Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Un village de magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Un village de magie Mar 10 Avr - 14:20

Vilal et Suri arrivent de l'Océan
Event AvrilCette journée n'était vraiment pas des meilleures, que ce soit pour Suri ou pour Vilal. Autant au départ, ça s'annonçait plutôt bien avec un bon repas à Eblana, mais l'arrivée d'un petit homme bleu avait tout chamboulé, transformant Vilal en femme - relativement balèze malgré tout - et Suri en jeune homme toujours un peu fleur bleue. Résultat, direction Mysidia, un village réputé pour ses mages prestigieux à bord d'un rafiot conduit par un vieil homme visiblement très attiré par les femmes à la bonne poigne.

Même le voyage ne s'était pas très bien passé! Entre les coups d'œil lubriques du capitaine et l'attaque de pirates, on pouvait dire qu'ils n'avaient pas trop eu le temps de souffler, et cerise sur le gâteau, Suri semblait en vouloir à Vilal de la manière dont il avait géré l'attaque des pirates, sans qu'il ne sache exactement pourquoi. Ou plutôt, il ne le comprenait pas. Malgré tout, elle semblait de meilleure humeur une fois qu'ils avaient mis pied à terre, ce qui rendait le chevalier encore plus perplexe alors qu'elle lui faisait une plaisanterie sur son "charme féminin".

«Euh je... je ne me rends déjà pas compte si je parais séduisant en tant qu'homme, je ne m'en rends pas davantage compte en étant femme... c'est toi qui m'a fait remarquer pour le vieil homme alors...» il ne savait pas pourquoi, il se sentait très mal à l'aise désormais. Il n'osait plus vraiment parler à Suri, comme s'il avait le sentiment que quoi qu'il dise, ça ne lui ferait pas plaisir, aussi il préféra se taire. De toute manière, il n'avait jamais aimé parler pour ne rien dire.

Ils arrivaient donc à Mysidia, de là où il était, Vilal pouvait voir les montagnes et le temple qui semblait surmonter le tout, comme s'il pouvait avoir vue sur le monde entier. Il se tourna vers Suri, ouvrant la bouche pour l'interroger mais finalement s'abstint et avança sans un mot. Franchissant les portes, il se rendait compte que pratiquement l'ensemble des habitants portaient des robes de mages, et même s'il n'était pas très au point sur cette sensation, il avait clairement le sentiment que la magie débordait en ces lieux.

Il remarqua une femme tranquillement assise sur un banc qui lisait un ouvrage de magie, aussi il s'avança vers elle poliment, s'inclinant respectueusement afin de l'aborder.

«Excusez-moi, madame... Nous cherchons quelqu'un qui saurait nous aider vis à vis d'un mauvais sort...» elle leva alors les yeux vers lui d'un air amusé
«Un mauvais sort, vous dites?» elle se mit à rire et agita juste la main, le chevalier se sentit alors bizarre, une main sur la poitrine, il pouvait voir Suri et la dame grandir à vue d'œil

Event Avril«...»
Qu'est-ce qui se passe? il se sentait tout petit et en baissant les yeux, il put voir des... pattes? C'est quoi ces drôles de patte? Il en leva une, puis l'autre, pour la première fois de sa vie, là par contre, il se mit à paniquer! Lever la tête pour essayer de voir Suri ou la dame lui faisait un mal de chien tellement elles étaient grandes! Il remarqua le banc et grimpa dessus en quelques bonds maladroits, la mage se mit à rire sans trop se soucier du regard furax de Suri

«Hi hi hi!!! Que tu es mignonne comme ça!!! Ça t'apprendra à être aussi grande!! Ça te fait drôle hein d'être toute petite?»
*Ce n'est guère ma faute si je suis grand! Qu'est-ce que ce monde reproche aux femmes de grande taille? D'abord le vieil homme, maintenant cette mage, visiblement, être une femme est bien plus dur que je ne le pensais!*

Se tournant vers Suri, le chevalier espérait qu'elle saurait arranger les choses! C'était déjà compliqué d'être une femme, mais une grenouille??? il aurait beaucoup plus de mal à la protéger dans cet état bon sang!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 11 Avr - 10:12

Event AvrilVilal était drôlement confus avec tout ce que disait Suri, surtout qu’il ne semblait pas trop avoir constaté que le vieillard le reluquait du début à la fin. Il lui admit qu’il ne se rendait même pas compte qu’il était séduisant en tant qu’homme, alors en femme, autant dire qu’il ne pouvait pas trop y songer. Suri haussa les sourcils pour la première partie de la phrase, l’air de dire «non mais vous vous êtes regardé dans un miroir récemment ?» parce que évidemment qu’elle le trouvait séd… oui bon.
Il n’avait pas vraiment besoin de le savoir, ça.

Ils arrivèrent donc à Mysidia, où Vilal cessa bizarrement de lui adresser la parole quand bien même elle avait tenté d’apaiser l’ambiance un peu plus tôt avec une plaisanterie. Bah ! Le connaissant, il n’avait peut-être tout simplement rien à dire…

Le premier réflexe du chevalier fut de s’adresser à une dame qui lisait en toute évidence un ouvrage magique. Il n’attendit pas bien longtemps pour lui expliquer leur situation et lui demander si elle n’avait pas une solution. Suri ouvrit la bouche pour essayer de lui dire quand même d’être prudent ou ne serait-ce que de donner des détails à la dame, mais avant qu’elle ne puisse le faire, la bonne femme fut prise d’une certaine hilarité en lançant un sortilège sur Vilal qui le… qui le… ah ?
« Eh ? » Où était-il ? Elle entendit un croassement et fut légèrement déroutée avant de baisser le regard et de voir une petite grenouille toute rouge ! Ses paupières papillonnèrent d’étonnement sur le coup, alors qu’elle croyait deviner qu’il s’agitait un peu sous l’effet de la confusion et certainement de la panique ! Alors que le petit batracien se tournait vers elle en l’implorant presque de l’aider, elle dû mettre une main sur sa bouche pour ne pas trop afficher son hilarité, alors que la vieille riait de bon cœur devant sa plaisanterie.

« La dame a raison, tu es bien mignonne comme ça ! » Se permit-elle de renchérir en mettant ses mains sur ses genoux pour se pencher en avant, et ainsi avoir son visage à peu près au niveau de la grenouille. Le pauvre ! Il devait se sentir bien mal à l’aise comme ça ! Bon d’accord, ce n’était pas gentil de se moquer…

Elle se redressa et se tourna vers la magicienne.
« Je vous en prie, pourriez-vous lui rendre son apparence ? C’est mignon mais ce n’est pas très pratique. »
« Hihi, et pourquoi ne pas tenter de lui faire un bisou pour lui rendre son apparence ? Hein ? »
« E-eh ? »
Suri eut un mouvement de recul. « Non merci. Déjà c’est une princesse qui est supposée faire ça dans les contés de fée… »
« Oh allez ! Un prince ou une princesse, c’est la même chose ! »
La demie-chimère bougea négativement de la tête.
« Je ne suis pas un prince de toute façon. » Dit-elle en posant ses mains sur ses hanches, sévère.
« Rho lala, vous êtes bien rabat-joie jeune homme. » Elle fit un simplement claquement de doigt qui…

Qui transforma Vilal en cochon.
« Mais qu— ?! »
« Oups ! Héhé. »

Vieille pie !

Elle refit la même manipulation mais cette fois, le chevalier retrouva son corps bien humain – bien que toujours femme. La sorcière semblait franchement beaucoup s’amuser de la situation, mais Suri put se rendre à l’évidence d’une chose devant ce spectacle plutôt embêtant pour le commandant Rannveig : cette dame lui avait «rendu son apparence normale», mais c’était toujours une femme.
Donc ce mauvais sort ne pouvait pas être si simplement annulé, à priori…

« Ça va ? » Demanda-t-elle à Vilal qui devait avoir été un peu secoué par tout ça !


MJ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 11 Avr - 13:34

Event AvrilC'était quoi cet acharnement? Déjà que la journée n'avait franchement pas très bien commencé, voilà que maintenant, il était transformé en grenouille??? Grimpant péniblement sur le banc où cette sorcière riait comme une baleine, il fixait Suri en l'implorant à l'aide du regard.

Il était rare que Vilal perde patience, mais il semblait bien que cette journée venait à bout de ses nerfs. Lorsqu'il retrouva enfin son apparence normale, bien que toujours féminine - et après être passé par la case cochon - il dut prendre une profonde inspiration pour maintenir son calme.

«Bien. J'ose espérer que cette petite aventure vous a bien amusée. Cependant, il se trouve que cette apparence là n'est pas non plus la mienne.»
«En effet, c'était très drôle! Mais je vous garantie que vous étiez bien comme ça hein?»


Rester calme, rester calme. Se pinçant l'arête du nez, il essayait de trouver ses mots, mais la fatigue n'aidait pas, tant morale que physique à vrai dire. Il reprit une nouvelle inspiration, d'ailleurs, la sorcière semblait inquiète, comme si elle craignait qu'il ne se mette à la frapper. Elle semblait se tenir prête à lui relancer un sort si besoin! Grenouille, cochon, il était déjà passé par tout et n'importe quoi maintenant!

«Veuillez me pardonner, je me suis mal exprimé.» heureusement qu'il était le roi du self contrôle! «je reprends. Comme je vous le disais avant que vous ne me changiez en grenouille, mon amie et moi sommes victime d'un mauvais sort, à l'origine, je suis un homme, et elle une femme.»
«Vous êtes sérieuse là?»
écarquillant les yeux, son regard semblait passer de Vilal à Suri avec incompréhension «remarquez, c'est vrai que par vos corpulences respectives...»
«En effet, je suppose que vous seriez moins vexée si j'étais un homme très grand plutôt qu'une femme?»
elle sembla rougir un peu, est-ce que Vilal avait fait de l'ironie? Même pas, il se souvenait juste de sa remarque «nous sommes venus dans votre village pour voir si quelqu'un pourrait nous aider. Il va de soit que nous sommes prêts à rendre un service en échange...»
«Hum... je vous aurais bien envoyés auprès de Palom ou Porom, ces deux gamins sont de vrais génies, mais ils ne sont pas là pour le moment. Vous devriez peut-être aller voir l'Ancien?»


Le chevalier se tourna vers Suri, cette idée semblait intéressante, mais est-ce que l'Ancien était facile à rencontrer? Il préférait la laisser négocier ce genre de choses, au cas où la sorcière déciderait encore de changer quelqu'un en rat ou autre animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 13 Avr - 9:17

Spoiler:
 

Event AvrilÇa semblait aller, oui, même si Vilal donnait le sentiment qu’il était un peu plus impatient que d’habitude. Suri ne saurait pas vraiment dire, mais quelque chose lui disait qu’il n’aimait pas trop le fait d’avoir été ainsi changé en animal ! La jeune femme pouvait comprendre, aussi elle s’abstint de passer un commentaire de plus alors qu’il expliquait à la dame qu’il n’avait pas cette apparence là originellement ! Elle eut du mal à le croire, mais l’explication tenant la route, la sorcière finit par leur proposer d’aller voir l’Ancien.
« Merci. » Répondit simplement Suri en guettant encore les mouvements que la magicienne pour éviter de recevoir une mauvaise surprise… Elle espérait juste que sitôt qu’ils tourneraient le dos, elle ne s’amuserait pas à leur jouer un mauvais tour ! Mais puisqu’elle plongea son nez dans son livre, Suri supposa qu’ils étaient saufs.

« Je suppose que l’Ancien dont elle parle doit être dans un bâtiment remarquable comparé au reste.. » et elle n’avait pas tort : c’était dans une grande bâtisse au Nord. Alors qu’ils sillonnaient les routes pour essayer de trouver cet Ancien ou l’endroit où il se terrait, elle n’avait de cesse de repasser le nom de Palom et Porom dans sa tête. Elle était convaincue d’avoir déjà entendu ces noms… mais où ? Peut-être étaient-ils des gens qui voyageaient avec le roi de Baron, à l’époque.

« Je parierais sur ça. » Dit-elle en s’arrêtant devant le hall des prières. C’était une grande structure, ça semblait logique pour quelqu’un qui serait à la tête de la ville, non ? Cela dit, ils ne pourraient pas entrer si aisément, il y avait des mages devant la porte, un noir et un blanc à en juger par leur accoutrement.

Suri décida de tenter sa chance.
« Nous voudrions rencontrer l’Ancien, serait-ce possible ? »
« Pour quelles raisons ? »
Demanda la mage blanche, tout à fait calme.
« Nous avons été frappés par un mauvais sort, et nous aurions besoin d’aide pour nous en défaire… »
« Pourriez-vous être plus clair ? »
S’enquit le mage noir, moins patient.
« Je… eh bien pour vous donner une idée, je suis une femme, normalement. »
« Ah ! »
Visiblement plus plaisantin de sa collègue, le mage noir du se retenir de rire. « Imagine ça Pauline, tu te retrouves soudainement avec une… »
« Psht ! »
Suri réprima un soupir devant ces chamailleries. La mage blanche ne semblait pas trouver ça drôle non plus cela dit, vu comment elle venait de faire brutalement signe au mage noir de se taire et de ne pas sortir de vulgarités !
« S’il vous plait ? » Rappela-t-elle. La dénommée Pauline hocha du chef.
« Vous pouvez y aller. Mais sachez que ce n’est pas le type de sortilèges que nous voyons habituellement ici, aussi j’ignore si l’Ancien pourra vous aider… » Elle semblait désolée, et Suri se contenta d’acquiescer. Au moins, il n’y avait pas de quoi se faire des faux espoirs.

Ils entrèrent dans un grand hall, et au loin devant eux se tenait un vieillard entouré de quelques mages. Peut-être une sorte de garde rapprochée, ou des élèves, Suri ne saurait pas le dire. A leur approche en tout cas, le vieux mage se redressa au mieux que son dos le lui permettait, et leur adressa un sourire bienveillant.
« Bien le bonjour jeunes gens, que puis-je pour vous ? »
« Bonjour. Nous ehm, nous venons en quête d’aide pour… »
« Ah ! Oui je vois. »
Il venait de la couper. Suri referma la bouche avant de le dévisager avec interrogation. « Je fais de la magie depuis si longtemps, vous pensez bien que je me rends compte du problème hm ? » Sourit-il avec un brin d’amusement. « Vous n’êtes pas ce que vous semblez être, tous les deux. »
« En effet… » Répondit-elle, abasourdie. « Pourriez-vous nous aider ? »
« Hm… » Il alla caresser sa barbe, comme si cela l’aidait à réfléchir. « Je doute qu’un simple sort de guérison puisse vous aider. Pourriez-vous me raconter comment cela s’est produit exactement ? »
Suri tourna le regard vers Vilal, que l’Ancien regardait en posant cette question, comme s’il tentait de les faire participer tous les deux à la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 13 Avr - 19:50

Event AvrilFinalement, la femme semblait ne plus avoir trop envie de lui jeter un mauvais sort. Mais elle ne s'était pas spécialement excusée pour autant, heureusement que Vilal n'était pas de ceux qui se vexent, bien qu'il commençait à être lassé de tout ça. Il avait failli perdre patience, au moins, ça lui avait fait connaître un début de seuil de tolérance!

La sorcière leur indiqua d'aller voir l'Ancien, aussi ils se mirent en route vers ce qui semblait être un grand temple, Vilal préférait laisser Suri décider dans la mesure où elle connaissait mieux l'architecture que lui.

«Cet endroit a un faux air de Gaza Est...» sans la neige. Mais pour le reste, il ne savait pas pourquoi en fait... il y avait évidemment beaucoup plus de verdure ici, mais il y avait quelque chose, peut-être ces maisons toutes en pierre, ou le fait que tout le monde porte des robes en fait?

Toujours est-il qu'il approuva le choix de Suri et grimpa jusqu'au bâtiment qui semblait être le plus imposant, de là, deux mages se tenaient devant la porte et Vilal ignorait s'il allait encore se faire draguer ou se faire jeter un sort? Mais finalement, la dénommée Pauline semblait raisonnable, elle les écouta et les laissa entrer.

«Et bien, je commence à douter de nos chances de réussites ici.» personne ne semblait s'y connaître dans le sortilège qui les frappait, mais en arrivant devant l'Ancien, celui-ci semblait rapidement comprendre qu'ils n'étaient pas dans leur état normal... mais ne semblait guère sûr de pouvoir y faire quoi que ce soit.

«Un étrange appareil est tombé du ciel, rond, rappelant vaguement une assiette avec un bol posé par-dessus» il essayait de décrire comme il pouvait, pas évident en soit, il donnait les éléments les plus importants en somme «une créature en est sortie, toute bleue, de forme simple, une tête ronde, un corps à peine plus long et les membres tous petits avec une espèce d'antenne sur la tête, une petite boule jaune au bout, de grands yeux noirs.» il essayait d'être le plus précis possible

«La créature semblait paniquée à l'idée que sa machine soit déréglée, une onde de choc en est sortie, et tous ceux qui étaient aux alentours ont changé d'apparence, les hommes sont devenus des femmes, et les femmes des hommes. Si je me fie au moment où nous avons croisé des personnes n'ayant pas changé, je dirais que le rayon d'action devait être d'une trentaine de mètres...» il avait évalué par la taille de la salle du restaurant surtout «ou alors le rayon n'a simplement pas pu traverser les murs, nous étions dans un restaurant quand ça s'est produit.»

Il se tourna vers Suri pour voir s'il n'avait rien oublié, le vieil homme semblait songeur, mais de toute évidence, il n'allait pas pouvoir les aider pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 17 Avr - 8:53

Event AvrilVilal tâcha de décrire dans les moindres détails ce qui s’était passé pour qu’ils se retrouvent dans un état pareil. Il devait en avoir un peu marre d’ailleurs de radoter toujours la même histoire mais s’ils voulaient de l’aide, alors il faudrait bien tout expliquer ! L’ancien écouta attentivement, mais on voyait bien à ses expressions faciales qu’il paraissait bien confus. Cette histoire était probablement sens dessus-dessous pour lui… un petit bonhomme bleu qui débarquait sur un plateau d’argent… pour ensuite jeter un sortilège aussi curieux !

Ses doigts caressèrent sa barbe, les yeux virés vers le lointain.
« Hmm… Je n’ai jamais rien vu de tel. Je doute de pouvoir vous aider jeunes gens. Vous m’en voyez navré. » Suri soupira. Franchement, n’y avait-il donc personne qui pourrait leur venir en aide ? A défaut de pouvoir leur offrir un miracle là maintenant tout de suite, il chercha à les rassurer. « Ne vous en faites pas, je n’ai que trop rarement vu un sortilège maléfique permanent ! Ce dont vous souffrez va sans aucun doute se dissiper au bout d’un certain temps. »
« C’est un peu vague… » Déplora Suri, même si elle devait bien admettre que de savoir que ce ne serait que temporaire la rassurait. Elle ne se voyait pas du tout passer le restant de ses jours dans le corps d’un garçon.
« En général, les afflictions qui ne sont pas mortelles quittent le corps après une bonne nuit de sommeil. Peut-être vous réveillerez-vous guérit de ce mauvais sort demain matin. » Il essayait d’être encourageant et la fille de Bahamut appréciait. Elle força un sourire et hocha du chef.
« Bien. Merci de votre aide. Espérons juste que vous ayez raison. » Elle ne voulait pas vraiment être négative mais elle devait bien admettre que si un grand mage comme l’ancien du village de Mysidia ne pouvait pas leur venir en aide, elle ne savait pas trop où ils pourraient aller !

Plus qu’à poursuivre leur aventure donc. Suri voulait toujours se rendre à Baron pour rencontrer le roi. Toutefois, peut-être serait-il malvenu d’aller à sa rencontre avec une apparence comme celle-ci ? Surtout si elle devait justifier au roi le pourquoi elle voulait la Baleine lunaire – et dire qu’elle était la fille de Bahamut sous ce sortilège serait peu crédible.
Aussi, elle songea qu’ils devraient faire halte dans ce village et espérer que demain, ils seraient guérit.

« Ce sera tout ? » Demanda l’ancien avec un sourire bienveillant. Suri réfléchit avant de reprendre la parole en se disant que même s’ils ne partaient pas aujourd’hui, elle pourrait toujours profiter de l’instant présent pour s’informer.
« Nous aimerions rejoindre Baron. Y aurait-il des bateaux qui voyagent jusque là depuis Mysidia ? »
« Il vous serait plus rapide de passer par le Chemin Maudit si vous souhaitez y arriver rapidement. »
« Le ch.. ? C’est… pas très invitant comme nom. »
« Certes ! Il est ainsi nommé en raison de sa nature assez labyrinthique et des monstres qui y rôdent. Mais je présume que vous savez tous les deux vous battre. Cela dit, c’est votre choix, vous pouvez aussi attendre que l’un de nos pêcheurs rentre, mais ça prendra beaucoup plus de temps que de passer par ce chemin. »

Il était vrai que Suri s’estimait assez pressée…

Mais elle ne voulait pas prendre cette décision seule.
« Qu’en penses-tu ? » Demanda-t-elle à Vilal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 17 Avr - 9:24

Event AvrilSi raconter cette anecdote pouvait leur rendre leur rendre leur apparence normale, alors Vilal était prêt à la raconter autant de fois que nécessaire. Il essayait d'être le plus précis possible, sans fioritures, mais malgré tout, l'Ancien ne semblait guère pouvoir leur venir en aide concernant ce sortilège. Soupirant doucement, le chevalier croisa les bras, une fois de plus, ils arrivaient dans une impasse.

«Je présume que s'il s'agissait vraiment d'un sortilège puissant et important, vous en auriez entendu parler... il est probable que vous ayez raison, que ce ne soit qu'un effet temporaire.» plus une magie est puissante, plus elle nécessite des essais, de l'entraînement, et donc que d'autres mages en entendent parler. Le chevalier espérait juste que ce soit bien le cas.

Au final, le vieil homme leur proposa de simplement attendre la nuit, en soit, ça ne leur coûtait pas grand chose et après la journée en mer, ils en auraient bien besoin.

«Ce chemin maudit, s'il s'agit d'un labyrinthe, n'allons-nous pas nous perdre en nous rendant à Baron si nous n'en connaissons pas la route?»
«Non, beaucoup de gens empruntent désormais cette route, vous trouverez des traces bien visibles du bon chemin à prendre.»


Vilal approuva d'un signe de tête avant de se tourner vers Suri, elle ne semblait pas trop savoir où elle en était la pauvre, elle vivait bien plus mal cette aventure que lui.
«La journée a été longue. De toute manière, il est préférable de nous reposer. Y a t'il une auberge où l'on ne risque pas de nous transformer en grenouille?»
«Oh! Je vois que certains de mes disciples se plaisent encore à accueillir les étrangers de manière aussi impolie, je vous prie de les excuser. On va dire que la plupart du temps, quand des étrangers viennent par ici, ça ne se passe pas très bien.»
«Si vous voulez mon avis, c'est un cercle vicieux. Si vous les accueillez ainsi, ils ne risquent pas de se montrer aimables.»
«Certes. Je demanderai à ce que l'on vous laisse tranquilles, vous pouvez aller à l'auberge en paix.»
«Bien, je vous remercie.»


Ils n'avaient plus besoin d'importuner l'Ancien, aussi ils quittèrent son espèce de monastère et se retrouvèrent dehors. La nuit tombait, d'ici, ils avaient une vue magnifique sur le soleil couchant
«Bon... nous pouvons donc aller à l'auberge, un bon repas, un bon bain et une bonne nuit de repos ne pourront pas nous faire de mal.» et si en prime, ils récupèrent leur corps après ça, tant mieux.

Pour l'heure, ils cherchèrent l'auberge et de toute évidence, le mot de l'Ancien était passé car personne ne chercha à leur jeter un sort lorsqu'ils demandaient leur chemin. Une fois arrivés à l'auberge, il n'y avait qu'un dortoir et une salle de bain communes, mais les cabines étaient séparées au moins. Vilal souhaitait se débarrasser du sel qui lui collait à la peau

«Je vais prendre une douche, nous nous retrouvons pour le dîner?» si lui n'était pas dérangé à l'idée de se laver sous l'apparence d'une femme, à voir si Suri y arriverait sous l'apparence d'un homme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 17 Avr - 9:55

Event AvrilNe risquaient-ils pas de se perdre dans ce Chemin Maudit ? Parce que vu son nom, Suri estimait qu’il devait être assez tortueux à traverser. Pourtant non ; l’Ancien affirma que beaucoup de personnes utilisaient désormais cette route, la rendant beaucoup plus praticable, même s’il y avait encore des monstres à affronter évidemment.
Ce serait donc par là que leur voyage se poursuivrait.

Mais pour le moment, ils devaient surtout prendre une pause et espérer se réveiller dans leur état normal le lendemain matin. Vilal demanda toutefois à l’Ancien de faire en sorte de ne pas se retrouver à nouveau transformé en grenouille ou en cochon, et Suri eut du mal à retenir une certaine hilarité en entendant ça. Oh allez ! C’était marrant ! Bon… peut-être pas pour le concerné, mais elle, elle avait bien rigolé.
« Merci pour tout. » Elle s’inclina respectueusement avant de suivre Vilal qui demanda quelques indications sans se retrouver métamorphosé en pigeon ou en fourmi, heureusement. Ils allèrent jusqu’à l’auberge dans la perspective, idéalement, de prendre une bonne douche – ce voyage en mer le demandait bien – de manger un bon repas et d’ensuite aller dormir.

Ah ! Prendre une douche… Suri eut un frisson qui lui traversa le dos. Elle aurait préféré s’en passer mais elle devait bien admettre que ce ne serait pas sage du tout. Elle aurait un mal de chien à dormir, et bon avec la pluie et l’eau de mer, il fallait bien qu’elle se lave. Oooh bonté divine.

« O-oui, on se retrouve pour diner, après… » Répondit-elle un peu maladroitement. Une fois seule, elle alla récupérer ses vêtements de rechange – le pantalon beige et la chemise blanche, c’était assez unisexe de base donc on ne remarquerait rien de spécial – avant de se faire brave pour aller se laver.
Le truc, c’était qu’elle n’avait jamais touché un homme de sa vie. Alors franchement la perspective de prendre une douche dans cet état la laissait… nauséeuse. Stressée. Mais pas le choix, il le faudrait bien, et le plus vite serait le mieux, sans non plus faire n’importe quoi.

Allez. Courage !

Une bonne dizaine de minutes, voilà le temps que dura ce moment extrêmement gênant. Elle s’obligeait à penser à autre chose, allant à des souvenirs en passant par réfléchir au chemin à suivre sans oublier de se demander si Vilal arrivait sérieusement à faire fi de son apparence complètement différente. Elle ? Nope. Impossible. Tout bonnement impossible. Tout était bon hein, pas de souci, mais disons que certains endroits furent bien plus pénibles à nettoyer que le reste. Vite fait bien fait, on en parle plus !!!

Enfin propre et débarrassée de cette tâche, elle quitta la salle de bain, franchement un peu chamboulée. C’était trop… bizarre… trop inconfortable… Elle se consola avec un maigre détail qui lui arracha un rire un peu jaune.
« Au moins, sécher les cheveux est un peu moins long… » Un soupir la quitta. Bowdel ! Elle espérait vraiment que cette apparence la quitterait le lendemain comme l’avait dit l’Ancien. Elle ne voulait vraiment pas rester comme ça. Elle n’avait rien contre les hommes en soit, mais… enfin voilà quoi, elle était une femme, c’est tout !

Un gémissement plaintif la quitta peu avant qu’elle ne recroise Vilal.
« J’espère vraiment me réveiller avec une paire de seins demain. J’en peux plus. » Elle était tellement épuisée par cette saleté de journée qu’elle ne faisait pas attention à ce qu’elle disait, et s’en fichait tout à fait. Si ses émotions étaient un vase, il serait complètement vidé. Elle voulait juste manger, et ensuite aller se coucher – sans oublier de croiser les doigts. « Bon, on va manger ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 17 Avr - 18:55

Event AvrilQuitte à espérer que le sort disparaisse le lendemain, autant en profiter pour vraiment se reposer. L'auberge n'offrait qu'un grand dortoir avec une salle de bain commune, heureusement, les douches étaient cloisonnées, si bien que Suri ne serait normalement pas dérangée. Elle semblait cependant bien nerveuse, elle était toute verte
«Tout va bien?» elle ne risquait pas d'expliquer à voix haute les raisons de son malaise, aussi il supposa que ça irait pour elle, se dirigeant vers une cabine de douche pour se laver tranquillement.

Contrairement à Suri, il n'était nullement dérangé par ce corps, même s'il n'avait jamais été non plus avec une femme, il avait lu des manuels sur le corps humain de façon générale, tant pour savoir soigner que pour connaître des points faibles, aussi n'était-il pas spécialement gêné de toucher certaines parties de son nouveau corps. Ce n'était que pour se laver, rien de plus. Ah la la...

Pour les cheveux, ils étaient de la même longueur que d'ordinaire, donc pas de changement de ce côté là, il sortit donc avec sa tignasse encore humide avec une tenue empruntée à l'auberge du coup, un t-shirt et un pantalon beige, il se retrouva devant une Suri rouge tomate qui semblait juste se satisfaire d'avoir les cheveux courts?

«Tu parais aussi gênée que le jour où nous nous sommes croisés dans la salle de bain de l'auberge... tu es sure que ça va?» il ne comprenait pas, après tout, ça restait son corps, non? Mais au final, elle exprima juste sa volonté d'avoir de nouveau des seins? Ah?

«C'est pourtant assez inconfortable, je trouve. Cela vous donne un poids supplémentaire au niveau du dos à gérer...» dit-il en portant sans aucune gêne ses mains sous sa poitrine pour les soulever comme s'il pesait deux melons au marché «autant je peux comprendre que tu te sentes soulagée une fois que tu n'auras plus cette gêne entre les jambes, je trouve qu'il est plus facile de supporter quelque chose en moins que quelque chose en plus» ajouta t'il comme si le fait que lui n'ait plus rien entre les jambes ne le perturbait pas plus que ça. Bon en fait si, ça l'avait perturbé au moment d'aller aux toilettes puisque ça l'avait forcé à s'asseoir, sur le coup, il avait failli avoir un accident et il lui avait fallu quelques secondes de réflexions pour être sûr de la manière dont il devait s'y prendre!

Enfin bref, le repas était là, il y avait quelques clients, des apprentis mages pour la plupart! Surement que cette ville attirait les sorciers du monde entier.

«J'ai l'impression d'être au village des mages noirs, ils ont des tenues assez similaires...» dit-il entre deux bouchées, le repas était composé d'un potage avec un peu de charcuterie, et du fromage, simple mais bon en tout cas, avec du pain frais. Une fois le ventre bien rempli, Vilal s'étira longuement avant de se lever et mettre les mains sur ses hanches

«Allons nous coucher. Espérons qu'à notre réveil, nous aurons retrouvé notre apparence? Il serait préférable d'être au mieux de nos capacités si ce chemin maudit est si dangereux qu'il semble l'être.»

Mais avant, il sortit à l'extérieur de l'auberge pour regarder le ciel, il fut surpris de voir qu'effectivement, les étoiles n'avaient rien à voir avec celles d'Héméra. Il espérait pouvoir passer suffisamment de temps sur ce monde pour pouvoir dessiner une carte du ciel, ou en trouver une pour en faire une copie. Il avait une certaine fascination pour les étoiles, elles étaient la preuve qu'ils n'étaient pas seuls dans l'univers après tout.

Il retourna ensuite dans le dortoir et s'installa tranquillement dans son lit, l'auberge proposait quelques livres pour les clients, il en prit un pour continuer à s'entraîner à la lecture, c'était plus simple avec des histoires qui permettaient de deviner les mots compliqués, puis il se coucha, jugeant que la journée avait été assez longue ainsi.


«Bonne nuit.» et le lendemain, ils allaient enfin retrouver leur corps, ouf!


====================

Paiement de l'auberge et dodo!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 18 Avr - 9:35

Spoiler:
 

Difficile d’expliquer à Vilal pourquoi elle se sentait un peu mal à l’aise. Ça lui passerait évidemment. Mais elle n’était même pas surprise qu’il ne comprenne pas… Pour lui, ce n’était qu’un corps, rien de plus, ça n’avait rien d’intime et rien d’embarrassant, mais pour Suri, c’était complètement autre chose… C’était précieux quand même, c’était sa personne, et elle ne pouvait que se sentir complètement déréglée avec cette apparence. Et avec tout le reste, disons que ça avait du mal à passer crème. A vrai dire, elle enviait presque Vilal d’être si posé à ce sujet.

D’ailleurs au sujet de la poitrine, il mentionna que c’était inconfortable. Ça la fit rire.
« Oui… Mais quand on a l’habitude, on a comme un débalancement. » C’était dit pour l’humour mais ce n’était pas totalement faux ! Ce n’était pas comme si elle avait une poitrine démesurée non plus en temps normal, mais là quand même, ne plus rien avoir du tout, ça lui filait une sensation étrange. Elle avait des vieux réflexes, comme vouloir réajuster son soutien-gorge ou un truc à la con comme ça, et ça ne fonctionnait plus. Croiser les bras lui faisait bizarre aussi ! C’était tout plat. Franchement oui, elle avait hâte de récupérer ses seins, même si ça faisait un poids comme le disait le chevalier.

Ils allèrent donc manger après cette discussion très… enrichissante, et Vilal commenta que cet endroit lui rappelait le village des mages noirs. Suri ne pouvait pas tellement seconder, cela dit, elle put y ajouter un commentaire constructif.
« Mysidia est le village des mages par excellence. Tous ceux qui veulent devenir des pros de la magie viennent ici. » Elle ne savait pas du tout si c’était pareil pour ce village des mages noirs dont parlait Vilal… elle ne s’imaginait évidemment pas du tout des véritables origines d’un village avec un nom pourtant si basique…

Le repas terminé, le duo retourna au dortoir, Suri franchement fatiguée de cette journée. Elle appréhendait un peu mine de rien, craignant de ne pas se réveiller avec son apparence normale… Il faudrait espérer que ce soit le cas. Elle était couchée, mais ne dormait pas, quand Vilal lui souhaita bonne nuit après avoir lu un peu. Elle était ravie qu’il s’entraine à lire, au moins, c’était la preuve qu’il prenait ses enseignements au sérieux. C’était juste un petit truc mais… c’était quand même quelque chose.

« Bonne nuit. »
Avec la noirceur et l’absence quasi-totale de bruits, elle s’endormit plus vite qu’elle ne l’eut crut, et ce malgré les craintes qui lui nouaient le ventre. Elle ne rêva à rien de particulier, étonnant vu la journée absolument éprouvante qu’ils avaient eut et les événements ayant précédés celle-ci… C’était un soulagement ; rêver de l’épisode de la Tour de Babil ne l’inspirait pas du tout. Se rendre compte que ça ne revenait pas la hanter, en tout cas pas de suite, c’était un soulagement.

Le lendemain matin, elle se réveilla tôt, son esprit peut-être dérangé par quelque chose. Il y avait de la lumière dehors donc c’était bien le matin… De suite, elle s’étira en couinant, avant de se redresser sur ses coudes. C’est là qu’elle sentit quelque chose lui tirer un peu les cheveux.
« Mais, aïe ! Que ? » Elle baissa le regard pour remarquer qu’elle avait ses coudes sur ses cheveux en fait ! Ses… longs cheveux. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu’elle était redevenue elle-même ! En baissant le regard, elle vit effectivement sous sa chemise qu’elle avait récupérée sa poitrine, et plus rien d’autre n’était là ! Ah ! Un immense sourire se grava sur ses lèvres alors qu’elle bondissait du lit, heureuse comme un gamin le jour de son anniversaire ! « ENFIN ! » Oui bon après vingt-quatre heures elle exagérait mais c’est le seul mot qui lui vint.

Heureusement, elle et Vilal étaient seuls dans ce dortoir, ça aurait été gênant sinon.

Premier réflexe ; elle se précipita vers le lit où le chevalier dormait et lui bondit carrément dessus.
« Vilal !! Vilal, regarde ! On a retrouvé notre apparence ! C’est génial !! » Le pauvre, s’il ne dormait pas, il allait être rudement secoué ! En temps normal, elle aurait probablement été rouge pivoine à être à califourchon sur lui, mais elle était bien trop de bonne humeur pour s’en embêter. D’ailleurs, Suri quitta rapidement sa position pour se remettre debout à côté du lit en semblant être tout à fait aux anges. Elle ramena ses longs cheveux blancs devant ses épaules comme pour s’en faire une écharpe et s’entoura de ses bras, un sourire béat sur le visage. Ouaip, elle allait être de bonne humeur pendant un bon bout de temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Jeu 19 Avr - 8:51

Après une telle journée, c'était agréable de se retrouver dans un vrai lit - et pas un futon - pour se détendre. Vilal n'était pas forcément un adepte du confort, mais parfois quand même, ça faisait du bien. Il s'endormit assez facilement après avoir lu un peu, il s'améliorait dans la lecture de l'écriture de la Planète Bleue, et même si l'ouvrage qu'il avait lu traitait essentiellement de magie, ça lui avait paru suffisamment intéressant pour qu'il y passe une bonne heure.

De là, il s'endormit profondément.

Le lendemain, à croire que son corps avait vraiment eu besoin de récupération, il était épuisé et ne s'était pas réveillé à l'aube comme d'ordinaire, ce furent les cris de joie de Suri qui le tirèrent de la torpeur, il sursauta en la trouvant carrément assise sur lui, visiblement ravie d'avoir retrouver ses seins! Il se frotta les yeux et se redressa un peu, ayant pratiquement le nez au niveau de sa poitrine du coup et probablement n'était-elle pas au courant d'un petit problème technique que les hommes ont souvent le matin...

«Hm? Ah oui... et bien tu sembles soulagée...» avait-elle senti qu'il valait mieux qu'elle bouge de là? Heureusement qu'il avait encore le drap sur lui tout de même, mais toujours est-il qu'elle se leva rapidement, de là où il était, il ne voyait pas son visage, elle se contentait de jouer avec ses cheveux désormais redevenus d'une taille respectable

«Bon... au moins, cet événement était effectivement temporaire.» sans trop de gêne, il tira quand même sur l'élastique de son pantalon pour s'assurer que tout était revenu à sa place, puis il s'étira de nouveau avant de se lever «Si nous allions courir un peu? Cette île a l'air assez petite avec différents types de sol, roche, sable, herbe, ça nous aiderait à nous remettre un peu de la journée d'hier?» ils n'avaient pas eu souvent l'occasion de courir ensembles avec les récents événements, notamment à cause des blessures qu'il avait subites au cours de leur ascension de la Tour de Babil, c'était l'occasion non?

«Si tu veux manger quelque chose, que ce soit très léger, ce n'est pas bon de courir le ventre plein.» de son côté, il avait déjà retiré son t-shirt pour aller en mettre un adapté au sport, si elle ne souhaitait pas venir, il irait tout seul! Ça prendrait quoi, une heure tout au plus? Il se dirigeait vers la salle de bain pour finir de se changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 20 Avr - 10:26

Oui bon, on va dire qu’en bondissant dans tous les sens et en ne faisant pas attention, non, Suri ne s’était pas forcément rendu compte de certains détails fâcheux ! Elle était bien trop heureuse d’être redevenue une femme pour s’enquiquiner de ça ! Au moins, c’était la preuve que Vilal était bel et bien redevenu un homme lui aussi et comme il le disait si bien, elle était soulagée. Oui, très !

Du coup, comme ils étaient très à l’aise dans leur corps d’origine tous les deux, Vilal suggéra d’aller courir un peu. La dernière fois, elle avait eut un peu de mal à le suivre, et avait presque regretté de l’avoir accompagné, mais elle était tellement débordante d’énergie qu’elle ne dirait pas non à démarrer la journée avec un bon jogging. Souriante, elle hocha énergiquement de la tête.
« Et cette fois, j’essaierai de te suivre pour vrai ! » C’était un peu dit à la plaisanterie mais elle y croyait dur comme fer que cette fois-ci, elle ne serait pas à deux ou trois mètres derrière. Elle savait se battre et tout et tout, mais il fallait dire qu’un bon jogging bien endurant, c’était autre chose.

Elle profita que Vilal soit dans la salle de bain pour se changer pour elle-même le faire. Elle n’avait rien de particulier pour le sport par contre, mais elle jugea que son short noir et la chemise blanche, ça irait. Puisque le chevalier précisa de ne pas manger trop lourd, elle ne fit que prendre un fruit et boire un peu d’eau avant d’aller dehors. Pour sûr qu’elle allait avoir très faim en revenant mais ça, c’était pour plus tard.

Et comme de fait, elle arriva à suivre un peu plus convenablement. Peut-être était-ce la motivation, la bonne humeur, ce bon début de journée ou plus généralement une habitude qui s’installait, mais elle y arrivait un peu mieux ! Bon ça restait maladroit, parfois elle avait un mal de chien à ne pas souffler péniblement, mais il fallait prendre ça un pas à la fois, inspirer par le nez, expirer par la bouche !
« Pouaaaah, j’ai faim ! » S’écria-t-elle sitôt qu’elle cessa de courir, c'est-à-dire quand Vilal sonna l’arrêt. « Alors, c’était pas si mal ? Je me suis débrouillée ? » Un peu mieux que la dernière fois, en tout cas, selon elle. Elle avait encore un peu de mal à ne pas avoir de point de côté par exemple mais ça viendrait avec l’habitude. Disons que clairement, jusqu’à présent, elle préférait manger des pâtisseries plutôt que de courir. Pas terrible pour la ligne ça, mademoiselle !

Elle ne savait pas trop si elle pourrait vraiment apprécier un mode de vie comme celui-là, mais de temps en temps, aller courir, c’était pas mal… c’était rafraichissant, ça éliminait les toxines et en plus, ça gérait bien les nerfs ! Plus qu’à espérer qu’ils n’auraient pas trop de mal à traverser le Chemin Maudit après cette petite escapade à la course…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Ven 20 Avr - 13:37

Maintenant qu'ils avaient retrouvé leurs corps respectifs, Suri semblait plus à l'aise pour attaquer la journée! Vilal proposait donc un petit jogging puisque ces derniers temps, il n'avait pas trop pu le faire. Entre ses blessures et ce changement, on va dire qu'il était temps de reprendre un rythme convenable.

Enfilant sa tenue confortable pour le sport, il attendit que Suri soit prête et ils se mirent en route. Cet endroit était juste parfait pour ce genre d'exercice, l'île était petite et offrait tous les terrains pratiques! Le chevalier ne courait pas vite, mais organisait des séances suivant les situations, petit sprint dans le sable, pas de côté dans l'herbe, on ralenti quand on grimpe la côte du volcan... Suri était épuisée, mais c'était une bonne fatigue et le chevalier était en train de faire des étirements alors qu'elle espérait s'en être bien sortie

«C'était très bien. J'espère que je n'ai pas été trop dur? N'hésite pas à me le dire si tu as du mal à suivre, le but de ce genre d'exercices n'est pas de se donner à fond, il s'agit d'un entraînement de fond pour garder la forme.» c'est pourquoi il n'allait pas très vite quand il courait.

Elle était morte de faim, il devait reconnaître avoir faim aussi. Ils retournèrent donc dans l'auberge où ils avaient séjourné et l'aubergiste sembla surprise de les voir dans ces corps

«Ah mais c'était donc vrai que vous aviez subit un sort ayant changé votre apparence? C'est incroyable!!»
«Au moins vous savez maintenant que nous ne sommes pas des menteurs.»
l'aubergiste rougit un peu, comprenant qu'ils avaient du être malmenés à leur arrivée ici, comme souvent avec les touristes
«Oui je... je vais vous servir le petit déjeuner dans la salle commune.» le chevalier hocha de la tête
«Merci, nous allons prendre une douche avant.» elle le regarda en haussant des sourcils, puis Suri, puis revint vers lui et eut un sourire malicieux, Vilal n'avait évidemment pas compris ce qu'elle avait cru comprendre! Il se contenta d'aller chercher ses affaires et se diriger vers la salle d'eau

«Je suppose que cette douche devrait t'être plus agréable que celle d'hier?» une fois de plus, il valait mieux pas qu'on entende à côté, il se dirigea vers une cabine et se lava consciencieusement avant de bien se sécher et enfiler son armure. C'était agréable de la sentir correctement adaptée à sa morphologie, mine de rien, il était soulagé de ne plus avoir cette poitrine qui était encombrante pour bien bouger des bras. Il attendit que Suri ait fini et ensembles, ils allèrent prendre le petit déjeuner.

Direction, le chemin maudit juste après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Sam 21 Avr - 13:36

Vilal espérait quand même ne pas avoir été trop dur en courant, il avait davantage l’habitude et ne faisait pas forcément attention à la vitesse où il s’y prenait. Le but n’était pas de se donner à fond en s’exténuant au maximum mais plutôt de faire de l’endurance pour maintenir la forme. Suri acquiesça.
« T’en fais pas, je vais finir par prendre l’habitude. » Elle ne répondait pas vraiment à sa question, certes c’était un peu difficile de le suivre sur le départ et à la fin, elle finissait assez à la traîne, mais elle comptait bien essayer de faire ce rituel de temps en temps – peut-être pas aussi souvent que Vilal mais parfois !

Ils retournèrent donc à l’auberge, où l’aubergiste se démontra bien surprise qu’ils soient redevenus respectivement homme et femme. Vilal parut assez froid malgré lui ce qui embarrassa la pauvre dame, après quoi elle promit d’emmener le petit déjeuner. Avant cependant, à la douche ! Bien que la manière de le dire laissa l’aubergiste penser qu’ils allaient la prendre ensemble, et Suri repéra son sourire cachotier, là où Vilal n’y vit rien du tout. La jeune femme se gratta le bout du nez sur le coup, un peu gênée, mais rapidement, la dame quitta les lieux, la libérant de cette sensation d’embarras.

Ah la la, il n’était pas doué dans la formulation de ses phrases… ou était-ce juste les autres qui s’imaginaient un peu trop de trucs ? C’était bien possible. C’était facile, il était un homme, elle une femme, c’était presque automatique dans l’esprit du commun des mortels de s’imaginer des trucs.

En tout cas, elle alla se laver, bien heureuse d’être redevenue femme. Elle prit même plaisir à s’embêter à laver, sécher et coiffer sa longue tignasse blanche avant de rejoindre le chevalier pour manger un bon petit déjeuner. Et oui, comme il le mentionna, cette douche fut bien plus agréable que la précédente ! Et maintenant, c’était l’heure de manger ! Elle ne se fit pas prier ; le Chemin Maudit était réputé pour être dangereux et donc long à traverser, même si l’aspect labyrinthique était moindre du fait des passages fréquents d’autres aventuriers.

C’est donc la panse bien pleine qu’ils se dirigèrent vers la maison au fond du village.
« Il paraît que c’est ici. » Ils s’étaient informés auprès de quelques mages qui, heureusement, s’étaient empêchés de répondre à l’appel chatouillant leurs doigts pour les transformer en crapaud ou quoi. L’ancien avait bonne influence au moins. Elle s’avança un peu pour repérer un sceau en plein centre de la pièce. Selon les instructions données, il faudrait juste… marcher dessus. Il scintillait d’une douce lueur où se mêlaient le bleu et le blanc. C’était chatoyant. « Bon et bien… allons-y. »
Ne voyant aucune raison pour que l’Ancien ait mentit, et accordant sa toute confiance en cette magie, Suri posa les pieds sur le sceau. Et dans la seconde d’après, elle avait disparue.

Like a Star @ heaven Vilal et Suri se dirigent vers le Chemin Maudit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma

Modo Impartial
Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 24 Avr - 10:44




Suri gagne 350 gils.

Vilal gagne 350 gils.

-50 gils pour la restauration.

Suri et Vilal partent vers le Chemin Maudit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 16 Juil - 16:16

Suri et Vilal reviennent de Baron en passant par l'océan!
=========================

Après une traversée plutôt mouvementée, Vilal et Suri étaient revenus à Mysidia. Au final, tout ça leur avait causé bien plus de soucis qu'autre chose, mais le principal était d'arriver à bon port! Les fauteurs de troubles étaient en cale, ils allaient descendre le temps que le bateau soit correctement réparé, mais ensuite ils remonteraient à bord pour être jugés à Baron. Ils s'en étaient pris à un navire de Baron, ils seraient jugés à Baron! Point. En tout cas, peu importe leurs motivations, le Capitaine n'en tenait pas rigueur à Suri qui était la cible principale, mais bien à ces voyous qui se permettaient une vengeance personnelle sur SON navire. Autant dire qu'il était bien bougon tout le reste du voyage lui!

Le chevalier s'excusa malgré tout pour les désagréments, mais le Capitaine les remercia surtout pour avoir empêché son bateau de couler par sa réactivité, et avoir mis ces mécréants sous les verrous!

«Vous auriez une bonne place dans l'armée de Baron vous! Z'êtes un très bon soldat!»
«Je vous remercie, mais j'ai juré fidélité à ma Reine.»
«Ouais ouais, c'est chouette un bon gars fidèle comme ça! Allez les jeunes, prenez soin de vous et essayez d'éviter d'autres ennuis! Mais vous mam'zelle, continuez à pas vous laisser faire!»
il retira sa casquette dans un geste parfaitement gentleman avant de les laisser partir.

Sur le port, Vilal se tourna vers Suri, la jeune femme semblait chercher quelque chose avant de se pencher vers lui et tenter une petite blague, mais le chevalier se tendit malgré tout et regarda autour de lui par prudence supplémentaire! Il comptait bien s'assurer que cette sorcière ne soit pas dans le coin

«En effet. Évitons de parler à qui que ce soit malgré tout.» ils étaient cependant dans un état relativement déplorable, et il ne serait surement pas convenable de se rendre auprès de l'Ancien ainsi. Le chevalier harponna le garçon qui avait posé des questions au cours du repas et qui semblait "gentil" - du moins, pas du genre à le transformer en cochon ou autre - en lui posant la main sur l'épaule

«Excusez-moi, jeune homme.»
«Oui m'sieur?»
«Tu dois aller voir l'Ancien je suppose?»
«Oui, pour m'inscrire à l'école du moins? Pourquoi?»
«Pourrais-tu lui transmettre un message de notre part?»
«Bien sûr!»
«Pourrais-tu lui dire que le Commandant Rannveig et Dame Suri Hawthorne souhaiteraient une audience avec lui demain matin?»
«D'ac!! Vous allez à l'auberge? Je vous enverrai un message pour sa réponse!»
«Ce serait fort aimable.»


Le garçon hocha de la tête avec un grand sourire et fila avec les autres. Le chevalier se tourna alors vers Suri

«Retournons à l'auberge, nous avons besoin de nous laver et de nous reposer. La journée a été longue.» une journée entière en mer, et avec les désagréments qui avaient eu lieu, un peu de repos ne pourrait que leur faire du bien! Ils se dirigèrent donc vers l'auberge, ils allaient avoir une petite surprise cependant, avec l'arrivée de tous les nouveaux élèves qui avaient réservé une chambre, il ne leur restait plus que des chambres de couples - évidemment, ils avaient pris toutes les chambres individuelles ou éventuellement avec deux lits séparés!

Enfin, ce n'était pas le genre de choses qui dérangeait Vilal, il prit l'une des seules chambres restantes, mais une fois sur place, il regarda le tapis

«Je dormirai par terre si l'idée que nous partagions le même lit te dérange.» autant lui s'en fichait, mais elle par contre, ça pouvait l'embêter, c'est pourquoi il proposait cette alternative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 18 Juil - 10:27

Après une telle journée, inutile de penser à aller voir l'Ancien tout de suite. Vilal accosta le jeune homme qui avait très ouvertement demandé à Suri pourquoi on la traitait de monstre afin de lui demander s'il voulait bien passer le message au chef de ce village, question qu'il soit au courant qu'il aurait de la visite importante le lendemain ! Jusque là, ils iraient à l'auberge afin de se refaire une bonne forme... Suri mentirait si elle disait ne pas vouloir se poser un peu après cet épisode, il faut dire...

Sur place, la demoiselle laissa le chevalier s'arranger avec la réservation de la chambre. Elle n'aspirait qu'à une chose : prendre un bon bain et se poser pour le restant de la journée. Sauf qu'une fois dans la pièce, ils purent se rendre compte qu'il n'y avait qu'un lit. Que ce soit parce qu'on les avait prit pour un couple ou juste parce qu'il n'y avait plus de chambre disponible sans ce décor, ils n'auraient pas le choix.

Vilal parla de dormir sur le tapis si ça l'importunait et direct, elle vira au rouge.
« Hein ? Mais non ! Je veux dire, on... on dort dans la même tente et c'est pas grave, ça revient un peu au même... » En vrai c'était pas si faux. « Non mais quelle idée, dormir sur le tapis. Tu veux te réveiller avec le dos en compote ? » Pour être cent pourcent honnête, Suri n'osait même pas s'admettre qu'elle appréciait l'idée de dormir avec lui, tout simplement parce que lorsqu'ils dormaient dans la même tente justement, elle se sentait en sécurité et dormait bien mieux... Non pas qu'elle ne dorme pas bien dans un lit seul, mais disons que c'était mieux comme ça.
Et puis merde hein, voilà.

Sans plus de chichi sur ce détail, elle retira ses bottes et les laissa près de l'entrée, avant de se défaire de son manteau et des lunettes qui décoraient ses cheveux - à croire qu'elles ne servaient qu'à ça, vu qu'elle ne les mettait jamais devant ses yeux !
Par la suite, elle se laissa tomber assise sur le bord du lit en sentant un coup de fatigue. Franchement, cette journée aura été bien longue, oui... mais au moins, elle avait un peu vaincue cette histoire de monstre ou pas monstre... Pas entièrement, ça demanderait de passer à Troia et peut-être même de refaire face à Diana, la prêtresse qu'elle protégeait. Ce serait son ultime épreuve, et y penser lui fit un nœud dans l'estomac. Nœud qu'elle tenta de chasser via un profond soupir.

Après une bonne douche, Suri fixa le décor par-delà la fenêtre en réfléchissant.
« J'espère que l'Ancien acceptera de nous dire où est la Baleine lunaire... C'est tout bonnement impossible d'atteindre la Lune sans elle... en tout cas, à ce que je sache. » Elle ignorait toutefois qu'il fallait avoir du sang de Sélénite pour le faire fonctionner. Mais peut-être que le fait d'être la fille d'un éon changerait la donne ? Hm. Ils verraient bien ça le lendemain... pour le moment, il faudrait surtout se reposer, mais Suri angoissait. Sans la Baleine, inutile de penser rejoindre la Lune, et s'ils ne pouvaient pas s'y rendre, elle ne saurait où aller pour chercher une trace de son père...

Elle soupira en prenant sa tête entre ses mains, accoudée sur le bord de la fenêtre.
« Et s'il y a rien là-haut ? Je sais pas où... pff... » Allez, allez, ce n'était pas le moment de partir défaitiste ! Peut-être qu'il y aurait un indice. Peut-être. Peut-être pas. Elle verrait bien au moment venu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 18 Juil - 16:00

Direction l'auberge pour se reposer un peu. Malheureusement, les chambres avaient été prises d'assaut par les nouveaux étudiants, probablement qu'en cherchant une autre auberge - il devait surement y en avoir plusieurs quand même dans cette ville - ils en auraient trouvé une avec des chambres doubles de libres, mais vu qu'ils connaissaient bien celle la, autant y rester. Bon par contre, ce n'était pas la même personne à l'accueil, la fille peut-être, peu importe.

Suri ne semblait pas avoir suivi la conversation entre Vilal et l'aubergiste car une fois dans la chambre, elle parut surprise de voir le grand lit. Le chevalier proposa de dormir à terre, mais elle refusa, justifiant qu'il aurait mal au dos à dormir par terre

«À vrai dire, j'ai toujours préféré dormir sur une surface dure.» cependant, par précaution, il mit un genou à terre et regarda sous le lit «mais vu la poussière, je crains d'attraper une allergie avant de souffrir du dos.» dormir par terre, dehors, c'était une chose, mais dans une auberge où des gens avaient marché pieds nus, c'était étrangement plus risqué!

«Soit. Je ne bouge pas beaucoup, je ne devrais pas te déranger.» il fallait voir l'état de son lit en général le matin, on ne pouvait pas dire que ses draps avaient changé de place, c'était à croire qu'il était en mode momie toute la nuit.

Pendant que la jeune femme allait à la douche, le chevalier s'attarda, comme à chaque fois, au démontage et nettoyage de son armure. Elle était moins sale que les dernières fois, il passait surtout un linge humide pour retirer le sel afin qu'elle ne s'abime pas! Lorsque Suri revint, elle semblait encore anxieuse, mais Vilal n'y fit pas attention sur le coup - pas encore trop observateur concernant les expressions faciales - il s'était levé pour se préparer à aller à la salle de bain à son tour, laissant son armure sur le présentoir prévu à cet effet, mais se retourna lorsqu'il l'entendit s'inquiéter d'obtenir la Baleine Lunaire


«Et bien... il y a beaucoup de questions en suspens. Même s'il consentait à nous laisser l'emprunter, nous ignorons si nous pourrons la piloter.» il ne se souvenait plus du nom du peuple qui pouvait "peut-être" la conduire, le chancelier n'était pas sûr qu'avoir du sang sélénite soit nécessaire, il le supposait seulement. Il s'approcha doucement de la jeune femme, toujours à la fenêtre, il remarqua cette petite ride entre ses sourcils, il savait qu'elle avait peur quand il la voyait, aussi il posa un coude sur la fenêtre, comprenant la source de son inquiétude

«S'il n'y a rien là haut, nous ferons ce qu'Alexandre nous a suggéré. Nous irons à la recherche de lieux où des chimères pourraient se trouver, nous récupérerons les orbes afin de les récupérer tous...» il posa sa main sur l'épaule de la jeune femme, tentant de sourire un peu, maladroitement surement «nous y arriverons. Et puis, n'oublie pas qu'il est possible aussi que nous tombions sur lui par hasard. Nous chercherons des endroits où il était réputé être, comme Madahine Salee sur Héra, ou au Temple de Bevelle sur Spira si l'on nous laisse nous y rendre.» de mémoire, c'était les seuls endroits où l'on savait de source sûre où trouver Bahamut avant la fusion, enfin Madahine Salee non, mais c'était juste le village des invokeurs quoi... il ignorait les autres endroits, mais ils pourraient chercher quand même! Il l'incita à se tourner vers lui en posant une main sur chacune de ses épaules pour planter son regard dans le sien

«Nous le retrouverons.. cela prendra peut-être du temps, mais nous le retrouverons. Et puis, cela permettra de découvrir ce monde? N'est-ce pas intéressant de voir toutes ces cultures différentes?» lui en tout cas, ça lui plaisait ce voyage. Certes, il n'était pas du genre à le montrer, mais il voyait là un vrai intérêt à tout ça! C'était fascinant de voir comment les gens vivaient, et ça pouvait aussi donner des idées! Il se tourna et montra les rues de Baron sous la fenêtre «regarde, cette manière astucieuse d'utiliser des moulins à eau pour fournir de l'énergie, en faisant courir de l'eau le long des rues. Je pourrai soumettre cette façon de faire pour une ville comme Dali par exemple, ils ont du mal à s'alimenter en eau, dévier une rivière pour lui faire parcourir toute la ville ainsi serait pratique pour eux... nous pourrions aider bien des gens en leur donnant ce genre d'astuce grace à nos voyages.»

Donc même si elle pensait perdre son temps à courir après son père, ce n'était pas le cas. Il hocha de la tête et tenta encore de sourire un peu
«Je vais prendre une douche, et je t'invite dans un bon restaurant. Nous demanderons à l'aubergiste de nous en conseiller un qui saura satisfaire à la fois ton appétit et ton palais.» c'était presque une plaisanterie, on va dire oui, une petite. Une petite sortie tranquille ne leur ferait pas de mal! En espérant qu'on ne leur serve pas des cuisses de grenouille, ce serait de mauvais goût!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Sam 21 Juil - 15:40

Certes, déjà, ils ignoraient s'ils pourraient piloter la Baleine lunaire, ce qui fichait une inquiétude supplémentaire dans l'esprit de la fille de Bahamut. Un soupir lui échappa alors qu'elle repoussait inutilement sa frange à l'arrière, celle-ci retombant systématiquement au devant de son faciès. Elle ne le savait absolument pas, elle ignorait quoi penser et à présent que leur objectif semblait si proche et pourtant si loin, les doutes l'envahissaient et l'empêchaient de réfléchir convenablement.

Vilal pourtant, toujours aussi posé et réfléchi, prit le temps de lui rappeler ce qu'Alexandre avait suggéré : aller voir toutes les chimères pour espérer rencontrer Bahamut en bout de ligne. Ce serait long mais ce serait une quasi-garantie de le retrouver.
« Ça me semble inimaginablement tortueux comme procédure... » Disons que comme n'importe qui, Suri s'était imaginée la solution facile, et trouvait pénible de devoir se conformer au chemin le plus long et le plus difficile à arpenter. Bien entendu, elle le ferait, elle s'y plierait, puisqu'elle voulait par dessus tout retrouver son père. Mais au fond d'elle-même, elle avait espérée qu'ils pourraient se contenter de regagner la Lune rouge, où elle aurait la réponse servit sur un plateau d'argent. Elle savait pourtant qu'il n'y avait que trop peu de chance pour que ça se déroule si paisiblement...

Attirant son regard sur lui en prenant ses épaules entre ses mains fortes, le chevalier lui rappela le bon côté des choses en disant qu'ils visitaient de nouvelles contrées, découvraient de nouvelles cultures et vivaient une aventure somme toute extraordinaire. Ils retrouveraient Bahamut, mais rien n'empêchait de profiter du voyage non ? En l'écoutant, peu à peu, son sourire revint, et elle hocha du chef, acquiesçant à ses propres qui étaient on ne peut plus véridiques.
« C'est vrai oui... et puis, il paraît que le voyage est aussi important sinon davantage que la destination. » Oui bon hein, elle ne le pensait pas vraiment pour le coup, son but était vraiment de retrouver son paternel, mais elle voyait quand même un charme évident à cette route qu'ils entreprenaient. Depuis qu'ils voyageaient ensemble, elle avait vécue de nombreuses aventures, et en vivrait sûrement d'autres... Cette perspective lui plaisait.

Une pensée lui passa par la tête, mais avant qu'elle ne puisse la partager - ou avoir le courage de le dire - Vilal annonça qu'il l'invitait au restaurant. Plus précisément un établissement qui saurait lui plaire à elle à ce qu'elle comprit ! Son sourire ne fit que grandir.
« Oh c'est gentil ça ! On voit que tu commences à comprendre comment me charmer. » AH. Mauvais mot. Bah ! Tant pis... Elle garda son sourire pour indiquer la plaisanterie, puisque c'en était une, oui. Il fallait passer par son estomac pour lui faire plaisir, c'était simple ! Elle adorait manger et ça, même sans être observateur ou quoi, Vilal avait bien put le deviner.

« Mais... » Oui, avant qu'ils ne partent, elle devait le dire. « Si on ne trouve aucune trace de mon père là-haut, et que le voyage doit encore continuer... Ce sera sûrement très long... Ça pourrait bien durer des mois ou même des années. » Elle détourna le regard en entortillant une mèche de cheveux entre ses doigts timides. « Tu ne voudras pas euh... retourner à tes affaires, au bout d'un moment... ? »
Elle n'arrivait juste pas à lui demander clairement s'il resterait avec elle. Parce que c'était ce qu'elle voulait, mais le demander, comme ça... c'était trop embarrassant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Lun 23 Juil - 9:52

Depuis le début, Vilal savait qu'il s'était embarqué dans une mission qui serait longue. Mais il est vrai qu'il n'avait jamais clairement dit à Suri tous les intérêts qu'il avait à la suivre et la protéger. Le chevalier n'était pas le genre à se contenter de ne suivre qu'une voie quand il pouvait cumuler plusieurs objectifs en un. Mais il ne voulait pas que Suri soit malheureuse, il ne savait pas trop pourquoi, surement qu'il se disait qu'elle serait moins efficace en combat, que ce serait plus difficile à supporter si elle boudait tout le temps, difficile à dire, mais il sentait que ce ne serait pas productif si elle n'était pas de bonne humeur pour ce voyage.

Au moins avait-il fini par assimiler certaines choses à son sujet permettant de lui redonner le sourire et de libérer son esprit, il n'était pas doué pour comprendre les gens, mais il était intelligent et avait bonne mémoire, ça palliait à son handicap. Aussi, lui proposer un bon restaurant était surement une bonne méthode. Il eut un léger haussement de sourcil, cependant, au vu de sa réponse!

«C'est bien la première fois qu'on me dit que je suis capable de charmer quelqu'un.» même si elle avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, lui ne l'avait pas compris ainsi et se sentait un peu embarrassé du coup «j'espère que tu ne t'es pas sentie offensée...» après tout, il ne faudrait pas qu'elle pense qu'il tenterait de la séduire ou autre, ce n'était guère son objectif en lui proposant cela. Mais elle semblait l'avoir bien pris, aussi ils purent se rendre dans ce fameux restaurant, enfin encore fallait-il le trouver.

Mais avant de partir, elle semblait inquiète. Peut-être à cause de ce qu'il venait de dire, mais il s'arrêta un instant avant de se placer à nouveau devant elle, plantant toujours son regard dans le sien, ça pouvait probablement paraître dérangeant cette manière qu'il avait de toujours regarder droit dans les yeux quelqu'un quand il était sérieux.

«Quelles affaires? Je suppose que tu penses à ma brigade? Mes hommes? Il est vrai que sans leur commandant, on pourrait penser qu'ils vont se retrouver sans rien à faire, mais je te rassure, je les ai laissés entre de bonnes mains avec mon second qui saura les gérer correctement. De mon côté, ta mission est ma priorité et m'a été confiée non seulement par la Reine, mais par Alexandre lui-même. Qui suis-je pour m'opposer aux ordres d'une chimère?»

Il prit une légère inspiration, il ne savait pas pourquoi, mais il avait l'impression qu'une fois de plus, elle attendait autre chose que juste ses éternelles réponses "pratiques", aussi il ferma les yeux, réfléchissant à ses mots, à ce qu'il "ressentait", ce qui était difficile pour lui, mais il avait appris à force avec elle. Puis il les rouvrit en posant à nouveau ses mains sur les épaules de la jeune femme, mais légèrement au niveau du cou, comme pour tenir son visage afin qu'elle le regarde bien.
«J'apprécie cette mission. T'accompagner... m'apporte beaucoup de choses, une bonne expérience, de nouvelles perspectives. Au-Delà de retrouver ton père, j'ai pu renforcer mes connaissances sur les armées de ce monde, Eblana, Baron, je m'enrichis d'éléments qui me permettront de m'améliorer en tant que commandant à mon retour, que ce soit demain ou dans cinq ans, ça n'a pas d'importance, chaque jour, je m'améliore, et... c'est grace à toi et ce voyage.» il n'était pas sûr de bien choisir ses mots, son ton était hésitant, mais pas parce qu'il mentait - ça c'était impossible - juste parce qu'il craignait de dire le mot qu'il ne faudrait pas et la blesser malgré lui «je suppose que je donne cette sensation de... ne faire que te suivre et que tu es la seule à profiter du voyage, mais ce n'est pas le cas... je... je suis bien?» il avait fait une légère grimace, n'était pas sur du terme employé, mais bon «je gagne beaucoup à rester avec toi, d'accord? c'est vrai que c'est ma mission, mais je peux aller au-delà d'une simple mission d'escorte, et euh... j'aime bien.» il avait l'impression d'être un petit garçon qui doit faire un exposé en n'ayant appris que la moitié de sa leçon en devant improviser! «et puis tu es de bonne compagnie, c'est... bien.»  

Bon là, c'était le maximum qu'il puisse faire, honnêtement, il ne voyait pas trop ce qu'il pourrait dire d'autre pour la rassurer là.. il attendit cependant avant de se remettre en route pour aller manger, car ce genre de conversation n'était pas de celles qui durent que quelques secondes... surtout pour lui!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 24 Juil - 13:29

Spoiler:
 

Offensée ? Pourquoi se sentirait-elle offensée, si tant était qu'il tentait de la charmer ? Ah lala...
« C'était juste une façon de dire que tu commences à savoir ce que j'aime bien. » Manger, donc. Disons que ce n'était pas difficile pour le coup ! Elle aimait la bonne nourriture, tout ce qui était sucré aussi comme les pâtisseries, mais les bons plats et surtout ceux avec du fromage, c'était un véritable délice ! Il suffisait de se souvenir de la tartiflette qu'elle s'était enfilée à Lindblum...

Mais d'autres préoccupations vinrent déranger Suri encore une fois : si ce voyage devait durer si longtemps, resterait-il à ses côtés ? Ou ne préférerait-il pas retourner à ses hommes, à ses occupations habituelles autrement dit ? De suite, elle comprit avoir mit le doigt sur un sujet qui imposerait à Vilal de réfléchir à deux fois avant de parler. Il parla de manière assez stoïque déjà pour dire que ses soldats pouvaient se débrouiller sans lui, mais plus personnellement parlant, il dû réfléchir, ça oui.

Au départ, en l'écoutant, Suri crut qu'il ne faisait qu'obéir aux ordres. Alexandre lui avait demandé de l'accompagner en disant que leur destin était sur une même voie, ou quelque chose du genre, probablement... Mais son regard s'illumina en l'entendant admettre qu'il appréciait voyager en sa compagnie. Il aimait ce voyage, il y découvrait de nombreuses choses mais plus honnêtement encore, il ne voyait pas cela comme une simple mission d'escorte, puisqu'il était bien. Tout simplement bien.
A force de le voir se débattre avec des mots qu'il n'avait pas l'habitude de prononcer, Suri eut peu à peu un sourire qui n'avait de cesse de s'élargir. Le pauvre ! Il trébuchait sur les fleurs du tapis... Mais c'était adorable, en fait.

Et au final, elle eut le réconfort dont elle avait besoin.
« D'accord... Tant mieux ! » Répondit-elle en hochant de la tête. « Parce qu'il s'avère que j'aime beaucoup ce voyage, et que je ne voudrais aucun autre garde du corps que toi. Donc tu es coincé ! » Elle alla mettre ses mains sur les siennes, qui étaient un peu au niveau de son cou encore maintenant. C'était peut-être dit comme une plaisanterie, mais Suri ne mentait pas - même si contrairement à Vilal, elle en serait probablement très capable, mais pas sur ce genre de sujet !

« Même si entre nous... Je n'ai pas vraiment besoin qu'on me protège. » Elle repoussa ses cheveux d'un geste hautain juste pour plaisanter, avant de sourire et de reprendre la route pour se rendre à ce restaurant. C'était complètement faux en vrai, elle avait tendance à mettre les pieds dans les plats quand les émotions prenaient le dessus, et une personne comme Vilal était la bienvenue dans ces cas de figure...

Ils allaient rejoindre le bâtiment suggéré par l'aubergiste, lorsque Suri fut frappée par une réflexion. Et s'ils ne le trouvaient jamais ? Vilal avait dit qu'ils le retrouveraient, il avait dit qu'ils y arriveraient, mais un homme aussi terre à terre que lui devait certainement avoir anticipé cette tournure... non ? Si jamais ils ne trouvaient jamais son père, qu'arriverait-il ? Continueraient-ils inlassablement de voyager ensemble en quête de ce fabuleux dragon, jusqu'à ce que leurs vieux os les immobilisent ?
Heureusement qu'elle était derrière le chevalier lorsqu'elle y pensa, parce qu'elle fit une mine vachement malheureuse pendant quelques secondes en sentant ses entrailles se serrer rien qu'à y penser.

BON. Stop le négatif, c'était l'heure de manger ! Pas question de se couper l'appétit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mar 24 Juil - 14:43

Pitié qu'il ait dit les bons mots. Si Vilal ne pouvait pas mentir, ça n'empêchait pas qu'il pouvait être maladroit. Il n'avait pas beaucoup de vocabulaire pour exprimer ce qu'il pouvait ressentir, au final, "bien" semblait être le seul mot qu'il pouvait comprendre - pas dur remarquez, c'était l'un des mots qu'il utilisait déjà pour féliciter ses hommes, donc il avait la garantie que c'était quelque chose de positif - donc pour sûr que son argumentaire n'était pas très poétique, mais c'était le mieux qu'il pouvait faire ici.

En tout cas, elle souriait, c'était déjà un bon début et il était quand même soulagé de ne pas avoir dit de bêtise. Mais il ne comprit pas la blague - évidemment - lorsqu'elle mentionna qu'il était coincé[/i]
«Euh je... je n'appelle pas ça être coincé puisque c'est aussi ce que je...» mais à son regard malicieux, il s'arrêta, reculant légèrement, il essayait de comprendre ce regard qu'il ne connaissait pas trop en fait «ah euh... c'est une... plaisanterie c'est ça?» il prit une profonde inspiration, décidément, il ne savait pas sur quel pied danser, c'était vraiment difficile ce genre d'exercice, et honnêtement, si elle était affamée, lui en avait perdu l'appétit. Mais tant pis, il lui avait promis un bon repas, alors il fit un signe de tête afin qu'ils se mettent en route. Elle avait quand même posé ses mains sur les siennes, surement pour le rassurer malgré tout sur le fait que ce n'était pas grave qu'il n'ait pas compris la blague, il essaya maladroitement de sourire, elle tenta une nouvelle blague qu'une fois de plus, il ne prit pas comme tel

«C'est ma foi vrai.» qui a dit désespérant?

Il tourna enfin les talons afin de se rendre au restaurant, il demanda d'abord à l'aubergiste un endroit "sûr" - entendez par là un restaurant où la serveuse ne le transformerait pas en cochon sous prétexte qu'il ne sourirait pas - et ensuite un endroit où l'on mangeait les spécialités du coin. L'aubergiste leur indiqua une bonne adresse qui était un peu en périphérie du village, près d'un champs justement et qui garantissait donc de très bons produits faits maison!

Alors qu'il se mettait en route, le chevalier ne pouvait s'empêcher d'être sur ses gardes, honnêtement, il n'aimait pas ce village, il avait l'impression qu'un mage pouvait surgir à tout moment pour leur jeter un sort. Il se sentait obligé d'être en permanence sur le qui-vive, et c'est pourquoi il ne vit pas Suri et son malaise à l'idée de ne jamais revoir son père.
Il finit malgré tout par se tourner et lui tendit son bras

«Reste près de moi, s'il te plaît.» il continuait de regarder partout «j'ose espérer qu'en étant deux et ensembles, on ne nous prendra pas pour cible d'un mauvais tour.» ensembles, il ne pesait pas trop la portée de ses mots, mais tant pis. C'était à se demander du coup qui protégeait qui! Est-ce que Vilal avait peur? En soit non, pour avoir vécu l'expérience, il savait que ce n'était pas douloureux ou mortel, mais c'était quand même franchement dérangeant.

Ils arrivèrent finalement sans encombre au restaurant, il demanda une table pour deux, et la meilleure si possible - ça servait à rien en soit, il le savait, mais il s'était juré intérieurement de faire plaisir à Suri ce soir, alors il essayait de demander des choses "bien" du coup.
Installés près d'une fenêtre qui donnait sur la mer, avec les lunes haut dans le ciel qui se reflétaient sur l'océan, c'est vrai que ça pouvait faire un beau tableau.

«Ça va? Ça te convient?» la serveuse arriva, évidemment elle supposait qu'ils étaient en couple car bon, on ne demande pas la meilleure table pour deux quand on est de simples collègues, mais elle ne fit pas pour autant de remarque, leur donnant la carte et leur présentant leur menu dégustation qui permettait de goûter un peu à tout?

«Tu devrais essayer celui-ci. Pour ma part, je n'ai pas très faim, je me contenterai de votre plat du jour, merci.» il laissa Suri choisir malgré tout ce qu'elle voulait, elle n'avait pas de mal à lire la carte, et si lui pouvait à peu près la lire, il préférait se faciliter la tâche. Il ne s'en rendait pas trop compte, mais il était épuisé, surtout mentalement en fait.

Il prit une légère inspiration en regardant dehors, s'enfermant dans le mutisme, ça faisait du bien de ne rien dire pendant quelques minutes après avoir du se forcer à dire des choses auxquelles il ne pensait normalement pas

«Excuse moi, je reviens. J'aimerais me laver les mains.» il demanda où se trouvaient les toilettes, puis il se passa aussi un peu d'eau sur le visage, un serveur se trouvait là et le regarda avec un air inquiet
«Tout va bien, monsieur?»
«Hum? Oui, excusez-moi, je suis un peu fatigué.»
«Vous êtes l'homme qui accompagne la jolie femme aux cheveux blancs, c'est ça?»
jolie? Oui, probablement que Suri pouvait être considérée comme jolie, il est vrai qu'elle n'était pas désagréable à regarder, Vilal approuva d'un signe de tête, au pire, elle était la seule aux cheveux blancs dans la salle, donc dur de se tromper «vous en avez de la chance! J'aimerais bien avoir une copine aussi jolie.»

Une fois de plus, le regard du chevalier se tourna vers le garçon
«Pourquoi?»
«Euh.. ben je sais pas... ça doit être chouette de se réveiller tous les matins avec une belle fille à côté de soi? C'est quand même une super vision au réveil non? Surtout avec son joli sourire!»
il pencha la tête sur le côté, et se souvint du chocobo de bois. Il avait oublié de le mettre sur la table de nuit, il faudrait qu'il y pense en rentrant, mais c'était aussi ce qu'on lui avait dit: voir une jolie chose au réveil remontait le moral. Il n'avait jamais fait attention au fait que voir Suri au réveil le mettait plus de bonne humeur qu'autre chose, mais il retenait qu'apparemment, les jolies choses rendaient... heureux.

Le souvenir de Clémence qui pleurait sur sa tombe parce qu'il ne l'avait jamais été, lui revint en mémoire, il se tourna vers la porte alors que le serveur repartait à son travail, puis il se passa encore un peu d'eau sur le visage, se sécha et sortit. Une petite fille passa avec des fleurs, ce n'étaient pas des roses, apparemment il s'agissait de fleurs qui ne poussaient que sur cette île, des Mysias, elles étaient d'une belle couleur rouge foncé mais l'intérieur virait au violet, le chevalier lui en prit une, la petite était ravie et il s'approcha de Suri, prenant une profonde inspiration pour lui tendre la fleur


«Tiens... c'est une Mysia, une fleur locale... elle... elle a l'air jolie et je sais que tu aimes bien les fleurs alors...» les gens sont heureux avec des jolies choses... il espérait qu'elle recommencerait à sourire sincèrement, car il avait l'impression que son sourire était encore un peu forcé, n'en avait-il pas fait assez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 25 Juil - 9:46

Cet échange aura été gratifiant et positif pour Suri, mais elle ne remarqua pas de suite à quel point Vilal avait été fatigué de réfléchir aux bons mots. Elle ne put vraiment s'en rendre compte qu'au restaurant, lorsqu'ils furent assis à ce qui devait être leur meilleure table, et qu'il mentionna devoir aller se laver les mains. Elle acquiesça juste, mais Suri n'était guère dupe et le regarda s'éloigner non pas sans un éclat d'inquiétude dans le regard. Juste avant, il s'était muré dans un silence, et même si c'était coutume pour le chevalier d'être discret, l'intuition de Suri lui disait tout autre.

Maintenant seule, elle regarda par la fenêtre. Son regard se perdit vers les lunes, endroit nocturne qu'elle considérait comme son foyer, et ses pensées vagabondèrent au sujet de... ben, de tout ceci. Peut-être qu'elle en demandait beaucoup trop à Vilal ? Elle ne voulait pas forcément le changer, au final, ce n'étaient que des taquineries, mais ce serait mentir que de dire qu'elle ne voulait pas qu'il soit un peu plus... eh, démonstratif ? Non, pas vraiment. Ce n'était pas le mot.
Mais peut-être qu'elle en faisait trop ?

Incertaine, elle s'accouda sur la table en attendant qu'il ne revienne. Peut-être se faisait-elle des idées après tout, mais ce fut un peu long pour juste se laver les mains... Cependant, lorsqu'il revint, elle fut surprise de le voir avec une fleur dans les mains, fleur qu'il lui tendait en disant que c'était une Mysia, une plante qui poussait seulement dans les environs. Comme elle était jolie et qu'il savait qu'elle aimait les jolies choses, il avait crut bon de lui en prendre une. Ah !... Vraiment ?
« Oh ! C'est... ehm... » Pour ça, elle ne s'y attendait mais alors pas du tout ! La jeune femme alla prendre la fleur qui, en effet, était fort jolie, mais avec prudence, comme si elle craignait qu'elle ne disparaisse. Mais non, elle était toujours là et elle put l'admirer pendant quelques secondes. « C'est vrai qu'elle est vraiment très jolie. » Et elle sentait bon en plus ! Elle en avait déjà entendu parlé de ces Mysias, mais jamais elle n'avait eut l'opportunité d'en voir une... en même temps, des fleurs, elle en voyait énormément à Troia ! Mais maintenant qu'elle n'y vivait plus, c'était plus facile de les apprécier individuellement sans se sentir submergé par leur parfum. « Merci beaucoup. »
Ça avait le mérite de faire sourire ! C'était une belle surprise qui réchauffait bien le cœur...

« C'est vraiment gentil d'y avoir pensé... » Sourit-elle de bon coeur avant de reposer ses yeux sur cette magnifique fleur. Franchement oui, elle était sublime ! Ses couleurs chatoyaient et contrastaient joliment, ce n'était pas que jolie, c'était une très belle plante, un spécimen rare en plus puisque uniquement locale. Avec ça, ce feu dans sa poitrine resterait là bien jusqu'au lendemain matin !

Mine de rien, c'était à se demander ce qui avait bien put le pousser à poser un tel geste, mais avec la discussion qu'ils avaient eut, peut-être qu'il y avait pensé par lui-même ? Cela dit, elle comprenait bien qu'elle devait être un peu lourde avec tout ça, aussi pensa-t-elle juste le laisser en paix quelques temps avec ces histoires de sentiments et de préférences ! Elle pensait bien faire mais... parfois trop c'était trop, sans doute ?

Un son attira son attention tout près.
« Ah ! Voilà ! Je meurs de faim ! » Le repas arrivait, Suri avait prit la suggestion de Vilal pour pouvoir goûter un peu à tout. Elle déposa prudemment sa fleur pour ne pas qu'elle soit abîmée ni par elle ni par quoi que ce soit d'autre via un fâcheux accident, et fut ravie de réceptionner un plateau avec un peu de tout ! La proximité avec la mer suggérait beaucoup de poissons et de fruits de mer, mais il y avait aussi de bons légumes, quelques pâtes et des sauces succulentes. Disons qu'elle eut de quoi complètement se rassasier, et même au-delà !

Pendant tout le repas, ses yeux se baladaient parfois sur la fleur qui était juste à côté. Quitte à être à Mysidia, dans le village des mages... Peut-être pourrait-elle trouver quelqu'un qui lui donnerait une formule permettant de préserver cette magnifique fleur intacte ? Elle n'avait aucune envie de la voir faner un de ces jours... destin inévitable certes, mais ils vivaient dans un monde où l'impossible était souvent possible.

Regarder la Mysia fit penser à Suri qu'elle avait un peu bousculé Vilal sur des sujets qu'il n'avait pas l'habitude d'aborder sans doute... Du coup, elle fit un effort et chercha quelque chose de plus commun pour lui.
« Alors, si tu me racontais comment tu es arrivé au service de la reine ? » Elle posa sa tête sur sa main, pendant que l'autre allait piocher dans le plateau avec une fourchette. Eh oui, ça l'intéressait ! « Après tout, je doute que tu sois né avec une épée dans les mains. » Non... en tout cas pour la mère, il valait mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Mer 25 Juil - 10:49

Fatigué, c'était le mot. La journée avait déjà été longue avec cette traversée en mer, mais devoir aussi rassurer Suri sur ce qu'il ressentait, c'était encore plus dur. En fait, il ne s'offusquait même plus quand les gens pensaient qu'ils étaient ensembles, à vrai dire, ce n'était pas comme si pour lui, ça changeait quelque chose. Il n'avait que faire de ce que les gens pensaient, et puis au fond, ils étaient bien "ensembles" au sens propre du terme puisqu'ils voyageaient ensembles, il fallait juste retirer le côté romantique de la chose.

Pourquoi avait-il choisi d'offrir une fleur à Suri? Peut-être parce qu'au fond c'était surement plus simple d'offrir une fleur que de devoir encore revenir sur le sujet de ce qu'il pouvait ressentir. Il n'était sur de rien en fait, il était trop fatigué pour réfléchir, c'était peut-être juste instinctif. Un semblant d'émotion qui avait pointé le bout de son nez en profitant du moment où il était plus réceptif, qui sait.

En tout cas, elle avait apprécié, le serveur qu'il avait rencontré aux toilettes apportait la commande et vit la fleur, proposant un grand verre d'eau pour qu'elle ne s'abime pas pendant le repas et que Suri n'ait pas à simplement la poser sur la table. Au moins, la jeune femme avait retrouvé un vrai sourire, Vilal jugeait donc avoir réussi et le gardait dans un coin de sa tête.

Il n'avait pris qu'un plat, donc Suri allait manger seule au début, parfois elle lui proposait de goûter et il en prenait donc un petit bout par politesse plus que par faim, puis alors qu'elle en venait - enfin - au dessert, après qu'il ait également fini son assiette, elle semblait avoir envie de parler un peu, mais cette fois au moins, pas au sujet de sentiments ou autre, aussi il était plus détendu.

«Et bien, en fait, mes deux parents étaient soldats. Mon père chez les Brutos, ma mère chez les Amazones. Elle a quitté l'armée quand elle est tombée enceinte de mon frère et moi.» on apportait les desserts, lui n'en voulait pas et avait juste commandé une tisane «donc d'une certaine manière, on peut dire que j'ai toujours été destiné à devenir soldat. Protéger la ville me semblait être l'un des métiers les plus intéressants qui soit. J'ai été cadet très jeune, à 12 ans, et j'ai officiellement intégré l'armée à 16 ans en tant que Brutos.»

Buvant une nouvelle gorgée de tisane, il reprit «Le Roi était encore vivant à cette époque, avec son épouse, la Reine Branet, la paix régnait à Alexandrie aussi je n'avais que de simples missions d'escortes et de patrouilles de sécurité à faire en ville. Mais j'ai pu gravir quand même les échelons, et j'ai pu prendre la place de mon père comme Capitaine quand il est parti à la retraite... à ce moment là, le Roi n'était plus, la Reine Branet gouvernait, mais je n'ai jamais eu l'occasion de la rencontrer en personne.» il ne recevait ses ordres que des grades supérieurs.

«Je n'ai rencontré que la Reine Grenat, lorsqu'elle est montée sur le trône, elle a souhaité rencontrer tous les gradés de son armée pour les connaître... c'était il y a 6 ans maintenant.» peu de temps avant que les mondes ne fusionnent en somme.

Il pensait avoir tout dit, espérant avoir correctement répondu?

«Je présume que mon histoire n'est pas très intéressante. Je n'ai pas vécu de grandes aventures qui méritent un récit. Je me suis toujours contenté de faire ce que j'avais à faire et de suivre les ordres. Même en étant commandant aujourd'hui, je reçois encore mes ordres de la Reine.» ou d'Alexandre.

Le repas était terminé, et honnêtement, il était épuisé. Malgré tout, ça lui avait fait du bien de ne parler que de "faits" pendant quelques minutes, plus de sentiment, plus de ressenti, juste des faits. Au final, il se sentait quand même bien mieux! Et en cela, Suri avait marqué un bon point en abordant ce sujet. Mais il était tout de même fatigué.

«Si nous rentrions? J'ai besoin de me reposer.» si elle souhaitait faire un tour, elle pouvait, mais pour sa part, il préférait aller au lit.

De retour dans l'auberge, il alla dans la salle de bain avant pour se repasser un peu d'eau sur le visage, puis il se déshabilla, se demandant s'il devait porter une tenue particulière puisqu'il partageait le même lit que Suri, mais il avait trop mal à la tête pour y réfléchir, il fallait juste espérer qu'elle ne soit pas offusquée s'il dormait torse nu. Il ouvrit la fenêtre et se plaça du côté proche de la salle de bain pour laisser la jeune femme, justement côté fenêtre. Il s'allongea de son côté, laissant probablement plus de place que nécessaire à la demi-chimère, il devait avoir à peine un tiers du lit, les draps soigneusement ramenés jusque sous ses aisselles, il aligna les bras le long du corps et ferma les yeux


«Et bien, bonne nuit.» mais à peine avait-il fermé les yeux qu'il se souvint d'une chose, il se releva un peu brusquement, alla jusqu'à son sac et en sortit le petit chocobo de bois qu'il posa sur la table de nuit, de là, il se réinstalla dans la même position, et ferma les yeux pour de bon cette fois...



====================

Paiement de la nuit pour 50 gils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie Jeu 26 Juil - 18:07

Suri sentit vite que Vilal était beaucoup plus à l'aise avec ce sujet de conversation. Elle garda un léger sourire en l'écoutant lui raconter qu'il était plus ou moins prédestiné à devenir un soldat vu que ses parents étaient dans l'armée, eux aussi. Mine de rien, il avait intégré officiellement l'armée à seize ans, c'était rudement tôt... Elle se posa, naturellement, des tas de questions, comme par exemple s'il avait seulement eut une adolescence ou si tout était partit dans l'apprentissage de l'art de l'épée et des doctrines militaires...
Disons que ça expliquait énormément de choses.

Il pensa à tort que son histoire n'était pas intéressante.
« Ton histoire fait de toi qui tu es, c'est forcément intéressant. » Elle haussa les épaules tandis que la conversation venait se terminer, comme le repas. Avec le peu que Vilal lui avait dit, elle était parvenue à comprendre un peu pourquoi il était comme il était... certes ça ne faisait pas tout, mais c'était une vie très dirigée et carrée. Avec ça, on ne pouvait que mettre naturellement de côté les sentiments et être très pragmatique, comme l'était Vilal. Ce n'était pas triste, au final il n'avait pas été malheureux, mais pour Suri, c'était un peu... froid comme vision.

Le chevalier admit toutefois être fatigué, et pour que lui-même le dise, c'était que ça devait être bien vrai ! Suri hocha de la tête et ils retournèrent à l'auberge. Elle-même était un peu épuisée... Elle n'oublia pas sa fleur toutefois, et sur place, elle prit un nouveau verre d'eau pour mettre la fleur sur la table de chevet du côté où elle dormirait. Un peu comme l'idée du chocobo en bois, elle aurait comme ça une agréable vision au réveil.

Changée pour dormir, elle se coucha côté fenêtre en regardant distraitement la fleur jusqu'à ce que Vilal ne vienne se coucher aussi.
« Bonne nuit. » Étendue sur le côté, elle ferma à peine les yeux qu'elle sursauta en entendant le chevalier se relever. Interloquée, la jeune femme se tourna à moitié et le vit mettre le petit chocobo sur la table de chevet, avant qu'il ne se recouche de suite ! Un sourire aussi bien rieur que tendre se dessina sur son visage alors qu'elle se recouchait. C'est qu'il faisait vraiment d'énormes efforts, dit donc... rien que d'y penser, ça lui faisait une petite chaleur, un mélange d'affection et de fierté. Au moins, même si elle l'enquiquinait sûrement un peu avec ça, ça ne servait pas à rien.

Sans doute était-ce parce que ça avait été une journée mouvementée, mais Suri s'endormit très vite. En dépit de ce qui s'était passé sur le bateau, il y avait eu de bonnes choses, plein de bonnes choses et ça poussait à bien dormir !

Grosse dormeuse qu'elle était, elle ne risquait pas de se réveiller la première, surtout après une journée pareille. C'était à croire qu'elle dormait rudement bien puisque si elle s'était couchée bien poliment dos à Vilal comme lui l'avait fait, elle bougea jusqu'à se retrouver blottie contre le chevalier. Et pas que, puisque sitôt qu'il eut le mouvement hasardeux de se mettre sur le dos, elle entoura son bras comme on le ferait avec un doudou. La figure enfouit contre sa peau, elle poussa un profond soupir de bien-être en continuant à dormir comme si de rien n'était. C'était qu'elle le tenait bien en plus, alors bonne chance pour bouger de là sans la réveiller !


Like a Star @ heaven Paiement de 50 gils pour la nuitée ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Un village de magie

Revenir en haut Aller en bas
Un village de magie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Solitary Sojourn ou la magie du bleu» Extension warhammer pour l'été: "Tempête de magie"» tempete de magie» Tempête de Magie» Les limites de la magie médicinale...
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: La Planète Bleue :: Le Monde de la Surface :: Mysidia-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives