Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Tomoyo Tsukuyomi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nephilim
Modo Futé

Modo Futé

avatar
Fiches du joueur : Personnages
Alphinaud Leveilleur ★ Ba'Gamnan ★ Floe ★ Hartemission ★ Sire Zephirin ★ Suri Hawthorne ★ Trisha Ornstein ★ Zelda Nohansen

Niveau : 2
HP : 222/222
MP : 22/22

Tableau d'évolution
MessageSujet: Tomoyo Tsukuyomi   Lun 2 Oct - 13:07

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Cocoon
• Nom: Tsukuyomi
• Prénom: Tomoyo
• Âge: 20 ans
• Avatar utilisé: Tomoyo de l'univers CLAMP

Description

• Alignement: Guerrier du Néant

• Description physique:

Tomoyo TsukuyomiTomoyo est jeune femme à la peau de porcelaine. Elle possède une longue chevelure noire avec quelques reflets violets, lui arrivant à hauteur du bassin et encadrant un minois aux traits fins. Ses yeux sont de couleurs violettes avec quelques touches bleutées.

Tomoyo se vêt toujours de beaux vêtements d’apparats. En effet, étant la coqueluche de son quartier, elle se doit d’être impeccable. La jeune femme apprécie les beaux kimonos dotés de motifs. Elle porte aussi beaucoup d’accessoires dans ses longs cheveux comme des pompons, des piques à cheveux, ou encore enrouler ses mèches dans de la corde. Cependant, elle ne porte aucun autre accessoire, ni collier, ni boucle d’oreilles n’ornent son corps.

La belle jeune femme est une personne élégante, raffinée. A son approche, ses traits fins lui donnent une impression de douceur. Tomoyo affiche souvent un petit sourire tantôt empreint d’amitié, de malice ou de compassion.

Cependant, la jeune femme possède une passion que personne ne connaît dans son pays. Il lui arrive de porter des tenues plus affriolantes, plus originales car elle apprécie coudre. Il n’est donc pas rare de la voir se promener dans le palais en robe à froufrou.

• Description psychologique:

Tomoyo, de par son apparence frêle et douce, toujours souriante, nous parait comme quelqu’un d’extrêmement gentil. Et c’est vrai. La jeune femme ne ferait pas de mal à une mouche. C’est quelqu’un de très charmant et tout le monde s’accorde à le dire (sauf les jaloux peut-être). La belle demoiselle s’est toujours montrée très serviable et n’hésite pas à aider son prochain. Ayant reçu tout l’amour qu’un enfant puisse recevoir de ses parents, la jeune femme a évolué avec un caractère pacifique.

Tomoyo préfère régler ses problèmes par les mots, étant quelqu’un d’intelligent plus que jouer de ses poings. Cependant, elle n’hésitera pas à brandir les armes si la situation l’exige. Elle ne se voit pas comme quelqu’un étant de fort mais elle sait se défendre, malgré la présence de ses gardes du corps. Car la jeune femme est assez perspicace et voit clair.

Tomoyo est assez marginale. Elle est souvent rêveuse et possède plusieurs passe-temps originaux. Elle aime coudre toutes sortes de vêtements. Que cela soit de la plus simple des robes au pantalon ou encore des kimonos. Et la jeune femme possède aussi son modèle. Sa cousine, malgré elle, se doit d’enfiler toutes les tenues. En effet, Tomoyo possède également une passion pour la caméra. Elle adore filmer ce qu’elle aime et sa cousine n’y échappe pas.

Si la belle femme est aussi appréciée, c’est qu’elle possède plusieurs talents qu’elle puisse mettre à profit. Les bourgeois viennent lui demander de confectionner des vêtements alors qu’elle-même est bourgeoise. Elle participe à des petits concerts pour animer la ville le soir. Tomoyo possède une très belle voix qui adoucit les cœurs les plus colériques.

Il est rare d’entendre la jeune femme se plaindre. Elle ne parle jamais de ses problèmes. C’est aussi un de ses principaux défauts parce qu’elle garde tout pour elle. Car elle estime que ses problèmes ne valent pas grand-chose ayant toujours tout eut dans sa vie. Elle n’hésitera pas à mettre sa vie en danger pour ses proches, ce qui peut rendre les tâches plus compliquées. Car si vous avez eu de la bonté envers elle, elle vous la rendra.


Histoire


Au moins un siècle avant la naissance de personnages imminents qui changèrent Cocoon et Gran Pulse, naquit un bambin qui rendait ses parents très heureux. Espérant pouvoir l’inspirer avec son prénom, les parents décidèrent de lui donner un prénom qui rappellerait son statut mais surtout, qui lui donne de la sagesse. C’est ainsi que le nom de Tomoyo convenait parfaitement à l’idée des parents.

La jeune enfant grandit plus en compagnie de ses majordomes et gardes du corps, évoluant dans un milieu bourgeois, voyant très peu son père et un peu plus sa mère. Heureusement, la jeune fille pouvait compter sur les visites de sa cousine Sakura pour lui passer le temps. Elles avaient des prénoms assez originaux sur Cocoon car leurs parents à toutes les deux avaient beaucoup d’imagination. Tomoyo apprenait très vite ses leçons et parvenait à réaliser de beaux habits pour sa cousine qui n’était pas très à l’aise de se balader en jupes à froufrous. Mais peu lui importait car une nouvelle technologie avait fait son apparition : la caméra.

La jeune fille ne demandait quasiment jamais rien à ses parents et cette fois-ci, ce fut le coup de foudre. Elle voulait une caméra. En échange de ce cadeau, ses parents la mirent au défi d’être une élève modèle. Tomoyo se donna à fond pour obtenir les meilleures notes à l’école et eut droit à sa récompense. Depuis, elle en prenait soin comme la prunelle de ses yeux.

Tomoyo grandissait vite dans le regard de ses parents. Si bien qu’ils pensèrent à lui flanquer un garde du corps spécial dès qu’elle sortait faire un tour. Liam, de son nom de code, n’était pas un homme très bavard. Mais cela important peu à la jeune fille. Au fur et à mesure du temps, elle apprenait à le connaître, juste en l’observant. Lorsqu’elle se baladait, elle lui proposait toujours à manger ou même quelques fantaisies et le jeune homme refusait systématiquement car il « était de service ».

Mais Tomoyo voyait bien que sous ses airs bourrus, il possédait un grand cœur. Il semblait juste un peu trop sérieux.

« As-tu une compagne Liam ?

-Comment savez-vous ?

-Tu t’es donné à fond pour en être arrivé là. Je l’ai lu sur ton profil. J’en déduis que tu veux offrir la sécurité financière puisqu’en t’observant, tu te contentes du simple. Et puis, ce beau collier que tu as acheté discrètement ne m’a pas échappé »

Tomoyo avait légèrement rigolé à la fin de sa phrase. En effet son garde du corps n’était point discret. Liam avait un petit peu rougit et semblait un peu confus. Comment une gamine pouvait-elle être si perspicace ? Etait-elle mentaliste ou quelque chose du genre ?

« Je pourrais l’inviter prendre le thé en terrasse un jour, qu’est-ce que tu en dis ? »

Depuis ce jour et cette marque d’intérêt, Liam faisait entièrement confiance à la jeune fille. D’autant plus qu’une fois cette requête acceptée, Tomoyo s’entendait très bien avec May, la compagne de Liam.

Lors de ses 19 ans, la jeune femme voulait aller voir plus loin dans la ville et malgré les réticences de Liam, elle s’enfonça dans des contrées que beaucoup de gens évitaient. En effet, plusieurs personnes affirmaient qu’il y avait des esprits dans cette zone et la jeune femme voulait tout simplement filmer.

Malheureusement pour elle, ce n’était point des esprits mais plutôt une entité puissante que les civils évitaient depuis un moment. Sans réellement savoir ce qu’il lui arrivait, Tomoyo se sentit happée dans les airs –et pourtant elle était toujours debout- et découvrit de drôles images dans son esprit. Elle aperçut quelqu’un qui lui disait vaguement quelque chose et le voyait se faire tuer. Sans doute était-ce cela que l’on appelait la Tâche que recevait les L’Cies. Tomoyo ne pensait pas en devenir une.
Liam le remarqua bien vite et emmena la jeune femme à la maison, à l’abri des regards. Tomoyo s’exécuta lorsqu’il demanda qu’elle ôte ses vêtements. Elle lui faisait entièrement confiance. Liam trouva alors le tatouage de cette malédiction sur le ventre de la jeune femme. A cet instant, elle put lire la première fois dans son regard de l’inquiétude.

« Tout ira bien »

Tomoyo savait très bien que ce ne serait pas le cas. Elle refusait de tuer une personne qui ne lui avait rien fait. Avant qu’elle ne puisse s’habiller, Liam la serra dans ses bras. La jeune femme sourit et posa une main sur la tête de son ami. Cela allait rester secret entre eux et personne ne devait le savoir.
Tomoyo était têtue, elle ne souhaitait point la mort de cette personne. Liam lui expliqua qu’elle risquait de se transformer en Ciet’h. La jeune femme le savait parfaitement mais si cela était son destin, elle l’acceptait. Mais pas Liam. Il lui demandait de lui faire un portrait-robot. Tomoyo réfléchissait et congédia Liam pour mieux visualiser la personne. Elle prit alors une feuille et des crayons pour dessiner ensuite une très belle jeune femme.

Elle reconnaissait cette femme. C’était May, la femme de Liam. Pourquoi donc devait-elle tuer cette personne ? Tomoyo ne le saurait jamais. Sans doute qu’elle devait être influente au point de menacer la divinité ? La jeune femme cessa de se poser des questions et décida qu’elle ne dirait rien à son garde du corps, se refusant d’agir.

Et Tomoyo savait qu’elle se condamnait encore plus vite en agissant de la sorte. La jeune femme possédait à présent des pouvoirs qu’elle n’avait encore jamais eut. Elle pouvait guérir les blessures et elle s’en avéra bien heureuse. Elle écoula des jours heureux et cela pendant presque une année. Elle voyait bien que son ami se rendait malade à chercher une solution. Elle savait aussi qu’elle lui ferait passer une terrible épreuve qu’il n’oserait pas imaginer. Tomoyo ne voulait pas se transformer en Ciet’h et blesser ses proches. La veille de son 20ème anniversaire, la jeune femme sortit faire les magasins, rien de bien inhabituel en soi. Elle s’acheta cependant de la cigüe en se cachant de son ami, l’envoyant chercher quelques courses.

Le lendemain, Tomoyo sentait que l’inévitable arrivait. Sa marque avait beaucoup changé et au fond d’elle-même, elle le sentait. Aujourd’hui, était son dernier jour. Elle demanda à prendre un bain et put ainsi partir en paix. C’est ce qu’elle pensait lorsque Liam débarqua dans la salle de bain en cherchant une fiole qu’il avait bien reconnue. Tomoyo, perspicace attrapa la fiole et la vida cul-sec, devant l’air effaré de son ami qui s’était aussitôt précipité vers elle. Il ne comprenait pas pourquoi elle faisait un tel acte, d’autant plus qu’il l’aurait certainement aidé à accomplir sa Tâche. Mais la jeune femme, pleine de sagesse, secoua la tête.

« Je ne peux me résoudre à cela. Si je dois mourir pour le bonheur d’un proche, je l’accepte aisément. Merci...pour... tout »

Tomoyo rendit son dernier souffle, laissant ainsi derrière elle, chagrin et désarroi. Ce n’est que plus tard, en remettant de l’ordre dans ses affaires que ses parents trouvèrent un dessin d’une splendide jeune femme que Liam reconnut aussitôt. Son amie s’était sacrifiée pour qu’il puisse vivre dans le bonheur.

La jeune femme croyait à la réincarnation et lorsqu’elle se réveilla dans un monde inconnu ne lui sembla pas étonnant le moins du monde.

Test rp

x (seulement pour les personnages prédéfinis)

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Laura
• Votre âge? 23 ans
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Triple compte °v°
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? R.A.S !



Kitou par le plus joli des cailloux précieux, Crystal!! Merci!!
Petite créature trop adorable par TsaoShin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tomoyo Tsukuyomi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Simple Human ~ Tomoyo[validée]
» Dévaliser la cuisine de Bowser [ PV Tomoyo, Sakura, Link ]
» L'atelier de Tomoyo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Pour commencer... :: Tout sur vos personnages :: Présentations Validées-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives