Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Yu Yevon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Yu Yevon   Lun 18 Sep - 17:40

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Spira
• Nom: Yu
• Prénom: Yevon
• Âge: Physiquement la trentaine, réellement plus de mille
• Avatar utilisé: Sesshoumaru de Zetsuai89

Description

• Alignement: Guerrier du néant (du moins pour le début ^^)

• Description physique:
Yu YevonUn très grand homme dont le visage n'est pourtant pas resté dans la mémoire des personnes qui le connaissaient. Yu Yevon est un homme de grande taille, il atteint presque les deux mètres ce qui ne manque pas d'accroître drastiquement la prestance que ça lui donne. Allant de paire avec sa taille, sa chevelure de nacre volant autour de lui ne risque pas de le faire passer pour plus petit étant donné que, au repos, elle lui court jusqu'en bas du dos. Elle ne surplombe pourtant pas son visage emprunt de détermination et d'une certaine dureté que l'expérience lui a prodiguée. Pourtant son regard ambre peut notifier de nombreuses émotions qu'il s'efforce de garder pour lui et de cacher derrière un voile de neutralité absolue.

Son corps, bien qu'il ne soit pas sculpté à l'image d'un roc, garde une musculature bien présente sans qu'il ne cherche à l'exhiber d'une quelconque manière par une tenue qui ne découvre absolument rien. Typique des invocateurs, il dispose d'un kimono blanc aux motifs rouges mais, ne souhaitant pas être vu comme tout autre mage, il entoure ce kimono d'une cuirasse d'un bleu brillant rappelant toutefois la nuit profonde. Cette cuirasse ne couvre pas les bras mais entoure les épaules d'un renfort marqué de pointes. L'obi du kimono, de couleur jaune pour sa part, entoure alors la cuirasse et forme un nœud sur l'avant. N'ayant pas pour seul objectif de compléter le kimono, cette dernière couche est également utile pour soutenir l'arsenal de Yevon ; arsenal composé de deux katanas tout aussi tranchant que lui sans aucun doute.

Pour terminer ce portrait, la base du kimono arrive sur un hakama se resserrant sur les chevilles afin de ne pas le voir voler au moindre mouvement. Finalement englobé dans des chaussures solides aux teintes de la cuirasse, le hakama reste ample sans pour autant partir dans tous les sens. En outre, surplombant l'épaulière de droite, Yevon a cherché à se donner un style bien particulier en y attachant une longue fourrure se mêlant à ses cheveux et courant davantage encore sur son corps, cessant sa chute au niveau de ses genoux.

• Description psychologique: De tous les temps, il est probablement l'invocateur le plus talentueux mais Yevon aurait préféré ne pas le faire remarquer et faire valoir sa position seulement à ses qualités de leader. S'il a été choisi pour diriger Zanarkand, c'est parce qu'il savait comment servir les intérêts de cette ville et la mener vers le prestige qu'elle a toujours connue. Il a toujours eu une longueur d'avance sur chaque situation et reste extrêmement prévoyant sur tout ce qu'il pourrait se passer afin de ne pas se faire surprendre par quoi que ce soit. Ce sérieux a bien mis en évidence qu'il n'était pas très démonstratif face aux surprises.

Il sait faire la part des choses et préfère ne pas mêler le professionnel au familial. En tant que mari, il a probablement été un modèle et en tant que père, il a su comment élever sa fille. En tant qu'ami, il a probablement été ce genre de personne sur qui on pouvait compter et, en tant que chef, il a sans aucun doute eut tout le mérite que le prestige de Zanarkand devait recevoir. Pourtant, ce n'est pas un être parfait pour autant : comme tout le monde, il a ses défauts et parfois pas des moindres.

On ne peut par exemple pas vraiment dire qu'il soit honnête avec tout le monde mais ça n'en fait pas moins d'un défaut plusieurs qualités quand on sait qu'il est un manipulateur hors pair. Il sait se dépêtrer des pires situations sans avoir à recourir à la violence pour la majorité des cas. Et lorsqu'il voit qu'il n'a plus le choix, l'élimination de toute personne gênante n'en reste pas moins qu'une formalité selon lui – quoi que pour en arriver à ce point désormais, il devra réviser les bases malgré sa puissance de jadis. Il est très intelligent au point où il aurait pu faire un excellent stratège s'il n'aurait pas eu toutes les opportunités qu'il a suivies mais il ne l'utilise pas toujours pour bien faire : il vous dirait qu'il faut savoir faire des sacrifices pour atteindre son objectif et la grandeur qu'on souhaite toucher.

Ses vues de grandeurs font de lui une personne très ambitieuse qui ne renoncerait devant rien quitte à sacrifier une ville pour en sauvegarder un souvenir éternel ou devenir le centre même d'un culte autant respecté que craint par le monde entier. Et bien qu'il ait toujours une vue d'ensemble pour mieux anticiper ce qu'il pourrait se passer, Yevon est bien posé et préfère prendre chaque chose en son temps pour organiser au mieux tout projet qu'il entreprendrait même si ça doit s'étaler sur de très longues périodes.

Il paraît donc inutile de dire que ce qu'est devenu le monde n'est plus du tout tel qu'il aurait aimé le voir. Dirigé par un tyran débutant selon lui, Yevon compte bien remédier à ce problème personnellement afin de prendre sa place. Non intéressé par les cristaux, il les juge davantage comme un moyen de pression plutôt que comme un pouvoir absolu mais il est bien conscient que son objectif ne se fera pas en claquement de doigt vu ce que l'église est devenue depuis la mort de Yo Mika, depuis que cette grande invocatrice a réduit tout ce qu'il avait construit, le monde est, toujours selon lui, parti à la dérive et ça s'est visiblement terriblement empiré en une si courte période de quelques années. Son retour ne peut vouloir dire qu'une seule chose : il y aura du changement !

Mais en premier lieu, Yevon aura besoin de retrouver un minimum de connaissance sur ce que le monde est devenu et, surtout, un minimum de puissance sans quoi faire pression deviendrait terriblement futile pour ne pas dire suicidaire. Et, ambitieux comme il est, il ne vise pas seulement Spira mais peut être même l'intégralité d'Héméra sur une plus large période.

Histoire


Comme n'importe qui, Yevon fut mis au monde d'une mère et d'un père tout ce qui aurait de plus normal. Il avait néanmoins l'avantage d'être dans une famille très fortunée : la noble famille des Yu. On ne pouvait donc pas dire qu'il manquerait de quoi que ce soit dès son plus jeune âge. Cependant, ce n'était pas la fortune qui faisait la santé et, malheureusement, l'accouchement n'eut pas lieu dans des situations adéquates. Aimante avant que l'arrivée de son enfant, la mère de Yevon a tout fait pour sauver son enfant au point où des séquelles non négligeables lui furent à déplorer. Non seulement ne put-elle plus enfanter mais le sang perdu avait été en si grande quantité qu'elle perdit certaines fonctions cérébrales en prime.

Trop petit pour s'en rendre compte, le bambin grandit toutefois avec l'amour de ses parents mais il ne comprenait pas pourquoi sa mère ne pouvait plus se lever de son fauteuil. Il devint très proche d'elle, bien plus que de son père : ce dernier avait des fonctions importantes qu'il se devait d'assumer pour la ville. Ce n'était pas le dirigeant de Zanarkand mais il n'était pas loin. Ainsi, Yevon avait la garde de la grande maison ainsi que de sa mère. Et sitôt que quelque chose n'était pas fait correctement vis à vis de cette femme, il devenait assez mauvais pour aller jusqu'à renvoyer un domestique – ne serait-ce que pour un verre d'eau pas assez frais...

Perfectionniste, très intelligent et très travailleur, Yevon n'en restait pas moins perfectionniste et il demanda à faire ses études dans la maison afin de toujours être au plus proche de sa mère. Plus il grandissait et plus il devenait protecteur, comprenant de mieux en mieux que sa mère avait donné sa condition normale pour qu'il puisse vivre normalement de son côté. L'absence répétée de son père ne le dérangeait pas, au contraire, il n'aimait pas quand ce dernier revenait puisque sa mère passait davantage de temps avec lui à ce moment là. C'était aussi les rares instants où il pouvait s'entraîner à utiliser la magie sans se sentir coupable de ne pas être en mesure d'aller passer du temps avec sa mère. Non, il ne passait que très peu de temps avec son père.

Très jeune, il fut reconnu comme un mage d'exception mais ses meilleures facultés allaient dans la manipulation des autres. Il arrivait même à s'intéresser au travail de son père pour s'assurer qu'il reviendrait moins à la maison pour s'occuper de sa mère. Pourtant, il était négligeant pour une chose : il n'appréciait pas les domestiques et ne manquait pas de leur faire savoir. Nombreux furent ceux qui arrivèrent dans ce manoir pour repartir sans demander leur reste. S'ils ne souhaitaient pas partir, Yevon s'assurait qu'ils ne reviendraient pas quand même. L'un d'entre eux fut accusé de vol alors qu'il n'avait rien commis, un autre avait donné les mauvais médicament à sa mère mais le jeune Yevon s'en était rendu mystérieusement compte avant que sa chère maman ne les prenne ou, encore, un était pris à dormir sur le canapé au lieu de faire le ménage – un verre d'eau face à lui témoignant que l'eau avait été traitée aux sédatifs avant qu'il ne l'utilise. Aucune piste n'était pourtant visible : le jeune homme restait très méticuleux sur tout ce qu'il faisait lorsqu'il entreprenait quelque chose.

Ca ne put durer éternellement cependant... Sa mère tomba malade et malgré les meilleures médecines de la ville, malgré le rôle déterminant que Yevon avait sur la guérison de sa mère, rien ne pourrait être fait. Cette maladie avait déjà fait des ravages dans toute la ville mais personne n'avait réussi à y survivre. Terrassé par cette si grande perte pour lui, Yevon ne voulut plus personnes chez lui et vira simplement tout le monde. Son père ne put rien faire pour calmer sa peine malgré ses tentatives, il avait même songé à poser sa démission pour reprendre son vrai rôle de père mais, au contraire, Yevon découvrit une nouvelle motivation de vivre : si sa mère avait pu aimé un homme comme lui, il pourrait faire mieux que lui dans ce cas. Pourtant, ce fut avec lui qu'il partit découvrir la ville et la manière dont elle était gérée de l'intérieur.

Ce fut le moment où il put découvrir qu'une guerre se tramait malgré l'impression que tout allait bien. Bevelle craignait l'essor constant de la puissance magique de Zanarkand. Après tout, ils ne se cachaient pas de leurs activités malgré la grande montagne qui les séparait du monde. Yevon songea donc à utiliser la magie pour créer des êtres éthérés : il s'agissait d'une manière détournée de créer des machines en invoquant des créatures toutes aussi puissantes. Avec l'aide d'autres personnes, il parvint à canaliser suffisamment d'énergie pour faire ce qui sera plus tard appelé les chimères. Pourtant, à chaque fois qu'on lui présentait des résultats, c'était quelque chose d'insuffisant pour lui, il voulait quelque chose de plus gros, plus impressionnant, quelque chose qui serait apte de vaincre absolument toute machine que Bevelle pourrait leur amener.

Mais on lui rabâchait que la magie serait suffisante pour lutter contre tout ce qui pourrait arriver au delà du Gagazet. Même s'il sembla se résigner à un moment, il continua ses recherches sur le sujet en parallèle de toute autre activité administrative qu'il avait à effectuer. Il se laissait énormément entraîné dans ce travail et surpassa bien rapidement son père dans tout ce qu'il faisait. Trop investi peut être mais assez réaliste pour proposer des solutions immédiates toujours adaptées à ce que la ville avait besoin. Ca ne l'empêcha pas de trouver une compagne magnifique qui ne demanderait qu'à l'aimer en retour.

Il comprit à ce moment ce que c'était que d'aimer éperdument une personne sans avoir la possibilité de passer autant de temps qu'il le souhaiterait à ses côtés. Mais Yevon sut parfaitement la mettre en avant pour la rapprocher de lui et de ce qu'il faisait puisque cette jeune femme devint invocatrice. Et pas des moindres ! Sa puissance pourrait faire trembler Zanarkand elle même si elle utilisait une chimère et Yevon lui proposa alors de devenir le garde du corps du leader actuel de leur ville. Cette proposition fut acceptée à l'unanimité et sans avoir besoin de supercherie pour que cette position lui soit attribuée malgré une majorité de refus. Elle devint bien vite un exemple pour toutes les personnes qui désiraient suivre son chemin et même pour sa propre fille qui naquit peu de temps après.

La pauvre enfant ne put connaître que trop peu de temps sa mère cependant... Lors d'un assaut contre le dirigeant de Zanarkand, une machine venant en toute évidence de Bevelle leur fit obstacle et s'autodétruisit. Nul ne sait ce qu'il s'était vraiment passé ce jour là, si l'invocatrice avait pu tenter de protéger son supérieur ou si elle avait ne serait-ce qu’eut le temps de faire quoi que ce soit. Pour Yevon, le résultat était le même : il venait de perdre sa femme. Sa progéniture, Yunalesca, alors âgée de trois ans, n'en serait pas énormément affecté mais le coup que Yevon reçut le fit réfléchir à sa situation et à ce qu'il souhaiterait vraiment.

Ses réflexions autant que son deuil furent écourtés par la situation au sommet de la ville : il fallait un nouveau leader et si les prétendants au poste étaient nombreux, il y en avait trop peu qui étaient vraiment aptes à assumer une telle responsabilité. La ville était mine de rien géante ce qui sous entendait une très haute assurance sur tout ce qui allait se produire par la suite. Avec l'idée de venger autant son leader que sa femme, Yevon se proposa à cette position estimant que Zanarkand avait besoin d'une main forte pour la diriger, forte aussi bien physiquement que mentalement. Que ce soit par crainte ou par respect pour lui, personne ne s'opposa à sa proposition et, alors qu'il n'avait pas encore trente ans, il fut à la tête de la plus grande ville du monde.

Il ne lui fallut que quelques mois pour se faire un nom dans la ville. La majorité le respectait rien qu'avec son parcours avant d'atteindre ce poste mais les mois suivants, la minorité qui doutait encore de lui se rangea du côté de la majorité. L'image déjà bien glorieuse de Zanarkand fut encore renforcée par ses actions. Des écoles pour former les invocateurs furent ouvertes pour renforcer la puissance de la ville mais, il n'en délaissa pas pour autant les loisirs en laissant la cité vivre même la nuit. Ce fut à cette période que Zanarkand commença à se faire connaître comme la ville qui ne dort jamais.

Malgré l'absence de mère, Yunalesca grandit avec tout ce qu'elle pourrait avoir : le prestige de son père la mettait de suite à une place bien confortable si bien qu'elle pouvait même avoir des cours à la maison et occuper son temps libre tel qu'elle le désirait. Yevon continuait de former la majorité des invocateurs tel qu'il les voyait pour créer une armée apte à tenir tête contre toutes les machines de Bevelle. Il n'était pas un bourreau pour autant et il n'était pas rare de le voir marcher dans les rues pour se tenir au courant de la situation par lui même, n'ayant confiance qu'en son propre jugement.

Lorsqu'elle fut en âge de comprendre ce qu'il faisait, Yunalesca fut autorisée à l'accompagner dans ce qu'il faisait si bien qu'elle fut sans aucun doute autant remarquée que lui ne pouvait l'être. Pourtant, ce n'était pas une place pour les enfants comme le prouvaient les nombreuses tentatives d'assassinat qu'il eut à repousser. Il était aussi charismatique que puissant à cette position et fut même désigné comme l'homme le plus important du monde. Ca en était au point où les attaques répétées de Bevelle étaient de moins en moins nombreuses tant la crainte des invocateurs devenait importante.

Bevelle craignait de plus en plus la puissante magie de Zanarkand au point où les rumeurs passaient même le Gagazet pour arriver dans la ville qui ne dort jamais. Cette aire fut sans aucun doute celle où la ville eut le plus de prestige et tous les mérites revenaient toujours vers Yevon qui continuaient dans l'ombre ses recherches sur les formes les plus puissantes d'invocation. A  cette époque, l'au delà n'était pas à Guadosalam mais bien à Zanarkand. C'était du pouvoir des furolucioles que les invocateurs pouvaient manifester les chimères mais, bien qu'elles étaient peu connues, Yevon avait su constater qu'elles étaient l'âme des personnes vivantes et avait saisi la subtilité de l'invocation, un message qu'il s'était bien gardé de donner à quiconque.

La première personne qui l'opportunité de le savoir fut sa fille... Yunalesca, lorsqu'elle passa la vingtaine, fut la première à être mise au courant de cette puissance dont les invocateurs pourraient tirer parti. Elle aussi, elle garda le secret. Elle le garderait jusqu'au jour où il faudrait transmettre ce savoir. En attendant, elle menait sa vie et était même tombée amoureuse d'un des gardes du palais de Zanarkand, Zaon.

Tout n'irait pas aussi bien encore très longtemps cependant puisque, dans la crainte de la puissance encore grandissante de Zanarkand, Bevelle avait mis au point de très puissantes armes et des machines de guerre pour sonner l'assaut sur leur adversaire. Le temps faisait son œuvre et Yevon commençait à vieillir si bien qu'il n'était plus autant visible en public. Il n'en restait pas moins le meilleur invocateur de la cité et connaissait sa ville sur le bout des doigts. Stratégiquement parlant, il avait donc très largement l'avantage mais s'il disposait de près de vingt mille invocateurs, Bevelle était venu avec pas moins de cent mille guerriers armés de machines pour ravager tout ce qu'il avait construit.

Pour l'assaillant, peu importait contre qui il se battait : ça pourrait être contre des femmes ou des enfants qu'ils massacreraient tout le monde. Chaque personne qui mourrait était une famille qui se déchirait et Yevon était bien conscient du malheur qu'une seule de ces vies perdues provoquerait sur la ville. La bataille dura des jours, des semaines, des mois même... Les deux plus grandes puissances du monde s'affrontaient à armes égales mais la supériorité numérique de Bevelle leur donnerait assurément l'avantage à un moment. En se rendant compte que c'était peine perdue, Yevon choisit de protéger le souvenir de Zanarkand plutôt que de laisser uniquement un vide à cette place. Il rappela tous les invocateurs encore vivant au palais et il les transforma tous en priants pour invoquer la ville elle même à son époque la plus prestigieuse.

Étant l'invocateur de cette Zanarkand illusoire, l'invocation prendrait fin s'il venait à mourir puisque l'invocateur ne serait plus à même d'invoquer. Il devait donc se protéger et il utilisa toutes ses connaissances sur les furolucioles pour les utiliser et se bâtir la plus puissante des protections : Sin. Pendant ses préparatifs, il expliquait à Yunalesca ce qu'il allait devenir, ce qu'elle aurait à faire pour calmer la bête et ce qu'elle devrait dire à Bevelle pour leur donner l'espoir qu'un jour tout se calme. Pour Yevon, c'était une punition contre Bevelle pour avoir utilisé les machines pour saccager autant de vie humaine. Mais il ne souhaitait pas ne faire un culte pour autant.

Le peu de temps qu'il eut avec sa fille avant de devoir invoquer ne fut pas suffisant à ses yeux mais il ne devait pas en perdre davantage sans quoi tout ce qu'il aurait fait aurait été vain. Il utilisa tellement de furolucioles qu'on pourrait penser que l'au delà s'était totalement vidé de son contenu. La quantité d'énergie accumulée aurait détruit n'importe quoi à ce stade si bien que Yevon perdit son enveloppe charnelle pour devenir l'âme de Sin. A cet instant, on pourrait dire que Yevon était mort après plus de vingt cinq ans à la tête de Zanarkand mais, malgré qu'il approchait des soixante ans, ce n'était encore rien à côté de ce qu'il venait de devenir.

Sous la forme de Sin, il fit des ravages à commencer par Zanarkand pour décimer l'armée de Bevelle. Sa colère se déversa ensuite en priorité sur Bevelle qui était impuissante face à une telle monstruosité. Même les plus puissantes machines ne pouvaient rien faire contre Sin jusqu'à ce que Yunalesca ne rencontre le chef actuel de Bevelle pour leur expliquer ce que son père avait pu lui dire concernant la bête. Les préceptes de Yevon tels qu'ils furent connus par la suite venaient d'être instruit et Yunalesca fut la première grande invocatrice à calmer la bête, utilisant son amoureux pour y parvenir... Zaon une fois transformé en chimère, une chimère considérée comme l'ultime, il fit face à Sin et le vainquit. L'âme de Yu Yevon prit alors possession de l'ultime chimère pour rebâtir son armure et recréer Sin après une courte période de félicité.

Si au départ, il fut difficile même pour une âme de ne faire que ce pourquoi elle avait créé Sin, Yevon commença peu à peu à devenir uniquement Sin et effectuer le peu de choses qu'on lui avait ordonné de faire à sa conception : détruire tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une machine. Au départ, Sin aurait pu compter le nombre de morts qu'il avait fait... Après une dizaine d'années, le compte fut perdu et Bevelle pris conscience que les mots de Yunalesca n'avaient pas été vains. Les traditions des invocateurs commencèrent sérieusement seulement après deux siècles d'existence. Des temples furent érigés un peu partout sur Spira pour former les invocateurs et leur permettre de gagner en puissance pour être aptes d'invoquer l'ultime chimère qui serait délivrée par Yunalesca en personne, dont le souvenir restait dans la Zanarkand en ruines, à l'endroit où elle avait finalement toujours vécue.

Son errance dut être longue étant donné que le premier invocateur à réellement obtenir l'ultime invocation fut Gandof après six siècles suite à la première félicité que Yunalesca avait elle même apportée. Gandof fut donc le premier à y parvenir sous les croyances de l'église qui suivaient les préceptes de Yevon. L'âme du créateur rebâti néanmoins une carapace une fois encore ne laissant qu'une courte félicité pour se recueillir et redémarrant ce cercle funeste.

A croire que Bevelle commençait à prendre la main : un peu moins de deux siècles se passa avant qu'un nouvel invocateur atteigne la même position : Ohalland. Il apporta une félicité un peu plus longue mais cet espoir que Sin ne revienne pas se dissipa encore une fois à sa réapparition. Il fallut deux nouveaux siècles pour que l'invocateur suivant n'apparaisse. Ce fut cette fois une femme prénommée Yocun qui y parvint, la première depuis Yunalesca et la dernière qui le fit de manière conventionnelle. Vint ensuite Braska à l'aube d'un millénaire d’errance pour Sin. Le doute qu'eut l'un de ses amis sur les croyances de Yevon le poussa à attaquer Yunalesca mais ses chances de victoire face à une créature millénaire comme elle n'étaient bien hautes. Ce n'était pas le premier à agir de la sorte mais il s'agissait bien du premier gardien qui revenait après la mort de son invocateur.

Ignorant la détresse des priants de sa Zanarkand éthérée, Yevon rappela encore une fois Sin en se reconstruisant une armure. Il ne fallut cette fois attendre qu'une décennie pour que l'invocatrice suivante n'apparaisse : la fille du  grand invocateur précédent. Quelque part, lorsque Yunalesca les rencontra, elle fut un peu déroutée sans aucun doute, peut être attendrie de voir la compassion que cette demoiselle avait encore pour son père mais si elle était ici, c'était pour faire perdurer l'invocation de son père elle même et ne pourrait donc accorder aucune faveur à quiconque. Lorsqu'elle sortit du dôme de Zanarkand, Yuna rencontra Sin... Si on pourrait penser qu'il s'agissait du père de Tidus qui avait volontairement positionner Sin dans l'attente de l'ultime invocation ici, il n'en était rien... Yevon avait ressenti des émotions pour la première fois depuis des siècles en apprenant la disparition de sa fille... Il partit simplement ensuite, comme lassé de cette vie.

Lassé à un tel point qu'il ne chercha pas à se battre sérieusement contre un vaisseau... Une machine al bhede qui transportait l'assassin de sa fille. Elle perça son armure, elle vainquit tous les souvenirs qu'elle comportait, elle arriva finalement devant la précédente ultime chimère, toujours sous sons contrôle pour finir face à lui. Si elle invoqua toutes ses chimères, ce ne fut pas pour lui faire plaisir. Mais fidèle à lui même, Yevon posséda toutes ces entités jusqu'à la dernière sans pouvoir se reconstruire une armure avec l'une d'entre elle : Yuna et ses gardiens les tuaient justement sous le conseil d'un de ses invocateurs passé transformé en priant. Il ne resta finalement plus que lui face à ce groupe.

Incapable d'invoquer ou de posséder quoi que ce soit, Yevon se battit sans réellement pouvoir utiliser autre chose que de puissants sorts. Mais quand bien même il aurait pu les tuer, le priant protégeait ses adversaires. Il baissa alors les armes et  fut vaincu puis envoyé dans l'au delà à son tour. La fin de son existence mit fin au rêve de tous les priants et Zanarkand put disparaître définitivement pour ne rester plus qu'un souvenir dans la mémoire de tout ce monde, un souvenir identique à celui de Sin.

Les quelques années qui s'écoulèrent ensuite ne furent pas connues de Yevon mais il ressortit de l'au delà tout de même pour sa plus grande surprise. Il renaquit plus jeune qu'il n'était avant de devenir Sin, il était revenu à l'âge où il était au plus haut de sa puissance et sans savoir pourquoi. Il remarqua bien vite ne pas pouvoir utiliser de magie ou invoquer, il se rendit compte aussi bien assez rapidement que son visage n'était pas connu de la majorité des personnes présentes si bien qu'il utilisa cette couverture pour en apprendre un peu sur ce monde, ce qu'il était devenu après sa chute bien que la période où il était Sin était très floue dans ses souvenirs.

Il restait cependant conscient que Zanarkand n'était plus et aurait donc pour premier objectif de se rendre à Bevelle pour voir où le monde en était à cet instant. Son nom était encore utilisé mais il ne savait pas s'il devrait apprécier ou non la manière dont il l'était. Mais avant de pouvoir faire quoi que ce soit de notable, il faudrait justement qu'il se refasse un nom ainsi qu'un potentiel plus adéquat.

Test rp

x

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Josué
• Votre âge? Bientôt 30 ans >.<
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Je suis Luna
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? Tout est bon ! ^^



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Yu Yevon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ligue des jeunes ou Neo-Yevon ?
» Le boss le plus facile du jeu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Pour commencer... :: Tout sur vos personnages :: Présentations Validées-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives