Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Valeus Heios Nabradia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Valeus Heios Nabradia   Mer 15 Fév - 20:22

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Ivalice (FFXII).
• Nom: Heios Nabradia.
• Prénom: Valeus (prononcé comme dans Nabreus).
• Âge: 22 ans.
• Avatar utilisé: Inspi Romeo, de Granblue Fantasy, illustration de cette fiche de Véga.

Description

• Alignement: Guerrier de la Lumière.

• Description physique:

Valeus Sur le monde d'où il vient, Valeus est un « Hume », mais que ceux qui se demandent ce que c'est se rassurent, un « Hume » est simplement un être humain dans nos contrées. Il mesure 1 mètre 78 et est doté d'une silhouette svelte mais puissante, qu'il protège la plupart du temps sous une armure blanche, 'contourée' de doré. En dessous, il porte en général un pantalon bleu, qui se perd sous ses grèves. Si l'on remonte un peu le regard, on pourra sûrement deviner une tunique blanc, bleu et or, qui va encore une fois généralement se perdre sous quelques pièces de son armure. Ses vêtements sont d'une très bonne facture, dont la confection soignée fait échos au rang qu'il occupait en Ivalice. Il porte une longue épée au design raffiné, qu'il tiendra fermement et sans trembler de sa main droite en cas de danger.

Valeus a la peau claire, mais légèrement dorée. Son visage plutôt régulier possède encore les traits d'un jeune homme, rien n'est trop gros ou trop petit... Ses cheveux, lisses sans être raides, sont d'un blond pâle et ne sont ni très courts, ni très longs. Le vent vient souvent jouer avec leur volume, découvrant son front et ses joues, avant de retomber pour encadrer son visage ovale et chatouiller sa nuque. Ses yeux sont gris-bleutés, surmontés de sourcils discrets qui indiquent bien souvent avant toute autre chose ce qu'il pense.

Pour ce qui est de son attitude... Si vous le voyez seul et livré à ses pensées, vous ne trouverez presque jamais de sourire sur ses lèvres très pâles, mais plutôt un air impassible ou concentré. Qu'il lâchera sans doute facilement lorsqu'on interagit avec lui.

Il a une démarche assurée et il ne passe pas inaperçu, lorsqu'il a tout son attirail. Fort heureusement, il ne le porte pas toujours, lui permettant d'être discret lorsque cela est nécessaire ou que la situation le permet. Il se tient en général droit en société, une certaine prestance qui le suit depuis toujours, mais qu'il abandonnera volontiers lorsqu'il sera dans un cercle restreint de confiance. Ce qui fut rare lors des derniers moments de sa première vie.

• Description psychologique:

Ses yeux clairs sont le reflet de sa détermination et de son sentiment de devoir, pour lequel il a été élevé. Valeus se sent fait pour guider et soutenir son peuple, bien que son jeune age le fait douter parfois. Et même s'il n'a malheureusement pas pu le gouverner en Ivalice, les nouveaux défis majeurs que représentent sa nouvelle vie ne lui font pas peur.

Quand certains princes naissent avec l'enivrement que peut leur procurer les potentialités de leur pouvoir, quand certains autres se rebellent et quand d'autres encore sont blasés, Valeus a grandi avec cette hargne de devenir le meilleur des souverains. Il met le bien être de son peuple au dessus de ses propres aspirations (disons que sa première aspiration est celle là, justement). Bien sur, il n'est pas dit que son idée du bien être soit la meilleure au monde, mais voilà bien ce qui le définit le plus : son dévouement. Mais il n'est pas à écarter qu'il ait un manque de considération pour ce qu'il estime être « un moindre mal » et malgré tout le bien qu'il veut, il peut être particulièrement obtus aux opinions qui sortent de son idée de ce qui est juste.

« Certaines situations n'exigent-elles pas qu'un monarque fasse un choix clair en dépit de conséquences... ? »

Pour autant, il est quelqu'un qui lorsque la situation le permet sait se détendre et aime découvrir de nouveaux horizons, ce qui s'est éveillé avec son arrivée sur Héméra, puisqu'il se savait enchaîné à Nabudis pour « toujours » en Ivalice. Il est également ouvert à l'échange avec les différents peuples et prend note de ce qu'il voit de bien, comme s'il allait pouvoir s'en servir pour guider son peuple, oubliant peut-être parfois que son royaume n'existe plus. Ou peut-être espère-t-il le retrouver un jour ? Si le pouvoir n'est pas ce qu'il cherche, il a besoin de se sentir suivi et fera tout pour être un bon guide.

Valeus n'a pas de couleurs préférée, il n'a pas de plat préféré, s'il fera un choix, ce sera par réflexion et « convention », même lorsqu'il ne s'agit que de sa propre personne.

Valeus est plutôt lent dans sa réflexion et à agir, ce qui a toujours été un handicap pour lui. Il se sent responsable de ce qui est arrivé à son royaume, et autant il se retrouve plongé dans une mer de Myste... autant lui est, à l’intérieur, hanté par cette impression d'avoir été impuissant, jusqu'à la honte et un certain dégoût de sa propre personne dans les moments les plus sombres. Il a, depuis lors, en horreur ce qu'il nomme pour lui même « l'inefficacité ». Mais il est en même temps très prudent et observateur.

Histoire


~ Nabradia ~

Valeus Heios Nabradia est né à Nabudis, capitale du Royaume de Nabradia. Son père était le souverain de ce petit Royaume, situé entre l'Empire d'Archadès et le Royaume voisin de Dalmasca.

Malgré sa taille modeste, Nabradia, Royaume ami de Dalmasca, était prospère et n'était pas de ces nations cherchant à grandir de toutes parts. Assis sur leur trône, la lignée Heios avait reçu l'une des trois reliques du Roi Dynaste, Raithwall: l’Éclat de la Nuit, bien gardé dans la belle capitale devait y rester durant des générations encore...

Depuis son enfance, Valeus savait qu'il est né pour gouverner, qu'il était le gardien de l’Éclat de la Nuit, comme ses ancêtres avant lui. Toute son éducation a été construite autour de ces deux faits et il s'en est accommodé assez rapidement, apprenant à se faire une opinion sur ses devoirs et ce qui se fait ou pas dans ce Royaume, qui un jour reposerait sur ses -encore frêles- épaules.  

Il a grandi avec son jeune frère, Rasler. Sachant que celui-ci serait fiancé à une princesse du royaume voisin de Dalmasca avec qui il devrait tenir alors une alliance solide. Ce qui serait facilité par une bonne entente avec son frère cadet, qui fut donc encouragée. Leur faible différence d'age arrangea les choses et les deux frère eurent une enfance sans grandes vagues, malgré les enseignements stricts qu'ils eurent et même si durant cette période déjà, les relations avec l'empire voisin étaient tendues.

En effet, au cours de la génération qui les précédait, les Empires d'Archadia et de Rozarria connurent une grande expansion, faisant l'étalage de leur puissance et cherchant à augmenter toujours plus loin leur influence. Jusqu'à arriver à un point critique où les Royaumes de Dalmasca et de Nabradia furent pris en étau. Une alliance plus forte que de simples liens d'amitié cordiale fut alors décidée par les deux monarques : le mariage du cadet des deux frères : Rasler Heios Nabradia à la princesse Ashelia B'Nargin Dalmasca, héritière du trône de Dalmasca. Ainsi... chacun de son côté, Valeus et Rasler étaient tous deux préparés à régner. Les deux royaumes pensaient que ces mesures suffiraient à éteindre les braises du désir des deux grandes puissances de s'en prendre à leurs terres... malheureusement...

Le temps passant, les tensions ne cessèrent point. Devant l'effrayante ombre de l'Empire d'Archadia ; une partie du peuple des deux royaumes se mit à militer contre la décision de leurs monarques de s'allier et de rester neutres vis à vis des empires. Ils étaient pour une alliance avec Rozarria, pensant que seul l'Empire Rozarrian serait capable de stopper Archadia et la Maison Solidor.

Arriva le moment du mariage de Rasler et d'Ashelia. Son frère et son père partis avec le général de l'armée pour conclure l'alliance, Valeus resta à Nabudis, ne pouvant laisser le royaume en proie aux tensions qui le rongeait... tentant tant bien que mal de calmer la colère qui grondait et les querelles intestines de son propre peuple.

Il était préparé à l'éventualité d'une guerre civile, mais il savait que ça serait encore pire qu'une guerre contre l'Empire... Après quelques embrouilles et complots déjoués, son père revint et Rasler resta à Dalmasca. Ce fut alors le début de l'enfer pour Nabradia. Quelques mois après le mariage, la guerre civile éclata entre les pro-rozarrian et ceux qui restaient fidèles à leur roi. Le pire des scénarios pour notre jeune Valeus, déchiré entre le sentiment d'avoir perdu l'adhésion du peuple et la nécessité de remettre de l'ordre. Il fut écarté par son père, il fallait qu'il reste en retrait et à l'abri « pour l'avenir du royaume » ... Mais au beau milieu de ce conflit interne, Archadia plaça ses pions, et profita du chaos pour voler l’Éclat de la Nuit... Pourtant loin de l'imaginer et se sentant inutile, Valeus décida de tenir un journal des événements funestes des derniers jours du Royaume de Nabradia.

Ce court extrait montre combien la désolation et la confusion étaient partout...
Extrait:
 


Nabradia avait besoin de lui. Valeus s'arma et sortit de sa retraite, mais c'était trop tard. Il longea les grands murs décorés des longs et splendides corridors de sa ville... Il entendit des voix et suivi des ombres... elles allaient jusqu'à cet endroit... celui qu'il craignait, la relique pourtant bien gardée: le Nihilithe Divin dont il devait être le gardien. La dernière chose qu'il vit fut une lumière qui lui brûla les yeux … un son qui lui déchira les oreilles. Un déluge de Myste...

Bien plus au sud... « Nabudis est tombée. » annonçait le général Basch Von Ronsenburg à son frère et au roi Raminas.

… Combien de personnes furent tuées ce jour là ? Qu'était devenu son Royaume... ? Combien de temps passa ? Oui, son âme ne se résigna pas tout de suite au repos, ce n'était pas possible... Il serait donc ce lapin, tapis dans l'ombre ? Incapable de protéger sa demeure, sa ville, son royaume ? Il n'avait plus de conscience... tout n'était qu'un mélange de sentiments brutes, solides ... mais quelque chose en lui savait qu'il était encore sur les terres de son Royaume et qu'il devait les garder... il ne comprit même pas quand il fut enfin libéré... cette fois, il s'évanouit totalement d'Ivalice.

~ Héméra ~

Lorsqu'il se réveilla, il était dans un lieu inconnu, au début il crut qu'il était sur une île volante, ne sachant tout de même pas comment il s'était retrouvé là. Des cascades d'eau tombaient de prairies verdoyantes semblant suspendues. Il marcha quelques temps, sautant et grimpant. Enfin, il arriva sur un pont, qui menait à une ville sombre. Des créatures, il n'en avait jamais vues de semblables, l'observaient avec un regard suspicieux alors qu'il tenait fermement la garde de son épée, encore au fourreau... prêt à se défendre.

Où était-il arrivé ? Il était dans un lieu qu'il n'avait jamais vus en Ivalice, face à des individus à l'apparence singulière. Il y avait pourtant bien des races sur son monde. Est-ce qu'il avait été enlevé par l'Empire ? Il n'arrivait pas à se souvenir de quoi que se soit a part de ce flash terrible. Mais ces personnes, face à lui, ne bougeaient pas. Sans doute avaient-elles été trop habituées à ces nouveaux venus? Il pensa alors qu'il était sans doute mieux qu'il fasse le premier pas pour montrer que ses intentions n'étaient pas mauvaises. Ils parlaient sa langue, bien qu'ils aient aussi un étrange accent... personne ne put rien lui dire au sujet de Nabradia... ni au sujet de Dalmasca ou de l'Empire. Et lorsqu'ils leur parlait d'Ivalice... il eu droit aux mêmes silences. Ce n'était pourtant pas le premier Ivalicien qui arrivait par ici.

Valeus observa la ville, elle était comme enterrée, les couleurs lui rappelèrent un peu son chez lui, cependant... il commençait à ressentir la faim et la soif... une sensation d'inconfort. Il chercha un lieu où il pourrait manger. Mais il finit par se rendre compte qu'il n'allait pas pouvoir payer son repas. Un « Kupo ! » attira alors son attention. Il tourna la tête pour voir un Mog d'Ivalice... il n'y avait pas de doute possible.

Valeus demanda à ce Mog où ils étaient, il lui répondit. Pour ce qui était de comment ils étaient arrivés sur Héméra... il n'en savait pas plus que Valeus ; il était cependant arrivé quelques jours avant lui. Apparemment, il était dans une ville appelée Guadosalam, le Mog avait trouvé refuge dans les plaines à côté... bricolant quelques petites choses pour dans les environs en échange du gite et du couvert. Toutes ces informations furent un peu confuses au début. Valeus prit alors la décision de rester près de cet Au-dela. Si le Mog, dont le nom était Gervais, et lui étaient arrivés ici, alors d'autres pourraient venir d'Ivalice tout comme eux.

Ils prirent la route en direction de la Plaine Foudroyée. Où ils furent accueillis par des « Al-bhedes ». Gervais étaient, comme beaucoup de Mog, doué en mécanique. Un bon point pour s'entendre avec les Al-Bhedes. Mais les lois de ce monde étaient différentes de celles de son Ivalice... il s'occupa donc des Chocobos et assista Gervais, tout pour qu'il puisse gagner de quoi survivre dans ce monde où il n'était plus rien. Lors de leurs échanges, ils se rendirent compte d'une chose : ils étaient à priori tous deux morts avant de s'être réveillés ici, dans ce qu'ils appelaient l'Au-delà.

Des semaines passèrent ainsi. Et un jour... un Ivalicien sortit de l'au delà... puis un autre: un dalmascan qui le reconnut... puis encore, un enfant, un Vangaa... tous se retrouvaient aussi perdus que lui. Dans un premier temps l'arrivée d'un habitant de l'Empire fit grincer des dents, mais rien de bien grave ne se produisit, c'était un enfant. A force de nouvelles arrivées. Ils furent trop nombreux pour rester dans la Plaine, bien trop instable. Ils restaient ensembles, mais des petits groupes s'étaient déjà formés, même dans cette dizaine de personnes. Alors ils s’installèrent près du Sélénos pour encore quelques semaines, chaque jour, Valeus se rendait à cet endroit où tout avait recommencé.

La guerre avait éclaté ici aussi. Tout le monde en parlait... apparemment ce mal n'épargnait pas ces terres. Valeus se demanda quelles raisons ignobles devaient en avoir été la cause ici. Encore la domination ? La soif de pouvoir absolu.. ? Dans tous les cas, il s'agissait d'un assaut de Spira contre un autre pays : Gaïa.

Le temps passa, la fin de l'an 3 arriva. Il finirent par recevoir une visite inattendue de Valeus, mais tout sauf impromptue pour l'homme qui lui faisait face... Forz. Le général de l'armée Nabradienne laissa à peine paraître son étonnement et lui appris que son frère, Rasler était ici, et qu'il tenait un campement de 'réfugiés' Ivaliciens.

Escortés par Forz, la petite compagnie prit la route vers Luca. Ils en auraient sûrement pour plusieurs jours, vu la petite troupe qu'ils étaient. Ils traversèrent une région lacustre, le Sélénos, qui rappela encore sa terre à Valeus, ces terres qui étaient désormais appelée « les terres mortes de Nabreus »; chaque révélation des gens qui avaient quitté leur monde après lui furent de véritables chocs. Nabradia n'était plus que nuage de Myste dont les habitants avaient été décimés et où les monstres s’amassaient. Ce voyage fut difficile pour le prince, même s'il avait retrouvé un but depuis que ses semblables étaient arrivés par l'Au-delà.

Deux jours après leur départ, Valeus eut à gérer leur premier conflit. L'enfant qui était apparu dans l'Au-delà et qui était originaire d'Archadès était la raison du conflit. La tension emmagasinée avait dû se libérer avec la fatigue... Quelques éclats de voix lors d'une pause furent les premiers signes de la discorde. Quelque chose d'inacceptable pour Valeus, qui ne voulait pas qu'une fois de plus ils se déchirent, voyant où ça les avait menés. Ils s'approcha du petit groupe et prit la parole, écartant l'enfant des menaces des deux "clans" :

« Dois-je vous rappeler que nous sommes tous étrangers, ici ? Nous n'avons même plus de terres à défendre.

Nous devons avancer ensemble ou alors nous n'arriverons à rien. Regardez vers le passé et pensez ! Où nous ont conduits ces conflits ridicules ? Mon propre peuple s'est déchiré jusqu'à s'entre tuer à cause de ce genre de comportements ! Cet enfant est l'un d'entre nous. Nous sommes tous arrivés d'Ivalice... nous ne sommes rien de plus que des étrangers ici. Nous avancerons ensemble, comme un seul peuple. Que ceux qui ne sont pas d'accord s'en aillent.
»

C'est à ce moment précis qu'il comprit ce quelle serait sa nouvelle mission...

Tous les repères qu'il pouvait trouver, ces petites ressemblances, mais surtout l'espoir de retrouver d'autres habitants d'Ivalice... voilà ce qui permit à Valeus de continuer sa route, ces gens avaient besoin de lui... Ils ne s'attardèrent pas en ces lieux et ils firent route jusqu'à Luca. Où ils devaient traverser la mer... suivant Forz vers leurs nouveaux horizons.

Ils étaient au bientôt au début de l'an 4 sur Héméra... ce qui n'avait aucun sens pour le jeune homme. Mais ce dont il était sur, c'est qu'il était devenu quelqu'un de banal, ici. Personne ne le connaissait et ne le reconnaissait. Le voyage continua, bien trop lentement à son goût... et enfin, ils arrivèrent au camp ; Rasler était là, quelque part.

Test rp

x (seulement pour les personnages prédéfinis)

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Véga Like a Star @ heaven
• Votre âge? 28 ans. (Voilà, c'était pas si difficile.)
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Ça fait longtemps que je sillonne Héméra, j'ai même pris soin d'elle quelques temps... :]
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises?
Je les relis de temps en temps... ça ne fait pas de mal !
Revenir en haut Aller en bas
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Valeus Heios Nabradia   Mer 15 Fév - 22:34

Bonjour et (re)bienvenue sur Final Fantasy Rebirth !

Pas grand-chose à dire sur la fiche, je vois que tu as inclus les éléments "d'avant-jeu" en mentionnant la division du peuple au sein même du royaume (les Pro Rozariens et les fidèles au roi) et des diverses tentatives d'attentat.

Sinon, comme je compte le dire à Rasler, il n'est mentionné nulle part que Rasler a un frère, d'ailleurs son passé et enfance ne sont malheureusement pas exploités même sur le wikia ... dans la mesure où la famille royale n'est donc pas bien définie, ce n'est pas dérangeant de se laisser libre cours à son imagination pour ca tant que ca ne modifie pas l'histoire de FF12 et que ca reste cohérent. (On a bien eu un demi-frère pour Seymour, après tout. ^^)

Pour l'arrivée sur Héméra, c'est bon. Vu qu'on a discuté du projet du campement d'Ivalice et qu'il sera implanté sous peu sur le forum, on sait à quoi s'attendre !

Tu es donc validée.

Tu connais la chanson désormais, tu peux définir l'anniversaire de ton personnage et faire une demande de rang. Je t'invite à m'envoyer les éléments de ta fiche de combat par MP (les 20 points de stats, l'arme, la protection et deux techniques au choix). Bien entendu comme tu le sais, tu peux commencer à RP mais ne pourras pas combattre sans ta fiche de combat !

Je validerai sûrement ton partenaire demain, je m'apprêtais à le faire jusqu'à voir le "en cours" discret sur sa fiche donc je crois comprendre qu'il a encore quelques trucs à ajouter. Razz

Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage.

Fiche validée et verrouillée d'ici une semaine


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Valeus Heios Nabradia   Jeu 16 Fév - 11:21

Salut.

Bien... disons que mon personnage aura jamais eu la chance de voir les évènements du jeu... ><"' Donc finalement, je peux pas en parler.
Ensuite, effectivement, il n'y a rien là dessus, mais il m'a semblé vraiment logique que Rasler n'ait pas été le premier né... Sinon il n'aurait pas été fiancé à Ashe, laissant son la couronne de son Royaume sans héritier. Ça j'en suis sure, après... oui, si un jour la famille royale de Nabradia est exploitée (sait-on jamais... Razz ); le nom, etc. seraient pas les mêmes, mais ça... ^^'"
Bref j'ai estimé que les chances que le royaume de Nabradia soit exploité à nouveau à cette époque sur Ivalice étaient peu nombreuses... alors malgré mes doute j'ai dis: pourquoi pas!?

Je devrais voir tout ce qu'il faut pour ma fiche de combat dans la journée, envoyées par mp. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
 
Valeus Heios Nabradia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives