Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 L'océan sur Gaïa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Lun 14 Sep - 10:33

Spoiler:
 

LilyCe vent à décorner les bœufs commençait vraiment à me taper sur le système. Non mais c’est vrai, j’avais les cheveux qui volaient dans tous les sens, rien pour les attacher, et surtout cela me donnait une précision ridicule lorsque je voulais tirer avec mon pistolet ! Vraiment, ce n’était pas les meilleures conditions météorologiques pour qu’un combat se déroule de manière équitable entre les deux parties. Mais bon… Je suppose que c’était aussi ça, le vrai challenge de ce combat : devoir se débrouiller dans une situation qui ne nous était pas avantageuse. Du coup, j’avais tenté le tout pour le tout et avais pris d’assaut le premier Formule qui me passait sous la main et, après un petit saut périlleux, je lui frappai le dos de mon sabre photon. Touché ! Mais pas paralysé… Bon, c’était déjà ça ! J’entendis Alvin qui siffla ma prestation avant de me complimenter lourdement. N’ayant pas le temps de chercher à répliquer pour le rembarrer, je choisis plutôt de rentrer dans son jeu.

« Et tu n’as encore rien vu ! »

Prétentieux ? Oui, bon. Surtout que je n’avais rien d’autres en poche où j’aurais pu faire mieux que ce coup-là ! Mais cela n’importait que peu au final. Je m’étais pris l’attaque riposte de l’oiseau de plein fouet et je peux vous assurer que ça picote… Mais Alvin se montra galant et se chargea de me défendre – même si je doute que c’était son intention première – en envoyant une onde de choc sur l’oiseau qui venait de me frapper. L’attaque fit mouche à en juger par le cri qu’il poussa ! Mais son acolyte ne semblait pas si content de la situation et choisit de lancer des serpes de vent bien plus tranchantes encore que les précédentes. Et il semblerait qu’Alvin fut également pris pour cible ! Alors comme ça, ils pouvaient lancer des attaques de zone… Voilà qui allait être encore plus contraignant. Mon incroyable partenaire me demanda alors si j’arrivais à tenir le coup avec tout ce vent, car il ne supporterait pas l’idée de me voir m’envoler et de devoir combattre seul. Non mais comment il arrivait à trouver l’inspiration pour des blagues pareilles à un moment comme celui-ci ? Ne pouvait-il jamais se montrer sérieux ? Ce qu’il pouvait être exaspérant, parfois ! Du coup, je saisi mon pistolet et, bien décidée à toucher le Formule sur lequel je m’acharnais depuis tout à l’heure, j’appuyais sur la gâchette avec tout l’énervement qu’Alvin venait de générer en moi. Et bizarrement, je venais de le toucher à nouveau !

« Tu ferais bien de garder les pieds sur terre ! »

Je ne voyais même pas pourquoi j’essayais de lui faire garder son sérieux quand je savais pertinemment que cela n’arriverait jamais… Mais bon, si mon conseil était destiné à Alvin, il s’appliquait aussi pour moi puisque je voyais bien que nos deux ennemis avaient un coup de colère. Celui qui venait de se prendre une balle dans l’abdomen choisit de lancer des serpes de vent bleues sur nous deux, tandis que le second m’enchaina presque aussitôt avec une attaque explosive ! Autant dire que je n’avais quasiment rien vu venir et que mon seul réflexe fut de me cacher le visage et… de crier.

« Aaaah !! »

C’était un réflexe, sans doute pensais-je que cela allait chasser la douleur, ou je ne sais quoi. Toutefois, je devais admettre que la douleur était bien présente mais qu’elle s’avérait générale, si bien que je ne savais pas vraiment où appuyer sur mon corps pour tenter de l’atténuer. Une fois la fumée de l’explosion dissipée, je baissai mon bras pour chercher du regard nos adversaires. Ils n’avaient pas vraiment bougé de place mais je sentais qu’il y en avait un plus mal en point que l’autre. Tandis que la pluie commençait à s’intensifier et nettoyer la saleté sur mon visage, je tins à rassurer Alvin sur mon état de santé pour qu’il se concentre vraiment sur le combat.

« Je vais bien, ne t’en fais pas ! Concentrons-nous sur l’oiseau de gauche, on dirait que c’est le plus amoché. »

Quant à moi, j’essayais de garder quelques réserves de magie au cas où j’avais besoin de me soigner en urgence… ou de soigner Alvin, aussi. Car le soutien, c’était aussi ça le travail d’équipe.

─────────────────────────
Récapitulatif du combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Sam 19 Sep - 21:21

Spoiler:
 

AlvinIl n’y avait plus qu’à espérer que le vent finirait par se calmer. Alvin avait profité de la situation pour faire une boutade – comme il savait si bien le faire dans la situation qui l’exigeait le moins – et comme prévu, Lily avait de la répartie et l’exaspération autant que son impulsion lui permirent de faire mouche ! Alvin ne dit rien, mais le sourire en coin qu’il avait parlait de lui-même : il était complètement satisfait de la manœuvre. Taper sur le système d’une femme, la technique probablement la plus efficace pour qu’elle dégomme tout sur son passage. Mais cela n’avait guère plus à leurs adversaires qui tentèrent de leur faire payer cher. Une fois de plus, les deux coéquipiers furent victimes des serpes de vent, et malgré la douleur, le jeune homme ne perdait pas ses remarques habituelles.

- Ils pourraient faire attention tout de même. C’est mon manteau préféré.

Comme si les monstres allaient soigneusement attention à ne pas abîmer ses affaires, hein ? Le cri poussé par Lily rappela toutefois son camarade à l’ordre qui se tourna vivement vers elle pour constater qu’elle était victime de l’autre créature, mais elle assurait très vite qu’elle se portait bien.

- Fais gaffe miss. La pluie se fait plus forte, va pas te casser une jambe sur le pont !

Quant à lui, il empoignait son arme à feu en espérant que l’eau ne s’infiltrerait pas à trop à l’intérieur pour mouiller la poudre, ce serait bête ! Mais bon, les armes d’aujourd’hui étaient conçues pour faire face à ce genre de situation, et notre mercenaire suivit l’oiseau le plus amoché du bout de son fusil, attendant le moment opportun pour appuyer sur la gâchette … et BOUM ! En pleine tête !! L’animal piaillait de douleur, et pourtant quand bien même, il était encore vivant et l’autre était décidé à faire payer. Alvin connaissait la manœuvre désormais, il avait repris son air sérieux et fronça les sourcils.

- Prépare-toi, Lily !

Sauf que le concernant, le duo ennemi était fourbe et l’animal qu’il venait de blesser se jeter sur lui pour lui griffer le bras de ses pattes, si bien que notre guerrier relâcha sa garde et se prit de nouvelles serpes éoliennes de plein fouet ! Non mais c’est pas vrai, son si joli manteau !! En tout cas la faiblesse commençait à se faire sentir, il fallait mettre les bouchées doubles …

- S’ils veulent la jouer comme ca …

Tandis que la créature la plus amochée volait maladroitement, Alvin la visa et tira à cinq reprises, en rafale. L’oiseau put esquiver trois balles, mais s’en prit une qui le déstabilisa dans sa course, et la dernière le fit tomber sur le pont avant qu’il ne disparaisse en poussières de cristal. Un de moins !

- Bon allez, on se dépêche pour le deuxième avant que la tempête nous désavantage de trop !

C’est que plus ca allait, plus les conditions météorologiques s’empiraient …

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Dim 27 Sep - 18:41

Lily
C’était comme si la tempête n’en était qu’à ses balbutiements et qu’elle n’avait de cesse de s’accentuer au fil des minutes. En plus de me décoiffer sans arrêt, le vent m’empêchait de tirer avec précision sur nos adversaires. C’était casse-pied ! Et puis leurs attaques éoliennes n’étaient pas des plus douces non plus… Alvin s’était plaint que son manteau avait été abîmé, mais le contraire m’aurait étonné. C’était plus fort que lui de dire des sottises dans ce genre de situation ! Mais je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit à ce sujet puisque je fus la cible d’une attaque ciblée assez douloureuse, qui me fit pousser un cri de douleur sans vraiment m’en rendre compte. Aussitôt, je tins à rassurer Alvin sur mon état de santé mais celui-ci me conseilla de faire attention à la pluie pour ne pas glisser et me casser quelque chose. Tss, il ne perdait rien pour attendre ! Sans attendre une quelconque remarque de ma part, Alvin visa un oiseau, tira dans sa direction et visa juste !

« Pas mal, pas mal ! »

J’essayai alors de siffler pour commenter mes propos mais étrangement, je n’y parvins pas. De toute manière ce n’était pas grave, il ne m’aurait probablement pas entendu avec ce vent et cette pluie ! Le deuxième oiseau se prépara à nous lancer une nouvelle attaque éolienne et il n’y avait rien que l’on puisse faire pour l’en empêcher. Les entailles des serpes de vent furent toujours autant douloureuse et je sentais qu’un peu de sang coulait par endroits sur ma peau : je pouvais sentir mon débardeur me collait à l’estomac, même si la tâche rouge n’était pas visible à l’œil nu sur la couleur du tissu. Qu’importe, l’entaille n’était pas si profonde et il me suffirait d’un peu de repos pour soigner tout ça plus tard. Pour l’heure, j’observais Alvin tirer en rafale sur l’oiseau et l’occire en quelques secondes. Il n’en restait donc plus qu’un.

« Je m’en occupe ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait : mon sabre à la main, je m’élançai vers l’ennemi qui planait toujours avec cette aisance à faire pâlir de jalousie, et sans attendre une quelconque réaction de sa part, je le frappai de plein fouet à l’horizontal. Etrangement, il n’avait pas tant bougé que cela, à croire qu’il s’était laissé faire ! Mais en me laissant surprendre de la sorte, je n’eus pas le temps d’éviter ses griffes qui vinrent m’attaquer à nouveau l’avant-bras. Je ne comptais pas me laisser faire cette fois et j’enchainai une riposte à l’instant même où il me lâcha le bras. Comme tout à l’heure, je pris appui sur mes deux pieds pour m’élancer en l’air et faire une vrille au-dessus de la bestiole. Ce n’était qu’au moment de retomber que je frappai mon sabre de toutes mes forces sur son dos, enclenchant au passage l’énergie électrique qui parcourait parfois mon sabre. L’oiseau hurla de douleur mais semblait ne plus pouvoir bouger ! Ou du moins, pas comme il le voulait : j’avais réussi à le paralyser ! Voilà qui allait jouer en notre faveur pour la fin de ce combat, certainement. Le corps de l’animal tremblait parfois et de petits filaments jaunes parcouraient la surface de son corps, signe que la paralysie faisait effet. Mais pour combien de temps ? Et parviendrait-il quand même à nous toucher ? Impossible de le savoir…

« C’est le moment de lui donner tout ce que tu as, Alvy ! »

Alvy ? Vraiment ? Oui bon, je m’étais un peu laissée emportée par l’euphorie du moment… Mais, j’étais tellement contente d’avoir réussi mon coup !

─────────────────────────

Récapitulatif du combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Jeu 1 Oct - 19:25

Spoiler:
 

AlvinPlus qu’une créature à abattre, une seule ! Alvin avait déjà hâte que le combat se termine, en réalité, car la météo devenait atroce et sentir le chien mouillé était pour déplaire à n’importe qui. Lily voulait tenter de se charger de la bestiole restante, et même si elle venait d’encaisser quelques coups de serres de sa part, la demoiselle avait réussi à mettre à terre et paralyser l’oiseau ! Alvin se mit à siffler d’admiration jusqu’à ce que la demoiselle l’appelle par un nom … inattendu.

- Comment tu m’as appelé !?

C’était bien la première fois qu’une personne le surnommait « Alvy ». Sachant qu’Alvin était déjà un diminutif … On marche sur la tête ! Quoique ... Balan lui donnait souvent des surnoms ridicules. Bon soit, ils en parleraient après – espérons pour Lily qu’il ait oublié d’ici là – car il y avait un monstre à abattre et la paralysie ne durerait pas éternellement. Alvin empoigna son glaive et le souleva une nouvelle fois pour envoyer une onde de choc sur sa cible qui, malheureusement pour elle, ne put avoir la possibilité de l’esquiver cette fois.

Et même pas la possibilité de riposter non plus ! Cette altération d’état était juste géniale, Lily avait bien géré son coup. Notre mercenaire ne s’arrêta pas là puisqu’il vint fendre la créature de sa lame avant de reculer et se retourner pour enchaîner sur le tir d’une balle en pleine tête … et malgré tout, l’adversaire résistait encore. Non mais sérieusement ?

- Et bah. Dans mes souvenirs, ils n’étaient pas aussi coriaces !

Qu’elle ose dire à Alvin que c’était lui qui avait perdu la main tiens ! Il se tourna vers elle et plaça son épée derrière son cou.

- Honneur aux dames. Je te laisse le loisir de l’achever, si je les tue tous les deux, tu vas être jalouse.

Encore en train de se moquer d’elle ? Hum, peut-être bien oui !

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Dim 4 Oct - 15:01

Lily
Oups ! Alvin avait-il mal pris le fait que je l’appelle par ce petit sobriquet ? Bah, il ne fallait pas se mettre dans tous ces états pour si peu ! Ce n’était que de l’humour, et si cela ne lui convenait pas, je ne recommencerais tout simplement pas à l’avenir… Enfin, cela reste à voir ! Quoi qu’il en soit, j’avais réussi à paralyser l’oiseau et celui-ci se trouvait dorénavant au sol, incapable de bouger ses ailes pour se mouvoir en l’air. Alvin en profita donc pour lui enchainer un maximum de coup mais la bête semblait tellement résistante… Même lui en était surpris !

« C’est peut-être toi qui te ramollis ! »

Mettre tout ça sur le dos de la résistance soudaine de ce monstre était un peu trop facile. Peut-être qu’il avait tout simplement besoin de reprendre un peu l’entraînement pour retrouver sa forme d’antan ! Je savais que c’était le cas pour moi, j’étais un peu rouillé au combat ces derniers temps donc celui-là tombait à pic. Alvin me regarda alors et me laissa l’honneur d’achever cet oiseau, prétextant qu’il ne voulait pas me rendre jalouse en portant le coup de grâce aux deux volatiles. Devais-je lui rappeler que je venais tout juste de rendre la fin de ce combat bien plus facile en réussissant à le paralyser ? Oh, mais il voulait se montrer galant en me laissant penser que je méritais de l’achever parce que je n’avais pas eu mon moment de gloire, alors que le mérite me revenait dans tous les cas, et ce même s’il avait porté le coup de grâce ! Mais c’était drôle de voir que les hommes étaient tous les mêmes à penser qu’ils étaient les meilleurs, alors qu’en réalité nous, les femmes, avions toujours un coup d’avance sur eux. Néanmoins, ma fierté me rendait humble et modeste, laissant croire à Alvin qu’il était bien meilleur que moi. Tout cela me fit sourire !

« Merci, tu es trop aimable ! »

Et je pris mon revolver, le pointa en direction de l’oiseau et tira une première balle qui vint se loger dans son abdomen. La créature n’était pas encore morte et tentait de bouger mais la paralysie était trop forte pour être dissipée. J’en tirais alors une seconde au même endroit, puis une troisième dans la tête, qui cette fois lui fut fatale. C’était bien plus simple comme ça, mais également moins divertissant car le travail nous était mâché. Enfin, je n’allais pas me plaindre de voir le corps de la bestiole disparaître comme celui de son copain tout à l’heure. Notre travail d’équipe était parvenu à occire ces deux volatiles et à ramener la paix sur ce navire. Que demander de plus ?

─────────────────────────
Récapitulatif du combat:
 
─────────────────────────

« Bon, voilà qui est fait. On peut rentrer ? »

Non parce que j’étais trempée jusqu’aux os et le vent m’avait donné froid. En rentrant à l’intérieur, je me mis d’ailleurs à éternuer, présage d’un mauvais rhume qui s’annonçait. Tout mais pas ça… Le marin s’approcha de nous à vive allure en nous voyant arriver, la mine un peu inquiète en voyant l’état dans lequel on était. Il faut dire que le vent et la pluie n’avait pas aidé à améliorer notre image : mes cheveux étaient dans tous les sens, ruisselants et collants sur mon front et mes joues.

« Oh lala… Regardez l’état dans lequel vous êtes ! Et tout ça pour nous sauver… Merci du fond du cœur ! »

Il posa son regard brillant et admiratif sur chacun de nous avant de nous proposer d’emprunter une cabine au frais du personnel, afin de nous doucher et de nous réchauffer pour le reste du trajet. Mon visage s’illumina à cette nouvelle car je me voyais mal rester dans cet état toute la journée ! L’homme nous fit signe de le suivre et, alors que certains passagers avaient décidé de nous applaudir pour nos prouesses, nous passâmes devant eux en les remerciant modestement avant de nous engouffrer à l’intérieur du navire. Le marin nous donna les clés d’une cabine libre, nous remercia encore une fois puis nous laissa entrer dans la chambre. Je sentais l’eau s’évacuer de mes chaussettes à chacun de mes pas en pénétrant à l’intérieur, dans un bruit sonore peu glamour.

« - Il reste encore quelques heures de trajet avant d’arriver à Wutai. Nous pouvons vous laver vos vêtements et les repasser pour qu’ils soient prêts avant d’arriver, si vous le souhaitez.
- Volontiers ! »

J’aurais pu embrasser le marin sur le front tellement je me sentais libérée de savoir que je n’allais pas rester dans ces vêtements poisseux toute la journée ! L’homme attendit donc à l’extérieur de la cabine que nous soyons prêts à lui donner nos vêtements. Je me rendis la première dans la salle de bain afin de les retirer entièrement et d’enfiler une robe de chambre pour l’occasion. Pendant que je les donnais au marin, je laissais la salle de bain à Alvin pour qu’il en fasse de même puis, lorsque l’homme repartit, je courus vers la salle d’eau.

« J’y vais la première !! « Honneur aux dames », non ? »

J’avais essayé d’imiter le ton de sa voix en reprenant ses propos de tout à l’heure, puis je gloussai légèrement avant de fermer la porte à clé derrière moi. L’eau chaude coulait et laissait s’échapper une douce vapeur relaxante. Sans le vouloir, j’étais restée un peu plus longtemps que prévu sous la douche. C’est pourquoi je m’étais dépêchée de sécher mes cheveux avec le matériel mis à disposition avant de sortir pour laisser la place à Alvin. C’était bizarre de nous voir tous les deux en robe de chambre, alors même que nous avions fait chambre à part la veille comme des prudes. Enfin, c’est pas comme si nous avions vraiment le choix de cohabiter ainsi, n’est-ce pas ? J’allai m’asseoir au petit bureau pour pouvoir continuer de me coiffer, un peu gênée tout de même.

« C’est bon, tu peux y aller ! Ca fait un bien fou… »

Sans mentir. Et en plus, je lui avais chauffé la salle de bain ! Mais bon, inutile qu’il me remercie pour ça, hein ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Dim 11 Oct - 22:13

Spoiler:
 

AlvinIl ne fallut pas longtemps à Lily pour se débarrasser de la vermine. Lorsqu’elle disparut en une nuée de poussières cristallines, Alvin resta en posture de combat quelques secondes supplémentaires, le temps de s’assurer qu’il n’y ait pas de renfort. Par chance, ce ne fut pas le cas, il n’aurait pas eu la force de combattre éternellement, encore moins par un temps pareil. Il soupira de soulagement et rangea ses armes avant de se tourner vers sa coéquipière.

- Ouais, allons-y.

Notre mercenaire ne s’attendait pourtant pas à être accueilli comme un héros une fois à l’intérieur … Certes, ce n’était pas tout le monde qui savait maitriser l’art du combat, mais tout de même. Et non, pour une fois, Alvin ne prit pas la grosse tête devant tant d’acclamations, il resta modeste et de même que Lily, il était plutôt soulagé qu’on leur offre une cabine avec une douche, et même qu’on leur propose de laver et sécher leurs vêtements. Ah nom de Dieu ! Il avait bien cru que son manteau favori serait foutu s’il restait trempé tout le temps du voyage !

Lily alla se mettre en robe de chambre la première, afin de tendre ses affaires et laisser le temps à Alvin de faire de même pour qu’il remette ses vêtements sales. Mais il gardait ses armes avec lui ainsi que ses effets personnels, ca, pas question de les leur filer ! Lily la fourbe en revanche n’attendit pas qu’Alvin se retourne, une fois ses affaires confiées, pour aller dans la salle de bain prendre sa douche. Et en plus elle tentait de l’imiter maintenant ?

- Bien. Il ne manque plus que la pomme d’Adam et une allure plus virile et tu seras mon sosie parfait. Il marqua une seconde de pause, et ajouta : - Enfin, l’allure virile, pas besoin, tout compte fait.

Il étira un rictus moqueur et préféra reculer, on ne sait jamais ! Mais bon, elle semblait vraiment pressée d’aller se doucher, aussi se contenta-t-il d’aller s’asseoir dans un coin. Son téléphone se mit alors à sonner, au même titre que celui de Lily … Tiens donc. Ca en général, ce n’était pas une simple coïncidence. Notre mercenaire prit le sien pour ouvrir et lire le long message qui était envoyé par la Néo-Shinra. Nul doute que la jeune femme avait reçu le même. Alvin fronça des sourcils … le résultat d’une expérience s’était échappé ? Pourquoi s’amusaient-ils à croiser des espèces venant de mondes différents entre elles ? Si ca, ce n’était pas louche, Alvin ne savait pas ce qu’il faudrait à Lily pour qu’elle se méfie d’eux. Quoiqu’il en soit, il continuait de lire le massacre que cette bête avait fait, apparemment elle était facilement localisable. Sa dernière localisation était sur le Continent de Corel … Continent que le bateau était sûrement en train de longer à l’heure actuelle et si ce n’était pas le cas, ca ne saurait tarder. Lily ressortit alors qu’Alvin s’était fait pensif sur la question pendant un moment, il ferma son portable et se leva, l’air sérieux, pour prendre la relève. Il voulait bien croire la jolie demoiselle … et après avoir lu une horreur pareille, pour sûr que ca allait le détendre un minimum. Avant de passer la porte, il tourna légèrement la tête pour apercevoir sa coéquipière du coin de l’œil.

- Tu devrais lire le message que tu as reçu sur ton téléphone. Ca te fera réfléchir, à mon avis.

Si après ca, elle pense toujours que la Néo-Shinra est toujours blanche, c’est qu’elle avait vraiment du plomb dans le crâne ! Bref le jeune homme s’enferma et se déshabilla pour aller dans la petite cabine de douche lui-même, veillant à ne pas glisser bêtement maintenant que le sol était trempé. Passer de l’eau chaude sur le corps après être resté un long moment sous la pluie et le vent, il n’y avait que ca de vrai pour se sentir mieux ! Mais même sous la douche, il ne pouvait s’empêcher d’être songeur. Balan était-il au courant pour ces expériences ? Oui bien sûr … Il le savait forcément ! Mais est-ce que lui-même savait ce que la Néo-Shinra avait derrière la tête en demandant aux scientifiques de faire des essais de la sorte ? Pour créer des hybrides ?

Après un long moment – probablement plus long que Lily … - il ressortit enfin de la salle de bain. La vapeur s’échappa aussitôt de la pièce d’où elle était retenu prisonnière, aucun des deux ne s’était retenu sur la température de l’eau. Dans leur tenue actuelle, en temps normal, Alvin n’aurait pas manqué l’occasion de faire une vanne à ce sujet, mais là, il se contenta d’aller s’installer dans un coin et croiser les bras en fixant Lily.

- Tu as lu ? Ca risque d’être embêtant si cette mission devient prioritaire, on est en train de passer bêtement à côté du continent qui est mentionné dans le message. Tournant les yeux vers le hublot pour voir que le temps ne changeait pas, il se mit à soupirer avant de reprendre. - Cette bestiole autant que l’orbe de Clémence semblent être importants pour la Néo-Shinra … Si nous nous détournons de notre piste actuelle pour retrouver ce monstre, nous avons toutes nos chances de perdre la trace de la gamine par la suite. T’en penses quoi ?

Qui sait, elle avait peut-être une idée derrière la tête. Mais le spécimen avait une chose que Clémence n’avait pas : une puce de géolocalisation.
Revenir en haut Aller en bas
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Dim 11 Oct - 22:19

sushi rider sushi rider sushi rider

Lily et Alvin passent au niveau 3!

sushi rider sushi rider sushi rider

Lily et Alvin remportent la somme de 300 gils chacun !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Lun 26 Oct - 1:49

Spoiler:
 

LilyQuel bonheur de prendre une bonne douche bien chaude, d’un temps pareil… La chaleur dégagée par la vapeur d’eau avait embué le miroir et les parois vitrées de la douche, mais qu’importe. Au moins, la salle de bain allait être à température ambiante pour Alvin ! En parlant de lui, je l’invitai à prendre sa douche à son tour en sortant, mais il me suggéra de lire mes messages sur mon portable pendant ce temps. Au début, je me demandais bien qui avait bien pu m’écrire – sûrement Amy – mais lorsqu’il rajouta que cela allait me « faire réfléchir », mon regard se fit plus sérieux. Que voulait-il dire ? Est-ce qu’il avait lu mon message en fouillant dans mon portable d’abord ? Il se contenta de fermer la porte, sans clin d’œil ou remarque qui pourrait laisser penser qu’il plaisantait. J’allai donc m’asseoir au bureau et saisi mon portable à clapet. Il y avait bien un nouveau message, de la Néo-ShinRa. Bon, cela voulait dire qu’Alvin avait reçu le même et qu’il n’avait pas fouillé dans mes affaires. Mais cela me laissait pensive, vu les propos qu’il m’avait tenu concernant le contenu du message.

Mes yeux parcoururent les lignes du message sans que je ne sache quoi en penser. Spécimen ? Expérience ? Comment cela se faisait-il que je n’ai jamais eu vent de cela ? Je mentirai si je disais que je ne savais pas que la ShinRa menait des expériences en laboratoire, mais je pensais que cela s’était plus ou moins arrêté avec la Néo-ShinRa… Enfin, peut-être qu’une partie de moi s’en doutait, au fond, allez savoir. Je pense que cela est plus facile pour moi de détourner le regard sur certaines choses que d’accepter la réalité. Quoi qu’il en soit, mes réflexions m’avaient presque fait occulter le but de ce message : nous informer d’un accident de laboratoire. Un spécimen se trouvait donc en fuite et il était primordial de le retrouver. Soit. Selon les données récupérées à sa puce de géolocalisation, il se trouvait sur le continent de Corel, continent que nous étions justement en train de longer en bateau. Dommage, aucun arrêt n’y était prévu. Alvin finit par sortir de la salle de bain et me demanda si j’avais lu le message, donc.

« Oui… Je l’entendais parler de la mission en elle-même mais j’avais la tête ailleurs, aussi finis-je par lui demander une fois qu’il eut fini, d’un ton un peu accusateur. Tu étais au courant pour ces expériences ? »

Je gardais mes yeux sur le téléphone, relisant les mots « expériences sur les créatures vivantes » en boucle. Au final, j’ignorais si je devais être choquée de ce que je lisais ou du fait que je ne l’avais pas vu venir. Non mais c’est vrai, la ShinRa était loin d’avoir les mains propres par le passé mais jamais je n’aurais cru que la Néo-ShinRa aurait pu refaire les mêmes erreurs. A l’heure actuelle, j’avais l’impression de passer pour une idiote, la pauvre fille naïve qui voyait le monde en rose. Et Alvin, pourquoi m’avait-il dit que lire le message allait me faire réfléchir ? Quelle était sa position dans tout ça ? Mon regard lâcha donc le téléphone pour se poser sur Alvin. J’étais un peu perdue, je devais l’avouer, mais j’étais surtout agacée de mon propre comportement. J’avais ma fierté et là, j’avais l’impression de me sentir jugée sur mon manque de clairvoyance…

Il fallait que je me lève, que je bouge, que je… que je me cache. Je me levai donc pour faire face au bureau et poser mes deux mains dessus, le regard porté vers le hublot. C’était mieux ainsi, je n’avais pas à me demander ce qu’Alvin pensait de moi au final, du moins, je n’avais pas à me laisser dévisager par lui. Etais-je naïve à ses yeux ? Avait-il de la pitié pour mon ignorance ? Comment en être sûre avec lui ? Mais il m’avait posé une question sur la situation, sur ce qui était le mieux à faire actuellement. Honnêtement ? Je n’en avais aucune idée… On avait le choix entre confronter une enfant d’une dizaine d’années ou ramener une créature expérimentale de laboratoire. Je pris une profonde inspiration, à la fois pour calmer mes nerfs mais aussi pour retrouver mes facultés de réflexion. En temps normal, je ne me serais jamais laissée emporter par ces émotions. Il fallait que je me ressaisisse.

« Je pense que nous devrions continuer de rechercher Clémence… Qui sait ce qu’elle peut faire en possession de cet orbe ? Il y a trop de risque à la laisser récupérer la puissance d’un cristal. »

Qui plus est, le monstre disposait d’une puce pour la retrouver, tandis que ce n’était pas le cas de la gamine. Il valait mieux laisser la créature aux mains d’autres soldats pour le moment. Cela dit, laisser l’orbe aux mains de la Néo-ShinRa, après ce que je venais de lire, cela ne me plaisait guère davantage. Néanmoins, j’allais avoir le temps d’y réfléchir plus amplement en poursuivant Clémence, du moins c’est ce que j’espérais… Je finis donc par me retourner et faire face à Alvin. J’avais retrouvé plus ou moins mon calme et me sentait prête à affronter ses possibles sarcasmes. Enfin, c’est ce que je voulais croire, mais j’étais bien plus à cran que je ne voulais l’admettre.

« Qu’en dis-tu ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Mer 28 Oct - 23:53

Alvin
Le message que le duo avait reçu – et sûrement tous les agents de la Néo-Shinra aussi – les laissait songeur. Alvin attendait avec impatience de voir comment Lily réagissait à tout ca. S’il mentionnait ce qu’ils devraient faire entre Clémence et ce monstre recherché, la jeune femme posa plutôt une autre question à notre mercenaire : était-il au courant de ces expériences ?

- L’apprendre ne me surprend pas des masses, on va dire.

Ce qui ne répondait pas vraiment à la question. De son point de vue, il s’était toujours douté que la Néo-Shinra n’était pas aussi blanche qu’elle souhaitait le faire croire. Elle faisait exactement la même chose que la Shinra première du nom : elle se donne la belle image auprès du public, mais en coulisses se trament des choses dont on ne soupçonnerait pas tant qu’on n’a pas les preuves sous les yeux.

- Cela dit, j’étais au courant de quelques tests de la Shinra. Déjà sur Spira, il paraît que la Néo-Shinra tente de recréer les Chimères. Pas celles qui sont liées aux Cristaux, celles qui existaient sur Spira avant la fusion des mondes et qui étaient liées aux Invokeurs. Au tournoi, les monstres étaient aussi sortis directement des laboratoires de la Néo-Shinra. Un bref instant de silence où il fixait Lily, qui fuyait clairement son regard, et il reprit. - Dans le fond, je le savais. J’ignorais qu’ils cherchaient à croiser des espèces pour en former des nouvelles. Et je crois que je préfère ne pas savoir pourquoi. Sûrement « au nom de la science » mais dans ce cas, ils n’auraient pas besoin de cacher aux populations ce qu’ils font dans leur labo.

« Je crois que je préfère ne pas le savoir ». Si, justement, il voulait le savoir. Le jeune homme avait un goût désagréable en bouche et plus ca allait, plus il se disait qu’un coup de fil à Balan allait devoir s’imposer. Peut-être que son cousin était au courant de ce qu’ils comptaient faire de ce genre de spécimens et surtout … combien d’autres spécimens du genre existait-il ? Le message stipulait bien qu’il y avait un secteur réservé aux expériences sur les créatures vivantes.
Toujours est-il que le silence qui s’installa, même brièvement, était insupportable et pesant. Lily faisait part de son choix à continuer de chercher Clémence également, avant de se tourner enfin vers son partenaire. Ce dernier avait le visage toujours aussi sérieux, prouvant combien le sujet était grave tout de même, mais il hocha la tête à l’affirmative.

- Je pense la même chose. Et si tu lis bien le message d’alerte, la créature a fait des ravages, elle n’est pas à prendre à la légère. Je préfère encore être confronté à une gamine au sale caractère qu’à une créature que je ne connais pas et capable de me mutiler.

Des monstres, il en avait affronté des tonnes en tant que mercenaire, mais il avait toujours un minimum d’informations et de connaissances avant d’aller tâter sur le terrain et établir les bonnes stratégies. Là, que savaient-ils, Lily et lui, à ce sujet ? Qu’une créature dangereuse et sauvage, possédant des capacités électromagnétiques, gambadait dans la nature. Ils avaient le strict minimum concernant ses compétences. Le reste, c’était le flou total. Ils avaient une photo mais elle n’était pas suffisante.
Le regard planté en direction de Lily, elle avait beau tenter de se cacher, Alvin n’était pas stupide. Un seul coup d’œil suffisait pour savoir qu’elle était perdue dans ses pensées. Peut-être que pour une fois il devrait se mettre à sa place. Elle pensait que la Néo-Shinra était blanche comme neige et ce message était tombé comme ca … Voulait-elle en savoir plus sur le sujet ?

- Hey, Lily. Lorsqu’on en aura fini avec cette mission … S’ils arrivent à la finir rapidement. Savoir Clémence en mouvement ne rendait pas la tâche facile. Surtout si deux adultes l’accompagnent pour couvrir ses arrières. - Tu veux qu’on aille dans ce secteur de la Néo-Shinra pour en savoir plus sur ce qu’il se trame dans les laboratoires ? J’ai un contact qui nous facilitera l’accès.

Oui, Balan pourrait certainement faire quelque chose. Ce serait risqué, difficile de convaincre les gérants des secteurs de laisser deux soldats entrer mais … le jeune homme ne se faisait pas spécialement de soucis. La capacité de persuasion d’Alvin couplée à l’intelligence et l’improvisation de Balan seraient suffisantes pour trouver une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Ven 30 Oct - 14:07

Lily
Le moins que l’on puisse dire, c’est que je m’étais pris un sacré coup dans la tronche avec ce message de la Néo-ShinRa. Bon, je suppose que cela devait arriver un jour ou l’autre, mais le simple fait de me dire que j’avais été naïve au point de la croire blanche comme neige m’agaçait sincèrement. Je me sentais vraiment bête sur le coup, et peut-être que j’exagérais la situation, je ne sais pas… Mais Alvin semblait vouloir me faire réaliser quelque chose, me faire ouvrir les yeux sur une vérité que je ne soupçonnais pas. Pourtant, il y avait encore des zones d’ombres sur le tableau car un simple message ne voulait pas forcément dire que l’organisation été aussi mauvaise que sa sœur aînée… N’est-ce pas ? Fiou, je suis carrément paumée en fait ! Et pour ne pas arranger les choses, Alvin m’avoua qu’il était au courant de certaines choses sur la Néo-ShinRa, de certains tests qu’ils effectuaient en laboratoire. Pourquoi n’avais-je pas été mise au courant lors de mon affectation à l’organisation ? Etait-ce une pratique courante que de cacher ce genre de choses à leurs employées ? Ou bien… peut-être présumaient-ils qu’ils soient déjà au courant ou qu’ils s’en doutent… Ce n’était clairement pas mon cas.

Alvin me balança les informations dont il était au courant, à savoir les expériences à Spira sur la création artificielle des Chimères de ce monde, les monstres de laboratoires lâchés pendant le tournoi… Il y en avait sûrement d’autres, comme le prouvait le message qu’on avait reçu d’ailleurs, mais il ne semblait pas être au courant de ces choses-là. D’ailleurs, il ne voulait pas le savoir, disait-il. A vrai dire, je n’étais pas certaine de le vouloir non plus… Pas maintenant, du moins. Je voulais d’abord arrêter de penser à tout ça, arrêter de me prendre la tête sur des suppositions qui, malgré tout, semblaient bien vraies… Il valait sûrement mieux que j’essaie de ne pas trop y penser pour le moment. Du coup, lorsqu’Alvin me demanda ce que je voulais faire, je lui avais dit qu’il valait peut-être mieux continuer notre mission de base, à savoir chercher Clémence. Qui plus est, Alvin marquait un point : le monstre s’avérait bien plus dangereux et imprévisible qu’une fillette d’une dizaine d’années. Alors oui, quitte à choisir entre les deux, je préférais encore me confronter à un groupe de personnes aux intentions sans doute légitimes qu’à un hybride sanguinaire qui ne cherche qu’à tout exterminer sur son passage.

Un peu perdue dans mes pensées, j’entendis alors la voix d’Alvin qui m’en extirpa en m’interpellant. Etonnamment, il me proposa qu’on se rende dans le secteur de recherches de la Néo-ShinRa après notre mission pour qu’on voie par nous-mêmes ce qu’il s’y passe. L’idée me tentait bien, d’autant qu’il disait avoir un « contact qui nous faciliterait l’accès ». Cela ne m’étonnait guère, il faisait partie de la Néo-ShinRa depuis plus longtemps que moi, après tout. Je regardai mes pieds avant de relever la tête et de lui répondre, sûre de moi.

« Oui, j’aimerais bien. Mon regard n’avait jamais été aussi déterminé. Je voudrais voir cela par moi-même. »

Et leur poser quelques questions, si cela était nécessaire par la suite. Mais bon, je voulais au moins avoir un visuel pour apaiser ou non mes craintes. Après, il était fort probable que cela attise davantage ma curiosité et que je ne puisse pas m’empêcher de vouloir obtenir des réponses de leur part, mais tout ceci était une autre histoire.

On frappa alors à la porte de la chambre. Je fus un peu surprise car je ne m’y attendais pas mais c’était peut-être le room service qui venait nous remettre nos vêtements propres. Ils avaient dû les laver en priorité pour nous remercier de notre aide apportée tout à l’heure. J’allai donc ouvrir – histoire de me changer les idées après cette conversation – et fut heureuse de constater que c’était effectivement l’homme de tout à l’heure qui tenait dans un panier notre linge fraîchement lavé, séché et repassé. Il me les tendit puis nous prévint qu’il ne restait environ qu’une heure avant d’arriver à Wutaï. Au final, le trajet s’était déroulé plus vite que je ne l’aurais cru. Je le remerciai, fermai la porte puis posai la bannette sur le lit.

« Tiens, tes vêtements ! C’était rapide… J’espère bien qu’il ne pleuvra plus à Wutaï, on n’aura pas cette opportunité une seconde fois. »

Ils étaient encore chauds du repassage. Je pris les miens et me dirigeai la première dans la salle de bain pour les remettre sur moi. Qu’il était agréable de sentir cette chaleur sur sa peau ! Cela apaisait quelque peu mes tracas, on va dire… En ressortant, Alvin s’était également rhabillé, mais il restait une petite heure à tuer. Je ne sais pas ce qu’il comptait faire mais moi, j’en aurais bien profité pour me reposer un peu… On ne savait pas ce qui allait nous arriver une fois sur place, si on allait devoir vagabonder à droite à gauche ou non. Je m’assis donc sur mon lit et retapai un peu les oreillers avant de m’affaler dessus.

« Je sais pas pour toi mais je vais faire une petite sieste, moi. Tu me réveilles avant qu’on arrive, hein ? »

Oui, je ne lui laissais pas vraiment le choix à vrai dire, ce qui prouvait que je recommençais à retrouver mon état « normal ». J’eus un petit sourire en coin avant d’hésiter quelques secondes à le remercier pour sa proposition de tout à l’heure, mais finalement, je préférai me tourner sur le côté et chercher le sommeil plutôt que de revenir là-dessus, même si mes yeux restèrent ouverts encore quelques minutes. Nous allions arriver à Wutaï incessamment sous peu et je ne voulais pas rester bloquée là-dessus. Nous avions besoin de concentration, surtout moi !

===============
Lily fait une sieste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Lun 2 Nov - 21:52

Spoiler:
 

AlvinAutant pour les Chimères de Spira, Alvin était plus compatissant dans la mesure où c’était lui qui avait fourré son nez dans les affaires de la Néo-Shinra, mais pour les monstres du tournoi, qu’on ne me dise pas que Lily n’avait pas fait le rapprochement. Après quelques réflexions, Alvin avait proposé à sa coéquipière d’aller fouiller dans les laboratoires de la Néo-Shinra lorsqu’ils en auraient fini avec cette mission. Raison de plus de presser le pas pour retrouver Clémence. Ils ne devaient pas perdre la trace de la gamine, et sinon au pire, ca fera un bon prétexte pour rentrer au QG … A l’un d’entre eux du moins, mais vu l’alerte, il s’agissait de celui de Deling City, là où Balan était affecté. Avec un regard déterminé, Lily approuva l’idée, et intérieurement, notre mercenaire caressait l’espoir qu’un tel tour du propriétaire lui ouvre les yeux sur les intentions de la Néo-Shinra. Celles-ci étaient encore floues même pour Alvin, et c’était bien pour cela qu’il jouait le rôle de l’agent double. Mais même dans le flou le plus total, il se doutait déjà que ca n’annonçait rien de bon.

- Bien ! Ca devrait te motiver à trouver Clémence plus vite !

Conclut-il avec un sourire taquin au coin des lèvres. Hey, il ne fallait pas que l’ambiance reste aussi plombée pendant des heures ! Sinon bonjour l’état des troupes à l’arrivée à Wutai, ils ne fourniraient pas un bon travail une fois sur place.
La conversation fut coupée de façon définitive lorsqu’on frappa à la porte. Les vêtements des deux compères étaient prêts, et presque comme flambants neufs ! Alvin récupéra les siens alors que Lily espérait à voix haute qu’il ne pleuve pas une fois à Wutai … Le trajet n’allait pas tarder à se terminer d’ailleurs. Malgré le temps, le bateau avait réussi à reprendre de la vitesse lorsque la météo se fit plus clémente, et ce n’était pas plus mal.

Le jeune homme profita de l’absence de sa partenaire dans la salle de bain pour se changer directement dans la petite chambre. Lorsque Lily revenait, il était presque habillé. Enfin … Il était couvert mais il était en train de mettre sa veste et son écharpe. De là, Lily souhaita faire une sieste pour tuer le temps avant d’arriver, et ne laissa guère le choix à Alvin de répliquer : il avait pour ordre de la réveiller avant qu’ils n’arrivent. Euh … Non mais attendez un peu !?

- Depuis quand tu me donnes des ordres ?

Mais au moins ca prouvait qu’elle reprenait un minimum d’assurance et il se contenta de sourire lorsqu’elle lui tourna le dos pour somnoler un peu. Il espérait qu’elle soit un peu plus en forme après un peu de repos. Elle n’était sûrement pas habituée à ce genre de nouvelles contrairement à Alvin, mais il avait été dans sa situation un jour, alors il pouvait comprendre. Lorsque ses parents sont morts, la Shinra avait gardé sous silence les raisons de l’attaque à la Tour Shinra. Il avait fallu une très longue enquête personnelle de la part d’Alvin pour percer la vérité au sujet de Genesis et de ses clones. Encore le fruit d’expériences. Ces mêmes clones qui avaient attaqué Junon, et où Presa était morte. C’était en ce temps-là qu’il avait quitté la Shinra.

Il s’installa sur un lit et s’allongea pour fixer le plafond. Lui en revanche n’allait pas dormir mais il se faisait songeur. L’envie d’en savoir plus dès maintenant était bien présente … Malheureusement, la téléportation instantanée n’existait pas encore, il ne pouvait pas s’éclipser comme ca dans les laboratoires de la Néo-Shinra. Il avait presque envie de sortir pour téléphoner à son cousin sans que Lily ne l’entende, mais ils étaient sur un navire et les oreilles indiscrètes pouvaient être un peu partout sur un transport dont l’espace était limité.

Ainsi pendant une heure, Alvin fut plongé dans ses réflexions et ses songes, en se posant toutes les questions possibles au sujet des expériences. Combien d’espèces avaient-ils cherché à croiser encore ? Combien de spécimens différents existait-il ? Ils n’auraient aucune réponse à ce mystère tant qu’ils ne le verraient de leurs propres yeux dans les labos … En se redressant, il voyait l’ile de Wutai à l’horizon. Ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’ils n’arrivent. Il se redressait afin de pouvoir se lever, et vint secouer délicatement Lily par l’épaule pour la sortir de sa somnolence.

- Debout princesse, nous sommes bientôt arrivés. Il attendit qu’elle émerge pour poursuivre. - Dommage que tu n’as pas de kimono, je suis sûr que tu aurais été mignonne dedans.

Plus qu’à attendre que le navire rentre au port de Wutai. Il n’était pas bien grand ni même au cœur même de la ville puisque cette dernière était un peu plus en retrait dans les terres. Ils auraient un peu de chemin à pied à faire avant d’y parvenir, mais ca ne durerait pas longtemps. Alvin rassembla ses affaires et attendit sur sa camarade pour quitter la cabine et rejoindre le pont du bateau jusqu’à atteindre les quais du port. Pieds à terre, ils n’avaient plus qu’à avancer jusqu’au village ninja.

- Simple curiosité, t’as déjà été à Wutai ? Ils ont un style de vie assez particulier.

Mais Alvin appréciait énormément la gastronomie qu’ils proposaient là-bas ! Tout ce qu’ils trouveraient ici, ils ne trouveraient pas mieux ailleurs niveau qualité.
Direction : Wutai
Revenir en haut Aller en bas
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Mar 3 Nov - 13:19

sushi rider sushi rider sushi rider

Lily et Alvin gagnent 100 gils !

sushi rider sushi rider sushi rider

L'inséparable duo arrive à Wutai


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Ven 29 Avr - 10:49

Seifer et Ishta embarquent depuis Junon

=======================================

SeiferMalheureusement pour elle, Ishta avait trouvé un très bon concurrent pour le jeu de celui qui est la plus grosse tête de mule. C'est donc avec dépit mais surtout des poils hérissés sur tout le corps et les oreilles dressées qu'elle avança à pas lent pour suivre Seifer sur le bateau. Pendant qu'elle flippait dans un des coins du navire, le jeune homme en profita pour régler quelques détails sur le voyage.

- Tenez... C'est ce qu'on avait convenu pour un voyage, il tendit la main discrètement en direction du capitaine.
- Hum. Le capitaine jeta un oeil vers Ishta, c'était pas prévu qu'vous soyez deux, le regard assassin de Seifer lui disait concrètement qu'il valait mieux qu'il se taise, Euh... ok, pas de problème !

L'affaire étant réglée, il quitta la cabine du capitaine pour se rendre sur le pont. Il n'y avait pas grand chose à faire pour le moment, surtout que la féline était en panique recroquevillée dans un coin. A cet instant, le jeune homme se demandait s'il n'avait pas fait une erreur en l'embarquant avec elle. C'est vrai, après tout, rien ne l'y obligeait. L'un des marins s'approcha de lui, intrigué par l'attitude de Ishta.

- Euh, vous êtes sûr qu’elle va bien votre amie ?
- Ouais, elle est juste névrosée, faites pas attention elle va se calmer tout seule !
- Larguez les amarres !!


S'en suivi un énorme bruit qui fit bondir la féline de plusieurs mètres de haut. Elle qui était déjà en panique, la voilà bien servie si en plus le bruit s'y mettait. Seifer ne pu s'empêcher d'en rire, surtout que la veille, il était exactement dans la même situation qu'elle. D'un certaine manière il comprenait un peu ce qu'elle ressentait, enfin, il ne comprenait quand même toujours pas pourquoi elle était effrayée à ce point. Le temps qu'elle se calme et qu'elle retrouve ses esprits, le jeune homme se posa de l'autre côté du bateau, le regard face à la mer qui ondulait. Impossible de ne pas se rappeler de souvenirs passés à Balamb, ses deux acolytes, Fujin et Raijin. Il avait décidé de tourner la page, et de se faire oublier et aussi d'oublier. Mais on ne peut pas réellement oublier ces choses - quoique avec les G-Force - et dans ces moments de solitudes, il est difficile de ne pas y repenser.

Un peu plus tard, alors que l'équipage s'attelait à leurs affaires, il était temps pour Seifer d'arrêter de songer à son passé. Il se releva et tourna son regard vers Ishta qui avait décidé de prendre une position plus zen et décontractée. Comme elle avait les yeux fermés, il se disait qu'il allait essayer de rigoler un peu. Il s'avança vers elle à pas de loup, essayant d'être le plus discret possible. Il tendait lentement le bras afin de pouvoir la surprendre.


- Je sais que tu es là.
- Hein ?! Euh ok...

Mais la jeune femme semblait en alerte. Elle restait les yeux fermés, mais ses oreilles et son nez semblait s'agiter. Seifer ne comprenait pas bien ce qu'il se passait mais elle reprit la parole. Selon elle, ils n'étaient pas en sécurité sur ce navire, et il y avait bien plus que des petits poissons qui nageaient sous leur pied. Elle avait sûrement raison.

- Tu sais, si y'a des monstres sur terre, il est normal qu'il y en ait dans l'eau. Même si on voyage à pieds c'est pas plus sûr hein !

Il essayait tant bien que mal de trouver une explication à ce qu'elle pouvait ressentir, mais bon il était pas vraiment douer pour ça non plus. Mais une secousse vint troubler leur paisible voyage. Jusqu'à maintenant ils n'avaient aucun soucis particuliers, il fallait qu'Ishta ait des doutes sur la sûreté de leur transport pour que forcément ça se gâte. Bon, pour l'instant ce n'était rien. L'équipage ne s'affolait même pas. L'un d'eux disait même qu'il s'agissait d'une mauvaise vague. Mais à peine une dizaine de secondes plus tard, le bateau se remit à trembler, à trois reprises. Tous commençait à s'affoler. Seifer plissa les yeux, ça ne sentait pas bon cette affaire.

- Attentions !! Des monstres !!

=============================
SahaginInfos:
Sahagin X03
Niveau: 3
HP: 150
MP: 20
Faiblesse : //
Résistance : //
Absorption ; Eau
Techniques: Attaquer (30hp), Harpon (-75hp, 5mp), Fusil aquatique (-75hp, type Eau, 5mp)



=============================

Des monstres marins venaient de prendre le navire pour cible. Ils avaient des airs de tortues mutantes, avec une lance à la main. Seifer dégaina son arme, une lueur dans ses yeux brilla, et il affichait un sourire en coin.

- On commençait à s'faire chier ici, enfin un peu d'action !

Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Sam 30 Avr - 18:38

Dommage, la blague de Seifer venait de tomber à l’eau – sans mauvais jeu de mots sur l’endroit où ils se trouvaient. Ishta ressentait bien des choses sur ce bateau, comme à peu près partout où elle allait, mais il y avait autre chose, comme une menace. Le jeune homme lui fournit une explication brève mais qui tenait la route : s’il y avait des monstres sur terre, il y en avait forcément dans la mer également … et il y en avait aussi dans les airs. Rouvrant les yeux, Ishta tourna le regard un instant vers son camarade : il n’avait pas tort vis-à-vis du fait qu’il n’était pas aussi dangereux de voyager en bateau qu’à pied, mais du point de vue d’Ishta, elle ne pouvait pas penser pareil après avoir été victime d’un naufrage.

- Certes mais … Et là, il y eut de l’agitation et son stress revint à la charge aussitôt. - Qu’est-ce que c’était !?

Pourquoi personne ne s’inquiétait ? Il fallut attendre trois autres secousses pour que les sens de tout le monde se mette en alerte et Ishta vit ses pupilles se dilater lorsqu’elle sentit le danger arriver : des monstres.

- Ils vont jusqu’à sauter sur le pont !?

Et bien, on pouvait dire qu’ils avaient du courage ! Les marins semblaient avoir pourtant l’habitude qu’il y ait ce genre d’imprévus, mais ca puait le stress partout, ils n’étaient pas rassurés pour autant. L’un d’eux reculait car pris pour cible par un des Sahugins mais il n’avait rien sous la main pour se défendre.
Dommage, à être trop occupé à viser cet homme, le Sahugin n’avait pas fait gaffe à Ishta. Elle venait de lui sauter dessus pour le plaquer par terre. Instinct sauvage oblige, elle n’avait aucun scrupule à mordre dans le cou la créature pour lui arracher la peau. Et s’en suivit un enchaînement si rapide de morsures et de griffures en tout genre que c’en était presque effrayant. Le genre de moment où on se dit qu’elle n’a rien d’humain pour attaquer de la sorte.

Le Sahugin avait tenté de la frapper dès qu’il eut une ouverture, mais trop habile, la féline l’esquiva et on eut l’impression qu’elle venait de riposter avec une gifle. Pas tout à fait, elle avait ses griffes sorties et fit une sacrée marque sur la tête du monstre. Elle ne le ménageait pas vraiment … Et ce fut finalement lorsqu’elle se prit le harpon d’une autre des créatures dans l’épaule qu’elle semblait se calmer un minimum. Elle le retira elle-même assez vite mais se tint l’épaule en fusillant du regard celui qui avait fait ca. Toujours les pupilles dilatées, Ishta était vraiment en mode « chasse ».

C’était un vrai carnage et le combat venait à peine de débuter. Le Sahugin que la demoiselle avait attaqué était couvert de griffures et de morsures, et de son côté, Ishta avait les mains couvertes de sang de sa victime, et même la bouche de lui avoir arraché de la chair avec les dents !
Voilà qui devait en refroidir et en convaincre plus d’un sur le navire de ne pas l’embêter …

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Lun 2 Mai - 15:08

Seifer
L'instinct animal de Ishta avait senti le danger venir bien avant que le bateau ne commence à bouger de façon étrange. De prime abord, les marins ne s'en soucièrent pas, mais ce n'est que lorsque des sortes d'hommes-tortues mutants avec une lance dans les pattes sautèrent sur le pont qu'ils commencèrent tous à paniquer. Seifer n'avait pas signer pour ça à la base, mais qu'importe, il avait été formé pour se battre. Et bon, il ne se débrouillait pas si mal, hein. Alors que Ishta se jetait à corps perdu sur l'un des monstres, Seifer de son côté en profita pour courir en direction des deux autres monstres.

- Qu'est-ce que vous dites de ça, les thons ?!

En se baissant et en retournant son bras, il pu donner un coup de fauchage qui envoya valser les deux bêtes. Malheureusement, l'une d'elle, qui s'était retrouvé à côté de Ishta en profita pour lui donner un coup de harpon à l'épaule. Voyant que l'autre allait en faire de même, il se rua sur lui et intercepta son arme grâce à sa gunblade. D'un puissant revers, il projeta le harpon qui passa par dessus bord. Un petit sourire au coin de sa bouche se dessinait.

- T'as l'air malin toi, tu vas faire quoi sans ton arme ?

Profitant que le monstre soit désarmé, il lui donna un puissant coup tranchant se servant de la gachette de son arme comme d'une impulsion. Sa gunblade était une épée, mais elle était capable de se servir de la mécanique d'un pistolet pour donner de la force et de la vitesse à un coup. Ainsi, il lui était possible d'assénner un coup bien plus puissant que d'ordinaire. Il ne voyait pas ce qu'il se passait derrière lui, et ce qu'avait fait Ishta, mais le monstre qu'elle avait lacéré s'était relevé et en avait profité pour envoyé une sorte de balle de fusil mais faite d'eau, dans le dos de Seifer qui manqua de peu de tomber.

- Putain ! Mais ça fait mal ce truc !


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Lun 2 Mai - 21:06

Chacun était occupé de son côté, même si Seifer avait un peu sauvé la mise de la jeune femme en désarmant un des Sahugins. Ishta s’était retournée pour voir la scène et son regard se focalisa sur l’adversaire désarmé. Le plus vulnérable ! Commençant une incantation à voix basse, la féline créa sa sphère de lumière entre ses mains avant de la propulser sur cette pauvre créature, qui se désintégra en poussières de cristal.
Comme pour venger son petit camarade, un autre des monstres lança sa balle aquatique à toute vitesse sur la jeune femme. Oui, elle confirmait les dires de Seifer : ca faisait mal ! Mais surtout … C’était … de l’eau ! Ishta avait horreur de l’eau !!

- Mpff, comme si prendre le bateau n’était pas une torture suffisante …

Marmonna-t-elle. Elle n’était pas sûre que quelqu’un l’ait entendue. De toute manière, l’action n’était pas terminée, la demoiselle semblait être devenue la cible des deux créatures restantes. Celle derrière elle tenta une approche fourbe par derrière mais se loupa puisqu’Ishta l’avait entendu arriver et s’était tournée de sorte à ne pas prendre un coup en traître. La voilà avec une jolie marque de fourche sur la hanche. Mais elle balaya l’arme d’un coup vif et sauta sur la tortue mutante pour lui tordre le cou. Un large « CRAC » retentit, le Sahugin s’étala au sol avec la tête retournée et il disparut à son tour en poussière cristalline.

Pourtant, Ishta était loin d’avoir la force d’un titan mais avec une bonne prise et une bonne agilité, on pouvait faire des miracles parfois. Tout n’était pas qu’une question de force. En tout cas, Ishta se redressa et regarda Seifer avant de hausser des épaules.

- Quoi ? Tu n’as quand même pas cru que j’allais y aller avec des pincettes avec des créatures qui cherchent à me tuer ?

Elle ressortit ses griffes et prit un air de défi … ou plutôt de psychopathe pour le coup.

- Dépêche-toi d’en finir avant que je me charge moi-même du dernier.

C’est qu’elle était capable de refaire un carnage avec la poiscaille …

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Mar 3 Mai - 15:42

Seifer
Seifer se remettait de sa blessure assez douloureuse dans le dos, et il eut à peine le temps de tourner la tête que le monstre à côté de lui disparu dans une lumière blanche. Ishta venait de lancer un sort de lumière sur le monstre qui le désintégra définitivement. Au moins une bonne chose de faite. Mais elle ne pu se reposer car l'une des tortues enchaîna sur un fusil aquatique. Dès qu'elle fût frapper par l'eau, son regard vrilla, et quand l'autre monstre la frappa du bout de sa lance, c'en était fini. Même s'il n'était pas à côté, Seifer pouvait voir dans ses yeux une lueur de folie meurtrière. Ils venaient de signer leur arrêt de mort. La féline se jeta sur le monstre qui l'avait frappé en dernier pour lui tordre le coup. Action fatale qui vint abréger les souffrance du monstre.

- Tu rigoles pas toi !

Elle savait se défendre, ça il n'y avait aucun doute, mais alors à ce point. Si elle se sentait menacée d'une quelconque manière, elle faisait tout pour se prémunir de la menace. Que ce soit en l'exécutant sauvagement comme elle venait de le faire, ou accepter de dormir une nuit chez un inconnu pour éviter de se retrouver la gorge tranchée... Son instinct de survie collait parfaitement avec ses attraits félins. Invité par la demoiselle à en finir, même si c'était dit d'un ton assez hautain, Seifer prit de l'élan pour plonger sur le monstre et lui donner un coup de travers qui lui fut rendu aussitôt. Mais il enchaina de nouveau avec un plus puissant coup en diagonale, se servant de l'impulsion de son arme à feu pour que la lame inflige des dommages plus importants. Le monstre est tombé à la renverse, très affaibli.

- Allez, je te laisse t'amuser...

Dit-il avec un petit sourire en coin, accompagné d'un clin d'oeil. Et, d'un côté il fallait bien l'occuper le chaton, et à choisir autant qu'elle défoule ses nerfs sur un monstre plutôt que sur lui ou autre chose !
Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Y’Dahlin Shul
Boîte à Malice

Boîte à Malice

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 2000/2000
MP : 60/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Jeu 5 Mai - 17:51

Ah bah non, elle n’allait pas prendre cela pour de la rigolade … C’était des monstres. Pas de quartiers. A la « provocation » d’Ishta, Seifer s’était élancé sur le survivant, même s’il ne lui restait que quelques secondes à vivre. Il allait regretter d’être monté à bord avec ses petits copains. Seifer attaqua à deux reprises, et reçut une frappe en échange, mais la créature était suffisamment affaiblie et il laissa l’honneur à Ishta d’en finir. Les oreilles de la demoiselle se redressèrent sur sa tête, l’air bien enthousiaste, et elle n’attendit pas une seconde de plus pour se jeter en avant, les griffes sorties et aussi aiguisées que des lames, pour trancher la gorge du Sahugin … Il disparut à son tour en nuage de poussières. Ishta remarqua l’argent sur le sol. Mais elle ne ramassa pas les billets vu qu’elle avait, au sens propre du terme, les mains tachées de sang. Elle se retourna pour voir que certains marins la regardaient bizarrement, elle ne savait pas si c’était de la peur ou juste la surprise d’avoir assisté à une scène pareille.

- Euh …

Elle en perdait ses mots, et coucha ses oreilles. Elle n’aimait pas qu’on la regarde comme ca, ca lui donnait l’impression qu’elle était aussi monstrueuse que ces créatures. Alors qu’elle utilisait juste les moyens du bord pour se défendre. Elle n’avait pas d’armes, juste ses crocs, ses griffes, et sa magie. Un marin s’approcha tout de même pour lui désigner une petite cabine plus loin.

- Il y a un lavabo là-bas, si vous voulez vous nettoyer …

Il alla lui ouvrir mais Ishta sentait qu’il se méfiait d’elle quand même … Mais bon, elle entra et alla se nettoyer les mains et le visage aussi, puisqu’elle avait mordu et déchiré la chair de ses adversaires. La féline se débarbouilla et se regarda dans le miroir, sale et abîmé, qu’il y avait au-dessus du lavabo. La pression et l’adrénaline retombaient, et sa douleur se réveilla, due aux blessures qu’on lui avait infligé. Seifer aussi avait été blessé, aussi elle ressortit et rejoignit le blondinet, plus présentable.

- Pas trop amoché, ca va ? Je vais soigner un peu ma blessure à l’épaule, donc si tu veux profiter des soins, approche.

Elle ferma les yeux, et comme à Junon la veille, une drôle d’aura l’entoura pour guérir une partie de sa plaie. Surtout en profondeur finalement, mais ce n’était pas suffisant pour la soigner en totalité, et elle arrivait à court d’énergie. Sentant la fatigue la gagner un peu, elle retourna s’asseoir sur l’une des grandes caisses sur le pont, en tailleurs, et elle referma les yeux comme tout à l’heure pour pouvoir rester détendue.

- Et ne t’avises pas de me faire une mauvaise blague, je sais quand tu es là. Les humains ont une odeur forte. Et non, elle ne disait pas pour autant qu’il sentait mauvais ! - Et j’entends le moindre de tes pas. En revanche je ne sens plus de danger pour le moment. On est bientôt arrivés ?

Ca y est, ca commençait, comme un enfant qui demanderait en permanence à ses parents quand est-ce qu’ils arrivaient à destination. Mais elle rouvrit les yeux en se grattant l’arrière de la tête.

- Quand j’ai vu ce bateau, j’ai eu des flash du jour où … où j’ai un naufrage en mer, avant d’être trouvée à Junon. C’est terrifiant … Je me sens mal à l’aise ici.

Voilà qui expliquait pourquoi elle s’était mal comportée plus tôt, et pourquoi elle restait dans son coin à tout faire pour se détendre.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Lun 9 Mai - 12:19

Seifer
Alors que le dernier monstre agonisait au sol, Ishta était ravie de pouvoir en terminer avec la bête. Seifer regardait la scène de façon mitigée. Il était à la fois admiratif devant l'entrain de la jeune femme, mais aussi légèrement étonné d'une telle sauvagerie. Il était bien content de ne pas être à la place de cette tortue, ça ne devait pas faire de bien de mourir ainsi. Même si les deux jeunes avaient sauver la vie d'un ou deux marins, certains restaient ahuris devant les actions de la féline. Cela pouvait se comprendre d'une certaine manière, mais elle se sentait mal à l'aise à cause de ça.

- Soyez content qu'elle vous ai sauvé les miches ! Si elle avait voulu vous étriper, elle l'aurait déjà fait alors estimez-vous heureux. Retournez travailler avant que je vous botte le cul !
- O... Oui m'sieur !


Egal à lui même, il n'était ni capitaine, ni commandant, ni même ami avec ces personnes. Ce bateau ne lui appartenait pas, et il ne connaissait pas non plus ces hommes. Et pourtant, cela ne l'empêchait pas de les rappeler à l'ordre. Faut dire qu'il a toujours aimé commander et diriger les autres, et qu'étant à la tête d'un gang, il savait s'y prendre. Ishta ressortie de la salle où elle s'était débarbouillée, et rejoignit Seifer.

- Ça va, t'inquiète.

Néanmoins, il s'avança tout de même pour profiter des soins, elle allait dépenser de l'énergie, autant que ça reste profitable non ? Après quoi elle retourna s'assoir sur sa caisse, refermant les yeux. Et avant même que Seifer n'eut le temps de dire quoique ce soit, elle le dissuada de s'approcher pour lui faire peur ou quoique ce soit d'autre. Il n'en avait pas la moindre intention. Il déplaça une caisse à côté d'où elle se trouvait pour s'asseoir à côté d'elle. Bon il ne  méditait pas, lui.

- On va arriver d'ici une bonne demi heure, détend toi.

Ils ne s'en rendaient pas encore compte, mais la température avait déjà pris quelques degrés. L'air frais de l'océan atténuait la sensation de chaleur, mais dès qu'ils accosteraient, ils allaient voir la différence. Surtout Seifer qui porte son grand manteau.

- Le meilleur moyen de surpasser ses peurs, c'est de les combattre ! Si t'as peur du bateau, c'était ce qu'il fallait faire alors.

Il savait diriger des hommes et des équipes, il n'était en revanche pas un grand philosophe ni même un cérébral. Il essayait comme il pouvait de rassurer la féline sur le trajet du mieux qu'il pouvait, surtout que c'était bientôt terminé. A savoir juste ce qu'ils feraient une fois arrivés, mais bon, ça c'est pas la priorité. De toutes façons, à part attendre, ils n'avaient pas trop le choix, là.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: L'océan sur Gaïa   Mer 11 Mai - 13:51

Ishta et Seifer passent au niveau 4

Gains: +200 gils [Seifer], +150 gils [Ishta]
Les sahagins sont vraiment radins et ne laissent aucune potion

Ishta et Seifer vont vers Costa Del Sol



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
L'océan sur Gaïa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Le reste de la carte :: Océans-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives