Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Au devant du danger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Au devant du danger   Mer 14 Mar - 17:33

Like a Star @ heaven Vilal et Suri viennent du Marais des Kwes

Vilal admit que le repas fut bon, ce qui fit largement sourire Suri. Peut-être s’y faisait-il un peu plus ou quoi mais clairement, il faisait l’effort de lui répondre, et elle trouvait cela aussi charmant qu’agréable.
Après quoi ils allèrent se laver, Suri la première, avant de faire quelques jeux avec les kwes. Même s’ils étaient un peu étranges et vivaient dans un lieu assez inhabituel, la jeune femme devait bien admettre qu’ils étaient sincèrement accueillants et qu’elle espérait les revoir un de ces jours.

Le lendemain, ils mangèrent un très généreux petit déjeuner, et se préparèrent mentalement à ce qui les attendait. Suri commençait à sentir le poids de l’aventure qui se préparait devant eux. Elle savait qu’ils allaient faire la tour de Babil, et jamais auparavant ne s’était-elle vraiment approchée de la tour. Elle n’y avait jamais mit les pieds. Elle n’avait fait que l’observer de loin. Quelque part, c’était un peu comme retourner chez elle, d’une façon très lointaine, et il serait mentir que de dire qu’elle n’avait pas un nœud dans l’estomac en y pensant…

Elle resta muette tout le long du chemin, observant vaguement le paysage et sentant le stress lui meurtrir les entrailles à mesure qu’ils approchaient de l’immense tour. C’est seulement une fois sur l’île, près du métal qui tranchait avec le décor, qu’elle sentit vraiment sa gorge s’assécher.
« … » Elle voulut, l’espace d’un moment, communiquer à Vilal son mal être, mais elle craignit que cela ne l’embête ou ne le mette dans une situation embarrassante – sachant qu’il ne saurait peut-être pas quoi dire, aussi décida-t-elle de se taire. Elle prit une profonde inspiration et posa une main serrée à sa poitrine, cherchant à récupérer un semblant de calme. Ce n’était pas facile, pas du tout.

Est-ce qu’elle allait rentrer en traversant cette tour ? Allait-elle… retourner chez elle ?

Un vent souffla, fort, trop fort, comme pour lui répondre. Ses cheveux fouettèrent dans l’air avant de retomber dans son dos. Le chocobo, vraisemblablement intimidé par la tour, s’éloigna un peu. C’était comme pour dire qu’il n’y avait pas moyen de faire demi-tour maintenant. Ils devaient entrer dans la tour.

« Je ne sais pas trop à quoi m’attendre… » Admit-elle alors qu’ils se tenaient devant l’immense chose qui, en toute évidence, n’avait pas été construite par l’Homme. Mais même si elle avait peur, même si elle était intimidée – par la tour ou par la perspective de remettre les pieds là où on la considérait comme un monstre ? bonne question – elle ne voulait pas rebrousser chemin. Si cela pouvait lui permettre de retrouver son père, elle le ferait. Coûte que coûte.

Pourtant lorsqu’ils furent tout près de la porte, elle pressa le pas et attrapa la main du chevalier. Elle aurait put expliquer pourquoi, mais elle ne fit qu’échanger un regard avec lui avant de tourner ses yeux vers la porte. C’était le moment d’avancer, mais elle n’était pas certaine d’avoir le courage de faire le premier pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Ven 16 Mar - 11:02

Spoiler:
 

Une nouvelle journée démarrait, et celle-ci risquait d'être longue et dangereuse pour le duo. Vilal s'y était préparé mentalement, au lieu d'aller courir comme tous les matins, il s'était éclipsé pour se rendre, avec un chocobo, au bord de la mer et avait un peu médité sur le sable. Il n'y était pas resté longtemps et revint au marais des kwes pour prendre un solide petit déjeuner. Au final, leur visite avait bien été expéditive, mais Suri semblait avoir plus qu'apprécié ce moment, les kwes étaient très hospitaliers.

Par la suite, le chocobo les menait vers la Tour de Babil sur l'île de lumière, le chevalier regarda un moment le sommet de cette tour qui dépassait, il était évident en la regardant qu'il manquait un morceau, elle avait l'air particulièrement imposante en comparaison de ce qu'ils avaient sous les yeux.

Suri paraissait tellement anxieuse que même Vilal qui n'était pas du tout observateur à ce niveau pouvait s'en rendre compte. Il s'approcha et posa sa main dans son dos

«Ça va aller... de toute manière, nous allons avancer progressivement, si nous voyons que c'est trop dangereux, nous ressortirons.»

Ils avancèrent, il paraissait plus serein, mais il ne l'était pas tant que ça, il était surtout observateur. Ils passèrent la porte et le chevalier se sentit très vite dérouté par l'apparence des lieux
«Que? Qu'est-ce que c'est que ces murs?» même au cours de ses voyages sur les autres mondes, il n'avait rien vu de tel! Les murs étaient parcourus de tuyaux qui dégageaient une sorte de lumière bleue phosphorescente, recouverts d'acier sombre et le sol résonnait sous chacun de leurs pas! Il leur serait difficile de se déplacer sans faire de bruit ici!

«Il n'y a aucune porte?» en fait si, mais il fallait vraiment s'approcher car il était difficile de distinguer les portes des murs. Ils commençaient donc leur exploration.

Leurs premiers pas furent assez calmes d'abord, chaque fois qu'ils entendaient des bruits, ils parvenaient à se cacher derrière le matériel qui encombrait la tour - machines ou autres.  Les créatures ici étaient bizarres, mais pas plus surprenantes qu'ailleurs. Des tortues de feu, des serpents, des espèces de fauves aussi, mais ils semblaient avoir un peu de chance jusqu'à présent, car ils évitaient au mieux les monstres.

Ils firent une première pause dans une salle vide avec un coffre ouvert dans un coin, vide, surement des voyageurs du passé qui étaient venus, ce coffre devait abriter de l'équipement ou autre matériel... la porte fermée, ils mangèrent un morceau, cela faisait déjà deux heures qu'ils s'aventuraient dans cette tour

«Nous avons déjà descendu 5 étages sans encombre. Je me demande combien devrons-nous encore en traverser?»

Difficile à dire, heureusement qu'ils n'étaient pas partis du sommet de la Tour, ça leur avait déjà économisé quelques heures, mais ils ne risquaient pas de pouvoir atteindre la sortie aujourd'hui. Ils avaient pris des provisions en conséquence.

Après leur pause repas, ils se remirent en route, cet étage était un vrai labyrinthe, il fallait actionner des interrupteurs à divers endroits pour ouvrir les portes, et le bruit sembla attirer des monstres au moment où ils se trouvaient dans une grande salle totalement vide avec rien pour se cacher


«Qu'est-ce que c'est que ça?» la créature semblait seule dans un premier temps, puis elle claqua des doigts et invoqua une petite marionnette bizarre

«Je vois.. il faut tuer l'invocateur en priorité...» cependant, avant même qu'il n'ait le temps d'armer son épée, la petite marionnette se tourna vers son maître et lança un bouclier, le combat allait surement s'annoncer long!

=====================
MarionnettisteInfos:
Marionnettiste X1
Niveau: 22
HP: 4250
MP: 121
Craint: Rien
Immu: Rien
Résiste: Rien
Techniques: Appel (appelle une marionnette de niveau 20, 25mp, tous les 5 tours), Folie (25% de chance de le lancer chaque tour, 60% Folie, 25mp)

MarionnetteInfos:
Marionnette X1
Niveau: 20
HP: 3800
MP: 105
Craint: Feu (X2)
Immu: Rien
Résiste: Rien
Techniques: Attaquer (-200 hp), Kick (-500 hp, 5mp), Sleep (-1000 hp, 40% Sommeil, 15 mp), Bouclier (+1000 hp, Deg-25%, 15mp)

============================


Récapitulatif:
 

Avancement dans la tour: 16ème étage (sortie vers le Royaume de la Surface au 11ème étage)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Sam 17 Mar - 13:00

Ils entrèrent dans la tour une fois que Vilal eut tenté de réconforter Suri sur la traversée. Elle ignorait pourquoi mais elle avait un nœud dans l’estomac et la perspective de remettre les pieds sur son monde natal lui filait la nausée. Pourtant, cela lui paraissait être le moyen idéal pour avoir une piste sur l’emplacement de son père. Si elle voulait aller sur la Lune rouge pour voir s’il s’y situait, elle devait, pour ça, retourner sur la Planète bleue et retrouver la trace de la Baleine lunaire. Elle était certaine qu’elle devait être quelque part là-bas…

En entrant, Vilal fut de suite surpris par l’architecture. Il enlevait les mots de la bouche de la guerrière. Elle n’avait jamais mis les pieds dans la tour, même si elle l’avait toujours observée de loin, mais même en sachant que l’architecture extérieure était particulière, elle ne s’attendait pas à ce que l’intérieur soit si… particulier.
« Les rumeurs racontaient que cette tour n’avait pas été construite par des êtres humains. J’ai l’impression que ce n’est pas si loin de la réalité… » Elle toucha d’un mouvement hésitant un mur qui semblait presque bouger sous son touché. Légèrement troublée, Suri resta près de Vilal et le suivit alors qu’ils descendaient les étages en esquivant les bêtes et en prenant des pauses.

Les choses allaient plutôt calmement, étonnant Suri qui s’apaisait peu à peu, jusqu’à ce qu’ils ne croisent le chemin de ce qui ne pouvait être décrit que comme une vieille sorcière au dos vouté. Elle avait un étrange oiseau sur la bosse de son dos et des yeux globuleux. De prime abord, pas un ennemi forcément dangereux, du moins jusqu’à ce qu’elle n’invoque une sorte de marionnette qui faisait des cliquetis métalliques au moindre mouvement. Vilal nota qu’il fallait tuer l’invocateur en premier.

« C’est plus facile à dire qu’à faire, la poupée protège son maître. » Suri comprenait cela dit qu’il faudrait attaquer le marionnettiste, même si la petite marionnette venait de lui faire un bon bouclier. Comme c’était un mage, Suri eut l’initiative de l’attaquer physiquement, mais elle eut la surprise de voir la marionnette se poser entre elle et l’invocateur lorsque sa lame aurait dû la frapper ! « Qu-quoi ?! » La poupée repoussa la lame, forçant Suri à faire quelques pas en arrière. Vraisemblablement, elle avait plus que raison en disant que l’invocation protégerait son maître !

« Je crois qu’atteindre l’invocateur va être plus compliqué que prévu… » Peut-être avec de la magie du coup ? Ce serait beaucoup plus difficile à intercepter, clairement… Avant qu’elle ne se lance cependant, la marionnette se précipita dans sa direction et lui asséna un tel coup de pied qu’elle en eut le souffle coupé, sans avoir l’opportunité de se défendre ! Directement dans la cuisse, heureusement, elle parvint à se rattraper pour ne pas tomber, mais ouh bordel que ça allait laisser un sacré bleu !

Mais peu importe sa frustration, elle devait déverser sa colère sur le marionnettiste, et pas la poupée. Même si en toute évidence, elle représentait un danger majeur et qu’il faudrait rapidement terminer cette bataille pour s’évite de gros dégâts.
« Essai donc de le protéger de ça ! » Un crépitement se fit entendre et la foudre s’abattit furieusement sur l’invocateur qui semblait si troublé que ses gros yeux firent quelques tours dans leurs orbites ! Malheureusement, ce n’était en rien suffisant pour vraiment le désarçonner. Suri comprit bien vite que ce combat allait être long…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Dim 18 Mar - 10:15

Ils avaient presque réussi à passer une journée entière dans ce donjon, sans risquer leur vie. Mais il fallait croire que leur chance s'était arrêtée là.

Ils faisaient désormais face à un drôle d'énergumène, si dans un premier temps, il ne paraissait pas très méchant, il invoqua rapidement une drôle de poupée qui s'était placée très vite devant lui pour le protéger!


«Il faut que je songe à me créer une technique destructrice...» capable de détruire ce type de protection! Ce serait plus qu'utile, mais c'est toujours en combattant qu'on se rend compte de ce que l'on peut faire ou non, chaque combat apportait son lot de leçon, et Vilal comptait donc garder cela en tête désormais...

«Nous n'avons pas le choix, il nous faut détruire la marionnette ne premier...» dit-il après avoir vu Suri tenter d'attaquer l'invocateur en vain. La marionnette s'interposait, en plus de lui avoir lancé cette protection, elle avait décidé de prendre les coups à sa place! Et visiblement, elle disposait d'une certaine puissance de frappe, car Vilal remarqua le coup de pied violent que Suri se prit dans le ventre...

«Une marionnette ne doit pas trop pouvoir utiliser la magie... en dehors de son étrange bouclier.» pendant que Suri utilisait le feu sur le marionnettiste, il se concentra sur la poupée. Son épée se teint d'une aura noire alors qu'il prenait son élan pour frapper de toutes ses forces! S'il ne fit pas un coup dévastateur, l'aura noire entoura la marionnette qui semblait perplexe à chercher à voir où ils étaient passés!

«Bien, il ne devrait plus être en mesure de nous faire grand mal.» pour preuve, la poupée se jeta sur lui mais passa largement à côté de lui sans le toucher... Vilal en profita pour lui donner deux bons coups d'épée dans le dos et à la surprise du chevalier, la marionnette se retourna sur le deuxième coup et se le prit en plein dans la gorge!

La créature avait ramené ses mains et s'agitait encore plus! Elle ne pouvait plus ni voir, ni parler, elle était donc inoffensive pour les prochaines minutes. Vilal regarda son épée quelques secondes, il avait totalement oublié qu'il avait projeté cette amélioration sur son arme il y a quelques mois maintenant - années?


«Je crois que... je l'ai privé de la parole.» mais il ne pouvait pas se permettre de perdre du temps! Cette chose n'allait pas rester inoffensive indéfiniment!


Récapitulatif:
 


Avancement dans la tour: 16ème étage (sortie vers le Royaume de la Surface au 11ème étage)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Lun 19 Mar - 9:19

Vilal ne tarda pas à faciliter grandement la bataille, du moins, temporairement ! A l’aide d’une technique, il aveugla la marionnette, qui à présent ne représentait plus grand danger. Suri pourrait le remercier : elle sentait encore le douloureux impact du coup de pied qu’elle s’était bouffée juste avant et espérait très honnêtement ne pas avoir à revivre ça !
Et mieux encore, il parvint même à la rendre muette, l’empêchant d’utiliser son bouclier.

« Parfait ! Profitons-en ! » C’était plein d’enthousiasme mais en toute évidence, ce ne serait que temporaire, aussi devraient-ils se dépêcher d’en profiter pour donner quelques coups… mais la marionnette, bien qu’aveugle, pourrait sûrement encore protéger son maître s’ils ne faisaient pas attention, alors prudence était mère de sûreté ! Suri comptait malgré tout essayer de s’en prendre à l’invocateur, c’était l’occasion d’essayer, pendant que sa marionnette ne voyait pas bien.

De suite, alors que la marionnette paraissait confuse avec le nuage noir devant ses globes oculaires, la fille de Bahamut se précipita vers celui qui tirait les fils et frappa d’un puissant coup. Elle vit le reflet du bouclier mais au moins fut-il un peu ébranlé ! Mais assez pour lui faire rappeler sa marionnette ou quoi par contre… Ses yeux globuleux fixèrent alors la jeune femme avant qu’il ne tente de lui lancer un sortilège. Elle eut momentanément la vue brouillée et s’empressa de reculer pour éviter d’être contaminée !

L’embrouillement ne fonctionna pas, mais elle crut comprendre ce que c’était.
« Attention, je crois qu’il peut utiliser une magie qui nous désoriente… » Et pas que ! Suri secoua la tête pour chasser les bourdonnements qu’elle avait dans les oreilles, heureusement, ça n’avait pas marché. Elle n’eut pas trop le temps de s’en remettre que la marionnette fila vers elle, et de justesse elle esquiva en faisant un jeu de jambes habile.

« Je vais tester une de mes nouvelles techniques. » Elle fit quelques sauts comme pour s’échauffer. « Ça va secouer ! » Son arme s’entoura d’une aura étrange, comme si du vent mêlé à des petites pierres tournait autour de la lame, avant qu’elle ne la fracasse sur le sol avec une puissance démesurée pour sa carrure ! Le sol se mit à soudainement trembler et frappa de plein fouet les deux ennemis, secouant surtout la marionnette qui se mangea tout, là où l’autre était encore protégé ! Ah ! Il n’aurait pas put protéger son maître de ça, même s’il l’avait vu !
« Woo ! Ça a marché ! » S’extasia-t-elle en tournant vers Vilal un sourire rempli de fierté.

Bon par contre, il faudrait faire attention aux ressources un peu, elle avait du mal à y réfléchir…

Cette fois-ci, le marionnettiste ne fit rien, mais sa marionnette tenta de lancer son bouclier pour se soigner un peu – en vain ! Il était toujours muet ! Fiou, heureusement d’ailleurs, ça aurait été fâcheux d’ainsi gâcher leurs attaques en le voyant se soigner comme ça…

« Une marionnette, c’est fait de bois non ? Celle-là, en tout cas ? » Elle espérait pouvoir peut-être la brûler ou quelque chose du genre. C’est donc avec cette idée en tête qu’elle fit apparaître une flamme bleutée dans sa main, avant de la lancer sur l’ennemi. Malheureusement, celui-ci n’entra pas en combustion, mais il sembla avoir très mal ! Temporairement, il se recroquevilla vers l’avant, en proie à une certaine douleur.
De son côté, l’invocateur ne sembla rien faire encore une fois… mais Suri ne pouvait s’empêcher de trouver ses gros yeux vraiment inquiétants… à croire qu’il préparait quelque chose…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Mer 21 Mar - 10:53

Il faudrait que Vilal pense à renforcer son arme afin d'augmenter les chances de bloquer les pouvoirs de ses adversaires. Il fallait reconnaître que c'était vraiment très pratique, et il serait donc utile de continuer sur cette lancée.

Suri était désormais déchaînée, elle ne fonçait cependant pas tête baissée, réfléchissant au comportement de la marionnette en tentant une attaque sur l'invocateur d'abord, maintenant que la poupée était privée de la vue, elle n'arrivait plus à s'interposer, mais ça ne voulait pas dire que le marionnettiste allait se laisser faire comme ça!

La jeune femme se prit une étrange attaque qui semblait destinée à la désorienter, ça n'annonçait rien de bon

«Je vois... en temps normal, un simple coup peut vous tirer de cet état. Si jamais il vient à me faire perdre la raison, n'hésitez pas à me frapper.» et il n'hésitera pas à faire de même... un bon coup sur la tête, rien de tel pour vous remettre les idées en place.

De son côté, il profitait que Suri s'occupe du marionnettiste pour donner un coup d'épée à la poupée, celle-ci s'agitait dans tous les sens, visiblement pas contente d'être ainsi prise pour cible alors que son invocateur était en danger! Elle tenta de contre-attaquer mais passa largement à côté à cause de son manque de visibilité... elle jeta donc son dévolu sur Suri, mais loupa également son coup!

Par la suite, la jeune femme décida de s'en prendre plutôt à la marionnette qui était décidément trop pénible à vouloir sans arrêt s'interposer envers et contre tout avec son invocateur, aussi Vilal se plaça en position défensive entre elle et le marionnettiste, l'empêchant ainsi, éventuellement d'attaquer la jeune femme avec sa magie de confusion... mais le marionnettiste était étrange, il fixait le chevalier avec ses gros yeux globuleux avec un air presque provocateur, comme s'il observait la situation... il fut parcouru d'un étrange frisson, il avait eu l'impression que la créature cherchait à sonder son esprit, et parfois, elle regardait Suri et semblait faire de même


«Il faut se méfier de cette chose... elle me semble beaucoup plus intelligente qu'elle n'y paraît.»

De son côté, Suri avait considérablement affaibli la marionnette, il ne lui restait presque plus rien, elle était brûlée, cabossée, dans un état pitoyable. Il se tourna vers la poupée et assena un dernier coup d'épée qui désintégra la poupée une bonne fois pour toute!

Le chevalier se remit en position défensive en se tournant vers le marionnettiste, celui-ci avait un regard qui ne lui plaisait clairement pas, il s'arma de son épée et s'approcha pour tenter de le frapper au niveau de la gorge afin d'essayer de l'empêcher d'invoquer une autre poupée, mais l'oiseau sur son dos croassa d'agacement, et l'invocateur se mit à rire, il préparait quelque chose et Vilal sentait qu'il n'allait pas apprécier!


«Zut, il se prépare à une nouvelle invocation!» mais cette fois, ce ne serait pas qu'une simple poupée, il y eut une lumière blanche qui vira progressivement au noir, et une nouvelle marionnette apparut et cette fois-ci, elle avait l'air humaine? Une silhouette d'un homme portant un long manteau noir... le chevalier battit des cils, était-ce une illusion?

«Ne vous laissez pas influencer... même si cette chose a l'air humaine, ce n'est qu'un monstre de plus.» il gardait son calme pour le moment, mais étrangement, la nouvelle "poupée" ne semblait pas s'intéresser à lui, elle ne semblait tournée que vers Suri et ne semblait pas déterminée à protéger son invocateur cette fois... c'était quoi ça encore? Par précaution, Vilal lança son rempart, c'était plus prudent...


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Ven 23 Mar - 9:51

Ce combat promettait d’être vraiment long. Déjà d’une parce que les marionnettes invoquées n’étaient pas bêtes, mais en plus parce que l’invocateur pouvait en appeler d’autres tant qu’il n’était pas mort, et avec ces poupées qui n’arrêtaient pas de s’interposer, ça allait être difficile de se débarrasser de ce truc ! Suri ne baissait pourtant pas les bras et Vilal non plus, même si ce dernier, entre quelques coups échangés, remarqua que l’invocateur préparait quelque chose. Il avait semblé analyser les deux combattants, et à présent que sa marionnette était tombée, il en invoqua une nouvelle.
Une toute nouvelle. Toute différente.

« Gh ?! » Cet… homme ! Cet homme ! C’était cet HOMME ! Elle s’en souviendrait toujours, toujours, peu importe quand ou comment ou pourquoi, elle se souviendrait toujours de son visage, de sa silhouette, de ses vêtements. De son apparence, de son sourire sinistre, de ses petits yeux perçants. Un bourdonnement lui fila dans les oreilles, douloureux et intense, l’empêchant de se concentrer, l’empêchant d’entendre Vilal qui lui rappelait la réalité : ce n’était qu’une supercherie. Juste un monstre.

Oh oui. Oh oui c’était un monstre.

Elle fit quelques pas en arrière en sentant ses mains se mettre à trembler, son cœur battre à la folie. La marionnette semblait s’être fixée sur elle, comme si pour une raison ou une autre, d’une manière ou d’une autre, l’invocateur était parvenu à lire le cœur de la demi-chimère, et avait deviné que cette chose en particulier la terroriserait. Comment, comment, comment ?! Putain de merde de monstre de merde !

En dépit de la peur et la nervosité pourtant, elle resserra sa main sur son épée, et garda courage. Ce n’était qu’une illusion, non ? Juste un monstre, une marionnette, juste ça, juste une illusion… Elle parvint presque à se convaincre de ça, mais lorsque la marionnette se mit à bouger plus vivement dans sa direction, tout courage amassé jusque là s’évapora d’un coup.
« Ne t’approche pas de moi !! » Elle donna un coup dans le vide avec son épée, espérant peut-être toucher le monstre alors qu’il filait dans sa direction, mais elle manqua sa cible. Le coup était si mal placé qu’elle se retrouva déséquilibrée momentanément et l’ennemi put en profiter pour lui donner un coup, ou du moins essayer puisque Vilal la protégeait et put donc partager un peu les dégâts. Cela dit, ça fit quand même assez mal…

Et la perspective d’avoir été frappée par lui eut le mérite de faire bouillir son sang, en même temps que la peur qui venait mettre son grain de sel, ça faisait un mélange aussi bien douloureux que nauséeux.
En voyant le résultat de sa création, le marionnettiste étira un sinistre sourire. C’était une réussite.

Refusant de s’admettre vaincue, Suri serra les dents et invoqua ses flammes pour lancer une boule brûlante sur son adversaire. Celui-ci réceptionna le feu en pleine poire et ne sembla pas du tout amusé par le résultat ! Il dû se débattre pour chasser les flammes qui le rongeaient à présent, et des suites de cette douleur atroce, il dévisagea Suri avec une haine palpable, décidée à se venger. Tout d’un coup, la jeune femme se sentit toute petite, comme si elle venait de faire une grosse erreur.
« Oh non, non, non.. » Elle fit quelques pas en arrière mais la chose fila vers elle à une vitesse ahurissante, motivée par ce désir soudain de vengeance, et animée par l’incantateur qui l’envoyait volontiers sur la fille de Bahamut et seulement sur elle.

Suri n’eut pas le temps de bouger. En dépit de la couverture que Vilal lui offrait, l’ennemi lui donna une droite si puissante qu’elle se retrouva projetée sur le sol, un goût ferreux sur la langue. Temporairement sonnée, elle sentait encore ces bourdonnements revenir dans sa tête alors qu’elle entreprenait de se relever, pendant que l’incantateur semblait se préparer à lancer un sortilège sur elle, décidément amusé par la situation…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Sam 24 Mar - 10:46

Pour quelqu'un comme Vilal qui ne se laissait jamais emporter par ses sentiments - et qui n'en avait pas beaucoup, il fallait le reconnaître - il ne semblait pas être intéressant aux yeux du marionnettiste. Depuis le début du combat, il avait eu le sentiment d'être sondé par la créature, mais celle-ci s'était rapidement détournée de lui pour plutôt se concentrer sur Suri.

Et visiblement, elle avait trouvé ce qu'elle cherchait, car dès qu'elle invoqua sa nouvelle marionnette, à l'apparence plus humaine bien que dissimulée sous un manteau à capuche, la demi-chimère devint pâle et sembla perdre ses moyens.

Le chevalier s'était placé près d'elle, essayant de la ramener à la raison, lui rappelant qu'il ne s'agissait là que d'un monstre ayant pris une apparence humaine, mais il ignorait que ce n'était pas vraiment le côté "humain" qui posait problème, mais bien l'apparence elle-même du monstre.


«Suri, calmez-vous... ce n'est qu'un monstre, juste un monstre. Accrochez-vous à cette idée» mais rien à faire, la marionnette était concentrée sur Suri et la jeune femme ne semblait voir et entendre que cette chose en face d'elle. Incapable de l'attaquer correctement, elle était la cible privilégiée de ses coups, il en interceptait une partie grace à sa capacité défensive, mais il semblait y avoir comme un cocon autour de cette marionnette et de la jeune femme, il semblait ne rien pouvoir faire.

«Suri! Contrôlez-vous!!» il dut se pousser lorsqu'elle usa de son pouvoir de feu! À trop vouloir la protéger, il avait failli être sur la trajectoire et grimaça en sentant la chaleur passer près de son bras. Heureusement, lui gardait son calme et s'interposa une nouvelle fois lorsque la jeune femme fut prise pour cible par son adversaire.

«Cette chose a sondé son esprit et a cherché l'un de ses pires ennemis dans sa mémoire.» dit-il surtout pour lui-même. Vilal n'ayant jamais vraiment ressenti la haine ou la peur envers qui que ce soit - envers des situations éventuellement oui, mais jamais envers quelqu'un en particulier - il ne pouvait pas être contrôlé, c'est pour ça que depuis le début, il avait eu ce sentiment que Suri était la cible privilégiée...

Sauf qu'elle entrait peu à peu dans un état de réelle panique. Vilal décida que le marionnettiste était vraiment le premier à anéantir, si jamais elle venait à bout de son adversaire, cela pourrait l'aider à surmonter ses peurs à l'avenir, mais il ne fallait pas que l'invocateur en appelle un autre, sinon ils n'en sortiraient jamais.Il se concentra alors, si cette créature avait envie de jouer sur les émotions, elle allait être servie! Il ne l'avait jamais vue attaquer simplement depuis le début du combat, il était donc possible qu'elle ne soit pas capable de bouger à proprement parler, donc il se concentra, et frappa de toutes ses forces, provoquant un coup dévastateur, malheureusement, l'aura rouge ne sembla pas envahir son adversaire qui se mit même à... rire?


«Un jeu, un simple jeu.» cette tour était décidément terrifiante lorsqu'on voyait ce qu'elle pouvait faire et la manière dont les monstres étaient intelligents. Il pivota donc sur lui-même, tant pis pour les économies d'énergie, il allait devoir essayer d'en finir au plus vite, fauchant ses adversaires d'un mouvement rapide et précis...  cette fois, pas de protection ou autre, les deux adversaires furent fauchés, mais le marionnettiste semblait agacé du coup! Affaibli et probablement conscient qu'il ne risquait pas de tenir très longtemps à ce rythme, il se remit à rire et se tourna de nouveau vers Suri

«SURI! Cachez-vous!!» elle ne devait pas rester dans son champs d'action!! Mais non, le pouvoir semblait l suivre et elle fut rapidement entourée d'une sorte de brume grise. Le temps semblait s'être arrêté, déjà qu'elle était en état de panique totale, qu'est-ce que ce truc avait pu lui faire maintenant?

«Suri?» il n'osait pas s'approcher, qu'est-ce que cette chose lui avait fait?


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Sam 24 Mar - 12:18

En effet, niveau émotion, dans le duo, Suri était la cible de choix. Sensible et pleine de vie, mais aussi rempli de souvenirs aussi bien douloureux que joyeux, pour une personne voulant dérouter quelqu’un, c’était trop facile. Elle ignorait comment le monstre était parvenu à lire dans sa tête, mais il y était arrivé, et elle commençait à perdre ses moyens, quand bien même elle entendait, bien lointain, Vilal qui tentait de lui dire de s’apaiser. C’était juste impossible pour elle. Ne réalisait-il pas ce qu’elle avait là devant le regard ?!!
Non, peut-être pas… elle ne pensait pas lui avoir déjà raconté ça, en fait…

Vilal privilégia donc le marionnettiste, mais celui-ci se moquait bien de recevoir des coups, tant qu’il pouvait semer la zizanie. Suri était trop concentrée sur la marionnette pour apercevoir les mouvements de l’incantateur, qui branla du chef en lançant vers elle un sortilège qui, cette fois, fonctionna. Elle ne le regardait pas, aussi fut-elle confuse de sentir un brouillard épais lui envahir la tête… elle fit quelques pas en arrière, et ce léger déséquilibrage avec la réalité permis à la marionnette d’en profiter pour l’attaquer une nouvelle fois, propulsant une sorte de choc électrique dans la tête de la demoiselle. Un déclic.

Suri_ChimèreDe son point de vu, le chevalier ne put que voir la marionnette propulsée hors de ce nuage grisâtre, avant que celui-ci même ne se dissipe soudainement d’un coup de vent. L’incantateur ricana à nouveau alors que dans toute leur splendeur, les immenses ailes de Suri se déployaient, une bleu-vert et l’autre d’un rouge scintillant.
« Ne me touche pas !!! » Sa voix sonna différemment, comme si deux femmes, la Suri habituelle et une avec une voix plus profonde et menaçante, parlaient en même temps. La marionnette tomba sur le sol, désarticulée, mais se redressa bien vite, loin d’être vaincue.

Alors que la poupée replaçait sa tête dans la bonne direction, Suri porta sa main griffue à son front, en proie à un terrible tournis et à un malaise désagréable. Ses yeux aux hétéroclites noirs fixèrent le vide un moment, avant qu’elle ne balaie la zone du regard. Tout était flou, tout était si… si menaçant, tout lui semblait étouffant. Un mélange de haine et de peur lui nouaient la gorge. Elle voulait tuer cette marionnette, coûte que coûte, elle voulait tuer cette chose, celui responsable pour ça, oui, c’était… lui ?
Son regard s’arrêta sur Vilal, qu’elle ne parvenait pas à reconnaitre, sans trop de surprise.

D’un bond, elle se précipita dans sa direction, toutes griffes dehors, n’ayant plus son épée en main. Elle frappa de toutes ses forces, persuadée qu’il s’agissait là d’un ennemi, mais elle sentit ses deux mains être bloquées par un obstacle qu’elle ne parvenait pas à déchiffrer. Ses yeux fixèrent le chevalier avec une haine qui ne lui était absolument pas dédiée, avant qu’elle ne ressente une présence menaçante à proximité – la marionnette qui approchait –, et qu’elle ne bondisse en arrière en utilisant ses ailes pour être hors de portée.

L’incantateur rigola à nouveau. Ce rire sonna comme du fer brûlant dans les oreilles de Suri. Mais si elle voulut bondir sur lui et lui arracher la tête, elle fut prise d’un tournis absolument insupportable qui l’immobilisa temporairement. Elle chancela un peu en gémissant, frustrée de ne pas pouvoir agir à ses aises. A vrai dire, elle ne réalisait même pas dans quel état elle se trouvait actuellement, tant la colère lui brouillait la perception de la réalité – et cet état de folie n’était pas pour aider non plus…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Dim 25 Mar - 12:37

Cette situation était en train de totalement déraper! Le monstre avait compris que des deux, Suri était la plus facile à influencer. Pas la plus faible, non, ce n'était pas une question de force ou de faiblesse ici, mais de souvenirs et de la façon dont on les gérait. Comme quoi parfois, ne pas vouloir ressentir d'émotions était un vrai point positif, et Vilal en avait la preuve aujourd'hui encore.

Le marionnettiste préparait quelque chose, il lança alors un sort de folie sur Suri, une brume épaisse qui était en train de l'envelopper, et l'homme étrange se jeta sur elle pour la frapper, ce qui aurait pu lui remettre les idées en place s'il n'était pas trop tard!

Deux ailes sortirent de la brume, Vilal du reculer pour s'assurer que lui-même n'hallucinait pas, par réflexe, il se projeta tête baissée sur le marionnettiste histoire de se prendre un coup lui-même en pleine tête et ainsi s'assurer qu'il n'était pas touché par la folie, mais voyant qu'il avait bien le contrôle, il dut reculer davantage pour observer la scène avec stupeur.

Ainsi, en étant une demi-chimère, elle avait cette faculté, c'était juste... saisissant. Il n'avait pas peur de son apparence elle-même - faut dire qu'il s'en foutait presque - il s'inquiétait surtout de la puissance qu'elle pourrait avoir sous cette forme! C'était une sorte de transe au final, ce qui signifiait que sa force était surement plus développée à présent!

Le chevalier s'était placé derrière la marionnette après l'avoir attaquée, et Suri se jeta dessus avec férocité avant de tourner son regard bicolore vers lui

«Ne faites pas ça...» mais c'était trop tard, elle ne le reconnaissait pas vraiment et il ramena son épée devant lui pour parer le coup, ses pieds glissèrent au sol sur plus d'un mètre mais il tenait bon! Plantant son regard dans le sien pour essayer de la ramener à la raison «SURI! Ce pouvoir c'est le tien!!! REPRENDS TOI!» il écarta les bras pour rouler sur le côté, elle vola à ras du sol alors que lui était par terre, se redressant au plus vite pour la voir se jeter sur le marionnettiste, mais le déséquilibre l'en empêcha...

Malgré tout, Vilal vit là une opportunité, elle était forte sous cette apparence, aussi, autant qu'elle achève ses opposants. Il se releva donc doucement et commença à attirer les monstres afin que tous se regroupent, lui y compris... il fouilla dans ses affaires pour rechercher un manteau et s'en recouvrir, gardant toujours son épée pour se protéger de ses futures attaques


«Allez Suri, nous sommes tous au même endroit... allez-y, il faut que vous évacuiez tout ça!» il se préparait à tout, à ce qu'elle déclenche une attaque dévastatrice, mais peu importe, il saurait l'encaisser de son côté! Il l'avait tutoyée d'ailleurs, difficile de dire si elle l'avait entendu ou non, mais maintenant qu'il reprenait son calme, il reprenait aussi ses réflexes...

«Par contre, je m'excuse d'avance pour ce que je ferai ensuite» elle risquait de recevoir la plus belle droite de sa vie!


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Dim 25 Mar - 13:20

Spoiler:
 

Source: Nightmare (Night of Azure) by NOPEYS
Suri_ChimèreSuri n’entendait que trop difficilement son entourage. Vilal lui parla, elle le vit parler, ses lèvres bougèrent, mais elle ne comprit rien. Elle n’entendit qu’un bourdonnement lourd. Sa voix était pourtant rassurante habituellement, le côté grave et sévère qu’il avait l’apaisait naturellement lorsque ça n’allait pas, mais là, il n’y eut aucun moyen de l’atteindre. Elle voyait rouge, bleu, noir, elle voyait violet, elle voulait tuer tout ce qui entravait sa route et ne faisait aucun distinction entre ses ennemis et ses alliés.

Puisqu’il était impossible de l’atteindre mentalement ou de la réveiller, Vilal profita de cette opportunité pour rassembler les ennemis tous au même endroit. Elle voyait un amas de personnes, de silhouettes, elle n’y voyait que du gibier prêt à filer vers l’abattoir… Son cœur battait la chamade, l’adrénaline faisait battre le sang dans ses tempes, tel un animal en chasse, elle y voyait là l’opportunité de tout avoir d’un seul coup.
« Je vous avais prévenu… » Dit-elle sombrement de cette même double-voix. « …de ne pas recommencer… » Elle laissa tomber son épée par terre dans un tintement métallique bruyant, avant de s’approcher du groupe. La marionnette se détourna de Vilal pour s’approcher d’elle, mais elle n’aurait pas le temps de bouger.

Ses yeux bicolores scintillèrent de larmes au moment où elle leva la main vers le plafond pour faire apparaître un symbole circulaire bleu-vert qui fit brutalement tomber un épais et puissant rayon magique qui explosa sur le trio. La magie dévora la peau de l’incantateur qui s’envola en morceaux en poussant un gémissement de douleur, mais la marionnette et Vilal étaient toujours en vie.

En voyant que la silhouette encapuchonnée était toujours vivante, elle sentit une colère plus vive que jamais lui mordre les entrailles. Son cœur fut parcouru d’aiguilles alors qu’elle poussait un hurlement de frustration intense avant de se jeter tel un animal sauvage sur cette chose immonde. Il ne fit rien, il n’eut pas le temps. Elle le frappa si fort de ses griffes qu’elle passa au travers, le bois de la marionnette s’étant fissuré sous l’impact. Dans la seconde qui suivit, la chose qui l’avait tant terrorisée se transforma en poussières scintillantes qui s’évapora au gré d’un vent pourtant inexistant…

Il ne restait donc plus que Vilal.
Elle retourna chercher son épée, qu’elle voyait comme une flamme aveuglante dans l’épais brouillard provoqué par la folie. Ses lourdes ailes trainaient derrière elle sur le sol, mollement, comme si elle n’avait pas la force de les porter. Il suffit juste que Vilal bouge, un mouvement, pour qu’elle s’arrête soudainement, comme si elle venait de repérer une proie cachée dans un fourré. Croyant dur comme fer qu’un ennemi supplémentaire se cachait là, elle se braqua, ses ailes se soulevèrent, et à l’aide de celle-ci, elle fonça dans sa direction, prête à fracasser son épée sur lui sans même réaliser ce qu’elle était en train de faire…


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Dim 25 Mar - 14:10

C'était un pari très dangereux que le chevalier tentait. Mais c'était le meilleur moyen d'en finir rapidement avec les véritables ennemis! Aussi, il avait revêtu un manteau afin de se dissimuler au milieu des adversaires de Suri et ainsi l'inciter à attaquer en masse! Elle ne pouvait se permettre de ne s'acharner que sur la marionnette, car l'invocateur risquait de faire appel encore à une autre créature, et cela n'en finirait jamais.

Le résultat fut terrifiant, même pour Vilal qui en avait vu des vertes et des pas mûres au cours de sa carrière! Un sceau apparut au plafond d'où sortirent des rayons de lumière qui le frappèrent de part en part... l'un d'eux transperça son épaule, un autre sa cuisse, armure ou pas, la puissance était telle qu'il aurait pu ne rien porter que ça n'aurait surement pas changé grand chose!

Sauf qu'un des monstres survécu, heureusement, c'était la marionnette et Vilal n'avait donc plus intérêt à passer pour un ennemi. Un genou à terre, il retira rapidement le manteau et le déchira pour se faire des bandages de fortune sur ses blessures alors que Suri s'acharnait avec une violence terrifiante sur la pauvre marionnette qui se désintégra sous ses coups ravageurs!

Il ne restait plus que lui, la jeune femme semblait se calmer un peu, mais son apparence ne changeait pas. Elle était toujours en état de semi-folie, et ressemblait à une bête à la recherche de sa nouvelle proie. Il se leva prudemment, son épée dans son dos pour paraître le moins menaçant possible, mais cela ne changea rien, elle se tourna vers lui de ses yeux meurtriers et commençait déjà à fléchir les jambes, prête à bondir


«Je vous avais prévenue...» mais il n'eut pas le temps de sortir son arme, Suri s'était jetée sur lui et le plaqua contre le mur qui se trouvait plus près qu'il ne l'aurait cru! La violence était telle qu'il s'encastrait dans les circuits et le métal qui recouvraient le mur, serrant les dents, il attrapa comme il put les cheveux de la chimère pour qu'elle le regarde bien

«Ne... vous... laissez... pas... contrôler... par... votre... pouvoir...» mais rien à faire, elle le frappa violemment au visage, il eut l'impression que sa tête allait s'arracher de son corps sous la violence du choc! Aussi il recula comme il put et lui balança un coup de tête en plein nez! Elle-même recula sous la violence, la tête basculée en arrière, elle le lâchait enfin alors qu'une aura blanche entourait le chevalier

«Vous... ne me... laissez... pas le choix...» alors qu'elle le fixait de nouveau avec ses yeux de tueur, il croisa les bras devant lui alors qu'elle lui sautait dessus à nouveau! Une fois de plus, il fut plaqué contre le mur, mais cette fois, une brume blanche l'entourait et s'intensifiait de plus en plus jusqu'à créer une petite explosion «REPRENEZ-VOUS!!»

Vilal-tranceLa violence la projeta en arrière, elle se retrouvait au sol pendant qu'il avançait vers elle, son apparence avait radicalement changé, il était moins couvert, il dégageait beaucoup plus de puissance, bien qu'on remarquait les marques laissées par les rayons de la précédente attaque de la jeune femme... il l'attrapa par le cou, la souleva et la projeta contre le mur, les rôles étaient inversés pour le moment mais il tenait surtout à l'immobiliser, aussi il prit une impulsion et se jeta sur elle pour plaquer son corps contre le sien afin qu'elle se retrouve bloquée entre le mur et lui...

Tenant son visage à deux mains, il usait de toute sa force pour la contenir, il fallait espérer que le choc avait été suffisant au moins pour qu'elle reprenne ses esprits, mais il comptait bien la tenir aussi longtemps qu'il le faudrait!


«Suri, regarde-moi!! Je ne suis pas ton ennemi!» il essayait de rester le plus calme possible pour ne pas paraître menaçant, il fallait espérer que cette fois, il réussisse à l'atteindre, car il ne savait pas s'il pourrait vraiment contenir la puissance qu'elle dégageait, même en étant entré en transe...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Dim 25 Mar - 17:24

Source: Nightmare (Night of Azure) by NOPEYS
Suri_ChimèreLa folie faisait des ravages, peu importe à quel point on pouvait chérir quelqu’un ou être sage en temps normal, tout devenait flou ou et imprécis, tout devenait menaçant. Pour Suri, Vilal n’était qu’une autre cible à abattre, qu’une autre source de malheur. Comme cet autre homme qui avait osé l’attaquer à plusieurs reprises et qui, à présent, n’était plus qu’un mauvais souvenir. Elle se rappelait après tout, il n’était pas seul, ce jour-là… il était avec des camarades, des gens qui avaient servit de vulgaires larbins pour la maintenir immobilisée.
Et après tout était rouge. Rouge sang.

Désireuse d’effacer toutes traces de cet affrontement et de ces événements, elle fonça vers Vilal, ses ailes lui donnant une telle propulsion qu’il n’eut pas le temps de se protéger qu’elle l’enfonça dans le mur tout près. Au lieu de le frapper lui, c’était comme si elle cherchait à l’encastrer dans le mur, jusqu’à ce qu’il ne lui attrape les cheveux pour l’obliger à le regarder. Toutefois, cela ne fit que l’enrager davantage.
Le coup fila. Il eut de la chance ; elle ne le frappa pas toutes griffes dehors, même si son gant d’écailles fit de sacrées marques sur le faciès du chevalier – sans parler de la douleur que ça dû faire tiens ! Quoi que niveau douleur, elle s’en mangea plein la figure ensuite avec un coup de poing qui aurait bien put lui démonter le nez… quoi que, peut-être qu’il était en effet cassé après un tel impact honnêtement.

Désarçonnée, elle chancela légèrement, mais bien que sortit de cet état de folie intense dans lequel l’incantateur l’avait projeté, sa transformation l’aveuglait toujours. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas adoptée cette forme qu’elle était inapte à la maîtriser à son plein potentiel, et confondait encore tout ce qui l’entourait. Aussi, se sentant bien évidemment menacée par Vilal à présent, elle tenta de bondir à nouveau dans sa direction, seulement pour être repoussée violemment par une explosion magique qui la projeta au sol.

« .. ?! » Elle sentit quelque chose l’agripper par le cou et son premier réflexe fut de griffer ce qui l’attrapait de la sorte, comme un chat furieux qui chercherait à s’évader. « Lâche… moi… ! » Cela ne servit à rien ; elle fut encore plus prisonnière ensuite, coincée entre un mur et une force qu’elle ne parvenait pas à associer à quelque chose d’humain. En dépit de sa forme chimérique, elle n’arrivait pas à le repousser, et ce n’était pas faute d’essayer ! Ses ailes se débattaient furieusement, comme un oiseau pris au piège, tentant de s’échapper, de fuir, par tous les moyens !
Elle ne voulait pas être là, elle ne voulait pas être impuissante, pas encore une fois !!

Lorsque sa tête fut également immobilisée, ça ne l’empêcha pas de tenter de la bouger dans tous les sens pour se sortir de là. Elle donna même des coups en arrière, se frappant la tête contre le mur comme si cela le convaincrait de la lâcher vu qu’elle se faisait du mal parce qu’il la tenait, mais rien n’y fit. Vilal ne lâchait pas prise, il n’avait pas l’intention de le faire, et au fil des secondes, elle se fatigua plus qu’autre chose.

Peu à peu, au fil des secondes qui passaient, le décor se fit plus clair, et peu après, elle parvint à reconnaitre les traits du visage du chevalier. Un peu différent certes, elle ne fit pas trop attention aux détails, mais ce qu’elle remarqua surtout, ce fut ses blessures. Même à une telle proximité. La magie qu’elle avait utilisée était dévastatrice, une vraie réplique d’une des techniques les plus meurtrières de Bahamut, un héritage peut-être, mais un héritage dangereux. Elle vit son visage marqué de blessures, de griffures issues de ses propres mains, sa lèvre fendue à cause de la droite qu’elle lui avait donnée.
Et même si elle se souvenait du combat en cours, elle savait. Elle savait que c’était de sa faute.

Tout lui revint en mémoire alors qu’elle ouvrait la bouche pour parler, dire quelque chose, s’excuser peut-être, ou juste prononcer un mot pour prouver qu’elle avait retrouvée ses idées. Elle était toujours transformée, mais son esprit avait retrouvé sa place, bien qu’un peu trop tard. Pourtant, elle n’arriva à rien dire. Ses lèvres tremblèrent et un simple gémissement la quitta avant qu’enfin, des mots ne se fassent audibles.
« …je t’ai… attaqué… je… » Sa voix mua en un bruit aigu alors que dans son esprit, elle se revoyait être chassée de Troia, traitée de monstre et de bête sauvage, menacée de mort et blessée par ceux qu’elle considérait comme des amis quelques minutes avant. Elle sentit son cœur tomber en miettes, comme si elle s’attendait à subir le même sort, et les larmes vinrent toutes seules. Cette fois en plus, c’était encore bien pire… cette fois, elle n’avait pas que tuée ses ennemis pour ensuite faire peur à ses proches, non. Elle avait attaquée quelqu’un qui lui était proche.

Non ça c’était… beaucoup trop à accepter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Dim 25 Mar - 20:41

Vilal-tranceTenir bon.. il devait tenir bon. Elle était d'une force terrifiante, mais dans son état de transe, il parvenait malgré tout à tenir le coup et avait le sentiment qu'elle faiblissait enfin. Il ne pouvait pas maintenir son visage de telle sorte qu'elle le regarde, avec la force qu'elle dégageait et la manière dont elle se débattait, il s'était juste plaqué contre elle, la tête enfoncée dans son cou, serrant les dents lorsqu'elle lacérait son dos de ses griffes, jusqu'à frapper à nouveau le mur derrière, s'énerver un bon coup en plantant son regard à nouveau dans le sien pour voir qu'enfin, elle se calmait.

«Respire... respire... tout va bien... je ne suis pas ton ennemi...» plus elle se calmait, plus lui-même se calmait, l'aura blanche l'entoura et son armure revint alors qu'elle fondait en larme, elle pouvait voir les nombreux hématomes sur son visage, du sang coulait de sa tête, mais peu importe, pour l'heure, il attendait surtout qu'elle reprenne ses esprits.

Contrairement à lui, elle avait toujours son apparence de chimère, mais pour l'heure, il s'en fichait de sa forme, c'était son esprit qui comptait, et elle semblait tout simplement effondrée. Difficile de la prendre dans ses bras alors qu'elle avait des ailes et des excroissances qui dépassaient d'un peu partout, mais il tenta maladroitement déjà de la dégager du mur, il sentit que ses jambes ne la soutenait plus, elle s'effondra sur le sol et il tenta comme il put de la retenir.


«Viens, je vais te mettre à l'abri...» il dut presque la traîner, donnant un coup de pied dans une porte, ils débouchèrent sur l'une de ces petites pièces qui devaient servir de stockage à quelque chose, il barricada la porte pour qu'aucun autre monstre n'intervienne, puis il revint vers elle, il retira une partie du haut de son armure qui allait le gêner - de toute manière, il était blessé et devrait se soigner - et demeura donc seulement avec sa combinaison, puis il revint vers elle, cherchant un moyen de la faire cesser de pleurer.

«Suri... c'est fini... plus personne ne te fera de mal.» maintenant qu'elle ne cherchait plus à le tuer, il pouvait mieux l'observer. C'était juste incroyable cette apparence, elle dégageait une telle... force, une élégance, mêlant finesse et férocité, elle était le mélange parfait entre l'humain et le dragon. Il s'approcha doucement, comme s'il devait s'approcher d'une bête blessée, puis il posa ses mains sur ce qui restait des épaules de Suri

«Suri?» un genou à terre, il ne savait pas trop quoi faire, il faut dire qu'il ne savait pas exactement pourquoi elle pleurait, il supposait que c'était juste la pression, peut-être aussi la peur qui sait? Mais pas une seconde il pensait en être la cause indirecte, même si elle avait dit lui avoir fait du mal, c'était pas pour autant qu'il avait fait le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Dim 25 Mar - 22:47

Source: Nightmare (Night of Azure) by NOPEYS
Suri_ChimèreMaintenant que toute cette colère était partit, que la peur s’en était allée, il ne restait plus qu’à ramasser les morceaux. Peut-être pas à les recoller, mais déjà, les ramasser était pas mal.

Question d’être à l’abri et de tourner la page à un rythme convenable, Vilal l’emmena dans une pièce isolée qu’il barricada. Elle ne suivit pas trop ce qu’il se passait, honnêtement anéantie par ce qu’elle venait de faire. Assise par terre, elle n’avait de cesse d’être secouée de soubresauts et de gémissements, de hoquets et de larmes. On aurait dit une gamine qui pleurait à s’en fendre l’âme, une misérable petite fille qui avait pourtant des allures tout à fait monstrueuses sans se mentir.

Elle se sentait fatiguer de plus en plus à mesure que les larmes coulaient, et sa tête était si remplie de brume et de bourdonnement qu’elle sentit à peine Vilal mettre ses mains sur ses épaules pour tenter d’attirer son attention. C’est sa voix qu’elle capta. Elle redressa le regard, levant ses yeux bicolores dans sa direction l’air de l’implorer, mais de quoi… de s’éloigner sûrement, c’était la seule chose qui lui passait par la tête, de s’éloigner d’elle, du monstre qu’elle était, mais eh ! Quel monstre elle faisait… à pleurer comme ça, comme une enfant, à renifler constamment, le tout avec le nez en sang. C’était chic. Quel monstre pathétique.
« Mais moi… » Gémit-elle en sentant une horrible migraine lui marteler les tempes. « Mais moi je suis encore là… »

Elle était convaincue qu’elle pourrait perdre les pédales à nouveau, mais dans son état actuel, son corps était si épuisé qu’il était surprenant qu’il reste sous cette forme. Sans doute que cela ne tarderait pas à se retirer mais pour le moment, ses ailes pesaient lourds dans son dos, trainant sur le sol comme deux grands voiles de plumes et d’écailles.

Sa tête était si lourde qu’elle finit par la laisser tomber en avant.
« Tu devrais t’éloigner de moi… » oui bon hein, le vouvoiement, une autre fois.

Il suffit d’une inspiration hachée pour qu’elle se remette à pleurer. En temps normal, pour être honnête, elle s’en serait empêchée. Elle savait que Vilal n’était pas vraiment doué avec ça. Mais là ? Bah… tant pis. C’était trop, beaucoup trop. Tant pis si elle se retrouvait toute seule enveloppée de ses ailes à pleurer pendant des heures, tant pis si elle se retrouvait toute seule, oui… ce serait mérité, elle avait perdue la tête, elle s’était laissée emporter par ses émotions et maintenant, elle en payait le prix…
Elle voulut faire des tas de choses, le pousser, s’en aller, crier, se frapper… mais toutes ces choses filaient en une seule réalité : elle n’avait pas la force de le faire.

La seule chose audible dans ses pleurs, c’était ça :
« Ce n’est pas ce que je voulais… je voulais pas t’attaquer toi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Dim 25 Mar - 23:26

Maintenant qu'ils étaient à l'abri, il pouvait essayer de s'occuper d'elle. Bon, il devait aussi s'occuper de lui, mais disons que là, il était un peu désemparé. Ce n'est pas tous les jours qu'on doit gérer une femme dragon en pleurs hein? Un peu pataud, il tentait maladroitement de trouver ce qu'il devait faire, comment agir, il avait mis un genou à terre et posé ses mains sur ses épaules, essayant de la rassurer sur sa sécurité.

Mais visiblement, il y avait autre chose, autre chose qu'il ne comprenait pas, qu'il ne pouvait pas comprendre

«Euh... oui, encore heureux?» en quoi c'était un problème qu'elle soit là? Il grimaça en essayant de s'asseoir près d'elle, la douleur des rayons magiques qui l'avaient transpercé plutôt était encore bien présente, sans compter les douleurs des coups de griffes dans son dos, il avait un peu de mal à parler à vrai dire, sa mâchoire lui faisait aussi un mal de chien.

Il se risqua à la soulever doucement, elle était effondrée et il préférait qu'elle s'appuie sur lui quand même. Délicatement, il essayait de trouver un moyen de faire passer son bras dans son dos pour la soutenir, mais avec ses ailes, ce n'était pas facile. Elle voulait qu'il s'éloigne, mauvaise idée selon lui.

«Tu es blessée, il faut que je te soigne... et tu vas surement devoir me soigner toi aussi ensuite.» il n'était plus nécessaire de se vouvoyer pour le moment, ils avaient manqué de se tuer l'un l'autre donc hein? Il la ramena davantage contre lui, la berçant doucement en se balançant maladroitement de gauche à droite pour la rassurer «je n'irai nulle part, pas tant que tu n'iras pas mieux. Je suis désolé d'avoir du te frapper, mais c'était pour que tu reprennes tes esprits...» il l'avait prévenue au début du combat après tout, était-ce pour ça qu'elle pleurait? qu'elle voulait qu'il s'éloigne?

«C'est fini, maintenant... s'il te plaît, je sais que je t'ai blessée mais c'était ce qu'il y avait de mieux à faire pour ne pas que tu te blesses davantage et que tu me blesses davantage... tu n'étais pas toi-même, j'ai du prendre une décision.» il pensait sincèrement être la cause de son mal être, elle était mal parce qu'il l'avait frappée. Faut dire que bien des femmes n'aiment guère cela! malgré tout, il entendit un léger murmure, est-ce qu'elle s'excusait?

Il repoussa doucement une mèche de cheveux pour la redresser ensuite afin qu'elle prenne appui contre le creux de son épaule

«Tu ne m'as pas attaqué. Tu as attaqué tes ennemis. Tu étais sous l'emprise d'un sort, tu n'y étais pour rien. Tu n'as pas à t'en vouloir pour ça. Il faut que tu te calmes à présent, nous devons nous soigner, toi et moi...» oui bon hein? il n'était pas doué pour réconforter, on l'a déjà dit. Son truc à lui, c'est le concret, et là, son dos lui faisait mal, elle était plus lourde sous cette forme à cause de ses ailes, et assis par terre sur un sol de métal, avec une moitié de dragon dans les bras, même s'il était fort, avec le dos lacéré, c'était pas évident. Mais il ne bougerait pas tant qu'elle ne serait pas calmée. Il allait devoir se montrer patient à présent. Il la rapprocha davantage de lui, sa joue était posée contre le front de la jeune femme et il respirait le plus calmement possible pour qu'elle essaie de calquer son rythme cardiaque sur le sien, c'était peut-être une bonne méthode?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Lun 26 Mar - 8:47

Source: Nightmare (Night of Azure) by NOPEYS
Suri_ChimèreVraisemblablement, après quelques coups sur la tronche, on pouvait passer au tutoiement. Noté.
Plus sérieusement, il était vrai qu’après avoir reçu une bonne droite et avoir littéralement attaqué Vilal, Suri se sentait maladroite de le vouvoyer. C’était comme s’il n’y avait plus vraiment lieu d’être poli ou trop aimable. Et visiblement, cette impression était partagée puisque lorsqu’il lui répondit, le chevalier ne récupéra pas ses vieilles habitudes en la vouvoyant ou quoi. Mais vouvoyé ou pas, il nota quelque chose d’important : qu’il faudrait se soigner, et qu’il n’irait nulle part avant que ce soit chose faite.

Il s’excusa de l’avoir frappé mais honnêtement, ce n’était pas le problème pour la demi-chimère… Son unique souci, c’était de l’avoir attaqué, et pas qu’un peu ! Il s’était bouffé l’une de ses meilleures techniques, en plus de coups à côté, et elle n’osait imaginer l’état de son dos. Ses griffes étaient acérées et pour sûr qu’elles étaient passées outre la chair à chaque fois. Mais ça ne le dérangeait pas.
Pourquoi ça ne le dérangeait pas ?

Au lieu de fuir, il restait tout près. Au lieu de l’abandonner, il la gardait dans ses bras. Elle ne comprenait rien à la situation, mais force était d’admettre qu’elle lui était reconnaissante de rester avec elle, en dépit de la peur qu’elle ne recommence. Il y avait peu de chance pour que la situation ne se réitère de toute manière, elle n’était pas elle-même plus tôt à cause de ce sortilège lancé par le marionnettiste, ce n’était pas de sa faute. Vilal avait raison, elle le savait bien. Mais la culpabilité laissait un goût amer en bouche.

A force de l’écouter parler, elle finit par arrêter de pleurer. C’était déjà ça.
« Oui, mais… » Elle leva ses mains pour regarder les paumes, l’une était rouge et l’autre bleu-vert, le revers restant noir encre par ses écailles. Des taches de sang incrustaient les griffes. « Je ne peux soigner personne avec ces mains-là… » Non, il faudrait qu’elle se détransforme, et pour ça…

Ashura lui avait apprit pourtant. Pendant de longues années, elle avait vécue au Royaume des Chimères, justement pour maîtriser cette transformation. Pourtant, pendant l’ombre d’un instant, elle avait oubliée l’entièreté de cet enseignement. Elle se rappelait bien pourtant, elle devait se calmer, ne faire qu’un avec ce pouvoir, l’accepter et l’embrasser plutôt que de le fuir. Difficile, actuellement, mais il le fallait.

Faisant un énorme effort, elle prit une profonde inspiration, puis ferma les yeux et attendit ainsi un moment. Il fallut un peu de patience pour qu’enfin, le voile ne se lève et qu’elle ne récupère sa forme normale. Un halo de lumière l’entoura l’espace d’un moment et l’instant d’après, elle était redevenue une simple jeune femme, sans ailes ni écailles. Exténuée cela dit, ça pour sûr, et abimée de partout.
« Ça a marché ? » Question un peu inutile lorsqu’elle regarda ses mains et constata qu’elles étaient à leur état normal. Mais maintenant, même sans le poids de ses ailes et plus généralement de sa forme chimérique, elle sentait qu’elle peinait à bouger et avait mal partout. Une chose était sûre, ils allaient devoir faire une halte ici.

Elle fit pourtant l’effort de se redresser un peu, retirant à Vilal son poids.
« Je, ehm… » Ayant enfin des mains convenables, elle utilisa l’une d’entre elles pour se sécher les joues et s’essuyer le nez, seulement pour voir du rouge étalé sur sa peau. Ah ! Oui… « Je suis vraiment… désolée pour tout ça… » Pas que de l’avoir frappé du coup, mais aussi d’avoir pleuré comme une gamine esseulée et tout ça, tout ça… Bref, elle ne passerait pas sa vie à s’excuser mais pour le coup, elle ressentait le besoin de le dire plus clairement et en étant sous sa forme normale, question que ce soit, disons… plus réel ? La culpabilité par contre allait mettre du temps à partir, comme elle le démontrait bien en gardant son regard tourné vers le sol plutôt que vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Lun 26 Mar - 15:46

Persuadé qu'il était responsable de son mal être, Vilal essayait de se montrer plus patient possible, maladroit surement aussi, il ne savait pas comment la calmer aussi, il se contentait de la garder dans ses bras tout en s'excusant. Visiblement, ça marchait un peu, car au bout de longues minutes qui avaient paru interminables, la jeune femme se calma... ils devaient se soigner, oui, mais sous cette apparence, ce serait difficile.

«Je pense que vous êtes encore trop tendue, il faut vous détendre, vous devez sortir de votre état de transe, je pense que c'est nouveau pour vous, mais ne vous en faites pas, sur Héra, c'est assez commun ce genre de transformation...» enfin, assez commun, il ne fallait pas exagérer, mais disons que oui, la transe apportait souvent son lot de modifications, Vilal en était un bon exemple, bien que sa transformation était loin d'être aussi spectaculaire que celle de Suri.

Il fallut quelques minutes encore pour que la jeune femme parvienne à être suffisamment calme pour redevenir humaine, le chevalier sourit doucement

«Vous voyez? Ce n'était pas si dur...» maintenant que le calme revenait, il était retourné malgré lui au vouvoiement. Peut-être qu'il faudrait qu'elle lui demande simplement de la tutoyer, mais pour le moment, c'était plus instinctif qu'autre chose et avec l'adrénaline en moins, son esprit était plus clair pour ce genre de choses.

Il prit son visage dans ses mains pour la regarder sous toutes les coutures, il ne l'avait pas épargnée non plus, il fallait le reconnaître. Elle s'excusa encore et semblait refuser de le regarder dans les yeux, bien que la position dans laquelle il la maintenait l'y obligeait un peu, mais son regard était fuyant

«Ne soyez pas désolée, je savais dès le début de ce combat que c'était une éventualité, je vous avais même prévenu, non? Et puis, nous sommes vivants, c'est le plus important.» il plaça sa main au niveau de l'arête du nez de la demoiselle, le pouce d'un côté et les autres doigts de l'autre «ne bougez pas, ça va faire un peu mal» il y eut un léger crac alors qu'il lui remettait la cloison nasale en place! Elle risquait d'avoir le coin des yeux qui virerait au bleu dans les prochaines heures, pas pire que lui avec sa lèvre enflée et les éraflures sur sa joue dues aux écailles de sa main!

«Ça va? On va pouvoir passer au reste...» il sortit le nécessaire de soins qu'ils avaient pris avec eux, des linges propres, de l'alcool et des potions pour désinfecter, et des bandages. Il retira le haut de sa combinaison d'abord et lui tendit les linges et l'alcool «si ça ne vous ennuie pas? Et s'il vous plaît, cessez de culpabiliser, ce n'est pas si méchant que ça en a l'air...»

Il s'était assis en tailleurs, dos à la jeune femme pour qu'elle soigne surtout les marques de griffures. Dans sa folie et détestant la manière dont il l'avait plaquée au mur, elle s'était vraiment lâchée et c'était pas beau à voir. Des lambeaux de peau se détachaient par endroit et la chair était à vif. Il allait grandement souffrir mais peu importe, il résistait bien à la douleur et n'allait presque pas le montrer à part quelques sursauts par moment.

Prenant une profonde inspiration, il ferma les yeux en attendant qu'elle commence, mais il se permit de tourner légèrement la tête avec un sourire un peu doux

«Vous étiez vraiment impressionnante en tout cas. Je n'avais jamais vu une telle chose auparavant... il serait préférable d'éviter un nouveau duel à l'avenir, vous allez me battre à plate couture!» était-ce une plaisanterie? Peut-être un peu, pour détendre l'atmosphère, mais il n'en pensait pas moins, sous cette forme, il était plus que probable qu'elle gagne haut la main s'ils venaient à s'affronter à la loyale!

Il avait sorti une tente pour qu'ils puissent se reposer ensuite. Il était inutile de se relancer dans l'exploration de cette tour pour le moment, ils allaient rester là pour le reste de la nuit, se reposer, et partir du bon pied demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Lun 26 Mar - 18:07

Non, ce n’était pas si difficile. Maintenant redevenue humaine, Suri se sentait plus à même de respirer. Tout semblait redevenu à la normale, même Vilal en dépit de ses blessures, était bien redevenue lui-même ; plein de droiture, et de vouvoiement. Bon, ça aurait duré un moment ? Au pire, elle pourrait toujours lui demander de la tutoyer, mais quelque chose lui disait que cela l’importunerait peut-être ? Elle verrait bien en temps et lieux, pour le moment, il y avait bien plus pressant à s’occuper.
Comme soigner les blessures.

Après lui avoir expliqué qu’ils étaient vivants et que c’était le plus important, le chevalier lui remit le nez en place, ce qui eut le don de faire… sacrément mal ! D’ailleurs elle ne se gêna pas de lâcher un petit cri suraigu lorsque le craquement se fit entendre. OK ce fut sur le coup – bon ça la lançait un peu là – mais fichtre !
« La vache ! » Elle osa porter une main sur son nez mais il était encore bien douloureux… du coup, il valait mieux ne pas le toucher. Elle renifla timidement en espérant que ce simple réflexe ne lui ferait pas de mal alors que Vilal sortait de quoi panser les coupures en disant qu’il faudrait s’occuper du reste maintenant.

Elle regarda un peu tout ce qu’il y avait à disposition jusqu’à ce qu’il ne lui demande de le soigner – en insistant sur le fait qu’elle ne devait pas culpabiliser. Maladroitement, Suri prit les linges et l’alcool avant de voir son dos et de figer sur place. Elle crut littéralement sentir de la glace lui passer dans le sang. C’était elle qui avait fait ça ? Une légère nausée lui serra la gorge alors qu’elle pinçait les lèvres pour éviter qu’un son maladroit n’en sorte, comme un gémissement ou un sursaut.

Heureusement, Vilal parvint à la distraire en lui lançant un… compliment ? et une plaisanterie ? Tout ça d’un coup ? Elle haussa les sourcils alors qu’il disait qu’elle était impressionnante et qu’en duel, pour sûr qu’elle l’aurait battu à plate couture. Elle aurait put lui dire que ce n’était pas drôle ou continuer à être négative en repoussant le compliment, mais malgré elle, elle sourit, un peu, rit même, bien que c’était nerveux.
« A-ah, merci ? » C’était bien la première fois qu’on lui disait une chose pareille en parlant de sa forme chimérique. C’était différent de monstre, bête sauvage ou plus vulgairement «chose immonde». Ah oui, c’était un vieillard qui lui avait balancé ça à la sortie de Troia, alors qu’elle fuyait.

Mais jamais on ne lui avait fait de compliment là-dessus.

Une inspiration et elle se risqua à commencer à désinfecter le dos du guerrier. Forcément ça piqua sévère, et y aller doucement ou cash, ça ne changerait pas grand-chose. Elle fit attention mais tâcha de ne pas trainer, bien que de nombreux linges furent imbibés de sang et donc jetés. On va pas se mentir, elle dû retenir de nouvelles larmes, mais elle préférait ne pas pleurer – ne pas recommencer en tout cas – jugeant qu’elle avait été assez embêtante avec ça. Et puis bon, c’était fait… rien ne servait de continuer de pleurnicher. Et quelque part en le soignant, elle se faisait pardonner, non ? Donc voilà. Pas de larmes, chut.

Lorsque ce fut terminé, elle poussa un profond soupir de soulagement.
« Voilà, je crois que j’ai fini… Il faudrait peut-être que tu… » Elle fit la grimace. Elle ne savait plus comment lui parler du coup… Elle se rattrapa, au cas où. « Que vous dormiez avec un linge imbibé de potion sur votre dos ? Je pense que ça aidera à restaurer les tissus… » Ce n’était qu’une suggestion, elle n’était en aucun cas médecin et n’avait d’ailleurs que trop peu de connaissances dans le sujet ! Mais qui sait ?

De sa position, elle remarqua aussi une blessure au niveau de son épaule, assez profonde, mais trop impeccablement circulaire pour avoir été faite par un couteau ou une tierce lame. C’était de la magie. Elle savait très bien quelle magie. Elle ne réprima pas une légère grimace de culpabilité. Mais ça, sans doute s’en chargerait-il lui-même, bien qu’elle jugea que ce qu’elle venait de faire n’était en rien suffisant pour réparer les actions commises…
« Je peux faire autre chose ? » Autant le demander, comme ça ce serait clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Lun 26 Mar - 18:40

Un mauvais moment à passer. Vilal prenait une profonde inspiration, les yeux clos, c'était un peu comme s'il essayait d'envoyer son esprit loin de son corps. Malgré tout, les blessures étaient profondes, et en état de transe, son corps était beaucoup moins protégé - ironique, mais surement pour gagner en rapidité, il ne contrôlait pas vraiment cette apparence il faut dire - mais toujours est-il qu'il ne fit presque pas de bruit, bien que parfois, lorsque l'alcool s'infiltrait trop profondément dans la chair, la brûlure causée était telle qu'il ne pouvait contenir gémissements de douleur et souffles rauques.

Lorsque Suri eut fini, il était couvert de sueur sous le coup de la douleur, mais heureusement, la salle où ils étaient abritait un robinet d'eau, certes, probablement pas potable, mais il était préférable qu'il se lave un peu avec plutôt que de gaspiller leur eau potable.


«Merci...» dit-il en soufflant un peu, elle lui suggéra de dormir avec un linge imbibé de potion, et il approuva d'un signe de tête «oui, je vais me faire un bandage une fois que je me serai occupé du reste... il faut laver ces linges aussi, on ne sait pas si on n'en aura pas encore besoin.» il avait cependant noté son hésitation au moment du tutoiement, il attendit un peu en l'observant, alors qu'elle regardait quelque chose au niveau de son épaule. Il tourna la tête pour voir la blessure provoquée par le rayon magique, il en avait une autre dans la cuisse. L'avantage de ce type d'attaque, c'est que la blessure était déjà cautérisée, il fallait juste la nettoyer un peu et un simple bandage suffirait.

«Pour commencer, dans la mesure où on a failli s'entretuer, je pense qu'on peut passer au tutoiement... si tu le souhaites, évidemment.» le pire étant qu'il était sérieux, bien que ça aurait pu passer pour une plaisanterie. On va dire que là, ils avaient dépassé le stade de la simple politesse, et dans la mesure où il n'était pas son supérieur, il n'y avait plus de raison militaire à la vouvoyer.

Il revint vers elle et sortit de quoi monter le campement

«Je vais te laisser monter la tente, si tu veux bien... je vais essayer de nous préparer quelque chose à manger de mon côté.» ils avaient pris des vivres à Daguéréo, aussi il essaya de constituer des rations raisonnables, ne pas trop manger pour en garder assez au cas où, ils n'avaient encore rien rencontré dans cette tour qui semble se manger, il leur serait difficile de chasser quoi que ce soit. Un sac de fruits secs, de la viande séchée, et des petites crudités, autant manger le frais en priorité. Il sépara les doses en calculant pour au moins deux jours de plus, il espérait pouvoir trouver une sortie avant, cette tour était encore plus dangereuse qu'il ne le pensait.

Lorsque ce fut prêt, il revint vers Suri

«Tu devrais te faire un brin de toilette avant qu'on ne mange. Tu dois enlever ta tenue pour t'assurer que tu n'aies pas de blessure qui s'infecte, je tournerai le dos.» il s'installa dans la tente et attendit simplement qu'elle s'exécute, de son côté, il en profitait pour finir de nettoyer les dernières blessures au niveau de sa tête et les impacts magiques, un peu de potion dessus, il se préparerait le bandage avec la potion avant de dormir. La tente avait un dispositif anti-monstres, ils seraient en sécurité et pourraient dormir paisiblement pour cette nuit.

«Tout va bien?» demanda t'il sans bouger pour autant, il ne comptait pas se risquer à se retourner et qu'elle soit dans le plus simple appareil. Il se souvenait qu'elle était pudique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Lun 26 Mar - 19:35

Ça avait dû faire un mal de chien, rien qu’à le voir, lui qui pourtant ne démontrait pas si aisément avoir mal, Suri pouvait le deviner. Au moins, c’était fini ! C’était désinfecté et comme ça, il ne risquait pas de souci, et il prit même en compte sa suggestion. Maintenant, outre nettoyer les linges sous le robinet à côté, il faudrait aussi monter la tente, chose destinée pour Suri pour le coup. Mais avant ça, alors qu’elle se levait en récupérant les linges pour aller les rincer, elle entendit Vilal lui dire qu’à présent, si elle le voulait, ils pourraient se tutoyer. Ah ben ! Sans doute avait-il remarqué son hésitation… A cette mention, elle sourit volontiers.
« Oui, avec plaisir. » C’était plus agréable de se tutoyer, ça faisait un peu moins froid dans la conversation donc pour sûr que cela lui faisait plaisir ! Bon par contre, elle aurait préféré qu’ils n’aient pas à avoir à essayer de s’entretuer pour qu’ils en arrivent à un tel point…

Après quoi elle alla monter la tente à la demande du chevalier. Heureusement, ce n’était pas bien compliqué. Pendant ce temps, elle pouvait entendre Vilal fouiller dans les provisions et chercher de quoi manger avant de dormir. Le bâillement que Suri lâcha lui rappela d’ailleurs à quel point elle pouvait être épuisée après tout ça.
Toutefois une fois la tente montée, le corps en compote et la fatigue qui lui piquait les yeux, elle se fit dire que le mieux, ce serait de se faire une toilette pour désinfecter les éventuelles blessures. Aaaaah… flute. D’accord. Il promit de rester détourné, ce qu’elle prit pour acquis avant de se diriger vers le petit point d’eau qu’il y avait, mais ça suffirait.

Peut-être était-ce une nouvelle confiance installée ou juste la fatigue, mais elle ne vérifia même pas s’il jetait des coups d’œil ou quoi, elle voulait juste se rincer un peu et ensuite s’installer pour grignoter et se coucher. Elle tâchait de ne pas trop penser à ce qui lui trotterait dans la tête pendant son sommeil… Autant ne pas trop appréhender, ce serait encore pire.

« Ça va. » répondit-elle un peu mollement, fatigue oblige, quand il demanda si ça allait. Elle prit surtout le temps de s’essuyer le visage, chassant le sillon des larmes et le sang qui avait coulé de son nez. Bon, ça allait rester bleuit pendant un moment mais c’était déjà ça. « Je termine là.. » Elle avait prit des vêtements de rechange avec elle, le pantalon en toile et la chemise, sa tenue ayant morflée pendant la bataille. Elle se changea et noua ses cheveux en une longue queue de cheval qu’elle passa devant son épaule droite avant de rejoindre Vilal pour manger un peu, même si elle ne savait pas vraiment si elle avait faim, ou pas…

Elle s’efforça de manger en devinant déjà qu’il l’encouragerait à le faire pour reprendre des forces. Mais si elle était vraiment épuisée, Suri n’avait pas non plus le moral, et n’aspirait qu’à dormir en dépit de ce que son subconscient promettait déjà de lui faire subir pendant son sommeil. Qui sait, peut-être serait-elle assez crevée pour ne pas trop rêver ? Ce serait le pied, tiens.

« Ça va aller pour la nuit ? Ça ne fait pas trop… ben, mal ? » Elle se souvint d’ailleurs qu’au moment où ils s’étaient rencontrés, il était en repos à cause d’une blessure à son épaule. Elle n’était plus certaine de se rappeler laquelle… il faudrait juste espérer que toute cette histoire ne l’handicape pas à nouveau parce que là, ce serait de sa faute, et elle aurait du mal à ne pas s’en vouloir.
En tout cas, ils pourraient ensuite aller se coucher, même si ce n’était pas dit qu’elle dorme de suite. Malgré la fatigue intense qui lui brouillait le cerveau, toutes ces pensées qui la préoccupaient promettait de la gêner pour trouver le sommeil aussi vite qu’elle le souhaiterait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Lun 26 Mar - 22:48

Pour sûr que ça faisait bien longtemps que Vilal n'avait pas autant souffert. Mais ça ne servait à rien de revenir là dessus, les potions feraient effet pendant la nuit, et demain ils se remettraient en route. Suri avait perdu le contrôle, le marionnettiste avait utilisé un sortilège en ce sens, plongeant dans les souvenirs de la jeune femme pour faire remonter les pires émotions qui soient et ainsi lui faire perdre totalement pied.

Ils mangèrent en silence, la demi-chimère était épuisée, tant physiquement que moralement, aussi il ne dit rien de plus, si ce n'est lui demander de l'aide pour refaire son bandage pour la nuit.

«N'hésitez pas à en mettre une bonne couche» dit-il concernant la potion à appliquer sur son dos, puis il s'enveloppa dans les bandes et s'assura que cela tenait bien. Il enfila une tunique légère par-dessus avant de se glisser sous la tente. Il ne faisait pas trop froid, ce qui signifiait qu'ils s'étaient bien éloignés de l'île de lumière et sa couche de glace.

Il se demandait si Suri dormait déjà, une main derrière la tête, il se risqua à se redresser un peu, grimaçant sous le coup de la douleur, mais visiblement, elle s'était écroulée. Elle tremblait un peu, il ignorait si 'était de froid ou de peur, mais par précaution, jugeant qu'il valait mieux qu'elle ait un sommeil paisible, il se rapprocha et la prit doucement dans ses bras. Pas trop près, juste assez pour qu'elle sente sa chaleur et peut-être soit rassurée. Il n'était pas sur que ça fonctionne, il n'avait jamais vraiment eu besoin de s'occuper de quelqu'un comme ça. Malgré tout, la fatigue le rattrapa lui-même, et il ne sut jamais si elle avait dormi paisiblement ou non, ou même s'il y était pour quelque chose.

Difficile de savoir quelle heure il était par ici, ni même s'ils étaient le matin, le midi ou le soir. Ils perdaient toute notion du temps dans cette tour, Vilal essayait de se repérer à son appétit en général, il avait une horloge biologique assez régulière ce qui lui permettait de toujours savoir l'heure qu'il était par rapport à ses besoins. Sauf que voilà, avec les événements de la veille, il n'avait pas mangé à l'heure où il aurait du, et il ne s'était peut-être pas couché non plus à l'heure habituelle. En fait, il réalisait que contrairement à ce qu'il pensait, il n'était peut-être pas si bien réglé que ça, la lumière du jour l'aidait à savoir où il en était.

Mais il n'en fut pas plus perturbé que ça. Ils auraient tout le temps de se réhabituer une fois dehors, là ils devaient déjà s'assurer être en état de reprendre la route, manger un peu, et se préparer, mais avant, il se redressa pour s'assurer qu'elle allait bien.

«Bonjour. Bien dormi?» il avait son dos encore un peu raide, mais ce n'était plus vraiment douloureux. Il allait avoir de belles cicatrices, mais il survivrait!

«Il y a des biscuits pour le petit déjeuner, et des pommes» il fallait les manger en priorité, elles se conserveraient le moins longtemps, et c'était plus lourd à porter aussi!



===================

Utilisation d'une tente!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Mar 27 Mar - 9:21

Le repas avalé, les bandages fait, le duo put aller se coucher. Suri appréhendait, convaincue qu’elle n’arriverait pas à fermer l’œil, et pourtant ! Sitôt couchée, les paupières fermées, qu’elle s’endormit comme une bûche. Sans s’en apercevoir, elle s’était vraiment vidée de toute énergie, ne réussissant qu’à peine à tenir debout pour panser ses blessures et manger, et là, boum ! Dodo, et bien profond. Si profondément qu’elle n’eut guère conscience de rêves ou cauchemars quelconque, même si une sensation déplaisante lui mordait l’être alors qu’elle cherchait à se reposer.
Sentiment qui disparu sitôt que survint l’intervention de Vilal.

Lorsqu’elle se réveilla par contre, elle eut surtout le sentiment qu’un rouleau compresseur lui était passé dessus… En se réveillant, comme la majorité des êtres humains faut dire, elle eut le réflexe de s’étirer. Malheureux réflexe toutefois puisqu’elle sentit que son corps tout entier lui faisait assez mal, comme des courbatures. Quant à son nez, outre une teinte bleuie, disons que ça piquait encore un peu si on y touchait, mais ce n’était pas invivable.
« Bonjour… ça a été, je me suis même pas rendu compte que je m’endormais… » Par contre, le réveil était un peu difficile. Après une telle journée, elle aurait préféré un bon lit douillet ! Meh, on ne pouvait pas toujours tout avoir.

Ils partagèrent un petit déjeuner comprenant pommes et biscuits avant de se préparer à repartir. Forcément, Suri eut une boule dans l’estomac tout du long qu’elle renfilait ses vêtements et remettait son équipement en place. L’appréhension que quelque chose n’arrive à nouveau lui nouait les entrailles.

Alors qu’ils retiraient la barricade devant la porte, elle n’arriva plus à retenir ses inquiétudes.
« Tu es sûr que ça va aller ? Je veux dire, repartir maintenant après tout ça.. » Ils n’avaient passés qu’une nuit au repos, et certes les potions faisaient de vraies merveilles en général, mais là pour le coup, elle ignorait si cela avait été vraiment suffisant. Il faudrait jouer de tactique et de prudence pour esquiver le plus de monstres possibles, et surtout, surtout esquiver tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une marionnette…

S’efforçant d’être prête à quitter ce petit coin calme, Suri prit une profonde inspiration avant de l’expirer et de sortir en compagnie du chevalier. Il était peut-être plus fort qu’elle et plus solide, plus fière probablement aussi, mais elle comptait bien garder un œil sur lui. Ce n’était peut-être pas entièrement de sa faute ce qui s’était passé, mais elle gardait un arrière-goût amer de culpabilité, et comptait bien chercher à y remédier même pas la plus petite action jusqu’à ce qu’elle arrive à tourner la page.

« Attend ! » Chuchota-t-elle fortement. Ils venaient à peine d’ouvrir la porte, mais de suite, elle le ramena à l’intérieur. Par la petite ouverture laissée, ils purent voir un énorme chat noir aux longues moustaches qui marchait, patrouillant la zone nonchalamment. C’était un coeurl noir à n’en pas douter, et ils étaient très dangereux ! Heureusement, celui-ci poursuivit sa route, mais ils purent entendre son doux grognement pendant encore quelques minutes, bien qu’il fut hors de leur champ de vision…

« Fiou.. Ah ! Pardon.. » Elle lui avait un peu brutalement agrippé le bras du coup, aussi le lâcha-t-elle. Ils pourraient donc en théorie y aller maintenant ! En espérant ne pas croiser d’autres mauvaises surprises…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 22
HP : 4000/4250
MP : 113/121
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Mar 27 Mar - 17:40

Ils le savaient avant même d'entrer dans cette tour que ça serait dangereux et qu'ils risquaient leur peau. Certes, aucun d'eux n'aurait pu prévoir ce qui s'était réellement passé, mais ils avaient été suffisamment prévenants pour avoir de quoi se soigner dans ce cas de figure. Le torse entièrement emmailloté dans un bandage, Vilal s'était endormi, non sans remarquer que Suri semblait claquer des dents et trembler, ignorant si c'était par froid ou peur, il l'avait entourée de ses bras afin de lui faire profiter de sa chaleur corporelle. Pas de sentiment là dedans, c'était juste logique.

Le lendemain matin, elle avait surement du bouger un peu, ou alors c'était lui, allez savoir, car il avait retiré son bras, bien que toujours près d'elle, il ne l'entourait plus lorsqu'il ouvrit les yeux.
Procédant à quelques étirements, il avait l'impression que son dos était en béton armé. Ce n'était pas compliqué, il ne pouvait pas faire un geste sans que ça tire sur quelque chose, il se sentait particulièrement raide. Mais ce n'était guère étonnant, potion ou non, on ne guérit pas de pareilles blessures en une nuit. La prudence aurait voulu qu'ils se reposent encore quelques jours au moins, mais ils n'auraient pas assez de vivres pour ça.

Suri se leva juste après lui, elle avait plutôt bien dormi, bien que tout comme lui, elle semblait avoir les muscles endoloris, mais s'inquiétait surtout pour lui

«Nous ne pouvons pas rester ici trop longtemps. Même si nous sommes enfermés, au vu des monstres des environs, ils finiront par nous trouver. Il vaut mieux se dépêcher de quitter cette tour au plus vite.»

Mais tout en restant prudent, cela allait de soit. Après avoir tout replié et s'assuré qu'ils n'avaient rien oublié, ils sortirent de la pièce. Enfin ils faillirent sortir de la pièce, car Suri l'avait attrapé par le bras et tiré en arrière - ce qui n'avait pas fait du bien sur le coup - et le plaqua contre le mur pour qu'il puisse voir, par l'entrebâillement de la porte, une sorte d'énorme chat noir menaçant.

Un cœurl? De mémoire, Vilal avait l'impression d'en avoir déjà vus, mais pas de cette couleur. Il lui fallut quelques minutes pour se souvenir que c'était sur Dol quand il avait fait un tour vers le Village Shumi il y a quelques années.

«Bien vu» dit-il dans un murmure, la créature s'éloigna, et ils purent se faufiler tout en longeant les murs pour atteindre l'étage inférieur.

Ils parvinrent à descendre trois étages de plus avant la fin de la journée, ils arrivaient au onzième étage lorsque le chevalier se rendit compte qu'il était différent des autres

«Attends.. cet étage ressemble... on dirait que nous sommes revenus à notre point de départ, c'est comme un immense hall.» ils étaient épuisés, la journée avait été longue, ayant du faire de longues pauses chaque fois que des monstres se pointaient, ils se cachaient parfois dans des endroits très exigus, les mettant dans des positions inconfortables pendant de longues minutes, et avec leurs blessures, il n'avait vraiment pas été facile de tenir sans pousser le moindre gémissement afin de ne pas attirer l'attention.

Sauf que là, l'idée d'être revenu en haut ne lui plaisait pas, à moins que...

«Est-ce que nous avons atteint une sortie? Cette porte là bas semble plus grande que les autres.» mais dehors, il faisait déjà nuit, il faudrait prendre le risque de sortir pour s'assurer qu'ils avaient bien atteint leur objectif.


=================

Avancement: 11ème étage (sortie)
Je te laisse voir si on a encore un monstre qui nous barre la route avant de sortir, ou si tu souhaites quitter directement la Tour Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 105/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   Mer 28 Mar - 9:38

Leur objectif primaire serait de rapidement quitter la tour de Babil, et Suri n’en était qu’on ne peut plus d’accord ! Elle ne voulait pas rester ici trop longtemps et surtout inutilement. Surtout pas avec ce qui s’était passé la veille… Honnêtement pour le coup, elle préférerait ne plus s’approcher de cette tour, sauf si vraiment elle n’avait pas le d’autres choix.

Ils se frayèrent un chemin en esquivant les monstres, et Suri fut particulièrement anxieuse lorsqu’ils passèrent près de l’une de ces ignobles marionnettes qui gambadait en faisant des claquements et des cliquetis sinistres. Pas de combat pendant un bout de temps, jusqu’à ce qu’ils n’arrivent dans un endroit un peu plus vaste, qui ressemblait à un grand hall. Vilal manifesta une certaine appréhension à ce qu’ils soient revenus sur leurs pas.
« J’espère que c’est une sortie… » Elle n’irait pas jusqu’à dire que sinon tant pis ils feraient demi-tour ! Parce qu’elle ne le pensait pas du tout. Elle voulait vraiment aller sur son monde natal, et rejoindre cette lune, pour voir si son père y serait ou pas… elle le devait, peu importe les obstacles…

Il y avait une grande porte, tout portait à croire que c’était sans aucun doute une sorte de porte d’entrée – ou dans ce cas-ci, une porte de sortie ! La seule manière de le savoir serait de l’ouvrir, et après un coup d’œil aux alentours, Suri pressa le pas pour rejoindre la poignée. Lorsqu’elle posa la main dessus cependant, elle se prit un tel choc électrique qu’un cri lui échappa alors qu’elle retirait promptement ses doigts en secouant le bras pour chasser le picotement déplaisant qui la traversait.

« Mais quoi ?! » S’exclama-t-elle avant d’entendre un grondement sinistre derrière elle. La jeune femme fit volteface pour remarquer que le chat de tout à l’heure était là ! Ou était-ce un autre ? Il devait certainement y en avoir plusieurs dans le bâtiment… L’idée de fuir lui traversa l’esprit, mais avant qu’elle n’y songe, l’énorme chat noir prit son élan et bondit dans sa direction, l’obligeant à se pousser sur le côté pour ne pas se faire attraper par les griffes de la créature.
De ce fait cela dit, le chat se retrouva entre eux et la porte.

CoeurlA en juger par les petits éclairs qui quittaient ses moustaches, il avait piégé la porte.
« Celui-là, on ne pourra pas l’esquiver… » Malheureusement. Le vilain minet se cramponna sur ses pattes, légèrement penché en avant, il semblait se préparer à attaquer. Ses moustaches frémissaient et Suri y notait de l’électricité, preuve étant qu’il pouvait sûrement utiliser la foudre… et peut-être même les paralyser.

En se rappelant de l’état de Vilal, elle eut un léger frisson et lui lança de suite une protection en prévision de ce qui allait suivre. Elle s’occuperait d’elle-même si besoin était, pour le moment, elle était en pleine forme et pourrait se débrouiller sans avoir un bouclier supplémentaire… pour l’instant.


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Au devant du danger   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au devant du danger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: La Planète Bleue :: Le Monde de la Surface :: Tour de Babil-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives