Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Visite de la ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Mer 20 Mar - 22:58

SheliJ’étais là, assise sur ce petit mur, à le fixer droit dans les yeux avec un pincement au cœur en attendant la réponse à ma question. Et en me regardant dans les yeux comme demandé, lorsqu’il prononça les mots « pas encore », j’avais l’impression que mon cœur avait cessé de battre. Une part de moi se disait « putain mais c’est quoi cette réponse ? », mais l’autre était vraiment trop déchirée.

« Je vois … »

Je baissais les yeux, partagée entre l’idée de pleurer devant lui ou partir pour pleurer ailleurs, et sûrement la deuxième option était la meilleure, mais pour l’heure, il cherchait à se justifier. Lorsqu’il se mit accroupi, il pouvait voir que je cherchais à fuir à tout prix son regard. Evidemment, il valait mieux qu’il dise la vérité plutôt que de baser tout ce qu’il fait sur un mensonge, mais diable … j’avais oublié combien la vérité pouvait blesser parfois. Et bien sûr, comme il s’y attendait, non, il n’y aurait pas un seul cap de franchi dans les prochains jours.

« Tu dois donc bien t’en douter, mais n’espère pas aller aussi loin avec moi si de toute évidence, je ne sers que de jouet pour calmer tes pulsions. »

Je l’avais dit suffisamment sèchement que moi-même j’eus un pincement au cœur, mes poings s’étaient refermés sur mes cuisses et j’étais incapable de dire si je commençais à m’énerver ou si je m’apprêtais à perdre les pédales parce que je ne sais plus quoi penser. Pourquoi est-ce que je lui avais fait comprendre que je l’aimais ? Pourquoi a-t-il voulu se lancer dans l’aventure si de toute façon il ne ressentait « pas grand chose » pour le moment ? Une part de moi ne voulait pas partir pour lui prouver que je ne voulais pas fuir, mais l’autre était tellement désespérée qu’elle voulait que je m’isole.  Je me levais alors brusquement pour m’éloigner, mais je ne faisais que faire les cents pas à grande vitesse tout en réfléchissant, et je ne sais pas si je craquais ou si j’avais seulement une très vilaine impulsion, mais je finissais par me tourner vers le jeune homme en écartant les bras et en élevant la voix, dont la tristesse déformait.

« Franchement je suis censée faire quoi maintenant ? Pleurer ? Partir ? Les deux ? Tu vas très certainement me dire que tu m’avais prévenue pour ca, ce n’est pas faux, mais là pour le coup je ne sais pas quoi penser et je me trouve presque conne d’être dans une telle situation ! Pourquoi il a fallu que ca arrive ? Pourquoi ca devait tomber sur toi, et pourquoi, quoi que je fasse, je souffre systématiquement ? »

Des questions à laquelle il ne pourrait malheureusement pas apporter de réponse, et pourtant c’était la vérité. J’en ai connu des choses dans ma vie, et la majorité n’a fait que de me faire souffrir au point qu’un jour même, j’ai carrément songé au suicide pour mettre fin à cette souffrance. Mais j’y ai renoncé car on m’a toujours dit qu’il y avait une solution à tout, mais soit la solution engendre un autre problème, soit elle est bien trop difficile à trouve, et là, c’était plutôt la seconde option. Finalement, je baissais les bras, dans tous les sens du terme, je sentais ce pincement au cœur s’intensifiait et les larmes me montaient violemment aux yeux, si bien que je finis par jeter l’éponge.

« Pardonne-moi si tu considères que je fuis, mais il faut vraiment que je reste seule là … »

Et je tournais les talons pour me diriger vers l’hôtel, le cœur plus lourd que jamais. A cause de la souffrance, à cause de ce que j’avais entendu, à cause de toutes les questions et les pensées qui me traversaient l’esprit, à cause de tellement de choses. Je crois que la seule chose que je pouvais faire pour le moment, c’était rester sous la douche pendant plus d’une heure pour pleurer, encore et encore. De toute façon, je ne savais faire que ca, pleurer …
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 21 Mar - 0:17

«Tu n'es pas un jouet!! Tu n'as pas le droit de m'accuser de me servir de toi alors que j'essaie justement d'être honnête!» qu'aurait-il pu dire? Qu'il l'aimait? Mentir? Ça n'aurait pas été tout à fait faux non plus, il l'aimait bien, ce n'était pas faute de le lui avoir dit, mais elle voulait plus, et tout de suite. Il n'y pouvait rien, lui, s'il ne tombait pas amoureux en cinq minutes! Il préférait être sûr de ce qu'il ressentait...

Mais déjà elle partait, elle fuyait, elle voulait être seul... au moment où elle passait à côté de lui, il lui murmura simplement
«Je dormirai dans une autre chambre...» mais il ne la suivit pas. Il restait là, sur cette plage, profondément déçu par la réaction de la jeune femme. Qu'est-ce qu'elle espérait? On ne tombe pas amoureux comme ça, sauf si on avait un coup de foudre. Comment pouvait-elle être amoureuse de lui? Il donna un nouveau coup de pied dans le sable, ne sachant pas quoi faire finalement. Elle demandait à ce qu'il la laisse seule, c'est ce qu'il ferait. Après tout, il avait fini ce qu'il avait à faire à Junon? Il pouvait très bien partir seul se trouver un petit boulot le temps d'avoir assez d'argent pour louer un aéronef et rentrer à la GGU. Il n'avait même plus envie de se lancer dans ce voyage autour du monde maintenant.

«Tiens tiens tiens... comme on se retrouve! Où est ta copine?» le jeune homme se retourna, mais déjà deux types attrapaient ses bras alors qu'un type du même âge qu'Irvine s'approcha de lui avec un de ces sourires qui signifie clairement qu'on veut faire un mauvais coup. Le voleur de Costa Del Sol? «Tu ne devrais pas porter un chapeau aussi voyant! Avec ta dégaine, je ne risquais pas de t'oublier tu sais?»
Irvine commença à se débattre mais les deux hommes le tenaient fermement à chaque bras, et le troisième se tenait trop loin pour qu'il tente de lui donner un coup de pied.
«J'aime pas vraiment qu'on me provoque en fait, tu vois? Je sais que j'ai l'air jeune et inoffensif comme ça, mais on fait partie d'un petit gang, et si on ramène pas la somme convenue le soir, on se fait punir par le chef tu vois?» il tourne la tête et montre un sacré hématome derrière l'oreille «Résultat, je devais bosser deux fois plus aujourd'hui pour ramener la tune, pour ça que je suis venu à Junon. Mais j'avoue que je ne m'attendais pas à ce que vous veniez jusqu'ici vous aussi! Où elle est?»
- «Elle m'a plaquée... je ne sais pas où elle est.»
- «Dommage pour toi, tu vas donc devoir payer pour elle!»


Malgré sa force, Irvine ne pouvait rien faire à trois contre un, alors qu'on lui tenait les bras. Les coups se mirent à pleuvoir, son visage, son torse, ses jambes. Le type le fouilla ensuite pour essayer de lui piquer son fric, mais c'était tellement pitoyable ce qu'il avait sur lui qu'il lui laissa le tout avant de le laisser pour mort contre un poteau dans le sable. Heureusement, une jeune femme avait assisté à toute la scène et appela rapidement une ambulance.

Irvine était désormais inconscient, à l'hôpital. Des bandages un peu partout sur le visage et le corps, et la jeune femme qui l'avait trouvé se tenait à côté de lui. Elle ne connait pas son nom et ne sait même pas qu'il est avec quelqu'un. Elle espère juste qu'il se réveillera, en tout cas, il n'ouvrira pas les yeux de toute la nuit et restera donc inconscient au moins jusqu'au lendemain matin. Le pire était que Sheli pensait qu'il était dans une autre chambre et ne risquait donc pas de le chercher avant le lendemain, et pourtant, même s'il était dans le coma, c'est à elle qu'Irvine pensait à cet instant, son rythme cardiaque changeait régulièrement, chaque fois qu'il avait peur que ces trois hommes ne retrouvent la jeune femme à nouveau. Il n'était peut être pas amoureux d'elle à proprement parler, mais il tenait à elle, quoi qu'elle pense.

«Vous devriez aller dormir, Mademoiselle» dit un médecin s'approchant de l'inconnue «il ne se réveillera pas ce soir.»
- «Je veux juste être sûre qu'il va se réveiller»
- «Oh, il se réveillera. Ses blessures ne sont pas si graves, mais il aura un bon mal de crâne demain...»
de toute évidence, il essaie de la rassurer tout de même
- «Je veux être là quand il se réveillera. Le pauvre... il était tout seul, avec les vêtements qu'il a, il ne vient pas de ce monde. Personne ne se serait occupé de lui.»
- «Il n'est peut être pas venu jusqu'ici tout seul. On a prévenu la police en leur transmettant son signalement.»
- «Merci.»
et le médecin se retira pendant que la jeune femme prenait la main d'Irvine dans les siennes, le regardant avec une profonde inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 21 Mar - 3:36

SheliSi je voulais rester seule, c’était pour faire le point sur tout ca et revenir lui dire ce que je décidais finalement, continuer à jouer à ce jeu en sachant pertinemment que je serai la perdante, ou tout arrêter. Evidemment, le fait qu’il me dise, même dans un murmure, qu’il allait dormir dans une autre chambre me fit mal, mais je comprenais parfaitement. La seule chose que j’ignorais par contre, c’est qu’il comptait réellement partir seul de son côté en me laissant tomber. Et c’était sans compter le fait qu’il allait se faire agresser ensuite. Je revenais dans la  chambre pour ma part, constatant qu’il n’avait pas pris son arme, s’il voulait partir, il devrait forcément passer par là. Je soupirais, je prenais mon « pyjama » qui n’était nul autre que la nuisette qu’il m’avait offerte, je tenais bon, mais dès que j’entrais dans la cabine de douche … Ce fut le déluge, et pas seulement à cause de l’eau de la douche, je venais de fondre totalement en larmes.

Peut-être y avais-je été un peu fort mais honnêtement, je ne savais plus où donner de la tête à force et je crois bien que j’avais craqué. Bien sûr que j’ai conscience qu’on ne peut pas obliger quelqu’un à aimer une personne en cinq minutes, j’en suis consciente, mais vérité ou non, ca avait fait très mal de me le rappeler. Pourquoi a-t-il fallu que moi, j’ai un coup de foudre ? Pour lui ? Au final, c’est ca qui a tout gâcher, sinon, on serait encore ces bons amis qui voulaient partir à l’aventure dans le monde entier … Résultat, tout s’est précipité, et j’ai tout gâché. C’était difficile à admettre, mais je crois que le mieux à faire pour arrêter de se faire du mal, c’était de tout stopper, c’est ce que je voulais lui dire, mais pas maintenant. Pour ce soir, je n’étais pas prête à lui parler.

Au bout d’une heure à pleurer sous la douche – et à me laver aussi mais bon, surtout pleurer – je sortais avec le cœur plus léger, mais vraiment très légèrement, ca faisait du bien d’avoir tout lâché. Je regardais mon téléphone, comme si j’avais l’espoir qu’il m’ait laissé un message ou qu’il ait tenté de m’appeler mais rien, et je finissais par soupirer. On avait rapproché les lits pour rien maintenant, tant pis … Il n’était pas très tard encore, mais j’allais déjà me coucher, puisque de toute façon, j’avais le cœur à ne rien faire. Je n’arrivais pas à dormir non plus, je passais une nuit quasiment blanche d’ailleurs, la fatigue me rattrapa seulement aux alentours de cinq heure, pour que je me réveille vers neuf heure et demi.

Oh oui, j’avais très mal dormi et je savais d’avance que la journée allait être mauvaise. J’allais m’habiller, je prenais mes affaires, je regardais encore une fois mon téléphone mais évidemment, il aurait été étonnant qu’il cherche à me joindre, preuve même qu’il s’en foutait pas mal au final. Je m’apprêtais à quitter la chambre, mais je me rappelais que ses armes étaient là, aussi je les prenais, les ramener serait un bon moyen d’approche pour lui dire que c’était fini, j’arrêtais tout. Je descendais à l’accueil pour demander la chambre qu’il avait pris, et si l’aubergiste avait retenu le visage du jeune homme à cause de son style, là, il afficha une drôle de mine.

« Je suis désolé mademoiselle, je ne me souviens pas l’avoir revu hier depuis qu’il est sorti avec vous. »
« Comment !? Mais … Il y a un autre hôtel dans le coin ? »


Il avait peut-être même été jusqu’à dormir dans un autre hôtel qui sait.

« Il y a celui de la zone militaire, mais je doute qu’il ait pu y avoir accès. »

Je remerciais quand même le gars avant de m’éloigner et sortir mon téléphone. Si lui ne m’avait pas appelée, moi je le ferai car mine de rien, ca m’inquiétait. C’était même trop louche, il n’a pas pu dormir dans un bar, ou carrément partir en pleine nuit tout seul dans les plaines ou ailleurs ? Pas de réponse … Je réessayais deux ou trois fois, toujours rien et une part de moi se disait que finalement, si, il avait du prendre un bateau et partir. J’allais au port pour donner sa description, mais aucun marin ne semblait l’avoir vu non plus et je commençais sérieusement à m’inquiéter. Jusqu’à ce que j’entende un couple de vieilles femmes en train de se raconter des vieux ragots … pas si vieux que ca en fait. Il y aurait eu une ambulance hier sur la plage ? Qui venait au secours d’un homme habillé de façon peu commune ? Agressé ? Mon cœur avait raté un battement.

Direction l’hôpital, il se pouvait que ce ne soit pas de lui qu’elles parlaient, mais la description me laissa dans le doute, aussi j’allais direct à l’accueil pour redonner sa description, et en effet, on me donna un numéro de chambre ? Mon cœur cognait tellement fort dans ma poitrine alors que je me rendais au bon endroit, et il cessa simplement de battre non seulement en voyant le jeune homme dans le coma, mais aussi en voyant qu’il était accompagné d’une femme lui tenant la main ? Je prenais un air dur sur le coup, appelez-moi jalouse si vous le voulez, mais là c’est clair que je trouvais que ca ne se faisait pas.

« Je te conseille fortement de lâcher cette main avant que je me décide à te la couper. »

Elle devait se demander qui j’étais mais je ne lui répondais pas, ce qu’il s’était passé avec Irvine et moi ne la regardait pas. Je ne me privais pas pour m’approcher et la dégager pour prendre sa place, qu’elle râle et je lui en mets une pour la calmer. Par contre, ma colère se changea en inquiétude sitôt que je tournais les yeux vers Irvine. J’attrapais sa main entre les miennes, je me sentais simplement misérable à cette instant …

« J’ignore ce qu’il s’est passé, j’ignore si tu m’entends, mais je suis désolée … Tout ceci ne serait peut-être pas arrivé si j’étais restée hier … et puis je m’en veux d’être partie comme une lâche au lieu de trouver directement une solution. J’en ai bien trouvé une mais à bien y réfléchir, je sais que c’est la mauvaise … Je veux pas te quitter ... »

J’avais resserré mes mains à cet instant. Oui, partir ne serait pas la bonne solution finalement, oublier tout ce qu’il s’était passé, ce serait à la fois trop simple comme solution, et trop compliqué à faire. Ca ne faisait peut-être pas si longtemps qu’on se connaissait comme il l’avait dit hier, mais on avait déjà passé de bons moments ensemble et mine de rien, ce peu de temps avait suffit à me faire comprendre que j’étais amoureuse. Et si on se sépare comme ca, je sais que je le regretterais. En tout cas pour l’heure, non seulement j’espérais qu’il m’avait entendu, mais j’espérais qu’il allait vite se réveiller …
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 21 Mar - 9:52

La réaction de Sheli eut de quoi déstabiliser la jeune femme qui se tenait près d'Irvine, mais elle avait rapidement lâché sa main pour se lever afin de lui laisser la place
«Je... je suis désolée... je ne savais pas...» elle écouta alors ce que la jeune femme lui disait, ramenant une main sur sa poitrine de façon plutôt émue en la voyant aussi triste et désolée. Du côté d'Irvine, il n'y avait pas encore de changement notable si ce n'est qu'il exerça une très légère pression sur la main de la demoiselle, même si c'était peut être trop faible pour qu'elle s'en rende compte
«Il s'est fait agresser. Trois types lui sont tombés dessus, j'ai tout vu depuis ma fenêtre mais je n'ai pas vraiment entendu. La seule fois où votre ami a répondu, c'était pour dire qu'une fille l'avait plaqué et qu'il ne savait pas où elle était... ce sont ses mots... et là, l'autre est devenu furieux. Ils lui tenaient chacun un bras pendant que celui qui parlait le rouait de coups, il n'a rien pu faire et personne n'est venu l'aider...» elle n'accusait pas la jeune femme évidemment, plutôt d'éventuels passants ou même des soldats! «les gens d'ici ne sont pas très courageux, ils ont été trop longtemps habitués à l'emprise de la Shinra dans le coin... je suis désolée. Mais j'ai appelé une ambulance tout de suite, le médecin a dit que ce n'était pas trop grave.»

Voilà, elle avait globalement expliqué la situation. Son teint était pâle, preuve qu'elle n'avait presque pas dormi. Puis elle se dirigea vers la porte avant de se retourner vers elle «Est-ce que... je peux au moins savoir son nom?» elle ne s'offusquait même pas que Sheli réagisse comme ça. Elle avait vite compris qu'ils étaient plus ou moins en couple et qu'ils avaient du se disputer rien de plus, elle connaissait bien ça de son côté aussi. Finalement elle sortit après avoir eu une réponse à sa question ou non et les laissa donc entre eux.

Du côté d'Irvine, le fait d'entendre la voix de la jeune femme semblait tout de même faire changer son rythme cardiaque, mais le coup qu'il avait pris sur la tête n'aidait pas beaucoup à lui remettre les idées en place. Mais il commença tout de même à serrer un peu plus la main de la jeune femme, ce qu'il n'avait pas fait avec l'autre jusqu'à présent. Peut être que ce serait un signe pour Sheli qu'elle comptait bien pour lui tout de même? Du moins si elle s'en rendait compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 21 Mar - 12:19

Hors-RP:
 

SheliJe m’en voulais énormément. Malgré la trop grosse peine et la trop grosse douleur que j’avais eues hier, je n’aurai pas du partir. Les choses ne se seraient peut-être pas arrangées, on se serait encore disputés, mais au moins, il n’y aurait eu personne de blessés par la suite, personne à l’hôpital. Hôpital … Je déteste ce mot, je déteste cet endroit. Les gens qui travaillent ici doivent avoir bien du courage, j’aurai mal au cœur moi de travailler autour de toutes ces personnes souffrantes, voire agonisantes. Résultat, je croyais qu’il était dans sa chambre, puis finalement j’ai cru qu’il était parti puisque le type de l’hôtel ne l’avait pas vu, et en fait, voilà que j’apprends qu’il est dans le coma dans cet hôpital … La bonne surprise. J’étais juste là, à lui tenir la main et à regarder ses yeux clos dans l’espoir qu’il se réveille, mes propres yeux étant rougis par une trop grande inquiétude, par la culpabilisation, et surtout par la tristesse. J’avais dégagé l’autre femme à côté, et même si elle restait là, je n’y prêtais même plus attention maintenant que j’étais là où je devais être – en gros, à sa place !

Si je ne savais pas ce qu’il s’était passé, l’inconnue se mit à faire un petit résumé de ce qu’elle avait pu voir, et brièvement entendre. Trois types sont venus l’agresser ? Et visiblement il me cherchait aussi puisqu’Irvine avait parlé de moi, et je fronçais alors légèrement le nez. C’était qui ? Visiblement quelqu’un qui nous avait déjà vu et qui nous voulait, sinon on ne lui aurait pas demandé où est-ce que j’étais. J’avais beau réfléchir, je ne voyais pas qui ca pouvait être, je ne repensais même pas au voleur de Costa Del Sol, de toute façon pour moi, il avait agi seul, je ne me doutais pas qu’il avait une sorte de gang. Une part de moi s’énervait presque toute seule, contre moi-même, car je ne trouvais pas, et je n’aime pas quand je ne trouve pas ! De son côté, la miss poursuivait ses explications, le mot Shinra sonna inconnu à mes oreilles, je ne suis même plus sûre qu’on en ait entendu parler en venant sur ce monde en fait … Ah si. Lorsqu’on regardait le reportage sur Sephiroth à Nibelheim, les journalistes avaient mentionné cette compagnie. Bref, pour revenir à nos moutons, le médecin avait dit qu’apparemment, ce n’était pas trop grave. Elle est sûre qu’il n’a pas dit ca uniquement pour la rassurer et que ca ne cache pas autre chose ? Franchement, ma mère est médecin aussi, et des fois elle s’abstient de dire la vérité tout de suite aux proches d’un patient, elle attend de voir si l’état s’améliore vraiment ou non. M’enfin, elle finit par partir, mais elle me demanda tout de même son nom. Je me retournais alors vers elle pour la regarder sèchement, les yeux toujours rougis.

« A quoi ca va te servir ? »

En gros, je ne lui répondais même pas, mais elle quitta enfin les lieux pour me laisser seule avec le jeune homme. Je ne m’étais pas rendue compte tout à l’heure qu’il avait légèrement pressé ma main suite à mes excuses et à ma … confession ? Mais là par contre, je le sentais, et je me mis à sourire légèrement en faisant de même, je resserrai mes mains sur la sienne.

« Tu m’entends, n’est-ce pas ? »

Je ne savais pas vraiment quoi dire pour le coup. Ma mère m’a souvent dit que parler à un proche qui était dans le coma pouvait l’aider,  le soutenir, l’aider même à se réveiller s’il le fallait. Mais comment pouvais-je le soutenir maintenant ? Lui dire que j’allais retrouver ces types pour les fracasser ? Dieu sait que j’en serai capable en plus, si je ne tuais jamais personne de sang froid, les blesser, ca, je pouvais. Mais non … Et outre le fait que j’en avais gros sur le cœur par rapport à la veille, je ne voyais pas de quoi parler d’autre. Je me souvenais parfaitement de la conversation comme si elle avait eu lieu il y a cinq minutes, aussi je refermais encore mes mains pour m’apprêter à parler, sans pour autant broyer la sienne.

« Tu sais … Si tu cherchais à me faire comprendre que je sors avec un pervers bourré de défauts, bah toi, tu sors avec la fille qui a sans doute le plus gros caractère de merde de la planète et qui est tout autant bourrée de défauts … »

Je parle bel et bien au présent comme vous pouvez le constater, preuve que non, je ne voulais pas le plaquer comme il l’avait dit à ses agresseurs de la veille. C’était certes douloureux de se dire que dans le fond, il n’y avait qu’un petit béguin de son côté et non de l’amour, mais voilà, si je pars, je le regretterai. Bref, je continuais de parler, la voix déformée parce que j’avais de nouveau envie de pleurer, tellement je me sentais bête et misérable à cet instant, tellement je m’en voulais qu’il soit dans cet état là parce que je l’ai abandonné hier.

« Je suis impulsive, colérique, dépressive, jalouse, parfois même possessive, et j’en passe … Que des défauts que les gens fuient, je n’ai aucun mérite … Je … Je ne sais même pas comment tu fais pour me supporter. Tu as bien vu hier comment je me suis emportée hein … »

Parce qu’au final, tout ceci jouait aussi. J’en avais vraiment gros sur le cœur, pourtant, j’avais l’impression que je devais continuer sur cette voie, même s’il « dormait », j’avais l’impression qu’il fallait que je continuais de parler pour m’alléger, et lui faire comprendre d’autres choses.

« Et pourtant … C’est cette fille là, cette fille qui s’est emportée, et cette fille qui a un caractère de merde qui t’aime … Je veux que tu t’en rendes réellement compte … »

C’était à croire que lui dire ca me donnait l’espoir que ca lui fasse développer ses propres sentiments, mais il ne fallait pas oublier ce qu’il m’avait dit aussi, c’était peut-être bien trop tôt, malheureusement. Je sentais une larme couler le long de ma joue, et une de mes mains lâcha celle du jeune homme pour aller se placer sur son front. L’autre le tenait toujours. J’examinais ses blessures, et je venais penser à mon sort de guérison … Je ne sais pas si ca allait fonctionner, il se pouvait que la magie ne soigne que les blessures et multiples hématomes et que le jeune homme ait encore besoin de repos pour se réveiller de lui-même. Mais tant pis, je voulais essayer, je voulais qu’il se réveille, je voulais revoir ses yeux … Alors que ma main restait sur son front, je fermais les yeux, les larmes continuant de chuter, et l’aura bleutée commença à m’entourer intégralement. Hasard ou coïncidence, le médecin arriva au même moment pour vérifier si tout allait bien, et non seulement il fut surpris de voir que ce n’était plus la même demoiselle qui était là, mais il se demandait ce que je fabriquais.

« Mais qu’est-ce que vous faites ?? »

J’essaie simplement de soigner la personne que j’aime, rien de plus. Il pouvait tenter de m’en empêcher par la parole s’il le souhaitait, je ne m’arrêtais pas, je lançais un Soutien dans l’espoir que non seulement ses blessures soient guéries, mais que le jeune homme se réveille également …
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 21 Mar - 13:19

Le royaume de l'esprit est un mystère à lui tout seul. À l'heure actuelle, Irvine avait l'impression de se trouver dans une immense pièce, entièrement vide. Pas de fenêtre, pas de porte, ni même une ampoule qui pourrait justifier qu'il y voit clair. Non, les murs étaient simplement blancs aussi bien autour de lui qu'en haut et en bas. Il n'essayait même pas de marcher, il se tenait là, debout, les bras légèrement écartés à regarder autour de lui.

Pourquoi, comment? il ne savait pas. Impossible de savoir comment sortir de là ni comment il était arrivé ici. Mais parfois en baissant les yeux, il sentait quelque chose sur sa main et une certaine pression au creux de sa poitrine lui faisait penser que c'était important, alors il serrait sa main en espérant que ça signifie quelque chose. Parfois, il entendait des mots, mais ressentait surtout un souffle sur sa peau et il levait instinctivement la tête pour voir d'où ça provenait, même si on corps dans la réalité ne bougeait pas.

Il avait l'impression de connaître la voix qui résonnait parfois, mais elle était trop lointaine, il n'entendait pas tous les mots, ne saisissait pas les phrases et n'était même pas sûr que ce soit Sheli qui parlait. Mais petit à petit, cela lui semblait s'éclaircir un peu, du moins, même s'il ne comprenait pas les mots, il avait vraiment le sentiment que la voix de la jeune femme s'amplifiait jusqu'à ce qu'il sente une pression humide sur son front.

Il leva donc les yeux et ramena sa main dessus, comme s'il cherchait à savoir d'où ça venait ça aussi, mais il ne comprenait pas, cependant il ferma les yeux et prit une profonde inspiration. Pourquoi sentirait-il quelque chose dans une pièce pareille? Et pourquoi sentait-il de la douleur à présent? Il n'y avait rien un peu plus tôt, et maintenant, plus les secondes défilaient et plus il avait l'impression d'être passé sous un rouleau compresseur. Plus Sheli le soignait et plus la douleur s'amplifiait - ironiquement.

Puis il commença à serrer des dents, son vrai corps réagissait alors que la salle s'assombrissait peu à peu jusqu'à ce qu'il soit totalement dans l'obscurité de ses propres paupières closes. Puis on lui ouvrit un œil de force et une lumière se braqua droit dessus au point qu'il grimaça en ayant un mouvement de recul. Le médecin s'était rapidement approché après les soins de Sheli avant de se tourner vers elle

«Je ne sais pas si ça a marché, mais il se réveille...»
Il recula rapidement sa petite lampe torche avant de se redresser pour permettre au jeune homme de se réveiller doucement. Il battit des cils quelques secondes, se sentant ébloui par la lumière ambiante avant de finalement se tourner vers Sheli et sourire tristement
«Sheli? Qu'est-ce qui s'est passé? Je suis où?» il baissa les yeux et remarqua qu'elle tenait toujours sa main dans l'une des siennes et la serra à nouveau «je suis désolé pour hier... je tiens à toi tu sais? Je ne veux pas qu'on se sépare...» il sentit une légère pression sur la poitrine, la même que lorsqu'elle lui parlait un peu plus tôt «laisse moi juste le temps d'être sûr de t'aimer...» puis il avala sa salive avec difficulté avant de rajouter «s'il te plait?»

Après tout, le fait qu'il l'aime déjà bien et qu'il ait envie de rester avec elle, c'était tout de même un signe que les choses évoluaient dans ce sens non? Le médecin s'approcha et le regarda attentivement
«Ne parlez pas trop... vous avez besoin de repos. Mais normalement vous devriez pouvoir sortir ce soir.»

Sortir? Oui mais au final, il ne savait toujours pas pourquoi il était là. Il se souvenait de presque tout, sauf des coups qu'il avait pris finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 21 Mar - 15:00

SheliFranchement, je ne sais pas si Irvine avait compris le moindre mot de ce que j’avais dit ou non, mais de parler comme ca, je me sentais déjà un peu plus légère. Une part de moi souhaitait qu’il ait tout entendu pour qu’il comprenne qui j’étais et ce que je ressentais, l’autre préférait que ca reste encore secret. Maintenant que j’avais dit ce que j’avais à dire, je ne souhaitais qu’une seule chose, c’était qu’il se réveille, et pour cela, je tentais de soigner ses maux à l’aide de la magie. Le médecin était arrivé dans le même temps, et s’il se demandait bien ce que je faisais là, il ne vint heureusement pas m’interrompre. Peut-être parce qu’il voyait en retirant un bandage que les plaies se refermaient, que les hématomes et les bleus disparaissaient, et il finit même par prendre sa lampe torche alors que je me reculais pour vérifier si le jeune homme se réveillait. Ma main avait du quitter son front, mais l’autre tenait toujours aussi fermement la sienne, comme si je cherchais à lui prouver par ce geste que oui, j’étais bien là.

Oui, il se réveillait, et pas vraiment en douceur à cause de la lumière de la torche qu’il se prenait directement en pleine tronche. Mais le médecin finissait par l’éteindre pour le laisser réaliser qu’il était bien revenu dans le monde réel, et évidemment, Irvine ne savait pas où est-ce qu’il était. Je lui rendais le même sourire lorsqu’il se tourna vers moi, mêlé à une pointe de fatigue notable à cause de la mauvaise nuit que j’avais eu. Certes, je n’avais pas été à côté de lui toute la nuit à surveiller qu’il se réveille, mais je n’avais presque pas dormi non plus à cause de ce qu’il s’était passé la veille. Et en parlant de ca, il s’excusa de lui-même pour la scène d’hier, et je m’étais mise à baisser les yeux lorsqu’il m’expliqua qu’il ne voulait pas qu’on se sépare.

« Moi non plus … »

Murmurais-je simplement alors que mes doigts se mettaient tout à coup à caresser la main du jeune homme. J’avais gardé ce sourire triste, qui persistait à rester même avec ce qu’il me demandait par la suite, et je finissais par lever les yeux pour le regarder alors qu’il me demandait encore de lui laisser du temps. Mais cette fois, du temps pour être sûr qu’il y avait bien quelque chose. Je hochais simplement de la tête de haut en bas pour répondre, mais le médecin nous interrompit. Il devait se reposer et pourrait sortir ce soir ? On allait devoir rester toute la journée dans cet hôpital ? Je fronçais légèrement le nez, c’est sûr que je ne veux pas le laisser tout seul, mais … c’est qu’on va se faire chier au bout d’un moment ! Enfin bref, le médecin quitta la pièce pour nous laisser tranquille, acceptant quand même que je reste en sa compagnie même s’il devait se reposer. Je l’avais regardé partir, mais je finissais par tourner la tête vers Irvine en me rappelant qu’il ne savait pas où il était, ni ce qu’il s’était passé.

« J’ai … J’ai cru que t’avais dormi dans une autre chambre hier soir … Je voulais te ramener tes armes ce matin mais l’aubergiste m’a dit qu’il ne t’avait pas revu, donc j’ai cru que t’étais … parti … J’ai donc voulu aller au port et c’est là que j’ai entendu des femmes parler d’une agression hier et d’un inconnu qui avait été amené à l’hôpital … Je suis venue par curiosité après avoir cherché à te joindre, j’ai cru que mon cœur allait lâcher en voyant que c’était toi dont elles parlaient … »

Mon sourire avait disparu au fur et à mesure que je parlais, car évidemment, je me sentais toujours coupable de l’avoir abandonné à son triste sort, si je puis dire. Ensuite, je tournais la tête pour regarder la porte de la chambre désormais fermée, puis je poursuivais.

« Il y avait une jeune femme tout à l’heure, apparemment c’est elle qui a appelé l’ambulance hier. Elle a vu que tu t’étais fait agresser par trois types … Je suis vraiment désolée, j’aurai du rester, ce ne serait peut-être pas arrivé … »

Ou peut-être que si puisqu’on nous cherchait tous les deux, mais au moins, il aurait été plus difficile de s’en prendre à nous. Trois contre deux, c’est toujours plus difficile que trois contre un, non ? D’ailleurs … Je sais que je ne devais pas le brusquer s’il devait se reposer, mais il fallait que je sache.

« Est-ce que … Est-ce que tu te souviens des visages de ces types ? Apparemment ils ne cherchaient pas que toi, ils me cherchaient aussi … »

Aïe aïe aïe, je sentais un nouveau pincement au cœur en disant cela. Pourquoi ? Pour ca :

« T’as du tout payer pour moi visiblement … Je suis désolée … »
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 21 Mar - 19:43

Difficile de savoir si Sheli acceptait ou non de lui laisser du temps, surtout avec le médecin qui restait là pour s'assurer qu'il allait bien toutes les trente secondes. Ils allaient donc devoir rester une journée de plus à Junon, mais probablement qu'avec son agression, l'hôtel accepterait de leur offrir une chambre? En tout cas, la jeune femme commençait à lui expliquer ce qu'il s'était passé, et effectivement, les évènements de la veille lui revenaient en mémoire pendant que la jeune femme culpabilisait de ne pas avoir été là
«Le voleur de Costa Del So...» dit-il en serrant la main de la jeune femme un peu plus fort tout en fixant un point devant lui «apparemment, il faisait partie d'un gang ou un truc comme ça. Je crois qu'ils sévissent aussi bien là bas qu'ici, on n'a pas eu de chance qu'ils soient venus à Junon en même temps que nous.» il leva finalement les yeux vers elle après s'être rendu compte qu'il fixait un point invisible depuis plusieurs minutes «Mais je ne suis pas sûr que ça aurait été mieux si tu avais été là. C'est à toi qu'il en voulait pour l'avoir humilié sur le port. Il aurait pu te faire du mal à toi.»

Et à ses yeux, ça aurait été pire évidemment. Même si ce n'était pas le grand amour, il n'aimait pas pour autant qu'on fasse du mal à quelqu'un qu'il apprécie. En tout cas, il ne chercha même pas à en apprendre plus sur la jeune femme qui était venue et qui lui avait peut être sauvé la vie - quoi que non, si ses blessures n'étaient pas si graves, probablement qu'elle lui avait juste évité l'humiliation d'être trouvé le lendemain en piètre état et dépouillé de tous ses biens. D'une part, il préférait éviter de blesser Sheli à nouveau en demandant des renseignements sur une parfaite inconnue - surtout si elle était jolie - et d'autre part, au fond, il s'en fichait même s'il aurait bien aimé la remercier.

Sheli s'excusait en tout cas, puisque d'une certaine manière c'était de sa faute, mais le jeune homme sourit doucement avant de hocher de la tête
«Vaut mieux moi que toi. Je suis solide t'inquiète pas!» il prit la main de la jeune femme et y déposa un baiser au creux de la paume avant de s'enfoncer un peu dans les coussins. Avec les soins qu'elle lui avait prodigués, il se sentait plutôt bien et avait bien envie de se lever. Le médecin était parti aussi il tendit légèrement le cou comme pour voir si quelqu'un venait avant de se tourner vers la demoiselle

«Dis... j'ai toujours droit à mon vœu non?» il affichait un petit regard amusé sur le coup, et même si on aurait pu penser qu'il avait une idée tordue derrière la tête puisqu'ils n'étaient que tous les deux, pour une fois, il pensait à toute autre chose «Fais moi sortir d'ici, maintenant! J'ai pas envie de rester coincé dans ce lit...» puis il fit des petits yeux larmoyants dignes d'un chaton demandeur de câlins «s'il te plait? tu n'auras qu'à me conduire à l'hôtel et promis je serai sage!»

Leur discussion d'hier était encore un peu vive dans leurs esprits. Il avait compris que ce n'était pas la peine de tenter quoi que ce soit tant qu'il ne serait pas sûr de ce qu'il ressentirait pour la jeune femme. Et même si faire l'amour avec elle aurait pu aider les choses à se concrétiser de son point de vue, il comptait respecter la volonté de Sheli de ne rien faire avant ça. Mais déjà, fallait trouver un moyen de s'évader d'ici, les hôpitaux ont toujours des allures de forteresses dans les grandes villes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Jeu 21 Mar - 22:29

SheliLe quoi ? Je ne suis pas sourde hein ? Il a bien dit que c’était ce petit con de voleur qu’on a croisé à Costa Del Sol qui l’avait agressé avec deux de ses copain de son « gang » ? Dès lors qu’il m’avait dit ca, je me retrouvais partagée entre deux états d’esprit. Le premier, c’est que j’étais folle de rage et que j’avais même carrément envie d’aller leur coller une balle à ces enfoirés, et le deuxième, c’est que je me sentais encore plus coupable. Car oui, comme il le disait, c’était moi qui avais humilié ce type l’autre jour, pas Irvine, et pourtant, c’était lui qui avait tout payé à ma place. Je m’en excusais, mais il me répondait presque tout de suite qu’il valait mieux que ce soit lui plutôt que moi mais quand même. Il disait être solide, mais il a quand même été frappé au point de tomber dans le coma !

J’avais baissé les yeux, ne trouvant rien à répondre jusqu’à ce qu’il change totalement d’expression et me parla du vœu ? Je plongeais mon regard dans le sien, cherchant à savoir ce qu’il manigançait derrière cet air amusé. Il voulait que je le fasse sortir ? Je me mis à pouffer de rire à voir sa tête et ses yeux qui me suppliaient presque et je venais hocher de la tête.

« Je comprends, j’ai horreur de rester clouée au lit si ce n’est pas pour dormir. »

Ou faire autre chose, mais passons, ahem.

« Viens, on va sortir, mais avant, tu vas me faire le plaisir de récupérer ca ! »

Dis-je en allant lui chercher ses armes dans un coin de la pièce. Je ne sais même pas comment ils ont pu accepter que je rentre avec des armes à feu dans un hôpital mais passons. Pour ce qui était de passer par la fenêtre, on oublie, on était assez haut. On allait devoir traverser les couloirs, heureusement, je me souvenais du chemin à prendre, il faudrait juste éviter de croiser le médecin … J’attendais qu’Irvine soit prêt avant d’ouvrir doucement la porte et regarder partout pour voir s’il y avait quelqu’un, puis je lui faisais signe de me suivre. J’évitais l’ascenseur, les médecins doivent l’emprunter souvent pour se rendre plus vite auprès de leurs patients, tant pis, on prenait les escaliers, et si on croisait des gens, il fallait qu’on garde l’air le plus naturel possible. On devait logiquement avoir l’habitude de le faire, on nous entraîne aussi à nous échapper lors de notre formation de SeeD ! C’était la même chose ici !

Lorsqu’on passait devant l’accueil, je faisais mine que tout était normal, et de toute façon, ca n’avait même pas été utile puisque les hôtesses ne nous prêtaient aucune attention. La seule chose que j’avais peut-être oublié, c’est qu’il devait y avoir des caméras ici et que le médecin risquait de consulter la surveillance en constatant qu’on était partis, alors on devait filer le plus vite et le plus loin possible ! Je ramenais Irvine jusque devant l’hôtel, guettant un peu partout pour voir si je ne trouvais pas ce misérable voleur par la même occasion, puis une fois devant le grand bâtiment, je m’arrêtais pour me tourner vers le jeune homme.

« Tu es sûr de vouloir monter ? Je t’avoue que je n’ai pas déjeuné ce matin et tu n’as pas pu toi non plus … On peut aller manger un morceau ? »

Ce ne serait peut-être pas très prudent de manger dehors mais bon. Ces bandits peuvent revenir pour moi s’ils le veulent, je suis accompagnée, je suis armée, et j’ai toujours ma magie de feu si je perds mon arme, alors ils peuvent toujours tenter le diable …
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Ven 22 Mar - 10:55

Demande acceptée, chouette! Mine de rien, le jeune homme appréciait de voir que la complicité qu'ils avaient développé en étant amis, commençait à revenir peu à peu. Il est vrai que depuis qu'ils étaient passé au stade «en couple» son mal être vis à vis de sa façon différente de considérer Sheli à présent l'avait empêché de pouvoir se comporter normalement, alors que justement c'était sûrement de cette manière que la jeune femme l'appréciait.

Il se leva donc, grimaçant légèrement en se pliant en deux pour s'asseoir, car même si ses agresseurs avaient eu la gentillesse de ne pas lui casser les jambes, il avait eu deux côtes fêlées par des coups de poings répétés dans l'abdomen. Une fois debout, il prit le ceinturon que Sheli lui tendait mais ne remit pas tout de suite son chapeau sur la tête, se servant de la vitre de la fenêtre comme miroir pour se refaire une beauté - quand même - en refaisant correctement sa queue de cheval. Une fois prêt, ils étaient partis en mission d'infiltration, enfin non, d'évasion!

Parfois, ils longeaient les murs pour éviter certains médecins et d'autres fois ils se tenaient le plus naturellement possibles pour rejoindre l'accueil. Heureusement que les soins de Sheli avaient fait disparaître une partie des hématomes sur son visage sinon rien qu'à sa tête, on ne les aurait pas laissé sortir. Malgré tout, Irvine devait serrer les dents pour contenir la douleur au niveau de ses côtes et il ne voulait pas non plus que la demoiselle se rende compte qu'il avait mal, puis une fois à l'extérieur, il poussa un soupir de soulagement alors qu'ils se rendaient vers l'hôtel.

De là, elle lui fit remarquer qu'elle avait faim, et s'il sentait aussi son estomac gronder, il se souvint que le prix de la chambre d'hôtel comprenait normalement le petit déjeuner

«Tu as payé la chambre hier, on a droit au petit déjeuner, je préfère qu'on aille manger à l'hôtel, ensuite on ira se renseigner sur les bateaux, on pourra peut être repartir aujourd'hui.» en espérant que le fameux voleur ne prenne pas le même bateau qu'eux, car si c'est le cas cette fois, il ne leur fera pas de cadeau! Et Sheli non plus probablement.

Peut être que le petit déjeuner ne serait pas aussi original que dans un restaurant ou autre, mais c'était probablement plus sur à ses yeux, et une fois rentrés, le réceptionniste les reconnut et baissa les yeux sur son petit écran de télévision

«Hey! Mais c'est vous qui vous êtes fait agresser hier? On parle de vous aux infos!»
«Super... j'espère que personne de Dol ne verra ça...»
un SeeD qui se balade sans ses armes et se fait agresser, ça craint, mais bon, il avait déjà vu pire au niveau de sa réputation de toute manière
«Vous savez, c'est une ville assez sûre d'habitude avec tous les soldats... allez va, pour ne pas que vous gardiez un mauvais souvenir de notre petite ville, je vous offre la prochaine nuit et cette fois-ci avec un grand lit et une jolie salle de bain! Ça vous dit?» ah ben comme l'avait prévu Irvine, ils allaient donc pouvoir se reposer à l'œil cette fois.
«En fait, on risque de reprendre le bateau aujourd'hui, mais on va réfléchir à votre proposition, c'est très gentil. On pourrait avoir un petit déjeuner?»
«Oui, bien sûr! Je vous laisse aller vous installer, la salle de restauration est par là, c'est un buffet à volonté, servez-vous!»
«Merci...»


Ils se dirigèrent donc vers la salle, Irvine avait un peu de mal à tenir son plateau, mais dans l'ensemble il se débrouillait bien. Il prit donc plusieurs beignets - que Sheli appelait des donuts - puisqu'il trouvait ça plutôt bon - avec un café pour commencer, si c'est à volonté de toute manière, il n'y a pas de raison de s'en priver! Une fois assis à une table, il commença à découper un morceau de beignet tout en regardant la jeune femme
«Qu'est-ce que tu en penses? On reste une nuit de plus ici ou on repart tout de suite?» dans son état, la première solution était probablement la meilleure, mais il préférait laisser le choix à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Ven 22 Mar - 22:40

SheliJe ne m’étais même pas rendue compte qu’Irvine se tenait mal au niveau des côtes. S’il cherchait à ne pas le montrer, c’était tout de même la deuxième fois que ses côtes en prenaient un coup, et il valait mieux faire attention avec ca. Sinon, on avait finalement réussi à quitter l’hôpital sans le moindre problème, il fallait juste espérer que le médecin ne se mette pas à partir à notre recherche, lui aussi, pour nous tirer les oreilles. Si ca se trouve il va croire que j’ai kidnappé son patient ! Maintenant que nous étions devant l’hôtel, je proposais un petit déjeuner puisque ni lui ni moi n’en n’avions pris un ce matin. Si je voulais rester dehors – mauvaise idée avec le gang qui doit traîner mais passons – Irvine me rappela judicieusement que je n’avais pas payé la chambre que pour dormir : le déjeuner était compris dedans, alors autant en profiter plutôt que jeter l’argent par les fenêtres. J’approuvais donc en souriant, et on rentrait à l’intérieur …

Je m’apprêtais à prendre la parole pour demander où se trouvait le réfectoire, mais le gars me coupa net en reconnaissant Irvine, qui était passé à la télé pour son agression ? Le jeune homme espérait que personne de Dol ne verrait ca, et sur le coup, je venais de penser à Eléonore. Etant elle-même ici, elle avait sûrement vu les infos et je pense que si elle avait pu voir l’agression d’Irvine hier, elle lui serait sûrement venue en aide, mais bon … Le mal était fait maintenant. Assez des mauvaises nouvelles, au moins, le type nous proposa quelque chose de bien : une bonne chambre pour la prochaine nuit, gratuitement ! On allait y réfléchir, maintenant, le petit déjeuner, mon estomac ne patiente plus !

Une fois sur place, c’était limite si je dévalisais le réfectoire ! Café, pain, croissants, carrément des pâtisseries, confitures, et j’en passe, tout allait dans le plateau. Oui, plateau, car là, même une simple assiette ne suffisait pas pour tout transporter ! Je m’installais ni vu ni connu avec Irvine qui se contenta de parler de cette histoire de chambre et franchement, je n’allais pas laisser une telle occasion filer entre nos doigts.

« Avec la nuit que je viens de passer et notre porte-monnaie qui fait la gueule, je pense qu’une journée de plus ici ne fera pas de mal … surtout si on doit dormir dans une bonne chambre après ! »

Je commençais par piocher dans une petite tartelette pour commencer, et pour sûr qu’Irvine allait loucher sur mon plateau et me traiter de morfale à ce train-là, aussi je relevais les yeux vers lui après avoir mordu dans la pâtisserie.

« Quoi ? J’ai faim. »

Dit avec la bouche pleine, bien sûr ! Et le pire dans tout ca, c’est que je suis sûre que même si je mange tout, je ne prendrais même pas un petit gramme. Je ne sais pas, à la BGU, les entraînements jouaient beaucoup pour garder la ligne, mais en dehors de ca, je suis l’une des rares personnes qui ont la chance de ne jamais grossir même en mangeant le plat le plus gras du monde à haute dose ! Bref, je restais naturelle, et je revenais sur le programme de la journée après avoir bu une gorgée de café pour faire tout passer.

« Le problème, c’est qu’on a fait ce qu’on avait à faire ici déjà. Et outre l’envie d’aller chercher ces voleurs pour leur mettre une droite, je ne sais pas ce qu’on pourrait faire ici. »

La ville était clairement moins touristique comparée à Costa Del Sol, il y avait beaucoup moins d’activités proposées aux voyageurs. Je me mettais donc à réfléchir. Il fallait qu’on trouve de quoi tuer le temps, il fallait qu’on gagne de l’argent …

« On peut essayer de voir si on a un petit job à nous proposer pour aujourd’hui ? Ou on peut s’entraîner dans les plaines à côté et revenir ce soir pour dormir ? »

Et peu importe nos choix, de toute façon, il ne faut pas qu’on oublie quelque chose aussi : c’est de passer par le port. Pour aujourd’hui ou pour demain, il fallait qu’on se renseigne quand même sur les horaires des bateaux.
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Sam 23 Mar - 0:41

Sacré petit déjeuner pour la demoiselle! Elle avait vraiment les crocs apparemment. Irvine en revanche devait probablement être encore chamboulé par les évènements de la veille et n'avait donc pas tant d'appétit que cela, mais un bon donut et un café, c'était déjà bien non? Il la regardait avec un air amusé alors qu'elle lui expliquait qu'elle avait faim
«Je vois ça!» dit-il avant de boire une gorgée de café. Mine de rien, ça faisait du bien par où ça passait, et il était désormais question de voir ce qu'ils allaient faire, s'ils comptaient rester un peu ou s'ils allaient partir.

Mais comme le soulignait Sheli, vu l'état de leurs finances, il valait mieux rester une nuit de plus, autant profiter qu'on leur offre gratuitement la chambre, au moins, ils n'auront pas à gruger cette fois! Cependant il était question à présent de savoir ce qu'ils comptaient faire de la journée, et déjà la jeune femme se lançait dans quelques projets comme trouver du boulot et autres. Irvine grimaça un peu

«Je t'avoue que si on pouvait éviter de trop s'activer... je préfère être en forme pour le moment où on prendra le bateau, je ne me sens pas très bien en fait...» il rougit un peu sur le coup, mais en même temps il aurait bien aimé qu'elle le bichonne un peu? Après tout, il s'était quand même fait tabasser la veille hein? Bon, il n'avait pas non plus envie d'abuser de sa gentillesse et de la culpabilité qu'elle pourrait ressentir vis à vis de ça.

Il fallait donc un petit programme plutôt tranquille et sur le coup, il se souvint d'un truc qu'il avait vu!

«Et si on se faisait un cinéma? J'ai vu qu'il y en avait un sur la grande avenue?» il n'y avait pas beaucoup de villes sur Dol qui avaient des cinémas, à sa connaissance, Deling City, Esthar et peut être Dollet - et encore, il n'en était même pas sûr pour cette dernière.

En tout cas, il avait fini de manger, et ils avaient aussi décidé d'aller au port pour savoir à quelle heure passerait le prochain bateau. Il se leva donc avec difficulté en laissant son plateau car il ne se sentait pas trop de le soulever, puis il attrapa sa main avant de passer devant le réceptionniste

«Bon, finalement, on va accepter votre invitation et rester pour la nuit...»
- «Aucun problème! À toute à l'heure!»


D'un hochement de tête, le couple sortit pour rejoindre le port, ça ferait une petite promenade digestive et ils pourraient peut être s'arrêter au cinéma sur le retour. Sheli voudrait peut être dévorer des friandises devant un bon film!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Sam 23 Mar - 9:37

SheliMaintenant que j’avais proposé quelque chose pour ma part, je continuais de dévorer ma grande assiette en attendant sa réponse. Tartelette gobée, on passe à la deuxième entre deux gorgées de café ! Et d’ailleurs, j’allais carrément me chercher deux autres tasses car ) ce train-là, je n’aurai jamais assez de café pour faire tout passer ! Si je ne suis pas une pile électrique après ca … Bref, pour la suite, Irvine disait qu’il préférait faire autre chose car il ne se sentait pas bien ? J’imagine que c’était encore du à on agression, aussi je comprenais et j’acquiesçais simplement, même si je ne comprenais pas pourquoi il se mettait à rougir ? Je penchais la tête, mais au moment où j’allais demander ce qu’il y avait, il me coupa net pour proposer de se faire un p’tit ciné ?

« Euh … Oui pourquoi pas ? Ca fait longtemps que je n’y ai pas mis les pieds. »

Car comme il le pensait, il n’y avait pas beaucoup de cinémas sur Dol, et même s’il y en avait un à Deling City, bah je n’y suis pas tous les jours. Et les seules fois où je vais dans la ville nocturne, c’est pour profiter de ma mère. Maintenant, je terminais de manger, bien après Irvine forcément, et j’étais tellement blindée d’avoir engouffré autant de trucs que j’ai cru que j’allais exploser ! Même pas sûre que je prenne des bonbons au ciné ! J’attendais deux petites minutes avant de me lever et attraper la main du jeune homme en souriant. Et une fois que le type à l’accueil fut au courant pour cette nuit, on sortait, direction le port. Il y avait toujours cette petite cabine à l’entrée avec une sorte de gardien, je ne sais pas, mais s’il fallait des renseignements, c’est là qu’il fallait aller selon moi en premier. Il y avait un homme assez baraqué à l’intérieur, et je me penchais pour essayer de l’aborder alors qu’il lisait le journal sans se soucier de son entourage.

« Allô ? »

Il leva les yeux, et baissa son journal en nous regardant de cette façon … vous savez … d’une façon qui dit clairement qu’on le fait chier ?

« Ouais ? »
« Donnez-moi les horaires des bateaux qui partent pour Costa Del Sol demain matin. »


D’un ton bien sec, c’était carrément un ordre, mais j’ai franchement horreur de ca. Les gens sont là pour bosser, mais ils l’oublient, du coup on les fait chier à les rappeler à l’ordre ! Il m’avait regardé de travers avant de replonger le nez dans son journal. Oh non mais je rêve !?

« Oh ! Je vous parle ! »
« ‘Y en a à 9h. »


Je fronçais les sourcils, il répond ca comme ca lui ? Sans vérifier. Je me reculais pour aller directement sur les quais, je ne lui faisais pas confiance et je me renseignais directement auprès d’un capitaine qui, heureusement pour l’autre con, confirma ses dires. Une grasse matinée de foutue, une ! Enfin, ce n’était pas la première fois … Maintenant on partait pour le cinéma, je laissais Irvine me guider puisqu’il savait où il était.

Puisqu’on ne pouvait pas lire les affiches – même si certaines pouvaient nous donner des idées du type de film – idem, je me renseignais à l’accueil pour savoir en gros ce qu’il y avait, puis je me tournais vers Irvine.

« Bon, on a le choix … Film d’horreur ? Film romantique ? Comédie ? Drame ? »

Et j’en passe. Et j’espérais qu’il n’allait pas choisir le romantique car les films à l’eau de rose, c’est vraiment pas mon truc !
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Sam 23 Mar - 10:38

Un petit cinéma, c'était une bonne idée tout de même. Après tout, ça permettrait de faire passer le temps plutôt agréablement, et pour le jeune homme, ça l'aiderait à rester assis pour se reposer de ses blessures. Aussi, lorsque la jeune femme eut fini d'engloutir son petit déjeuner fort copieux, ils prirent la route du port pour connaître les horaires.

Dans un premier temps, ils tombèrent sur un type assez malpoli et Sheli ne se gêna pas pour le lui faire remarquer. C'est pourquoi ils préférèrent avoir confirmation en trouvant carrément un capitaine qui leur précisa qu'effectivement, le bateau partirait le lendemain à 9h. Ce ne serait ni trop tôt, ni trop tard

«Est-ce qu'il est possible d'avoir un petit boulot une fois à bord?»
«Il y a toujours du travail à faire sur un bateau, fiston. Si t'as pas peur de te salir les mains!»


Bon, c'était toujours ça, même si le jeune homme ne savait pas trop ce qu'il aurait à faire. De toute évidence, l'équipage était principalement là pour la manœuvre en elle-même - d'un autre côté, vu la taille des bateaux, c'est plutôt logique qu'ils doivent être nombreux, et pour le reste, on dirait bien que les marins ont plutôt la flemme et ne se décident à bosser sur les tâches ingrates que lorsqu'ils n'ont plus le choix. Enfin au moins ils pourraient négocier un peu d'argent cette fois lorsqu'ils prendraient la mer.

Direction le cinéma donc, et Sheli se posait la question de savoir quel genre de films ils allaient voir. Mais Irvine fut rapidement attiré par une séance en particulier

«Regarde, ça, ça a l'air pas mal et y'a un peu de tout» il attrape le prospectus écrit dans la langue de Dol pour en chercher le synopsis, en tout cas, l'affiche attire le coup d'œil «Un ancien membre du SOLDAT a pour mission d'aller sauver la fille d'un riche trafiquant de gemmes qui aurait été kidnappé par un gang à Kalm. Si la mission lui semble simple au premier abord, il va vite être confronté à la dure réalité de voir l'un de ses anciens compagnons d'armes dans le camp ennemi.»

Il lui montra les quelques images du film qui apparaissaient sur le prospectus. On voyait la jeune femme prisonnière, plutôt jolie, qui semblait apparemment regarder son kidnappeur avec un air à la fois apeuré mais qui dit clairement qu'elle n'est pas insensible à son charme
«Ça m'a tout l'air de mélanger action, romance et suspens non?» il espérait tout de même que la jeune femme n'était pas le genre à vouloir absolument voir un film à l'eau de rose. Il n'aimait pas vraiment ce genre de films car même s'il y avait souvent de jolies filles dedans - ce qui pouvait être le seul intérêt à ses yeux - elles finissaient toujours dans les bras du beau gosse de service ce qui le mettait en général de mauvaise humeur. Certes, dans ce film, il était probable que la fille finisse aussi dans les bras du héros ou de son ennemi, mais au moins l'histoire ne tournerait pas que autour de ça.

Ils prirent donc les places après s'être mis d'accord sur le choix du film, ils n'eurent pas trop à attendre et Irvine prit un paquet de pop corn avec un soda pour accompagner avant d'aller s'installer aux côtés de Sheli dans la salle. Ses armes bien calées au creux du coussin de chaque côté de lui - il aurait du mal à s'en séparer désormais après ce qu'il venait de vivre - il plaça les pop corn dans le compartiment prévu à cet effet entre leurs deux sièges avant de passer son bras par dessus les épaules de la demoiselle, il l'embrassa alors doucement sur la tempe avant de lui sourire d'un air encore un peu gêné

«Bon film!»

Espérons qu'il en vaille le coup! Au moins, ça allait leur manger toute la matinée, ils auraient encore un truc à trouver pour cet après-midi, mais il y avait tout de même pas mal de salles de jeux ou autres dans cette ville, ils pourraient se faire un petit billard, un bowling ou encore passer le temps dans une salle d'arcade. En espérant juste que la journée passerait vite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Sam 23 Mar - 15:49

SheliAvec le passage désagréable au port, j’espérais qu’on irait voir un film qui en valait le coup d’œil sinon je risquais d’être de mauvaise humeur pour un petit moment. Je déteste franchement les gens qui sont aussi désagréables que ce gars là, au port. Ca donne juste envie de leur distribuer des baffes, rien d’autre. On regardait ce qu’il y avait, et finalement, je m’étais renseignée sans même me rendre compte qu’il y avait certains trucs qui étaient dans notre écriture, et je me sentais un peu bête lorsqu’Irvine me lit le résumé d’un des films qui était proposé en ce moment.

D’une, je ne savais même pas que Kalm existait réellement sur Gaïa, et de deux, je me demandais si Irvine lisait correctement, car « un membre du SOLDAT », ca sonnait faux dans ma tête, pour moi c’était UN soldat, mais une fois de plus, je me rappelais du reportage à Nibelheim sur Sephiroth qui travaillait pour la Shinra autrefois en tant que membre du SOLDAT, une sorte d’élite. Irvine disait que c’était un bon mélange d’action, de romance et de suspens, et je venais hausser un sourcil.

« Bah ! J’espère qu’il n’y a pas trop de romance non plus car j’ai horreur des films à l’eau de rose. »

Les filles sont tellement cruches et nunuches dans ce genre de films, franchement … Je me mettais à côté du jeune homme cependant pour regarder les images avec lui, et adjugé vendu, on prenait les places pour celui-là. Pour ma part, je ne prenais rien à manger avec tout ce que j’avais pris pour le petit déjeuner, sinon pour sûr que je n’allais pas manger à midi – déjà que je ne suis même pas sûre un trop gros repas. Je me contentais d’un jus de fruit avant de rejoindre la bonne salle pour qu’on puisse s’installer tranquillement. Heureusement, déjà, la salle n’était pas bien remplie car les gens ont plutôt tendance à aller au cinéma l’après midi ou le soir, mais en plus, pas de gamins ! Parce que du peu de fois où j’ai été au cinéma, je ne suis jamais tombée sur des enfants tranquilles et bien tenus par leurs parents, toujours des gueulards qui foutent le bordel en pleine séance !

Non, vraiment on avait de la chance là, on allait être tranquille. Je posais simplement ma tête sur l’épaule de mon compagnon après avoir reçu son baiser, et j’attendais que le film soit lancé. D’une certaine façon, de ce que j’avais pu voir sur Dol, j’allais peut-être pouvoir comparer le cinéma de Gaïa à celui de Dol ? Je venais même à me demander si depuis la fusion des mondes, il n’y avait pas certains acteurs qui quittaient leur continent pour aller sur un autre pour tourner dans des films ? Si ca se trouve, on allait avoir un acteur de Dol dans ce film ! M’enfin. Le peu de lumières qu’il y avait dans la salle finissait par s’éteindre pour laisser place à certaines publicités d’abord, quelques bandes-annonces aussi, puis seulement après on avait le droit au film en lui-même.

D’un autre côté, ca nous permettait d’en apprendre un peu plus sur Gaïa aussi, car on ne connaissait pas le SOLDAT ni la Shinra, et là, on en parlait quand même au début pour expliquer ce que le héros faisait autrefois, et ce qu’il était devenu maintenant. Pour la suite, ben, je trouve que c’était assez banal en fait. Oui il y avait de l’action, oui il y avait un peu de romance, mais au final, la fin, je m’y attendais. Le type qui tue son ancien pote et qui récupère la nana, c’était un simple déjà-vu à mes yeux et j’en fus plutôt déçue. C’était un malus, même si je dois admettre qu’il y avait plutôt plusieurs points du film qui n’étaient pas si mal que ca mais bon.

On sortait, et comme toujours lorsqu’on sort d’une salle sombre de cinéma, la lumière du jour à de quoi vous vriller les yeux au point que vous êtes forcés de les refermer directement ! J’attendais de me réadapter un peu avant de les ouvrir totalement et me tourner vers Irvine. Avec mon petit-déjeuner – qui n’était pas si petit que ca – et celui du jeune homme avec le pop corn en plus, on n’avait pas très faim. Enfin pour ma part déjà, je ne voulais rien manger, s’il voulait prendre un truc, on s’arrêterait et il prendrait un truc à transporter, et tant pis si ce ne sont pas des légumes ! La bonne nouvelle au moins dans tout ca, c’est que la matinée était passée, mais il fallait trouver de quoi s’occuper l’après midi.

Puisqu’on ne savait pas trop si les voleurs étaient encore présents en ville, j’étais plutôt d’avis à faire en sorte de rester un minimum dehors, qu’on s’occupe le plus possible dans des bâtiments et forcément pour moi, qui dit grande ville, dit forcément shopping ! Et à force, je crois bien que c’est presque une valise que j’allais devoir acheter – même si j’avoue qu’il y avait plus de sous-vêtements qu’autre chose cette fois ! Des culottes, beaucoup de culottes. Et le pire, c’est que je trimballais partout Irvine avec. Et après on s’étonne qu’on manque d’argent hein !

« Désolée pour toutes ces dépenses, mais moi je craque et j’ai besoin de culottes alors bon ! »

Oui oui, je n’ai même pas froid aux yeux de le dire. Mais s’il y avait un bon avantage à faire du shopping, c’est que ca faisait bien passer le temps aussi. Et pour ce qu’il restait de l’après-midi, on allait dans une salle d’arcades, car là aussi, rien ne vaut les jeux vidéo pour tuer le temps ! Et même si ca ne faisait pas très féminin, je m’en fiche, je tapais dans la boxe quand même. Quitte à taper sur des voleurs, c’est mieux de se défouler sur un jeu non ? Mais c’est dans des moments comme ca qu’on voit celle qui a l’habitude de mettre des poings dans la figure de certaines personnes … et résultat, à force de frapper, bah, j’étais couverte de sueur ! Je revenais vers Irvine en me passant le dos de la main sur mon front avant de la secouer plus loin.

« A ce niveau, c’est même plus une douche dont j’ai besoin, c’est deux douches. Même trois ... »

Et avant, si on pouvait aller boire un truc frais en guise d’apéro, je dis franchement pas non.
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Dim 24 Mar - 1:07

Ainsi donc, la jeune femme n'était pas le genre à apprécier les films de romance? Tant mieux d'un côté, ça éviterait donc qu'il ait un jour à se faire l'un de ces films pour lui faire plaisir. Confortablement installé sur son siège, un bras par dessus les épaules de la demoiselle, Irvine était plutôt bien ainsi et profitait du film. En soit, il le trouvait plutôt pas mal, ça cassait pas trois pattes à un chocobo c'est sûr, mais les scènes d'action étaient bien faites et il en apprenait finalement plus sur les armes de Gaïa que ce qu'il en avait vu en usine la veille.

De toute évidence, les membres du SOLDAT semblaient avoir une préférence pour le combat à l'épée, un peu comme les SeeD et leurs gunblades en somme? Et visiblement, on donnait des armes à feu principalement aux hommes de main, comme s'ils considéraient que seuls les larbins pouvaient utiliser ce type d'arme. Évidemment, ce n'était pas tout à fait vrai puisque l'un des héros de ce monde utilisait carrément son bras comme mitraillette, mais cela, le petit couple ne pouvait pas le savoir.

Visiblement, Sheli était plutôt déçue par le film dont la fin était trop prévisible, mais au moins avaient-ils passé un bon moment. Aucun d'eux n'avait faim, et la jeune femme passant devant quelques boutiques décida qu'il était temps de faire du shopping! Il est vrai que lui-même avait pas mal abîmé ses vêtements ces derniers temps et qu'un peu de renouvellement ne serait pas de refus. Il se prit donc une paire de jean's en plus, quelques t-shirts de rechange aussi et des sous-vêtements bien qu'il ne pouvait s'empêcher de rire devant les achats en petites culottes de sa compagne!

«J'ai le droit de t'aider à les choisir?» mine de rien, il devait reconnaître qu'elle ne l'aidait pas beaucoup. Elle ne voulait pas servir de «jouet» comme elle l'avait mentionné la veille, pourtant elle l'aguichait régulièrement, soit par ses tenues soit par son comportement. Mais il avait vite compris que c'était une sorte d'insouciance de sa part, qu'elle ne se rendait pas vraiment compte de ce que ça pouvait lui faire, et qu'au final... c'était dur pour lui.

Enfin ils finirent malgré tout par interrompre la séance de shopping pour jouer un peu à des jeux d'arcade, Irvine restant sur les jeux de tir principalement, s'amusant à exploser les scores pendant que la jeune femme jouait des poings. Il préférait éviter ce genre d'effort pour sa part, car comme le pensait Sheli, ses côtes commençaient vraiment à en voir de toutes les couleurs et il devait se montrer prudent s'il ne voulait pas se retrouver sérieusement handicapé.

Ils prirent finalement la direction de l'hôtel où la jeune femme estima qu'elle avait vraiment besoin de prendre une douche, levant les yeux au ciel devant toutes les perspectives que ça aurait pu lui offrir si seulement il était amoureux d'elle, le jeune homme resta quelques secondes le nez en l'air avant de répondre

«Je crois que tu pourras même carrément prendre un bain tu sais?»

Ils s'arrêtèrent au niveau du comptoir pour récupérer la clé et grimper donc quelques étages plus haut que là où ils étaient la veille, en ouvrant la porte, il put constater qu'effectivement, c'était déjà nettement mieux que ce qu'ils avaient eu! Un très grand lit, mini bar - vers lequel se dirigea directement Irvine - et une salle de bain avec baignoire! Chouette! Il prit rapidement une mini bouteille de whisky avant de se tourner vers la demoiselle
«À moins que tu veuilles que je ne vienne avec toi pour te frotter le dos, je crois que tu peux aller prendre ton bain tranquillement!» dit-il avec un léger sourire embarrassé. Le genre de sourire qui disait clairement que oui, il aurait bien aimé l'accompagner tout en sachant que ce n'était pas possible. Il ouvrit la bouteille et se dirigea vers le petit balcon où ils avaient une jolie vue sur l'océan. La soirée risquait d'être assez courte cette fois, avec les boutiques et les jeux toute l'après-midi, il était crevé.

Il se disait qu'ils allaient plutôt se commander un truc, il devait tenir encore ce soir pour ne manger que des légumes puisqu'elle avait exaucé son «vœu» mais elle pourrait manger ce qu'elle voudrait de son côté. Il s'assit sur le lit et alluma la télévision histoire de voir un peu ce qu'il y avait, rien de bien palpitant excepté... que le fait que des chimères protègent les cristaux passait carrément aux informations??? Et il était même fait mention de Titan sur les plaines du Canyon?


«Bordel! Mais comment c'est possible?» dit-il pour lui même. Il doutait fort que Reeve soit le genre à divulguer ce genre d'information comme ça, quelqu'un avait du écouter leur conversation et la balancer aux journalistes! Ou alors... quelqu'un qui les aurait écoutés, Sheli et lui aussi peut être. Ils en avaient parlé il n'y en a pas si longtemps après tout, en pleine rue. Sur le coup, il espérait que ça ne causerait pas trop de problème, mais nul doute que Titan risquait d'avoir beaucoup plus de visiteurs dans un avenir proche!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Dim 24 Mar - 12:11

SheliFinalement, on avait su trouver de quoi s’occuper pour le restant de la journée. Rien ne valait une bonne séance de shopping et les jeux vidéo pour faire passer le temps. Malheureusement, je m’étais donnée à fond sur les jeux de boxe donc fini l’image de la jolie petite fille toute sage toute mignonne, j’étais carrément en sueur de m’être donnée à fond pour un stupide jeu, et j’étais plus que crevée qui plus est. Comme je le disais à Irvine, c’est bien plus qu’une seule douche qu’il me fallait et il me rappela qu’un bain pourrait suffire aussi … Ah mais oui ! C’est vrai qu’on a changé de chambre pour cette nuit, chouette, on va avoir une baignoire cette fois !

Dès qu’on fut dans la chambre, c’était la première chose que je vérifiais, et effectivement, j’allais me faire plaisir ! Mais avant que j’aille faire couler l’eau, Irvine tenta de faire une petite vanne en déclarant vouloir venir avec, et si je souriais à cette réplique, ce sourire disparut bien vite en voyant son air embarrassé. Il était franchement sérieux ? Il voulait venir avec ? Je ne répondais pas, je n’avais pas envie de revenir sur ce fameux sujet dont on avait traité hier soir et encore ce matin, je préférais l’oublier – chose bien compliquée – et le laisser tisser ses liens. Bien sûr que je devrais jouer un rôle pour qu’il finisse par admettre s’il m’aime vraiment ou non, mais à mes yeux, ce n’est pas en allant déjà faire des p’tits câlins à gauche et à droite que ca aidera. Peut-être pour lui si, mais moi non. J’étais bien tombée amoureuse sans faire de galipettes non ? C’est qu’il le peut lui aussi.

Bref, je me dirigeais vers la salle de bain alors qu’il allumait la télé pour commencer à faire couler de l’eau chaude dans la baignoire, et alors que j’introduisais quelques produits dans l’eau et que je fouillais un peu la pièce, j’entendais Irvine s’étonner de quelque chose. Je retournais donc dans la pièce d’à côté tandis que l’eau continuait de couler et je me tournais vers la télé en voyant que lui-même regardait dans cette direction.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »

Je me mettais assise au bord du lit pour regarder les informations, et on voyait des images des plaines de Canyon Cosmo alors que le journaliste disait que normalement, Titan devrait se trouver là, mais on dirait qu’il devait sentir la chose puisqu’il ne se manifestait pas. J’écarquillais alors les yeux et je tournais la tête brusquement vers le jeune homme.

« Comment peuvent-ils être au courant ? Reeve a dit quelque chose ? Quelqu’un d’autre à trouver Titan et l’a crié sur tous les toits ou bien ? »

Ou peut-être qu’on nous avait écoutés aussi comme le pensait Irvine. Je soupirais alors, attendant de voir s’il avait quelque chose de plausible à répondre, puis je me levais pour aller vers mes achats de cet après-midi. Je ressortais culotte propre ainsi qu’un pyjama que j’avais racheté, un peu plus long cette fois quand même : un pantalon court mais léger et un débardeur. Histoire de ne pas trop « perturber » Irvine pendant la nuit … Je retournais dans la salle de bain pour m’enfermer et couper l’eau, puis je me déshabillais pour me glisser sans hésitation dans la baignoire et comme toujours, je soupirais d’aise. Rien ne vaut un bon bain chaud après s’être dépensé autant dans le sport ! Car oui, même si ca avait été un jeu vidéo, la boxe, ca reste du sport ! Cependant, avant de me perdre dans mes pensées et ma détente, je pensais à un truc. Faudrait peut-être songer à commander à manger aussi, non ? Je tournais la tête vers la porte pour me mettre à gueuler suffisamment fort pour que le jeune homme puisse m’entendre au travers de la porte.

« Irvine ?? Si tu commandes à manger, prends-moi juste une salade composée s’t’plaît ! Ah oui … et m’attends pas pour manger ! »

Honnêtement, aussi curieux que ca puisse paraître, mais autant me dépenser m’avait crevée, autant je n’avais toujours pas très faim, sûrement que je n’avais toujours pas digéré la moitié de ce que j’avais pris ce matin ! Une salade serait amplement suffisante pour ce soir. Pour la suite et bien … en fait … heureusement que je ne prenais qu’une salade car vu le temps que je mettais, un plat chaud aurait largement eu le temps de refroidir.

Une heure dans la baignoire, plus une demi-heure sous la douche pour me laver correctement les cheveux, puis une bonne dizaine de minutes à les sécher au sèche-cheveux, plus cinq minutes à me coiffer et à enfiler mon pyjama … Une heure et quarante cinq minutes, presque deux heures dans la salle de bain, la vache ! J’ai carrément flingué mon record. Je ressortais de la salle de bain avec l’air le plus naturel du monde pourtant, pas même gênée d’avoir mis autant de temps.

« Ma mère aurait pété un câble si je serai restée aussi longtemps dans la salle de bain à la maison … »

Déjà une heure ca ne lui plaît pas – alors qu’elle fait pire – alors deux, n’en parlons même pas. En parlant d’elle d’ailleurs, faut que je l’appelle. En tout cas, même Irvine avait eu le temps de manger et il restait ma pauvre salade abandonnée sur le plateau que j’allais chercher directement. Je faisais signe à Irvine qu’il pouvait aller se laver à son tour s’il le souhaitait, et pendant ce temps, pendant que je mangeais, je téléphonais à ma mère en même temps pour lui donner des nouvelles. Pas qu’elle s’inquiète …
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Dim 24 Mar - 19:29

Alors que Sheli demandait ce qu'il se passait, le jeune homme écoutait attentivement les informations afin de savoir ce que la journaliste savait ou non. Et de toute évidence, il y avait des choses qu'elle ne savait pas, ce qui ne voulait dire qu'une seule chose
«Merde... je ne pense pas que ça vient de Reeve, ça vient de nous! Ils ne savent pas pour les épreuves... on nous a entendu quand on en parlait.» et flûte. C'était de sa faute de ne pas avoir été plus discret. Il se pinça légèrement les lèvres en espérant que ça n'aurait pas trop d'incidences sur le reste, Squall allait peut être lui tomber dessus quoi qu'il n'était pas dit qu'il sache que la fuite viendrait de lui. La suite des informations parlait justement de lui et de son agression, sauf qu'on ne faisait que le décrire sans montrer de photos. C'était déjà ça.

La jeune femme repartit alors pour son bain en lui demandant de commander une simple salade composée. Vu qu'il devait encore manger des légumes, il allait faire de même. Composant le numéro de l'accueil, il demanda donc deux grosses salades composées avec des fruits pour le dessert. Mais Sheli mettait tellement de temps à prendre son bain qu'il commença à manger sans elle, picorant sa salade devant un autre film avant d'attaquer les fruits aussi. Puis au bout de près de deux heures, elle sortait enfin, ne l'ayant pas attendue comme elle l'avait demandé.


«Je suppose que ça fait du bien de se bichonner un peu!»

Il se leva pour se rendre à son tour à la salle de bain, il allait mettre nettement moins de temps qu'elle, c'est sûr. Il avait tout de même besoin de prendre une bonne douche car il n'en avait pas pris finalement depuis près de deux jours puisqu'il s'était retrouvé à l'hôpital hier au lieu de la chambre d'hôtel. Il prit également des affaires de rechange avant de s'enfermer dans la salle de bain pour se laver. Une petite quinzaine de minutes plus tard, il sortait, les cheveux encore humides, vêtu d'un bas de pyjama beige et d'un débardeur. Même si d'ordinaire il dormait en caleçon, il ne se sentait pas encore prêt à tenter l'aventure maintenant qu'il devait dormir aux côtés de la demoiselle.

Elle était encore en train de manger quand il s'installa à côté d'elle pour regarder la fin du film, il lui piqua quelques morceaux de pomme en prenant soin de lui laisser les fraises, puis dans la mesure où ils devaient se lever tôt le lendemain, il alla s'allonger sur le lit en bâillant à s'en décrocher la mâchoire


«Bon allez, on ferait mieux de dormir si on ne veut pas louper le bateau demain!» il se demandait si la jeune femme voudrait dormir contre lui ou non, mais au cas où, il lui laissait tout de même une petite place, il devait bien s'habituer de toute manière non? En tout cas, il l'embrassa quand même avant de lui souhaiter bonne nuit, il était tellement crevé qu'elle ne risquait pas de le déranger cette fois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Dim 24 Mar - 21:20

SheliA voir le large sourire qui s’était dessiné sur mes lèvres suite à la remarque d’Irvine, il n’était pas difficile de deviner que oui, ca faisait un bien fou !! Il allait à son tour se laver, et clair que lui, il mettait beaucoup moins de temps que moi, alors j’en profitais pour enfin manger mon assiette de salade tout en téléphonant à ma mère. Difficile de téléphoner et manger en même temps, mais tant pis, d’une certaine façon, Irvine ne pourrait pas nous entendre puisqu’il était sous la douche ! Il y avait tellement de choses à raconter depuis la dernière fois … notamment l’épisode du couple, car elle ne savait toujours pas qu’on s’était mis ensemble, même s’il fallait avouer que notre relation était assez … particulière, puisqu’Irvine n’était sûr de rien à mon égard. Chose que je ne précisais pas à ma mère, puisque de toute évidence, elle péta limite un câble, elle était devenue folle et gueula même au téléphone, tellement fort même que je devais reculer le téléphone pour ne pas qu’elle brise mes tympans.

« Ah le p’tit salaud il a volé ma fille j’en étais sûre !!! Passe-le-moi tout de suite !!! »

Je rapprochais deux secondes le téléphone pour lui répondre, mais sitôt avais-je terminé que je le reculais encore.

« Euh … Il est sous la douche … »
« Rah l’enfoiré ! Tu lui diras que si un jour je te vois pleurer à cause de lui, il dit adieu à ses bijoux de famille !! »


Je crois qu’elle était bourrée. Il n’y a pas d’autres explications, car quand on était à Deling City, ca ne la gênait même pas de croire qu’on était déjà en couple. Irvine sortait de la salle de bain d’ailleurs alors que je posais la question qui allait donner la plus belle image de ma propre mère !

« Euh … Maman, t’as bu ? »
« Hein ? Oh … J’ai juste été boire un verre ou deux avant de rentrer … »
« Ouais bah à t’entendre y en a au moins dix selon moi. »
« Sale gosse ! »


Et tandis qu’elle continuait à balancer des insultes à tout va et à pester toute seule, je lui raccrochais carrément au nez pour qu’elle se calme et je prenais un air innocent tandis qu’Irvine s’installait pour finir son film et venir piquer quelques fruits dans mon dessert. Je finissais mon repas pour ma part tout en suivant le film avec lui par la suite, jusqu’à ce qu’il conseilla d’aller se coucher. Ah oui, c’est vrai qu’on n’aura pas le droit à une bonne grasse matinée demain si on ne veut pas louper le bateau, donc j’allais poser mon assiette avant de venir m’installer près de lui. Je réceptionnais son baiser en souriant, mais moi-même j’hésitais à venir contre lui de peur de le gêner, mais finalement je prenais une petite inspiration, et j’y allais quand même ! D’un autre côté, la journée avait mine de rien été épuisante aussi bien pour lui que pour moi, du coup, aucun de nous n’eut du mal à s’endormir …

Problème ? C’est que, euh … hum, ahem. Disons que j’ai fait un rêve qui n’était pas très – pas du tout même – catholique et j’avais pas mal gigoté au cours de la nuit. J’ignore si j’avais réveillé Irvine ou non, mais je l’avais poussé en tout cas à force de bouger, et au bout d’un moment, je le fis carrément tomber par terre, et puisque j’étais sous la couverture et qu’il l’entraîna avec lui, bah je me ramassais aussi ! Un joli combo, un joli réveil aussi, je m’étais ramassée sur lui avec peu de douceur, et là, impossible qu’il dorme encore !

« Oups … Ca va ? Je t’ai pas fait mal ? »

Je ne le voyais pas trop puisqu’il faisait nuit, mais il était possible que je lui avais fait mal aux côtes, même si j’ignorais encore qu’il s’était pris un violent coup à ce niveau lors de son agression. Mais avec une chute aussi stupide, et aussi violente, j’avais bien du lui faire mal quelque part. Je ne sais pas s’il me voyait avec l’éclat de la lune ou non, mais je m’étais mise à rougir, car faites voir un rêve érotique, et réveillez-vous dans une position des plus tendancieuses, vous verrez comment vous réagirez ! Bref, on remontait sur le lit, et par peur, je m’éloignais le plus possible pour éviter un autre accident du genre. J’ignore s’il allait venir contre moi du coup, mais je ne serai pas étonnée qu’il refuse de s’approcher …
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 25 Mar - 0:54

Décidément, la mère de Sheli, quel numéro. En soit, il n'avait pas entendu la conversation, mais il avait cru comprendre qu'elle était soule! Voilà qui était amusant. En tout cas, il était temps de dormir, et si la jeune femme hésita, elle était finalement revenue vers lui. Totalement crevé, il ne tarda pas à s'endormir, même s'il continuait à se poser de nombreuses questions les concernant. Comment avait-elle pu tomber amoureuse de lui aussi vite, et surtout... à ce point? Il lui avait fallu des années pour tomber amoureux de Selphie, et encore, même à ce niveau là, il ne savait pas si c'était de l'amour ou juste une sorte d'affection fraternelle pour avoir été élevés ensembles avant un moment.

Mais elle semblait si sûre d'elle, et elle souffrait tellement du fait que ce ne soit pas réciproque, ça lui faisait mal au cœur mine de rien, mais ce n'était pas sa faute à lui non plus! Il n'était pas doué pour les sentiments, les connaître et les reconnaître, mais avec un peu de temps, il pourrait probablement tomber amoureux d'elle pour de bon puisqu'après tout, elle avait tout pour: elle était jolie, amusante, intelligente.. certes elle avait un sale caractère aussi mais d'un autre côté, il aimait les filles comme ça justement hein...

À force de trop réfléchir, il s'était vraiment endormi, jusqu'à ce qu'elle se réveille en sursaut en le poussant carrément hors du lit
«OUAAAHHH» pas très viril comme réaction mais au réveil, faut pas trop lui en demander! Surtout qu'elle lui tomba dessus et qu'il sentit son souffle se bloquer totalement sur le coup, penchant la tête sur le côté pour essayer de reprendre un semblant de respiration alors qu'elle était assise sur lui dans une position plutôt tendancieuse!

Se mettant bien sur le dos comme s'il pouvait ainsi mieux l'admirer avec le nez presque sous la poitrine de la jeune femme, il essayait de parler suite à sa question

«Si tu voulais me sauter dessus, je crois qu'il y avait des manières plus délicates de le faire!» dit-il en souriant tout de même. Elle se relevait alors, mais lui prit son temps. Elle était tombée sur son ventre, et il pouvait sentir la douleur sur ses côtes le lancer à nouveau. Il s'assit d'abord avant de se tourner vers le réveil digital. Il était 4h du matin. Ils avaient encore un peu de temps devant eux pour se rendormir, mais il restait quand même courbé quelques secondes avant de soulever son débardeur, on voyait quand même bien la marque noire sur le côté des coups qu'il avait pris lors de son agression, et Sheli en tombant dessus n'avait pas arrangé les choses, mais comme il lui tournait le dos, il espérait qu'elle ne verrait rien

«Je reviens...» il alla vers la salle de bain et commença à fouiller partout, peut être allait-elle penser qu'il avait besoin de se calmer à cause de la situation dans laquelle ils s'étaient retrouvés, et ce n'était pas tout à fait faux, y'en avait un qui avait eu une sacrée réaction à avoir une belle demoiselle assise sur lui, mais non, il cherchait une crème qui pourrait calmer un peu la douleur. Ne pouvant pas lire les étiquettes, il se fiait à l'odeur, cherchant celle caractéristique de l'arnica avant d'en appliquer une dose généreuse sur l'hématome. Soupirant de soulagement au contact froid de la crème, il reboucha le tube avant de le ranger dans la trousse de secours. Le lendemain, il devrait penser à le récupérer pour l'embarquer, ça risque de lui être utile pendant quelques jours encore.

Par la suite, il revint dans la chambre, mais elle sentirait probablement l'odeur qui était très forte, tant pis.

«Ça va aller, ne t'en fais pas. On devrait se recoucher sinon on sera crevé demain...» enfin toute à l'heure techniquement. Il s'allongea correctement dans le lit en se glissant sous les draps en espérant qu'elle ne s'en voudrait pas trop, puis il prit une profonde inspiration avant de chercher à s'endormir à nouveau. Décidément, elle était vraiment riche en surprise cette fille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 25 Mar - 3:49

SheliAh bah oui forcément, c’est le genre de choses à laquelle on ne s’attend pas ca. Je n’avais pas fait exprès de nous faire tomber, j’avais vachement du bouger et franchement, faire un rêve largement explicite et se réveiller dans une position des plus tendancieuses, c’est déjà pas agréable, alors la réplique d’Irvine lancée derrière, je piquais un fard phénoménal. Il n’y pouvait rien de toute façon et ne pouvait pas le deviner, mais moi je savais, et pour le coup, j’aurai voulu oublier de quoi j’avais rêvé ! Je retournais m’allonger pour ma part, me mettant le plus loin possible de la place d’Irvine pour éviter un nouvel accident du genre mais lui se rendait à la salle de bain ? Je lui avais vraiment fait mal quelque part ? Visiblement oui, vu l’odeur qui traînait dans la pièce, il avait du souffrir ! Du coup je me redressais un peu pour le chercher du regard dans le noir.

« Tu es sûr que ca va ? »

Il me confirmait bien que oui, et qu’on devrait plutôt se reposer. Certes, mais de là à ce qu’il aille s’appliquer de la crème, c’est que j’avais fait fort quand même et j’espérais ne pas lui avoir éclaté un truc entre la chute et mon propre poids. Je soupirais alors qu’il se réinstallait sous les couvertures – ramassées – et je me recouchais. Et comme prévu, il n’osa pas s’approcher de moi, ca rendit un peu triste sur le moment, et ajoutez à cela que j’étais inquiète à l’idée de lui avoir fait trop mal, et vous vous rendrez bien compte que j’avais eu du mal à me rendormir …

Mais le principal, c’est que j’avais réussi à replonger dans le monde des rêves et cette fois, un rêve « normal » puisque je ne m’en souvenais déjà plus au réveil. Les volets n’ayant pas été fermés la veille, les premières lueurs de l’aube n’eurent aucune difficulté à traverser la fenêtre et me prendre la lumière en pleine figure eut de quoi me faire ouvrir un œil illico. Je me redressais de façon à me mettre assise au bord du lit et je bâillais fort peu discrètement, sans pour autant réussir à réveiller le paresseux. Je me tournais vers le réveil pour constater qu’il était sept heure, on avait deux heures avant de prendre le bateau. Pas de gros bain ce matin ! Mais pour laisser Irvine se reposer un peu avant, j’allais à la douche pour me préparer. J’enfilais la tenue que je portais le jour où j’avais été à la GGU, à savoir la jupe bleu marine, le chemisier blanc et le haut marron par-dessus, avec de grandes chaussettes blanches aux pattes et les p’tites chaussures qui vont avec ! Je me coiffais vite fait aussi, ajoutant juste quelques barrettes pour tenir les mèches de devant et je retournais dans la chambre pour secouer le fauve !

« Allez lève-toi ! On va être en retard sinon. »

Je le regardais se redresser à son tour avant de baisser les yeux sur son torse, et je me rappelais alors l’odeur de la crème de la veille. Je perdis alors le petit sourire que j’avais pour le réveiller pour afficher une mine inquiète …

« Lève ton haut et tourne-toi vers moi s’il te plaît … »

Il devait bien voir que j’étais particulièrement sérieuse, et s’il ne voulait pas, j’irai le faire moi-même. Je suis vraiment sans gêne quand je veux vérifier quelque chose. Et si la crème l’avait peut-être soulagé, ca n’avait pas aidé à diminuer le gros hématome qu’il avait, ca, ca disparaîtrait de lui-même. Evidemment, je ne pensais pas à son agression, puisque je lui étais tombée dessus au cours de la nuit, je croyais que c’était à cause de moi et je mettais mes mains devant ma bouche, me sentant coupable.

« C’est moi qui t’ai fait ca ??? »

Je m’excusais, croyant réellement que c’était de ma faute alors que non. Du moins, la seule chose dont j’étais coupable, c’était d’avoir ravivé la douleur en lui tombant dessus. Sous le coup de l’inquiétude, je lui demandais si ca allait aller pour le voyage, mais si jusqu’à maintenant il avait tenu bon, pourquoi pas aujourd’hui ?

« Désolée … Tu devrais aller t’habiller, on va être en retard si on traîne trop … »

Avec un tel réveil, il n’y avait même pas eu de petit bisou, mais tant pis. Tandis qu’il allait se changer, je prenais encore mon téléphone, mais cette fois, c’était pour envoyer un message à Eléonore et la prévenir qu’on quittait Junon. Mais il allait de soi que je chercherai à la contacter, je venais de retrouver une amie d’enfance, ce n’était pas pour l’abandonner. Bref … Chose faite, j’attendais simplement sur le bord du lit que le jeune homme me rejoigne.
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas
Tireur d'élite

Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 25 Mar - 13:45

Malgré l'inquiétude de la jeune femme, Irvine essaya de la rassurer sur son état. Il ne cherchait pas spécialement à se tenir loin d'elle, c'était plutôt Sheli qui avait migré de l'autre côté du lit, lui il était resté là où il était un peu plus tôt. Il lui fallut un peu de temps pour se rendormir à cause de la douleur dans ses flancs, un peu comme si son propre cœur s'amusait à taper comme un forcené sur ses côtes jusqu'à ce qu'il sombre pour de bon dans le sommeil.

Il fut réveillé le lendemain par la jeune femme, le nez enfoncé dans le coussin, il grogna sur le coup avant de tourner la tête de l'autre côté pour ne pas se lever tout de suite
«Engnore gneulques mignutes...» dit-il d'une voix étouffée. Mais elle insistait et finalement il se redressa en grimaçant légèrement, se frottant les paupières à l'aide de ses paumes avant de s'asseoir sur le bord du lit.

il voulut s'étirer mais ce n'était pas évident jusqu'à ce que Sheli lui demande de soulever son t-shirt. Il savait très bien pourquoi, mais essaya tout de même de s'esquiver
«ben alors? on me saute dessus pendant la nuit et maintenant on veut voir mon corps de rêve?» oui bon, devant la tête qu'elle faisait, il s'exécuta, soulevant son t-shirt doucement pour ne pas avoir trop mal, et finalement il l'enleva carrément puisque de toute manière, il allait devoir se changer pour s'habiller avant de partir.

Mais la jeune fille afficha un air d'horreur en pensant que c'était elle qui lui avait fait mal comme ça!

«Non non non! Ce n'est pas toi! Ce sont... les autres.» bon, ça n'allait pas trop retirer son air de culpabilité mais bon. Il se leva pour aller s'habiller comme elle le lui demandait, il prit donc ses affaires et récupéra la crème à l'arnica de la veille pour la ranger et l'emporter avec lui. Puis il mit des vêtements neufs de ceux qu'il avait achetés la veille, puis revint ans la chambre pour qu'ils puissent aller prendre le petit déjeuner

«Bon, on va manger puis on fonce vers le port, hein? En espérant qu'on puisse trouver du boulot que je serai en mesure de faire...» quoi que se la couler douce pendant que Sheli jouerait les soubrettes, ça lui plairait aussi mais il ne se permettrait pas de le dire à voix haute. Une fois dans la salle à manger, il prit un café et à nouveau des donuts, mine de rien, il aimait bien ces petits beignets!

Ils ne perdirent pas trop de temps cette fois, surtout que Sheli devait s'inquiéter de son état tout de même et qu'il essayait tant bien que mal de la rassurer

«Je t'ai dit que ça allait!» bon allez, le café était sifflé, les beignets avalés, il était temps d'y aller. Ils avaient à peine une demi-heure pour atteindre le bateau et embarquer.

Océan, nous voilà!
===============================
Direction: L'océan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 25 Mar - 21:46

Irvine et Sheli passent au niveau 15.

Restauration à 100%
Revenir en haut Aller en bas
Sheli Makunochi
Électromaster

Électromaster

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Lun 13 Oct - 22:53

Yusuke et Sheli viennent de Mideel

Après quelques achats, c’était l’heure du départ, et je n’étais pas peu fière de mon shopping ! Pour ma part j’étais encore vachement loin d’avoir récupéré toutes les compétences de mon Cristarium – du côté du Ravageur surtout – mais d’un autre côté, je me disais que tant que j’avais la foudre avec moi, ca me suffisait amplement. Yusuke avait des techniques élémentaires, on se complétait en quelques sortes. J’avais juste pris une gemme pour apprendre une technique de soin – qui en plus protégerait un peu de la magie, ca, c’était exclusivement pour Yusuke, je me disais que la magie était plus difficile à esquiver que des coups physiques ! Après tout, le rôle de Soigneur n’était pas bien difficile à réapprendre, il suffisait d’avoir une technique de soin et un sort de vie … quoique je n’étais pas sûre que les gemmes offrent cette possibilité que de ranimer un allié qui tombe au combat ?

Quoiqu’il en soit, on n’avait plus rien à faire ici, aussi on s’éloignait un peu du village pour appâter le chocobo. J’espérais vraiment que ce n’était pas de l’arnaque ce truc, mais c’était le second endroit où on vendait des chocolégumes, alors bon … Je me souvenais de ce que la dame avait dit à Kilika et je sortais le légume pour l’agiter. Mais c’est clair que ca puait ce machin !

- Bah, un chocobo, ca pue, alors c’est normal qu’un truc qui pue l’attire aussi ! La prochaine fois, je négocie la pince à linge avec pour qu’on puisse se boucher le nez … Mais effectivement, ca marchait, car quelques minutes après, un chocobo violet apparaissait ! Il était trop beau !! - Et c’est ma couleur favorite ! ♥

Hop ! On profitait qu’il soit en train de manger son légume pour grimper sur son dos, moi la première puisque je savais manœuvrer et diriger ces volatiles ! Yusuke m’indiquait juste la direction à suivre et zou ! On filait ! Au début, ca allait, ca se baladait comme un chocobo normal … sauf qu’une fois la mer atteinte, le chocobo filait à toute allure !!! Honnêtement, je n’étais pas rassurée du tout, j’étais même assez déroutée.

- Moi je croyais que dire qu’en allant très vite, on pouvait courir sur l’eau … je croyais que c’était de la fiction !! Ca me rassure franchement pas !

Zen Sheli, surtout reste concentrée ! Si je m’y prenais mal avec l’oiseau, il allait avoir peur, et on allait tous partir à la flotte ! On est au beau milieu de la mer, je n’ose pas imaginer les créatures qui vivent dans l’eau, alors je préfère ne pas tomber !! Je m’accrochais comme je pouvais à l’oiseau mais j’étais assez angoissée, quand bien même je faisais tout pour m’assurer qu’on était bien positionnés et surtout que notre monture se porte bien.
Au final, on mettait des heures à rejoindre le continent, et ensuite Junon. On était passé à côté d’une drôle de tour, mais elle avait trop peu d’intérêt pour nous. Si encore elle avait eu encore son espèce de phénix au sommet, peut-être qu’on s’y serait arrêté – un oiseau fait penser au vent … un phénix au feu aussi. Et Phénix est un fal’Cie chez nous ! Peut-être même un Eidolon quand bien même il y est à peine mentionné même dans le livre d’Haerii. Ca aurait pu faire une bonne piste pour trouver une Chimère ! Toujours est-il qu’une fois devant Junon, je descendais du chocobo – qui filait à vive allure une fois mon époux en bas aussi – pour lever le nez vers le canon. Yusuke n’était pas le seul à avoir les fesses en compote mais par contre moi, ce n’était pas le contraste dans la ville qui m’intriguait dans un premier temps !

- T’as vu ce canon !? ‘tain quand ils doivent tirer un coup avec, ca doit foutre en l’air n’importe qui ! Oui je sais, j’ai fait des doubles sens dans ma phrase et je ne m’en suis même pas rendue compte … Allez savoir si l’esprit tordu de mon époux avait capté, lui qui parlait de ses fesses juste avant ! - Bah quoi ?

On entrait en ville, franchement je ne dirai pas non à un bon repas même si je me demandais bien dans quel trou on était tombé ! C’est moche ! Comment une ville si pittoresque peut posséder un canon si énorme ? Aaaah !! En levant la tête, je captais enfin la différence pourtant magistrale entre Junon Haut, et Junon Bas. Euh, enfin, on est bien à Junon hein ? C’est ce qui était marqué sur la carte … J’abordais une vieille dame qui nous passait devant pour rentrer chez elle, sans gêne je sais.

- Euh, excusez-moi … C’est bien Junon là hein ? C’est que euh … ca a l’air très militaire comme endroit avec ce … canon. La vieille dame étira un fin sourire, pas besoin d’en dire plus pour qu’elle comprenne qu’on ne venait pas du tout de Gaïa.
- Cet endroit servait beaucoup à la Shinra il y a encore deux années de cela … Vous avez raison, Junon est très militaire là-haut, la ville est divisée en deux parties. Ils favorisaient ca et laissaient les gens plus « pauvres » se débrouillaient dans ce petit village pittoresque en bas !? Enfin c’était pas pittoresque non plus mais je veux dire … on voyait la différence quoi.
- Euh, la Shinra ? Excusez-nous mais on vient tout juste d’arriver sur Gaia, on ne connait encore rien de votre histoire et votre culture …
- Ca risque d’être bien long, jeune fille. Mais je suis une vieille dame, j’ai tout mon temps pour cela. Si vous voulez venir manger chez moi, le repas va être prêt … je pourrais vous en dire plus.


Je me tournais vers Yusuke. Honnêtement, l’argument de la bouffe, c’est tout ce qu’il fallait pour me convaincre de dire oui personnellement !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Makunochi
Angel Thief

Angel Thief

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 42
HP : 12300/12300
MP : 285/285
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Visite de la ville   Mar 14 Oct - 18:22

En arrivant à Junon, pour ma part, c'était le contraste saisissant entre le village où on arrivait et les immeubles qui dépassaient derrière qui m'avait presque choqué! Je n'avais même pas remarqué le canon car je n'avais pas regardé vers la plage à vrai dire, mais lorsque Sheli en parla, je me tournais dans cette direction et j'écarquillais les yeux - j'aurais pu me moquer de ses jeux de mots, mais j'avoue que le truc m'impressionnait trop pour ça!
«Oh la vache! C'est quand même impressionnant comme truc! mais quel genre de cible ça peut viser un engin pareil?» non parce que bon, plus gros est le canon et plus grosse doit être la cible non? Ils vont pas utiliser un machin pareil pour tirer sur des mouches! En tout cas, cet endroit me foutait un peu les jetons, j'étais plutôt mal à l'aise, mais on verrait bien ce que ça allait donner. On était là surtout pour en apprendre plus sur Gaïa après tout, et pas pour faire du tourisme.

Je soupirais en prenant la main de Sheli pour qu'on entre en ville, le chocobo s'était barré à toute vitesse - il la prenait où son énergie celui-là? - avant que l'on ne croise une dame à qui l'on demandait confirmation de l'endroit où l'on se trouvait. Sauf qu'elle essayait de nous expliquer un peu trop de choses à la fois et je plissais des yeux devant ses paroles... la ShinRa? Ok, elle proposait de nous expliquer tout ça chez elle, et je haussais des sourcils avant de la voir s'éloigner.

«Elle nous invite chez elle comme ça? Tu crois qu'ils vivent un peu comme sur Gran Pulse ici?» pas vraiment en fait, on va dire que cette femme était un cas à part et qu'elle tenait ce qui pouvait servir d'auberge par ici. On la suivait donc bien que je restais sur mes gardes jusqu'à ce qu'on arrive dans une maison un peu en hauteur, ce qui lui permettait d'avoir presque vue sur la mer. Je dis presque car elle avait pas mal d'obstacles devant sa fenêtre comme des poutres en métal et autres cochonneries.

«Sans vouloir vous vexer... cette ville est un peu.. sinistre non?» elle se mit à sourire tristement avant d'aller vers la cuisine pour s'assurer qu'elle aurait assez à manger pour nous surement
«Et encore, vous ne l'avez pas connue avant que Gaïa ne rejoigne Héméra... la pollution rendait les lieux presque invivables, le ciel était tout le temps orange à cause de l'énergie mako qui polluait l'eau. Maintenant, ça va un peu mieux, mais c'est pas encore tout à fait ça.» je confirme. Le ciel avait l'air d'avoir une couleur normale au moins, mais bon... un autre truc m'intriguait
«L'énergie mako? C'était votre électricité?»
- «En quelques sortes. Ça ne servait pas qu'à ça malheureusement. C'était l'énergie même de la planète, et la ShinRa l'utilisait sans scrupule pour faire des armes. Comme ce canon que vous avez pu voir dehors. Avant, il fonctionnait à l'énergie mako. Je ne sais pas à quoi il marche maintenant, il n'a pas encore servi depuis qu'ils l'ont reconstruit.»
reconstruit? Donc il avait déjà été détruit? La femme revenait avec un plat contenant des morceaux de viande en ragoût et du riz. Elle me regarda un moment avec un air méfiant

«Vos yeux...» je haussais les sourcils... oui?
- «Qu'est-ce qu'ils ont mes yeux?»
- «Autrefois, ceux qui avaient des yeux comme ça, ils étaient... différents. Ils avaient une force peu commune, de vrais monstres. Ce sont un peu les yeux de Sephiroth.»
- «Sephiquoi?»
mais elle ne continua pas. À vrai dire, je n'avais pas vraiment les mêmes yeux, car de leur côté, ils avaient les pupilles fendues comme celles des chats, mais la couleur en elle-même y ressemblait pas mal. Elle alla poser le repas sur la table, j'avais l'impression qu'il y avait comme un malaise d'un seul coup

«Excusez moi.. mais je vous assure que je ne sais rien de ces... monstres. Sur notre monde, c'est une couleur classique vous savez pour les yeux? Je n'ai pas de particularité spéciale, et je suis presque sur que même vous, vous me battez au bras de fer! Je suis pas très fort en fait.» ce qui est vrai. Moi c'est pas la force mon truc, c'est l'agilité et l'esquive. Elle se tourna vers moi et haussa des sourcils avant de sourire finalement. Peut être que j'avais réussi à la rassurer? En tout cas, je me tournais vers Sheli. Apparemment, ce monde aussi a eu son lot de malheur hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Visite de la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Erreur pour visiter une autre ville via internet
» ville "parfaite"
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» Comment construire l'Hôtle de ville ?
» [Tuto] Créez une ville en mode Expert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Midgar :: Junon-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives