Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Un village de magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 27 Juil - 9:38

Cette journée avait été aussi épuisante physiquement que mentalement pour le chevalier, et s'allonger enfin était plus que salvateur pour ce soir. Soigneusement allongé, il posa un regard sur son petit chocobo de bois avant de souhaiter une bonne nuit à Suri.
La nuit fut calme, mais il fut réveillé par un mouvement à côté de lui, il ouvrit les yeux et tourna la tête, la lune éclairait faiblement la chambre, mais il remarqua que Suri avait bougé et qu'elle s'était blottie contre lui. Avait-elle froid? Il tendit son bras libre pour ramener le draps sur elle, en bougeant, elle l'avait quelque peu retiré, mais au lieu d'avoir l'effet escompté, ce fut presque pire puisqu'elle s'accrocha carrément à lui. Il supposait qu'elle faisait peut-être un mauvais rêve après les récents événements et qu'elle avait donc besoin d'être rassurée, c'est pourquoi il ne bougea pas et la laissa ainsi, fermant les yeux pour se rendormir.

Le lendemain matin, il fut réveillé à l'aube, mais Suri était toujours accrochée à son bras. De là où il était, il ne voyait que ses cheveux blancs, certaines mèches s'étaient jetées sur son torse, ça le chatouillait un peu, alors du bout des doigts de sa main libre, il les poussa un peu. Il tourna ensuite la tête et regarda son petit chocobo, il sourit légèrement, ce qui le fit réfléchir.

Était-il heureux?

Il se souvenait de ce qu'avait dit le serveur, voir quelque chose de joli au réveil vous rendait normalement heureux. Il resta quelques secondes comme ça, à fixer le chocobo pour essayer de réfléchir à la question, mais ignorant clairement ce que signifiait être heureux, il n'était pas sûr de ce qu'il ressentait. Il baissa les yeux pour essayer de voir Suri, mais il ne pouvait la voir sans se lever, et il ne voulait pas la déranger. Au final, il enfonça davantage sa tête dans son coussin pour fixer le plafond, il n'avait pas l'impression de se sentir différent des autres matins, même s'il acceptait de reconnaître qu'il appréciait la vision du chocobo et que le contact de Suri contre lui n'était pas désagréable en soit, il n'était pas sûr que ça signifie être heureux pour autant.

En ayant finalement assez de devoir encore se trifouiller la cervelle pour comprendre ce qu'il ressentait, il tendit le bras et fouilla un peu dans la table de nuit à côté de lui, il y avait toujours des livres normalement là dedans, et il parvint à en attraper un au hasard. Relevant la jambe qui se trouvait le plus près du bord du lit, il cala le livre et pu ainsi tourner les pages avec sa seule main libre. Il avait encore un peu de mal à lire l'écriture mais au moins justement, ça lui permettait de bien s'entraîner.

Deux heures s'écoulèrent ainsi, il avait lu un bon tiers du livre lorsqu'il y eut du mouvement à côté de lui. Vu l'heure, Suri devait commencer à avoir faim - probablement le seul truc apte à la réveiller correctement - et le soleil éclairait bien la chambre à présent. Une chose était sure, il n'irait pas courir ce matin, il faisait déjà trop chaud pour ça. Il pencha la tête sur le côté, son bras était un peu engourdi en fait, et la jeune femme lui avait un peu bavé dessus.

«Bonjour? Est-ce que ça va?» supposant que si elle s'était accrochée à lui avec la force du désespoir comme une moule à son rocher, c'était par angoisse ou peur, il estimait devoir s'enquérir de son état «Tu as fait un cauchemar?» il la laissa le lâcher, il dut ouvrir et fermer sa main à plusieurs reprises, une légère douleur au niveau coude suite au manque de circulation sanguine, il put se redresser totalement et fit aussi quelques légers mouvements de son épaule

«Tu as vraiment une sacré poigne, je pense que même si je l'avais voulu, je n'aurais pas pu te décrocher sans te réveiller.» puis il se tourna vers elle, son regard trahissait encore cette légère inquiétude - comme quoi tout arrive «tu as bien dormi tout de même?» et elle devait avoir faim aussi, s'ils voulaient aller voir l'Ancien, ils avaient plutôt intérêt à aller prendre leur petit déjeuner assez vite pour partir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 27 Juil - 10:45

Dormir après une épuisante journée, c'était déjà divin, mais dormir avec une présence rassurante à ses côtés en bonus, autant dire qu'on dormait vachement bien et profondément ! Un peu trop du coup, puisque Suri empêcha Vilal de se lever, lui qui était habituellement si matinal, il fut cloué au lit à cause d'elle et elle ne s'en rendit même pas compte avant de se faire réveiller tout naturellement par... bah oui, la faim.
C'est que c'était sacré le petit déjeuner !

Comme elle se réveillait, elle s'étira en émettant un couinement avant de peu à peu réaliser dans quelle situation elle se trouvait. Ah ! AH ! Oups ? Elle sentit le bras du chevalier glisser de son étreinte pour qu'il récupère de sa mobilité mais et surtout pour qu'il se débarrasse de l'engourdissement qu'il avait du coup...
« Ça va oui, très bien. » Un peu confuse quant au pourquoi ou comment elle s'était retrouvée là, Suri, encore à moitié endormie, ne comprit pas trop pourquoi il lui demandait si elle avait fait un cauchemar. « Hm ? Non... pourquoi ? »
Elle ne colla pas tout de suite les morceaux dans sa tête, jusqu'à ce qu'elle comprenne enfin où il voulait en venir. Sans doute s'imaginait-il qu'elle avait eut peur ou quoi et qu'elle s'était accrochée à lui pour ça ? Elle ne saurait même pas dire, elle ne se souvenait pas trop de ses rêves, tant elle avait dormi profondément.
« Ah... désolée pour ça, je suppose que je dormais vraiment bien, j'ai pas fais attention... » Elle sourit, certes navrée, mais elle haussa juste les épaules, banalisant la situation qui aurait put être très embarrassante en d'autres temps ou pour d'autres personnes. Peut-être qu'elle se faisait juste à sa présence, ou peut-être qu'avec le temps, ça la gênait moins. Au début, elle aurait virée rouge pivoine ça oui ! Mais là... non, pas plus que ça. « Et oui j'ai très bien dormi. J'espère juste que je t'ai pas dérangé. » Ce serait bête que sa nuit à lui ait été compromise par ce malheureux réflexe.

Etant la dernière à se lever, elle fit le lit, et récupéra ses affaires. En repensant à ce qu'ils allaient faire aujourd'hui, elle eut une nouvelle angoisse, pour le coup, une vraie. Peut-être que c'était pour ça qu'elle s'était inconsciemment scotchée à lui pendant la nuit. Elle était toujours nerveuse par rapport à la réponse qu'ils allaient avoir et, plus encore, à ce qu'ils trouveraient - ou pas - sur la Lune. Bleh, quelle manière de commencer la journée...

« Allez hop, un bon petit déjeuner, puis... on va voir l'Ancien. » La jeune femme prit une grande et profonde inspiration, qu'elle laissa filer juste après, dans le but de se relaxer et d'éviter de se couper l'appétit quand même. Ce serait un comble ! Pas question de rater le petit déjeuner !

Avant de partir, il faudrait ranger les affaires. Suri jeta un coup d’œil vers la fleur, elle n'avait aucune envie de s'en défaire... Pendant que Vilal se préparait, elle fouilla un peu dans les tiroirs jusqu'à trouver quelque chose qui pourrait l'aider : des feuilles de papier. Elle en prit une et récupéra la Mysia pour la déposer délicatement, ses pétales bien étalés et ouverts, sur une feuille, avant de délicatement la presser avec une autre en prenant soin de ne pas l’abîmer.
Elle sortit le Chiméromicon de ses effets personnels et plaça sa petite création en plein centre, pour que ce soit bien écrasé par le poids. C'était quelque chose qu'on lui avait apprit à Troia, une très belle façon de faire de superbes décorations à petits prix, et aussi un véritable gagne-pain pour une boutique qui vendait des souvenirs et babioles pour les touristes et locaux. Avec toutes ces fleurs, il fallait bien savoir les presser hein...

Après avoir tout rangé, elle se dirigea vers la porte, enfila ses bottes, et fut fin prête à partir. Son regard se tourna vers Vilal qui semblait avoir lui aussi terminé de rassembler ses effets.
« Je suis prête, on peut y aller. J'espère juste que le jeune mage que tu as accosté hier a prévenu l'Ancien, qu'on ne démarque pas à l'improviste... » Manquerait plus qu'ils importunent le vieux mage tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 27 Juil - 21:03

Euh... ben ok. En fait, elle avait bien dormi, pas de cauchemar visiblement, juste qu'elle était bien à dormir à côté de lui. Se passant la main dans les cheveux, Vilal essayait de réfléchir à l'idée qu'elle puisse encore dormir ainsi les prochaines nuits...
«En soit, non, tu ne m'as pas dérangé, juste que je n'ai pas pu aller courir ce matin. Rater l'entraînement une fois n'est pas dérangeant, mais si cela se renouvelle demain, je vais devoir te réveiller.» se tournant vers elle, il espérait qu'elle comprendrait.

Toujours est-il qu'il était temps de se lever. Le chevalier alla se passer un peu d'eau sur le visage, ensuite il s'habilla avant de descendre prendre le petit déjeuner. Il goûta à une pâtisserie locale avec un jus de fruits, ça lui faisait bizarre quand même de ne pas avoir couru, il supposait qu'il irait se faire une petite course peut-être en fin d'après-midi, mais pas trop tard, ce n'était pas bon de courir avant d'aller au lit, mais peut-être avant de manger... enfin ça dépendrait de leur entretien avec l'Ancien.

Après le petit déjeuner, ils étaient remontés ranger leurs affaires, Suri s'attela à mettre la fleur dans un livre, le chevalier la regardait faire, l'air intrigué

«Que fais-tu? Ne vas-tu pas l'abîmer ainsi? Elle sera toute écrasée?» il n'avait jamais vu d'herbier, enfin si mais il n'avait jamais compris en fait. Son frère en faisait beaucoup pour pouvoir bien identifier les fleurs et autres, mais en cela, Vilal ne s'y était jamais intéressé. Après qu'elle lui ait expliqué un peu le principe, il finit de ranger ses affaires et ils se mirent en route.

Le silence régnait à présent, le chevalier se doutait que Suri devait être angoissée à l'idée de ce que pourrait dire l'Ancien au sujet de la Baleine Lunaire, mais honnêtement sur ce coup là, il ne savait pas quoi dire pour la rassurer, n'ayant pas la moindre idée de ce que donnerait l'entretien.

Ils arrivaient ainsi au temple, un mage se tenait devant et par prudence, le jeune homme laissa Suri s'annoncer, on sentait bien qu'il se méfiait, chaut échaudé craint l'eau froide comme on dit! Toujours est-il que le message semblait être bien passé, et on les laissa rejoindre l'Ancien. Le vieil homme était dans ce qui devait être une immense bibliothèque, surement là où se trouvaient les ouvrages les plus rares et les plus précieux sur la magie, domaine qui n'intéressait pas Vilal, mais au fond de lui, il réalisait que Vrass adorerait cet endroit... il n'y avait jamais pensé à vrai dire, et pourtant oui, son frère voudrait surement venir ici, il faudrait qu'il lui en parle le jour où il le verrait. S'il le revoit un jour... oui surement.


«Hey bien! Déjà de retour?»
«Pardonnez-nous de vous déranger, mais il semblerait que vous soyez celui qui ayez les réponses à nos questions concernant notre séjour sur votre monde...»
«Oh oh oh? Vraiment? Est-ce que vous êtes ici dans un pèlerinage de magie?»
«Euh je.. non. Nous sommes à la recherche d'un vaisseau portant le nom de Baleine Lunaire, et il nous a été confié que vous sauriez peut-être quelque chose à ce sujet?»


Le vieil homme haussa des sourcils avant de regarder les deux aventuriers chacun leur tour, rares étaient les gens à connaître la Baleine Lunaire, si les habitants de la Planète Bleue savaient que le vaisseau existait, peu connaissaient son nom.



================

En attente intervention de Karma pour qu'il joue correctement l'Ancien du coup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma

Modo Impartial
Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Sam 28 Juil - 16:59

note:
 

Elder L'ancien, patriarche et sommité de la magie en ce lieu, portait des atours prestigieux qui témoignaient de son rang mais aux yeux de ces voyageurs, il devait simplement sembler porter une robe.

Il se tenait droit malgré son ton jovial mais reprit immédiatement son sérieux quand on mentionna le nom de la Baleine Lunaire. Pour beaucoup, il ne s'agissait pas d'un simple vaisseau mais d'un symbole d'espoir ainsi qu'un objet suffisamment important pour qu'on lui accorde des prières. Et de simples voyageurs étaient capable de sortir ce nom si facilement?

Il se racla la gorge pour remettre en place ses pensées, se redonner une consistance et prendre la parole.

- Hélas, Elle est retournée dans les profondeurs des mers après le retour du Roi. Je ne puis donc point vous la remettre.

Il les avait déjà rencontré, bien qu'ils avaient une apparence quelque peu différent à ce moment là. Il les avait conduit lui même vers Baron et maintenant ils revenaient avec le nom de la Baleine Lunaire. S'ils avaient obtenu cette information alors probablement que le Roi Cecil avait donné son feu vert.

- En revanche. Il existe un moyen de la faire revenir. Cependant, il vous faudra prouver votre valeur ainsi que votre détermination.

Il posa son regard vers Vilal, son armure lui rappelait un certain Chevalier Noir d'il y a plusieurs années maintenant. Après un léger sourire, presque imperceptible, il reprit la parole.

- À l'Est d'ici se trouve le mont du Supplice. Jadis le Roi Cecil prit cette même route pour prouver qu'il était digne de notre confiance. Faites de même, rapportez moi une pierre de l'Autel qui se trouve au sommet de la montagne et j'accomplirai le rituel pour ramener la Baleine lunaire.

La mission était simple mais la réussir le serait moins. Cet endroit était périlleux mais s'ils avaient pu faire le voyage jusqu'à Baron et revenir si rapidement, alors ils n'auraient rien à craindre.



Le Patriarche de Mysidia vous demande de prouver votre valeur avant de vous remettre la Baleine Lunaire. Pour ce faire, vous devez atteindre le sommet du mont du Supplice et rapporter une preuve de votre ascension.




Suri gagne 300 gils. Monte au niveau 24

Vilal gagne 350 gils. Monte au niveau 25

-50 gils pour la restauration.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Sam 28 Juil - 17:58

Elle lui avait fait ratée son entrainement... Suri sourit un peu jaune en l'entendant dire que la prochaine fois, il devrait la réveiller pour pouvoir vaquer à ses habituelles occupations. Parfois, il ne s'en rendait pas compte, mais certains de ses mots sonnaient froids. Elle comprenait bien à présent que ce n'était pas foncièrement volontaire, elle savait même qu'il ne voyait rien d'affectueux dans le geste qu'elle avait posée, juste un malheureux réflexe posé pendant son sommeil, mais soit, soit...
« Oui, bien sûr. » Elle se contenta de ça avant de se préparer à partir. Elle dû rassurer le chevalier sur ce qu'était le pressage des fleurs d'ailleurs parce que pendant deux secondes, il s'imagina qu'elle abîmait la Mysia qu'il lui avait offert. Mais pas du tout ! Cela dit, ça ne l'étonnait pas trop qu'il ne connaisse pas cette méthode, il n'avait pas trop une tête à faire de la décoration avec des fleurs faut dire hein ? Mais elle se plut à lui expliquer le procédé avant de partir.

Ils se rendirent chez l'Ancien, où le vieillard se trouvait. Vilal expliqua un peu leur situation et le pourquoi ils étaient ici, surtout, ce qui poussa l'Ancien à répondre en toute honnêteté : la Baleine lunaire était retournée dans son sommeil et hélas, il ne pourrait pas la leur prêter. Suri crut sentir un glaçon lui tomber dans l'estomac. Comme une morsure vint lui pincer la poitrine alors qu'elle baissait le regard, clairement déçue.

Néanmoins, ce n'était pas tout : l'Ancien affirma qu'il existait une façon de rappeler le vaisseau mystique, et leur proposa un marché : comme le roi de Baron jadis, ils devraient prouver leur valeur en grimpant le Mont du Supplice et en récupérant une pierre de l'Autel à son sommet. S'ils y arrivaient, alors il exaucerait leur souhait et ramènerait la Baleine lunaire. Suri releva soudainement la tête, le regard plein d'espoir et un large sourire sur les lèvres.
« Ce sera fait ! » Elle ne réfléchit même pas deux fois, et ne tourna pas sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, hop ! Décision prise, et si Vilal ne voulait pas suivre - bien qu'elle ne voyait pas pourquoi il refuserait - elle irait seule ! Elle ne se rendait pas tellement compte que c'était une périlleuse aventure, mais avec ce qu'ils avaient vécus jusqu'à présent, elle ne doutait pas de leur capacité à exécuter cette quête. « Merci beaucoup pour cette opportunité, vous ne serez pas déçu ! »

Elle se tourna quand même vers Vilal, même si bon, elle venait plus ou moins d'accepter sans lui demander son avis ni attendre d'éventuelles interrogations de sa part... Quoi qu'ils n'étaient pas encore partit, donc il pouvait encore poser des questions s'il le voulait !
« On y va hein ? » Pressée ? A peine. Elle lui demandait son avis, mais pour elle, c'était déjà confirmée et elle était déjà prête à gravir cette montagne à mains nues ! Bon non, sérieusement il faudrait se préparer mais... c'était limite ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Sam 28 Juil - 20:58

Dès que Vilal avait parlé de la Baleine Lunaire, l'ambiance semblait avoir changé. L'Ancien était plus sérieux, et semblait vouloir fermer la conversation alors qu'il expliquait que la Baleine reposait désormais sous l'océan
«C'est ce qui nous a été dit, en effet... mais nous pensions que peut-être, vous pourriez nous aider à la retrouver? Sachez que c'est une quête importante et que nous ne nous permettrions pas de vous importuner en d'autre occasion.» si le chevalier n'était pas doué avec les émotions, il était habitué à parler avec de hautes autorités et savait donc employer des mots justes, qui ne se voulaient pas offensant et surtout sincères. Il savait qu'il était inutile de chercher à manipuler ces personnalités qui en avaient vu d'autres, il fallait être clair et honnête.

Finalement, l'Ancien sembla coopératif, mais décidait de les mettre à l'épreuve. Hochant de la tête, les bras croisés, Vilal se montrait particulièrement attentif. Il venait de dire combien cette quête était importante, il fallait maintenant le prouver. Rien de plus normal. Les instructions semblaient claires, grimper une montagne pour en gagner le sommet, et ainsi rapporter une pierre de là haut qui prouverait leur parcours. Le chevalier n'étant pas de ceux capables de tricher - en trouvant quelqu'un qui y serait allé ou autre - il approuva d'un signe de tête

«Si cette montagne s'appelle le Mont du Supplice, je suppose que ce n'est pas sans danger. Mais je présume que vous devez savoir que nous en sommes capables, je ne vous imagine pas nous envoyer à une mort certaine.» il hocha une nouvelle fois de la tête, mais Suri avait déjà répondu pour eux, il se contenta d'approuver «nous irons, oui. Mais il faudra nous préparer un peu.» s'ils devaient grimper en haut d'une montagne, il faudrait prendre des vêtements chauds déjà, et des provisions aussi, mais oui, ils iraient. Se tournant vers l'Ancien, il s'inclina poliment

«Je vous remercie pour cette opportunité. Si possible, une fois que ce sera terminé, j'aimerais m'entretenir avec vous pour une alliance avec un village de mon monde qui est peuplé de nombreux mages noirs.  Je suis persuadé qu'ils apprécieraient grandement d'échanger leurs connaissances en matière de magie avec vous.» mais vu l'impatience de Suri, ce serait pour leur retour. Il s'inclina une nouvelle fois avant de prendre quitter le Temple.

Une fois dehors, il se tourna dans la direction qu'on leur avait indiqué, la montagne était visible d'ici

«Bon, je pense que ton sort de feu sera utile pour cette aventure. Allons acheter des provisions.» il se dirigea vers le marché où ils étaient allés l'autre jour, il prit de quoi manger et qui puisse tenir le voyage - viande séchée, fruits secs etc. - une écharpe pour se couvrir la bouche et le nez quand il commencera à faire froid. De là, il se tourna vers Suri, en pensant à une chose

«Hum... tu sais, je n'ai absolument aucune connaissance élémentaire, mais je sais qu'il existe des chevaliers qui s'associent à un mage qui va enflammer leur épée par exemple... tu crois que tu saurais faire ça?» cela signifierait en fait que sans Suri, il ne serait pas capable d'user de cette technique, mais ça pouvait tout de même se tenter non? Il disposait justement d'une gemme qui pourrait peut-être lui permettre d'essayer, après avoir discuté avec Suri sur la manière de procéder, le chevalier inséra la gemme dans son arme, il ne savait pas encore ce que ça donnerait, mais ils verraient ça une fois sur place?[/justify]


=====================

Vilal utilise sa gemme au choix pour créer la technique
Épée enflammée (Force 1) > Suri enflamme l'épée de Vilal afin qu'il puisse frapper de toutes ses forces sur son adversaire > -625 hp, Type Feu [cible], -5 mp [Vilal]
Note: sur le plan rp, cette technique ne sera pas utilisable si Suri est sous mutisme, folie, furie, ou sommeil, ou si elle n'est pas présente sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 1 Aoû - 17:16

Evidemment, il faudrait se prépare un peu... Ils ne pourraient pas juste partir à l'aveuglette vers cette montagne qui promettait beaucoup d'obstacles et bien des péripéties ! Avec un nom pareil en même temps, difficile de s'imaginer autre chose... Suri n'avait entendu que des histoires ou des aventures que des gens venaient conter par ci par là, mais jamais elle n'y avait mis les pieds. Ce serait une première fois, mais il ne fallait pas partir trop brusquement malgré la hâte qu'elle avait de s'y rendre !

Elle laissa Vilal faire quelques échanges plus politiques avec l'Ancien avant qu'ils ne partent pour se préparer. Elle ne pensait pas forcément avoir besoin d'acheter des objets ou quoi, elle avait une bonne réserve actuellement et ça lui semblait convenable pour cette aventure ! Surtout que Vilal était en général bien préparé pour ce genre de route, donc pas de quoi s'inquiéter. Il faudrait surtout penser, peut-être, à de quoi casser la croûte en chemin et surtout avoir de l'eau pour s'hydrater... Qui sait combien de temps cette quête allait durer ?

Ils se rendirent au marché acheter de quoi manger pour la route. Suri n'était pas du genre à avoir aisément froid, et elle avait encore le beau manteau qu'elle s'était achetée à Lindblum lorsqu'il avait commencé à neiger là-bas ! Un superbe manteau rouge aux bordures dorées, et la première chose que Vilal avait dit apprécier - pour la couleur mais quand même, elle s'en souvenait bien ! Du coup, pas besoin de prendre quoi que ce soit de ce côté...
Sitôt que Vilal eut le dos tourné cela dit, elle fit sa cachottière et acheta un petit sachet de sucreries. Bah quoi ? Ça redonnait un brin de peps des bonbons ! Et hop, dans le sac, personne n'avait rien vu.

« Bon, je crois qu'on a tout ? » Mais Vilal avait encore une chose à faire et il s'adressa à elle à ce sujet : elle avait une très grande connaissance des éléments disait-il, elle hocha de la tête, loin de comprendre où il voulait en venir... lorsqu'il suggéra qu'elle pourrait enflammer son épée par exemple pour qu'il puisse attaquer en utilisant la puissance des flammes ! Oh ! Bonne idée ! Cette suggestion la mit de suite en joie comme le prouva son immense sourire, l'idée de faire un truc comme ça en duo, ça lui fila un sacré coup de bonne humeur !
« Oh oui ! Je pourrai faire ça... et peut-être qu'on pourra essayer avec d'autres éléments plus tard ? Je peux faire de la glace, de la terre, des ténèbres aussi, et... et oui bon on verra ! » Un brin trop d'enthousiasme ma petite ! On se calme...

D'ailleurs en y pensant, du coup, elle s'interrogea si elle pourrait lui demander son assistance aussi pour quelque chose, mais à vrai dire, elle n'avait pas trop d'idée pour le moment... toutefois, elle repensa à la Mysia qui était précieusement logée dans son Chiméromicon. Peut-être pourrait-elle s'inspirer de cette magnifique fleur pour faire quelque chose ? Il lui avait déjà offert une rose avant, mais elle avait le sentiment que cette Mysia était plus symbolique... Y penser lui donna un doux sourire tendre alors que Vilal vaquait à ses affaires avec sa gemme pour apprendre cette nouvelle technique qui combinait leurs deux forces !
Oui, elle pourrait sûrement faire quelque chose en pensant à cette fleur. Ça lui remémorait ces instants où elle avait enfin décider de laisser le passé au passé, de ne plus se considérer comme un monstre... Oh ça prendrait du temps pour que le changement psychologique soit fait à cent pour cent mais c'était déjà un début ! Et utiliser la force des sentiments, ça, c'était son domaine.

Franchement de bonne humeur, elle suivit Vilal hors de la ville.
« Allez zou ! C'est partit pour l'aventure ! » Autant y aller avec le sourire ! Qui sait ce qui les attendait là-bas...


Suri apprend sa Limite de niveau 3
Like a Star @ heaven Zen Mysia > Entre dans un état d'esprit positif et serein, se manifestant sous la forme d'une fleur rouge et violette entourant l'équipe > Souffle terrien, Vent guérisseur [Cibles]

Like a Star @ heaven Vilal et Suri vont au Mont du Supplice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma

Modo Impartial
Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 3 Aoû - 15:14




Suri gagne 100 gils.
Suri Apprend sa limite de rang 3 Zen Mysia

Vilal gagne 50 gils.
Vilal utilise sa gemme au choix de force 1 pour apprendre la technique Epée enflammée


Tout deux partent vers le Mont du Supplice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 15 Oct - 18:10

Suri et Vilal reviennent du Mont du Supplice

Combien de temps Vilal resterait avec Suri? Difficile à dire, après tout, sa mission consistait à la protéger, certes jusqu'à ce qu'elle retrouve son père, mais si celui-ci venait à lui demander d'aller quelque part en particulier, s'il lui confiait une mission ou autre, ne devrait-il pas continuer à la protéger? Certes, cela paraissait froid dit comme ça, mais Vilal ne comprenait pas vraiment le lien qui pouvait s'être tissé entre eux, même s'il n'était qu'amical.

En tout cas, la jeune femme était assez morose tout le long du chemin du retour, mais le chevalier mettait cela sur le compte de la fatigue. Lui-même n'était pas très bavard, même s'il était plutôt endurant, il devait reconnaître que cette semaine avait été difficile. Porter son équipement et des provisions pendant tout le trajet pour ne pas risquer de mourir de faim ou de soif avait mis ses muscles à rude épreuve, et il espérait pouvoir prendre quelques jours de repos sous peu. Probablement sur la lune, il laisserait Suri et son père se retrouver quelques temps et il en profiterait pour se reposer.

Enfin ça, c'était si Bahamut était bien là haut.

Pour l'heure, Mysidia était enfin en vue! Mais le soleil déclinait, et s'il comprenait l'empressement de Suri à vouloir se rendre auprès de l'Ancien, le chevalier préféra la calmer un peu

«Nous devrions d'abord aller à l'auberge. Nos tenues ne sont guère présentables, nous devons faire le tri dans nos affaires aussi et nous reposer. Une bonne douche ne nous ferait pas de mal également. Nous allons demander une audience auprès de l'Ancien pour demain matin, tu veux bien?» il s'approcha d'elle, posant ses mains sur ses épaules pour plonger ses yeux dans les siens «je sais que tu es impatiente, mais de toute manière, il n'appellera pas la Baleine ce soir, n'est-ce pas? Autant être déjà prêt pour notre voyage quand nous irons le voir?» il hocha de la tête d'un air entendu et laissa sa main glisser dans le dos de la jeune femme pour rester près d'elle tout en se rendant vers l'auberge, il ne la poussait pas non plus, il ne voulait pas la forcer.

À l'auberge, on les reconnut et par réflexe, on leur donna la même chambre que la dernière fois, alors que cette fois, il y en avait avec des lits séparés. La fatigue n'aidant pas, Vilal n'avait pas réagi sur le coup et se retrouva devant le fait accompli en voyant le grand lit en arrivant

«Cela va devenir une habitude... enfin, d'un autre côté, vu les températures en ce moment, c'est plus confortable de partager la même couche.» après tout, c'était l'automne et dormir à deux permettait de mieux bénéficier de la chaleur.

Il posa ses affaires et laissa Suri aller à la douche en premier, s'asseyant par terre en tailleur

«Je vais faire le tri dans la nourriture qu'il faut jeter, peut-être qu'ils voudront la donner à leurs animaux domestiques, pour ne pas gâcher.» ils avaient l'air de bien aimer les cochons dans le coin après tout... il fit le tri aussi dans ses vêtements pour les faire laver, il n'avait plus grand chose de propre vu le temps qu'ils avaient passé dans cette montagne et il devrait surement emprunter une tunique dans l'armoire de l'auberge.

Une fois le tri effectué, il sortit rapidement - vu les cheveux de Suri, il avait le temps avant qu'elle finisse sa douche - et il proposa donc les restes à l'aubergiste qui le remercia sincèrement! Il était trop fatigué pour sortir et demanda alors si on pourrait leur faire monter un repas chaud, puis il remonta dans la chambre afin d'attendre son tour pour la douche...


==================

Paiement des 50gils pour la nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 17 Oct - 17:53

Il était clair que Suri avait envie d'aller voir l'Ancien maintenant, mais elle n'avait pas trop réfléchis en route. Vilal la ramena à la réalité en lui faisant remarquer qu'ils n'étaient pas très présentables, et que de toute manière, il était inutile de se presser de la sorte ; l'Ancien n'allait pas appeler la Baleine Lunaire en pleine nuit ! Autant s'y préparer, surtout s'ils devaient partir sitôt le vaisseau invoqué...
« Ah, euh... oui, tu as raison... » Elle se sentit un peu maladroite tout d'un coup, dans son empressement, elle n'avait pas tellement réfléchi... Bon, soit. Heureusement, il y avait encore la voix de la raison qui l'accompagnait.

Ils prirent une chambre où, encore une fois, ils se retrouvèrent avec un lit double. Bon, soit, comme le chevalier le disait, ça devenait presque une habitude. Bénigne pour lui sans doute, mais pour Suri, c'était une bonne surprise. Elle étira un léger sourire avant de sortir de ses rêveries en l'entendant lui proposer une douche. Il ferait le tri dans la nourriture qu'ils avaient en attendant.
Suri ne fit pas de chichi et alla dans la salle de bain. Il était vrai que ça faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas prit de vraies douches ! Ça allait faire du bien ça, tiens. Débarrassée de ses vêtements sales, elle profita de l'eau chauffée et prit soin de bien se laver pour bien dormir et être reposée... car le lendemain, une grosse étape de son aventure promettait de se présenter.

La fin, ou une péripétie ? Qui sait...

Le repas n'était pas encore arrivé lorsqu'elle sortit de la pièce.
« Voilà, la place est libre. On mangera après ? » Sans doute, oui, le temps que le repas n'arrive. Quoi qu'il en soit, seule à présent, Suri s'installa près de la fenêtre pour prendre l'air et admirer le paysage. Forcément, ses pensées tournaient et tournaient, lui rappelant avec désagrément que demain peut-être, elle retrouverait son père oui, mais qu'elle perdrait potentiellement autre chose en chemin.
Comment faire ? Comment changer ça ? Y avait-il seulement un moyen ?

Peut-être...
Si elle le lui disait ?

Elle fronça les sourcils en y pensant, et secoua la tête. A son grand chagrin, sa première réflexion fut surtout que cela ne lui ferait sans doute ni chaud ni froid, et que ça ne servait à rien de lui dévoiler ses sentiments. Certes elle ne pouvait pas le savoir sans essayer... mais pour une personne comme elle qui craignait tant le rejet des autres, la peur de réceptionner une réponse froide ou désintéressée la laissait sur la défensive.
Non. Autant ne rien dire...

On toqua à la porte et elle alla chercher le repas. Elle s'autorisa un peu de pain, puisque ça venait en accompagnement à la soupe de légumes proposée, et attendit Vilal pour manger le reste en essayant au maximum de ne pas trop réfléchir au reste. Lorsqu'il apparu, elle changea sa moue maussade en un sourire et indiqua le repas.
« On peut manger ! Heureusement parce que je pensais devoir aller chasser ma croûte moi-même... » C'était une plaisanterie, qu'elle seconda d'un rire (oui, forcé) avant de remordre dans le petit pain qu'elle avait dans la main.

« Et après, au dodo. » Elle fit une pause pour avaler sa bouchée avant de faire part d'une réflexion, question de diriger la discussion sur autre chose que ses propres pensées. « Ça ne t'intimide pas d'aller sur la Lune ? C'est presque une autre planète eh. »
Quoi qu'avec la fusion d'Héméra, sans doute que ce n'était pas si intimidant...


Like a Star @ heaven Paiement de 50 gils pour la nuitée ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 17 Oct - 22:59

Cela faisait un moment maintenant que Suri s'inquiétait de ce qu'il se passerait une fois qu'elle aurait retrouvé son père, mais n'en ayant jamais vraiment parlé à Vilal, le jeune homme ne pouvait pas savoir le dilemme qui l'habitait la pauvre. Lui ne vivait qu'au jour le jour, ne se souciant pas de ce que serait le lendemain.

Il aviserait. Il l'avait toujours fait ainsi.

Après qu'elle ait pris sa douche, il prit le relais. Mine de rien, ça faisait du bien, mais il en profita surtout pour s'examiner sous toutes les coutures afin de s'assurer qu'il n'ait pas une blessure cachée. Ils avaient affronté des adversaires spéciaux pendant leur séjour dans cette montagne maudite, une magie noire pouvait causer plus de dommages qu'on ne le penserait, et il devait s'assurer ne pas avoir de nécrose ou autre. Au cas où, il emprunta quelques potions dans la pharmacie de l'auberge et s'en badigeonna là où il avait pris des impacts magiques. On n'est jamais trop prudent.

Une fois sorti de la douche, le repas avait été monté et Suri l'avait attendu pour manger.

«Je t'avoue que je suis trop fatigué pour chasser également.» oui ben euh, non il l'avait pris au premier degré évidemment! Il s'étira un peu et s'assit à table pour prendre également un peu de pain, il avait vraiment faim et la soupe lui semblait un peu trop frugale, alors autant la compléter un peu. Tout en mangeant tranquillement, la jeune femme essayait un peu de faire la conversation malgré la fatigue qui les gagnait tous les deux.

«Et bien... je suis déjà sur un autre monde alors, ce n'est qu'un nouveau monde de plus? Sur Héra, nous avions deux lunes avant, l'une s'appelait Terra et Maître Totto m'a expliqué qu'il s'agissait en réalité d'une planète également... je trouve que nos mondes ont beaucoup de similitude au final?» il but une gorgée d'eau avant de reprendre «même si chez nous malheureusement, Terra a disparu. On ne peut plus y aller. J'avoue que j'aurais aimé savoir à quoi ça ressemblait.» aimer... il avait dit aimer! Comme quoi, tout pouvait arriver! «donc non, je ne suis pas intimidé, je suis plutôt... curieux?» il eut un léger sourire avant de manger encore un peu, puis il examina Suri, de là où elle était, elle devait surement se demander s'il n'était pas en train de la reluquer, car il ses yeux semblaient aller vraiment sur chaque centimètre carré de peau visible

«Hum.. tu as surveillé un peu les impacts des sortilèges lancés par notre adversaire au sommet de la montagne? Tu as été empoisonnée après tout, il faudrait s'assurer que tu n'aies pas de dommages internes...» il lui tournait le dos, aussi il ignorait où elle avait été touchée la majorité du temps «je pourrai t'examiner rapidement avant d'aller au lit si tu le souhaites»

Évidemment, il ne regarderait pas des parties trop intimes, mais au moins le ventre et le dos en priorité pour vérifier les zones vitales. Pour le dessert, l'aubergiste leur avait mis une part de tarte aux fruits maison, le chevalier la mangea avec bon appétit, fait assez rare quand on le connaissait, mais il semblait vraiment avoir faim pour une fois. Il étouffa un bâillement avant de s'étirer à nouveau

«Bien...» il rangea soigneusement son assiette et ses couverts sur le plateau pour que l'aubergiste puisse récupérer le tout ensuite, puis il se tourna vers Suri pour voir si elle acceptait qu'il l'examine ou si elle préférait s'enfuir dans la salle de bain pour le faire elle-même! L'un comme l'autre lui irait après tout, il ne comptait pas la forcer à quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 22 Oct - 6:34

Ça ne se voyait pas du tout, mais la situation était difficile à supporter pour Suri. Elle n'avait jamais vraiment expérimentée ce genre de sentiments. Peut-être que jadis, elle avait éprouvé quelque chose pour sa prêtresse, mais c'était il y a si longtemps qu'elle ne saurait même plus dire... Elle aimait profondément Diana mais de là à supposer qu'elle était amoureuse, c'était difficile à confirmer...
Lorsque quelqu'un nous apportait tant d'affection alors que personne d'autre ne le faisait, il fallait dire que c'était un peu automatique que de donner un maximum d'attention à cet individu, au risque de se retrouver déçue en bout de ligne.

Ces derniers temps, Vilal entrait dans cette catégorie il fallait dire.

Mais contrairement à Diana, il était bien plus stoïque et terre-à-terre. C'était donc bien plus compliqué de le lui révéler, même si cela signifiait peut-être qu'il hésiterait à la quitter lorsqu'ils retrouveraient Bahamut. Sauf si, au contraire, cela le ferait fuir ?
Eh, manquerait plus que ça...

Elle tenta d'esquiver le sujet en parlant de la Lune, et Vilal mentionna exactement ce qu'elle pensait ; qu'il avait vu de nombreux autres mondes, donc ce n'était pas si extraordinaire que ça finalement. Il lui parla d'ailleurs de Terra, la seconde lune d'Héra -auparavant- qu'il aurait voulu visiter. Au final, c'était comme une opportunité rattrapée. Elle sourit, contente de lui offrir cette chance finalement !
« Je ne sais pas si ce sera pareil, mais ça reste une lune. » Elle haussa les épaules et termina de manger, supposant que ce serait l'heure de se coucher ensuite... Il fallait dire qu'elle était exténuée et la perspective de dormir dans un bon lit bien douillet la tentait bien ! Surtout après avoir passé la nuit dans une tente la veille...

Sauf que Vilal voulait s'assurer que tout allait bien et lui proposa de vérifier les impacts magiques sur sa personne. Hein ? Il rappela qu'elle avait été empoisonnée et mine de rien, ils avaient combattus un nécromancien et ses myrmidons infernaux, qui sait ce que ça aurait put faire comme dommages ! Certes, il n'avait pas tort... Pour lui, c'était tout bête, mais pour elle, milles questions fusèrent dans son esprit, la première évidente étant : comment comptait-il s'y prendre ?
Le connaissant, elle savait bien que ce ne serait rien d'envahissant. Ou de trop envahissant. Ça dépendait un peu comment on voulait bien voir la chose.

« Euh, non, j'ai pas fais attention... Je sais pas trop comment vérifier ce genre de choses... » Pourtant, elle supposait que c'était important. Elle s'imaginait presque à présent avoir des dommages sur ses organes et franchement, ça filait un peu la chair de poule ! Alors oui, autant vérifier... « Donc si tu veux ? Je dois faire quelque chose, comme rester parfaitement immobile, je sais pas ? » Elle haussa les épaules, franchement, elle ne savait pas trop... Chercher des bobos sur la peau, c'était facile, mais au-delà ? C'était peut-être quelque chose qu'il avait apprit dans le cadre de son entraînement militaire. Suri avait remarqué qu'Héra était un monde assez magique, donc ce n'était pas hors de question.

« Pour le poison, je pense que c'est déjà partit, depuis le temps, t'inquiètes. » Dit-elle en s'installant sur le bord du lit, un peu nerveuse pour x raisons. Quoi que même si le poison s'était effectivement effacé depuis leur combat, ça avait peut-être fait des dégâts, comme il l'avait fait remarqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 22 Oct - 21:07

Même si Vilal ne le montrait pas, au fond oui, il avait hâte de visiter la lune et de découvrir ce nouvel univers. On ne parlait pas d'une planète après tout, sur le plan scientifique, une lune ne devait pas être habitable, donc imaginer qu'on puisse y vivre au final avait quelque chose d'hors du commun qu'il ne retrouverait pas de sitôt.

«Ce sera forcément différent, mais n'est-ce pas ce qui est intéressant?» il eut un semblant de sourire avant de finir son repas. Malgré tout, il s'inquiétait de l'état de Suri, lui-même avait eu des blessures internes à cause des sortilèges lancés, il supposait qu'il en avait du être de même pour elle. Évidemment, elle ne ressentait plus les effets du poison, mais ça n'empêchait pas que son organisme avait pu en souffrir.

«Tu ne sembles pas avoir grand appétit par rapport à d'habitude, c'est pour ça que je me demande si tu n'aurais pas quelque chose.» il ignorait qu'elle avait d'autres tourments... mais de son point de vue, si Suri ne mangeait pas comme quatre, c'est qu'il y avait un problème «mais ne t'en fais pas, si tu as quelque chose, même si c'est interne, ça se verra sur ta peau.» elle n'avait peut-être pas bien regardé, et avec ses cheveux en prime, y'avait de quoi camoufler pas mal de peau!

Après le repas, elle alla s'installer sur le lit, acceptant qu'il l'examine

«Il faudrait que tu sois... en sous-vêtements...» il avait failli dire nue à vrai dire, mais il s'était souvenu in extremis qu'elle était pudique «ou que tu camoufles comme tu peux les parties que tu ne souhaites pas que je vois. Le plus important serait que j'ai accès à ton ventre, ton dos, tes bras et tes jambes.»

Il se retourna dans un premier temps pour la laisser se déshabiller de la manière qu'elle voudrait, en se cachant avec le draps peut-être, il préféra préciser «et si possible, il faudrait que tu attaches tes cheveux» lui dit-il mais sans se retourner. Il attendait gentiment le feu vert.

Une fois qu'il put se retourner, il s'approcha et commença d'abord par le dos, c'était surement le moins gênant pour la jeune femme. Il posa ses mains sur ses épaules d'abord, les massant doucement du bout des doigts pour vérifier qu'il n'y ait pas de raideur ou de rougeur apparente, puis il descendit légèrement, observant la colonne vertébrale avec soin, les vertèbres, jusqu'au bassin. Il s'arrêta à la limite imposée et n'avait pas besoin de descendre de toute manière - les fesses ne sont pas un point vital!


«Hum... tu as eu un impact dans le dos, mais pas méchant...» par précaution, il prit un peu de potion et en appliqua, c'était légèrement sur le flanc à droite, ça devait être froid car elle eut un frisson «pardon, j'aurais du la réchauffer un peu avant.» il cala donc la fiole de potion entre ses cuisses pour la réchauffer de sa chaleur corporelle, puis il la laissa s'asseoir pour se mettre à terre - en équilibre pour garder la fiole, très pratique! - et il observa ses jambes. Il gardait le ventre en dernier.

Il commença directement par les genoux sans s'attarder sur les cuisses, bien qu'il aurait aimé inspecter l'aine au cas où. Bizarrement, il avait compris qu'elle ne le supporterait pas. Les mollets, les chevilles, puis les bras. Rien à signaler. Ah si, derrière son avant bras... il passa à nouveau de la potion dessus, puis soupira légèrement


«J'aimerais inspecter ton ventre au moins... il faudrait que tu t'allonges. Promis, je ne regarderai rien que tu ne veux pas me montrer.» bon, fallait quand même qu'elle accepte. Au pire, il pouvait lui expliquer ce qu'elle devait chercher et elle le ferait elle-même? Il ne comptait pas la forcer, mais il avait déjà trouvé quelques impacts, il valait mieux s'assurer qu'elle n'en ait pas sur le torse, c'était là que se trouvaient tous les organes vitaux après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 29 Oct - 11:30

Ah ? Il s'inquiétait parce qu'elle mangeait moins que d'habitude ? Flûte, si seulement il savait pourquoi elle était tellement embêtée... Aaaah, ce que c'était frustrant ! Elle fit la tronche, embêtée, mais au lieu de se justifier, elle dodelina de la tête sans expliquer la situation. Il valait mieux oublier ça, ça ne valait pas la peine. Oui enfin, quand elle se disait ça, ça faisait plus mal qu'autre chose mais...
Non, autant laisser tomber...

« A-ah, OK... » Elle joua avec ses cheveux, gênée, jusqu'à ce qu'il explique qu'elle ferait mieux de se mettre en sous-vêtement pour la manœuvre. Ah ! Bah bien sûr... Plus ça allait et plus elle se sentait devenir toute petite, mais soit. C'était important après tout. Ce serait bête qu'elle ait des dégâts importants et qu'elle ne s'en rende même pas compte. Avec cet unique argument qu'elle se répétait en boucle dans sa tête, elle acquiesça. « Ah, ben, pas de souci. »
Oui non en vrai... bref !

Lorsqu'il se retourna, elle se défit de sa tenue et monta ses cheveux en un chignon un peu maladroitement fait. Elle avait tellement de cheveux de toute façon, difficile de faire un truc impeccable, mais ça libéra son dos. Avec un autre, j'aurais eu de quoi avoir les boules... mais bon avec lui... c'est probablement comme inspecter l'un de ses soldats, c'est rien du tout... Cela dit, curieusement, elle ignorait si ça la rassurait ou si ça la décevait. Honnêtement ? Un peu des deux.

Elle resta aussi immobile qu'une statue, les yeux fermés, tout du long qu'il l'inspectait. Elle pensait un peu s'effacer comme ça, mais involontairement, elle se concentra sur chacun de ses mouvements, et sur chaque sensation que cela lui apportait. C'était intensément agréable, mais en même temps, ça faisait comme des petits couteaux qui s'enfonçaient. Parce qu'elle savait très bien que ça ne voulait rien dire du tout. C'était juste médical... purement médical... hmpf...
Au moins, ce ne fut pas pour rien, puisqu'il trouva quelques petits défauts, donc c'était bien hein ?

Lorsqu'il lui reparla ensuite, elle eu un petit sursaut en se mettant de profil pour l'écouter lui dire que pour la suite, il faudrait qu'elle s'étende sur la lit pour qu'il ait accès à son ventre. Ah ! Elle n'y avait même pas pensé... De toute façon, son cœur ne pourrait pas s'affoler davantage qu'il ne l'était déjà depuis un bon trois minutes.
« Vu que tu as trouvé des soucis, autant vérifier partout hein ? Juste... oui, attention où tu mets les mains... » Elle fit ce satané sourire forcé (qu'elle avait un peu marre de faire en fait) et alla s'étendre sur le matelas en fixant religieusement le plafond. Celui-ci lui paraissait beaucoup plus proche que d'habitude... peut-être parce qu'elle commençait à étouffer avec tout ce qu'elle ressentait, ces dernières longues, trop longues minutes...

Encore une fois, elle ferma juste les yeux, c'était plus facile. Plongée dans ses réflexions, elle tentait de s'évader et de juste penser à tout et rien. Aux belles petites choses par exemple, sauf qu'en faisant ça, elle ne voyait que les récents mois... ce bracelet qu'elle avait acheté, le chocobo en bois qu'il avait accepté de s'offrir, la mysia qu'il lui avait offert, ce pique-nique juste avant qu'il ne la défende contre ces gens qui la considéraient comme un monstre... Bordel, pourquoi c'était si compliqué ?
Il n'était là qu'en mission après tout, n'est-ce pas ?

Et peut-être, demain... sa mission s'achèverait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 29 Oct - 12:02

Même s'il n'était pas doué, Vilal comprenait qu'elle soit mal à l'aise et faisait donc de son mieux pour ne pas toucher au moindre endroit qui pourrait être privé pour une femme, à savoir donc la poitrine et en-dessous du nombril. Il se faisait le plus doux possible, l'effleurant à peine en vérifiant la trace violacée sur son flanc qui remontait un peu le long des côtes, il y appliqua de la potion pour s'assurer que ça ne se propage pas, mais il se dépêcha malgré tout en voyant bien - raide comme elle était - que ça la gênait.

Il ramena ensuite le drap sur elle, d'un geste plutôt doux

«C'est bon, de ce que j'ai vu, tu vas bien. Il ne faudrait pas que tu attrapes froid, je te laisse te rhabiller.» il se redressa et lui tourna le dos à nouveau pour la laisser s'habiller. Lorsqu'elle eut fini, il se tourna de nouveau vers elle, l'air embêté

«Je suis désolé. Je sais que ce n'est pas facile pour toi de te faire manipuler ainsi. J'ai cru comprendre que c'était... intime. Mais j'espère que tu ne penses pas que j'en ai profité.» il se gratta légèrement la joue, il aurait aimé pouvoir la rassurer un peu, mais ne savait pas comment, ce n'était pas du tout son truc après tout «tu es... tu es une jolie femme. Je suppose que les hommes qui te regardent ont parfois de mauvaises pensées, ce n'est pas mon cas.. enfin je te trouve jolie oui, mais je n'ai pas ce genre de pensée envers toi. Je te respecte, enfin je...»

Il soupira, non vraiment c'était pas son truc, il empirait surement les choses
«Je suis désolé. Tout ça pour dire que je ne connais pas ces choses là. Le euh désir, ou l'envie. Je ne dis pas que je ne les ressens pas, je dis juste que si ça m'arrivait, je ne le comprendrais pas... je ne sais pas ce que ça fait.» il y avait bien des réactions physiques qui pouvaient se produire, mais sur ça aussi il avait un certain contrôle. Quand on fait une totale abstraction des choses, ça aide.

Enfin, inutile de continuer sur cette lancée en tout cas. Il finit par s'allonger à côté d'elle, les mains sur le ventre, à fixer le plafond un peu comme elle l'avait fait plus tôt

«Qu'est-ce que... qu'est-ce que ça fait, d'être gêné? Est-ce qu'il y a des raisons particulières à ça?» certes, ça n'avait aucun intérêt pour lui, c'était plutôt une forme de curiosité, et peut-être aussi pour éviter de faire des erreurs à l'avenir. Il s'était déjà pris une gifle pour être passé pour un goujat à sa façon d'être - certaines femmes détestent qu'on leur montre qu'elles ne sont pas attirantes - et d'une certaine manière, s'il se fichait d'être giflé, autant éviter quand même. Non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 29 Oct - 17:12

Ça ne tomberait pas dans l’œil d'un aveugle que Suri n'était pas cent pour cent à l'aise. Le pourquoi, néanmoins, demeurerait scellé dans son esprit. Peut-être parce qu'il avait déjà passé sur son dos mais curieusement, elle fut bien moins embêtée, si ce n'était qu'elle ignorait quoi faire avec sa centaine d'émotions. Elle n'avait qu'une hâte en fait ; s'enrouler sous la couverture et disparaître pendant la nuitée, jusqu'à ce que demain n'arrive, même si... elle n'était pas certaine d'avoir hâte que demain soit là...

Après un soin supplémentaire, Vilal annonça avoir fini, laissant la demie-chimère se rhabiller. Sans trop de cérémonie, elle remit ses vêtements mais resta sur le lit en lissant ses cheveux avec ses mains après les avoir détachés. Elle l'entendit s'excuser pour ce que tout ceci avait dû lui faire ressentir, surtout parce que lui, il ne ressentait pas vraiment ce genre de choses ou en tout cas, il ne saurait pas l'identifier.
« C'est rien... Je t'ai donné la permission de vérifier, donc pas besoin de s'excuser ? » Sauf si elle ne saisissait pas exactement ce qu'il voulait dire. Ce n'était pas tant le fait de l'avoir touché de cette façon en fait, il savait juste que certaines femmes n'appréciaient pas trop, même si, comme il l'indiqua, elle était effectivement une jolie femme. Voilà qui la fit sourire un brin, sincèrement cette fois.

La journée maintenant terminée en théorie, il vint se coucher, et fixant le plafond, il lui demanda, à sa surprise d'ailleurs, ce que ça faisait que d'être gênée comme ça. Si Suri avait toujours sut comment expliquer ce qu'on ressentait, pour le coup, elle ne savait pas trop comment mettre ça avec des mots...
« Parfois, c'est juste dans la nature des gens d'être embarrassé ou gêné par certaines choses... ça dépend de tellement de facteurs... » Elle chercha un exemple mais si elle repensa directement au coup où ils s'étaient retrouvés dans la même salle de bain mixte et où elle avait bien viré rouge pivoine, elle préféra ne pas en reparler ! « Je dirais que là, j'étais vraiment gênée juste parce que... je n'ai jamais été si... je sais pas, proche d'un homme, finalement... » Argh, c'était bizarre à dire. Pourtant c'était vrai ; à Troia, elle était surtout entourée de femmes. Et bon, au royaume des chimères, disons que ce n'était pas pareil.

« Et bon, c'est différent aussi, si c'est un professionnel qu'on sait qu'il a l'habitude, ou quelqu'un qu'on connait... La perspective n'est pas la même, mentalement parlant. » Wow, c'était complexe d'expliquer ça en fait, et plus elle essayait, plus elle s'emmêlait les pinceaux ! Fiou. « Bref c'est... compliqué. »

Elle soupira profondément, avant de hisser la couverture jusqu'à son cou, la tenant bien serré sous ses doigts. Ils ne dormaient pas encore, elle pouvait encore le dire, elle pouvait encore avoir un peu de courage, se tourner, et le dire. Mais ça bloquait, et plutôt que de dire ce qu'elle voulait vraiment dire, ça se déforma en quête d'informations, comme si la réponse viendrait la réconforter... ou pas.
« Tu n'as jamais rien ressentit de ce genre ? » Elle n'était pas une pro du sujet, mais elle pouvait se l'imaginer, disons. « Je sais pas trop comment décrire ça... grossièrement, ce serait l'envie d'être au plus proche d'une personne qui nous attire ou qu'on aime ou breeeeef... ce genre de trucs... »
Oui, ta gueule grenouille, c'est l'heure de faire dodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 29 Oct - 19:15

Pas besoin de s'excuser, tant mieux en soit, mais pourquoi dans ce cas avait-elle l'air aussi mal à l'aise si ça ne venait pas de quelque chose qu'il avait fait de mal? S'allongeant à côté d'elle, elle essaya de lui expliquer tant bien que mal, et il lui semblait comprendre un peu ce qu'elle voulait dire.

«Je vois... je ne suis pas médecin. Si je l'avais été, ça aurait été moins difficile pour toi? Dans ce cas, la prochaine fois, je suggérerai plutôt d'aller voir un docteur ou un guérisseur.» c'était sa façon à lui de se montrer... délicat on va dire, même si quelque part encore, il faisait fausse route.

Fixant le plafond, il continua finalement sur sa lancée pour essayer de comprendre certaines émotions. On ne pouvait pas dire qu'il ne ressentait rien, ce n'était pas vrai, juste qu'il choisissait d'en faire tellement abstraction que ça ne l'affectait plus. Dès que quelque chose devait le perturber, c'était comme s'il faisait un tri dans sa tête: le sentiment allait dans la boîte qu'il refermait, la raison ou le motif allait dans une autre case pour être analysée et gérée de manière à y remédier. Cela faisait des années qu'il fonctionnait ainsi maintenant, et jamais il n'avait cherché à ouvrir la boîte.

Cependant, ces deux dernières années, il avait un peu changé, notamment avec l'arrivée de Clémence dans sa vie. Elle l'avait pas mal chamboulé en lui faisant vivre tellement de choses en peu de temps... elle avait éveillé en lui une sorte de sentiment paternel, en l'appelant tonton et en s'accrochant à lui sans la moindre gêne ou pudeur. C'est peut-être ça qui l'avait aidé, contrairement aux adultes, Clémence ne se cachait pas. Elle était heureuse, elle riait, elle était triste, elle pleurait, elle était pas contente, elle boudait et tapait même, tout en disant clairement pourquoi. C'était plus facile à comprendre quand les émotions étaient claires sous votre nez.

Mais aujourd'hui, Clémence n'était plus là, et il voyait que Suri n'allait pas bien, sans en comprendre la cause. La comprendre pourrait l'aider à améliorer son état, c'était ainsi qu'il voyait les choses. Mais il avait un long chemin avant de vraiment comprendre tout ça.

«Je sais que quoi qu'elle en dise, ma mère a souffert de mon manque d'émotion. Heureusement, elle avait Vrass qui de ce côté là était un livre ouvert, de ce qu'elle disait. Mais mon père était satisfait de ma manière d'être et m'encourageait à rester ainsi, que c'était comme ça que je serais un soldat hors pair. De mémoire, la dernière fois où j'ai vraiment ressenti quelque chose, j'étais enfant. Vrass s'était sauvé de la maison et s'était retrouvé face à un serpent géant. Ce sont des monstres qui rodent souvent dans les plaines autour d'Alexandrie...» c'était un souvenir très flou, il se souvenait surtout de ça parce qu'on lui avait beaucoup raconté, en soit lui-même ne s'en souvenait pas «je crois que j'avais du ressentir pleins de choses ce jour là. De l'inquiétude, de la peur aussi... le serpent l'a mordu, mon père m'a accusé de n'avoir pas bien réagi et d'être responsable de l'accident. Il paraît que c'est après ça que j'ai arrêté de montrer la moindre émotion.»

Il prit une légère inspiration, plus de vingt ans maintenant, pas étonnant qu'il soit rodé en la matière
«Depuis, et bien j'avoue ne plus comprendre les émotions, elles sont souvent contradictoires. Là par exemple, tu me dis que si on aime quelqu'un, on est gêné d'être en sa présence. De mon point de vue, c'est contradictoire et ça ne m'aide pas à comprendre au mieux.» il se tourna alors vers elle, l'air un peu... triste? «pardon, ce n'est pas vraiment à toi de m'apprendre ce genre de choses. J'aurais juste... souhaité ne pas te faire souffrir par mes manières, c'est pour ça que j'essaie de comprendre un peu. Tu as déjà assez de raisons d'être inquiète ou triste avec ce qui t'arrive, je ne voudrais pas aggraver les choses.» il se doutait bien qu'elle avait peur de ce qui allait se passer, trouver son père, ce genre de choses. Et aussi affronter ses démons à Troia. Oui, il était bien conscient qu'elle avait beaucoup de souci à se faire et c'est pourquoi il voulait faire l'effort de ne pas la contrarier davantage.

«Tout ça pour dire que... si je fais quelque chose de mal, ou si je te gêne, n'hésite pas à me le dire. Et si je peux faire quelque chose pour que tu te sentes mieux, tu peux aussi me le dire.» il espérait que ce serait déjà bien. Il a regardait avec son drap ramené sur elle, avait-elle froid?

«Tu veux que je te réchauffe?» bon ben s'il voulait la mettre à l'aise, ce n'était pas la question à poser, mais ça partait d'une bonne intention. Il avait tendu le bras pour qu'elle vienne contre lui, mais effectivement, c'était surtout pour le côté pratique!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 30 Oct - 11:07

Supposant que la conversation s'étoufferait toute seule, Suri avait cessé de parler en mettant une connotation qui indiquait la terminaison de l'échange, mais Vilal reprit la parole sur quelque chose d'assez étonnant : une sorte de confidence. Il lui parla d'un événement passé de sa vie, où il avait bien faillit perdre son frère face à un serpent géant, un genre de monstre qui rôdait aux alentours d'Alexandrie. Il lui avait parfois parlé de Vrass, elle croyait se souvenir qu'il avait dit qu'il s'était marié et vivait à Luca maintenant, si ses souvenirs étaient bons...
A mesure qu'il parlait, Suri le voyait sous un tout autre angle. D'abord attristée de s'apercevoir qu'il était ainsi parce que son père l'avait encouragé à être un parfait petit soldat stoïque, elle comprit surtout qu'il s'était complètement fermé suite à cet accident...

Forcément maintenant, elle se sentait un peu maladroite de l'avoir plus ou moins forcé à exprimer ses émotions, mais c'est malgré tout lui qui lui demanda pardon, jugeant que ce n'était pas à elle de lui expliquer tout ça. Ça ne la dérangeait pas du tout, mais lui ne voulait surtout pas la blesser avec ses manières et c'était bien pourquoi il essayait de comprendre en fin de compte.
« Ça me fait déjà plaisir hein... que tu essaies. » C'était déjà pas mal. Il aurait put juste l'ignorer à cent pour cent et se fermer complètement, détruisant toute possibilité de lien entre eux deux, même professionnel. Là au moins, il y avait quelque chose, en tout cas pour elle, il y en avait un. Et il avait bien changé depuis le départ. Si elle prenait la peine de se souvenir du soldat ultra-stoïque qui l'avait empêché de se ramasser dans la rivière à Alexandrie alors qu'elle venait de se faire envoyer paître par des gardes devant la porte du château, franchement, ce n'était pas le même homme.

Enfin si, mais... en mieux...

Bref, la conversation s'acheva quand il lui indiqua de le prévenir s'il faisait quelque chose de mal ou gênant. Elle hocha juste de la tête, honnêtement, la fatigue la gagnait de trop maintenant pour continuer. Ce tumulte d'émotions, ça étouffait... et ça épuisait. Elle aurait put virer rouge pivoine lorsqu'il proposa de la réchauffer, mais au contraire, avec tout ce qu'elle vivait actuellement - intérieurement parlant -, elle eut un sourire, acquiesça de la tête et vint se blottir contre lui. Si pour lui ce n'était que d'un aspect pratique, rien de plus que d'éviter de tomber malade ou de mal dormir, pour elle, c'était d'un réconfort parfait.
« Au fait, je voulais te dire, je... » C'était bien essayé. C'était bien tenté. Et c'était aussi bien raté. Sa gorge se serra, rien à faire. Découragée de son manque de courage, elle renifla timidement en sentant des larmes venir piquer ses paupières. Elle ne les pleura pourtant pas. « ...non rien, juste... bonne nuit, à demain. »

Et elle ferma les yeux, refusant obstinément de les rouvrir, sachant bien que quoi qu'il arrive, demain devrait pointer le bout de son nez. Alors autant ne pas le faire attendre davantage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 30 Oct - 13:29

Qu'il essaie, c'est vrai que c'était pas mal. Honnêtement, Vilal ne l'aurait pas fait pour n'importe qui, et lui-même ne savait pas pourquoi il faisait l'effort pour elle. Peut-être cet étrange rêve qu'il avait fait, où il se voyait mourir seul dans sa chambre, puis Clémence qui s'énervait sur sa tombe à l'insulter de n'avoir jamais changé sa façon d'être. Parfois, les rêves vous affectent plus qu'ils ne le devraient.

Il avait tendu le bras pour qu'elle vienne contre lui, elle avait eu l'air d'avoir froid. Il s'enfonça plus profondément dans son coussin, pensant qu'ils allaient pouvoir dormir maintenant, sauf que la jeune femme se redressa, il dut se tordre un peu le cou pour voir ce qu'il se passait, mais comme elle se ravisa, il supposait qu'elle avait surtout voulu se caler un peu mieux et ne chercha pas à en savoir davantage.

Au final, la nuit fut bien reposante, dormir dans un vrai lit après avoir passé plus d'une semaine à camper à même le sol ou sur la roche, ça vous changeait la vie! Au point que le lendemain matin, il ne se réveilla pas assez tôt pour aller courir, mais d'un autre côté, avec tout ce qu'ils avaient marché ces derniers jours, il pouvait bien se prévoir quelques jours de repos.
Battant des cils face à la lumière qui filtrait par le volet de bois, il se frotta doucement les yeux avant de baisser la tête, Suri toujours blottie contre lui, l'air bien plus serein qu'avant qu'elle ne s'endorme hier. Levant une main doucement, il n'osait pas la réveiller, mais il lui était pourtant impossible de bouger sans ça. Le souvenir de la veille lui revint en tête, au moins là, elle n'avait pas l'air gênée. Lui ne l'était jamais. Est-ce que c'était vraiment bizarre?

Il soupira doucement, et pencha légèrement la tête, son menton se retrouvant alors contre le front de Suri, elle devait pouvoir sentir son souffle dans ses cheveux alors qu'il fixait encore le plafond. Il avait refait ce rêve, celui où Clémence l'insultait sur sa tombe. Évidemment, elle était adulte dans son rêve, mais elle avait exactement le même caractère, et si sa part rationnelle savait bien qu'elle allait s'assagir avec le temps, l'autre part se disait que la connaissant, il y avait peu de chance qu'elle s'adoucisse vraiment. Adorable petite peste qui l'appelait tonton, il se demandait comment elle réagirait si un jour il fondait une famille? Il est vrai qu'il n'y avait jamais songé car jusqu'à présent, sa carrière passait avant. Mais d'un autre côté, le monde était quand même globalement en paix à présent, ils avaient énormément d'alliés et ce n'était pas comme s'il avait un rôle suffisamment important au sein de l'armée pour que sa famille soit mise en danger. Il n'était pas comme la Générale Beate ou même le Commandant Steiner, proche de la Reine, il était juste un commandant Brutos gérant son propre bataillon. Si sur le plan de l'armée d'Alexandrie elle-même, c'était un poste suffisamment important pour que son père en soit fier, sur le point de vue du monde entier, c'était dérisoire.

Il se rendait compte qu'il n'y avait jamais pensé. C'était pourtant évident.

Il soupira une nouvelle fois et se décida qu'il était temps de se lever. Il passa donc doucement sa main dans les cheveux de Suri pour la réveiller

«Hey... il commence à être un peu tard. Si tu veux aller voir l'Ancien, nous devrions y aller?» il essayait de ne pas faire de mouvement brusque, car si elle se levait trop vite, elle risquait de lui donner un coup de tête dans le nez vu l'angle! Ce serait dommage de se pointer auprès de l'Ancien avec un œil au beurre noir à cause d'un réveil mal luné, après avoir passé toutes les épreuves du Mont du Supplice quasi indemne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 30 Oct - 16:19

Après une bonne nuit de sommeil, on se sentait toujours mieux. Même si, après une telle discussion et de pareilles tiraillements émotionnels, Suri aurait put avoir du mal à dormir, ce fut bien le contraire ; elle dormit profondément et ce, jusqu'au lendemain.
Et si d'habitude, la faim la réveillait, elle ne fut pas la première à émerger - bon ça c'était d'habitude par contre... sortir du lit, c'était quelque chose d'assez difficile pour elle, même si l'appel d'un bon petit déjeuner pouvait parfois être un bon argument pour qu'elle sorte de sous la couette.

Du coup, c'est Vilal qui dû la réveiller.
« Hm ? L'ancien quoi ? » Debout là-dedans ! Elle replaça un peu ses pensées avant de se souvenir d'où ils étaient et de ce qui allait se passer aujourd'hui - en plus de ce qui allait peut-être se passer aussi. L'envie de sortir du lit la quitta bien vite, mais elle savait bien qu'elle n'aurait pas le choix. « Ah, euh, oui... désolée... Je me lève. » Parce qu'en plus, il ne pouvait pas bouger à cause d'elle.

Suri se leva donc, en faisant gaffe à ne pas le frapper ou quoi hein, et se tint assise sur le lit à fixer un moment la fenêtre jusqu'à finalement trouver le courage de sortir de là. Elle alla s'habiller et se coiffa un minimum avant de remettre ses chaussures. Après un bon petit déjeuner, ils pourraient partir. Naturellement, en y pensant, son attention fut portée sur ses affaires, où il y avait cette pierre qu'elle avait récupérée à l'autel... Elle la récupéra et la regarda un instant. Grâce à ça, ils allaient pouvoir appeler la Baleine Lunaire, et peut-être trouver son père. Peut-être, un gros peut-être.
Et du coup elle se demanda... qu'est-ce qui se serait passé si elle avait eut le courage de parler avant de dormir ? Est-ce que tout serait pareil ? Est-ce qu'il y aurait une gêne dans l'air ? Est-ce que tout aurait été différent ?

Elle soupira, rangea l'objet et prit ses affaires pour aller manger. C'était le moment d'y aller. Et cette fois, elle fit l'effort de quand même bien manger, même si elle n'avait pas autant d'appétit que d'habitude. Néanmoins, elle ne tenait pas à ce que Vilal le remarque et se fasse du souci pour rien encore une fois...

« Allez, on y va ! Qu'on sorte cette baleine de son nid douillet ! » Bonjour l'enthousiasme à moitié forcé. Heureusement, ça ne se voyait pas trop. Maintenant qu'ils étaient présentables, en forme et prêts, ils se dirigèrent vers la maison de l'Ancien, l'orbe de l'autel à la main. Plus qu'à espérer maintenant que cette preuve soit suffisante, parce qu'elle ne voulait pas du tout y retourner... ça avait été assez pénible comme ça...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 31 Oct - 8:13

Bon, elle avait l'air d'aller mieux. Un peu dans le brouillard, mais sinon oui, elle allait bien dans l'ensemble. Il attendit qu'elle se lève, tournant la tête pour dégager la voie, puis se leva à son tour pour s'étirer. À défaut d'aller courir, il fit rouler un peu ses muscles, les épaules surtout, puis il se pencha en avant pour attraper ses mollets afin de bien étirer son dos - oui oui il est souple on dirait pas comme ça! - puis il se redressa en tirant les bras vers le plafond et souffla un bon coup avant de se diriger à son tour vers la salle de bain. Petit rituel matinal important pour bien démarrer la journée.

Il s'assura ne rien avoir oublié. Son armure était dans un sale état, avec la soirée qu'ils avaient eue, il n'avait pas eu le temps de la nettoyer. Il n'aimait pas ça, surtout qu'il comptait la mettre pour aller voir l'Ancien. Enfin au moins, ça prouverait qu'ils avaient vraiment galéré pour réussir cette épreuve!

«Hum... si la Baleine Lunaire est un vaisseau, tu crois que j'aurai le temps de nettoyer mon armure pendant le voyage?» il supposait qu'il ne pourrait pas la piloter, lui, donc il n'aurait peut-être rien à faire? Autant s'occuper en attendant.

Toujours est-il qu'ils descendirent prendre le petit déjeuner, il mangea moins que d'habitude puisqu'il n'avait pas fait son jogging pour compenser, mais prit tout de même du café et des œufs avec un peu de bacon. Suri ne mangeait pas beaucoup, une fois de plus, ça l'inquiéta. Elle avait beau avoir dit la veille que ça allait, le fait qu'elle ne mange pas comme quatre était toujours suspect. Vilal s'étonnait lui-même de sa façon de la connaître maintenant, il se rendait compte que la relation qu'il avait avec elle se rapprochait de plus en plus de celle qu'il avait avec Clémence.

C'était différent de ce à quoi il était habitué. Pourtant, il n'était pas davantage proche de Vrass, donc autant Clémence était comme sa nièce - ou sa fille surement - mais il ne trouvait pas qu'il pouvait comparer Suri à une sœur. Est-ce que c'était ça l'amitié? Il perdit son regard dans le café quelques secondes, ne connaissant pas ça non plus, c'était délicat, mais elle devait surement être nerveuse à l'idée de retrouver son père, aussi il se contenta de tendre la main pour la poser sur celle de la jeune femme qui jouait avec sa petite cuillère

«Tout va bien se passer... quoi qu'il arrive, je serai là, d'accord?» il se risqua à sourire un peu, juste une commissure de lèvre redressée, mais avec lui, c'était déjà beaucoup. Il retira sa main et finit son café pour qu'ils se lèvent et aillent voir l'Ancien.

Apparemment, celui-ci les attendait, le chevalier s'inclina respectueusement en attendant que Suri sorte la pierre de ses affaires

«Bonjour, monsieur.... pardonnez-nous le temps écoulé, escalader cette montagne à pied s'est révélé plus long que prévu.» plus d'une semaine, mais bon, entre la distance pour y aller et la distance à grimper, en aller retour, ils n'avaient pas pu faire mieux! Il se tourna vers Suri, elle s'avança pour lui remettre la pierre avec cet air anxieux qui ne lui allait pas selon Vilal. Il était maintenant temps de savoir s'ils pourraient accéder à cette fameuse Baleine Lunaire.

Du côté du chevalier, il ignorait que l'Ancien avait peut-être espéré qu'il touche la tombe, comme un autre chevalier noir avant lui. Mais non, il ne l'avait pas touchée, et de toute manière, il n'était pas sélénite, peut-être qu'il n'aurait pas pu accéder à la salle sacrée pour devenir paladin? Enfin peu importe, ça ne l'aurait pas intéressé de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma

Modo Impartial
Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Jeu 1 Nov - 20:04

Elder Les deux voyageurs revinrent le voir après leur voyage dans la montagne. Il les attendait depuis un petit moment après qu'on lui avait signalé leur retour. Les deux semblaient en forme ou du moins autant que l'on pouvait l'être après un tel voyage. Le chevalier noir prit la parole.

L'ancien se tenait droit et écoutait l’homme qui s’excusait du temps qui leur avait fallut mais bon, la plupart ne revenaient pas d’un tel voyage ou dans un bien piètre état.
Comme preuve de leur réussite, la demoiselle vint lui remettre une pierre bien particulière car on n’en trouvait qu’à un seul endroit dans la région.

- Hohoho, vous avez donc bien réussit à atteindre le sommet. Vous pouvez la garder comme souvenir de cette épreuve. On raconte que cette pierre est issue d’une tombe d’un sélénite et qu’en son sein se trouvait la sainte lumière qui fit de l’actuel roi de Baron, le paladin qu’il est aujourd’hui.

Cette pierre n’avait pas vraiment de valeur pour le peuple de Mysidia mais peut être que pour elle qui cherchait à atteindre la lune, cela en aurait.

- Nous n’avons pas eu une très bonne expérience avec les chevaliers noirs par le passé mais le roi Cécil nous a montré que l’habit ne fait pas le moine et si cela m’attriste un peu qu’un tel miracle ne se soit pas reproduit, selon les traditions de Mysidia puisque vous avez triomphé des épreuves du mont du supplice, nous vous aiderons.

Il fit quelques pas et les invita à le suivre vers une fenêtre qui donnait sur les côtes ainsi qu’une grande tour qui se démarquait du reste du paysage.

- Durant votre absence, nous avons procédés au rituel visant à réveiller la baleine lunaire au sommet de cette tour. Elle vous attend sur la pointe de la gueule du dragon, elle représente l’arche de l’espoir pour nous, veuillez l’utiliser avec le plus grand soin.

Il s’agissait d’une expression qui caractérisait la forme de cette partie du continent, il était tout de même un peu ému quand il parlait de ce sujet et il n’avait pas fait attention à ce détail. Mais le vaisseau en lui même était des plus imposants et il ne serait pas bien difficile de l’apercevoir une fois sur les plaines.



Le Patriarche de Mysidia a rappelé la baleine lunaire pour vous. Elles vous attend un peu plus loin dans les plaines de Mysidia, vous pouvez vous en servir pour vous rendre sur la Lune.

note: compte tenu de la taille du machin, je ne vous la donne pas comme objet clé car elle pourrait être une localisation à elle seule tellement c'est grand.



Suri gagne 300 gils.

Vilal gagne 350 gils.

-50 gils pour la restauration.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 2 Nov - 10:44

Forcément, Vilal remarqua qu'elle ne mangea pas des masses. Il était vrai que l'appétit de Suri était tellement "légendaire", suffisamment pour qu'on remarque si elle mangeait bien moins que d'habitude. Jugeant sans doute que c'était de la nervosité, le chevalier tenta de la rassurer aussi bien que possible - quand on s'appelait Vilal surtout - et si Suri fit mine d'acquiescer comme pour mettre effectivement la faute sur le stress, elle ne communiqua en rien la raison de ce nœud dans son estomac.

Chez l'Ancien, on leur donna effectivement accès à la Baleine lunaire. Le vieillard suggéra qu'elle garde la pierre rituelle en guise de souvenir avant de parler du pouvoir de la tombe, discours qu'elle n'écouta qu'à peine, songeant à la Baleine lunaire qui se trouvait dehors, qui lui permettrait de rejoindre la lune.
Ça ne servait à rien de traîner ici, et de repousser l'inévitable de toute façon.

« Merci de tout cœur pour votre confiance. » Elle s'inclina respectueusement, avant d'attendre de voir si Vilal aurait quoi que ce soit à dire, et de quitter l'endroit. Il était maintenant temps de quitter Mysidia et de rejoindre la péninsule, où le gigantesque vaisseau se situait.
Sitôt dehors, il fut extrêmement difficile de rater l'engin au loin.

« C'est ça... la Baleine... » En toute honnêteté, ça ne ressemblait pas tant que ça à une baleine, mais ça en avait vaguement la forme. C'était immense, imposant, un peu comme cet animal aquatique. Leur objectif était juste là, il suffisait d'entrer, et d'activer le cristal à l'intérieur pour rejoindre la Lune Rouge et éventuellement, la grotte où son père se terrait, autrefois. S'il y était, bien sûr. Peut-être qu'il n'y était pas.

Et que voulait-elle en bout de ligne ? Qu'il soit là ? Qu'il n'y soit pas ? Tsk.

Lorsqu'ils arrivèrent à proximité du vaisseau, qui était aussi grandiose qu'un bâtiment en toute honnêteté, Suri décida de ne plus hésiter, ce qui devait arriver, arriverait. Elle n'écouta donc ni son cœur, ni sa tête, mais fit avancer ses jambes automatiquement, jusqu'à entrer dans le vaisseau et y découvrir l'intérieur. Tout était fait de métal, la technologie la dépassait complètement, un grand cristal trônait au centre. Il y avait une salle avec des lits, clairement on pouvait vivre ici... C'était comme une maison portable, grossièrement...
« C'est beaucoup plus grand que dans mes souvenirs. » Commenta-t-elle. En même temps, à l'époque, elle était montée en clandestin et il y avait beaucoup plus de monde. Là, ils n'étaient que deux.

« Si je me souviens bien... il faut activer ce cristal pour rejoindre la Lune. »
Il était bien là, le problème, c'était que Suri ignorait comment on l'activait. Elle entreprit de regarder un peu autour, sans doute y avait-il un mécanisme quelconque ? Il fallait avoir du sang de Sélénite normalement, ce que la jeune femme possédait en théorie, si on considérait Bahamut comme un Sélénite, donc... joker ? Ou pas ? Difficile à dire.

Un peu énervée, elle soupira et se tourna vers Vilal.
« Euh, tu aurais une idée ou une suggestion ? » Il était encore moins bien placé qu'elle pour savoir comment ce truc fonctionnait, mais qui sait... Il n'avait pas les émotions en boule comme elle, actuellement... donc il était plus à même de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 2 Nov - 11:20

L'Ancien n'eut aucun mal à voir qu'ils avaient bel et bien réussi l'épreuve. Le vieil homme avait cependant arrêté son regard sur le chevalier, voyant qu'il semblait toujours tourné vers les magies plus occultes, pourtant il devait bien se rendre compte qu'il n'était pas pour autant plongé dans les ténèbres. Le chevalier avait choisi cet art parce que c'était ce qui lui semblait le plus efficace, pas par choix sentimental après tout.

Il ne releva pas la pointe de déception chez l'Ancien et préféra se concentrer sur la suite, à savoir la Baleine Lunaire. Elle était désormais à leur disposition, de ce qu'il comprenait, ce serait juste le temps de faire l'aller retour entre Mysidia et la Lune, qu'ils ne pourraient pas garder ce vaisseau plus longtemps. Mais ce n'est pas comme si Vilal aurait souhaité davantage.

Il s'inclina donc et remercia à son tour l'Ancien avant de sortir, il ne lui fallut que quelques pas pour voir l'engin apparaître, il était gigantesque! Même les vaisseaux de Héra n'étaient pas aussi gros!

«Euh... ça ne doit pas être facile à manœuvrer...» c'était surtout ce qui l'inquiétait à vrai dire.

Ils entrèrent, la technologie lui rappelait forcément la Tour de Babil, mais ça restait quand même quelque chose de vraiment impressionnant, étouffant même. Vilal se demandait à quoi pouvait bien servir tout ça, c'était une sorte d'immeuble volant à vrai dire, il y avait toutes les commodités pour y vivre plusieurs jours en étant tout à fait à l'aise, il se disait qu'ils auraient peut-être du prévoir des provisions?

«Combien de temps va t'il falloir pour rejoindre la Lune? S'il nous faut plusieurs jours, il faudrait aller acheter de quoi manger?» si elle n'était pas sure de la manière dont le vaisseau fonctionnait, il s'avança vers l'immense cristal, s'il fallait normalement interagir avec...

«Hum... si tu dis qu'il faut interagir avec le cristal, je suppose qu'il faudrait déjà que tu commences par le toucher. L'Ancien ne nous aurait pas laissé accéder à cet endroit si on ne pouvait pas le piloter. Qui sait, peut-être que le Roi de Baron a réussi à le faire modifier pour que n'importe qui puisse le diriger?» il n'en avait probablement pas les capacités malheureusement, puisque même en étant sélénite, il n'avait pas été élevé par ce peuple et n'avait donc pas les connaissances adéquates.

«Que fait-on? Veux-tu d'abord aller acheter de quoi manger pour quelques jours ou bien tu veux te lancer tout de suite?» elle était encore nerveuse, ça se voyait, même pour lui. Il passa doucement son bras autour de ses épaules, histoire de la calmer un peu «prends ton temps...» ça l'ennuyait qu'elle soit comme ça. Surtout qu'il ne comprenait pas pourquoi. Il supposait que c'était normal qu'elle ait un peu peur, ils allaient sur la lune pour qu'elle retrouve son père, mais elle n'était pas sure qu'il y soit. Elle devait avoir peur d'être déçue surement. Mais de là à être nerveuse comme ça, ça le dépassait un peu - beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 15
HP : 2800/2800
MP : 80/80
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 2 Nov - 14:56

Avec un vaisseau de cette taille, il était vrai que ce serait difficile à manœuvrer, mais ils n'auraient même pas à le manœuvrer, en tout cas... pas pour aller sur la Lune. Le vaisseau y retournerait de lui-même grâce au cristal, normalement. Cela dit, il n'était pas hors de question que le fonctionnement ait été changé par le roi de Baron, qui l'avait utilisé à l'époque.
Quoi qu'il en soit, peu importe ce que c'était, Suri ne voyait pas comment l'utiliser.

Vilal voyait toujours le côté pratique des choses, et demanda si ce voyage prendrait beaucoup de temps. Dans ses souvenirs, la route était rapide. La Baleine allait directement vers sa destination... étonnamment, en dépit de sa taille. Suri haussa les épaules, elle n'en était pas trop certaine.
« Il me semble que c'est assez rapide. » Néanmoins, elle ne pouvait pas dire s'ils auraient besoin de provisions. Ce ne serait pas idiot... Mais l'idée de retarder le décollage l'embêtait. Elle ne voulait pas retourner en ville, sachant bien que ça la ferait hésiter encore davantage.

Quand le chevalier lui posa la question, elle fit la moue.
« Ça te dérange d'y aller ? S'il te plait ? Je vais rester là... au cas où. Je préfère rester là. » La ville n'était pas loin, mais elle ne voulait pas y retourner. Elle le remarquait hein, elle remarquait qu'il se faisait du souci pour elle, mais elle préférait ne pas trop en parler, et ne pas trop retarder l'inévitable. Elle lui adressa un sourire pour l'encourager à ne pas trop s'inquiéter avant de s'éloigner pour regarder un peu le cristal ou même les commandes pour voir si elle ne trouverait pas comment l'activer...

Sa main alla toucher le cristal, qui sembla scintiller un peu, c'était difficile à dire, peut-être que ce n'était que son imagination... Mais finalement, elle constata s'être pris la tête pour pas grand-chose en fait ; il suffisait d'appuyer sur quelques boutons sur le plateau de commande et elle entendit un lourd ronronnement venir de tout partout autour d'elle. Quelques lumières s'allumèrent, et le cristal se mit à doucement tourner, comme un élément d'exposition le ferait pour être lentement mais sûrement admiré sous différents angles.
« Comme quoi parfois, la solution facile fonctionne. » Elle rit doucement avant de hausser les épaules. Bon comme ça, le vaisseau était en marche... plus qu'à attendre que Vilal revienne - si tant est qu'il était partit, elle ne l'avait pas jeté dehors après tout - pour enfin partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie

Revenir en haut Aller en bas
Un village de magie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Solitary Sojourn ou la magie du bleu» Extension warhammer pour l'été: "Tempête de magie"» tempete de magie» Tempête de Magie» Les limites de la magie médicinale...
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: La Planète Bleue :: Le Monde de la Surface :: Mysidia-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives