Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Ouah, mais c'est la mer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aria Luricara
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Ouah, mais c'est la mer !   Mar 6 Fév - 19:21

Arrow Vient de Bienvenue sur Gaïa



La suite des opérations avait donc été mise au point. Les deux jeunes filles iront donc dans une nouvelle ville nommée « Costa Del Sol » et la miliaire apprendrait à la plus jeune à se battre en chemin. Après tout Héméra avait beau être un ensemble rassemblant plusieurs mondes inconnus, il était amusant de constater que les monstres, eux, pullulaient également dans ces derniers. Ne sachant pas se battre, il était donc primordial à Aria de pouvoir se défendre contre eux afin d'éviter une éventuelle nouvelle mort. Emboîtant donc le pas de sa guide de fortune, l'ex-plantonne jeta également l'emballage de ce qu'elle avait mangé il y a quelques minutes et suivi donc Shinon vers le port de Junon.

« Oh ptain encore des bateaux ! S'exclama la jeune fille en écarquillant les yeux devant les navires amarrés au port. C'est la seconde fois que j'vais monter là d'dans et j'blaire déjà plus c'truc…  Sérieux, ya pas des hélicos ou d'autres trucs plus cools que ça ici ? »

Il n'y avait jamais eu de bateaux sur Orience et lorsqu'Aria découvris ce que c'était ces moyens de transports, elle n'avait pas particulièrement apprécié se retrouver sur un engin pareil. Elle n'avait pas le mal des transports, cependant cela ne voulait pas dire qu'elle appréciait le fait de se retrouver entourée d'eau comme ça n'était pas très sécurisant… Seul les cristaux savaient ce qu'il pourrait arriver sur ce genre de moyens de transport ! Un naufrage était vite arrivé et cela n'était pas pour rassurer la Rubrumienne qui restait crispée tout le long du trajet. Les jets et autres appareils volants de sa ville natale lui manquaient et elle se demanda si il y avait d'autres choses sur Gaïa afin de se déplacer facilement d'un point à un autre. Pour passer le temps, Aria prit alors la parole afin de répondre à l'une des tirades de son interlocutrice concernant le fait qu'on aurait dû lui apprendre à se battre et qu'il faudrait lui trouver une arme de prédilection afin de le faire.

« - Mon taf là-bas c'tait juste de refourguer des objets aux aspirants d'la classe Zéro… répondis simplement Aria en haussant les épaules. J'faisais que ça H24 en plus de donner les ordres de missions pour eux. Si j'avais su, j'serais devenue comme eux comme ça j'aurais pu éviter d'me faire déglinguer deux fois par nos ennemis… »

Une fois elle avait été descendue accidentellement par un sniper de Milites et la seconde fois comme Qator décéda dans une explosion d'une bombe Ultima, les soldats Militiésiens avaient oubliés que la demoiselle était sous leur protection et non pas à considérer comme une ennemies… Aria avait donc été tuée une seconde fois accidentellement si les cristaux d'Orience n'avaient pas comme pouvoir à la noix d'effacer le souvenirs des morts des vivants.

« - Sinon comme j'ai l'habitude d'aider les autres, repris Aria sérieusement alors que son regard se reportait sur Shinon, T'crois qu'c'est possible de trouver quelque chose pour soutenir quelqu'un en plus de pouvoir me défendre moi-même ? Dans mon monde, on pouvait utiliser la magie mais seulement grâce aux cristaux… Enfin, mes camarades, eux, utilisaient quelque chose d'autre pour ça mais j'ai jamais su capter quoi. Il faut avoir quelque chose d'spécial pour utiliser la magie ici ?»

On ne sait jamais, qu'il y ai des gens capables d'utiliser de la magie ou quoi sans problèmes. Ce serait déjà un bon début si on pouvait lui expliquer l'art de lancer des sortilèges de soins ou même d'autres choses… Un siffler retentit alors pour signaler que la terre ferme était en vue. Aria se prépara donc à partir et s'étonna du changement climatique qui eut lieu lorsqu'elle posa son pied sur le port de Costa Del Sol.

« - Oh merde, il fait vraiment étouffant ici ! Fis-t-elle en mettant sa main comme une visière. On va où, maintenant ? »

La logique voudrait que les deux filles visitent la ville… Ou en tout cas celle venant de Rubrum qui n'avait jamais vraiment été dans une ville côtière ! Il avait beau y avoir plein d'eau sur Orience, Aria n'avait jamais vraiment su si on pouvait traverser les océans et trouver d'autres continents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layla Bastia
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ouah, mais c'est la mer !   Mer 7 Fév - 21:56

Les yeux pétillants et avançant dans une sorte de transe en direction de l'horizon, un soudain et brutal retour à la réalité se retrouva sous la forme d'une marche qui s'interposa sur sa route. Un cri suraigu accompagna sa chute dont elle se releva gémissante un court moment après avoir massé son nez endolori. Quelle idée d'ailleurs d'aller sur un navire avec des bottes à plate-formes? À personne qui voyait l'océan pour la première fois, personne qui mettait les pieds sur un navire pour la première fois. La regarder chercher son équilibre n'allait pas sans rappeler un gamin faisant ses premiers pas. Elle pouvait s'estimer chanceuse de ne pas avoir plus de bagages qu'une valise du coup. Deux membres d'équipage regardant la scène restèrent figés, incertains s'ils devraient intervenir, même chose pour les passagers. Tout sembla se résoudre quand Layla trouva un coin où elle pouvait se tenir contre le rail pour à la fois se tenir sur ses deux pieds et observer la mer, déchirée entre tenter d'apercevoir des oiseaux au loin, ou des poissons directement en-dessous. On ne pouvait s'en attendre moins quand le principal critère quand elle choisit sa première destination, c'était de prendre l'endroit avec le nom le plus rigolo qu'elle put trouver.

La majorité du voyage de la miss se passa à tantôt à tenter d'ouvrir une conversation avec les autres occupants du navire, ou bien de chercher quelque créature qui les accompagneraient dans le voyage, ou serait de passage. À quelques reprises, elle jura avoir vu un aileron sortir de l'eau. Sa curiosité fût piquée quand elle remarqua quelqu'un pointer un boîtier noir en direction de l'horizon. Le jeune homme en question finit par daigner lui répondre en voyant qu'elle ne cesserait pas de regarder par-dessus son épaule, ou du moins sous son épaule en direction de l'écran. Même dépourvue de souvenirs, rien de familier ne lui venait en tête à la mention de l'appareil ou ce dont il était capable. La conversation s'arrêta cependant net à sa surprise quand il tourna au rouge cramoisi quand elle appuya sur un bouton au hasard, il le lui arracha des mains en bafouillant quelque chose. Dommage.

Son niveau d'énergie diminua cependant à mesure que la température monta. C'était à un point tel qu'elle faillit tomber dans les pommes. Hormis un peu d'inquiétude de la part des autres occupants, un coin à l'ombre et un peu d'eau firent le travail. On lui avait avertie que la région de Costa Del Sol était plus chaude, mais pas à ce point! Après un moment pour se changer hors de son chemisier, elle se faisait un peu moins à l'agonie sous cette chaleur et ce soleil brûlant. À peine revenue sur le pont, elle se rendit compte qu'ils arrivaient bientôt à destination. Bien qu'elle avait un peu plus le pied marin qu'au départ, elle ne tenta pas sa chance et s'accrocha bien pendant tout l'amarrage. Après quoi, elle fut l'une des premières à se précipiter, avant de se retourner pour aller à contre-courant des autres passagers pour aller rendre sa casquette au capitaine. Remettre les pieds sur la terre ferme n'était pas pour lui déplaire après quoi, bien qu'elle envoya la main à l'équipage de marins qui lui rendirent avant de se retourner pour explorer cette drôle de ville attrape-touriste.

Les couleurs vives eurent vite effet de l'attirer. Les boutiques de souvenirs attendant de prendre les vacanciers en embuscade ne se comptaient plus, et Layla ne pouvait s'empêcher de les regarder une à une. Il s'agissait surtout de babioles et de stands de nourriture et de rafraîchissements, choses qui pourtant lui valaient toute son attention.
Parlant de nourriture, l'appétit lui avait creusé pendant la journée. Elle s'arrêta devant un stand faisant la promotions des ''délices glacés de Costa Del Sol'', chose à laquelle elle pouvait difficilement dire non avec cette chaleur oppressante. Elle pointa vers le plus coloré qui lui tomba sous le nez, mais au moment de le prendre, le vendeur le lui enlevit de sa portée aussi net et elle n'attrapa que le vide.


-Hé oh, pas si vite la miss. Y faut payer d'abord.
-Ah! Oubli choquant!

L'homme resta interdit face à son expression, mais ne démordit pas de sa position. De son côté, elle se recula, crispée, avant de tomber en réflexion. Ah oui, car dans ce monde ou n'importe quel autre, c'était l'argent qui le faisait tourner. Pour faire quoique ce soit, il fallait cracher les gils. Et dire qu'un détail aussi simple lui avait échappée. Elle fit face au vendeur avec une expression on ne peut plus sérieuse.

-Gils. Obtenir beaucoup. Revenir. Acheter tout!
-Euh... Bonne chance?

Confus en face de la détermination brûlante qui animait la jeune fille, il ne trouva rien d'autre à ajouter quand elle partit en direction du centre de Costa Del Sol. S'il y avait un moyen de se faire de ces précieux gils, elle le trouverait sans doute là, ou du moins y trouverait une piste à suivre. Étudiant les panneaux et écriteaux sur son passage suivie de sa valise de voyage, elle paya les frais de ne pas regarder où elle allait en se percutant contre quelque chose. Elle en rebondit pour tomber à l'arrière, terminant sa course sur les fesses. En levant la tête, elle se rendit compte avoir percuté quelqu'un. Une jeune fille aux cheveux bleus, accompagnée d'une brunette.

-Totalement distraite. Plates excuses.

Une seconde réalisation la percuta, et avec son visage prit une teinte rouge homard. Sur le moment, elle eut peur de voir de la fumée lui sortir des oreilles et de faire un nouveau coup de chaleur. Elle croisa les jambes au plus vite, se rendant compte qu'elle avait les genoux dans les airs et portait une robe courte, et se précipita pour se relever. Une assez piètre première impression comme on disait dans le métier. Maintenant qu'elle pouvait les voir toutes les deux, même Layla qui ne connaissait pas la coutume locale concernant les vêtements pouvait très bien voir qu'elles n'étaient ni des vacancières ou des employées ici.

-Accoutrements, très différents. Voyageurs? Layla aussi. Guadosalami. Guadosalam? Ville résurrection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frost
Modo Givré

Modo Givré

avatar
Niveau : 17
HP : 17/13
MP : 17/13

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ouah, mais c'est la mer !   Jeu 8 Fév - 20:12

Shinon Je ne savais pas si, à l'instar des voitures, il y'avait des autoradios dans les navettes navales qui menaient à Costa. Déjà, ça s'appellerait plus des autoradios mais des bateauxradio, sans l'ombre d'un doute mais surtout, je n'aurais jamais pu l'entendre avec la bavarde qui m'accompagnait. Elle n'aimait pas les bateaux, parlait des différents de moyen de locomotion, et j'en passe...

"Y'a des trucs plus cools mais qui dit trucs plus cool, dit trucs plus chers. Et t'as pas un rond, y'a pas marqué Lady Yuna ici ! "

Mais je me doutais qu'elle n'allait pas comprendre la référence à celle qui incarne la gentillesse et l'altruisme sur Spira, quoiqu'assez controversé depuis quelques temps...

"Et faut pas croire que je sois riche comme Jésus..."

Mais là, j'avais un doute sur la référence. Bref, je m'étonnais déjà depuis ce matin à être aussi patiente avec elle. Elle m'avait aussi expliquer que dans toutes ses missions, elle n'en a jamais eu aucune avec de la baston, ça allait peut être un peu plus compliqué que prévu, là... Si ça se trouve, ça allait même pas me permettre de rentrer dans une de ces universités pour y glâner des informations ce truc là... J'esperais bien que le jeu en vaudrait le Flambo !

"Les cristaux, c'est... Non, oublies, je t'expliquerais plus tard... Mais pour utiliser la magie, on utilise des gemmes. Y'en a de toutes sortes et de toutes puissantes... C'est grâce à elles que j'espère pouvoir te former assez vite..."

On était arrivé à Costa, de là bas, j'irai voir des connaissances pour espérer trouver un travail pas trop dur pour Aria. Mais c'est sans compter que je semblais être un aimant à fille paumée, aujourd'hui. Je m'étais fait percuter de plein fouet par une autre qui regardait pas où elle allait. Je n'avais pas été ébranlée mais je vérifiai mes poches instinctivement, faudrait pas que je sois tombé sur une pickpocket... Et alors qu'elle se relevait, elle nous parlait avec un accent et un phrasé bien particulier.

[b]"Hein ? Euh ouais, elle aussi vient de Guadosalam, deux petites nouvelles..."


J'avais pas compris tout de suite, la nature de la phrase sans verbe de Layla. C'était mon jour de chance, un moulin à paroles et une fille qui parlait comme une sauvage... C'est plus mercenaire que je devrai faire mais professeur de langage... Mais bon, au point où j'en suis...

"Toi, perdue ? Si toi chercher travail, moi chercher pour elle. Alors toi suivre moi..."


Moi avoir peut être fait dans cliché parce que là, on aurait dit ce conte où un gamin avait grandi avec des Tomberry parlants.

"Bon, restez là, si vous voulez, je vais voir des connaissances qui vont vous trouver du boulot. Mais si vous êtes plus là quand je reviens, je vais pas vous courir après, hein ?"

Et je m'esquivai alors, et je déconnai pas quand je disais que je chercherai pas plus loin si elles s'étaient faites la malle.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Luricara
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ouah, mais c'est la mer !   Jeu 15 Fév - 15:50


La discussion semblait se porter sur les différents types de transports qui pouvait exister sur Gaïa. En fait, cela était dû à ce que la plantonne avait dit concernant les bateaux et qu'elle détestait ces engins. Sur un panel de trucs pour voyager, il avait fallu que le duo prennent un navire pour se rendre à destination. Shinon lui avait alors rétorqué d'un air plutôt mécontent que oui, il existait d'autres moyen de se rendre d'un point à un autre mais que c'était plus cher, ajoutant qu'elle n'était pas une certaine Dame Yuna et qu'elle n'était pas riche comme… Hein ? Heu… L'espace d'un instant, la Rubrumienne resta un moment silencieuse en croyant qu'elle n'avait pas bien entendu ce que la soldate avait dit. Quoique, Aria n'était pas du genre à ne pas comprendre ce que les gens lui disait et encore moins lorsque c'était à elle que l'on s'adressait.

«  - C'est crésus, en fait. Épingla Aria en croisant les bras devant elle, un sourire en coin sur les lèvres. J'ai entendu parler de cette Dame Yuna mais j'avoue ne pas avoir été plus intéressée que cela par cette meuf. J't'ai un peu à l'ouest parce que je revenais du monde des morts. »

Dame Yuna, d'après ce qu'avait compris Aria, était une grande invocatrice de Spira. Les échos racontaient également qu'elle avait sauvé plusieurs fois la planète de diverses machinations et qu'en plus d'être super balèze, elle était une personne douce et très gentille. D'après ce que venait de dire Shinon, on pouvait comprendre que la personne dont les deux femmes parlaient avait l'habitude de se couper en quatre pour les gens dans le besoin. Quoi qu'il en soit, la conversation changea encore de cap cette fois pour parler du moyen d'utiliser la magie. Comme à Orience, cette dernière était possible grâce aux cristaux mais apparemment sur Gaïa il fallait posséder des gemmes spéciales qui  avaient une puissance différente en fonction de leur type. Aria allait reprendre la parole pour demander si elle pourrait les utiliser mais elle n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche. En effet, au même moment une autre fille venait de percuter la soldate. Instinctivement, celle-ci vérifia ses poches tandis que celle qui était tombée se releva derechef, son visage aussi rouge qu'une écrevisse.  Cette dernière s'excusa avant de rendre compte que les deux autres filles ne semblaient pas porter des vêtements qui concordaient avec le lieu. Shinon pointa alors la plus jeune à ses côtés en expliquant à l'autre et son phrasé étrange que celle-ci venait de Guadosalam également.

« - Ouais mais nan. Répondit Aria en croisant à nouveau ses bras devant elle. En vrai j'viens d'une planète nommée Orience. »

Mais aucunes des deux ne semblaient s'en occuper. Shinon venait en effet de reprendre la parole pour expliquer à la nouvelle que si elle souhaitait chercher un travail, elle ferait bien de la suivre puisque la soldate en recherchait également un pour la plantonne. Cette dernière n'écoutait pas trop, occupée à pouffer de rire devant la manière que cette dernière utilisait pour s'adresser à l'inconnue. Une fois cela fait, elle leur expliqua qu'elle allait chercher des amis et que les deux filles devaient rester ici pour l'attendre. Si jamais elles partaient, Shinon n'irait pas les rechercher et ce serait tant pis.

« - Compris ! »

Ainsi elle laissa sa bienfaitrice s'en aller chercher les fameuses personnes, la la laissant seule avec l'autre.

« - Et donc t'fabriques quoi ici ? Layla c'est ça ? Demanda Aria en se tournant vers sa nouvelle interlocutrice. Moi c'est Aria, j'suis ici pour apprendre à foutre des torgnoles parce qu'j'aimerais bien aller sur Dol et toi ? »

Pas la peine de jouer la timide avec cette fille, elle ne semblait pas savoir parler avec des phrases contenant un verbe. Pas de chance qu'elle autorise Aria à parler franchement donc autant abandonner l'idée de faire sa comédie. Puis c'était tellement mieux de parler directement sans détours... Le regard de la demoiselle se posa alors sur une affiche un peu plus loin de l'endroit où les deux filles se trouvaient. Curieuse, l'ex-plantonne pris le bras de l'autre et couru jusqu'au mur où se trouvait le prospectus, espérant que cela soit un flyer pour un hypothétique travail.
♦️ Aria examine une affiche sur un mur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layla Bastia
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ouah, mais c'est la mer !   Ven 16 Fév - 23:23

C'est fou comment on pouvait sentir avoir mit une drôle de chaîne d'événements en marche par le geste le plus simple, ou dans ce cas involontaire d'être rentrée dans quelqu'un. Layla passa des yeux l'une, puis l'autre, sans trop avoir quelqu'un sur qui laisser son focus plus de trente secondes. Ce qu'ils avaient de l'énergie ces gens.

-Mwee?

Quand Shinon passa au dialecte de sauvageon par contre, Layla eu comme qui dirait un moment d'arrêt où elle ne pouvait que la regarder en clignant des yeux à plusieurs reprises, incertaine de comment réagir. Elle chercha dans ceux de son compagnon de voyage quelque signe qu'elle allait bien et qu'elle n'avait pas subitement perdu la raison. Passablement rassurée, elle adressa un sourire chaleureux à la demoiselle avant de lui répondre.

-Pas perdue. Visiteuse ici. Oui, recherche du travail. Sincère gratitude.

Elle salua Shinon de la main qui s'en allait soi-disant chercher quelque chose qui devrait être à leur brochette en termes de travail. À peine qu'elles étaient laissées entre elles, c'était maintenant au tour d'Aria de lui poser tout ce qui lui venait en tête. Sa première question était celle qui lui offrit le plus de réflexion, bien qu'elle devait se vouloir innocente à la base. Son fil de raisonnement quand elle associa Dol et mettre des torgnoles comme elle disait lui échappa, mais elle hocha tout de même la tête en l'écoutant d'une oreille attentive.

-Objectifs incertains... Aucun souvenir du monde d'origine. Apprendre autant que possible ici. Doute, alors agrandir horizons.

Prête elle à se tenir là comme une potiche jusqu'à ce que leur chaperonne revienne, Aria n'eut pas exactement la même idée. La pauvre faillit s'emmêler les échelles quand elle lui tira sur le bras sans prévenir, et poids plume comme elle était, il n'y avait pas grand chose pour l'empêcher de se faire entraîner. Une affiche en particulier semblait lui avoir piquée son intérêt. Les publicités n'étaient pas choses qui manquaient ici, bien qu'elles étaient le plus souvent dirigées aux touristes, ou pointaient des concours. Sans grande surprise là, l'un des plus populaires ici à Costa Del Sol, c'était celui de maillots de bain. Un thème qui semblait revenir assez souvent pour attirer des curieux. Comme quoi si ça fonctionne pour eux... De son côté, Layla baissa les yeux sur sa bague, l'air un peu songeuse.

-La magie, seul talent apparent. Toute le reste, maladroite... Plus tôt, parlé de torgnoles. Aria, mercenaire? Chevalier!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ouah, mais c'est la mer !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ouah, mais c'est la mer !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Corel :: Costa del Sol-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives