Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Stern et Mogtein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Alvin - Azura Lucem - Ishta - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Stern et Mogtein   Mer 12 Juil - 11:01

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Hera
• Nom:  Les paysans n'ont pas de nom.
• Prénom:  Stern
• Âge:  21 ans
• Avatar utilisé: Un rodeur de Pillars of Eternity associé à l'avatar lambda d'un Mog.

Description

• Alignement: Guerrier du Néant

• Description physique:  

SternDu haut de son mètre soixante dix sept, Stern est un paysan suffisamment bien bâti pour labourer les champs. Du moins, les difficultés engendrées par la destruction de Dali ont fait d'un gaillard bon vivant, un jeune homme maigrelet. Les cheveux bruns du jeune homme sont légèrement gras et coiffés en bataille et recouvrent partiellement ses oreilles légèrement pointues. Ses yeux bleus foncés ont perdu leur éclat de joie d'antan, laissant place à un regard ferme et méfiant lorsqu'ils se posent sur un étranger. Habituellement, le jeune homme est vétu d'une tunique de paysan de couleur verdâtre. Une épaisse ceinture de cuir maintient ses bas en place, et lui permet d'y attacher sa bourse, et le fourreau de son épée. Enfin, le jeune homme se chausse d'épaisses bottes, lui permettant de franchir les champs boueux sans difficultés. Au final, cet homme est lambda. La seule pensée qu'un passant s'intéressant à ce gaillard pourrait avoir serait que malgré le passif de son village, le jeune homme continue de se tenir droit. Sa posture indique son caractère endurant, tandis que son regard reflète le fossé que les habitants de Dali ont creusé avec les inconnus.

• Description psychologique: Il y a une chose toujours étonnante lorsqu'on parle des paysans de Dali, c'est leur faculté d'adaptation. Notamment chez les plus jeunes. Ainsi, Stern fait parti de ces hommes qui parvient à rebondir aisément devant l'inattendu. N'aimant pas attendre qu'un autre agisse pour lui, le paysan est un volontaire n'hésitant pas à prendre l'initiative. Malheureusement, cette habitude lui vaut de réagir sur la défensive lorsque quelqu'un refuse d'aller dans sa direction, ou cherche à réfléchir un peu trop à la situation avant d'agir. Certains jugeraient cela comme de l'irrespect, d'autres y voient du leadership. A chacun sa raison. Stern reste cependant un compagnon entraînant, n'hésitant pas à profiter de la vie lorsque cette dernière leur donne l'occasion de faire la fête, ou de se relaxer. Et pour cela également, il entraîne ses compagnons. Mais ses compagnons uniquement. Si Stern se moquait des visiteurs auparavant, il a appris avec le temps à se méfier grandement des inconnus. Cette mauvaise habitude lui a joué de mauvais tours par le passé. Mais bon, ce type est une vraie tête de pioche, qui n'apprend jamais ses leçons. Enfin, s'il a beau être illettré, le garçon reste très fier. Il n'hésitera pas à mettre son poing dans la figure du premier qui le méprisera, lui et son village. Et si ce petit complexe est une corde sensible, il reste conscient que la vie de paysan lui a apporté des connaissances inédites dans les grandes villes.

Histoire

Stern est né à Dali, et a vécu à Dali durant vingt et un an. Il a été mention du fait que les habitants de ce petit village, notamment la dernière génération, est capable de s'adapter à n'importe quoi. Et à raison. Fils de paysan, dès qu'il fut capable de tenir une fourche, le garçon, second fils d'une famille de cinq enfants, fut envoyé aux champs. Légumes et fruits à faire pousser, s'occuper des Chocobos, se débarasser des Puluches. Une vie d'ardeur visant à la prospérité de cette petite ville nécessaire au commerce. Le tout avec une magnifique vue sur les montagnes alentours, et bien au dessus des dangers de cette mer de brume située à l'horizon.

La vie de nobles ou la vie de château n'était qu'une vie fictive pour ce garçon et ses amis qui ne connaissaient que les champs. La vie de chevalier était un futur idéal, mais impossible à atteindre. Mais à l'âge du dix ans, c'était surtout un jeu formidable. Jouer à être le chevalier qui sauverait la princesse. Toujours enfant, c'était là le terrain de jeu des premières amourettes. Bien que l'amour était bien entendu la chose la plus écœurante pour les gosses de cet âge. Les adultes emmenaient parfois les enfants chasser dans les plaines entourant le village. Et bien entendu, la zone interdite, la fameuse caverne des glaces, n'était jamais approchée. Il fallait dire que les histoires racontées aux bambins incluaient toujours ces créatures nées de la Brume, qui viendrait dévorer ceux s'aventurant dans leur tanière. Ici, c'était la caverne des glaces, la "tanière" des créatures mangeuses d'hommes.

Puis tout changea. Les premiers signes annonciateurs furent quand des rumeurs évoquaient le passage d'un inconnu bien étrange qui avait souhaité converser avec le chef du village. Cet homme était vêtu d'un accoutrement jamais observé auparavant. Quelques jours plus tard, les parents de Stern se disputaient avec le fils aîné à propos d'un nouveau travail. La simple évocation de la nouveauté était étranger aux oreilles des habitants de Dali. Et bien vite, les réserves furent aménagées afin d'accueillir une étrange fabrique.

Pendant de longs mois, le village devint désert. Lorsque Stern allait en parler avec sa grand-mère, elle se plaignait de ce qui était en train de se passer. Elle, et d'autres anciens hurlaient en silence que c'était le début d'un désastre futur. Mais les enfants étaient eux, impatiens d'aller travailler dans la fabrique souterraine. Le garçon y participa, un peu. C'était une tâche très différente, qui impliquait l'utilisation d'étranges mécanismes. Le garçon ignorait comment cela fonctionnait, il accomplissait simplement les tâches qui lui étaient données. Il ne comprenait pas grande chose à ce qui se jouait ici : la construction d'un mage noir. Mais il était persuadé que c'était pour le mieux. Ses parents, ses oncles, ses tantes, ses amis, ses frères et sœurs lui répétaient que c'était un avenir radieux qui les attendait.

S'il était trop jeune pour aller dans la "salle d'aspiration", Stern assista à chaque autre étape de la création de ces étranges mannequins animés. La magie lui était inconnue, mais avait toujours existé dans leur univers. Et toujours, il était difficile de comprendre réellement tout l'aspect théorie qui parvenait à donner vie à ces poupées. C'était un travail à la chaîne, pendant de longues semaines, et de longs mois. Les habitants étaient acteurs de la création de ce qui serait plus tard le fléau de la guerre du continent de la brume. Mais Stern ne se souvint pas une seule fois d'avoir entendu quelqu'un évoquer le terme "vivant" pour parler des mages noirs. Etant ceux qui les fabriquaient, ils ne les voyaient que comme des objets capables de bouger grâce à une magie étrange. Et c'était pour le mieux.

Et les événements se bousculèrent. Certains les avaient vus, ces étranges visiteurs qui avait volé l'aérocargo. Cela avait déclenché un élan de colère dans tout le village. Tous ces jours de travail, gâchés par des voleurs. Stern se souvenait encore avoir maudit ces individus. Après tout, le véhicule était à chacune de ses visites, le symbole de l'accomplissement. Le dérober, c'était leur détruire leurs rêves, et les priver de leur gagne-pain. La perte de la cargaison fit jaser tout le village d'une manière jamais vu auparavant. C'était la première fois que les habitants de Dali se liguaient avec colère contre des inconnus. Certains craignaient que cela ne mettent fin aux négociations avec le "patron". Mais l'affaire se tut après quelques semaines. Seuls les voyageurs, inconnus aux bataillons, étaient traités avec méfiance. Personne ne souhaitait que l'accident se reproduise. Et aucun habitant de Dali ne s'attendait à ce qui allait suivre.

La disparition de la brume mit fin à la fabrique. Mais plus que cela, c'était un bouleversement dans le coeur des habitants du continent entier. Les habitants des hauteurs étaient témoins d'un tout nouveau paysage. Et ce fut le retour du travail au champ, et une toute nouvelle organisation. Le commerce avec Tréno continua. Mais c'était à présent une véritable équipe d'exploration qu'il fallait organiser si Dali souhaitait de nouveau commercer avec Lindblum ou Alexandrie. Fini les aérocargos. Il était temps de dresser des Chocobos pour dévaler les sentiers et escalader les montagnes. Le chef du village, bien qu'ébranlé par l'échec de leur commerce de mage noir, parvint à redresser la barre. Critiqué et admiré, les habitants de Dali travaillèrent d'arrache pied pour retomber sur leurs pattes. Si la saison risquait d'être difficile, le village entier cherchait à conquérir les champs pour l'année suivante.

Stern suivit, encore et toujours. Trop jeune pour partir en expédition commerciale, il était relégué de nouveau à l'agriculture. Après la fabrique, c'était un dur retour à la réalité. Mais bien peu s'en plaignaient. C'était un sujet très sensible, et une baffe tombait très vite sur la joue de ceux qui se plaignaient. Ce fut durant cette période certes difficile, mais de courte paix, que Mogtein arriva à Dali. Certes, les inconnus n'étaient pas les bienvenus, mais c'était une autre histoire pour les Mogs. Pour de simples paysans, ces étranges créatures étaient vus comme des petits génies apportant chance et bénédiction. Stern ne donna guère d'intérêt à cette créature trop occupée à lire des jours durant dans l'auberge du village.

La brume revint, puis s'en alla encore. Et lorsque la Terre trembla, les habitants de Dali n'entendirent que des échos sur quoi la face du monde avait changé. Encore une fois. Stern n'avait que dix-sept ans, et appartenait à une génération qui ne s'étonnait plus des bouleversements. Au final, Dali restait toujours ce petit village d'agriculteur qui ne souhaitait que vivre en paix, et manger à leur faim. Durant son adolescence, le garçon avait demandé de nombreux conseils à Mogtein. La puberté apportait son lot de changements corporels et mental qui conduisait quiconque à chercher des réponses. Le mog n'était pas humain, mais avait lu beaucoup de choses sur l'anatomie humaine. Il était devenu une figure de connaissance suffisamment respectée pour que les jeunes fassent appel à lui. Les adultes eux, faisaient confiance en leur propre expérience.

A nouveau, la brume apparut, et s'en alla encore. Cela s'apparentait presque à un cycle pour les habitants de Dali. Des échos évoquaient également des attaques à Alexandrie. S'ils n'étaient pas concernés, les villageois aimaient tout de même leur reine, et souhaitaient pour son bien-être. Et enfin, arriva l'accident. Si Dali avait appris à s'adapter à tous les changements d'ère, le village ferait face à ce qui serait probablement sa plus lourde épreuve. A l'image de Bloumécia, d'Alexandrie, de Lindblum, de Clayra, ce fut au tour de ce minuscule village de connaître la destruction. Un massacre sans précédent que le plus solide des hommes ne pouvait que craquer.

Stern fut l'un de ces hommes. Il avait vingt ans à présent, un métier, une petite amie avec qui il espérait bientôt pouvoir avoir un enfant après s'être installé dans leur propre maison. Il participait aux expéditions commerciales, parce que pour un habitant de Dali, c'était l'aventure. Pouvoir traverser à dos de Chocobo des sentiers jusque rejoindre une ville étape située à quelques dizaines de kilomètres, c'était l'aventure. Et c'était parfois très bien payé. Après avoir déjà effectué nombre de fois ce trajet, rien ne le préparait au funeste spectacle de son retour. Un vague pressentiment l'avait traversé lorsque à l'horizon, ils avaient remarqués d'épais nuages noirs en direction de Dali. Mais personne ne s'inquiéta plus que de raison avant d'avoir aperçu les flammes toujours vaillantes.

Le cauchemar, l'enfer sur Herméra. Le village n'était plus même l'ombre de lui-même. Les parents, les frères, les sœurs, les amis, les voisins, la fiancé, le chien, les possessions, les champs, tout. Tout était mort. Quand un homme perd tout ce qui fait sa vie, d'une manière aussi abrupte, c'est le néant qui s'empare de lui. Pleurer ou rire, aucune de ces réactions ne peut refléter l'absurdité de cet événement. La dévastation qui immobilisa sur place les cinq caravaniers.

Les jours qui suivirent se firent dans la brume la plus totale pour les survivants. Bien entendu, ils aidèrent à étouffer les flammes, et à enterrer leurs amis. Mais quiconque les observait dans les yeux n'y voyaient que des regards vides. Plus rien n'avait de sens. La ville se remplit de gardes, et de quelques volontaires venus aider les survivants. C'était là une grande solidarité de la part des villes voisines, surtout vis-à-vis d'un si petit village, qui par le passé, fut complice de leur dévastation. Stern enterra ses proches, et fut soutenu par les survivants. Tout comme il soutint ces derniers lorsqu'ils enterrèrent leur famille, ou ce qu'il en restait. Que restait t'il à présent ? Si ce n'était une haine encore plus présente dans le cœur de ces hommes et de ces femmes. Eux qui n'avaient rien demandés, furent victimes d'inconnus.

Inutile de dire les flots de larmes et d'injures qui coulèrent avant que les survivants ne soient prêt à se relever. Les habitants de Dali s'adaptaient à tout. A l'enfer, même, ils finiraient par s'adapter.

----------------------------------------------------------------------------------------------

• Monde d'origine: Hera
• Nom:
• Prénom: Mogtein
• Âge: Inconnu
• Avatar utilisé: Un mog lambda mélé à celui d'un rodeur de Pillars of Eternity

Description

• Alignement: Guerrier de Lumière

• Description physique: Que dire d'un Mog qu'on ne connait pas déjà ? Mogtein est identique à la majorité de ses compères. Soit un mélange de chat et de fée. Mogtein est souvent vu un livre à la main, et deux, trois autres posés au sol, attendant d'être lu.

• Description psychologique: Un rat de bibliothèque, et un puits de connaissance. Mogtein est peut-être l'habitant le plus lettré de Dali. Et pourtant, ce Mog est contemplatif de la force mentale des habitants de ce village. Après tout, ils parviennent à faire naître la vie de la Terre, et ce uniquement grâce à la force de leurs mains. Mogtein est un être curieux, avide de nouvelles connaissances. Il admet être frustré de ne pas pouvoir échanger de profonds débats philosophiques avec les habitants de la ville. Mais il adore être celui qui leur transmet le savoir. Bien que plus petit, le Mog voit Stern comme un élève à éduquer. S'il dispose d'un principal défaut, c'est le réalisme de la créature. Devant les problèmes du monde, la créature s'imagine mal pouvoir acter. Le savant préfère s'inquiéter et se plonger dans l'immobilisme. Un défaut qu'il regrette d'avoir, mais qu'il juge comme une preuve d'intelligence.

Histoire
Mogtein n'était pas comme Steinskins, un très grand voyageur. Ayant vécu très longtemps à Daguéréo à se nicher pour lire le plus grand nombre de livres possibles, il n'a quitté la ville que pour accompagner un ami sur le continent de la brume. Un moyen de changer un peu d'air, et de voir comment le monde avait évolué. Se postant un temps à Alexandrie, le Mog apprit l'existence d'une édition rare de "Gobelin : une tribu en guerre" se trouvant à Treno. Sa soif de lecture le fit s'y installer pendant encore de longues années avant que curieux de découvrir le fameux petit village fabricant des mages noirs, le Mog s'invita dans une caravane marchande en direction de Dali.

Si la fabrique était à présent stoppée, Mogtein tomba amoureux de cette bourgade et de ces humains si simples. Si les livres n'y étaient pas suffisamment nombreux, la créature se fascina par les capacités innées de ces hommes de la Terre. Une étude sociale était également de mise. Comment des agriculteurs étaient parvenus à entraîner malgré eux, une vague de destruction sur le continent de la Brume. Mogtein avait échappé aux multiples attaques qui touchèrent Alexandrie et Lindblum. De simples coups de chances. S'installant confortablement, le Mog se lia vite d'amitié avec les enfants du village. Ces derniers avaient mille et une questions à lui poser, et le petit monstre fit toujours de son mieux pour ne pas les décevoir. Avec le temps, ces enfants qui devenaient des adultes n'avaient plus de secrets pour lui. Il les connaissait tous, et avait suivi avec assiduité chacune de leurs histoires. Contrairement aux villes qu'il avait visité, Dali était d'une simplicité naturelle, et toujours aussi fascinante. Il admirait le caractère rude, mais franc des hommes et des femmes de cet endroit. Lui qui était un homme de pensée, il privilégiait constamment cette dernière à l'action. Preuve étant qu'il n'hésitait pas à rester des années durant dans un lieu avant de visiter un nouvel endroit.
Lorsque les mondes fusionnèrent, le Mog fut grandement tenté de partir découvrir le continent. Mais il se donna quelques années supplémentaires, afin d'observer comment Dali évoluerait. Il se cachait à lui-même l'amour qu'il avait acquis pour ces gens. Il essayait de théoriser l'apparition et la disparition de la brume. Mais il n'avait pas suffisamment d'éléments. Il espérait qu'un scientifique travaillait sur ce sujet, et qu'il pourrait bien vite lire le rapport sur ces étranges phénomènes.

Le Mog était au village lorsque la catastrophe frappa. Mais il ne put rien faire face à ces flammes si ce n'était trouver un lieu sauf, et assister à un spectacle qui serait peut-être le plus traumatisant de toute sa vie de Mog. Il avait lu des chapitres et des chapitres sur la disparition de civilisations, fictives, théoriques, ou réelles. C'était différent de voir une petite population brûler, d'entendre leurs cris de souffrance bien vite étouffés par la mort. Appartenant à une espèce de créature, très sensible, le choc fit que le Mog resta caché des jours durant. Mogtein fut absent lorsque les villageois furent enterrés. Tous pensèrent qu'il avait péri. Que son petit corps avait été consumé. Il sortit de sa cachette une semaine après, affamé, et épuisé par ce qu'il considérait comme sa propre lâcheté.

Si les plus âgés restaient indifférents face à la survie du Mog, elle apporta un peu de baume aux survivants les plus jeunes. Stern notamment. Avec inquiétude, Mogtein observa la vigilance accrue des survivants de Dali. Mais pourtant, ne refusa pas devant l'étrange requête de Stern. Il souhaitait être prêt à accueillir ce fameux "groupe" qui avait osé signé la destruction de leur village. Un garçon de la vingtaine qui autrefois n'était que bonté et simplicité, était poussé par sa naïveté et sa haine à quérir des enseignements. Un garçon qui n'avait jamais ouvert le moindre livre, souhaitait à présent apprendre des rudiments de magie. Mogtein souhaita refuser. il n'y avait pas le temps. Il fallait se débarrasser des débris du village, et le reconstruire. Mais Stern jura de se donner à fond. Quitte à oublier comment dormir pour y parvenir.

Le Mog était-il possédé par l'esprit de vengeance lui aussi ? Avait-il été séduit par l'idée d'enseigner la magie à un paysan ? Avait-il simplement été touché par les émotions de ce jeune homme dont la vie avait été bouleversée, et qui s'attachait à la moindre bribe pour tenir debout ? Ou le Mog espérait-il vraiment que le garçon serait prêt un jour à défendre Dali si ce mystérieux groupe refaisait son apparition ? Nul ne le sait vraiment, les voies des Mogs sont parfois indéchiffrables.


Test rp

x (seulement pour les personnages prédéfinis)

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Valentin
• Votre âge? 28
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Internet
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? A propos des armes ? Est-il possible d'avoir différentes armes, chacune avec leur capacité,
suffisant de préciser quand nous sommes armés avec l'une, ou avec l'autre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Stern et Mogtein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» monayeur pour flipper stern "harley davidson"
» intérêt de Crowe et de Stern
» [En pause][Journal de bord] Le chemin sinueux de Stern sur Gimp 2
» Tables Stern sur Visual Pinball
» Frère Capitaine Stern

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Pour commencer... :: Tout sur vos personnages :: Présentations Validées-