Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Oerba Yun Fang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Oerba Yun Fang   Mar 4 Juil - 19:32

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Gran Pulse
• Nom: Oerba Yun
• Prénom: Fang
• Âge: 1521 ans (en apparence 21)
• Avatar utilisé: Oerba Yun Fang - Final Fantasy XIII

Description

• Alignement: Guerrier des ténèbres

• Description physique:

FangNous pouvons considérer Fang comme une belle femme. Sa taille assez grande égale parfois celle des hommes. D’ailleurs, en comparant ceux-ci à notre chère dame des contrées sauvages, elle n’a rien à envier à la musculature des hommes. En effet, vivant sur Gran Pulse la jeune l’Cie se doit d’être forte au vu de la loi résidant sur l’immense plaine ; La loi du plus fort. Elle sait donc manier de lourdes armes et cela sans gants ! Même ayant un corps d’athlète, elle possède comme toutes femmes, des courbes. Mère Nature l’a gâtée car elles sont bien proportionnées, et que dire de ses jambes ? De très belles jambes ! Avec une sensation de puissance, car n’oublions pas que la chasse aux monstres rend fort ! Malgré le fait que Fang soit grande, cela ne l’empêche pas de bomber le torse et de marcher fièrement, avec assurance. Elle ne fait pas de chi chi avec ses bras comme sa coéquipière, Vanille. Sans doute que les heures passées au soleil lui valent son teint hâlé. Elle possède donc une très belle couleur de peau. Il est possible aussi que ses origines soient la cause de ce joli ton.

Intéressons-nous de plus près à notre chère Fang. Son visage ovale exprime souvent de la dureté, de la force mais il n’est pas rare de voir ses lèvres rosées s’étirer en un sourire, ce qui la rend encore plus jolie. Son nez fin est surplombé par des yeux perçants. Son œil droit possède une particularité : un grain de beauté réside en dessous de son œil. Moult expressions peuvent passer par ses yeux bleus grisés, surmontés par des sourcils noirs et fins, ses yeux néanmoins restent très attirants. Son joli minois est encadré par des cheveux noirs de jais ayant des teintes rougeâtres aux pointes et des reflets blancs aux mèches de devant. De manière générale, ses cheveux mi-longs sont plaqués vers l’arrière, laissant donc apparaître des mèches rebelles, hormis une frange séparée en deux sur les côtés et quelques autres mèches lui chatouillant les joues. Des tresses ont été confectionnées derrière ses oreilles pour tenir sa coiffure. Même s’il puisse paraître que Fang utilise un cosmétique pour ses cils, elle n’en utilise pas. Par contre, une touche de féminité est visible de part ses boucles d’oreilles spéciales. L’embout est rectangulaire un peu déformé, en argent, et le reste de la boucle est violette, pouvant être interprétée comme une canine. Fang accroche à son cou deux colliers. Le premier à ras de son cou est constitué d’une cordelette noire à laquelle pend une pierre violette et une sphère métallique. Son deuxième collier, sans doute fait à la main, est en perles de bois qui passent du bleu, au jaune, au rouge, au vert et au blanc. Ces perles se rejoignent pour tenir au centre une grosse perle blanche à laquelle est accroché deux fils rouges. Fang attache un bracelet en cuir brun avec quelques touches de noir à son biceps.

Nous pouvons constater que les vêtements de Fang sont appropriés aux contrées sauvages. Amples et silencieux vu qu’ils glissent car ils sont fait de soie, ils conviennent très bien pour chasser les monstres. Le tissu est de couleur bleue en général, avec sur les côtés une bande blanche décorée de motifs floraux. Le tissu plissé passe par son épaule gauche, ne couvrant que la moitié de son ventre et laisse apercevoir son décolleté. Mais pas de panique ! Fang se vêt d’un petit top noir qui s’arrête juste en dessous de la poitrine et qui de dos, est fendu en trois petits losanges horizontaux. Ensuite, elle enroule le tissu autour de ses hanches de manière à faire beau sari et qu’une partie du tissu pende devant. Quant à celui qui pend derrière tout seul, il est retenu par une ceinture brune en cuir à laquelle est accrochée une trousse en cuir également. Sur le devant de la ceinture, deux queues de fourrures y sont accrochées, rappelant que le clan de Fang traque des proies. Fang se chausse de spartiates en cuir brun, elles lui arrivent un peu en dessous du genou et se ferment par trois lanières. Elle couvre ses avant-bras de manches courtes noires et passe des bracelets simples et fins en métal à son poignet gauche.


• Description psychologique:
La personnalité de Fang pourrait être classée dans celles nommées de « fortes ». Déjà d’apparence, l’on peut remarquer la détermination dans ses yeux. Cela pourrait en impressionner plus d’un car elle ne va pas forcément sourire aux parfaits inconnus, comme sa coéquipière Vanille. D’autant plus que si on y prête plus attention, de l’arrogance peut s’afficher de temps en temps dans son regard. Fang est du genre taquin débordant même sur la provocation. Elle n’hésitera pas à vous étiqueter un petit quolibet marrant pour elle. Et ce que Fang adore, c’est lorsque les gens sont réceptifs ou susceptibles. Mais ce n’est jamais bien méchant. Car malgré cela, malgré les apparences, Fang est quelqu’un de gentil si elle vous aime bien. Elle est même très protectrice envers ses proches. Personne n’a intérêt à toucher à ses amis, à sa famille au risque de prendre très cher.
Fang n’y va pas par quatre chemins, elle dit ce qu’elle pense, sans avoir peur de représailles. Elle n’hésitera pas à faire ce que sa raison lui dit de faire ou même son cœur, cela dépend des situations. Comme la fois où elle avait vérifié la marque de L’Cie de Vanille située près de son fessier... . La dame des contrées sauvages n’est pas très pudique.

Fang a le sang chaud et elle est impulsive, c’est comme ça. Elle a du tempérament et compte bien le faire savoir. Elle est même très têtue. Elle aime avoir raison même quand elle a tort. Fang est une femme très fière. Elle a vécu dans des conditions très difficiles où la survie était de mise. Le monde sauvage est sans pitié, cruel, et cela elle l’a bien compris. Quitte à être catégorique, cruelle, sans pitié, elle-même dans ses pensées. Elle ne juge cependant pas les autres ou les plus faibles, les laissant évoluer à leur rythme. Chacun à sa force et elle le sait bien, sa transformation en Ragnarok à la place de Vanille en est la preuve. Fang ne pense pas à d’autres possibilités s’il lui semble que la seule solution se trouve devant elle. S’il faut tuer ou se cristalliser pour protéger Vanille, qu’elle considère comme sa sœur, elle le fera. Vanille est la seule personne qui sait canaliser Fang, la raisonner. Malgré leur complicité, Fang cache ses émotions à son amie pour ne pas l’inquiéter, il est donc difficile de savoir ce qu’elle pense car malgré son caractère impulsif, Fang reste mystérieuse.

Cependant, avec les aventures qu’elle a vécues aux côtés de la troupe de Lightning, Fang s’est quelque peu adoucie, elle a évolué. Elle a compris que plusieurs solutions pouvaient se trouver devant elle. Ce qui n’a pas changé, c’est qu’elle donnerait sa vie pour ses proches. Et elle le recommencerait mille fois s’il le fallait. Malgré un début pas très prometteur avec les autres personnalités du groupe, Fang a réussi à se faire accepter. Car s’il y a bien quelque chose dont la belle brune sait faire, c’est s’adapter.





Histoire


The first Focus.


Il y a plus de cinq cent ans, Gran Pulse se trouvait déjà en guerre contre Cocoon. Perdurant pendant des années, les acteurs cette guerre avaient pourtant une chose en commun : les fal’Cie et les l’Cie. C’est à cette époque qu’Oerba Fang du clan Yun naquit. Comme tout enfant normal, elle était innocente, insouciante et avec une forte soif de connaissance. Elle su très tôt pour cette interminable guerre entre les deux mondes. Elle s’avéra vite douée pour traquer les proies (il fallait bien se nourrir), elle connu les noms de chaque arbre, de chaque animal, de chaque fleur, elle savait deviner le temps, ses sens se développèrent plus vite et avec plus d’affinité que les habitants de Cocoon.

Elle avait décidé de se donner à fond dans ses tâches pour devenir forte, pour devenir indépendante plus tôt et pour épargner sa famille. Fang voua une haine sans limite au monde ennemi. Lors d’une de ses attaques, les habitants d’Oerba durent fuir leur maison. Fang tenta de protéger ses parents mais en vain. La jeune femme assista alors à la mort de ses parents. De cette guerre naquit une amitié sans failles. Fang connut Vanille qui avait subi le même sort. Les deux jeunes filles se lièrent rapidement d’amitié et Fang protégea son amie comme jamais. Vanille avait une grande joie de vivre, était insouciante et ne se souciait pas des problèmes du monde.

Une fois le massacre fini, le peu d’habitants qu’il restait se mirent au travail et se serrèrent les coudes. Des fal’Cie protégeaient maintenant les villages de Gran Pulse et la haine de Fang pour Cocoon s’accru de manière fulgurante. Elle ne voulait plus qu’une chose : se venger.
Ayant beaucoup souffert de la mort de ses parents, elle su que le seul moyen de se venger était de devenir un l’Cie et détruire Cocoon. Elle s’entraîna alors pour devenir encore plus forte. De retour à son village, elle apprit que le fal’Cie reliant les deux mondes s’appelait Anima. Connaître son nom n’était pas suffisant, elle devait le rencontrer pour se transformer en serviteur de Pulse et cela était chose ardue.

Se rendant sur le terrain, il n’y avait plus grand monde, à part quelques gardes de la PSICOM. Apparemment, si elle voulait se faire l’Cie, elle devait aller rencontrer le fal’Cie Dahaka.
Fang regarda Vanille. Elles étaient d’accord toutes les deux et elles devinrent l’Cie ensemble.
Le moment attendu vint, et Fang devint Ragnarok pour détruire Cocoon. Elle et Vanille se changèrent en cristal dans le seul but de redevenir des l’Cie.

And the time flies.


Après cinq décennies, le monde eut le temps d’évoluer. Tellement que certaines parties déchues de Pulse avait pris place sur Cocoon. C’est dans une de ces parties que Fang et Vanille se réveillèrent de leur long sommeil. Ne se souvenant de rien, Fang l’annonça à Vanille qui elle aussi prétendit ne rien savoir. La dame des contrées sauvages essaya de redonner un coup de fouet à son amie, car celle-ci ne voulait plus faire tant de mal. Elle voulait se transformer en cie’th.
Comme si elles ne suffisaient pas, le fal’Cie Anima appela une autre personne pour en faire un serviteur. Cette personne fut une jeune femme du nom de Serah Farron. Ramenant la jeune femme aux cheveux roses dans sa ville, Fang en profita pour se renseigner. Alors, comme ça, elles étaient sur Cocoon ?
Apparemment une fête annuelle se déclarerait dans quelques jours. Les deux femmes entendirent parler de : la Purge. Cela consistait à exporter des personnes sur Pulse ayant été en contact avec un fal’Cie ou un l’Cie.
Décidant d’attaquer le fal’Cie de Cocoon, elles firent une énorme erreur de se trouver là à ce moment. Un petit enfant se trouvait près d’elles, et pour se protéger, le fal’Cie fit du gamin un l’Cie.
Elles fuirent dès qu’elles entendirent des pas, mais se firent repérées par des soldats et ne purent mener à bien leur plan.
La détermination de Vanille vacillait à cause de cette injustice commise à cet enfant. Pour permettre à la rouquine de s’en sortir, Fang la poussa dans un ascenseur et lui promit qu’elle trouverait, elle, une sortie. Sachant très bien qu’elle ne serait pas tenir face à tant de soldats et ne pourrait fuir, elle attendit tout simplement.


Searching for friend.

Mais qu’elle fut sa surprise quand le chef des troupes Cid Raines ne l’attaqua pas, mais l’accueillit dans son vaisseau. Apparemment, cet homme voulait protéger Cocoon et aider les l’Cie à accomplir leur tâche. Fang demanda à atterrir sur Bodhum dans l’espoir de d’y retrouver Vanille, vu que c’était la fête sur cette ville.
Retournant au fameux bar qu’elle avait déjà fréquenté, elle ne trouva pas d’informations concernant son amie. Retournant au vaisseau de Cid, elle accepta de les aider dans l’unique but de retrouver son amie. Cet homme était fort proche du gouvernement ce qui semblait louche aux yeux de Fang.

Ils localisèrent un l’Cie qui se nommait Snow. Il était resté sur le lac Bresha pour but de mettre Serah cristallisée en sécurité. Il n’était pas fort agréable et ne divulgua pas d’informations en premier lieu. Une fois qu’il fut rassuré quand il vit que sa compagne était à bord du vaisseau, Fang lui demanda donc s’il n’avait pas vu une jeune fille rousse d’apparence frêle. Confirmant qu’il avait aperçu la jeune femme, Snow apprit que l’on pouvait se réveiller de la cristallisation. L’homme informa que sa Tâche avait un lien avec Ragnarok mais cela ne rappela rien à la belle Fang. Les l’Cie du vaisseau suivirent donc le trajet du petit groupe mené par une femme aux cheveux roses, nommée Lightning.

Ils arrivèrent rapidement à Palumpolum où la garde civile essayait de se débarrasser d’eux en tenant la ville au courant par les médias. Une fois Lightning repérée par le vaisseau, Fang et Snow descendirent en vitesse pour aider la jeune femme et un adolescent aux cheveux argentés. Tandis que Snow partit avec Hope, Fang courut après l’ancienne soldate. Une fois qu’elle se joignit à elle, la noiraude expliqua qu’il y avait un espoir pour que Serah se réveille. Elle avoua encore une fois que c’était de sa faute et celle de Vanille si la soeur de Lightning était devenue une l’Cie de Cocoon, puisque les portes du vestige de Bodhum avaient été ouvertes par elles. La réponse ne tarda pas à arriver, Fang se reçu une claque et ne rechigna pas.

Ils se donnèrent rendez-vous chez Hope par un téléphone portable de haute technologie. Ils arrivèrent presque sain et sauf, Snow était légèrement blessé. Le père de Hope les accueillit correctement, encaissant mal la nouvelle de la mort de sa femme. Aidant son fils malgré la peine, la maison fut bientôt prise d’assaut par les soldats de la PSICOM. Après le combat, Lightning eut un plan astucieux : attacher le père de Hope pour l’innocenter et n’en faire qu’une simple victime des dangereux L’Cies.

D’un timing parfait, Cid arriva, permettant au petit groupe de monter à bord. Rapidement, ils surent pour Vanille et Sazh. Ils s’étaient faits capturés à bord du Nautilus et amenés dans le Palamécia. Fang ne résisterait pas longtemps à faire un carnage une fois à destination, dans le vaisseau principal du Sanctum. C’était bien sûr une embuscade pour le groupe, mais ils se lancèrent dans la bataille tout de même.

Une fois sur le toit du vaisseau et après avoir tué quelques dragons, Fang put enfin retrouver Vanille. Elle lui avoua qu’elle avait été très inquiète et qu’elle veillerait sur elle à partir de maintenant pour que Vanille puisse vivre sans devenir une cie’th. D’ailleurs, elle se précipita sur la marque de son amie, même si l’emplacement était délicat.


And the journey continues.

Prouvant que sur Gran Pulse, les habitants apprenaient des choses utiles, elles capturèrent à elles deux un dragon. Ils se dirigèrent alors au sommet pour atteindre le primarque Dysley, un fal’Cie qui se nommait en réalité Barthandelus. Voulant gérer la Tâche commune au groupe, il expliqua que la Tâche de Serah n’était pas de protéger Cocoon mais de réunir tous les éléments nécessaires à la destruction de Cocoon.
Fang comprit aussitôt que sa Tâche était de détruire Cocoon et qu’elle ferait n’importe quoi pour Vanille même si cela devait tuer pas mal de personnes.

Forcément, ils durent le combattre, vu qu’ils ne partageaient pas les mêmes motivations. Après avoir été dans un autre vaisseau pour s’échapper, Sazh essaya de le conduire mais il ne pouvait plus le contrôler car il pilotait tout seul. Le vaisseau passa au travers d’un mur. Ils étaient dans la cinquième arche, un vestige caché de Pulse, un « centre d’entraînement » pour l’Cie.

Cela ne posa pas trop de problèmes à Fang qui continua à avancer. Il ne fallait pas traîner, sinon ils seraient changés en cie’th. Il ne fallait pas croire, Fang réfléchissait et se posait des questions. Mais elle ne perdait pas encore la face. Cependant, ils durent combattre Cid Raines qui était en fait sous les ordres du fal’Cie de Cocoon.

Le petit groupe s’était un peu perdu. Vanille raconta alors que cela était un labyrinthe comme dans les légendes. Sazh s’énerva, Snow reprit espoir et le partagea au groupe qui sembla d’accord. Sauf Fang, elle doutait de trop, elle ne savait plus où aller, elle ne voulait pas que Vanille se transforme en cie’th et les comportements du groupe accentuèrent sa frustration. Elle brandit son arme contre ses compagnons et proclama qu’elle tuerait les habitants qui ont tant de haine pour les l’Cie. Elle irait le faire elle-même, sans besoin d’aide.

Éprouvant une forte douleur à sa marque l’Cie, Fang aperçut alors son eidolon et en profita pour expliquer que dans les anciennes légendes, ces chimères venaient pour achever les l’Cie. Mais Lightning lui annonça qu’ils étaient tous là pour l’aider et que l’eidolon était là aussi dans ce but. C’est avec une volonté nouvelle que Fang combattit Bahamut et l’obtint grâce à ses amis.
Ils embarquèrent dans un vaisseau trouvé et se crashèrent sur un bout de Pulse à cause du Fal'Cie Dahaka.

La dame des contrées sauvages avait remarqué que Vanille se comportait étrangement plus ils avançaient.

Ils arrivèrent aux mines de Mah’Habara. Ils réussirent à voyager dans un fal’Cie se nommant Atomos, grâce aux machines qui les aidèrent à la stopper. Ils traversèrent ensuite les sources de Sulyva et Fang se dit qu’il fallait qu’elle parle à son amie. Elle passa à l’attaque en mentant, pour bluffer elle avoua qu’elle se souvenait de tout. Elle était devenue Ragnarok et ensuite elles s’étaient cristallisées. L’eidolon de son amie apparut alors, et Fang l’aida à se l’approprier. Ensuite, Vanille comprit que son amie mentait et elle lui avoua tout. Elle n’avait pas eu la force de devenir Ragnarok, Fang l’avait fait seule.

Ils reprirent tous la route jusqu’à la tour de Taejin pour arriver à Oerba.
Regardant à l’horizon pour voir Oerba de loin, Vanille et Fang furent tristes de voir que leur beau village pourtant si fleuri jadis n’était plus qu’un vaste étendue à l’abandon, enneigée et habitée par les cie’th. La seule chose qu’il restait de « potable » dans ses ruines était le petit robot de Vanille. En le réparant, elles purent savoir qu’elles avaient été cristallisées pendant cinq cent ans.

Arrivés au bout du village, le groupe fut étonné de voir Serah. Elle les persuadait de détruire Cocoon, et quand Snow l’enlaça, il comprit vite que ce n’était pas sa bien aimée. C’était Barthandelus qui revenait ennuyer le petit groupe. Le fal’Cie avait nommé Cid primarque comme ça, il pourrait mieux détruire Orphan. Le combat s'engagea et évidemment, ils réussirent à le battre sans aucuns problèmes. Il affirma que Orphan allait être détruit tout de même par la Cavalerie et qu’une fois Orphan mort, Cocoon serait condamnée.

Together until the end.

Ils débarquèrent sur Cocoon en pleine catastrophe. En effet, des portails déversèrent sur Cocoon des monstres de Gran Pulse. Et pas les plus petits ! Imaginez donc la vague de peur sur Eden ! Sur la route, ils durent battre des monstres et encore des gardes de la PSICOM. Sans compter celui qu’ils avaient sauvé. Ils assistèrent à la transformation et aux sacrifices du fal’Cie sur les soldats. Certains se changèrent en Cie’th.
Fang et le reste du groupe arrivèrent vers la tour. Une fois à l’intérieur, ils se retrouvèrent dans une autre dimension créée de toutes pièces par Barthandelus ; le berceau d’Orphan. Une série d’épreuves les attendaient, et pour les décourager, le fal’Cie du mal créa des portails jusque Gran Pulse. Orphan était grand, étrange et rouge. Des statues les aidaient s’ils réussissaient les épreuves. Quand ils finirent leur route, ils arrivèrent dans une autre dimension où le blanc régnait.

Ils tombèrent sur Barthandelus ; leur but de leur voyage. Bien sûr, avant d’engager le combat, il leur expliqua que son but était de les mener ici. Qu’il avait besoin du groupe de Lightning pour mourir et mieux renaître après sous une autre forme !
Ils doutèrent tous de la fin de ce combat. Seraient-ils assez forts ? Faisaient-ils le bon choix ? Est-ce que Cocoon sera sauvé s’ils tuaient le fal’Cie ?

Peu importait pour Fang, il fallait juste foncer dans le tas, chose qu’elle aimait faire. Il se transforma en chérubin et choisit Vanille pour que Ragnarok la prenne comme sacrifice.
Le sang de Fang ne fit qu’un tour et scanda qu’elle le ferait à sa place pour éviter qu’elle ne souffre en devenant une meurtrière. La dame des contrées sauvages savait ce qu’elle devait accomplir. Elle devait mettre fin au règne du fal’Cie. Mais sa puissance n’était pas assez grande, Vanille devait la compléter car elle détenait plus de puissance. Fang continuait d’attaquer même si le désarroi de son amie grandissait. Fang ne pouvait plus protéger Vanille et lui dit de tenir le coup.

Mais les amis de Fang se transformèrent en Cie’th et s’attaquèrent à elle. Elle se laissa faire en abandonnant tout espoir et soudainement, elle se libéra de sa forme bestiale. Lightning était redevenue humaine.

Orphan fulminait et attaquait le groupe. Ils réussirent à le battre et durent agir vite. Cocoon se faisait attirer par Gran Pulse et risquait de se faire absorber vu qu’elle avait perdu sa puissance.

Fang se tenait à l’écart, avec Vanille, lui tenant aussi la main. Elles fusionnèrent alors pour donner naissance à Ragnarok. Il se dirigea alors sur un pilier de lave qui se trouvait entre les deux mondes et commença à le cristalliser. Ce pilier était une trace que Ragnarok avait sauvé les planètes et qu’il n’existait plus de l’Cie, donc les fal’Cie non plus. Les deux amies se cristallisèrent au milieu du pilier, recourbées sur elles-mêmes et se donnant la main.
Le reste du groupe se défigea, vu que les fal’Cie ne pourraient plus les transformer. Il ne résidait plus que deux belles jeunes femmes de cristal qui veillaient sur Cocoon et Gran Pulse.

Mais qu’adviendra-t-il de leur souhait ? De ce bout de monde cristallisé quand elles se réveilleront ? La soeur de Lightning parcourut les mondes de différentes époques pour sauver le pilier. Fang le sentait. Ils étaient en danger. Cela venait d'une certaine forêt où une légende serait racontée de flans en flans...

Il était une fois une forêt immense dans un pays lointain, kupo. Elle regorgeait d’eau et de vie, et les monstres y vivaient en harmonie, kupo. Les monstres aimaient démontrer leur force et parfois, leurs jeux dégénéraient un peu. Mais malgré cela, ils s’entendaient plutôt bien, kupo. Par un beau jour ensoleillé, un méchant flan arriva et se proclama roi de la forêt, kupo. Il était haut comme les nuages dans le ciel, et aucun monstre ne voulut lui désobéir, kupo. Le souverain ordonna à ses sujets de le couvrir de cadeaux venus de tous les coins du monde, kupo. En échange, il promit de bannir les humains de leur domaine et de créer un royaume où les monstres seraient maîtres, kupo.

Un Microtyugh, un monstre de forme sphérique et fait en bois, sautilla sur ses petites pattes sur place pour s’adresser à un autre monstre. Son trèfle munit seulement de deux petites feuilles se mouvait au rythme de ses pas. L’autre monstre en question se tourna vers lui et son corps gélatineux suivit chaque mouvement en se balançant dans tous les sens. Tout habanero qui se respecte se caractérise par sa forme ronde, par ses yeux blancs sans vie, par une touffe d’herbes hautes sur le dessus de sa tête et par un filet de liquide gluant reliant ses deux lèvres. Avec une grande imagination, nous pourrions lui donner une ressemblance avec une tomate orange. Un moogle voletait près d’eux avec un air consciencieux.

« Ah ! Je t’avais dit qu’on arriverait à s’infiltrer ! Hé, Serah, je ressemble à quoi ? A un vrai monstre ? demanda le Microtyugh en balançant sa petite queue dotée d’une fleur ridicule.

-Le sort de transformation marche à merveille ! Personne ne peut nous reconnaître ! répondit le monstre portant le prénom de Serah. »

Se mouvant en glissant sur l’herbe fraîche et verte des côtes de Sunleth, Serah s’adressa à Mog, ses yeux blancs toujours d’un air vide. Malgré la beauté du paysage Serah et Noel ne pouvaient se permettre de l’admirer, ils avaient plus important à faire. Si les monstres ne prêtaient aucunement attention à eux c’est parce qu’ils étaient tout en affaire pour offrir ce présent au Roi Flan. Bien que les deux voyageurs du temps sortaient du lot même pour quelqu’un de normal leur conversation sonnait étrangement à une préparation d’une potion.

« Mog, on a besoin de miel magique, maintenant. Tu peux en trouver ? demanda le petit flan en étirant son corps au dernier mot.

-Kupo ! répondit Mog, baissant la tête ».

Le roi était encore plus grand que le flan géant que nous avions vaincu autrefois, kupo. Alors, nous avons mis au point un plan génial, kupo. D’abord, nous changer en monstre et nous fondre parmi eux. Ensuite, offrir au roi un flan délicieux, kupo. Alors il dirait… « Magnifique ! », avant de s’effondrer et de mourir foudroyé. Car nous aurons servi un flan empoisonné à sa royale majesté. Combattre le flan par le flan, c’est un plan sans faille, kupo !

Se remémorant son plan génial, Mog se dandina et brandit son sceptre horloge comme s’il venait de remporter un combat. Seulement, son petit moment de gloire s’interrompit bien vite lorsque Noel ronchonna à son propos.

« Mais qu’est-ce que tu fabriques ? s’exclama le petit monstre, excité par l’aventure qui lui arrivait. Où est ce miel magique ? Il nous faut aussi de l’herbe farce et du sucre exquis… Sans oublier le fromage moisi ! termina-t-il en rigolant malicieusement.

-Pourquoi je dois faire tout le boulot, kupo ? se lamenta Mog, en baissant la tête et bien vite s’énerva. Noel, tu seras le premier à goûter mon flan empoisonné, kupo ! ».

Voletant près d’autres monstres, Mog les chassa avec son petit sceptre en pataugeant dans le vide de ses petites pattes. Au summum de sa colère, il lança d’une force inouïe son bâton horloge et s’immobilisa. Son petit corps tremblait comme une feuille, Mog porta ses petits bras jusqu’à sa bouche invisible et ses yeux fermés se arquèrent de fourberie. Il se balançait de droite à gauche de manière ridicule et rigolait à gorge déployée, révélant tout son sadisme.

Seulement, le Roi flan était-il anthropophage et mangerait-il un de ses congénères ?  

Il fallait y croire car lorsque le Roi flan mangea le dessert gélatineux, il se tordit de douleur. Sa souffrance était telle qu'au final, une partie de son corps s'étendit, et s'étendit pour venir taper avec fracas le pilier qui céda, trop affaibli. Fang se sentit partir encore plus, le noir complet lui gâcha la vue. Etait-elle morte ? En tout cas, elle se réveilla dans un endroit inconnu où des gens à l'apparence singulière l'accueillirent avec chaleur.

Fang eut droit à un cours d'histoire abrégé. Elle n'écouta qu'à moitié. Il n'y avait qu'une chose qui l'intéressait, c'était ces cristaux qui semblaient dotés d'une magie puissante. Elle voulait les trouver pour retrouver son amie. Coûte que coûte, Fang les voulait.

Test rp

x (seulement pour les personnages prédéfinis)

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Laura
• Votre âge? 22 ans
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Double compte ^^
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? J'ai compris


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Oerba Yun Fang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blangonga fang
» Regroupement d'images, c'est par ici ! :)
» [SW][3500Pts] Fenris Fangs
» [ TUTO ] Comment utiliser le logiciel !!
» [Résolu]Joyau Pression vent +3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Pour commencer... :: Tout sur vos personnages :: Présentations Validées-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives