Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 On dirait Alexandrie!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: On dirait Alexandrie!   Mer 9 Mai - 19:42

Suri et Vilal arrivent du Chemin maudit
=========================
Pouvaient-ils espérer arriver dans une ville de la Planète Bleue dans un état normal? Visiblement, c'était pas le cas pour le moment... il était arrivé à Eblana dans un état critique, gravement blessé par les attaques des monstres dans la Tour de Babil - et par Suri aussi, fallait le reconnaître - ensuite ils étaient arrivés à Mysidia dans des sexes opposés, et maintenant ils débouchaient dans la plus grande ville de la Planète, couverts de sang, de viscères et autres saloperies.

Leur combat contre un mort vivant ne leur avait pas causé trop de blessures, mais par contre, ils étaient horriblement sales! Et même Vilal qui d'ordinaire ne se souciait pas de son image, n'appréciait guère se retrouver ainsi, ne serait-ce que par présentation tout de même! Il était censé représenter les Brutos d'Alexandrie. Suri proposait donc de passer à l'auberge avant, ce à quoi il ne pouvait qu'approuver

«En effet. De toute façon, il se fait tard. Nous aurons besoin de nous laver, de manger et de nous reposer. Et puis, je doute que nous puissions avoir un entretien au jour le jour?» le Roi n'avait probablement pas que ça à faire après tout?

Le dernier téléporteur était là et les deux jeunes gens se dépêchaient de s'y diriger pour quitter cet endroit. Il est vrai qu'on ne s'attendait pas toujours à rencontrer ce genre de créature tous les jours

«Je suppose qu'avant de devenir des squelettes, ils doivent passer par cette phase? Mais j'avoue n'en avoir jamais vu de tels sur Héra, ni sur un autre monde en fait.» mais ça existait peut-être, Vilal n'avait pas rencontré tous les monstres de tout Héméra non plus!

Toujours est-il qu'ils étaient enfin sorti de ce labyrinthe infernal, sortant à l'Est de la ville, dans un quartier apparemment qui tournait désormais autour de la magie. Surement à cause de la liaison proche avec Mysidia. Il repérait ce qui semblait être une école, des magasins qui vendaient divers accessoires comme les tenues que portaient les mages du village là bas. En regardant l'architecture, Vilal ne pouvait s'empêcher de faire un certain lien


«On dirait Alexandrie. Les toits sont différents, mais les murs de pierre, les routes pavées, et l'ambiance générale aussi...» les remparts les empêchaient de voir les rivières et les moulins à eau, mais plus ils avançaient pour se rapprocher de la zone plus commerciale, plus il pouvait voir la manière dont tout était agencé. Les canaux qui permettaient aux habitants de récupérer l'eau qui leur sert surtout au ménage, les puits pour récupérer l'eau à boire, les grands fours extérieurs du boulanger dont la bonne odeur de pain leur arrivait jusqu'ici, les femmes qui se baladaient avec leurs énormes paniers à linge pour aller au lavoir... il se sentait presque chez lui du coup.

Il repéra alors un panneau représentant un lit

«Je suppose que c'est l'auberge? Je te laisse négocier la chambre, du coup? Tu es un peu plus présentable que moi.» mais surtout, ils étaient désormais sur son monde, pas dit qu'elle connaisse bien Baron, mais c'était toujours plus que lui hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Ven 11 Mai - 13:38

Il était vrai que de toute façon, le roi n'accepterait peut-être pas une audience le jour même, donc ils étaient un peu obligés de se rendre à l'auberge. Acquiesçant à cette idée, Suri s'apprêtait déjà à chercher l'établissement qu'ils cherchaient quand Vilal fit remarquer quelque chose d'intéressant ; l'endroit ressemblait beaucoup à Alexandrie. Effectivement, avec cette architecture, c'était très semblable à la ville où ils s'étaient rencontrés.
« Ah, c'est vrai... Je n'y avais pas pensé avant. Je suis venue ici juste une ou deux fois par le passé pour des missions. » Elle accompagnait sa prêtresse lorsqu'elle venait faire quelques visites de paix au royaume. Cela arrivait, parfois. D'ailleurs, y penser la laissa légèrement rembruni, quelques secondes à peine. Comment allait-elle ? Etait-elle toujours à Troia ? Lui manquait-elle ?
...probablement pas...

Vilal lui indiqua l'auberge, la sortant de ses sombres pensées, aussi brèves furent-elles. Elle regarda le panneau qui représentait un lit et hocha du chef avant de se diriger à l'intérieur. Elle espérait que son apparence n'attirerait pas trop l'attention, il fallait dire qu'ils étaient tous les deux très... sales.
« Oula ! Vous sortez du Chemin Maudit tous les deux ! » s'exclama - ou s'esclaffa plutôt - l'aubergiste, un bon gros bonhomme au visage souriant avec une épaisse moustache.
« C'est si flagrant ? » répondit Suri non pas sans un léger sourire amusé, il fallait dire qu'il n'avait pas tort le gars ; autant prendre ça à la rigolade.
« Y'a que dans le Chemin Maudit qu'on trouve des monstres capables de vous donner c't'odeur ma p'tite dame. Une chambre pour deux ? »
« Honnêtement, tant qu'il y a une salle de bains et de la place pour dormir... »
Il sourit, ce qui fit soulever sa moustache en forme de double-v.
« Voici pour vous, allez hop hop ! A la douche ! » plaisanta-t-il, mais... il était sérieux oui.
« Tout de suite. Merci ! »

Ils longèrent le couloir jusqu'à rejoindre leur chambre, une seule, avec deux lits simples - bah tiens, elle s'attendait presque à y voir un seul lit double, fiou ! - et une porte qui menait certainement vers une salle de bains ! Spontanément, elle se précipita dans cette direction.
« Preum's ! Promis, je fais vite ! » D'habitude, elle lui demandait son avis, s'il ne voulait pas y aller en premier, question de politesse, mais là... urgh, ses cheveux étaient tout collants, ses vêtements empestaient, et sa peau la démangeait. Nope, pour le coup, elle allait être égoïste un petit peu ! Mais elle ne mentait pas et tâcherait de faire vite... dans la mesure du possible...

Like a Star @ heaven Suri paie pour la restauration du duo > 100 gils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Sam 12 Mai - 12:57

Rapidement, ils trouvèrent l'auberge. Au moins, même si Vilal n'était pas encore tout à fait au point vis à vis de l'écriture, c'était assez facile de la reconnaître avec son panneau.

Une fois à l'intérieur, l'homme qui tenait l'établissement n'eut aucun mal à deviner d'où ils venaient, le chevalier se souvenait que des mages devaient désormais faire l'aller retour assez souvent, est-ce qu'ils se retrouvaient aussi dans cet état?

«J'ai remarqué une école de magie, est-ce que les mages doivent toujours affronter des monstres pour venir ici ou aller à Mysidia?»
«Oh oui! Ces monstres détestent le feu ou la lumière, et les armes ne sont pas très efficaces sur eux, ils forment un entraînement efficace!»
original, mais pourquoi pas. Il est vrai que Suri s'était montrée bien plus redoutable au cours de ce combat.

L'aubergiste leur donna la clé d'une chambre, ils se dépêchèrent d'accéder à l'étage, et à peine entrés, Suri se précipita vers la salle de bain. Vilal acquiesça

«Très bien, je me permets d'ouvrir la fenêtre en attendant pour ne pas imprégner la chambre de cette odeur.» pendant que Suri se douchait, Vilal retira son armure pièce par pièce pour se retrouver en sous-vêtements, il déposa la combinaison de protection dans le panier à linge mis à disposition par l'auberge, il alla ensuite se poster à la fenêtre pour ne pas salir son lit avec ses cheveux poisseux, et nettoya soigneusement son armure.

Il y eut bien quelques femmes pour glousser en le voyant ainsi quasiment nu, assis sur le rebord d'une fenêtre, mais il était trop concentré sur son travail pour s'en soucier. Son ventre gargouilla, ils iraient probablement manger ensuite.
Lorsque Suri sortit, il n'avait nettoyé qu'à peine la moitié de son équipement, il faut dire qu'il y avait du boulot avec l'explosion provoquée par son sort sur la créature! Ça s'était encastré dans les moindres recoins. Il se leva souplement alors que la jeune femme avait encore les cheveux mouillés, passant près d'elle, ça devait lui faire drôle la différence d'odeur à présent!

«J'essaie de faire vite.» comme elle, ce seraient surtout ses cheveux le problème. Il avait laissé son armure près de la fenêtre, le tas propre posé soigneusement sur un mannequin prévu à cet effet par l'auberge, les autres au sol.

Dans la salle de bain, il lui fallut comme prévu du temps pour se laver les cheveux, il devait passer ses doigts à plusieurs reprises entre les mèches pour déloger quelques morceaux de viscères, ce fut long et fastidieux, mais il préférait faire les choses correctement. Une fois terminé, enfin propre et presque sec, il observa les vêtements prêtés par l'auberge, rien de bien extravagant, il prit un pantalon de toile beige avec une chemise blanche légèrement ouverte sur son torse. Il était encore en train d'essayer de sécher ses cheveux quand il sortit enfin


«Désolé, ce fut plus long que prévu. Si nous allions manger à présent?» il espérait qu'elle ne se soit pas trop ennuyée en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Mer 16 Mai - 8:28

Heureusement, il y avait des vêtements dans cette auberge qu'ils pouvaient emprunter. Suri ne se voyait pas du tout reporter ses tenues, elles étaient sales - bien que la pire restait celle qu'elle portait dans ce donjon. Elle espérait juste que rien ni personne ne viendrait les interroger sur le tas de sang qu'il y avait sur leurs vêtements... certes ils devaient être habitués aux combattants qui venaient loger ici, mais Suri verrait ça, sa première pensée serait surtout "qui a été assassiné?" honnêtement...

En sortant, elle fronça le nez de suite en sentant l'odeur qui restait dans la chambre - en dépit de la fenêtre ouverte. Vilal était en train de nettoyer son armure et promit de faire vite avant de se retirer dans la salle de bains.
« Prends ton temps, c'est... étonnamment difficile de tout enlever. » Elle espérait être parvenue à tout retirer d'ailleurs, elle n'avait pas trop envie d'aller manger avec un morceau d'intestin dans les cheveux ou quelque chose du genre. Bonjour la classe.

La fille du dragon alla s'installer sur le bord du lit, non pas sans lâcher un soupir. Elle se sentait un peu bizarre ; elle portait une robe mi-longue bleu pastel, il n'y avait que peu de vêtements prêtés par l'auberge et elle ne se voyait pas laisser la robe à Vilal hein ! Du coup, elle avait dû se contenter de ça plutôt que du combo chemise et pantalon en toile. C'était étrange pour elle, surtout parce qu'elle n'en avait pas vraiment l'habitude.
Ce n'était pas trop mal, ça lui allait même bien. Mais c'était inhabituel.

Son ventre cria douloureusement famine, pile quand Vilal eut terminé.
« Oh que oui ! Je meurs de faim ! » Quand on réfléchissait trois secondes, après chaque aventure du genre, c'était ce qu'elle finissait par dire, chaque fois... et elle s'attendait déjà à ce que Vilal lui indique de faire gaffe mais elle avait trop faim pour s'autoriser d'être prudente avec la quantité de nourriture qu'elle ingérait. Elle avait faim quoi !

Dans la salle à manger, ils découvrirent avec plaisir que le repas était servit. Poissons, pain avec du beurre, des légumes... une certaine diversité en toute évidence cueillit dans les environs ou importés de contrées voisines. Un bon poisson grillé attira l'attention de Suri, qu'elle décora avec quelques pommes de terre, des petits légumes, un morceau de pain... bref hein, elle avait faim, c'était déjà dit.
« Rien de tel qu'un bon repas après avoir éventré une créature immonde. » C'était de l'humour, et heureusement personne ne fit attention à ce qu'elle disait... mais vu son sourire, elle était tout à fait satisfaite de manger en effet. « Et après... dodo. Je sais pas pour toi, mais je suis exténuée. » Et le lendemain... il faudrait s'organiser pour avoir une audience avec le roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Mer 16 Mai - 19:47

Spoiler:
 

Décidément, ce donjon avait vraiment salopé son armure! Il y en avait partout, c'était d'un pénible à nettoyer! Il n'en avait fait que la moitié quand Suri sortit, et il savait qu'il devrait attendre de revenir du repas pour terminer.

Une bonne douche, il avait galéré aussi pour se laver, car il y avait du sang et des viscères accrochés partout dans ses cheveux! Il se disait que ce serait peut-être mieux de les couper un de ces jours... il avait toujours refusé car les cheveux courts demandent en réalité plus d'entretien que les cheveux longs - faut les couper tout le temps car ils repoussent - mais des fois, ça avait quand même un côté pratique!

Il dut emprunter des vêtements à l'auberge, une chemise blanche et un pantalon de toile beige, il avait un petit côté paysan comme ça, mais pas comme s'il s'en formalisait. La chemise était un peu petite, il ne pouvait pas la mettre avec les boutons fermés au niveau des poignets, et elle remontait au milieu de ses avant-bras... le pantalon aussi lui était un peu court, mais peu importe! Suri par contre était plutôt jolie dans sa robe bleue, bien que ce ne serait pas lui qui le lui ferait remarquer.


«Pour ce soir, je propose que nous dînions à l'auberge. Nous aurons l'occasion de tester les auberges et restaurants des environs dans les prochains jours.» ils descendirent donc et Suri se jeta littéralement sur les plats proposés, Vilal cherchait de quoi se remplir la panse, mais pas trop pour ne pas être malade. Il avait renoncé à chercher à comprendre comment elle pouvait engloutir tant de nourriture, il supposait que son côté chimère y était pour quelque chose.

Installés à table, il avait prit une quiche maison avec de la salade et s'était risqué à prendre un verre de vin. Vu qu'il comptait dormir après, ça l'aiderait un peu. Il jeta tout de même un œil à l'assiette de Suri, mais en croisant son regard, il vit bien qu'il n'avait pas intérêt à faire une remarque

«Espérons juste que tu ne feras pas une indigestion. Puis-je te suggérer une tisane à la fin du repas?» ils devaient bien avoir quelques infusions de plantes dans les environs, non? Histoire de l'aider dans sa digestion! Car s'ils ne marchaient pas un peu après, elle allait avoir sacrément mal au ventre!

Pour le reste, il était d'accord sur le reste du programme, ou presque

«Pour ma part, il faudra que je finisse de nettoyer mon armure, si tu ne veux pas que son odeur empeste dans la chambre toute la nuit.»

Il mangeait par petites bouchées tout en regardant autour d'eux. Contrairement à Alexandrie, les gens ici étaient humains, ça manquait un peu de diversité, mais il se rendait compte qu'on les regardait d'un air curieux tout de même. Il faut dire qu'il ne devait pas y avoir grand monde pour braver la Tour de Babil depuis Héméra...

«Nous aurions peut-être du prévoir des cadeaux pour chaque Roi de ce monde? Je m'en veux de ne pas y avoir pensé plus tôt.» bon, s'en vouloir était un bien grand mot, mais mine de rien, c'était effectivement dommage.

Pour le dessert, il se contenta de quelques fruits, laissant Suri s'empiffrer éventuellement de tartes ou autres gâteaux supplémentaires, avant que tous deux ne regagnent la chambre. Comme prévu, le chevalier s'attela à plusieurs choses, d'abord terminer de nettoyer son armure, et ensuite, après avoir bien aéré et jeté les linges souillés dans la panière à l'extérieur, s'installa dans son lit pour sortir son carnet de route et noter quelques lignes sur leur voyage. Il ne mentionna pas le changement de corps, mais l'apparition du bonhomme bleu tout de même... quelle était cette créature?

Il ne termina pas son rapport, épuisé, il s'effondra dans une position inconfortable, à moitié assis, la tête basculée en avant, un bras sur le ventre et l'autre pendant dans le vide... il allait avoir un sacré torticolis le lendemain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Ven 18 Mai - 8:33

Spoiler:
 

Oui, d'accord, Suri consentit à prendre une tisane pour alléger un peu le repas et améliorer sa digestion. Il était vrai que c'était un peu beaucoup son péché mignon, la nourriture ! Elle adorait manger et goûter à tout, difficile de dire non, surtout quand elle avait une faim de loup ! Mais question de quand même être raisonnable - ? - elle accepta de finir le tout avec quelque chose de léger, même si elle n'avait jamais bu de tisane en fait.
Cela dit, elle ne déprécia pas. C'était même drôlement bon.

Lorsqu'il parla des cadeaux par contre, Suri se sentit un peu perdue.
« Des cadeaux ? Je, ben... je n'aurais même pas su quoi prévoir... vous faites ça sur Héméra ? » Le "vous" désignant la population. Elle ne comprenait pas trop pourquoi ce serait nécessaire. Était-ce une coutume ? Une tradition ? Peut-être que ça se faisait ici aussi, mais elle ne le savait tout simplement pas. « Bof, je doute qu'il nous en tienne rigueur. » Tout le monde ne devait pas prévoir un cadeau pour le roi lorsqu'ils demandaient audience, non ? Elle l'espérait au moins.

De retour dans la chambre, Suri s'installa sur le bord du lit.
« Je vais lire un peu le temps que tu termines. » Ou c'était le plan au départ, mais allongée sur le dos avec ce bouquin, elle ne tarda pas à le laisser mollement tomber sur son abdomen en s'endormant tout simplement. Un peu comme Vilal d'ailleurs qui s'endormit dans une position bien plus inconfortable qu'elle, le pauvre ! Il fallait dire qu'ils avaient eut une journée assez épuisante avec la traversée de ce chemin démoniaque... pfiou, il faudrait espérer qu'ils n'aient jamais à y retourner...

Suri se fit réveiller par un *boum*, qui s'avérait être le bouquin qu'elle avait avec elle qui tombait du lit. C'était un gros livre, donc quand même... Sursautant un peu, elle regarda autour d'elle, confuse, avant de regarder par terre et de voir le livre au sol. Il faisait encore nuit.

La lune illuminait le ciel.

La fille du dragon sortit de son lit à pas de loup, et rejoignit la fenêtre pour l'ouvrir en grand. Là, la lune, elle était bien là, immense, régnant sur les cieux. Sentir sa lumière sur sa peau la plongea dans un profond sentiment de douce nostalgie. Après quelques minutes à simplement l'admirer depuis sa fenêtre, elle jeta un regard sur Vilal, avant de se hisser et d'utiliser de son agilité - et un peu de ses pouvoirs magiques - pour grimper sur le toit de l'auberge et s'installer prudemment dessus.
Elle garda le regard rivé vers les cieux, observant attentivement le voile nocturne avec une certaine appréhension d'y voir un brin d'orange ou de rose qui signalerait le levé du soleil. C'était inévitable mais... en attendant...

C'était la première fois depuis bien longtemps qu'elle se sentait si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Sam 19 Mai - 8:46

Si Suri s'était réveillée pendant la nuit, Vilal avait dormi comme un loir. Par contre, il se réveilla avec un sacré torticolis et fit beaucoup d'étirements pour essayer de faire passer la douleur. Il ne réalisa pas tout de suite que la demi-chimère était absente, allant vers la salle de bain pour s'habiller et mettre ses vêtements pour courir. Lorsqu'il revint dans la chambre, il la vit débarquer par la fenêtre et se figea

«Euh... ça va?» il essayait de comprendre pourquoi elle était à la fenêtre à vrai dire, son sens de la logique était mis à rude épreuve. Il se massa encore un peu la nuque avant de rouler des épaules «Je comptais aller courir, tu veux venir?» vu qu'elle ne semblait pas avoir trop dormi, ce n'était pas dit. Mais bon, il se dirigea vers son armure pour vérifier son état, elle était bien propre et sèche. Dans l'entrée, l'aubergiste avait fait laver leurs vêtements, il en profiterait pour mettre sa tenue de sport ensuite, comme ça, elle serait propre pour demain. À voir si Suri l'accompagnait ou non, il se mit en route.

Il descendit et alla donc vers le tour de la cité en courant. C'était très agréable comme endroit, les nombreux cours d'eau tout le long des maisons offraient un petit courant d'air frais, et le sol en pavés de pierre ne gênait pas ses pieds nus. Des gens le regardaient un peu bizarrement, surement peu habitués à voir un homme courir comme ça, surtout que sa tenue venait de Héra. Il fut parfois interpellé par des enfants lorsqu'il s'arrêtait pour boire un peu à un puits, puis il revint à l'auberge pour prendre sa douche, laissant éventuellement la jeune femme y aller la première si elle le souhaitait.

Ça faisait du bien, son cou lui faisait moins mal, il se sentait détendu, prêt pour le petit déjeuner! Il prit un café avec des viennoiseries.

«Hum... le goût est différent du café de Héra, mais il me semble plutôt bon.» c'était peut-être la première fois que Vilal parlait du goût d'un aliment par lui-même, de son point de vue, il n'était pas aussi bon que celui d'Héra, mais meilleur que ceux des trois autres mondes. Pour les viennoiseries par contre, il ne vit pas de différence. Enfin, il n'en mangea qu'une à vrai dire, ne souhaitant pas s'empiffrer, il prit ensuite des fruits pour les vitamines.

Pendant qu'il courait, il avait pu demander à certaines personnes s'il était possible de rencontrer le Roi, visiblement c'était compliqué, il était souvent en déplacement, mais un chancelier accueillait les visiteurs pour les éventuelles doléances.

«Vu que nos affaires sont propres, nous allons pouvoir chercher à rencontrer le Chancelier. Nous serons présentables, au moins.» dit-il lorsque le petit déjeuner fut terminé. Il ne s'était pas encore habillé pour l'occasion, ne portant qu'une tenue classique, mais il estimait devoir prendre quand même son manteau plus élégant pour ce genre d'entretien. Mais d'abord, il fallait que Suri termine d'engloutir son petit déjeuner... quand on la regardait, on se demandait pourquoi on appelait ça un «petit» déjeuner.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Mar 29 Mai - 18:11

Le soleil se levant, Suri crut bon de descendre de son perchoir, supposant que Vilal se lèverait sous peu. Elle ne voulait pas non plus inutilement l'inquiéter. Il risquait de se demander où elle était passée... surtout que c'était davantage son genre de lambiner au lit plutôt que de le quitter avant l'aube.

En passant par la fenêtre, elle le vit réveiller et sourit pleinement à son interrogation.
« Tout va bien oui, pourquoi ? » Comme si c'était commun de voir quelqu'un entrer par la fenêtre... surtout à l'étage. Quoi qu'il en soit, il comptait aller courir et lui proposait de l'accompagner. N'étant pas le moins du monde fatiguée en dépit d'une nuitée assez courte, la fille de Bahamut hocha du chef et suivit le commandant dans son parcours, en tentant tant bien que mal de calquer son rythme sur le sien, mais bien souvent, elle se retrouvait un peu à l'arrière... bah ! C'était l'intention qui comptait !

De retour à l'auberge, après un petit coup de propre et s'être changé pour remettre ses vêtements maintenant propres, Suri dirigea son attention vers ce qui lui plaisait le plus le matin : le petit déjeuner. "Petit" déjeuner, oui, quand on voyait son plateau rempli de fruits, viennoiseries, d'un bol de céréales et d'un grand verre de jus d'orange. C'était à se demander où toute cette nourriture allait se planquer.
« Toujours manger au moins un fruit le matin, c'est important ! » Pff, allons, la miss qui engloutissait certes une orange, mais à côté, un bol de céréales et des gâteaux, qui venait donner des conseils. Dans quel monde vivait-on ? Dans celui de Suri, peut-être s'empiffrait-elle, mais au moins, elle ne négligeait pas les vitamines... comment ça, ça change rien ?

Vilal avait justement prit des fruits, donc ils étaient sur la même longueur d'onde.

Hop, "petit" déjeuner avalé, ils pourraient maintenant penser à rencontrer le roi. Suri sentit un léger pincement provoqué par l'angoisse. Elle n'était pas revenue sur la Planète bleue depuis longtemps, et mine de rien... justifier au roi qu'elle connaissait l'existence de la Baleine lunaire parce qu'elle avait grimpée dessus en mode clandestin... c'était pas tip-top... mais ainsi soit-il.

Quoi qu'à priori, il était impossible de rencontrer le roi. Ce serait un chancelier.
« Ah ! Fiou... » Elle crut bon de justifier son soudain soulagement. « Disons que euh... Je suis allée sur la Baleine lunaire en tant que passagère clandestine, je doute que le roi aurait vu ça d'un œil bienveillant... » Mais il restait un problème. Importuné, elle pinça les lèvres en portant une main à son menton, fixant le sol. « Cela dit, je ne sais pas si le chancelier nous donnera les réponses qu'on cherche... ce n'est pas dit qu'il soit au courant... » Elle haussa les épaules, un peu embêtée. Ils verraient bien, mais du coup, elle n'était pas trop convaincue que cette visite soit fructueuse.

Bref, qui ne tentait rien n'avait rien, donc Suri et Vilal se dirigèrent vers le château pour avoir audience avec le chancelier. La jeune femme réfléchissait beaucoup, se construisant un script dans son esprit pour espérer trouver la meilleure manière d'emmener la chose sur le tapis sans que ce ne soit impoli ou trop brusque... mais franchement même si elle connaissait les bonnes manières, elle n'était pas trop à l'aise quand il s'agissait de les exécuter. Surtout que bon... devait-on être aussi courtois avec un chancelier qu'avec un roi ?
En voilà une bonne question tiens...

« Psst. Vilal, euh... » Elle regarda autour avant de s'exprimer. « Doit-on le même respect à un chancelier qu'à un roi ? J'avoue que j'en ai aucune idée... » Elle avait été la garde rapprochée d'une prêtresse, mais n'avait jamais croisé de chancelier. D'où l'interrogation...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Sam 2 Juin - 11:30

Après avoir couru, ça faisait du bien de manger un peu. Comme à son habitude, Vilal restait raisonnable sur les quantités, ce qui n'était pas le cas de Suri. Mais force était de constater que malgré son appétit dévorant, non seulement elle ne prenait pas de poids, mais elle n'en était pas malade. Il avait donc fini par déduire que sa constitution de demi-chimère y était pour quelque chose.

Ils comptaient se rendre au château, rencontrer le Roi serait difficile, le Chancelier par contre était disponible. Vilal retourna dans la chambre pour enfiler ses vêtements "de ville", à savoir un peu plus élégants et donc présentables. Suri n'avait pas vraiment de tenue appropriée, mais sa tenue actuelle était convenable. La question était cependant de savoir s'il pourrait les aider vis à vis de cette histoire de Baleine Lunaire, surtout après que la jeune femme ait grimpé dessus en passager clandestin


«Le Roi a t'il su que tu étais à bord? De ce que j'ai compris, ce bâtiment a l'air imposant, même les gens du peuple ont bien du le voir voler non?» autrement dit, même sans être à bord, il était possible d'en connaître l'existence? Ajustant sa chemise, ils se mirent en route alors que la demi-chimère s'inquiétait du Protocole

«Toute personne proche d'un Roi est quelqu'un d'important. Nous lui devrons le respect je suppose.» donc même s'ils ne devaient probablement pas lui vouer exactement le même respect, il valait mieux bien se tenir.

Devant le château, ils passèrent devant les nombreux gardes, obtenir un entretien n'était pas aisé, Vilal devait expliquer systématiquement qui il était, d'où il venait, et la raison pour laquelle il souhaitait s'entretenir avec le Roi ou le Chancelier. Essayer de préparer un traiter de paix entre Baron et Alexandrie serait une bonne opportunité et le chevalier se devait de tenter le coup.


«Le Chancelier va vous recevoir.» cela faisait bien deux heures qu'ils attendaient, il se demandait si Suri n'allait pas finir par perdre patience à force! Mais ils pouvaient enfin entrer. L'homme était assez âgé, surement était-il déjà chancelier à l'époque du précédent Roi de Baron, Vilal ramena un bras devant lui et s'inclina respectueusement

«Bonjour, monseigneur.»
«Bien le bonjour, étrangers. Je suis le Chancelier Von Leef, c'est un honneur de rencontrer des personnes venant de ce monde au-delà de la Tour de Babil.»
«L'honneur est pour nous, nous avons été très bien accueillis sur vos terres et vous en remercions. Je me présente, Vilal Rannveig, je viens d'Alexandrie sur le Continent de Héra.»
«Héra.. Alexandrie, quels noms originaux.»
il semblait briller de curiosité, il se tourna alors vers Suri de façon à ce qu'elle se présente aussi. Vilal ignorant à quel degré elle accepterait de dévoiler son identité, il préférait la laisser se présenter d'elle-même d'abord. Par la suite, ils furent conduit à un salon avec une table ovale où ils purent s'asseoir de manière à être en face du chancelier.

«Bien, il semblerait que vous auriez souhaité rencontrer le Roi?»
«Et bien... dans un premier temps, je me disais que nous aurions pu convenir ensembles d'un éventuel traité de paix entre mon pays et le vôtre? Nous ignorons tout les uns des autres, mais j'ai l'impression que nos mondes restent très proches. Cette ville elle-même ressemble beaucoup à Alexandrie.»
«Vraiment? Fascinant!»


Vilal essaya de décrire au mieux la ville, et parla évidemment de sa Reine, restant toujours d'une profonde objectivité. Le Chancelier écoutait avec attention, il y avait un scribe plus loin qui prenait des notes, mais il finit par se tourner vers Suri
«Vous ne parlez pas beaucoup, madame?» une manière un peu détournée de savoir pourquoi elle accompagnait Vilal pour le coup!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Jeu 7 Juin - 13:47

Non, le roi ne savait pas qu'elle était à bord... Elle s'était glissée à l'intérieur sans se faire remarquer, d'où le terme "passagère clandestine", et était partit sans qu'on ne la voit. Elle ne pouvait cependant pas informer Vilal sur le reste...

C'était bien pourquoi à présent, elle était très angoissée à la perspective d'aller rendre visite au roi et de lui annoncer qu'en gros, elle s'était autorisée de grimper à bord de son vaisseau en traître plutôt que de demander de l'aide ou quoi. Heureusement, ils allaient rencontrer le chancelier, et non pas le roi en lui-même ! D'ailleurs, il valait mieux lui présenter le même respect qu'au roi, vu que c'était son remplaçant. Suri acquiesça, consciente que de toute manière, il était logique d'être respectueuse envers une personne qui parlait à la place du roi !

Ils arrivèrent au château, où ils furent présentés au chancelier von Leefe. Le commandant Rannveig se présenta et ce fut ensuite le tour de Suri, l'attention étant tournée vers elle.
« Suri Hawthorne. Je... suis d'ici, enfin, de Troia. » Encore une fois, elle ne voulait pas mentir sur ses origines, ce n'était pas comme si c'était grave. Bien que techniquement, elle n'était pas de Troia, elle était née au Royaume des Chimères, mais soit.

Suri se sentait si nerveuse qu'elle avait les mains moites alors que Vilal parlait avec l'homme, jusqu'à même suggérer un traité de paix entre leurs pays. Ils furent guidés dans un petit salon, et jusque là, Suri n'avait toujours rien dit.
« Hm ? » Le chancelier venait de lui adresser la parole et elle n'avait qu'à peine écouté, trop préoccupé à se faire un script dans sa tête pour savoir comment elle allait exprimer son problème. « Euh, je... Je suis juste venue effectuer une requête auprès du roi -- e-enfin, de vous, du coup, maintenant, alors je laissais Vilal terminer de vous parler d'Alexandrie avant de m'immiscer dans votre conversation. » On voyait la nervosité, ce n'était pas possible de le cacher. Tant pis hein. Autant être honnête.

« A dire vrai, j'aimerais rejoindre la Lune rouge. Je sais qu'il existe un vaisseau capable de s'y rendre... la Baleine lunaire. Je sais que le roi de Baron l'a déjà utilisé par le passé, aussi j'espérais qu'il puisse me guider jusqu'à elle... » La demie-chimère n'était pas très convaincue, elle n'en disait pas trop, déjà hors de question d'expliquer pourquoi elle cherchait la Baleine lunaire, sauf si on le lui demandait... elle allait devoir s'inventer une raison sans trop parler de Bahamut, c'était évident...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Dim 10 Juin - 10:47

Vu ce qu'ils se passaient en ce moment, essayer de négocier la paix entre la Planète Bleue et Héra pouvait toujours être utile. Vilal ne pouvait parler pour les autres royaumes, mais en tant que Commandant d'une unité des Brutos, il pouvait essayer de négocier un premier traité au nom d'Alexandrie. Il serait évident qu'il faudrait un ambassadeur officiel pour la véritable signature, mais une promesse, ça pouvait toujours être bon à prendre.

Le Chancelier était un peu dans le même cas que lui, il ne pourrait prendre une décision finale sans l'accord du Roi, malgré tout, au vu de ce que Vilal montrait - via les quelques notes qu'il avait apportées avec lui et ses croquis - il semblait effectivement intéressé à l'idée de négocier la paix, tant avec Alexandrie que Lindblum. Le Chancelier semblait apprécier les vaisseaux du Roi Cid, assez similaires à ceux qui se faisaient ici.

Puis il se tourna vers Suri, il est vrai qu'elle n'avait pas dit grand chose, et semblait même un peu pâle. Le chevalier se demandait un peu si elle n'était pas malade d'avoir trop mangé, mais de toute évidence, c'était seulement cette histoire de passager clandestin qui la rendait morte d'inquiétude. Von Leefe la regardait pendant qu'elle parlait, il ne pouvait évidemment pas deviner qu'elle était montée à bord de la Baleine Lunaire vu la manière dont elle en parlait, et il comprenait aussi que cette requête soit délicate!

«Ce vaisseau a impressionné la population lorsqu'il s'est rendu sur la lune... et qu'il en est revenu. Cependant, vous comprendrez bien qu'il serait compliqué de faire déplacer un vaisseau de cette taille pour une seule personne?» pas faux, d'ailleurs, comment fonctionnait-il?
«Il faut un équipage, je présume?»
«En fait, non. Le vaisseau est autonome. Malgré tout, il faut savoir le piloter, et je ne sais pas si de simples humains le peuvent. Seul le Roi Cecil l'a jamais fait fonctionner, et il est possible que ses origines y soient pour quelque chose.»
«Ses origines?»
«Le Roi Cecil descend du peuple Sélénite. La Baleine Lunaire fait partie de leur technologie alors il est possible que seul un Sélénite puisse la conduire. Mais je sais qu'il y a fait apporter des modifications, sauf que j'ignore lesquelles.»
«Hum... ne pourrions-nous pas rencontrer le Roi, dans ce cas?»
«Il est en déplacement pour plusieurs jours... mais je sais que l'Ancien de Mysidia est mieux renseigné que moi. Le Roi a renvoyé la Baleine Lunaire là où elle se trouvait avant, dans l'océan à proximité de l'île.»


C'est pas vrai... ils allaient devoir retourner dans ce village de fou qui transforme les gens en grenouille? Pourquoi n'avaient-ils pas songé à parler avec l'Ancien de la Baleine Lunaire quand ils y étaient? Ils étaient tellement focalisés sur le Roi, qu'ils n'y avaient pas pensé. Vilal se tourna vers Suri, avait-elle du sang de Sélénite, elle? Autant il savait qui était son père, mais il ignorait qui était sa mère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Lun 18 Juin - 11:28

Suri craignait que le chancelier ne soit pas trop coopératif, même si elle était assez heureuse de ne pas être face à face avec le roi d'une certaine façon : elle avait vraiment eut peur qu'il ne soit en colère d'apprendre qu'elle avait grimpée clandestinement sur son vaisseau ! Après tout, ce n'était pas tellement poli ou quoi... c'était à mi-chemin entre la frustration de ne pas avoir forcément les bonnes informations parce qu'elles ne venaient pas du principal concerné, et le soulagement de ne pas se faire bêtement gronder.
Bizarre comme sentiment...

Malheureusement, ils apprirent qu'ils ne pourraient pas voir le roi. Il était en déplacement pendant quelques temps. Cependant, ils récupérèrent une bonne piste ; ils devraient retourner à Mysidia pour espérer avoir des informations à ce sujet ou, carrément, trouver la Baleine Lunaire, parce que le vaisseau dormait dans les eaux à proximité de cette ville magique. Bien, bien...
« Dans l'océan ? Ça va pas être de la tarte de sortir un truc pareil des fonds marins... » Sauf s'il y avait une quelconque manière de le faire ? Quelque chose de plus sophistiqué ou de magique ? C'était à côté de Mysidia après tout, il y avait donc fortement moyen.

Suri soupira profondément.
« Si j'avais su, j'en aurais parlé à l'Ancien. Ça nous aurait évité beaucoup de chemin... désolée. » Elle parlait à Vilal bien entendu, elle se doutait que ça devait être assez embêtant. Et comme elle se sentait toujours un peu mal de toute cette histoire dans la tour de Babil, le moindre embêtement qu'elle pouvait provoquer à Vilal la faisait se sentir -inutilement, oui- un peu coupable.

« Bien, dans ce cas je suppose qu'on doit retourner à Mysidia ? Y aurait-il une manière plus rapide ou... plus facile que de repasser par le Chemin maudit ? On est passé par là hier, et on va dire que c'était assez moyen comme expérience... » Elle espérait qu'il y ait peut-être moyen de s'arranger pour passer par la voie des airs ? Ou un bateau, quitte à ce que ce soit un peu long ? Ou peut-être même des chocobos ? Elle se souvenait qu'ils avaient utilisés un chocobo blanc pour rejoindre la tour de Babil, peut-être était-ce pareil ici ? « Entre vous et moi, les tripes et le sang, ça va pour une fois... » Rit-elle un peu nerveusement en allant se masser la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Mar 19 Juin - 12:02

Plusieurs facteurs à prendre en compte, pourraient-ils piloter cet engin? Certes, il ne semblait pas nécessaire qu'il y ait un équipage particulier, mais s'il fallait du sang sélénite pour piloter le vaisseau, ils auraient du mal à l'utiliser... la jeune femme préférait ne rien dire pour le moment, refusant soit de trahir ses origines, soit les ignorant peut-être... et ce n'était pas le genre de sujet à aborder comme ça aussi Vilal ne se montrait pas curieux.

Leur prochaine destination était donc Mysidia - à nouveau. Le chevalier demeurait impassible malgré l'agacement certain que pourrait lui procurer cette situation, le chancelier comprit vite qu'ils en venaient à peine et sourit lorsque Suri demanda un autre transport que le chemin maudit

«Nous devons faire partir demain un navire pour Mysidia avec de jeunes gens souhaitant rejoindre l'académie de magie. Vous pourrez monter à bord si vous le souhaitez.»
«Ce serait fort généreux de votre part, merci.»
le chancelier hocha de la tête et semblait attendre d'autres questions éventuelles, Vilal revint donc sur le traité de paix entre leurs deux pays, et l'homme confirma qu'il en discuterait activement avec le Roi, et qu'il ferait envoyer un ambassadeur sur Héra via la Tour de Babil maintenant qu'il savait que ça permettait de s'y rendre.

De là, ils prirent congé et se retrouvèrent dehors. Il faisait beau et ils n'étaient pas très loin d'un marché, alors autant voir un peu les produits locaux

«Bien, cet aller retour n'aura pas été inutile. Obtenir une alliance entre nos deux mondes, par les temps qui courent, ne pourrait qu'être profitable.» même si Héra n'était pas à plaindre, c'était l'une des rares nations à s'entendre avec tout le monde, y compris Spira. Bien que les deux jeunes gens ignoraient qu'en réalité, et bien ce n'était plus trop le cas en ce moment et que suite à l'attaque de Bevelle par des génomes, ça risquait de se compliquer!

Ils passaient devant un forgeron et par habitude, le chevalier s'y arrêta pour regarder de quelle manière ils fabriquaient leurs armes, s'intéressant au style, remarquant de très belles épées, des lances aussi, de toute évidence, Baron était une cité assez riche sur ce point!

«Comme le reste, leur manière de forger semble assez proche de celles de Héra, regardez... cette épée ressemble à ce que portent en général les brutos...» dit-il à Suri en montrant l'une des armes exposées. Son arme à lui était différente car elle venait de Wutaï, c'est à Eblana qu'il avait pu constater les similitudes, mais ici, il y avait clairement de quoi comparer avec sa ville natale. Cependant, il n'y avait rien de comparable avec la propre épée de la jeune femme, mais elle était vraiment particulière, aussi.

«Qui a forgé votre épée, d'ailleurs?» il n'avait pas souvenir qu'elle le lui ait clairement dit, elle avait du rester vague à ce sujet, et peut-être ne souhaitait-elle pas l'aborder en public non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Mar 19 Juin - 16:36

Au final, l'entretien se déroulement fort bien ; ils auraient l'opportunité de grimper dans un bateau qui emmenait des élèves vers l'académie de magie de Mysidia. Suri soupira, sans aucune subtilité particulière d'ailleurs. Elle fut de suite soulagée d'entendre qu'ils n'auraient pas à repasser par le Chemin maudit... C'était assez éreintant comme route à prendre pour retourner au village — bien que la fille de Bahamut n'aurait pas rechigner à le faire si vraiment elle y avait été obligée.

Ils quittèrent avec la promesse qu'ils pourraient grimper dans ce navire le lendemain. Si Suri se sentait encore un peu embarrassée d'avoir involontairement fait perdre du temps au chevalier, Vilal affirma que cela avait été utile ; il avait ainsi proposé une alliance entre leurs deux mondes - ou au moins villes - et c'était une excellente chose.
« C'est vrai que c'était une bonne initiative. » Sourit-elle alors qu'ils approchaient du marché de la ville. C'était un bel endroit, et avec le soleil qui régnait dans le ciel, ça donnait vraiment une ambiance vive et accueillante. Paradoxalement, Suri n'était pas si fan de ce genre de décor, surtout parce qu'elle se plaisait davantage en période nocturne. Cela dit, elle ne grimaçait pas ; ça restait agréable.

Un forgeron se situait sur leur passage. Forcément, Vilal fut attiré à observer les œuvres présentées. C'était quelque chose que Suri avait bien remarquée ; il aimait beaucoup comparer les armes et armures des différents mondes. Sans doute éprouvait-il une certaine affection pour les armes de ce genre ? Difficile à dire avec le commandant Rannveig, mais Suri était sûre qu'inconsciemment, c'était une préférence. Comme le rouge, elle se souvenait encore qu'il le lui avait dit à Lindblum.

Ces observations le poussèrent à lui demander qui avait forgé son épée.
« C'était mon père. » Ils étaient un peu isolés et bon, dire que son père avait forgé son arme, ce n'était pas vraiment propice à cracher une quelconque vérité ! C'était bien possible ! D'ailleurs, elle commençait à avoir l'habitude et tourna ses mots d'une façon plutôt maligne. « Je l'ai vu faire un grand cadeau à une fille, et j'étais bien jalouse, eh... » Elle baissa le regard, un peu embarrassée. « Je voulais qu'il reste avec moi d'une certaine façon si nous venions à être séparés, alors il m'a fait cadeau de cette épée. » Elle s'en souvenait bien ; elle avait vu son père donner à Rydia, la femme aux cheveux verts, la possibilité de l'invoquer. Elle s'était sentit trahie et amère, mais cette animosité s'était évaporée depuis... Elle était heureuse d'avoir cette lame si unique et magique à présent.

Elle n'avait émit aucune précision sur le cadeau donné à la fille, mais Vilal n'en avait sans doute cure. C'était mieux ainsi honnêtement ; parler d'invocation était assez risqué, il fallait bien l'admettre.

« Et... Hey ! Tu m'as vouvoyé ! » Elle posa soudainement ses mains sur ses hanches en adoptant une posture autoritaire. « Je pensais qu'après ce qui s'était passé, nous étions devenus amis ! » Son air pseudo-sévère fut brisé par un sourire trop honnête pour qu'elle continue de faire chiche d'être vexée. « Va falloir que tu fasses attention à ça. » La jeune femme croisa les bras en prenant un air un peu malicieux. L'air de dire "parce que sinon, je vais demander des excuses!" ou quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Mar 19 Juin - 23:40

Il est vrai que Suri ignorait le poste qu'avait occupé Vilal pendant un bon bout de temps après la fusion des mondes, à savoir étudier soigneusement les armes et armures de tous les pays afin de voir les différences et similitudes entre chaque contrée. Certes, il n'avait plus ce rôle aujourd'hui, mais il en avait gardé certaines habitudes, et il demeurait toujours intéressé par la manière dont les forgerons réussissaient à exploiter tout le potentiel de chaque matériau pour faire d'une arme quelque chose d'unique.

Examinant avec soin les épées proposées, il s'était alors intéressé à celle de Suri. Il se souvenait à présent qu'elle avait dit que son père la lui avait offerte, mais il s'était surtout demandé s'il l'avait faite lui-même... apparemment oui, mais elle n'entrait pas dans les détails, alors que c'était ce qui l'intéressait justement - et pas cette histoire de jalousie un peu ridicule, il fallait le reconnaître, heureusement qu'il ne jugeait pas. Il s'apprêtait à demander des détails lorsqu'elle remarqua qu'il l'avait vouvoyée.. ah oui tiens?


«Je te demande pardon. À vouvoyer le chancelier pendant plus d'une heure, j'ai perdu l'habitude probablement...» il s'inclina respectueusement en signe d'excuse, c'est qu'il prenait ses remarques - toutes - très au sérieux «je ferai plus attention.» non, il ne cernait toujours pas la plaisanterie ou la moquerie malheureusement, la seule chose qu'il déduisait, c'est que vu le sourire de la belle dame, elle ne devait pas "trop" lui en vouloir. Hochant de la tête pour reprendre la route - et ne remarquant pas son air probablement désespéré! - ils se trouvaient désormais devant des objets moins intéressants à ses yeux, tels que des bijoux et autres bibelots. Malgré tout, il s'intéressa une seconde à une petite sculpture de chocobo, elle était minuscule, tenant facilement dans sa main, mais si bien détaillée qu'on pouvait jurer un vrai!

«Un vrai travail d'orfèvre...»
«Oh! Merci! Si vous le voulez, je le vends 15 gils.»
«C'est fort aimable, cependant, je n'en ai pas l'utilité...»
dit-il en posant l'objet sur le comptoir, le vendeur le regardait avec une certaine surprise
«Ben euh.. ça n'a pas vocation à être utile, juste à faire joli? Vous savez, pour mettre chez vous, à poser sur un meuble, votre table de nuit?» le chevalier le regarda quelques secondes, l'air incrédule en se demandant s'il se moquait de lui ou quoi? Puis il regarda Suri, comme s'il espérait comprendre davantage
«Euh je... désolé, j'ai l'habitude de ne prendre que ce qui peut me servir...» il espérait ne pas vexer le vendeur, cherchant à demeurer poli malgré tout
«C'est bien dommage... parfois, c'est bien d'avoir un truc qui nous fait sourire, bien en vue le matin. Ça vous met de bonne humeur au réveil! Imaginez-vous avec ce petit chocobo sous le nez quand vous ouvrez les yeux le matin?» c'est que le gars connaissait son affaire, Vilal baissa les yeux sur le chocobo, puis sur le vendeur, puis Suri. Il se souvenait de ce qu'elle désespérait à lui apprendre, essayer de s'intéresser à des choses qu'il "aimait", et il fallait reconnaître qu'il avait une certaine affection pour les chocobos alors... il lui fallut de longues minutes d'intense réflexion, se souvenant qu'il avait quand même pas mal d'argent sur lui, et qu'il n'y avait pas de gemmes ici, donc il pourrait continuer à économiser... au final

«Très bien, je le prends.»
«Super! Je vous l'emballe?»
«Pourquoi?»
«Ben euh... oui non, ce n'est pas grave.»
il avait déjà vendu son article, il n'allait pas batailler pour une boîte, il tendit le chocobo de bois à Vilal qui le regarda quelques secondes, son esprit devait lutter très très fort pour essayer de comprendre pourquoi il avait acheté cette chose, mais après un léger soupir, il le rangea dans ses affaires. Il verrait le lendemain si ça lui faisait vraiment quelque chose...

S'éloignant à nouveau, il se tourna vers Suri

«Est-ce grossier de refuser d'acheter quelque chose à un marchand sous prétexte qu'on n'en a pas utilité?» c'était surtout histoire de savoir s'il avait été désagréable, quoi...[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Mer 20 Juin - 11:16

Certes Suri n'avait pas mentionné les détails pour son arme, mais il n'y en avait pas vraiment de toute manière... Son père avait fait apparaître cette arme en disant que c'était une partie de lui - d'un point de vu visuel, on pouvait penser que c'étaient ses écailles qui formaient l'épée par exemple - donc Suri n'aurait rien eu d'extraordinaire à raconter de ce côté.

Ils continuèrent à marcher jusqu'à passer devant des stands qui vendaient des bijoux et des petites babioles. Suri comprit très rapidement que Vilal jugerait tout ceci inutile, mais elle se plut à regarder quelques bibelots fait-mains. Il y avait vraiment de beaux boulots, et même Vilal repéra quelque chose ! Un mignon petit chocobo sculpté dans le bois, vraiment très réaliste, et assez petit pour ne pas prendre trop de place.
Malheureusement, Vilal jugea qu'il n'en avait pas besoin et reposa l'objet.

« Oh, mais c'est mignon pourtant ? » Ce n'était pas vraiment un argument, mais le marchand sembla mieux vendre son produit en expliquant un peu pourquoi ce serait bien d'acheter quelque chose même si c'était "inutile" comme le disait le chevalier. Celui-ci sembla très, très longuement méditer sur la question, avant de finalement décider de l'acheter. Il paraissait toujours aussi incrédule, même après avoir fait ce choix, et interrogea Suri à ce sujet.

Honnêtement, c'était une question vraiment étrange, mais elle fit de son mieux.
« Je dirais pas que c'est impoli, c'est juste un peu... déroutant. En général, les gens aiment bien acheter des babioles comme ça. C'est joli, ça décore ta chambre ou ta maison. Ça donne un peu de vie ? » Mais ce n'était pas vraiment la question qu'il avait posé. « Je dirais que ce serait moins frappant pour un marchand si tu leur disais que tu n'es pas intéressé plutôt. Beaucoup de gens disent ça quand ils ne veulent pas acheter tout et n'importe quoi. Que ce soit parce que tu n'as pas assez d'argent ou juste parce que tu n'en veux pas... tu peux juste dire que tu n'es pas intéressé. C'est plus poli et plus... commun, on va dire. » Elle commençait à avoir l'habitude de lui apprendre ces petites choses maintenant, mais c'était quand même un peu triste... à ses yeux. Cela dit, elle était contente qu'il ait fait l'effort de vraiment y réfléchir pour ce petit chocobo. Il était vraiment adorable !

« Et ce n'est pas inutile ! » Lança-t-elle spontanément. « C'est un souvenir de notre voyage sur ce monde. Chaque fois que tu regarderas ce petit chocobo, tu te souviendras d'où tu l'as acheté. Si ça n'a aucun côté pratique, ça reste sympa de ramener avec soi un petit quelque chose de son voyage, non ? D'ailleurs, je devrais me trouver un souvenir, moi aussi... » C'était ironique de dire ça alors qu'elle était née sur ce monde, mais c'était la première fois qu'elle venait à Baron, donc ça restait sympa de se prendre un petit souvenir.

Elle regarda un peu les étalages et repéra des bijoux plutôt discrets. L'un d'entre eux attira son regard ; une chaînette, un bracelet visiblement, décoré de petits rubis et de minuscules ambres. Le mélange donnait un côté très chaleureux au bijou.
« Oh, laissez-moi vous dire qu'il irait très bien avec vos yeux, mademoiselle ! »
« C'est vrai qu'il est vraiment beau. C'est fait-main ? »
« Tous mes bijoux sont uniques, ma chère dame. C'est une passion. »
« C'est un splendide travail ! Tu en penses quoi hein ? »
Elle montra le bracelet à Vilal, et oui c'était carrément fait exprès, elle se doutait qu'il n'y verrait aucune utilité, et aurait du mal à répondre. Mais hé ! A force, ça viendrait naturellement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Jeu 21 Juin - 16:12

C'était tout de même un poil ridicule. Devoir s'encombrer ainsi de choses juste parce qu'elles étaient "jolies"? Malgré tout, si Vilal avait son propre avis sur la question, il n'avait pas envie de paraître grossier à l'égard de commerçants qui gagnent leur vie de cette manière, aussi apprendre à mieux refuser sans paraître impoli lui semblait tout de même important. Il assimilait plus ou moins la manière dont Suri lui expliquait les choses, apprendre à ne pas dire clairement pourquoi on refusait d'acheter, juste dire qu'on n'était pas intéressé, c'était suffisant.

Bien, il essaierait à l'avenir. Malgré tout, il n'était pas trop d'accord avec cette histoire de souvenir non plus...

«Ce simple chocobo ne représente en rien la ville de Baron, si je devais ramener un souvenir, il faudrait que ce soit quelque chose qui ait un vrai rapport avec la ville, comme un mouchoir en tissus portant les armoiries du château...» et en soit, un mouchoir pouvait toujours être utile, même s'il ne s'en servirait probablement pas pour se moucher, mais au moins pour nettoyer quelque chose ou retirer de la poussière «enfin... oui, au moins on va dire que si je le mets sur ma table de nuit, ça fera une vision agréable au réveil... je crois.» au final, il s'en fichait de ce qu'il voyait le matin, mais bon, c'était fait maintenant, mais peu probable qu'il achète autre chose du même genre à l'avenir.

Alors qu'ils continuaient, Suri remarqua plutôt des bijoux et s'arrêta sur un petit bracelet aux couleurs rouge et or, et évidemment, elle demanda son avis au chevalier.

«Tu crois que tu pourrais te servir de ce bracelet comme d'un accessoire de combat?» oui évidemment, il continuait de penser au côté pratique, mais la vendeuse semblait surtout remarquer quelque chose
«Tiens, c'est mignon, mais les pierres rouges sont de la même couleur que vos yeux» dit-elle en montrant Vilal avant de se tourner vers Suri «et l'ambre rappelle les vôtres!»

Sur le coup, le chevalier ne comprenait pas ce qu'il y avait de mignon là dedans - faut dire qu'il ne trouvait jamais rien de mignon donc bon
«Je suppose qu'il y a une raison à cette remarque?» la femme se figea, son regard passant de l'un à l'autre comme si c'était évident, mais dut se rendre compte par elle-même qu'ils ne pouvaient pas être ensembles au vu de cette réaction
«Euh.. non en fait, je trouvais ça juste... amusant. Pardon...»
«Il n'y a pas de mal.»
ne comprenant pas non plus pourquoi elle semblait gênée d'un coup, il se tourna vers Suri

«Il faut faire attention avec ce genre de bijou, en combat, il pourrait te gêner, s'accrocher dans quelque chose, et si tu y tiens, un monstre pourrait l'agripper et te l'arracher...» autant un truc qu'on garde dans un sac, ça va, mais qu'on porte, il est généralement préférable que ce soit solide, ou suffisamment costaud...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Ven 22 Juin - 9:44

Evidemment, Vilal ne comprit pas trop l'intérêt du souvenir, surtout que ce chocobo ne rappelait pas du tout Baron... contrairement à une arme par exemple. Suri pencha la tête sur le côté en soupirant, avant de tout simplement la secouer de gauche à droite. Ah la la celui-là ! Ce n'était pas le but ! Il pourrait se rappeler d'où il l'avait acheté, peu importe la tronche du truc. Enfin, elle n'irait pas lui faire davantage la morale, déjà qu'il avait fait l'effort d'accepter d'acheter une "babiole", autant le laisser aller pour cette fois.

Suri se chercha donc un souvenir pour elle. Elle n'irait pas partir en quête d'un mouchoir avec les armoiries du château, elle voulait quelque chose de joli ! Aussi, elle piocha rapidement sur les bijoux fait-main, et demanda l'avis du chevalier. Celui-ci demanda de suite si elle pensait pouvoir s'en servir comme accessoire de combat et Suri eut un sourire où se mélangeaient une gentille déception et une certaine exaspération. Ah la la... Bon quelque part, comme elle s'y attendait, ça l'amusait plus qu'autre chose.
« C'était pas vraiment l'objectif. » Répondit-elle avant de se tourner vers la marchande qui en ajouta un peu en disant que c'était mignon, parce que le rouge rappelait les yeux de Vilal, et l'ambre ceux de Suri. La guerrière haussa les sourcils avant de regarder le bijou et de constater que c'était vrai, mais si une certaine rougeur lui piqua les joues, ça la quitta bien vite en entendant la réponse du commandant.

« Oh dit donc, t'es bien rabat-joie ! » Ah oups, c'était partit tout seul ! La bouche pincée et les sourcils un peu froncés, elle le dévisagea avec une petite note d'agacement avant d'admirer un peu plus le bracelet en conservant cet air boudeur.

Comme pour se rattraper, ou juste parce qu'il ne voyait que le côté pratique des choses, Vilal ajouta qu'il faudrait faire attention avec ça au risque qu'il ne se brise. Suri fronça le nez. Certes, ça par contre, c'était pas faux... Mais elle trouva rapidement solution
à son problème.
« Je le mettrai à mon poignet droit, sous mon gantelet. Il sera protégé. » Le ton était un peu mou, comme quoi elle boudait encore. Elle enleva son gantelet d'ailleurs justement, on pouvait noter que depuis l'épisode avec les braconniers, c'était un peu mieux, mais il y avait encore une marque sur sa main où l'impact du projectile avait eut lieu. La demoiselle paya la marchande avant d'enfiler le bijou et de remettre son morceau d'armure.

Elle remercia la vendeuse, qui lui rendit un sourire gêné, avant de continuer sa route.
« C'était à prendre comme un compliment ce qu'elle disait... et moi aussi je trouve que c'est cocasse comme détail. On voyage ensemble et le hasard a voulu que je prenne un bijou comme celui-là et puis... rha laisse tomber. » Elle avait le sentiment de mettre les pieds dans les plats et d'en plus s'enfoncer ! Ses épaules se haussèrent avant de s'abaisser lourdement en signe de défaite. En tout cas pour aujourd'hui, elle laissait tomber l'idée de lui expliquer tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Ven 22 Juin - 10:33

Une fois de plus, il mettait les pieds dans le plat. Il avait beau faire des efforts, il avait visiblement dit quelque chose qu'il ne fallait pas. Il regardait Suri avec un air un peu surpris, ne comprenant pas pourquoi elle semblait vexée alors qu'il demandait juste à comprendre en quoi cette histoire de couleur pouvait être "mignonne" ou "amusante"?

«Pardon?» heureusement, la vendeuse semblait vouloir venir à sa rescousse, elle devait surement croire qu'il était naïf ou quelque chose du genre, car elle commençait à sortir le bracelet de son présentoir pour le transmettre à Suri
«Les coïncidences ont souvent un côté amusant, ici, j'ai trouvé mignon que Madame soit intéressée par un bracelet dont les couleurs vous correspondent à tous les deux. Certes, ce détail aurait été plus intéressant si vous aviez été en couple... c'est pourquoi je me suis excusée sur ma méprise.»
«Oh... je crois comprendre...»
«Vous n'avez jamais été marié, vous, n'est-ce pas?»
«Non, en effet.»
«Dommage, un bel homme comme vous!»
il haussa un sourcil, mais préféra se préoccuper de Suri et de son bracelet. Vu qu'elle voulait l'acheter, il lui rappela qu'il valait mieux qu'elle le protège, et elle trouva donc une solution en le cachant sous son gantelet. Il s'attarda un peu sur ses récentes blessures, mais ne dit rien, jusqu'à ce qu'ils s'éloignent un peu et qu'elle ajoute quelques précisions quant à cette histoire de couleurs

«Oui, je suis désolé, je n'ai pas vu l'idée tout de suite. Cependant, si tu trouves ce bracelet joli, n'est-il pas dommage de le cacher?» d'un autre côté, elle pouvait le cacher tant qu'il y avait un risque qu'elle l'abîme, et le montrer ensuite? Hors là, ils étaient en ville, elle ne risquait pas grand chose? «Tu pourrais retirer ton gantelet pour le moment?»

Ils étaient sur une petite place à présent, il se rendait compte qu'il n'aimait pas quand elle "boudait" - bien qu'il ignorait qu'elle boudait en fait
«Quand tu fais cette tête, je sais que j'ai dit ou fait quelque chose de mal. Je suis désolé...» croisant les bras, il remarqua plus loin un magnifique buisson avec des roses d'un rouge éclatant, il s'approcha et avec délicatesse, en coupa une et s'approcha pour la lui offrir

«Tiens.. je crois me souvenir qu'offrir une fleur pour demander pardon est parfois apprécié... et tu sembles aimer le rouge, fais attention, il y a des épines.» oui bon ben il pouvait faire des efforts, mais on ne pouvait pas avoir tout, tout de suite hein? ils pourraient peut-être aller manger maintenant? C'était l'heure du repas à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Ven 22 Juin - 17:23

Suri boudait en effet, c'était un peu idiot mais disons qu'elle avait sincèrement trouvée le commentaire de la dame tout à fait charmant, et la réponse immédiate et assez neutre de Vilal avait eut le don de lui faire pincer la bouche en une moue agacée. Elle savait bien que ce n'était pas voulu, c'était une question d'habitude, avec les années, il était juste fait comme ça... et bon il y avait des efforts en vu, elle ne pouvait pas lui en vouloir... Sa réaction avait juste été un peu spontanée !

En route, il fit quand même la remarque que c'était dommage de cacher un tel bijou s'ils n'étaient pas en situation de danger, ici pas de risque de combat, donc autant enlever son gantelet pour le moment. Suri regarda sa main avant d'acquiescer et de le retirer. De suite, elle se sentait un peu plus légère, et en plus, son poignet orné de ce bijou lui donnait vraiment un air élégant ! Elle retrouva le sourire, finalement cet achat lui plaisait.

Son sourire disparu cette fois sous l'effet de la surprise quand Vilal s'excusa. S'il avait comprit une chose, c'était que quand elle tirait cette tête, c'était qu'il avait mit les pieds dans le plat.
« C'est rien... C'est peut-être moi qui en attend trop de ta part. Et bon hein ? Déjà tu as accepté d'acheter ce petit chocobo sans que je t'y pousse, c'est qu'il y a de l'amélioration ! » Oui quand même ! Il avait fait de l'effort, même si maintenant, il devait prouver avoir bien compris en ne laissant pas pourrir ce malheureux bibelot de bois dans le fond de son sac. Elle verrait bien ce qu'il en ferait.

Elle suivit son mouvement lorsqu'il bougea vers un buisson de roses, croyant qu'il reprenait juste la route, et fut assez surprise merci de le voir doucement en cueillir une. Il la lui tendit en disant savoir qu'il était convenable d'offrir une fleur pour demander pardon, en notant qu'en plus elle aimait beaucoup le rouge. Gaffe aux épines par contre.
« Oh, euh, m-merci... » Elle prit la fleur et baissa le regard dessus en ne se voyant même pas devenir cramoisie elle-même ! La marchande, un peu plus loin, aurait bien put glousser un coup en la voyant réagir comme ça à une simple fleur. Une rose hein ! Quand même ! Devait-elle dire un truc du coup ? Euh... « Excuses acceptées. » Voilà voilà, c'était dit avec le sourire, il venait de lui faire oublier ce tracas pour le coup - elle ne s'attendait pas vraiment à ça ! Mais...
Ça faisait plaisir.

« Bon alors ! On va manger ? Je meurs de faim ! » Sans trop de surprise qu'il pourrait ajouter. Il faisait vraiment très beau d'ailleurs, si bien que... « J'ai une idée ! On pourrait trouver un marchand qui vend de quoi se faire un repas et aller s'installer quelque part pour manger dehors ? Il fait trop beau pour s'enfermer. » Il y aurait sûrement ça quelque part, le marché était assez grand, Baron étant une des villes les plus vastes de la Planète Bleue. « Sauf si tu as quelque chose contre un pique-nique en ma compagnie ? » Sourit-elle avant de baisser à nouveau les yeux vers la rose. Franchement... c'était vraiment une magnifique fleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Sam 23 Juin - 11:14

Il n'y avait pas grand monde qui réussissait à avoir de l'influence sur Vilal. De mémoire, il avait toujours pensé qu'il n'y en avait que deux: Clémence et son frère. D'ailleurs, il aurait été intéressant qu'il passe le voir un de ces jours, le chevalier supposait qu'il était encore sur Spira, là où sa magie ne faisait peur à personne. Depuis le temps, il avait peut-être amélioré ses capacités?

Peu importe, pour l'heure, il devait faire attention vis à vis de Suri, il se rendait compte que même si c'était difficile, il voulait faire des efforts pour qu'elle ne fasse plus cette tête. Visiblement, le coup de la fleur avait marché, élément à noter quelque part, de toute évidence, ça marchait bien. Ils semblaient réconciliés du coup et la jeune femme en profita pour organiser un petit pic-nic

«Et bien, pourquoi pas.» l'endroit où ils mangeaient n'avait pas d'importance pour lui, du moment qu'ils mangeaient quelque chose. Ils retournèrent donc au marché, cherchant des aliments faciles à manger avec les doigts, de la charcuterie, des crudités, des fruits, un peu de fromage aussi. Vilal acheta pour l'occasion un magnifique couteau qui pouvait se plier en deux, il était d'ailleurs finement ouvragé, et il y avait les armoiries de Baron dessus!

«Et bien, j'ai fini par prendre un souvenir?» dit-il en le montrant à Suri. Au moins là, ça avait tous les avantages pour le chevalier, utile, pratique, et ayant un vrai lien avec Baron. Ils purent emprunter une nappe à la boulangère et ils quittèrent la ville pour se rendre vers des collines qui avaient vue sur la mer. Par précaution, Vilal sortit la tente, juste histoire d'activer le dispositif anti-monstre pour qu'ils soient tranquilles. Ça pouvait être du gaspillage, mais Suri ayant enlevé son gantelet, il était préférable qu'ils ne soient pas dérangés.

La nappe fut installée sous un arbre, puis les victuailles et le chevalier sortit son couteau pour découper de gros morceaux de pain, puis le saucisson et les crudités en petits bâtonnets. Il avait pris de larges feuilles en chemin pour s'en servir d'assiettes improvisées.

«Et bien, bon appétit?» les jambes croisées, le dos bien droit, il regardait la mer tout en mangeant un morceau de saucisson. Il avait sorti le petit chocobo de bois et l'avait posé à côté de lui, Suri ne devait pas avoir de souci sur le fait que ce petit objet pourrisse dans son sac, il semblait décidé à le sortir régulièrement.

«C'est agréable de voir un monde en paix. Les gens ici ne semblent pas inquiets par les conflits ou les tensions d'une ville à l'autre.» bien différent de ce qu'il se passait sur Héméra. Combien de temps encore avant que le monde entier ne sombre dans une guerre totale? Et encore, ils n'étaient pas au courant des derniers événements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Sam 23 Juin - 12:15

Vilal consentit à partager un pique-nique avec elle, ce qui la laissa bien souriante et lui fit complètement oubliée qu'elle avait été vexée par ce petit épisode. Ils allèrent donc au marché s'acheter de quoi se faire un bon repas tout en profitant du soleil ! Le chevalier acheta même un superbe couteau avec les armoiries du château dessus, et mentionna à la demoiselle qu'il s'était donc vraiment trouvé un souvenir comme lui l'entendait.
« En effet ! C'est très beau et en plus... utile ! » Elle fit un petit sourire taquin, il ne noterait peut-être pas qu'elle le taquinait pour le coup mais elle trouvait ça amusant... au final, c'était comme couper la poire en deux ; il avait, de lui-même, acheté quelque chose de joli, mais en plus, de pratique.

Et pratique, ça l'était ! Lorsqu'ils furent installés, plus tard, Suri put remarquer que ce couteau tranchait particulièrement bien. Elle se prit un morceau de fromage et le dégustait distraitement lorsque Vilal mentionna que c'était agréable de voir un monde en paix. Suri tourna la tête vers l'horizon elle aussi, méditant sur ses paroles.
« Oui... J'aimerais dire que je souhaiterais que ça reste ainsi, mais je ne suis pas assez naïve pour m'imaginer une paix éternelle nulle part. » C'était assez pessimiste, mais Suri savait que pour qu'il y ait la paix, il devait forcément y avoir eu des conflits, et il y avait toujours quelqu'un pour emmener le mal... peu importe la forme. « Le seul endroit où j'ai cru que ça puisse être accessible, c'était sur la Lune, où je vivais avec mon père. Et puis un jour, il a disparu... » Son regard se perdit un moment, avant qu'elle ne s'intéresse à la prochaine chose qu'elle mangerait.

Son esprit vagabonda un peu alors qu'elle laissait son attention se tourner vers le petit chocobo que Vilal avait acheté au marché. Il était vraiment tout sympathique, et elle fut surprise toutefois heureuse de le voir exposé comme ça, preuve étant que Vilal n'avait pas l'intention de le laisser pourrir dans un fond de placard. Peut-être qu'il avait une maison personnelle quelque part, un appartement ou quoi, où il pourrait poser ce sympathique bibelot ? Ou peut-être l'offrir à quelqu'un éventuellement, maintenant qu'il avait acheté ce beau couteau qui lui correspondait davantage ?

Ça lui fit penser, maintenant qu'ils étaient un peu plus proches, du moins selon elle, Suri s'autorisa à chercher à connaitre un peu mieux ce mystérieux et si taciturne chevalier.
« Tu as encore de la famille, quelque part ? » Il n'en avait pas vraiment parlé, ou en tout cas elle ne croyait pas ? Elle avait bien comprit qu'il n'avait aucune femme dans sa vie - ni homme hein, chacun son truc - mais elle ne pensait pas qu'il ait parlé de sa famille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Sam 23 Juin - 17:42

Au final, un pic-nic n'était pas vraiment différent que lorsqu'il fallait manger dehors quand on était en mission. Sauf que là, on pouvait prévoir un peu plus, car on savait qu'on rentrait juste après, qu'on pourrait mettre le reste des provisions dans une pièce où elles resteraient au frais et au sec jusqu'au lendemain. Le voyage vers Mysidia prendrait probablement la journée de toute manière, alors ils pourraient piocher encore dans ces victuailles pour le déjeuner de demain.

Assis en tailleurs, Vilal regardait le paysage en mangeant, c'était reposant comme endroit. Calme, paisible, il faisait une température douce en cette saison. Suri paraissait pessimiste, mais le chevalier ne pouvait qu'être d'accord avec elle

«Il y aura toujours des gens pour vouloir un pouvoir qu'ils ne méritent pas.» le souvenir de la Reine Barnet qui voulait dominer le monde alors qu'elle gouvernait déjà Alexandrie. Elle n'avait pu s'en contenter, manipulée par Kuja à l'époque, elle avait souhaité tout avoir. Folie. La seule chose qui pouvait consoler Vilal, c'est qu'il savait au fond de lui que le pouvoir absolu ne pouvait exister, tôt ou tard, il y aurait toujours des gens pour se rebeller.

Prenant un peu de pain et de fromage, il ferma les yeux en s'appuyant finalement sur le tronc d'arbre, ne s'attendant pas à la question de la jeune femme

«Mes parents vivent tous deux à Alexandrie. Mon père était un brutos, ma mère une amazone, ils touchent tous deux leur retraite de soldats et se sont achetés une petite maison vers l'extérieur de la ville avec un potager et des poules.» c'était difficile d'imaginer que Vilal puisse avoir des parents si normaux, surtout que pendant tout le temps où ils étaient à Alexandrie avec Suri, pas une fois il n'était allé les voir. Elle souhaiterait peut-être les rencontrer la prochaine fois tiens «mon frère, aux dernières nouvelles, vit à Luca. Nous sommes jumeaux... mais il ne me ressemble pas vraiment.» autant pour le comportement que pour le physique.. «il a toujours été fasciné par la magie, et sur Héra, comme tu le sais, ce n'était pas très bien vu, alors quand on a été sur Spira et qu'il a vu là bas que les mages étaient aussi ordinaires que les épéistes pour la population, il a souhaité y rester. Nous nous sommes séparés à Luca, je ne sais pas s'il y est encore. Il faudrait que je demande à ma mère, il doit surement lui écrire.»

Preuve qu'il ne gardait pas plus de contact avec ses parents qu'avec le reste du monde. Il se tourna vers Suri, pour finir
«Et puis, il y a Clémence. En soit, elle n'est pas de ma famille, mais elle n'a pas de parents. Elle vit chez Sara, une jeune femme qui faisait partie de mon commandement avant, elle m'appelle tonton, on peut dire qu'elle est comme ma nièce.» et elle par contre, il prenait des nouvelles très souvent. Un esprit protecteur sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 25
HP : 4390/5000
MP : 127/145
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Dim 24 Juin - 9:47

Au final oui, Vilal avait encore de la famille, et pas qu'un peu en fait ! Il avait encore ses parents qui vivaient dans un petit ferme près d'Alexandrie, son frère à priori à Luca sur Spira, et une jeune fille appelée Clémence qu'il considérait un peu comme une nièce parce qu'elle l'appelait tonton même s'ils n'étaient pas liés par le sang.
« Eh ben, il y a encore beaucoup de monde ! La chance... » Par contre, frère jumeau ? Fiou, ça devait être bizarre de voir deux Vilal ! Bon il avait dit qu'en dépit du fait qu'ils soient "jumeaux", ils ne se ressemblaient pas tellement...

En tout cas, elle croyait un peu comprendre pourquoi Vilal était comme il l'était. Ses parents étaient aussi dans l'armée, ils l'avaient peut-être élevés un peu à la dure ? Non pas qu'elle puisse se permettre de juger non plus, au final, ils en avaient fait un guerrier noble et droit, peut-être juste un peu trop droit, mais eh ! Au moins il était respectueux.

Inévitablement...
« Alors ils sont près d'Alexandrie ? Peut-être qu'on pourrait aller leur rendre visite lorsqu'on repassera dans le coin ? Ça fait longtemps que tu les a vu ? » Peut-être, peut-être pas. Il ne l'avait pas vraiment dit, contrairement à son frère. Elle avait comprit qu'il ne lui écrivait pas, puisqu'il avait dit qu'il demanderait des nouvelles à sa mère... Ne s'entendait-il pas bien avec lui ? Hmm... Peut-être qu'il valait mieux ne pas mettre les pieds dans ce plat-là...

Quoi qu'il en soit, Suri n'avait pas grand-chose à dire de son côté. Elle avait été élevée par des chimères, par le roi et la reine même carrément, avant de s'occuper de Rydia, Ashura et Léviathan s'étaient occupés d'elle à la demande de sa mère... Disons qu'en trouvant sa route vers le Royaume des Chimères, peut-être qu'elle pourrait dire aller "rendre visite à sa famille", mais elle avait toujours sut que ce n'était pas le cas. Elle leur devait beaucoup, mais ils n'étaient pas ses parents.

Ils terminaient le pique-nique quand Suri sentit un frisson glacé lui passer dans le dos. Fronçant les sourcils, elle regarda un peu autour jusqu'à remarquer deux personnes qui discutaient au loin. Ils jetaient parfois des regards dans sa direction, et pas du type flirt ou sympa. Sur le coup, elle ne comprit pas, mais à force, elle crut les reconnaître... Elle les avait déjà vu à Troia... Se pourrait-il qu'ils aient été là quand... ? Ça faisait quelques années...
« Bon, euh... » Elle jeta un regard nerveux vers ces gens mais ils étaient partit... Même si elle se faisait peut-être des idées, elle avait maintenant un affreux nœud dans l'estomac. « Je sais pas pour toi, mais je me sens bien d'aller... lire. Ça te dirait ? Si tu veux encore t'exercer un peu ? A Baron, il doit sûrement y avoir des bouquins sur l'histoire du monde ou un truc du genre... » N'importe qui d'un peu observateur saurait qu'elle était nerveuse et cherchait à aller se mettre à l'abri des regards. Un bibliothèque, ce serait impeccable. Sûrement.

Elle jeta un coup d’œil derrière elle, et un peu autour, mais ces personnes ne semblaient plus être dans le coin. Malgré tout... elle ne se sentait pas spécialement rassurée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 26
HP : 4240/5250
MP : 135/153
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   Dim 24 Juin - 11:25

Il fallut plusieurs secondes à Vilal pour comprendre pourquoi Suri parlait de "chance" d'avoir toute sa famille. Mais il finit par faire le rapprochement avec le fait que la jeune femme n'avait plus que son père de son côté. Il préférait ne pas répondre, en soit, c'était triste à dire, mais si ses parents n'étaient pas là, ça ne changerait pas vraiment sa vie...

«Ça doit faire trois ans que je ne les ai pas vus.» le pire dans tout ça, c'est qu'il ne savait même pas s'ils étaient encore en vie? Ils pourraient très bien avoir eu des soucis, mais il supposait quand même que quelqu'un l'aurait prévenu au château. Ses parents étaient un peu connus pour avoir servi dans l'armée et contrairement à lui, avaient gardé des amis là bas. On lui aurait transmis le message d'une manière ou d'une autre «c'était quand Kuja avait attaqué Alexandrie... j'ai été m'assurer qu'ils allaient bien et que leur demeure n'avait pas été touchée par les flammes.» mais vu que l'incendie s'était surtout répandu au niveau du château, la ferme de ses parents n'avait rien eu.

«Cependant, je préfère te prévenir. Si tu dois rencontrer mes parents, attends-toi à ce qu'ils pensent au premier abord que tu es ma fiancée. Aux dernières nouvelles, ils désespéraient de ne jamais me voir rencontrer quelqu'un. Je crois que mon frère s'est marié.» c'était plus ou moins ce qu'il avait compris au cours de la dernière conversation qu'il avait eue avec eux.

Le pique-nique s'était plutôt bien déroulé au final, sauf la présence de deux personnes que Vilal avait repérées pour avoir un regard rempli de mauvaises intentions. Il avait d'ailleurs ouvert le couteau pour le poser à côté de lui, au cas où. Mais ils avaient fini par partir. Suri paraissait mal à l'aise, il supposait juste que c'était parce qu'elle avait aussi compris qu'ils ne paraissaient pas très aimables

«Bonne idée. J'aimerais cependant que tu remettes ton gantelet, si cela ne t'ennuie pas.» il rangea soigneusement chaque produit dans des morceaux de tissus pour bien les conserver, la charcuterie d'un côté, le pain, le fromage, puis il rangea le tout avant de se lever. Il ajusta le couteau dans sa manche cependant, se tournant vers Suri d'un air sérieux

«Je pense que nous avons montré quelques signes évidents de richesse. Il faudra nous montrer prudents.» le bracelet, la nourriture assez abondante et la tente aussi qui n'était pas donnée. Et leur tenue n'était tout de même pas celle de pouilleux non plus, ils avaient pu attirer l'attention de quelques voleurs. Vilal en avait l'habitude à Lindblum, les enfants étaient très doués pour repérer ceux qui avaient une bourse pleine. Il tendit son bras à Suri «Reste près de moi.»

Ils retournèrent en ville et demandèrent leur chemin, à voix haute, Vilal demandait la direction d'une forge réputée, mais à voix basse, à d'autres personnes, il demandait la bibliothèque. Ainsi, ils se dirigeaient vers le bâtiment en espérant ne pas être suivis.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: On dirait Alexandrie!   

Revenir en haut Aller en bas
 
On dirait Alexandrie!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP fermé] [Expédition du Mistral vers Alexandrie - Oct. 1460] Journal de Bord du Cap'taine Oxalys
» Révision du Bretagne.
» Hagiographie de Saint Straton de Lampsaque, deuxième scolarque
» Un cadeau de feu et de métal ..
» Les Quêtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: La Planète Bleue :: Le Monde de la Surface :: Baron-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives