Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Retrouvailles Jeu 5 Oct - 11:55

Ringu et Julian viennent des Marais de Midgar

Julian« Raaaaaah !! »

Le sang se mélangeait à la sueur qui perlait sur son front. Dans une dernière salve de rapière - qui venait de suivre un sort de glace lancé par le détective - Julian parvint à asséner suffisamment de coups d’estoc pour faire fuir leur adversaire. Lorsque la rose de sang fut formée par l’essence vitale du serpent, elle explosa dans une puissante déflagration, immaculant la surface du marais de sa couleur rouge, aussi sombre que le coeur du noble. Face à l’acharnement des deux compères, le reptile succomba à ses blessures et s’affaissa de tout son poids au centre du marais, créant par ailleurs quelques remous.

Rapière à la main, le corps à moitié immergé dans l’eau du marécage vaseux, Julian restait immobile. Sa respiration était rapide, haletante même, à mesure que l’adrénaline lui faisait battre son coeur. Son regard était fixé sur la bête désormais inerte, comme s’il voulait s’assurer qu’ils l’avaient bien vaincu. Comment pouvaient-ils être certains de l’avoir achevée ? Devaient-ils simplement s’en préoccuper ? Ou n’était-il pas plus sage de fuir tant qu’il en était encore temps pour rejoindre l’autre rive ? Sa respiration ralentissait et son coeur cessait de battre aussi intensément. Cette rage qui l’habitait disparaissait bien plus lentement qu’elle n’était apparue.

Avec tout ceci, Julian n’avait pas prêté attention aux agissements de son partenaire, si bien que lorsque celui-ci surgit soudainement de l’eau en hurlant le nom du noble, Julian sursauta et se tourna vers la source du bruit. Ce n’était pas le corps de Ringu qu’il aperçut mais une silhouette aqueuse qui, lentement reprit forme humaine. Le blondinet avait été mis au courant par le passé de certaines particularités du détective mais il n’avait jamais encore été témoin de cela, aussi la curiosité et l’hésitation purent-elles se lire sur son visage. Mais il les chassa rapidement pour accourir vers son acolyte qui venait de repêcher Seras de l’eau. La situation était préoccupante. Lorsqu’il arriva non loin d’eux, Ringu venait à l’instant sauver la vie de sa protégée puisqu’elle se mit à tousser pour expulser l’eau qui se trouvait encore dans ses poumons.

Visiblement, le lien qui unissait le détective et cette jeune femme était très fort, si fort en effet que Julian put apercevoir Ringu essuyer d’un revers de main quelques larmes sur sa joue. Le blondinet fut assez étonné de voir que le détective pouvait être aussi aimant et protecteur à l’égard d’une personne mais il était loin d’en être ému pour autant. Avec le temps - et la possession de son corps par un individu étranger, surtout - Julian avait développé une aversion pour les relations humaines, pour les contacts et échanges mielleux entre êtres humains. S’il pouvait parfois paraître « sympathique », c’était en réalité de la simple politesse et du savoir-vivre, éléments bien ancrés dans son éducation de noble.

Quoi qu’il en soit, la jouvencelle s’excusa auprès de son mentor pour lui avoir causé du souci puis s’adressa à Julian et se préoccupa de sa santé. C’était… sympathique de sa part, et un peu déroutant pour le blondinet. Il ferma les yeux et repoussa une mèche de cheveux avant de répondre succinctement.

« Ne vous en faites pas, préoccupez-vous plutôt de récupérer de vos blessures. »

En d’autres termes, qu’elle se mêle de ses plaies. De toute manière, ils n’eurent pas l’occasion d’en dire davantage puisque le corps pourtant inerte du serpent se mit soudainement à bouger. Finalement, l’acharnement des deux hommes n’était pas parvenu à le tuer mais seulement à le faire battre en retraite. Le plongeon de la créature forma une onde si forte sur la surface de l’eau que l’îlot sur lequel était réfugié le trio fut submergé. Julian sentit le détective lui attraper le col avant de perdre pied et de sentir son corps transporté au loin. A vrai dire, ils venaient d’atteindre l’autre rive du marais, celle qu’ils cherchaient à rejoindre depuis le début. Enfin sur la terre ferme, allongés là, sur l’herbe encore boueuse, un rire brisa le silence ; celui de Ringu. Le regard du noble ne quittait pas le ciel bleu au-dessus de leur tête, et quelques secondes s’écoulèrent sans qu’aucun des trois ne mentionnent ces esclaffades. Sans doute Ringu en avait-il besoin pour évacuer la tension accumulée… Finalement, ce fut lui-même qui se releva le premier et brisa le silence en s’adressant au noble de Tréno.

« A vrai dire, je ne saurais vous l’expliquer non plus… J’ignore pourquoi mes assauts ne l’ont pas réveillé. »

Etait-ce à cause de cette aura qui l’entourait pendant son attaque ? Possible. Mais l’heure n’était pas aux interrogations de ce genre, il valait mieux pour eux se hâter de rejoindre un endroit où se loger et se restaurer pour la nuit. Il y avait certes une ferme non loin d’eux mais Ringu semblait se diriger vers un autre endroit… Il connaissait Gaïa bien mieux que le noble, aussi ce dernier se contenta-t-il de le suivre sans broncher.

Le trajet ne fut pas bien long non plus, à peine une petite heure avant que les toitures qui dépassaient des remparts de Kalm ne s’exposent à leurs yeux fatigués. Le soleil commençait doucement à se pencher vers l’ouest et embraser l’horizon. Dans quelques minutes, la nuit tomberaient et les trois compères seraient à l’abri des monstres qui rôdaient sur ces plaines. Ils passèrent l’arche qu’il était nécessaire de traverser pour rentrer dans l’enceinte de la ville. Cette dernière s’avérait plutôt animée pour sa taille. On pouvait y sentir une vie et un certain bien-être, comme si les maux qui avaient jadis frappé ces terres n’avaient jamais laissé de traces. Une auberge se trouvait sur leur gauche et Julian décida de s’arrêter, ne sachant pas trop les plans de Ringu et Seras pour la soirée.

« Vous ne m’en voudrez pas mais mon chemin s’arrête ici pour aujourd’hui. J’ai besoin de retrouver des forces, et je crains de ne pouvoir rien faire d’autre sans remplir mon estomac d’un bon repas. »

Cette histoire de transpondeur de pensées le tracassait toujours et il espérait bien pouvoir y jeter à nouveau un coup d’oeil dans la plus grande des solitudes. Mais pour l’heure, il attendait simplement de voir si le duo allait se joindre à lui pour le souper ou s’ils allaient tous les trois se séparer ici-même pour la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Ven 6 Oct - 0:46

La route pour parvenir jusqu'à Kalm fut difficile. Nous étions tous trois dans un bien piteux état. Seras dut même me servir d'appui sur une partie de la route! Heureusement que c'était elle, sans quoi ma fierté en aurait pris un sacré coup! Julian parvenait lui aussi à se mouvoir, s'interrogeant encore sur la nature de cette aura qui l'entourait lors des moments de vives émotions. Je me savais capable d'une telle prouesse, bien que cela se manifestait différemment d'un accès de rage. Dans mon cas, c'était une sorte de pulsion, certes, mais pas une folie meurtrière aussi poussée. C'était davantage à un état d'éveil où mes sens se retrouvaient décuplés... Difficile à décrire à vrai dire.


Bientôt, les plaines laissèrent la place à de petites clôtures et de nombreux pâturages. La ferme des Chocobos s'était bien développée depuis mon départ. Les éoliennes et les panneaux solaires permettaient l'existence d'une énergie propre. D'un autre côté, le côté pittoresque qui en faisait son charme avait disparu... Bon, j'exagère peut-être. Chacun ses goûts.


Mon cerveau était de toute façon bien trop embué pour réfléchir efficacement. De plus, marcher avec des blessures, mais aussi de la boue et de l'humidité plein le corps, ne nous aidait pas. C'était même assez désagréable. Heureusement, rejoindre Kalm ne fut pas bien compliqué. Mon visage s'illumina d'un sourire carnassier lorsque je vis les premières maisons au loin. J'étais de retour chez moi. Et contrairement au noble et sa cité nocturne, il s'agissait d'une bonne nouvelle.


La nuit approchait et, vu nos états, nous n'allions pas tarder à rejoindre Morphée. D'ailleurs, le noble ne tarda pas à manifester le besoin pressant d'aller se reposer. J'hésitais un instant, puis je tendis mon bras pour l'arrêter. La politesse me poussait à l'inviter dans un meilleur lieu pour qu'il ne se repose convenablement.


" Julian... Je dispose de ma propre maison dans ce petit village. Vous pourrez y dormir gratuitement et vous changer à votre aise. Je ne souhaite pas vous forcer la main, mais je pense que cela est plus avantageux pour vous. "


Seras eut alors un petit sourire. Contrairement à d'habitude, elle ne semblait pas faire de grandes déclarations et s'agiter en tout sens. C'était surement la conséquence de sa fatigue actuelle.



" Ca vaut l'coup! Il te l'a peut-être pas dis, mais il vit dans un grand manoir! Et les lits sont bien plus grands que ceux de cette auberge! "


Je ne pus réprimer un petit sourire en coin. Il est vrai que j'avais hâte de rentrer. Le confort d'être chez soi, la reprise de petites habitudes... Et surtout l'envie de LA revoir. Je l'avais prévenu que je rentrerai bientôt, aussi devait-elle guetter mon retour. Moi aussi j'attendais de pouvoir la prendre dans mes bras. Voilà plus d'un an que j'attendais de la serrer contre moi, que je voulais admirer son sourire et entendre son rire. Bien que je n'étais pas son père, je me considérais comme tel... Je n'étais malheureusement pas aussi présent que je le désirai.


" Je ne vous cache pas qu'il y aura surement un peu d'agitation suite à mon arrivée. Néanmoins, cela me semble être la meilleure option. Bien que modeste, j'espère pouvoir vous accueillir au sein de mon "manoir". "



J'attendais l'approbation ou le refus de mon partenaire avant de lentement prendre la route d'une colline légèrement excentrée. Là demeurait mon plus précieux trésor. Et il était temps de le retrouver...


_________________________________

Julian & Modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Mar 10 Oct - 13:24

JulianSi la route jusqu’à Kalm s’était faite sans encombre - une chance, compte tenu de la présence des monstres dans la région - il n’en était pas moins que les trois protagonistes souffraient encore de leurs blessures subies lors de l’affrontement contre le Midgar Zolom. Ringu se faisait épauler par moments par Seras qui elle-même n’était pas dans sa meilleure forme. Julian, quant à lui, traînait un peu la jambe droite. Il n’avait pas ressenti la douleur au moment du combat, l’adrénaline ayant certainement camouflé ceci, mais l’évacuation de celle-ci de son système sanguin lui rappelait donc la douloureuse réalité. Il lui fallait donc se reposer et soigner ses plaies. C’est pour cela qu’il s’arrêta devant l’auberge lorsqu’ils passèrent devant. La nuit commençait lentement à tomber et le noble ignorait les plans du détective et de son acolyte. Toutefois, Ringu lui proposa de séjourner chez lui, à moindre coût et dans un lieu bien plus confortable. Julian posa une main sur sa hanche et réfléchit un instant. Il fallait reconnaître que la proposition était bien plus intéressante que l’alternative de l’auberge, dans un sens.

« Très bien. Je vous remercie de m’accueillir chez vous. »

La plus simple des politesses. Il se fichait pas mal de le déranger en débarquant chez lui, après tout, c’était lui-même qui s’était proposé de l’inviter. Il s’agissait-là peut-être de son côté hautain de noble, allez savoir. Il lâcha même un petit air dépité - qu’il réprima aussitôt après s’en être rendu compte - lorsque Ringu lui avoua qu’il y aurait certainement de l’animation à leur arrivée. Qu’entendait-il par là ? Soit, Julian ferait avec. Ce qui l’intéressait dans cette proposition était le confort offert par le manoir du détective. Et il fallait reconnaître que cela serait plus simple pour organiser la suite de leur périple.

« N’ayez crainte, je ne vous dérangerai pas bien longtemps. La fatigue se fait fortement sentir. »

En d’autres termes, Ringu pourrait vaquer à ses occupations une fois chez lui sans se soucier du noble, pour peu qu’il lui indique avant l’emplacement de sa chambre. Julian lui fit donc signe de prendre la direction de son manoir et il lui emboîta le pas avec la même lenteur. Sa jambe lui faisait vraiment mal et cela commençait à se faire sentir sur son état de fatigue. Il se sentait un peu fiévreux et il ne fallait certainement forcé sur la jambe encore longtemps, sans quoi il ne manquerait pas de s’évanouir sur place…

Il y avait une petite colline dans le village, avec un sentier qui menait donc à un manoir surplombant légèrement Kalm, et donc ses remparts. La vue devait être magnifique sur les plaines de Midgar, ou encore l’océan qui bordait le continent. Pour sûr, le détective devait posséder une petite fortune pour pouvoir s’offrir ce luxe. Mais les interrogations du noble s’arrêtèrent lorsqu’ils arrivèrent enfin devant la porte d’entrée. Il y avait un petit côté déroutant de se dire que Julian s’apprêtait à rentrer littéralement dans la vie privée du détective. Lui qui par le passé avait de cacher quelques pans de sa vie privée, voilà qu’il l’invitait ouvertement à y prendre part. Etait-ce une forme d’invitation à une totale transparence entre eux-deux ? Ou bien simplement un retour d’ascenseur ? Car après tout, Julian avait également invité le détective chez lui, à Tréno, même si les raisons n’étaient certes pas les mêmes. Toujours était-il qu’il y avait une certaine forme d’échange dans tout ça, et que cela n’était pas pour déplaire au noble finalement.

« Je ne tiens pas à vous déranger bien longtemps, détective. Si vous pouviez simplement m’indiquer mes quartiers, je me retirerais au plus vite pour vous laisser vaquer à vos occupations. Après tout ce temps, vous devez certainement avoir des choses à régler ici. Son regard se porta à tour de rôle sur Seras puis Ringu. A vous l’honneur. »

Il ouvrit donc le bras gauche vers la porte, comme pour l’inviter à rentrer le premier à l’intérieur. Ce qui se trouvait derrière allait certainement surprendre le blondinet...



Note modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Mer 11 Oct - 18:42

Fatigués, trempés et meurtris, nous faisions clairement peur à voir. Les quelques personnes qui nous croisaient en cette heure tardive arquaient des sourcils à notre passage, stoppant leurs activités pour suivre de leurs yeux le curieux cortège que nous représentions. Certes, les aventuriers étaient courant à Kalm, mais depuis l'avènement des aéronefs, il n'était plus si courant de voir des personnes venir du Marécage, et encore moins sans chocobo. A la vue de notre état, il n'y avait aucun mal à s'imaginer par quelle épreuve nous étions arrivés ici. Néanmoins, cela serait amusant de voir l'information se répandre en ville dès les premières lueurs du jour.


Suivant un petit sentier s'égarant dans la pénombre du soleil mourant, nous parvînmes au sommet d'une large colline. Là, toisant de haut la populace de ce paisible village, se trouvait mon manoir. Grand et fier, il n'avait rien à envier à la maison du noble. Ses murs étaient rustiques, affichant des pierres apparentes, son toit d'ardoises sombres convenait parfaitement à son propriétaire, c'est-à-dire moi, et l'on pouvait voir la lumière de quelques lampes par les fenêtres en bois d'acajou, démontrant qu'il y résidait quelqu'un en mon absence.


Le noble déclama alors qu'il ne souhaitait pas nous déranger bien longtemps, prétextant la fatigue. Oh, ça oui, j'étais fatigué, mais il y avait de fortes chances que je ne dorme pas tout de suite. Mon retour était attendu et je risquais de mettre du temps avant de pouvoir m'allonger dans mon lit. Néanmoins, je me permis de faire une petite remarque de courtoisie à son attention.


" Vous ne me dérangez pas Julian. Si je vous convie chez moi, c'est avant tout car cela me fait plaisir. De plus, je me sentirai mal de ne pas vous proposez l'hospitalité alors que je peux vous l'offrir. Je comprends cependant votre sentiment. Je m'assurerai que l'on vous amène rapidement à vos quartiers. "

Nous arrivâmes alors au bout de l'allée. Là, un grand portail nous accueillit. Ses longs barreaux noirs, dressés comme des lances, n'en étaient pas moins tranchants. Disons qu'il s'agissait là d'une mesure pour repousser de potentiels envahisseurs si une situation de crise survenait. Il faut dire que plusieurs criminels rodaient en ville, mais cela, nous en reparlerons plus tard.


Le portail automatique s'ouvrit. Apparemment, quelqu'un nous avait reconnu. J'eus un léger sourire heureux. Je me redressais, me dépoussiérais légèrement, serrais les poings, puis fis un pas en avant, bombant le torse. Qu'il était bon d'être de retour! L'odeur des fleurs me parvint presque instantanément. Roses, Camélias... Et pleins d'autres entouraient l'allée de pierres menant à mon domaine. La grande porte de bois qui nous faisait face ne demandait maintenant plus qu'à s'ouvrir. Par politesse, Julian se proposa de s'y atteler. Il insinua ensuite quelque chose qui me fit hausser un sourcil. Seras, plutôt silencieuse jusque là, rougit immédiatement, posant ses mains sur ses joues.


" Ha mais non, non, non, non! Y a pas de ça entre nous! Je-Je suis juste sa petite sœur! "
-" Ou du moins tout comme... " Disais-je en baissant le menton, plongeant mon regard dans le sien.


Toujours gênée par la remarque de mon partenaire, elle préféra nous tourner le dos. Une vraie gamine celle-la...


La porte s'ouvrit alors et je fus projeté en arrière, tombant à la renverse, poussant Seras et m'étalant au sol. Sur mon torse, on pouvait voir une masse agiter ces petites jambes en me comprimant contre elle.


" Papaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! "



Mes bras se refermèrent lentement sur ma progéniture. Elle était là... Cette chose que je chérissais tant. Combien de mois s'étaient écoulés depuis la dernière fois que je l'avais serrée dans mes bras? Depuis la dernière fois que j'avais entendu sa voix?
Ses petits yeux humides se levèrent vers moi, foudroyant mon cœur de pierre d'une chaleur nouvelle. Ses cheveux blonds attachés caressaient mon corps, tandis que son sourire caressait mon âme. Mes lèvres s'étirèrent et un franc sourire se dessina sur mon visage. Mes yeux rouges retrouvèrent un semblant d'humanité à son contact. J'étais heureux.


Je me relevais doucement, la soulevant de mes deux bras au dessus du sol.


" Qu'est-ce que tu as grandis! "
-" Tu as vu ça! "


De petites larmes perlaient à ses yeux. Elle agrippa mon col et se rapprocha de nouveau de moi, m'étreignant avec force. Je ne le voyais pas, mais Seras aussi avait une mine attendrie. Je reposais ma douce au sol, m'agenouillant pour lui parler en face à face.


" Tu m'as manqué, tu sais? "
-" Toi aussi, papa! "


Je restais un instant béat, contemplant son doux visage. Puis, elle m’agrippa la main pour m'emmener à l'intérieur.


" Viens! J'ai tant de choses à te mont- "
-" Anémie. "




La voix ferme et glaçante qui surgit ne pouvait que venir d'une personne. La femme s'avança sur le pallier, dévisageant Julian avant de me regarder. Ma fille s'était arrêtée, ne lâchant pas mes doigts.


" Tu rentres dans un piteux état, Ringu. "
-" Content de te revoir aussi... La Vieille. "
-" Hum... Et quelle vermine ramènes-tu dans ta demeure? "


Elle toisait le noble du regard, ne cachant aucunement son regard hautain. J'eus le réflexe de poser ma main libre sur son épaule, plongeant mon regard dans le sien.


" Il est mon invité. "


Elle garda son air sévère, regarda de nouveau Julian, puis soupira.


" Allons bon... Veuillez me suivre jusqu'à vos chambres. Vu votre état, mieux vaut-il vous changer. Le repas sera servi dans trois heures. Cela vous laisse le temps de vous remettre de la traversée. "


Et elle entendait bien sûr par là la confrontation avec le Midgar Zolom. Vu notre état et notre... odeur, il n'y a que de là que nous pouvions venir. Je me tournai alors vers le noble afin d'éclairer certains points.


" Julian, je te présente Intégra Hellsing. Elle est la personne qui m'a engagé pour glaner des informations sur les cristaux. Elle dirige un journal en ville et fut un temps mon boss. "


Je marquais une légère pause, me tournant vers mon trésor. Elle tirait doucement sur ma manche, voulant certainement que nous nous éclipsions.


" Oh, et il s'agit de l'ex de notre ami commun. "


Mon regard s'était instantanément fais plus dur et sérieux. Je parlais de Strainshield, cette misérable ordure dont nous dépendions à présent. Je me disais qu'avec un peu de chance, elle pourrait le convaincre de ne pas trop collaborer avec cet homme. Après tout, c'était mon problème, pas le sien.
Je me tournai alors vers Intégra, désignant mon partenaire de la main.


" Et voici Julian Quinn, noble du royaume d'Héra qui m'accompagne dans ma recherche d'informations sur les cristaux. "


Je me tournais ensuite vers...


" Seras... Je vois que cette enfant te suis toujours partout. "
-" Ou-Oui Madame! "
-" Tch... J'avais prévu une chambre de plus, au cas où. "
-" M-Merci de me recevoir! "


Et cette gamine s'inclina. Il est vrai qu'il y avait un passif étonnant entre ces deux femmes. Néanmoins, cela n'était pas mes affaires. A l'heure actuelle, le monde entier se trouvait au creux de mes mains, dans la douce chaleur de ce petit cœur à mes côtés. Je vins déposer un baiser sur son front avant de rentrer pour rejoindre l'étage.


L'intérieur n'avait pas beaucoup changé depuis mon départ, quoique plus propre. Un tapis recouvrait le sol, suivant les escaliers menant au premier étage. Là, je m'éclipsais sur la droite, regagnant ma chambre avec ma protégée. Je laissais le noble et ma camarade entre les mains experte de la Vieille.

*******


Intégra avait toujours ce regard dur envers les deux jeunes gens. Elle dévisagea encore une fois Julian, fronçant des sourcils avant de faire volt-face, laissant ses longs cheveux voler dans le vent.


" Suivez-moi. "


Elle les fit également monter au premier étage, mais les fit aller sur la gauche du bâtiment. Là, elle indiqua à Seras sa chambre. Cette dernière, renfermée sur elle-même, paraissait bien timide. Elle ne se fit pas prier pour se cacher dans ses quartiers, laissant les deux personnages restants ensemble. La Vieille – comme disait Ringu – montra alors à Julian la chambre qui lui était destinée. Simple à retenir, il y avait un magnifique lustre de cristal juste au dessus de sa porte. Néanmoins, juste avant qu'il ne puisse y pénétrer, elle se permit une remarque bien à elle.


" Ainsi donc, vous connaissez Monsieur Strainshield. J'ignore quelles sont vos relations avec ce personnage, mais prenez garde. Rien de bon n'arrive avec lui... "


Elle se tourna alors, mettant d'elle-même fin à la conversation.


" Nous dînons dans trois heures. Reposez-vous jusque là. Un domestique viendra prendre vos affaires sales et vous en apportera de nouvelles. "


************


J'étais sur l'un de mes fauteuils favoris, tout prêt de la cheminée, avec ma fille sur mes genoux. Un livre dans mes mains, je parlais tranquillement avec elle, lui racontant une histoire. Nous rigolions, nous laissant aller aux plus primaires de nos sentiments. Intégra se trouvait sur l'une des chaises de la table d'à côté. Dessus, un véritable banquet reposait, attendant le moment opportun pour être dégusté. Mon retour semblait avoir motivé les cuisiniers comme jamais. Là, dans ce moment d'un rare luxe, je me permis de me détendre. Il était rare que je me laisse autant aller. Néanmoins, après toutes nos péripéties, j'avais bien le droit à une pause, non?


" Ringu... Vous l'avez revu? "


Ma rêverie s'arrêta. Je me tournais vers ma boss, retrouvant un semblant de sérieux. Je savais que ma réponse allait lui faire du mal, mais je ne pouvais pas le lui cacher.


" Oui... Lui et ses nouveaux associés. "
-" Alors il est toujours sous son emprise... "
-" Il semblerait. "


Anémie, comme prise d'un sursaut de conscience, leva sa bouille innocente vers moi.


" On parle de Tonton T-ckilla? "


Mes yeux s'obscurcirent. Ma main caressait sa tête machinalement.



" Oui, on parle de tonton... "

___________________________________________

Julian:
 

Modération : Ringu dort dans sa maison de Kalm =)
Source des images : Tanya Degurechaff : Tanya the Devil
                                 Integra Hellsing : Hellsing Ultimate
(j'héberge Julian du coup, pour des nuits folles et passionnées  I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Jeu 19 Oct - 12:42

JulianArrivés en haut de la petite colline qui surplombait la ville, le trio se trouvait dorénavant aux portes du manoir du détective. Ce dernier proposait d’offrir le gîte et le couvert au noble de Tréno afin de lui éviter de se rendre dans une modeste auberge où le confort ne serait pas au rendez-vous. Et puis, sans doute par politesse, il ne se voyait pas se rendre dans sa grande demeure sans y inviter son partenaire de voyage, disait-il. Accablé par la fatigue et la douleur saisissante de sa jambe droite qui semblait se réveiller de plus en plus, Julian n’eut point la force de chercher à savoir si Ringu avait quelque chose derrière la tête pour l’inviter chez lui, ou s’il s’agissait réellement d’un acte de gentillesse. L’un comme l’autre, le blondinet accepta son offre tout en précisant qu’il ne les dérangerait pas longtemps. Visiblement, son regard fut mal interprété puisque Seras devint toute rouge et s’empressa de se justifier, comme quoi elle n’était qu’une petite soeur pour Ringu et rien d’autre. Julian haussa les épaules mais ne pipa mot, n’ayant pas vraiment le temps de répondre quoi que ce soit d’ailleurs. Une petite tornade blonde ne tarda pas à sortir du manoir en furie…

Aucune confusion n’était possible de ce que Julian venait d’entendre : cette petite était la fille de Ringu. Il arqua un sourcil en observant la scène, assez pitoyable mais touchante si tant est que l’on s’émeut de ce genre de retrouvailles. Passons l’échange inintéressant aux yeux de Julian qui s’ensuivit et venons directement au moment où une femme aux longs cheveux blonds passa le seuil de la porte d’entrée. Sa voix se voulait sèche et son ton hautain, tout comme son regard qui dévisagea littéralement le noble. Il n’en avait cure et se contenta de laisser Ringu le qualifier d’invité, lorsque la bonne femme lui demanda son identité. Elle n’eut d’autre choix que de les laisser rentrer et précisa qu’elle les conduirait à leur chambre afin qu’ils se changent et se reposent, puisque le repas serait servi trois heures après. Voilà qui laissait le temps de faire une bonne sieste pour se requinquer un peu.

Intégra Hellsing. Tel était le nom de cette étrange femme au regard perçant. Ringu la décrivit comme étant son ancienne boss, travaillant pour un journal de la ville. Julian posa une main sur sa hanche, tentant de se remémorer quelques vieux souvenirs. Ringu ne lui avait-il pas dit autrefois qu’il travaillait pour un journal ? Finalement, lui aurait-il dit la vérité à l’époque ? Ou seulement une partie, pour mieux faire passer le mensonge ? Il ne parvenait plus à se souvenir avec exactitude, cela faisait tellement longtemps maintenant… Et quand bien même, de l’eau avait coulé sous les ponts depuis. En revanche, le détail intéressant de cette description était que cette Intégra fut jadis la compagne du docteur Strainshield. Le regard du noble se ferma en entendant ces paroles. Devait-il s’en méfier ? Cet homme n’était pas fiable, mais il lui avait pourtant promis de grandes choses, aussi Julian osait croire en sa bonne foi. Mais il était peut-être préférable de ne pas en parler auprès de cette femme, dans le cas où celle-ci ne portait plus dans son coeur Strainshield. Ce qui était très certainement le cas.

Les présentations faites, ils furent invités à entrer à l’intérieur du manoir. Cela paraissait un peu luxueux, quoique sombre de par les boiseries au sol et aux murs. Fort heureusement, quelques points de lumière venaient éclairer le hall et offraient une ambiance plutôt tamisée et chaleureuse. Ringu s’éclipsa rapidement vers une pièce - probablement sa chambre - laissant ainsi Seras et Julian aux mains d’Intégra. Celle-ci les emmena à l’étage sans piper mot, laissant Seras le soin de rentrer dans une des chambres sur le chemin. Une fois seuls et arrivés devant une porte où trônait un lustre de cristal juste au-dessus, Intégra choisit de mettre en garde Julian sur Strainshield. Il n’eut point le temps de répliquer qu’elle mit d’ores et déjà fin à la conversation, tournant rapidement les talons.

« Merci bien. »

Julian pénétra dans la chambre et ferma aussitôt la porte derrière lui. Sa jambe lui faisait atrocement mal et dorénavant seul, il se permit de lâcher quelques crispations de douleur. Ne perdant pas une minute de plus, il commença à se dévêtir, notamment en retirant sa cape immaculée de boue, puis ses affaires de noblesse. Lorsqu’il commença à baisser doucement son pantalon, il sentit le tissu collé à sa cuisse. Nul doute possible, à en juger par les picotements violents qui s’en suivit : il avait une plaie ouverte au niveau de sa cuisse. Le sang avait commencé à sécher avec le pantalon et c’est pourquoi il était aussi difficile de le retirer sans mal. Il décida néanmoins de se faire violence et tira un coup sec en serrant les dents. La blessure commença à saigner de nouveau, aussi se dirigea-t-il vers la salle de bain pour stopper l’hémorragie avec une serviette de bain. Patientant quelques instants, il s’adossa contre la baignoire, par terre, et attendit que les choses se calment. De là, il entendit un domestique rentrer dans la chambre et prendre les vêtements au sol pour les remplacer par des propres. La porte se referma et Julian ferma les yeux quelques instants, la tête légèrement en arrière. Sans vraiment le vouloir, il tomba de fatigue et s’endormit…

*****

On frappa à la porte trois fois. Une voix grave annonça le repas dans quelques minutes et réveilla par la même occasion Julian qui était donc assis dans la même position qu’auparavant, adossé contre la baignoire, à même le sol de la salle de bain. Le sang avait cessé de couler et la serviette de bain était maintenant immaculée de rouge. Julian regarda d’un peu plus près la blessure qui n’était pas trop profonde. Sans doute s’était-il pris une branche d’arbre mort dans les marais, lorsqu’ils avaient été ramenés violemment vers le rivage. Il décida de prendre quelques draps de la chambre pour les découper et s’en faire un bandage, puis revêtit les nouveaux vêtements propres avant de sortir de la chambre en titubant toujours un peu. lorsqu’il arriva en bas des grands escaliers, il suivit la lumière qui le menait vers une salle de réception, où une cheminée trônait au centre, avec quelques fauteuils autour. Ringu et sa fille étaient assis dans l’un d’eux, tandis qu’Intégra se trouvait sur une chaise de la table. Il entendit à peine la fin de leur conversation mais le regard que lui jeta la vieille femme suffit pour lui faire comprendre qu’il avait interrompu quelque chose de plus ou moins important.

« Pardonnez mon intrusion, je ne cherchais pas à écouter votre conversation... »

Il s’avança un peu plus, jetant un coup d’oeil au buffet alléchant sur la table. Son ventre commença à crier famine à la vue de ces mets visiblement succulents, mais il n’osa pas s’asseoir de suite, préférant attendre qu’on l’y invite. Par curiosité et pour patienter un peu, il demanda à Ringu de la plus simple manière qu’il soit.

« Vous avez un frère, détective ? »

─────────────────────

Ringu:
 

Julian dort également chez Ringu (même si la nuit n'est pas encore passée techniquement ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Jeu 19 Oct - 13:57

Je discutais calmement avec Intégra et ma douce enfant. Anémie agitait ses petites jambes sans me lâcher du regard, écoutant notre discussion qui ressemblait à s'y méprendre à celle d'un repas de famille. Seras étant dans sa chambre, j'en avais profité pour parler de Strainshield à la Vieille, m'assurant ainsi de ne pas les perturber. Ce personnage était lié à chacun de nous, en faisant un sujet à manier avec la plus grande précaution. Haine, amour, admiration, méfiance... Un tourbillon de sentiments était associé à ce simple nom. Et maintenant, Julian était pris dans la tempête, se faisant petit à petit attiré dans ce maelstrom sans fin.

J'eus un léger sursaut quand le noble se présenta dans la salle. Il est vrai qu'il était l'heure du repas. Evidemment, ses premières paroles concernèrent le peu qu'il venait d'entendre. Et, comme pour me déstabiliser davantage, Anémie en rajouta une couche, plongeant son regard innocent dans le mien, brisant par la même occasion la moindre de mes défenses.

" Papa a un frère? "
-" Hahaha, que l'ignorance a du bon! " lança Intégra, se lâchant enfin après ces révélations.

Je me surpris à caresser la tête de ma fille, me perdant dans le bleu de ses yeux.

" Je n'ai pas la chance d'avoir un frère non. Tout comme je n'ai plus de parents. "

La petite se tourna alors vers Julian, l'air étonnée. Il faut dire qu'elle ne savait pas qu'un oncle, dans une famille normalement constituée, était le frère du père. Passons cependant. Mieux valait-il que Julian n'en sache pas trop.

" Monsieur Quinn pense que T-ckilla est le frère de Ringu! Hahaha!"

Et merde! Intégra commençait à trop en dire. Je serrais machinalement les dents, fronçant légèrement mes sourcils. Cependant, Anémie se mit à rire à cette perspective. Et son rire enfantin me désarma une fois de plus.

" Papa et T-ckilla sont pas frères! Papa, c'est papa, et T-ckilla c'est tonton! "

Bon... Avec de la chance, il penserait que j'ai une femme... Tout allait bien se pas-

" Et Strainshield, c'est T-ckilla! "

... Et merde.

Je soupirai un instant, fermant les yeux pendant que ma main libre vint masser mes tempes. Bordel... Comment me sortir de ce merdier à présent. Et comme pour en rajouter une couche, Intégra s'emporta.

" Non Anémie! Strainshield N'EST PAS T-ckilla. T-ckilla est EN lui. Mais ce sont deux êtres bien différents. "

... Ça commençait à faire beaucoup, heureusement, j'avais cru voir le noble regarder la table en arrivant.

" Peut-être pourrions-nous commencer le dîner. Mieux vaut-il parler de cela le ventre plein. "
-" Ouiiiiiiiiii!!! J'ai trop faim! En plus, c'est moi qui ait cuisiné le poulet! "

J'arquais un sourcil, plutôt surpris par cette nouvelle. Mes yeux de sang se posèrent sur Intégra qui acquiesça simplement, souriant elle aussi.

" Dans ce cas, il me tarde d'y goûter. "

Nous nous installâmes alors à table. Un serveur me précisa que Seras préférait dormir dans sa chambre plutôt que de manger, choix que je ne pus que respecter. Tous les quatre installés, nous pûmes commencer le repas.

L'entrée était festive, surement à cause de mon retour. Nous avions le droit à du foie gras de la Ferme des Chocobos, accompagné de confit de figue et d'un kir des plus goutus. Quelques grains de poivres étaient dispersés dans l'assiette, et du pain ornait la table pour qui en voulait. La dinde était déjà posée au centre, attendant fraîchement le moment où l'on viendrait la découper.

Je pris une délicate bouchée de ce met exceptionnelle, avant de surprendre Intégra refaire des siennes.

" Une chose me surprend, monsieur Quinn. Vous semblez avoir été entraîné dans les affaires de Ringu. Mais savez-vous au moins de quoi il retourne? Vous a-t-il parlé de Strainshield? De T-ckilla? "

Elle se tourna vers moi, plissant les yeux avec une certaine gravité.

" Ne me dites pas qu'il a omis ce genre de détails...? "

Je soupirai une nouvelle fois. Anémie dévora son entrée pour sa part, gardant simplement sa main libre contre la mienne. Ses petits doigts touchaient ma grande paume avec une délicatesse me poussant à résister aux plus grandes tempêtes... Quoique celle-ci risquait d'être relativement importante.

J'interrompis alors Intégra dans démarche, sortant mon orbe de la foudre.

" Intégra, avant que je n'oublie, il se trouve que j'ai de quoi te permettre de rédiger ton article. Les orbes, les cristaux... Nous savons pratiquement tout de leur fonctionnement. "


C'était vicieux, je sais. Mais cela restait ma meilleure chance d'orienter la discussion dans une autre direction...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Lun 23 Oct - 0:59

JulianSelon l’adage, la curiosité est un vilain défaut. Or, peut-on réellement dire d’une question innocente qu’elle est mauvaise ? Celle que venait de poser Julian n’avait rien d’insultant, rien d’invasif non plus selon lui. Il s’agissait d’une simple interrogation que quiconque aurait pu poser au cours d’une conversation mondaine. Mais à en juger par les réactions qui s’ensuivirent, le noble se douta qu’il avait pointé du doigt un sujet relativement sensible. Tout d’abord, la petite fille ne semblait pas au courant que son père ait un frère. Ce n’était pas une tare, Ringu avait peut-être délibérément caché l’existence d’un membre de sa famille à sa fille. Après tout, les querelles entre fratrie n’étaient pas rares. Bref. Intégra réagit ensuite comme si Julian venait de prononcer une bêtise aussi grosse que lui, et il fronça les sourcils devant ce rire qu’il jugea provocateur. Cela ne lui plaisait guère de passer pour le dindon de la farce… Ringu répondit qu’il n’avait ni frère ni parents.

« Pardonnez-moi, je ne voulais pas vous mettre mal à l’aise. »

C’est alors que la petite fille se mit à détailler les relations entre cet homme qui répondait au nom de T-ckilla et Ringu. Or, elle ajouta même que T-ckilla était Strainshield ! Julian fronça les sourcils devant cette révélation qui, à en juger par la réaction de Ringu, ne devait pas lui plaire… En avait-elle trop dit ? Justement non, puisque Intégra en rajouta une couche en précisant que T-ckilla et Strainshield étaient bien deux personnes différentes, mais que le premier possédait le corps du second. Tout cela était tout de même confus mais Julian n’était pas un imbécile pour autant, il commençait à comprendre les liens qui unissaient tout ce petit monde. Même si bien sûr, il ne connaissait pas encore le fin fond de l’histoire… Comme pour échapper à la discussion, Ringu proposa de passer à table, ce à quoi le noble répondit, sans mentionner les propos précédents.

« Volontiers. Notre dernier vrai repas remonte à quelques temps déjà. »

Pour ne pas dire la veille à Junon, en ce qui le concernait. S’il n’était pas tombé dans les vapes dans la Mine de Mithril, il aurait certainement pu manger un petit encas le matin même, avant de reprendre la route vers les marais. Bref. Le repas qui leur était servi s’avérait succulent et riche en mets divers et savoureux. Seras n’était pas présente mais sans doute préférait-elle se reposer dans sa chambre, chose compréhensible après ce qu’elle avait vécu aujourd’hui. Après quelques minutes, Intégra profita d’un court moment de silence pour s’adresser à Julian d’un ton grave, lui demandant s’il savait dans quoi il s’était engagé en voyageant avec Ringu. Sa question était étrange mais Ringu tenta presque aussitôt de faire diversion en sortant son orbe de la Foudre, comme s’il ne souhaitait pas que cette discussion ait lieu. Pourtant, Julian pensait que tous les deux avaient montré carte blanche l’un envers l’autre. Lui aurait-il omis quelques détails supplémentaires.. ? Julian soupira et rentra dans le jeu de Ringu… pour mieux le déstabiliser plus tard.

« Pratiquement, oui. Les orbes servent de géolocalisateurs pour retrouver les cristaux qui leur sont liés. Ainsi, si vous lisez l’énigme qui se trouve à l’intérieur, vous devriez pouvoir tenter de deviner par vous-même le lieu où se trouve le cristal de la Foudre à l’heure où l’on parle. »

Il marqua une courte pause comme pour inviter Intégra à vérifier ses dires par elle-même, puis profita de l’occasion pour revenir sur la question que cette femme lui avait posée juste avant que Ringu n’essaie de faire diversion.

« Je crois me souvenir que Strainshield est un scientifique pour lequel Ringu a travaillé par le passé. Est-ce correct ? En revanche, c’est la première fois que j’entends le nom de ce T-ckilla… Mais à en juger par ce que vous avez dit un peu plus tôt, je crois comprendre qu’il contrôle Strainshield. » Il tourna alors le regard vers Ringu, même si la suite les concernait tous. « Alors, laissez-moi à mon tour vous poser une question : quelle relation entretenez-vous avec ce T-ckilla ? Il doit être relativement proche pour que votre fille le prenne pour son oncle. »

Mais s’il s’agissait d’un ami suffisamment important pour qu’il ait cette place au sein de la famille de Ringu, cela voulait-il dire que le détective travaillait pour lui par le passé ? Et qu’aujourd’hui encore, il ait accepté d’en faire de même ? Julian prit une bouchée de son foie gras et attendit qu’on lui réponde. Il ne comptait pas laisser passer cette discussion qui se révélait riche en informations. D’autant plus qu’il avait accepté de travailler pour Strainshield, alors la moindre des choses était de connaître tous les détails sur ce T-ckilla qui le possédait et donc qui dirigeait les ficelles. Et Julian sentait que la présence d’Intégra dans la pièce pourrait lui permettre d’obliger Ringu à lui cracher le morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Lun 23 Oct - 18:13

Le repas était servi et nos papilles se délectaient des doux mets devant nous. Il était rare que pareilles victuailles se trouvent à ma table. D'ordinaire, je préfèrai la sobriété d'une collation ordinaire, gardant au maximum un mode de vie dénué de toute richesse apparente afin d'inculquer les bonnes valeurs à ma progéniture. Aujourd'hui serait une exception. Aujourd'hui était jour de fête.

La discussion alla bon train, comme toujours. Intégra n'avait pas la langue dans sa poche. C'était une femme droite et mûre, quoique aigrie au fur et à mesure que les saisons remplaçaient l'or de ses cheveux par un argent froid et mordant. Loin de perdre son temps en commodités, elle dirigea très vite l'attention sur la relation liant le duo et le scientifique qui avait pris son cœur du temps où il battait encore. Aujourd'hui, la coquille vide qu'elle était ne comptait point me laisser mener la danse.

Strainshield était un sujet complexe, un sujet que je n'avais que trop peu abordé et qui nous hantait pourtant tous ici. Mais le plus navrant dans cette histoire, c'était mon impossibilité de me soustraire aux envies de ma petite Anémie. Son regard d'ange faisait plier ma volonté de fer et courber mon âme toute entière. Pareille merveille ne pouvait voir ses oreilles corrompus par les doux mensonges que je servais depuis déjà trop longtemps à mes semblables. Non, aujourd'hui était un jour de vérité, un jour de jugement et un jour de sentence.

Pourtant, tout semblait s'arranger. J'avais évoqué les orbes et le fait qu'elles puissent servir les intérêts de la Vieille. Piquée à vif, elle s'attarda sur l'orbe, lisant l'énigme qui y était inscrite. D'une oreille attentive, elle s'attarda sur les mots de Julian, les buvant avec la précaution que sa sagesse lui permettait d'avoir.

" J'en déduis que l'énigme change au cours du temps et de la localisation du cristal. "

Je soupirai discrètement, heureux de voir que nous prenions cette tournure. Pourtant, je me mis bien vite à déchanter en écoutant ce qui suivit.

" « Dans un monde où la vie était en cycle infini, allez là où le gardien de l'orbe de l'eau était vénéré. »... Ringu, ne s'agirait-il pas d'Utaï? "

Mon coeur manqua un battement.

" Utaï?! Hmmm..."

Je mis ma main sous mon menton. Ma petite arqua un sourcil, surprise par mon soudain sérieux.

" Effectivement, la description correspond. "

Mais la question de Julian me fit rapidement penser à autre chose. Intégra me dévisagea, posant l'orbe sur la table. Anémie, joueuse, la pris dans ses mains, admirant les éclairs à l'intérieur. Elle tiqua cependant sur les mots de Julian... Surtout quand elle entendit qu'elle le "prenait" pour son oncle.

" Papa, je peux lui expliquer? S'il-te-plaît! "

Je reculais sur ma chaise, surpris par cette soudaine envie de mon enfant. Puis, soupirant, je lui fis signe d'agir à sa guise. Avec des étoiles pleins les yeux, elle s'accouda à la table et avança sa trogne vers le noble, prête à déballer son sac.

" Alors, Heu.... Monsieur Julian? En fait, je vivais avec T-ckilla et ma Mère. Mais ma Mère pouvait pas rester avec moi, donc tonton T-ckilla m'a emmené voir papa. C'était pas encore mon papa, mais il a accepté de le devenir! Et depuis, je vis avec papa Ringu, voilà! "

Cette petite... Elle était adorable quand elle le voulait. Résumant par le plus simple des moyens sa réalité. Au fond, elle avait raison. J'étais son père à présent.
" Mais tonton T-ckilla était inquiet pour moi. Alors il est descendu sur Héméra, et PAF! Il est tombé sur Strainshield. – dit-elle en mimant une explosion, écartant ses deux bras de façon exagérée – Depuis, Strainshield a rencontré tonton et tonton lui dit quoi faire pour mon bien. "

Je fermais un instant les yeux, me doutant des confusions que risquait de faire Julian. Néanmoins, cette histoire, bien qu'expliquée par les mots d'une enfant, était tout à fait exacte. Je regardais alors ma tendre moitié, lui jetant un regard plein de compassion et de tendresse.

" Peux-tu me laisser préciser quelques petits points? "
-" Hmmm... D'accord! " fit-elle en hochant la tête. Il n'y avait pas à dire, elle était attachante... Et très dynamique aussi! Mais revenons à nos moutons. Mon regard se fit plus sombre, plus sérieux.

" Strainshield était un scientifique de la Shinra. Marié à Intégra, il travaillait sur le projet DeepGround et avait fini en hôpital suite à toutes les horreurs qu'il y avait vu... Et probablement faites. "

Hellsing baissa le regard, se remémorant surement un passé aujourd'hui tabou.

" J'étais l'un de ses cobayes, difficile donc d'affirmer que j'ai bel et bien travaillé pour lui... "

Ma fille me regarda avec une certaine incompréhension. "Cobaye" ne devait pas être dans son vocabulaire. Du moins l’espérais-je...

" J'ai fini par être un échec, fuyant l'organisation. Dépendant de l'énergie Mako que l'on cultivait sur ce monde, ma vie devint un véritable enfer. Au bord de la mort, c'est à Junon que j'entendis T-ckilla me parler pour la première fois. Mes yeux s'ouvrirent alors sur le visage radieux de cette petite fille. "

Ma main s'était déplacée pour caresser les joues rouges de mon précieux trésor.

" En sa compagnie, mon addiction disparaît totalement. Aussi suis-je libre de ne pas boire plus que de raison. "
-" Normal! Je suis un ange! "

Je souris à cette remarque. Pourtant, je dus bien vite revenir vers Julian.

" T-ckilla est un être qui s'approche au plus près de ce que l'on nomme un Dieu. "

Je finis par rire, un peu nerveusement, remettant en place l'une de mes mèches.

" Cela doit vous sembler dingue comme histoire... Pourtant, ce T-ckilla existe bel et bien. Il est celui qui m'a confié Anémie et je veille sur cette enfant depuis ce jour. "

Je pris une gorgée de vin – pour changer de l'eau – et finit ma phrase.

" La suite, vous la connaissez. J'ai repris contact avec Strainshield afin qu'il m'aide à vaincre la dépendance qu'il m'a infligé. J'ai alors appris qu'il était lié à T-ckilla. Ce lien nous permet de coopérer... Bien que ce type soit devenu très étrange durant les dernières années... "
Il en savait beaucoup maintenant. Un grosse partie du terrain avait été déblayée. Néanmoins, il restait encore quelques zones d'ombres. C'était le meilleur moment pour me questionner, il est vrai. Néanmoins, c'était peut-être la dernière fois que je baissais autant ma garde.  
______________________________________
Spoiler:
 
Car son statut divin en prendrait un coup! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Mer 25 Oct - 15:30

Spoiler:
 

JulianLa soirée s’avérait bien plus intéressante que le reste de la journée, il allait sans dire. Ce n’était pas la traversée de la Mine de Mithril ou encore l’affrontement contre le Migdar Zolom qui captivait le noble, loin de là. Non, il s’agissait d’un homme préférant le silence à la parole, un homme de l’ombre. Pas un homme de terrain. Un tel repas prodiguant de tels informations lui convenait bien mieux ! C’est ainsi que la discussion prit deux tournures. La première concernait l’orbe de la foudre et son énigme, qu’Intégra était en train de lire à haute voix. Les détails de la phrase semblaient lui parler et ce fut avec une petite pointe d’hésitation qu’elle fit part de son hypothèse à Ringu. Utaï ? Quel était encore cet endroit ? Visiblement, les deux interlocuteurs connaissaient le lieu dont ils parlaient, laissant Julian dans l’inconnu. Mais cela n’était pas le plus important pour le moment puisque la discussion prit un second tournant : Strainshield, et plus particulièrement T-ckilla.

La petite Anémie voulait visiblement participer à la conversation des adultes. Là où Julian l’aurait volontiers prié de retourner dans sa chambre et vaquer à des occupations de son âge, Ringu choisit de la laisser faire et, de sa petite voix frêle, elle tenta d’expliquer le plus clairement possible qui était T-ckilla. Il semblerait qu’elle ait vécu avec sa mère et lui quelques temps avant d’être envoyée auprès de Ringu, qui devint alors son père. Ce n’est qu’un peu plus tard que T-ckilla serait tombé sur Strainshield et aurait pris son contrôle. Julian posa ses couverts et mis ses deux mains sous son menton, accoudé sur le bord de la table. Il y avait quelques détails qui l’intriguaient dans ce discours, mais il laissa Ringu poursuivre ses révélations. Et celles-ci s’avéraient bien plus riches que le noble espérait.

« Je vois… Le monde est vraiment petit, de ce que je peux en conclure. »

Il faisait bien évidemment mention de la rencontre entre Strainshield et T-ckilla, alors que le scientifique était anciennement marié à Intégra ici présente. Cela faisait beaucoup trop de coïncidences pour que cette rencontre soit un pur hasard… Et peut-être que Julian réfléchissait trop mais il se mit à penser que tout cela était peut-être calculé depuis le début… Mais il ne connaissait pas T-ckilla, il ignorait sa véritable influence et sa force. Il ignorait qu’il était peut-être plus proche de la vérité qu’il ne le pensait. Tout en reprenant ses couverts pour poursuivre sa dégustation du repas, Julian se permit de poser quelques questions.

« Dîtes-moi si je me trompe, mais j’ai bien cru entendre que « T-ckilla était descendu sur Héméra » ? Ne serait-il d’aucune des quatre planètes qui composent ce nouveau monde ? Et si cela est le cas, alors… Est-ce également le cas d’Anémie ? »

Il n’avait cure de savoir si la petite savait tout ceci. Puisque Ringu avait accepté sa présence dans cette conversation, il devait s’attendre à ce qu’elle entende des choses qui ne lui plairont pas. Mais peut-être savait-elle qu’elle n’était pas de cette planète et qu’elle venait d’ailleurs, allez savoir. La réponse lui viendrait bien assez tôt.

« Je ne crois en aucun dieu. Et celui qui se moque de contrôler la vie d’un simple mortel n’est pas digne de se faire appeler de la sorte. Mais… Je dois en conclure que c’est à ce T-ckilla que nous devons des comptes, n’est-il pas ? Si Strainshield n’est qu’un pantin, je souhaiterais rencontrer celui qui tire les ficelles dans l’ombre. »

Intégra prendrait peut-être mal les derniers propos du noble mais qu’importe, il s’agissait de la stricte vérité. Sans doute que le Strainshield qu’elle avait connu jadis se trouvait toujours à l’intérieur mais ce n’était plus lui qui était en charge à présent. Et dire qu’il en allait de même pour ce pauvre Julian… Finalement, il avait bien plus de choses en commun avec le scientifique qu’il n’y paraissait. Mais encore fallait-il en avoir conscience pour l’accepter. Bref. Julian termina son assiette en attendant la réponse de ses interlocuteurs. Sa requête de rencontrer un jour T-ckilla n’avait pas été sa plus brillante...
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Ven 27 Oct - 0:02

Julian aurait pu réagir de bien des façons en entendant que je suivais un être disant venir d'un autre monde. Il est vrai que cela pouvait sonner comme un acte de folie. Pourtant... Pourtant il ne sembla pas s'en offenser. Nous avions passés plusieurs années ensemble, nous rapprochant suffisamment pour qu'il sache que je ne plaisantais guère. De plus, il y avait bien trop d'éléments, de détails, de personnes impliquées pour que tout cela soit faux. Il me crut donc... Quelque part, cela me permit de me relacher un peu. La Neutralité, La Douce, La Fin... Tout cela était bien complexe pour un simple mortel. Maintenant que je lui en avais dis un peu, je me sentais bien mieux. Comme si l'on m’ôtait un poids des épaules. C'était fort agréable.

Quand le jeune homme aborda l'origine d'Anémie, cette dernière répondit avec son innocence si singulière :

" Je viens des étoiles! "

Elle avait les bras au plafond, comme pour amplifier ses dires. Je souris à sa réponse et préféra ne rien ajouter. Le sous-entendu concernant T-ckilla était clair.

La déclaration suivante du noble me fit reprendre mon sérieux habituel. Je joignis mes mains et vint poser mes coudes sur la table. Mes yeux fixaient mon assiette tandis que je me perdais dans mes pensées.

" Hmmm... C'est bien à T-ckilla que nous devons des comptes. Mais ce n'est pas lui qui "tire les ficelles"..."
-" Papa...? "
-" Oui ma puce? "
-" Ça veut dire quoi "tirer les ficelles"? "
-" Hmm... Cela signifie la personne qui décide de tout. "

La petite sembla regarder au ciel un instant et finit par dire :

" Mais c'est pas Maman qui commande? "

Intégra soupira, puis elle posa son regard sur Julian.

" Personne ne commande personne. Du moins, pas ici. Ringu travaille avec Strainshield et suit les conseils de ce T-ckilla afin d'offrir un meilleur monde pour sa fille. T-ckilla lui-même est conseillé par la mère d'Anémie. "
-" Tu prends ma défense? C'est nouveau... "
-" Profites-en le temps que cela dure!"

Je me permis un léger sourire à la Vieille avant de me tourner vers Julian.

" Actuellement, Strainshield est notre intermédiaire. Il désire que nous ouvrions les portes du DeepGround. Avec les données enfouies sous Midgar, il pense être capable de vous rendre plus affin à la magie, et donc plus affin à un élément. Un peu comme je le suis. Néanmoins, même s'il dit qu'il n'y aura aucune dépendance, j'ai un peu de mal à y croire. Si ce pouvoir est si intéressant et qu'il n'envoie que nous deux, c'est surement dans l'optique de se l'accaparer. "
-" Et je pense savoir pourquoi... "

J'arquais un sourcil en regardant Intégra. Vraiment?

Elle se retourna et sortit un journal d'un tiroir. J'en profitais pour prendre une bonne part de volaille. J'avais faim mine de rien!
Elle posa alors l'article sur la table et pointa du doigt le titre.

" Vous étiez sur Héra, puis vous avez pas mal traînés sur Gaïa je suppose? Vous n'êtes pas au courant de ça? "

L'article mentionnait la destruction d'un petit village du nom de Dali. Un autre numéro, un peu après, mentionnait l'apparition d'Alexandre.

" Rokumeikai, ça veut dire les six enfers non? "
-" Exact... Et tu penses que cela a un lieu avec Lui? "
-" Des hommes en noirs... "
-" Hmm... Varimatras nous avais dis de quitter Héra avant que les six n'apparaissent. Il parlait donc de ça? "


Je regardais alors Julian, attendant ses réflexions. Réfléchir à plusieurs cerveaux serait bien plus profitable.  

______________________________

Julian-san:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Dim 19 Nov - 14:42

JulianQuelle étrange petite que cette Anémie… Venir des étoiles, disait-elle ? Cela était-il vraiment possible ? Peut-être, après tout l’Au-delà servait de passerelle pour bien des personnes aujourd’hui, venant de mondes différents de ceux qui composent Héméra. Mais… Non, ce n’était pas cela. Ringu semblait avoir la garde de cette petite depuis bien plus longtemps que la fusion des mondes… Finalement Anémie venait peut-être bien d’un lieu présent quelque part dans l’univers, mais cela la rendait encore plus… intrigante. Soit. Il y reviendrait peut-être plus tard. Pour l’heure, la conversation tourna sur les rapports qu’entretenaient chacun des membres du trio T-ckilla/Strainshield/Ringu. Et Julian avait tort en pensant que l’esprit du scientifique était manipulé… En réalité, celui-ci possédait toujours sa conscience mais il était le pantin de T-ckilla, et l’intermédiaire entre lui et le détective. Le noble commençait à avoir mal au crâne...

Alors qu’il se frottait les tympans, Julian écoutait les propos de Ringu lui expliquant les projets de Strainshield. Il prononçait des termes que le blondinet ne connaissait point sans vraiment s’en soucier, préférant sans doute aller droit au but dans ses explications. Oui, le noble se souvenait que Strainshield lui avait proposé d’accéder à un pouvoir semblable à celui du détective, à l’exception près qu’il n’y aurait pas le souci de la dépendance créée par la Mako. En d’autres termes, Julian allait pouvoir affilier son corps à un élément et accroître ainsi sa puissance, chose qu’il désirait plus que tout. Par ailleurs, il se souvenait également avoir entendu parler du DeepGround mais aucun élément supplémentaire ne lui avait été fourni par le passé sur le sujet. Il tâcherait de poser la question un peu plus tard.

Intégra posa à plat sur la table un article de journal faisant mention d’un attentat au village de Dali, ainsi que l’apparition de la chimère de lumière à Alexandrie. Mais le plus intéressant dans ce bout de papier était la mention d’un groupe se faisant appeler « Rokumeikai », ce qui signifiait « les Six Enfers ». Ringu et Intégra semblait visiblement savoir de qui il s’agissait mais le pauvre noble se trouvait dans le flou le plus complet…

« De qui parlez-vous ? » Sans vraiment leur laisser le temps de répondre, il ajouta. « Et qui sont ces Six dont vous parlez ? »

Il était difficile pour Julian de participer pleinement à la réflexion alors qu'il lui manquait quasiment la totalité des éléments. En revanche, il profita de son temps de parole pour rebondir sur le sujet précédent.

« Je crois me souvenir avoir déjà entendu parler du DeepGround par le passé… mais je crains ne pas savoir de quoi il s’agit exactement. Pourriez-vous éclairer ma lanterne ? Si Strainshield a décidé de nous envoyer seuls à Midgar, peut-être est-ce parce que nous sommes les seuls disponibles pour cette mission, tout simplement ? »

Glâner quelques informations supplémentaires n’était pas de refus, surtout qu'il sentait que le moment était opportun pour poser les questions qui lui traversaient l’esprit. La présence de cette Intégra et de cette petite fille parvenait à rendre le détective plus prompt à dire la vérité… C'était une occasion qu'il ne fallait pas laisser filer. Julian piqua sa fourchette dans la viande présente dans son assiette et porta le morceau à sa bouche. Toutefois, la cuisson était bien trop inégale pour qu'il en apprécie pleinement la saveur.

« Aussi, je prendrais bien un peu de salade, s'il vous plaît. Ce bacon manque cruellement d’accompagnement. »

Oui, le jeune homme à la chevelure dorée était un noble qui avait ses manières et ses habitudes. Mais un noble doré avec de la salade à son menu était un noble comblé, n’en déplaise au Paco bien trop fourbe qui le toisait du regard depuis sa cage au fond de la pièce, attendant sagement le moment où il pourrait crier haut et fort au mensonge et à la supercherie. D'ailleurs, il ne manquait que Seras autour de cette table, et avec elle, le compte serait bon, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Lun 20 Nov - 0:47

Il est vrai que le noble n'avait pas tous les éléments, mais il avait assimilé le principal de mon histoire : Je travaillais pour Strainshield en échange d'une amélioration de ma condition, et nous étions tous les deux sous l'influence de La Neutralité. Tout tournait plus ou moins autour de ma précieuse fille dont j'avais la garde : Anémie. Ceci dit, il y avait de quoi avoir mal au crâne avec tous ses liens.

Il ne revint cependant pas plus que nécessaire sur la notion de "divinité" que j'attribuais à T-ckilla. Heureusement quelque part, connaître sa simple existence était déjà un imprévu. Loin de s'intéresser à ce nouveau protagoniste, il choisit de considérer à la surprenante révélation de Hellsing. Elle nous montrait un article faisant mention d'un groupe nommé le Rokumeikai. Les Six Enfers, rien que ça! Evidemment, la mention d'hommes en noirs ne disait rien au noble de Tréno, mais la chose était bien différente pour Intégra et moi-même. Certains avaient dus être retrouvés parmi les cadavres, l'enquête avait ensuite permis de les identifier comme étant les agresseurs. Aucun doute, c'était lié à Lui.

" Je ne sais pas pour ces Six Enfers... Mais je sais que le T-ckilla dont nous parlons y est lié. Après, est-ce que ce mot a un sens? Les médias l'ont rattaché à un nom de groupe, mais c'est encore trop tôt pour l'affirmer. Ce dernier ne s'est pas manifesté depuis après tout. "

Je marquais une pause, considérant nos propres aventures et l'implication de l'autre duo de comiques.



" Dans la Grotte de Kwane, Varimatras nous a dis de nous méfier car un groupe se préparait à se lancer en quête des cristaux sur Héra... Un groupe dangereux... "

Je me levais, faisant les cents pas, une main sous mon menton.

" Ensuite, Dali est attaquée peu avant que Veranissa, la conjointe insupportable de ce cher Vari', ne tente de s'en prendre à la reine... Et Alexandrie est le lieu où nous avons trouvé Alexandre. "

Je m'arrêtais alors que ma fille pouffais de rire. Cela m'arracha un tendre sourire.

" T'as fini de te moquer toi? "

Je ris avec elle avant de reprendre un regard plus sérieux à l'attention de mon partenaire.

" Tout ceci est lié, cela me semble évident. Mais pourquoi est-ce qu'il agit maintenant, là est la grande question. "

Julian mentionna alors le Deepground. Ha... Ce fameux mot maudit qui m'avait valu mon affliction. Je saisis ma chaise pour y reposer mes fesses. Toutes ces réflexions stimulaient mon intellect, chose très agréable, il faut bien l'avouer. Mon regard était pourtant sombre, bien que cela restait atténué en présence de mon coeur. Par où commencer?

" Pour être tout à fais honnête avec vous, je n'en suis pas sûr. J'ai par le passé travaillé avec Strainshield dans le cadre d'un projet scientifique. Ce projet consistait à produire des Soldats parfaits, vouant une totale obéissance à la Shinra. La Shinra que l'on nomme maintenant Néo-Shinra... Quelle blague... "

Mon regard trahissait une pointe de dégoût. Ce dernier n'était pourtant pas dirigé contre eux, mais contre moi-même. Mes choix et mon imbécillité m'avait précipité dans la facilité et le confort que proposait la multi-nationale de l'époque. En définitif, je savais que je méritais largement ma malédiction. Pourtant, il faut avancer dans la vie... Mais je garderai toujours le souvenir amer de l'attaque d'Utaï, des corps sans vie baignant dans leurs propres s...

" Papa? "

Je relevais les yeux pour voir le visage inquiet de ma progéniture.

" Et bah... T'en tire une gueule. Si tu t'arrêtes toutes les trois phrases, on est encore ici jusqu'à demain. "
-" Tch... "

Intégra, elle ne pouvait pas s'empêcher d'en rajouter celle-la! Je m'efforçai cependant de reprendre le sourire malgré ce pénible cauchemar gravé au fer rouge dans mon esprit. Je pris ma petite sur mes genoux, la blottissant contre moi pour la rassurer. Elle avait instinctivement saisie l'une de mes mains, geste qui me calma soudainement. La magie de l'innocence peut-être?

" Bref, les expériences consistaient à nous fournir... Disons de l'énergie que l'on nommait Mako lorsque Gaïa était encore indépendante. Cette énergie augmentait considérablement nos capacités physiques, mais elle causait également une forte dépendance. Lorsque nous n'étions pas en activité, nous restions baignés dans cette énergie à l'intérieur de grands caissons. Seras et moi-même avons eu la chance de nous en tirer sans nous changer en monstres, mais cela ne fut pas sans incidence sur nos corps. "

Je pris une gorgée d'eau, non pas par dépendance cette fois, mais simplement par réel envie de boire. Je m'arrêtais un instant, m'attardant sur le verre, avant de poursuivre.

" Le flux de Mako qui nous alimentait n'était pas... Pure. Disons que l'énergie était contaminée afin que nos organismes la supportent. De plus, un "incident" a déréglé mon caisson et celui de Seras. Nous n'avons pas été changé en créatures, mais cette avarie a eut les effets que vous avez déjà pu observer. Notamment cette fameuse fois où nous échangeâmes nos corps. "
-" QUOI?! "

Evidemment, Anémie bouillonna d'excitation à l'idée de connaître cette histoire! Je lui promis de la lui conter bien sûr... Bien que le passage dans la maison de Julian serait certainement sauté!

" Depuis, je suis assoiffé en permanence, devant surveiller constamment mon niveau d'hydratation. Il semblerait que j'ai eu plus de chance que Seras, laquelle est tombée sur le cadavre d'une créature à peine humaine en sortant de son caisson. Son sang s'est mêlé au sien... Depuis, elle reste en besoin constant de ce liquide vermillion. "

Je marquais une nouvelle pause, me disant qu'aller droit au but serait certainement plus efficace. Je n'avais pas à ennuyer Julian avec mes malheurs... J'étais d'ailleurs bien bête de lui déballer tout ça. Anémie... Sa présence me rendait si vulnérable.

" Je pensais le projet abandonné, mais Strainshield aurait continué de travailler dessus. Et s'il nous envoie sur place, c'est certainement à la recherche de réponses. Il doit penser que, si j'ai survécu sans Mako, d'autres ont peut-être eu la même chance... J'admets être intrigué. Tout comme le fait qu'il est un projet pour vous m'effraie. "

J'attendais tant de cette expédition. Je ne faisais pas confiance au scientifique – seul un fou le ferait -, mais j'étais détective et je pourrais donc user de mes talents pour découvrir la vérité sur mon corps et la façon de le guérir. En revanche, que pouvait-il bien attendre pour sa part?

Je restais à l'écoute de Julian. La vérité était que je ne savais pas à quoi m'attendre, et c'était cela le plus excitant, mais aussi le plus ennuyant dans cette histoire. Je ne savais pas que Deepground avait continué au delà du simple stade de projet. Je ne savais pas qu'ils avaient réussi à purifier la Mako au point de produire un être d'une puissance incroyable. Et je ne savais pas non plus que l'un des héros de Gaïa était dans un bien pire état que moi, pouvant se changer en monstruosité assoiffé de mort et de destruction. Non, je ne savais rien, mais c'est pourquoi cette aventure à venir serait surement très enrichissante.

... Je fus sortis de mes rêveries par une bien étonnante demande.

De la salade? Heu... Kewa? Je fus sortis de mes pensées par cette phrase inattendue. Anémie, plus vive, ouvrit un hamburger maison auquel elle n'avait pas encore touché et tendit la verdure au privilégié qui avait l'audace de se plaindre. Mon manoir n'était pas un Chocobo Drive! Ceci dit, je ne lui en tint pas rigueur. 
Il était tard et, comme tous les soirs à cette heure tardive, mon Paco domestique – importé tout droit de Costa del Sol – poussa son rire tonitruant, signalant l'heure de se coucher pour ma petite. Du moins d'ordinaire! Aujourd'hui, elle pouvait rester plus longtemps!


Je me tournais alors vers ce piaf, me demandant si l'investissement était bon. Son "chant" ressemblait tout de même beaucoup au rire d'un jeune ado' avec deux neurones, courant après un ballon dans une cage. Oui, je n'étais pas spécialement fan de Blitzball! Et encore, il poussait le même tous les matins afin de réveiller les serviteurs! Mais bon... Pour ma part, j'avais une musique bien plus agréable sur mon PHS. Tant pis si les domestiques souffraient un peu. Au moins se lèveraient-ils vite!

_____________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Jeu 30 Nov - 23:59

JulianCette soirée apportait vraiment son lot de révélations, cela allait sans dire. Pourtant, après tout ces mois passés aux côtés du détective, Julian pensait avoir fait le tour de ce cher Ringu qui, malgré les apparences, cachait encore bien son jeu au noble. Ce dernier écoutait attentivement ses trois interlocuteurs qui se tenaient attablés en face de lui, et principalement le maître de la maison. Le nom de T-ckilla était ressorti dans la conversation, tout comme le Rokumeikai, et Julian demanda à en savoir un peu plus sur ces deux éléments. Si le premier s’avérait être un personnage plutôt complexe à appréhender au premier abord, le deuxième n’était autre qu’une organisation récente, aussi appelée « les Six Enfers » et qui était visiblement liée à ce T-ckilla, lui-même lié à Strainshield et Ringu. Julian termina sa bouchée et posa ses couverts pour essuyer le coin de sa bouche d’une manière plutôt distinguée. Fermant les yeux un instant, il organisa toutes ces informations dans son cerveau et synthétisa l’ensemble, avant d’exposer clairement ses interrogations à voix haute.

Ringu lui répondit de la manière la plus compréhensible qu’il soit, et sans retenue. Il ignorait ce qu’était ce groupuscule appelé le Rokumeikai mais rappela les propos de Varimatras et les quelques événements qui ont suivi plus tard. Visiblement, toutes ces choses étaient liées entre elles. Julian acquiesça de la tête mais ne rajouta aucun mot, préférant passer à un autre sujet qui l’intriguait : le DeepGround. Et c’est là que les informations récoltées valaient leur pesant d’or. En effet, Strainshield avait par le passé travaillé sur le projet de la ShinRa d’autrefois, projet qui consistait à créer le soldat parfait via l’énergie de la planète appelée « Mako ». Ringu et Seras furent également des cobayes de ces expériences, mais suite à divers événements, le projet fut abandonné, du moins en apparence. Aujourd’hui, le détective et sa jeune protégée présentaient tous deux une dépendance à quelque chose…

« Si je comprends bien, sans cette Mako, nous pouvons supposer que s’il y a des survivants de ce DeepGround à Midgar, ils auraient développé une dépendance à quelque chose, semblable à la vôtre et celle de Seras… » Il marqua un temps d’arrêt, son regard se voulut plus dur. « ...Tout comme nous pouvons supposer que d’autres se soient transformés en monstres. »

Julian posa son regard sur Anémie. A vouloir participer à une conversation d’adultes, il fallait s’attendre à entendre parler de choses peut-être choquantes pour son âge. Mais ni Intégra ni même Ringu ne semblait trop se préoccuper de la sensibilité de la petite. A croire qu’elle était bien plus mature qu’elle ne le laissait paraître de prime abord, ce qui intriguait d’autant plus le noble à son sujet…

« Pardonnez-moi d’être pessimiste mais il s’agit d’une possibilité que nous ne devons pas négliger si nous comptons nous aventurer dans les locaux de ce DeepGround… Et je souhaiterais être honnête en vous avouant que je ne suis pas totalement confiant sur notre capacité à tenir tête à une horde de monstres/soldats surpuissants. »

Julian était loin d’être une personne défaitiste mais il était bon de savoir reconnaître une situation dangereuse lorsque c’était le cas. Savoir ne pas foncer tête baissée pouvait s’avérer cruciale pour sa survie. Néanmoins, le noble n’était pas en train de faire marche-arrière, non. Lui aussi était intrigué par les projets que Strainshield avait pour lui, mais le discours sur le passé de Ringu ne l’inquiéta pas. Au contraire, il se disait que de ses erreurs, le scientifique avait certainement tiré des leçons qui lui avaient permis de rectifier le tir et de faire quelque chose de stable aujourd’hui. En somme, si Julian devait être amené à devenir une expérience à son tour, il ne serait pas une vulgaire expérience ratée.

Après avoir vidé le contenu de son assiette, l’horrible piaf hurla depuis sa cage, certainement par habitude telle une horloge parfaitement calibrée. Quelle heure était-il d’ailleurs ? La journée avait été longue et difficile, comme le lui rappelait constamment la douleur à sa jambe. Le repas lui avait fait le plus grand bien pour recouvrir des forces mais il sentait à présent la fatigue le rappeler à l’ordre. Dommage, la soirée s’avérait propice aux informations en tout genre sur Ringu et son histoire… Tant pis. Peut-être parviendrait-il à en obtenir davantage au petit-déjeuner du lendemain ? Quoi qu’il en soit, Julian recula sa chaise et se releva, non sans grimacer sous la vive douleur de sa jambe.

« J’ai bien peur que la fatigue ne se fasse sentir. Vous ne m’en voudrez pas si je mets un terme à ce repas et cette discussion ? Tout ceci était fort plaisant. » Il mentionnait le buffet et leurs échanges autour de la table, bien évidemment, tout en adressant un regard de remerciement à Intégra. « Détective, souhaitez-vous prendre la route pour Midgar dans la matinée de demain ? »

Il ignorait si Ringu avait prévu de faire une halte un peu plus longue à Kalm, pour profiter de sa fille ou de ses affaires personnelles par exemple, ou s’il comptait repartir dès le lendemain. Dans tous les cas, Julian s’accommoderait de son choix, étant lui aussi impatient d’achever cette mission pour Strainshield et d’obtenir la promesse qui lui avait été faite par ce dernier… A cette pensée, un très léger sourire narquois habilla le visage du noble alors que son regard se perdit entre ses interlocuteurs et la table, comme si, l’espace d’un court instant, son esprit-même s’était égaré…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Ven 1 Déc - 16:40

Julian avait ce fabuleux avantage d'être rapide à comprendre les flots d'informations que je débitais. Nul besoin de répéter ou de préciser certains points, il semblait tout assimiler avec une facilité déconcertante. Le contraire n'aurait pas été préjudiciable, mais le voir ainsi à l'aise était très appréciable.


Je savourais une infusion avec un fin goût de vanille et de poire tout en caressant les cheveux de mon enfant. Il est vrai que cette discussion pouvait paraître inappropriée en sa présence, mais elle n'était pas si jeune que ça. De plus, tout le monde connaissait l'existence de monstres en dehors des villes. Après tout, le terrible Midgar Zolom rodait non loin d'ici. Il fallait bien interdire aux petits de se rendre au marais! C'est pourquoi tout le monde à Kalm apprenait les dangers de la faune locale dès son plus jeune age.
Ainsi, lorsque Julian évoqua la possibilité que certains soient devenus des monstres, cela ne fit rien à la jeune pousse sur mes genoux. Ni moi, ni Intégra ne nous en préoccupâmes, considérant simplement ses dires.


" C'est une éventualité que nous ne pouvons exclure, comme vous le dîtes si bien. Néanmoins, il n'y a qu'en nous y aventurant que nous pourrons en avoir le cœur net. Dans tous les cas, il nous faudra être bien préparé. L'idéal serait d'acheter nombre d'objets ou d'améliorations pour cette plongée dans l'inconnu. "


Intégra semblait pensive. Elle décolla sa main de son menton et finit par reprendre la parole.


" Tout ceci m'a l'air très intéressant. Si le projet Deepground a bel et bien continué, je serai heureuse de l'apprendre. Cela serait sans aucune mesure un scoop. Savoir que des personnes pourraient toutes être devenues des monstruosités va certainement faire réagir l'opinion public. "
-" J'avais oublié que nous avions une journaliste professionnelle avec nous. "
-" Réfléchis. Cela pourrait être un moyen de faire chanter Strainshield si ce dernier tente quoique ce soit contre vous, non? "


Je fus surpris. L'idée était intéressante. Ainsi, si jamais ce dernier tentait quoique ce soit, nous pourrions avoir une carte de sortie. C'était... C'était la première fois que j'avais un coup d'avance sur lui. Néanmoins, Julian nous rappela bien vite l'heure qu'il était. Au même instant, ma petite se mit à bailler. C'était l'heure du dodo! Cependant, une chose n'allait pas dans le discours du noble.


" Et bien... Demain me semble prématuré. Strainshield ne m'a pas donné d'informations sur la localisation de ce lieu. Ni Veranissa d'ailleurs. Sans leurs indications, nous n'en trouverons pas l'entrée. Midgar est une ville immense. On s'y perdrait. Attendre leurs consignes sera plus sage. "


Je finis par me lever, soulevant ma petite dans mes bras. Elle avait bien grandi durant mon absence... Et prit un peu de poids aussi!


" Bonne nuit à vous deux. Reposez-vous bien. "


Et nous prîmes congé. La nuit passa, me permettant de raconter cette fameuse fois où mon partenaire et moi-même échangeâmes de corps à ma douce Anémie.
Le lendemain fut également riche en activités. Je contactais Strainshield, mais, à ma grande surprise, il repoussa l'opération. Genesis avait causé un attentat dans les locaux de la Néo-Shinra, aussi la sécurité était trop forte pour permettre notre infiltration dans les anciens locaux de la cité. Bien, il nous faudrait patienter, au grand désarroi de chacun.
Ainsi, plusieurs mois durent s'écouler. Cela me permit de me comporter en véritable père. J'accompagnais ma fille à l'école, je l'aidais dans ses devoirs, je l'emmenais au zoo ou en promenade. Nous passâmes même admirer les courses de chocobos de la ferme non loin d'ici! Le soir, je lui contais toutes nos folles péripéties. Elle sembla pendant un temps s’intéresser à ce jeune homme qui m'accompagnait. C'était un nouvel ami à ses yeux, mais pas dit que cette idée plaise à Julian. Bien entendu, je restais à la disposition de mon invité, subvenant à tous ses besoins. Je me doutais que d'être ainsi forcé à rester dans une ville peu animée devait lui être d'un ennui profond. Malheureusement, il nous fallait être patient. De mon côté, je vivais bien cette petite parenthèse. La vie d'aventurier est difficile lorsque l'on souhaite avoir une famille...


Au final, notre situation resta la même jusqu'au début de l'automne de l'an quatre. Puis, un matin, je reçu un message de la part du scientifique. Il sembla en être de même pour monsieur Quinn, lequel avait le numéro de Veranissa, notre intermédiaire avec le docteur. D'ici la fin de l'automne, l'opération pourrait commencer. Nous allions profiter que la sécurité de la ville soit détournée par le projet de barrage pour nous y infiltrer. Il était temps de se préparer. Notre objectif? Le secteur zéro, l'ancien siège de l'organisation.


" Julian, je sors en ville afin de m'équiper en fournitures. M'accompagnez-vous? "


Anémie afficha un petit air triste. Cela faisait bientôt un an que nous étions dans ce patelin. Au fond d'elle, elle savait que j'allais partir pour de nouvelles aventures et la laisser seule avec Intégra. Seras manifesta son souhait de rester également ici. Cette dernière souhaitait s'occuper de ma fille au maximum durant mon absence future. De plus, elle n'appréciait pas vraiment l'idée de revoir le scientifique qui avait détruis sa vie. La connaissant, elle ferait des aller-retours entre ici et Costa Del Sol. Soit, c'était son choix. Le moment des adieux viendrait bientôt. Aussi, tout ce petit cortège allait m'accompagner pour saluer notre départ. Notre mission allait bientôt commencer.



_________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Jeu 14 Déc - 11:33

JulianLong. Trop long.
Combien de temps s’était écoulé depuis mon arrivée sur ce monde qu’était Héra ? Combien d’années avais-je passé à errer parmi les êtres inférieurs qui le composaient ? Garland pensait s’être débarrassé de son échec de génome en m’envoyant sur ces terres tel un détritus que l’on jetterait sans aucun remord, mais c’était sans penser que je pourrais survivre en m’adaptant à mon nouvel environnement. Oui, j’avais survécu. Pas mon corps de génome, simple réceptacle pour l’âme d’un terran, non, juste mon esprit. L’amas d’émotions que mon créateur a bien voulu me prodiguer en me donnant vie. Ce concept m’échappe encore quelque peu d’ailleurs, tant il s’avère complexe et simple à la fois. Mais ce qu’il faut retenir de tout ceci, c’est que j’avais survécu et que je comptais bien prendre ma revanche un jour…

Voilà maintenant près de vingt ans que j’avais trouvé ce corps au fond d’un puits, celui d’un jeune noble de Tréno. A l’époque, je peinais à trouver un réceptacle, quel qu’il soit. Après tout, il ne me fallait pas n’importe qui. J’avais besoin de quelqu’un d’assez faible psychologiquement pour en prendre le contrôle total, il s’agissait de la condition principale de cet hôte. Facultativement, j’avais besoin que cette personne soit d’un rang social assez aisé afin de me permettre d’avoir toutes les cartes en main pour agir à ma guise. Hélas, même si ce Julian appartenait au rang de la noblesse, il était encore jeune à l’époque, aussi avais-je dû prendre mon mal en patience et grandir avec lui pour finalement pouvoir quitter cette ville et partir à la recherche de ce que je désirais tant : le pouvoir.

Il m’en fallait grandement pour accomplir la tâche que je m’étais fixée vingt-et-un ans plus tôt. Garland, alors occupé par sa marionnette dénommée Kuja et dont l’objectif de sa conception était de modifier le cours des âmes sur Héra, réalisait les quelques défauts de sa première conception. Son projet du génome « Djidane » n’était qu’à ses balbutiements lorsqu’il tenta une expérience qui, malheureusement, n’était pas à la hauteur de ses espérances. Le problème de Kuja était qu’il avait été conçu sous la forme d’un adulte et, en cela, n’avait jamais eu l’opportunité de grandir et d’acquérir des sentiments, des émotions. Garland décida donc de créer un génome adolescent qui remplirait ce rôle, bien qu’encore limité en termes d’apprentissage. C’est ainsi que Phi, moi-même, fut créé. Hélas, Garland se rendit bien vite compte que mon évolution ne fonctionnerait pas sur le long terme avec un âge encore trop avancé. Non, il lui fallait créer un enfant et partir de zéro pour que le génome puisse développer les sentiments et émotions absents chez Kuja et moi-même. Garland jugea sa première marionnette bien plus importante que moi et me priva tout simplement de la vie que j’aurais pu avoir sur Terra en scindant mon corps et mon esprit. S’il garda le réceptable au Pandémonium, il envoya mon âme sur Héra, pensant certainement qu’elle se mêlerait aux autres par la Brume.

Vingt années que j’occupe le corps de cet homme, vingt années que j’attends patiemment de reprendre ma revanche sur mon créateur, pour lui prouver que je ne suis pas un échec. Piégé à Tréno, je n’ai pas eu connaissance de la destruction de Terra par Kuja, ni de la mort de Garland par la même occasion… Mais qu’importe, puisque la fusion des mondes a fait renaître cet homme à la vie, sans que je le sache pour autant. Ainsi, à mes yeux, Garland n’était jamais mort et il ne me restait plus qu’à grandir et apprendre pour lui prouver ma supériorité sur celui qu’il surnommait « l’Ange de la Mort ».

Je devais reconnaître que le hasard jouait plutôt en ma faveur depuis quelques années. La rencontre fortuite avec ce détective m’avait permis de me mettre sur la trace des cristaux, qui, je l’espérais, me permettrait d’obtenir la force nécessaire à mon objectif. De plus, ce docteur Strainshield m’offrait quelque chose que je ne pouvais pas refuser, en l’échange de quelques services. Vous devez bien vous doutez qu’une telle offre ne se refuse pas, aussi me mettait-il l’eau à la bouche. Mais l’attente qui me séparait de ce pouvoir était si longue qu’il s’agissait pour moi d’un véritable calvaire. Vivre dans cette ville, côtoyer ces gens, faire semblant… Tout ceci m’irritait et j’étais littéralement à deux doigts de tout gâcher en laissant exprimer ma colère, ce qui aurait grillé ma couverture auprès du détective. Heureusement que sa fille était assez intrigante pour occuper mon esprit. Elle aussi venait d’ailleurs mais je ne parvenais pas à savoir d’où. Pourtant, j’avais essayé de me rapprocher d’elle, mais il semblerait que la sympathie humaine n’était pas mon fort sur le long terme. Dommage.

Lorsque le jour fut enfin venu, de la joie put se lire sur mon visage d’emprunt - ou de la délivrance, appelez cela comme ça vous chante. Ringu vint me trouver un matin pour m’annoncer ce que je savais déjà puisque j’avais moi-même reçu un message de Veranissa sur mon PHS. La mission à Midgar allait enfin pouvoir commencer, mais un tel événement ne se faisait pas sans préparation au préalable. Aussi, le détective me proposa de l’accompagner faire quelques achats et je consentis à l’accompagner.

« Bonne idée. J’aimerais moi-même m’assurer de la qualité de mon équipement actuel. »

Nous arpentâmes les rues de Kalm avant d’entrer dans quelques boutiques. Le magasin qui m’intéressait le plus était celui des gemmes, bien évidemment. Cela faisait plusieurs mois que j’essayais d’amasser suffisamment d’argent pour pouvoir obtenir de nouvelles techniques… L’envie de les essayer sur le terrain me démangeait. Je laissais Ringu vaquer à ses occupations quelques temps pendant que j’allais me servir dans les étales. Toutes ces pierres brillantes attiraient mon regard avide de pouvoir. Hélas, mon compte en banque ne me permettait pas de toutes les acquérir. Soit. Il fallait bien s’imposer quelques limites pour accroître le plaisir de les dépasser un jour. Mais mon plaisir s’était changé en impatience avec les années. Bref. Une fois mes achats effectués, je rejoignis le détective et chercha à m’enquérir du programme qui nous attendait.

« Êtes-vous prêt, détective ? Comment allons-nous procéder aujourd’hui ? »

Cette hypocrisie quotidienne commençait à me lasser… Il était grand temps que j’accède à un pouvoir suffisamment grand pour me débarrasser de cet homme !

------------------------------

Julian achète :
- 1 Gemme (Force 2) > 600 Gils
- 1 Saphir (Force 2) > 600 Gils
- 1 Diamant (Force 2) > 1000 Gils
- 1 Améthyste (Force 2) > 1000 Gils
TOTAL : 3200 Gils

Julian utilise 1 Gemme (Force 2) et apprend la technique physique :

- Pluie d’épées : alpha (Force 2) > Une série de coups d’estoc suivi d’un dernier coup qui fait passer Julian dans le dos de l’ennemi > [monocible]

Julian utilise 1 Saphir (Force 2) et apprend la technique magique :

- Trombes acérées (Force 2) > Fait tomber une pluie d’épées sur l’ennemi > [monocible]

Julian utilise 1 Diamant (Force 2) et 1 Améthyste (Force 2) et apprend la technique magique :

- Annihilation (Force 2) > Créer une sphère de lumière blanche au centre des ennemis. Celle-ci est alors remplacée par une sphère sombre qui inflige des dégâts en créant des faisceaux qui transpercent les ennemis > {Lumière, Ténèbres} [multicibles]

Julian apprend la Limite de Niveau 2 :

- Porte Majestueuse > Une porte apparaît derrière Julian et libère des arcs lumineux qui se concentrent sur la cible, puis explosent sur un ordre de Julian [Type Lumière (je crois que c'est inutile de le mentionner pour une limite, je me trompe ? Je le mets au cas où !)].

Note pour la modération:
 

Note pour Ringu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Sam 16 Déc - 10:23

Julian semblait ravi de repartir à l'aventure. Un peu trop peut-être, mais cela n'attira pas plus mon attention que cela. Mieux valait-il être emprunt de bonne humeur que de stress avant une mission de cette importance. Plonger dans l'inconnu n'était pas très rassurant, aussi pouvais-je concevoir qu'il réagisse à sa manière. A moins que le désir d'obtenir une puissance nouvelle grâce à Strainshield ne soit si excitant à ses yeux? J'espérai pour lui que non.


Gardant précieusement la main de mon enfant dans la mienne, je posais mon regard attentionné sur son visage tout le long de cette ultime promenade. Je me questionnais sur la date de mon retour... Et aussi sur mes chances de survie. Que deviendrait ma fille si je venais à disparaître? Je savais qu'Intégra l'éduquerait, j'avais pris mes dispositions après tout. En tant qu'aventurier, partir loin d'elle était nécessaire. Je le savais. Je m'y étais préparé. Ce n'était pas la première fois. Pourtant... ça n'en était pas moins douloureux.
Les rues étaient calmes malgré le monde rassemblé à l'occasion du marché. L'air était humide... Mais aucune larme ne coulait. Cela ne rendrait les séparations que plus dures encore.


Mes pupilles de sang s'arrêtèrent sur quelques gemmes d'intérêt, mais surtout sur des objets de soin dont nous aurions visiblement besoin. Nous ne savions pas combien de temps notre escapade nous prendrait. Une fois mes achats fais, le noble me retrouva, prêt à y aller. C'était étonnant cet empressement, et triste aussi. Je pensais qu'un lieu de détente comme ma maison et la présence d'un climat favorable atténueraient la douce folie qui le grignotait depuis notre passage à Tréno. Malheureusement, il ne s'était pas tout à fais intégré à notre "famille". Enfin... Je m'inquiétais peut-être pour rien...


" Je suis prêt Julian. Nous pouvons nous mettre en route. "


Je me tournais vers les miens, ce qui déclencha une profonde inspiration de ma part. Je n'aimais pas spécialement les adieux. Cela faisait partit des banalités à effectuer. Néanmoins, la possibilité de ne plus revoir tout ce beau monde m'effrayait. L'air resta bloqué dans mes poumons. Je ne savais quoi dire.
C'est alors qu'Anémie vint se jeter dans mes bras. Sans réfléchir, je me baissais à son niveau. Je sentis son souffle chaud sur mon cou, ses petites mains m'agripper et sa tendresse m'envahir. Puis ce fut Seras qui se joins à nous, les yeux humides. L'instant d'après, je me relevais. Le visage d'Intégra était sérieux, pour ne pas changer, mais il y avait cette compréhension mutuelle qui valait plus que mille mots. Bien, il est temps de partir.


" Je vous laisse. On se donne rendez-vous après tout ça. "
-" J'espère bien! Revenez tous les deux le plus vite possible! " lança Seras, les poings sur les hanches.
-" Je suis sûre que vous allez réussir. " se contenta d'affirmer Intégra, un léger sourire trahissant son calme imperturbable.


Quant à Anémie, elle hésita un instant, puis s'inclina devant Julian.


" Prenez-soin de mon papa, s'il-vous-plaît. "


Nous fûmes tous stupéfait par cette réaction. Un léger blanc plana entre nous avant que je ne me mette à franchement rigoler.


" T'en fais pas va! Ce bon vieux Ju' ne me lâche plus d'une semelle depuis que l'on s'est rencontré! Il protégera ton papounet! "


Je vins donner une petite tape dans l'épaule de mon collègue pour appuyer mes propos, chose qui fit sourire ma fille. Puis, enfin, nous partîmes. J'attendais d'être sortie de Kalm pour rebondir sur mes précédents propos auprès du jeune homme.


" Désolé pour cette soudaine proximité, il est nécessaire de rassurer les enfants. Maintenant, nous n'avons plus qu'à nous rendre au point indiqué par Strainshield : L'ancienne Tour Shinra. Une fois là-bas, nous aurons certainement plus d'informations. "



L'horizon se dessinait devant nous. On pouvait déjà voir le désert entourant Midgar. Les nuages se firent plus nombreux et plus sombres. Le Deepground sommeillait encore au creux de la terre. Espérons juste que sa colère ne soit pas trop forte lorsque nous le réveillerons.  

_______________________________________

Modération : 

Achats : 
- Béryl Niveau 2 > -1000 gils.
- Queue de Phényx > -300 gils.

Modifications FT :
+1 en Agilité 
Ringu et Julian DORMENT chez Ringu. (gratuit?)

Apprentissage : 
Sutoraiku shin'en +(Béryl Niveau 2) > Ringu change son corps en eau et surf sur le sol vers son ennemi. Il lui assène ainsi plusieurs coups de katana en restant relativement hors d'atteinte. {Type Eau} {Monocible}

Limite de Niveau 2 : 
Vampire aqueux > Le corps de Ringu se met à aspirer toute l'eau présente dans l'air, allant jusqu'à l'extirper des êtres vivants.
{Type Eau} 2 points de puissance {Multi-cibles ennemi}, 2 points de soin {Soin monocible?}.

Le duo se rend à Midgar!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frost

Modo Givré
Modo Givré

avatar
Niveau : 17
HP : 17/13
MP : 17/13

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Jeu 4 Jan - 16:01


Julian et Ringu gagnent 400 gils
Ringu dépense 1300 gils et Julian dépense 3200 gils.


Restauration HP/MP, FT modifié (Pts, Limites & Techniques)

Julian et Ringu s'en vont à Midgar - Néo Shinra - DeepGround


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Jeu 30 Aoû - 21:28

Quentin, Rokurou et Ringu viennent de Deepground - Midgar


________________________________________________




Quentin semblait confiant sur nos chances de tirer quelque chose de ces disques durs. Après tout, c'était son domaine, je ne pouvais que lui faire confiance. Rokurou se montrait un brin plus pessimiste, bien que je ne pouvais lui en tenir rigueur. Il était effectivement possible que l'on ne tire rien de tout ceci, mais il fallait vraiment être idiot pour ne rien tenter. Si ce produit avait servi à nous convertir en monstres, peut-être était-il possible d'inverser la tendance? Un remède fait du poison, c'est bien le principe des vaccins, non?


Mes pensées demeuraient confuses. Tout cela me perturbait. Malgré tout, je fis une proposition à cet individu sortit de l'une de ces mystérieuses cuves. En effet, il était possible que Strainshield connaisse quelque chose au sujet de son arme, ayant travaillé sur le Deepground. Cependant, je ne l'aidais pas que de gaieté de cœur. Je me disais que s'il restait à disposition du scientifique, il pourrait en tirer quelque chose, dont un potentiel remède.


Les ruines laissèrent place aux égouts, puis les égouts à la ville. Le vent fut comme une délivrance. Cette atmosphère infecte était pesante, si bien que je ne pouvais qu'apprécier cette fraîcheur de début de soirée. L'image de Midgar frappa l'autre utaïen. Il faut dire qu'il y avait eu nombre de changements. Quentin, pour sa part, se cantonna à demander un moyen de transport, déjà au fait de la bien triste histoire de cette cité jadis prospère.


" Hmmm... Je suis venu ici en voiture il y a quelques jours. Je peux donc vous raccompagner. Quant aux ordinateurs, j'en ai un chez moi, à Kalm. Vous n'aurez qu'à dormir dans ma demeure, mon personnel préparera vos chambres. "


Je les regardais de haut en bas avant de sourire en coin, voyant que nous étions dans un état lamentable.


" Une bonne douche ne vous fera pas de mal, hein? "


Car autant dégueulasser ma voiture n'était pas très grave compte tenu du peu d'utilisation que j'en faisais, autant mon manoir, c'était une autre histoire!


Plus sérieusement, je m'efforçais de sourire et d'accéder à leurs demandes. J'avais besoin d'optimisme, car intérieurement, j'étais déçu de notre escapade. Je ne m'attendais pas à trouver une potion magique dans ces bas fonds, soyons honnêtes, mais... Je ne sais pas.


Je les conduisis jusqu'à un mur partiellement détruis, proche de l'auberge où Quentin et moi-même avions passé la nuit. Là, une élégante voiture noir de jais attendait sagement notre venue. Ses phares jaunes datant d'une autre époque lui donnait un air particulier en cette sombre nuit. Malgré les années, le ciel de Midgar demeurait nuageux, exempt de la moindre étoile.


" Entrez, je vous en prie. Ne vous en faites pas pour la salissure, elle sera lavée dès demain. "


Je leur ouvris la porte, pensant écarter ainsi la gêne qu'ils pourraient ressentir vis à vis de la propreté de cet ancien modèle. Pour ma part, je mis mon manteau et mes affaires dans le coffre, puis pris la place de conducteur.


Le trajet se déroula relativement vite. La radio parlait d'un tournoi qui avait lieu sur Dol. Visiblement, il se déroulerait le lendemain. C'était intéressant. En effet, cela serait une occasion en or pour observer les meilleurs combattants d'Héméra. Il était d'ailleurs dommage que je ne puisse y emmener ma fille. L'événement lui aurait certainement plu avant mon départ pour d'autres aventures. Il faut dire que j'avais été particulièrement absent durant les dernières années. Malheureusement, ma malédiction était un fardeau auquel je ne pouvais trouvé une réponse qu'en voyageant. Vivre ainsi, menacé de me retrouver changé en l'une de ses choses sous terre, ce n'était tout simplement pas vivre.


Nous arrivâmes à Kalm vers minuit. La ville était lumineuse, comme à son habitude. Evidemment, je fis en sorte d'éviter les quartiers les plus malfamés, me servant de ma longue expérience de citadin dans ce lieu où très riches et très pauvres se côtoient. Je pus garer mon véhicule à l'entrée du portail de ma résidence, tout en pointant le manoir à mes passagers.


" Nous sommes arrivés, voici mon lieu de vie. "


A ces mots, je désignais un grand portail noir dont les barreaux terminaient en flèches pointant vers les cieux. Derrière ces derniers, un chemin de larges pierres blanches traversait une cour dont la pelouse était entretenue avec grand soin. Nombre de rosiers étaient présents, bien que la pâle lumière de la lune ne rende nullement justice aux nombreuses couleurs fleurissant ici. Le parfum, en revanche, léger mais enivrant, caressait nos sens.
Des marches de marbre finissaient par conduire à une grande porte d'un riche bois, servant d'entrée à ce manoir dont le style gothique se retrouvait sublimé par la présence de deux statues de marbre blanc présentes de chaque côté de la porte. Ces dernières représentaient deux élégantes demoiselles priant en regardant le ciel. Et plus mes yeux se portaient sur ce somptueux manoir, plus mon cœur battit à l'idée de La retrouver. Pourtant, mes sourcils s’arquèrent lorsque ma main s'approcha du portail. Ce dernier n'était pas fermé. Soit, un serviteur avait dû oublier de le fermer. Ce n'était pas prudent par les temps qui couraient.


" Hmmm... Le portail est ouvert. C'est étrange que personne n'ait songé à le fermer. A moins qu'ils ne nous aient vu arrivé? "


Pensif, j'avançais vers ma demeure. Un mauvais pressentiment s'insinua lentement en moi. Quelque chose n'allait visiblement pas. Je m'arrêtais alors dans la cour. D'un coup, d'un seul, je dégainai mes armes à feu et tira sur les haies délimitant mon domaine. Le bruissement des feuilles ne me trompait pas.


" Voleurs... Tch... " lâchais-je tout bas.


Ma voix se fit alors plus forte, mais aussi plus violente. Ces merdeux nous tendaient un piège, mais avaient-ils osé s'en prendre à ma tendre enfant? Et Seras? Et Integra? Où étaient-elles?!


" Vermines! Montrez-vous immédiatement! "


Plusieurs formes se dessinèrent dans les ombres. Le système de fermeture électronique du portail s'activa, et ce dernier se ferma, coupant un potentiel repli. Néanmoins, il n'était pas question de fuir. Ma fille se trouvait peut-être toujours en ces murs.


Cinq formes s'approchèrent, dagues en main pour certains, armes à feu pour d'autres. Leurs mines affreuses et leurs vêtements ne laissaient place à aucun doute : il s'agissait bien de brigands comme on n'en trouve si souvent à Kalm.


" Qu'avons-nous là? Trois petits riches qui rentrent tard chez eux? Ce n'est pas très prudent..."
-" Vous... Si vous avez touché à un seul de ses cheveux, je vous... "
-" Quoi? La fille? Elle est à l'intérieur. Mais... Je ne crois pas que vous soyez en mesure de négocier quoique ce soit. Donnez-nous gentillement tous vos biens et nous vous offrirons... Au mieux une mort rapide? "
-" Désolé de vous avoir impliqué dans tout cela... Rokurou, Quentin. "


L'un des hommes s'approcha de Rokurou, une lame légère en main. Dans les buissons, on pouvait entendre d'autres individus. Combien étaient-ils? Qui sait... S'ils comptaient s'en prendre à ma famille, je les éliminerai de mes propres mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan

Héros virtuel
Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Ven 31 Aoû - 14:24

RokurouSortir des égouts fut assez pénible, bon en soit, aucun danger ne s'était pointé, mais l'ambiance était... pesante. Rokurou était de mauvais poil d'avoir perdu son arme, Quentin était encore un peu choqué des méthodes du clan Rangetsu et ne pipait pas un mot, et Ringu était déçu de ne rien avoir trouvé de concluant pour ses propres recherches.

Une fois à l'air libre, le samouraï fut stupéfait de l'état de la ville de Midgar, et pourtant, la reconstruction avait bien avancé, notamment dans le quartier du Secteur 6 et avec le barrage a venir aussi, mais cet endroit restait quand même encore bien délabré.

La question du logement se posa, et le détective proposa carrément son propre domicile, bien que Quentin tilta sur un mot assez intriguant

«Demeure? Personnel?»
«Hoy hoy hoy! T'es un petit bourgeois toi?»
reprit le samouraï d'un air amusé, il avait dit tout haut ce que Quentin avait compris tout bas
«Euh... ben t'es sur qu'on ne te dérangera pas?» après tout, il ne les connaissait pas... Quentin depuis à peine vingt-quatre heures et Rokurou encore moins! Mais de toute évidence, la décision était prise, et ils se rendirent près d'une voiture qui montrait effectivement les moyens dont disposait leur ami. Il comprenait mieux le repas préparé du coup.

Malgré tout, si Rokurou se vautra totalement dans la voiture sans se soucier de la salir, le garçon sortit de son générateur une veste qu'il posa sur le siège, et une petite serviette de toilette qu'il mit à ses pieds avant de s'asseoir. Les mains posées sur les genoux, il s'était quand même attaché et prenait soin de ne pas trop appuyer sa tête en arrière au cas où il ait les cheveux sales. Il s'était assis devant, à côté de Ringu, pour ne pas que ça donne l'impression que leur hôte était chauffeur de taxi.

À l'arrière, le guerrier de Wutaï était affalé, il avait ouvert la fenêtre pour mettre son coude dehors, profitant du voyage

«Boudiou que ça fait du bien de l'air frais! Hey, quand tu parlais de ton personnel, tu as des jolies filles? Avec les petites tenues noires, les petits tabliers et tout? Comme dans les films?» rougissant un peu, le garçon leva les yeux au ciel mais préférait ne pas faire de remarque, la collaboration serait difficile avec ce type, il espérait que Ringu arrive à les en débarrasser rapidement en le refourguant au gars qui pourrait retrouver son épée.

Arrivés à Kalm, ils étaient arrivés devant un immense manoir qui n'avait rien à envier au manoir de Nibelheim - bien que Quentin ne l'ait jamais vu, Rokurou ne put s'empêcher de siffler

«Pfiouuu! Ben mon gars, tu t'es pas foutu de nous!» il n'avait cependant pas l'air du genre voleur, mais plutôt à aimer les belles choses. Sauf que rapidement, l'ambiance se dégrada. Quentin fronça les sourcils lorsque Ringu remarqua le portail ouvert. Par réflexe, il avait ramené sa main sur son boîtier, prêt à sortir son épée, et le samouraï eut le même réflexe car il avait déjà une main dans son dos pour tenir l'une de ses dagues.

Leur pressentiment s'avérait juste, si Ringu tira dans un buisson, Rokurou avait disparu, lui avait senti quelqu'un près du bâtiment de l'autre côté et s'était esquivé pour le choper, Quentin quant à lui avait sorti son épée et s'était placé à côté du propriétaire des lieux en soutien.

La fille? Le garçon fronça les sourcils, Ringu avait-il une fille? Ou une petite sœur? Il serra les dents, hors de question de laisser de tels voyous s'en prendre à une enfant! derrière eux, il y eut du bruit et le garçon se plaça alors dans le dos du détective pour assurer ses arrières

«Je ne sais pas où est passé Rokurou...» dit-il, il y eut un coup de feu mais le jeune homme montra que les jeux vidéos pouvaient vraiment vous apporter d'excellents réflexes, car un bruit métallique s'en suivit quasi immédiatement, l'épée du gamin dégageait une légère fumée et une odeur de brûlé alors que la balle avait apparemment visé vers son épaule - ou celle de Ringu.

«Bande de lâches...» dit-il entre ses dents
«Tsch, il est rapide le ptit!» il y eut deux autres coups de feu, Quentin avait entraîné Ringu vers lui pour éviter la première, et son épée para la seconde, puis il y eut un bruit sourd, et celui de quelque chose qui tombe

«Hoy hoy hoy!!! C'est pas gentil d'embêter les gens comme ça!!» Rokurou sortit des buissons, un type en sac à patates sur une épaule, un autre qu'il traînait par terre en le tenant par le col «j'ai trouvé celui-là qui essayait de rentrer par une fenêtre...» dit-il en montrant le sac à patates! Il y avait encore bien cinq ou six gars tapissés dans l'obscurité, mais ils étaient désormais trois, et plutôt doués, ce qui semblait changer un peu la donne «sympa ton épée!» Quentin hocha de la tête, il en avait une deuxième, mais il ne se sentait pas encore prêt à se servir des deux...

Les voyous se rapprochaient, tentant de les encercler, Rokurou laissa tomber ceux qu'il avait neutralisés pour s'approcher avant de faire tourner ses dagues

«Bon.. j'ai besoin de me dérouiller un peu... j'ai clairement perdu en force, faut que je m'entraîne!» il ramena sa tête en arrière, dégageant les cheveux sur son visage, la lumière de la lune éclairant alors ses traits transformés

«Qu.. un m... monstre?» un sourire un peu effrayant balaya le visage de Rokurou... alors? On veut toujours s'y frotter les gars?

=======================

Note: voir si tu souhaites un vrai combat rp ou s'ils dégagent juste comme ça, les deux me vont!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Ven 7 Sep - 0:43

“ Mais non, vous ne me dérangez pas Quentin. Au contraire, cela me fait plaisir.”

C’est ce que j’avais répondu au jeune homme lorsqu’il s’était inquiété de ma soudaine invitation. Il est vrai que l’on ne se connaissait pas depuis longtemps, mais je préférais prôner la confiance… Et garder ses disques durs à portée de mains. Je ne m’attendais évidemment pas a ce que nous finissions dans un guet-apens!

Tout comme pour Rokurou d’ailleurs, bien que dans son cas, la déception devait être encore plus grande puisque les jolies demoiselles en tabliers qu’il s’attendait à trouver ne pourraient pas l’accueillir comme il se doit. J’avais confirmé d’un hochement de tête leurs présences dans la voiture, ce qui avait dû le satisfaire. Cependant, à mes yeux, la seule dont la sécurité m’importait se trouvait être ma fille. Seras et Intégra savaient toutes les deux se défendre, donc elles n’étaient pas ma priorité. Anémie est bien différente : elle est vulnérable.

En parlant de ce Rokurou, il avait cru bon de disparaître dès l’apparition des ennuis là où Quentin se trouvait dans mon dos, prêt à m'épauler. Il para une balle d’un rapide mouvement de lame. Bien, il savait visiblement se battre. Il me tira vers lui, sans doute dans le but de me protéger, alors que je faisais feu. Heureusement, ma maîtrise de mes revolvers était suffisante pour me permettre de rectifier mon angle de tir et faire mouche. Un cri suivit le sifflement de la balle, trahissant la survie de ma cible. Néanmoins, je l’avais touchée, pas mortellement, mais touchée quand même.

De l’autre côté, notre compagnon disparu refit surface. Il tenait avec lui deux des agresseurs, ce qui, je dois bien l’admettre, m’impressionna. Son allure provocante fonctionnait à merveille, puisque les bandits reculèrent à sa vue. La grimace de leur supposé leader en disait long sur eux : ils ne s’attendaient pas a une telle résistance de notre part. Puis, mon propre regard s’arrêta sur l’autre utaien et je vis avec effroi la moitié de son visage changée en une forme noire dont les yeux de sangs fixaient chacun de nos assaillants. Des yeux de sang… Était-ce le sort qui m’attendait? Tch…

Je braquais mes armes vers nos cibles, les menaçant. Peut-être pouvions nous encore arrêter un massacre inutile?


“ Votre assaut a échoué. Repartez maintenant et libérez toutes les personnes que vous détenez. Nous ferons comme si rien de tout cela n’était arrivé.”

Plusieurs membres du gang regardèrent en arrière, puis vers Rokurou. Visiblement, son petit speech avait eu de l’effet. Ils reculèrent, restèrent sur place, puis se retournèrent. L’instant d’après, les corps de la moitié d'entre eux s’effondraient au sol dans une mare de sang.

Leur leader subsistait au milieu de cadavres sous mes yeux exorbités par la stupeur. Une queue s’était enroulée autour de son cou et l'étranglait. Ses traits déformés par la peur appelaient à l’aide quand sa bouche en était incapable. Une paire d’ailes s’ouvrit autour de lui, accompagnée d’une voix angélique qui résonna, portée par le vent.


“ Il ne faut pas fuir, voyons. Ce n’est pas ce dont nous avions convenu. ”

La mâchoire du bandit se tordit jusqu’à se déboîter alors que ses pieds s’agitaient en vain dans le vide. L’emprise sur lui se fit plus forte alors que la demoiselle posait ses lèvres sur le bas des siennes. L’instant d’après, la queue relâcha sa proie, la laissant retomber lourdement sur le sol. Ma rage enfla.


“ Qu’est-ce que tu fous ici, VERANISSA?! ”

Les veines de mes yeux étaient exacerbées tandis que mes traits se faisaient de plus en plus animal. J’avais envie de lui bondir dessus pour lui arracher des réponses, là, tout de suite. De son côté, l’élégante dame se mit à laper le sang couvrant ses doigts avant de réagir à la présence de Rokurou. La lueur de la lune dévoilait encore sa nature monstrueuse, là où ce même éclat révélait toute la splendeur de la succube.


“Toi, je me demande qui tu es. Vous étiez deux à vous rendre sous terre, et trois à en être ressorti.”
-“Ne m’ignore pas!”
-“Patien~ce, Ringu! Tu sais combien j’aime les beaux garçons. Laisse au moins ton ami se présenter! Un beau brun comme lui est si agréable à contempler. Tu ne devrais pas être jaloux, tu sais? Tu as une mine terrible et tu empestes les égouts.”

Inutile de dire qu’elle ne faisait même pas attention à Quentin! Bordel, mais que faisait-elle là? Et elle avait bien dis qu’elle avait convenu de quelque chose avec ces bandits, non? Je ne comprenais pas. POURQUOI? Pourquoi nous attaquer, et surtout ici?!

Le peu de bandits qui avaient survécus se dirigèrent d’un coup vers le portail, réalisant que les forces en jeu ici les dépassaient. Une silhouette leur barra la route et tailla en pièces les quelques survivants, inondant l’allée de viscères. La succube tourna son regard vers l'assassin, comme attendrie par son arrivée.


“Désolé de t’avoir laissé la seule besogne Varimatras, mais je ne me lasse jamais de te voir agiter ta lame~”

Aucun mot ne sortirent de la bouche du guerrier, mais son regard parla de lui-même. Il se rua vers moi, dégagea Quentin d’un coup de pied, puis m’envoya balader avec le revers de son arme. Ses yeux allèrent instinctivement menacer Rokurou, lui intimant qu’il serait le prochain s’il faisait l’erreur d’avancer.

Je me relevai, en m’appuyant sur mon katana émoussé, tenant dans mon autre main une cotte que le choc avait ébranlée.


“Varimatras, toi aussi?! Pourquoi vous en prendre à nous? Anémie est en sécurité au moins?”

Il se tourna vers moi, soupirant. Sa posture trahissait une certaine noblesse, bien que sa lame ne soit plus depuis longtemps au service de la sainte lumière.


“ Tu es long à comprendre, Ringu. Comme toujours. ”
-“Explique-toi.”

Veranissa s’avança alors vers son allié, jouant de ses formes à chaque pas jusqu’à venir déposer ses bras sur la solide épaule du guerrier l’accompagnant. Son menton atterrit gracieusement sur ses mains jointes quand elle reprit finalement la parole.


“ Nous sommes venus pour lui, Ringu. Nous pensions que ce menu fretin suffirait pour qu’il révèle sa véritable nature, mais nous ne pensions pas qu’il le ferait si vite. Vous l’avez trouvé dans le Deepground, n’est-ce pas? “

Je ne répondis pas. Elle plongea alors ses yeux dans ceux de Quentin, s’intéressant subitement à ce jeune homme, délaissé jusque là.


“ Toi. Si Ringu tolère ta présence au point de t'amener ici, c’est que tu dois lui être utile. Laisse-moi deviner, tu as trouvé quelque chose d’important sous terre, c’est ça?”

Je bouillais intérieurement. Si ma fille se trouvait à l’intérieur, que risquait-elle de penser de ce spectacle? Son innocence disparaîtrait. Non, je ne voulais pas apparaître comme un monstre a ses yeux.


-“Sérieusement...”
-“Hmmm…?”
-“Sérieusement, vous allez me faire croire que vous avez risqué la vie d’ANEMIE en engageant des PUTAINS de bandits juste pour tester si ce type est aussi MONSTRUEUX que moi? ANÉMIE?! Notre protégée?! ”
-“ Halala..." dit-elle en accompagnant sa mine désintéressée d'une main s'agitant de haut en bas avec lassitude. " Si nous avions su que tu deviendrais un tel père poule! Tu nous vois massacrer des gens sous tes yeux et la santé de cette enfant te préoccupe plus que ton propre sort? Qui l'aurait cru? Enfin, cela n'a plus d'importance Ringu : C’est fini.”

Mon cœur rata un battement. Fini? Comment ça fini?


“ Nous avons de quoi créer un remède contre ta soif. Tout ce dont nous avions besoin, c’est de cet individu. Ton calvaire va enfin prendre fin. “
-“ Quel rapport avec Anémie? Quel rapport avec tout ceci?!”
-“ Tu le sauras bien assez vite. “

J’eus un mouvement de panique, m’élançant sans réfléchir vers la maison pour y retrouver mon enfant. Pour qu’ils en parlent ainsi, quelque chose avait dû arriver. L’instant d’après, je tombais sur le côté, poussé par le chevalier d'un puissant coup de genoux. Tombant au sol pour la seconde fois, j’accusais le coup.
Veranissa se dégagea de son support et s’envola à quelques mètres du sol avant de tirer sur quelque chose. Je ne l’avais pas remarqué avant, mais une chaîne pendait de sa main. Des buissons sortit un visage que je ne connaissais que trop bien : Seras.


“ Seras?! Qu- “

Un hurlement de rage fut ma seule réponse. Ses yeux étaient gorges de sang et ses traits déchirés par la folie. Cela faisait des années maintenant que je ne l’avais vu ainsi.


“ J'ai pris soin de ton amie avant votre arrivée. Cela tombe à merveille, nous voulions justement tester les aptitudes de tes nouveaux camarades. “
-“ Seras, que t’ont-ils fais?! Seras, répond-moi!

Un autre hurlement brisa le silence nocturne. La chaîne serrant son cou avait été grattée  jusqu’au sang et chacun de ses mouvements l’entaillait davantage. Ses ongles avaient poussé, tout comme ses canines. A ce rythme, elle finirait comme les autres que nous avions vu dans ces caissons. Elle deviendrait un monstre à part entière. Non, je ne pouvais laisser la folie la consumer. Pas elle.

****************************************


Seras niveau 10 engage le combat.
Veranissa niveau 14 engage le combat.





Varimatras engagera le combat uniquement si Rokurou le fait (ce qui ne les empêche pas de se livrer un combat purement RP si tu le préfères ^^).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan

Héros virtuel
Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Ven 7 Sep - 10:41

RokurouL'arrivée de Rokurou semblait avoir changé bien des choses. Les hommes de main étaient effrayé par son apparence, davantage que par la force qu'il pourrait dégager - et dire qu'elle était amoindrie par son coma forcé, on se demandait forcément ce que ça donnerait une fois en pleine possession de ses moyens!

L'agilité de Quentin avait aussi impressionné, bien que le garçon n'était clairement pas déterminé à tuer qui que ce soit, contrairement à Ringu qui visait les points vitaux quand il en avait l'occasion! Mais l'arrivée d'un nouvel intervenant allait encore changer la donne!


«Ah ben ça y'est! Les jolies filles arrivent enfin!» Quentin lui jeta un regard interloqué, non mais il se rendait compte que cette fille avait une queue et des ailes, et qu'elle était en train de tuer quelqu'un devant leurs yeux? Ses mains tremblaient un peu alors qu'il tenait son épée, il avait envie de sortir la deuxième du coup, se sentant dépassé par la situation alors que Rokurou gardait un calme olympien. Il s'inclina même respectueusement devant la succube lorsqu'elle parla de lui

«Enchanté, charmante demoiselle! Rokurou Rangetsu pour vous servir!» il s'était débarrassé de ses deux poids morts et s'essuyait les mains en les frottant l'une contre l'autre pendant qu'un nouvel invité faisait son arrivée, exécutant les quelques malheureux qui souhaitaient encore s'enfuir! Lui par contre, il le regarda d'un œil plus méfiant, forcément ce n'était pas une femme, il avait un chouilla moins d'intérêt!

Il croisa les bras alors que le nouveau venu éjectait Quentin et Ringu d'un simple coup de pied, haussant un sourcil, il observait la scène alors que le garçon cracha un filet de sang après cette attaque...

«Ringu... qui sont ces gens?» il toussa encore, il n'avait pas lâché son épée, quoi qu'il arrive, ne jamais la lâcher... mais de toute évidence, il se passait quelque chose de grave. Ils étaient épuisés, ils avaient marché toute la journée, ils n'avaient rien mangé depuis le midi, se battre maintenant serait surement du suicide, il suivait du regard la succube qui se rapprochait de Rokurou, celui-ci n'avait pas bougé d'un cil et ne semblait même pas inquiet à l'idée qu'elle s'approche, elle pourrait pourtant le tuer non? Il devait baisser la tête pour voir ses cheveux, il semblait intéressé par ses ailes aussi

«Ouaip, je viens du Deepground. Je sais que je suis exceptionnel ma belle, mais c'était pas la peine de vous donner tout ce mal pour moi!» Quentin ne comprenait rien, autant de la part de Rokurou, ça ne l'étonnait pas, ce type ne pensait qu'à lui, mais du côté de Ringu, les choses semblaient presque désespérées. Il était question d'une petite fille, le garçon comprenait qu'elle avait été adoptée mais ne comprenait pas son rôle ou quoi...

Puis une femme arriva et le sourire de Rokurou s'élargit davantage

«Vous en avez encore beaucoup comme ça?» mais la succube commença à s'éloigner, le guerrier lui ne bougeait toujours pas, observant la situation alors que Quentin se relevait péniblement, une main sur le ventre

«Je ne sais pas qui vous êtes... à part des gens qui se permettent de tuer sans raison... ces types étaient peut-être des criminels, il n'était pas nécessaire de les massacrer comme ça! J'ai rien à voir dans cette histoire, mais je ne resterai pas là sans rien faire!»
«Ah les jeunes... on dirait un preux chevalier comme dans les livres!»
«La ferme!!! Tu te crois meilleur? C'est moi qui t'ai sorti de ta boîte de conserve!! Et tu deviens un gentil toutou dès qu'une paire de seins se pointe?»
«Tu l'as dit toi-même, mon grand... je n'ai rien à faire dans cette histoire! Je suis venu ici parce que j'y ai été invité, mais les problèmes de ton pote ne me concernent pas! J'ai été récupérer les deux autres parce que je les avais entendus et que
j'avais besoin d'exercice, pas forcément pour vous sauver les miches..»

«T'es un vrai psychopathe...»
«Si tu le dis... moi je pense juste que je prends la vie comme elle vient... et puis moi, tout ce qui m'intéresse, c'est récupérer Tonnerre Hurlant»
«Et Ringu t'a dit qu'il pourrait te présenter quelqu'un qui t'aiderait!! S'il meurt...»
«Je retrouverai Tonnerre Hurlant, avec ou sans aide.»
le regard du guerrier était redevenu sombre, dès qu'il était question de cette arme, il avait vraiment une toute autre aura. En tout cas, une chose était sure, il ne les aiderait pas à combattre.

Il se dirigea vers l'épéiste, comme pour mieux assister au spectacle! La succube s'avança près de la nouvelle venue qui n'était clairement pas dans un état normal. Il se pencha vers Ringu d'un air déterminé pour murmurer à son oreille

«Je ferai ce que je peux pour ne pas trop blesser ton amie, mais la dame vampire là, je ne te garantis rien.» elle n'était clairement pas humaine, aussi, ça le dérangeait moins de tuer ce genre de monstre, que ce soit sur le plan physique ou mental! Son épée s'entoura d'une aura alors qu'il se préparait à viser la succube à la gorge... elle allait en prendre pour son grade celle-là!

=======================

Note: je te laisse gérer le combat car je ne connais pas les aptitudes que tu comptes donner à Veranissa et Seras. Je te fais donc juste les actions de Quentin, à toi de voir s'il atteint sa cible ou si Veranissa esquive puisqu'elle sera sa cible privilégiée...
Au vu de sa vitesse, je propose deux actions pour Quentin, libre à toi de ne lui en faire qu'une ^^

Action 1: Silence 1 (Force 1) > Quentin concentre une aura sombre autour de son épée et vise la gorge de son ennemi dans l'espoir de le priver de sa voix > -250hp {20% Mutisme} [Veranissa], -5mp [Kirito]

Coup critique 25%:
Nombre aléatoire (1,100) :
59

Mutisme 20%:
Nombre aléatoire (1,100) :
1

Action 2: Fauchage (Force 1) > un coup d'épée large et précis qui peut faire trébucher la cible > -250hp {20% Délai} [Cibles], -10mp [Kirito]

Coup critique Veranissa 25%:
Nombre aléatoire (1,100) :
46
Coup critique Seras 25%:
Nombre aléatoire (1,100) :
28

Délai Veranissa 20%:
Nombre aléatoire (1,100) :
27
Délai Seras 20%:
Nombre aléatoire (1,100) :
91

Quentin: 1850/1850 hp • 40/55 (si les deux actions sont passées)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Sam 8 Sep - 2:42

L’attitude de chacun d’entre nous était unique. Rokurou demeurait en pleine possession de ses moyens, presque amusé de la situation. Quentin, de son côté, contenait à merveille la peur qui le saisissait, restant lucide en cette heure sombre. Pour ma part, seule une profonde rage, mêlée à de l’incompréhension subsistait.
 
Veranissa avait fait son entrée.
Ses longs cheveux incandescents avaient de rares reflets violacés, partant sur un rose presque surnaturel en cette nuit étoilée. Tombant en cascades autour de son visage, ils mettaient en avant l’éclat de ses yeux lilas que la lune illuminait de sa pâleur argentée. De longs cils gracieux accentuaient le moindre de ses regards, sublimant la demoiselle à chaque nouvelle œillade. Quant à sa peau pure, immaculée, dénuée de la moindre imperfection propre au genre humain, elle donnait envie qu’on y morde, qu’on la serre contre nous, qu’on se l’approprie. Ses formes généreuses étaient invitantes, à peine cachées, tout juste couvertes par un voile dont la transparence donnait le tournis, mais dont un maléfice empêchait quiconque d’en voir plus que désiré, s’arrêtant à la limite entre l’acceptable et l’indécence.
Et son parfum… Subtil, raffiné, si discret que l’on était inexorablement attiré vers sa source, la cherchant éperdument du regard pour s’y abreuver. Et quand on la trouvait, cette senteur révélait alors toute sa force, s’engouffrant langoureusement en nous pour déposer un baiser de miel sur nos âmes maudites.
Chacun de ses soupirs soulevait les cœurs pour les transporter sur un doux nuage, là où ses sourires déboussolaient jusqu’au plus vertueux des hommes. Son corps était l’apothéose de l’envie, l’avatar du désir charnel au service d’un esprit perfide et démoniaque. Ainsi était-elle une succube, asservissant les Hommes par ses multiples charmes. Les Brutos étaient tombés sous son emprise à Alexandrie et nul doute qu’il en fut de même pour ces bandits. L’explication était claire, limpide, logique. Pourtant, je ne saisissais toujours pas le « pourquoi » de sa venue.
 
J’étais fort heureusement pour moi enivré par une rage folle, un désir de protection primaire, un violent ouragan de violence qui m’empêcha d’être distrait par la magnificence du spectacle se jouant sous mes yeux. Je voyais le sang sur ses mains, je voyais les viscères sur le sol, je voyais ma fille m’appeler à l’aide. Non. Son charme ne pouvait m’atteindre en cet instant. Il ne m’avait d’ailleurs jamais atteins. La connaissance de sa nature profonde était le plus puissant des exorcismes.
 
Notre « ami » Rokurou ignorait qui il avait en face de lui et fit preuve d’une complaisance à l’égard de cette garce qui ne me ravit pas le moins du monde. Non, je voulais qu’elle dégage, ou mieux, qu’elle meurt à l’ instant. Mon jardin était souille par ses meurtres et il faudrait du temps pour qu’Anémie soit de nouveau autorisée à fouler ce sol profané.  
 
« Et bien, très cher Rokurou, quel charmeur vous faites ! »
 
Elle rougit, comme elle savait si bien le faire. Comédie ou sentiment réel,  impossible à dire venant de cette sorcière.
 
Puis ce fut Varimatras qui se montra.
Implacable, il s’était débarrassé avec une grande aisance des fuyards. Sa silhouette élancée et son regard fier ne faisaient que renforcer l’impression de puissance qui se dégageait de lui. Ça, et les muscles dessinés sous ses vêtements légers qui, même s’ils n’en dévoilaient pas beaucoup, laissaient suggérer qu’il était semblable à ces sculptures de marbre d’une autre époque. Ses cheveux blonds, raides, faisaient des va et vient rapides a chacun de ses déplacements, jusqu’à se figer une fois arrêté. Immobile, ses yeux argentés fixaient au plus profond de nos âmes pour y déceler nos doutes et nos peurs les plus secrètes.
 
Quentin tenta de m’adresser la parole, de se renseigner sur ces gens, mais son action fut vaine. En proie à la peur de ce qui avait pu se passer durant mon absence, je ne tenais plus en place, ignorant mon allié pour me focaliser sur ce manoir que je devais atteindre coûte que coûte.
 
Je n’entendis presque pas l’intervention de l’utaien. La voix de la succube, en revanche, résonna en chacun de nous. Foutu charme.
 
« Allons, ne soyez pas aussi modeste, vous êtes un individu exceptionnel après tout. Venir vous chercher en personne est la moindre des choses. »
 
Ma tentative désespérée de me rendre dans ma demeure échoua lamentablement. Puis, le coup de grâce me fut donné quand on m’apprit qu’un remède était possible contre ma maladie. Pourtant, je n’avais cure d'une hypothétique délivrance. Ma fille. Anémie. Ma fille !
 
Et là, Seras me fut révélée. Le choc fut grand quand je compris que sa raison s’était envolée au profit d’une bestialité folle et primitive. Elle hurla, laissant ses canines hypertrophiées par la soif se dévoiler au grand jour. Ses yeux rougis par le sang gonflaient dans ses orbites, tandis qu’à l’inverse, ses traits se firent de plus en plus carrés. De la salive écumait de ses lèvres autrefois charmantes et ses ongles s’étaient changes en longues griffes de kératine. Les muscles bandés, elle bondit en avant, mais fut arrêtée dans sa course par la chaîne qui la retenait. La succube se mit à rire d’un son cristallin qui, dans un autre contexte, aurait bercé nos cœurs.
 
Quentin fit son intervention. Il semblait clairement amoindri par l’attaque de Varimatras. Malheureusement, il ne fit que se prendre le dédain du connard que nous avions sorti de son laboratoire. A genoux, je dus forcer sur mes jambes pour me relever. La journée avait été longue et difficile. Le contrecoup de cette longue quête dans les égouts se faisait sentir. Pourtant, Quentin et moi allions devoir nous battre. J’étais désolé de l’avoir emmené dans un telle merde, aussi lui serais-je redevable… Si l’on s’en sort. Il crut bon de me prévenir de ses intentions. Mes yeux injectes de rouge se posèrent sur mon ex-partenaire et celle qui la tenait en laisse.
 
« Ne te retiens pas, idiot ! Donne tout. Si tu hésites un seul instant, même cette amie qui m’est chère te réduira en miettes. »
 
Contrairement à lui, je ne murmurai pas. Ma haine me l’interdisait.
 
« Je vais te buter, Veranissa. Je vais te crever ! »
-« Hahaha ! C’est ça ! C’est de ce Ringu dont je me souviens ! Vient donc avec ta soif de sang ! »
 
Ses bras entourèrent son corps comme si elle retenait une pulsion qui l’envahissait. Un sourire extatique découpa son visage.
 
« Frappe-moi, cogne-moi, violente-moi, blesse-moi, fait-moi mal ! Je veux ressentir toute ses émotions que tu me portes ! »
 
*********************************
 
Dans un coin du jardin, Varimatras se posa, appuyé sommairement contre une haie, regardant le combat sans lâcher du regard Rokurou. Il se contenta d’observer, sans dire un mot. Il laissa le demi-monstre approcher avant de prendre la parole.
 
« Tonnerre Hurlant… Voilà un bien curieux nom. Quelque soit cet objet, je suppose que tu es prêt à tout pour te l'approprier, n'est-ce pas? ? »


Son regard se posa de nouveau sur le combat qui venait tout juste de débuter. Un éclat malicieux luisait dans ses yeux. Qu'avait-il en tête?

*********************************


Je sortis mes revolvers d'un geste rapide. 
Pointant la succube, j'attendis une ouverture. Malheureusement, cette couarde se réfugia derrière Seras dont elle agita la chaîne. Mon amie se jeta dans notre direction avec une vitesse insensée. Je sentis l'air se soulever à côté de moi et mes yeux eurent à peine l'occasion de se poser sur elle que, déjà, elle avait de nouveau disparu. Sur son passage, elle avait laissé des sphères de lumières qui se ruèrent sur ma position. Un véritable déluge de lumière consuma la zone, faisant jaillir des flammes du sol carbonisé. Les bras recroquevillés devant moi, j'avais intercepté le gros des dommages, mais cette aveuglante lumière m'avait distrait. Veranissa avait disparu. Un courant d'air ascendant me fit comprendre qu'elle était au dessus de nous. Et en effet, je pus la voir tomber sur la position de Quentin avec violence, fracassant le sol de ses pieds avant d’asséner un violent coup de queue au jeune homme.   


Ce dernier ne tomba pas dans les pommes malgré l'impact et eut le temps de frapper notre ennemie principale avec sa lame couverte d'une brume étrange. La succube alla mettre sa main à sa gorge, visiblement contrariée. Elle leva son bras droit, prête à frapper de nouveau, mais n'atteint pas sa cible. 


Je m'étais interposé, profitant d'une approche discrète pour glisser l'une de mes armes sous son nez. Je crus la voir sourire un instant là où j'aurai préféré constater de la panique, puis j'ouvris le feu. 


L'espace d'une seconde, je crus l'avoir eu. Pourtant, si son corps chancela en arrière, un battement d'ailes la fit reculer. Du sang coulait de son front, sang qu'elle ne manqua pas d'essuyer de sa main avant de sourire, le regard bien plus dur. Je ne savais pas ce que lui avait fais Quentin, mais elle n'utilisait pas de sort. C'était tout à notre avantage.


Le cri de Seras attira mon attention. Sortant d'un buisson, elle se rua sur moi et me plaqua au sol. Ses canines s'approchèrent dangereusement de mon cou alors que mes mains étaient prises à arrêter les griffes s'approchant de ma peau. Je n'eus d'autre choix que de lui asséner un coup de boule pour la repousser. 


Dans le même temps, Quentin effectua un large mouvement d'épée qui repoussa la succube et entailla profondément mon amie. Son cri déchira mon âme, mais je ne pouvais me résoudre à la laisser ainsi. Si je n'avais pas le choix, je n'hésiterai pas.


" Reprend-toi Seras! Ne laisse pas cette chienne te tenir en laisse! Résiste à son influence! "


Une large entaille parcourait son bras et saignait abondamment. De plus, les veines de son cou gonflaient à vue d’œil, lui donnant une allure boursouflée et ignoble.


Trop accaparé par mon ami, je ne vis que trop tard Veranissa se ruer vers moi depuis le ciel qu'elle avait regagné. Elle m’asséna un terrible double coup de pied qui fit craquer mon corps jusque dans ses moindres recoins. Le souffle coupé, je ne fus sauvé de son coup de grâce que par un réflexe fulgurant de mon organisme qui se mit à émettre de la vapeur extrêmement chaude. Surprise, mon adversaire se débattit en vain dans ce soudain brouillard. Quand ce dernier se dissipa, j'avais pu m'éloigner suffisamment pour la viser de nouveau de mon arme. Sa peau couverte de brûlures ne trompait personne : elle faiblissait. 


Son regard mauvais trahissait toutes les injures qu'elle nous destinait, mais que le sort de Quentin rendait inaudible. Finalement, nous nous en sortions pas trop mal.


" Vas-y Quentin, tue-la! C'est le moment où jamais! "

***************
 
Varimatras se dégagea de sa position. Mettant la main sur la garde de son épée, il ne put réprimer un sourire.


" Et voilà que cette idiote se retrouve dans de beaux draps. Elle sait pourtant que c'est à deux que nous devions les affronter. "


Il se tourna vers Rokurou, puis finit par lui poser la question franchement.


" Si je te donne la possibilité de rencontrer un homme influent, capable de retrouver ce que tu désires, nous prêteras-tu main forte? "


Il regarda de nouveau sa partenaire avant de revenir vers l'utaien.


" Ce n'est pas comme si j'avais besoin de toi bien entendu. Néanmoins, je pense que tu pourrais plus aisément les assommer en les prenant en traître. Ça serait pour le mieux avant qu'il n'arrive. "


Cette fois, c'est la porte du manoir qu'il considéra. Cela ne présageait rien de bon. 

_______________________________________

Ringu&Quentin VS Veranissa&Seras

Note : Ringu ne peut pas utiliser ses techniques d'épées.

Dé vitesse Quentin : 14/100
Dé vitesse Veranissa : 73/100
Dé action Seras : 5/6
Dé action Veranissa : 1/6 (la chance Razz )

Tour 1 :


Seras: Missile Magique > (46/100)-250hp [Ringu], -5mp [Seras]

Veranissa: Attaque > (8/100)140hp [Quentin]

Quentin: Silence > -250hp, Mutisme! [Veranissa], -5mp [Quentin]

Ringu: Headshot! > (64/100) -350hp [Veranissa], -5mp [Ringu]

Poison de la Chaîne Maudite > -93hp [Seras]

==================
Quentin: 1710/1850. 50/55.
Ringu: 2350/2600. 40/75.
==================
Veranissa: 2000/2600. 75/75. ImmuTénèbres. Mutisme : 3 actions.
Seras: 1757/1850. 50/55. Poison.
==================


Dé vitesse Quentin : 68/100
Dé vitesse Veranissa : 50/100
Dé action Seras : 3/6
Dé action Veranissa : 2/2 (je considère qu'elle agit en connaissance de son mutisme^^)

Tour 2 :


Seras: Morsure Infectieuse > (13/100) Esquive! [Ringu], -5mp [Seras]

Quentin: Fauchage > -250hp [Veranissa], (Critique!)-375hp [Seras], -10mp [Quentin]

Veranissa: Assaut en Piqué > (67/100) -350hp [Ringu], -5mp [Veranissa]

Ringu: Kika > (14/100 : Critique!) -525hp [Veranissa], -5mp [Ringu]

Poison de la Chaîne Maudite > -92hp [Seras]

==================
Quentin: 1710/1850. 40/55.
Ringu: 2000/2600. 30/75.
==================
Veranissa: 1225/2600. 65/75.
Seras: 1290/1850. 45/55.
==================


Fiche technique Boss : Veranissa : 
Force et Défense : 1
Magie : 5 (+1)
Protection : 3
Agilité : 6
Vitesse : 4

Equipements :
Immunité aux ténèbres.

Techniques : 
Attaquer(-140Hp), Assaut en piqué(-350Hp, 5mp), Brasier(-350Hp, feu, 5mp), Foudre(-350Hp, foudre, 5mp), Séduction(-350Hp, ténèbres, 40%Folie, 5mp), Feu du Néant(-700Hp, multi-cibles, ténèbres&feu, 30mp).

Limite : 
Séduction de la reine des succubes > -1050hp, 50%Folie [Tous]

Fiche technique Boss : Seras enragée :
Force : 4
Défense : 6
Magie et Protection : 1
Agilité : 3
Vitesse : 5

Equipements :
Chaîne Maudite : Inflige Poison à son propriétaire au début du combat et maintient l'état jusqu'à ce que la cible passe en état de limite. A ce moment, Poison est remplacé par Furie.

Techniques : 
Attaquer(-100Hp), Frappe sanguine(-250Hp, 5mp), Morsure infectieuse(-250Hp, 20%Poison, 5mp), Revers du Berserker(-250hp, 20%Furie, 5mp), Missile Magique(-250hp, 5mp), Chaîne Maudite (+250hp [Veranissa], 20%couverture [Seras], 20%Attraction [Seras], 5mp).


Limite :
Sang pour sang > -250hp [Cibles]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan

Héros virtuel
Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Lun 10 Sep - 11:56

Pour quelqu'un qui voulait juste sauver sa sœur, Quentin se retrouvait vraiment dans une galère monstrueuse! Il affrontait tout de même une créature qui n'avait rien d'humaine, tout dans son attitude et ses aptitudes trahissait son manque d'empathie et le peu de considération qu'elle accordait à la vie. Une chose que Quentin ne supportait pas. Pour lui, la vie, quelle qu'elle soit, est précieuse, même celle des pires voyous. Malgré tout, il avait du mal à voir cette créature comme humaine, malgré le charme évident qu'elle dégageait qui aurait pu lui faire tourner la tête si elle n'avait pas tué quelqu'un sous ses yeux. Mais là, il avait juste la nausée en posant les yeux sur elle.

Ce genre de créature était forcément tournée vers la magie, elle n'avait pas d'arme apparente à part surement ses crocs, griffes et peut-être sa queue aussi allez savoir, donc il opta pour la priver de sa magie en priorité... alors qu'il enduisait son épée de venin, il jeta un œil sur l'amie de Ringu, celui-ci lui avait dit de ne pas faire de quartier car leur vie était en jeu, mais ça, c'était quelque chose que le gamin ne pourrait pas faire, quoi qu'il dise. Cette femme, malgré les expériences qu'elle semblait avoir subi, était à l'heure actuelle clairement manipulée - sinon elle n'aurait jamais été l'amie du détective, n'est-ce pas? - alors la mettre hors d'état de nuire, l'assommer, ce qu'il voulait OK, mais il ne la blesserait pas mortellement. Si Ringu souhaitait en venir à la tuer, il le ferait lui-même, mais Quentin se refusait à être un meurtrier.

L'attaque de la blonde eut de quoi le perturber, Veranissa lui avait sauté dessus, elle s'était envolée pour atterrir sous son nez, et lui fouetta le visage, laissant une large traînée sur sa joue, il grimaça mais ne laissa rien paraître, jouant de l'élan qu'elle lui avait provoqué pour viser sa gorge et la forcer à s'éloigner de lui. Étrangement, elle souriait, mais le garçon ne se préoccupait plus de ce genre de choses. Il gardait un œil sur Rokurou, espérant probablement qu'il se déciderait à intervenir, mais non... il s'était rapproché de l'autre épéiste et tapait la discute comme s'ils assistaient à une simple course de chocobos! D'ailleurs, de là où il était, il pouvait voir le caractère sérieux du guerrier de Wutaï, ça parlait forcément de Tonnerre Hurlant...


«Tonnerre Hurlant est l'épée traditionnelle de ma famille. J'ai lutté jusqu'au bout pour l'obtenir et la mériter. On me l'a volée, et pour sûr que je suis prêt à virer tout ce qui se trouvera sur ma route jusqu'à l'avoir à nouveau entre mes mains» le changement de comportement chez ce type était juste terrifiant. Où était l'abruti qui se fichait de Quentin en lui attribuant des penchants qu'il n'avait pas? Celui qui cherchait les jolies filles et s'amusait de se retrouver dans une voiture de luxe? Là, il ne restait plus qu'un type plus froid que la glace et prêt apparemment à tuer ceux qui l'avaient sorti de là juste parce que ça pourrait lui permettre d'atteindre son propre but.

Un monstre... finalement, les apparences ne sont pas toujours trompeuses.

Malheureusement, Quentin ne pouvait se permettre de trop se déconcentrer, Seras attaquait sans relâche Ringu, elle semblait se désintéresser de lui pour le moment, surement avait-elle était droguée ou hypnotisée pour ne l'attaquer que lui, mais il ne pouvait pas non plus la laisser faire, aussi il profita que Veranissa se trouvait à la même hauteur pour pivoter sur lui-même et tenter de les déséquilibrer toutes les deux, le choc sembla plus violent chez la blonde, dommage, Quentin aurait préférer blesser l'autre. D'ailleurs, la succube semblait avoir décidé que Ringu était le seul à devoir mourir, d'un côté, ça arrangeait bien Quentin, on le sous-estimait toujours après tout et c'était souvent l'erreur de ses adversaires, même dans son jeu virtuel.

Prenant une profonde inspiration, il regardait quand même l'état du détective, non seulement il tenait bien le coup, mais il avait également asséné bien des coups à Veranissa, la succube était en état de faiblesse évident, au point que plus loin, il commençait à y avoir une activité inquiétante. L'ange avait dégainé son épée et semblait prêt à intervenir, mais Rokurou le regarda d'un air amusé, perdant son sérieux l'espace d'une seconde


«Tiens donc? Tu voudrais me dire que vous ne seriez pas capable de tenir tête à un père de famille et un gosse? Je me demande si je suis vraiment dans le bon camps là?» il haussa un sourcil, jetant un coup d'œil au beau blond, le regard perçant... il parla de quelqu'un devant arriver? «et qui doit arriver? Si effectivement, je dois lui faire un comité d'accueil, je veux bien. Cependant... sache que je suis un peu rouillé, le gamin est doué, et je ne suis pas sur de pouvoir le prendre par surprise!» et effectivement, vu le regard noir que lui lançait Quentin, cela en disait long sur le fait qu'il le surveillait et qu'il ne se laisserait pas surprendre comme ça!

«Si vous avez besoin d'être à quatre contre deux, donne moi une seule bonne raison pour laquelle tu me seras plus utile pour retrouver Tonnerre Hurlant qu'eux.» car oui, autant au début, le petit groupe avait eu l'air impressionnant, mais au vu de la tournure des événements, il se demandait s'il ne s'était pas trompé de camps! Et Rokurou voulait toujours être dans le camps des vainqueurs, pas des perdants!  
=================================

Actions Quentin:
Dark Sword 1 > alors que son épée s'entoure d'une aura sombre, Kirito projette une onde de choc ténébreuse sur son adversaire pouvant potentiellement l'aveugler > -250hp {20%Cécité} [Veranissa], -5mp [Kirito]
Esquive impossible
Critique (35%):
Nombre aléatoire (1,100) :
85
Blocage Veranissa (5%):
Nombre aléatoire (1,100) :
18
Cécité 20%:
Nombre aléatoire (1,100) :
19

Tour suivant si nécessaire: Attaque sur Véranissa
Esquive impossible
Critique (35%):
Nombre aléatoire (1,100) :
44
Blocage Veranissa (5%):
Nombre aléatoire (1,100) :
73

_______________________________________

==================
Quentin: 1710/1850. 40/55.
Ringu: 2000/2600. 30/75
==================
Veranissa: 1225/2600. 65/75.
Seras: 1290/1850. 45/55
==================[/center]


Fiches:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On

Démon Abyssal
Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Mar 11 Sep - 14:35

Alors qu’épées et griffes s’entrechoquaient, deux hommes se tenaient loin du combat. L’un attendait son heure et l’autre profitait simplement du spectacle. Ils discutèrent dans les ombres, abordant tout d’abord un objet de convoitises. Rokurou, initiateur bien malgré lui du combat qui avait lieu à deux pas d’ici, le présenta comme la relique de son clan, une arme sacrée qui comptait énormément à ses yeux. Sa détermination était proche de l’obsession. Une faille exploitable pour le pousser à combattre et, ainsi, dévoiler ses pouvoirs si particuliers. Cela plaira au maître, se dit le second homme… Bien qu’il n’avait d’homme que l’apparence.

Une proposition fut faite. L’enjeu était simple. Le cobaye n’avait qu’à profiter du chaos généralisé pour assommer l’un des combattants. Ainsi ferait-il ses preuves et dévoilerait par la même occasion ses qualités au combat. Malheureusement, ce dernier était farceur. Lui demander de s’en prendre à un « père de famille » et un simple « gosse » sonnait comme une blague à ses yeux.

Du moins, cela aurait surement été pour le mieux ainsi, mais voilà : ce qui suivit ne fut qu’un aveu de faiblesse. Dire qu’il n’était pas sûre, dans sa condition actuelle, de pouvoir surprendre ce gosse, signifiait à Varimatras qu’il était moins fort que lui. Car ainsi résonnait le chevalier : si tu ne peux le faire, c’est que tu es faible. Tout n’était que ratio de puissances et de compétences dans tel ou tel domaine.

Ses traits sérieux ne trahirent aucune déconcentration en dépit du comportement de Rokurou. Son interlocuteur ne le trouverait peut-être pas à son gout, mais ainsi était-il. Sérieux et concentré sur sa mission, quoi qu’il se passe autour de lui. Il rangea simplement sa lame pour se mettre contre un mur couvert de lierres et s’y appuyer, ne réagissant pas de prime abord aux propos de l’utaien. Il avait un cerveau et savait l’utiliser. Aussi se contenta-t-il de soupirer avant de, finalement, daigner lui accorder ses mots.

« La raison est la suivante : tu n’as pas le choix. Tu peux nous aider de ton plein gré, auquel cas tu seras libre de tes mouvements et pourra profiter pleinement de ce monde, ou refuser de nous rejoindre. Si c’est là ton choix, nous te mettront dans un caisson pour t’utiliser à notre guise. Tu ne seras plus qu’un rat de laboratoire et Tonnerre Hurlant restera à jamais hors de ta portée. »
 
Le tenir en laisse, voir l’énerver en parlant de son obsession faisait partie de l’objectif du guerrier. Si l’utaien essayait de fuir ou de l’attaquer, il le maitriserait rapidement. Et à ses yeux, le Maitre n’avait guère besoin d’un bouffon dans son genre. La succube suffisait déjà amplement pour ce rôle. Néanmoins, si ce dernier savait se montrer docile, calme et posé, alors c’est qu’il méritait peut-être le droit de respirer par son propre nez, et non par un tuyau branché à sa trachée.
 
« De plus, il n’y a qu’un seul camp. Ce combat n’est qu’un divertissement. Ringu et moi-même avons le même Maitre. La seule différence est que je serai écouté, contrairement à lui. Je deciderai donc de ton sort.»

Varimatras porta ses yeux sur le combat en cours. Seras s’était jetée sur son adversaire le plus proche, à savoir Quentin, dans un hurlement terrible. Ce dernier venait de se faire mordre, ce qui scellait son destin. Le poison contenu dans la salive de cette pauvre folle se répandrait en lui et le consumerait. Jaillissant d’une haie, Veranissa lui assena un coup de pied retourné, le touchant de plein fouet avant d’atterrir gracieusement au sol. Pourtant, elle manqua de force et le jeune homme se retrouva de suite devant elle. Sa frappe semblait avoir jeté un maléfice à la succube, la forçant à fermer les yeux. Usait-il de vils bassesses tel que l‘utilisation de sable ? Le chevalier n’en savait rien, mais il devait admettre que le petit avait de la ressource. Priver son adversaire de voix, puis lui ôter la vue… C’était une stratégie très efficace qui l’aurait mis lui-même en difficulté. Finalement, il n’était pas à prendre à la légère.

Le pire dans l’histoire, ce fut que la femme ailée ne put que reculer, plaçant ses mains sur ses yeux. La douleur devait être très forte, mais pire encore fut l’assaut que lui porta Ringu. Il profita de l’état de faiblesse de l’ennemi pour lui tirer en plein visage. Un être humain normal serait mort après un coup pareil. Le sourire sur le visage du détective en disait long sur ses pensées quand la demoiselle tomba au sol. Malheureusement pour eux, ils avaient juste déclenché son courroux.

Ses ailes se déployèrent alors que son corps fut tire du sol vers l’avant, la mettant sur ses pieds. Du sang coulait de son front et son regard assassin se porta sur les deux hommes. Elle leva les bras au ciel et une vague surnaturelle émana de son corps. Le détective et le jeune homme tentèrent d’y résister, serrèrent les dents, focalisèrent leurs esprits, mais rien de tout cela ne fut suffisant.

La Séduction de la reine des succubes, une attaque dont se vantait ce monstre aux allures féminines. Il ne s’agissait pas de charme a proprement parle, mais de l’émission de phéromones particuliers qui parasitait le cerveau des cibles de l’attaque pour les forcer à commettre un acte irréparable. Ainsi Ringu pointa malgré lui ses deux armes à feux vers son visage. Encore conscient, la peur se lisait sur son visage. Le voilà bien amusant maintenant. Quentin aussi se surprit à se mutiler. Quel amusement de voir ses deux combattants s’ôter eux-mêmes la vie. Ils s’étaient bien battus, mais leur résistance futile s’achevait maintenant.

« Tu disais que nous ne pourrions en venir à bout ? Je vois que tu as mésestimé ma partenaire et son nouvel animal de compagnie. Enfin, tant que tu montres patte blanche, je présume qu’il ne t’arrivera rien. »
 
Du côté du combat, Veranissa avait enfin retrouvé sa voix. Cela se fit entendre lorsqu’elle hurla de toutes ses forces en direction du duo qui lui faisait face. Un cri emplit de douleur, de rage et de colère.

« Mon VISAGE ! Ma beauté ! Ringu, enfoiré, tu vas me le payer !»
 
Elle détourna ses yeux assassins pour les poser sur Quentin.
 
« Et toi, Toi ! »
 
Elle avait du mal à déterminer son emplacement exact. Dès qu’elle ouvrait les yeux, la douleur se faisait plus forte, si bien qu'elle devait les frotter, ce qui n'arrangeait rien.
 
« Misérable insecte qui me dérobe ma voix, puis mes yeux ! Je vais t’ouvrir en deux et rependre tes entrailles sur le sol ! Je vais saisir ton cœur et le faire exploser ! Tu m’entends ?! »

Sa voix n’avait plus rien de mignon et d’innocent. Cette fois, le démon qu’elle était s’exprimait sans filtre. Elle tira alors sur la chaine, faisant chuter Seras au sol.


« Sale clebs inutile ! Tu es incapable de faire quoi que ce soit ! Protège-moi ! »

Une magie rougeâtre parcouru la chaine jusqu’au cou de l’ami de Ringu. Ses veines gonflèrent et elle se mit à pleurer. Sa douleur, même dans son état, devait être immense. Au même instant, la blessure au front de Veranissa commença à se refermer.

« Enfin tu te rends utile ! »
 
Quentin lui bondit dessus, mais malheureusement pour lui, une partie des dégâts fut emporté par cette même magie rouge pour les transmettre à Seras. Ainsi Veranissa utilisait-elle un bouclier humain. Et Ringu, qui aurait pu sans mal la blesser, échoua à sortir de sa folie et se tira dessus.

Les deux hommes étaient à présent au bord du gouffre, face à une succube usant de tous les stratagèmes possibles pour s’en sortir.
 
 **********************
 
La situation était désespérée. J’avais vu mes membres se rebeller contre mon autorité et me mettre en joug. Seul un réflexe de survie à l’ultime moment me permit d’échapper aux deux balles qui heurtèrent mon crane. L’une traversa ma joue, la déchirant pour dévoiler ma dentition jusqu’aux oreilles, tandis que l’autre heurta mon épaule. Le sang coula à flots de cette dernière blessure, me forçant à m’écrouler au sol. Quentin était de nouveau lui-même, mais ma subite peur ne me permit pas de le réaliser. J’étais effrayé par cette main qui se rapprochait de ma tempe pour y actionner une gâchette qui mettrait fin à mon existence.

La chance, c’est tout ce qu’il me fallut pour en réchapper. Lorsque Quentin assena son coup d’épée au démon, cela me libera de son emprise et me permit, non pas d’arrêter mon tir, mais au moins de mettre mon autre main devant le canon. Elle éclata à l’ instant même de la détonation, mais j’étais fort heureusement toujours en vie. La douleur me fit hurler, mes yeux pleurèrent, et je dus me rouler sur le sol tant cela fut insupportable. Contrairement au visage, les extrémités sont riches en nerfs. Le rebord de mes plaies ondula et commença à coaguler… Mais le débit de sang était trop élevé. A moins d’en finir au prochain coup, j’allais me vider de mon sang.


La caresse froide de la Mort remonta mon échine pour se répandre dans mes membres. Avec elle vint l’humidité de l’air. Je sentais l’eau, tout autour de moi. Je la sentais dans les plantes, sur les vêtements… Et juste là, dans le cœur de cette monstruosité au corps si plaisant. J’avais subitement soif. Une irrépressible envie de saisir toute cette eau m’envahit. La sienne, tout particulièrement. J’avais la gorge sèche, si sèche. De l’eau, vite.


___________________________________________
 
========================
Dé Vitesse Quentin: 3
Dé Vitesse Veranissa: 29
Dé action Seras: 3/6
Dé action Veranissa: 1/2
 
Tour 3 :
 

Seras : Morsure infectieuse > (19/100 Poison!) -250Hp [Quentin], -5mp [Seras]
Veranissa : Attaque > (90/100) -140Hp [Quentin]
Quentin : Dark Sword 1 > (Cécité!) -250Hp [Veranissa], -5mp [Quentin]
Ringu : Headshot > (83/100) -350Hp [Veranissa], -5mp [Ringu]
 
 

Seras subit l'effet du Poison > -93Hp.

Quentin subit l'effet du Poison > -93Hp.

Veranissa entre en état de Transe!
 
==================
Quentin: 1227/1850. 35/55. Poison(2)
Ringu: 2000/2600. 25/75
==================
Veranissa: 625/2600. 65/75. ImmuTénèbres. Cécité (3). Mutisme (1). LIMITE!
Seras: 1197/1850. 40/55. Poison.
==================
 

Tour 4 :
Dé action Seras: 6/6
 
 

Veranissa : Séduction de la Reine des Succubes (prio) > (8/100 Folie!) -1050Hp [Quentin], (49/100 Folie!) -1050Hp [Ringu].

Seras : Chaîne Maudite > +250Hp [Veranissa], Seras couvre Veranissa!
Quentin : (19/100) Attaquer > -80Hp [Véranissa] -20hp [Seras]

Ringu: (55/100) Headshot! > (4/4) -350Hp [Ringu], -5mp [Ringu]
 
 

Quentin n'est plus sous Folie.

Ringu n'est plus sous Folie.

Quentin souffre du Poison : -92Hp

Seras souffre du Poison : -92Hp.

Veranissa sort de l'état de Transe!

Ringu et Quentin entre dans l'état de Transe!
 
 
==================
Quentin: 85/1850. 35/55. Poison(1). LIMITE!
Ringu: 600/2600. 25/75. LIMITE!
==================
Veranissa: 805/2600. 65/75. ImmuTénèbres. Cécité (3).
Seras: 1085/1850. 40/55. Poison. Attraction. Couverture (20%).
==================
Pour Crystallou:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin Swordan

Héros virtuel
Héros virtuel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 6
HP : 1250/1250
MP : 35/35
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles Mar 11 Sep - 20:01

Quand on affronte quelque chose qui n'est pas humain, il faut savoir s'attendre à tout. Mais Quentin n'était pas préparé à ça. Il était jeune, il avait beau avoir été formé par le SeeD et avoir été préparé à bien des choses, la guerre, le combat, et parfois aussi à la mort, il n'était pas préparé à affronter des monstres tels que Veranissa et cette Seras.

Il avait affronté des elfes, des trolls, des orcs aussi dans son jeu vidéo, mais il savait que ce n'était pas réel, il savait qu'en les tuant, le joueur n'aurait qu'à ressusciter et tout recommencerait. Là, s'il venait à tuer Seras, l'amie de Ringu, est-ce que celui-ci s'en remettrait?

Cet instant d'hésitation allait lui être fatal, la jeune femme s'était jetée sur lui, le mordant au niveau du cou et rapidement, il sentit le poison s'insinuer dans ses veines. La douleur était violente, il devait serrer les dents tout en plaquant sa main sur son cou, et donnant un coup de pied à la blonde pour qu'elle s'éloigne de lui... de là, il posa son autre main au sol, ramassant son épée, il titubait légèrement, mais son objectif restait toujours la même: Veranissa. Celle-ci voulut profiter de son état de faiblesse pour l'attaquer, mais le jeune homme l'avait prévu et avait enduit son épée d'un autre poison... d'un geste large, cette fois, il projeta un nuage d'encre qui vint lui brûler les yeux, le regard du gamin était plus noir que cette encre devant son dégoût de cette chose


«Fiche moi la paix toi! Tu te crois belle, mais t'es probablement la chose la plus laide que je n'ai jamais vue!» il parlait évidemment de son âme, et il profitait probablement que la succube ne puisse pas lui répondre, sauf qu'il aurait probablement du s'abstenir, car lorsque Ringu profita de sa colère pour lui tirer dessus en plein visage, les choses basculèrent.

La folie... c'est l'une des pires choses qui puissent vous arriver quand vous êtes en combat. Vos alliés deviennent vos ennemis, tout devient flou, votre univers tout entier se déforme et vous ne parvenez plus à voir ce qu'il se passe autour de vous.
Mais Quentin n'était pas de ceux à se laisser charmer, il était du genre si réaliste, si posé, si terre à terre avec son côté scientifique, que même sous cette altération il arrivait à réaliser qu'il ne contrôlait rien


«Tu... ne... m'auras... pas...» le problème de Veranissa, c'est qu'elle était facilement reconnaissable, même en étant sous folie... ses grandes ailes, sa chevelure, même son odeur, elle était trop différente des autres pour que même dans ses pires délires il ne puisse la reconnaître! Poussant un cri, il se précipita vers elle pour lui lacérer le ventre d'un coup d'épée, il ne vit pas, par contre qu'il avait touché Seras en même temps... il préféra retourner son épée et se taillada volontairement la cuisse, la douleur le secoua et le tira de ses délires, et il tomba à genoux en réalisant combien il avait été blessé...

RokurouDe son côté, Rokurou continuait de discuter avec l'ange, il s'ennuyait un peu en fait, et honnêtement, il n'aimait pas ce type. La succube était plus drôle, et elle venait de sortir une cartouche qui valait clairement le coup d'œil!

«Un maître, hein? J'aime pas l'idée d'avoir un maître. Je suis pas un chien.» il se gratta la tête, l'idée de retourner dans son caisson ne lui plaisait pas trop, il n'était pas stupide, il se rendait compte qu'il avait plutôt intérêt, à défaut d'obéir, au moins à coopérer... devant la colère de la succube qui allait tailler tout ce petit monde en pièces, il se décida enfin à faire un petit quelque chose

«Ok... mais va me falloir un peu de temps, j'ai besoin de reprendre mon entraînement... et ce pouvoir, on ne m'a pas laissé le temps d'apprendre à le contrôler donc hein? Je sais pas trop comment ça marche!» dit-il en désignant son visage. Il rangea ses dagues dans son dos et s'éloigna un peu «je m'occupe du gamin.»

De son côté, Quentin ne suivait plus rien, il ne se préoccupait que de la succube et de personne d'autre. Elle n'arrêtait pas de hurler, profondément vexée d'avoir été un peu abîmée au niveau de son joli minois. Quentin avait mal à la tête, avait mal au cou aussi, le poison le brûlait, sa chair était à vif, mais il se sentait pris d'une étrange frénésie qu'il associait à un état dont on lui avait parlé à l'époque où il était SeeD... le limite break. Il avait pensé que cet état aurait disparu avec la perte des G-Forces, mais de toute évidence, il était désormais différent...

Une main à sa ceinture, il fit apparaître une nouvelle épée, de couleur émeraude celle-ci, il l'empoigna fermement et se redressa

«Tu dévoiles enfin ton vrai visage, hein?» il toussa, il sentait que sa dernière heure était venue, une larme perla au coin de son œil «Pardon... Yuuki...» il ne trouverait probablement jamais de remède, mais au moins, ils seraient ensembles dans l'Au-Delà?  


 
========================

Action: Quentin apprend sa limite de Force 1: Double Sword> Quentin utilise sa seconde épée et se lance dans un enchaînement dévastateur qui taillade tout un groupe d'ennemis en pièces! > -500 hp [cibles]

Rokurou interviendra par la suite pour l'assommer d'un coup du revers de la main derrière la nuque.

Quentin: 85/1850. 35/55. Poison(1). LIMITE!
Ringu: 600/2600. 25/75. LIMITE!
==================
Veranissa: 805/2600. 65/75. ImmuTénèbres. Cécité (3).
Seras: 1085/1850. 40/55. Poison. Attraction. Couverture (20%).
==================
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles

Revenir en haut Aller en bas
Retrouvailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» N°1670 - Retrouvailles entre cousins. (pv)» Des retrouvailles inattendues (Aiden)» Casus Belli : les retrouvailles...» [Fan-Fiction] Bionicle Chronicles 6: Retrouvailles, Révélations & Trahisons» ∞ retrouvailles arrosées (pv)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP pré-reboot :: Gaïa :: Continent de Midgar-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives