Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Vers les profondeurs du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mar 15 Mai - 18:37

KiritoIl valait mieux se dépêcher! Honnêtement, Quentin n'était pas rassuré de devoir traverser cet endroit seul. Maintenant que la lumière était revenue, il se dépêchait de rejoindre l'endroit d'où il avait entendu le bruit du générateur

«Ringu? pssstt?» il chuchotait pour ne pas attirer davantage de monde! C'est que déjà, la mise en marche du générateur avait fait un sacré raffut! Il finit par le retrouver, posant ses mains sur ses genoux, rassuré et reprenant son souffle. Celui-ci se demandait bien comment il avait fait pour arriver jusque là!

«J'ai fait un détour, y'a un escalier en fait tout au bout du couloir! Et je crois qu'il permet d'accéder aux autres sous-sols, mais je ne sais pas jusqu'à quel niveau il est intact.» ils pouvaient aussi prendre l'ascenseur maintenant que l'électricité était revenue, mais euh...

«Honnêtement, je ne suis pas sur que le générateur puisse assurer de l'électricité très longtemps. Prendre l'ascenseur serait dangereux, autant reprendre les escaliers non?» ils remarquèrent une vieille carte, ils essayaient d'en déchiffrer une partie, mais la majorité avait été effacée par le temps, même l'escalier que Quentin avait trouvé n'y figurait pas

«Hmm... de ce que j'ai vu, cet étage semble surtout réservé au stockage de matériaux. Mais la plupart des caisses sont éventrées ou en poussière, on n'en tirera rien... il faut au moins descendre d'un étage pour voir ce qu'il y a en dessous. »

Il prit donc la marche, puisqu'il savait où se trouvait l'escalier, il en profitait pour sortir un stylo, et noter directement sur la carte qu'ils avaient trouvées, les pièces au fur et à mesure, après avoir sorti de quoi servir de sous-main

«Autant reproduire la carte le plus fidèlement possible, si jamais on doit revenir, ça pourrait toujours servir?» même s'il était possible qu'un exemplaire de la carte soit disponible dans les disques durs qu'il avait récupérés, on ne sait jamais.

Ils étaient de retour à l'escalier, ça faisait combien de temps qu'ils étaient ici? Le garçon commençait à avoir un peu faim, mais essayait de ne pas en faire mention.

«Bon, allons-y...» en espérant que l'escalier tienne le coup, mais s'il avait tenu l'étage d'avant, ça devait aller ici?

======================

Action: descend l'escalier vers l'étage suivant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Admin Futée

Admin Futée

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Angelo nol Daemari ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Trisha Ornstein

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mer 16 Mai - 8:05

mini flèche Quentin descend à l'étage inférieur.
accept Le duo arrive à l'étage du dessous indemne.
Question Pendant la descente, l'escalier démontre des signes de faiblesses...
Exclamation Une des marches se brise sous le poids de Quentin, lui coinçant la jambe !


Idéalement, on cherche les trucs ultra secrets dans les sous-sols d'un établissement gloomy comme celui-là. C'est pourquoi Quentin a la brillante idée de descendre ! Mais voilà, l'escalier, depuis le temps, est en très mauvais état. Aussi, ce n'est pas trop long que, pas de bol, alors qu'il descend les marches, Quentin entend un craquement, puis bien rapidement, une marche cède sous son maigre poids ! (C'était sûrement bien entamé par Ringu, chut). Brusquement, le jeune homme - femme - se retrouva la jambe complètement coincée dans la marche ! Aïe ! Sans dec, ça a dû faire un mal de chien... mais avant toutes choses, il faudrait surtout le sortir de là !



Petit animal trop adorable par Engare

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Lun 21 Mai - 22:58

Un escalier? Vraiment? Voilà qui sera fort utile! J'esquissai un sourire à l'écoute de cette bonne nouvelle. Concernant l'ascenseur, en effet, cela ne me semblait pas être le moyen de locomotion le plus avisé. J'avais juste relancé une vieillerie quelques minutes plus tôt, mais il n'était nullement assuré que cet afflux d'électricité durerait longtemps.


" Va pour les escaliers. "


Simple et efficace. La progression était nécessaire. J'éteignis ma lampe torche et me mis à chercher quelque chose sur les murs. Une simple carte, ou un panneau d'évacuation, afin de nous indiquer ce qu'il se trouvait à l'étage et dans ceux alentours. En effet, nous perdre dans ces couloirs n'aurait aucun intérêt en plus d'être chronophage. Autant économiser nos forces en trouvant un chemin direct vers le bureau du grand patron de l'endroit.


Je finis par trouver mon bonheur bien que la dite carte soit bien abîmée par le temps. Tant pis, nous ferons avec. La jeune femme me fit alors part de son observation. Des caisses en poussière, hein?


" Et tu n'as vu aucun équipement qui pourrait nous renseigner sur ce qu'il se tramait ici j'imagine... "


Pas vraiment une question, vous l'aurez compris. Un poil déçu, je ne m'en fis cependant pas plus que cela. Ce lieu regorgeait encore de salles mystérieuses et donc prometteuses. Quentin prit alors l'initiative de dessiner la carte selon ses propres moyens. Il était efficace et dynamique ce petit... Pas mal. J'aurai apprécié avoir un apprenti détective comme lui à une époque. Néanmoins, regarder son dos ne me convenait pas. J'étais celui qui avait le plus à gagner ici, aussi pris-je les devants en empruntant l'escalier avant lui. Je n'eus aucun soucis à en dévaler la moitié, jusqu'à ce qu'un son particulier ne m'oblige à me retourner. Une marche avait cédé sur le passage de Quentin. Je ne m'en étais pas rendu compte, mais j'étais vraiment légère avec cette apparence enfantine... A croire que je l'étais juste un peu plus qu'elle. Je revins vers mon alliée avant de m'abaisser au niveau de sa cheville. Je n'étais pas doué pour rassurer les gens, mais davantage pour agir.


" Essaie de ne pas bouger. "


Froid et détaché, comme mes yeux qui fixaient l'endroit qui avait cédé, je contemplais la légère blessure et la position de sa malléole. Ça ne semblait pas cassé, heureusement.


" Ecoute-moi. Je vais mettre une main autour de ta cheville et la manipuler légèrement pendant que je prendrai appui de l'autre main sur la marche qui te bloque. Je devrai te débloquer sans trop de problème. Si jamais tu as mal, n'hésite pas une seconde et dit le moi, je m'immobiliserai, et nous verrons ce que je peux faire pour arranger la situation. "


Comme appliquer du froid ou péter la marche à la place de dégager son membre. Enfin bon, l'époque où je l'aurai laissé sur place dans le seul but d'accomplir ma mission était loin maintenant. A croire que ces dernière années m'avaient enseignées comment prendre soin d'un partenaire...


________________________________




Ringu tente de dégager délicatement Quentin, comme le prince qui met son soulier à Cindirella  Coeur2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Admin Futée

Admin Futée

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Angelo nol Daemari ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Trisha Ornstein

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mar 22 Mai - 8:03

mini flèche Ringu tente de dégager Quentin de l'escalier...
accept Ringu y arrive sans même laisser une toute petite égratignure !
Question Ringu dégage Quentin, mais ce n'est pas sans laisser de bobos...
Exclamation Ringu n'arrive pas à dégager Quentin, et en plus il le blesse méchamment ! Bah bravo !


Si tout ça a commencé par un épisode de poisse, le duo semble avoir pas mal de chance dernièrement, et heureusement pour la jambe de Quentin ! En s'y prenant délicatement, il arrive sans trop de mal à retirer son nouveau camarade de ce mauvais pas - littéralement pour le coup. Avec un peu de patience et de délicatesse, il arrive même à le faire sans lui égratigner la jambe ou la cheville, et sans même abîmer ses vêtements. GG ! Notre tandem favori peut donc continuer son aventure ~



Petit animal trop adorable par Engare

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mar 22 Mai - 15:24

KiritoVu que la carte n'était pas très lisible, ils allaient devoir se débrouiller par eux-mêmes. Malgré tout, Quentin préférait la recopier proprement, histoire de pouvoir compléter de lui-même les morceaux manquants pour le cas où ils trouveraient quelque chose d'intéressant! honnêtement, il était peu probable qu'ils puissent tout explorer en une journée, et pas dit qu'ils aient envie de camper ici... quoi que s'ils descendaient assez, ils n'auraient probablement pas le choix!

Il avait déjà un peu exploré les lieux, mais il n'avait rien trouvé d'intéressant

«Non... je crois qu'on est surtout dans la zone administrative. Des papiers illisibles, gorgés d'eau pour la plupart. Je pense que le système incendie a du se déclencher quand il y a eu la chute du météore, entre la poussière et l'eau, y'a rien d'exploitable...» il passa dans l'une des seules pièces où des cartons éventrés avaient montré vaguement leur contenu, les autres étaient souvent carrément ensevelis et écrabouillés.

Il le guida donc vers l'escalier qu'il avait emprunté pour descendre. Il s'agissait d'un de ces escaliers de béton qui descendaient jusque dans les entrailles de la terre, et donc logiquement, jusqu'au dernier niveau... sauf s'il s'était effondré!
Visiblement, l'accès jusqu'à l'étage suivant était encore entier, mais ils avançaient tous deux avec prudence, et alors que Ringu était passé sans trop de souci, Quentin sentit le sol s'effondrer sous son poids! Visiblement, les marches étaient en parpaings, creuses donc, et fragilisées par l'effondrement de la zone, elle n'avait pas supporté le poids du gamin!

La jambe enfoncée jusqu'à moitié de tibia environs, la jeune fille se tenait vaguement contre le mur d'une main, sur les marches derrière de l'autre dans un équilibre précaire et surtout douloureux!

«Argh!! c'était trop beau pour être vrai...» Ringu revint avec prudence vers lui, Quentin essayait de serrer les dents pour ne pas bouger, il n'osait même pas prendre trop appui sur l'autre jambe de peur que la marche s'effondre aussi! Mais il suivit les instructions du détective à la lettre, ne bougeant que quand il le lui disait, ne bougeant plus quand il le fallait. Une légère larme perlait au coin de son œil jusqu'à ce qu'enfin la mini demoiselle parvienne à le sortir de là!

Se massant le tibia douloureux, il fit rouler sa cheville à plusieurs reprises, soulagé

«Pfiouu... merci. J'avoue que là, j'ai cru que j'allais me casser la jambe! Je ne me suis pas souvent retrouvé enfermé dans du béton comme ça...»

Ils reprirent doucement la descente pour accéder enfin au nouveau palier, le garçon - enfin la jeune fille - boitait un peu, mais plus par prudence que par réelle douleur. Il n'osait pas s'appuyer de tout son poids, mais quand il réaliserait qu'il allait bien, il reprendrait une marche normale. Il regardait sa montre, il faudrait peut-être qu'ils mangent quelque chose

«Ça fait déjà plus de quatre heures qu'on est partis. Il vaudrait mieux faire une pause pour manger un truc. On reprendra l'exploration de cet étage ensuite.» à voir si Ringu serait d'accord, mais c'était probablement plus sage.
==================

Note: je propose une petite pause pour le MJ, qu'on se repose un ou deux postes chacun avant de reprendre l'exploration?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Dim 27 Mai - 18:57

Combien de temps s'écoula? Aucune idée. J'étais si absorbé par le sauvetage de Quentin que je ne vis pas les minutes défiler. Faisant mon possible pour manipuler sa cheville avec soin, je parvins à en dégager une petite partie. Puis, par la succession de plusieurs légères manipulations, je dégageais son membre de la douce étreinte du mobilier. Je levais alors les yeux dans sa direction pour discerner son état mental. Autant ne pas trop le solliciter par la suite. Une pause nous ferait du bien.


Tirés trop tôt du lit par une soucoupe, chamboulés par ces nouveaux corps, éreintés par le passage à travers les égouts, puis accablés par ces longs couloirs sans fin... La fatigue nous prenait et cette dernière péripétie avait eu raison du peu de forces qu'il nous restait. Heureusement, le moral était encore bon. La jeune femme se permit même de préciser qu'elle n'avait pas l'habitude de finir enfermée dans du béton. Cela m'arracha un sourire.


" Pas souvent? "


Et je me mis à retenir un rire léger. Les nerfs surement. Après tout, ce lieu contenait peut-être des informations sur le projet Deepground, et donc sur la façon de me guérir. C'était important à mes yeux, au point d'en devenir presque une obsession à présent que je m'y trouvais. Mais je voyais bien que cet enfant avait besoin de repos. Si nous continuons dans cet état, il risque d'être un poids mort.


Une fois en bas des escaliers, le jeune homme proposa la pause que je lui aurais imposé. Si cela venait de lui, c'était d'autant mieux.


" Ça me va. "


Je me laissais tomber, basculant en arrière pour ne me soutenir qu'avec mes maigres bras. Je pris la liberté de me nettoyer les mains à l'aide d'eau, puis d'une solution de gel hydroalcoolique. Suite à cela, j'étais capable de manger sans mettre je-ne-sais-quoi dans ma bouche. Evidemment, je tendis le fameux gel à mon camarade avant de me sortir de quoi manger. Il s'agissait d'un bento, fait à Kalm par ma douce enfant. Je lui avais appris dès son plus jeune age, copiant le style d'Utaï qui était bien pratique tout de même. Je le posais devant moi, puis regarda un instant Quentin.


" Si quelque chose te fait plaisir, n'hésite pas à te servir. "


Je ne savais pas de quoi il disposait, donc autant le laisser y piquer un morceau de viande ou des féculents.


J'attendis ainsi, en silence, de me restaurer. Après plusieurs minutes, je finis par le questionner, histoire de faire plus ample connaissances.


" Bon, puisqu'on est tous les deux coincés ici, que peux-tu me dire sur toi? Si j'ai bien suivi, tu es un étudiant en médecine et en info' de Dol, n'est-ce pas? C'est plutôt étonnant de te voir patauger dans les égouts. Tu voyages souvent seul? Car, entre nous, tu me sembles encore assez jeune... Ça ne doit pas être facile."


Autant faire la discussion et essayer d'en savoir plus sur lui. Que cherchait-il ici? Pourquoi accepter de me faire confiance si facilement? Non pas que cela me dérange, mais je reste curieux... Et ce n'est pas comme ci nous avions bien mieux à faire?


Quentin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Lun 28 Mai - 18:50

KiritoOui euh... pas souvent. C'était plutôt par réflexe que Quentin avait dit ça, enfin presque. Il rougit un peu en passant sa main derrière sa tête
«Disons que euh... je jouais souvent à un jeu à réalité virtuelle il y a quelques années, et il m'en est arrivé des vertes et des pas mures là dedans!» et oui, se retrouver enseveli sous des tonnes de béton, ça lui était arrivé! Bon forcément, dans un jeu, on se dit que c'est pas grave, mais ça reste un jeu où on avait quand même la sensation de douleur, ce genre de choses, donc il avait vraiment cru y passer ce jour là.

Bref, il se racla la gorge et préféra changer de sujet en proposant une pause. Cela faisait des heures qu'ils marchaient là dedans, et dans des circonstances peu agréables, il était relativement fatigué. De base, il avait quand même une bonne condition physique et savait bien gérer les efforts, mais dans ce corps de fille, il n'était pas habitué et avait plus de mal.

Heureusement, Ringu accepta, ils s'installèrent dans une salle vide, le jeune homme ferma la porte pour éviter que quelque chose d'indésirable n'entre pendant leur repas, puis il se vautra par terre en soupirant de soulagement. Lui, il n'avait qu'un sandwich, probablement à la viande de rat, avec du fromage en conserve et une feuille de salade qui devait surement être une feuille de chêne ou de tout autre arbre à peu près comestible! Le tout avec un paquet de chips. Mais il n'était pas difficile, et semblait prêt à s'en contenter quand le détective sortit une boîte élégante avec toutes sortes de petites portions variées!


«Wow... c'est quoi?» il lui proposait de goûter, mais honnêtement, il aurait voulu goûter à tout! Il n'y avait rien qu'il ne connaissait là dedans! Il se risqua à prendre le truc le plus improbable, par pure curiosité. Ça ressemblait vaguement à du calamar, frit avec une espèce de sauce caramel? Il emprunta une fourchette à Ringu pour goûter et pouffa de rire

«Ouah! c'est bizarre comme goût, mais sympa!» malgré tout, il ne voulait pas lui piquer son repas, aussi il se contenta de son sandwich. Le barman lui avait mis la dose de fromage - si on pouvait appeler ça du fromage - ça aidait à faire passer le tout. Soupirant de soulagement à se remplir la panse, il profitait de ce silence et de ce calme pour recharger ses batteries, jusqu'à ce que le détective tente un peu de conversation. Le garçon - enfin la fille - ouvrit les yeux en fixant un point sur le plafond, l'air un peu plus sérieux du coup

«En fait... je ne suis ni étudiant en médecine, ni en technologie. J'ai surtout appris par moi-même avec des cours à domicile. J'ai juste passé le diplôme du SeeD afin de pouvoir être mercenaire et voyager à travers le monde...» il soupira, prit une nouvelle bouchée de son sandwich, attendant d'avaler pour reprendre «après, ça va peut-être te paraître débile, mais dans le jeu vidéo à réalité virtuelle auquel je joue souvent, je suis... je suis assez fort. Y'a des notions de combat, de réflexion, de survie aussi. Donc mine de rien, ça m'a pas mal appris à me débrouiller tout seul et à savoir me battre dans le monde réel.» il rougit à nouveau, baissant la tête d'un air penaud, une mèche de cheveux tombait le long de sa joue qu'il ramena derrière son oreille. Comment les filles faisaient pour supporter des tignasses pareilles?

«Ça fait deux ans que je vadrouille, maintenant. Disons que j'ai mon propre projet qui associe la médecine et la technologie, j'essaie de créer une sorte de nouvelle médecine qui utiliserait les nanotechnologies pour renforcer les défenses immunitaires et aider à soigner les maladies. Sauf qu'il faut se rendre à l'évidence, les seuls qui accepteraient de financer ce genre de recherche, ce serait si elles avaient un but militaire... c'est pour ça que je me suis là.» s'ils ont pu créer des supers soldats avec l'énergie mako, il y avait fort à parier qu'ils aient quand même tenté d'autres trucs aussi. Ça restait l'une des meilleures pistes qu'il avait.

«Et toi? Tu n'as pas vraiment l'allure d'un gars prêt à braver les égouts pour trouver des caissons de monstres...» bon, il n'osait pas dire qu'il avait plutôt l'allure d'un gars qui aurait été enfermé dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Sam 2 Juin - 10:24

Le petit geek - car oui, pour parler de jeux vidéos et comparer ce qu'un personnage y vit avec une vrai expédition dans les égouts, de vrais risques, et donc le fait de vraiment pouvoir y passer, il fallait au moins être un minimum geek - s'émerveilla devant mon repas. Peut-être que ce genre de nourritures ne se trouvait pas sur son monde? Allez savoir.


" C'est un assortiment de nems aux Chocobos, de pattes de Césars grillées, de feuilles de Mandragores et de sushis à base d’œufs de Sahagins. Ma fille s'essaye à la cuisine utaïenne en ce moment, et le résultat est plutôt pas mal, comme tu peux t'en rendre compte. "


Bon, certes, je lui apprenais cette façon de faire avec des produits très locaux, mais c'est bel et bien parce que l'on a pas le choix. Avec Midgar non loin de Kalm, il est hors de question de manger les fruits de la pêche, et cela reviendrait bien trop cher d'importer.


Je sortis de mes pensées en accueillant avec plaisir son compliment.


" Je lui transmettrai. Cela ne manquera pas de lui faire plaisir."


Et puisqu'il bavait devant ma nourriture alors que... Disons que je n'aurai pas voulu de son sandwich pour me torcher, c'est dire! Autant j'acceptai la précarité quand elle était induite par certaines conditions, mais là...


Je sortis de mon sac une autre petite boîte et la lui tendit.


" Ma maison n'est qu'à quelques kilomètres d'ici. En général, j'ai des repas pour une semaine, alors n'hésite pas à en prendre une. Cela sera mieux que... Ton truc là. Et entre nous, on ne sait pas ce que le gérant a pu y mettre... "


Je le laisse imaginer ce qu'il veut, pour ma part, je vais gentillement finir mon repas. A lui de voir s'il veut un vrai repas ou non. Ça sera froid, vu le temps passé depuis ce matin, mais ça aura le mérite d'être bon.


Le temps passa et je me surpris à vouloir lui faire la conversation. Il me dévoila être devenu mercenaire - tiens donc? - en passant un certain diplôme. Le Seed?


" Le Seed dis-tu? Qu'est-ce donc? Il me semble en avoir entendu parlé lors de l'attaque d'un... Comment s’appelait-il déjà? Bah, qu'importe. Un gars n'a pas attaqué l'une des universités il y a quelques temps? "


Ce Seed me disait vraiment quelque chose. Cela devait être revenu dans de nombreux journaux. Enfin bref, passons à la suite. Je soulevais un sourcil lorsqu'il me parla de jeux vidéos. Pensait-il vraiment cela? Je préférai ne rien dire pour ne pas le vexer, mais c'est en faisant travailler le corps que l'on renforce son endurance, sa force, et qu'on acquière des réflexes, non? Difficile de croire qu'un jeu suffit à l'entrainement d'un aventurier...


La suite se révéla finalement plutôt intéressante. En effet, le petit génie qu'il était avait un projet. Son discours faisait carrément film de sciences-fiction, mais après avoir connu la Shinra, il en fallait plus pour me surprendre. D'ailleurs, je pus voir que monsieur avait déjà bien cerné l'organisation. Je connaissais d'ailleurs un scientifique que cela pourrait intéresser... Mais non. Mieux valait-il éviter tout contact avec ce dernier pour le moment.

Il me questionna alors à son tour. Je pris une mine amusé.

« Ha bon ? D’ordinaire, les gens penseraient plutôt que je fais partie de ces dits monstres, tu sais ? Le délit de sale gueule, j’imagine. Enfin bref...»

Je levais les yeux au plafond pour réfléchir à mes propos.

« Comme je te l’ai dis, certaines personnes ont fais de mauvais choix, ou n’ont pas eu le choix dans leur vie. La Shinra était une opportunité à saisir et, quitte à servir de cobayes, ils ont accepté. La Shinra a pu fabriquer des soldats en utilisant l’énergie mako, mais pour arriver à de bons résultats, il a fallu faire de nombreux tests. De fait, des « tests » se retrouvent aujourd’hui handicapé dans leurs vies de tous les jours à cause d’opérations qui ont mal tournées. Addiction, psychose, nécrose, cancers… Les symptômes sont variables. Entre des hommes en capuche noire qui déambulaient dans les rues des différentes villes de Gaïa il y a quelques années et des Soldats qui oublient tous de leurs passés ou qui y restent piégés, je veux croire qu’il existe un remède. Si tu as eu connaissance de l’existence du Deepground par piratage informatique - du moins le supposais-je -, je connais pour ma part quelqu’un qui a participé à ces expériences par le passé. D’après lui, les données qui se trouvent encore ici permettraient de guérir les victimes de l’organisation. »

Voilà qui devrait suffire à rassasier sa curiosité. Je pris alors l’une de mes bouteilles, et me mis à la boire en bonne partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Dim 3 Juin - 12:41

KiritoQuand on écoutait les ingrédients, ça faisait presque peur en fait, mais c'était bon! Malgré tout, Quentin était prêt à se contenter de son sandwich lorsque Ringu sortit une autre boîte semblable à la sienne en prétextant qu'il pourrait en avoir d'autres bientôt. Rougissant légèrement, le gamin accepta en remerciant timidement la petite fille «Et bien... merci, c'est vraiment gentil.» il picora donc le bento, ça remplissait mieux l'estomac c'est sur, et le goût bien que surprenant était plus agréable que le sandwich de rat!

À partir de là, ils profitèrent du calme pour se reposer et discuter aussi, chacun l'un de l'autre, et Quentin comprenait bien que d'un point de vue extérieur, le virtuel ne pouvait pas remplacer un véritable entraînement, mais disons que c'était une façon plus efficace d'assimiler la théorie que de simplement lire des livres. Mais avant, il fut question du SeeD

«C'est Ultimecia qui a attaqué la BGU il y a quelques années, oui. Les SeeD sont des mercenaires qui sont formés dans trois universités de Dol. La TGU forme surtout des journalistes, la GGU des militaires, la BGU, c'est un peu de tout en fait. Mais dans l'ensemble, on vend nos services à qui en a besoin, c'est le Directeur de chaque université qui décide des affectations de chacun.» forcément, Ringu allait se demander si la mission de Quentin avait l'aval de son université «mais on peut aussi avoir notre propre vie à côté en attendant d'avoir une affectation. Il n'y a pas toujours du boulot pour tout le monde alors...» les journalistes de Trabia bossaient souvent pour des grands magazines ou des journaux locaux, les militaires de la GGU s'engageaient dans l'armée de Galbadia ou ailleurs, ce genre de choses.

Il picora donc son bento avant d'enchaîner sur la suite de son histoire, bien qu'il prenait soin de ne jamais mentionner sa sœur. Il valait mieux éviter qu'on sache qu'il avait un point faible, n'est-ce pas? Aussi il retourna la question du détective, en essayant de rester poli quand même puisque bon, il est vrai qu'il avait une apparence spéciale, et celui-ci semblait en avoir conscience.
Mais en écoutant ses buts et objectifs, le gamin ne put que se sentir soulagé. Leurs objectifs demeuraient assez semblables au final, soigner des maladies que l'on juge incurable par la technologie et les connaissances du passé.

«La ShinRa... on dirait que cette organisation pouvait vraiment faire des miracles. C'est dommage que ça n'ait pas été un peu mieux contrôlé, je pense qu'ils auraient vraiment pu faire de grandes... oui enfin je suppose que selon les points de vue, ils ont fait de grandes choses, mais disons que leur image aurait pu être meilleure. La science ne peut pas être toute blanche ou toute noire... mais il y a surement des limites à ne pas dépasser.»

Son regard était parti dans le vague, il comprenait que parfois, on n'avait pas le choix. Si on voulait s'assurer qu'un traitement marche, il fallait le tester. Les rats et les lapins ça va bien cinq minutes, mais au bout d'un moment, il faut passer à l'étape supérieure. Le gamin eut un goût amer en bouche, mais avait tout de même conscience de la difficulté de ce genre de choix. Il n'était pas là pour juger les scientifiques.

«Tu connais aussi des gens qui sont dans l'attente de soins? Je veux dire... affronter cet endroit, fouiller pendant des mois dans les ruines pour trouver cet accès, je... je suppose que tu ne fais pas ça juste pour l'intérêt général?» il avait du mal à imaginer un tel dévouement si ce n'était pas pour quelqu'un auquel il tenait, lui-même le faisait bien pour sa sœur, non? Mais peut-être que tout comme lui, il préférerait ne pas en parler...

«Je.. pardon, ça ne me regarde pas, tu n'es pas obligé de répondre.» ça éviterait que Ringu l'oblige à parler de son côté après tout. D'autant que lui était très mauvais menteur.[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Jeu 21 Juin - 23:09


Ultimecia était la cause de l’attaque de l’université ? Mouais, c’était bien possible. Le nom m’évoquait quelque chose, mais sans plus. Plus intéressant, j’en appris davantage sur les universités de Dol, et plus particulièrement sur mon jeune camarade. Au vu de la description qu’il me fit de ses études, j’en déduis qu’il avait été formé pour être une sorte de mercenaire… Bien que cela puisse paraître étonnant avec son physique. Disons que je ne parierai pas sur lui s’il devait livrer un match de boxe en tournoi… Mais peut-être compensait-il avec sa technique et son ingéniosité ? Et puis, les mercenaires ne sont pas tous des machines à tuer. Non, cela est l’apanage des Soldats. Enfin, pour le moment, il semblait au chômage, et donc libre de vagabonder où il le souhaitait… Comme dans ses égouts par exemple.

Mes yeux se perdaient dans le vide lorsque le jeune homme mentionna la Shinra. Aux yeux de la majorité, ils avaient dû faire des choses bien. Certains regrettaient peut-être même cette époque d’insouciance et d’oisiveté. Et plus j’y songeais, plus mes pensées s’embrumaient.

« Mouais... »

Disons que je n’avais pas spécialement envie de me remémorer un passé révolu. Après tout, seul l’avenir a de l’importance.
Enfin, le gamin m’interrogea sur mes objectifs. Évidement, il fallait s’y attendre à ce stade de notre aventure. Au vu de notre progression et de l’aide qu’il m’avait apporté, sans même parlé du fait qu’il ait tenu ma vie au bout d’un fil, je pouvais bien me permettre de me livrer un peu.


« Oui, je connais au moins deux personnes à qui cela bénéficierait. L’une de mes amies de l’époque où je travaillai encore pour la Shinra – info gratuite mon petit, prend, c’est cadeau – et l’une des fameux cobayes dont tu fais mention. Elle aurait bien besoin de ce remède avant de ne plus pouvoir se contrôler. Quant à l’autre… Disons qu’il s’agit d’un idiot à qui je dois beaucoup. »

Un idiot qui avait tué sa propre chair après s’être fais consumé par sa haine et dont l’état empirait un peu plus à chaque fois que je posai mes yeux sur la glace de ma salle de bain.

Je ne l’interrogerai pas sur son propre cas. Il est évident qu’il ne désire pas en parler. De plus, c’est encore un enfant. Inutile de le brusquer, il ne ferait que se braquer. Il se livrera s’il le désire.

Je finis mon repas et me relève, considérant la carte abîmée.

« Il serait bon de se rendre directement au plus profond du laboratoire. On pourra sûrement trouver un autre générateur et rallumer de façon certaine le complexe tout entier. Il suffira ensuite de se rendre dans un laboratoire ou dans la salle de contrôle des caméras et d’y récupérer la moindre cassette abandonnée ou n’importe quel rapport qui y traînerait. Ensuite, je connais quelqu’un qui pourra éventuellement diffuser la nouvelle et la communiquer. De nombreux aventuriers ou journalistes pourront ainsi aider à percer les mystères de ce lieu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Lun 25 Juin - 22:56

Spoiler:
 

Au moins maintenant, Quentin avait un bien meilleur repas. Certes, il aurait pu manger son sandwich à la viande de rat, mais tant qu'à faire hein? Tout en mangeant, ils discutaient un peu, apprenant à se connaître. C'était difficile de savoir s'ils avaient suffisamment d'intérêts communs pour continuer à se côtoyer après cette exploration, mais alors que Ringu lui expliquait un peu pourquoi il était là, Quentin réalisait qu'il avait travaillé pour la ShinRa, il s'arrêta un moment, mais préféra ne pas l'interrompre.

Une amie qui avait servi de cobaye, et un idiot. Ils semblaient avoir plus de points communs qu'ils ne le pensaient.

«Je suis désolé pour ton amie... j'espère qu'on trouvera quelque chose ici qui pourra l'aider.»

Quant à l'autre, il n'avait pas donné trop de détails alors il préférait ne pas insister. Après tout, Ringu ne lui avait pas rendu la pareille alors qu'il aurait très bien pu. Ils décidèrent donc de reprendre leur exploration et d'aller directement le plus loin possible dans les sous-sols dans l'espoir de trouver les meilleurs éléments, mais le jeune homme - enfin la jeune fille - trouvait bizarre sa dernière phrase

«Des journalistes? Tu euh... tu cherches un remède ou bien de quoi alimenter la presse?» sur le coup, il se méfia. Était-ce une entourloupe? C'est alors qu'il eut un léger tournis, comme un malaise... un mal de tête qui pointait le bout de son nez, et il sentit qu'il perdait le contrôle avant de s'évanouir. Cela ne dura qu'une ou deux secondes tout au plus, Ringu semblait avoir succombé à la même chose, car quand ils ouvrirent les yeux, ils avaient tous deux retrouvé leur apparence normale

«R.. Ringu? Tu es...» dit-il en le désignant du doigt. Prenant appui sur ses paumes pour se relever, il toussa à cause de la poussière, puis il se mit à genoux et remarqua que la poitrine avait disparu, et que les cheveux ne tombaient plus en cascade sur ses épaules... ramenant ses mains sur son torse, il poussa un soupir de soulagement «pfiouuu... ce n'était que temporaire...»

Et comme pour sauver la mise au détective, il avait oublié ce détail de journalistes. Se relevant, il retira la poussière de sa tenue qui s'était réadaptée à sa morphologie comme par magie, phénomène qui l'intriguait d'ailleurs
«Au-delà de nos corps, cette magie a touché nos vêtements... vraiment bizarre. Mais au moins, nous ne serons plus perturbés pour continuer.»

Il sortit sa carte avant de désigner l'escalier d'où ils venaient «Allons voir jusqu'où va cet escalier!» ils iraient donc directement au plus bas, sans s'arrêter forcément à chaque étage!
======================

Action: reprend l'escalier pour voir jusqu'où il descend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Admin Futée

Admin Futée

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Angelo nol Daemari ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Trisha Ornstein

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mer 27 Juin - 9:47

mini flèche Quentin descend l'escalier, espérant arriver tout en bas !
accept Quentin descend jusqu'au dernier sous-sol sans encombre, wow !
Question Quentin descend jusqu'au sous-sol, mais ça ne semble pas être le point le plus bas...
Exclamation Quentin descend quelques étages, mais le passage est bientôt bloqué !


La poisse semblait s'en être allée, mais voilà qu'alors que Quentin reprend l'escalier en espérant arriver jusqu'au sous-sol, il ne fait que deux ou trois étages avant de se retrouver coincé par un obstacle ! Visiblement, cette partie a été drôlement abîmée pour une raison ou une autre, comme s'il y avait eut une explosion. Le mur sur la droite est comme éventré, et d'épais câbles électriques en sortent. Ils sont abîmés et on peut bien entendre que le courant passe, et si on touche ça, ça va faire bobo ! S'il y a moyen de se faufiler, c'est trop dangereux... comme quoi réactiver l'électricité n'aura pas eut que du bon finalement...



Petit animal trop adorable par Engare

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mar 17 Juil - 0:43

Je pressai volontairement mon jeune allié. Mon but était certes de trouver un remède, mais je n'avais pas la prétention de l'obtenir pour moi seul. Si quelqu'un d'autre le trouvait, cela me serait également profitable. Il fallait juste s'assurer que les "bonnes" personnes le récupèrent. De plus, amener les médias pour couvrir l'événement nuirait forcément à l'influence de la Néo-Shinra dans la région et donc à ce bon vieux Strainshield. Certes, j'avais besoin de lui pour créer le remède, mais si j'avais la moindre chance de passer par un autre, je le ferai sans hésiter. Tout ça pour dire que dans l'immédiat, je voulais foncer aux sous-sols, fouiller le bureau du patron, puis partir de ce souterrain glacial pour tirer le maximum du disque de données que nous avions récupérés. Néanmoins, une chose me semblait anormale. Malgré tout ce que nous venions de faire ici bas, il n'y avait pas de traces d'activités franchement illicites.


Quentin fit une remarque, mais ce fut au même moment que ma tête tourna. Merde! Du gaz? Un poison dans l'air? Un monstre? Je regardais nerveusement autour de moi alors que je tombais lourdement contre un mur. Je glissais sur ce dernier, ma vue se floutant à chaque seconde qui me rapprochait du sol.


Je repris bien vite mes esprits, plaquant ma main sur mon front à mesure qu'une migraine me saisissait. Quentin eut l'ingéniosité de me pointer en élevant le ton. Mettant ma main devant mes yeux, je fis une grimace alors que mes oreilles bourdonnaient encore.


" Pas si fort... "


Grognon, je finis par me relever, constatant avec surprise que j'étais bien plus haut qu'il y a une minute. Mes vêtement avaient repris leurs teintes initiales, me faisant comprendre la bonne nouvelle : j'avais retrouvé mon apparence. Je restai une seconde la bouche ouverte, manquant de gober une mouche, avant de serrer les poings et de souffler de soulagement.


" Enfin une bonne nouvelle. "


Je pris soin de placer ma main derrière mes cheveux pour me recoiffer avant de regarder le jeune homme depuis mon imposante supériorité physique.


" Je ne sais pas pour toi, mais je me sens bien mieux ainsi. Et puisque tu en parles, mes vêtements sont bien mieux ainsi! "


Après, les goûts et les couleurs, hein...


Quentin indiqua ensuite les escaliers et nous en prîmes sagement le chemin. Faisant attention à la descente pour ne pas finir entre deux planches - hein Quentin? - nous débouchâmes sur une impasse. Un éboulement nous coupait la route, résultat probable d'une explosion. Le mur de droite semblait éventré et des câbles en sortaient, comme pour nous interdire de passer par là. Je grimaçais, ennuyé de voir que la réactivation du courant se retournait contre nous.


" On aura du mal à dégager l'obstacle. Autant trouer le mur pour libérer un passage. Tant qu'on touche pas ses fichus câbles. "


Je fis craquer mes mains et me préparai à user de ma force physique bien plus grande que la moyenne pour exploser ce mur de béton. A mains nues? Non voyons. Mon katana serait plus que suffisant pour découper les câbles et l'armature du mur. Ensuite, il faudrait se la jouer comme les anciens Soldats de la Shinra dont certains découpaient des immeubles entiers à l'aide de leurs armes. Pas dit que j'en sois capable, mais c'était la solution qui donnerait le résultat le plus rapide si elle marchait.


" Recule un peu, gamin. C'est la première fois que je fais ça. "

________________

Ringu utilise Kage no soto-ju no asaruto sur le mur et tente de le découper à la Sephiroth pour se frayer un chemin.

- Retrait des Mp pour l'utilisation de la magie de glace Toketsu Kanso sur l'échelle.
- Retrait des Mp pour l'utilisation de la magie Kika sur la porte.

Mp utilisés dans la mission : 15.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Admin Futée

Admin Futée

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Angelo nol Daemari ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Trisha Ornstein

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Sam 21 Juil - 14:18

Retrait de 15mp pour Ringu.

mini flèche Ringu tente de découper le mur pour se frayer un chemin...
accept Ça fonctionne du tonnerre ! Sephiroth would be proud ! Hop hop !
Question Ça fonctionne, mais le katana de Ringu est endommagé !
Exclamation Ça ne fonctionne pas et en prime, Ringu se bouffe une belle châtaigne !


C'est la poisse ou pas ? Difficile à dire, parce que finalement, Ringu arrive à se frayer un chemin. Son katana découpe l'obstacle comme des petits beurres et vraisemblablement, le duo va pouvoir continuer sa descente vers les plus profondes profondeurs (ça c'est profond!) du Deepground et enfin voir ce qui se trame dans l'ombre. Petit problème par contre ; le katana de Ringu semble un peu amoché par cette action. Non pas brisé bien sûr mais un peu endommagé. Il va sans doute falloir aller voir un forgeron après cet épisode...

Conséquence : Ringu va devoir faire réparer son katana chez un forgeron après la quête !



Petit animal trop adorable par Engare

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Lun 23 Juil - 9:07

Retrouver son apparence semblait avoir remonté le moral des deux hommes! Surtout pour Ringu en fait, car autant Quentin n'avait pas vu sa morphologie beaucoup changer en passant d'un corps à l'autre - enfin sur le plan de la taille et du poids quoi! Forcément y'avait une légère différence de répartition mais voilà! - et c'était assez perturbant de voir le détective passer d'une petite fille à un grand gaillard! En tout cas, ils pouvaient désormais chercher à rejoindre les sous-sols afin de trouver enfin ce qu'ils étaient venus chercher.

Bon, Quentin avait ses disques durs, c'était déjà un bon point de départ, malgré tout il avait le sentiment qu'il y avait quelque chose par ici qui serait mieux, probablement plus dangereux, mais bien mieux.

Ils descendirent doucement l'escalier de béton qui s'engouffrait davantage dans les sous-sols, mais rapidement ils se trouvèrent confrontés à un nouvel effondrement.

«Bon sang, il va falloir qu'un de ces jours, ils viennent avec de gros engins de chantier pour tout déblayer ici!» ce ne serait probablement pas possible d'atteindre les sous-sols, le gamin regarda sur le côté, les câbles dégageaient des étincelles, il serait suicidaire de vouloir passer par là, mais Ringu semblait vouloir essayer quelque chose. Haussant un sourcil, le jeune homme regardait le détective s'armer de son katana?

«Attends tu... euh tu veux découper le mur avec un sabre????» c'était possible ça? Machinalement, il baissa les yeux à sa ceinture où se trouvait son boîtier dans lequel il avait rangé ses propres armes, il ne s'imaginait pas tenter de découper un mur de cette manière. Il recula cependant pour regarder Ringu agir, ne faisant pas le moindre bruit, il mit même sa main devant sa bouche et son nez pour que sa propre respiration ne dérange pas le détective... le mouvement fut rapide et vraiment impressionnant, il dut se retenir de pousser une exclamation de surprise en voyant le trou net et précis se dessiner désormais et heureusement, rien ne semblait s'effondrer par la suite! Ils allaient pouvoir s'avancer, mais de toute évidence, le katana avait été sacrément endommagé par la manœuvre.

«Wow... j'avoue que de ma vie, je n'aurais jamais cru voir un truc pareil... mais ton arme est bien amochée maintenant...» un séjour à Wutaï serait surement nécessaire, ou alors il pourrait venir sur Dol à Esthar, voire à Winhill, le garçon pourrait lui conseiller un bon forgeron. En tout cas, l'ouverture dans le mur allait permettre de passer, il fallait espérer qu'il y ait quelque chose d'intéressant à cet étage!

«Y'a des bruits bizarres, il va falloir avancer en silence... ça ira tu penses?» la perspective que des monstres se soient glissés dans les environs était envisageable, et il fallait espérer que Ringu pourrait se battre avec un katana dans cet état... dommage qu'il n'ait pas deux épées comme dans son jeu, il aurait pu lui en prêter une.

En tout cas, le garçon s'engouffra dans le sous-sol, cette fois, il avait vraiment le sentiment qu'ils touchaient au but, ils étaient descendus très bas, il devait forcément y avoir quelque chose ici, il fallait juste espérer que ça ne cherche pas à les tuer!
========================

Action: exploration de l'étage dans l'espoir de trouver des trucs intéressants (enfin!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Admin Futée

Admin Futée

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Angelo nol Daemari ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Trisha Ornstein

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mar 24 Juil - 11:28

Spoiler:
 

mini flèche Quentin cherche quelque chose d'intéressant dans les sous-sols...

Le duo arrive dans les plus profonds sous-sols du Deepground, à la recherche de quelque chose de passionnant ! Qu'ils n'aient pas fait ce voyage pour rien quand même... Entre le katana abimé de Ringu et les blessures de Quentin à cause de cet épisode dans l'escalier, il y a quand même de quoi vouloir que ça en vaille la peine ! Pas de sacs d'or, ni de coffre aux trésors, mais il y a clairement des caissons dans le coin, assez grands et larges pour contenir des humains au moins ! Non pas que ce soit étonnant quand on a connaissance des antécédents du Deepground...
Certains semblent être encore fonctionnels. Comme s'ils alimentaient ou maintenaient quelque chose en vie ! Pourquoi, où, comment, allez savoir... Peut-être que le fait que le duo ait rallumé l'électricité, ça aurait put réveiller quelque chose d'endormi ? La seule façon de savoir, c'est de fouiller un peu...



Petit animal trop adorable par Engare

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mer 25 Juil - 13:03


Cette approche avait de quoi en surprendre plus d’un. Parcourant mon katana de ma main libre, je le couvrais d’une magie ténébreuse, lui donnant une teinte violacée légère qui augmenterait l’efficacité de son tranchant. A présent prêt, je le pris à deux mains et le plaça à hauteur de mon visage, prévisualisant mon action. Évidemment, Quentin témoigna d’une incompréhension légitime face à ma technique. Lui qui parlait de faire venir des engins de chantier, j’allais lui montrer que je suffisais amplement. Une étincelle jaillit de mes yeux rouges. C’était l’instant de frapper.
D’un geste chirurgical, je vins trancher le béton de ma lame qui le traversa sans même laisser la moindre marque. Un coup, un seul, et le mur commença à légèrement se décaler sur le côté, jusqu’à ce qu’une partie se sépare du reste. Un trou parfaitement sphérique permettait à présent de progresser au sein de ce complexe. Pourtant, j’avais senti une légère résistance au moment de couper les câbles gênant, si bien que je vins poser mon œil sur mon arme pour en considérer l’état. Et comme je m’y attendais, il s’avérait qu’elle était émoussée. Heureusement que je disposais encore de mes joujoux…

Je me tournais vers mon partenaire, analysant son commentaire. Il est vrai que cela pouvait paraître surprenant pour un étranger.

«  Et bien, sur Gaïa, la Shinra développait nombre de robots conçus pour la défense territoriale et la guerre. Les armes ont suivi cette évolution. Ainsi sont-elles adaptées à la coupe de l’acier ou des matières semblables. Mais tu as raison sur un point, mon katana est dans un piteux état... »

Cela m’embêtait un peu, d’autant plus que j’avais fais de nombreuses choses avec. Aussi avait-il une grande valeur sentimentale à mes yeux. Nul doute que le réparer serait ma priorité. Le seul problème, c’était que ce dernier venait d’Utaï, lieu que je préférai éviter autant que possible. Enfin, j’aurai tout le temps d’y penser plus tard… Même si je versais une petite larme en l’honneur de ce fier compagnon qui s’était ainsi blessé. Je le mis dans mon dos, avant de suivre Quentin dans les profondeurs de ce bâtiment.

« Ne t’en fais pas. J’ai des armes à feu au cas où des monstres se terrent ici bas. »

Pourtant, les dits monstres n’arrivèrent pas. A la place, des caissons, semblables à ceux de l’entrée, se trouvaient ici par dizaines. Je fis une grimace. Bien que différents de ceux du réacteur de Nibelheim, je ne doutais point de leur utilité. Cela me rappela une sombre époque de ma vie. Y avait-il aussi des individus à l’intérieur ? Sûrement. Je ne doutais point de l’organisation pour poursuivre les expériences sur les êtres humains.

« Des caissons… Toujours plus de caissons… Combien d’entre eux ont-ils créé ? Strainshield... »

Je m’approchais de l’un d’eux et en frotta la poussière. Les chances étaient faibles, mais peut-être y avait-il quelque chose à l’intérieur ?

_______________________



Ringu regarde dans les caissons s'il trouve quelqu'un ou quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Admin Futée

Admin Futée

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Angelo nol Daemari ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Trisha Ornstein

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Jeu 26 Juil - 12:31

mini flèche Ringu fouille les caissons...

La curiosité est un vilain défaut il paraît ! Mais voilà que parfois, c'est ce qui mène vers la fortune, la gloire, ou un sacré coup de chance. En fouillant un peu, Ringu constate sans trop de difficulté que de nombreux caissons sont verrouillés ou alors tout simplement inutiles : impossible de les ouvrir ou même de les faire broncher un tout petit peu. Ils sont ici depuis bien trop longtemps...
Toutefois, l'un d'entre eux paraît encore fonctionnel. C'est sans doute celui qui attire rapidement l'attention de l'individu aux cheveux d'ébène. A l'appui d'un bouton, le caisson s'ouvre pour laisser voir un homme à priori endormi, sans doute mis en stase pour éviter qu'il ne souffre de cet isolement. De longs cheveux noirs, une tenue rappelant vaguement les hommes de Wutai, connecté à une tonne de tubes et câbles dont on ne saurait expliquer l'utilité si ce n'était que pour le garder en vie !

Mais maintenant, comment le réveiller, hm ? Pas dit que ce soit facile...



Petit animal trop adorable par Engare

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Jeu 26 Juil - 14:29

L'état du katana de Ringu était préoccupant, mais le détective avait plus d'un tour dans son sac, disposant d'arme à feu pour pouvoir se défendre en cas de besoin. Quentin approuva d'un signe de tête et commença à avancer prudemment dans cet étage qui semblait être un laboratoire.

Prenant une profonde inspiration en voyant les caissons, il prit son courage à deux mains, passant sa paume sur l'écran de verre afin de voir l'atrocité à l'intérieur. Pour la plupart, des monstres, les moniteurs qui y étaient connectés ne fonctionnaient plus, ils devaient être morts.

Un bip bip attira son attention cependant, Ringu semblait blasé, mais le jeune homme s'approcha du caisson qui semblait en état de marche? Il y avait une tablette à côté, le jeune homme sortit la sienne de façon à pouvoir la brancher dessus pour recharger la batterie. Au bout de quelques minutes, la tablette de la Néo ShinRa s'alluma. Évidemment protégée par des mots de passe, mais à l'aide d'un autre appareil qu'il sortit rapidement - tenant sa propre tablette entre ses dents, pas comme s'il avait trois mains - il parvint à la pirater pour pouvoir accéder aux données. Il posa sa tablette sur la table pour être plus libre de ses mouvements et utilisa son traducteur pour pouvoir lire les informations


«Rokurou Rangetsu. 22 ans... enfin quand il a été mis là dedans du moins. D'après la date, c'était il y a 6 ans, pas très longtemps avant la fusion des mondes...» il fit défiler pour voir un peu ce qu'on lui avait fait subir «Originaire de Wutaï, a affronté Sephiroth en combat singulier et a survécu lors de la guerre, même s'il a perdu. Il s'est porté volontaire pour les expériences, son objectif: devenir assez fort pour le battre. Pas très original.»

Le gamin continuait de faire défiler, c'était bizarre, le caisson ne devait pas fonctionner avant qu'ils ne remettent le courant, si? Oh? Il finit par trouver un truc intéressant
«Il n'a pas subi d'expérience à la mako, lui. Ils ont tenté un autre procédé avec des monstres, mais ça l'a partiellement transformé et ils ont craint qu'il n'obéisse pas aux ordres... après l'avoir enfermé dans un caisson pour le plonger dans un coma artificiel, ils se sont rendu compte que dans un certain produit, il disposait de capacités de régénération hors du commun!»

Le garçon leva les yeux et regarda à l'intérieur par le petit hublot, l'homme semblait avoir perdu la moitié de son visage qui n'avait plus rien d'humain, mais pour le reste, il avait l'air normal
«En gros, tant qu'il est dans ce produit, il est immortel... pour ça qu'il est toujours vivant bien qu'il n'y ait plus de courant.» il se tourna vers Ringu, intrigué «ce type est un miracle de la médecine... on fait quoi?» réfléchissant quelques secondes, Quentin prit une profonde inspiration avant de se tourner vers le détective «la décision ne m'appartient pas, mais je ne pense pas qu'elle t'appartienne non plus. Désolé, mais si ce type dispose de qualités qui me permettent de maintenir quelqu'un en vie juste en le mettant dans un liquide, ça m'intéresse.» même sans sauver sa sœur, ça lui laisserait davantage de temps pour lui trouver un vrai remède.

Tant pis, avec ou sans l'accord de Ringu, le gamin appuya sur le bouton en sortant une bouteille de ses affaires, à l'ouverture du caisson, il plongea la bouteille dans le liquide pour en récupérer avant que le siphon automatique ne le vide entièrement. Il recula ensuite alors que les yeux de l'inconnu commençaient à bouger...


RokurouLe temps semblait suspendu, mais finalement, l'homme ouvrit les yeux et fixa quelques secondes le plafond... battant des cils, il grimaça un peu en ramenant sa main sur sa nuque pour la faire craquer
«Argh... je suis où là?» il s'appuya sur les coudes pour regarder autour de lui, réalisant qu'il était dans un caisson couché sur une sorte de table, il vit les deux hommes qui paraissaient partagés entre l'inquiétude, l'appréhension et la curiosité

«Vous n'avez pas la tête de scientifiques, vous...»
«Et bien, en fait... un peu. J'ai mon diplôme de médecine scientifique...»
«Toi? Tu dois avoir la moitié de mon âge...»
«Ça dépend, vous croyez avoir quel âge?»
«22 ans aux dernières nouvelles»
«J'en ai 17... mais en fait, d'après votre date de naissance, vous en avez 28.»
il se stoppa net une seconde et écarquilla son unique œil humain, il regarda de nouveau autour de lui, réalisant les ruines qui l'entouraient.

«Hein? C'est une blague?»

Ben non... c'était ça le problème. Quentin le regardait, il aurait aimé lui faire une prise de sang pour voir quel était l'élément en lui qui lui permettait d'être immortel avec ce liquide, mais il doutait de pouvoir lui demander gentiment là... même si le gars paraissait étrangement calme, juste surpris en fait, mais il n'avait pas l'air méchant en soi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Sam 28 Juil - 1:37



Tant de caissons... Tant d’expériences... Plus mes yeux se posent sur ces derniers, plus j'ai mal au crâne. Combien de scientifiques avaient poursuivi cette folie? Et plus important encore, dans quel but? Dans un sens, je sais plus ou moins à quoi j'ai servi par le passé. Mais eux? La Shinra n'était plus en guerre, alors pourquoi? Une réaction suite à l'attaque d'Avalanche? Je ne comprends pas. Il faut que j'ai une discussion avec Moon Strainshield. Il faut qu'il s'explique là-dessus.


" Pourquoi ont-ils continué?... "


Je tentais tant bien que mal de dissimuler une certaine rancœur en constatant les cadavres de monstres. Un souvenir douloureux me revint en tête. Je la voyais. Une touffe de poils noirs, un regard bestial, des traits déformés... Une bête hideuse. Cette chose se tenait au dessus du corps de ma mère, couvert de son sang de la tête au pied. Dans son iris se reflète un chaos infini. Utaï y brûle et les cris d'agonie de ses pairs se font entendre. Ses griffes sont couvertes de la chair qui l'a vu naître et ses dents allongées se referment sur un morceau de tissus abîmé. Des larmes coulent de ses joues. Un frisson me parcoure. Machinalement, je frappe sur un caisson. 


" Merde! "


La tête penchée, les cheveux couvrant mon visage, je me balade de l'une à l'autre de ses machineries du Diable. Toutes semblent hors service, ce qui signifie que chacune de ces... "créatures"... est morte. Tout cela me rappelle Nibelheim. L'énergie mako qu'ils nous ont insufflés, elle en a changé certains en monstres. Les plus chanceux sont morts rapidement.


Je finis par me laisser tomber contre un autre de ces tubes, m'en servant comme appui sommaire. J'ai froid.


...


Je détourne mes yeux, écoutant ce que me dit Quentin. Il est assis au milieu de ses horreurs, ne réalisant surement pas que ces "choses" furent autrefois humaines... Sans doute. Qui sait au fond? Peut-être sommes-nous tous des monstres? Comment peut-il rester aussi impassible? A entendre sa diction, il me fait penser à une de ses saloperies de toubibs. Froid, distant, il se contente de récolter les informations sans se soucier de la personne qui est morte à l'intérieur? Tch...
Je sors une bouteille d'eau, puis je l'engloutis. Pourtant, cela ne me calme pas. Je détourne le regard, soupire, puis appui ses dires.


" Personne n'aurait pu tenir tête à Sephiroth avant la fusion des mondes. C'est pour cela qu'il a inspiré tant de générations... Que la Shinra pouvait utiliser comme bon lui semblait. "


Je continuai de l'écouter. Ce brave gamin semblait ignorer totalement le spectacle morbide autour de nous et resta concentré sur ces histoires de médecine.


" On s'en fiche... "


Un produit qui rend immortel? Des expériences à base de monstres? Et tu arrives à garder le sourire? Te moques-tu d'eux?


" On s'en fout... "


Je restai contre cette paroi où l'un des cadavres demeurait. Son corps témoignait des multiples opérations qu'il avait enduré. Cette chose était comme moi. C'était ça ma réalité. Et ce... Quentin prenait cela à la légère. En quoi était-il différent de Lui?

«  Attends, Quentin ! »

Je vins lui saisir fermement la main, mais le bougre réussit à appuyer sur le bouton qui libéra l’individu contenu dans le caisson. Je réprimais une grimace, le lâchant par la même occasion. Je savais bien que je n’étais pas dans mon état normal, mais il aurait pu attendre ma réponse, non ?!

Je vins me pencher en arrière, croiser mes bras et considérer l’utaïen s’éveillant de nouveau après de longues années d’hibernation. J’étais inquiet. Si cet « homme » était toujours en vie, nul ne sait ce qu’il pourrait faire une fois conscient.

«  C’était imprudent, Quentin. »

Simple remarque, froide. Rokurou, du moins d’après Quentin, posa plusieurs questions. Il ne semblait pas agressif, aussi remis-je la sécurité des revolvers à ma ceinture. Je me permis de retrouver le sourire, bien que mon regard carnassier ne devait pas être le plus rassurant.

«  Ça dépend, es-tu bien Rokurou de Utaï ? »

Une fois son identité vérifiée, nous pourrions en savoir plus sur ce lieu et sa fonction.

« As-tu une idée de l’endroit où tu te trouvais avant de te réveiller? Ça devait être bien différent de maintenant je suppose... Peut-être connais-tu d’autres salles où certains de tes… « camarades » se trouvent ?»

Histoire de savoir s’il avait été déplacé ou si toutes les expériences avaient eu lieu ici. De plus, si nous pouvions trouver d’autres survivants, cela ne serait pas un mal. D’ailleurs, puisque l’autre semblait obséder par son jus de kiwi, autant jouer là-dessus.

«  Qu’en penses-tu Quentin ? Cela nous permettrait de récolter plus de cette substance, voir même de savoir vers où celle-ci est évacuée ? »

Je me montrais cool… Mais je n’oubliais pas ses mots. Ce petit n’en ferait qu’à sa tête. Il n’en avait rien à faire de ces gens. Il était là pour quelqu’un et se contenterait de cette personne.

Je me baissais vers le grand brun et lui tendit ma main pour l’aider à se relever. De plus, je me permis de lui sortir une nouvelle bouteille d’eau.

« Sers-toi. Après autant d’années sans eau, tu en auras besoin. Moi, c'est Ringu. »

Je fis quelque pas autour de lui, comme pour l’analyser. Je me tournai ensuite vers le scientifique en herbe.

« Tu pourras noter que les années n’ont pas dégradé sa condition physique. Tu ferais bien de prendre le même jus que lui. »

Je lui lançais un sourire narquois, espiègle, mais aussi paternaliste. Quentin n’avait pas une super condition physique, c’était une réalité, et je ne me privais pas pour le tailler là dessus. Néanmoins, ma remarque était pertinente. Non seulement il était immortel, mais ses muscles ne s’étaient pas dégradés. C’était donc un produit phare pour lutter contre les paralysies ou la dégénérescence musculaire… Après, je ne suis pas médecin, juste détective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Lun 30 Juil - 9:27

Trop absorbé dans ce qu'il découvrait sur cet individu, Quentin ne vit pas tout de suite l'état de Ringu, ce ne fut que lorsque celui-ci chercha à l'empêcher d'ouvrir le caisson qu'il comprit, le repoussant de la main, il plongea ses yeux noirs dans les pupilles écarlates du détective
«Qu'est-ce qui te prend? C'est pas toi qui m'a mis en garde contre ce qu'on allait trouver ici?» lui qui se foutait presque de sa gueule en pensant qu'il serait une petite nature inapte à supporter le spectacle? «tous ces gens là, ils sont morts! On ne peut plus rien pour eux! À part faire en sorte que les expériences qu'ils ont subit ne soient plus jamais reproduites! Mais surtout... SURTOUT qu'ils ne soient pas morts pour rien!! Ces gens peuvent encore sauver des vies! Je ne laisserai pas leur sort disparaître!» la colère se lisait dans les yeux du gamin, non, ce spectacle ne lui plaisait pas, Ringu ignorait à quel point il prenait sur lui et combien il devait s'accrocher à son objectif pour ne pas vomir ses tripes! Il sursauta lorsque le caisson à côté de lui s'ouvrit, et avant que l'individu n'ouvre les yeux, il se dépêcha de récupérer cet étrange liquide qui pourrait peut-être sauver la vie de sa sœur.

Si tant est qu'il trouvait le moyen d'empêcher qu'elle se transforme à moitié en monstre avant...


RokurouL'homme s'était redressé, son corps paraissait en excellent état et pourtant, il ne portait aucune trace d'intraveineuse ou quoi... aucun produit ne semblait lui avoir été injecté, et il se mouvait plutôt bien pour quelqu'un qui semblait avoir dormi des années! L'homme se mit à bâiller alors que Ringu l'interrogeait sur son identité

«Hm? Oui c'est moi, on se connaît?» son clan avait une bonne renommée en tant qu'épéistes, aussi il était possible que le détective le connaisse. Quentin continuait de l'observer, il posa son index sur le bras de l'ancien guerrier pour voir l'état de ses muscles, il était tout simplement sur le cul, autant le dire. L'homme le regarda d'un air amusé «désolé petit mais je ne mange pas de ce pain là!»
«Hein??? Ah non désolé!! Je regardais juste euh... ben je suis un peu médecin donc je vérifie votre état quoi»
«Ben tiens! Et sans appareil bizarre ni rien? Avoue que tu veux juste me tripoter!»
«Mais non enfin!!»
l'homme semblait du genre taquin et se plaisait à voir Quentin virer au rouge pivoine! Il se tourna de nouveau vers Ringu et il regarda ensuite autour de lui

«Ben c'est plus poussiéreux, plus sombre aussi, mais ouais, ça ressemble pas mal à l'endroit où j'étais... quand mon apparence a commencé à changer, je ne me suis senti.. plus fort, je me suis mis à rire en fait, et on dirait que ça ne leur a pas plu, j'ai une dizaine de gars qui se sont jetés sur moi et m'ont injecté un truc dans le cou» surement lorsque son visage a changé, ils ont du croire qu'il perdait le contrôle et se transformait en monstre, pensa Quentin, pourtant, malgré son apparence, il semblait parfaitement normal? «et après, dodo...»

Il se gratta un peu la tête avant de bâiller à nouveau, puis il s'étira en levant les bras au plafond, pendant ce temps, le jeune homme regardait dans le container, le liquide avait disparu, mais Rokurou le regardait encore en coin
«On dirait que t'es déçu que je sois encore habillé!»
«Raah!»
fronçant du nez, le gamin n'aimait pas trop ces sous-entendus. Le guerrier prit la bouteille d'eau tendue par Ringu, mais parut assez neutre sur le reste
«De mémoire, je suis le seul sur lequel ils ont testé d'autres produits que l'énergie mako, ce liquide là, s'il y en a d'autre, ce sera genre dans un tonneau ou une cuve quoi, mais pas chez un autre gars.»
«Pourquoi ils ont testé autre chose sur vous?»
«Parce que je leur ai demandé. De base déjà, j'avais du mal avec les materias moi, j'ai supposé que j'avais une sorte de rejet avec ça, donc je savais que ça ne marcherait pas... j'avais pas envie de devenir un monstre, bien que pour ça, ce soit un chouilla raté!»
«Oui enfin... en dehors de votre visage, vous... enfin vous avez l'air bien non?»
«Je sais que je suis toujours beau gosse, oui! Ça t'arrange?»
«Vous allez arrêter avec ça oui??»
il finit par tourner les talons pour regarder sous le caisson et chercher effectivement l'évacuation du liquide, pouffant de rire, Rokurou se hissa pour sortir de son caisson. Il fit quelques mouvements de ses bras, sa tenue lui collait à la peau, c'était désagréable, aussi il retira au moins le haut pour le faire pendre le long de sa ceinture, on voyait que la marque noire s'arrêtait au niveau de la clavicule, pas plus bas...

«Bon, c'est pas tout ça, mais y'a moyen de m'expliquer ce qu'il s'est passé ici? Un tremblement de terre? Un attentat? Ou alors on a découvert ce qu'il se passait ici et ils ont tout fait sauter pour effacer les traces?» au moins était-il lucide, mais Quentin ne l'écoutait pas trop, un peu boudeur, il suivait plutôt les tuyaux, lui!

«Groumph! Même si je peux bouger, j'ai l'impression que mon petit somme m'a fait perdre pas mal de force! Je suis même pas sur de pouvoir... le battre lui tiens!» dit-il en montrant Quentin qui ne s'en vexait pas, bien qu'il marmonna un truc qui devait ressembler à "je t'en collerais bien une tiens" mais pas sur... «quand on pense que j'ai affronté Sephiroth et que j'en suis sorti vivant... quelle poisse. Il devient quoi lui d'ailleurs?»
«Il est mort... deux fois.»
dit Quentin l'air absent
«Comment ça deux fois???»
«Dans la mesure où il est sorti de l'Au-Delà y'a 4-5 ans, je suppose donc qu'il est mort une première fois avant, et il a été à nouveau tué y'a quelques mois. C'est passé aux informations dans tout le pays.»
«L'Au-Delà? T'en parles comme si c'était un véritable endroit»
c'était le cas, mais Quentin n'était pas d'humeur à lui expliquer, surtout qu'il venait de trouver l'endroit où le précieux liquide s'était évacué, à l'origine, il semblait y avoir une cuve d'évacuation, mais elle était défoncée et tout était tombé dans des gravas, perdu quoi. Quelle poisse. Prenant une profonde inspiration, il se félicitait intérieurement d'avoir récupéré une bouteille au moins. Il se tourna alors vers Rokurou d'un air blasé

«Dis, tu voudrais bien que je te fasse une prise de sang ou bien tu prendrais ça pour de la drague aussi?» il était passé au tutoiement du coup, on supposait qu'il ne méritait pas tant de respect que ça pour être vouvoyé. Le guerrier se mit à rire, mais tendit son bras comme si de rien n'était
«Vas y, je t'en prie! C'est plus original qu'un autographe» ce type était désespérant. Le garçon s'avança pour sortir son matériel de son boîtier, Rokurou ne put s'empêcher de siffler en voyant la technologie «ouh! ça a l'air pratique ce truc!» le garçon hocha juste de la tête, ce type l'agaçait un peu, il fallait le reconnaître! Pourtant, il avait l'air.. sympa. Quelle plaie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Mar 7 Aoû - 22:58


Quentin avait raison, tous ces gens étaient morts. On ne pouvait plus rien pour eux. Pourtant, je restais mal à l’aise.
D’ordinaire, j’arrive aisément à cerner les individus, notamment grâce à mes longues années de service en tant que détective, mais aujourd’hui la chose était différente. Je n’avais pas vu que ce jeune homme, lui aussi, prenait sur lui pour supporter une telle horreur. A croire que ma perception était bien en deçà de son niveau habituel.

La raison en était simple. En chacun de ces monstres, je voyais ce que j’avais été, mais aussi ce que je devenais petit à petit. La Mako nous avait changé. Et contrairement à ce qu’il disait, ces individus étaient bel et bien morts pour rien. Tout ça pour servir les pensées déviantes de scientifiques fous. Néanmoins, lui dire ces choses maintenant ne ferait que le pousser davantage dans ses retranchements. J’estimai, que tout comme moi, il devait être à bout. Aussi ne puis-je que garder le silence.

Toujours sur mes gardes, j’accueillis le nouveau venu avec une méfiance dissimulée. Il se pouvait qu’il soit toujours sous les ordres de la Shinra, ou pire : qu’il se change en monstre à son tour. Pourtant, je fus rapidement mis en confiance. En effet, au vu de son ton déconneur, cet homme en était toujours un. Il semblait perdu sur bien des points, aussi Quentin tenta-t-il de le renseigner… Bien qu’il s’y prit de manière maladroite. Je ne pus réprimer un sourire moqueur. Le petit se faisait avoir à merveille par ce Rokurou. D’ailleurs, son nom me disait quelque chose, ce qui n’avait rien d’étonnant puisqu’il provenait d’Utaï. Néanmoins, là, tout de suite, je ne m’en souvenais pas plus que cela. Peut-être que la mémoire me reviendra s’il vient à aborder le passé ? Allez savoir. En revanche, cette histoire de produit m’inquiétait.

« Un produit que l’on-t-a injecté, dis-tu ? Et sais-tu s’ils en gardaient quelque part ? »

Si cela permet de calmer sa transformation, voir ses pulsions meurtrières, cela pouvait être un début de remède, tant pour lui que pour moi. Mais je n’étais pas trop confiant, il semblait en effet qu’il ne sache pas vraiment de quoi il s’agissait.

La suite ne manqua pas de me faire rire. Le jeune Quentin se prit réflexions sur réflexions, ce qui le mit mal à l’aise. J’aurai pu m’en mêler, mais, honnêtement, je préférai demeurer spectateur. Je posais alors mon regard aux alentours, mais je ne vis aucun tonneau pouvant contenir ce précieux liquide que le jeune homme cherchait tant. Quant à Rokurou, il s’enquit de l’état du laboratoire. Puisqu’il parla d’attentats, de tremblements de terre et de fuite des locaux, je me permis de lui répondre le plus naturellement du monde.

«  Les trois à vrai dire. »

Pour plus de précisions, il faudra attendre que l’on sorte. Beaucoup TROP de choses ont eu lieu depuis les dernières années, si bien que tout lui expliquer risque d’être relativement long. Concernant son affrontement avec Sephiroth, il sembla en parler comme d’une fierté. Effectivement, il pouvait se vanter d’avoir survécu. Néanmoins, pour s’être mis en tête d’affronter ce monstre, il devait sûrement avoir une araignée au plafond. Pourquoi l’aurait-il fais d’ailleurs ? Venger Utaï ? A moins que ce ne soit arrivé pendant la guerre, quand le Cauchemar était encore un héros. Ce dernier avait pu l’épargner volontairement… Ou pas à vrai dire.

Quentin sortit ses ustensiles dans l’optique de réaliser une prise de sang et je me rendis compte que je n’étais, à présent, plus vraiment utile. Alors je me mis à fouiller un peu la zone. Puis, voyant qu’ils traînaient un peu, je me permis, moi aussi, de me mêler de leur scène de ménage.

« Bon, les tourtereaux, je ne veux pas vous déranger, mais j’aurai besoin d’aide pour fouiller le reste de l’endroit. Si on ne trouve rien de plus, je pense qu’il sera temps de sortir. »

Et de faire un rapport à Strainshield…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Jeu 9 Aoû - 23:23

RokurouDifficile de rester concentré avec ce type qui n'arrêtait pas de faire des sous-entendus à la con. Mais au moins, il ne disait rien et laissait Quentin l'examiner et surtout récupérer une prise de sang. L'homme fit ensuite rouler ses épaules alors que le détective semblait... blasé. Difficile de savoir ce qui le rendait aussi maussade, le spectacle déroutant de ces hommes dans des caissons ou le fait que rien ne semblait avoir survécu... Quentin était surpris, c'était lui pourtant qui l'avait prévenu de ce qu'ils allaient trouver là, lui qui semblait si sûr de lui et persuadé que le gamin ne tiendrait pas le choc. Mais quand on était confronté chaque jour à la mort de l'être qu'on aime le plus au monde, qu'on le veuille ou non, ça vous endurcit.

«Alors euh... je sais pas trop pour le produit, mais y'a pas de raison qu'ils n'en aient pas gardé d'autre. Je ne pense pas que j'étais le seul sur qui ils ont voulu le tester?» Quentin réfléchit une minute, puis se tourna vers Ringu d'un air plus ou moins sûr de lui «Hum.. en général, ce genre de produit expérimental sera conservé dans une sorte de frigo. Ces appareils résistent bien aux chocs, on devrait pouvoir le retrouver?» pas forcément sûr de lui, il se disait que ça pouvait être une bonne idée quand même... le garçon s'inquiétait tout de même de l'utilisation du produit quand il voyait le visage de Rokurou. Celui-ci se leva pour aider à la fouille, tout heureux apparemment de se dégourdir les jambes, mais rapidement, un autre problème se souleva quand il remarqua qu'il manquait un truc dans son caisson

«Hum... je suppose qu'il n'y avait aucune arme avec moi?» Quentin s'arrêta un moment, avant de réaliser que si ce type avait affronté Sephiroth, c'était surement pas à mains nues. Se grattant l'arrière de la tête, il doutait fort que ses armes aient été gardées par ici
«Ben euh, désolé mais non. Il doit bien y avoir une pièce spéciale pour les armes? On peut chercher si tu veux?»
«Ouais, je veux bien... il y a une arme en particulier que je veux absolument récupérer...»


Au final, ils fouillaient un peu partout dans l'espoir de trouver le fameux produit, ils finirent par dégager ce qui ressemblait à un frigo, malheureusement sous le choc, son contenu s'était brisé, les fioles s'étaient brisées, leur contenu mélangé les uns avec les autres, il n'y avait rien à récupérer. Quentin était tout aussi déçu que Ringu sur ce coup là, mais espérait que la prise de sang de Rokurou doublé du liquide dans lequel il était plongé seraient payants.

«Je suis désolé. Si tu veux, je pourrai te transmettre les résultats de mes recherches? Ou bien on peut partager les échantillons?» il ignorait ce que le détective cherchait en fait, donc le gamin ne pouvait que proposer au pif. Au bout d'un moment, Rokurou revint, dépité, mais il portait deux dagues à la ceinture dans son dos.
«Aucune trace de Tonnerre Hurlant, ça, ça craint.»
«Tonnerre Hurlant?»
«Oui. C'est une arme ancestrale qui se transmet dans le clan Rangetsu de génération en génération. Seul l'aîné des Rangetsu peut la manier, j'ai du tuer mon frère pour l'obtenir, c'était pas pour me la faire piquer dans ce trou à rat!»
«Vous... vous avez tué votre frère????»
tiens on repasse au vouvoiement du coup! Rokurou croisa juste les bras d'un air plus sombre
«C'est la loi de mon clan... si tu veux manier Tonnerre Hurlant, faut le mériter. Si tu n'es pas l'aîné de la fratrie, tu dois éliminer tous ceux qui sont nés avant toi pour pouvoir en hériter.»
«Mais c'est horrible!!!»
l'homme haussa juste des épaules, il ne semblait guère intéressé par les états d'âme de Quentin
«C'est comme ça. Mais ils m'ont pris mon arme, elle n'a pas pu être détruite par l'effondrement, rien n'aurait pu la briser... ils l'ont donc emmenée ailleurs, et je vais devoir la récupérer.

Oui ben sur ce coup là, qu'il ne compte pas sur Quentin. Le garçon alla voir les quelques tablettes encore en état de marche et chercha à télécharger des données, mais il n'en trouvait pas beaucoup qui fonctionnent, et de toute manière, les projets concernaient la mako, donc rien pour lui. Il était content d'avoir récupéré les données sur Rokurou, mais il lui faudrait faire pas mal de recherches pour s'assurer de ses capacités, hors de question de transformer sa sœur en monstre.

«Il se fait tard. On ne trouvera rien de plus ici, il fera nuit d'ici qu'on soit en haut alors... allons nous en.»
«Mouais... bonne idée, je crève de faim en plus!»
tu m'étonnes... enfin, Quentin se tourna vers Ringu, il était bizarre depuis qu'ils étaient arrivés ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2600/3200
MP : 45/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Sam 11 Aoû - 22:54

Un produit utilisé pour contenir la folie d’un individu soumis aux traitements de la Shinra. C’était peu, mais cela demeurait le mieux à disposition. Aussi loin que je m’en souvienne, la perspective d’une cure à mon affliction n’était qu’un doux rêve que seuls les cristaux auraient pu accomplir. Malheureusement, cette option se trouvait être de plus en plus hors de ma portée compte tenu du si peu de résultats que ces années de recherches m’avaient apporté. Ma soif, inextinguible, me cantonnait au rôle de son esclave, me rendant incapable de vivre convenablement. Là encore, je me surpris à avoir la gorge sèche et je dus, de nouveau, boire quelques gorgées de ce si précieux liquide pour rester dans un état que l’on ne pourrait que qualifier de correct. Cette anomalie était inscrite au niveau génétique, m’empêchant de fuir ou de me cacher et me rendant fou à force d’usure. Combien de litres buvais-je en un jour ? Ce chiffre était-il en augmentation ? Allais-je finir, à terme, par ressembler à l’une de ces créatures aux yeux vides ?

J’imaginais le pire, conscient que mon état s’aggravait lentement au fil du temps, comme une plaie qui s’infecte et remonte tendrement le long d’un membre pour nécroser les organes un à un et plonger son porteur dans un supplice sans fin. L’abysse, voilà tout ce qui constituait mon futur. Ma douce enfant ne poserait plus ses yeux sur moi en tant que père protecteur, mais en tant que fardeau. Elle n’assisterait qu’à ma déchéance inéluctable, le pire aspect que je puisse lui dévoiler. C’était inacceptable, intolérable. Et de fait, cette fin me faisait peur.

Le nouveau venu, Rokurou, ainsi que mon partenaire d’expédition, Quentin, m’indiquèrent qu’un frigo contiendrait probablement le dit produit. Il fallait maintenant espérer que le passage du temps n’ait pas eu raison du mobilier de laboratoire. Les rares paillasses que l’on pouvait voir dans de sombres chambres se trouvaient toutes couvertes de poussières et brisées par endroits. Les murs se lézardaient et de l’humidité s’infiltrait lentement à travers tout le complexe. L’électricité avait été coupé il y a longtemps et les rares conduits l’acheminant encore étincelaient d’une lueur inquiétante.

«  Dans ce cas, cherchons ce fameux frigo. »

Le spécimen de recherche intervint. Il souhaita trouver une arme et, après avoir écouté les conseils du plus jeune du groupe, il partit de son côté. Si telle était sa priorité, alors soit. Nous chercherons le frigo seuls.

Finalement, nous trouvâmes quelque chose. Un vieux frigo, banal, mais dont la température suggérait qu’il fonctionnait encore. Malheureusement, nos efforts pour le dégager nous révélèrent une amère réalité : son contenu était inutilisable. Fioles brisées, ingrédients mélangés… Il ne semblait plus rien avoir à en tirer. Pour ma part, je me permis de me baisser au dessus du mélange. J’en sentis l’odeur, le toucha de mon doigt pour me faire une idée de sa texture… Toute information, aussi mince soit-elle, était bonne à prendre. Enfin, je pris un calepin, en déchira une dizaine de pages et les trempa dans la solution. Par capillarité, le liquide remonta l’ensemble de pages et je pus alors les rouler en boules et les mettre soigneusement dans l’une de mes poches. Peut-être n’était-ce que les jus de fruits des scientifiques travaillant ici, mais peut-être aussi qu’il s’agissait d’un remède à ma malédiction. Strainshield pourrait peut-être en tirer quelque chose… Peut-être. Je n’étais plus assez confiant pour me permettre de me passer de la moindre opportunité.

« Tes résultats m’intéressent, en effet. De plus, je connais un laboratoire qui pourrait nous éclairer sur la composition des différentes solutions. Si l’on trouve des numéros de séries, ainsi que des archives, nous pourrons savoir ce que contient le produit qu’on lui injectait. Hmmm… Mais le temps semblent avoir eu raison de la plupart des inscriptions. »

J’étais sceptique sur nos chances de succès, mais je ne pouvais pas tout abandonner ici. Je n’avais qu’à m’en remettre à Strainshield. Lui, ou n’importe qui capable de me fournir des résultats concluants.

« C’est peut-être peu de choses, mais ce Rokurou pourrait permettre aux anciens cobayes de la Shinra d’éviter de se transformer en monstres. Si un produit permet d’arrêter la métamorphose, voir de rendre son état originel à quelqu’un, cela serait un bénéfice sans précédent. Je pourrais peut-être la sauver avec un tel traitement.»

Seras, mon amie depuis ce jour où on l’a affecté à mon unité. Ensemble nous avons commis l’irréparable. Ensemble nous avons été déchu de notre humanité. Et c’est ce même enfoiré de Strainshield qui est la cause de tout cela. A croire que le remède est parfois le poison lui-même.

L’Utaïen revînt. Il était armé, mais pas de l’arme qu’il aurait désiré. Il parla de Tonnerre Hurlant, nom qui fut un déclic. Un vague souvenir apparut dans mon esprit. Cette vision du passé me rappela cette patrie que j’avais trahi et ses traditions ancestrales, gravée dans le marbre. Dans ce village, l’individu n’était rien de plus qu’un porteur. Le Nom, voilà tout ce qui importait. Il transcendait le bon sens et devait être préservé et honoré en dépit de bien d’autres choses. Il s’agissait le plus souvent de familles, soyons honnête. Cependant, il existait parfois, dans ces coutumes vieilles d’un autre age, des armes si révérée que leurs noms dépassaient l’individu qui les maniait. Leurs détenteurs n’avaient plus d’identité propre et étaient reconnus comme les porteurs de telle ou telle arme. Cette doctrine s’éloignait beaucoup de la vision du monde « moderne » de la Shinra où son champion, Sephiroth, avait été mis en avant et médiatisé pour susciter les vocations. A Utaï, les secrets étaient bien gardés, cachés, et l’identité ne transparaissait qu’au travers de nom ou de titre obtenu au cours de bataille. Ainsi me souvenais-je que Tonnerre Hurlant avait affronté Sephiroth. Ainsi me souvenais-je de l’arme. Néanmoins, j’ignorai qu’il s’agissait de ce Rokurou. D’un coup, son histoire devînt nettement plus crédible. La lame était réputée indestructible, capable de fendre dix hommes d’un seul coup bien placé. En d’autres termes, elle rivalisait certainement avec la puissance que l’on accordait au mythique Cauchemar de Gaïa.

Quentin sembla… Perturbé par les pratiques du clan Rangetsu. Pour une personne étrangère au village, il y avait de quoi. Mon regard se fit sombre, bien que protecteur envers ce jeune dolien.

« Les pratiques des familles d’utaï sont… Particulières. L’honneur et la fierté sont au centre de tout. »

Je ne dis rien de plus. J’étais d’Utaï et je savais. Certaines choses me répugnaient. Pourtant, malgré toutes ces années, je continuai d’aimer ce village qui m’avait vu naître. Et ce, même si j’avais participé à sa destruction.

Je levais un regard calme vers le guerrier.

« Je connais quelqu’un qui a travaillé dans ses locaux. » Cela surprendrait probablement Quentin, mais il comprendrait ainsi comment j’avais su ce qu’était cet endroit avant même d’y mettre les pieds. « Avec un peu de chances, il saura peut-être où ton arme a été déplacée, bien que je ne me ferais pas trop d’illusions à ta place. Cela fait plusieurs années et l’arme de ton clan a probablement atterri dans les mains d’un autre. »

Je soupirai.

« Nombre de travaux ont été perdu ici. Chaque chercheur détenait une partie du savoir qui résidait en ces lieux. A mon humble avis, seul Hojo, l’ancien directeur du pôle scientifique de la Shinra, avait accès à toutes les données. Si nous ne trouvons pas son bureau ici, alors je crains que ces dernières ne soient dans les archives de la Shinra, sous bonne protection. »

Et même mes connaissances dans la nouvelle Néo-Shinra n’y aurait pas accès, sous réserve que la venue du Météore n’ait pas simplement tout fais disparaître.

Je dus fouiller quelques ordinateurs après ça, mais je ne mis la main sur rien d’autres que d’anciens documents sur la Mako. Rien de très utile malheureusement. Le groupe proposa de partir, me laissant un peu sur ma faim. Malgré tout, je me rendis vite à l’évidence : je ne tirerai rien de plus de ce lieu. Je portai alors à mes lèvres mes réserves d’eau, puis m’approcha du duo, hochant de la tête pour indiquer que je les suivais. Rokurou semblait affamé, aussi surpris-je mon estomac lâcher un long gargouillement. A croire que mon entrain m’avait fais oublié la faim. Je ris de bon cœur, nullement gêné, puis me dirigea vers la sortie. Nous arpentâmes les différents couloirs et escaliers pris à l’aller. Pour ma part, je pris soin d’expliquer à notre nouvel invité la joie de descendre jusqu’à lui. L’épisode en rappel me fit sourire. C’est vrai que l’opération était risqué, surtout quand on sait que Quentin avait trouvé un escalier juste à côté. J’évitai bien sûr de mentionner le passage où j’avais été une petite fille par pure fierté, puis nous finîmes finalement par déboucher dans les égouts.

« Désolé de t’infliger cela Rokurou, mais traverser ces égouts est le seul moyen de remonter à la surface. J’espère que tu n’es pas trop précieux ? »

J’affichai un air taquin, histoire de le provoquer un peu. C’était bon enfant. Je posais alors un regard sur Quentin, puis sur Rokurou avant de soupirer.

« Ce soir, c’est moi qui vous invite. La journée fut épuisante alors manger sans vous priver. Si nous en avons le temps, nous pourrons même nous rendre à Kalm. Les restaurants y sont meilleurs que cette ville en reconstruction. Dans le cas contraire, nous dormirons à l’auberge . »

Voilà qui devrait leur donner la force d’affronter les égouts une ultime fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan
Héros virtuel

Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 1850/2000
MP : 55/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   Jeu 16 Aoû - 8:22

RokurouAu fur et à mesure qu'ils fouillaient les environs, Ringu semblait s'assombrir, ce qui n'échappait pas à Quentin. Le jeune homme avait trouvé un début de piste concernant ses recherches, là où le détective semblait avoir fait chou blanc.

Au final, il ne semblait y avoir rien d'autre, mais Rokurou avait totalement changé de comportement depuis qu'il s'était rendu compte que son arme principale manquait... après quelques explications, le garçon regrettait un peu de l'avoir réveillé du coup, et cette fois, c'était Quentin qui paraissait plus sombre. Certes, les mœurs étaient différents à Wutaï, mais ça restait perturbant d'imaginer qu'un gars était prêt à tuer son ou ses frères juste pour avoir une arme, aussi prestigieuse soit-elle.

Ils firent donc le bilan, le détective avait tout de même récupéré un peu des différents produits qui s'étaient répandus dans le frigo, avec le maigre espoir qu'ils puissent retrouver quelque chose là dedans...

«Il y a aussi les disques durs, il ne faut pas les oublier. Certains scientifiques auront peut-être consigné leurs recherches à l'informatique.» il était un peu triste pour Ringu de voir qu'il n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait, mais il voyait aussi qu'il gardait un certain espoir. Rokurou lui, le regardait d'un air blasé

«Vous croyez vraiment que des produits destinés à rendre des mecs invincibles vont pouvoir sauver des vies? Z'êtes un peu naïfs non? Je doute fort qu'ils nous aient prévu une longue espérance de vie avec ces trucs...»
«Si ça rend votre corps plus fort pour supporter les coups et les blessures, ça peut le rendre plus fort pour supporter des maladies... faut juste changer certaines choses, mais ça peut marcher selon... le mal à traiter.»
il ignorait la maladie que cherchait à combattre le détective, donc il ne savait pas si ça marcherait ou pas.

Le groupe quitta donc les lieux, un peu amer. Rokurou semblait déterminé à retrouver Tonnerre Hurlant, aussi il avait accepté tout de suite la proposition de Ringu de chercher

«Tout ce qui me permettra de retrouver Tonnerre Hurlant, je prends. Peu importe ce que je dois faire pour l'avoir, je te garantis que je vais la récupérer!» malgré lui, Quentin frissonna, c'était toujours terrifiant d'entendre ce genre de choses, même si lui-même se sentait prêt à tout pour sauver sa sœur, il ignorait quand même ses limites. Pourrait-il par exemple tuer quelqu'un? Ici, les gens avaient été transformés, si un monstre les avait attaqués, le tuer aurait presque été un salut surement... mais si un soldat ou un scientifique s'était mis en travers de sa route?

Non, il ne l'aurait pas tué, il aurait cherché à l'assommer, l'endormir, ce genre de choses.

Mais Rokurou ne semblait pas être du genre à retenir ses coups, après tout, il avait tué son frère, alors des inconnus.

Dans les égouts, le garçon ne disait rien, le samouraï se fichait pas mal des égouts aussi en fait

«Du moment qu'on sort d'ici, je m'en fous par où on passe.» ils galérèrent à remonter par moment, faisant attention aux décombres, remonter était presque plus dur que de descendre finalement, mais ils gagnèrent l'air libre enfin. En voyant l'état de Midgar, le guerrier de Wutaï ne put cacher une certaine surprise

«Ah ouais quand même... Midgar a bien changé!»
«Ringu.. je sais qu'il est tard, mais tu crois qu'on pourrait avoir un véhicule pour rejoindre Kalm? Si je veux pouvoir lire les disques durs, il me faut un vrai ordinateur, comme ceux qu'on trouve dans les hôtels...»
le sien n'aura pas la capacité de tout lire. Évidemment, il déconnecterait l'ordinateur d'internet pour que personne ne puisse le lui pirater à distance, mais il avait besoin d'une vraie tour avec de meilleurs espaces de stockage. Et puis autant le dire, au cas où ces disques durs aient des protections, virus ou autres, il préférait éviter de les connecter à son ordinateur personnel.

«J'avoue que pour ma première nuit à l'air libre, je préférerais un truc un peu plus glamour!» dit le samouraï en plaisantant! Quentin le regarda d'un air noir et se rappela qu'il espérait qu'ils ne dormiraient pas dans la même chambre! Ce type le sortait par les trous de nez, et pourtant, il était du genre tolérant d'habitude!

Tous deux se tournaient vers Ringu dans l'espoir qu'il puisse accéder à leur demande. Il faisait nuit, s'ils partaient maintenant, ils arriveraient surement vers minuit à Kalm, ils allaient mourir de faim, mais pas comme si cette ville n'était pas du genre à vivre la nuit.

========================

Le groupe se dirige vers Kalm (sauf si Ringu veut autre chose ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Vers les profondeurs du passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers les profondeurs du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Feu- vers Multi-éléments (Pandawa 191)
» PHP vers API cassé ?
» Pouilly Fuissé Vers Cras 2006 Cordier
» Passé sombre.
» Peut on utiliser la sortie haut parleurs vers une entrée micro/auxiliaire (aux in)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Midgar :: Midgar :: Néo-ShinRa-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives