Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Ace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ace
Aspirant Agito

Aspirant Agito

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 3
HP : 800/800
MP : 20/20
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Ace   Lun 10 Avr - 10:29

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Orience
• Prénom: Ace
• Âge: 16 ans
• Avatar utilisé: Ace (Final Fantasy Type-0)

Description

• Alignement: Guerrier du Néant

• Description physique:

AceL’on ne s’y trompe pas : Ace est un jeune adolescent qui devient peu à peu un adulte. Son attitude et ses expressions concordent avec son comportement général : il a l’air toujours sérieux et ses rares sourires sont loin d’être ceux d’un personnage – un peu trop – enjoué par nature. Pour le reste, il a une apparence assez banale : pas de signes distinctifs ni des cheveux trop atypiques.

En effet, si on se penche sur son visage, on ne peut que remarquer ses cheveux blonds, très clairs, ni trop courts, ni trop longs, bien qu’ils cachent légèrement ses oreilles. Ils s’accordent à la perfection à son regard : ses yeux sont d’un bleu clair particulièrement captivant. Malgré la guerre, il n’a aucune cicatrice ni aucun signe qui pourrait le distinguer d’une autre personne. La seule chose qu’on peut dire, c’est qu’il n’est pas bien difficile d’estimer son âge rien qu’à son visage. Il a beau avoir l’air mature, son regard autant que ses traits rappellent qu’il n’est pas encore adulte.

Du haut de son mètre soixante-huit, Ace n’a pas une carrure bien imposante bien qu’il ait déjà un corps d’adulte. De toute manière, il est toujours couvert et porte la majorité du temps un uniforme qui cache la majorité de son corps. Mais même en cherchant à regarder avec insistance, on remarque qu’il n’a pas l’air d’avoir une grande musculature, ses épaules ne sont pas trop larges et entre nous, il n’a pas énormément d’abdos ! Et pour cause, Ace n’est pas un de ces guerriers qui combattent au corps-à-corps ou avec de grosses armes, il possède une arme assez « spéciale » et semble être tourné davantage vers la magie.

En mémoire à son ancienne vie – et par habitude – il conserve et porte très souvent son uniforme d’Akademeia. Ce dernier se compose d’une veste noire mi-longue aux épaulières et bordures dorées, l’on remarque même un Phénix en or brodé sur son col – le symbole de l’Oiseau Vermillon. L’on y trouve aussi un pantalon long d’un blanc impeccable, et Ace porte des chaussures marrons. Il accroche une petite sacoche autour de sa taille pour stocker les objets les moins encombrants mais vitaux comme les potions et les Queues de Phénix. Enfin, une cape rouge mi-longue est accrochée depuis son col, d’une couleur qui rappelle le dominion et qui est exclusive à la Classe Zéro – les autres classes portant des capes aux couleurs différentes, selon le niveau de la classe.

Pour y revenir, les armes d’Ace sont spéciales … Il se bat à l’aide d’un deck de cartes bleues qui lui ont permis de développer des capacités propres à lui : former un canon laser, faire des tirages spéciaux pour absorber l’énergie de ses cibles ou stopper le temps, voire même de se téléporter sur de très courtes distances – pour esquiver une attaque, notamment. Il les fait disparaître et apparaître à volonté, cette capacité lui est propre, comme tous les membres de la Classe Zéro avec leurs armes respectives.

• Description psychologique:

Au premier abord, la personnalité d’Ace n’est pas bien difficile à cerner. Il suffit de le regarder, de l’entendre parler ou le voir agir pour savoir qu’il se comporte comme une personne plus mature que son âge le laisse penser. Il a toujours été assez distant, voire froid, avec les gens qu’il ne connaît pas, mais c’est bien parce qu’il n’a connu que ses « frères et sœurs » de la Classe Zéro depuis son enfance et il n’y a qu’avec eux qu’il a su tisser des liens profonds. Ainsi lorsqu’il s’agit de créer des relations sociales et amicales avec d’autres personnes, au-delà du domaine professionnel, Ace a la fâcheuse tendance à s’enfermer dans sa carapace et à rester sur ses gardes, adoptant un comportement assez réservé.

Ne vous laissez pas tromper pourtant … S’il a l’air impassible, ce n’est qu’une image. Ace est décrit par ses proches comme étant un garçon très sensible et gentil par nature. Bien que sur son monde, les défunts sont effacés de la mémoire de tous, Ace est l’une des rares personnes à être capable de ressentir de l’empathie, et même de verser des larmes, pour les souffrants et pour les morts quand il voit un cadavre, même celui d’un inconnu.

Il est souvent direct et parle de façon rationnelle, ce qui peut parfois être interprété à confusion ou blesser une personne, mais il faut garder à l’esprit qu’il ne dit que rarement les choses sur le ton de la méchanceté : il veut toujours bien faire et n’a jamais de mauvaises intentions.
En revanche quand il s’agit de ses proches – chose rare, vous en conviendrez après avoir lu tout ceci – Ace peut révéler une personnalité assez impulsive. Si la sécurité voire la vie d’un de ses amis est remise en question, il est capable de foncer tête baissée et sans réfléchir à deux fois à ses actes, pour le défendre.

En résumé, s’il a l’air très mature et adulte dans son attitude, il peut révéler avoir un comportement enfantin et irréfléchi avec ses amis.

Il n’est pas si rare d’entendre parfois Ace fredonner une chanson que sa « mère » lui chantait souvent quand il était plus jeune. Ses confrères disent de lui qu’il est très bon chanteur, malheureusement, Ace ne s’est jamais intéressé plus que cela à la musique et il ne connaît alors que cette chanson – dont il ne se souvient même pas de toutes les paroles.

Si vous vous trouvez dans un endroit où il y a des chocobos, et que vous le perdez de vue, vous pouvez être assurés de retrouver Ace à proximité des volatiles. Plus jeune, il avait sauvé un bébé chocobo gravement blessé. Bien que le poussin ait fini par mourir et qu’Ace ne s’en souvienne alors plus, il a toujours gardé un attachement particulier à ces oiseaux. Il n’est pas du genre à s’extasier devant eux non plus, et à manifester ouvertement sa passion pour eux, mais il le montre à sa façon en restant toujours avec. Il rêve même d’ouvrir sa propre écurie quand il sera adulte, une écurie où les chocobos seraient élevés pour être des animaux de compagnie pour les Hommes, et non des bêtes exploitées qui servent même parfois de nourriture - sur Orience en tout cas.

Ace est souvent l’œuvre de moqueries de la part de ses camarades : il peut en effet dormir absolument partout. A Akademeia, il n’était pas rare que ses camarades de classe le retrouvent endormi sur un banc du parc … et bien qu’il soit un élève modèle, il a réussi à s’endormir à plusieurs reprises en plein cours à l’amphithéâtre. Il ne s’en rend pas toujours compte lui-même, mais même Cater pourrait vous affirmer qu’il est capable de s’endormir sans difficulté, même dans un endroit où le bruit pourrait être assourdissant.

Histoire


Spoiler:
 

• Le monde d’Orience

Parmi toutes les planètes créées par Darkness et Nil, l’une d’elles semble suivre et possède des similarités avec un monde nommé Gran Pulse : Orience. Les mêmes pseudo-divinités semblent veiller sur ce monde, Pulse, Lindzei et Etro, tous trois créés par Bhunivelze – et quelque part, Mwynn – tels sont les noms que les Hommes ont donné à Darkness et Nil sur ces mondes. Les fal’Cie existent sur Orience, bien qu’ils soient différents de Gran Pulse : ce ne sont pas eux qui créent les l’Cie, mais les Cristaux.
Quatre Cristaux … pour quatre grandes nations.

L’Oiseau Vermillon, la nation de Rubrum, d’où les forces armées développent la capacité d’utiliser la magie et d’invoquer des Eidolons – sans être des l’Cie pour autant – grâce à leur Cristal.
Le Tigre Blanc, la nation de Milites, à la technologie développée et aux puissantes machines.
Le Dragon Azur, la nation de Concordia, où vit un peuple majoritairement composé de petits Hommes, tirant leur force de leur capacité à communiquer avec les dragons et les monstres.
La Tortue Noire, la nation de Lorica, où un peuple de géants tire ses capacités de son Cristal, le pouvoir du bouclier.

Mais Orience se voit prisonnière des Dieux et de leurs serviteurs, enfermant ce monde et son Histoire dans une spirale éternelle et sans fin … donnant alors naissance et écho à une prophétie qui semble se répéter depuis des millénaires. Lorsque Tempus Finis débutera, le monde sera amené à sa perte. Seul l’Agito pourra intervenir et changer le destin d’Orience …

« Quand neuf et neuf rencontreront neuf,
Le fond de la raison tremblera.
Quand le sceau de la création sera brisé,
Une voix tonnante résonnera et vous saurez …
Nous sommes venus. »

• L’histoire d’Ace sur Orience

Tout était clair. Cid Aulstyne, le maréchal et dirigeant de Milites, avait décidé d’envahir toutes les nations d’Orience pour s’emparer des Cristaux. La guerre demanda de lourdes préparations afin d’écraser les nations voisines et les soumettre, quitte à violer de nombreux traités.

A l’âge de huit ans, en l’an 833, Ace était orphelin et ne se souvenait déjà plus de ses parents. Voyez-vous, il existe une loi particulière sur Orience et érigée par tous les Cristaux, pour toutes les nations : lorsqu’une personne – ou même un animal – perd la vie, tous les souvenirs liés à elle sont effacés de la mémoire de toutes les personnes qu’elle a rencontrées, des inconnus comme des proches. Grâce aux cimetières, aux livres ou même aux plaques d’identité, on peut se rappeler du nom de la personne, d’avoir fait vaguement quelque chose avec, mais jamais son visage et ses souvenirs précis ne reviennent en mémoire. Une loi imposée par les Cristaux pour que les Hommes n’aient pas à souffrir du deuil.

Revenons-en à Ace. Cette année-là, il fut pris sous l’aile du docteur Arecia Al-Rashia, au même titre qu’onze autres enfants, qu’elle adopta et éleva comme ses propres enfants. Si bien qu’avec le temps, eux-mêmes finirent par l’appeler « Mère ». Etrangement, chacun portait un nom qui faisait référence à un numéro, dans un jeu de cartes. Ace, Trey, Eight, Nine, Jack, King pour les garçons, et Deuce, Cater, Cinque, Sice, Seven, Queen, pour les filles.

Arecia les emmena au Département de la Magie, non loin de la célèbre école d’Akademeia à Rubrum, afin de les entraîner à l’art du combat et de la magie. Son but était précis : qu’il devienne des Aspirants Agito, des membres potentiels de devenir des Agito, les messies mentionnés dans la prophétie. Et avant cela, qu’ils deviennent les membres de la légendaire Classe Zéro, classée dans les légendes urbaines d’Akademeia.

Chaque enfant développa ses propres capacités, ses propres affinités, et définirent chacun une arme. Mais il y avait quelque chose de particulièrement unique chez eux : leur magie ne dépendait pas du Cristal de l’Oiseau Vermillon, contrairement au reste du peuple de Rubrum. Ni d’aucun autre Cristal, d’ailleurs. De plus, ils étaient capables d’absorber de « l’anima » - grossièrement, les âmes des défunts – lorsqu’ils tuaient un être vivant.

Ils grandirent ainsi, et à l’approche des grandes batailles, à plusieurs reprises, Arecia les emmena visiter l’école qu’ils allaient intégrer en tant qu’officiers militaires. Et à chaque visite à Akademeia, Ace avait insisté pour visiter l’écurie des chocobos. Il ne s’en souvenait plus, mais il avait sauvé un poussin lorsqu’il était enfant, mais ce dernier était finalement mort, et Ace ne se souvenait que de son attachement pour ces oiseaux. C’est dans cette écurie qu’il rencontra Izana Kunagiri. Habitué aux seuls membres de la Classe Zéro, ses frères et sœurs « adoptifs », Ace se montra assez renfermé au premier abord, jusqu’à ce qu’Izana fasse comprendre son affection pour les volatiles. Avec ce point commun, Ace relâcha la pression, et à force de rencontrer Izana à chaque visite, il devint pour ainsi dire, le seul ami qu’il possédait en dehors de la Classe Zéro.

Et puis, tout bascula.

Le 12 lunepluie 842, l’empire de Milites arriva aux portes de la capitale et d’Akademeia et s’avéra être en position de force : ils disposaient de brouilleurs cristallins qui neutralisèrent le pouvoir du Cristal, empêchant l’armée de Rubrum d’user de ses capacités pour les repousser. Le massacre fut de taille, mais c’était l’heure. Arecia envoya ses enfants sur le champ de bataille : il était l’heure pour la Classe Zéro de briser le mythe et de prouver au monde entier qu’elle existait.

Afin de recevoir les ordres de missions en direct, Ace, Queen et Nine formèrent un groupe qui dut retrouver Izana afin qu’il leur transfère la COMM. La scène fut toutefois insoutenable pour Ace : Izana et son chocobo, bien qu’ils transmirent l’appareil de communication, étaient aux portes de la mort et couverts de sang. Ace fit ses adieux à son ami, non sans verser des larmes, avant de devoir se reconcentrer sur sa mission.

Cette dernière était toute définie : étant les seuls encore capables d’user de leur magie – puisqu’elle ne dépendait pas du Cristal - ils étaient chargés de détruire les brouilleurs disposés dans la cité. L’empire, ne s’attendant pas à l’existence de la Classe Zéro et à leur savoir-faire, fut pris par surprise. Le premier brouilleur fut détruit haut la main à l’intérieur d’un vaisseau militesien. Le second était gardé et contrôlé par une l’Cie du Tigre Blanc répondant au nom de Qun’mi. Deux cadets d’Akademeia étaient en train de lui tenir tête à ce moment-là, mais sans leur magie, ils furent impuissants face à la l’Cie.

Jack et Seven rejoignirent Ace en remplaçant Queen et Nine, ils sauvèrent à temps les deux cadets et déstabilisèrent la l’Cie en déployant les grands moyens : le commandant Kurasame leur avait donné l’autorisation d’invoquer un Eidolon spécial, et en joignant leurs trois forces, le trio invoqua le puissant Odin qui balaya sans difficulté la l’Cie et son brouilleur – bien qu’ils durent finir le combat sans Odin, les l’Cie étant surpuissants sur Orience.

Par cette défaite de Milites, Akademeia fut libérée. Quelques jours plus tard, la Classe Zéro, enfin dévoilée au grand jour, intégra l’école pour de bon et ses membres devinrent des officiers. Leur commandant vint se présenter à eux, c’était bien évidemment Kurasame, bien que les douze élèves furent réticents à cette idée : ils n’acceptaient de recevoir leurs ordres que de leur Mère. Malheureusement pour eux, Kurasame avait justement l’autorisation d’Arecia pour leur donner des ordres. A cela s’ajouta une autre nouvelle : les deux cadets qu’ils avaient sauvé contre la l’Cie intégrèrent également la Classe Zéro : Machina Kunagiri et Rem Tokimiya.

Puisqu’entre deux missions, ils avaient quartier libre pour faire ce qu’ils voulaient, Ace en profita pour visiter une nouvelle fois l’école, et bien sûr, sa première étape fut l’écurie des chocobos. Il y retrouva Machina qui disait vouloir nommer un chocobo « Chichiri », mais il se sentit triste et nostalgique tout à coup. En réalité, Chichiri était déjà le nom du chocobo d’Izana … et Ace finit par découvrir qu’Izana était en réalité le frère aîné de Machina.

Le reste du temps, il devait participer aux cours donnés par Mog et Kurasame à l’amphithéâtre zéro – la salle de cours exclusive à la Classe Zéro. Avec Trey et Queen, Ace avait toujours les meilleures notes, et pourtant Dieu sait qu’il avait parfois le chic pour s’endormir en plein cours. Légèrement groggy, il lui arrivait même de faire l’erreur de vouloir appeler Kurasame, « Mère », arrachant alors quelques moqueries de la part de ses camarades.

Le 21 lunepluie 842, la Classe Zéro est envoyée en mission à McTighe pour libérer la ville de l’emprise impériale de Milites pour que l’état-major puisse juger les capacités et le potentiel réel des adolescents.  Puis le 1er lunepierre 842, la Classe Zéro prit part à une mission stratégique pour reprendre les territoires restants de Rubrum, toujours aux mains de l’empire. Une fois de plus, les quatorze élèves brillèrent de par leurs capacités, si bien que leurs ennemis leur donnèrent le surnom de « démons vermillons ».

La mission fut un succès et alors qu’ils eurent un nouveau répit à Akademeia, Ace rendit visite à Arecia. Cette dernière lui révéla que c’était lui qui avait insisté pour qu’Izana soit l’intermédiaire lors de leur apparition sur le champ de bataille – Ace ne s’en souvenant évidemment pas. Une grande culpabilité envahit alors Ace à ce sujet, et bien que Machina avait fini par remarquer son état, l’adolescent n’eut jamais le courage de lui avouer que son frère était mort par sa faute. Il lâcha seulement un « désolé » qui laissa Machina dans la confusion puisqu’il ne comprenait pas de quoi il s’excusait.

Le quotidien et les semaines suivantes, les missions s’enchainèrent pour la Classe Zéro : la reprise de la forteresse de Togoreth, la reprise d’Iscah, et une infiltration dans l’usine militaire magitech en territoire ennemi. Mais cette dernière fut interrompue par un soudain cessez-le-feu et des pourparlers entre Concordia et Milites – Concordia étant l’alliée de Rubrum dans cette guerre, à ce moment-là.

A cette occasion, la Classe Zéro fut invitée à rester et se reposer dans un hôtel de la capitale impériale, même s’ils étaient tenus sous haute-surveillance. Ace et ses amis eurent le privilège de rencontrer Andoria, la souveraine de Concordia, mais ils commencèrent à avoir de plus en plus de doutes sur leur présence ici : il leur était impossible de contacter l’état-major, leur commandant, ou même tout simplement, Akademeia.

Alors qu’ils étaient réunis à l’hôtel, Rem et Machina commencèrent à avoir une étrange sensation : étant les seuls membres de la Classe Zéro à dépendre du Cristal du dominion, ils sentirent tout à coup leur magie bridée, comme lorsque les brouilleurs avaient été activés à Rubrum. Aria – une plantonne de leur classe – chercha à les prévenir en vitesse d’un piège de l’armée, mais elle se prit une balle devant leurs yeux pour la faire taire. Nul d’autres choix : Ace et ses amis s’échappèrent en vitesse de l’hôtel, dans l’optique de quitter la capitale impériale.

Très vite, le pot aux roses fut révélé par les diverses radios : la reine de Concordia avait été assassinée ! Un coup de Cid, pour sûr, mais les faits étaient là : Milites avait profité de la suppression des souvenirs par les Cristaux, pour accuser la Classe Zéro de terroristes et leur donner le rôle d’assassins de la reine, puisque dans la mémoire des gens, ils étaient les derniers à l’avoir rencontrée. Dans la foulée, un roi plus que louche fut mis à la tête de Concordia. Oui, louche car jusqu’alors, il n’y avait eu que des femmes pour diriger la nation de Concordia.

Avec difficulté, la Classe Zéro sut fuir la capitale bien qu’ils furent stoppés par Celestia, l’ambassadrice de Concordia. A la mort de la reine – qui était également la l’Cie du Dragon Azur – le Cristal de Concordia nomma Celestia pour être sa nouvelle l’Cie. Décidée à en finir avec les « meurtriers », elle passa à l’offensive, mais Ace dut insister pour lui dire qu’ils n’étaient pas à l’origine de la mort de la reine, contrairement aux idées et accusations reçues. Alors qu’elle s’apprêtait à envoyer son dragon tuer Ace, Deuce s’interposa et grâce à sa fermeté, le dragon fit confiance aux adolescents. Par conséquent, Celestia également, aussi, elle aida les quatorze aspirants à prendre la fuite jusqu’à une maison abandonnée dans une forêt de la région de Lorica en leur jurant que la prochaine fois, elle ne retiendrait pas ses coups.

De là, les cadets furent livrés à eux-mêmes, la communication étant toujours coupée avec Akademeia. Machina se comporta de façon plus qu’étrange à l’égard de la Classe Zéro, les accusant du meurtre de son frère aîné, et une question persista alors : comment avait-il appris cela ? Les échanges entre les élèves furent houleux, mais tout se calma lorsqu’ils reçurent enfin les directives de leur académie : un vaisseau allait venir les chercher, ils devaient juste se rendre au point de rendez-vous.
En quittant la forêt, ils purent être témoins de l’énorme cratère qui se tenait à Lorica : le résultat d’une bombe Ultima lancée par Cid sur le territoire de la Tortue Noire plusieurs semaines en arrière, réduisant à néant sa population, et permettant au maréchal de récupérer le Cristal.

De retour à Akademeia, les retrouvailles furent compliquées : l’état-major affirmait n’avoir jamais reçu les messages de la classe et les élèves comprirent alors que c’était faux, c’était juste eux qui avaient fait en sorte de ne pas leur envoyer d’aide ! Et rien à faire : les rumeurs étaient là. Ils avaient été vus en héros pendant un temps, et aujourd’hui, les avis étaient tranchés : il y avait ceux, même à Rubrum, qui voyaient la Classe Zéro comme des monstres, et ceux qui trouvaient ridicules les accusations qui leur étaient portées, puisque Rubrum n’avait rien à gagner en assassinant Andoria.

Le 23 luneterre 842, et avec un Machina disparu, la Classe Zéro reprend ses missions de conquête avec toujours succès. De là les éclaireurs revinrent à Akademeia avec des nouvelles affolantes : Concordia et Milites préparaient une bataille de grande envergure pour écraser la nation de Rubrum. Décidés à ne pas se laisser faire, Rubrum envoya l’intégralité de ses troupes sur deux champs de bataille : un à la frontière de Concordia, l’autre à la frontière de Milites. Pour ainsi dire, avec le manque d’effectifs, même les apprentis étaient envoyés à la mort. Même le commandant Kurasame était envoyé au champ de bataille, alors qu’il n’avait pas combattu depuis des années : lui-même avait conscience que le Conseil des Huit d’Akademeia avait fait exprès de l’envoyer, pour qu’il y laisse sa vie.

Le 17 lunetempête 842, une partie de la Classe Zéro fut envoyée sur la flotte de vaisseaux de Rubrum, pour attaquer les dragons de Concordia, avec la présence du l’Cie vermillon Zhuyu. Mais la présence des l’Cie concordiens semblaient renverser la donne, et Celestia – qui pouvait adopter la forme du dragon Shinryu – donna bien du fil à retordre. Sa puissance était telle, qu’elle mit KO l’intégralité des membres de la Classe Zéro. Ce fut alors à ce moment que la mystérieuse voix d’Arecia se fit entendre dans les airs, cette dernière envoya son Eidolon Bahamut ZERO remettre les idées en place à Celestia. Le cours de la bataille fut alors renversé et la victoire revint à Rubrum. Quant aux membres de la Classe Zéro qui avaient été envoyés là, ils furent rappelés pour être envoyer en vitesse sur le Grand Pont à la frontière impériale, pour servir de renforts aux autres Aspirants Agito de leur classe.

Ainsi le même jour, Ace se retrouvait sur un second champ de bataille et pas des moindres : qui dit Milites, dit brouilleurs … Les troupes de Rubrum se faisaient massacrer de par leur incapacité à pouvoir user de la magie ni d’appeler Bahamut ou d’autres Eidolons. Très vite, il ne restait plus que deux unités sur place : la Classe Zéro, et les soldats envoyés avec « l’arme secrète » du Conseil : Dame Caetuna. La l’Cie la plus âgée d’Orience et une autre l’Cie du Cristal Vermillon. Cette dernière devait invoquer un Eidolon Interdit, et pour cela, il fallait faire offrande à la l’Cie d’une grande quantité d’animas : la troupe de soldats avec elle se sacrifiait de son plein gré … et Kurasame faisait partie de cette troupe.

La Classe Zéro fit diversion et retint les troupes adverses sur le Grand Pont, ils durent même affronter Gilgamesh, un géant de Lorica qui semblait tomber de nulle part ! Il ne semblait pas allié à Milites pour autant, il avait l’air plus que confus. Mais suite à la bataille, l’ordre de repli immédiat fut donné. Dame Caetuna avait fini son rituel, et Alexandre fit son apparition.

Ce jour-là fut un massacre pour chaque nation, et la victoire revint à Rubrum car Milites ne sut faire face à la puissance gargantuesque de l’Eidolon Sacré. Suite à l’invocation, ils retrouvèrent Dame Caetuna cristallisée, signe que sa Tâche était accomplie et que son acte avait été la volonté du Cristal.
De retour à Akademeia, Ace et ses amis se rendirent au cimetière pour faire une prière à tous les morts de cette bataille dont Rubrum sortait victorieuse. Bien qu’ils savaient que Kurasame avait été leur commandant, tous les souvenirs liés à lui avaient été effacés de leur mémoire … et même les cours qu’ils eurent par la suite n’avaient plus le même goût. Ils sentaient que le commandant leur manquait.

Machina était enfin revenu en classe de son côté, mais semblait plus hostile que jamais à l’égard de ses camarades – à l’exception de Rem. Pas de chance pourtant, la guerre n’était pas finie : le moral des troupes concordiennes et militesiennes étant au plus bas de par leur défaite mutuelle, c’était l’occasion ou jamais pour Rubrum de faire une frappe ultime pour soumettre ces territoires et stopper le conflit.

Le 12 luneroche 842, Rubrum et la Classe Zéro vont frapper la région concordienne pour reprendre la capitale. Au cours de cette dernière, Ace et ses amis mirent fin à la vie du fils de Celestia, mais n’eurent pas à affronter cette dernière. Concordia se rendit d’elle-même, laissant le territoire sous occupation de l’Oiseau Vermillon, bien que la manœuvre laissa de fortes interrogations à Akademeia et ses membres : pourquoi avoir choisi de se rendre spontanément alors qu’ils avaient encore une chance de se défendre ?

Une fois de plus, Machina disparut, alors que le temps passait. Et le 6 luneciel 842, c’était l’assaut final : la prise de la capitale impériale ! La Classe Zéro fut envoyée sur place et dès leur arrivée, ils furent confronter à un ennemi croisé il y a bien longtemps maintenant : Qator Bashtar. Maintenant qu’ils connaissaient son prototype magitech volant, ils n’eurent aucun mal à le mettre en déroute mais un problème semblait se poser pour le Général Bashtar : tout à coup, il s’envola avec son appareil endommagé jusqu’à sortir de l’atmosphère de la planète. Et une violente explosion se fit voir aux yeux de tous : une bombe Ultima avait été placée dans son appareil !! De toute évidence, contre son gré, les ingénieurs qui avaient réparé son prototype avaient voulu faire en sorte que, quitte à ce que Milites tombe, Rubrum tombe avec et le Général avait préféré se sacrifier plutôt que sacrifier des millions de vies.

Ainsi, l’intégralité d’Orience se retrouva sous la bannière de l’Oiseau Vermillon. Mais alors que tout était fait de sorte à ce que la victoire réjouisse tout le monde, des événements insoupçonnés prirent place.

D’une part du côté personnel, Rem sombra dans un coma. Ace et ses amis finirent par comprendre qu’elle leur avait caché depuis toujours une maladie incurable, et ils ignoraient si elle allait s’en sortir.
D’autre part, le ciel avait pris une teinte rouge et des guerriers surpuissants qui semblaient être venus d’ailleurs semaient le chaos sur Orience en détruisant l’anima de tous les habitants qu’ils croisaient sur leur route : les Rursus.

Seule Akademeia était encore debout, bien que dans un sale état avec des cadavres qui jonchaient le sol tous les deux mètres. Les dirigeants semblaient avoir disparu, il n’y avait plus personne pour commander et alors que la Classe Zéro cherchait à s’organiser pour mettre fin à cette situation, Arecia refit son apparition en déballant des propos déroutants pour eux : désormais, c’était à eux de choisir leur propre voie … et leur propre fin.

Ainsi, ils comprirent … Tempus Finis avait commencé. Grâce aux informateurs et aux survivants d’Akademeia, ils purent s’organiser un minimum, jusqu’à ce qu’une invitée inattendue se présente en paix à l’entrée de l’école : Celestia. Puisque les humains ne pouvaient pénétrer dans le Pandæmonium, la l’Cie du Dragon Azur accepta de les y emmener, afin qu’ils rencontrent le Juge et réussissent à mettre fin au destin d’Orience. Oui, c’était eux, ils devaient devenir Agito.

Celestia prit sa forme de dragon pour les y emmener, elle semblait s’être remise en question et avoir un point de vue plus ouvert, malgré l’assassinat de son fils par les adolescents qui se tenaient devant elle. Après une discussion pleine de sens, Celestia prit la décision de rejeter sa Tâche de l’Cie, et en guise de punition, son Cristal la transforma en Cie’th, condamnée à garder sa forme de Shinryu – mais elle fut tuée plus tard pour avoir tenté de protéger la Classe Zéro du Juge.

Une fois à l’intérieur, la voix de Cid se fit entendre : ainsi, c’était lui qui avait été choisi pour être le Juge … Pour devenir Agito, Ace et ses amis durent subir le Jugement de Cid : une série d’épreuves en tout genre leur fut imposée pour les juger aptes ou non. Ca allait d’un test d’esquive à des tests d’endurance dans leurs capacités de combat, et psychologiques.

Avant d’entamer les épreuves finales, la Classe Zéro eut la vision du Cristal de l’Oiseau Vermillon qui leur demanda de devenir ses l’Cie. Mais ils refusèrent, préférant conserver leur humanité. Et sans le savoir, Ace et ses confrères venaient de briser partiellement la spirale infernale dans laquelle Orience était enfermée depuis des siècles. Par cette simple décision. A la place, le Cristal choisit Rem pour l’Cie, ce qui guérit sa maladie et la sortit de son inconscience.

Les douze aspirants de la Classe Zéro en étaient à leur jugement final … et si tout portait à croire qu’ils avaient réussi, au moment d’achever la dernière épreuve, Cid estima finalement qu’ils avaient échoué. Ace et ses amis tombèrent dans l’inconscience alors qu’ils furent frapper par le jugement fatal, et lorsqu’ils se réveillèrent, ils étaient faibles, très faibles, presqu’incapables de marcher, et tous couverts de leurs propres sangs. Pourtant, leur détermination était sans faille et malgré leurs faibles capacités à se déplacer – et à se battre – les adolescents se déplacèrent pour retrouver Cid.

En chemin, ils tombèrent à leur plus grande surprise sur Machina et Rem, cristallisés. Ce qui leur déclencha une vision : Machina, se sentant impuissant, avait en réalité disparu tout ce temps pour devenir un l’Cie du Tigre Blanc – puisqu’il avait fallu remplacer les derniers. Avec son masque de Tigre Blanc, il dut se confronter à Rem alors que cette dernière ignorait son identité … jusqu’à ce qu’il empale son amie accidentellement de sa rapière … Ace n’était pas sûr d’avoir compris pourquoi tout cela était arrivé, mais s’ils étaient cristallisés, c’est qu’il était question de la volonté des Cristaux. Ainsi, ils poursuivirent leur route et finirent par rejoindre Cid.

Il se transforma en Juge et chercha à mettre fin à la vie des douze aspirants, en leur affirmant qu’ils n’étaient que des cafards, des incapables, inaptes à devenir Agito, qu’ils n’avaient pas compris la leçon après tant et tant de cycles … Mais cette fois, les choses changèrent. Machina et Rem étaient là. Leurs âmes réagirent et prirent possession des corps de leurs amis pour leur prêter la force nécessaire. Un par un, les membres originels de la Classe Zéro retirèrent l’anima du juge, jusqu’à ce qu’il meure.

Ils venaient de briser le cycle. Et pour avoir refusé de devenir eux-mêmes des l’Cie, ils devaient le payer quand même de leur vie. Ils avaient sauvé Orience, mais devaient mourir. Ace sombra dans l’inconscience et eut la vision d’une journée tout ce qu’il y a de plus banal dans l’amphithéâtre zéro où tout était normal et se passait pour le mieux. Mais il fut finalement réveillé pour revenir à la réalité : ils étaient dans un amphithéâtre en ruines, toujours tous couverts de sang. La douleur était présente, dans tous les sens du terme, ils sentaient tous que la vie les quittait. Ils réalisaient … ils avaient peur … Cinque, dans son éternelle innocence, fondit en larmes.

Ace vint s’accroupir à côté d’elle pour la soutenir, rapidement rejoint par l’intégralité de ses frères et sœurs pour la consoler … mais tout le monde se mit à pleurer dans un brouhaha qui aurait pu être insupportable si le contexte n’était pas si horrible. Ace se mit alors à chanter, ce qui eut le don de calmer tout le monde … et alors, au lieu de s’apitoyer sur leur sort, ils commencèrent à discuter. Du peu de temps qu’il leur restait, ils imaginèrent leur futur, s’ils devaient rester en vie. Certains voulaient voyager avec Arecia. D’autres songeaient à faire de nouvelles études, qui n’avaient rien à voir avec le combat ou la magie.

Et puis, leurs âmes commençaient à les quitter. Les douze allèrent se construire une « tombe » au pied d’un drapeau rouge abîmé, couleur et symbole de leur pays. Et tous, se mirent assis, les uns contre les autres, main dans la main chacun. Puis ils fermèrent les yeux … La tête d’Ace bascula contre celle de Deuce … Ils étaient tous morts, le sourire aux lèvres. Ils étaient morts ensembles, ils n’étaient pas seuls.

Avant que leurs âmes ne rejoignent définitivement le monde d’Etro, Arecia sut rentrer en contact avec eux. Son identité fut trahie à ce moment-là : elle était la servante de Pulse, elle était à l’origine de la spirale d’Orience. Ace se fit porte-paroles de ses amis. Ils avaient compris. Et ils avaient pris leur décision : cette fois, ils ne voulaient pas revivre.

Arecia, de par son amour incommensurable pour ses « enfants », accepta leur requête, brisant définitivement la spirale. Mais elle refusait pour autant que ses enfants soient oubliés, aussi accorda-t-elle au monde de se souvenir des défunts, désormais. Peu à peu, les Cristaux perdirent de leurs pouvoirs, et bientôt, la magie quitta le monde d’Orience qui rentra alors dans une nouvelle ère …

Ace et ses amis n’étaient pas devenus Agito, mais finalement, pour avoir sauvé Orience de son funeste destin, c’était tout comme … et ce fut l’âme en paix qu’ils rejoignirent tous le monde invisible, le monde des morts.

• L’histoire d’Ace sur Héméra

Quel monde étrange que celui des morts. Des âmes se croisèrent et se recroisèrent … et bientôt, elles vinrent de tous les horizons, et même de mondes inconnus … L’anima d’Ace était forte, elle finit par s’échapper en voyant une sortie mystérieuse, mais possible. La sensation de chaleur et les frissons se firent à nouveau sentir … De lourdes paupières se rouvrirent pour constater que ce n’était pas un rêve : il était vivant. Comment ? Pourquoi ? Où était-il ? Aucune idée, mais les individus qui vivaient là ne lui étaient pas familiers. En revanche, eux ne semblaient pas surpris de lire de la confusion sur le visage du blondinet. Son premier réflexe était de se retourner, comme s’il s’attendait à voir ses autres amis arriver. Mais non, il était seul.

Avec une bonté incroyable, mais qui laissait un goût de lassitude derrière – ils devaient vivre ca tous les jours, les Guados – une femme lui expliqua ce qui lui était arrivé : il était mort, avant de revenir à la vie sur Héméra. Mort. Oui, il se souvenait de sa mort. Il se souvenait même de la mort de toutes les personnes qu’il avait connu et les souvenirs qu’il avait partagé avec, lui procurant alors une douleur nouvelle au sein de sa poitrine. Ses frères, ses sœurs, Izana, Kurasame … et les autres.

On dut lui expliquer les bases de ce monde, la fusion de quatre mondes, mais aucun qui ne semblait être Orience … honnêtement, la pilule fut très difficile à digérer pour lui. Et pendant de nombreux jours, il était partagé entre la confusion et la solitude. Pourquoi lui ? Pourquoi pas les autres ? Il passait parfois des heures aux portes de l’Au-Delà, avec l’espoir de voir surgir un autre membre de la Classe Zéro. Des gens revenaient parfois à la vie. Mais pas eux. Et la Guado qui s’occupait de lui venait régulièrement le chercher pour continuer à le connaître et à connaître le fonctionnement de son monde, pour pouvoir mieux le comparer avec Héméra. Les gemmes, les Chimères, les Cristaux … ces sujets furent abordés puisque la magie, les Eidolons et justement les Cristaux, existaient sur Orience. Mais ne semblaient pas vraiment avoir le même rôle. Ou du moins, il y avait des similitudes, mais aussi des différences.

Il avait eu écho de la guerre entre Spira et Gaia en mentionnant la guerre dans son monde, mais en discutant avec la Guado d’Akademeia, elle ne sut comparer cette école qu’avec celle des SeeDs sur Dol qui avaient des rôles similaires. L’illumination était de taille pour Ace : et si lui songeait à se rendre dans un Garden, est-ce que ses confrères feraient pareil que lui s’ils revenaient à la vie ?

Aucune idée, malheureusement, être livré à lui-même et à devoir prendre des décisions par lui-même étaient deux choses complètement inédites pour lui et il était plus perturbé qu’autre chose. Aussi, il entreprit de se rendre sur Dol pour voir ca de ses propres yeux. Déjà d’une part avec l’espoir de retrouver ses proches. D’autre part, par nécessité d’avoir une base solide sur ce nouveau monde, une base qui lui était familière pour ne pas se sentir trop perdu.

Voyager jusqu’à Dol n’avait rien de bien compliqué, si ce n’est peut-être pour les combats sur sa route puisque l’utilisation de la magie était différente d’Orience et il n’avait eu qu’un bref briefing de la part des Guados. Non, le plus perturbant pour lui, c’était bien de voyager sur une longue distance, seul. Après plusieurs jours de voyage en bateau en partant de Luca, il finit par arriver à Dollet et dut se renseigner au sujet des Garden, de leurs fonctions, et de leur passif également.

Des trois, la TGU l’intéressa le moins puisque davantage portée sur le journalisme. La GGU et la BGU se valaient aujourd’hui, mais il y avait une ambiance plus familiale à la BGU apparemment et par le passé, c’était la seule école qui se basait sur l’apprentissage et l’utilisation de la magie et des G-Forces, l’équivalent des Eidolons. Etonnant. Mais la BGU était l’établissement qui se rapprochait le plus d’Akademeia, Ace choisit de s’y rendre dans l’espoir de l’intégrer.

Mais une fois sur place, demander à être intégré à l’école fut un travail … laborieux – et en plus il n’y avait pas d’écurie à chocobos ! Finalement il dut rencontrer Squall en personne – et fut surpris du jeune âge du directeur et représentant de Dol – pour lui expliquer sa situation, son passé, d’où il venait, et pourquoi il voulait rejoindre l’école. C’était bien la seule personne à qui il sut s’ouvrir réellement sur Héméra, mais il faut dire qu’ils avaient un caractère plus ou moins proches – à quelques détails près. Squall considéra Ace comme beaucoup des anciens membres de la BGU : un orphelin qui avait tout perdu et qui cherchait un endroit qui pourrait lui permettre d’avoir un avenir ici. Il l’intégra à l’école en tant qu’élève et en potentiel futur membre du SeeD – il dut lui expliquer ce que c’était, plus précisément. C’était … fascinant. Ace avait toujours été un officier envoyé sur le champ de bataille, mais le SeeD n’était pas qu’une élite de combattants sur Dol. Leurs missions étaient plus variées et n’avaient parfois rien à voir avec le combat. Ca ouvrit une perspective nouvelle à notre manipulateur de cartes.

Mais avant de prétendre pouvoir devenir SeeD, Ace devait prouver ses valeurs. Le protocole l’exigea : il passa une visite médicale à l’infirmerie avant de devoir apprendre les bases de Dol, notamment son écriture. Son intégration dans une classe suscita la méfiance de quelques élèves, mais aussi une grande curiosité de la part des autres. Des deux catégories, c’était pourtant la deuxième qui ne le mettait pas à l’aise, il n’était pas habitué à tisser facilement des liens avec des inconnus. Mais ces inconnus étaient censés devenir ses camarades, aujourd’hui.

Il passait la majorité du temps à la bibliothèque. A quelques détails près, les enseignements de la BGU étaient identiques à ceux d’Akademeia, les protocoles étaient même incroyablement similaires et ce fut sans surprise qu’Ace terminait toujours avec les meilleures notes. Au final, le plus important pour lui, c’était surtout d’apprendre le passé et l’histoire de Dol à travers les livres. Il gagna l’estime de ses professeurs à une vitesse fulgurante et après un conseil entre les professeurs, le verdict tomba : il était prêt à devenir un SeeD … mais il devait se soumettre aux mêmes lois que les autres : il devrait passer le test écrit, et le test sur le terrain.

Peu à peu, Ace se fit à l’idée qu’Héméra était sa nouvelle maison, mais jamais il n’oublia cet espoir en lui de revoir ses proches.

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Ultros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frost
Modo Givré

Modo Givré

avatar
Niveau : 17
HP : 17/13
MP : 17/13

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ace   Lun 10 Avr - 16:02

Re-bienvenue à toi ! 

Ta fiche est complète, tout concorde entre Orience, l'histoire de Type-0 et son arrivée sur Héméra ! A voir donc si ton personnage sera validé au sein du SeeD. 

Sinon tu es donc validée! Comme pour tes autres persos et l'élaboration de sa fiche de combat, envoies moi par mp tes 20 points de statistiques, ton arme, un équipement, et deux techniques de combat. Tu connais la chanson Smile 

Egalement, pense à une potentielle demande de rang ici, la date d'anniversaire ici et à formuler une demande de RP. 

@ très bientôt ! 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives