Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Dim 10 Sep 2017 - 1:15

Dans l'inanité de l'existence, l'Homme cherche une étincelle à laquelle se raccrocher. Mais dans un monde où l'amour est oublié et la justice égarée, il n'y a de place que pour un enfer sans fin.



C'était une journée comme les autres aujourd'hui. Un après-midi tout ce qu'il y a de plus banal à vrai dire. Les passants se pressaient dans leurs différents lieux de travail après leurs pauses du midi et les touristes s'affairaient sur les nombreux marchés en cette période de festival. On entendait déjà les crieurs annoncer quelles étaient les pièces jouées dans l'après-midi quand ils n'étaient pas parasités par le son des orchestres amateurs.
Les rayons du soleil cuisaient lentement cette marée de corps en effervescence malgré le vent et l'altitude. L'été pointait le bout de son nez, illuminant la blanche ville d'Alexandrie. Ci-et-là, on pouvait discerner quelques curieux prendre en photo le château abritant la chimère éponyme. Elle avait fais une apparition durant la fin de l'an 3. L'événement fut ensuite retranscris dans tous les médias dès le début de l'année suivante, attirant l'attention sur ce monde médiéval et reculé.


Déjà quatre ans. Quatre longues années à vivre dans la vermine. Celle-ci s'amassait d'ailleurs non loin du château dans l'espoir de voir un bref instant la reine et représentante d'Héra que l'être de lumière gratifiait de sa protection. Il est vrai qu'elle devait faire un discours aujourd'hui. Nul doute que ce dernier concernerait les festivités, rassurant les participants sur l'avenir prometteur d'Héra dans ce monde d'incertitude et de chaos. C'était une belle occasion de glisser un mot de politique, surtout après une période riche en attentats. Combien de personnes n'avaient pas passé l'hiver suite au manque de nourriture? Combien de morts l'Immaculée Grenat avait-elle observée dans les ruelles sombres de sa cité chérie?


La réalité est parfois bien cruelle et le destin capricieux. C'est quand on pense que les choses s'améliorent qu'elles se dégradent tout à coup. C'est quand on pense l'orage passé que la tempête se déchaîne.


Dans la marée de personnes éclairées se rendant au siège du Pouvoir, une silhouette progressait à contre sens dans l'ombre des bâtiments. Ses longs habits noirs tombaient sur les pavés blancs, ternissant dans leurs sillages tout ce qui entrait en contact avec. Elle s'arrêta à un embranchement avant de s'aventurer sur le chemin du silence. Il lui fallut quelques minutes pour parvenir à un café isolé, dans le coin d'une ruelle que l'astre solaire n'exposait pas aux yeux du monde. Une Chrysanthème d'une pureté parfaite tenait au niveau de son cœur, et un parfum de lavande accompagnait son implacable marche. Le gérant de la boutique le reconnut presque immédiatement. Il s'avança vers lui et l'installa à une grande table après l'avoir correctement salué. Après tout, il était normal de montrer son respect envers le sauveur de sa ville d'origine.


T-ckilla se positionna donc sur la chaise centrale. On lui apporta bientôt un kafé dans une porcelaine typique de Tréno que le vendeur avait gardé de son ancienne vie. Le nihiliste l'avait rencontré quelques mois plus tôt alors que ce dernier déménageait à Alexandrie, faute de quoi se nourrir dans la cité nocturne de Tréno. Il avait poliment refusé l'offre de travail dans les champs proposée à tous après l'incendie qui avait ravagé Dali, préférant la vie de commerçant et les plaisirs du contact avec les gens. L'Ange du Néant avait alors dis qu'il passerait dans sa boutique à l'avenir, promesse qui était à présent honorée. Il n'était cependant pas le seul invité...


Les Calamités présentes et à venir de ce monde absurde et vain approchaient. Il les avait conviés à cette réunion pour mettre en place la chute d'Héra la décadente. Patient, il attendait à présent l'arrivée de ces alliés, avalant le liquide au goût de cendres avec une lenteur exagérée. Il repensait à cette enfant cloîtrée dans son château étincelant qui n'était plus que l'ombre de ce qu'elle fut. L'Héroïne avait cédée sa place à une gouvernante qui rêvait d'utopie et de béatitude dans une monde de machinations et de guerres. Et alors que les yeux rouges du Rokumeikai étincelait dans l'obscurité de la ville, il imaginait déjà l'avenir. Ce n'était pas une vision éclatante comme celle qu'Alexandre donnait aux crédules, mais le reflet d'un lointain futur. Et dans cette marée de crânes et de sang, il n'y avait rien d'autres que la guerre... Une éternité de guerre pour l'obtention des cristaux conférant un vœu à leur possesseur.



C'était une journée comme les autres aujourd'hui. Un après-midi tout ce qu'il y a de plus banal à vrai dire. Les oiseaux chantaient, les chrysanthèmes fleurissaient... Une journée parfaite pour que le monde brûle au sein des six enfers.


*****


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Lun 11 Sep 2017 - 11:12

CamillaCamilla Dante
======================
Une ombre furtive se faufilait à travers les ruelles d'Alexandrie en cette chaude journée d'été. Ces derniers temps, la jeune femme avait été un peu plus tranquille, poursuivant ses allers retours entre l'Au-Delà et le reste du monde à la recherche d'individus aptes à rejoindre le grand projet du Rokumeikai. Il y avait bien eu cet être étrange dégageant une aura draconique, mais elle s'était fait coiffer au poteau par Stanshield pour cette fois, aussi la jeune femme avait pu poursuivre ses observations auprès de ses autres protégés.

Elle gardait essentiellement un œil sur le jeune Tenshi, n'étant pas sure que Cidolfus soit suffisamment patient pour réussir à le convertir correctement à leur cause. Il n'était probablement pas trop habitué à s'occuper de jeunes enfants après tout et pourtant, celui-ci pouvait leur permettre de contrôler l'un des plus grands réseaux d'espions de tout Héméra s'ils jouaient bien leurs cartes. C'est pourquoi le rôle du scientifique était si important, mais Camilla s'était bien gardé de le lui dire, ce n'était pas son rôle, et elle espérait que T-Ckilla pourrait le lui confirmer au cours de la réunion d'aujourd'hui.

Malgré la chaleur, la belle portait un long manteau d'un blanc immaculé, sa tenue en dessous avait été achetée dans une boutique d'aventuriers d'Alexandrie, un haut blanc de type chemise à jabot, un léger corset de cuir par-dessus qui aurait pu mettre en avant sa poitrine si le manteau en question ne la dissimulait pas, et un pantalon de cuir avec des bottes qui remontaient par-dessus sous les genoux.

Ses talons claquaient sur les galets de pierre, mais rapidement elle quitta la rue pour grimper à une échelle et gagner les toits. De là, elle rejoignit discrètement un point stratégique pour avoir une vue imprenable sur la place où T-Ckilla s'était installé. Elle ne comptait pas se mêler à eux, du moins, ce n'était pas prévu encore. Elle se cala contre la cheminée qui était aussi blanche qu'elle, ce qui expliquait probablement son camouflage du jour. Assise tranquillement, elle attendit l'arrivée des autres, espérant que chacun réponde bien à l'appel...



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie, Nouveau kit by Nephilim  Coeur2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Cidolfus Demen Bunansa
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 7
HP : 1400/1400
MP : 40/40
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Dim 17 Sep 2017 - 19:00

Cela faisait un bon moment que je n'avais pas remis les pieds ici, et l'ambiance était plutôt festive aujourd'hui. Je n'étais pas très fan de ce genre de petites fêtes pour le peuple, je trouvais que c'était détourner l'attention d'un problème pour faire croire que tout allait bien. Il y avait peut-être une vraie bonne envie avec tout ça mais je n'en voyais pas l'utilité. Parader, danser, jouer, les gens ont le droit d'aimer ça, je ne le leur reproche pas, mais qu'on ne vienne pas me forcer à y participer. À première vue, il ne semblait pas y avoir que le peuple d'Héra ici, si la grosse majorité semblait bien être originaire de ce monde, quelques tenues m'indiquait que des gens n'étaient pas du coin. Soit ce sont des voyageurs de passages, des gens d'ici revenue ici pour fêter ça ou alors des gens perdu ? Qui sait, certains ont un mauvais sens de l'orientation peut-être ?

Mais ma venue ici était bien clair, je devais retrouver les autres, laissant le soin à Tenshi de nous rejoindre sans m'accompagner. J'ignore quelle information ils ont sur nous mais si dans ses informations est indiqué, voyage en groupe, s'isoler des autres pour se retrouver était plus prudent, même si par la suite, nous serons réuni et donc, en groupe... Mais nous n'avons pas le choix après tout. J'appréciais quand même Héra, ce monde n'était pas aussi développé qu'Ivalice ou des mondes plus proche des miens comme Dol ou Gaïa mais au moins, mon style vestimentaire ne choquait personnes. Les gens s'écartaient de mon chemin, pensant certainement qu'abîmer mes vêtements leur coûterait très cher, et c'est exacte. Je ne ne voudrait pas attirer les regards sur moi pour ça, non pas que je suis proche de ma tenue ou de mon argent mais étant la seule tenue que j'ai d'Ivalice, je préférais la garder en bon état aussi longtemps que possible.

Comme convenu, je me rapprochais doucement mais sûrement de l'endroit du rendez-vous, je ne connaissais pas cette ville comme ma poche mais en suivant les indications, cela ne devrait pas être difficile. Sauf si la personne s'est trompée dans ses détails mais ce ne serait pas ma faute pour le coup. J'ignore si mes compagnons étaient déjà là mais une fois arrivée, je ne voyais que le leader de ce groupe, T-Ckilla. Vraiment, personne d'autre ? Je ne vais pas me plaindre d'être ponctuel ou en avance ? Qui sait, ma montre était peut-être en avance ? Qu'importe, le principal, c'est que je sois là, non ? J'en profitais pour signaler à la serveuse, un Kafé avec du sucre avant de m'installer à la table de celui qui avait placer des espoirs en moi.

« J'ai l'impression que ça fait bien longtemps que nous nous étions pas retrouver face à face. Tu as l'air d'aller bien. »

Ce qui était une bonne chose ! J'affichais un léger sourire, ce rendez-vous ne me déplaisais pas après tout, et je me demandais ce qui allait être dit en compagnie des autres ? Si ce n'était que pour prendre des nouvelles, nos PHS auraient suffi, non ? Ce rendez-vous avait un but, reste à savoir ce qui nous attendait une fois au bout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 3000/3200
MP : 85/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mer 20 Sep 2017 - 8:50

Ce n’est non pas en tant que membre, mais bien en tant que témoin que Zephirin consentit à apparaître à cette réunion du Rokumeikai. De cette façon, l’homme aux oreilles pointues pourrait se faire une idée des… participants à cette organisation. T-ckilla avait nombre de fois mentionné leur existence sans qu’il ne puisse jamais réellement les observer par lui-même. L’heure était venue, à présent. L’heure était venue d’observer et de juger si oui ou non, cette affaire avait un sens, un but. T-ckilla lui avait peut-être promit les cristaux, mais rien ne disait que ces autres accepteraient une telle chose. Il n’en parlerait pas, mais il guetterait. Il comptait bien analyser les mots. Comprendre leurs intentions. Voir ce qui était prévu… avant et après son arrivée.

Honnêtement, il n’avait pas sa place dans cette fanfaronnade. Il ne connaissait aucun de ces membres et avait bien dit à l’élémentaire qu’il refusait catégoriquement d’intégrer le Rokumeikai. Il n’était fidèle qu’à lui-même, et à ses frères d’armes. Pourtant, T-ckilla avait insisté pour qu’il assiste à cette petite réunion. Etait-ce pour le convaincre, peut-être ? Pour lui montrer son panel d’artistes et espérer que lui aussi, prenne le pinceau ? Zephirin n’en était pas persuadé. Et ses intentions restaient les mêmes.
Il ne rejoindrait pas le Rokumeikai, ça non. Et cette réunion n’aurait rien pour l’y convaincre.

La curiosité pourtant le poussa à se déplacer. S’il était toujours accompagné par T-ckilla, cette fois, en vue de cette préparation, l’homme d’Hydaelyn avait prit une chambre d’auberge à Alexandrie et s’était effacé quelques heures. Hors de question cela dit de s’habiller comme un hypocrite et délaisser son armure. Il la fit nettoyer, aussi lorsqu’il arriva sous l’éclat du soleil, le métal blanc scintillait, et personne ne pouvait rater son passage. Pourtant, il fut rapidement oublié au tournant d’une rue.

Sur son passage, quelqu’un le devança. Un homme, un homme curieux. Des petites lunettes, les cheveux grisonnants avec l’âge, une tenue rougeoyante. Il semblait guetter les environs et se faufila jusqu’à la ruelle où la porte menant à leur lieu de rendez-vous se trouvait. Sans doute l’un des membres… Zephirin le laissa entrer en premier, et attendit quelques minutes pour voir s’il sortait. A priori, rien. Sa déduction était donc la bonne.
Il lui emboita le pas peu après, et entra également sans s’embarrasser des coutumes habituelles et des salutations. Il remarqua qu’en effet, il n’y avait que deux silhouettes attablées. T-ckilla, et l’étrange homme qu’il avait vu un peu plus tôt. Il lui jeta un regard oblique d’ailleurs en continuant d’avancer. Loin de lui l’intention de s’installer à table avec ces gens…

Il adressa un hochement de tête à T-ckilla. Mais l’homme en rouge n’eut droit qu’à un regard.
L’élézen n’accepta aucun café, ni boisson divers. Il n’aurait pas dit non à un bon vin, mais soit, on ne pouvait pas toujours avoir ce qu’on veut. Il désirait rester attentif. Il ne souhaitait pas se présenter, si T-ckilla estimait nécessaire de le faire, il le ferait. Pour l’heure, il préférait s’envelopper de mystère. Il se positionna donc non pas à table, mais debout dans l’ombre, à une proximité tout de même confortable pour entendre et réagir si nécessaire. Ses bras se croisèrent, et son regard contempla la table avec une certaine insistance. A voir maintenant quels autres «pions» feraient leur apparition…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mer 20 Sep 2017 - 13:35

NosL'endroit était totalement adapté à la tenue de Nos qui ornait sa fidèle armure de plaques de métal noire. Les hommes le regardaient avec une certaine curiosité, essayant de deviner de quelle force armée pouvait provenir un tel homme qui était désarmé. 

Sur la grand'place, une troupe de ménestrels et de troubadours contait une légende, d'une dame d'un lac et d'une table ronde, d'une épée magique et d'un être élu... Les gens écoutaient avec attention la voix diaphane quand ce n'était pas juste quelques envieux qui venaient admirer la beauté de la femme. 

Ces légendes farfelues intéressaient les manants alors qu'ils ne connaissent même pas la propre histoire de leur existence et de leur monde, c'était assez paradoxal mais Nos n'avait pas le temps à songer car aujourd'hui, il avait rendez-vous avec le destin. Il avait peiné à rallier Alexandrie depuis Lindblum, sa rencontre avec son rival officiel l'avait fortement affaibli et il se rendait bien compte de ce qu'il avait perdu avec les centaines d'années passés "hors du monde". 

Il n'était pas le dernier, apparemment, mais la taverne était pourtant bien trop animée de ce qu'il pensait. Il savait qui serait là, l'élémentaire du néant, certes. Le scientifique, également, les fondateurs du Rokumeikai était les seuls conviés. Cette femme à l'allure guerrière avait les faveurs du Maître, et il s'attendait de la voir. Pour autant, le jeune homme blond ainsi que cette homme à l'allure très fine et aux oreilles élancées, ne faisaient pas partie des ces expectations. 

Nos décidait donc de s'asseoir sur l'une des chaises vides, il saluait ses homologues avant de se présenter à l'homme qui accompagnait le Maître.

"Messieurs, Madame, ravis de vous revoir. Je me prénomme Nos." 

Il n'en dit pas plus, ceux qui devaient connaître son histoire, comme le scientifique, en savait assez, les autres, n'en sauraient que davantage plus tard, sans doute. Nos se tourna vers Tckilla afin de faire un rapport succinct de ce qu'il avait accompli. 

"Je me suis occupé de mon vieil ami, vos informations étaient exactes. Je partirais donc dès que possible pour la suite des évènements." 

Mais il était évident que se rendre sur Centra, seul serait de la pure folie...
Revenir en haut Aller en bas
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Dim 24 Sep 2017 - 23:12

La terrasse de ce petit café était vide quand le nihiliste s'y arrêta. Seul devant sa boisson, il maintenait son regard impassible sur la rue menant jusqu'à lui. Le soleil éclairait peu l'endroit et les passants étaient rares. Au loin, on entendait les bruits liés aux différentes animations proposées lors de ce festival. Pourtant, il demeurait dans l'obscurité, attendant patiemment les autres Enfers. Seul un journal lui servait de fidèle compagnie. La solitude et le silence étaient ses alliés les plus précieux.


Quelques minutes passèrent. Le kafé tiédit jusqu'à ce que l'élémentaire pose son regard sur l'homme qui approchait. Avec un accoutrement aussi voyant, il était difficile de le louper. D'ailleurs, ce dernier était suivi par nul autre que Zephirin. Quelques rares clients s'étaient installés à des tables voisines, trop diront certains, mais privatiser entièrement l'endroit aurait pus soulever la suspicion au sein des autorités de la ville. Mieux valait-il apparaître comme une personne tout ce qu'il y a de plus normal, bien qu'il commençait à se faire un nom.


Un signe de tête entendu fut adressé à Zephirin. Cidolfus put d'ailleurs le noter. Néanmoins, il ne sembla pas s'en préoccuper. Peut-être pensait-il qu'il s'agissait de l'un des nombreux subjugués que T-ckilla possédait par le passé. Il risquait d'être surpris.


Ha... Ce scientifique! Toujours cette manière si polie et raffinée de s'exprimer, bien que parfois un peu difficile à suivre. Il était l'un des piliers du Rokumeikai. Ponctuel et serviable, il possédait une intelligence très au dessus de la moyenne. Si l'on ajoutait à cela ses compétences... Particulières, on avait là un appui solide pour la conquête de ce maudit monde. De sa voix grave, l'ange du néant lui répondit. Son timbre de voix faisait penser à celui que prendrait un vieil ami vous revoyant après de nombreuses années. De la comédie? Peut-être... Ou peut-être pas. En tous cas, un début de sourire fit son apparition sur les lèvres du nihiliste.


" Je te retourne le compliment Cidolfus. Tu sembles particulièrement en forme. Ton voyage jusqu'ici s'est-il bien déroulé? "


Il échangea quelques civilités d'usages avec le vieil homme avant qu'une main ne se pose sur son épaule. Les longs ongles l'ornant trahirent l'identité de la succube.


" Je ne pensais pas que tu viendrais... Veranissa. "


La jeune femme portait une armure lourde qui cachait sa silhouette sulfureuse. Elle se pencha légèrement en avant, découvrant un décolleté plongeant en face du visage du scientifique.


" Je n'allais pas manquer une occasion de vous revoir ".


L'une de ses mèches s'écarta alors, dévoilant une trace de brûlure sur son cou, vestige de la tentative d'enlèvement qui avait eu lieu il y a plusieurs mois déjà.


" Je vois que Zephirin est venu. "


Elle se déplaça alors de côté, laissant son déhanché remuer la tête de tous les clients malgré le port de son habit de métal. D'un geste de la main, elle salua l’intéressé, bien qu'on aurait pu croire qu'elle l'invitait à se rapprocher.


" Nos approche. "


La jeune femme s'arrêta alors, s'asseyant à la table, au plus proche du maître de cérémonie. Le jeune blond ne tarda pas à saluer l'assemblée. Il fit preuve d'un enthousiasme certain, preuve que sa mission s'était déroulée correctement. Veranissa eut même un petit rire amusé à son attention.


" Je vois que tu es toujours aussi enthousiaste. Néanmoins, prend au moins quelque chose à boire. Je pense qu'il est préférable que tu nous racontes cela une fois que ton tour viendra. "


Car, comme pour la réunion de grandes entreprises, T-ckilla comptait faire le bilan de chaque mission avant de passer au futur. Et il savait par expérience qu'aucun d'eux ne seraient déçus de ce qu'il avait prévu...
Il étendit son bras et, paume vers le ciel, il désigna le serviteur du Roi-Dieu Thordan.


" Bien. Mes amis, nous allons pouvoir commencer. Jonah m'a prévenu qu'il aurait certainement du retard. Strainshield, Varimatras et Mystiria ne pourront pas être présents. Je vous expliquerai pourquoi ensuite. Tout d'abord, je tiens à vous présenter Zephirin. Il est mon partenaire de voyage et assistera à cette réunion en tant que mon invité. Je me porte garant de lui. De même, Veranissa est ici sous ma directive. Je pense qu'un rapide tour de présentation serait la moindre des choses avant de démarrer les hostilités. "


Sa voix était de nouveau neutre, sans la moindre once de supériorité. Chacun des membres ici présent était sur un pied d'égalité. C'était du moins vrai pour les membres fondateurs.



Tout était encore calme. De loin, on pouvait imaginer qu'il s'agissait de la rencontre de vieux amis qui ne s'étaient vu depuis longtemps. Malheureusement, ces individus n'étaient pas là pour discuter de leurs vacances ou de leurs familles... Ils étaient là pour soumettre la Planète et la faire leur.


[b][size=18]Les autres - Spoiler[/size][/b]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Cidolfus Demen Bunansa
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 7
HP : 1400/1400
MP : 40/40
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Jeu 28 Sep 2017 - 19:14


Cette petite réunion pourra nous faire du bien, je ne pense pas uniquement à moi mais en tant que groupe, il est bon de temps à autre de se retrouver et faire le point. Je doute fort que T-Ckilla nous aient fait venir ici, s'éloignant de nos positions actuelle juste pour boire le thé et parler du beau temps ? Du coup, à l'heure actuelle, j'étais le premier arrivée après le leader. Du temps où j'étais encore dans les laboratoires de Draklor, la ponctualité n'était pas toujours mon point fort mais j'avais toujours le nez entre deux tests, deux hypothèses et deux idées à la fois et avec Venat, on avait toujours de nombreuses choses à dire. C'était le genre de personne qui savait écouter déjà, et qui savait parler juste, sans tourner autour du pot très longtemps. Je me demande si mon cher ami va toujours aussi bien ? Suis-je le seul à avoir été ici ou mon cher divin ami est quelque part sur ce monde ? Si comme Camila l'a dit, je ne suis pas le seul d'Ivalice ici, où étaient les autres ?

Bref, une autre personne arriva, une personne que j'avais aperçut juste avant d'arrivée ici mais avec une telle armure, comment passer inaperçu ? Je ne pensais pas qu'il était du groupe, vu que nous somme dans le coin d'Héra, je pensais que ce n'était qu'un autre chevalier en armure dans le coin ? S'il eut un geste de la tête pour saluer le leader, pour moi, ce ne fut qu'un regard. Je ne m'offusquai pas pour si peu évidemment, la méfiance était une bonne garde mais parfois, il faut savoir baisser son bouclier. Mais qu'importe. Renvoyant vers moi un brun de banalité sur ce que j'avais pu vivre jusque-là ? N'y passons pas des heures.

« Si nous retirons les aléas rencontrés, ce fut plutôt agréable et intéressant. »

Pour plus de détail, il faut une question plus fourni et moins vague. D'autant plus que d'autres personnes arrivaient à leur tour, à commencer par cette étrange femme ? J'ai pu remarquer cette étrange marque au cou, je me demande si cela date de longtemps ou non ? Qui sait dans quelles circonstances elle a eut ceci ? De même que l'arrivée d'une autre personne en armure, cela commence à faire beaucoup. Cela dit, je ne suis pas dépaysé, il leur manque un casque et j'aurais l'impression d'avoir retrouvé les Juges, tiens. Nos fit mention que tout c'était bien passé de son côté, tant mieux pour lui, cela voulait dire à ses paroles, un allié en plus. Nous ne sommes jamais assez pour la réussite d'un plan, rares sont les fois où une défaite est dû à un trop grand nombre des troupes. En infiltration peut-être mais sur un champ de bataille, l'avantage numérique est déjà quelque chose qui peut faire jouer dans la balance.

T-Ckilla profita ensuite pour souligner l'absence de certaines personnes et la venue de Jonah par la suite, présentant par ailleurs la fameuse Veranissa et Zephirin donc ? Cet homme aux oreilles pointues avait donc un nom ? J'ignore quel intérêt ces deux-là auront à mes yeux pour le moment, mais tout viendra. Lors de ma rencontre, je voyais Tenshi plus comme un poids mais le jeune homme a sû montrer un potentiel à mes yeux. Et quand il fut question de se présenter, tout le monde semblait avoir perdu sa langue ? Bon sang, on se croirait devant des enfants. Étaient-ils intimidés ou ils se méfiaient ? Je levais la main, attirant sur moi les regards de certains avant d'ouvrir la parole.

« J'aurais volontiers fait preuve de galanterie mais puisque personne ne commence, autant faire le premier pas. Je suis donc Cidolfus Demen Bunansa mais appelez moi Cidolfus. » les surnoms comme Doc Cid ou autre, ce ne sont que pour des personnes que je peux juger intéressant dans mes projets ou de rares amis proches. Bref. « Avant mon arrivée sur Héméra, j'étais le directeur de la section armement de l'armée d'Achadia, ayant contribué au Bahamut, entre autres. » Autant redorer un peu son blason, ainsi que souligner certaines choses qui n'ont pas le même sens ici et sur Ivalice. Oh d'ailleurs... « Rien à voir avec cette chimère à forme de dragon, de ce que j'ai pu apprendre, sur Ivalice, nos puissants vaisseaux portent le nom de vos chimères. Un détail intriguant et intéressant et... » hum, je m'égare. Agitant la main pour laisser ce détail de côté, je pouvais reprendre. « Au sein du groupe, voyez donc en moi la matière grise, je suis loin d'agiter mes muscles mais tout se passe dedans. » Disais-je en tapotant ma tempe gauche. « Actuellement, je suis loin d'être la pièce maîtresse à nos plans mais comme dans une partie d'échec, les meilleurs coups ne sont pas jouer lors des premiers mouvements mais une fois les pions placés sur le terrain, à des endroits stratégiques. »

Sacrifice et coup de maître seront au rendez-vous pour nos plans. Évidemment, les pions sont plutôt les plans que nous enclenchons un à un mais... Comme dans toute bataille, nous ne sommes pas à l'abri de perte humaines, c'est l'essence de la guerre. Le sang coule et la guerre continue et quand le sang ne coule plus, la guerre cesse sa progression, faisant donc face à la fin de la guerre ou à une guerre froide et où le moindre petit geste peut remettre la machine en marche.

« On agit donc doucement mes sûrement, plaçant nos plans donc pions sur le terrain, laissant l'ennemi avancer à son tour, pourquoi pas le laisser croire que la victoire lui ai simple et quand sa confiance est installer, on détruit tout comme un château de cartes et on gagne. Cette partie ne sera pas de tout repos mais nous allons gagner. »

Avant de passer à l'action, nous avions longuement parlé de ça avec T-Ckilla, avançant les pour et les contre mais voyant bien la victoire au bout du chemin. Rien n'est gravé dans le marbre mais tout devrait bien se placer. Nous ne sommes pas à l'abri d'une surprise adverses mais nous avons nous aussi deux ou trois coups dans notre manche. Bien, à qui le tour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Joueur


avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Jeu 5 Oct 2017 - 13:36

JonahJonah

Une goutte de sueur perla sur le front du jeune homme à mesure qu’il s’avançait dans la foule. Le soleil arrivait à peine à son zénith que la chaleur emplissait déjà les rues d’Alexandrie. Le festival de cet été battait son plein et attirait bon nombre de visiteurs de tout Héméra. Quel autre endroit que celui-ci pour organiser une réunion du Rokumeikai sans attirer l’attention ? Après tout, ne disait-on pas que les choses les plus évidentes étaient les mieux cachées ? Il suffisait parfois d’agiter le pompon sous leur nez pour que celui-ci passe le plus inaperçu.

La convocation de T-ckilla avait quelque peu surpris Jonah. Devait-on rappeler aux lecteurs que celui-ci fut arraché de sa mission initiale par l’un des sbires de l’être du Néant, sans en connaître le motif ? Le borgne n’appréciait guère que l’on joue avec lui mais il avait appris avec le temps à s’armer de patience. Il apprendrait tôt ou tard les raisons qui avaient poussé T-ckilla à demander à cette sorcière de l’expédier dans un autre coin d’Héméra. D’ailleurs, le visage de cette dernière était également resté ancré dans sa mémoire, et il espérait bien la revoir au cours de cette réunion pour la « remercier » de vive voix…

Son pas décidé l'entraîna vers une ruelle reculée du festival, où peu de visiteurs venaient s’y perdre. La lumière du soleil ne perçait pas ici, laissant l’obscurité prendre le contrôle des environs. Ce n’était pas l’emplacement idéal pour un bar qui souhaitait faire du commerce, mais cela convenait largement pour quiconque souhaitait se réunir en toute discrétion. Ainsi, quelques membres du Rokumeikai se trouvaient d’ores et déjà là, assis en terrasse d’un petit bar de fortune, où quelques autres clients se trouvaient également assis non loin d’eux. Jonah s’arrêta quelques instants et tenta de déterminer du regard qui étaient les protagonistes. Sans chercher bien longtemps dans sa mémoire, il reconnut aisément T-ckilla et Cidolfus. En revanche, les trois autres personnes ne lui disaient rien. Il était déçu de ne pas voir Camila parmi eux mais pressentait qu’elle ferait tôt ou tard une apparition remarquée. Après tout, il s’était familiarisé à ses dons depuis quelques temps, et savait reconnaître le potentiel magique de chacun lorsqu’il se trouvait à proximité. Et quelque chose lui disait que la sorcière se trouvait ici, à Alexandrie…

Il s’approchait du petit groupe et attendit que Cidolfus ait terminé de parler pour annoncer son arrivée comme il se doit.

« Salut la compagnie. »

Prononcés sur un ton neutre et indifférent, ces mots furent accompagnés d’aucun geste de salutations, quel qu’il soit. Jonah se contenta simplement de retirer son manteau du désert et de le jeter sur le dossier d’une chaise qui appartenait à une table juxtaposée. Il se laissa ensuite tomber dedans et posa ses deux pieds sur la table tout en croisant les jambes. Enfin, il lâcha un soupir avant de sonder du regard les personnes qui ne lui disaient rien, à savoir Zephirin, Nos et Veranissa. Alors que son bandeau lui cachait une partie du visage, quelques mèches blondes se placèrent devant son unique oeil jaune, qui s’orientait à tour de rôle sur les inconnus.

« Je vais la faire plus courte que le vieux : moi c’est Jonah. Désolé du retard, T-ckilla. »

Il lâcha ces derniers mots en jetant un rapide coup d’oeil vers l’être du Néant, mais tout en ignorant le regard du scientifique. Toutefois, il ne comptait pas se présenter davantage, ignorant qui étaient ces deux chevaliers en armure ou encore la sulfureuse succube. Il ne jugeait pas cela important de leur dire qu’il venait de Spira, qu’il avait rejoint le Rokumeikai sous la promesse d’obtenir un grand pouvoir magique, ou encore qu’il souhaitait obtenir les cristaux pour détruire Spira et la vermine qui l’habitait. Non, tout ceci n’étaient que des détails pour le moment. Néanmoins, si T-ckilla le souhaitait, il développerait alors sa présentation. Mais pour l’heure, Jonah se tut et attendit que d’autres ne daignent décliner leur identité. Et peut-être qu’après, Jonah pourrait raconter à ses acolytes les aventures qu’il lui était arrivé depuis leur séparation à Dali ? Et peut-être même que Camila montrera enfin le bout de son petit nez crochu, comme la vieille et infâme sorcière qu’elle était ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Jeu 5 Oct 2017 - 17:08

NosJ'étais certainement l'un des piliers du Rokumeikai qui avait fait le moins parler de lui jusqu'alors. Au point que je pouvais passer inaperçu, ou du moins ne pas être reconnu lors d'une telle réunion collective. Je ne me vexai pas, il fallait dire que j'avais agi dans l'ombre jusqu'alors et qu'il en était logique. Ne pas faire parler de soi n'était pas forcément une mauvaise chose en soi, non ?

Je m'étais déjà vaguement présenté puisque j'avais donné seulement mon prénom mais le maître de cette cérémonie incitait tout le monde à se présenter et à se détailler davantage. Le premier à s'exécuter fut Cidolfus, scientifique de renom venu d'une autre dimension, je savais que je serais amener à m'entretenir avec lui car mes recherches allaient certainement intéressé un homme de science. Nous avions des ingénieurs de notre temps sur Centra très utiles, et il semblerait que le renom de cet homme venu d'une Ivalice que je ne connaissais pas s'en rapprochait voire la surpassait.

Puis, un homme arriva, cela devait être le Jonah que Tckilla excusait d'un retard prévenu et le jeune homme le confirma immédiatement. Un bandeau cachait un de ses yeux et sa présentation fut express. La trivialité qu'il affichait était assez étonnante ne sachant pas s'il s'agissait de railleries ou d'une nature assez nonchalante.

Il était donc mon tour de prendre la parole à nouveau en me présentant davantage.

"Et bien, je sais que peu m'ont déjà rencontré auparavant. Je suis Nos Karpath, ancien monarque d'un royaume sur Dol, sur le continent de Centra. J'ai été enfermé au sein d'une chimère par un de mes ennemis et j'ai survécu des centaines d'années dans ce corps. Je me suis d'ailleurs occupé de cet homme qui ne nous gênera plus et qui s'avère être celui qui tirait les ficelles dans l'ombre de la Néo Avalanche. "

C'était assez expéditif, et cela soulèverait peut être bien plus de questions que cela n'apportait de réponses mais je souhaitait conclure par mes plans à venir.

"Centra est une région déserte, peuplée de monstres très costaud mais on peut y trouver encore des vestiges de ma civilisation, cela peut être une opportunité pour nous alors j'essaierai de m'y rentre très prochainement. "



Voilà pour ma part...
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Ven 6 Oct 2017 - 8:56

CamillaCamilla Dante
======================
Perchée sur son toit, telle une ombre, Camilla pouvait voir les différents intervenants arriver. Elle eut un sourire amusé en voyant Zephirin, elle se doutait qu'il ne voudrait pas rejoindre concrètement l'organisation, de ce qu'elle avait cerné de lui, il ne pouvait appartenir ainsi à un ordre différent du sien. Il était un homme fidèle et dévoué à sa propre cause, et s'il acceptait de soutenir celle de T-Ckilla, ce n'était pas pour autant qu'il le suivrait aveuglément.

Et c'était pour ça aussi que Camilla l'avait conduit au nihiliste. T-Ckilla avait perdu ses pouvoirs, il avait besoin de quelqu'un à la tête froide à ses côtés, quelqu'un qui lui rappellerait les réalités de ce monde, quelqu'un qui saurait parler aux mortels. Car elle s'était bien rendue compte que c'était là, la faille de l'être du Néant... il fallait comprendre les hommes pour pouvoir les dominer sans risquer un soulèvement!

Dissimulée dans sa capuche blanche, elle ne pouvait entendre les différentes discussions, ne pouvant que se fier aux différentes expressions sur les visages, mais elle fut surprise de voir arriver Jonah! Tiens? Il était toujours vivant celui-là? Elle l'avait pourtant envoyé assez loin la dernière fois, mais elle souriait tout de même.

L'arrivée de Veranissa eut de quoi la faire sourire. Camilla ne l'avait jamais appréciée celle la. Rien dans la tête, même si elle savait certaines choses parfois, la sorcière la trouvait tout simplement bête à manger du foin. Avec ses surnoms ridicules et ses manières aguicheuses, elle était presque une honte à la condition féminine. Serrant les dents, elle l'aurait volontiers envoyée sur une autre planète si elle en avait le pouvoir!  

Le scientifique quant à lui semblait fidèle à lui-même, mais il était seul? Où se trouvait Tenshi? Elle espérait qu'il soit juste en train de visiter cette ville, l'enfant reste un ninja de Wutaï, même si elle était presque sure qu'il se soit rallié à leur cause, elle n'était absolument pas sure qu'il n'ait pas gardé quelques contacts avec son ancien clan! Ce serait risqué de le laisser seul... malheureusement, elle n'avait pas eu le temps de l'expliquer à Cidolfus, il ne savait donc pas ce risque. Quelle poisse! Il fallait espérer qu'il se pointe rapidement.

Quant au nouveau venu, elle fut assez surprise de le trouver là. Les deux rois de Centra qui étaient de retour sur Héméra? Déjà que de savoir Zébal dans le coin ne la mettait pas très à l'aise, mais Nos? Elle eut un léger goût de bile en bouche, ces rois qui souhaitaient obtenir le pouvoir des sorcières en le dérobant directement à Hyne, elle en avait la nausée. Mais ils pouvaient être des atouts considérables pour l'organisation, elle n'avait guère le choix que de les tolérer... mais où était Zebal? Ne pouvant entendre la conversation, elle ne pouvait savoir ce que Nos lui avait fait. Peu importe, un de moins...

C'est alors qu'il lui sembla que Zephirin regardait dans sa direction? Elle eut un sourire et retira un tout petit peu sa capuche, juste assez pour dévoiler un chouilla ses cheveux violets afin qu'il soit sure qu'il s'agissait bien d'elle, puis elle mit un doigt sur ses lèvres avant de rabattre sa capuche... elle ne savait pas encore si c'était le moment pour elle de se dévoiler...



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie, Nouveau kit by Nephilim  Coeur2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 3000/3200
MP : 85/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Ven 6 Oct 2017 - 9:58

De nombreuses personnes arrivèrent. Il n’y avait que Veranessa qui lui était familier, sans parler de T-ckilla évidemment. Mais lorsque Zephirin leva le regard, il crut apercevoir cette femme à nouveau, Camilla. Vraisemblablement, elle lui accordait une certaine confiance, car voilà qu’elle se dévoilait un tantinet et lui faisait signe de rester discret à son sujet. Plutôt que de faire un signe quelconque qui aurait put trahir ceci, il détourna le regard, signalant silencieusement qu’il consentait à ne pas piper mot.

Veranessa était toujours aussi provocante, d’armure vêtue ou de sa tenue de succube, elle se faisait remarquer. Toutefois, l’élézen ne la zyeuta guère. Il ne lui accorda qu’un signe de tête lorsqu’elle le salua, et ne se préoccupa pas de savoir si elle souhaitait lui parler ou qu’il s’approche. Il n’était ici que pour visualiser cette assemblée et voir qui faisait partie du groupe du nihiliste. Il ne comptait pas rejoindre cette armée des ténèbres, il ne voulait pas trahir son serment, mais si pour son objectif, il devait au moins consentir à en apprendre davantage sur ces individus, alors soit. Cela pourrait bien être intéressant pour la suite.
En plus de la succube, il y eut d’autres personnages haut en couleur, tous différents. Le scientifique, un homme avec un cache-œil, un individu étrange aux cheveux blonds… Etait-ce tout ? Curieux que Varimatras ne soit pas là. Il devait être occupé ailleurs. Pourtant, il aurait juré que lui et Veranessa ne se séparaient jamais. Ou n’était-ce pas plutôt elle qui le collait comme une sangsue lorsque l’occasion se présentait ?

Nos, Cidolfus, Jonah… Ces noms ne disaient bien entendu rien au Chevalier de l’Azur qui gardait la tête haute et observait ces autres gens en restant debout. C’était à croire qu’il les prenait de haut à lever le menton de la sorte. Admettons-le, c’était le cas. Ces individus ne lui inspiraient rien du tout. A ses yeux, ils n’étaient que des pions dans le jeu du maître du néant. Lui aussi, sans doute, peut-être… Mais il méritait au moins d’être un cavalier.

Toutefois, Zephirin savait qu’il devrait au moins s’entendre avec ces personnes pour éviter une tierce félonie envers sa personne un de ces jours, ou que T-ckilla ne décide de changer ses plans sous l’influence de ses pairs s’ils venaient à le déprécier. Qui sait ? Il fallait toujours rester prudent. Il écouta donc Cidolfus qui fit une longue et vive présentation de sa personne, là où le jeune homme à l’œil d’ambre fit bref, et mentionna s’appeler Jonah. Il manquait de manière, mais son comportement marquait une nonchalance certes appropriée. Nos fut plus bavard, quoi que moins que Cidolfus, une sorte d’entre-deux. Zephirin n’avait cure de ses origines mais il resta attentif, enregistrant la moindre bribe d’informations qui pourrait, un jour, lui être utile, voire cruciale.

Ils semblaient avoir tous terminés. T-ckilla avait déjà présenté Zephirin, en quelque sorte, mais l’homme jugea convenable de le faire plus adéquatement et à sa façon. Ils n’avaient qu’un nom, sans plus. D’ailleurs, il comptait bien rester aux aguets : si ça se trouvait, tous ces gens convoitaient les cristaux et cette garantie que T-ckilla lui avait donné n’était peut-être pas aussi véridique qu’il n’y paraissait. Il fallait être prudent.
« Sire Zephirin. » Lança-t-il comme s’il reprenait la manière dont T-ckilla l’avait présenté. « Je viens d’un monde différent d’Héméra. Je ne suis ici que pour observer et écouter. Je n’ai aucune intention de participer à vos échanges, ni de perturber votre réunion. Faites selon vos habitudes. » Il ne comptait pas ouvrir la bouche à nouveau, sauf si vraiment une interrogation venait à surgir, ou si on lui adressait spécifiquement la parole bien entendu. S’il avait certainement semblé froid, c’était tout à fait volontaire. Après tout, l’objectif n’était pas de se faire des amis, n’est-ce pas ? Seulement d’être… alliés, cordialement alliés. Rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Ven 6 Oct 2017 - 16:20

Maintenant que plus personne n'était attendu - le nihiliste ignorant encore l'existence même de Tenshi -, il était temps que chacun se présente. Inutile de préciser que cela servait surtout d'introduction pour Zephirin. Ce n'était peut-être pas grand chose, mais connaître l'identité de certains permettait parfois d'éviter bien des soupçons. Il ne désirait pas que les membres de cette assemblée se retiennent par peur de dévoiler des informations. Ils pouvaient se laisser aller comme bon leur semble : c'était aussi le but de se retrouver. Pendant un petit instant, les masques tombaient. Il y en a quelques uns qui seraient surpris, à n'en pas douter.



Cidolfus entama les hostilités. Comme attendu de sa part, l'ancêtre se montra sage en donnant l'exemple, raillant au passage la jeunesse. Cela permit de détendre l'atmosphère et d'expliquer aux autres qu'il était un cerveau digne de celui de l'élémentaire. Son rôle était donc parfaitement identifié au sein du Rokumeikai.
Jonah fut le suivant, arrivant avec la nonchalance qui lui était propre. Pas de quoi surprendre le nihiliste, lequel resta neutre face à ses commentaires. Un acquiescement de tête fut la seule chose qu'il adressa au mage, ne voulant pas perturber la suite de la conversation.
Nos enchaîna lui aussi par une présentation sobre. Pourtant, ses dires alertèrent l'attention du nihiliste. Sa cible tirait les ficelles de la NEO AVALANCHE?! PARDON?! Bien que très curieux à ce sujet, l'ange du néant freina son envie de le questionner. Chaque chose devait se dérouler en son temps. Néanmoins, la forme de ses yeux n'avait trahi personne sur le fond de sa pensée.
Zephirin parla ensuite, n'hésitant pas à préciser qu'il venait d'un autre monde. Après qu'ils aient tout deux évolué en duo, voir tout ce monde d'un coup devait le changer. Il précisa cependant qu'il ne désirait pas participer outre mesure à cette petite réunion. Très bien... Qu'il fasse comme bon lui semble.


" Et je suis Veranissa! Certains d'entre vous le savent déjà, mais je suis une succube issue du même monde que Zephirin. Je suis le Maître depuis plusieurs années, bien que je sois plutôt proche de son autre corps. " lança la demoiselle d'un ton joyeux.


" Pour ma part, je suis T-ckilla M, un élémentaire de néant. Comme vous le savez tous, j'habite le corps de Vlad, ainsi que celui d'un scientifique de la Néo-Shinra : le Docteur Moon Strainshield. "


La réalité était un peu plus complexe que cela, mais il n'était pas là pour perdre son temps à parler de lui. Le seul que cela pourrait véritablement intéressé pouvait être Cidolfus... Et encore.


" Je suis également la personne à l'origine du Rokumeikai et de cette réunion. "


Il se tourna alors légèrement vers Zephirin, s'adressant très clairement à lui.


" Puisque nous sommes ici, inutile de nous cacher plus longtemps derrière un masque. Notre groupe repose sur la collaboration de différents individus afin d'accomplir de façon conjointe nos objectifs. Nous avons pour but général de changer la face d'Héméra à notre convenance. Bien évidemment, nous travaillons ensemble afin d'obtenir les cristaux. "


Oui, oui. Il lui balançait cela de but en blanc, sans prendre le moindre gant. Néanmoins, qu'il ne se méprenne pas. Si l'élémentaire l'avait accepté à ses côtés, c'est parce qu'il croyait réellement que leurs objectifs étaient complémentaires.


Trève de bavardages, il y avait tant à faire. T-ckilla se tourna alors vers les autres membres et poursuivit.


" Nous sommes les responsables de l'attaque de Dali et de sa destruction. Si l'attaque de ce petit village devait être une affaire aisée, ce ne fut pas le cas. Nous accusons à ce jour la perte de très nombreux subjugués. Un sceau fut apposé sur le corps de nos plus puissants membres, réduisant considérablement notre force de frappe. L'un des notres est mort, un autre a disparu. A l'heure actuelle, nous comptons une cinquantaine de fidèles dans le monde, ainsi qu'un commandant chargé du recrutement... L'Ascien. Nos ressources humaines ont donc été divisée par dix. "


Bien qu'il s'y tromperait peut-être, l'ange du néant ne s'adressait plus spécialement au chevalier de l'Azur, mais bien à l'ensemble des membres qu'il regardait.


" Néanmoins, cette attaque a eu l'effet désiré. En effet, les forces des différents royaumes se sont condensées à Dali, nous permettant d'agir plus librement. La disette engrangée par nos actions devait nous servir à infiltrer la politique de ce monde, chose maintenant faite. Je vous rappelle à ce titre que notre objectif actuel est de gagner en influence pour prendre le contrôle d'une région du monde. Ainsi pourrons-nous suivre les déplacements de chacun en son sein et identifier les porteurs de cristaux. "


Il s'arrêta cependant là, ne désirant parler de sa mission qu'un peu plus tard.


" A présent, je vais vous expliquer le planning d'aujourd'hui. Dans un premier temps, nous allons faire un rapport de la mission que chacun avait à accomplir. Ensuite, nous parlerons d'une femme qui nous tourne autour, mais dont j'ignore absolument tout : Camilla. Enfin, nous aborderons l'Avenir. Plusieurs grands projets vont nécessiter l'implication de tous, notamment le Projet Ultima. "


Nul doute que beaucoup seraient surpris par le fait que le nihiliste ne connaisse pas Camilla. Mieux encore, le Projet Ultima était inconnu de tous. Cela soulèverait forcément leur intérêt.


Jugeant qu'il avait beaucoup parlé, l'organisateur de cette rencontre se tourna vers Nos, affichant une légère lueur dans les yeux.



" Nos, tu as parlé de ta cible comme du leader de la Néo-Avalanche. Pourrait-on avoir plus de précisions? Comment s'est déroulé ta mission? "

_______________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Lun 9 Oct 2017 - 14:03

NosUne fois que ces gens s'étaient présentés, que je ne connaissais ou non, l'élémentaire parlait à son tour, se présentant rapidement puis présentant les principaux faits d'armes du Rokumeikai à l'heure actuelle ainsi que de la problématique rencontrée, tant par les sceaux qui avaient fait perdre beaucoup de puissance à Tckilla, tant par les pertes humaines subies. 

Puis, la présentation finie, il était question de l'ordre du jour, nous devions faire un rapport de ce que nous avions entrepris. Si j'avais déjà eu vent de quelques unes de nos actions, il était important que chacun ait un élément sur la situation bien que tout le monde ne semblait pas s'en soucier tant que cela. Si, pour ma part, je pensais avoir fait le tour de la question en me présentant, Tckilla semblait vouloir davantage de précisions publiques. Je me levai donc pour prendre la parole. 

"Et bien, je ne vous ferai pas l'affront d'un cours d'histoire sur l'histoire de Centra et de Dol. Et je reste encore curieux d'apprendre l'existence de tant de monde extérieur au nôtre et pourtant quelque peu similaire." 

A ces mots, je désignai bien sûr l'Ivalice de Cidolfus mais aussi le monde d'origine de Zephirin et Veranissa, entre autre... 

"J'étais à la tête d'une nation sur Centra. Nous étions tous en guerre à l'époque, et l'un des ces autres monarques se nommait Zébal, connu aussi sous le nom de Roi Noir. Celui-ci est revenu à la vie, certainement de la même manière et cause que ceux qui ont connu l'Au Delà parmi vous. Cet individu, réputé pour ses coups bas et son ingéniosité, a réussi à faire renaître de ses cendres Avalanche. Il s'agissait d'un groupuscule terroriste opposé à la Shinra. Je ne connais malheureusement pas assez l'histoire de Gaïa pour vous en dire plus. Mais, si j'ai bien compris ses plans, il n'en était pas directement le chef, laissant le soin à une personne de leur QG d'en être le leader. Pour autant, je pense qu'il se servait de cette organisation comme d'un prétexte pour réunir des informations sur les cristaux notamment par l'espionnage de la Néo Shinra ou autre activités. Je n'ai pas pu avoir davantage d'aveu de sa part. Le voilà, maintenant enfermé dans un endroit d'où il ne pourra ni ressortir, ni ressusciter puisque nous avons pu le localiser et le capturer. "

Je n'avais pas pris soin de récupérer ses éléments personnels même si j'avais remarqué les pièces d'échecs à l'effigie de gens existants apparemment. J'aurais certainement dû fouiller davantage, je ne savais pas qu'il possédait un orbe mais je ne l'apprendrai jamais... 

"Je pense que je n'ai omis aucun détail dans ce rapport... "
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Joueur


avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Jeu 12 Oct 2017 - 13:51

JonahJonah

La terrasse de ce bar était plongée dans la pénombre, et pourtant, la lueur du soleil vint se refléter dans une fenêtre au bout de la ruelle et frappa de plein fouet l’unique oeil du sorcier. Sortit de ses pensées, il grimaça avant de placer une main devant lui. Et lentement, sa vue s'acclimata de nouveau à la faible luminosité du lieu. Il posa alors son regard sur le chevalier aux drôles d’oreilles, qui semblait être là par pure curiosité plutôt que par un intérêt réel d’échanger. Jonah n’avait pas de raison particulière de s’en méfier, du moment que le chevalier ne tentait rien à son égard. Après tout, la particularité du Rokumeikai était que ses membres étaient libres de toute pensée. Ainsi, il ne leur était pas nécessaire de forger une amitié pour travailler ensemble, certains même ne s’entendaient pas. Alors si le Chevalier de l’Azur ne souhaitait pas faire copain-copain avec le sorcier, voilà qui n’était aucunement un problème pour ce dernier.

Ce fut l’autre personnage qui se présenta ensuite sous le nom de Nos Karpath, un ancien roi d’une région qui n’intéressait pas Jonah. Il écouta tout de même les propos de cet homme qui raconta en quelques mots son histoire pour, semblait-il, permettre à son audience de mieux le cerner. A vrai dire, ses propos s’avéraient bien plus flous encore que son contenu, preuve qu’il souhaitait davantage que l’on s’intéresse au mystère qui l’entourait plutôt qu’à son utilité dans cette organisation. C’était du moins le ressenti qu’avait Jonah à cet instant, et peut-être se trompait-il à tort. Néanmoins, il se fichait pas mal de ces présentations de toute manière - comme cela avait pu se remarquer lorsqu’il s’était lui-même présenté en deux phrases à peine - alors cela lui importait peu de connaître avec précision l’enfance tortueuse de chacun des membres du Rokumeikai. Il laissait ce travail-là pour des professionels.

Le Chevalier de l’Azur prit alors la parole pour décliner à la fois son identité et son intention de n’interférer d’aucune manière que ce soit dans cette réunion. Si le début de son discours avait quelque peu réveillé la curiosité du sorcier, la suite s’avérait bien moins alléchante, aussi Jonah laissa-t-il transparaître une moue boudeuse sur son visage, avant de tourner la tête vers la seule femme présente à cette réunion : Veranissa. Elle se présenta rapidement à son tour, suivie par T-ckilla lui-même. Ce qu’il dit ensuite était bien connu de Jonah, aussi n’écouta-t-il qu’à moitié. Vint alors la partie concernant l’attaque de Dali et les répercussions de celle-ci sur le reste d’Héra. Jonah avait passé la suite de ses aventures bien loin du continent de la Brume, aussi n’avait-il que très rarement eu des échos de ce que T-ckilla mentionnait à l’instant. Cela avait un côté satisfaisant de savoir que leurs efforts n’avaient pas été en vain. Mais il y avait un petit côté décevant aussi de se dire que l’impact du massacre de Dali n’avait pas été plus… terrifiant. Soit.

Le planning de la réunion fut alors annoncé : il s’agirait avant-tout de parler des missions respectives de chacun des membres ici présent. Puis, et c’est là que l’intérêt de Jonah fut attisé, le sujet de Camilla serait abordé. De la manière dont T-ckilla en parlait, il ne semblait pas la connaître et cela intrigua fortement le jeune sorcier, dont le poing qui lui cachait le visage du soleil s’abattit sur la table. Sans dire un mot de plus, il laissa le nihiliste terminer son discours mais songea d’ores et déjà à ce qu’il dirait lorsque son tour arriverait. Nos fut donc le premier à parler, à donner des précisions sur ce qu’il avait mentionné auparavant. Ainsi, un certain Zébal semblait avoir été le dirigeant de la Néo-Avalanche, mais s’avérait dorénavant inoffensif puisque capturé. Cette histoire, aussi intéressante puisse-t-elle être pour quiconque en aurait de l’intérêt, ne passionnait pas autant le sorcier, dont le tour ne tarda pas à arriver. Sans daigner lever son regard vers l’être du néant, il s’adressa pourtant à lui dans un premier temps.

« Ainsi donc, tu prétends ne pas connaître Camilla ? » Le simple fait de prononcer son nom lui donnait la sensation de régurgiter son kafé du matin. « Je pensais pourtant qu’elle agissait en ton nom… J’ai sûrement dû me tromper dans mon interprétation lorsqu’elle m’a gentiment envoyé balader vers ce continent gelé. »

Le ton sarcastique pouvait clairement s’entendre dans sa voix. Toutefois, il se redressa sur sa chaise et retira ses deux pieds de sur la table pour les poser au sol. Dans un long soupir, il ferma son oeil et fit craquer son cou avant de reprendre.

« Bon, à mon tour, je présume. Notre première mission consistait donc, avec l’aide de Cidolfus, à nous rendre au Village des Mages Noires pour étudier leur magie. Toutefois, cette chère sorcière m’a expédié vers un autre continent et je n’ai pu mener à bien cette mission. Cidolfus pourra certainement vous en dire plus. » Il croisa son regard et fit un acquiescement poli pour l’inviter à prendre la parole par la suite. « Ainsi, je me suis retrouvé non loin d’un lieu nommé Gaza Est, situé sur un continent bien plus au nord-ouest d’ici. Ne sachant trop quelle était ma nouvelle mission, je me suis contenté d’observer et d’apprendre sur ce lieu. Toutefois, les sages et prêtres de ce sanctuaire ne semblaient pas enclins à délivrer tous leurs secrets à un pauvre inconnu. J’ai seulement retenu quelques noms, comme le Pic de Goulg, l’Île de Lumière ou encore Euyevair. »

Jonah marqua une courte pause dans son récit. Si son séjour à Gaza Est n’avait pas été aussi excitant qu’il l’aurait espéré, il avait néanmoins appris deux choses. La première concernait cet endroit qu’il venait de mentionner en dernier : Euyevair. Il s’agissait d’un lieu où la magie ne s’exerçait point, perdu dans un dédale désertique sur un autre continent. Nul ne savait quel était l’origine de ce phénomène intriguant mais sans doute était-ce l’oeuvre d’une technologie présente à l’intérieur, comme un dispositif anti-magie ou quelque chose du genre. La deuxième chose était la discussion qu’il avait eu avec le Grand Prêtre de Gaza Est. Ce sage n’avait pas été dupé par le minois de Jonah et avait su lire en lui son coeur vacillant entre la lumière et les ténèbres. Toutefois, il semblait avoir croisé un jeune homme dont les traits du visage étaient identiques au sien, et c’est pourquoi il lui avait accordé un peu d’intérêt. Ce garçon semblait s’appeler Aaron et était un prêtre de Macalania. D’ordinaire, Jonah n’aurait eu cure de ces informations, mais quelque chose en lui le poussait à s’y intéresser… Pourtant, il ne souhaitait pas encore en parler à T-ckilla, et c’est pourquoi il se tut sur ce sujet.

« Ce lieu, Euyevair, j’ai entendu dire qu’aucune magie ne pouvait y être exercée, comme si quelque chose interférait dans son utilisation… Peut-être que notre scientifique pourrait nous éclairer sur ce sujet ? Quoi qu'il en soit, j’ai voulu m’y rendre mais les prêtres du temple étaient trop préoccupés à réparer les dégâts causés par Sephiroth. J’ai dû changer mes plans et profiter d’un navire de voyageurs pour quitter ce continent. Personne ne connaît avec exactitude l’emplacement d’Euyevair, alors je suis retourné à Lindblum. De là-bas, j’ai reçu ton invitation à rejoindre cette réunion. Me voici donc en votre présence. »

Il mima une révérence avant de s’enfoncer dans sa chaise, laissant ainsi la parole à quiconque souhaiterait prendre le relais. Il s’était montré assez expéditif dans la chronologie de ses actions, mais cela cachait une réalité toute autre. Jonah ne s’était pas rendu à Lindblum, il avait vogué vers Spira pour rendre une petite visite à son mystérieux doppelganger. Hélas, le temps avait joué en sa défaveur puisque T-ckilla l’avait convoqué avant qu’il ne puisse atteindre Macalania. Il allait falloir qu’il s’arme de patience, mais il sentait que quelque chose l’attendait là-bas… Tôt ou tard, il s’y rendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cidolfus Demen Bunansa
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 7
HP : 1400/1400
MP : 40/40
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mar 17 Oct 2017 - 19:04


Ma courte présentation finie, j'aurais pu me reposer sur mes lauriers, laissant volontiers une autre personne poursuivre mais Jonah fut de retour, non sans se faire remarquer. Ce n'était que des détails mais nous sommes tous autour d'une table, certes, nous ne mangeons pas mais retirer ses pieds aurait été la moindre des choses. Aucun Juge n'aurait eut l'audace de faire une telle chose devant Vayne, soit il aurait été clément en leur laissant une dernière chance, soit il aurait eut droit à une mission suicide. Sauf peut-être si ça aurait été un bon jour pour lui comme son ascension au trône, celui du roi Dynaste ? Bref, je ne retenais pas la remarque du jeune homme, car si je suis trop long, lui, c'est bien trop court. Si ce n'est que dire notre nom, à quoi bon se réunir ici, autour de cette table ? Qu'importe...

Mais le second blondinet en armure était plus intriguant. De ce que j'ai pu lire de Dol lorsque j'étais dans les locaux de la Néo-ShinRa, ce continent n'est qu'une vaste terre où rien ne pousse et où rien n'est semé mis à part le danger. Il fut roi lors de l'époque où il y avait autre chose sur ses terres que des monstres descendu de la lune ? C'était intéressant, j'aurais bien des questions pour lui mais chacun son tour. Je ne suis pas ici pour monopoliser le temps de parole, soyons civilisés et n'agissons pas comme des malotrus. Quant à ce cher Zephirin, il ne semblait pas vouloir agir plus que ça, juste écouter ? Je comprends que cela peut être passionnant de juste observer et de bien ouvrir ses oreilles mais quand même... La succube fut assez bref aussi et notre leader y mettais un peu plus de détail. Cela me soulageait de voir que je n'étais pas le seul à ne pas être avare en détail. Je suis d'accord sur la collaboration mais à moins d'avoir la capacité de lire dans les esprits, certaines personnes n'y mettent pas du leurs... Enfin, bref.. Je restais curieux concernant Camilla puisque cette dernière me semblait de source sûre quand même ? Il faut croire que cette sorcière avait un certain talent pour la fourberie ? Mais laissons les autres expliquer un peu leur plan.

En commençant par Nos, apprenant ainsi un peu plus de ces Néo-Avalanche avec leur leader ennemi du jeune Nos. Étrange, j'avais bien des questions sur tout cela mais non, quand l'occasion se présentera, pas maintenant. Revenons à cette chère sorcière qui, selon Jonah, n'avait pas de bon souvenirs. Moi, elle m'a bien aidé je dois dire donc je n'ai pas à m'en plaindre. Mais venons en à ce qu'il a donc fait de son côté. Du côté de Gaza est ? Des noms retenus ? Retenu pour quoi, des trésors, des secrets, des dangers ? Un peu de précision voyons Jonah, tout le monde ne peut pas devenir si aisément. Passons. Mais cet endroit nommé Euyevair m'intéressait ? C'est gentil de le souligner Jonah mais je n'ai hélas pas la science infuse. Que ce soit mon tour ou non, je préférais agir concernant cet endroit anti-magie.

« J'ai déjà entendu dire que certains endroits étaient au contraire plus favorable à la magie mais un endroit où cela ne fonctionne pas reste étrange ? Hum... il faudrait voir si ce n'est que la magie lancée qui ne fonctionne pas ou toute forme ? Si nous avons une grenade ou un quelconque objet ayant stocké un sort ou de la magie pure, cela va fonctionner ou s'annuler ? »

Certaines armes ou armures ont des propriétés magiques, cela s'annule donc aussi pour eux ou cela reste à part ?

« Sur Ivalice, certaines zones sont gorgées de Myste, l'équivalent de la magie, si concentrée que le paysage en est déformé comme lorsque l'on regarde le désert sous une forte chaleur. Je sais que certaines races y sont sensibles, les Viéras, toujours sur Ivalice, pouvaient perdre la raison dans des endroits où le myste y est trop dense. Cet endroit, Euyevair dispose donc soit d'une sorte de zone anti-magie bien que c'est la première fois que je vois ça, ou alors, c'est dû à une technologie inconnu ? Héra n'est pas connu pour une telle prouesse technologique mais parfois la nature nous offre des choses que personne ne peut comprendre du premier coup... Il faudrait que je voie cet endroit par moi-même une prochaine fois. »

Juste après ? Dans quelque temps ? Il n'y a pas le feu, tout dépendra du planning que nous aurons donc. Dans quelque temps ? Rien de bien extraordiannaire mais rien d'inutile non plus. Au suivant donc.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Dim 22 Oct 2017 - 1:33

[b][color=#ff0000]Avant-propos /!\[/color][/b]:
 


Le Maître du néant pensait traiter les missions de chacun une à une, espérant que chaque protagoniste réagisse à l'autre plutôt que de garder cette froide distance entre eux. Non pas que cela le dérangeait, mais cela nuisait fortement à l'unité à laquelle il aspirait. Actuellement, il avait davantage l'impression que chacun agissait dans son coin au lieu de suivre une logique commune. C'était en partie sa faute. Il était le leader après tout. Il avait sa part de responsabilité dans tout cela.


Concernant le fond de ce qu'on lui rapporta, il lui sembla y avoir trop peu d'informations, quand bien même chaque mission apportait son lot de données capitales. Que ce soit Nos ou Jonah, chacun d'eux avait fais de grandes choses. S'en était même impressionnant quand on savait qu'ils étaient les plus faibles d'entre eux. Quoique... Suite à la mort de Dio et la disparition de Buredo, cela n'était sans doute plus totalement vrai.


D'ailleurs, suite au discours de Nos, le nihiliste plaça machinalement sa main de chair sous son menton. Il considérait l'effet de cette information et la meilleure façon de l'utiliser.


" Je n'ai vu aucun communiqué sur la disparition du créateur de la Néo-Avalanche. Néanmoins, si ce que tu dis sur ce personnage est vrai, nous avons un moyen de ternir leur image. Ce groupe d'activistes se retrouverait alors traîné dans la boue, chose qui servirait probablement les intérêts de la Néo-Shinra. Cependant, cela inclue d'obtenir des aveux filmés. Aurais-tu moyen d'accéder de nouveau à ce Zébal? Où l'as-tu enfermé? "


Vint donc le tour de Jonah, lequel s'adressa directement au nihiliste sur un ton qui en disait long sur son état d'esprit. Et le sujet de sa discussion fut des plus intéressants puisqu'il traita de la sorcière Camilla. Elle l'avait envoyé ailleurs? Et ce n'est que maintenant qu'il en était informé? Décidément, la communication n'était pas le fort de ce groupe... Voilà qui l'agaçait quelque peu.


La suite du discours du mage porta sur l'existence de prêtres et sages non loin d'ici. Au Nord-Ouest disait-il? Parlait-il du continent perdu? Il est vrai que ce dernier était enneigé. Néanmoins, l'ange du néant ne savait point qu'il s'y trouvait un lieu de culte. Ainsi donc, Héra disposait d'une religion? Voilà qui était inattendu... Et fort dérangeant.
Jonah aborda ensuite différents lieux. Peut-être étaient-ils liés à cette religion d'une quelconque manière? C'était difficile à affirmer au vu du manque de précisions du jeune humain. Seule fait notable : Euyevair, un lieu dénué de toute magie. Hmmm... Le nihiliste était intrigué, mais il préféra attendre que Jonah finisse son discours pour enchaîner. Néanmoins, Cidolfus le devança. Il fallait croire que sa curiosité scientifique était piquée à vif.


" Ce lieu est effectivement étonnant. L'absence de magie peut-être dû à un phénomène qu'il serait bon d'étudier pour mettre au point des armes de pointes contrant les sorcières de Dol par exemple. Néanmoins, cela n'est pas une priorité. De plus, un vol de cette technologie permettrait à nos ennemis de libérer mes esclaves... Voir de m'éliminer. "


S'il disait cela d'une voix calme et posée, il ne manqua pas de relever la réaction de chacun à cet instant. Il était un être de magie pure. Un lieu comme Euyevair était donc totalement inaccessible pour lui et ses serviteurs.


" Concernant ton voyage à Gaza, j'admets être surpris d'apprendre qu'une religion existe sur Héra. La religion est l'opium du peuple. Il s'agit d'un concept auquel se rattache les esprits faibles, incapable de prendre en main leurs propres vies. En d'autres termes, cet ensemble de valeurs sert à justifier nombre d'actions sans réels fondements. Pire encore, il aveugle la populace afin de permettre un regain d'espoir. En définitif, il s'agit d'une arme mentale extrêmement puissante. "


Il marqua une pause, posa ses coudes sur la table, puis posa son menton sur le dos de ses mains jointes.


" Là où je veux en venir est que la religion doit être l'une de nos armes. Je comptais en mettre une en place une fois notre contrôle en place sur Héra. Cela implique donc de détruire celle-ci et de la faire tomber dans l'oubli... Bien que ce ne soit pas encore la priorité absolue. "


L'élémentaire se laissa basculer dans le fond de sa chaise, reprenant une position plus adéquate au dialogue.


" Concernant cette Camilla, nous en parlerons dans un instant. Pour le moment... "


Son regard se posa sur Veranissa. Cette dernière était plutôt silencieuse. Il est vrai qu'elle était en présence des leaders du Rokumeikai, aussi préférait-elle s'écraser en leur présence. Pourtant, sa mission avait eu un impact capital pour la suite des événements.
Elle passa sa main dans ses cheveux, replaçant quelques mèches rousses derrière l'une de ses oreilles avant de se pencher sur ses coudes, levant ses fesses de sa chaise. Son timbre se montra plein d'entrain, bien qu'elle chuchota. En effet, cette position avait pour but premier sa discrétion... Surtout au cœur d'Alexandrie.


" Pour ma part, j'étais chargée d'enlever Grenat après l'attaque de Dali. Comme vous le savez, la garde avait beaucoup diminué suite à l'envoi de renforts dans ce petit village. On pensait donc réussir. Malheureusement, ce CONNARD d'Alexandre est apparu et m'a brûlée! Vari-chou m'a heureusement transporté en dehors de la ville! Mais on n'a eu chaud! C'était vraiment la mort cette mis- "
-" Synthétique Vera'. Soit plus synthétique. "
-" Ha! P-Pardon Maître! Donc, on a pas réussi à l'enlever. MAIS, on a réussi à obtenir son ADN. "


Elle laissa un instant de pause durant lequel elle reprit son souffle.


" On pense que la Néo-Shinra sera capable de recréer Alexandre avec. Surtout au vu de la proximité entre la chimère et la reine! "
-" Cela reste une hypothèse. Cela dit, il nous faut considérer que Grenat est protégée par une chimère désormais. Il sera donc difficile de nous en prendre directement à elle. "
-" Sinon, j'ai bien informé Ringu de sa prochaine mission! "
-" Excuse-moi de t'interrompre encore Veranissa. Ringu est l'un de mes pions. Non pas un subjugué, mais quelqu'un que je suis en mesure d'influencer. Il est potentiellement la clef qui permettra d'obtenir un Léviathan synthétique. "


Il se tourna vers la jolie succube, lui faisant signe de poursuivre.


" Sa mission, à lui et son partenaire, va être de libérer le DeepGround. Il s'agit d'un bras armé de l'ancienne Shinra qui sommeille sous Midgar. On ne sait pas ce que causera le réveil de ces personnes, mais on espère en faire des alliés et les guider dans ce nouveau monde. "


T-ckilla n'ajouta rien cette fois-ci. Il attendit les réactions des autres membres. Contrairement à ces derniers, il s'était montré clair et transparent, n'omettant presque aucun détail. La précision était de rigueur, surtout au vu de la densité de ce programme. Puis, il enchaîna sur sa propre mission.


" De mon côté, j'ai fais la rencontre de Zephirin. Nous avons ensemble pris place au sein de la politique de Tréno, la cité nocturne. Nous y avons mis en place des relations avec la noblesse et la classe modeste. Qu'il s'agisse de voleurs ou de contes, nous les côtoyons tous sans distinction. De façon global, nous semblons relativement appréciés en ville. La cité se développe et commence à prendre la place de Dali dans le domaine agro-alimentaire, surtout que cette dernière traîne à se remettre des incendies. A ce rythme, nous serons bientôt la première puissance économique du continent. "


Ce bilan global résumait bien des épreuves. Heureusement, T-ckilla n'avait plus sa canne avec lui et ses blessures avaient cicatrisées depuis un moment. Il attendit alors un moment, puis reprit.


" Nous aurons donc bientôt notre première base au cœur de Tréno. Ce n'est qu'une question de temps. Néanmoins, il nous faudra trouver un lieu plus approprié pour le futur. "


Le serveur fit alors irruption parmi eux.


" Excusez-moi pour le dérangement monsieur M. Puis-je prendre vos commandes? "
-" Bien sûr! Je vous prendrai un autre kafé, s'il-vous-plaît!"



La voix de T-ckilla s'était d'un coup faite bien plus vivante et joyeuse. Ses traits s'étaient animés le temps de cet échange, chose suffisamment rare pour être soulignées. Le serveur nota cela sur son bloc-note, attendant les autres.

Rokumeikai members:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Lun 23 Oct 2017 - 14:34

CamillaCamilla Dante
======================
Aucune réaction de la part de Zephirin, mais la sorcière était presque sure qu'il l'avait vue. Prenant une légère inspiration, elle sortit une paire de petites jumelles dorées pour pouvoir lire sur les lèvres, car maintenant, ils commençaient à être nombreux et elle avait tout intérêt à comprendre au mieux ce qu'ils se disaient.

Elle ne s'attendait vraiment pas à l'arrivée de Nos et essayait donc de comprendre ce qu'il faisait là en lisant sur ses lèvres. Il s'était débarrassé de Zébal? Ma foi, ça par contre, ça ne la dérangeait pas plus que ça, même si elle ne put tout déchiffrer, dans l'ensemble, il lui semblait que ce roi aurait peut-être un rôle intéressant à jouer dans l'équipe.

Par contre, elle fronça les sourcils lorsque Jonah prit la parole. Qu'il la critique ne la dérangeait pas, il est vrai qu'elle l'avait envoyé à Gaza Est sans lui donner la moindre explication! Pourtant, il y avait bien eu une raison à cela, il devait explorer ce drôle de culte afin d'étudier les vestales...


«Vestale, stupide borgne... Prononce le mot VESTALE!!!! Pourquoi tu crois que je t'ai envoyé là bas sombre idiot?» mais non, visiblement, il parla de tout et n'importe quoi, du prêtre et de Sephiroth, mais pas des vestales!!! Quelle poisse! Serrant les dents et croisant les bras sans trop écouter la suite de la conversation - de toute façon, c'était Veranissa qui parlait donc ça ne pouvait pas être intéressant, elle essayait de réfléchir à la manière dont elle pourrait emmener l'intérêt de la mission de Jonah là bas.

Heureusement, il avait été au-delà de ce qu'elle avait espéré, visitant des lieux fascinants où elle n'était jamais allée et qui pourraient être utiles au groupe, malgré tout, ça l'ennuyait qu'il n'ait pas pensé à prononcer le mot magique. Groumph...

Elle cherchait aussi Tenshi, son absence était problématique, qui sait ce qu'il pouvait manigancer ce gamin? Même si de base, elle était "presque" sure qu'il était de leur côté, on ne pouvait pas éliminer la possibilité qu'il ait gardé des contacts par chez lui.

Raaaah! Cruel dilemme... mais finalement, la belle se décida à agir. Descendant de son toit, elle se dirigea vers la grande place alors que la succube avait fermé sa bouche et que T-Ckilla finissait ses premières conclusions.


«Je prendrais bien un kafé moi aussi, s'il vous plaît.» restant quand même à une certaine distance - surtout de Jonah vu qu'il ne la portait pas dans son cœur - la belle croisa les bras tout en fixant l'assemblée d'un air assez neutre

«Bien le bonjour, messieurs.» notez qu'elle ignorait royalement l'autre «je suis Camilla. Je suppose qu'il était temps que je me présente en bonne et due forme? Bien que Sire Zephirin ici présent soit celui qui me connaisse probablement le mieux parmi vous.»

Ramenant ses cheveux en arrière, elle se tourna vers le scientifique
«Ravie de vous revoir, Cidolfus. J'espère que Tenshi n'est pas trop loin?» et enfin elle se tourna vers Jonah, les bras croisés d'un air légèrement contrarié

«Quant à vous, cher Jonah, je vous prie de pardonner mes manières, mais quand on doit être à plusieurs endroits à la fois, il arrive qu'il soit difficile de perdre du temps en explications. Je ne doutais pas que vos capacités vous auraient permis de vous débrouiller.» elle prit une nouvelle inspiration avant de poursuivre «mais si je vous ai envoyé à Gaza Est, c'était effectivement pour en apprendre plus sur leur culte, mais surtout à propos des vestales...»

Elle se tourna enfin vers T-Ckilla qui devait probablement mieux comprendre
«Alors qu'ils prenaient la route pour le Village des Mages Noirs, j'ai découvert qu'une vestale était à Tréno, là où vous vous rendiez. J'ai jugé opportun d'en apprendre plus sur ce culte et c'est pourquoi j'ai envoyé Jonah là bas. Il n'était pas très prudent de laisser deux mages prendre la route ensembles, aussi j'ai cherché un nouvel allié à Cidolfus... veuillez me pardonner, je ne pouvais pas être partout à la fois.»

Elle savait maintenant que T-Ckilla allait vouloir lui poser des questions, notamment sur la raison pour laquelle elle s'était ainsi investie sans prévenir le leader, pour sûr qu'elle risquait de passer un mauvais quart d'heure, heureusement qu'elle pourrait se téléporter loin d'ici si jamais ça venait à être trop ennuyeux.



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie, Nouveau kit by Nephilim  Coeur2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Cidolfus Demen Bunansa
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 7
HP : 1400/1400
MP : 40/40
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Lun 30 Oct 2017 - 20:41

Spoiler:
 

Pour le moment, chaque membre autour de cette table avait sa petite pierre a apporter l'édifice, notre projet ne va pas prendre forme aussi facilement en si peu d'action mais doucement mais surment, nos plans prennent une bonne forme. Les manigances du leader et du grand blond dans cette ville nommé Tréno, du peu que je sache, cette ville était un peu comme Arachdes mais en mélangeant les deux castes, riches et pauvres, là où nous, nous avions laissé les pauvres dans le vielle Archades. Non pas que je suis pour mais je n'étais pas non plus contre cette idée. Un jour, peut-être, mon chemin me guidera là-bas mais mit à part trouver un bon tailleur, j'ignore quelle raison irait me pousser là-bas pour le moment ? En tout cas, je continuais d'écouter ce qui se disait, la partenaire du leader affirmait ce qui s'était vraiment passé à Alexandrie avec leur échec et leurs réussites. Personnelement, je ne courais pas après ses éons, enfin, ses chimères. De mon vivant, Famfrit était bien utile mais je préfère quand même un pouvoir plus grand et plus destructeur ! Hélas, il n'y a jamais eut à ma connaissance de Nihiliste ici, pas même artificielle, malheureusement.

Mais cette idée d'avoir une nouvelle forme armée était séduisante. D'autant plus que Gaïa n'avait pas une technologie trop ancienne donc qui dit armée dit Arme et donc, peut-être des choses intéressantes ! Mais avant que mon esprit ne s'enflamme à ce sujet, la fameuse sorcière était de retour, pour mettre les choses au clair avec Jonah et donner aussi des nouvelles de son côté. Mais maintenant qu'elle mentionnait Tenshi, je fut un poil surpris et en sortit ma montre à gousset pour regarder l'heure...

« Hum j'ose espérer que ce petit ne s'est pas perdu... ni qu'il flâne alors que je l'avais averti de cette réunion... »

Si c'est le cas, il va devoir s'expliquer devant eux, devant le fameux chef de la bande surtout. Bref, après cette histoire de religion sur Héra, le regard de T-Ckilla me prouvait que je devais donner plus de détail de mon côté aussi. J'avais indiqué aussi un Kafé pour moi.

« De mon côté, ma mission était d'étudier les mages noirs, et bien que je n'ai pas pu observer plus attentivement ses armes vivantes sans risquer la colère de tous les petits mages, je dois avouer que ses armes sont fascinante ! Une arme vivante, dotée de conscience peut paraître fou et stupide et pourtant, tout le monde sait que la colère ou la peur nous permet parfois de nous surpasser, de risquer de faire une bêtise, certes, mais aussi de repousser nos limites ! En discutant avec eux, j'ai appris près de leur cimetierres que ses petits redoutait non pas leur mort mais le jour où ils ne fonctionneront plus. Pour des êtres vivants, ils savent qu'ils ne sont que des outils. Par le passé, bien des gens les ont manipulées en leur promettant une vie plus longue, si je découvre comment faire et montrer ainsi un exemple, ils nous mangeront dans la main en échange de plus de temps sur leur longévité. Mais pour ça, il faudrait que je puisse en examiner un, de façon plus... méthodique. Avec cette façon, certains y verront un meurtre et d'autre une simple révision d'armement. Qui sait, je pourrais peut-être même trouver une façon de les rendre plus performants ? Voir d'en remettre en marche ? J'ai entendu dire qu'ils fonctionnaient grâce à cette brume et bien que le concept m'échappe encore un peu, en épluchant bien des dossiers, je devrais pouvoir faire une chose similaire ? »

Reste à savoir ce qu'il pensait de cette idée d'avoir des mages noirs en plus dans nos rangs, de les rendre plus fort ou simplement plus nombreux. Leur magie restait un bon point qui méritait que l'on se penche dessus mais au-delà de manipuler la magie noire avec plus d'aisance que le commun des mortels, ce sont avant tout des poupées qui parlent et agissent sur ordre, de parfait soldats quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Jeu 9 Nov 2017 - 13:59

Nos"Zébal est emprisonné et le restera."

Mon ton avait été glacial quand T-ckilla avait émis l'hypothèse de se servir de lui pour nos plans.

"Sans vouloir manquer de respect à quiconque ou à nos plans, cet homme abject n'a aucun intérêt dans nos plans, il n'est connu que d'un nombre infime au sein de la Néo Avalanche, cela n'aurait aucun incident. Le leader est connu est cette Luce au Fort Condor mais elle semble vraiment inatteignable. De plus, ma vengeance n'aurait aucun sens si je le libérais maintenant..."

Je n'avais jamais eu cette chance là moi... Il restera emprisonné et vivant aussi longtemps que j'étais resté emprisonné dans l'Aladore ! Ce n'était peut être pas malin de m'opposer aussi farouchement à cet homme mais ce n'était pas négociable... 

Mais la conversation retomba rapidement sur un autre sujet, tant mieux. Mais lorsqu'il s'agissait de religion, je me devais d'amener mon grain de sel. 

"Chez moi, la vraie religion était la peur, c'était le plus efficace, croyez-moi." 

Et en parlant de peur, je ne savais pas si j'en ressentais chez quelqu'un autour de cette table. Pas de peur fondamentale, peut être quelques craintes et appréhensions. Peut être un peu plus lorsque cette femme avait fait irruption dans la réunion alors que les commandes se faisaient au tavernier. 

Je recevais aussi une tasse de ce breuvage noir que je refroidissais au contact de la paume de ma main et de ma magie. Noir et glacé, on aurait dit ce qui était arrivé de ces pouvoirs magiques que j'utilisais et dont je haïssais cette nouvelle couleur... 

Il avait été également question d'un endroit plus approprié pour se réunir, je savais que Centra pourrait être cet endroit mais qu'il fallait d'abord que je m'y rende pour m'en assurer. Je me penchais alors vers cet homme aux lunettes fines. 

"Quels sont les mondes extérieurs d'Héméra que l'on connaisse réellement, s'il vous plaît ?" 

Loin de moi, de faire une contre réunion avec le scientifique d'Ivalice mais cette information me semblerait capitale au vue de toutes les origines diverses de nos protagonistes ici...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mar 28 Nov 2017 - 14:17

JonahLa réunion battait son plein. Chaque participant apportait son lot d’informations concernant les différentes missions qui leur avait été affectées, informations plus ou moins importantes selon les personnes. Jonah n’était pas le genre à se soucier de cela, même s’il avait tout de même l’esprit compétiteur avec ses partenaires. Ce n’était pas tant sur le plan de la récolte d’informations qu’il aimait se comparer aux autres, mais plutôt sur la puissance pure et dure. En somme, il espérait bien évaluer la croissance de ses confrères lors de cette réunion, plutôt que de récolter des données sur les missions de chacun. Même si cela avait aussi son importance, il préférait laisser tout ça à T-ckilla qui en aurait plus l’utilité que lui. C’était le cerveau de l’opération après tout, n’est-ce pas ?

Chacun prit la parole à la suite des propos du sorcier des sables, à l’exception peut-être de ce chevalier Azur qui se murait dans le silence. Cidolfus rebondit donc aux propos du jeune homme et exprima son intérêt potentiel à explorer Euyevair, même si cela ne semblait pas l’emballer plus que cela. Qu’importe, ce n’était pas à Jonah de juger si cette information valait son pesant d’or pour le Rokumeikai ou non. T-ckilla lui-même considéra que ce n’était pas une priorité de s’intéresser davantage à cet endroit. Le nihiliste poursuivit néanmoins sur la religion présente à Gaza Est et entama un discours assez cru sur le sujet. Jonah ne pouvait qu’acquiescer à ses propos, ayant été élevé depuis son plus jeune âge loin de la religion yevoniste, parmi les Al Bheds. Mais là encore, le côté religieux n’était pas la priorité du Rokumeikai… et Jonah allait devoir attendre un peu avant que l’on rebondisse sur le sujet de Camilla.

Vint alors le tour de la succube et de sa mission à Alexandrie. Jonah écoutait d’une oreille mais filtrait néanmoins les informations importantes qui découlaient de son discours : Alexandre, Zébal, Ringu, Zephirin… Les propos de T-ckilla permirent d’ailleurs d’éclaircir un peu plus la zone d’ombre qui entourait ce chevalier, et pendant que le nihiliste parlait, Jonah, qui avait les jambes croisées, le coude posé sur la table et la tête sur son poing, regardait d’un oeil inquisiteur cet homme mystérieux qui ne pipait toujours mot. Quelles étaient ses véritables intentions ? Il ne saurait le dire… Nos intervint quelques instants sur les propos qui le concernaient puis un serveur vint s’enquérir de leur commande à tous. C’est à cet instant qu’une femme fit irruption dans la réunion, une femme que Jonah ne pouvait reconnaître que trop bien…

« Toi... »

Il retira sa tête de sur son poing et posa celui-ci sur la table, alors que son coeur se mit à battre plus fort. Voir cette femme le mettait dans un état d’agacement total, n’ayant pas supporté de se faire ridiculiser de la sorte en se laissant téléporter facilement sur un autre continent… Cette sorcière se présenta néanmoins à l’assemblée et eut même l’audace de s’excuser auprès de Jonah pour ce qu’elle avait fait, justifiant alors ses agissements comme ayant pour but de le faire se renseigner sur les vestales. Ah, elle voulait parler de ces sortes de prêtresses, là ? C’est vrai qu’il en avait entendu parler lors de son séjour à Gaza Est, mais cela ne l’avait pas intéressé plus que ça…  Qu’importe, aux yeux du blondinet, cela n’excusait en rien son geste déplacé. La moindre des choses aurait été qu’elle le prévienne avant de l’envoyer balader contre son gré ! Ignorant complètement la commande du serveur, Jonah serra un peu plus fort son poing, tenta de calmer ses ardeurs, et parvint à garder son calme en attendant son tour pour s’adresser au nihiliste.

« T-ckilla, que fait cette femme dans nos rangs ? J’ai du mal à lui faire confiance, elle est trop imprévisible pour la laisser agir à sa guise au sein de l’organisation. Quelqu’un devrait la remettre un peu à sa place... »

Il toisait la sorcière de son unique œil et attendait même une réaction quelconque de sa part, juste pour avoir une excuse de lui rentrer dedans à son tour. Son comportement pouvait s’apparenter à celui d’un enfant capricieux et non d’un adulte mature, mais qu’importe. A cet instant, il n’y avait que lui et Camilla qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mer 29 Nov 2017 - 1:40

La réunion battait son plein et chacun des protagonistes exposait ses réussites passées et ses ambitions futures. C'était là un excellent moyen de sonder l'évolution mentale de chaque membre et donc de saisir leurs désirs profonds. Il serait ainsi bien plus aisé de trouver une mission en adéquation avec leurs envies du moment. Une méthode simple et efficace pour ravir la majorité d'entre eux, vous en conviendrez.



Néanmoins, plusieurs obstacles se présentaient à T-ckilla. Le premier fut lorsqu'il aborda ce fameux Zébal. Nos, bien loin d'imaginer un seul instant l'importance de sa vendetta personnelle à une échelle plus globale, se contenta de renier toute utilisation de son ennemi de toujours. Il voulait le voir sombrer, le voir souffrir et être oublié. Le regard mort du nihiliste perçut toute la véhémence de l'ancien roi de Centra à l'égard de sa Némésis. Discuter plus longtemps de cette possibilité était donc inutile. Soit... Passons.



La religion vint alors sur le tapis avec le rapport de Jonah. Ce jeune mage évoqua de nombreuses choses intéressantes, mais aucune qui ne put retirer le masque de neutralité absolu de notre cher élémentaire. Non, il se contenta d'écouter, de rebondir sur l'importance du contrôle des foules que la religion permettait d'atteindre puis changea bien vite de sujet. Le défaut avec Jonah, c'est qu'il n'entrait pas assez en profondeur dans les détails, il ne décortiquait pas assez ses expériences, rendant bien menues ses découvertes.

Il y eut cependant deux problèmes majeurs que T-ckilla retînt de son intervention. Primo, il existait un lieu nommé Euyevair dans lequel il ne pouvait pas physiquement se rendre. Etant un être de magie, il ne se risquerait aucunement là-bas. Secundo, l'un de ses membres semblait hostile envers la demoiselle que l'on nomme Camilla. Il s'agissait là de quelque chose de regrettable dans le sens où cette dernière avait mené Zephirin jusqu'à lui. Si les deux hommes n'en avaient jamais parlé à cœur ouvert, il fallait considérer l'hypothèse que le Chevalier de l'Azur soit un collaborateur de cette femme. Plus triste encore était la potentielle perte du pouvoir de téléportation de cette dernière. Il ne savait pas comment elle faisait, ni s'il y avait des conditions à l'utilisation son talent, mais ce dernier était d'une très grande utilité, il ne pouvait le nier. Comptant calmer les tensions vis à vis de cette inconnue, il préféra reporter le sujet à plus tard. Vint ensuite le rapport de Veranissa et le sien, lesquels ne semblèrent pas générer plus de question que cela. Était-ce un manque d'intérêt de la part des autres membres? Allez savoir... Loin de s'en offusquer, il finit son monologue.



Le serveur intervint alors à ce moment, cassant le rythme de ce congrès. Chacun put passer commande. Chacun... Et plus encore.



Débarquant comme une fleur, la sublime Camilla venait d'entrer en scène. Sa tendre peau semblait d'une douceur pure et intacte. Sa délicieuse attitude, bras croisés sous sa poitrine, laissait tout de même sa féminité s'exprimer sous des épines bien visibles. En un mot, la belle était une charmante pomme dans laquelle n'importe quel Adam aimerait croquer. Malheureusement, l'accueil ne fut pas aussi chaleureux qu'elle aurait pu l'espérer. La réaction du sorcier des Sables fut immédiate, frappant cette pauvre table de son poing. Son égo semblait toujours blessé de sa malencontreuse téléportation au milieu d'un pays enneigé et inconnu. A cela, T-ckilla ne dit rien.



" Hey! Je suis là aussi! "



Et voilà que Veranissa s'y mettait. S'appuyant de ses mains sur la table, elle se redressa, faisant au passage trembler le kafé de son "Maître".



" C'est qui celle la? " lança-t-elle en se retournant vers l'élémentaire, visiblement dérangée par le ton de cette inconnue.



Là encore, T-ckilla ne dit rien.



C'est alors que la jeune femme aux cheveux violacés aborda Cidolfus sur un ton bien amical. Se connaissaient-ils? Et qui était ce Tenshi dont ils parlaient à présent? Cela faisait de nouvelles inconnues... Des paramètres incertains dont le leader du Rokumeikai ne connaissait même pas l'existence. Son scientifique fricotait donc avec cette sorcière, tout comme Zephirin apparemment. Jonah aussi, bien que le climat soit plus tendu entre eux. Au final, le nihiliste se sentit un peu dans le flou, chose qui n'était pas censé arriver en temps normal. Il posa son regard sur l’originaire d'Ivalice. Il ne dit rien. Son regard insistant parlait pour lui.



Il y eut alors deux discussions. Cidolfus faisait son rapport à notre protagoniste pendant que le sorcier et la sorcière se disputaient. Cette fois encore, l'ange du néant ne prêta pas plus attention à eux, surveillant ces enfants du coin de l’œil avant de détacher ses pupilles de Cidolfus pour écouter la jolie fleur s'incrustant dans leur réunion.



Elle parla ensuite des vestales. Ce simple mot suffit à focaliser toute l'attention de notre Calamité sur elle. Joignant ses mains devant lui alors que ses coudes s'appuyaient fortement sur la table, il dévora chaque mot de la belle, sans émettre le moindre son. Intérieurement, ses cottes le démangeaient, comme pour lui rappeler l'humiliation infligée par Edna. Pourtant, T-ckilla restait murer dans le silence.



Nos venait d'interpeller le scientifique et Jonah déversa les quelques gouttes de haine débordant de son gosier sur sa double au féminin. Le Chaos. L'Anarchie. Chacun parlait et plus personne ne s'écoutait. Même Veranissa faisait des signes de mains pour interpeller le nihiliste et ainsi garder son attention sur elle plutôt que sur la sorcière... Sérieusement, c'était triste à voir. Déplorable.



Posant son majeur d'acier sur son index métallique, Vlad produisit un son strident en faisant crisser le métal de ses doigts. C'est bien simple, toutes les tables proches se tournèrent vers eux, non plus à cause de l'agitation, mais véritablement à cause du désagrément. Aux oreilles de l'élémentaire, ce son était comme tous les autres : écœurant. Il avait cependant le mérite de produire un résultat constructif.



Prenant alors sa tasse et avalant lentement son kafé, il jeta un regard vide à la succube, laquelle s’assit sans faire d'histoire. Sa mine était rouge et il paraissait évident que la nouvelle venue avait perdu des points auprès d'elle.



" La pause kafé est terminée. Nous allons reprendre. "



La voix calme et le ton posé, le nihiliste ne souhaitait pas davantage de débordement. Les pupilles de ses yeux étaient devenus rouges, non pas par la colère, mais parce qu'il comptait user de la magie si l'un de ces invités continuaient à attirer trop l'attention.



" A l'avenir, pensez à ménager vos états d'âmes. Je vous rappelle que nous sommes dans un lieu public. Si l'on pouvait éviter de se faire remarquer, cela me conviendrait. "



Nous étions en plein festival et il restait le bienfaiteur de Tréno. Si trop de personnes le reconnaissaient ici, il ne pourrait plus se mouvoir à sa guise dans cette grande ville. Alors certes, les chances étaient très faibles, mais entre lui et Zephirin, mieux valait-il ne pas tenter le diable.
Il posa alors négligemment sa tête sur sa main de chair, imitant le comportement de Jonah.



" Bonjour à vous Camilla. C'est un plaisir de vous rencontrer. Je vois que vous faites déjà sensation parmi notre petit groupe. Il est rare de voir pareille entrée. Je vous en félicite. "



Il décolla sa tête de sa main, puis se questionna sur la meilleure chose à faire. La poignarder avec ses lances? Lancer un de ses Void pour lui briser les genoux? Casser ses os un à un en commençant par ceux de sa main puis en remontant vers l'épaule? Lui râper finement la peau avec ses doigts jusqu'à ce que le supplice la force à cracher tout ses secrets? Cela aurait été très efficace... Mais non. Bien sûr que non... Pas en pleine rue. L'hostilité ne mènerait à rien. Mieux valait-il en apprendre plus sur elle.



Il tira la chaise à sa gauche, gardant ses yeux redevenus Mako dans les belles iris de la jolie fleur.



" Je vous en prie, joignez-vous donc à nous. "



L'avoir à sa gauche n'était pas anodin. Soit proche de tes amis, et bien plus encore de tes ennemis, n'est-ce pas là un magnifique dicton? Il attendit alors qu'elle s’exécute – ou pas d'ailleurs – et renchérit, poursuivant avec un discours parfait, voir charmeur, sans qu'aucune émotion ne souligne pourtant ses dires.



" Excusez vos délicates oreilles pour moi. Mon comportement fut brusque, mais comprenez que j'ai en horreur le bruit, notamment quand celui-ci est d'une futilité certaine. J'aimerai que l'on poursuive cette réunion avec vous, dans le calme et l'ordre si possible. "



Sa tête pencha vers Jonah et Veranissa, manifestement hostiles à cette étrangère.



" Disons que je cherche à vous recruter. Pourriez-vous, succinctement, vous présenter, nous dévoiler vos attentes pour ce groupe, ainsi que ce que vous pensez nous apporter? "



L'ange noir se tourna alors vers Cidolfus.



" Excusez-moi Cidolfus. Je répondrai à vos questions après cette petite entrevue. Comprenez que je veuille suivre chaque problème l'un après l'autre afin de pouvoir réagir au mieux à ceux-ci. D'ailleurs, je pense bien pouvoir vous venir en aide avec ces mages noirs... Mais nous en reparlerons. Actuellement ce... Tenshi? Est le personnage qui m'intrigue le plus. Je vous demanderai plus de précisions une fois votre entrevue avec Nos achevée. "



Il reporta alors son attention toute entière vers la belle aux cheveux violets.



" Veuillez m'excuser, je suis à présent disposé à vous écouter. Oh, et j'aimerai évidemment que vous m'expliquiez votre façon d'agir. Si ce n'était pas Jonah, mais moi que vous auriez téléporté ainsi, sans aucune indication, pensez bien que ma réaction aurait été toute autre à votre apparition. Des excuses me semblent le minimum, aussi louables soient vos intentions. Qu'en pensez-vous? "



Étonnant, n'est-ce pas? Quoi donc me dites-vous? Cette façon qu'avait T-ckilla de s'intéresser à elle bien sûr! Très clairement, il était intrigué... Tout dépendait maintenant d'elle. Oh, et un dernier point...



" Bien sûr, nous sommes entre nous. Soyons donc franche et directe. N'hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de nos méthodes. En d'autres termes, soyez simplement vous même. Partir du bon pied est ce que tout le monde désir, aussi serai-je heureux que tout abcès soit crevé dès à présent. "




Son regard se posa de nouveau sur les deux personnes avec qui les rapports risquaient d'être tendus à présent. Et oui, il les infantilisait tous très clairement. Ils récoltaient ce qu'ils avaient semé. Quant aux Vestales... Ne croyez pas qu'il les ait oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mer 29 Nov 2017 - 9:09

CamillaCamilla Dante
======================
L'animosité de Jonah à son égard était légitime, et Camilla ne s'en offusquait en rien. Quant à la réaction de la succube, elle était tellement prévisible que la sorcière l'ignora purement et simplement. Elle n'était pas de celles qui étaient jalouses d'une éventuelle concurrence, il faut dire que malgré son physique plus qu'avantageux, Camilla n'en avait jamais joué.

En revanche, elle n'appréciait guère la réaction de T-Ckilla. Malgré son regard profondément neutre et sans la moindre réaction, elle décelait la pointe de tension à son égard, et cela, elle préférait mettre les points sur les i tout de suite.

«Il me semble m'être déjà excusée. Je n'ajouterais rien là dessus. Cependant, cher T-Ckilla, je vous rappelle qu'il serait malvenu pour vous de vous ajouter un nouvel ennemi. Nos ici présent saura vous rappeler combien il est préférable de ne pas se mettre une sorcière de Dol à dos. Et une vestale me semble suffisant comme point noir à l'heure actuelle.»

Car oui, même si pendant un temps, il aurait pu compter sur Edna en soutien, on ne pouvait pas dire qu'il s'en était bien sorti avec elle par la suite
«Le Seigneur Zephirin ne pourra pas toujours rattraper vos erreurs de jugement.» elle agita alors la main en signe de lassitude, prenant sa tasse de kafé, elle la but d'une traite avant de tourner le dos à l'assemblée

«Je ne répondrai pas à vos questions. J'admire vos projets, non vos méthodes. Je continuerai à vous soutenir pour que votre vision du monde arrive à son terme, mais je ne serai jamais sous vos ordres. Si vous ne souhaitez pas que je m'amuse à éparpiller vos troupes ou à les jeter au milieu de l'océan quand bon me chante, vous ne devriez pas me chercher. Et il en va de même pour vous, cher Jonah, d'autant que j'ai retrouvé la trace d'un jeune prêtre qui aurait pu vous intéresser si vous ne me portiez pas tant de haine! C'est dommage.. bien dommage, que vous n'acceptiez pas l'aide que peut vous apporter quelqu'un apte à se téléporter d'un point à l'autre du monde.»

Qu'on tente de l'attaquer, elle disparaîtra, se fichant bien qu'on la voit! Contrairement à T-Ckilla qui avait un souhait sur le plan public, elle aimait être dans l'ombre. Elle salua respectueusement Cidolfus et Zephirin avant de s'en aller. Ce n'était pas sur Héra qu'on la prendrait en photo! Et elle connaissait quelque part une métamorphe, il ne lui serait pas difficile de la tuer pour s'approprier ses pouvoirs... mais pour l'heure, elle se dirigea vers la première ruelle à proximité pour disparaître, juste temporairement, avant de retourner à son point d'observation.


Spoiler:
 



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie, Nouveau kit by Nephilim  Coeur2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mar 5 Déc 2017 - 0:16

Avant-propos:
 





Tout acte à ses conséquences. Un battement d'ailes de papillon peut enfanter une tempête. Un sourire peut illuminer une journée. Et si votre bol de chocolat chaud tombe à vos pieds dès le matin, n'est-ce pas là le meilleur moyen de ruiner une belle matinée? Cette réalité n'est pas nouvelle et, à vrai dire, tout le monde en a plus ou moins conscience. Vous ne voyez pas où l'auteur veut en venir? Dans ce cas, précisons.


Si vous crachez ouvertement sur votre patron, vous ne serez pas surpris de vous retrouver à la porte dès le lendemain. Si vous prenez un ton condescendant avec vos pairs, n’espérez pas obtenir une quelconque forme de respect. Quoique... Il est vrai qu'il y aura toujours des idiots utiles - de pitoyables larves - en tel manque affectif qu'ils vous suceront jusqu'à la moelle pour un peu de votre temps.
Mieux encore : essayez de vous rendre dans un quartier malfamé afin de critiquer ouvertement le parrain de la mafia locale! Evidemment, vous ne le ferez pas. Pourquoi? La réponse est si évidente que je ne me fatiguerai même pas à l'expliquer. Et bien si ces exemples vous semblent gros, voir obèses, c'était la même chose ici. Vous en doutez toujours? Tentons de nouveau avec des exemples plus parlant.


Imaginez que vous êtes Rufus Shinra. Quelle serait votre réaction si vous présidiez une réunion et que le technicien de surface venait insulter votre compagnie et certains de vos actionnaires? Nul doute que vous le dégageriez de votre base supposément secrète. Imaginez que vous soyez Seymour Guado, fier grand maître de l'Eglise de Yevon, et qu'un abominable païen entre dans l'église de Bevelle pour vous critiquer ouvertement, vous et vos conseillers, avant de s'éclipser. La sanction serait exemplaire, n'est-il pas? Comment rester de marbre face à une humiliation public? 
On ne le peut assurément pas. Encore moins lorsque d'infâmes menaces sont prononcées.


Nous pourrions continuer ainsi à exposer diverses situations, mais je vois vos contre-arguments venir. En soit, je vous le concède, le Rokumeikai restait dans une mauvaise passe. La grande organisation d'un demi-millier de subjugués avait laissé sa place à une dizaine de pecnots dont le seul atout était l'originalité de chacun. Ombres de ce qu'ils furent jadis, ils avaient des règles permettant à chacun de s'exprimer librement afin d'émettre ses idées. Leur système n'était donc pas pyramidal, mais véritablement égalitaire entre tous les membres. Que ce soit T-ckilla ou Jonah, en passant par Cidolfus et Nos, chacun avait son mot à dire sur l'évolution de l'organisation. On pourrait donc s'attendre, de part leur situation, à ce que ces derniers souhaitent recruter un maximum de personnes, quitte à laisser leur orgueil en pâtir!
Mais voilà... Du fait de leur effectif réduit, le nihiliste cherchait plus que jamais à souder son groupuscule et à défendre les intérêts de tous. Il tenait à eux. Oui, tant qu'il avait besoin d'eux, T-ckilla, l'être qui voulait réduire le monde à néant, les aiderait et les protégerait. Ils étaient ses seuls alliés, les seuls en lesquels il plaçait une confiance aveugle. Ils étaient son asile, son garde-fou, ses mains fidèles, ses loyaux camarades!


Pourtant... Pourtant il s'était risqué à proposer une place à cette sorcière. Il avait pris sur lui, envisageant même de se brouiller avec l'un des siens – à savoir le sorcier des sables – afin qu'elle puisse parler librement sans être l'une d'entre eux. Elle avait moult possibilités à présent, mais cette pétasse – appelons un chat, un chat – péta plus haut que son cul en menaçant publiquement et délibérément non seulement le nihiliste, mais l'organisation toute entière.


Dans un premier temps, l'élémentaire ne s'emballa pas. Il préféra se remémorer ses propos, se disant qu'il avait peut-être provoqué une telle réaction.
Depuis l'affaire Edna, il avait accepté l'idée qu'il valait mieux éviter de juger trop vite. Peut-être avait-il dis une chose qui l'avait vexée? Il considéra donc les faits.


En tant qu'organisateur de cette réunion, il avait choisi de la présider, rôle qui semblait évident pour tous. Or, lorsque le volume sonore augmenta, les personnes alentours se tournèrent vers eux. Afin de calmer la situation et de conserver leurs anonymats respectifs, il dut intervenir. Ce n'était rien de plus que son rôle. Jusque là, il ne sembla pas y avoir de soucis. On pouvait ne pas apprécier sa manière de faire, mais cela ne joua pas de rôle dans ce qui suivi.


L'élémentaire l'invita ensuite à s'asseoir, élément simple ne demandant aucune justification. Il lui proposa même de participer à ce mini congrès, ce qui lui coûterait surement des points auprès de ses alliés. Enfin, il souligna le fait que toutes agressions verbales entre le sorcier des sables et cette dernière était une perte de temps. Et oui! Il réprimandait autant l'un que l'autre, les avertissant simplement qu'il ne fallait pas se faire remarquer. Il questionna bien entendu la demoiselle sur ce qu'elle pensait de son groupuscule, désirant des éclaircissements sur la raison de son aide. Elle pouvait donc parler sans langue de bois, critiquer, hurler, dénoncer, pleurer, se moquer...! Voilà quels étaient les faits.
Mais à quoi eut droit le nihiliste en réponse à sa demande? Rien. Rien que de la condescendance et du mépris.


Pire! Il avait mis de côté les questions de Cidolfus pour se concentrer sur elle! Il avait mis de côté le membre le plus important pour la suite de ses projets! Et tout ça pour quoi? Pour entendre un discours provocateur, suffisant et menaçant. Vous l'aurez compris, cela ne passait pas.


Comprenons-nous bien. Qu'elle refuse de s'excuser, en soit, T-ckilla n'en avait cure. En effet, si Jonah pouvait passer outre, ce n'était pas un problème. C'était simplement une façon de se donner une bonne image, dévoilant un visage mature et ouvert à la discussion. Visage qu'elle n'avait visiblement pas.
Le plus dérangeant vint ensuite et, à vrai dire, le nihiliste ne savait pas comment considérer la chose. Se mettre une sorcière à dos disait-elle? Il n'était pas sûr qu'elle soit sérieuse ou bien juste mentalement rigide. Selon ses dires, on est soit ami, soit ennemi. N'y avait-il pas d'entre deux? Le monde était-il binaire et occultait-on tous les autres statuts? Voilà une vision bien basique de la réalité. Que se figurait-elle? Que chaque membre du Rokumeikai était copain comme cochon?! Allons, Camilla... Un peu de sérieux, on vaut mieux que ça! Non, T-ckilla ne la considérait pas comme une ennemie. D'ailleurs, il ne la cherchait absolument pas. Ce n'était qu'un fantasme de sa part.


Qu'est-ce qui l'avait poussé à penser ainsi? Le nihiliste y songea. Il y songea d'autant plus que cela l'ennuyait profondément. Peut-être un soupçon de début d'hypothèse sur la prétendue méfiance de notre antagoniste? Car si c'était le cas, oui, T-ckilla était méfiant. Ce n'était pas de la méchanceté gratuite, mais un comportement tout à fait logique compte-tenu de sa situation. Si cela la gênait, elle avait une bouche et pouvait lui demander ce qui n'allait pas de la plus simple des manières. Et encore une fois, OUI, si c'est LUI qu'elle avait téléporté en plein milieu d'un désert gelé avec le risque qu'il y perde sa vie, sa belle petite tête de sorcière serait déjà fichée sur un pique. Mais justement... Justement! T-ckilla était passé outre cela malgré ce qu'elle avait fais à son camarade! Mais, bien loin de considérer l'effort que cela lui coûta, elle cracha dessus comme elle cracha sur tous le reste.


Elle évoqua ensuite Edna... La belle affaire! Et sinon... Le rapport? Non, parce qu'il n'y en avait aucun. A croire qu'elle éprouvait un malin plaisir à se donner l'image d'une fouineuse. Le nihiliste avait totalement merdé avec la vestale, certes, mais quel lien avec ce qu'il se passait ici exactement? Il l'invitait, et c'est ELLE qui faisait volt-face en faisant preuve d'agressivité dans ses propos. C'était incompréhensible... A moins qu'elle ne lise dans ses pensées bien sûr.
Oh, et effectivement, Zephirin avait rattrapé une bonne partie des erreurs commises dans cette affaire, ce qui indiquait que l'ange du néant lui était redevable. Mais là encore, aucun rapport avec sa personne.


Puis...? Nouveau refus, appuyé cette fois par le fait qu'elle appréciait les projets du groupe et pas ses méthodes. Donc là, en principe, elle avait tout intérêt à accepter l'invitation du nihiliste afin qu'ils en débattent. Mais que nenni! Elle fuyait en se pavanant tel un paon au dessus de tous.






Comme souligné plus haut, cette situation était dérangeante pour le manieur de néant. En effet, il ne comprenait pas sa réaction alors qu'il venait de faire en sorte de parfaitement l'intégrer. En soit, elle pouvait librement refuser de devenir membre du groupe, et ce n'était en rien un motif d'attaque ou de blâme. La preuve : Zephirin. S'il désirait parler, il pouvait librement le faire. Non, le problème c'est qu'elle décrédibilisait ouvertement le fondateur du groupuscule. Et entre nous, même après cela, le nihiliste aurait pu passer outre tant il la trouvait intéressante. Quel était le problème alors? Et bien le véritable drame, c'est qu'elle menaça ouvertement les différents membres du groupe. Et ça, c'était intolérable.


La seule chose qui traversa l'esprit de la Calamité fut la suivante : à quoi avait-elle servi au juste? Le nihiliste se l'était figurée bien différemment. Il avait l'image d'une femme forte, consciente de ses objectifs, soucieuse du détail, douée d'un esprit fin et calculatrice. Elle devait agir dans l'ombre pour une raison précise et attendait le bon moment pour briller... On peut dire qu'il fondait de bons espoirs sur leur rencontre. Au final? Des menaces, une attitude irrespectueuse et condescendante que même Veranissa n'aurait pu égaler, sans parler de l'absence totale de considération pour l'opportunité qui lui était donnée. A croire qu'elle rejoignait les moutons qui se concentrent sur la forme des propos plutôt qu'au fond de ceux-ci. En cela, elle pouvait se rassurer sur un point : elle n'était pas comme la succube... Elle était pire encore.






De la colère dites-vous? Non, même pas. C'était ça le plus incroyable.
T-ckilla était juste déçu. Déçu de voir ce pouvoir s'envoler loin de lui. Il aurait aimé le voir servir sa cause, s’intéresser à sa détentrice et, pourquoi pas, l'apprécier plus que les autres insectes rampant dans cette ville. Malheureusement, le comportement de la belle était affligeant, donnant raison au mage l'accusant de tous les maux. Elle refusait le dialogue.
Oubliant les vestales et la contribution de cette demoiselle, l'ange du néant avait un goût amer dans la bouche. Pour lui, c'était comme venir vers un groupe de personnes, leur dire "Hey! Salut, t'es moche! " et repartir en faisant une petite révérence. Il se sentait trahi.
Depuis quand exactement le premier venu pouvait lui manquer ainsi de respect? Depuis quand se riait-on de son organisation? Leur image était donc si friable? Ils étaient des Calamités ou juste une bande de clowns tout juste bons à divertir les médias? Que dirait-on d'eux si la première inconnue pouvait se permettre ce genre de commentaire à leur égard?
Très bien, leçon retenue. Les choses allaient changer dès à présent.


Sachez une chose, c'est que T-ckilla aurait pu devenir bon. Il aurait pu écouter les conseils des autres et se rapprocher un peu plus de ce que l'on nomme Humanité. Se repentir, gagner en notoriété en aidant les habitants de Tréno, puis d'Héra... Ce n'était pas impossible!
Mais c'était fini. Tout était réduis à néant.
Sa gentillesse et son laxisme actuel ne lui avaient rien apporté. Ha si : des cottes brisées et une humiliation public... Voilà ce qu'on gagne à être "gentil". Vous voulez être bon? Vous montrer mature et ouvrir les portes de votre cœur aux gens qui vous entourent? Ils vous boufferont, profitant de votre pitoyable faiblesse et de votre crédulité. Voilà ce que Camilla venait de lui enseigner.


En parlant d'enseignement, il y a de ça quelques mois, une femme nommée Edna Oblige lui avait aussi appris quelque chose. Elle lui avait appris l'Humilité, le fait de ne pas sous-estimer une gringalet à parasol ou un noble vivant dans le luxe depuis sa plus tendre enfance. Elle avait fais bien plus encore, puisqu'elle avait marqué chacun de ses os d'une cicatrice indélébile pour qu'il se souvienne que la force inspirait le respect. Camilla avait suivi cette affaire? Parfait. T-ckilla serait heureux de lui partager son savoir afin qu'elle connaisse sa place véritable.


Silencieusement, le nihiliste se leva de sa chaise, profitant du fait que la belle leur affiche son dos. Usant de son déplacement instantané, il dévora l'espace entre lui et sa cible. Elle était peut-être rapide, mais pas au point d'agir plus vite encore que l'instantanéité. En moins de temps qu'il n'en faut pour cligner des yeux, l'élémentaire se trouva devant elle, le bras gauche replié devant lui, les cheveux tombant devant son visage. L'expression de surprise -voir de peur- qu'elle dut afficher serait très certainement succulente.
D'un geste, il la fit redescendre sur terre. Le revers de sa main de chair vint caresser la joue de cette demoiselle pour lui rappeler le doux sens du mot "réalité". Ses actes avaient eu une conséquence. Nos disait que la seule religion efficace était la terreur? Bien. La sorcière en serait la première adepte.


" Camilla... "


Il commença à relever ses yeux sur la jeune femme. Une pointe de mélancolie transparaissait dans sa voix.


" ... Il est évident que ton aide est intéressée, là où nous pouvons très bien nous passer de toi. "


Il replaça ses mains dans ses poches, puis passa à côté d'elle, regardant ses alliés. Pourtant, c'est toujours à elle qu'il s'adressait.


" T'en prendre aux miens n'est pas dans ton intérêt. Cesse tes menaces vides de sens et use de ton pouvoir pour te terrer au fond d'un trou. C'est le mieux qu'une fouine dans ton genre puisse faire. "


Il s'avança vers la table, la laissant dans la solitude qu'elle semblait tant affectionner. Il s'arrêta après quelques pas, mettant la tête de côté, comme pour lui signaler qu'il s'adressait à elle. Un soupir s'échappa de ses lèvres. Tout ceci était d'un ennui mortel. S'il avait eu un cœur, celui-ci serait certainement en morceaux à l'heure actuelle...


" Dire que je voyais en toi mon égale... Tu es ma plus grande déception. Reviens lorsque tu auras mûri. "


Puis il reprit sa marche. Camilla était libre de fuir ou de rester, sa présence n'avait plus la moindre importance. Elle était seule, rejeté par l'être qui aurait pu réaliser son souhait. Au final, ce n'était qu'un déchet de plus. Quelle tristesse de lui avoir accordé autant d'importance... A vrai dire, une sensation étrange parcourait T-ckilla. Il se sentait...vide. Coupable d'un crime qu'il n'avait, pour une fois, pas commis. Était-ce lié au sentiment de trahison qui l'habitait? Allez savoir.
Pourtant, il ne comptait pas s'en prendre davantage à quelqu'un qui n'existait même plus à ses yeux. Bien sûr, elle pouvait tenter d'user de ses pouvoirs pour mettre fin à cette réunion et disperser chaque membre dans l'océan... Mais elle signerait d'elle-même son arrêt de mort.


" Non, mais ça va pas! Qu'est-ce qui vous prend de vous en prendre à cette pauvre femme?! "


Halala... Héra et ses valeurs chevaleresques... On impute tout de suite la responsabilité aux hommes dans un conflit entre les deux sexes sous prétexte qu'une femme ne se frappe pas. C'était amusant, d'autant plus qu'au fond, la Calamité était asexuée. Mais passons, ce beau brun s'était déjà empressé de venir au secours de sa belle, dévisageant le nihiliste alors qu'il passait à côté de lui.


" Madame, vous allez bien? Cet homme vous a-t-il fais du tord? "


Un autre homme s'avança alors vers elle, tentant de saisir sa main.


" Si c'est votre mari, sachez qu'il ne vous mérite pas! Quel ignoble personnage! "


Calmement, le nihiliste prit de nouveau place sur sa chaise. Sa tête bascula sur sa main de chair. Sans lâcher la scène des yeux, il adressa quelques mots à ses alliés.


" Je pense avoir agi selon tes attentes, Jonah. Je crois également que nous ne devrions pas nous laisser menacer par le premier venu... La terreur dont tu fais l'éloge, cher Nos, me semble toute indiquée. "


Il se tourna alors vers Cidolfus, le regard neutre, mais avec un on-ne-sait-quoi qui pouvait faire penser à de l'abattement.


" Désolé d'avoir mis de côté ta mission. Je pensais bien faire. "


Il détourna un instant les yeux vers l'entrée de la ruelle où il avait commis l'irréparable avant de revenir vers lui.


" Tu sembles connaître cette Camilla... J'ignore si ma réaction à son égard te convient. Etant proche de ce que l'on pourrait qualifier de sociopathe, je ne peux en juger. J'aimerai que tu me parles plus en détail de ce Tenshi, ainsi que du lien qui vous lie à cette femme... Si cela ne te dérange pas bien sûr..."


Il ne se laisserait pas faire. Il était faible, c'était un fait, mais il ne se laisserait pas marcher dessus par n'importe qui. Même cette Edna avait un tant soit peu plus de gentillesse à son égard que cette vipère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mar 5 Déc 2017 - 20:09

Spoiler:
 


CamillaCamilla Dante
======================
C'était tellement prévisible, et pourtant, Camilla avait espéré que T-Ckilla comprenne le message. Elle le regarda d'un air triste alors qu'il pensait qu'elle le menaçait? Ce n'était pourtant pas le cas, elle n'avait fait qu'énoncer des faits bien réels, et elle eut un sourire doux alors qu'il pensait sérieusement qu'elle avait quelque chose à gagner dans l'histoire...
«Vous ignorez pourquoi je vous suis. Vous avez encore tant à apprendre sur les humains.. malheureusement, j'ai encore tant à apprendre de vous.» elle se tourna vers lui, d'un regard profondément doux et respectueux, contrairement à tout ce qu'il avait pu penser d'elle, la manipulation, le conflit et la haine n'étaient pas dans sa politique «je n'ai jamais rien eu à gagner dans l'histoire. J'ai choisi de vous aider dans l'ombre car je pensais réellement que vous pouviez changer les choses sur ce monde. Car je pensais réellement que votre but en valait la peine. Mais si vous ne souhaitez plus que je m'en mêle, je m'en vais.»

Elle se tourna alors vers Jonah, hochant juste de la tête d'un air peut-être plus sombre. Elle ne lui portait pas rancune, ce n'était pas dans son genre. Elle agita juste la main alors que des gens essayaient de lui porter "secours", elle soupira même d'agacement
«Laissez... il n'a rien fait de mal, juste me dire les choses telles qu'il les pense. Vous devriez faire ça plus souvent.» dit-elle aux passants qui parurent surpris, puis elle revint vers Jonah «Pardonnez mes manières... j'ose juste espérer que votre aventure aura porté encore plus de fruits que ce que j'avais espéré.» après tout, s'il n'en avait pas appris assez sur les vestales, il avait tout de même trouvé ce lieu mystérieux où la magie était bridée, elle se tourna ensuite vers Zephirin mais ne dit mot, pas plus pour Cidoflus, se contentant de hocher de la tête avec respect

«Adieu. Sauf si vous me cherchez, vous ne me reverrez plus.» et cette fois, elle partit pour de bon, d'un pas nettement plus rapide. Une larme coulait le long de sa joue, au détour de la ruelle, elle disparut.



Spoiler:
 



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie, Nouveau kit by Nephilim  Coeur2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Cidolfus Demen Bunansa
Originaire d'ailleurs
Originaire d'ailleurs

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 7
HP : 1400/1400
MP : 40/40
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mer 6 Déc 2017 - 16:36

Une fois ma pierre apportée à l'édifice, je ne pouvais qu'attendre la réaction de mes partenaires, surtout silencieuse et peu constructive. Car l'arrivé de la sorcière de Dol réveilla bien des commentaires notamment de la part de Jonah. J'avais bien noté la question de Nos mais la parole était une chose à partager et rapidement, notre réunion devint un vrai brouhaha. Entre les commentaires du blondinet, la copine de T-Ckilla qui se demandait qui était la nouvelle arrivante, bref, on ne s'entendait plus penser ! Jusqu'à l'arrivée d'un bruit désagréable qui attira les regards sur nous, tant autour de la table que dans notre périmètre. Notre leader fit le nécessaire pour réclamer le silence et nous répondre un à un, tout en demandant aussi des réponses mais après, notamment sur Tenshi. Il est vrai que ce petit n'était toujours pas là... Mais je fis un petit geste de la main pour l'inviter à continuer, je lui répondrais ensuite à ses questions.

Bien que T-Ckilla avait préparé un siège pour Camilla, cette dernière vida son sac en mettant les points sur les I à tous autour de cette table. Tous ceux ayant quelque chose à redire à la jeune femme, évidemment. On ne pouvait pas lui reprocher son sens de la répartie et de cette mise en garde aussi. Elle quitta la salle aussi vite qu'elle était arrivé en me saluant ainsi que ce cher et muet Zephirin. Enfin, comme on dit mieux vaut ne rien dire et passer pour un abruti que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet. Je préférais faire face à une personne qui parlait pour dire de bonnes choses que quelqu'un qui l'ouvrait pour rien.

« Ma foi, il semblerait que cette rose ait des épines ! »

Disais-je à voix basse. J'admirais son courage, faire face à tout un groupe en les envoyant balader, saupoudrant le tout d'une petite menace bien glissé, cette femme avait du courage, on ne pouvait nier l'évidence. Non pas que je sois un traître pour eux, Camilla a même dit vouloir agir pour nous, dans l'ombre. Mais il faut bien reconnaître que cette femme a du répondant. J'avais bien conscience qu'une certaine ambiance, un certain malaise planait suite à son départ mais ce n'était en rien ma faute après tout. À ma grande surprise, T-ckilla avait disparu pour faire face à le jeune femme, expliquant à son tour le fond de sa pensée. Diantre, va-t-il oser faire une terrible erreur ? Mis à part des mots, rien de grave ne sortait de sa bouche avant qu'il ne reprenne sa place. Camilla ne fut pas non plus agressive, mettant à son tour les points sur les I, avant un dernier regard vers Zephirin et moi-même, entendant ses adieux. Hum, je dois reconnaître que cela me déplaît quelque peu.

Le regard dans le vide, je réfléchissais à un moyen de réparer cela. Non, ne voyez pas en moi un grand sensible qui cherche à lié les gens mais depuis quand notre organisation crache sur une sorcière de Dol ? Ses pouvoirs offrent encore tant de possibilités pour ne parler que de ses pouvoirs de téléportation, une véritable bénédiction pour nous ! Enfin, ce serait mentir de dire que le peu de temps passé avec elle ne m'avait pas plus. J'aurais tant aimé en apprendre plus des sorcières de Dol par son biais... Mais bon, ce n'est pas moi qui décide de tout cela.

« Laissons cela de côté, si je dis que cela me déplaît, tu n'iras pas la retrouver pour t'excuser après tout ? »

Je pouvais comprendre le fait que Jonah lui en voulait mais moi, elle m'a été d'une grande aide en arrivant au village des nains plus rapidement avant de rejoindre les mages noirs. Sans parler, une fois encore, de ses connaissances qui m'auraient sûrement plut.

« Pour en revenir à ce petit... » Toujours pas là d'ailleurs. Il faudrait lui apprendre la ponctualité à ce petit. « C'est elle qui me l'a apporté, sans que j'en donne mon avis d'ailleurs. Mais elle avait jugé ses capacités utiles pour moi comme pour nous. Honnêtement, j'étais sceptique mais il est vrai que pour se faufiler et rester discret, il a un certain potentiel. Je n'ai pas eu l'occasion de tester ses capacités dans un véritable test pour glaner quelques informations secrète ici ou là mais j'ai vu de mes yeux ce qu'il était capable de faire. De son côté, j'ignore aussi quel lien il a avec elle mais je ne pense pas que son lien avec elle soit plus important que le mien. De ce que j'ai cru comprendre Nos, vous êtes du même monde que Camilla ? J'espère pour vous que vous aurez de précieuses choses à m'apprendre. »

Ma source principale d'information sur les sorcières de Dol venait de partir et sauf erreur de ma part, cela ne court pas les rues de trouver des informations pareilles. Il n'était pas une sorcière – n'est-ce pas ? – mais il devait connaître des choses à leurs sujets ? Non ? C'est tout ce que j'avais à dire sur ce petit.


« Bien, maintenant cette page tournée, la suite, donc ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Hors Temps :: Héra-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives