Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Zaveid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Zaveid   Mar 19 Sep - 11:53

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Spira
• Nom: x
• Prénom: Zaveid
• Âge: 29 ans
• Avatar utilisé: Zaveid de Tales of Zestiria / Berseria

Description

• Alignement: Guerrier du Néant

• Description physique:

Yu YevonDu haut de son mètre quatre-vingt sept, Zaveid a toujours été d’une carrure imposante, sans pour autant être une montagne de muscles. On le qualifierait plutôt d’athlétique à vrai dire, dans la mesure où sa force réside davantage dans son agilité et sa vitesse que dans ses poings. Plutôt bel homme, il a toujours eu bien du succès auprès des femmes, que ce soit par ses traits assez fins, son regard doré et malicieux, ou sa peau naturellement bronzée.
Autre signe distinctif qui trahit probablement ses origines, sa longue chevelure blanche qui lui arrive presque à mi-cuisses, il lui arrive parfois de les attacher en queue de cheval, mais c’est assez rare, il y est habitué depuis tout jeune et sait très bien se déplacer pour que ce ne soit pas un problème pour lui.
Grand joueur de blitzball, il fait partie de l’équipe des Bevelle Sharks dans le rôle de butteur, sa morphologie est idéale pour se mouvoir rapidement vers la cages des buts et esquiver ses attaquants ! Par conséquent, il fait très souvent des allers retours entre Bevelle et Luca pour les championnats, ce qui justifie son bronzage impeccable au-delà de sa couleur de peau naturelle.
Pour finir, le jeune homme ayant un caractère assez fort, a eu quelques erreurs de jeunesse, comme beaucoup à l’époque où Sin était encore présent, il avait choisi de devenir gardien, et pour se faire, s’était fait tatouer certaines marques sur la peau qui étaient censées apporter la chance. Il s’agit principalement de marques en lien avec Yevon et ses croyances, des lignes conductrices représentant les chakras de sa foi et de son dévouement envers l’église, des marques blanches, symbole de pureté et de dévotion. Elles sont nettement visibles sur sa peau bronzée, parcourant son torse et ses bras. Il est d’ailleurs généralement torse nu, car il aime montrer ces marques qui sont le symbole de sa foi, mais aussi de ses ancêtres, avec un simple pantalon noir, il porte aussi quelques « bijoux », généralement faits de lacets de cuir, cadeau d’un ronso lorsqu’il faisait son pèlerinage.

Petite hérésie justifiée plus tard, Zaveid se bat avec une arme al-bhed. Un pistolet disposant de balles spéciales capables de pourfendre n’importe quel ennemi ! En tant que gardien, il se devait de pouvoir palier à toute éventualité, ne disposant pas des pouvoirs magiques des mages noirs, ni de la capacité fort pratique des utilisateurs de balles usant d’altérations d’état, il a du trouver un compromis grace à cette technologie, ce qui lui a valu pendant un temps d’être exclu de l’église, avant qu’il ne soit réintégré d’une autre manière…

• Description psychologique:
Ce n’est jamais facile de tenir son héritage familial. Zaveid descend d’une lignée particulièrement forte et prestigieuse au sein de l’église, et a été élevé dans la stricte tradition de la foi envers Yevon. Son patriotisme peut parfois être poussé à l’excès, il est totalement dévoué à la sauvegarde de Spira, même sans avoir une confiance aveugle en l’église, il demeure malgré tout très ancré dans les traditions de son monde et n’apprécie pas vraiment le changement ou le fait de déroger aux règles. Malgré tout, il est conscient que parfois, il est bon de se forger ses propres règles si l’on veut avancer. Une sorte de dualité en quelque sorte, Zaveid est conscient que nul ne peut être tout noir ou tout blanc.
Malgré tout, le grand chamboulement lors de la défaite totale de Sin l’a profondément affecté. Pendant de nombreux mois, il s’était totalement détourné de l’église, se concentrant uniquement sur le blitzball, la fête, l’alcool, sa personnalité a quelque peu changé à cette époque où il avait décidé de se désintéresser de tout sauf de lui-même. C’est à cette époque qu’il a même sympathisé avec des al-bhed alors qu’il ne pouvait pas les encadrer avant, il en a appris un peu plus aussi sur leur mode de vie, sur leur technologie qui s’avérait être fort pratique aussi ! La fusion des mondes avait également ouvert son esprit, et il décida de voyager un peu. De toute manière, avec la perte de son sphérier, il n’était plus bon à rien, alors il ne lui servait à rien de demeurer à Bevelle et ses préceptes.
Mais la guerre entre Spira et Gaïa changea de nouveau la donne, et le jeune homme comprit qu’il ne pouvait pas aller à l’encontre de ce qu’il était. Son monde était en danger, aussi il décida de revenir. Mais l’église est dure, on ne revient pas ainsi, aussi il intégra donc l’inquisition, et tout ce que ça impliquait. Ainsi, il est désormais un peu moins droit et stricte, plus bon vivant aussi, bien que profondément croyant et toujours fidèle à ses préceptes, il a su ouvrir son esprit sur le monde et sur ses propres règles. Plus ouvert, plus drôle aussi, il sait tout de même être sérieux lorsque la situation l’exige, mais il garde un petit souci avec la hiérarchie, jugeant surement que ses propres origines auraient du le mener un peu plus haut qu’il ne l’est aujourd’hui. Il a donc une certaine ambition aussi, peut-être changer un peu l’église, cette histoire avec cette Néo ShinRa qui utilise une technologie qui ne devrait pas exister sur Spira, ce genre de choses, une envie d’aller plus loin et de grimper les échelons. Mais une envie de vivre aussi, une envie de grandir, de devenir plus fort également. Avoir perdu son sphérier l’a déstabilisé, mais ces nouvelles gemmes lui donnent envie de devenir plus fort. Il s’est rendu compte avoir développé une affinité au vent – pourtant, avec le blitzball, on aurait pu penser à l’eau, mais c’est probablement cette affinité qui lui permet d’avoir une telle capacité respiratoire pendant les matchs ! D’ailleurs, il continue de jouer aussi… sa carrière de joueur lui est presque aussi importante que celle d’Inquisiteur. À bon entendeur ! Il a l’esprit de compétition le grand !

Histoire

Il y a quelques centaines, voire milliers d’années, beaucoup de gens ont entendu l’histoire de Yevon, de Yunalesca et de l’apparition de Sin. La guerre entre Bevelle et Zanarkand, la punition des hommes pour avoir utilisé les machines, le sacrifice de Zaon pour que Yunalesca puisse invoquer l’ultime chimère.
Si la véritable histoire a disparu des mémoires pour avoir été détournée par l’église de Bevelle pour s’attribuer le beau rôle, certains points ont pu demeurer à peu près vrais dans les mémoires, notamment la belle histoire entre Yunalesca et son époux Zaon.
Mais ce que peu de gens savent, c’est que le couple avait eu un enfant avant de se rendre à Zanarkand. Une petite fille, que la jeune invokeur avait du confier à une famille de Bevelle avant d’accomplir son pèlerinage. Pourquoi Bevelle ? Parce que de toute manière, Zanarkand était condamnée, et que malgré la guerre, elle connaissait quelqu’un en qui elle avait confiance là bas. Elle confia à sa fille une sphère, une simple sphère qu’une mère laisserait à son enfant, une sphère d’amour et de confiance qui ne trahissait en rien l’histoire même de l’époque. Une sphère qui expliquait seulement qui elle était, qui était Zaon, et comment ils allaient sauver Spira. En rien, le contenu de cette sphère n’allait à l’encontre des nouveaux préceptes de l’église qui se mettait en place à Bevelle après la première défaite de Sin, c’est pourquoi cette sphère ne fut pas détruite, et fut ainsi transmise, de génération en génération, aux descendants de Yunalesca.

La fille de Yunalesca devint invokeur à son tour, elle était particulièrement puissante et une mage noire renommée, au point qu’elle n’avait pas eu besoin de gardien. Ainsi, elle arriva jusqu’à Zanarkand, mais se retrouva décontenancée d’apprendre combien le gardien était indispensable pour vaincre Sin. Elle eut au moins le privilège de discuter avec sa mère, avant de rentrer à Bevelle, et renoncer à son rôle d’invokeur pour fonder une famille. Elle eut ainsi plusieurs enfants, elle leur fit regarder la sphère de leur grand-mère quand ils eurent 8 ans, chacun leur tour, avant de la confier à l’un d’entre eux à sa mort pour qu’il la transmette aussi à ses enfants, et ainsi de suite.

Avec tous ces descendants, l’église perdit le fil et ignora qui possédait désormais la sphère.

Et c’est ainsi qu’il y a près de 30 ans, un jeune garçon naquit dans une famille très pieuse de Bevelle. Un petit garçon aux cheveux blancs  et aux yeux d’or, au caractère déjà bien trempé. Comme ses ancêtres, Zaveid put visionner la sphère de Yunalesca à l’âge de 8 ans, découvrant ainsi son héritage et l’importance de sa famille. Il grandit donc dans la plus stricte éducation de Yevon, n’ayant aucun don pour l’invocation, il se donna donc pour rôle d’être comme son arrière arrière grand-père Zaon, un fidèle gardien.

C’est ainsi que le jeune garçon s’entraîna dur, à l’âge de 11 ans, il suivait l’entraînement des moines de Bevelle, pas ceux qui utilisaient des armes – déjà qu’il ne comprenait même pas comment c’était possible – mais ceux qui combattaient à mains nues. Il disposait donc de gants spéciaux qui pouvaient lui permettre d’utiliser son sphérier et ainsi acquérir certaines capacités, malgré tout, il était encore trop jeune pour acquérir le statut de gardien, et malheureusement pour lui, Lord Braska parvint à vaincre Sin avant même qu’il ne trouve un invokeur à protéger. Peu importe, de toute manière, Sin revint au bout de deux ans, l’une des périodes les plus longues de Félicité jamais connues, et il poursuivit donc son entraînement afin de devenir gardien.

À l’âge de 24 ans, il était devenu le gardien d’un invokeur du nom de Sorei, celui-ci n’était que très peu connu, ayant toujours vécu au Temple de Djose, il ne fit pas comme les autres en se rendant d’abord à Besaid et Kilika. Après avoir obtenu Ixion, il avait filé vers la Plaine Félicité et malgré les nombreux avertissements de Zaveid concernant le fait qu’il ne pouvait pas invoquer l’Ultime Chimère sans être prêt en ayant récupéré toutes les chimères de Spira, le jeune invokeur traça la route le plus vite possible, impatient d’être le premier invokeur à arriver à Zanarkand pour vaincre Sin.

Zaveid connaissait bien son destin, en devenant le gardien de Sorei, il serait celui qui serait sacrifié pour devenir l’Ultime Chimère. Il y était prêt, et déterminé aussi. Malheureusement, en arrivant auprès de Yunalesca, s’il eut l’immense honneur de pouvoir discuter avec son ancêtre – qui le reconnut comme tel immédiatement malgré les siècles passés – celle-ci sut tout de suite combien Sorei n’était pas prêt à faire ce sacrifice. Il n’avait acquis que deux chimères, Ixion et Bahamut lors de leur passage à Bevelle, c’était bien trop peu. Mais Sorei était têtu, et voulait absolument passer le rituel, son ambition démesurée et son égo le poussèrent carrément à attaquer Yunalesca, au grand effroi de Zaveid qui tenta de l’en empêcher ! Mais son ancêtre avait beau n’être plus qu’un errant, elle était d’une puissance redoutable et repoussa le jeune invokeur qui se retrouva aux portes de la mort.

En aucune façon, le jeune homme n’en voulait à Yunalesca, elle ne faisait que son devoir, aussi Zaveid ramena son invokeur à Bevelle pour qu’il soit soigné, et qu’il puisse mieux se préparer à retourner à Zanarkand. Sorei était furieux, mais déterminé, et ensembles, ils firent donc marche arrière pour rejoindre Besaid et reprendre le pèlerinage au complet. Malheureusement, ils n’en auraient pas le temps. Au-delà des attaques dévastatrices de Sin qui coupèrent Spira en plusieurs morceaux – façon de parler, mais presque ! – un vaisseau volant passa au-dessus de leurs têtes en chantant l’Hymne des Priants. Avec leur pèlerinage, les deux jeunes gens s’étaient tenus éloignés de toute nouvelle de l’église, ignorant le bazar qu’avait semé Lady Yuna et ses gardiens. Mais l’Hymne des Priants, aucun être ayant foi en Yevon ne pouvait l’ignorer, aussi, sans savoir pourquoi, les deux jeunes gens chantèrent aussi l’Hymne qui devait mettre fin une bonne foi pour toute à Sin.

La nouvelle fut l’effet d’un choc terrible, autant pour Sorei que pour Zaveid. Le premier sombra dans une profonde dépression et finit par mettre fin à ses jours, de son côté, Zaveid était retourné auprès de sa famille, profondément perdu et désemparé. Il entreprit un voyage vers Zanarkand pour revoir Yunalesca, comprendre ce qu’il s’était passé, pourquoi les Priants avaient disparu, pourquoi les préceptes de l’église ne pouvaient plus être suivis, et la douleur et la peine furent innommables pour lui lorsqu’il se rendit compte que son ancêtre n’était plus là. Une stèle vide, il n’y avait plus rien qu’un grand trou noir, et aucune trace de celle qui devait le guider. Sa rage, sa peine, son désarroi furent tels qu’il quitta l’église et décida de disparaître. Il ne donna plus de nouvelles à ses parents, sombrant dans la débauche, l’alcool, les fêtes, il ne vivait que pour le blitzball, mais même là, ses frasques lui faisaient perdre un peu de son talent.

Puis il y eut la fusion des mondes. De nouvelles portes, de nouvelles découvertes. Un simple baluchon sur le dos et il partit. Arpentant ces nouveaux mondes, il fuyait malgré lui ceux avec une technologie trop avancée. De passage sur Gaïa, il ne visita que les villes de Wutaï ou le Canyon Cosmo, mais se tint éloigné de Costa Del Sol, ou Junon… de même pour Dol, il fit un petit saut à Winhill et à Balamb, mais refusa tout net d’approcher d’Esthar ou de cette drôle de ville où il fait tout le temps nuit. Il passa beaucoup plus de temps sur Héra, aidant les habitants peu après l’attaque du dragon de feu sur Alexandrie, il participa aussi à la fête de la chasse de Lindblum, bien que ses trop maigres capacités ne lui permirent pas de l’emporter.

Puis il retourna sur Spira, à Luca uniquement. Il ne voulait pas revenir à Bevelle, trop de souvenirs, mais ses voyages lui avaient permis quand même de grandir et de se calmer. Monseigneur Asran au pouvoir semblait avoir les choses en main, d’ailleurs, une sorte de regain d’espoir sembla naître dans le cœur de Zaveid à l’annonce du retour des premières chimères ! Il avait sympathisé avec un groupe d’al-bhed qui lui avait offert une arme à feu. Si en d’autres circonstances, à une autre époque, il aurait refusé d’user d’une telle arme, aujourd’hui les choses avaient changé. Le monde avait changé, et il en était conscient. Aussi, il accepta l’arme qui était dotée de capacités très intéressantes qui pouvaient lui permettre, à l’aide des gemmes adéquates, d’user de balles élémentaires ou de créer des altérations d’état intéressantes ! Si seulement il avait eu cela à l’époque où il était gardien… quoi qu’au final, ce n’était pas tant ses capacités qui avaient mené à l’échec de son invokeur.

L’annonce d’une guerre entre Spira et Gaïa fit grand bruit, il suivit le tout depuis une télévision à Luca, et il devait se rendre à l’évidence : son monde était de nouveau en danger. Au-delà de Sin, qui n’était plus, ces autres mondes représentaient désormais une menace pour Spira, et il se devait de le protéger. Même si Yunalesca n’était plus, il devait agir, et il devait absolument suivre son héritage. Gaïa avait fait suffisamment de dommages comme ça, après l’attaque du refuge al-bhed, il était évident qu’ils ne s’arrêteraient pas là. Il retourna donc à Bevelle pour demander à réintégrer l’église en tant que moine, mais ses frasques et ses échecs ne lui permirent pas d’obtenir ce rang. Il fut cependant accepté au sein de l’Inquisition, certes, ils n’avaient pas bonne réputation, pour la plupart, il s’agissait d’anciens prisonniers, de repris de justices et autres joyeux lurons, mais ils demeuraient tout de même un atout majeur dans les forces de l’ordre de l’église. Ceux qui faisaient régner la justice à n’importe quel prix, aussi, ce poste lui convenait, même s’il espérait pouvoir gravir les échelons afin d’avoir un véritable rôle à jouer, autre que celui de simple chien de garde.

Désormais, Zaveid attend donc son heure, accomplissant les missions qu’on lui attribue au sein de l’Inquisition, dans l’espoir de grimper les échelons.

Test rp

x (seulement pour les personnages prédéfinis)

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Alix
• Votre âge? chuteuh !
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Je suis Crystal
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? Ce serait con quand même…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zaveid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Pour commencer... :: Tout sur vos personnages :: Présentations Validées-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives