Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 A Dali #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: A Dali #1   Mer 12 Juil - 10:31

Une épée flottant dans le vent. Un Mog lisant son livre tandis que son jeune élève continuait de s'exercer. Une flèche heurtant une cible de fortune. Une nouvelle page de tournée. Des étincelles s'échappant de la paume de la main. Un soupir relâché alors que l'ouvrage était refermé. Le Mog désespérait de voir tant d'amateurisme dans l'exécution d'un sort de magie noir aussi basique.

Mogtein a écrit:
Tu ne te concentres pas assez. Je te l'ai déjà dit, on n'exécute pas un sort de la même manière que l'on assène un coup d'épée !

Stern rabaissa sa main, légèrement roussie par le maléfice manqué. Il fit mine d'ignorer les mots du Mog. Il préféra réitérer l'expérience, pour un nouvel échec.

Mogtein a écrit:
Et maintenant, tu ne te concentres pas, tu essaies simplement de détourner ton esprit. Ce n'est pas comme ça que la magie se pratique.

Le jeune homme rabaissa sa main. Il n'était pas d'humeur, vraiment pas. La matinée avait été épuisante. Tout ce qu'il souhaitait, c'était pouvoir se concentrer sur autre chose. Il rattrapa son épée, et fit mine de pourfendre des monstres imaginaires. L'arme n'était pas légère, mais le garçon avait appris à la manier. Il ne se souciait plus du poids de cette dernière. Le Mog ouvrit de nouveau son livre. Lorsque Stern était dans cet état, cela ne servait à rien d'essayer de communiquer. Quatre mois d'éducation, pour être gâché par le sale caractère de l'élève. L'esprit ne releva pas la tête lorsque Stern s'immobilisa, essuyant la sueur sur son front avant de baisser les armes.

Mogtein a écrit:
"Ca ne fonctionnera toujours pas"

Précisa Mogtein sans stopper sa lecture. Stern s'immobilisa. Il avait tenté à nouveau d'effectuer le sort Brasier, en vain. Il referma le poing noirci. Il ramassa la gourde posée dans l'herbe, et avala une gorgée d'eau. L'eau avait été toujours un léger goût de boue. Mais c'était de loin meilleur que plusieurs mois auparavant, lorsque le puits avait été détruit et que l'eau qui en était tirée était noire.

Stern a écrit:
"La pause est finie, au boulot."

Le paysan réapparut, contournant le moulin jusqu'à observer un spectacle qui continuait de le dépiter. Dali, le village qui n'était plus qu'une ombre. Après quatre mois de travaux intense, les survivants étaient encore loin de retrouver leur confort d'antan. Quand à la joie, c'était une émotion qu'ils conservaient pour la prochaine génération. Non pas que ces hommes et femmes avaient oubliés comment sourire, mais même les brefs moment de réconfort gardaient un goût de cendres.

Grâce à l'aide de volontaires, mais également de soldats envoyés des royaumes alentours, les habitants de Dali avaient pu se remettre à genoux. L'aide permit d'accomplir en quatre mois ce qui aurait duré le quadruple avec les quelques survivants. Le puits avait été réparé, les maisons démolies avaient enfin été dégagée. Il ne restait à la place que des terrains vides, attendant que de nouveaux bâtiments soient construits. En patientant, certains dormaient dans les tentes, tandis que d'autres vivaient dans le moulin. La seule note positive que le village ait été dévasté par les flammes, fut que la nature reprenait déjà ses droits. Les champs avaient labourés, et les cendres étant un formidable engrais, les plantations pointaient le bout de leur tige. Les survivants de Dali n'avaient pourtant pas appréciés l'idée d'utiliser les cendres comme engrais naturel. Combien d'habitants n'avaient pas été retrouvés et avaient rejoints les cendres ?

A présent, tandis que certains labouraient, une équipe d'hommes s'occuperait de reconstruire les habitations, et raviver les commerces. Stern était reconnaissant envers ces hommes et ces femmes. Mais il n'était pas dupe. Il savait que si certains avaient agi ainsi par bonté, d'autres étaient là par profit. Une fois dévasté, les terrains n'appartenaient plus à personne. Quelques soldats parlaient déjà de leur résidence de campagne pour leurs vieux jours, et ces mots étaient tombés dans l'oreille de Stern. Il s'était retenu de leur infliger une rouste. Il ne pouvait se permettre de chasser les quelques bras qui étaient toujours présents. Car si des renforts avaient été envoyés à Dali, cela n'avait pas duré quatre mois. Beaucoup de voyageurs étaient repartis. Soit parce qu'ils estimaient que leur présence n'était plus nécessaire dans l'immédiat. Mais aussi parce que certains se lassaient, oubliant qu'une telle bonne action s'étendait non pas sur quelques jours, mais sur de longs mois, ou années. Enfin, d'autres étaient simplement déprimés par ce qu'il s'était passé ici. Tandis que certains soldats retournèrent dans leur royaume. Soit parce qu'ils avaient une permission, ou parce qu'il était nécessaire de renforcer la sécurité de chaque ville après ce qu'il s'était passé.

Oui, l'aide était toujours nécessaire à Dali. Les hommes et les femmes se levaient aux aurores tous les jours, et allaient se coucher tard. Et leur progression était si lente que certains frôlaient le désespoir. Pourtant, ils continuaient. Dali était leur maison depuis toujours, et c'était le caractère de ces hommes et femmes que de lutter pour lui redonner vie à nouveau. Un moyen de dire à leurs ennemis : Vous nous avez touché, mais vous ne nous avez pas tué !

Hrp : Question à propos de la reconstruction de Dali. Comment ça se passe au final ? On fait un post, plusieurs posts, précisant ce qui est reconstruit. Le modérateur nous donne l'avancée post par post ? Ou nous laisse poster plusieurs fois avant d'intervenir pour nous dire où ça en est ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Mer 12 Juil - 15:45

bell Début du RP de Floe.

Des jours auparavant, Floe s’était aventurée ici, sur les terres désolées de Dali. Il était raconté que naguère, les champs et les maisons de ce petit village confortaient l’idée de vacances et de relaxation, que ces lieux transportaient paix et calme dans l’âme et l’esprit de ceux qui posaient leurs pieds sur les dalles blanches donnant çà et là. Les paysans y enfouissaient un lourd secret auparavant, mais ce n’était plus là une actualité. Dorénavant, ce n’était vraiment qu’un village isolé, sans sombres desseins, visant à vivre paisiblement, femmes et enfants, jeunes et vieillards, dans une harmonie singulière et plaisante qui respirait la vie et les bons petits plats.

Bien sûr à présent, c’était une autre affaire.
Les yeux céruléens de la mage blanche embrassèrent rapidement le décor. Plus de fumée, ni de flammes, la majorité des débris c’en étaient allés. Mais les lieux paraissaient toujours aussi navrants. Cela lui rappelait sans mal l’état déplorable dans lequel Melmond se trouvait alors que Lich tourmentait les environs, ayant dépouillé la terre de sa beauté de jadis. Malheureusement, retrouver et raviver un cristal ne changerait rien à la situation de Dali. Actuellement, le problème était bien plus politique et personnel, ce n’était pas une histoire digne d’une nourrisse cherchant à terroriser ses enfants en parlant de démons et malédictions, non… C’était bien plus horrifiant que cela. C’étaient là les desseins de vils personnages. Siegfried le lui avait dit : le Rokumeikai. Une association complètement inconnue, ses membres anonymes, introuvables… Le pourquoi du comment ? Personne ne pouvait le dire.

« Bonjour, dame. Que puis-je pour vous ? » S’interrogea l’un des rares survivants qu’elle avait soigné la dernière fois.
« Bien le bonjour. J’aimerais vous aider une fois de plus. J’ai quitté un peu trop hâtivement la dernière fois, j’en suis confuse… Mais à présent, j’apprécierais de mettre plus directement la main à la pâte afin que vous puissiez rapidement récupérer vos logis. »
« Votre aide de l’autre jour nous fut précieuse, mais je doute que vos sortilèges puissent réparer nos demeures et nos champs… »
« Hahaha, allons. » Rit-elle en portant une main à ses lèvres. « Je suis plus forte que je n’y parais ! Il ne faut pas s’y méprendre. »
L’homme parut sceptique, et se rembrunit en voyant que cela ne démotivait pas la mage blanche.
« Fort bien, à vos aises. Je vous laisse faire le tour pour voir si quelqu’un aurait besoin de vos services. »
« Merci bien ! » Sourit Floe avec bonheur, heureuse de pouvoir tendre la main.

Quelques gens la dévisagèrent avec intérêt, sans doute surpris qu’une jeune femme ne débarque comme ça. Certains la connaissaient déjà, ils avaient eut le plaisir de la voir apparaître peu de temps après le Guerrier de la Lumière, Siegfried Thorne. Elle-même une héroïne de lumière sur son monde, il lui avait semblé tout à fait normal d’aider les petites gens. Les quelques personnes qui purent la reconnaître lui accordèrent un regard et un hochement de tête reconnaissant. Elle leur rendit leur sourire.

Le travail avançait cahin-caha. Les gens peinaient à travailler. Ils étaient fatigués, déprimés. Le visage jusqu’alors rayonnant de Floe perdit de ses lumières lorsqu’elle arriva vers le petit cimetière improvisé que les survivants avaient construit pour enterrer leurs proches. Certes elle ne connaissait personne ici, mais rien ne l’empêchait de venir se recueillir pour ces braves gens injustement morts. Elle laissa ses pas la guider par là et s’immobilisa devant le regroupement de tombes de fortunes. Des pierres tombales ? ça non. Des bouts de bois, maladroitement sciés et cloués ensemble pour former des croix. Attristée, Floe laissa son regard se voiler avant d’attraper sa grande capuche, jusque là sur sa tête, pour la retirer par respect pour les morts. Son bâton dans une main, elle porta l’autre sur sa poitrine et baissa la tête en fermant les yeux.
« Puisse la lumière guider votre chemin. » La lumière, oui, celle-ci lui avait octroyée une nouvelle mission, un nouvel appel, alors pourquoi pas pour ces pauvres gens ? Floe ignorait bien sûr qu’elle avait été privilégiée. Que cette histoire était une histoire bien à elle. Tous n’avaient pas cette chance.

Alors qu’elle rouvrait les yeux, une brise légère souffla, faisant onduler ses fins cheveux d’or. Visiblement, sa première mission serait de redonner sa lumière à Dali. Elle prit une profonde inspiration, puis se tourna dans le but de commencer cette nouvelle quête. Adoptant un sourire encourageant, elle accosta la première personne qu’elle vit, un jeune homme aux cheveux en batailles accompagné d’une étrange boule de poils – les mogs n’existaient pas sur son monde, aussi ignorait-elle de quoi il s’agissait !
« Bonjour, excusez-moi ? Je ne sais pas trop où commencer et j’aimerais bien aider. Auriez-vous besoin d’une quelconque assistance ? » C’était un peu maladroit mais c’était un début ! Elle avait soignée tellement de personnes avec sa magie en arrivant à Dali qu’elle ne reconnaissait pas ce garçon qu’elle avait en effet aidé aussi, mais à ce moment-là, dans l’agitation, la peur et les larmes de tous et chacun, elle n’avait pas vraiment enregistré l’apparence de chaque individu.


bell Floe désire participer à la reconstruction de Dali.

Pour Stern :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Mer 12 Juil - 16:52

Reconstruction de Dali!

En attendant qu'un modérateur vous soit assigné, je vais m'occuper de vous!

Étape 1: il est indispensable de faire le tri dans tous les décombres, voir ce qui peut encore être récupéré, ce qui ne sert vraiment plus à rien. Attention aux sous-sols qui abritaient les meules et stocks de nourriture, les lieux sont instables, et il faudra essayer de renforcer les fondations!

Bon courage!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Jeu 13 Juil - 8:57

Ce fut un nouveau jour de labeur pour Dali. Jusqu'ici, les paysans et volontaires avaient déblayés les cendres de la ville, et fait un important tri entre ce qui pouvait être encore utilisé, ou non. Mobilier, affaires personnelles, tout était parti en cendres. Mais les murs qui s'étaient effondrés regorgeaient de matières premières nécessaire à la reconstruction. Avant de relancer à nouveau les échanges économiques, tout était bon pour ne pas avoir à acheter trop de matériaux. Cependant, le débat se porta sur un autre sujet. La veille, un volontaire avait failli se blesser. Le sol s'était effondré sous ses pieds alors qu'il inspectait un terrain à reconstruire. La destruction n'avait pas seulement touché les habitations, mais avait également affaibli les fondations de la ville. Certains parlaient d'aller dans les souterrains de la ville, et d'essayer de récupérer ce qui était encore utile, et d'inspecter à quel point les fondations étaient endommagées.

Stern s'était porté volontaire pour se rendre dans les souterrains. Contrairement aux volontaires, il connaissait les lieux. Il y avait travaillé lors de la fabrique de Mages noirs. Et avant que Dali ne soit attaquée, les fondations servaient à conserver des ressources. Jusqu'ici, les survivants s'étaient servis dans la salle situées juste en dessous du moulin. Mais personne n'avait encore eu le courage de s'aventurer dans les dédales. A présent que les lieux étaient abandonnés, les ténèbres avaient envahi les lieux.

Alors que Stern préparait plusieurs sacs à emporter avec lui, une inconnue s'approcha de lui. D'une voix pas vraiment assurée, elle proposait son aide. Le jeune homme se retourna, jetant un regard évadé sur la jeune demoiselle. Il pensa à une poupée de cire, jolie et fragile. Il fallait dire qu'elle ne convenait pas vraiment à ce paysage chargé d'hommes et de femmes salis par le labeur, et musclés par le travail. Il ne se souvenait pas qu'il avait déjà aperçu cette demoiselle auparavant. Lors des premiers jours, les survivants de Dali étaient toujours touchés par le traumatisme. Ils ne se souvenaient guère des personnes qui étaient venus les aider. Ils étaient reconnaissants envers ces gens, mais ils ne les voyaient que comme des gens, sans réelle identité. Cela avait changé à présent.

Mogtein a écrit:
Tu pourrais lui répondre au moins !

Stern se retourna, scrutant à nouveau la jeune fille.

Stern a écrit:
Vous avez fait tout ce chemin sans même savoir ce que vous alliez faire ? C'est une plaisanterie ?

Il regarda un instant l'inconnue dans les yeux. Son propre regard cachait une forme d'exaspération. Mogtein s'était retourné, voyant que son jeune compagnon jouait encore les brutes sans éducation. Flotillant vers la demoiselle qu'il reconnut immédiatement comme une mage blanche, la créature devança Stern.

Mogtein a écrit:
Bien le bonjour mademoiselle. Nous vous sommes reconnaissants d'avoir fait tout ce chemin pour contribuer à la reconstruction de notre magnifique village.

L'humain se retourna, et continua de s'affairer. Il laissa au mog la tâche de s'occuper de la mage blanche. Secouant la tête de dépit devant le comportement impoli de cet homme, la créature aux poils blancs chercha à rattraper le coup :

Mogtein a écrit:
Veuillez pardonner mon trop jeune compagnon. Nous avons eu beaucoup de visiteurs qui se sont découragés devant la lourde tâche qui nous incombe.

Avez-vous déjà cultivé ? Chassé ? Ou bâti des maisons ? Ou peut-être souhaitez-vous contribuer à des tâches moins physiques mais tout aussi importantes tel que la préparation des repas ?

Trop de volontaires n'avaient pas apprécié l'accueil de Stern. Le temps leur apprenait à voir le meilleur de l'autre, de chaque coté. Mais ce garçon n'était pas le meilleur interlocuteur pour découvrir Dali, dans son état actuel. Stern se rapprocha du duo.

Stern a écrit:
Mogtein, tu m'accompagnes ? Ou tu t'occupes de faire visiter notre "village" à la demoiselle ?

Il était prêt à se rendre dans le moulin, et à pénétrer les souterrains de Dali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Ven 14 Juil - 9:37

Si le garçon aux cheveux en bataille se tourna vers Floe, il ne pipa mot, laissant l’étrange créature à poils parler à sa place pour le sommer de dire quelque chose. L’homme la dévisagea un instant avant de lui demander si elle était venue ici sans avoir l’ombre d’une idée de ce qu’elle pourrait accomplir pour secourir son prochain. Il demanda si c’était une plaisanterie. Les fins sourcils de Floe se haussèrent avec surprise. Elle savait que les gens de Dali étaient méfiants envers les étrangers après ce qui s’était passé, mais elle ne s’attendait pas à avoir un accueil si peu reluisant.
« Eh bien… » Elle laissa un mouvement vague de la tête terminer sa phrase pour elle, signifiant en effet que le garçon avait raison, bien que ce n’était guère une raison pour laquelle il fallait lui parler de la sorte… peut-être était-il fatigué ? C’était bien possible avec tout le travail qu’il y avait à faire. Floe ne lui en voulait aucunement ; elle comprenait qu’il soit exténué. Et donc lassé, peut-être, des bons samaritains qui ne venaient là que pour espérer récupérer un lot de terrain ou de la monnaie.

Floe porta une main navrée sur sa poitrine, un peu embarrassée. Fort heureusement, le petit animal volant vint à sa rescousse, et s’adressa à elle pour excuser l’attitude de son compagnon. Il affirma qu’ils étaient reconnaissants et ses paroles firent naître un sourire radieux sur le visage de la sage blanche. Comme l’homme ne semblait guère désirer échanger, la mignarde créature poursuivit en lui demandant ce qu’elle était capable de faire en lui offrant une liste de suggestions.
« Je sais faire la cuisine et cultiver. » Sourit Floe avant de tourner le regard vers le garçon qui s’obstinait toujours à vaquer à ses occupations plutôt qu’à se préoccuper d’une étrangère. Malheureusement, elle ne pouvait pas vraiment se rendre utile pour bâtir des demeures, chasser ? Elle savait tuer des monstres avec sa magie, c’était un peu la même chose, n’était-il pas ? « Je sais également me défendre, aussi puis-je prétendre être apte à chasser si le besoin se fait sentir. » Au final, il n’y avait que la construction de demeure qui lui posait souci, ses fins bras ne lui permettant pas de soulever les matériaux.

L’étranger au regard sombre revint vers eux et s’adressa à la créature qu’il appela Mogtein. Il lui demanda s’il comptait le suivre, ou faire visiter le village à leur invitée. Floe se permit de sourire aimablement avant d’émettre une précision, prenant les devants sur Mogtein.

« Oh, je suis déjà venue auparavant. Lorsque j’ai entendu parler du drame, je me suis immédiatement précipitée sur les lieux afin d’offrir mon aide aux survivants. » Son regard se voila de tristesse alors qu’elle détournait la tête, navrée. « Malheureusement, mes soins n’ont put tous les sauver… Mais je suis heureuse de constater que quelques uns subsistent encore et gardent espoir. » Elle adressa un sourire de compassion au garçon, en espérant que ces révélations le rendent un peu plus aimable à son encontre.

D’ailleurs, avec cette nouvelle proximité, elle remarqua quelque chose, sur sa main…
« Vous êtes blessé ? » Demanda-t-elle en laissant son regard posé sur la main légèrement brûlée du garçon. En effet, il avait tenté de pratiquer la magie noire un peu plus tôt, et un brasier mal contrôlé paraissait avoir meurtri sa peau. Floe l’ignorait. Peut-être n’était-ce que de la saleté dû au travail, mais quelque chose lui disait que ce n’était pas le cas. « Je peux vous soigner si vous le souhaitez, ça ne prendra qu’un instant. » Assura-t-elle, déjà ravie de pouvoir aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Ven 14 Juil - 11:07

Pauvre Floe. Venir de si loin pour avoir à poser immédiatement ses compétences. S'attendait-elle réellement à devoir passer un entretien d'embauche oral. Quelqu'un de moins patient n'aurait pas pu supporter voir des personnes dans le besoin faire ainsi la fine bouche. Mogtein écouta la demoiselle attentivement, se grattant la frimousse de sa patte droite.

Mogtein a écrit:
Et bien, vous m'avez l'air très capable mademoiselle. Je pense que vous ne pourriez aider aux champs le matin, participer ensuite à la préparation des repas, et retourner aux champs l'après-midi. Peut-être ferons-nous appel à vous pour la chasse.

Stern qui avait entendu la conversation, précisa, toujours s'activant dans ses préparatifs.

Stern a écrit:
Si tu nous viens en aide, il faudra demander au responsable. Ne va pas croire cette boule de poils lorsqu'il s'amuse à jouer au chef.

Floe précisa qu'elle connaissait déjà le village de Dali, ou ce qu'il en restait. Elle avait appartenu au premier groupe de volontaires, lorsque la situation était désespérée. Stern s'arrêta en entendant ces mots. Si ce sourire compatissant ne le dérida pas, le jeune homme se reprit tout de même.

Stern a écrit:
Oooh ... j'ignorais cela. Merci.

Un silence gênant s'installa un instant. Stern le reconnaissait, il avait peut-être jugé trop vite cette inconnue. Il lui était redevable. Mogtein observait la situation en silence. Ce fut la mage blanche qui interrompit cet instant de mutisme. Le paysan n'avait pas cherché à cacher la peau noircie de sa main, et la demoiselle avait fini par le remarquer. Elle proposa immédiatement de se rendre utile, et de soigner la main du garçon. Stern la regarda un instant, et agita sa main noircie, la fermant et la rouvrant. Preuve qu'il n'était aucunement handicapé par celle-ci.

Stern a écrit:
Inutile, je n'ai déjà plus mal. Inutile de gâcher ta magie pour ça.

Mogtein claqua sa patte contre le visage. Un réel signe de dépit. Ce n'était pas comme ça que Floe allait se sentir à l'aise. Stern était vraiment un idiot. Mais le mog était habitué à ce que les paysans de Dali ne se plaignent pas, et soient surtout gêné de révéler la moindre faiblesse. Ce trait avait empiré depuis la destruction de Dali. Rien ne valait de se plaindre à présent après ce qu'ils avaient vécu. Ce fut à cet instant que l'esprit félin eut LA bonne idée. Prenant un léger envol, virevoltant autour des deux humains, il proposa son plan génial :

Mogtein a écrit:
Stern, pourquoi mademoiselle ne viendrait-elle pas avec nous dans les souterrains ? Je suis certain qu'elle prouvera qu'elle peut se rendre utile.

Le paysan n'eut rien à redire. Il s'était montré suffisamment impoli pour dénigrer d'avantage la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Lun 17 Juil - 14:48

Aller aux champs le matin, préparer les repas le midi, retourner aux champs ensuite… Voilà qui allait demander pas mal d’énergie ! Mais Floe n’en était pas découragée. Elle supposait que la Lumière ne l’avait guère emmenée sur Héméra pour préparer des soupes et mettre les mains dans la farine, mais une chose à la fois. Si ces petites choses pouvaient aider ces braves gens, alors elle ne se vexerait pas de sa tâche. C’est pourquoi elle acquiesça d’un signe de tête lorsque Mogtein lui déballa ce programme.

Son sourire s’étouffa un peu lorsque le garçon reprit la parole plus froidement pour lui faire remarquer que si elle souhaitait aider plus officiellement, il faudrait qu’elle demande la permission au responsable – le maire sans doute – et non pas simplement s’y prêter sous prétexte qu’un mog lui donnait l’autorisation de le faire. Ce n’est qu’ensuite qu’elle affirma avoir déjà aidé ; donc avoir la permission techniquement ; ce qui poussa le jeune homme à la remercier. Elle lui sourit, aimable, ravie aussi qu’il lui dise merci.
« C’est normal. » En ces conditions, elle ne se voyait guère ignorer la détresse de ces gens. Elle connaissait nombre de villages qui avaient subit les assauts injustes de grossiers et ignobles personnages. Il fallait que d’autres individus au cœur pur et généreux se soulèvent pour venir aider ces pauvres gens, et Floe n’avait eut aucune hésitation.

Cela dit, le paysan refusa son aide pour sa main, il ne sentait déjà plus rien. Un peu gênée, Floe acquiesça, au moins ravie qu’il ne souffre pas. Sauf s’il mentait par fierté ? Elle ne pouvait pas tellement le savoir, aussi dut-elle lui faire confiance. La créature volante sembla exaspérée de son côté, elle faisait des pieds et des mains pour tenter d’être aimable, mais l’attitude du garçon n’aidait en rien. Pourtant, Floe gloussa doucement en portant une main à ses lèvres.

C’est alors que la boule de poils, voletant autour du duo, proposa qu’elle descende au sous-sol avec le garçon.
« Eh bien, si je peux y être utile, pourquoi pas ? Si bien sûr votre ami est d’accord pour que je l’accompagne. » Ce serait tout de même dommage de si vulgairement s’imposer. « Je vous promets de ne pas vous gêner dans votre travail. Dites-moi simplement quoi faire et je tâcherai d’accomplir ma mission au mieux ! » Déclara-t-elle avec un enthousiasme chaleureux. De ce fait, si tant était que le garçon consentait à ce qu’elle suive, elle aurait enfin un chemin à entreprendre pour aider Dali d’une manière ou d’une autre.

D’ailleurs, avec tout ceci, elle avait exclue un détail fort important. « Oh, au fait, je m’appelle Floe. » Flo, oui. Elle fit une courbette respectueuse vers l’avant et, constamment souriante, conclut. « Ravie de faire votre connaissance, à tous les deux. » Bien qu’elle ignorait ce qu’était cette créature volante… serait-ce impoli de demander ? Elle verrait après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Mar 18 Juil - 10:40

Stern se tourna vers Floe qui était polie au possible. C'était gentil. Le paysan la regarda un instant de ses yeux bleus. Elle souhaitait faire ses preuves, mais en était-elle vraiment capable. D'un ton qui était sec, il passa à une voix qui laissait entendre sa pensée :

Stern a écrit:
On verra ce que vous avez dans les bras une fois en bas.

En quelque sorte, Floe allait devoir gagner sa confiance par des actes, et non par des paroles. Il en avait vu des volontaires prêt à tout, et chouiner après deux jours intensifs de travail. Certains étaient travailleurs certes, mais n'avaient connu que les boulots de ville. La campagne était bien différente. La jeune femme, maîtrisant parfaitement les usages de la politesse, révéla son prénom.

Alors qu'il lui tendait plusieurs sacs de cuir, vide de contenu, Stern répondit à la présentation :

Stern a écrit:
Moi, c'est Stern.

Mogtein a écrit:
Et bien Floe, ravi de pouvoir mettre un nom sur ce joli minois. Je me nomme Mogtein et espère pouvoir vous apporter mon support.

Enchaîna le Mog. Stern ouvrit la marche tandis que Mogtein fit signe à la jeune demoiselle de les suivre tous les deux. La créature ailée était très curieuse. Après tout, s'il aimait les habitants de Dali, les visiteurs apportaient leur lot de nouveautés sur les extérieurs.

Mogtein a écrit:
D'où venez-vous Floe ? Seriez-vous du royaume d'Alexandrie, ou de celui de Lindblum ? A moins que vos pas proviennent d'un royaume lointain ?

Stern écoutait d'une oreille, sans rien laisser paraître. Mogtein était utile pour apprendre à connaître les nouveaux venus. Il n'était pas à l'aise avec ce jeu des questions. Il était un charmant compagnon avec ceux qu'il connaissait depuis toujours, mais était un véritable roc lorsqu'il s'agissait d'accueillir dans son petit territoire toute nouvelle tête. Le groupe arriva dans le moulin. Ce dernier avait été le seul bâtiment encore debout après la destruction du village, et le premier bâtiment a avoir été rénové. Bien loin d'être parfait, le lieu avait été consolidé, et aménagé afin d'accueillir les sans-abris. Il s'y trouvait des couches de fortune qui s'apparentaient plus à des sacs de couchage, des matelas créés en vitesse, ou des lits de paille, plutôt qu'à de vrais lits. Au coin du moulin, se trouvait une épaisse trappe d'acier. Plaçant son pied sur un mécanisme qu'il enclencha avec force, Stern activa l'ouverture. Une échelle surplombait un sous-sol illuminé.

Ok

Fit le jeune homme d'un ton rafraîchissant. La tâche qui les attendait était difficile, il ne voulait pas démoraliser tout le monde avec sa méfiance. A présent, ils étaient dans le même bateau.

Stern a écrit:
Nous allons nous rendre dans nos réserves. Le sol est instable depuis la destruction du village, nous allons donc chercher les fondations ayant besoin d'être consolidées. Nous utilisions cet endroit comme réserve auparavant, et heureusement, ça a échappé à l'accident. On va récupérer tout ce qui pourrait nous être utile : nourriture, mais également outils, et matériaux.

Mogtein prit la parole, afin de compléter l'étonnante tirade de son partenaire.

Mogtein a écrit:
Ce que Stern ne vous a pas dit, c'est qu'à part la première caverne, au pied de l'escalier, nous n'avons pas encore pris le temps d'explorer les couloirs. Nous allons donc devoir rallumer les torches et faire attention au cas où la zone serait devenue instable. Mais ce dont nous allons devoir nous méfier, ce dont des créatures qui y sont peut-être toujours.

Je vous explique.

Même si la brume a disparu, il est possible qu'il en reste encore dans les dédales de nos sous-sols. Qui dit brume, dit "créature de la brume", qui dit "créature de la brume", dit ennui en perspective.

Guère rassurant que ce discours. Stern et Mogtein regardèrent Floe dans les yeux un instant. Personne ne lui avait dit pour les monstres, elle avait tout à fait le droit de changer d'avis en apprenant la nouvelle. La jeune femme put remarquer à cet instant que Stern était armé, à la différence de Mogtein. Le paysan attrapa l'échelle, et fit signe qu'il allait descendre le premier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Jeu 20 Juil - 8:18

Chaque fois que le garçon posait ses yeux sur elle, Floe devinait l’éclat sombre de la méfiance. Elle le comprenait. Elle savait. Evidemment qu’il était méfiant… son village venait d’être détruit par un groupe inconnu, aux motifs tout aussi inconnus, il y avait donc de quoi rester aux aguets des étrangers qui prétendaient vouloir aider. Elle ne le prenait aucunement mal, à vrai dire. Son empathie lui permettait de saisir d’où venait ce sentiment et la sage blanche savait que ce n’était pas qu’à son égard à elle. Ce n’était pas elle, dont il se méfiait, mais des étrangers qui rôdaient. Qui sait après tout ce qu’ils recherchaient vraiment ?

Dans un souci d’établir les racines d’une quelque confiance, Floe se présenta, poussant le garçon à donner son nom également : Stern. C’était fort seyant, pensa Floe en souriant un peu. Parfois, il arrivait qu’en regardant un visage, une identité soit plus adéquate qu’une autre, et celle-ci faisait partie de celles-ci. Ce fut courtois, bref, mais efficace. Elle opina d’un signe de tête et la créature aussi bien dodue que duveteuse se présenta sous le nom de Mogtein. Le sourire de la sage grandit.
« Et j’espère vous aider de mon mieux. » Affirma-t-elle après que la drôle de petite créature eut mentionné vouloir lui apporter son support. Certes Stern avait parlé de ses bras, qui sait… peut-être tenterait-il de la dissuader en lui donnant des tâches des plus lourdes à exécuter ! Floe s’y préparait déjà mentalement. Si elle ne pouvait pas dire être très forte, pas comme ses camarades de jadis, elle pourrait sûrement briller ailleurs.

Stern ouvrit la marche et Floe suivit avec un Mogtein fort curieux qui virevoltait autour d’elle. Il lui demanda d’où elle venait. Ses suggestions étaient nombreuses mais jamais il ne pourrait deviner. Cela dit, contrairement à d’autres aventuriers peut-être, Floe ne camouflait en aucun cas d’où elle venait. Elle était même on ne peut plus heureuse d’en parler.

« Oh, rien de tout cela. Je viens d’un monde qui n’a aucun nom et qui n’est guère connecté au reste d’Héméra. » Elle scruta le dos de Stern, le jeune homme avançant devant eux, stoïque, agissant un peu machinalement. Ecoutait-il ? Sans doute. Ses yeux bleus se tournèrent vers Mogtein, qui volait à ses côtés. « C’est un monde recouvert majoritairement d’eau et de verdures. Quelques forêts s’éparpillent çà et là et si ma mémoire est bonne, deux déserts se dessinent à l’est et à l’ouest. Il n’y reste que quelques royaumes éloignés les uns des autres en guise de civilisation. » Dans l’impossibilité de donner un nom à son monde, au moins, ils avaient une description, bien qu’à présent qu’elle le décrivait, Floe s’apercevait de la banalité de son univers.

Au fil de cette discussion, ils arrivèrent au moulin, leur destination. La magicienne observa Stern ouvrit un mécanisme qui permettait de descendre sous le sol. Comprenant qu’un bon boulot les attendait, Floe eut le réflexe de se défaire de son grand manteau blanc, se retrouvant donc en jupe mi-longue écarlate et avec un débardeur blanc léger, en plus de ses hautes bottes marrons. Ses longues boucles blondes lui tombèrent sur les épaules.
Quelque chose lui disait qu’elle aurait du mal à travailler convenablement avec cet imposant manteau. Elle l’accrocha sur un vieux crochet près de la porte sans s’en inquiéter.

Stern expliqua la situation : ils devaient récupérer ce qui était utile et consolider les fondations abimées. Un véritable charabia pour Floe, aussi fit-elle quelque effort pour ne pas sembler confuse. Mogtein complémenta les explications en disant qu’il pourrait y avoir des monstres par exemple et que la zone était très instable. Autrement dit, ils risquaient de devoir se battre. Floe attrapa Caducée, son sceptre, et le dressa à la vue de la créature instruite.
« Pas de souci. Je sais principalement soigner les blessures, mais je peux attaquer si besoin. » Elle l’avait déjà dit, mais un rappel ne ferait pas de mal. Ils descendirent donc sous les sols, Stern en premier. Floe le regarda s’enfoncer dans les ténèbres de la terre avant de suivre et de se retrouver les pieds dans la poussière et les débris. Une odeur forte de renfermée et de bois humide lui frappa le nez. Elle inspecta les environs d’un rapide coup d’œil avant de se tourner vers Stern.

« Ça semble représenter beaucoup de boulot, mais je suis prête. » Sourit-elle. Il fallait bien admettre qu’elle tentait de lui prouver sa franchise et ses bonnes intentions, mais elle savait bien que seul le temps et les preuves pousseraient le garçon à croire en elle. Son attention se tourna ensuite vers la créature avec le pompon. « Bien, par quoi débutons-nous ? Les torches, vous avez dit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Jeu 20 Juil - 9:51

Mogtein a écrit:
C'est bien ça ! Je vois que vous êtes attentive !

Stern se dirigea vers un recoin de la salle dans laquelle le petit groupe se trouvait. Fouillant entre deux caisses, il en sortit trois petits bâtons secs. Se rapprochant de l'une des torches qui illuminaient le lieu, il en utilisa la flamme pour allumer les morceaux de bois. Cela prit quelques instants. Mogtein se tourna vers Floe, en attendant que les torches soient prêtes :

Mogtein a écrit:
Un autre monde ... il semblerait que cela soit devenu chose commune ces dernières années que d'avoir d'autres mondes. Nous avons eu quelques visiteurs de ces autres mondes par le passé. Certains étaient dotés d'un accoutrement vraiment exotique !
Comment êtes vous arrivé ici ?

Le mog était curieux, très curieux. Peut-être même un peu trop. Le bruit de la fusion des mondes était arrivé jusque Dali, bien que jusqu'à sa destruction, son quotidien n'avait pas été véritablement ébranlé. Mais Mogtein se demandait ce qui avait bien pu causer ce phénomène. Et si Floe disait vrai, sa venue ne coïncidait pas avec cette mergence. Peut-être était-elle porteuse d'indices sur ce qu'il s'était réellement passé.

Stern a écrit:
Moi, ce qui m'intrigue, c'est de venir de si loin et venir aider un village quelconque comme le notre.

Stern en avait fini avec les torches. Il en tendit une à Floe. Il était méfiant, très méfiant, et pas forcément stupide. Il n'avait jamais rencontré quelqu'un d'aussi généreux que Floe. Un tel comportement ne lui paraissait pas sincère. L'existence de la jeune femme était un mystère. Et là où il y avait une zone d'ombre, les méfiants s'y arrêtaient. Il donna une autre torche, aussi grande que celles des deux humains, à la créature ailée. Mogtein l'attrapa de ses deux petits bras.

Stern a écrit:
Suivez-moi.

Le groupe quitta la lumière et s'engouffra dans l'obscurité des grottes. A présent, seules leurs torches guidaient leur pas. Le paysan connaissait cependant les lieux comme sa poche. Et pourtant, il s'arrêta. Des éboulements avaient accidentés le terrain si bien que les humains devaient parfois enjamber d'épais rochers. Mogtein s'immobilisa soudainement. Ses grandes oreilles, et peut-être sa nature magique, lui donnait une perception légèrement meilleure que celle des êtres humains. Le son qu'il perçut arriva jusque leurs oreilles. Des ricanements morbides résonnaient dans l'obscurité, au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Ven 21 Juil - 8:19

Stern s’appliqua à allumer trois premières torches lorsque Mogtein, décidément curieux, se tourna vers Floe à nouveau pour l’interroger encore et toujours. Sa curiosité était agréable, et au moins cela lui donnait un sujet de conversation ! Ou plus généralement quelqu’un avec qui parler. Le petit mog affirma que c’était monnaie courante maintenant que des gens d’autres mondes débarquent sur Héméra et qu’ils avaient eut des visiteurs assez spéciaux ! Mais comment était-elle donc arrivée jusqu’ici ?
« Je ne suis point morte, déjà. Il paraît que les gens qui viennent d’autres mondes meurent avant d’apparaître sur Héméra… mais ce n’est pourtant pas mon cas. » Avant qu’elle ne poursuive, Stern admit trouver surtout curieux qu’une personne débarque d’un autre monde pour subitement décider de prêter main forte à un petit village paumé. « Eh bien, dans un monde que je ne connais pas, j’estime que la première chose à faire est de visiter. C’est ce que je faisais jusqu’à entendre parler du sort qu’a subit Dali. Le reste, je suppose que je le dois à ma nature altruiste. » Il n’y avait pas vraiment d’explication, finalement. Elle était juste ainsi.

Cueillant une des torches tendues par Stern, elle poursuivit son histoire à Mogtein une fois qu’ils se mirent en route.
« J’avais une mission très importante à accomplir sur mon monde. Lorsque j’y suis parvenu en compagnie de mes amis, j’ai été bercée d’une chaude et douce lumière qui m’a transporté jusqu’à Héméra. » Comme si elle avait une nouvelle épopée à y vivre. Elle ne pourrait jamais avoir la directe confirmation. L’important était simplement de vivre et de voir ce que son destin lui réservait. « J’ai ramené la lumière sur mon monde, et j’aimerais en faire autant ici. Aider Dali me paraît être un bon début, n’est-il pas ? » Elle craignait de paraître prétentieuse à dire avoir accomplit une telle chose, mais c’était la stricte vérité après tout.

Engouffrés maintenant dans la noirceur, ils avancèrent jusqu’à entendre un ricanement sinistre dans la pénombre au devant. Floe s’immobilisa sur le coup, supposant que ce n’était que son imagination, mais à en juger par l’arrêt de Mogtein et Stern, ils avaient aussi entendus cette voix. Il ne fallait pas être un érudit pour deviner que ce n’était guère celle d’un être humain. Comprenant que quelque chose de louche les attendait au loin, Floe s’empressa d’aller chercher Caducée dans une main, gardant la torche dans l’autre.

FantômeSurgit de l’ombre une créature étrange, elle n’en avait jamais vu de pareil. Les monstres étaient sans doute bien différents de ceux qu’elle connaissait sur Héméra, car elle en avait croisé des dizaines lors de ses nombreux voyages, et tous étaient très diversifiés ! Celui-là n’était pas tellement impressionnant, il était même plutôt petit et sa seule menace semblait être ses grandes dents, mais son absence de pieds et de jambes laissa Floe supposer que c’était là un fantôme.
« Nous avons déjà un invité indésirable, semblerait-il. » Fit Floe avant de regarder autour et de repérer un endroit où elle pouvait poser la torche sans risque qu’elle ne s’éteigne. Ils ne voyaient pas grand-chose mais heureusement, la lueur des flammes semblait suffisante pour que cette "arène" de combat soit illuminée et visible à tous. « Eh bien soit ! » Elle adopta une position plus adéquate pour se battre, arme en main, l’autre levée, prête à lancer divers sortilèges. « J’ignore pourquoi tu rôdes ici, vile créature, mais tu n’es guère la bienvenue ! » Un sourire confiant sur ses lèvres, la magicienne jeta un coup d’œil vers Stern et Mogtein, espérant que le duo pourrait se défendre également – ou, au pire, se mettre à l’abri.  


Récapitulatif :
 

Pour Stern :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Ven 21 Juil - 12:15

Mogtein écouta les propos de Floe avec grand intérêt. Si la jeune femme disait vraie, elle se trouvait sur Héméra avec un but précis. Elle aurait, dans son monde, accompli un acte profondément important. Mais cela manquait de détails. Les deux habitants de Dali ignoraient ce que Floe avait fait. Que signifiait "ramener la lumière" ? Mogtein était également concentré sur un autre détail. La mage blanche avait évoqué des personnes d'autres mondes. Les visiteurs qu'ils avaient rencontrés n'avaient guère expérimenté la mort lors de la fusion. Ainsi, il existait d'autres personnes dans le même cas de Floe, d'un univers inconnu. Peut-être, et il fallait le dire, peut-être ... que ces personnages et Floe avaient quelque chose en commun ... une mission commune.

Mogtein était silencieux, ses yeux perdus dans le vide. Il était toujours comme ça lorsqu'il réfléchissait et théorisait sur quelque chose. Si Stern était habitué, cela devait être étrange pour Floe que le mog se taise ainsi. Mais les ricanements sordides sortirent la créature de sa torpeur. Seule la lueur de leurs torches illuminait le petit groupe. Le ricanement résonna à plusieurs reprises. Floe fut la première à réagir en s'armant. Suivant son regard, Stern dégaina sa lourde épée. Il chercha dans l'obscurité, pour y voir une créature flotter.

Stern a écrit:
Je me souviens d'eux.

Une bien macabre apparition qu'un fantôme lorsqu'un désastre comme celui de Dali a eu son lot de mort. Mais Stern et Mogtein connaissaient ces créatures, et savaient qu'elles n'avaient rien à voir avec un quelconque revenant.

Mogtein a écrit:
Attention Floe, ces monstres attaquent toujours en groupe !

Mogtein s'éloigna à tire d'ailes. La lueur qui recouvrait le groupe diminua légèrement. Le mog commença à chercher l'ancien emplacement des torches de la salle. S'il parvenait à illuminer la pièce, alors peut-être que les autres fantômes hésiteraient avant de rejoindre leur copain. Mais les deux humains allaient devoir se charger de celui qui se trouvait devant eux. Loin de se sentir intimidée, la créature souleva l'une de ses mains, exerçant des mouvements circulaires de l'un de ses doigts. Son affreux sourire ne disparaissait pas du drap qui lui servait de visage et de corps.

Stern a écrit:
Attention, A COUVERT !

Stern se jeta sur le coté, roulant sur le sol, sa torche s'échappant de ses mains. Un violent fracas avait résonné dans toute la grotte qui s'était illuminée un instant. Le fantôme avait utilisé une magie noire permettant d'invoquer la foudre. Si Stern s'en était sorti, qu'en était-il de Floe ? Le paysan, toujours plaqué au sol, récupéra sa torche. Par chance, la flamme ne s'était pas éteinte et fut donc facile à retrouve. Se relevant, un peu étourdi, le garçon marcha à pas vif pour asséner un coup de lame. Son geste était inexpérimenté, et il frappait de la même manière qu'il aurait utilisé un gourdin ou un bâton.

La salle s'illumina soudainement ...

Récapitulatif a écrit:
Stern utilise Attaque > -10 hp sur fantôme

Stern/Mogtein: 500/500hp • 10/10mp
Floe: 500/500hp • 10/10mp

Fantôme
Niv: 1
HP: 110/120
MP: 10/10
Immunisé: Terre
Craint: Vent, Ténèbres (X2), Lumière (X1.5)

Note a écrit:
Brillante idée. Et j'ai déjà des questions pour la suite ... si ce que j'ai fait pour l'instant correspond. tant qu'on est fair-play, on peut effectuer plusieurs actions en un post pour accélérer le tout c'est bien ça ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Dim 23 Juil - 10:00

Stern semblait connaître cet ennemi. Cela voulait donc dire qu’ils étaient assez communs dans les parages. Forcément, puisqu’il s’agissait d’un fantôme, Floe fut poussée à croire que c’était peut-être l’âme perdue d’une personne décédée lors de l’attentat sur Dali. Elle n’en dit pas mot, jugeant irrespectueux de le supposer, surtout si c’était faux. Qui plus était, les dires de Stern lui donnèrent le doute. Peut-être après tout n’était-ce qu’un monstre avec une apparence semblable à un esprit, sans réellement en être un.

Fort de ses connaissances, le petit animal volant mentionnant qu’ils attaquaient généralement en groupe, et pour prévenir une telle chose, il fila à toute allure avec sa torche pour allumer celles posées sur les murs. Floe le regarda s’éloigner avant de poser son attention sur Stern qui venait de dégainer une épée. Il semblait un peu maladroit avec, mais tant qu’il savait par quel bout frapper l’ennemi, ça fonctionnerait pareil. Elle pensa un moment à son ami Zest, le guerrier du groupe des quatre qu’ils formaient. Il lui ressemblait un peu en plus, avec la tignasse en bataille dans les tons châtains et le regard sérieux.
Elle sourit en ayant, pour un instant, l’impression d’être retournée sur son monde.

Des craquements se firent alors entendre, un crépitement sinistre.
« Il prépare de la foudre.. ! » Juste à ce moment, Stern se jeta à couvert, et Floe eut le réflexe de faire de même, heureusement ! Car même dans ces souterrains, la foudre semblait pouvoir se frayer un chemin, et vu l’endroit exigu, la foudre fit des dégâts sur les débris et un léger nuage de poussières se souleva. Un peu inquiète quant à la structure des lieux après pareil carnage, Floe inspecta d’un coup d’œil les environs avant de tourner son attention vers l’ennemi qui, toutes dents dehors, souriait toujours, aussi bien bête que machiavélique. La mage blanche gonfla les joues, la lourde sensation d’être moquée l’horripilait de beaucoup.

« Mogtein ? Crois-tu que les fondations vont tenir s’il relance un sort ? Je ne voudrais pas que nous soyons ensevelit sous les décombres… » Si elle vouvoyait Stern, elle peinait à faire de même pour Mogtein, puisqu’à ses yeux, il était une sorte d’animal de compagnie, certes fort intelligent et doué d’un dialecte tout à fait impeccable, mais un animal, quoi qu’il en soit. Puisqu’il pouvait voler et inspecter les lieux plus aisément qu’eux à l’heure actuelle, elle jugeait correcte de lui demander son assistance sur ce sujet.

Mais le fantôme n’avait cure des papotages ! Toujours dans le feu de la bataille, il restait là, menaçant et rieur. Les fins sourcils de la demoiselle se froncèrent alors qu’elle se concentrait légèrement, laissant une douce lueur entourer son sceptre avant de projeter sur leur adversaire une boule lumineuse qu’il sembla très déprécier ! Il chouina en se martelant le visage de ses petites mains, comme s’il cherchait à chasser la luminosité qui venait de furieusement l’aveugler. En guise de représailles, il fit de nouveau craquer l’air, et Floe devina ce qui allait suivre. Un éclair lui fonça dessus, la heurtant en pleine épaule droite. Elle grimaça, mais ça allait… et de toute manière, elle pourrait soigner si besoin.

« Hmpf ! Cesse donc avec tes éclairs, vilain ! » Gronda la sage blanche en utilisant son bâton pour lui donner un puissant coup, un peu comme quelqu’un le ferait avec une batte de baseball, bien que là, ce fut d’une faiblesse minable – eh, elle était un mage après tout.


Récapitulatif :
 

Pour Stern :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Dim 23 Juil - 12:27

Est-ce que les survivants de Dali et les volontaires entendaient-ils le vacarme sous leurs pieds ? Car s'ils le pouvaient, il était clair qu'un si petit monstre pouvait causer de grands dégâts. Par chance, le sol ne s'était pas effondré sous leurs pieds pour venir s'écrouler sur le petit groupe de travailleurs combattant dans les sous-sols. Floe ou Stern devaient être trop concentrés par leur propre combat, mais Mogtein les entendit. Lorsqu'il parvint à rallumer les torches, apportant la lumière dans la galerie, des cris résonnèrent. Les amis du fantôme ne semblaient guère ravi de cette faible clarté. Voilà qui risquait de faciliter grandement l'affrontement contre la créature qui elle, continuait d'afficher son grand sourire. Il fallait dire qu'elle se défendait plutôt très bien, balançant éclair sur éclair sur les malheureux visiteurs qui avaient croisé son chemin.

Mogtein agita ses petits bras afin de disperser le nuage de poussière qui l'aveuglait. Peu efficace, mais il avait le mérite d'essayer. Il entendit la voix de Floe, qui s'inquiétait pour les fondations. Pendant un instant, le mog crut avoir affaire à une toute autre personne. Elle, si polie et quelque peu timide, parlait et agissait de manière vindicative. Mais sa question était difficile à répondre. Là où ils se trouvaient, les fondations paraissaient encore solides. Tant que personne ne s'amusait à y balancer des sorts ou des coups de hache. Mais rien n'était jamais certain :

Mogtein a écrit:
Vous qui croyez en le divin, il est peut-être temps de prier pour lui.

Blagua Mogtein à cet instant vraiment pas propice.

La lame de Stern avait touché le monstre, mais la créature n'avait pas l'air de souffrir grandement. Le monstre s'était acharné sur Floe qui maniait une magie suffisamment puissante pour inquiéter le fantôme. Bien que généré par la brume, le mauvais esprit était conscient que Floe était l'adversaire à terrasser. Stern et Mogten n'étaient que de menu fretin. Le paysan, loin d'être stupide, comprit l'astuce. S'il devait réussir ce tour, c'était maintenant. Concentrant l'énergie de son corps, récitant les préceptes que lui avait enseigné Mogtein, le paysan focalisa sa magie dans son poing. Le tendant vers le fantôme, il déclencha le sort Brasier. Et rien ne se produisit, si ce n'était quelques étincelles inoffensives qui n'eurent d'autre effet que d'alerter le monstre. Mogtein n'en revenait pas que son "apprenti" ait tenté ce tour dans cette situation. Ce n'était clairement pas le moment, et il n'était visiblement pas prêt. A se demander qui était le plus gros blagueur des deux au final. Le sourire du fantôme semblait refléter l'amusement que lui procurait Stern. Ce dernier agita son épée et infligea une nouvelle frappe sur le fantôme... qui ne semblait guère contrarié.

Un vent chaud vint effleurer la peau de Floe. Une légère explosion avait libéré un nuage de flammes entre le fantôme et le paysan. Pendant un instant, elle aurait pu croire que le garçon était parvenu à utiliser la magie. Mais en vérité, c'était tout autre. Tombant sur le dos, soufflé par les flammes, la peau du visage du jeune homme avait subi quelques dégâts, et ses mèches avant crépitaient encore de la petite incendie. Le fantôme était indemne lui, mais visiblement moqueur du bien vilain tour qu'il avait joué à Stern. Il savait utiliser la magie lui. Le paysan n'était pas évanoui, mais était clairement désorienté par ce qu'il venait de se passer.

Récapitulatif a écrit:
Stern lance Brasier sur le Fantôme ► Stern ne connait pas le sort.
Stern attaque le Fantôme ► -10hp [Fantôme]
Fantôme lance Brasier sur Stern ► -25hp [Stern], -5mp [Fantôme]



Stern/Mogtein: 475/500hp • 10/10mp
Floe: 475/500hp • 5/10mp

Fantôme
Niv: 1
HP: 52/120
MP: 0/10
Immunisé: Terre
Craint: Vent, Ténèbres (X2), Lumière (X1.5)
Techniques: Foudre (-25hp, type Foudre, 5mp), Brasier (-25hp, type Feu, 5mp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Lun 24 Juil - 8:19

Floe ignorait si c’était parce qu’il ne savait pas ou si c’était justement parce que les fondations n’étaient pas solides du tout, mais Mogtein ne fit que dire de prier le divin. La mage blanche déglutit en faisant une drôle de tête inquiète. Elle ne savait pas trop à quoi s’attendre du coup et jeta un coup d’œil vers le plafond en s’imaginant déjà les débris chuter, mais rien ne se passa, heureusement. Pour le moment.

Le combat se poursuivait donc et la magicienne se préparait déjà à lancer à nouveau un sortilège de lumière, puisque après tout, c’était là le plus efficace contre l’adversaire qu’ils avaient en face d’eux ! Avant cela toutefois, Stern tenta à son tour de faire de la magie, mais le sort qu’il essaya de faire ne sembla pas fonctionner… Ses efforts étaient louables mais pour le coup inefficaces, et le fantôme se moqua volontiers du spectacle. Le crépitement léger qui jaillit d’entre les doigts de Stern n’était en effet pas assez conséquent pour faire apparaître une boule de feu, et le fantôme ne se priva pas de lui montrer ensuite comment faire !

Sur le coup, Floe poussa une exclamation.
« Oh la la ! » Elle eut tôt fait de fléchir les genoux et d’attraper le bras du paysan pour l’aider. « Ça va aller ? » Son regard brillait d’une sincère inquiétude, mais outre quelques mèches calcinées, visiblement, ça irait… Il avait quelques marques sombres sur le visage dû au feu mais rien de trop dangereux visiblement. Ils pourraient toujours y remédier ensuite. Lorsqu’il fut de nouveau debout, Floe garda son regard un moment sur lui, mais jugeant qu’il tenait bien le coup, elle ramena son attention sur le fantôme.

« Hmpf. » Elle fit la moue. Ce monstre l’enquiquinait beaucoup. « Lumen ! » Une lueur purificatrice jaillit de son sceptre pour aller frapper de plein fouet le monstre. Là, il n’y avait pas de quoi rire, hein vilain ! Cela dit, comme il gardait son affreux sourire, on pouvait presque croire que son visage était figé ainsi. Sourire ou pas de toute façon, il n’en restait pas moins déprécié.

Ses petites mains semblèrent préparer un nouveau sortilège, mais… Floe haussa les sourcils.
« Il ne peut plus faire de magie. » Dit-elle sur un ton de semi-étonnement. C’était génial ! Et elle doutait sincèrement qu’il puisse taper, vu que c’était un fantôme et en toute évidence, principalement un magicien. Ils avaient donc la voie libre ! De toute manière, l’ennemi n’était plus tant solide, il semblait peiner à rester en altitude. « Il paraît faible… Je crois qu’un ou deux coups de votre épée et c’en sera fini de lui. » Elle lui adressa un sourire encourageant, à lui de voir s’il voulait en finir ou pas !


Récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Lun 24 Juil - 12:42

Stern fut relevé immédiatement par Floe, soucieuse de son état. Lorsqu'elle lui demanda s'il allait surmonter le choc, le jeune homme lui répondit par l'affirmative :

Stern a écrit:
Ouais, ouais ...

Il était pourtant toujours désorienté par le sort qu'il avait reçu de plein fouet. Il allait survivre, c'était le plus important. Tandis qu'il retrouvait ses esprits, et éteignit les quelques braises allumées dans ses cheveux, la jeune volontaire utilisa de nouveau sa magie. De son bâton apparut un faisceau de lumière qui vint heurter le fantôme. Le paysan jeta un oeil dans sa direction. Ce sourire qui restait collé sur le visage de la créature pourtant en proie à la souffrance, c'était morbide. Il détestait ce sourire. Il avait hanté ses nuits lorsqu'il était enfant. La créature fit mine de préparer un nouveau sort. Mais il se rendit bien vite compte que c'était une affaire corsée. Le spectre avait épuisé toute sa magie. Au moins, le Brasier que Stern avait encaissé avait servi à quelque chose. Floe fut la première à comprendre l'état de la créature. Se tournant vers son partenaire, elle l'encouragea à achever le monstre. Serrant le pommeau de son épée, Stern se redressa, se rapprocha du monstre. Son sourire était toujours figé sur son visage, et semblait déjà savoir ce qui l'attendait. Le paysan lui asséna deux coups d'épée. Le fantôme ne fit aucunement mine de s'enfuir. Il reçut les coups de lame, et son corps commença à se dispersa en une très fine brume. Ce que Floe et Stern aperçurent aux derniers instants de l'existence de la créature, fut son expression sordide qui était restée figée.

Le monstre avait disparu, le groupe était en paix, pour l'instant. Stern relâcha sa respiration, gardant néanmoins son épée en main, par précaution. Se tournant vers Floe, il lui adressa d'un ton bien moins sec qu'auparavant :

Stern a écrit:
Merci pour ton aide. Ca aurait été bien plus corsé sans toi.

Souriait-il ? Non, pas encore. Mais c'était déjà bien différent de son discours original. Mogtein se rapprocha du groupe. Il semblait soucieux.

Mogtein a écrit:
Hmmm ... je pensais ces monstres moins limité en énergie magique ... je me demande si avec la disparition de la brume, les derniers vestiges encore présents existent en une version bien moins puissante qu'auparavant. Je dois dire que c'est une chance pour nous.

Stern se rapprocha de Floe, et posa sa main sur son épaule sur son épaule non meurtrie.

Stern a écrit:
Ca va aller ? Tu as été touchée non ?

Mogtein a écrit:
Oh vraiment ? Ce n'est vraiment pas bon. Attendez un peu !

Mogtein sortit un épais livre, d'où il était impossible de savoir où le Mog l'avait caché auparavant. Ouvrant l'épais ouvrage titré, "Le grand livre des Mogs", le petit monstre chercha avec attention, scrutant parfois le paysan, toutes les lignes de son livre. Il tourna les pages en silence. Stern se tourna vers Floe :

Stern a écrit:
Il fait toujours ça ... je n'ai jamais compris comment.

La jeune femme put remarquer que le visage de Stern, mais également ses vêtements, devinrent de nouveau propres, comme s'il n'avait jamais été touché par le brasier du fantôme. En tant que mage, elle pouvait facilement déduire que la magie blanche n'avait pas été à l'oeuvre. Le livre toujours ouvert, Mogtein en sortit sa tête et se tourna vers Floe :

Mogtein a écrit:
Je ne peux malheureusement rien pour vous Miss Floe ... mais peut-être seriez-vous intéressée de signer mon livre pour la prochaine fois ?

Stern se tourna vers les autres galeries encore sombres. Celle où ils se trouvaient actuellement semblait intacte. Et il y restait des outils encore utilisables pour le travail de reconstruction. Peu de matériaux, malheureusement.

Stern a écrit:
Bon, dès que vous êtes prêt, on y reva.

Récapitulatif a écrit:
Stern attaque deux fois le Fantôme ►-10 hp[Fantôme]
Mogtein utilise Sauver sur Stern > +25hp [Stern] -5hp[Stern]



Stern/Mogtein: 500/500hp • 05/10mp
Floe: 475/500hp • 0/10mp

Fantôme
Niv: 1
HP: 0/120
MP: 0/10
Immunisé: Terre
Craint: Vent, Ténèbres (X2), Lumière (X1.5)
Techniques: Foudre (-25hp, type Foudre, 5mp), Brasier (-25hp, type Feu, 5mp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Mer 26 Juil - 7:45

Le fantôme maintenant disparu, Stern se tourna vers Floe pour la remercier. La demoiselle sourit et hocha de la tête à ses mots, elle appréciait, mais elle estimait honnêtement que c’était tout à fait normal. Elle avait proposé de les accompagner et de les aider, cela incluait donc les situations de ce genre ! Mogtein s’exprima ensuite concernant un détail qui l’importunait ; il lui semblait que ces monstres aient plus d’énergie spirituelle auparavant, mais peut-être que la disparition de la brume avait changé la donne. Floe ne pouvait bien sûr pas s’exprimer à ce sujet, ne sachant que trop légèrement ce qu’était cette "Brume".

Retour aux faits quand le paysan, posant une main sur son épaule, nota qu’elle avait été blessée. Effectivement, un éclair l’avait durement frappé à ce niveau, et la marque de brûlure était bien visible puisqu’elle ne portait pas son manteau mais un débardeur rouge. Elle tourna la tête pour deviner la blessure alors que Mogtein s’activait pour tenter de les soigner.
« Oh, ça ira… Merci de vous inquiéter. » Sourit-elle doucement avant d’entendre Stern noter avec une légère exaspération que son compagnon faisait toujours ça, fouiller dans son livre, et qu’il ne comprenait pas pourquoi. Le petit animal pansa les blessures de son ami mais nota avec désarroi ne pas pouvoir faire pareil avec Floe. « Ne t’en fais pas Mogtein. C’est déjà gentil d’avoir voulu le faire. » Assura-t-elle avant de l’entendre parler de signer son livre ? « Signer ? » Elle n’était pas certaine de comprendre. Il voulait qu’elle appose sa signature ?

La conversation fut coupée courte quand Stern proposa de poursuivre. Se souvenant de l’importance de leur tâche, Floe opina et s’empressa de suivre le jeune homme. Alors qu’ils s’aventuraient dans les profondeurs, Floe se risqua enfin à poser la question qui l’embêtait. Elle tourna la tête vers Mogtein.
« Excuse-moi de t’interroger sur un sujet si délicat Mogtein, mais puis-je savoir ce que tu es ? Je n’ai jamais vu de créature telle que toi là d’où je viens. » Elle espérait qu’il ne prendrait pas mal la question ! C’était comme demander à quelqu’un quelle ethnie il était supposé être, dépendant de la personne, ça pourrait être insultant ou source d’humour, ou juste vexant.

Leur avancée leur permit d’atteindre un endroit où il semblait y avoir jadis une sorte d’usine. Floe ne pouvait pas dire y deviner une quelconque structure mais maintenant, il n’y avait que des décombres par ci par là. Le but était à présent de vérifier les fondations et de trouver des outils qui pourraient être utiles pour les villageois et les travailleurs.

« Bien. » Lança Floe en scrutant les lieux. « Que cherchons-nous exactement ? » Elle ne voulait pas récupérer quelque chose d’inutile. Et vu la connaissance de Stern sur les lieux, il semblait logique qu’il se préoccupe des fondations et des détails plus importants, là où Floe pourrait toujours essayer de trouver des outils, s’il en restait quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Mer 26 Juil - 8:50

Mogtein n'en croyait pas ses oreilles en entendant la question de Floe. Elle ignorait ce qu'il était. La créature ailée la regarda un instant avec incrédulité, puis, en comprenant qu'elle ne blaguait pas, il lui répondit :

Mogtein a écrit:
Comment vous n'avez jamais vu de Mog là d'où vous venez ? C'est surprenant !

Le groupe continua à pénétrer dans les profondeurs de la terre. Ils illuminaient les torches à mesure qu'ils avançaient, révélant, parmi les nombreux outillages encore présents, un ancien système d'assemblage. Un vieux tapis roulant, une machine métallique s'apparentant à un four. Étrange scène pour un village de paysan. Stern fouillait parfois les sacs ou les caissons. Il en sortait des planches et les posaient au sol. Sa joie fut immense quand il trouva un sac de graines au fond d'un vieux meuble abandonné. Qui l'avait entreposé là ? Bonne question, mais c'était la providence. Le jeune homme s'affairait dans son coin, laissant Mogtein et Floe discuter ensemble.

Mogtein a écrit:
Pour revenir à ce que je vous ai proposé. Si vous posez votre signature dans mon Grand Livre des Mogs, je serais capable, à tout moment, de réinitialiser votre corps à un état initial. Vous en avez eu la démonstration avec Stern.

Est-ce que Floe avait déjà entendu parler de la magie temporelle ? Si ce n'était pas le cas, les propos de la créature devaient être un véritable charabia pour la jeune fille d'un autre monde. Mais il était vrai qu'elle en avait été témoin. Le paysan semblait en pleine forme, comme si le brasier ne l'avait jamais touché. Floe demanda finalement, volontaire comme elle l'avait promis, ce qu'ils devaient récupérer. Le jeune homme interrompit son travail esseulé pour se tourner vers la demoiselle. Excité à l'idée de récupérer tout ce matériel, il avait oublié qu'il n'était pas seul.

Mogtein a écrit:
Stern, ce n'est pas bien sage de perdre tout discernement ainsi. Que ferais-tu si un monstre te surprenait ainsi ? Tu ne le verrais même pas arriver.

Le jeune homme ne répondit pas au mog, mais à Floe.

Stern a écrit:
Tu as vu les planches que j'ai mis de coté tout à l'heure ? Nous allons les remonter. Comme tu peux le voir, certains murs ont été endommagés, ou n'ont pas été entretenus. Vu que nous n'avons pas intérêt à ensevelir cet espace qui nous sera utile, nous allons avec les volontaires, construire des piliers de fortune avec les planches. Il ne nous faut que des barres de fer pour solidifier tout ça. Espérons qu'il y en ait dans la prochaine caverne.

Mogtein a écrit:
Si nous avions des haricots grimpeurs, nous n'aurions même pas à construire ces piliers. Il nous suffirait simplement de les planter à des endroits stratégiques, et HOP !

Fit le Mog alors qu'il se grattait la frimousse. Son ton soulignait le regret de manquer de ces ressources naturelles. La nature avait parfois l'opportunité d'offrir à l'homme ce dont il avait besoin.

Stern a écrit:
Ouais, ben c'est comme ça, on en a pas.

Fit Stern en invitant le groupe à les suivre. Par chance, ils n'avaient croisés aucun monstre jusque maintenant. La grotte suivante était un nouvel entrepôt. Il restait encore des caisses vides, signées du sceau d'Alexandrie ... vestiges d'une entreprise passée. Stern n'y prêta pas même attention. Mogtein connaissait cette partie sombre du passé de Dali. Mais il n'en dit mot. Son jeune compagnon semblait ravi lorsqu'il ramassa de solides barres de fer entreposées contre une des parois de la caverne.

Mogtein a écrit:
Il vaudrait mieux ne pas perdre trop de temps ici.

Fit le Mog en pointant de ses petits doigts, le plafond fragilisé qui, à chacun de leurs pas, laissait s'effondrer de petits nuages de poussière. Il n'y avait plus qu'à prendre le plus de planches possibles, le plus d'outils également, à revenir à la surface, et à expliquer aux volontaires la suite des opérations. Si le groupe parvenait à revenir à la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Ven 28 Juil - 13:45

Un mog ? Floe ne pouvait pas dire avoir déjà entendu ce curieux mot. Sauf peut-être pour désigner une tasse – un mug. Mais jamais elle n’avait entendu parler d’un animal appelé ainsi ! Certes cela sembla étonner et faire rire un peu Mogtein – elle saisissait d’où venait son nom à présent – mais elle était au moins contente de pouvoir l’appeler autrement que par l’animal, la petite bête, ou la boule de poils. Elle était convaincue, vu son intellect, qu’il n’aurait pas tellement apprécié.

Alors que la jeune femme s’affairait à allumer de nouvelles torches, Mogtein expliqua pourquoi il voulait qu’elle signe son livre. C’était une magie tout à fait étonnante visiblement, quelque chose dont Floe n’avait jamais entendue parler. La mage blanche opina, ce qui poussa sans doute Mogtein à ouvrir son énorme livre et à lui donner de quoi signer du coup ? En tout cas, elle accepta d’y apposer sa patte, maintenant ou plus tard. Qui sait, un jour, peut-être que cela lui serait utile.
Pendant ce temps, Stern semblait trouver des choses perdues dans les tiroirs et vieux sacs de tissus déchirés. Elle crut presque le voir sourire en dénichant un sac de graines dans une commode abandonnée. Il poursuivit ses recherches, animé par l’espoir que ce misérable sac de graines lui avait offert ! La demoiselle sourit, elle-même heureuse d’aider, mais au contraire du paysan, elle ne trouva rien de particulier – pour le moment. De la paille éparpillée, des cailloux, des choses pas vraiment utiles en somme…

Après une petite reprise de la part de Mogtein, Stern, ignorant l’avis du mog, expliqua à Floe ce qu’elle devait faire.
« Entendue. » Elle leva le regard vers le plafond. « Nous devrions nous hâter. » Elle n’était pas tellement rassurée quant à la solidité de ce qui se trouvait au dessus d’eux, loin d’elle l’envie de finir enterrée vivante. Mogtein en parla d’ailleurs, après avoir mentionné une histoire de haricots grimpeurs. Ils débouchèrent dans un entrepôt où d’étranges caissons se trouvaient. Elle inspecta l’un des blasons d’un œil curieux jusqu’à ce que Mogtein ne répète qu’il valait mieux ne pas rester ici.

En se hâtant, le groupe parvint à hisser proues et planches de bois jusqu’à l’ouverture qui menait vers la surface. Il n’y eut aucun effondrement, mais après quelques minutes supplémentaires, ont put entendre quelque chose, comme des débris tomber. A priori, les lieux allaient bientôt être ensevelit, ils ne pourraient pas revenir ici de sitôt.

Stern passa le premier, et avec l’aide de Mogtein, Floe passa les matériaux par l’ouverture pour les lui donner et les emmener à la surface. Pour les barres de métal par contre, ce fut un peu plus compliqué, et Mogtein dû battre de ses petites ailes pour aider la mage blanche à hisser tout ça le long de l’échelle ! Enfin, le dernier morceau fut transféré, et Floe put remonter. C’est une fois en haut qu’elle entendit vraiment quelque chose tomber sous leurs pieds. Elle fit une drôle de grimace.
« Je doute qu’on puisse y retourner tout de suite.. » Dit-elle avant d’aller chercher son manteau qu’elle remit machinalement. Elle entreprit ensuite de récupérer quelques planches de bois, puisque c’était plus facile pour elle à transporter. « Bon ! Où déposons-nous tout ça ? » Sourit-elle, motivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Sam 29 Juil - 5:35

Le groupe fit de son mieux pour transporter le plus de matériel possible. Mais à trois, la quantité de planches et de barres de fer qu'ils pouvaient soulever restait limitée. De plus, à l'égal de Mogtein et Floe, Stern n'aimait pas les craquements qu'il entendait. Peut-être leur combat contre le fantôme avait provoqué trop de vibrations, ou peut-être était-ce pour une autre raison, mais le plafond s'était fragilisé. D'un instant à l'autre, c'était la caverne toute entière qui pouvait s'écrouler sur leurs têtes. Continuer à transporter tous ces objets était de la folie, mais s'ils ne le faisaient pas maintenant, ce serait impossible ensuite.

S'hâtant, ce fut lorsqu'ils arrivèrent à la surface que quelques volontaires vint à leur aide pour attraper le matériel que les trois récupérateurs leur faisaient parvenir. Jetant des regards inquiets au fond de la caverne, Stern était anxieux. Combien de temps leur restait-il ? Il entendait déjà des bruits d'éboulements. De la poussière se soulevait jusqu'à eux. Ils avaient eu de la chance. Quelques minutes de plus, et ils se seraient retrouvés ensevelis. Enfin, la dernière planche parvint à la surface.

Stern pressa le groupe de monter l'échelle. Les craquements se faisaient de plus en plus nombreux, et de plus en plus intenses. Lorsqu'enfin, le dernier d'entre eux traversa la trappe qui séparait la surface des sous-sols, un bruit violent retentit. L'une des parois de la grotte avait lâché, ensevelissant la caverne. C'était une catastrophe, pensa Stern alors qu'il prit quelques secondes pour retrouver son souffle. La dernière course avait été physique, même pour lui. Floe grimaça, remarquant que c'en était fini d'aller dans les sous-sols.

Pourtant, il faudra bien qu'on y retourne si on veut renforcer ce qu'il y a encore à renforcer. Avec de la chance, peut-être que les prochains à s'y risquer n'auront pas trop à déblayer.

Mogtein revint. Il était sorti à toute allure du moulin lorsqu'il avait entendu l'éboulement. Il revint, encore secoué par la précipitation.

Mogtein a écrit:
Ca va, notre "village" est toujours là.

Si les vestiges de Dali étaient toujours présents, c'est que l'éboulement n'avait pas été total. Peut-être même avaient-ils eu de la chance. Le plafond s'écroulant, les derniers monstres de la brume étaient peut-être tous morts. Ou du moins conscients du danger de s'aventurer dans ces grottes pour l'instant. Lorsque Floe demanda où mettre le matériel, des volontaires vinrent la déposséder.

Un volontaire a écrit:
Vous en avez déjà fait suffisamment comme ça. Prenez dix minutes de repos, vous les avez mérité.

Floe pourrait trouver une délicieuse carafe d'eau pure à l'extérieur du moulin, et quelques biscuits secs. Les plantations n'étaient pas encore suffisantes pour proposer de copieux repas lors des rares pauses. Stern ignora la proposition des volontaires, et se retroussa les manches, attrapant deux barres de fer qu'il plaça sur une épaule.

Stern a écrit:
Suis leur conseil. T'as fait du super boulot.

A présent, les jours suivants, les constructeurs pourraient construire ces fameux piliers dont Stern parlait. Les barres de fer seraient placées au milieu de ces derniers, afin de les consolider. Un petit groupe entreprendrait de s'aventurer dans les sous-sols, afin de déblayer suffisamment les fondations pour parvenir à atteindre de nouveau les grottes. Des jours, ou peut-être des semaines seraient nécessaires pour pouvoir de nouveau atteindre les zones à renforcer. Mais le village de Dali pouvait aller de l'avant. Une fois la voie libre, les piliers seraient transportés par les souterrains, et positionnés de manière à pouvoir soutenir à nouveau la surface du village.

HRP : Floe, j'ai pris la liberté de rendre de nouveau les souterrains accessibles afin que les fondations puissent être reconstruites. Pour ce qui est de la suite du RP, bien que le dernier paragraphe laisse une ouverture temporelle sur quelques jours/semaines, on peut tout de même rp en un, ou plusieurs posts, la conclusion de cette première journée de labeur.

Pour le modérateur, j'ai également pris la liberté de conclure ce rp par un paragraphe ouvrant une perspective d'avenir. Peux t-on considérer que la première partie de la reconstruction est accomplie ? Si ce n'est pas le cas, j'éditerai ce post pour supprimer ce paragraphe final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Mar 1 Aoû - 12:07

On défit Floe des matériaux qu’elle avait ramenée des sous-sols, avant de lui suggérer un peu de repos. La mage blanche estimait ne pas en avoir fait suffisamment mais Stern la poussa à accepter cette proposition. Un peu gênée, elle opina pourtant, avant de se permettre de prendre un biscuit et de boire un peu d’eau. Il était vrai qu’avec le combat, elle se sentait un peu fatiguée. Pendant qu’elle regardait les gens s’affairer, assise sur une pierre assez grande pour servir de siège de fortune, elle déplora son manque de participation, mais on ne pouvait pas toujours travailler après tout. Il fallait aussi se reposer un peu, entre deux boulots.

Il y avait maintenant un nouveau souci : les fondations étaient plus fragiles que jamais et il faudrait aller déblayer le sous-sol si les gens voulaient vraiment redonner à Dali sa solidité et sa beauté d’antan. Ce n’était pas gagné, mais ce serait un boulot qui demanderait beaucoup de volontaires et de temps. Pour l’heure, ils récupérèrent ce qu’ils avaient ramenés de sous le moulin. Il faudrait songer à ce souci le lendemain, le temps étant trop avancé pour s’aventurer à nouveau dans la noirceur des sous-sols. Qui plus était, tout le monde était bien trop fatigué pour que quelqu’un veuille se risquer à aller là-dessous maintenant…

Floe leva la tête pour remarquer que le ciel prenait des teintes orangées. Elle ne songea qu’à présent qu’elle n’avait aucun endroit où dormir. C’était un peu embarrassant… Cela dit, elle avait maintes fois dormi à l’extérieur, il n’y avait pas de quoi s’en inquiéter. Avant toutes choses, il faudrait sûrement préparer un bon repas en cette fin de journée. Contente de pouvoir aider, Floe s’enquit de retrouver Stern et Mogtein dans la foule de monde qui se rassemblait petit à petit.
« Voulez-vous que j’aide avec le repas de ce soir ? J’aimerais me rendre encore un peu utile. » Vraisemblablement oui, elle pouvait mettre la main à la pâte, même s’il n’y avait pas grand-chose. Avec Alexandrie qui avait envoyé quelques vivres pour aider les courageux qui daignaient tenter de faire renaître Dali de ses cendres, ils purent faire une délicieuse soupe bien nourrissante pour tout le monde. Floe aida les dames qui s’en occupaient, celles trop chétives pour être apte à soulever des poutres ou clouer des murs. Couper des légumes, il n’y avait rien de sorcier à ça !

En raison du manque de toit encore utilisable, ils mangèrent tous là où ils le pouvaient. Floe prit la peine de distribuer aussi du pain, envoyé d’Alexandrie. Ce n’est qu’à la toute fin, lorsque tout le monde eut de quoi se sustenter, qu’elle s’installa enfin, avec un bol de soupe un peu refroidit, mais tout de même délicieux.

Le repas terminé, les gens semblèrent commencer à partir en quête d’un lieu où dormir. Floe noua son manteau convenablement. La nuit commençait à arriver et elle sentait la fatigue lui alourdir les paupières. Après un petit repas comme ça, rien de tel qu’une bonne nuit de sommeil. Le lendemain, ils pourraient sûrement envisager de retourner dans les sous-sols pour nettoyer un peu tout, sauf si d’autres volontaires s’y prêtaient… Bien, pour le moment… Où pourrait-elle bien dormir ? Des gens avaient allumés un petit feu pour se réchauffer et semblaient s’installer autour pour se reposer dans l’herbe. Des gardes surveillaient les environs, alors pas besoin de craindre les monstres.

Avant toutes choses, elle alla, à nouveau, à la rencontre de Stern et Mogtein.
« J’aimerais rester pour vous aider demain. Est-ce que cela vous convient ? » Sourit-elle doucement, la fatigue marquant ses traits, mais n’en retirait aucunement une certaine détermination. Ce n’étaient pas eux qui décidaient, mais comme c’était avec eux qu’elle travaillait, si on voulait, elle se permettait de le leur demander.


Pour Stern :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Ven 4 Aoû - 3:23

Après cette dure journée de labeur, le soleil se coucha paisiblement. C'était le spectacle du soir, voir le globe lumineux disparaître à l'horizon. Il fallait dire que de sa position, le village de Dali était toujours un excellent endroit pour admirer le ciel. Et depuis la destruction du village, il y avait encore moins de lumière empêchant d'admirer les étoiles. Lors du repas du soir, Floe avait participé activement à la distribution des repas. Mogtein l'avait invité à prendre du repos. Après tout, même si Stern et le mog l'avaient prévenu que le travail était dur, ils estimaient tous deux que le travail effectué ce jour-ci méritait bien pour la jeune fille de faire parti des personnes se reposant le soir. Mais rien n'y fit, Floe en fit beaucoup. Le mog s'inquiétait qu'elle en fasse trop, d'ailleurs. Ce n'était que le premier jour, et même si tout le monde travaillait très dur, il ne souhaitait pas que la jeune femme se brise sous les efforts. Il craignait qu'elle ne tente de faire ses preuves, et de vouloir s'intégrer au plus vite. Il devrait lui en toucher un mot plus tard.

Le moment du repas alternait entre de lourds silences et des conversations joyeuses. Les silences étaient minés par la déprime des habitants, et par leur fatigue. Ils donnaient du leur de l'aube au crépuscule, travaillant parfois même sous la lueur des torches et des étoiles. Ainsi, certains étaient parfois trop exténués pour socialiser une fois le repas venu. Ils avalaient leur soupe, dévoraient leur pain, et allaient se coucher tout aussi sec. Certains réalisaient encore leur situation. S'ils oubliaient parfois, et pensaient être passés à autre chose, un rien leur faisait se souvenir d'un proche perdu dans l'attentat. Même si Dali était occupé par une petite foule de travailleur, ils n'étaient plus que cinq ou six à avoir survécu à la destruction du village. C'était chaque jour difficile de se lever, et d'affronter les ruines de ce qui avait été leur vie. Ainsi, si les volontaires, bien que compatissants, se permettaient à rire, et à partager l'espoir d'un lendemain meilleur, les anciens habitants du village ne parvenaient pas toujours à dépasser leur déprime. Peut-être tourneront-ils la page un jour ? Mais ce n'était pas pour tout de suite.

L'un des volontaires montra à Floe un lit de paille qu'elle pouvait utiliser pour dormir dans le moulin. A moins que la belle étoile ne lui fasse pas peur. Grâce aux torches et aux gardes des différentes villes affairés à la reconstruction, les monstres des alentours ne se risquaient plus à approcher les ruines. Dormir dehors n'était pas risqué, et avec les beaux jours qui revenaient, le confort de l'herbe valait celui d'un lit en paille posé sur un sol en pierre. Lorsque Floe chercha Mogtein et Stern, elle ne trouva que le mog, plongé dans un bouquin. La jeune femme pouvait remarquer que la couverture était manquante, et que quelques pages avaient brûlé. Le mog lisait ce qu'il avait pu sauver. Si les volontaires étaient venus avec du matériel pour la reconstruction, rien n'avait été fait pour la soif de lecture de la créature.

Lorsque Floe posa sa question, le monstre sortit de sa concentration. Il essayait parfois de décoder des passages manquants de son ouvrage, et dans ces moments, le monde extérieur ne comptait plus. Peut-être était-ce là un moyen pour Mogtein de surpasser sa propre peine ... ou peut-être avait-il toujours été comme ça. Refermant l'ouvrage sans même y déposer un marque-page, la créature posa son livre, et se releva pour parler à la demoiselle.

Mogtein a écrit:
Bien sur Miss Floe, nous espérons que vous serez toujours opérationnelle pour nous aider demain. Je ne peux rien dire pour Stern, mais à mon égard, vous nous avez prouvé de quel bois vous étiez faite !

Si la jeune fille se demandait où était Stern, qui n'était pas resté jusqu'au bout du repas, elle ne l'aurait pas trouvé dans les ruines de Dali. Mogtein le savait, et l'expliquerait sans problème à la jeune fille si elle lui demandait. Tout comme il lui demanderait de respecter la solitude du jeune homme. Le paysan se recueillait tous les soirs, parfois seul, parfois avec un ou plusieurs survivants, auprès des tombes de leurs amis morts. Amis, parents, et parfois même des personnes qu'ils n'appréciaient pas. Mais qu'ils connaissaient tous. Pour Stern, se recueillir auprès de la tombe de sa fiancée lui permettait de ne pas sombrer dans la dépression. Il ne lui parlait pas, il savait que c'était inutile, mais il ne parvenait pas à se détacher de la pensée qu'elle était encore là, sous une autre forme. Il ne savait pas comment elle était morte, son corps avait été retrouvé, en piteux état, et ce fut une expérience des plus douloureuses. Il estimait avoir de la chance, certains n'avaient pas été retrouvés. Ce rituel du soir durait d'une à plusieurs heures, selon la fatigue du jeune homme. Parfois, il allait se coucher, et parfois, requinqué d'une force nouvelle, il tentait encore et toujours de manier la magie.

Avant qu'elle n'aille se coucher, Mogtein prit le temps de parler à Floe. Il s'inquiétait pour elle :

Mogtein a écrit:
Miss Floe, vous en avez fait beaucoup aujourd'hui, vraiment beaucoup. J'aimerai vous conseiller néanmoins de ne pas trop tirer sur la corde. Nous travaillons dur, très dur oui, mais vous, je crains que vous ne vous surmeniez. Peut-être voulez-vous nous montrer que vous êtes capable. Pour cela, faites-moi confiance, je pense que vous avez fait vos preuves pour la journée. Quand à vous intégrez, laissez du temps au temps, soyez patiente. Mais rien ne serait plus tragique que vous ne vous faisiez mal.

Pour le modo:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Ven 4 Aoû - 8:04

Bilan

Stern, Mogstein et Floe passent au niveau 2

Gains: +550 gils [Stern], +500 gils [Floe]

Avancement de la reconstruction:
Félicitations, grace à vous, les sous-sols sont désormais dégagés, mais ont encore besoin d'être un peu renforcés.
Une fois les sous-sols entièrement consolidés, la reconstruction des maisons pourra reprendre.
Les clôtures des champs sont également en place, sécurisant davantage le village en plus des gardes envoyés par Alexandrie, Lindblum et Bloumecia.
Les premières machines de Gaïa et Dol sont arrivées pour aider à la reconstruction, mais ne pourront être installées qu'une fois les sous-sols consolidés (une grue, une machine pour couper des arbres et en faire des poutres, deux camions pour soulever les charges lourdes)

Pour votre participation, la ville de Dali vous remet la somme de 500 gils chacun et vous offre le repos!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Stern & Mogtein
Paysan pas Content!

Paysan pas Content!

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Dim 6 Aoû - 0:22

Durant les jours suivants, les plans de reconstruction avançaient. Stern avait dormi sur son lit de paille habituel, et cette nuit de récupération avait été d'une grande aide. A nouveau, il était partant pour une nouvelle journée de travail. Cette fois, c'était d'autres volontaires qui s'étaient chargés de travailler dans les sous-sols. Après le grabuge opéré par le trio la veille, il était nécessaire de nettoyer les décombres afin de consolider les fondations.
Mogtein avait été aux anges lorsque durant l'après-midi, les machines étaient arrivées. Certains gardes avaient évoqué un équipement particulier provenant tout droit de ces nouvelles patries que la fusion des mondes avait engendré. Mais devant ces monstres de métal, les réactions avaient été différentes. Bien sur, les habitants de Dali connaissaient les aéronefs. Mais ici, c'était d'étranges véhicules qui parcouraient la terre même, sans l'aide de Chocobo, et apparemment sans l'usage de la brume, qui étaient arrivés dans leur ruine de village.
Certains, dont Stern avaient même cru à des monstres venant les menacer. Mais bien vite, le malentendu avait été dissipé avant qu'aucun blessé ne soit à déplorer. Certains remarquèrent que c'était les survivants de l'ancien Dali qui avaient très vite sorti les armes. Preuve du profond traumatisme qui était ancré en eux. Mais il était difficile de leur reprocher leur réaction. N'étant jamais allé bien loin, et vu les créatures qui parcouraient leurs terres, l'imagination des habitants les limitaient. Ces véhicules moderne engendrèrent un choc culturel immédiat. Mais comme dit précédemment, le malentendu avait vite été dissipé.
Mogtein était resté toute la journée près de ces machines. Le mog était fasciné par ces technologies d'ailleurs. C'était dans ces moments où les villageois pouvaient se souvenir que la créature avait voyagé jusqu'ici, porté par l'amour de la connaissance.

Si les jours suivants, Stern avait un peu aidé à déblayer les sous-sols, faisant parti du groupe des personnes suffisamment musclées pour cette tâche, il avait également aidé à réparer les clôtures. Ce travail avait été proposé à Floe. Mais parfois, les coups de maillets afin de planter les poteaux dans la terre dure nécessitait l'aide de travailleurs expérimentés et suffisamment forts pour cette tâche. Durant ces journées longues et épuisantes, Stern n'avait pas trop été enclin à la conversation, contrairement à son compagnon magique : Mogtein. Il fallait dire que durant les courtes pauses, le paysan avait la fâcheuse manie de disparaître. Soit pour s'entraîner, soit pour se recueillir. Il n’arrêtait pas. Et si Mogtein avait conseillé Floe de ne pas forcer, il fallait se demander pourquoi il ne donnait pas le même conseil à son compagnon humain.

Enfin, un matin, alors que l'aube ne s'était pas encore levé, Stern vint réveiller Floe. Le jeune homme était équipé d'un arc.

Stern a écrit:
Eyh, réveille-toi ...

Je vais chasser. Tu veux venir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floe
Sage Blanche

Sage Blanche

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 2
HP : 650/650
MP : 15/15
Statistiques :




Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: A Dali #1   Dim 6 Aoû - 10:08

Mogtein sembla d’accord pour que Floe reste à Dali afin d’aider un peu tout ce beau monde, aussi la sage blanche acquiesça, contente que sa main tendue soit acceptée à nouveau. Au fond, il aurait été sans doute absurde qu’on la refuse, mais sait-on jamais. La fierté, l’orgueil, tout ça… Elle ne demanda pas où était Stern cela dit et de toute manière, le mog eut tôt fait de le lui indiquer, mais à en juger par la tête qu’il tirait, il valait mieux ne pas le perturber. Il se trouvait près du cimetière maladroitement aménagé que Floe avait remarqué la première fois qu’elle était venue ici, et de suite, elle comprit qu’il devait se recueillir sur les tombes de famille et d’amis. Son empathie l’aurait bien poussé à aller le voir, mais elle savait aussi quand il valait mieux laisser les gens seuls. Ils ne se connaissaient pas assez pour qu’elle puisse s’autoriser une telle intrusion.

Sous les recommandations de Mogtein qui lui demanda de ne pas trop s’épuiser, Floe alla se coucher. Les jours suivants s’écoulèrent ainsi, à travailler, à manger, à dormir. Travailler, manger, dormir. Parfois travailler et dormir, parfois travailler, travailler. Floe nota que Stern se forçait énormément, comme s’il cherchait à obstruer le malheur de ses pensées en travaillant plus encore que les autres habitants. Mogtein lui tenait la conversation assez souvent, plus que le paysan en tout cas, au moins se sentait-elle moins seule. Elle aida à faire à manger sitôt qu’elle le pouvait, et si elle n’était pas très forte, elle pouvait quand même aider un peu sur quelques travaux. Elle trouva un peu sa vocation auprès des dames qui tissaient des tapis et des toits en pailles. Elle tressa et tressa pendant des heures, jusqu’à avoir les doigts endoloris, mais au moins se rendit-elle ainsi utile pour la construction.

Des machines étaient arrivées aussi pour aider. Elles fonctionnaient merveilleusement bien, et Floe, qui ne connaissait rien de la technologie, eut de quoi être ébahit devant la… magie ? Oui, magie qu’opéraient ces choses métalliques. Mettre des arbres dans une bouche béante et sombre et en voir sortir de l’autre côté une poutre ! Fantastique ! Et un peu effrayant, soyons honnête. On assura aux paysans curieux et craintifs que ces machines étaient gérées par l’Homme et qu’il n’y avait aucun souci à se faire, mais les premiers temps, les gens restèrent inquiets.

Quelques jours plus tard, à l’aube, juste alors que Floe aurait dû être réveillée, la jeune femme sentit du mouvement à proximité. Elle avait tendance à se lever aux premiers rayons du soleil mais la veille, elle avait travaillée bien plus tard qu’habituellement, et aurait bien dormi une heure de plus. Elle ouvrit les yeux et fut étonnée de voir la silhouette de Stern à ses côtés. Il avait un arc et affirma qu’il allait chasser, avant de lui demander si elle désirait l’accompagner.
« Huh ? Oh ! » Elle se frotta les yeux en tentant de chasser le voile de fatigue qui y était encore. « Oui bien sûr, j’arrive. » Elle se redressa de sa couchette et attrapa son grand manteau pour l’enfiler de suite. Celui-ci lui servait plus ou moins de couverture, même s’il faisait assez chaud dans les parages, un vent frais soufflait la nuit en provenance des grottes de glace. Debout, elle quitta son refuge et arriva dehors, où le ciel avait prit une teinte orangée chaleureuse.

« Mogtein n’est pas avec vous ? » Demanda-t-elle en regardant un peu autour. « Trop épuisé à tourner autour de ces étranges machines toute la journée ? » Elle rit doucement, la plaisanterie n’étant aucunement méchante, après tout, c’était littéralement ce que Mogtein faisait depuis que ces choses étaient arrivées pour venir aider le petit peuple à travailler. Peut-être était-il dans les parages cela dit, ce n’était qu’une petite boule de poils et rien ne disait qu’elle ne l’ait pas vu.

D’ailleurs, les machines, elles étaient là, immobiles comme de grands géants de métaux. Il était trop tôt pour les mettre en marche. Floe s’arrêta à côté de l’une d’entre elles et la contempla un moment sans oser y toucher, comme si effleurer le métal risquerait de réveiller le monstre. Evidemment, ces choses n’étaient habitées d’aucune âme. Mais l’image était effrayante.
« Je n’ai jamais vu quelque chose de semblable à ceci. A croire que les mondes formant Héméra sont drastiquement différents les uns des autres. » Elle se souvint de Gaïa et eut un frisson. Elle se rappelait de ces étranges boîtes avec des petites personnes dedans ! Elle ignorait encore aujourd’hui ce que c’était et préférait ne pas y songer. Elle avait vraiment eut la frousse en voyant ça. Quelle étrange magie que d’enfermer des personnes dans une petite boîte noire comme ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A Dali #1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» quizz final fantasy IX
» (2) Visistes & plage
» [HElfes][Armée] L'ost d'Enkil
» Peinture
» Elwin Dali // Jumeau perdu de vue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Dali-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives