?
J'ai un tuyau, en effet, mais c'est trop dangereux en pleine rue. On ne sait pas qui peut écouter. Suivez-moi.


L'homme en costume partit dans la ruelle, faisant signe de la main au Typhon de Corel de le suivre. C'était trop louche pour être vrai, mais vu à quel point la recherche avait été infructueuse pour le moment... Décidant de prendre le risque, Remilia s'engagea dans l'entre-deux des maisons. L'homme tourna au fond, mais au moment où Remilia s'engagea à son tour dans l'angle, un bruit de métal sourd suivi d'une vive douleur au crâne l'accueillirent.


- Le voilà, le tuyau, ha ha ha ha ha ha... Oh-oh.


Le rire fit place à un silence de mort. L'homme au complet, tenant toujours un long tuyau en métal désormais tordu, pâlit en voyant que non seulement son "plan machiavélique" d'assommer à coups de bâton la grande dame musclée curieuse était tombé à l'eau, vu qu'elle était encore debout bien qu'avec une sacrée bosse, mais qu'en plus, la grande dame musclée curieuse était maintenant tournée vers lui et, comme on dit, grave vénère. Poussant un petit couinement effrayé quand la main droite de Remilia se referma sur sa gorge et un autre quand elle le souleva, l'agresseur tentait tant bien que mal de lui faire lâcher prise en frappant des poings autant qu'il pouvait sur le bras, mais autant tenter de faire lâcher prise à un étau. Le sourire à pleines dents de Remilia, accompagné des sourcils froncés et du crissement du cuir d'un gant se fermant en un poing, acheva de le convaincre de coopérer s'il ne voulait pas finir avec deux douzaines de fractures.


- Nononononononon mais on va pas se fâcher pour si peu, hein ?! Je peux tout expliquer !
- FAIS DONC, BROTHER. FAIS DONC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandt Sherman

Casque d'Argent Errant
Casque d'Argent Errant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Mer 11 Juil - 19:01

Bien armé et en plein jour, on pouvait assumer être en sécurité ici à Kalm. En temps normal, avec des personnes normales peut-être, mais quand on pensait aux suspects principaux, il fallait s'attendre à tout. Malheureusement pour Brandt, il ne comprendra sa situation qu'après, en entendant les rumeurs à propos de ce Don Corneo. Le paladin pouvait plaider coupable sur ses tendances libertines, mais qu'on ne vienne pas le comparer à cet odieux personnage. Ce qu'il avait entendu qui datait d'avant même la chute du météore qui avait détruit Midgar lui donnait envie d'aller mettre un coup de pied dans la porte et saccager la place. Quelque chose qu'il devait éviter de faire même s'il avait toujours son autorité de Casque d'Argent. Cet homme bénéficiait encore du fait qu'il n'y avait pas de preuves contre lui, et il ne pouvait pas agir sans avoir quelque chose à se mettre sous la dent.

Sa ronde du côté de la ville porta ses fruits, mais rien de concluant encore. Les gens étaient réticents de parler, mais ça semblait plus par peur de représailles s'ils se faisaient un peu trop ouverts que par indifférence. Si ça pouvait arriver à une jeune femme d'ici, c'était donc leurs filles, leurs mères, leurs conjointes et leurs amies proches qui étaient à risque aussi. Ses informations étaient maigres, mais  utiles. Cette Karin avait été vue peu avant de disparaître, et n'affichait pas de comportement plus étrange qu'à l'habitude. Elle se plaignait souvent de la nature de la relation entre ses deux mentors à entendre les dire d'une ou deux personnes la connaissant. Ces deux-là avaient une histoire ici, de là à être pratiquement des mascottes locales.

Ce qu'il avait était peu, mais au moins il ne revenait pas bredouille à son rendez-vous avec la lutteuse. Avec la permission de Tanya, peut-être pourraient-ils chercher l'endroit où elle vit pour en savoir plus, quoiqu'ils allaient sans doute passer derrière la police. Sur le chemin du retour, il se fera accoster par deux hommes en complets noirs. Difficile pour lui de juger si c'était des uniformes ou des imposteurs, un autre point où être un parfait étranger s'avérait apporter ses complications. Il sourit tout de même à leur requête, ne serait-ce que pour être poli.

-Avec plaisir, mais je ne saurais dire avoir grand chose à vous apporter.

-Ça ne peut pas faire de mal de partager.

Brandt se gratta l'arrière de la tête, un peu embarrassé. Ils n'étaient pas venus en lui montrant une insigne ou quelque chose qui les identifieraient. Ces deux hommes étaient définitivement louches à ses yeux, mais il finit par acquiescer. Il était armé et savait se battre, dans le pire scénario il n'avait qu'à causer une scène en attendant que les véritables autorités n'arrivent. Leurs techniques ne changeaient pas beaucoup, soit l'attirer quelque part d'un peu plus calme. Le petit paladin avait déjà la main sur la garde de son épée sous sa cape, et ne perdit pas de temps à la tirer de son fourreau et frapper quand l'un d'eux pigea à l'intérieur de son veston. Il esquiva de peu son épée, et laissa Brandt voir le bâton métallique qu'il tenait, dont les étincelles qui crépitaient à son bout laissait deviner de son utilité. Avant de pouvoir retrouver son équilibre, l'autre ne perdit pas de temps à s'emparer de lui par derrière. Il l'aurait facilement envoyé valser en temps normal, mais ses membres perdirent vite de leur rigidité quand cet homme lui couvrit le nez et la bouche d'un bout de chiffon légèrement humide. Les yeux du paladin s'agrandirent quand il sentit les vapeurs, mais alors qu'il jetait son assaillant au sol, les dégâts étaient déjà faits. Sa vision s'obscurcissait déjà alors qu'il donnait de derniers coups de glaive dans le vide avant de se sentir tomber malgré lui, et sombrer dans l'inconscience.

-Mécréants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelura

Modo du Ciel
Modo du Ciel

avatar
Fiches du joueur : Luna Brima - July Mahime - Ayane - Yu Yevon - Ahri - Sona Buvelle
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Sam 14 Juil - 17:21

Ces deux femmes étaient sur leur garde et n'importe qui pourrait le savoir quand on voyait sur quoi 'elles' enquêtaient mais malgré la situation, ces hommes ne pensaient pas se faire attaquer aussi rapidement. Malgré la résistance de Brandt, il finit par arrêter de lutter après avoir été endormi mais ça n'allait pas être aussi simple du côté de Remilia qui avait su se défaire de son adversaire avec bien davantage de facilité - ou peut être était-ce parce qu'il était seul aussi.

- Envoyez du renfort pour l'autre...
Les derniers mots que put entendre Brandt avant de perdre connaissance n'allaient pas le rassurer sur ce qui pourrait arriver à sa partenaire.

A son réveil, Brandt ne pourra que comprendre ce qui lui était arrivé même s'il n'était pas une femme vu qu'il avait été enfermé dans le même endroit où la majorité des demoiselles enlevées étaient passées.

Du côté de Remilia, elle pensait sans doute pouvoir tirer les vers du nez de cet homme mais elle n'aurait pas beaucoup d'informations avant l'arrivée des renforts.
- On ne fait que notre boulot. On nous indique une personne et on la présente à notre employeur. Rien de plus !

Ca n'allait pas suffire pour satisfaire Remilia mais des bruits de pas purent se faire entendre derrière elle et deux autres officiers avec le même uniforme que le premier se manifestèrent, ils avaient déjà leur arme en main et leurs intentions ne semblaient plus faire le moindre doute du coup.
- Et quand ça se passe mal, on prend nos dispositions pour éviter les problèmes de ce genre.


Lancer du dé action
Youhou! : Remilia se débarrasse d'un adversaire
Oups? : Remilia affaiblit une cible et perd 50hp
Raté! : Remilia affaiblit une cible mais perd 100hp
(La cible sera choisie en RP par le joueur entre A [Déjà affaibli], B et C)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Sam 14 Juil - 17:21

Le membre 'Zelura' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Action' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Remilia Armstrong

Typhon de Corel
Typhon de Corel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Mar 17 Juil - 15:02

La tactique de la peur fonctionnait toujours bien, même si visiblement ce type n'était toujours pas prêt à complètement cracher le morceau. Soit il en savait vraiment très peu (chose improbable), soit il avait un atout dans sa manche... Et ledit atout se montra vite, sous la forme de deux de ses collègues.


- AH MAIS FALLAIT LE DIRE QUE T'ÉTAIS VENU AVEC DES POTES, BROTHER. Y EN A PEUT-ÊTRE UN QUI SERA PLUS CAUSANT.


Remilia ne doutait pas un instant être capable de pouvoir s'occuper du cas des trois bandits. Après tout, le premier venait de presque littéralement pisser dans son pantalon ; si les trois étaient occupés à cracher leurs dents, il y aurait peut-être plus d'informations à leur soutirer... Ceux-là semblaient cependant un peu plus malins que leur collègue. Au lieu d'avoir juste ramassé le premier débris pour servir d'arme improvisée, chacun d'eux sortit des armes à feu de forme étrange. Avec un "fwip" étrange, un coup de feu partit, mais au lieu d'un impact de balle, Remilia eut la surprise de voir une petite seringue ornée de plumes plantée dans sa cuisse. Des pistolets tranquillisants ? Ce n'étaient donc pas des kidnappeurs de bas-étage qui enlevaient du monde à tout va. Cornéo avait passé la vitesse supérieure par rapport à ses techniques de mafieux du temps du Wall Market... Mais ils avaient visiblement sous-estimé le fait qu'ils avaient face à eux une combattante professionnelle et pas juste PNJ féminin numéro 46,mais quelqu'un de bien plus endurant.


- Mais d'habitude elles s'endorment après un tir !
- T'as vu l'engin ?! Elle fait une tête de plus que nous !
- L'ENGIN ? SYMPA, BROTHER. CA VA ÊTRE EXTRA-DOULOUREUX POUR TOI.


Jetant au sol l'homme qu'elle tenait, Remilia arracha la petite fléchette avant de s'approcher du duo, qui rechargeait nerveusement leurs armes. Il allait y avoir des dents qui volent sous peu... Si ces types ne réussissaient pas à l'estourbir avant.


==========

Remilia affaiblit A
PV : 750/800
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandt Sherman

Casque d'Argent Errant
Casque d'Argent Errant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Ven 20 Juil - 18:28

La tête lourde, ses membres encore engourdis, les idées de Brandt revenaient peu à peu en place. Il lâcha un gémissement en se remuant, toujours groggy après avoir été drogué. Un geste des plus traîtres, mais il ne fallait pas s'attendre à moins. Il avait été imprudent et pouvait s'en vouloir de ne pas avoir prit ce risque en compte. À mesure que sa vision s'éclaircissait, des formes s'affirmaient au-dessus de lui, des visages. Des visages de jeunes femmes soulagées un moment qu'il se réveille enfin. Animé d'une nouvelle énergie, le paladin bondit, se cognant presque contre l'une d'elles et continua sa course vers l'avant jusqu'à ce que des barreaux l'en empêche. Personne en vue, mais il trouvait difficile de croire qu'il n'était pas surveillé d'une manière ou d'une autre. Il se retourna, adossé aux barreaux et passa la pièce du regard. Enfermé avec d'autres demoiselles, il soupira de soulagement de savoir que Remilia n'était pas ici elle aussi. Ou bien ils avaient manqué leur coup pour la kidnapper, ou bien il s'était réveillé avant cela. Sur une note positive, il avait retrouvé les disparues. Pas de traces de celle qu'il recherchait en particulier par contre. À moins de se tromper, le petit chevalier se disait que cette geôle n'était qu'une habitation temporaire en attendant que leurs invitées forcées ne se montrent plus coopératives.

-Allez-vous bien? Depuis combien de temps avez-vous été gardées ici?

Avec une rapide inspection, Brandt pouvait voir qu'il n'avait plus d'épaulettes, ni ses armes. Par réflexe, il chercha dans ses poches pour chercher son cristal de paladin. Ces porcs! Ils s'en étaient emparés pendant qu'il était inconscient. Ce n'était pas comme si cette pierre allait l'aider à sortir d'ici, mais c'était l'un de ses derniers mémentos d'Eorzéa. Si seulement il avait toujours ses pouvoirs. Un sort et ces barreaux ne seraient aucunement un obstacle. En voyant le bon côté des choses, on l'avait emmené directement dans la tanière du cochon. Il n'avait aucunement à demeurer passif et attendre d'être sauvé, mais d'abord il faudrait faire ça intelligemment, et surtout d'une façon où les autres prisonnières n'allaient pas être en danger. S'ils s'étaient attaqués à lui en lâche avec des drogues, ces malfrats n'auraient aucun scrupule à se servir de ces femmes comme otages.

Il se retourna contre les barreaux et se colla la joue contre, essayant de regarder le plus loin possible dans le couloir qui s'étendait devant. Un peu de reconnaissance ne ferait pas de mal. Il aurait bien demandé où gardaient-ils leurs affaires, mais Brandt refusait de croire qu'ils n'étaient pas écoutés d'une façon ou d'une autre. Sortir d'ici par lui-même allait s'annoncer compliqué. Il était paladin, pas ninja. La seule autre chose à faire pour le moment semblait être de rassurer ces dames en attendant une occasion.


=============

Brandt tente de regarder hors de sa cellule pour voir si son équipement est proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelura

Modo du Ciel
Modo du Ciel

avatar
Fiches du joueur : Luna Brima - July Mahime - Ayane - Yu Yevon - Ahri - Sona Buvelle
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Jeu 26 Juil - 16:49

[Désolé pour cette attente]

La seule chose que peut voir Brandt depuis sa position est un couloir illuminé par la maigre luminosité provenant d'une salle adjacente restée ouverte. La luminosité donne pour seul indice qu'il doit se situer sous le sol. Mais les demoiselles qui l'accompagnent ne semblent pas même tenter de lutter preuve qu'elles doivent être là depuis un certain temps. Celle qui semble avoir le plus de force peut en outre lui répondre d'une voix presque éteinte.

- Deux jours pour moi. Mais les autres étaient déjà là.
Sans même regarder les deux personnes en train de parler, elles restaient dans leur coin en tentant de se faire oublier alors qu'une porte grinçant signalait la présence d'une personne en approche. Cette personne était seule et s'arrêta devant la cage à la recherche de quelqu'un.

- Recule la nouvelle.

Les deux filles au fond se recroquevillèrent en entendant sa voix mais elles ne cherchèrent pas à faire quoi que ce soit là où celle qui avait pris la parole un peu plus tôt tenta de poser des questions.
- Qu'est-ce que vous nous voulez ? Où sont les autres ?
- Occupe toi de ce qui te regarde toi si tu veux pas de problème !

Un peu plus loin, dans cette rue, Remilia était toujours aux prises avec ces types. Elle put en éliminer un déjà affaiblit, portant le nombre de ces personnes à deux. Bien qu'elle était clairement désavantagée, elle avait tout de même un tempérament et une force que ces deux types avaient pu comprendre. Ainsi, ils tentaient de l'endormir en lui tirant dessus mais c'était vain pour l'instant.

- Faut qu'on la ramène coûte que coûte, on peut pas la laisser s'en sortir.

Mais on pouvait clairement voir qu'ils ne comptaient pas appeler encore du renfort, ça les discréditerait totalement s'ils devaient encore une fois demander à leurs alliés de venir les assister contre une seule femme !

Lancer du dé action
Youhou! : Remilia se débarrasse d'un adversaire
Oups? : Remilia affaiblit une cible et perd 50hp
Raté! : Remilia affaiblit une cible mais perd 100hp
(La cible sera choisie en RP par le joueur entre B et C)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Jeu 26 Juil - 16:49

Le membre 'Zelura' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Action' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Remilia Armstrong

Typhon de Corel
Typhon de Corel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Sam 28 Juil - 2:22

Les hommes de main du Don (si c'était bien lui, mais le doute était de moins en moins permis) avaient grandement sous-estimé de quoi était capable leur proie ! Bien qu'une telle erreur était compréhensible : peu de gens choisissaient de se battre uniquement à l'aide d'arts martiaux (excepté Tifa, Zell et Tarask), ce qui rendait la probabilité de tomber face à quelqu'un capable de les utiliser aussi efficacement que certains utilisaient une épée, une arme à feu ou de la magie faible. Et en bonus, beaucoup s'imaginaient que comme les combats du Battle Square étaient télévisés, il ne s'agissait que de mise en scène...

Dans tous les cas, le type que venait de jeter par terre ne bougeait plus. Nul doute qu'embrasser le sol à une telle vitesse lui avait faire perdre l'envie de continuer le kidnapping ET connaissance. Il ne restait plus que deux de ces sales types à envoyer au pays des songes. Cependant, même paniqués, ils gardaient leur objectif en tête. Alors que Remilia fit deux pas dans leur direction, une autre fléchette vint se ficher dans son bras. Pas gênée pour trois sous, le Typhon de Corel se contenta de plier le bras, montrant son biceps développé et faisant ressortir la fléchette par la même occasion. Le temps que les types réalisent ce qui se passait (ou alors, ils étaient impressionnés par la montagne de muscles d'acier ou l'énorme poitrine en semi-liberté devant eux), l'un d'eux se prit un poing lancé à pleine vitesse dans la figure par une Remilia qui avait, bien plus vite qu'il n'y paraissait, comblé l'écart entre eux. Le temps que celui qui s'était pris une droite finisse de voler dans la ruelle et de ramasser ce qu'il restait de ses dents et de son nez, la catcheuse avait saisi son collègue au collet et le tenait à bout de bras, le secouant comme un prunier de ses deux mains.



- IL PAYE SI BIEN QUE CA POUR QUE VOUS ACCEPTIEZ DE VOUS FAIRE DÉMONTER LA POIRE, VOTRE BOSS ? OU IL VOUS LAISSE VOUS SERVIR DANS LA "RÉCOLTE" ? ET AU PASSAGE, C'EST QUI ET IL EST OÙ ? HEIN, BROTHER ?


Si c'était le second cas de figure ou s'ils jouaient encore les muets, ce serait vraiment extra-douloureux pour eux.


==========

Remilia affaiblit B
PV : 700/800
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandt Sherman

Casque d'Argent Errant
Casque d'Argent Errant

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Dim 29 Juil - 22:51

Les suspicions du paladin étaient donc justes, et cette cellule n'était là que pour garder temporairement leurs victimes. Son coeur flanchait en entendant la détresse dans leurs voix, ici où personne ne viendrait les chercher. Pour cette raison seule il renvoya un regard aussi aiguisé que des poignards à l'inconnu qui s'était présenté devant la cellule. Dans l'immédiat, il n'avait aucune envie de se plier à ses demandes, cherchant une occasion de s'attaquer à lui. La mâchoire serrée, il finit par marcher un peu sur sa fierté et coopéra. Cet homme n'avait pas d'arme visible sur lui, mais il y en avait certainement d'autres prêts non loin d'ici, et même s'il arrivait à se défendre, l'état actuel des autres prisonnières était suffisant pour le décourager d'essayer. Il savait supporter n'importe quel traitement, mais l'idée que des innocentes subissent par sa faute était trop à supporter. En attendant de plus en savoir sur sa situation, le paladin choisissait de jouer le jeu, du moins tant qu'il n'irait pas lever la main sur l'une des prisonnières. Brandt croisa les bras en regardant le geôlier, nullement impressionné ou effrayé.

-Sa question me semble bien juste au contraire. J'attend.

Ce qu'il voulait de Brandt, il en avait déjà idée. Le trafic humain était une chose à laquelle il n'était que trop familier. Dans le domaine, il serait l'une des têtes dures pour qui l'emprisonnement seul ne suffirait pas à rendre docile. Torture ou manipulation, il ne comptait pas découvrir à quel point ils seraient créatifs, mais pour le moment, chaque visage qu'il pourrait voir, chaque pièce qui forme ce donjon serait une petite victoire pour lui. Garder l'oeil ouvert pour son équipement, graver chaque détail dans sa mémoire pour plus tard et tenir bon en attendant de savoir si oui ou non quelqu'un viendrait pour lui, c'était là la meilleure approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelura

Modo du Ciel
Modo du Ciel

avatar
Fiches du joueur : Luna Brima - July Mahime - Ayane - Yu Yevon - Ahri - Sona Buvelle
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Ven 3 Aoû - 23:02

Si la demoiselle n'avait pas eu le loisir d'obtenir des réponses, ce n'était pas Brandt qui allait en obtenir davantage. Dès qu'il eut coopéré pour permettre l'ouverture de la porte, ce fut deux autres personnes, visiblement armées cette fois, qui se manifestèrent sans chercher à faire quoi que ce soit d'autre qu'une office de présence au cas où.

- Ce n'est pas quelque chose que vous avez besoin de savoir.

Il se montrait clair et net et n'était en rien enclin à la discussion. La grille de cette cellule s'ouvrit pour lui permettre d'y entrer et il alla aider les deux filles du fond à ce lever.

- Allez mesdemoiselles, on déménage.

Malgré qu'il était seul pour les aider à se lever, il y arrivait sans trop forcer, les deux gardes restant alertes aux réactions qu'auraient leurs prisonniers, prêts à agir en cas d'attaque de leur part.

Ils étaient sans savoir que leurs collègues étaient non seulement en train de subir un échec total mais une honte sans pareille en se faisant ridiculiser par une seule jeune femme. Elle avait autant de cran que de force dans les bras et c'était sans hésitation qu'elle utilisait cette force pour leur mener la vie dure.

Et pourtant, elle tentait de leur soutirer des renseignements ce à quoi elle reçut une réponse de la seule personne encore intacte bien que ça ne serait nullement justifié dans une telle situation.

- T'as pas l'avantage alors je te conseillerais de gentiment te rendre et de nous suivre.

Oui, ça ne coûterait rien d'essayer de la raisonner... Et ça leur épargnerait bien du boulot ainsi que des coups mais force était de constater qu'ils n'avaient clairement pas l'avantage et qu'ils se faisaient éliminer comme des mouches face à une vilaine tapette.

Le coup que Remilia avait donné n'avait cette fois pas aligner le type qui l'avait mangé mais il l'avait senti passé et avait tenté de contre attaquer sans parvenir à lui faire davantage qu'une égratignure. Il sentait lui aussi que la réplique de son partenaire n'était pas justifiée et qu'il allait s'en manger une autre par cette réponse.

En réalité, il cherchait surtout à le convaincre d'appeler du renfort encore une fois pour ne pas se retrouver comme trois imbéciles assommés dans cette ruelle... D'autant plus que si ça arrivait, il savait bien qu'ils n'auraient plus qu'à prier pour qu'elle ne découvre pas leurs lieux de travail.

Lancer du dé action
Youhou! : Remilia se débarrasse d'un adversaire
Oups? : Remilia affaiblit une cible et perd 50hp
Raté! : Remilia affaiblit une cible mais perd 100hp
(La cible sera choisie en RP par le joueur entre B {Affaibli} et C)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Ven 3 Aoû - 23:02

Le membre 'Zelura' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Action' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Remilia Armstrong

Typhon de Corel
Typhon de Corel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon? Dim 5 Aoû - 13:57

Ils lâchaient pas l'affaire, ces deux-là, décidément ! Bon, le fait que Remilia n'était plus au top de sa forme n'aidait pas, faute de quoi ces trois gugusses auraient fini encastrés dans un mur au bout d'un seul coup ; mais cela restait une bonne bagarre comme elle les aimait ! Avec bien sûr des enjeux un peu plus importants que simplement la joie de s'être mis des patates dans la tronche.

Même avec un de ses comparses KO et un autre amoché, les kidnappeurs tenaient bon. Et continuaient de cribler Remilia de leurs fichus dards tranquillisants. Celui qui avait volé après s'être pris une droite s'était relevé pendant que le Typhon de Corel secouait son collègue comme un prunier et lui remit quelques fléchettes dans le dos ; pas possible de les enlever toute seule, malheureusement. Bon, au moins cela constituerait une preuve supplémentaire auprès des autorités qu'il y avait eu tentative d'enlèvement. Sur une femme de presque deux mètres. Capable de tordre des barres de fer et de casser des noix entre ses obus. Dont le job était littéralement de casser des gueules en direct à la télé. Être stupide n'était pas un crime, mais bon sang...

Sans même réagir (même si toutes ces doses de narcotique commençaient à rendre ses mouvements un peu lents), la géante se contenta de lancer le type qu'elle tenait sur celui qui s'était relevé. Simple, mais efficace. Surtout lancé par quelqu'un qui fait la version hardcore de l'entraînement de Saitama.



- T'ES SÛR POUR L'AVANTAGE, BROTHER ? RECOMPTE, JE CROIS BIEN QUE T'ES DANS L'ERREUR. SÉRIEUSEMENT, BROTHER, ARRÊTE AVEC TES FLÉCHETTES, CA GRATTE.

==========

Remilia affaiblit B
PV : 600/800
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon?

Revenir en haut Aller en bas
Qui a dit qu'il n'y avait pas de donjon?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Quand papa était petit, il y avait des dinosaures !» [Galerie] RoE - Commandos britanniques - Laurent BTL» Mon histoire, celle d''un éca ordinaire.» La guerre de Troie» Visite sur le pont-levis
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Midgar :: Kalm-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives