Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Marine   Lun 6 Fév - 11:31

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Spira
• Nom: -
• Prénom: Marine
• Âge: 17 ans
• Avatar utilisé: Marine de Hyrule Warriors

Description

• Alignement: Guerrier de lumière

• Description physique:
MarineDu haut de son mètre cinquante, Marine ne se remarque pas par un physique extraordinaire. Elle pourrait se fondre à la foule sans le moindre problème vu qu'elle n'a pas une coupe de cheveux extravagante et d'une couleur bleue par exemple. Non, elle est tout ce qu'il y a de plus normal même si la blancheur de sa peau ne reflète pas très bien les température assez hautes qu'il y a majoritairement à Kilika mais elle blâmerait son père pour ça, lui même étant clairement incapable de bronzer. Aucune imperfection ne marque sa peau, que ce soit une cicatrice ou un muscle trop entraîné. Elle a une silhouette plutôt fine sans non plus avoir la peau sur les os ; elle garde mine de rien quelques formes là où il en faut.

Son visage est resté juvénile malgré son âge, que ce soit par la pétulance de son regard noisette ou par son sourire contagieux et innocent. Son front est généralement dégagé malgré que sa chevelure brune lui arrive bien facilement sous les omoplates, approximativement à la moitié du dos. Bien que Marine n'attache pas ses cheveux, elle garde généralement un accessoire sur le côté gauche de sa tête représentant une fleur rouge. Elle n'a pas les oreilles percées mais porte un collier dont la breloque en forme de losange retourner chercher la couleur de cette fleur. D'ailleurs, bien qu'elle ne soit pas très bijou, elle porte un petite bracelet simple en argent sur le poignet gauche.

Niveau vestimentaire, elle fait ça simple avec une robe dans les tons bleus assez courte autant sur les manches, n'arrivant pas au coude, que sur les jambes où il les genoux sont bien visibles. Malgré tout, la robe est légère si bien qu'elle n'en ait pas dérangée pour courir si nécessaire. Cependant, pour ne pas se faire surprendre par des courants d'air mal placés et qui seraient aptes de retourner intégralement la tenue qu'elle porte, Marine noue un ruban rose en dessous de la poitrine qui n'est pas sans rappeler l'habit traditionnel de l'invoqueur qu'elle aurait aimé être.

A ses pieds, de fines sandales lui permettent de gravir les sentiers parfois chauds de Kilika ou remplis de bois ou de feuilles dans la forêt sans que ça ne lui pose de problème. Aussi, ses jambes ainsi que ses bras restent dénudés ; chose normale au vu du climat du village où elle vit.

Pour terminer, même si on ne la voit pas en temps normale, Marine dispose d'une cloche argentée en forme de fleur d'environ quarante centimètres de long afin de se battre. Non pas que ça soit une arme conventionnelle, elle reste utile pour sonner n'importe qui s'en mangerait un coup !

• Description psychologique: La première chose qu'on peut dire quand on la rencontre, c'est que Marine respire la joie de vivre et son sourire est contagieux. C'est une amie dévouée qui n'hésiterait pas à donner sa vie pour les autres – ce n'est pas pour rien qu'elle a toujours désirée devenir invoqueur. Elle est gentille et sincère mais il ne vaut mieux pas qu'on s'oppose à elle parce qu'elle a du caractère la demoiselle ! Très têtue, elle défend toujours son opinion bec et ongles et ce même si elle sait avoir tort. Légèrement impulsive sur les bords, ça ne l'empêche pas d'avoir un bon fond mais elle ne se laisse pas faire.

Marine est loin du stéréotype des filles trop fragiles pour se défendre. Elle a eu une stricte éducation peut être mais ça ne l'empêche pas de passer au dessus des règles lorsqu'elle a quelque chose en tête. Si elle souhaite aider son prochain, il faut déjà qu'elle soit bien en mesure de se protéger elle même après tout !

Traumatisée par l'existence de Sin, elle s'est vouée à protéger son prochain et empêcher toute calamité de nuire au monde. C'est pourquoi suite à la fusion de tous les mondes, elle veut s'assurer que personne ne trouble la paix quitte à mettre les pieds – si ce n'est pas plus – dans le plat. Son ambition, aussi grande soit-elle, est de récupérer tous les cristaux pour les protéger. Elle compte aider les organisations les plus sérieuses à les récupérer donc et, si pour le faire, elle doit s'allier à une personne qu'elle trouve aussi détestable que le grand Asran, elle le fera pour mieux l'handicaper une fois qu'elle aurait tout appris de ce qui pourrait être intéressant pour elle.

Elle aime peut être énormément sa famille mais le côté trop protecteur de son père l'étouffe si bien qu'elle prend un malin plaisir à faire tout ce qu'il ne souhaite pas qu'elle fasse. Mais elle ne dira jamais du mal de ces derniers et reprendrait toute personne qui oserait le faire : elle adore ses parents et estime qu'ils sont toute sa vie autant que la raison pour laquelle elle veut se battre. Néanmoins, elle ne peut pas dire avoir la chance d'avoir beaucoup d'amis. La majorité qu'elle a pu avoir ayant connu la mort lors des multiples assauts de Sin sur Kilika.

C'est d'ailleurs une chose qu'elle parvient avec brio à camoufler derrière ses sourires et ses habitudes : un passé troublé et parsemé de morts. S'il lui arrive d'y réfléchir quelque fois, ce n'est pour elle qu'une raison supplémentaire d'empêcher les personnes mal intentionnées de mettre la main sur ces pierres précieuses. Si elle juge une personne non digne de confiance, il y a toutes les chances qu'elle tente de la rencontrer pour s'en assurer elle même et obtenir de cette personne le maximum de choses avant de lui mettre des bâtons dans les roues.

En outre, elle n'est pas catégorique sur les notions de bien et de mal. Elle sait que même pour faire le bien, certaines personnes doivent faire le mal et si elle doit aller jusqu'à commettre des crimes pour protéger un cristal, bien qu'elle y réfléchirait à deux fois, elle le ferait sans aucun doute en tentant toujours de suivre ses convictions.

Par ailleurs, Marine apprécie beaucoup la nouveauté : elle est très curieuse et utilises ses objectifs comme d'une manière de découvrir le monde. Elle est aussi bavarde même si elle parle peu d'elle même ou de son passé sans chercher à vouloir se couvrir d'un voile de mystère. Elle aime s'amuser et rigoler également sans négliger non plus sa connaissance et d'autres passe-temps – comme la lecture qu'elle apprécie tout autant. Néanmoins, pour pouvoir découvrir la personnalité de cette pétulante jeune femme, il est nécessaire d'avoir sa confiance évidemment mais aussi la côtoyer avec toute la franchise possible. Une chose que Marine n'aime vraiment pas : c'est qu'on lui mente. Et autant dire qu'il est préférable de ne pas la mettre en colère sans quoi il y aura assurément de la casse...

Histoire


Lorsqu'on est originaire de Kilika, on ne voit pas le monde de la même manière mais Marine peut au moins dire avoir la chance d'avoir grandi avec ses deux parents et ce n'est pas une chose dont pourraient se vanter tous les enfants d'ici. Si sa mère était curieuse et dynamique, si ce n'était même excentrique à ce stade, son père était sérieux et rappelait généralement cette première à l'ordre sur l'éducation de leur fille qui devait rester une priorité. Marine n'a pas été tyrannisée pour autant mais on peut dire qu'elle a été élevée au doigt et à la baguette. Ca ne l'empêchera pas de développer un comportement toutefois assez rebelle : elle apprécie tout particulièrement marcher sur les limites. Preuve en étant qu'elle a fait ses premiers pas dans la forêt de Kilika et sans l'aide de ses parents...

Si sa famille fut autant de fois sauvés des diverses attaques de Sin sur Kilika, ce n'était que parce qu'ils habitaient vraiment très proche de la forêt. Les dons magiques de ses deux parents repoussèrent bien souvent des monstres mais Marine aimait braver le danger autant que l'autorité. Lorsque son père la retrouva dans la forêt alors qu'elle avait tout juste appris à marché, elle n'avait peut être qu'une dizaine de mois mais elle risquait de s'en souvenir toute sa vie.

Kilika n'était pas un lieu où il y avait des écoles mais le père de Marine, en plus de travailler à la sécurité du village, enseignait ce qu'il fallait savoir pour développer des bases en magie. Sa propre fille était donc aux premières loges pour pratiquer ce savoir. Elle n'aimait pas trop lorsqu'il s'agissait de théorie cependant et, encore moins, lorsqu'il fallait qu'elle apprenne l'histoire de Spira, chose qu'elle trouvait vraiment embêtant à côté de ce qu'elle pourrait apprendre à faire pour imiter ses parents.

Cela dit, son père lui trouva bien vite une manière de l'intéresser à l'histoire de Spira en lui parlant des invoqueurs. Ce n'était pas une chose à côté de laquelle elle serait passée vu que le village fut assez longtemps en fête suite à la mort de Sin – mort temporaire évidemment : Braska venait de mettre un terme à son ère de carnage. Cette félicité, bien que trop courte, fit comprendre à Marine les enjeux d'être un invoqueur. Elle comprit bien vite tout ce qu'il fallait savoir pour pouvoir le devenir et son ambition fut vite d'en devenir un. Non pas pour faire plaisir à ses parents d'ailleurs...

Son père lui refusa catégoriquement de suivre un tel chemin, la menaçant même de ne plus rien lui apprendre, sa mère fut bien plus compréhensible par contre – elle même ayant un jour envisagé ce chemin avant de revenir sur sa décision le jour où elle rencontra cet homme.

Une certaine tension naquit entre Marine et son père du coup. Sans son accord, sa mère ne céderait jamais mais il arrivait tout de même qu'elle tente de lui en parler sans obtenir de réponse positive bien sûr mais elle tentait quand même. Du coup, Marine ne put avoir plus que les leçons rébarbatives sur l'histoire de Spira, sur la religion en cours – Yevon – ou même sur les différentes factions qui combattaient Sin à sa manière : notamment les Al Bhed... Elle put apprendre d'ailleurs que sa mère avait des origines al bhedes à ce moment là, elle même ayant une mère al bhede et un père yevonnite.

Pour ce qui était des cours de magie, elle ne pouvait plus en avoir, elle ne pourrait plus en avoir tant qu'elle ne se serait pas mise d'accord avec son père. Et, en grandissant, elle pourrait mieux encore lui tenir tête en lui disant qu'il ne pourrait pas toujours la retenir à la maison et qu'un jour viendrait où elle ne lui laissera pas le choix. Mais pour l'instant, elle était mineure et elle ne l'avait pas qu'il lui redisait à chaque fois.

Ainsi, Marine commença à s'entraîner toute seule comme elle le pouvait mais ce n'était pas aussi efficace qu'avec son paternel. Et vu qu'elle ne parvenait pas à former correctement ses sorts, elle se tourna peut être vers quelque chose de plus physique mais vraiment très peu efficace : des bouts de bois dans la forêt... De nombreuses fois, elle dut avoir recours à des sorts de soin pour s'éviter des remontrances en revenant blessée, elle put apprendre à les perfectionner de cette manière sans jamais réellement réussir à faire quelque chose de bien utile ; elle restait loin des monstres que ses parents pouvaient terrasser d'un claquement de doigt à vrai dire...

Sin étant revenu, l'espoir de devenir invoqueur revenait à chaque fois qu'une ville était attaquée mais son père restait intransigeant : il n'accepterait pas que sa fille suive un chemin qui ne pourrait que la mener vers la mort. De nombreux invoqueurs partaient en pèlerinage pourtant et, à l'image de Ohalland, elle aurait aimé pouvoir faire de même au point où elle alla jusqu'à se rendre même au temple pour se renseigner sur une formation dans ce but. Cette fois, ça ne passa pas inaperçue et bien que sa mère tenta de calmer le jeu, elle fut punie de sortie si longtemps qu'elle échappa à une terrible attaque de Sin sur Kilika. Cette attaque terrassa près de l'intégralité du village et elle dut sa survie à l'éloignement de sa maison encore une fois et à sa punition qui l'avait empêchée d'aller dehors. Jamais son père n'avait été aussi content de lui interdire d'aller jouer dehors...

Mais la conséquence fut désastreuse puisque Marine perdit de nombreuses de ses amies, même des personnes adultes qu'elle connaissait furent tuées dans cette attaque et sa tristesse ne tarda pas à se transformer en colère ; pourquoi ne pouvait-elle pas devenir invoqueur ? Parce que le destin d'une telle personne n'était pas différent même si ça permettait de sauver beaucoup de monde pendant une courte période de temps. Ce jour là fut aussi celui où elle fit connaissance de Yuna, la fille du grand invoqueur Braska. Ce fut celle qui fit la cérémonie d'accompagnement pour épargner aux défunts de se transformer en monstre.

Cette invoqueur était si jeune... Elle devait avoir seize ans environ, seulement deux de plus que Marine... Et pourtant, elle prouvait déjà avoir la volonté de sauver Spira. C'était un exemple à suivre et malgré toute sa détermination, malgré toute l'aide de sa mère, Marine ne pouvait pas convaincre son père... Elle ne put non plus aller parler avec la jeune femme, étant elle même toujours punie de sortie jusqu'à nouvel ordre.

Les jours suivants furent surtout dédiés à la reconstruction de l'île de Kilika. Beaucoup de monde travaillaient et, plutôt que de penser à ses rêves ou à s'entraîner, Marine fit ce qu'elle put pour donner un coup de main à tout le monde en apportant de la nourriture ou de l'eau aux travailleurs par exemple. En apportant les premiers soins aux blessés vu qu'elle maîtrisait tout de même relativement bien les sorts de magie blanche de base. Les reconstructions furent très longues et il y eut beaucoup de solidarité qui poussa tout de même sa famille à héberger jusqu'à deux personnes supplémentaires à un point tel que Marine dut dormir sur des couvertures à un certain moment. Mais ce n'était que temporaire qu'on lui disait.

Les constructions avançaient sommes toutes très bien mais une nouvelle vint ébranler ses rêves lorsqu'elle apprit que Yuna était devenue une paria aux yeux de l'église. Comment ? Elle ne pourrait y croire ! Il semblerait qu'elle soit à l'origine du meurtre de Seymour Guado, un des quatre maîtres de Yevon. Et bien que cet homme détestable le méritait certainement, Marine se demandait ce qui avait pu conduire la demoiselle à agir ainsi. Son père ne manqua pas de l'utiliser contre elle en lui rappelant que l'église camouflait encore de très lourds secrets que ceux qui découvraient devaient mourir. C'était le cas de Yuna : et elle était devenue une fugitive même si Yevon s'entêtait à dire qu'elle avait commis ce meurtre.

Le  maître Kinoc fut également tué, les rumeurs allaient encore vers Yuna qui devait en porter large sur le dos. Elle ne semblait pourtant pas être une mauvaise personne quand elle était passée à Kilika... Le maître Kelk retourna dans sa montagne de son côté mais malgré tout ce qu'elle avait sur le dos, Yuna continuait son pèlerinage avec une volonté de fer et la certitude de pouvoir faire mieux que son père sans aucun doute. Marine put le savoir lorsqu'elle entendit parler d'un message comme quoi Sin pourrait être vaincu en chantant l'hymne du priant, la chanson qu'on pouvait entendre dans les temples, dans la chambre du priant.

Si Marine participa à ce chant commun, elle put constater que ce n'était pas de fausses promesses puisque quelques heures plus tard, elle put voir Sin s'écraser non loin Bevelle... C'était fini alors ? Sin était de nouveau mort ? Mais il reviendrait certainement d'ici peu que lui disait son père. Cependant, quelque chose était différent cette fois... Au lieu de simplement disparaître, Sin vola en furolucioles, les chimères disparurent... Tout changea en réalité...

Certaines personnes la virent comme le héros d'une nouvelle ère, d'autres la condamnèrent d'avoir totalement détruit leur système de vie mais la majorité le vivait mieux ; Marine était mitigée pour sa part puisque si elle lui était reconnaissante de les avoir débarrassé d'un fléau millénaire, c'était tous ses rêves qui s'envolaient en fumée. Au moins, le calme permit une reconstruction efficace du village de Kilika.

La vie redevenait ce qu'elle aurait du être si Sin n'aurait pas existé, les monstres étaient toujours présents et étaient devenus la première source de menace du coup. Peut être que Marine pourrait faire comme ses parents et protéger le village de ces attaques fortuites que les créatures de la forêt menaient au village ? Elle n'aurait pas le temps de s'interroger longtemps sur la question puisque le monde subit une transformation majeure du jour au lendemain. Si sur le coup, ça influença surtout les furolucioles, d'autres territoires étaient arrivés sur la carte du monde et, assez vite, l'au delà qui n'était plus utile depuis la défaite de Sin se remit à fonctionner pour recracher des morts qui étaient maintenant bien en vie...

Alors qu'elle avait apporté la paix, Yuna fut aussi pointée du doigt comme quoi elle avait totalement détraqué le monde en mettant fin à ce cycle funeste qu'apportait Sin. Mais Marine était convaincue que ce n'était qu'une coïncidence puisque leur monde n'était maintenant plus le seul sur cette planète visiblement. Et les personnes qui revenaient de Guadosalam n'étaient pas toutes des personnes qui venaient de l'une des nouvelles terres ce qui voudrait dire que l'origine de cette modification devait avoir été orchestrée par une personne vraiment très puissante.

Toutes ces nouvelles choses poussaient Marine à vouloir voyager pour en apprendre davantage mais son père n'était pas d'accord à ce qu'elle prenne son envol comme ça : il comptait bien la garder jusqu'à ce qu'il ne puisse plus avoir son mot à dire... D'autant plus que l'une des transformation majeure du monde était l'impossibilité d'utiliser la magie comme elle avait pu l'apprendre et c'était pour papa poule une raison bien largement suffisante pour empêcher autant sa fille que sa femme de sortir du village.

Une nouvelle tête apparut très peu de temps ensuite : un certain Asran qui se prétendit grand maître à la place de l'ex monseigneur Mika. C'était le genre de personne pour qui la tradition de l'ultime chimère était la seule chose apte de calmer le jeu, il était plus facile de comprendre pourquoi autant de monde avait dénigré Yuna de cette manière. C'était le genre de bonhomme que Marine souhaiterait voir plutôt mort que vivant d'ailleurs mais à la seule mention de ces pensées, elle fut tout de suite remise en place par son père qui, préférant la savoir en vie, lui fit comprendre qu'elle ne devrait en aucun cas dire de telle sottise même à l'intérieur de leur maison. En tout cas, ce personnage voulait surtout conservé Spira fermée aux visiteurs malgré que tout le monde ressurgissait de l'au delà.

Au vu de ses réactions face à ce qu'il se passait dans le monde, Marine fut coupée de toute information qui pourrait lui donner envie de partir à l'aventure. Son père s'assurait qu'elle n'entendait rien si bien qu'elle ne put savoir qu'une dernière chose : le nouveau monde s'appelait Héméra. Pour le reste... Cette histoire de morts qui revenaient à la vie, elle n'en fut consciente que bien plus tard lorsque, dans une discussion, son père mentionna que Seymour s'était racheté et avait retrouvé sa place dans la haute église que le grand maître avait recréé.

Marine fut presque séquestrée pendant cette période : elle ne pouvait presque plus sortir de la maison sous prétexte que les rues étaient devenues dangereuses avec tous ces inconnus qui s'y baladaient et ça dura longtemps, trop longtemps pour elle... En même temps, ça passait tellement longtemps qu'elle aurait bien dit que ça durait depuis des années mais, en sortant en cachette, elle put se rendre compte que ça ne faisait que quelques mois mais qu'il s'en était passé des choses. Il semblerait que Spira en voulait beaucoup à Gaïa, un autre secteur de ce nouveau monde... Mais ce qui intéressa bien davantage l'adolescente c'était la réapparition des chimères et d'étranges cristaux qu'elles protégeraient...

Plus douée pour partir en douce, elle parvint à récupérer pas mal d'informations sur la situation actuelle du monde sans jamais se faire prendre mais elle devait jouer serré par moment pour réussir à quitter la maison sans que personne ne le sache, sans croiser ses parents qui généralement allaient jusqu'au temple ou revenir avant eux pour ne pas se faire prendre.

Spira commençait de nouveau à s'assombrir en tout cas, Marine pouvait le sentir juste aux témoignages des divers marchands du coin. En outre, elle n'aurait pas le temps de réfléchir à une façon de réussir à quitter sa maison : elle aimait beaucoup ses parents mais elle avait bien compris qu'ils ne souhaitaient pas qu'elle prenne de risque de ce genre rien qu'en foulant le monde de ses pieds. Mais les marchands ne savaient pas qu'elle sortait sans en avoir l'autorisation si bien qu'elle se fit reprendre bien sévèrement par son père qui en eut vent quelques semaines plus tard. Marine s'opposa à ce qu'il lui disait pour tenter de la consigner dans sa chambre : elle allait bientôt avoir dix huit ans et elle sera en droit de quitter la maison qu'il le souhaite ou non. C'était dans ses plans et ça lui permettrait de se préparer pendant les quelques jours qu'il resterait avant que ça n'arrive. Ca sembla au moins calmer les punitions intempestives que son père ne cessait de lui donner.

Ironiquement, leur relation s'arrangea même bien mieux qu'elle ne put le penser puisqu'il lui était bien conscient qu'il serait mieux de lui donner tous les conseils qu'il pourrait lui partager avant qu'il n'en soit plus capable. Elle passa donc les derniers moments avec sa famille avant de préparer son grand départ. Elle ignorait ce qu'elle désirait faire mais elle se faisait la réflexion que le meilleur endroit où elle pourrait en apprendre serait auprès de l'église de Bevelle et de ce grand chef de l'état. Si elle pourrait le convaincre qu'elle rejoindrait ses rangs pour l'aider à mettre la main sur les cristaux, elle aurait certainement toutes les informations qu'elle voudrait avoir à ce sujet ? Elle verrait au fur et à mesure de sa route vers Bevelle vu que le chemin restait tout de même long entre Luca et la capitale. Le bateau continuant de faire le trajet Kilika – Luca même depuis que Sin était mort. C'était son aventure qui commençait et elle n'allait pas être prise de remord après avoir dit au revoir à ses parents !

Test rp


-

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Josué
• Votre âge? 29 ans
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Je suis Luna Brima.
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? C'est tout bon ^^



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Marine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Space Marine] Sons of Hammer, 2'000 pts pour tournois
» [conversion] space marine du chaos
» Litterature guerre sous-marine
» Bataille marine de Trafalgar 1805
» Eh Marine !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Pour commencer... :: Tout sur vos personnages :: Présentations Validées-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives