Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez

Ahri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nephilim

Admin Futée
Admin Futée

Nephilim
Fiches du joueur : Personnages
Angelo nol Daemari ★ Floe ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Yashiki Makunochi

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Ahri Ahri EmptyMar 20 Mar - 12:39

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Héra
• Nom: x
• Prénom: Ahri
• Âge: 22
• Avatar utilisé: Ahri de League of Legends

Description

• Alignement: Guerrier du néant

Ahri• Description physique: Ahri est une jeune femme aux formes généreuses avoisinant le mètre soixante. De nombreuses facultés physiques font d'elle une personne assez spéciale et difficile à passer inaperçue, on pourra notamment parler de ses oreilles de renard assorties aux neufs queues dont elle dispose. Il est facile de déterminer que, malgré son apparence féminine, Ahri n'est pas dépourvue de force physique.

Par ailleurs, son visage camoufle de nombreux mystères que seul son regard d'ambre déterminé peut trahir d'une certaine curiosité. Ses joues sont marquées, de chaque côté, de trois lignes horizontales rappelant sans nul doute les moustaches des renards mais comme son visage est souvent encadré par sa chevelure bleue nuit, il est rendu difficile de déterminer s'il s'agit de marques peintes ou de naissance. Les cheveux de la demoiselles donnent à ses oreilles félines la même couleur bleue et, assez épais, ils sont laissés au vent jusqu'à ses omoplates environ pour terminer en une épaisse tresse longeant tout son dos et chutant jusqu'à ses cuisses.

Vêtue d'une manière légère, Ahri ne s'encombre de rien d'inutile et n'utilise la tenue qu'elle porte que pour camoufler son corps. Aussi la robe ne la couvre qu'entre la poitrine et le haut des cuisses créant un décolleté provoquant et une belle vue sur ses jambes. Elle se déplace à l'aide de petites bottes d'une matière plutôt solide lui permettant d'avoir une certaine résistance aux chocs liés à ses déplacements. La seule chose dont elle s'encombre est une paire de manches allant de son poignet jusqu'à sous son épaule afin de s'offrir une légère protection supplémentaire. L'ensemble de sa tenue est un mixte de rouge et de blanc que ses ongles, rapprochant encore une fois de griffes, font ressortir par leur teinte sanguine. On peut également noter une breloque similaire à une corde partant du haut de la tenue et s'étalant facilement jusqu'à ses genoux lorsque Ahri n'est pas en mouvement.

• Description psychologique: Le maître mot pour définir Ahri est curiosité. Certainement est-elle autant femme qu'elle ne peut être renard puisqu'elle a une curiosité très poussée mais est d'une nature assez craintive qui la pousse quand même à réfléchir avant d'agir. Mais il faut tout de même la connaître un minimum pour savoir comment interpréter ce qu'elle ressent puisque, sans le rechercher, elle laisse un grand mystère planer autour d'elle. Elle même se sent mystérieuse ne serait-ce que par son passé qu'elle continue de rechercher encore et encore malgré tout ce qu'elle entreprend.

On peut néanmoins dire qu'elle n'est pas matérialiste et que, même si elle a quelques réactions égocentriques, elle serait prête à aider n'importe qui ou donna n'importe quoi de ce qu'elle possède tant qu'on ne lui demande pas de sacrifier sa propre personne ou les rares objets qu'elle protégerait également sa vie. Quoi qu'il en soit, elle est une amie fidèle à qui on pourrait confier un secret et, pour ces rares personnes qui peuvent se vanter d'être proches d'elle, Ahri serait prête à tout. Solitaire cependant, elle a pris l'habitude d'agir comme si elle était seule et ne parle donc pas aussi souvent qu'un compagnon de route ne pourrait s'y attendre.

Gardant un certain côté bestial dans sa manière d'être, surtout par rapport aux émotions, la demoiselle sait faire preuve d'une grande intelligence et d'une ruse digne des renards. Elle a des charmes très puissants qu'elle sait comment utiliser pour parvenir à ses fins mais on parlera là davantage d'envoûtement que de séduction puisqu'elle n'a aucune notion de la pudeur. Toujours sur le côté animal, elle a un instinct très puissant qui lui dicte généralement les bonnes choses quand il s'agit de fuir ou d'éviter un danger.

Sans être intéressée par tout ce qu'il se passe dans le monde, Ahri garde reste quand même du côté des protecteurs des cristaux puisque, pour continuer de vivre sa vie, elle sait très bien qu'il ne faut que personne ne puisse créer du chaos en les utilisant à des mauvaises fins. Mais elle ne désire que de faire sa vie sans se soucier de ce qui l'entoure. Très tolérante envers quiconque, elle ne juge jamais une personne au premier regard – même si ça peut souvent aider à définir son comportement – et elle laissera généralement une chance à quiconque de s'expliquer sur une situation même si ça lui déplaît. Elle garde l'esprit ouvert à tout et continue de croire qu'un nom n'a jamais fait l'histoire qui y est associé tant qu'elle n'en a pas elle même eu la preuve.

Histoire

Si Héra permet un mixte très varié de races, celles qui se sont sociabilisées parmi les humains ne sont pas les plus nombreuses. C'est dans un groupe de renards anthropomorphes qu'Ahri vit le jour avec plusieurs particularités qui la différenciait en de nombreux points de ses congénères. Déjà, elle avait une peau humaine et non un pelage soyeux comme toutes les autres créatures du groupe, mais si elle partageait une similitude pour les yeux ambres, les grandes oreilles au dessus de la tête ou encore des ongles assez longs pour servir de griffes, elle disposait non pas d'une mais de neuf queues.

Ces différences l'écartèrent de base des siens mais, pire encore, ça l'écarta également du monde de ses parents qu'elle ne connut jamais. Elle ne sut rien d'eux si ce n'était les deux pierres précieuses qu'ils lui avaient laissés. Peut être avait-ils été tués, peut être que son père les avait laissées elle et sa mère et que cette dernière avait été tuée par la suite, elle n'en savait rien et jamais personne ne put lui en parler non plus.

De ce fait, ayant vécu ses premières années en se faisant aider d'animaux solidaires, elle devint très vite autonome et réussit à vivre seule alors qu'elle n'était encore qu'une enfant. Elle apprit à parler grâce à la présence de créatures intelligentes parmi lesquelles ses préférées restaient les mogs. Et bien qu'elle ne songea jamais à quitter la forêt par peur de l'inconnu, elle démontra une curiosité maladive face au pourquoi elle était si différente des créatures de la forêts et à propos de ses origines. C'était une chose rare que lui dit un jour le mog mais, comme il avait vécu avec des humains, il lui mentionna la possibilité que l'un de ses parents l'était peut être, motivant pour la première fois Ahri à sortir de la forêt afin d'aller jeter un œil à la civilisation.

L'idée lui trotta dans la tête bien longtemps mais la protection que le roi de la forêt établissait sur les lieux empêchait presque n'importe qui d'y entrer sans se faire tuer. S'il ne se faisait pas tuer, il repartait aussi vite qu'il n'était venu et la vie continuait son cours, permettant à toute créature y vivant de vivre dans une paix durable et profitable pour tout le monde. Malgré ça, il restait quand même certains dangers, notamment des gobelins qui vivaient en troupeau ici ou là et qui avait une mauvaise réputation. Ce fut justement en se battant contre l'un d'entre eux que la demoiselle se rendit compte avoir un talent inné pour la magie, de quoi se tirer d'un mauvais pas si nécessaire.

Un jour, la tentation fut trop grande et elle s'aventura hors de la forêt, marchant ensuite dans les plaines, elle alla jusqu'à une grotte d'un froid glacial dans le seul but de rejoindre un groupe d'humains et en apprendre davantage sur eux, estimant presque normal que si elle en rencontrait un, elle retrouverait peut être aussitôt son père ou sa mère. Mais elle ne passa pas la grotte des glaces : un mog la retrouva inconsciente avant qu'elle n'ait pu la franchir, un flambos lui étant tombé dessus. Sans savoir comment, elle fut ramenée dans la forêt où elle se réveilla quelques jours après.

Cette aventure l'ayant suffisamment refroidi pour le reste de sa vie, elle ne pensa plus une seule fois à quitter la forêt même si l'envie d'en apprendre davantage sur son passé resta dans un coin de son esprit. Elle s'imaginait parfois que ses parents étaient encore en vie quelque part... De longues années passèrent sans que rien de notable ne lui arrive jusqu'au jour où un aéronef s'écrasa en plein cœur de la forêt. Évidemment, Ahri fut la première à y être pour observer ce qu'il s'y passait. Le vaisseau resta là plusieurs jours avant de repartir. Il y avait tout un tas de personnes étranges qui s'affairaient autour de cet engin géant mais, comme elle ne manquait pas de courage sous une nature trop curieuse pour elle, Ahri ne tarda pas à se retrouver dans l'aéronef à observer comment y vivaient toutes ces créatures. Ca dura jusqu'au moment où le roi de la forêt se fit tuer...

La forêt n'étant plus sous le contrôle de son protecteur, elle se mit à agir d'elle même et entra dans un état de stase avec une violence difficile à contrer. Ahri fut jetée dans un cours d'eau par un groupe d'animaux tentant de fuir et elle fut ensuite entraînée par les courants jusqu'à arriver hors de la forêt. A son réveil, elle réalisa que ce n'était pas un rêve et que sa maison venait de se faire détruire. Comment ? Par qui ? Elle l'ignorait mais cette fois, elle n'avait plus le choix que d'aller de l'avant et découvrir le monde : l'entrée même de la forêt étant condamné, elle sut qu'il ne lui restait plus que la grotte gelée de l'autre côté où elle pourrait aller.

Mitigée entre de l'anxiété et de la curiosité, elle passa la grotte des glaces avec prudence pour arriver à Dali où elle fut surprise de ne pas se faire regarder comme une bête de foire malgré ses différences. La ville était surtout peuplée d'enfants mais ce fut suffisant pour qu'elle puisse observer leur manière de vivre et leur coutumes même si elle eut souvent besoin d'explications sur telle ou telle chose. Et même si le monde s'offrait à elle, Ahri resta dans ce petit village un certain temps afin d'apprendre à connaître ces gens qui lui ressemblaient certes mais qui lui paraissaient différents en tout point.

La vie à Dali était plutôt agréable pour elle puisqu'elle put se rendre compte qu'il n'y avait pas que par la chasse qu'elle pouvait se nourrir par exemple. Ahri aidait aux champs et fut même amenée à participer à des échanges de produits, du commerce comme ils l'appelaient, entre la ville et une autre plus grande. Encore une fois, elle remarqua un vaisseau comme celui qui s'était écrasé dans la forêt. Si elle ne l'identifia pas comme quelque chose de bien, ce ne fut que par le souvenir de la mort du roi de la forêt associé à ce vaisseau qui y était tombé.

En continuant à vivre dans ce village, elle réalisa que le monde lui était ouvert et qu'elle aurait peut être la chance de découvrir ses origines en fin de compte. Un mal pour un bien quelque part ? En se renseignant par rapport aux gemmes qu'elle avait sur elle – seule source de ses origines finalement – on la renvoya vers Tréno où elle aurait davantage de réponses. Pour Dali : les gemmes étaient une source de richesse que cette ville luxueuse serait plus à même de l'aiguiller. Évidemment, elle tenta aussitôt de s'y rendre mais elle fut renvoyée bien vite à Dali faute d'avoir un laisser passer par les temps qui courrait... Elle ne parvint pas à passer la porte sud.

Sans connaître tous ces phénomènes, c'était surtout parce que la brume couvrant la surface du globe s'était levée aussi soudainement qu'elle était revenue encore plus épaisse qu'elle ne l'avait jamais été. Pourtant, elle ne fut pas découragée et Ahri n'eut besoin d'aucun autre stratagème pour pouvoir passer que ses charmes naturels – peut être un peu assisté par un potentiel magique qu'elle n'avait jamais utilisé sur des humains. Comme s'il avait été envoûté, le garde lui avait simplement autorisé le passage pour aller à Tréno.

En dehors de toutes les personnes qui semblaient absolument chercher à l'inviter prendre un verre, Ahri fit la découverte de la salle de ventes où elle put apprendre que le meilleur endroit pour savoir d'où provenait les gemmes étranges héritées de ses parents serait Daguéréo, une ville creusée dans une montagne sur la péninsule au sud ouest du monde. Rares étaient les vaisseaux à s'y rendre ce qui rendrait la quête difficile mais on lui suggéra de peut être voir à Lindblum ou Alexandrie si elle aurait la chance de pouvoir trouver une personne disposant d'un vaisseau qui pourrait l'y accompagner.

En dehors de ça, elle ne put savoir autre chose si ce n'était que ce n'était pas des pierres précieuses connues comme la très célèbre Lunalithe qui était vendue ici ou encore l'émeraude ou le saphir. Par ailleurs, elle fut tout de même redirigée vers un certain maître prénommé Totto qui lui affirma qu'il se pourrait que ces gemmes soient un mélange de plusieurs autres gemmes fusionnées ensemble. Notamment, pour reprendre ses mots, on pouvait noter des particularités physiques du topaze et du péridot mais aussi un mélange étrange entre les couleurs de l'opale et du béryl. Savoir ce qu'étaient ces pierres n'était pas une grande aide mais ça permettrait de se douter que l'un de ses parents pourraient peut être venir de cette ville, Daguéréo...

Plutôt que de rester dans cette ville plutôt mal famée selon elle, Ahri retourna à Dali où elle se sentait bien plus à l'aise. D'ici, elle pourrait plus posément préparé une escale à Lindblum, surtout que certains des vaisseaux de marchandises si rendaient parfois et qu'elle pourrait profiter de l'un d'entre eux pour s'y rendre sans avoir besoin de se renseigner sur la route à établir pour se faire. Le départ fut annoncé quelques mois plus tard : à cause de la nouvelle disparition de la brume, il n'y eut plus de vaisseau pendant un bon moment avant que des engins fonctionnant sans brume puissent de nouveau faire des trajets entre Lindblum et Dali.

Une fois dans la ville géante qu'était Lindblum, Ahri ne trouva aucun moyen de se rendre à Daguéréo mais la ville elle même avait de quoi l'occuper à elle seule : tellement de choses étaient à voir, tellement de personnes différentes aussi. Ce n'était pas dans un petit village comme Dali qu'elle aurait pu apprendre à connaître le monde et sa forêt elle aussi lui semblait vraiment petite à côté de tout le savoir présent ici. En outre, elle apprit aussi que le monde était en grand changement, que les magikolithes, peu importait ce que c'était pour elle qui ne les connaissait pas, avaient disparues pour faire place à des gemmes assez spéciales et totalement différentes à celles que les invokeurs utilisaient. Les siennes, celles sur lesquelles elle voulait se renseigner, n'avaient rien eu de changé par ailleurs.

Du coup, sans oublier son idée d'un jour pouvoir se déplacer jusqu'à la ville bibliothèque, Ahri s'installa dans une petite maison abandonnée de la ville. Elle lui redonna des couleurs pour qu'elle soit vivable et y vécu ensuite quelques temps, gagnant de l'argent en allant chasser à l'extérieur du quartier commerçant et en vendant la viande de monstres et les objets qu'elle récupéraient par moment sur eux. En apprenant à vivre comme les personnes de cette  ville là, Ahri en acquit aussi les traditions et les habitudes des citoyens sans réellement s'inquiéter des noms qui refaisaient surface avec cette histoire de cristaux et de chimères. Kuja entre autre suscitait un grand émoi tout autour d'elle mais elle ignorait complètement de qui il s'agissait, tout comme le roi de Lindblum ou la reine d'Alexandrie. Elle n'avait pas été éduquée avec les mêmes enseignants.

Une fête annuelle était organisée, la fête de la chasse, et très compétitive, elle voulut évidemment y prendre part. Néanmoins, elle fut blessée par une créature plus coriace à l'approche de cette compétition si bien qu'elle ne put s'y inscrire. Elle s'était par ailleurs rendu à l'évidence que ses pouvoirs magiques n'étaient plus ce qu'ils étaient et comprenait à présent ce que les aventuriers voulaient dire quand ils parlaient des gemmes comme étant la nouvelles sources de magie de ce monde. Elle en acheta une pour vérifier ce qu'elle pourrait en faire et se rendit compte qu'il était devenu bien plus aisé de vaincre des monstres de cette manière, améliorant donc la qualité de son commerce et continuant à gagner davantage d'argent au fil du temps et des personnes qui passaient sur le marché.

Les bottins parlaient surtout de ce qu'il se passait sur d'autres mondes et si jamais la curiosité d'Ahri avait voulu l'y emmené, elle restait fixée sur son envie d'aller à Daguéréo. Dans une période où on parla encore beaucoup de Kuja et d'Alexandrie, certaines rumeurs parlaient d'une chasse au trésors dans la ville que rêvait d'aller visiter la renarde. Ainsi, elle ferma son étalage quelques temps et parvint à trouver un aéronef qui s'y rendait : beaucoup de monde souhaitant se rendre à cette chasse au trésor était monté à bord mais ce n'était pas du tout dans les intérêt d'Ahri : elle n'y voyait que l'avantage de pouvoir s'y déplacer pour la première fois et découvrir ses origines.

Si cette chasse prenait ses origines dans cette ville pour aller partout dans le monde, Ahri se contenta de rester à Daguéréo pour non seulement apprendre à lire avec un professeur local mais, surtout, pour lire la majorité des livres concernant les chimères et les gemmes sans jamais trouver de traces des siennes. Elle n'avait pu apprendre que l'origine superflue de son père peut être originaire d'ici ; en effet, les pierres précieuses avaient déjà été vues sur un homme qui était parti de cette ville au moins vingt ans avant, donc bien avant la naissance d'Ahri...

Au moins, Daguéréo offrait un confort et une sécurité que la renarde appréciait pas mal et, avec la majorité des réserves d'argent qu'elle avait gagné à Lindblum, elle pouvait vivre tranquillement sans manquer de rien. Cette sécurité fut ébranlée dans son esprit quand elle apprit après deux ans de vie ici qu'un attentat avait eu lieu : un homme visiblement très connu avait été tué et son corps avait été récupéré. Encore une fois, en ne se fiant qu'aux rumeurs, elle put apprendre que cette personne était Sephiroth... Mais même si tout le monde parlait de lui comme d'une légende, personne ne sut qui lui avait réglé son compte et l'avait laissé pour mort et complètement dépouillé...

La vie à Daguéréo ne la lassait pas mais Ahri préféra à partir de ce jour retourner à Lindblum et peut être voir pour visiter les autres contrées de ce monde si mystérieux. De ce qu'elle avait pu apprendre, son père était un aventurier qui était parti d'ici très longtemps avant sa naissance mais elle n'avait toujours rien à propos de sa mère si ce n'était qu'elle devait avoir elle aussi une apparence similaire à celle d'un renard – son père étant un humain parfaitement normal. Elle ne risquait donc pas de passer à côté de sa mère si jamais elle la voyait.

Dans tous les cas, il fut plus facile de trouver un vaisseau pour quitter Daguéréo que pour y arriver et elle fut de retour chez elle bien avant d'avoir songé où et comment partir à l'aventure. Mais avec l'idée en tête que les chimères pourraient en savoir davantage qu'elle sur sa propre vie, elle s'imaginait qu'elle pourrait déjà commencer par tenter d'en rencontrer certaines. Non seulement ça la ferait voyager pour visiter les mondes et les découvrir mais, en plus, elle aurait peut être la chance d'en apprendre sur ces mystérieux cristaux que tout le monde n'arrêtait pas de mentionner si tant était qu'ils voyageaient un minimum...

N'ayant aucune idée de l'endroit où elle pourrait commencer son voyage, Ahri se dirigea au port de Lindblum – la porte du dragon aquatique – et elle s'aventura dans le premier bateau qui fut présent. Après un temps qui lui sembla étonnamment long pour un voyage, elle accosta dans une ville nommée Luca d'où elle aurait sa route toute tracée par la suite, la seule route disponible étant celle de Mi'ihen. Néanmoins, elle se rendit bien vite compte que sa différence avec les humains semblait bien moins passer inaperçu ici que de l'endroit d'où elle venait...

Test rp

x

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Josué
• Votre âge? 30
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Ce n'est pas mon premier compte
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? Tout est lu et relu ! \o/


Ahri 19040108572222262016184315
Gnar Gentleman - League of Legends (by Silverfox5213) || Super kitou de ouf par Crystal! ♡ ♡ ♡
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation -- Lyrrha, la Renarde qui ressemblait à un Chat -- [OK]» Chase dans la rue [PV Ahri Lorwyn] [TERMINE]» Aëlys Stendon - Ma vie
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives