Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Sur les flots, entre Eblana et Mysidia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Mar 3 Avr - 18:32

Like a Star @ heaven Suri et Vilal viennent d'Eblana

Event AvrilVilal affirma être prêt, du moins selon lui, à quitter les lieux. Il pouvait même remettre son armure, comme si elle s’était par magie adaptée à sa nouvelle corpulence. Bizarre, mais soit ! Ils n’allaient pas non plus se plaindre de quelque chose qui allait en leur faveur.

Ils se rendirent donc au port, où quelqu’un voudrait sûrement les conduire à Agart. C’était le but primaire en tout cas, mais lorsque Vilal s’adressa à un certain pêcheur qui s’avérait être d’un âge plutôt difficile à rater on va dire, celui-ci admit même vouloir les emmener jusqu’à Mysidia ! Suri eut un sourire enchanté, ravie de pouvoir s’éviter une escale, mais quelque chose ne tourna bien vite pas rond : il exigea que Vilal enfile un kimono plutôt que son armure, c’était le prix qu’il exigeait.
« Euh, Vilal, il… » Elle n’eut pas le temps de répondre vraiment, Vilal s’en fichait, il alla se changer et le vieil homme tout à fait satisfait, ils purent grimper sur son bateau et se laisser aller sur les flots. Bientôt, ils purent admirer Eblana qui s’éloignait, et la mer qui les accueillait déjà. On voyait l’île d’Agart, mais ce n’était plus leur destination du coup.

Suri avait un goût amer en bouche. Et si ça avait été elle ? Elle aurait été incapable d’obéir. Elle l’aurait envoyée chier. Certes ça aurait compromis un bon marché pour se rendre directement à destination mais quand même… quel manque de respect ! Pour Vilal, ce n’était pas étonnant, il n’y voyait rien de malsain, mais Suri fronçait le nez sitôt qu’elle y pensait. Et comment ne pas y penser quand le vieux marin n’avait de cesse de jeter des coups d’œil vers Vilal, surtout lorsque le vent de la mer venait souffler un peu trop dans les pans de son kimono !

A un moment, Suri n’en put plus. Elle se leva, se posta devant Vilal et attrapa son kimono pour bien le fermer, genre, vraiment vraiment bien le fermer, d’un geste même un peu vif sur le coup. Elle profita de bloquer la vue du type et d’être proche pour s’expliquer.
« Je sais pas si t’as vu mais il se rince bien l’œil ! » Heureusement, le concerné ne l’avait pas entendu. Au moins, fermé comme ça, le kimono ne bougeait qu’à peine au gré du vent, même s’il y avait toujours moyen d’admirer quelque chose, vu que ça n’arrêtait pas l’homme. Suri commençait à songer à jouer la carte du petit ami vexé mais franchement là c’était… en dernier recours au pire.

« Et dire qu’on va jusqu’à Mysidia… on va devoir le supporter encore longtemps. » Elle pencha les bras en arrière et s’en servit comme soutien. De toute façon, tant qu’elle restait près de Vilal, ce type n’essaierait rien… quoi que s’il tentait quelque chose, elle était à peu près convaincue que même si Vilal n’était pas pudique, il ne se laisserait quand même pas touché… c’était complètement autre chose que de juste regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Mar 3 Avr - 23:24

Event AvrilBon ben au final, c'était bien la peine de perdre du temps à remettre son armure, puisque le chevalier avait du l'enlever pour se remettre en kimono. Il n'avait guère compris l'intérêt, mais au moins avaient-ils la possibilité de rejoindre directement Mysidia, ça prendrait plus de temps c'est sûr, mais au moins, ce serait un trajet direct!

Suri semblait de mauvaise humeur, il ignorait pourquoi, se contentant de s'appuyer sur la rambarde du bateau en regardant les flots devant lui, son kimono se soulevait régulièrement, dévoilant ses jambes - velues mais aux poils fins, ça ne se voyait pas du coup! - et parfois un peu plus, disons qu'il ne réalisait pas que ça pouvait être gênant puisque lui-même n'était pas du genre à se rincer l'œil s'il voyait une femme ainsi vêtue. Mais la demi-chimère se pointa et l'incita à se redresser, resserrant son kimono, tant sur la poitrine qu'à la taille en ramenant bien l'un des pans croisés pour qu'il ne s'ouvre plus.

Le petit ami jaloux? Ça aurait été compliqué quand même, bien que Vilal soit une femme, il faisait toujours près de deux têtes de plus qu'elle!

«Il se... quoi? il a les yeux secs?» le chevalier se tourna vers le vieil homme qui lui fit un petit coucou avec un sourire malsain, le chevalier se contenta de lever la main en hochant de la tête d'un air entendu, presque un salut militaire en fait.

«Ce vieil homme me semble fort aimable. A t'il eu un geste déplacé envers toi?» euh, non justement! C'était assez incroyable d'imaginer que Vilal ne réalisait pas que maintenant, c'était vers lui qu'on pouvait avoir des gestes déplacés! Il fallut que Suri lui explique un peu mieux pour qu'il comprenne, haussant les sourcils, il ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose, puis la referma.

Il baissa les yeux sur son corps, un peu surpris

«Tu essaies de me dire que... il me trouve séduisant? Je fais presque deux fois sa taille et je pourrais le broyer d'une main.» mon dieu ne pas imaginer ce qu'il pourrait broyer, ça pourrait exciter l'autre. Mais visiblement, le petit vieux devait fantasmer sur les femmes très grandes, d'un autre côté, ça ne courait pas les rues à Eblana.

Toujours est-il que Vilal paraissait perplexe d'un coup, il faut dire que c'était clairement une situation à laquelle il n'avait jamais imaginé, déjà que de base, penser être séduisant en temps qu'homme était bizarre pour lui parfois, mais en temps que femme?

«Euh.. il n'espère quand même pas que je vais... lui accorder certaines faveurs, n'est-ce pas?» si c'était le cas, le pauvre vieux risquait fort de se faire chiper son bateau et de se retrouver ligoté en cale! Vilal n'avait peut-être jamais eu de relation de sa vie, ce n'était surement pas pour commencer en étant dans la peau d'une femme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Mer 4 Avr - 9:45

Event AvrilLes yeux secs ?! Bordel Vilal, allez ! Suri parut dépitée en l’entendant demander ça, était-il si… si… si… elle ne se voyait tellement pas utiliser ce mot pour le décrire lui mais… naïf ? Ou était-il si ignorant quant à ce que les femmes pouvaient traverser tous les jours ? Ah ! Tiens, c’était ironique ça, il allait pouvoir bien vite s’en rendre compte. Connaissant Vilal de toute façon, elle savait que ce n’était pas parce qu’il était macho ou quoi et qu’il ne se préoccupait pas de la gente féminine, c’était juste qu’il se contentait de faire ce qu’il avait à faire et bon voilà. Pas étonnant donc qu’il ne voit rien de problématique dans l’attitude de l’homme – tant qu’il ne le touchait pas cela dit.

Il s’inquiéta de savoir s’il avait été déplacé avec elle, en fait.
« Mais non ! Je suis actuellement un garçon je te rappelle, il se fiche bien de moi. » Peut-être que ça allumerait quelques lanternes ? Visiblement à force d’y réfléchir, Vilal connecta les deux bouts et lui demanda avec une certaine inquiétude ? Non, un évident inconfort en fait, si elle pensait qu’il risquait de lui demander des faveurs. Parce que oui il le trouvait séduisant actuellement, c’était évident.

Suri se massa le front.

« Bienvenue dans le monde des femmes, commandant Rannveig. » C’était très sarcastique mais c’était tout aussi honnête : dès ses premières heures dans le corps d’une femme, il se retrouvait au prise avec un prédateur bien plus embêtant et dégradant qu’un monstre… un homme. Un marin en plus tiens, bien esseulé sur son bateau à longueur d’années, donc sitôt croisé une femme, il en profitait. « Et qu’il te demande une faveur tiens ! Je lui défonce la tronche s’il ose. » Et là pour le coup, ça aurait été Vilal ou une autre femme, ça aurait été pareil pour Suri. Elle ne supportait pas les hommes qui traitaient les femmes comme des objets… non seulement était-ce infâme, mais par expérience personnelle, elle ne pouvait s’empêcher de répugner ce comportement.

Le problème c’était que, soyons honnête, il risquait d’oser. Il avait offert un transport vers Mysidia et ce, gratuitement, donc il y avait fort à parier pour qu’il exige paiement. Ou qu’il demande une petite compensation. Un truc du genre. Manquerait plus qu’il demande à Vilal de lui ouvrir son kimono le temps qu’il mate un peu avant qu’ils puissent partir. Suri eut un horrible frisson.

« Au pire je me ferai passer pour ton euh, cousin. Ou frère. Peu importe. De quoi le dissuader d’aller trop loin dans ses idées. » Elle jeta un coup d’œil sur l’individu, elle le vit détourner la tête juste à ce moment-là, preuve étant qu’il observait jusqu’à présent. Longtemps ou pas ? Elle l’ignorait. « Désolée mais je n’ai aucun respect pour ces gens-là. C’est à cause de… types de ce genre que j’ai dû quitter Troia. » Elle se rembruni forcément bien vite en parlant de ça, ce n’était pas un souvenir agréable et c’était bien à cause de ça qu’elle s’était transformée dans la Tour de Babil en plus…

Vivement qu’ils arrivent à destination…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Mer 4 Avr - 12:05

Event AvrilCe n'était pas vraiment de la naïveté, juste que Vilal n'était pas trop au courant des expressions de ce genre - se rincer l'œil, quelle drôle d'idée - de même que lui-même n'ayant jamais vraiment porté d'intérêt au physique des dames, il n'imaginait pas que les autres hommes le faisaient en temps normal. Enfin il s'en était peut-être un peu rendu compte par moment mais n'avait jamais réalisé que ça pouvait être mal pris par les demoiselles en question.

Croisant de nouveau les bras alors que Suri essayait tant bien que mal de lui expliquer, déjà qu'elle ne risquait pas grand chose pour le moment puisqu'elle était un garçon, et qu'effectivement, le petit vieux pouvait très bien demander une nouvelle compensation pour le trajet accompli.

«Ce ne serait guère respectueux d'exiger un paiement de cette sorte. Il convient de se rendre dans un établissement particulier pour trouver des femmes qui acceptent de céder à ce genre de faveurs! Cela n'existe donc pas sur la Planète Bleue?» sur Héra, cela existait en tout cas, les maisons closes. Certes, elles n'avaient pas pignon sur rue, et Vilal ne s'y était jamais rendu lui-même - quel intérêt pour lui hein? - mais il savait que certains de ses hommes y faisaient parfois une halte lors de leurs trop longues séances de célibat forcé. Avec Vilal comme Commandant, la vie privée en prenait un coup et il valait généralement mieux se satisfaire de ça plutôt que se lancer dans une vraie relation.

Toujours est-il que même pour quelqu'un comme Vilal, il convenait de ne pas céder à ce genre de demande. Autant enfiler un kimono n'avait rien d'engageant de son point de vue - à part qu'effectivement, c'était une tenue qui en cachait beaucoup moins qu'une armure - mais hors de question d'aller au-delà. Suri semblait prête à le cogner si besoin et semblait prendre cette histoire très à cœur.


«Inutile d'en arriver là. Nous trouverons bien une autre manière de régler le voyage...» c'est alors qu'un bateau semblait se pointer à l'horizon, le chevalier se tourna dans cette direction et sembla reconnaître le drapeau noir qui flottait en pavillon «et je crois bien qu'on va le trouver. Nous allons devoir défendre ce rafiot!»

Il se dirigea vers la cabine d'un air entendu
«je crois que nous avons de la visite, si vous le permettez, je vais remettre mon armure.»
«Hein?? OH NON! Euh, oui oui oui bien sûr!!»
pris de panique, le petit vieux ne semblait pas penser au fait qu'il aurait pu aller le regarder se changer une fois de plus, il s'était accroché à son gouvernail avec la peur au ventre. Il n'était qu'un simple petit bateau de pêche, aucun intérêt pour les pirates, si ce n'est le bateau lui-même! Souvent ils aimaient récupérer ce genre de bicoque pour pouvoir étendre leur champs d'action! Ils nommaient des seconds pour les piloter et tous se retrouvaient dans l'une des petites îles éparpillées dans l'océan... quelle poisse! Son précieux bateau!

Le temps que Vilal remette son armure, les pirates s'étaient bien approchés, il dégaina son épée alors que Suri faisait de même

«Bien, tant qu'ils sont encore à bonne distance, si tu leur lançais un avertissement? Je suppose que l'idée d'avoir un bateau en feu au-dessus de l'océan ne leur ferait pas plaisir?» fallait juste qu'elle vise bien! Mais pas impossible pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Mer 4 Avr - 14:18

Event AvrilEst-ce que les maisons closes existaient sur la planète bleue ? Suri pinça les lèvres.
« Bah, oui, je suppose ? » Non pas qu’elle puisse vraiment le savoir après tout. Enfin si, elle aurait put être informée à ce sujet, mais la seule chose qu’elle connaissait, c’était le King’s Bounty Club, où de jolies demoiselles dansaient pour ces messieurs à Troia, mais ce n’étaient que des danses un peu sensuelles, il n’y avait aucune action concrète ou «faveurs» comme on en parlait ici.

Bref, elle était toujours assez remontée et voulait donner un bon coup de poing sur le nez de ce vieux pervers pour lui faire comprendre que ça ne se faisait pas, mais Vilal estimait que ce n’était pas nécessaire. Suri lâcha un soupir, presque de la déception, jusqu’à ce que ses pensées ne soient perturbées par le chevalier qui mentionnait que de toute façon, ils allaient devoir défendre le bateau.
« Hein ? » Suri tourna la tête pour constater la présence d’un navire avec un drapeau noir. « …ah oui j’avais oublié que ça pouvait arriver, ça. » Oui parce qu’elle allait si rarement en mer quand elle vivait à Troia qu’elle avait un peu oublié l’existence des pirates. Du coup effectivement, ça compliquait l’affaire, mais au moins ça distançait ce vieux pervers ? Elle n’était pas certaine que ce soit un bon échange…

Vilal alla remettre son armure, et Suri suivit à la trace et s’immobilisa juste devant la porte de la cabine – sans entrer. Elle garda un œil sur le vieux mais celui-ci semblait bien trop paniqué par les pirates pour songer à être lubrique. Bien ! Au moins comme ça ils auraient la paix pendant la baston.

Le chevalier revint avec son armure, et proposa que Suri ne leur envoi un avertissement pour éviter qu’ils n’approchent davantage. La jeune femme croyait avoir comprit ce qu’il voulait dire, et bien qu’elle ne fut pas certaine de la réussite de cette action, craignant que cela n’enrage davantage les pirates plutôt, elle consentit à essayer. Elle acquiesça du chef avant et de faire apparaître une flamme bleue dans sa main.

Elle prit une inspiration pour s’apaiser et se concentrer.
« Allez, dans le mile ! » Comme on lancerait une balle, elle se donna un puissant élan avant de lâcher sa boule enflammée qui vola en direction du – bien plus gros – bateau de pirates. Elle ne frappa pas une voile comme elle aurait put l’espérer mais la flamme heurta la coque du bateau, et le bleu du feu sembla ronger un peu le bois, affaiblissant un peu la structure d’ailleurs. Oh, ça n’allait pas leur plaire…

Il y eut comme un silence, avant que surgisse une boule noire qui fila dans leur direction, heurtant l’eau juste à côté du bateau. Le vieillard poussa un hurlement de pleurnichard alors que de gros remous obligeaient Suri à se tenir à la rambarde.
« Non décidément, ils ont pas appréciés ! » L’idée d’avoir un bateau en feu ne semblait pas leur plaire, mais ils n’étaient pas décidés à lâcher l’affaire pour autant ! En fait, ils ne venaient pas de prendre ça comme un innocent avertissement, mais bien comme une simple et claire provocation. Oups ?

« Mon bateeeeeeau ! » Pleurait l’autre. Suri soupira.
« On est que deux, qui sait combien ils sont là-dedans ? » Ça s’annonçait compliqué…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Mer 4 Avr - 19:22

Event AvrilDes pirates. D'une certaine manière, il leur sauvait la mise, mais rien ne disait qu'ils seraient à la hauteur. Maintenant qu'il avait remis son armure, Vilal était prêt à en découdre. Qu'il soit une femme ou un homme ne changeait rien, il comptait bien leur faire mordre la poussière!

Suri avait envoyé une flamme sur leur bateau, ils l'avaient très mal pris! Mais peu importe, ce n'était qu'un avertissement. Ils répliquèrent par un boulet de canon qui tomba près de leur bateau, faisant glousser le vieil homme de peur! Le chevalier se tourna vers lui

«Virez de bord!!» à ne pas prendre au second degré, quoi que ça l'arrangerait bien du coup «quoi qu'il arrive, le bateau ne doit pas garder une trajectoire régulière!»

Il ne s'agissait pas de les semer, ce serait impossible, juste de les empêcher de les atteindre! Le vieux monsieur se mit donc à tourner, ce qui les projeta vers l'avant! Vilal se tourna vers Suri d'un air entendu
«Quoi qu'il arrive, continue de bombarder leur bateau! J'ai une idée!» cette idée n'allait pas plaire à Suri, mais beaucoup au vieux monsieur! Décidément, il allait passer son temps à enlever et remettre son armure!

Le chevalier la retira donc, sauf qu'il retira vraiment TOUT et se retrouva dans le plus simple appareil, il grimpa souplement sur la rambarde et on entendait déjà des sifflements de la part des marins

«YOUHOUUUU!» le petit vieux aussi s'excita d'un coup mais Vilal se tournait vers Suri, il ne portait plus que son épée du coup

«Le bateau, du feu. Ne t'arrêtes pas!» il plongea alors dans l'eau. Vilal n'était pas très bon nageur, mais son corps était plus fin, moins lourd et plus athlétique, il nagea ainsi plus facilement jusqu'au bateau, profitant que Suri détourne leur attention à coups de boules de feu! Il utilisa un filet pour grimper à bord en passant par l'une des ouvertures laissées pour faire passer les canons! Il était exactement là où il voulait!

«Une femme à poil avec un sabre, y'a rien de plus beau!» dit le pirate présent... ils étaient bien une dizaine
«Je ne suis pas une femme...» l'arme de Vilal se teinta de noir et il pivota sur lui-même, créant une onde de choc qui faucha tous les marins d'un seul coup! Il ne retenait aucun coup, il n'était pas forcément un tueur, mais sa vie était menacée ici, et celle de Suri également. Tant qu'il était ici, les canons ne tiraient plus. Une gorge fut tranchée, une jambe tailladée, il profita à un moment d'être près de la porte pour la bloquer avec des tonneaux, empêchant les renforts tout en protégeant Suri, lorsqu'enfin les dix hommes furent maîtrisés, il regarda autour de lui et fixa un tonneau de poudre.

«Bien...» il fallait que Suri réussisse à enflammer le bateau et qu'il s'arrange pour mettre les tonneaux de poudre au bon endroit, ça dépendait d'elle pour l'heure! Déjà, certains essayaient de défoncer la porte pour entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Jeu 5 Avr - 17:20

Event AvrilVilal avait une idée, mais pour ça, il fallait que Suri continue de bombarder leur bateau avec ses boules de feu. OK mais et ? Quoi ? Elle ne pouvait pas avoir un briefing ou un truc ? Nope, il se contenta de ça si bien que la jeune femme se concentra pour essayer de toucher par exemple les voiles ou quelque chose qui rendrait leur navire fragile ou même inapte à naviguer ! C’était bien tout ce qu’ils méritaient !

Alors qu’elle se préparait à relancer une boule enflammée, elle constata l’idée de Vilal… elle le vit se dévêtir entièrement, et même s’il avait à présent le corps d’une femme, ça restait quand même vachement surprenant sur le coup !!! Suri sursauta légèrement, ratant donc sa deuxième boule de feu.
« Mais qu’est-ce que tu f— ?!! » Il plongea ensuite, laissant le vieillard avec un filet de bave aux lèvres et le regard rêveur. Oh bordel que c’était dégueulasse ! OK ça ferait certainement une excellente distraction mais… mais zuuuuuuuuuut quoi… Il y avait d’autres manières de procéder !

« Oh la la, elle est célibataire cette belle dame ? »
« N’y pensez même pas !! » Cracha de suite Suri avant de lancer de toutes ses forces une boule de feu qui frappa l’intérieur du navire cette fois, en tombant via le dessus. Elle remarqua quelques marins qui tentaient d’éteindre les flammes et entreprit de lancer une nouvelle flamme.
« Ah, flute… elles sont toujours prises… T'es son petit ami ? »
« Son pe—non mais de quoi j’me mêle ? »
Il eut un rire sifflant, un bon rire de vieillard, décidément ça le faisait marrer de l’embarrasser.

Il rit moins toutefois quand il entendit des coups de feu venir du bateau ! Les canons étaient vraisemblablement inoccupés, ou inutilisables ? Elle avait crut voir Vilal grimper dans le navire, peut-être avait-il distrait les canonniers.

« Les bateaux de ce genre, ils ont des barils de poudre, non ? »
« J’suis qu’un pêcheur moi mon gars ! »
« Vous servez pas à grand-chose dites donc… »

Il ne s’en vexa guère, mais Suri essaya quand même de viser vers les canons, en espérant qu’elle arriverait au moins à abimer le navire suffisamment pour les empêcher d’utiliser leur artillerie ! Elle ignorait cela dit qu’elle risquait effectivement de toucher un baril de poudre avec ses flammes magiques, et que ça risquait d’exploser assez fort ! En espérant que Vilal ne soit pas blessé pendant l’altercation non plus…

« J’arrive pas à le voir… » Elle s’étira le cou mais rien à faire, il devait être à l’intérieur.
« Le voir ? » Le vieux ne comprenait pas de qui elle parlait, autant ne pas lui expliquer hein ?
« Laissez tomber… » Toujours assez mauvaise quant à ce vieux papy lubrique, Suri fit cette fois deux boules de feu, une dans chaque main, et les mélangea ensemble pour en faire une plus grosse. Ainsi, elle se donna un élan, et l’envoya directement dans une voile cette fois ! AH ! Bien visé !

Pendant que les pirates s’agitaient, elle continua de lancer des sphères de feu, et qui sait, peut-être qu’elle toucherait un baril ou deux dans sa manœuvre ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal

Admin Gardienne
Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Jeu 5 Avr - 17:20

Le membre 'Suri Hawthorne' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Action' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Ven 6 Avr - 18:26

Event AvrilC'était un bazar sans nom. Sur le pont, les pirates s'organisaient afin d'éteindre les incendies créés par Suri, d'autres préparaient déjà des canots, soit pour le cas où, soit pour aller attaquer le bateau de pêche. On voyait quand même que ce n'était pas des débutants, mais ils ne s'étaient pas attendu à ce qu'un simple bateau de pêcheur oppose une telle résistance.

Dans la soute, Vilal entendait les marins massacrer la porte dans l'espoir d'entrer, mais on pouvait dire qu'il avait tellement bien barricadé le truc que même s'ils réussissaient à casser la porte, il faudrait encore casser tous les tonneaux derrière... des tonneaux d'alcool apparemment si l'on se fiait à l'odeur qui s'en dégageait! Ils pesaient leur poids, l'avantage d'un tonneau, c'est que ça roule quand on veut le déplacer, mais c'est solidement ancré au sol ensuite!

Il fallait faire le tri entre les tonneaux d'alcool et de poudre, Toujours nu, Vilal avait ligoté les pirates assommés ou blessés et s'arrangeait pour rassembler tous les tonneaux de poudre ensembles, il repéra au-dessus de lui un début d'incendie et supposait donc qu'à un moment ou un autre, le bois allait flamber par là et tomberait sur les tonneaux. Il retourna donc dans l'une des ouvertures par lesquelles les canons passaient d'ordinaire, et il guettait Suri de là où il était. Quand il vit la boule de feu qui filait droit vers lui, il plongea dans l'eau, essayant de s'enfoncer le plus possible dans les profondeurs, et il fit bien, car l'explosion fut si violente qu'il fut entraîné par l'onde provoquée!

Il tourna sur lui-même, fermant résolument la bouche et se concentrant au mieux pour que l'eau n'entre pas dans son nez. Il s'était roulé en boule, serrant fortement son épée d'une main, ses genoux de l'autre, et il attendit juste que ça passe jusqu'à ce que son corps remonte naturellement à la surface!

Sauf que voilà, quand il revint, il vit effectivement le navire pirate en flammes qui était en train de couler, mais il était de l'autre côté par rapport au bateau de pêche!

«Pfiouuu.. bon, ils vont surement faire le tour maintenant...» il attendit donc, faisant la planche de temps en temps pour économiser ses forces, mais certains pirates avaient réussi à fuir via des canots! Qui seraient les premiers à le trouver?

Notons qu'il était toujours nu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Sam 7 Avr - 12:06

Event AvrilElle ne sut trop si c’était parce qu’elle avait directement touchée un baril ou si c’était une flamme perdue qui avait fait mouche, mais soudain, le bateau explosa en un torrent de feu, envoyant des vagues assez violentes pour le coup qui manqua bien de faire se retourner le bateau de pêche ! Suri s’accrocha au bord alors que le vieillard se tenait contre sa cabine en pleurant déjà son navire, mais heureusement, celui-ci demeura assez intact. Ils se retrouvèrent juste un peu plus loin quand même de l’emplacement initial où ils étaient…

Suri scruta rapidement ce qu’il restait du navire pirate. Quelques survivants partaient en petites embarcations, mais il y avait inévitablement des morts dans les eaux. Elle cherchait à voir s’il n’y avait pas Vilal parmi eux mais elle ne pensait pas le voir, du moins, elle l’espérait…
« Bordel mais où es-tu… !? » Murmura-t-elle avec une inquiétude bien prononcée. Le vieux pêcheur remettait son petit rafiot en route pour aller vers les débris, comprenant bien qu’il faudrait aller chercher cette belle donzelle ! D’ailleurs, Suri l’avait un peu oublié celui-là, mais en sentant le bateau bouger, elle se tourna dans sa direction. « Dépêchez-vous ! »
« J’peux pas aller plus vite mon gars ! »
Elle grogna avant de tirer le cou pour essayer de voir le chevalier dans l’eau. Mais il n’était pas dans les débris. C’était sans doute bon signe ; il n’était pas en plein centre de l’explosion, ou alors il avait été projeté au loin ? Difficile à dire. Son cœur battait toujours aussi fort, anxieuse de le trouver gravement blessée encore une fois, et pour le coup à cause d’elle encore !!! Bordel !!!

« OUUUUH ! Une femme à la mer !!! »
« Hein ? » Suri alla de l’autre côté du bateau, le pêcheur avait repéré Vilal assez facilement en fait, plus qu’elle, comme quoi il avait… l’œil… La jeune femme soupira, autant de soulagement que d’exaspération, mais remarqua alors que plus près, une des embarcations des pirates approchait, et l’un d’entre eux visa le chevalier avec une arme à feu. Rapidement, Suri invoqua la puissance des ténèbres sur le coup de l’angoisse, et une onde de choc frappa les marins qui tombèrent à la mer, sonnés par l’impact magique.

Ils arrivèrent près du chevalier ensuite.
« Vite, grimpe ! » Elle l’aida à remonter dans le bateau avant de très rapidement attraper son kimono et de le lui jeter sur les épaules pour qu’il se couvre. Que papi ne se rince pas trop le regard ! Cela dit, son visage bien crispé démontrait qu’elle n’avait pas du tout appréciée la manœuvre de Vilal. « Pourquoi t’as fais ça ?! » Non pas se mettre à poils, c’était pas ça le problème. « Tu… tu aurais pu mourir si tu étais resté dans l’explosion ! » Elle était au bord des larmes, et ça ne faisait pas très viril pour l’homme qu’elle était supposée être actuellement. Mais on s’en fout hein au pire ?

D’ailleurs si elle aurait voulut le gifler ou quoi pour lui faire comprendre à quel point elle avait eut les boules, elle eut plutôt le réflexe de l’enlacer spontanément en se faisant très, très violence pour ne pas se mettre à pleurer encore – honnêtement elle essayait de se retenir pour ne pas l’embêter avec ça. Bon, à ce niveau, elle avait pour ainsi dire ses seins comme oreiller, mais là pour le coup, elle n’y pensa pas trop, jusqu’à ce que…
« Ah ben j’savais bien que z’étiez ensemble ! » Suri vira au rouge avant de se reculer. Elle ne sut trop quoi répondre à ça sur le coup et se contenta de pivoter sur ses talons et de fixer le papi qui souriait avec un amusement très prononcé.
« Oh fermez-la, vous ! » Sur ces mots, elle partit d’un pas lourd de l’autre côté du petit bateau, question d’être seule. La poitrine pleine d’émotions, boudeuse à souhait, elle s’installa assise par terre, les genoux contre sa poitrine à fixer le sol.

Non mais… pour qui il se prenait, celui-là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Sam 7 Avr - 23:39

Event AvrilNager, se reposer, nager, se reposer. Vilal regardait régulièrement les environs pour s'assurer que les pirates ne le trouvaient pas, il se fiait aussi au bruit du bateau de pêche, essayant de le repérer au plus vite jusqu'à ce qu'il reconnaisse le cri du vieux pervers. Il était en train de faire la planche à ce moment là, donc évidemment, les deux "flotteurs" avaient du attirer son attention!

Levant les yeux au ciel, le chevalier se dépêcha de nager malgré la fatigue pour grimper à bord, il avait senti une aura ténébreuse passer au-dessus de sa tête alors que Suri repoussait les pirates qui approchaient, puis il se retrouva enfin à bord, les lèvres bleues, affaibli, alors qu'elle lui jetait son kimono à la figure

«M... merci» il l'enfila vite et se sécha comme s'il s'était s'agit d'un peignoir, il irait enfiler autre chose après, mais d'abord, il allait devoir affronter la colère et l'inquiétude de la demi-chimère

«Hein?» faire quoi? oh! «non mais je... je t'ai regardée régulièrement lorsque tu lançais tes boules de feu, je savais à quel moment je devais sauter hors du navire...» il était presque sur qu'elle allait le frapper, mais au lieu de ça, elle se jeta dans ses bras. Il referma doucement son étreinte sur elle, se sentant maladroit avec cette fichue poitrine qui gênait!

«Je t'ai promis de ne pas mourir. Ces pirates nous auraient tués si on n'avait pas agi ainsi, toi et moi.» il n'écoutait pas les paroles du vieux, mais Suri avait entendu et s'éloigna. Le chevalier se tourna alors vers l'homme d'un air sérieux

«Concentrez-vous sur notre destination, je vous prie. Nous devons mettre le plus de distance possible avec ce bateau!»
«Tout ce que tu voudras ma belle!»
détournant les yeux et ignorant le clin d'œil lubrique du vieil homme, Vilal alla plutôt s'asseoir à côté de Suri, ayant compris la leçon, il prit soin que rien ne dépasse de son kimono en étant assis en tailleur, les mains sur les chevilles

«Je suis désolé de t'avoir fait peur. Mais j'avais confiance en toi, je savais que tu n'enverrais pas de flammes trop puissantes pour ne pas me blesser. C'est moi qui ai placé les tonneaux de telle sorte qu'il s'enflamme quand je l'aurais décidé. Il aurait vraiment fallu que l'on ait une sacrée poisse pour que l'une de tes flammes entre là, sans que je ne le veuille.» il avait fermé les trappes des canons tout le long et ne les avait ouvertes qu'une fois qu'il était prêt! Il avait aussi surveillé l'incendie à l'étage au cas où, même si des flammes étaient tombées, il aurait fallu du temps pour qu'elles rongent le bois et fassent sauter la poudre. Donc même sans la boule de feu providentielle, ça aurait sauté alors qu'il était assez loin.

«Chacun de mes actes est réfléchi. J'avoue que je n'avais pas eu beaucoup de temps pour élaborer ma stratégie, mais j'aurais sauté bien avant pour me mettre à l'abri si je n'avais pas eu l'idée de la poudre. Tant pis, je serai revenu d'abord pour réfléchir à autre chose ici.»

Il finit par prendre une profonde inspiration et posa doucement sa main sur l'épaule de la jeune femme - du jeune homme, bref!
«Tu vas devoir apprendre à me faire confiance.» il n'avait pas l'air comme ça, mais si si, ça lui arrivait de réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Dim 8 Avr - 15:44

Event AvrilEn venant bouder là, Suri donnait probablement une image bien gamine de sa personne, mais elle s’en fichait. Elle avait eut les boules et son premier réflexe avait été de se fâcher. Pas terrible. En y songeant, elle soupira en se passant une main sur la nuque, toujours assez perturbée de ne pas avoir ses longs cheveux comme d’habitude. Elle aurait put réagir autrement, rester calme ou quoi, mais c’était partit tout seul. Tant pis.

En connaissant Vilal, elle savait bien qu’il avait tout calculé et que tout était bien géré, et qu’il savait très bien ce qu’il faisait. Mais en dépit de ça, elle ne pouvait s’empêcher d’être frustrée par ce manque évident de prudence. Aussi lorsqu’il arriva, elle resta boudeuse, et le laissa s’asseoir à côté d’elle en l’écoutant lui expliquer qu’il avait confiance en elle et faisait bien attention à ce qu’elle faisait pour calculer les risques et s’en sortir à temps. Suri ne fit que serrer ses lèvres ensemble, accentuant sa moue boudeuse.
Elle le savait… et alors ? elle devrait s’empêcher d’avoir peur pour ça ? Ce n’était pas fait exprès.

Mais lorsqu’il lui dit de lui faire confiance, elle sentit une certaine colère lui serrer la gorge.
« C’est pas une question de confiance ! » ne comprenait-il donc pas ?! Zut ! Elle lui jeta un regard sévère avant de détourner les yeux en levant les mains, mais elle les laissa bien vite retomber. « Un accident est vite arrivé. Ça aurait put mal tourner. Quelqu’un aurait put te surprendre ou te ramener sur le bateau ou tu aurais pu t’emmêler dans un cordage paumé ou je sais pas quoi ! » Elle balançait des exemples à la con, tout ce qui lui passait par la tête, pour bien énoncer qu’on ne pouvait pas tout prévoir.

« Si j’avais su, j’aurais arrêté d’utiliser ma magie… » Son ton de voix devint plus bas, comme dépité. Après un élan de colère venait une certaine lassitude face à son propre comportement. La peur fichait un coup d’adrénaline mais après, on se sentait tout mou et rien n’avait d’intérêt. Un profond soupir s’échappa de sa poitrine alors qu’elle entourait ses jambes de ses bras et posait son menton sur ses genoux.

Vivement qu'ils arrivent. Elle en avait marre d’être sur ce maudit rafiot…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig

Commandant Brutos
Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Lun 9 Avr - 7:33

Event AvrilUne fois de plus, il avait fait une bêtise, mais il ne comprenait pas laquelle. Certes, il s'était mis en danger, ça il le savait, mais un danger calculé et selon ses calculs, c'était le plan avec le taux de réussite le plus élevé. Mais Suri ne voyait que le côté négatif et les accidents qui auraient pu survenir...

«Ce genre d'accident aurait pu arriver, peu importe le plan que nous aurions choisi...» il parlait à voix basse, il ne savait vraiment pas quoi dire ou faire, elle semblait lui en vouloir, et ça l'embêtait un peu sans qu'il ne sache quoi faire.

«Tu as bien fait de continuer. J'aurais été fait prisonnier sinon. Cependant... je suis désolé, la prochaine fois, j'essaierai de prendre quelques minutes pour t'expliquer ce que je veux faire. Je suppose... qu'attaquer à l'aveugle sans savoir ce que je préparais, n'était pas une bonne idée.» il finit par se lever, jugeant qu'elle avait besoin d'être seule «je n'ai pas l'habitude de confier mes plans. Je donne des ordres en temps normal, mais à toi, je ne veux pas en donner. Tu n'es pas un de mes subordonnés. Je suis désolé.»

Il posa juste sa main sur l'épaule de la jeune femme et la laissa seule, revenant vers le marin qui les regardait d'un drôle d'air
«Il est vachement sensible votre ami»
«Oui. Mais parfois, ça fait sa force.»
«Vous par contre, vous êtes un vrai glaçon. Quand on vous regarde tous les deux, on se dit que vous êtes pas nés dans le bon corps»
«Je suppose. Regardez votre route, je vous prie. Dans combien de temps arriverons-nous à Mysidia?»
«À ce rythme, on y sera au coucher du soleil...»
«Très bien.»
finalement, le chevalier resta en kimono, tout en faisant en sorte qu'il soit bien fermé. Il jetait un coup d'œil à Suri de temps en temps, mais alors qu'ils étaient encore à deux heures de Mysidia, il se mit à pleuvoir. Il s'approcha donc d'elle pour qu'elle vienne se mettre à l'abri

«Suri, viens. Tu vas tomber malade...» il lui tendit la main en espérant qu'elle voudra bien la prendre. La pluie se faisait de plus en plus intense et elle risquait de tomber malade...


=================

Je te laisse nous envoyer à Mysidia?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne

Fille du Dragon
Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2400/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Lun 9 Avr - 12:57

Event AvrilPour une personne qui n’était pas très à l’aise avec les émotions, Vilal s’excusait beaucoup. Suri ignorait si ce n’était que par politesse ou par réel regret. Quoi qu’il en soit, elle se contenta de hocher de la tête lorsqu’il décida de la laisser seule, après avoir expliqué qu’il avait l’habitude de donner des ordres et non pas de partager ses plans. Elle n’était cependant pas sa subordonnée, aussi n’avait-elle pas à être mise à l’écart de ses intentions. Il était vrai qu’elle préférait savoir à l’avance ce qu’il comptait faire… on va dire que ça lui éviterait ce genre de frayeur.

Maintenant seule, elle lâcha un profond soupir avant d’enfouir sa face dans ses genoux en gémissant un coup. Décidément, elle était beaucoup trop poule avec lui ! Elle commençait à croire qu’elle finirait par l’embêter à force de l’engueuler sitôt qu’il faisait quelque chose d’imprudent du genre… au final, c’était un homme tout à fait expérimenté, qui calculait tout, qui savait très bien ce qu’il faisait. C’était un adulte. Elle n’avait pas à être poule comme ça…
Mais c’était dans sa nature. Elle n’y pouvait rien.

Bientôt, il se mit à pleuvoir, et Vilal reparut pour lui dire qu’elle allait tomber malade et qu’elle devait aller se mettre à l’abri. Toujours boudeuse – plus envers elle-même pour le coup – elle hocha juste du chef et prit sa main pour aller dans la cabine où ils seraient tranquilles. Tempête ou pas, heureusement, ils arriveraient bientôt. Mais à priori, ce n’était qu’une petite pluie fine, qui mouillait beaucoup, mais ne faisait pas plus de mal sur la mer.

Il fallut encore deux heures avant d’atteindre Mysidia.
« On est arrivés les jeunes !!! » S’écria le marin pour bien les avertir, au cas où il y aurait quelqu’un d’endormi ! Mais Suri était bien aux aguets, pressée de quitter ce rafiot. Le vieillard mouilla son bateau avant de permettre aux deux jeunes gens de quitter et d’atteindre le village des magiciens. Suri descendit sans trop de souci, remerciant le pêcheur d’un hochement de tête. Son humeur lui était passée, mais elle préférait mettre le maximum de distance entre eux et ce mec.

« Hésitez jamais à r’demander. Surtout toi ma belle grande, héhé. » Il fit un clin d’œil à Vilal, ce qui lui valut un roulement des yeux de la part de Suri. Il ne la vit pas faire de toute façon donc… voilà hein, autant juste s’en aller.

Lorsque Vilal l’eut rejoint, ils prirent la route du village.
« J’espère juste que quelqu’un ici pourra nous aider… sauf si ça te tracasse pas de te faire draguer par des vieux en mal d’amour ? » Elle trouva moyen de rire, au moins elle avait récupérée une certaine bonne humeur, même si c’était en se moquant gentiment de la situation du chevalier !

Like a Star @ heaven Vilal et Suri arrivent à Mysidia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma

Modo Impartial
Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia Mer 11 Avr - 1:33




Suri gagne 700 gils. Monte au niveau 21, elle débloque sa limite de rang trois.

Vilal gagne 600 gils. Monte au niveau 22.

Limite de rang trois et un point de stat à placer.

Le groupe dérive jusqu'à Mysidia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Sur les flots, entre Eblana et Mysidia

Revenir en haut Aller en bas
Sur les flots, entre Eblana et Mysidia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors» Connexion entre le lapin,une freebox hd et un mac os x» Wanze (entre namur et liege) -Prerelease chez Jifi - sam 30/01 + soirée jeux
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP pré-reboot :: Planète Bleue :: Monde de la Surface-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives