Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Entracte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Quinn
Noble taciturne

Noble taciturne

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Entracte   Mer 22 Fév - 10:34

Ringu vient de Costa Del Sol (pour la bataille navale).
Julian vient d'Alexandrie.


Alexandre, les chimères… Il y a encore quelques mois, ce sujet n’intéressait pas vraiment le jeune noble, qui ne cherchait qu’un moyen d’acquérir plus de puissance. Enfin… Ce n’était pas vraiment Julian d’ailleurs, mais plutôt l’entité qui le contrôlait : Phi. Mais s’il était possible que ces chimères viennent en aide aux humains par un quelconque pacte établi entre eux au préalable, alors cela changeait tout. La quête des cristaux prenait un temps fou alors que les chimères étaient bien plus faciles à trouver. C’était peut-être un nouveau chemin à prendre en compte ? Un chemin que l’esprit était prêt à emprunter s’il jugeait qu’il en valait la peine.

Le détective et le noble s’apprêtaient à quitter la capitale du Royaume après quelques achats, juste de quoi renouveler leurs capacités au combat. Il était préférable pour eux de quitter Héra pour de bon puisqu’ils étaient peut-être encore recherchés près de Tréno. De toute manière, ils n’avaient plus rien à faire dans les parages et Ringu souhaitait retourner sur son monde d’origine pour des raisons plutôt personnelles. Il proposa de se rendre tout d’abord à Costa Del Sol afin d’y retrouver son acolyte Seras, qui possédait sans doute des informations. Cela convenait au blondinet et ce fut sur ces mots qu’ils prirent la direction du port de la ville pour y prendre un navire…

Les cheveux au vent, Julian plongeait son regard vers l’horizon. Son esprit divaguait sur ces derniers mois passés aux côtés de Ringu, à voyager de parts et d’autres du monde. Costa Del Sol était la première ville qu’ils avaient foulé ensemble après leur rencontre sur les quais de Junon. Avec le recul, le noble ne pouvait que constater le changement radical de situation entre les deux époques. Désormais, les liens qui unissaient les deux acolytes étaient certes toujours aussi flous – nul ne connaissait encore tout de l’autre – mais ils étaient aussi plus forts. Après leurs épreuves, ils étaient parvenus à trouver un terrain d’entente et une coalition était née.

Après une bonne journée de traversée, les terres de Gaïa se profilaient au loin. Le voyage se fit sans encombre, à l’abri des tempêtes et attaques des monstres marins. Julian avait passé la journée à contempler son étrange cadeau qu’il avait reçu la veille de la part du mog de Noël. Ce synthétiseur de pensée était étonnant puisqu’il ne faisait pas que retransmettre les pensées de celui qui le tenait dans ses pensées, mais il percevait également celles des personnes dans un faible rayon aux alentours. De multitudes de phrases s’inscrivaient donc simultanément sur l’écran de la machine mais s’avéraient séparées entre elles pour distinguer les pensées de chaque personne – même si l’identité de celle-ci n’était jamais dévoilée. Forcément, sur un bateau, de nombreuses personnes étaient regroupées et il était difficile de dire qui pouvait bien penser quoi… Néanmoins, Julian pourrait certainement trouver l’utilité de ce dispositif à l’avenir.

Costa Del Sol n’avait point changé depuis leur dernière visite. Un an s’était écoulé et la pluie avait laissé la place à un soleil radieux et lourd. Visiblement, un étrange concours était actuellement en train de se dérouler sur la plage, une sorte de bataille navale grandeur nature. Seras avait rejoint le duo lorsqu’il avait accosté et elle leur parla de cet événement qui pouvait apporter son lot d’informations pour les participants. Ringu semblait donc naturellement intéressé, puisqu’il cherchait à en savoir plus sur cette guerre de Junon. Julian quant à lui ne l’était absolument pas et il préférait plutôt partir de son côté pour tenter d’amasser également des infos tout en rejoignant la ville de Kalm. Lui et le détective se mirent donc d’accord pour se séparer momentanément et pour se retrouver à Kalm dans une journée ou deux. Cela leur ferait le plus grand bien de se retrouver un peu seul chacun de leur côté…

Reprenant un nouveau bateau sans attendre, Julian quitta donc la station balnéaire pour rejoindre la ville militaire de Junon. C’était là-bas qu’il avait rencontré Ringu pour la première fois et que, sans le vouloir, il s’était embarqué dans une aventure qui dépassait ses espérances. Aujourd’hui au service de Strainshield, il était à deux doigts d’obtenir une source de puissance inégalée grâce aux travaux de ce scientifique. Et pourtant, était-il véritablement digne de confiance ? Non. Nul ne l’était aux yeux du noble, mais il convenait parfois de faire quelques concessions pour parvenir à ses fins. Son arrivée à Junon se fit quelques heures après et il se dirigea directement vers un hôtel où il prit une chambre pour la nuit. Le sommeil ne tarda pas à l’emporter sur son état de fatigue…

Julian ? Si tu mentends, tu dois reprendr

Le lendemain matin, Julian se réveilla avec l’étrange sensation d’être sur le point de se rappeler de son rêve, mais celui-ci lui était inaccessible. A mesure qu’il tentait de s’en souvenir, il disparait dans les méandres de l’oubli, sans aucun espoir de le retrouver un jour. Pourtant, il sentait qu’il s’agissait de quelque chose d’important, mais il lui était impossible de dire ce que c’était… Quoi qu’il en soit, il se leva malgré tout et commença à se préparer avant de reprendre la route. La première chose qu’il entreprit fut de sortir dans les ruelles de la ville pour se diriger vers la sortie. Sur le chemin, il constata les ravages de la guerre qui avait fait rage ici quelques semaines plus tôt : des bâtiments étaient encore détruits et, même si les rues étaient dégagées, les débris s’entassaient sur les bas-côtés. Julian décida de passer son chemin sans chercher à interroger les habitants : tout ceci ne l’intéressait guère.

Marcher sur les plaines de Junon avait quelque chose de vivifiant. Tout d’abord, les monstres présents n’étaient pas trop forts et il était aisé de se dégourdir un peu les muscles sans risquer de perdre l’avantage en combat. De plus, à part ces êtres infâmes, il n’y avait personne qui foulait ces terres à cette heure de la journée. Voilà qui allait rendre le trajet moins long pour le noble… A mesure qu’il marchait, son regard se porta sur le Fort Condor qu’il voyait de là où il était. Il n’y ferait pas halte mais il admirait la grandeur de l’architecture. Une telle bâtisse devait être difficile à prendre en cas d’attaque ennemie. Il poursuivit sa route et arriva non loin de l’entrée de cette Mine de Mithril. Cette fois, il se montrerait un peu plus prudent que sur les plaines.

L’intérieur des lieux était globalement sombre mais les minerais illuminaient par endroits les couloirs. Il était difficile de prédire l’arrivée d’un monstre dans ce genre de caverne, aussi le noble se tint-il sur ses gardes. Il avança prudemment et eut soudain une idée. Afin de repérer si des humains se trouvaient dans les parages, il lui suffisait de prendre son synthétiseur de pensée puisque celui-ci lui indiquerait si d’autres personnes que lui se trouvaient par là. Il prit donc la machine dans ses mains et l’observa quelques instants.

« Ça devrait m’indiquer si je suis seul ou non. »
« Je dois trouver un moyen… »
« Bingo. »

Bingo, il y avait bien une autre personne ! Julian releva donc la tête pour observer autour de lui mais il ne voyait rien. Il tendit l’oreille comme pour percevoir des bruits de pas mais aucun son ne lui vint. Cette personne était-elle arrêtée elle aussi ? Machinalement, il regarda à nouveau l’écran du gadget.

« Où es-tu… ? »
« Quoi ? Il peut me lire ? »


Julian fronça les sourcils. Cette personne savait-elle ce que Julian était en train de faire ? Non, c’était impossible… A moins d’être devin, nul ne pouvait se douter qu’un tel objet était en train de retranscrire les pensées de chacun… Non ? Et pourtant, le gadget continuait d’aller dans ce sens.


« Si c’est vrai, alors je pourrais peut-être… »
« Julian ! »
« Qu’est-ce que ça veut dire ? »
« Non, c’est trop risqué… S’il s’en rend compte, je ne pourrais plus compter là-dessus. »
« De quoi il parle ? »
« Julian, réveille-toi ! »
« Je dois trouver un autre moyen de le réveiller… »
« Je ne comprends rien… »
« Julian !! »


Un bruit strident surgit soudainement dans la tête du noble, qui n’eut d’autre choix que de se la prendre entre ses mains. C’était si intense qu’il tomba à genoux, incapable d’apaiser la souffrance qu’il ressentait à cet instant. A vrai dire, la douleur était si forte qu’il sentit son corps s’effondrer au sol, incapable d’agir, sombrant peu à peu dans l’inconscience…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entracte   Mer 22 Fév - 23:21

La pièce de théâtre qu'était ma vie changea de décor. Nous prîmes en effet la direction de Gaïa, quittant ce monde qui ne nous avait apporté que peu de choses. Cette lettre de marque était curieuse. Je ne savais pas vraiment quoi en faire et je me disais qu'il s'agissait là d'une bien maigre consolation. Dans le doute, j'avais préféré ne pas l'ouvrir. Je me disais qu'elle serait certainement utile plus tard. 


Nous prîmes la mer, nous éloignant enfin. Je voyais le port d'Alexandrie s'éloigner petit à petit, rapetissant et disparaissant derrière les vagues. Je repensais à Alexandre, cette chimère que nous avions vu dans le château. Lors de l'épreuve, ses ailes n'étaient pas apparues. Lors du combat contre Veranissa, elles s'étaient cependant manifestées. Si, comme Julian le disait, la chimère d'Héra avait de tels membres, alors il n'y avait plus de doute sur le fait que la reine soit liée à la chimère. Mais maintenant que ce lien était montré, qu'est-ce que le duo comptait y faire? 
Le peuple ne semblait pas accueillir mal la nouvelle. C'était même plutôt l'inverse. En quittant les lieux, je pus constater l'espèce d'euphorie collective qui les gagnait. A croire que le fait d'avoir été dupé ne les dérangeait pas. Cependant, il était encore un peu tôt pour tirer des conclusions hâtives. Au moins, il pouvait occuper son esprit autrement en imaginant que l'invocation de chimères soit reproductible. Était-ce le cas? Difficile à dire. Grenat n'était pas n'importe qui, du moins d'après les dires de son compagnon. 


La seule consolation de notre groupe était finalement l'orbe de la Lumière. L'énigme ne me disait rien au premier abord, donc je décidai de laisser ça à plus tard. Je regardai Héra s'éloigner et j'avais hâte de revenir chez moi.


Mais ça serait malheureusement pour plus tard. En effet, si le réseau était peu présent sur le monde du noble, il reprit ses droits à l'approche de Costa del Sol. Des news apparurent en grand nombre sur mon PHS et je pus voir avec horreur l'étendue des dégâts causés à Junon. Et une pensée traversa mon esprit. Si Junon avait fini ainsi, comment finirait une petite ville sans défense comme Kalm? Mon sang bouillonna très rapidement, et c'est l'esprit embrumé par la colère que je débarquai dans la ville du soleil. 


Ha... Costa del Sol, un lieu magnifique sur bien des points. La plage, le soleil, les filles... Et en parlant de filles, ce fut Seras qui nous retrouva. Elle me sauta au cou dès notre arrivée! Elle semblait heureuse, comme toujours. Son passé larmoyant était loin derrière maintenant, et cela me fit sourire de constater son évolution. Elle devenait une belle jeune femme, en plus d'être l'une de mes précieux alliés. 
Mon amie m'invita ensuite à participer à la Bataille Navale, un événement caritatif avec pour but de récolter des fonds pour reconstruire Junon. Je comprenais bien évidemment l'intérêt d'un tel événement, mais j'étais mitigé. Je ne voulais pas spécialement me montrer en public, désirant  pour le moment me faire discret. Avec les événements d'Alexandrie, il serait aisé de percer à jour mon identité et de se poser des questions sur l'aide que nous avions apporté à la reine. Mais qu'importe, je ne pouvais décemment pas laisser notre principale force militaire et refuge dans un état pareil sans apporter ma maigre contribution. Je posai mon CV et passa un entretien. Contre toute attente, je fus sélectionné comme capitaine de navire. Était-ce le fait que je vienne d'Utaï? Était-ce parce que j'avais des connaissances en combat? A moins que ce ne soit mon patriotisme... Je n'en avais pas la moindre idée. Mais le lendemain, j'allais participer à ce grand événement. Julian préféra partir dans sa direction.


******************** 


Participation à la Bataille Navale


********************


La Bataille navale venait de toucher à sa fin. Étrangement, j'avais aperçu cette femme dans le public. Hyst Erya, une ex invokeuse de Spira, notre ennemi. Je l'avais vu à la Chasse aux trésors il y a plus d'un an maintenant. Je me demandai donc ce qu'elle faisait ici, surtout qu'elle ne devait pas être très bien vu. Elle le remarqua et tenta de s'éloigner dans un premier temps. Mais je ne lui en laissait pas le temps. J'appris beaucoup de cette "rencontre". Je prévins donc Julian que j'avais une nouvelle enquête, mais sans lui donner plus de détails. 


Seras m'accompagnait. Elle voulait passer à Kalm elle aussi, même si au fond de moi, je savais qu'elle voulait surtout passer du temps en ma compagnie. Cela faisait plusieurs années maintenant que nous nous côtoyions, et même si j'avais du mal à l'admettre, elle était un peu comme une petite sœur. 


Une fois à Junon, je reçu un message de Strainshield. Il ne se montra pas aussi mesquin que d'habitude. Son message était froid. Au moins répondait-il me direz-vous, mais je doutais que notre action à Alexandrie ne reste sans conséquence. Voilà encore une chose dont il faudrait que j'informe le noble. D'ailleurs, chose étrange, ce dernier ne répondait plus. En soit, cela ne faisait que 24h depuis notre dernier message, mais il était étonnant qu'il mette autant de temps. 


Sur la route, nous arrivâmes enfin dans la Mine de Mythril. Cette fameuse caverne débouchant sur les Marais. Je descendais le long d'une plante en contrebas de l'entrée pour arriver au niveau inférieur. Il y avait encore une bonne heure de marche pour arriver de l'autre côté. Seras, criant un "Chaud DEVANT! " telle une enfant surexcitée, sauta du haut de la plateforme pour tomber dans mes bras. Elle avait de la chance que ma force dépasse la moyenne, sinon, elle aurait bien pu se casser une jambe. En revanche, ses pieds avaient traversés mon corps d'eau et donc peu résistant. C'était assez désagréable en plus de faire... AFFREUSEMENT MAL!
Je dus me tenir les cottes plusieurs longues minutes pendant qu'elle s'excusait pour sa maladresse. Sérieusement, pourquoi je faisais la route avec une empotée pareille? Je peinais à respirer et je dus sustenter ma soif nouvelle jusqu'à retrouver mon intégrité physique. Puis, nous finîmes par reprendre le chemin menant à la sortie. 
Néanmoins, à la moitié de la route, une chose interpella la demoiselle. Une touffe d'herbe jaune qu'elle souleva pour découvrir avec un grand cri d'horreur la tête de Julian. Elle venait d’ailleurs de la laisser retomber lourdement sur le sol. Une sueur froide hein? Tch, quel enfant sérieux! 


Je m'approchais pour constater l'état du noble. Il était vivant, et n'avait pas de blessures apparentes. Il devait être là depuis un jour grand maximum, et on pouvait voir des signes de déshydratation sur son corps. Je pris une bouteille d'eau et la sacrifia pour le désaltérer et le réveiller. C'était ironique mine de rien, de voir que c'est le noble et non l'assoiffé qui avait besoin de boire. Bon, restait à savoir ce qui lui était arrivé. Nous ne nous étions pas vu pendant quelques semaines tout au plus, et voilà dans quel état nous nous retrouvions. Seras, dans son coin, me demanda si elle pouvait aider d'une quelconque façon. Elle était visiblement gênée de l'avoir lâché ainsi sous l'effet de la surprise. Pour ma part, j'avais un léger sourire aux lèvres.

" Je pensais qu'un noble de votre standing choisirait un lit plus confortable... "


Les retrouvailles étaient faites. Il nous restait à présent à échanger les informations que nous avions récoltés. 

_______________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Quinn
Noble taciturne

Noble taciturne

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entracte   Jeu 23 Fév - 18:25

Spoiler:
 

Le son du silence n’était pas aussi apaisant que l’on pouvait croire. Dans cette absence totale de bruit, il y avait quelque chose d’angoissant, de fascinant aussi, comme si ce vide sensoriel invitait indubitablement à ce qu’on le remplace. Finalement, le néant ne cherchait qu’à être rempli, ne se préoccupant guère des desseins vils ou respectables de ce qui le succèderait. Serait-ce un son agréable à l’ouïe ? Ou bien si fort qu’il en percerait nos tympans ? Dans sa hâte, le vide se moque bien de cela et ne choisit que ce qui lui convient le mieux. Ainsi, ce fut dans un bruit sourd, tel celui d’un bourdonnement, que Julian se réveilla… Combien de temps avait-il passé dans l’inconscience, allongé à même le sol de la mine ? Quelques minutes ? Quelques heures peut-être ? Sa tête était lourde, comme s’il avait reçu un violent coup au niveau des tempes. Sa gorge était sèche et il peinait à se redresser. Très vite, le bruit s’atténua pour laisser place à une voix féminine, familière. Lorsqu’il parvint à se mettre en position assise, Julian remarqua la présence de Ringu à ses côtés, et il ne manqua pas d’accepter son invitation à boire quelques gorgées d’eau.

« Je… »

Le noble ne savait pas quoi répondre, lui-même ne comprenant pas comment il s’était retrouvé ainsi dans cette posture. L’eau lui avait fait du bien, il se sentait retrouver ses esprits et il put rapidement tourner la tête pour constater la présence de Seras aux côtés du détective, celle dont la voix lui avait donc semblé familière à son réveil. Elle semblait gênée mais le blondinet pris cela pour de la préoccupation, voire de la pitié. Certes, il n’était pas évident de garder la tête haute lorsque l’on venait d’être retrouvé face contre terre, mais ce n’était pas une raison pour se laisser aller. Il refusait qu’on le plaigne – même si ce n’était pas l’intention de Seras en réalité. Julian se releva donc sans demander l’aide au détective et en profita même pour répondre à ses propos qui se voulaient un brin taquins.

« Je suppose qu’à force de vous côtoyer, j’ai appris à me contenter de choses bien plus modestes. »

C’était une manière de renvoyer l’ascenseur, pour ainsi dire. Malgré tout, Julian était préoccupé par ce qui lui était arrivé. Machinalement, il regarda l’objet électronique qu’il tenait toujours dans sa main mais il ne put y lire que sa propre pensée. Où étaient passées les deux autres qu’il avait pu capter avant de sombrer dans l’inconscience ? Et surtout : pourquoi ne pouvait-il plus capter les pensées de ceux qui l’entouraient, comme Ringu ou Seras par exemple ? Il fronça les sourcils mais décida de ranger l’appareil pour ne pas éveiller davantage de soupçons. Ce n’était pas nécessaire d’alarmer ses partenaires sur quelque chose qu’il ne comprenait pas encore très bien lui-même. Au moment de ranger le synthétiseur, il frôla son PHS qui vibra au moment du toucher, comme pour rappeler une notification. Il le prit donc, ouvrit l’écran d’accueil et constata le message de Ringu qui datait de la veille. Ainsi, il était resté inconscient plus d’une journée ? Cela expliquait certainement sa gorge desséchée.

« J’ai visiblement omis de vous répondre hier. Quelle est donc cette enquête dont vous me parliez dans votre message ? »

Il tentait de faire bonne figure auprès de ses interlocuteurs mais se doutait bien que Ringu n’était pas dupe. Seulement peut-être n’insisterait-il pas ? Rien n’était certain, d’autant qu’une inquiétude singulière pouvait se lire sur le visage du noble. Cela ne lui ressemblait pas et son regard se perdait dans le vide, comme s’il était incapable de retrouver ses esprits. Il fallut quelques bruits environnants pour le ramener à la raison et le faire relever la tête. Son regard croisa donc celui du détective et, conscient que quelque chose clochait chez lui, il s’empressa de lui demander.

« Peut-être pourrions-nous en discuter tout en marchant ? Je ne vois pas l’intérêt de nous arrêter dans ces Mines. »

Sans attendre, il fit volte-face et continua le chemin qui s’enfonçait toujours un peu plus dans la grotte. Julian ouvrait la voie mais ne savait pas où il mettait les pieds. Il était aussi perdu dans son environnement que dans son esprit, et cela lui donnait quelques vertiges, si bien qu’il n’eut d’autres choix que de s’arrêter. Sa tête lui faisait toujours mal et il posa sa main droite sur sa tempe.

« Veuillez m’excuser, il est peut-être encore trop tôt pour reprendre un rythme de marche soutenu… »

Il restait encore un peu d’eau dans la bouteille que lui avait donné Ringu. Il décida d’en boire une autre gorgée, ce qui lui fit le plus grand bien. S’appuyant sur un rocher, il reprit son souffle quelques instants avant de reporter son attention sur le détective.

« Alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entracte   Jeu 23 Fév - 23:08

Le noble faisait peine à voir, mais son état de santé n'était pas trop sérieux. Je ne savais pas comment ce dernier avait fini là, mais les réponses viendrait en temps et en heure. Pour le moment, ce dernier buvait de ma douce et succulente eau. De ce bienfait de mère nature que "la Douce" accorde à ses enfants et qui emplit mon corps comme mon âme. 
Plus je le voyais boire, plus j'avais soif également. Une sensation d'assèchement se fit sentir dans ma gorge. Ma langue vint caresser mon palais et je déglutis avec une légère lueur dans les yeux. La main de Seras se posa alors sur mon épaule. Je détournais le regard et constatais ses yeux à la fois compatissants et tristes. Elle souriait malgré tout, comme si elle souhaitait me remonter le moral. Après tout, elle savait.
Puis Julian se releva subitement, non sans lâcher une réplique à ma pique précédente. Je me contentais d'un léger sourire en coin et d'un "Tsss..." bien senti. Cet enfant avait du répondant.


D'un regard en coin, je vis mon allié saisir son PHS et consulter un message. Au vu de la réponse qui suivit, j'en déduisis naturellement qu'il ne l'avait ouvert que maintenant. Était-il resté inconscient une journée complète? Possiblement possible. Cela expliquerait la déshydratation en tous cas. D'ailleurs, je pris mon unique bouteille restante sur les deux que je transportais pour l'apporter à mes lèvres. Le petit ruisseau qui s'en échappa coula le long de ma gorge et se glissa en moi pour ne faire qu'un avec mon corps. Je pus, une fois ma soif contentée, tenter de lui répondre... Même s'il était déjà parti pour sortir des mines.


" Certes, je vous parlerai bien de l'enquête mais... Julian? "


Je le regardais d'un œil circonspect. Comptait-il ne pas m'expliquer pourquoi ni comment il avait fini dans cet état? C'était la priorité non? De plus, était-il en état de repartir tout de suite? Quoique, il y avait plus important.


" La sortie... C'est de l'autre côté... "


Je pointais machinalement la bonne direction, celle d'où venait le vent et l'odeur des marécages. Et croyez-moi, je pouvais sentir l'humidité sur des dizaines de mètres. Était-il perturbé? Peut-être était-ce simplement de l'orgueil, mais tout de même... Se forcer à se point pour ne pas montrer sa faiblesse, cela relève de la folie. D'ailleurs, Seras en rigolait encore sous cape.
Néanmoins, elle se fit davantage inquiète une fois notre allié adossé à la paroi. Il avait du mal à se mouvoir, ça crevait les yeux. Cette fois, je poussais un "Tch..." d'agacement. Qu'est-ce qu'il cherchait à faire? Surtout en poursuivant sur son "Alors? ". Ce n'était clairement pas une situation normale.


Je repensais machinalement à l'affaire de Tréno et au possible impact psychologique sur sa personne. Je n'aurai peut-être pas dû le confronter au choix de vie et de mort sur sa mère... J'aurai peut-être aussi dû sauver son père. Au fond, plus j'imaginai cette scène, plus je me revoyais quelques années auparavant. Je tâchai donc de me masser les tempes en m'appuyant moi aussi contre un autre rocher. Ma partenaire, elle, s'enquit de l'état du blondinet.


" Heu... Julian? Je sais pas si tu t'en rends compte, mais t'es bizarre. "


Elle avait le sourire aux lèvres en disant ça et une mine innocente. Elle ne savait pas trop comment aborder la chose.


" Ecoute, t'as clairement pas l'air de pouvoir continuer à marcher du tout. Déjà, est-ce que tu pourrais essayer de te souvenir de comment tu as fini là? "


Je me contentais de regarder le noble avec un regard sérieux en croisant les bras. L'heure n'était plus à l'amusement et aux taquineries. Certes, Seras se ferait certainement rembarrée sur le fait de le tutoyer, mais elle avait la meilleure approche possible. Je décidai donc de la laisser parler dans un premier temps. Puis, je tendis l'oreille vers l'avant de la caverne.


" Seras, je pense que Julian ne se sent pas en l'état de tout nous dire pour le moment. Que dirais-tu d'aller te défouler sur les quelques monstres présents dans cette mine le temps que l'on discute? "


Mon amie me dévisagea un moment. Je lui fis un petit clin d’œil qui sembla la surprendre, puis elle me sourit. Cela faisait des années que l'on se connaissait. On avait donc nos codes. Elle décrocha l'énorme fusil de son dos et le positionna devant elle en avançant.


" Je reviens d'ici cinq minutes. J'espère que je nous aurais créé un passage vers la sortie! Et pas de cochonneries sans moi les garçons! "


Puis elle partit avec le sourire aux lèvres. Je le lui rendis, puis mon regard de sang se posa de nouveau sur le noble. J'étais sombre, mais en même temps détaché à cet instant. Je ne savais pas ce qu'il avait, et je n'allais pas exiger des explications. Je partais du principe qu'il me les donnerait en temps en en heure.


" Désolé pour elle. Sa fâcheuse tendance à s'en faire pour les autres a souvent été ennuyante. "


Je soupirai en me décollant de mon support, décroisant mes bras par la même occasion.


" Néanmoins, elle a raison. Votre état est préoccupant. En tant que partenaire, il me semble normal d'être mis au courant. Tout comme je vous ais informé, tardivement certes, de mes besoins particuliers... "


Je saisis l'occasion pour prendre ma bouteille et la descendre jusqu'à la moitié. Le voyage jusqu'à Kalm risquait d'être long... Il nous faudrait certainement faire une halte à la Ferme des Chocobos.


" Concernant mes enquêtes, je vous en informerai après. Sachez cependant qu'il y a du nouveau du côté de notre "ami commun"... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Quinn
Noble taciturne

Noble taciturne

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entracte   Dim 2 Avr - 22:29

Spoiler:
 

Être dos au mur n'était pas qu'une expression littéraire employée pour désigner une situation de laquelle il était impossible de s’extirper sans confrontation. Dans le cas de Julian, sa soudaine fatigue l’obligeait donc à s’adosser contre la paroi rocheuse près de lui. Le fait d'être resté une journée entière dans l'inconscience, sans boire ni manger, l'avait profondément affaibli. Dans une telle situation, il serait dangereux de faire une rencontre hasardeuse contre des monstres, aussi était-il urgent de sortir de cet endroit. Le problème était que le noble avait perdu complètement ses repères, d'autant qu'il n'était pas familier avec les lieux sur Gaïa. Ringu ne manqua donc pas de le lui faire remarquer et Julian le regarda un court instant sans répondre. Le détective avait certainement raison. Julian n'était pas vraiment apte à le contredire de toute manière. Seras, quant à elle, lui fit remarquer, sur un ton plutôt enjoué et familier, son comportement étrange. Elle préféra donc s'intéresser d'abord à sa situation qui était plutôt préoccupante en effet.

« Je l'ignore. La dernière chose dont je me souviens, c'est d'être rentré dans la mine… »

Il commença à se masser la tempe gauche de sa main dans un mouvement circulaire, tout en essayant de se remémorer quelques détails. Bien évidemment, il se souvenait de ce qu'il avait lu sur le transcripteur de pensée mais il ne le mentionna pas tout de suite, surtout parce que cela ne regardait personne. Du moins, pas Seras. Ringu semblait l'avoir plus ou moins compris puisqu'il demanda à la jeune femme de partir en éclaireur pour ouvrir le chemin vers la sortie. Excitée à l'idée de se rendre utile - ou d'user de son gros fusil - elle s'empressa de se mettre au travail et laissa les garçons seuls quelques minutes. Ringu en profita pour exprimer son inquiétude en tant que partenaire. Il était vrai que maintenant, Julian avait connaissance de l'état de santé du détective et de son besoin constant de s'hydrater. Ce n'était peut-être pas une si mauvaise chose que de lui dire la vérité sans aucune idée de machination derrière la tête, pour changer ? Il sortit donc de sa poche le petit outil électronique mais n'osa pas le regarder de suite.

« En vérité, mon dernier souvenir, c'est d'avoir lu des choses incohérentes sur cet objet. Julian le lui tendit pour que Ringu le saisisse et l’observe d'un regard neuf. Je crois que ça sert à transcrire électroniquement les pensées de celui qui le tient dans ses mains. »

Ringu allait sans doute pouvoir s'en rendre compte par lui-même. C'était un objet intéressant dans l'idée, mais Julian ne comprenait pas quelle utilité il pourrait en avoir. Après tout, ce n'était qu'un cadeau du drôle de Mog qui était apparu sous leurs yeux quelques jours plus tôt, et il avait admis qu'il les avait mélangé qui plus est. Sans doute était-il destiné à quelqu'un qui ne pouvait pas s'exprimer correctement par la voie orale.

« Toutefois… J'ai cru lire des choses qui ne provenaient pas de mon esprit. »

Le noble regarda Ringu avec sérieux. Il devait certainement passer pour un fou mais il ne mentait pas, il ne plaisantait pas. Ce n'était pas son genre de toute manière. Que pensait Ringu de tout ceci ? Allait-il le croire ou bien le prendre pour quelqu'un de psychologiquement instable ?

« Je pensais tout d'abord qu'une autre personne se trouvait près de moi mais cela n'était pas logique puisque l'objet ne réagit qu'à celui qui le tient… Il marqua un petit temps de pause pour permettre à Ringu de faire sa propre analyse. Est-ce que vous percevez d'autres propos que vos pensées sur l'appareil ? »

Sa question trahissait une certaine inquiétude et une part de lui espérait que la réponse serait positive, du moins pour ne pas passer pour un fou auprès du détective. Hélas, ce qu’il allait entendre risquer de ne pas le satisfaire… Mais qu’importe, il y avait visiblement du nouveau concernant « l’ami commun » de Ringu et Julian et ce changement de sujet arrivait au moment opportun.

« Vous faites référence à Strainshield ? Il ne voyait pas de quel autre ami commun il aurait pu s’agir. Qu’y a-t-il de nouveau à son propos ? »

A vrai dire, il s’agissait du cadet de ses soucis pour le moment, néanmoins en parler réussissait à occuper la discussion sur un autre sujet que ce qui le préoccupait véritablement. Est-ce que le docteur leur préparait une nouvelle mission ou une entourloupe ? Avec cet homme, il valait mieux s’attendre à tout… Julian tenta de se remettre debout et sentit une légère faiblesse. Fort heureusement, les effets de l’eau sur son organisme pouvait déjà se faire ressentir. Certes, cela n’avait pas couvert sa faim mais il se sentait beaucoup moins déshydraté. Il valait mieux pour Julian qu’il maintienne ses forces, surtout si la traversée du marécage impliquait obligatoirement de combattre le Midgar Zolom...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringu Ju-On
Démon Abyssal

Démon Abyssal

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entracte   Lun 3 Avr - 21:04

Seras s'était éloignée pour nous libérer la voie. Maintenant seul avec le noble, j'attendais quelques explications. Était-il conscient de son état? Savait-il ce qu'il avait? Et plus important encore, cela risquait-il d'entraver notre périple? Il était étonnant qu'il soit tombé dans les pommes juste en entrant dans la mine... Cela ne faisait pas de sens.


Je jouais la carte du partenaire inquiet pour glaner quelques indices et, chose plaisante, cela porta ses fruits. Il était donc tombé inconscient suite à la manipulation de cet objet... Voilà qui était étrange. Je le saisis, non sans une certaine appréhension, et le consultais tandis qu'il m'en parlait. Je pus alors voir certaines de mes pensées s'afficher sur l'écran, mais aucune note concernant celles que Julian, ou même Seras, pouvaient avoir. J'attendis un peu tout de même en écoutant l'inquiétude à peine cachée du noble. Je soupirai finalement.


" Je ne lis rien de plus que les miennes. Néanmoins, je ne connais rien de cet objet. Peut-être permet-il de lire l'inconscient suivant la façon dont on l'utilise... Quoiqu'il en soit, il n'est pas normal que cela vous ai plongé dans cet état. Mieux vaudrait restreindre son utilisation aux situations utiles. "


Je le lui rendis, finissant mon analyse. Je conservais mon sérieux, malgré une petite envie de me moquer de lui. L'ironie aurait pu être appréciable, mais dans les circonstances actuelles, je doutais que le noble prenne bien ma remarque. J’enchaînais donc sur un sujet qui me semblait un brin plus sérieux que la santé fragile du blondinet.


" Ce cher docteur ne nous a pas reproché notre intervention à Alexandrie. Il nous a même confié une nouvelle mission. Néanmoins, je crains que cela ne soit particulièrement périlleux. "


J'avais posé ma main sur ma figure, cachant une partie de mon visage. Il me semblait trop beau, connaissant le personnage, qu'il ne nous fasse pas payer notre action. Cependant, il était vrai qu'il agissait... Différemment depuis la fusion des mondes. Il ne fallait cependant pas que je relâche ma garde. Je ne savais que trop bien ce dont il était capable.


" La dite mission consisterait à retrouver un objet dans un ancien local de la Shinra. Il m'a également dis que je trouverai peut-être des informations sur le moyen de me "guérir" de ma dépendance... "


Je laissais un instant planer la conversation, y réfléchissant moi-même.


" Cela me semble bien trop beau. C'est néanmoins la seule piste valable que nous avons à l'heure actuelle. Il a d'ailleurs mentionné un nom : Secteur Zéro. Il m'en dira plus dans peu de temps... Il a ajouté... Que vous y trouveriez un moyen de devenir plus fort. "


Je finis par regarder vers la sortie de la grotte. Seras ne devrait plus tarder à l'atteindre. On entendait même quelques coups de feux par moment. Elle devait bien s'amuser avec son gros canon. Au fond, c'était mieux ainsi. Tant qu'elle n'entendait pas parler de Strainshield.


" Vous sentez-vous en capacité de vous déplacer? Je ne sais pas si on vous en a parlé à Junon, mais il va nous falloir combattre un certain serpent pour atteindre Kalm. "


Je marquais une légère pause, affichant un léger sourire en coin.


" Quoique votre mort nous permettrait au moins de fuir sans avoir à combattre. "



C'était de l'humour noir bien sûr. Après, s'il avait un peu de jugeote, il percuterait assez vite que la situation allait être dangereuse. Même si cela était perçu comme de la provocation, mieux valait-il qu'il soit averti.

Spoiler:
 
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Quinn
Noble taciturne

Noble taciturne

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 9
HP : 1700/1700
MP : 50/50
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entracte   Mer 5 Avr - 19:53

Spoiler:
 

La situation ne plaisait guère à Julian. Lui qui d'ordinaire ne souhaitait rien laisser paraître aux yeux de son partenaire, voilà qu'il s'était ouvert au détective et qu'il avait démontré une certaine vulnérabilité. Tout ceci ne le mettait clairement pas en valeur face à Ringu et ce n'était pas pour le ravir. Que pouvait-il bien penser du noble à cet instant ? Allait-il le prendre pour un fou à lier ? Pour un idiot ? Cela l’agacait tout autant, et lorsque Ringu lui rendit l'appareil tout en lui prodiguant quelques conseils, Julian eut un regard fermé et grave. Heureusement, le sujet de la conversation changea rapidement.

Strainshield avait donc une nouvelle mission pour le duo. Visiblement, il ne leur tenait pas rigueur de l'échec de la mission à Alexandrie, mais peut-être avait-il obtenu ce qu'il souhaitait ? Après tout, l'intervention d’Alexandre laissait présumer que la Chimère avait gardé son lien avec la Reine Grenat… Certes, ce n'était pas des données scientifiques mais cela restait une information intéressante, si tant est qu'elle soit validée par la Reine elle-même. Quoiqu'il en soit, cette mission consistait à récolter des informations dans un ancien local de la Shinra et Strainshield avait su appâter nos deux confrères pour la réaliser...

« Vraiment ? »

Il s'agissait donc de vieux rapports scientifiques ? Julian ne voyait que ça, si Ringu allait pouvoir trouver de quoi soigner sa dépendance. Néanmoins, le noble se demandait ce qui pouvait bien l'attendre le concernant. Toujours était-il qu'ils allaient devoir reprendre la route incessamment sous peu. Ringu s'enquit de la santé de son partenaire.

« Je pense que ça devrait aller, grâce à votre eau. Merci. »

Il se redressa de contre la paroi sur laquelle il était adossé et fit quelques pas pour se dégourdir les jambes. Il ne sentait plus cette sensation d'être au bord du malaise, même s'il se sentait toujours un peu faible. Le problème était que pour rejoindre la prochaine ville, il allait leur falloir combattre un serpent impressionnant dans les marais situés à la sortie de la grotte. Ringu se permit de faire une petite remarque taquineuse. Julian se doutait qu'il s'agissait d'un peu d’humour mais il ne manqua pas de rétorquer.

« Votre esprit d'équipe et votre solidarité me fait chaud au cœur. »

Cela dit, il comprenait où le détective voulait en venir : Julian allait devoir faire attention à lui s'il ne voulait pas les mettre tous les trois dans une situation épineuse. Il n'avait aucune idée de la dangerosité de ce serpent mais il devait certainement être puissant pour avoir une telle réputation dans la région.

Quelques coups de feu retentirent encore au niveau de la sortie de la grotte puis le silence s'installa. Seras avait-elle fini de faire son ménage ? Ils pouvaient certainement se mettre en route, aussi Julian commença-t-il à marcher dans la bonne direction en invitant Ringu à en faire autant. Son pas était un peu plus lent que la normale mais il n'y avait rien d’inquiétant là-dedans. Ce n'était qu'une question de minute pour qu'il soit remis sur pied.
Alors qu'ils approchaient de la sortie, Julian se tourna vers Ringu et l'interrogea sur leur prochaine mission.

« Savez-vous ce qu'est ce Secteur Zéro et où il se trouve ? »

Après tout, il ne connaissait rien de Gaïa et avait donc besoin de quelques informations complémentaires pour se faire une idée de ce qu'il l'attendait. Et puis cela lui faisait penser à autre chose le temps de quelques instants, pour oublier cet épisode troublant qu'il avait vécu un peu plus tôt...

Ringu et Julian sortent de la Mine pour traverser le Marais de Midgar

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frost
Modo Givré

Modo Givré

avatar
Niveau : 17
HP : 17/13
MP : 17/13

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entracte   Jeu 6 Avr - 9:51


Julian gagne 200 gils et Ringu en empoche 150 gils !


Julian d'Arc entend des voix Surprised 

Julian et Ringu sortent de la caverne et débouche sur le Marais de Midgar


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Entracte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entracte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Midgar :: Mine de Mythril-