Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 692/2400
MP : 10/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Dim 10 Sep - 1:15

Dans l'inanité de l'existence, l'Homme cherche une étincelle à laquelle se raccrocher. Mais dans un monde où l'amour est oublié et la justice égarée, il n'y a de place que pour un enfer sans fin.



C'était une journée comme les autres aujourd'hui. Un après-midi tout ce qu'il y a de plus banal à vrai dire. Les passants se pressaient dans leurs différents lieux de travail après leurs pauses du midi et les touristes s'affairaient sur les nombreux marchés en cette période de festival. On entendait déjà les crieurs annoncer quelles étaient les pièces jouées dans l'après-midi quand ils n'étaient pas parasités par le son des orchestres amateurs.
Les rayons du soleil cuisaient lentement cette marée de corps en effervescence malgré le vent et l'altitude. L'été pointait le bout de son nez, illuminant la blanche ville d'Alexandrie. Ci-et-là, on pouvait discerner quelques curieux prendre en photo le château abritant la chimère éponyme. Elle avait fais une apparition durant la fin de l'an 3. L'événement fut ensuite retranscris dans tous les médias dès le début de l'année suivante, attirant l'attention sur ce monde médiéval et reculé.


Déjà quatre ans. Quatre longues années à vivre dans la vermine. Celle-ci s'amassait d'ailleurs non loin du château dans l'espoir de voir un bref instant la reine et représentante d'Héra que l'être de lumière gratifiait de sa protection. Il est vrai qu'elle devait faire un discours aujourd'hui. Nul doute que ce dernier concernerait les festivités, rassurant les participants sur l'avenir prometteur d'Héra dans ce monde d'incertitude et de chaos. C'était une belle occasion de glisser un mot de politique, surtout après une période riche en attentats. Combien de personnes n'avaient pas passé l'hiver suite au manque de nourriture? Combien de morts l'Immaculée Grenat avait-elle observée dans les ruelles sombres de sa cité chérie?


La réalité est parfois bien cruelle et le destin capricieux. C'est quand on pense que les choses s'améliorent qu'elles se dégradent tout à coup. C'est quand on pense l'orage passé que la tempête se déchaîne.


Dans la marée de personnes éclairées se rendant au siège du Pouvoir, une silhouette progressait à contre sens dans l'ombre des bâtiments. Ses longs habits noirs tombaient sur les pavés blancs, ternissant dans leurs sillages tout ce qui entrait en contact avec. Elle s'arrêta à un embranchement avant de s'aventurer sur le chemin du silence. Il lui fallut quelques minutes pour parvenir à un café isolé, dans le coin d'une ruelle que l'astre solaire n'exposait pas aux yeux du monde. Une Chrysanthème d'une pureté parfaite tenait au niveau de son cœur, et un parfum de lavande accompagnait son implacable marche. Le gérant de la boutique le reconnut presque immédiatement. Il s'avança vers lui et l'installa à une grande table après l'avoir correctement salué. Après tout, il était normal de montrer son respect envers le sauveur de sa ville d'origine.


T-ckilla se positionna donc sur la chaise centrale. On lui apporta bientôt un kafé dans une porcelaine typique de Tréno que le vendeur avait gardé de son ancienne vie. Le nihiliste l'avait rencontré quelques mois plus tôt alors que ce dernier déménageait à Alexandrie, faute de quoi se nourrir dans la cité nocturne de Tréno. Il avait poliment refusé l'offre de travail dans les champs proposée à tous après l'incendie qui avait ravagé Dali, préférant la vie de commerçant et les plaisirs du contact avec les gens. L'Ange du Néant avait alors dis qu'il passerait dans sa boutique à l'avenir, promesse qui était à présent honorée. Il n'était cependant pas le seul invité...


Les Calamités présentes et à venir de ce monde absurde et vain approchaient. Il les avait conviés à cette réunion pour mettre en place la chute d'Héra la décadente. Patient, il attendait à présent l'arrivée de ces alliés, avalant le liquide au goût de cendres avec une lenteur exagérée. Il repensait à cette enfant cloîtrée dans son château étincelant qui n'était plus que l'ombre de ce qu'elle fut. L'Héroïne avait cédée sa place à une gouvernante qui rêvait d'utopie et de béatitude dans une monde de machinations et de guerres. Et alors que les yeux rouges du Rokumeikai étincelait dans l'obscurité de la ville, il imaginait déjà l'avenir. Ce n'était pas une vision éclatante comme celle qu'Alexandre donnait aux crédules, mais le reflet d'un lointain futur. Et dans cette marée de crânes et de sang, il n'y avait rien d'autres que la guerre... Une éternité de guerre pour l'obtention des cristaux conférant un vœu à leur possesseur.



C'était une journée comme les autres aujourd'hui. Un après-midi tout ce qu'il y a de plus banal à vrai dire. Les oiseaux chantaient, les chrysanthèmes fleurissaient... Une journée parfaite pour que le monde brûle au sein des six enfers.


*****


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Lun 11 Sep - 11:12

CamillaCamilla Dante
======================
Une ombre furtive se faufilait à travers les ruelles d'Alexandrie en cette chaude journée d'été. Ces derniers temps, la jeune femme avait été un peu plus tranquille, poursuivant ses allers retours entre l'Au-Delà et le reste du monde à la recherche d'individus aptes à rejoindre le grand projet du Rokumeikai. Il y avait bien eu cet être étrange dégageant une aura draconique, mais elle s'était fait coiffer au poteau par Stanshield pour cette fois, aussi la jeune femme avait pu poursuivre ses observations auprès de ses autres protégés.

Elle gardait essentiellement un œil sur le jeune Tenshi, n'étant pas sure que Cidolfus soit suffisamment patient pour réussir à le convertir correctement à leur cause. Il n'était probablement pas trop habitué à s'occuper de jeunes enfants après tout et pourtant, celui-ci pouvait leur permettre de contrôler l'un des plus grands réseaux d'espions de tout Héméra s'ils jouaient bien leurs cartes. C'est pourquoi le rôle du scientifique était si important, mais Camilla s'était bien gardé de le lui dire, ce n'était pas son rôle, et elle espérait que T-Ckilla pourrait le lui confirmer au cours de la réunion d'aujourd'hui.

Malgré la chaleur, la belle portait un long manteau d'un blanc immaculé, sa tenue en dessous avait été achetée dans une boutique d'aventuriers d'Alexandrie, un haut blanc de type chemise à jabot, un léger corset de cuir par-dessus qui aurait pu mettre en avant sa poitrine si le manteau en question ne la dissimulait pas, et un pantalon de cuir avec des bottes qui remontaient par-dessus sous les genoux.

Ses talons claquaient sur les galets de pierre, mais rapidement elle quitta la rue pour grimper à une échelle et gagner les toits. De là, elle rejoignit discrètement un point stratégique pour avoir une vue imprenable sur la place où T-Ckilla s'était installé. Elle ne comptait pas se mêler à eux, du moins, ce n'était pas prévu encore. Elle se cala contre la cheminée qui était aussi blanche qu'elle, ce qui expliquait probablement son camouflage du jour. Assise tranquillement, elle attendit l'arrivée des autres, espérant que chacun réponde bien à l'appel...



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Cidolfus Demen Bunansa


avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 4
HP : 950/950
MP : 25/25
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Dim 17 Sep - 19:00

Cela faisait un bon moment que je n'avais pas remis les pieds ici, et l'ambiance était plutôt festive aujourd'hui. Je n'étais pas très fan de ce genre de petites fêtes pour le peuple, je trouvais que c'était détourner l'attention d'un problème pour faire croire que tout allait bien. Il y avait peut-être une vraie bonne envie avec tout ça mais je n'en voyais pas l'utilité. Parader, danser, jouer, les gens ont le droit d'aimer ça, je ne le leur reproche pas, mais qu'on ne vienne pas me forcer à y participer. À première vue, il ne semblait pas y avoir que le peuple d'Héra ici, si la grosse majorité semblait bien être originaire de ce monde, quelques tenues m'indiquait que des gens n'étaient pas du coin. Soit ce sont des voyageurs de passages, des gens d'ici revenue ici pour fêter ça ou alors des gens perdu ? Qui sait, certains ont un mauvais sens de l'orientation peut-être ?

Mais ma venue ici était bien clair, je devais retrouver les autres, laissant le soin à Tenshi de nous rejoindre sans m'accompagner. J'ignore quelle information ils ont sur nous mais si dans ses informations est indiqué, voyage en groupe, s'isoler des autres pour se retrouver était plus prudent, même si par la suite, nous serons réuni et donc, en groupe... Mais nous n'avons pas le choix après tout. J'appréciais quand même Héra, ce monde n'était pas aussi développé qu'Ivalice ou des mondes plus proche des miens comme Dol ou Gaïa mais au moins, mon style vestimentaire ne choquait personnes. Les gens s'écartaient de mon chemin, pensant certainement qu'abîmer mes vêtements leur coûterait très cher, et c'est exacte. Je ne ne voudrait pas attirer les regards sur moi pour ça, non pas que je suis proche de ma tenue ou de mon argent mais étant la seule tenue que j'ai d'Ivalice, je préférais la garder en bon état aussi longtemps que possible.

Comme convenu, je me rapprochais doucement mais sûrement de l'endroit du rendez-vous, je ne connaissais pas cette ville comme ma poche mais en suivant les indications, cela ne devrait pas être difficile. Sauf si la personne s'est trompée dans ses détails mais ce ne serait pas ma faute pour le coup. J'ignore si mes compagnons étaient déjà là mais une fois arrivée, je ne voyais que le leader de ce groupe, T-Ckilla. Vraiment, personne d'autre ? Je ne vais pas me plaindre d'être ponctuel ou en avance ? Qui sait, ma montre était peut-être en avance ? Qu'importe, le principal, c'est que je sois là, non ? J'en profitais pour signaler à la serveuse, un Kafé avec du sucre avant de m'installer à la table de celui qui avait placer des espoirs en moi.

« J'ai l'impression que ça fait bien longtemps que nous nous étions pas retrouver face à face. Tu as l'air d'aller bien. »

Ce qui était une bonne chose ! J'affichais un léger sourire, ce rendez-vous ne me déplaisais pas après tout, et je me demandais ce qui allait être dit en compagnie des autres ? Si ce n'était que pour prendre des nouvelles, nos PHS auraient suffi, non ? Ce rendez-vous avait un but, reste à savoir ce qui nous attendait une fois au bout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 71/2200
MP : 35/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mer 20 Sep - 8:50

Ce n’est non pas en tant que membre, mais bien en tant que témoin que Zephirin consentit à apparaître à cette réunion du Rokumeikai. De cette façon, l’homme aux oreilles pointues pourrait se faire une idée des… participants à cette organisation. T-ckilla avait nombre de fois mentionné leur existence sans qu’il ne puisse jamais réellement les observer par lui-même. L’heure était venue, à présent. L’heure était venue d’observer et de juger si oui ou non, cette affaire avait un sens, un but. T-ckilla lui avait peut-être promit les cristaux, mais rien ne disait que ces autres accepteraient une telle chose. Il n’en parlerait pas, mais il guetterait. Il comptait bien analyser les mots. Comprendre leurs intentions. Voir ce qui était prévu… avant et après son arrivée.

Honnêtement, il n’avait pas sa place dans cette fanfaronnade. Il ne connaissait aucun de ces membres et avait bien dit à l’élémentaire qu’il refusait catégoriquement d’intégrer le Rokumeikai. Il n’était fidèle qu’à lui-même, et à ses frères d’armes. Pourtant, T-ckilla avait insisté pour qu’il assiste à cette petite réunion. Etait-ce pour le convaincre, peut-être ? Pour lui montrer son panel d’artistes et espérer que lui aussi, prenne le pinceau ? Zephirin n’en était pas persuadé. Et ses intentions restaient les mêmes.
Il ne rejoindrait pas le Rokumeikai, ça non. Et cette réunion n’aurait rien pour l’y convaincre.

La curiosité pourtant le poussa à se déplacer. S’il était toujours accompagné par T-ckilla, cette fois, en vue de cette préparation, l’homme d’Hydaelyn avait prit une chambre d’auberge à Alexandrie et s’était effacé quelques heures. Hors de question cela dit de s’habiller comme un hypocrite et délaisser son armure. Il la fit nettoyer, aussi lorsqu’il arriva sous l’éclat du soleil, le métal blanc scintillait, et personne ne pouvait rater son passage. Pourtant, il fut rapidement oublié au tournant d’une rue.

Sur son passage, quelqu’un le devança. Un homme, un homme curieux. Des petites lunettes, les cheveux grisonnants avec l’âge, une tenue rougeoyante. Il semblait guetter les environs et se faufila jusqu’à la ruelle où la porte menant à leur lieu de rendez-vous se trouvait. Sans doute l’un des membres… Zephirin le laissa entrer en premier, et attendit quelques minutes pour voir s’il sortait. A priori, rien. Sa déduction était donc la bonne.
Il lui emboita le pas peu après, et entra également sans s’embarrasser des coutumes habituelles et des salutations. Il remarqua qu’en effet, il n’y avait que deux silhouettes attablées. T-ckilla, et l’étrange homme qu’il avait vu un peu plus tôt. Il lui jeta un regard oblique d’ailleurs en continuant d’avancer. Loin de lui l’intention de s’installer à table avec ces gens…

Il adressa un hochement de tête à T-ckilla. Mais l’homme en rouge n’eut droit qu’à un regard.
L’élézen n’accepta aucun café, ni boisson divers. Il n’aurait pas dit non à un bon vin, mais soit, on ne pouvait pas toujours avoir ce qu’on veut. Il désirait rester attentif. Il ne souhaitait pas se présenter, si T-ckilla estimait nécessaire de le faire, il le ferait. Pour l’heure, il préférait s’envelopper de mystère. Il se positionna donc non pas à table, mais debout dans l’ombre, à une proximité tout de même confortable pour entendre et réagir si nécessaire. Ses bras se croisèrent, et son regard contempla la table avec une certaine insistance. A voir maintenant quels autres «pions» feraient leur apparition…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos Karpath
Génie de la Lampe

Génie de la Lampe

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Mer 20 Sep - 13:35

L'endroit était totalement adapté à la tenue de Nos qui ornait sa fidèle armure de plaques de métal noire. Les hommes le regardaient avec une certaine curiosité, essayant de deviner de quelle force armée pouvait provenir un tel homme qui était désarmé. 

Sur la grand'place, une troupe de ménestrels et de troubadours contait une légende, d'une dame d'un lac et d'une table ronde, d'une épée magique et d'un être élu... Les gens écoutaient avec attention la voix diaphane quand ce n'était pas juste quelques envieux qui venaient admirer la beauté de la femme. 

Ces légendes farfelues intéressaient les manants alors qu'ils ne connaissent même pas la propre histoire de leur existence et de leur monde, c'était assez paradoxal mais Nos n'avait pas le temps à songer car aujourd'hui, il avait rendez-vous avec le destin. Il avait peiné à rallier Alexandrie depuis Lindblum, sa rencontre avec son rival officiel l'avait fortement affaibli et il se rendait bien compte de ce qu'il avait perdu avec les centaines d'années passés "hors du monde". 

Il n'était pas le dernier, apparemment, mais la taverne était pourtant bien trop animée de ce qu'il pensait. Il savait qui serait là, l'élémentaire du néant, certes. Le scientifique, également, les fondateurs du Rokumeikai était les seuls conviés. Cette femme à l'allure guerrière avait les faveurs du Maître, et il s'attendait de la voir. Pour autant, le jeune homme blond ainsi que cette homme à l'allure très fine et aux oreilles élancées, ne faisaient pas partie des ces expectations. 

Nos décidait donc de s'asseoir sur l'une des chaises vides, il saluait ses homologues avant de se présenter à l'homme qui accompagnait le Maître.

"Messieurs, Madame, ravis de vous revoir. Je me prénomme Nos." 

Il n'en dit pas plus, ceux qui devaient connaître son histoire, comme le scientifique, en savait assez, les autres, n'en sauraient que davantage plus tard, sans doute. Nos se tourna vers Tckilla afin de faire un rapport succinct de ce qu'il avait accompli. 

"Je me suis occupé de mon vieil ami, vos informations étaient exactes. Je partirais donc dès que possible pour la suite des évènements." 

Mais il était évident que se rendre sur Centra, seul serait de la pure folie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 692/2400
MP : 10/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.   Dim 24 Sep - 23:12

La terrasse de ce petit café était vide quand le nihiliste s'y arrêta. Seul devant sa boisson, il maintenait son regard impassible sur la rue menant jusqu'à lui. Le soleil éclairait peu l'endroit et les passants étaient rares. Au loin, on entendait les bruits liés aux différentes animations proposées lors de ce festival. Pourtant, il demeurait dans l'obscurité, attendant patiemment les autres Enfers. Seul un journal lui servait de fidèle compagnie. La solitude et le silence étaient ses alliés les plus précieux.


Quelques minutes passèrent. Le kafé tiédit jusqu'à ce que l'élémentaire pose son regard sur l'homme qui approchait. Avec un accoutrement aussi voyant, il était difficile de le louper. D'ailleurs, ce dernier était suivi par nul autre que Zephirin. Quelques rares clients s'étaient installés à des tables voisines, trop diront certains, mais privatiser entièrement l'endroit aurait pus soulever la suspicion au sein des autorités de la ville. Mieux valait-il apparaître comme une personne tout ce qu'il y a de plus normal, bien qu'il commençait à se faire un nom.


Un signe de tête entendu fut adressé à Zephirin. Cidolfus put d'ailleurs le noter. Néanmoins, il ne sembla pas s'en préoccuper. Peut-être pensait-il qu'il s'agissait de l'un des nombreux subjugués que T-ckilla possédait par le passé. Il risquait d'être surpris.


Ha... Ce scientifique! Toujours cette manière si polie et raffinée de s'exprimer, bien que parfois un peu difficile à suivre. Il était l'un des piliers du Rokumeikai. Ponctuel et serviable, il possédait une intelligence très au dessus de la moyenne. Si l'on ajoutait à cela ses compétences... Particulières, on avait là un appui solide pour la conquête de ce maudit monde. De sa voix grave, l'ange du néant lui répondit. Son timbre de voix faisait penser à celui que prendrait un vieil ami vous revoyant après de nombreuses années. De la comédie? Peut-être... Ou peut-être pas. En tous cas, un début de sourire fit son apparition sur les lèvres du nihiliste.


" Je te retourne le compliment Cidolfus. Tu sembles particulièrement en forme. Ton voyage jusqu'ici s'est-il bien déroulé? "


Il échangea quelques civilités d'usages avec le vieil homme avant qu'une main ne se pose sur son épaule. Les longs ongles l'ornant trahirent l'identité de la succube.


" Je ne pensais pas que tu viendrais... Veranissa. "


La jeune femme portait une armure lourde qui cachait sa silhouette sulfureuse. Elle se pencha légèrement en avant, découvrant un décolleté plongeant en face du visage du scientifique.


" Je n'allais pas manquer une occasion de vous revoir ".


L'une de ses mèches s'écarta alors, dévoilant une trace de brûlure sur son cou, vestige de la tentative d'enlèvement qui avait eu lieu il y a plusieurs mois déjà.


" Je vois que Zephirin est venu. "


Elle se déplaça alors de côté, laissant son déhanché remuer la tête de tous les clients malgré le port de son habit de métal. D'un geste de la main, elle salua l’intéressé, bien qu'on aurait pu croire qu'elle l'invitait à se rapprocher.


" Nos approche. "


La jeune femme s'arrêta alors, s'asseyant à la table, au plus proche du maître de cérémonie. Le jeune blond ne tarda pas à saluer l'assemblée. Il fit preuve d'un enthousiasme certain, preuve que sa mission s'était déroulée correctement. Veranissa eut même un petit rire amusé à son attention.


" Je vois que tu es toujours aussi enthousiaste. Néanmoins, prend au moins quelque chose à boire. Je pense qu'il est préférable que tu nous racontes cela une fois que ton tour viendra. "


Car, comme pour la réunion de grandes entreprises, T-ckilla comptait faire le bilan de chaque mission avant de passer au futur. Et il savait par expérience qu'aucun d'eux ne seraient déçus de ce qu'il avait prévu...
Il étendit son bras et, paume vers le ciel, il désigna le serviteur du Roi-Dieu Thordan.


" Bien. Mes amis, nous allons pouvoir commencer. Jonah m'a prévenu qu'il aurait certainement du retard. Strainshield, Varimatras et Mystiria ne pourront pas être présents. Je vous expliquerai pourquoi ensuite. Tout d'abord, je tiens à vous présenter Zephirin. Il est mon partenaire de voyage et assistera à cette réunion en tant que mon invité. Je me porte garant de lui. De même, Veranissa est ici sous ma directive. Je pense qu'un rapide tour de présentation serait la moindre des choses avant de démarrer les hostilités. "


Sa voix était de nouveau neutre, sans la moindre once de supériorité. Chacun des membres ici présent était sur un pied d'égalité. C'était du moins vrai pour les membres fondateurs.



Tout était encore calme. De loin, on pouvait imaginer qu'il s'agissait de la rencontre de vieux amis qui ne s'étaient vu depuis longtemps. Malheureusement, ces individus n'étaient pas là pour discuter de leurs vacances ou de leurs familles... Ils étaient là pour soumettre la Planète et la faire leur.


[b][size=18]Les autres - Spoiler[/size][/b]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Festival d'Alexandrie - Eté de l'An 4.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival Jeux à Court-Saint-Etienne 2010 (Belgique)
» 1er Cannes Festival Cup 2011
» Festival des jeux à Cannes
» [Festival du jeu Toulouse 2010] 23-24-25 avril
» [b]Festival International des Jeux de Cannes 2011[/b]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Les Festivals d'Héméra :: Héra-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives