Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Buried Alive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Buried Alive   Mer 25 Jan - 21:40

_______________________________________________

Le duo vient des Plaines - The number of the Beast
_______________________________________________



Le vent soufflait et le soleil invisible continuait sa chute inexorable. Les quelques vêtements  de l'élémentaire se soulevaient doucement à chaque nouveau courant. La brise emportait avec elle quelques larmes rouges, jouant avec la Brume pour masquer les empreintes de la fuyarde. Le brouillard empêchait le nihiliste de voir l'âme esseulée de sa cible. Il l'avait perdu. 


T-ckilla considéra l'état de son allié. De prime abord, il ne semblait pas trop amoché. Son intégrité physique était complète, aussi y avait-il fort à parier qu'il recouvre l'intégralité de ses facultés après un peu de repos. Son aura avait un peu grandi également. C'était peut-être le seul point positif à ce fiasco. 
Ce chevalier mentionna alors le fait qu'on allait surement mettre leurs têtes à prix. Le nihiliste soupira, plus blasé par l'échec de son plan que par la remarque de son compagnon de fortune.

" Inutile de se presser, nous ne serons pas embêté cette nuit. "


Si l'élézen voulait plus de précisions, il lui en donnerait. Quoique, cela lui semblait évident. La seule vraie raison au fait de trouver un abri pour la soirée était d'éviter l'attaque d'une meute de créatures nocturnes. 

" Je vois... "

Il n'en dit pas plus. S'il ne savait rien sur ces sceaux, inutile de pousser le sujet. Il ne voulait pas risquer de lui faire comprendre qu'il existait un moyen de contenir sa magie, voir son existence. Moins il en savait, mieux cela était. 


L'ange du néant regarda une dernière fois par dessus son épaule. Il n'apporterait pas son message divin à la ville de la nuit aujourd'hui. Néanmoins, cela ne changeait rien au fait que la ville tomberait. Il avait dis le faire dans les cinq prochains jours. Il ne s'en était écoulé qu'un...


L'homme à l'armure éclatante et à la claymore bénie questionna alors le nihiliste sur un point... Qui le contraint à marquer une légère pause.


" Vous l'avez donc remarqué hein?... "

Il venait de regarder Aymeric en gardant une expression toujours si neutre et froide. Puis il reprit la route en regardant le ciel. 


" J'ai de nombreuses choses sur le feu. Mais rien qui ne presse." Il marqua une petite pause en marchant, comme pour réfléchir, puis ajouta : " Rose va mettre plusieurs jours à se rétablir, d'ici là, je pensais attendre. Cependant, votre objectif étant de ramener les vôtres, peut-être pourrions-nous définir un itinéraire de voyage une fois au calme? "


Il attendit une éventuelle réponse avant de parvenir jusqu'aux grottes de Kwane. L'endroit était sombre de prime abord. La Brume camouflait d'ailleurs en partie l'entrée, rendant le lieu difficilement accessible à ceux qui ignoraient son emplacement. Le nihiliste remarqua alors les quelques bougies présentes et entreprit de les allumer. 


" Nous dormirons ici cette nuit. Je m'occupe de la garde. "

Il ne faisait surtout pas totalement confiance au chevalier. Après tout, ce dernier venait de revenir à la vie il y a peu, il était donc imprévisible. Mais peut-être que la soirée leur permettrait de faire plus ample connaissance?


Enlevant ses effets, l'élémentaire progressa dans la grotte jusqu'à atteindre des bassins creusés par l'érosion. La pierre était chaude et l'eau revigorante. Il ne connaissait certes pas les propriétés curatives de ce lieu, mais il les découvrait avec une certaine réjouissance. Ses brûlures disparaissaient peu à peu et ses coupures se mirent à cicatriser plus rapidement.


" Rejoignez-moi, j'aimerai que vous me parliez un peu plus de vous. "


C'était une forme d'invitation à se soigner avec lui, mais aussi une façon d'aborder sereinement les choses. Cela ne faisait que quelques dizaines d'heures que les deux êtres voyageaient ensemble, mais ils avaient vécus déjà bien des choses et il fallait qu'ils se comprennent pour mieux avancer ensemble. 
Au passage, T-ckilla remarqua les lits et meubles reconstruis au fil des mois par le duo qui les avait précédés. La main d'oeuvre avait été efficace... Mais il se détourna bien vite de ses derniers pour poursuivre le début de ce dialogue.


" Vous êtes le serviteur d'un roi-dieu. Mais une fois son rêve accompli, que deviendrez-vous? Quelle est votre vision du futur? "


S'il y prêtait attention, Aymeric pourrait certainement sentir un léger changement d'atmosphère. Le nihiliste était très sérieux, peut-être un peu trop... 

___________________________________________


Action RP : T-ckilla profite des eaux revigorantes de la Grotte de Kwane.

___________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Dim 29 Jan - 11:02

La conversation concernant ce sceau n’alla pas bien loin, mais Zephirin ne pouvait pas dire avoir déjà vu quelque chose de semblable. Pourtant, il en avait vu des choses au courant de sa vie… Il avait presque trente ans, ce qui n’était honnêtement qu’une petite parcelle minuscule de vie pour un élézen. Cela dit, c’était tout de même long pour un hyur basique, et il pouvait justifier avoir traversé bons nombres de combats, mais jamais avoir vu de symboles magiques identiques à ce que Rose avait put graver dans le sol avec la puissance seule de son esprit.
Une chose était sûre cela dit ; l’intérêt de T-ckilla pour cette marque laissa Zephirin interrogé.

L’homme aux cheveux blonds préféra tout de même passer sur un autre sujet en s’adressant au maître du néant. Rose avait toujours ce cristal dans son crâne, et cela n’était pas sans incidence. T-ckilla sembla apprécier qu’il ait remarqué, mais il ne lui en dit pas davantage sur ses plans. Il avait plusieurs choses sur le feu disait-il mais ils avaient le temps. Rose allait mettre du temps à se remettre… Le temps qu’elle ne se repose et ils pourraient se préparer à la suite. Zephirin ne pouvait s’empêcher d’y voir là une potentielle faille. L’élémentaire n’était pas non plus infaillible, il semblait on ne peut plus habitué à son ancienne position de pouvoir, et de ce fait, il semblait sous-estimer la menace que cette Rose Klewitz pouvait bien représenter…

Quoi qu’il en soit, ils arrivèrent dans une grotte où T-ckilla déclara qu’ils passeraient la nuit. Il monterait la garde, mais le Chevalier de l’Azur n’avait certainement pas l’intention de fermer profondément son esprit et dormir en toute quiétude avec un être aussi particulier avec lui. Cela dit, il ne s’obstina pas. Il se contenta de le suivre vers les sources chaudes dont les vapeurs seules semblaient revigorantes. L’élézen s’installa en tailleur aux côtés des sources alors que T-ckilla réclamait à parler… de lui ?

Il rappela que Zephirin était le serviteur du roi-dieu – un terme qu’il n’appréciait pas de trop – et l’interrogea sur ses motivations une fois que Thordan VII aurait eut ce qu’il voulait. L’élézen, qui venait de poser sa claymore à l’horizontal sur ses genoux alors qu’il était en tailleur près des sources, répondit sur un ton qui pourrait presque sembler distant.
« Je suis le bras-droit et commandant-en-chef du roi-dieu, et non pas un vulgaire serviteur. » Il n’aimait pas être considéré comme un toutou à son maître. « Mes motivations vont dans ce sens. Lorsque Thordan VII gouvernera Héméra, je resterai à ses côtés pour le soutenir et l’aider à maintenir l’ordre qu'il désirera mettre en place. »

Il avait en effet ses idées, ses projets, qui n’allaient pas forcément dans le sens de T-ckilla cela dit. Il aidait le maître du néant parce que sa cause, à priori du moins, ne venait pas bloquer son propre chemin. Il pouvait ainsi en apprendre davantage sur la situation politique et géographique de ce monde, un atout loin d’être négligeable lorsqu’on était le second d’un roi-dieu qui, un jour, viendrait gouverner ces terres, de ses sables arides à ses eaux doucereuses. Cela dit, Zephirin ne fut pas sans deviner que son dévouement pour Thordan VII pourrait être source de moquerie ou d’incompréhension. C’est pourquoi il n’eut aucune honte à renchérir.

« Ne vous méprenez pas ; je ne suis pas un chien de garde incapable de réfléchir de lui-même. Au contraire, j’ai volontairement et très consciemment emprunté ce chemin de vie. J’ai juré mon épée à la cause des Chevaliers de l’Azur et j’escompte bien entretenir cette décision jusqu’à mon dernier souffle. » Il songea d’ailleurs que techniquement, il était déjà mort. Il détourna momentanément le regard pour considérer une pierre humide au loin. « Et même au-delà. » Voilà qui clarifiait les choses.

Sa vision du futur, la voilà autrement dit… Il se voyait aux côtés de Thordan VII, sa claymore en main, la tête haute, regardant les habitants de ce monde avec un mélange de froideur et de dédain que lui seul semblait être apte d’entretenir sur son joli minois. Certes c’était un très distant futur, mais il comptait bien y parvenir un jour, avec ou sans l’aide de T-ckilla cela dit. Mais il préférait l’idée d’avoir son aide. C’était un allié fort, qui en connaissait un rayon sur ce monde… Il valait de l’or et il était plus propice de ne pas s’en faire un ennemi.

Il adoucit donc un peu ses traits afin de ne pas paraître hostile non plus. Ce n’était pas forcément volontaire.
« Je sais toutefois que cet objectif se trouve dans un futur fort éloigné. » Il ramena son attention vers l’être du néant. Il ne comptait pas vraiment lui rendre la question, après tout pourquoi lui demander de lui parler de lui ? Il avait comprit qu’il n’était pas humain, qu’il ne l’avait pas été. Ses méthodes semblaient venir d’un autre monde, d’une autre dimension… Un peu comme les Ascients…


Restauration :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Dim 29 Jan - 12:59


T-ckilla et Zephirin gagnent 50 gils !

Restauration aux sources chaudes : Les deux personnages sont complètement restaurés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Dim 29 Jan - 16:02

Le vent soufflait encore à l'extérieur. Il était léger, doux. Ses ondulations se réverbéraient sur les parois de la grotte, faisant planer des notes fantomatiques. Les flammes des bougies ne vacillaient pas, éclairant d'une lumière réconfortante cette place maintenant retapée. Deux lits se dessinaient dans des cavités distinctes avec le strict minimum pour ne pas avoir froid durant la nuit. Mêlée aux échos, on distinguait la chute de gouttes le long de stalactites à un rythme régulier. La buée, elle, feutrait l'espace d'un léger voile, atténuant la force des lumière présentes. De l'humidité, de la chaleur, une certaine tranquillité et un son d'ambiance... Oui, cette place ressemblait à s'y méprendre à un foyer. A comparer avec les draps sales de Tréno, c'était surement mieux. Surement oui... Mais T-ckilla ne ressentait pas ce "gain", cette "amélioration" de son confort personnel. 


Nu dans cette eau, il avait les yeux levés vers le plafond, contemplant la chute chronométrée des larmes de stalactites. Son allié était assis non loin de là, tranquille. Pourtant, la situation n'était pas reposante. Pas pour lui. 
Cette humidité qui s'infiltrait autour de lui, cette terre qui le maintenait, cet air qui brûlait ses poumons, cette lumière l'éblouissant... Toutes ces choses, tous ces éléments, toutes ses futilités, il s'en serait bien passé. Il était agressé de toutes parts,  autant par le son des choses que par leurs simples vues. A vrai dire, il voulait que tout disparaisse, que tout s'efface pour retrouver sa tranquillité. Une absence de sensations, une absence de limites, une absence d'existence, c'était son idéal. Mais ce n'était pas si simple  bien sûr. Il ne pouvait pas se créer son propre paradis en le souhaitant. Il fallait agir. Après tout, le Rokumeikai n'était que ça, un moyen d'accomplir son objectif. Seul, même lui - surtout dans son état actuel -, était impuissant. Les puissances de ce monde étaient beaucoup trop néfastes, beaucoup trop influentes. L'ordre mondial et son évolution dépendaient surtout de ces dernières, et tant qu'elles existeraient, la situation n'avancerait pas. 


Pour prendre un exemple simple, si une personne dont le but est de sauver l'humanité obtenait un grand nombre de cristaux, disons trois ou quatre au hasard, les gouvernements mettraient tout en oeuvre pour l'arrêter. Pourquoi si son but est si noble? C'est bien simple : la confiance, le pouvoir, la peur. 
Les autres, c'est bien là le problème. Quand on connait une personne, on lui accorde sa confiance. Quand on ne la connait pas, on ne le lui accorde pas. La peur que cet être joue double-jeu, que sa vision d'un monde meilleur soit différente de la nôtre, qu'il bouleverse l'ordre établi pour plonger les peuples dans le chaos en voulant changer, transformer, faire disparaître ce qu'il juge comme une menace... Tous ces facteurs font que la "noble" institution du Seed,  la "pure" Eglise de Yevon ou même la multinationale "Néo-Shinra" pourraient très bien unir leurs forces, que cela soit ou non officiel. C'est bien là qu'est le problème, personne ne pouvait prétendre lutter contre ces organisations disposant de milliers de combattants. Même si un groupe tel que l'Avalanche du passé se réunissait pour entreprendre cette mission, il serait stoppé par la diplomatie. 


Tandis qu'Aymeric envisageait son avenir, suite à la question du nihiliste, ce dernier pensait à tout ces éléments. Des alliés d'hier pouvaient devenir ennemis, des individus bons et isolés pris pour cibles par de grands groupes, des pays entiers ravagés et pillés... Ils devaient bien se marrer, les dieux, en coulisses. Quoique... L'élémentaire se montrait ironique lui aussi. Le chevalier semblait mal prendre le fait d'être comparé à un "chien" de sa Majesté, mais être un chien était déjà trop pour lui. Il ne se rendait pas compte qu'à l'heure actuelle, il n'était simplement "rien". 


Toujours en fixant le plafond, T-ckilla soupira. Ce n'était pas de la lassitude, juste un préambule avant de prendre la parole. Les mortels sont compliqués, il devait tenter de faire preuve de ce qu'on appel "du tact". S'impliquer n'était peut-être pas la moins bonne option. Il prit son apparence aux yeux de sang puis reprit sur un ton sérieux, bien que plus nuancé.


" C'est bien d'être réaliste. Il est aussi bien de savoir ce que l'on désire obtenir. "


Il tourna sa tête dans la direction du chevalier cette fois.


" Malheureusement, votre objectif est voué à l'échec pour l'instant. " 


Il marqua une pause, posant sa tête sur son poing de chair.


" Vous voulez être un serviteur et non pas un chien, mais vous n'êtes même pas un chien à l'heure actuelle. Mais je vous rassure, je ne suis pas forcement mieux. "


Bien, cela devrait lui éviter une mauvaise interprétation de la part de son partenaire. Du moins, c'est ce qu'il se dit.


" A vrai dire, il n'y a que trois scénarios possibles pour récupérer tous les cristaux. Du moins, je n'en conçois que trois logiques après trois ans passés sur ce monde. Le premier est d'intégrer l'un des grands camps avec les ressources humaines et financières de se procurer les cristaux. Le deuxième est  l'opportunisme. Le troisième est la menace commune. "


Il fit une légère pause pour amener de l'eau à sa bouche et s'hydrater de sa main d'acier. 


" Vous êtes arrivés il y a peu en ce monde, et vous en ignorez absolument tout. Vous avez choisi de me suivre uniquement car je détiens des informations pouvant vous permettre d'obtenir les cristaux et ainsi de concrétiser votre désir. Je suppose que vous êtes intrigués par le fait que je connaisse les Asciens de votre monde et par la possibilité de bénéficier de l'appui d'un groupe composé de nombreux individus. Vous êtes suffisamment intelligents pour savoir que vous n'arriverez à rien seul, mais pas suffisamment bête pour me faire entièrement confiance. C'est du moins l'impression que vous me laisser "Aymeric". "


L'ange du néant se redressa, laissant couler l'eau sur son corps. Il saisit une serviette, et en fit usage à travers son illusion tandis qu'il reprenait.


" C'est une chose que je respecte chez vous. Vous n'avez pas le comportement d'un "chien". Il ne vous reste plus qu'à mettre en place une stratégie pour que votre comportement colle à ce à quoi vous aspirez. "


Il fit alors sortir un pantalon noir d'un portail, ainsi qu'un long manteau pour s'habiller. Puis, se baissant, le nihiliste usa d'un reste de feu de camp juste à côté de la source pour allumer un feu à l'aide des bougies présentes. La lumière des flammes éclairaient son visage glacé alors qu'il regardait le chevalier. 


" A en juger par votre silhouette et vos oreilles, j'en déduis que vous devez être différents des humains. Une autre race d'humanoïdes en somme. De part ce statut, puis-je savoir ce que vous pensez des êtres humains? "


Les questions semblaient très philosophiques sorties de la bouche du nihiliste, mais ce n'était pas forcément la peine de se prendre la tête dessus. La seule chose de sûre, c'était qu'il semblait déterminé et sûr de lui, pas que sa vision du monde l'était. 



Zeph-Zeph:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Dim 5 Fév - 12:01

Son objectif était voué à l’échec ? Zephirin arqua un sourcil en dévisageant sans se retenir le nihiliste. Il était peut-être le maître du néant mais il n’était certainement pas un devin. Zephirin avait bien l’intention de parvenir à son objectif, peu importe les obstacles, même s’il devait pour ça se détacher de cet être machiavélique, il ne s’en chagrinerait pas. Cela dit, il prit la peine de l’écouter, curieux de connaître ses impressions sur le sujet. S’il mentionnait de bons arguments, il pourrait toujours considérer que son objectif serait difficile à atteindre – mais certainement pas voué à l’échec, ça non.

Selon lui, Zephirin n’était même pas un toutou encore, alors qu’il disait être au-dessus de cet échelon. Cela dit, il assura ne pas être mieux. Où était le problème alors ? Il renchérit en parlant des cristaux et de la difficulté notable pour les obtenir. Il n’y aurait que trois façons selon lui, du moins avec ce qu’il avait put observer, et si Zephirin pouvait seconder ce qu’il disait, il ne jugeait pas que c’était impossible. Evidemment qu’il venait d’arriver dans ce monde, évidemment qu’il ne connaissait rien d’Héméra. Mais cela viendrait. Et oui, oui il suivait T-ckilla uniquement parce qu’il servait ses objectifs.

Il marqua un point en disant qu’il ne lui faisait pas totalement confiance. A vrai dire, il se méfiait d’un être tel que lui. Les Asciens étaient tous des toutous de Zodiark, leur soi-disant dieu qui se jumelait par ses ténèbres à la pureté d’Hydaelyn. C’étaient des êtres du néant et il associait T-ckilla à ces êtres d’outre-monde. Il n’avait que faire de la supériorité qu’il s’imaginait avoir.

Il n’écouta que d’une oreille le reste. Les yeux fermés, il semblait méditer, bien que ce n’était pas le cas. Il enregistrait les commentaires de T-ckilla, il les prenait en compte avec pour détermination de lui prouver le contraire honnêtement. Il fit exprès de ne pas répondre sur tout ce qu’il disait. Lorsqu’il l’entendit se lever, il rouvrit les yeux pour le voir se sécher avant de l’interroger sur ses relations avec les hyurs. Que pensait-il des hyurois ? Il avait en effet remarquer que son apparence se distinguait de la race humaine commune et il désirait savoir ce que Zephirin ressentait vis-à-vis de ces personnages.

Le Chevalier de l’Azur soutint son regard pour lui répondre.
« Je suis un élézen. » Commença-t-il par préciser. « Nous considérons les hyurois comme une ethnie inférieure. Ils sont en général utilisés comme des serviteurs et femmes de ménage au sein des demeures plus fortunées d’Ishgard. » Les bâtards étaient très mal vus d’ailleurs puisque cela donnait une sale réputation aux nobles qui daignaient aller sous la couette avec leurs servantes. Ils vivaient en général dans les contreforts, où la population plus infortunée d’Ishgard vivait. « Cela dit, ils ne sont pas maltraités, si cela vous inquiète. » C’était dit d’une façon un peu ironique, il savait bien que T-ckilla ne se soucierait pas du sort des humains…

Bref, cette conversation l’avait plus qu’un tantinet irrité. L’élézen n’était pas du genre à s’emporter, mais pour sûr qu’il avait prit les commentaires de T-ckilla comme une forme d’affront, même si ça n’avait peut-être pas été mentionné dans ce but. Il entreprit de se redresser à son tour et une fois debout, il s’éloigna de quelques pas. La grotte semblait avoir été habitée récemment, mais malgré ces meubles artisanaux et ces lits qui semblaient presque confortables – plus que le sol en tout cas – Zephirin n’avait pas l’intention de dormir de suite.

« Et vous avez raison, "Vlad". » Commença-t-il avant de se tourner pour lui faire face. « Je ne vous fais absolument pas confiance. Cela dit, vous êtes un individu disposant d’un potentiel intéressant et d’informations riches. Je ne vous accompagne certainement pas par naïveté. Je sais ce que je fais. Pensez le contraire et vous serez déçu de vous apercevoir que si je dois être un chien, je ne suis pas un chiot et je sais me servir de mes crocs. » Bonjour la métaphore, mais ça voulait dire ce que ça voulait dire. Il n’avait pas confiance en l’être du néant, mais surtout, il n’avait pas peur de lui non plus. Sans doute avait-il possédé un gigantesque potentiel jadis, mais maintenant, il n’était rien de plus qu’un être vivant comme lui qui devait tout réapprendre et récupérer son pouvoir.
Ils en étaient, plus ou moins, à un stade similaire.

Et s’il croyait qu’il allait sagement fermer les yeux et dormir alors qu’il montait la garde, il pouvait toujours rêver. Zephirin avait l’intention de se reposer, mais seulement d’un œil, et pas forcément maintenant. Cette eau revigorante avait eut le mérite de lui redonner un peu la pêche, et il n’aurait pas dit non à s’éloigner de la grotte pour s’entrainer si seulement leurs têtes n’étaient pas déjà mises à prix aux alentours de Tréno à cause de cette Rose Klewitz…


Tek-Tek :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Dim 5 Fév - 17:24

Contre toute attente, l'élézen laissa le nihiliste parler de sa voix monotone. Néanmoins, n'importe qui se serait rendu compte que les propos de T-ckilla venait de le faire se braquer. Le chevalier semblait avoir cette chose que l'on nomme fierté, ou orgueil. Un concept bien étrange, surement dérivé de l'instinct qu'on les mâles alpha pour s'affirmer et défendre leurs territoires. Cela se confirma dans les paroles qui suivirent l'interrogation de l'être du néant. 
Sur le fond, les informations données étaient interessantes, bien que portant sur un monde différent de celui d'Héméra. Cela renseignait au moins l'interessé sur l'éducation de l'élézen. Sur la forme en revanche, il sentait bien que son interlocuteur se montrait plus sec, plus tranchant. Cela n'affectait pas le nihiliste bien sûr, preuve que ce dernier ne savait pas encore gérer toutes les réactions des mortelles avec une grande subtilité. D'ailleurs, l'ultime métaphore du chevalier le laissa de marbre. 


Cette discussion semblait avoir offusqué plus que de raison le serviteur du roi-dieu. Ce dernier ne semblait pas lire entre les lignes, mais c'était surement la cause du manque de tact de T-ckilla. Qu'importe cependant. Le nihiliste ne se sentait ni en tord, ni en raison. A vrai dire, il ne se souciait de rien. Pourtant, il se dit qu'il serait judicieux de mettre davantage en confiance son partenaire puisque les deux hommes étaient amenés à voyager ensemble.


" Vous savez mordre Aymeric? Mais j'en suis fort aise. Néanmoins, ce soucis de confiance est un problème. Plutôt que de fuir, pourquoi ne pas venir à mes côtés? Il y a des choses dont je dois vous parler... Du moins si vous supportez toujours ma compagnie. "


Il aurait été tenté de lui dire de stopper son impulsivité puérile, mais il était trop tôt pour que les deux êtres soient aussi familiers. Après tout, cela ne faisait que deux jours qu'ils se supportaient. 


" Les Primordiaux ne vont pas se trouver tout seul. "


Utiliser son vocabulaire et insister sur son intérêt porterait surement ses fruits? De toutes manières, il avait besoin de penser à un nouveau plan. Il s'assit à genoux et étala devant lui sa carte d'Héméra. 


" Il y a huit cristaux répertoriés à ce jour. Pour les obtenir, nous allons devoir trouver huit chimères. L'une d'elle est à Alexandrie, mais elle ne peut être rencontrée dans l'immédiat. Nous savons qu'il n'y en a pas à Tréno, ni en ce lieu. "


Il pointa Dali de son doigt métallique.


" Demain, je propose de nous rendre dès l'aurore à Dali. Il y a certaines choses que je désire vérifier... Puis nous pourrions revenir au niveau de la Porte Sud et atteindre Lindblum dans l'après midi. Là-bas, nous pourrons trouver un véhicule pour nous conduire à Daguéréo. "


Puisque ces noms de villes ne devaient rien dire à son compagnon de fortune, il ajouta un léger commentaire, histoire de lui expliquer l'intérêt de se rendre en ces lieux.


" Daguéréo possède une très grande collection d'ouvrages. Certains portent sur les primordiaux, mais aussi sur les différents lieux d'Héra. Cela serait une bonne occasion de vous plonger dans l'étude de ce monde pour en comprendre les subtilités. De plus, ce monde abrite des sanctuaires élémentaires. Si ces derniers peuvent être des refuges idéaux pour les primordiaux, je préfère avoir le maximum d'informations à leurs sujets. "


Et sur d'autres petits points de détails qu'il était inutile de préciser à Aymeric pour le moment. 


Le nihiliste posa son regard en biai sur son compagnon de route. Peut-être pouvait-il faire un effort? Cela serait difficile. Même une parole amicale pouvait paraître mauvaise venant de lui. Après tout, son visage restait pour le moins... Impassible. 


" Si vous avez des interrogations sur ce nouveau monde, je vous écoute. J'ai trois ans de vie en ce lieu, je pense pouvoir les mettre à votre contribution. "


Mais le PHS de l'ange du néant vibra à cet instant. Il le sortit, l'ouvrit, le referma après un bref coup d'oeil et regarda vers l'entrée de la grotte. 


" Des alliés arrivent... Ils seront là dans une demi-heure. "


________________________________


Zephirin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Ven 10 Fév - 19:26

Ce n’était pas que Zephirin comptait fuir, ça non. Mais oui il avait de l’orgueil, et non il n’aimait pas qu’on se moque de lui. Il acceptait de suivre T-ckilla parce qu’il promettait de lui être utile, et menait à bien ses plans parce qu’il les jugeait éventuellement pertinent. Il se fichait bien de réduire à feu et à sang ce monde qui s’appelait Héméra. De toute façon, Thordan VII le ramènerait d’entre les cendres et en ferait un paradis de paix sous le règne efficace et tranchant de la peur et de l’absolution.

Le problème actuellement toutefois, c’était ce manque de confiance, cette froideur entre deux, froid que Zephirin jetait plus ou moins de lui-même avec son attitude. Il était parfaitement au courant que le maître du néant se fichait bien de ses états d’âme, de son honneur, sa fierté, ou son orgueil. Il ne connaissait probablement pas ces émotions. Cela dit, Zephirin ne connaissait pas l’impulsivité et l’unique raison pour son mouvement d’éloignement avait été pour se préparer à attaquer si besoin était, ou plutôt se défendre. Il ne s’attendait pas à ce que T-ckilla ne lui porte un coup suite à ses mots, mais qui sait ? Il aurait put le juger inutile après ses paroles cinglantes, et décider de s’en défaire.
On n’était jamais trop prudent. Jamais.

Non, l’élémentaire se contenta de mentionner qu’il avait encore à lui dire et lui demanda de rester à ses côtés. Zephirin se tourna de profil pour l’observer d’un œil sceptique. Quel étrange personnage mine de rien… Il était là, à se moquer sans insulte ni fanfaronnade, rien qu’avec des mots, et ensuite il désirait échanger des informations. Non décidément, il ne devait pas saisir grand-chose aux émotions humaines. C’était une bonne chose… mais ça pourrait bien aussi en être une mauvaise dans un avenir quelconque. Comprendre les émotions humaines, positives ou négatives, permettait aussi de les contrer. Une chose que T-ckilla ne pourrait peut-être pas faire lorsque les temps voulus arriveraient, si un jour ce genre de chose venait à être nécessaire.

« Bien. » Le Chevalier de l’Azur fit l’effort de faire quelques pas dans sa direction avant de s’adosser à l’une de ces parois rocheuses humides. Il sentit son armure appuyer contre celle-ci et croisa les bras en soutenant T-ckilla du regard. Ils étaient à une proximité correcte, assez pour entretenir une conversation.

Entre temps, l’élémentaire avait fait apparaître une carte d’Héméra pour lui montrer où se situait Dali, justement là où ils s’étaient rencontrés. Zephirin jeta un coup d’œil sur l’image en l’écoutant lui dire qu’ils devraient trouver huit cristaux répertoriés, ceux-là mêmes qui étaient gardés par des chimères – des primordiaux. Ça, Zephirin le savait déjà, oui. Il lui expliqua l’itinéraire souhaité pour le lendemain en lui expliquant qu’ils iraient à Daguéréo, où ils trouveraient de nombreux ouvrages précieux. Grâce à ceux-ci, ils pourraient en apprendre davantage sur ces chimères, mais aussi sur ce monde. C’était en effet une excellente idée…

Peut-être dans le but d’être amical ou de prouver vraiment vouloir l’aider, T-ckilla lui affirma que s’il avait des questions, il pouvait toujours les lui poser. Il vivait depuis trois ans dans ce monde. Oui, il en avait bien… Zephirin se décolla de la paroi, décroisant ses bras au passage pour faire quelques pas dans sa direction.
« J’aimerais en apprendre davantage sur les autorités majeures. Y a-t-il des organisations, des groupes qui possèdent une influence importante sur Héméra ? Des associations qui pourraient s’avérer gênantes pour mon objectif ? » Autrement dit, des obstacles dans la route de Thordan VII. Des compagnies de renommées, des armées surtout… Tout était bon à apprendre.

Mais alors que l’élémentaire allait pouvoir offrir une réponse, l’appareil qu’il avait utilisé pour communiquer avec une autre personne un peu plus tôt vibra. Il répondit, collant la chose à son oreille un bref instant, avant de lui mentionner que des alliés allaient bientôt arriver, dans une trentaine de minutes approximativement. Zephirin hocha de la tête avant de jeter un coup d’œil vers l’entrée de la grotte. Il faisait à présent sombre à l’extérieur, il n’y avait aucune trace de soldats qui rôdaient à leur recherche, non il n’y avait que cette Brume… Zephirin crut d’ailleurs pendant un bref instant qu’elle semblait moins… épaisse…
Ce n’était peut-être que son imagination.

« Quelques uns de vos subjugués, je présume ? » Lança-t-il après un bref silence. « Vous semblez en avoir un bon nombre sous la main. »
Il avait put observer à Tréno que bien des gens semblaient travailler pour le compte de T-ckilla. Volontairement ou pas ? Bonne question. Si on prenait le sens littéral du mot subjugué, probablement pas d’ailleurs. C’était ainsi qu’ils appelaient les monstres et personnes qui étaient sous le sors des primordiaux justement. Un bien curieux hasard que voilà…


Tek-Tek :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Sam 11 Fév - 0:10

Aymeric s'était approché lorsque l'élémentaire avait sorti sa carte d'Héméra. Ce dernier ne montra cependant aucune inquiétude quant aux intentions du noble. Après tout, quoi de plus normal puisqu'il venait de lui demander d'approcher? Et ce n'est pas comme si une lame, même bénie, pouvait le tuer. Il changerait de corps, tout simplement. Du moins, c'est ce qu'il pensait, même si la chose était plus compliquée depuis qu'il avait le sceau noir d'apposer sur son corps. Ou alors était-ce qu'il sous-estimait les mortels? Peut-être bien. Toujours était-il qu'il parlait de la façon la plus neutre du monde.
Quoiqu'il en soit, l'élézen n'omit aucune objection à l'itinéraire prévu par T-ckilla. C'était parfait. Cela permettrait au nihiliste de prendre des informations sur les sceaux de ce monde et la manière de les défaire. 


Dans l'optique de créer un semblant de relation amicale, le nihiliste se proposa d'aider son camarade. Et même si ce dernier s'était montré plutôt réservé jusqu'à présent, il se laissa tenter par une question essentielle : qui étaient ses ennemis? Le nihiliste se releva alors et s'appuya à son tour dos à la paroi. L'imitait-il? Peut-être, peut-être pas. Toujours fut-il qu'il prit un moment pour répondre, comme pour mûrir sa réponse. 


" A l'heure actuelle, il y en a quatre majeurs. "


Il tourna alors son visage vers celui du chevalier pour le regarder dans les yeux.


" La première d'entre elle se nomme Yevon. "


A l'instant où il finit sa phrase, un petit portail s'ouvrit au dessus de la carte posée au sol et une aiguille noire de jais pointa Bevelle.


" Son Quartier général se situe à Bevelle. Cependant son influence s'étant à tout le continent de Spira. Et cette influence repose avant tout sur la religion qu'il propage. "


Il avait préféré parler de "continent" plutôt que de "monde", la carte étant plus facile à comprendre ainsi. Il poursuivit :


" Nous avons accès à leurs avancées scientifiques et, par extension, à certaines informations provenant de leur camp. Concernant leur faiblesse, il s'agit d'un serpent. Couper la tête du leader et de ses plus proches conseillers suffirait à semer le doute et la discorde parmi les fidèles. "


Il s'arrêta un instant. Yevon... Ce n'était clairement pas sa cible prioritaire. Ils fournissaient des financements au département scientifique de Strainshield, ainsi que du matériel technologique de pointe en échange de la création de chimères. On pouvait les considérer comme les "meilleurs ennemis" du Rokumeikai...


" Vient ensuite les étudiants militaires. "


L'aiguille se déplaça vers Dol et pointa la BGU. Cela laissait quelques secondes de pause pour que le serviteur de Thordan puisse assimiler les différentes informations.


" La GGU et la BGU sont deux universités militaires de Dol. Elles forment d'excellents combattants qui sont présents activement sur toute la surface du globe. Même si, paradoxalement, je n'ai pas entendu dire qu'ils aient obtenus de cristaux. "


Il fit de nouveau une pause le temps que l'aiguille se déplace au dessus de la GGU.


" Nous avons actuellement un partenariat financier avec la GGU. Ainsi qu'un échange de technologies plus que profitables. Par conséquent, je pense que renforcer l'une des universités sur le plan militaire pourrait causer des tensions entraînant une guerre entre les deux factions. Cette chose s'est déjà produite par le passé. Néanmoins, chaque étudiant est une personnalité à convaincre, contrairement aux fanatiques de Yevon. Cette division les rend plus difficile à détruire. "


Il marqua une pause en détournant le regard vers la carte, puis revint vers le chevalier.


" Concernant les cristaux, je ne sais pas si les universités en ont. Mais une chose est sûre. Si vous cherchez à les obtenir, une fois un certain nombre atteint, elles ne resteront pas sans rien faire. "


Cela voulait dire ce que cela voulait dire. A savoir que la collecte de tous les cristaux était impossible tant que ces nuisances existaient. Cependant, le nihiliste laissa là sa réflexion et passa à la suite, déplaçant l'aiguille du néant au dessus du fort Condor.


" Vient une organisation propre à Gaïa, Néo-Avalanche. Son QG est à Fort Condor et est sous notre discrète surveillance. "


Il marqua une légère pause, se souvenant que cette position leur donnait accès aux mines de Mythril. Si cela ne dérangeait pas la Néo-Shinra, c'était un problème à ses yeux. Malheureusement, il y avait des limites à son influence au sein de l'organisation. Il ne pouvait qu'orienter les recherches, sous réserves de financements. Surtout depuis les répercussions qu'avait eu la destruction du réacteur de Corel. Payer les journalistes, diffuser de fausses informations... Il avait bien rattrapé le coup, mais la direction était des plus... Implacable. 


" Ce groupe est constitué d'activistes, essentiellement écologistes ou utopistes, mais pourtant bien armés et spécialisés dans le terrorisme. Ils ont des espions dispatchés dans le monde et mettent souvent des bâtons dans les roues de nos alliés. Ils sont aussi bien à l'aise médiatiquement que militairement et semblent disposer de l'appui de personnalités fortes. "


Comme cette Emi Leanne pour ne citer qu'elle. D'ailleurs, il se demandait pourquoi la Néo-Shinra n'avait pas encore mis la main sur elle. Pas de façon directe bien entendu, mais par le biais d'assassins. Enfin... Les humains et leur façon de privilégier la méthode plutôt que le résultat... Il soupira tandis que l'aiguille se déplaçait de nouveau. Elle se positionna au centre de la carte, puis, après quelques secondes, se positionna au dessus de ... Rien? Elle se contenta de retourner dans le portail qui disparu.


T-ckilla amena sa main de chair sur son front. Chose étonnante, il pouvait sentir de la température se dégager de son corps. Une sorte d'inflammation? Une fièvre? Ça y ressemblait. Il avait aussi un léger mal de crane. Pourtant, son visage restait neutre et rien ne semblait le perturber. Il continua d'ailleurs le mouvement initié par sa main en repositionnant la mèche qui tombait devant ses yeux. 


" Le dernier groupe est la Néo-Shinra. Ils ont plusieurs quartiers généraux, néanmoins, ils ne doivent pas être détruis. "


Il sentait le sceau du mage noir luire en lui. Ce n'était pas gravissime en soit, mais surtout gênant. Il en vint à la conclusion qu'il avait trop usé de ses portails aujourd'hui. Son combat contre Rose, en dépit des effets de cette source, l'avait plus qu'éreinté. Ce pion lui avait donné bien du mal, c'était rare qu'il soit affecté par quelque chose. Elle, ce mage noir... Tout semblait se liguer contre lui alors que son plan débutait à peine. 


" Si je me permets de leur réserver ce traitement de faveur, c'est parce que nous les avons infiltré au plus haut niveau. "


Il marqua une légère pause qui lui servit de transition.


" Il s'agit d'une organisation issue de Gaïa, mais qui a très vite compris l'intérêt de s'exporter dans les différentes zones afin de contrôler le flux d'informations. Ils sont à la pointe de la technologie militaire, ont une influence monstrueuse et tire en coulisses les ficelles de ce monde. D'ailleurs, c'est en les infiltrant eux que nous avons réussi à infiltrer les autres organisations et à obtenir des données non négligeables sur les forces et faiblesses de chacun. "


Il eut alors un léger soupir. 


" La Néo-Avalanche sera très certainement détruite par la Néo-Shinra. J'en donnerai l'ordre quand tout sera prêt. Concernant ces deux organisations, l'une désire les cristaux pour les protéger, et l'autre désire simplement s'en servir pour assouvir ses rêves de pouvoir. "


Il se baissa alors et rangea la carte via l'un de ses portails. Il se redressa alors et s'adossa de nouveau contre la paroi, les bras croisés. 


" C'est là que le Rokumeikai intervient. "


Il leva les yeux au plafond, admirant l'architecture des stalactites. Le silence prenait place et il le savoura quelques secondes, sachant pertinemment qu'il ne durerait pas puisque deux bouffons allaient bientôt apparaître.


" Mon organisation a l'intention de devenir la cinquième puissance de ce monde. Pour faire simple, Héra est le seul continent à disposer de plusieurs royaumes et à ne pas être soumis aux autres. "


Il eut alors un léger sourire, se rendant compte que son plan entrait, finalement, plus ou moins dans l'esprit du souhait de Zephirin. 


" Si nous voulons avoir du poids sur la scène internationale, et donc avoir accès aux diverses informations sur les possesseurs des cristaux, il est nécessaire de contrôler au moins une ville, voir un pays. "


Il décroisa alors les bras, se tournant vers le chevalier tandis que son bras droit s'appuyait discrètement contre le mur pour éviter qu'il ne s'effondre. Il se sentait faible juste après avoir rangé sa carte. C'était idiot et incompréhensible, mais cela passerait. Il devait juste tenir encore un peu. Son impassibilité aiderait.


" Actuellement, nous ne sommes vus que comme une bande de criminels sans cœur qui s'en est pris à Dali pour son simple plaisir. Ceux qui ont un peu de jugeote verront là le fait que nous cherchions plutôt un cristal ou bien même que nous souhaitions perturber l'économie de ce monde. Mais cela va bien plus loin que cela. "


Son état semblait se calmer. Il allait mieux. Sa température chutait et il commença à se décoller de la paroi pour se dresser fièrement. 


" Je compte unifier Héra. "


Il croisait les bras en plongeant sérieusement ses yeux de sang au plus profond de l'âme de l'élézen.


" Je vais briser chaque personne à la tête des différents royaumes pour placer l'un de mes pions à la place. Ils gouverneront avec justesse le peuple, tandis que dans l'ombre ils nous serviront de base, chose que nous n'avons pas encore. Ensuite, je prendrai toutes les dispositions pour supprimer les autres puissances autre que la Néo-Shinra. "


Il laissa alors ses pupilles se perdre dans l'eau des sources avoisinantes. Aymeric pensait-il qu'il divaguait? Pourtant, ce n'était pas si loin de ce qu'il comptait faire avec la force des cristaux.


" Une fois que tous les pantins d'Héméra penseront avoir le choix dans un monde manichéen, ils choisiront un camp, sans savoir que nous contrôlerons les deux en même temps. Les cristaux trouvés par les membres de chaque partie nous reviendront alors. Un individu seul et isolé ne peut trouver les cristaux. Une planète entière, c'est une autre histoire. "


L'élémentaire était encore partit dans un monologue hein? Il fallait qu'il perde cette habitude. Un dialogue était plus interactif et surtout plus intéressant. 


" Au final, nous pourrons ressusciter les vôtres avec le vœu et mes hommes pourront aisément laisser leurs places aux vôtres. Le monde sera à votre Roi-Dieu. Et je pourrai alors disparaître... "


L'ange du néant regarda l'heure sur son PHS.


" Il nous reste 20 minutes. Avez-vous des questions? "


Il attendit les éventuelles questions de son partenaire, puis entreprit de revenir sur son autre question.


" Pour revenir à votre question sur mes alliés, ceux qui arrivent ne sont pas des Subjugués, mais les personnes auxquelles j'accorde une confiance absolue. Ils viennent me remettre ce qu'ils ont obtenus de leur précédente mission. Quant au nombre de mes pantins, il y en a un millier réparti sur Héméra. Hormis cette Rose qui me fait défaut, il y en a quatre à Tréno. Deux cents sont mobilisés un peu partout sur Héra dans l'attente d'ordre. "


Mille soldats obéissants, c'était pratique. Cependant, le maître du néant ne pouvait qu'en contrôler cinq dans un périmètre restreint. Il pouvait certes demander l'appui de ses commandants, ou simplement envoyer une pulsion leur donnant l'ordre d'attaquer au hasard ceux autour d'eux, mais cela n'en valait pas la peine. Cela ne serait que du gâchis en plus d'exposer son groupe.

_________________________________________________________

Zephirin-san:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Ven 17 Fév - 10:58

Comme Zephirin s’y attendait, T-ckilla eut beaucoup d’informations à lui donner. C’était vraiment à croire qu’il savait tout… L’élézen écouta d’une oreille attentive, prenant note des organisations qui pourraient en effet venir gêner l’avancée de Thordan. Il y avait Yevon, située à Bevelle, qui avait une influence religieuse. Ensuite, la milice, un aspect qui lui rappelait vaguement l’empire Garlemaldais avec ses technologies… L’organisation de T-ckilla paraissait, en tout cas, avoir des affiliations avec chacune d’entre elles, comme pour avoir des ombres sur chaque pallier influent d’Héméra. Ce n’était pas une mauvaise chose, clairement pas.
Mais puisque Zephirin ne faisait pas totalement confiance à T-ckilla, était-ce vraiment une bonne chose ?

Il mentionna les cristaux, comme quoi ces universités militaires ne semblaient pas en posséder. Cela dit, elles bougeraient sitôt qu’ils tenteraient d’en récupérer. Forcément… Zephirin n’était pas dupe, il se doutait déjà que le fait de posséder des cristaux serait propice à attirer l’attention.

Venait ensuite une organisation propre à la section de Gaïa, que Zephirin ne connaissait guère outre d’un coup d’œil sur la carte. Néo-Avalanche, sous leur surveillance, encore une fois… Mais s’il parlait de manière relativement distante de toutes les organisations, il mentionna enfin la dernière, la Néo-Shinra, et sembla plus détaillé au sujet de celle-ci. Il ne fallait pas toucher à la NS en fait pour une raison qu’il exprima rapidement ; ils étaient parvenus à infiltrer les lieux à haut niveau, aussi était-ce une pièce maître dans l’échiquier. Il comprit également que la Néo-Shinra était ennemie avec la Néo-Avalanche, et cette dernière promettait d’être détruite lorsqu’il en donnerait l’ordre.

« Ce qui laisse… » Insinua-t-il alors que T-ckilla rangeait la carte dans l’un de ses portails. L’élémentaire mentionna donc le Rokumeikai, son organisation. Il désirait en faire la cinquième puissance du monde, et pour avoir une véritable influence, il expliqua devoir maîtriser une ville, ou même un pays. Son souhait final ? Unifier Héra. Maîtriser chaque place gouvernementale et royale en mettant un pion à la place des gens qui occupaient ces postes. C’était un plan grandiose, ça allait de soit…
Viendrait ensuite la possibilité de renverser les autres organisations, et de récupérer leurs cristaux.

Au final, ils pourraient accomplir le vœu de Zephirin, ses frères d’armes prendraient la place des pions du Rokumeikai et ensuite, T-ckilla… pourrait disparaître ? Curieux. Zephirin fronça légèrement les sourcils en entendant ça. Il voulait semer la zizanie pour ensuite filer en douce, ou insinuait-il qu’il laisserait les rennes à Thordan sans s’y opposer ni participer, autrement dit ? Peut-être. Mais sa façon de mentionner certaines choses ne pouvait qu’accentuer une certaine méfiance, même si Zephirin se permettait de croire que de nombreuses informations mentionnées par l’élémentaire étaient véridiques. Peut-être un peu modifiées. Mais il avait parlé des organisations majeures de ce monde, un jour, il viendrait à confirmer – ou non – certaines choses dites.

« Je vois. » Il demanda s’il avait des questions. « Non, aucune… Pour l’instant. »
Honnêtement, T-ckilla parlait tellement qu’il avait été très précis. Après un combat comme celui contre Rose cela dit, il fallait bien admettre que la concentration n’était pas à son summum et que Zephirin ressentait une certaine fatigue. Alors s’il enregistra les informations données par T-ckilla, il n’avait pas tant envie de s’embêter d’interrogation pour le moment.

Puisque l’élézen s’était questionné sur les alliés à venir, il lui répondit que ce n’étaient pas des subjugués mais de véritables individus en qui il avait confiance. Il avait des milliers de pantins sur Héméra, mais pour sûr que de vrais alliés de confiance, ils étaient peu. Le Chevalier de l’Azur acquiesça d’un hochement de tête avant de tourner la tête vers la bouche caverneuse qui donnait sur l’extérieur. Il voyait toujours cette Brume, mais quelque chose était étrange… Soit. Il tenta de deviner les silhouettes qui devaient apparaître mais comme l’élémentaire l’avait dit, ils avaient encore vingt minutes. Connaissant un peu la façon de faire et les méthodes de l’individu, il pouvait déjà se douter que tout était extrêmement précis et qu’ils avaient vraiment dix-neuf minutes maintenant à patienter.

« Vous semblez avoir une bonne influence sur les groupes d’Héméra, Vlad. » Dit-il d’une voix assez blanche, les bras toujours croisés. Il n’avait pas bougé depuis le début, adossé au mur, attentif comme un élève en classe. « Bien que ce soit une bonne chose, je ne peux m’empêcher de supposer que certains ne seront pas forcément d’accord à ce qu’un tierce étranger utilise les cristaux à leur place. Je suis convaincu que bons nombres de braves gens souhaitent également les utiliser. » Autrement dit, il n’aimait pas l’absence de garantie qu’il pourrait utiliser les cristaux à ses aises. Il sentait une faille dans cette histoire. « Mais soit… une chose à la fois. Commençons par voir ce que vos précieux camarades auront à vous dire. »
Ce n’était la faute de personne, mais il semblait lassé. Il était surtout épuisé. Aussi fort et austère puisse-t-il être, Zephirin restait un être vivant à part entière, contrairement à T-ckilla, et la fatigue était malheureusement un fardeau des mortels. Sans la démontrer, il se contenta de regarder l’entrée de la grotte d’un œil attentif en faisant fi de la fatigue qui suivait du combat contre Rose. L’eau les avait peut-être revitalisés, mais l’effort effectué restait présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Sam 18 Fév - 8:57

L'élézen était attentif aux paroles du nihiliste. Fort heureusement, il ne prêtait pas attention à son état de faiblesse. Lui-même était peut-être fatigué? Possible, mais c'était peut-être aussi une forme de lassitude. Il venait de recevoir une grosse quantité d'informations et il ne les avait peut-être pas toutes intégrées. Néanmoins, aucun des deux parties ne souhaitaient se relancer dans de longues et fastidieuses explications. 


Aymeric aborda alors l'élémentaire en soulignant l'existence d'une possible concurrence en la qualité d'individus tiers. Il entendait certainement par là des personnes non affiliées à l'une ou l'autre des grandes forces de ce monde. Néanmoins, aux yeux du nihiliste, de tels individus ne pouvaient avoir qu'une quête vouée à l'échec. Selon lui, des êtres isolés ne pouvaient rien accomplir seuls. C'était d'ailleurs là la plus grande faiblesse des mortels...


Il ne dit cependant mot, se contentant de boire un peu de l'eau de ce lieu en l'amenant à sa bouche à l'aide de sa main de métal. Il se mit alors debout contre une sorte de pilier de roche liant le sol et le plafond de la grotte pour y patienter tranquillement. Dix-huit minutes plus tard, deux silhouettes commencèrent à se dessiner dans la Brume à l'extérieur. Ils arrivaient. L'ange du néant fit donc un rapide signe de tête à son allié. 

-


" T-ck... Content de vous revoir, Maître! "
" ... Content de vous revoir, Maître. "

T-ckilla était sorti pour les accueillir. Il avait naturellement placé ses mains dans son dos et relever son menton pour prendre de haut ses subalternes. Son aura, sous la forme d'une brume noire, s'échappait par les pores de sa peau, sans qu'il ne cherche à la contenir comme il le faisait jusque là.
En face de lui, le serviteur du Roi-Dieu pourrait observer une femme et un homme, un genou à terre devant leur supérieur hiérarchique. La femme portait une armure semblable à celle des Amazones d'Alexandrie. Son visage d'une beauté sans défaut était pourtant taché par quelques égratignures. Des plaies séchées étaient visibles ça et là sur ses vêtements déchirés. Enfin, deux ailes de chauve-souris sortaient de son dos. Son regard dégageait une lueur ensorcelante, bien que son expression actuelle était plus proche de la colère.
L'homme était bien différent. Son armure brillait légèrement et ressemblait un peu à celle d'Aymeric. Sa chevelure blonde et courte était impeccable, tout comme son teint. Néanmoins, son expression n'en était pas moins différente de celle de sa collègue. A sa ceinture, on pouvait observer une longue lame à dents. 

" Repos. "

A ses mots, ils se redressèrent. La femme avait une main posée sur son épaule droite. Elle semblait avoir du mal à se maintenir debout. T-ckilla détourna son attention d'elle et regarda alors son allié masculin.


" J'écoute votre rapport. "


L'homme tourna la tête vers Aymeric, le regard méfiant. T-ckilla détourna les yeux vers son compagnon, comme s'il venait de se souvenir de sa présence.


" Voici ... Un homme de confiance. Tu peux parler en sa présence. " 


Il patienta un instant, comme s'il cherchait quelque chose dans l'expression de l'élézen, puis regarda de nouveau l'élémentaire. 


" Nous revenons de notre mission à Alexandrie. Tout ne s'est pas passé comme prévu. "


Il sembla attendre un quelconque commentaire de son supérieur, mais celui-ci ne dit mot, se contentant de laisser son regard de sang fixer les deux personnages. La demoiselle, dans son coin, fut prise d'un léger frisson. 


" Nous avons réussi à infiltrer le château d'Alexandrie, comme convenu. Nous avons ensuite suivi vos instructions. Néanmoins, nous avons échoué à nous emparer du collier de la reine Grenat. "


La femme aux ailes de chauve-souris eut un nouveau frisson. De plus, sa main de libre se serrait. Des larmes semblaient germer aux coins de ses yeux.


" La seconde partie de la mission fut remplie avec succès. Nous avons bien obtenu une mèche de cheveux de la souveraine avant sa fuite. "


Le nihiliste fit quelques pas pour se mettre en face de sa subalterne. Quand son regard croisa le sien, elle fut prise d'un nouveau frisson. Si Aymeric était suffisamment doué avec les émotions -contrairement à notre protagoniste-, ce n'est pas de la peur qu'il verrait en elle, mais une grande tristesse. 


" C-C'est pas notre faute! C-C'est à cause de ces enfoirés! "
-" De qui parles-tu? "
-" Ringu! Et le crétin de blond qui l'accompagne! "

Un léger silence s'installa. Le nihiliste ne réagit pas de suite, semblant réfléchir sur place, avant de s'approcher de la demoiselle.

" Il va falloir que tu m'expliques tout dans les moindres détails..."


La jeune femme commença alors à essuyer ses yeux tandis qu'elle parlait. Elle n'était pas vraiment différente d'une enfant en ce moment, simplement triste que les choses ne se soient pas passées comme prévue. 



" Tout ça c'est de leur faute! Qu-Qu'est ce qu'il faisait à Alexandrie déjà? Puis... Puis pourquoi ils ont aidé la reine d'abord?! J'avais bien pris le contrôle de dix Brutos! J'avais choisi le bon moment! Je-Je... Snif... Je voulais réussir... Je.... Snif... Je voulais vraiment, mais...  Même s'il y avait pas Beate et Steiner... Je-Je... Snif... Je n'ai rien pu faire contre Alexandre! "

Le nihiliste laissa fugacement ses yeux changer de volume. Il était surpris. Sa crainte était donc avérée? Il lui fallait plus de détails. Il fit volt-face vers le blond pour l'interroger du regard. Ce dernier, toujours neutre, compléta ce rapport.

" Il semblerait que la reine soit toujours capable de faire appel à cette chimère... "
-" Tch..."


C'était une possibilité qu'avait envisagé T-ckilla, mais il était frustré d'avoir encore une fois eu juste. Il aurait préféré se tromper. Qu'importe cependant, il en fallait plus pour l'affecter. Son visage inexpressif se reposa sur la succube qu'il reluqua de haut en bas. 

" Va prendre un bain. "

Détournant les yeux, la demoiselle laissa toujours plus de pleurs s'échapper et s'empressa de rejoindre l'eau. Elle se dévêtit, se foutant royalement de la présence d'Aymeric, puis se recroquevilla dans le bassin. Pendant ce temps, le nihiliste s'était tourné vers son allié en tendant sa main dans sa direction.

" Varimatras, je te présente mon nouvel allié. Il a fais ses preuves à Tréno et me sert d'aide pour le moment. "


Varimatras s'avança alors vers le chevalier à la lame bénie et lui tendit sa main.


" Enchanté. Varimatras, ange et suivant d'Astaroth. A qui ais-je l'honneur? "


Il se retourna alors vers son Maître.


" Mon Seigneur, pardonnez-moi, mais je ne m'attendais pas à vous trouver en ces lieux. Ne deviez-vous pas gagner Tréno? "
-" Un fâcheux contre-temps nous a empêché d'y rester. Cet élézen m'a néanmoins secondé dans ma tache principal. L'opération va seulement prendre une autre tournure. "

____________________________________________________

Zeph-chan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Mar 7 Mar - 9:22

Après une conversation de courte haleine au sujet des gouvernements et organisations d’Héméra, T-ckilla et Zephirin attendirent précisément dix-huit minutes avant que les subalternes du maître du néant ne se présentent au devant de la grotte. L’individu se présentant sous le nom de Vlad au commun des mortels s’approcha d’eux afin de les accueillir. Il avait, entre temps, subtilement invité Zephirin à le suivre, ou du moins le Chevalier de l’Azur le prit ainsi et s’éloigna de la paroi rocheuse lui servant de dossier pour suivre, entendre et observer la conversation qui allait se dérouler.

Il vit apparaître deux personnes étranges, à l’aura aussi singulière que celle de l’élémentaire. Une femme ainsi qu’un homme, tous deux raffinés de quelques sortes, dévoués en toute évidence aussi. La loyauté… Une chose que Zephirin respectait, cela dit, pas sous toutes ses formes. Il consentirait toutefois à saluer la loyauté qu’on octroyait à une personne comme T-ckilla, puisque pour le moment, il était bien le seul à pouvoir l’aider dans ses objectifs. Il n’irait toutefois pas jusqu’à dire que lui, il lui était loyal. Il n’était en aucun cas son serviteur, pas comme eux qui daignaient poser un genou à terre. C’était un tantinet… vieux-jeu, songea l’élézen.
Mais soit, peu importe. Ce qui l’intriguait, c’étaient leurs mots, pas leurs gestes.

Zephirin se fit dévisager bien sûr, mais T-ckilla le décrivit comme un homme de confiance, soulageant ses subalternes de la menace que le Chevalier de l’Azur pourrait représenter. Zephirin leva légèrement le menton à sa mention, démontrant ainsi qu’il ne s’estimait en aucun cas au même rang qu’eux. C’était important pour lui de se savoir un échelon au dessus.

Il entendit le rapport de mission ; l’homme déclara que la mission n’avait pas été un succès et s’ensuivit alors des pleurs de la part de la dame qui déclara que c’était la faute d’un certain Ringu et d’un blondinet qui l’accompagnait. Il fut question de la reine également, celle d’Alexandrie sans aucun doute, qui était apte d’invoquer une chimère – un Primordial, comme pouvait le comprendre Zephirin. Alexandre… Il fronça légèrement les sourcils, sans plus. Evidemment, dans sa théorie à lui, il ne pouvait qu’imaginer le géant mécanique de l’Arrière-Pays Dravanien, quelque chose de somme toute difficile à terrasser admettons-le.
La fille fut envoyée aux bains, Zephirin l’ignora complètement. Il ne tourna pas même le regard vers elle.

L’homme eut enfin un nom, Varimatras. Un tour de langue que voilà comme identité. L’individu, vraisemblablement du genre noble, s’estima enchanté, se présenta comme étant un ange et serviteur d’Astaroth… Combien de noms T-ckilla avait-il, hm ? Etait-ce lui ? Et T-ckilla, était-ce seulement son véritable nom ? Les questions étaient bien nombreuses au sujet de cet étrange personnage. Mais une chose à la fois, Varimatras lui tendant la main, Zephirin eut la décence de la lui serrer. Autant éviter un quelconque conflit inutile. S’il devait se faire des alliés, il se devait d’avoir une attitude convenable. Être méprisant ne lui apporterait rien.
« Sir Zephirin de Valhourdin, commandant-en-chef et bras droit du roi-dieu Thordan VII. » C’était la première fois qu’il dévoilait son titre, et son nom. Lâchant la main de Varimatras, il jeta un coup d’œil vers T-ckilla qui venait d’entendre ça. Oh non, il ne la lui cachait pas, un nom n’était qu’un nom. Le maître du néant n’avait simplement jamais demandé quelle était son identité…

L’ange d’Astaroth avait, de toute manière, des interrogations qui demandaient réponses. Il se tourna vers celui qu’il qualifiait de seigneur et lui demanda pourquoi il n’était pas à Tréno. Evidemment, il y avait eut des soucis… des obstacles. T-ckilla nota que Zephirin l’avait aidé et que le plan d’origine prendrait une tournure différente.

« Vous avez des subalternes hauts en couleurs, Vlad. » Lança-t-il lorsque le silence lui permit d’en caser une. Il tourna son regard vers la fille, toujours recroquevillée dans les bassins, nue. Sans doute splendide, mais depuis le temps, il avait bien cessé de voir la beauté de la peau d’une femme. Même les succubes ne semblaient pas aptes de l’atteindre. Des années de chasteté avaient tendance à refroidir sévèrement, pourrait-on dire. Non, ce qui lui faisait dire ça, c’était plutôt le côté… pleurnichard de la gente dame aux ailes de chauve-souris. Il lui trouvait aussi un côté familier. Les succubes existaient, après tout, sur Éorzéa. Et la coïncidence voulait que ce soient des êtres du néant, tiens…

L’élézen songea à un détail qui pourrait d’ailleurs intéresser ces si fidèles serviteurs. Il jeta un regard oblique vers T-ckilla.
« N’avez-vous pas l’intention de leur parler de Rose Klewitz ? » Oui probablement, simplement pas maintenant, mais c’était un détail important n’est-ce pas ? Que la succube soit dans son bain ou Varimatras en train de se recoiffer, il faudrait bien en parler. Elle était devenue un obstacle extrêmement fâcheux pour cette mission dont il était question, bien que Zephirin avait le sentiment qu’il lui manquait des morceaux du puzzle. Il se permettait juste de mettre les choses en marche, question de participer ne serait-ce qu’un tantinet à cette réunion où beaucoup estimeraient qu’il n’avait que trop peu sa place.


Tek-Tek :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Mer 8 Mar - 0:25

Le nihiliste suivait le rapport de ses congénères. Ces monstres qui avaient pris forme humaine lui avaient bien servis jusqu'à maintenant. Ils avaient cependant connu l'échec. Néanmoins, un échec est aussi un résultat qu'il est bon de connaître et d'analyser. 
En soit, que signifiait-il? Qu'Alexandre était vraisemblablement lié à la reine Grenat. Cela sous-entendait que de pareilles alliances pouvaient naître à l'avenir, si ce n'était pas déjà le cas. De plus, cela signifiait qu'il existait, peut-être, un moyen pour les membres du Rokumeikai d'obtenir eux aussi un... 


L'élémentaire se figea. Oh, ce n'était pas l'identité de ce chevalier d'Ishgard qui l'avait perturbé, bien que le timing coïncidait. C'était autre chose. 
Il sentait que la portée de son influence diminuait. Hier matin, il contrôlait ses subjugués sur une dizaine de kilomètres. De quoi encercler, incendier et pulvériser un village comme Dali avec une coordination infernale, en allant jusqu'à prendre le contrôle direct de certains d'entre eux. Dans la soirée, suite à ce maudit sceau, sa portée s'en était retrouvée limitée à une centaine de mètres. Quant à maintenant, il était incapable de l'estimer. Il aurait fallu qu'un de ses Subjugués soit présent pour effectuer un test. Ce n'était, malheureusement, pas le cas. 
Il ne sentait plus ses hommes. Il ne se sentait plus en eux. Comme si son monde - sa vision - s'effondrait. Où étaient-ils tous? Que devenaient-ils? Risquaient-ils de mourir sans son influence? Jusqu'à présent, ces derniers sombraient dans une folie légère en étant loin de lui. Mais là, c'était différent. C'était comme si un humain ne sentait d'un coup plus du tout l'un de ses membres... Sauf que là, cela correspondait à la perte de tout, excepté un œil ou un morceau de peau, lequel serait cette simple enveloppe que l'on nomme Vlad. Le nihiliste avait l'impression de n'être plus rien!


Il leva finalement ses yeux vers Varimatras et le chevalier. Chose étrange, l'aura qui les entourait vacilla. Non pas qu'elle se fit moins grande, mais plutôt qu'elle perdait en intensité. C'était... Perturbant. 
Comment tous ces changements pouvaient avoir lieu? Depuis bientôt quarante-huit heures, il sentait ses forces diminuer. Il sentait aussi une sorte d'inconfort dans sa poitrine, une chose agaçante et répétitive qui résonnait en lui de plus en plus fort. Était-ce donc là ce que l'on nommait douleur? 


De son côté, Varimatras avait noté cet imperceptible changement de la part de son Maître. Il le questionna sur le cas de Tréno, chose à laquelle répondit T-ckilla sur un ton toujours aussi détaché et monocorde. 
C'est le moment que choisit Zephirin pour faire une remarque sur le cas de Rose. Les yeux de l'élémentaire se plissèrent. Il aurait préféré ne pas aborder ce "détail" justement. Mais il était trop tard. L'ange avait son regard posé sur le nihiliste. Il était facile de deviner de la curiosité dans ce dernier. 

" Rose Kleiwitz? " interrogea-t-il d'une voix froide.
-" Un échec. "
-" ... "
-" ... "


T-ckilla soupira. Sa respiration, d'ordinaire aussi périodique qu'un métronome, se fit plus saccadée, comme s'il eut du mal à inspirer. 


" J'ai tenté de la subjuguer, mais cela a échoué. Du moins en partie. "


Si Zephirin comptait instiller le doute en Varimatras, il serait déçu. L'ange eut un regard vraiment étonné, très surpris et presque attristé par la chose.


" Comment cela se fait-il? "
- " ... "


Le suivant d'Astaroth regarda Zephirin avec un regard inquisiteur, comme s'il jugeait son âme et sa loyauté au maître du néant. Néanmoins, ce dernier ne lui en laissa pas le temps.


" C'est bon. Ne t'inquiète pas. Ce n'est que le phénomène habituel. "
-" ... Je... pensais que vous aviez plus de temps... "
-" Difficile à dire. Un mage noir m'a marqué d'un sceau. Ce dernier limite mes pouvoirs... Et donc ma résistance à "ça". Je suppose que cela a accéléré le processus. Tout simplement. "


T-ckilla posa alors ses yeux de sang sur le serviteur du Roi divin. 


" Mais inutile d'embêter notre ami avec mes propres problèmes. Tout comme tu n'as pas à t'en soucier malgré ta nature angélique. Concentre-toi plutôt sur notre objectif commun. "


Il y eut un léger silence avant que Varimatras ne commence à s'incliner respectueusement... Sauf qu'une légère chose vint le perturber pendant son salut...


" Vari-chou!!!!!!!!!!!!! "


La succube sauta dans le dos de son partenaire en resserrant ses doigts de fées sur ses pectoraux emmaillotés. Elle était toujours nue, et toujours mouillée surtout, chose qui ne manqua pas de défaire la sublime coiffure du grand blond. Les grands yeux de la belle se posèrent alors tour à tour sur les deux autres êtres alors que sa queue balayait l'air frénétiquement.


" Faut vous détendre les gars! On a l'impression que vous veillez les morts! "


Sa queue se glissa alors dans l'une des poches de Varimatras pour en sortir un petit tube en verre dans lequel on pouvait observer une mèche de cheveux. La queue s'étendit alors jusqu'à la main du nihiliste qui saisit avec précaution l'objet.


" Bon... C'est pas grand chose hein! Mais c'est mieux que rien! "


Elle avait encore quelques larmes aux yeux, mais elle souriait tout de même. Quant à Varimatras, il avait une IMMENSE goutte de sueur sur le crâne. D'ailleurs, il ne manqua pas de faire part de son inconfort...


" Veranissa... Ta présence m'incommode. "
-" QUOI?! Comment ça?! "


Elle lâcha sa prise et se dandina entre les trois invités, faisant un tour sur elle-même en face de l'ange qui hantait son cœur.


" Comment puis-je t'incommoder avec ce corps de rêve?! "
-" ... "


Elle se tourna alors vers T-ckilla en prenant un air malicieux.


" Tek-Tek! Dites quelque chose! Je suis sûre que vous me trouvez sex~y? "
-" ... "


Elle prit alors des yeux de petit chaton trop mignon en s'approchant un peu.

" Pas vrai? "
-" ... Je ne suis pas sexué. Je ne peux pas te juger sur ton "charme", ni sur ce que tu qualifies de "sexy". "


Elle fit la moue, voir même une grimace. Elle se tourna alors vers l'élézen et lui fit un grand sourire. Les bras sous sa poitrine généreuse, elle s'approcha un peu avec un grand sourire charmeur.


" Et toi grand bl... "


Elle s'arrêta un instant, puis eut un petit sourire malicieux en coin. 


" C'est qui ce gars? "


Elle s'était tourné vers Varimatras, sans même questionner directement l’intéressé. Ouaip, la politesse, c'était pas trop son truc.


" Sir Zephirin de Valhourdin. Le bras droit d'un certain "Thordan VII". "


Elle reprit son expression malicieuse, s'approchant davantage. Ses pas étaient légers, comme si elle sautillait à chaque fois qu'elle effleurait le sol. Elle aurait presque donné l'impression de voler avec ses ailes. Ses cheveux se mariaient au vent et des gouttelettes tombaient ci-et-là sur le sol chaud. Son regard perçant se baladait sur les différentes zones du corps du noble. Surtout sur certaines d'entre elles en fait. Elle finit alors juste devant lui, levant les yeux pour pouvoir plonger dans son regard supérieur et imposant.


" Et qu'est-ce que le bras droit de l’archevêque et "Roi-Dieu" d'Ishgard fait sur Héméra? "


La question était à la fois subtilement provocatrice et se voulait en même temps perturbante. Elle était joueuse, beaucoup même. Elle espérait laisser un petit blanc gênant... Et même voir ce type se décomposer.


" Ha oui, Veranissa vient d'un monde nommé Eorzea. " 
-" Maiheu! Maître! Vous avez gâché tout mon effet! "


T-ckilla n'en avait cependant cure. Les jeux de la succube n'étaient pas utiles ici. Son savoir, en revanche, l'était. 


" Je suis fatigué. Je pense que je vais me reposer. Je te laisse t'amuser avec lui si cela te chante. Dit-moi si tu le trouves digne de confiance ensuite. Varimatras, désolé de t'imposer cela, mais pourrais-tu monter la garde durant mes premières heures de repos? "
-" Avec plaisir, maître. " répondit-il en s'inclinant respectueusement. 

L'élémentaire alla donc se mettre contre une paroi à la vue de tous, assis, en position fœtale. L'illusion le recouvrant disparue alors pour laisser place à Vlad, dormant tranquillement. Varimatras se mit alors en tailleur à ses côtés. Inutile de dire que pour se laisser paraître aussi vulnérable, l'ange du néant avait une confiance aveugle en son subordonné. 


De son côté, Veranissa regardait la scène d'un air assez agacé. Elle n'aimait pas qu'on interrompt son jeu de séduction. Surtout quant elle pouvait perturber un beau blond. Elle étendit alors sa queue pour prendre ses sous-vêtements et les enfila devant le chevalier d'Azur. Elle passa ensuite sa main dans ses cheveux, retenant un léger cri lorsque sa main érafla l'une de ses blessures encore visible.


" Bon! Désolé de l'attente beau blond! Donc, t'es un élézen au service de Thordan septième du nom? Ça fait plaisir de voir un gars venir de mon monde! Plutôt pas mal en plus! Mais pas autant que mon Vari-chou! En revanche, j'ignore pourquoi tu traînes avec notre boss. Donc... Si tu pouvais m'expliquer... J'en serai ravie. Oh! Et un conseil : même s'il ne dit rien, l'appelle pas Vlad. Déjà parce que c'est bizarre pour nous, puis parce que ça risque de t'embêter s'il vient à changer de corps. Puis il aime pas vraiment les prénoms... Ni les humains en fait... A vrai dire, j'sais même pas s'il aime quelque chose. Bref, je t'écoute! Et si t'as des questions sur nous trois, j'y répondrai. Clairement, j'suis une langue de vipère, mais pas une langue de bois. " Finit-elle par dire avec un petit clin d’œil complice.


Vous l'aurez compris, mais son comportement avait changé. Elle ne cherchait plus vraiment à jouer, ni à séduire. Elle avait compris les attentes du nihiliste et s'y conformait. D'ailleurs, contrairement aux deux autres, elle savait bien que livrer des informations sur eux permettraient d'établir un lien plus solide. Elle était la plus sociable après tout. Et surtout, elle pourrait peut-être savoir si ce fameux Zephirin leur mentait ou non. Et ça, T-ckilla l'avait bien compris.




Zephirin:
 



Modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Mer 8 Mar - 7:17

Bonjour à vous deux, je serai votre nouveau MJ à partir de maintenant!

N'hésitez pas à me contacter pour toute demande! heart


Bilan

T-CKilla passe au niveau 9, Zephirin passe au niveau 8

Gains: + 250 gils [T-Ckilla], +200 gils [Zephirin]

T-Ckilla récupère l'objet clé "Mèche de cheveux de Grenat"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Jeu 9 Mar - 9:37

Zephirin avait comme le sentiment, en effet, que le fait de parler de Rose Klewitz incommoderait T-ckilla. Mais d’une certaine façon, cela lui permettait d’avoir une quelconque dominance sur la situation. Il ne se gênait pas du tout de mentionner ce qui devait l’être – enfin, selon lui – et ce, peu important le confort de T-ckilla. Ce n’était pas pour l’ennuyer, honnêtement pour le coup, c’était surtout pour mentionner ce problème qu’était cette générale de la garde de Tréno. Si l’élémentaire sembla légèrement gêné, que ce fusse par rapport à ça ou autre chose, il ne donna qu’un vague indice lorsque son suivant angélique lui demanda de quoi il s’agissait. Un échec dit-il, il avait tenté de la subjuguer sans réussir.
Varimatras posa sur le Chevalier de l’Azur un regard que l’élézen se permit d’ignorer.

T-ckilla put expliquer vaguement la situation, permettant à Zephirin d’apprendre qu’un mage noir avait scellé ses pouvoirs et que ça l’incommodait. Sa puissance était à présent limitée. Tiens… un détail qu’il n’avait pas daigné lui communiquer. Il justifia cette information tut en disant que c’était inutile d’embêter Zephirin avec ça, mais ce dernier commençait surtout à croire qu’on lui cachait pas mal de détails. Mais soit ! Soit… Chaque chose en son temps, ils ne se connaissaient que depuis deux jours après tout, difficile de dire qu’on lui cachait quoi que ce soit lorsqu’aucune véritable relation de confiance n’était vraiment instaurée.

Et soudain, la pleurnicheuse, ses larmes séchées, et toujours nue, bondit sur l’ange aux cheveux blonds.
Zephirin comprenait déjà que cette succube allait l’ennuyer. Elle était trop spontanée, son attitude était similaire à celle d’une enfant, mais qui aurait des armes séductrices de femme adulte. Ça aurait put être déroutant mais pour Zephirin, c’était surtout enquiquinant. Il la regarda ennuyer Varimatras – qui semblait en effet très ennuyé – et donner à T-ckilla un petit flacon contenant une mèche de cheveux. N’arrivant pas à attirer l’attention de l’ange, elle tenta de faire dire à l’élémentaire qu’elle était "sexy", laissant Zephirin soupirer subtilement. Il espérait sérieusement qu’ils n’auraient pas à l’avoir dans leurs pattes trop longtemps… Son exaspération n’était, pourtant, pas au bout de ses peines et il le comprit assez vite lorsqu’elle tourna son regard vers lui.

Elle demanda qui il était, mais pas directement à lui, non, plutôt à son Vari-chou comme elle l’avait appelé. L’individu répondit et soudain, Veranessa parut plus malicieuse et intriguée encore. Sa façon de demander ce que le bras droit de l’Archevêque d’Ishgard – il n’avait parlé ni d’Archevêque, ni d’Ishgard – permit à Zephirin de comprendre qu’elle connaissait son monde, ce qui lui valut un léger froncement des sourcils. Tiens donc, quelle coïncidence… Au moins, cela collait avec la sensation de familiarité qu’elle lui avait offert avec son apparence générale et, plus récemment, son tempérament séducteur.

T-ckilla vendit la mèche, au grand dam de Veranessa qui se plaignit qu’il avait tout gâché.
« Tiens donc… » Répondit simplement le Juste, alors que l’élémentaire déclarait être épuisé. Il comptait donc aller se reposer et exigea plus ou moins à l’ange de le seconder pendant qu’il irait se poser. Zephirin suivit le mouvement des deux êtres et put observer Vlad se poser, puis Varimatras s’installer à ses côtés en bon veilleur. Et du coup, il se retrouvait seul en compagnie de Veranessa… Il tourna vers elle un regard quelconque, s’attendant déjà à ce qu’elle tente de le séduire, comme elle avait déjà tenté de le faire soit dit en passant. Et il n’avait eu aucune réaction, non. Il avait gardé son regard dardé vers son visage, nullement intéressé par la blancheur impeccable de ses seins ou la rondeur luxueuse de ses fesses. Non, franchement… Elle pourrait toujours essayer, il était pour ainsi dire immunisé à ce genre de danse séductrice. Honnêtement, après tant d’années, ça l’ennuyait plus qu’autre chose.

Pipelette décidément, Veranessa commença à lui parler, déclarant être heureuse de tomber sur quelqu’un venant de son univers. Zephirin n’en était pas "heureux", mais il pouvait dire trouver intéressant que d’autres d’Éorzéa soient sur Héméra. Etaient-ils nombreux ? Peut-être pourrait-il se permettre de l’interroger un peu, à ce sujet comme à propos d’autres. Passant outre les compliments qui lui firent décernés, il entendit la succube lui donner des… indications à propos de T-ckilla. Zephirin comptait déjà éclaircir un détail, et attendit que Veranessa ait terminé avant de prendre la parole d’un air austère et particulièrement sérieux.

« Votre "boss" n’est pas mon maître, contrairement à vous. » Le vous n’étant pas un signe de politesse, il désignait aussi Varimatras dans le lot. « Je m’adapterai si tant est qu’il change d’apparence comme tu l’insinues, mais j’utilise uniquement l’identité qu’on m’a donné pour l’interpeller. Tant pis si cela ne lui sied guère. » Il se fichait bien qu’il trouve déplaisant de se faire appeler Vlad… Ce n’était pas son pote, ni son supérieur, pourquoi ferait-il en sorte de lui faire plaisir ? Et ce n’était pas comme si se faire appeler Aymeric lui plaisait des masses non plus…

Bon, peu importe… Veranessa semblait curieuse de savoir pourquoi il était avec T-ckilla. Il s’exprima à ce propos.
« Ton maître paraît avoir de nombreuses informations sur Héméra. Je l’aide dans ses projets et en échange, il m’instruit sur cet univers. » Il fit exprès de ne pas parler des cristaux. Il avait une drôle de sensation, comme si dire à Veranessa que T-ckilla avait suggéré l’aider à récupérer et utiliser les cristaux ne serait pas une bonne chose à lui dévoiler. « J’ignore si une simple succube comme toi pourrait comprendre l’envergure d’un tel dessein, mais j’escompte ramener sur Héméra mes frères d’armes ainsi que l’Archevêque. » Pourquoi ? Il se garderait bien d’en parler. Il ne pensait pas vraiment que ça l’intéresserait en toute honnêteté.

L’élézen croisa les bras. Il avait l’impression que quelque chose était testé ici. Sa loyauté ? Hmph. Peut-être. Difficile à dire. Ces deux individus devaient sans doute suivre T-ckilla depuis bien longtemps, surtout que si cette femme était bel et bien une succube, alors ça coulait de source ; Vlad était le maître du néant, les succubes étaient des créatures du néant… Etait-elle l’une des suivantes de Dame Amandine du Manoir Haukke, ou était-elle simplement une créature perdue dans les méandres nihilistes ? Ce n’étaient pas des précisions utiles cela dit. Ça n’allait pas aider Zephirin à comprendre ce qui connectait les mondes… une chose qui pourrait être utile pour ramener les Chevaliers de l’Azur et le Roi-dieu. Lui, il savait, il avait été tué. Mais était-ce la même chose pour Veranessa ?

Il leva le menton sans la quitter des yeux.
« Comment es-tu arrivé sur Héméra ? » Il commencerait par ça. Le reste, on verrait après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Ven 10 Mar - 8:34

En dépit de sa condition démoniaque, le sourire de Veranissa était angélique. Son rire enchantait toute la pièce de sa voix envoûtante. Ses yeux étaient remplis d'étoiles et ses lèvres alléchantes marquées d'un très fin rouge à lèvres. Sa peau de pêche était délicieuse, et beaucoup d'hommes se seraient battus pour pouvoir y déposer un baiser passionné. 
Pourtant, T-ckilla n'y prêtait plus aucune attention. Il était contre la paroi, en position fœtale, et sombrait petit à petit dans une sorte de coma, un état de vulnérabilité programmé destiné au repos. Il n'endormait pas tout son cerveau, mais juste les fonctions les plus anecdotiques. Dans le langage courant, on pouvait presque parler de sommeil. Seule son ouïe fut maintenue. Oh, non pas pour écouter une trop lointaine discussion, mais pour que Varimatras puisse le prévenir en cas d'imprévu. 


De son côté, la succube émit un petit rire en déplaçant sa main devant sa bouche, comme pour le camoufler.


" Non mais... Hahaha... T'as pas compris! Il s'en moque totalement que tu l'appelles Jack, Franky ou Gaston! Haha... Un nom n'est qu'un mot parmi tant d'autres pour lui! Déjà qu'il avait du mal à retenir le mien!"


Elle s'arrêta deux secondes, son regard se perdant sur le sol rocheux, conservant néanmoins son sourire enchanteur.


" C'est plus pour toi que je dis ça, en fait. "


Elle se fit un peu plus simple, haussant simplement des épaules sans regarder directement le chevalier. Elle l'écouta ensuite, lui qui était toujours aussi froid, sans perdre son visage d'ange. Elle reconnaissait bien là une éducation drastique. Suffisamment pour ne pas se laisser envoûter par une femme telle qu'elle. Bon, à vrai dire, ça l'énervait un petit peu, mais ce n'était que par pur orgueil au final. 


" Ramener Ishgard hein? C'est amusant comme idée. "


Elle avait bien compris qu'il ne parlait que de ses frères d'armes et de son Archevêque, mais elle se permit ce petit raccourci. Alors c'était donc cela sa motivation? Effectivement, c'était surement assez fort pour lui permettre d'obtenir gain de cause. Du moins, si T-ckilla avait jugé qu'il pouvait se le coltiner, elle ne remettrait pas cela en question. Elle l'écouta alors lui demander comment elle était arrivée ici. D'abord surprise, elle finit par dessiner de petits cercles avec son index au sol pendant qu'elle posait son autre index sous son menton.


" Hmmmm... "


Elle plongea ensuite son regard dans l'élézen.


" Et bien je suis morte. Tout simplement. "


Elle ferma un instant les yeux, comme pour prendre une longue respiration. 


" Tu sais, à part T-ckilla, la plupart des personnes venant d'autres mondes sont en général des morts que l'Au-Delà a fais revenir... " 


Elle se tourna alors légèrement vers Varimatras et l'ange du néant. S'inclinant légèrement en arrière, on aurait presque pu penser, de leurs positions, qu'elle parlait directement dans l'oreille du serviteur de Thordan VII. 


" A vrai dire, je me souviens que je faisais du repassage dans le Manoir des Haukkes. Je faisais mon rôle de soubrette, jusqu'à ce qu'un groupe d'aventuriers me tombe dessus. Puis je me suis réveillé devant l'Au-Delà. Je suis allé sur la Route des Mykorocs et j'y ais croisé T-ckilla. "


Elle laissa sa tête pencher en arrière, regardant le chevalier dans les yeux.


" Je suppose que la façon dont le maître est arrivé ne va pas trop t'aider non plus. "


Elle sembla réfléchir un instant, regarder ses alliés, puis revenir sur Zephirin. 


" Pour faire simple, Vlad est un corps d'emprunt. Donc, ce n'est pas notre boss. Lui, il se trouve à l'intérieur. Tout comme moi et Varimatras, il s'agit de ce que vous nommez grossièrement un "monstre". Mais qui est venu après la fusion des mondes. "


Son regard se fit vide l'espace d'un instant. Elle semblait se perdre dans ses pensées.


" Ce n'est qu'un parasite après tout. Comme nous tous. "


Elle se reprit un instant et retrouva bien vite son sourire.


" Enfin, enfin! T'inquiète pas pour ça! J'ai plus important pour toi : J'aimerai savoir jusqu'où tu irais pour accomplir ton but. Je veux pas une réponse cliché du genre "Jusqu'où il faut!" -et elle mit sa main sur son cœur comme pour caricaturer les individus dont elle parlait - J'ai besoin d'exemples, de concret. Si tu réussis à me convaincre, je promets de te dévoiler tout le nécessaire pour te faire ta propre place dans nôtre petit collectif. Ou du moins, comprendre qui nous sommes. A moins que tu penses que ma parole ne vaille pas mieux que celle d'un... Heu... Dravanien? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Sam 11 Mar - 10:45

Tantôt elle disait que T-ckilla dépréciait de se faire appeler d’un nom humain, tantôt elle se rattrapait en disant qu’au final, il n’en avait cure. Enfin, peu importe, Zephirin s’adapterait en conséquence si vraiment il devait y avoir un changement de corps ou quoi que ce soit que Veranessa puisse insinuer… T-ckilla était effectivement un être assez extraordinaire qui avait sûrement des surprises encore dans son sac, advienne que pourra, le calme habituel du Chevalier de l’Azur saurait lui permettre de gérer la situation de toute façon.

Il dévoila plutôt ses plans par la suite, sans non plus aller jusqu’à tout dire non plus. Il se contenta de la base, de l’évident ; ramener les Chevaliers de l’Azur, ramener l’Archevêque, le tout pour réussir à faire ce qu’ils n’avaient put accomplir sur Éorzéa. Gouverner Héméra dans un règne unifié de peur et de paix. Veranessa admit trouver cela amusant, une note que Zephirin était incertain de pouvoir analyser comme étant moqueuse, ou simplement anecdotique. Quoi qu’il en soit, il ne comptait pas s’éterniser sur ce sujet de conversation, s’il pouvait avoir des brins d’informations de la part de cette succube, il comptait en profiter. Déjà, essayer de comprendre comment elle était arrivée ici… Peut-être que si c’était d’une autre manière que la mort, il verrait là un chemin potentiel pour ses frères d’armes…

Malheureusement, non. Elle avait été tuée, comme lui.

Elle venait du Manoir des Haukke, et vaquait à ses occupations de suivantes avant que des aventuriers ne fondent sur elle pour l’assassiner. Elle nota que la majorité des gens qui étaient ici se situaient sur Héméra parce qu’ils étaient morts, T-ckilla était une sorte d’exception. Tous ces gens étaient revenus via l’Au-Delà, l’endroit justement d’où il avait émergé. Il se souvenait en effet que ces étranges créatures – et Camilla – avaient mentionnés que les morts revenaient parfois par là, et qu’il n’était même plus étonnant d’en voir ressurgir des souvenirs de cet endroit… ou d’un autre monde. Tout se confirmait en effet.

Veranessa supposa que de savoir comment son maître était arrivé n’intéresserait pas Zephirin. Il croisa les bras.
« Essaie toujours. » Elle lui expliqua que Vlad n’était qu’un corps d’emprunt, ce qu’il avait plus ou moins saisit jusqu’à présent honnêtement. Ce n’était qu’une hypothèse mais maintenant, il avait la confirmation. Ils n’étaient au final que des parasites, ces corps ne représentaient rien. Il pensa l’espace d’une seconde qu’ils feraient mieux de ne pas s’approcher de trop de lui dans ce cas-là, mais soit, il tut ce commentaire. Il comprenait mieux maintenant pourquoi elle disait qu’il pourrait bien changer de corps indépendamment du sexe, de l’apparence, ou de la forme, et donc que le nom pourrait porter à confusion, mais Zephirin ferait avec. Il put noter qu’elle ne mentionna pas comment T-ckilla était arrivé sur Héméra cela dit… Mais il put en apprendre un peu plus sur sa nature.

La succube avait d’autres interrogations cependant, d’autres questions plus importantes pour lui. Elle se reprit, souriante, et lui demanda jusqu’où il irait pour atteindre son objectif. Elle ne voulait pas l’entendre dire qu’il irait jusqu’au bout, envers et contre tous, elle voulait du concret, une vraie réponse. Il devait réussir à la convaincre pour avoir un maximum d’informations… de quoi se faire une place dans leur petit univers. Elle comprenait que sa parole n’était pas plus fiable que celle d’un dravanien – sympathique comparaison – mais Zephirin savait déjà ce qu’il comptait répondre, que cela lui convienne ou pas. Le visage masqué d’un sérieux impassible, il lui répondit.

« Je tuerai quiconque se mettra en travers de mon chemin. Monstres ou humains, il n’y a aucune différence dans l’œil d’un Chevalier de l’Azur. » Il tourna la tête pour observer T-ckilla au loin, qui paraissait dormir, peut-être… Difficile à dire puisqu’il comprenait bien à présent qu’il n’avait rien d’humain. Mais peut-être devait-il quand même se reposer en raison du corps qu’il possédait. Voilà qui devait être contraignant à la longue. « La fin justifie les moyens. » Ajouta-t-il avant de ramener son attention vers Veranessa. « J’estime ne pas avoir à m’enquiquiner à convaincre une succube. Je pourrais dire n’importe quoi, tu ne me révéleras rien si tu ne le souhaites pas. » Ça coulait de source. Les succubes n’étaient pas digne de confiance, et bien qu’il consentait à lui répondre, il savait que si elle ne voulait pas lui dévoiler quoi que ce soit, alors elle ne le ferait pas, peu importe ce qu’il pourrait raconter. A voir…

« Dis-moi… » Reprit-il en la regardant de haut. « Toi qui lui est dédiée corps et âme, que t’apporte-t-il ? »
Il estimait étrange qu’on puisse suivre quelqu’un sans avoir d’objectif personnel. Pouvait-on vraiment se donner à ce point à un supérieur, sans avoir d’ambitions ? En suivant l’Archevêque, Zephirin était parvenu à un titre similaire à celui que Aymeric lui avait dérobé. Il avait une place de choix aux côtés de Thordan VII lorsqu’il viendrait à gouverner Éorzéa, un rêve malheureusement réduit en cendres par ce maudit Guerrier de la Lumière… Mais une personne comme Veranessa, qu’y trouvait-elle ? Pour une raison quelconque, ça l’intriguait. Et indirectement, cela pourrait bien lui donner des morceaux d’informations subtiles à propos de T-ckilla, ou de ses deux serviteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Sam 11 Mar - 16:47

Le nihiliste sombrait peu à peu dans l'inconscience, ne laissant qu'une infime partie de sa psyché aux aguets. Varimatras, à ses côtés, avait commencé à s'asseoir. Il sortit son épée de son fourreau et la pris dans sa main avant la laisser reposer sur le sol. Il attendait que son maître se réveille pour se reposer à son tour. Ainsi se faisaient les tours de garde entre les deux individus. 


De son côté, Veranissa était toujours avec Zephirin, se faisant une idée de ce potentiel nouvel allié. C'était important pour T-ckilla, cela l'était donc aussi pour elle. D'autant que, dans un groupe, elle était de ceux qui pensait qu'avoir une relation solide permettait de mieux progresser. Elle n'hésita donc pas à parler d'elle, même à livrer certains détails sur son petit groupe. Au fond d'elle, elle se disait que mettre l'Ishgardien dans la confidence était surement la meilleure manière de le rendre impliqué. 


Alors elle parlait et parlait. Elle était même contente de le faire. Contente de voir son microcosme s'agrandir davantage. Elle l'écouta parler de sa motivation et, sans s'en rendre compte, de petites lueurs étaient apparues dans ses yeux. Elle s'allongea, laissa la cambrure de son dos épouser la grande roche lui servant d'appui. Elle allongeait ses bras au dessus de sa tête pour saisir ses longs cheveux et les placer de sorte à limiter les nœuds. 


" C'est dingue... "


Elle avait suivi tout son discours. Du moment où il avait regardé le maître du néant jusqu'à cet instant où il l'interrogea. Elle avait juste hausser très légèrement les épaules quand il parla du fait de devoir la convaincre ou non et sur les révélations qu'elle pouvait lui faire. Elle aurait aimé qu'il joue un peu son jeu... mais au fond, c'était le fait qu'il lui résiste qui le rendait désirable.


" Vous vous ressemblez tellement... Et vous êtes pourtant si différent. "


Ses yeux regardaient tendrement cet élézen qui la prenait pourtant de haut. A croire que ses années passées à servir dans le manoir l'avait rendue insensible à ce genre de comportement. Elle eut ensuite un sourire, tournant la tête vers son boss.


" Ce qu'il m'apporte... C'est difficile à expliquer. "


Elle fit silence un instant, comme perdue dans ses pensées, avant de poursuivre. 


" En fait, quand je suis arrivée sur ce monde, j'étais seule. Je ne savais pas trop où aller ni quoi faire. Au fond, ce n'était pas si différent d'Eorzea. "


Elle tourna la tête vers lui avec un petit sourire triste.


" Désolé si je t'embête encore avec mes histoires, mais ça me semble important d'en parler pour la suite. "


Elle détourna les yeux pour les reposer sur Varimatras et T-ckilla. Qu'ils étaient mignons tous les deux...


" Si tu as déjà vu des succubes, tu dois bien voir que mon apparence est différente. Mes membres ont des proportions humaines et mon teint de peau est bien trop vif pour une simple succube. En fait, je suis une hybride. La fille d'un homme et d'une soubrette. "


Elle baissa alors ses yeux vers le sol, n'osant trop se dévoiler.


" Et je tiens plus de mon père que de ma mère. "


Elle fit de nouveau une légère pause.


" Je n'étais pas vraiment à ma place parmi les miennes. Leurs valeurs, leurs idées, leurs exigences... Tout ça n'était pas moi. Et je ne pouvais pas non plus rejoindre les humains. Après tout, ce sont bien eux qui m'ont éliminé. "


Veranissa essuya une petite larme roulant le long de sa joue. 


" Je me suis toujours vue comme une enfant du péché. Une "erreur" condamnée à errer seule dans les couloirs hantés de ce manoir sans vie. Je n'étais pas libre d'aimer, pas libre de penser, pas libre de m'exprimer. "


Elle reprit une position assise sur son rocher, le regard absent.


" Je n'étais rien. "


Puis, d'un rapide mouvement de tête, elle se tourna vers Zephirin.


" Hahaha, tu dois en avoir déjà marre d'écouter mon mélodrame hein? "


Elle soupira.


" T-ckilla m'a écouté. "


Elle se recroquevilla alors en boule, laissant sa queue fouetter l'air derrière elle.


" J'étais seule et isolée. Je pensais que ma vie était toute tracée. Pourtant, il a tout balayé d'un revers de main. Il m'a proposé un nouveau monde. Un monde construit différemment. Un monde où les Hommes cesseraient de se prétendre au dessus de tout. Le genre d'endroit où je pourrais être libre et faire ce qu'il me plaît. "


Elle eut un vrai sourire cette fois, levant les yeux vers ce personnage assez intimidant qui lui faisait face.


" En fait, il a déjà accompli mon rêve. J'ai juste choisi de le suivre. Tout simplement. Il donne l'air de toujours tout maîtriser, de tout contrôler. Il avance malgré les préjugés et semble insensible à la plupart des choses. Pourtant, une fois qu'on creuse un peu, on se rend compte qu'il est comme toi sur certains points. Il veut préserver la paix, même si cela doit se faire par la soumission. "


Elle souriait, un peu intimidée tout de même.


" Tu as beau prétexter ton serment ou ton devoir, au final, ton souhait revient à retrouver les personnes auxquelles tu tiens, n'est-ce pas? "


Elle se redressa lentement. Elle se permit de faire un petit clin d’œil à l'élézen.


" Tu peux nous considérer comme des pions si ça te chante, mais je t'accepte dans notre petite famille... Pour l'instant. "


Elle pouffa légèrement avant de poursuivre.


" Bon, pour les deux autres, ça sera compliqué, je te préviens. Mais eux aussi souhaitent changer la face du monde. Ils sont prêt à exterminer tout obstacle. Ce n'est pas comme ces idiots d'aventuriers qui espèrent exaucer un vœu dans le seul but d'assouvir un désir personnel. Ce qu'ils veulent va bien au delà de tout ça. Au sein du Rokumeikai, ils sont tous au courant qu'ils devront commettre les pires abominations pour y parvenir. Ce ne sont pas des hypocrites qui pensent arriver à leurs fins sans sacrifice. "


Elle partait un peu loin, non? Elle toussota alors, se remettant totalement face à ce grand blond.


" Bien. Une promesse est une promesse. De plus, si tu considères vraiment les monstres comme l'égal des humains, cela me convient. Même si je me doute qu'à tes yeux, ton ordre prime par rapport à toute autre existence. "


Nouveau clin d’œil. En fait, elle cherchait un nouveau surnom à lui donner. 


" T-ckilla est venu sur Héméra en passant par l'espace. Il a environ cinq ou sept mille ans, donc je ne sais pas si c'est le hasard ou s'il peut se mouvoir à très grande vitesse... Sa vraie apparence est celle d'un élémentaire, mais je ne l'ai jamais vu. Je ne saurais te dire s'il s'agit de la même que celle de ceux de notre monde. Et il s'agit d'un élémentaire du néant évidemment. "


Il aurait peut-être des questions, que ce soit sur la vie de la succube ou celle du nihiliste. Veranissa ne savait pas tout bien sûr. Mais elle l'aiderait. C'est qu'il était plutôt mignon celui-là. PAS AUTANT QUE VARI-CHOU!... Mais pas mal non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Jeu 16 Mar - 8:03

Veranessa nota qu’ils se ressemblaient, lui et T-ckilla, sans pourtant vraiment être similaire… Insinuait-il que le maître du néant serait du genre à penser que la fin justifiait les moyens également ? Utiliser les autres à ses aises pour accomplir ses méfaits.. oui en effet, cela semblait être du genre de l’élémentaire. Zephirin ne pouvait pas prétendre le connaître suffisamment pour confirmer ce côté de sa personnalité… L’élézen n’eut aucune réaction particulière, ignorant si c’était là un compliment, ou un commentaire quelconque. La succube s’était, entre temps, hissé sur la grande pierre contre laquelle elle se posait précédemment, s’allongeant dessus dans une élégance sans doute remarquable pour le commun des mortels, mais, pas drôle évidemment, Zephirin ne nota qu’une modification de son confort sans plus s’attarder sur les détails.

Il lui demanda alors ce que T-ckilla lui apportait, et elle commença à parler de sa vie. Elle était arrivée sur Héméra, seule, et avait été recueillit par l’élémentaire. Elle raconta être une hybride, un mixte entre une succube et un humain. L’être humain pouvait donc séduire un être nihiliste, et non l’inverse ? Voilà qui était surprenant. Quoi qu’il en soit, cela justifiait en effet son apparence plus humaine, normalement, les succubes étaient bien plus sveltes, leurs bras et jambes étaient plus longs que l’être humain lambda, leur peau était grisâtre, tournant parfois vers le violet. Zephirin avait eut l’occasion d’en croiser par instants, d’en affronter aussi, sans jamais se laisser troubler par leur beauté déconcertante. Il avait été entrainé, entre autre, pour ça, après tout.

Se laissant aller à ses émotions, Veranessa admit ne jamais avoir eut sa place parmi les siennes. Sa complainte se poursuivit jusqu’à ce qu’elle émette un rire à mi-chemin entre la nervosité et l’amusement peut-être, comprenant que Zephirin devait en avoir assez de l’entendre parler. S’il ne répondit volontairement rien, elle renchérit en disant que T-ckilla l’avait écouté. Quoi, pensait-elle que cette créature du néant avait un cœur et avait été charmé par son histoire dramatique ? A en juger par ce qu’il avait comprit jusqu’à maintenant, Zephirin pouvait supposer que ce n’était pas le cas..
Quoi qu’il en soit, en bout de ligne, Veranessa suivait T-ckilla parce qu’elle ne voulait pas être esseulée à ce qu’il pouvait comprendre. Son dévouement était sien, chacun suivait son propre chemin à ses aises. Elle nota une chose intéressante ; que l’élémentaire souhaitait plus ou moins la même chose que lui à long terme ; la paix, même si c’était par la peur et la soumission.

Elle termina en disant qu’elle l’acceptait dans leur petite famille pour le moment, peu importe comment lui les considérait. Les autres seraient peut-être plus difficiles à convaincre – parlait-elle de Varimatras et de T-ckilla ou d’autres ? Le Rokumeikai était composé de nombreuses membres si sa mémoire était bonne – mais au final, ça devrait se mettre en place. Il était intéressant de noter que dans leur antagonisme évident envers le monde, le Rokumeikai était, aux yeux de Veranessa en tout cas, plus ‘honnête’ que le commun des mortels et ces autres organisations, puisqu’ils étaient conscients qu’il fallait des sacrifices pour arriver à leurs objectifs.

Trêves de bavardage inutile, la succube lui dévoila que T-ckilla était arrivé sur ce monde via l’espace. Il put noter approximativement son âge, et apprit que sa véritable apparence était celle d’un élémentaire du néant. De suite, l’image de ces créatures manipulant des éléments basiques surgit dans l’esprit de Zephirin, surtout ceux de glace puisqu’ils étaient les plus communs à proximité d’Ishgard. C’était donc ça, à peu près… Et l’élémentaire trouvait un hôte plus physique pour se manifester alors.

Mais les premières interrogations de Zephirin ne touchèrent pas le sujet de T-ckilla.
« Tu dis qu’il vient de l’espace. » Elle put confirmer dans le temps où il détourna le regard, en pleine réflexion.  « Ça me fait penser… Serait-ce convenable d’imaginer que les mondes soient différentes planètes, plutôt que différentes dimensions… » Il ne pouvait pas confirmer cette pensée, mais c’était bien possible. Si tel était le cas, alors ce ne serait sans doute pas obsolète de trouver sur Héméra quelqu’un qui pourrait peut-être les renseigner sur la chose. Y avait-il des astrologues ici ? Hm… Son premier réflexe fut de penser à l’Observatoire qui traînait dans les plaines enneigées sur Coerthas. Sa position était impeccable pour observer planètes et étoiles. Y avait-il quelque chose de similaire sur Héméra ? T-ckilla semblait en savoir énormément, il pourrait toujours l’interroger à ce sujet lorsque le moment viendrait.

« Bien… Merci pour cette conversation, Veranessa. » C’était plus un remerciement de circonstance plutôt que de la sincère reconnaissance, mais il devait bien admettre qu’aussi agaçante puisse-t-elle être par moment, la succube avait été utile. Il en avait énormément apprit sur elle, bien qu’il ne l’avait pas demandé, mais il en avait aussi apprit sur son mystérieux allié, ce qui n’était pas un malus.

Il alla chercher sa claymore dans son dos et s’éloigna avant de s’installer contre une pierre, plus loin que T-ckilla et Varimatras. Ce dernier semblait être devenu une statue de pierre, immobile, les yeux ouverts, guettant les dangers qui pourraient venir importuner son maître. Peu importait ce que Veranessa ferait, Zephirin sentait que son corps était épuisé et il estimait préférable de se reposer, lui également. Une fois siégé sur le sol, il étendit une jambe et plia l’autre dans une équilibre adéquat et positionna son épée de sorte à tenir la garde d’une main ferme, même pendant son sommeil.
« La journée a été longue. » Il pencha un peu la tête en arrière. Mine de rien, même s’il ne voulait pas l’admettre, il était dans une impasse pour son projet, obligé de suivre un homme avec l’incertitude de ce que demain apporterait. Hm… C’était gênant… Mais soit, il devrait s’en contenter pour le moment. Il ferma les yeux des suites d’un soupir profond toutefois discret. Il devrait se reposer pour le moment, il verrait bien ce que le lendemain lui réserverait…


Tek-tek:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-ckilla M
Rokumeikai

Rokumeikai

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2250/2600
MP : 55/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Jeu 16 Mar - 19:12

Veranissa venait de vider son sac. Ça lui avait fais le plus grand bien, surtout après cette histoire au château d'Alexandrie. Cette attaque lumineuse ne l'avait pas que blessée physiquement. Elle en garderait un très mauvais souvenir. En revanche, elle avait apprécié que l'élézen l'écoute sans émettre de reproches. Elle se doutait que cela ne devait pas vraiment l’intéresser, mais au moins avait-il fais cet effort. C'était peu de choses, mais c'était essentiel pour elle. 


Elle haussa les épaules quand il émit son hypothèse. Elle n'en savait rien. Elle ne venait pas de ce monde, et cela ne l’intéressait pas. Néanmoins, elle lui rendit son sourire quand il la remercia.


" Mais tout le plaisir était pour moi! "


Et la voilà qui repartait gaiement vers son duo de camarades. Elle virevolta avec légèreté jusqu'aux côtés de Varimatras avant de s'asseoir à côté de lui. Elle agrippa alors son bras en se collant contre lui. S'il tenta de la repousser de sa main libre dans un premier temps, il finit par soupirer avant d'abandonner. Zephirin s'éloigna de son côté et la nuit passa. 

*************


T-ckilla s'éveilla alors que la nuit silencieuse régnait encore. Il avait mal. Une douleur vive et violente aux tripes. Il avait l'impression que l'effet du sceau s'était encore renforcé.
Varimatras lui fit un léger signe de tête avant de fermer les yeux à son tour. Le nihiliste, confiant, fit quelques pas vers la sortie. La Brume était toujours présente, même si elle semblait un peu plus calme. Le ciel était en effet visible à quelques endroits, dégageant quelques morceaux d'étoiles. 


L'univers était vaste, quasi-infini... Et c'est sur ce petit caillou insignifiant que le nihiliste avait atterri. Il réfléchit ainsi quelques minutes à l'entrée de la grotte, admirant ce ciel maintenant inaccessible. Puis, calmement, il se dirigea vers l'intérieur de la grotte. Puis vint le matin.

*************


Varimatras se leva le premier. Il eut l'occasion de trouver le nihiliste assis non loin d'ici. Ce dernier pianotait sur son PHS, surement au reste du Rokumeikai. Il était torse nu. Du côté de Zephirin, il put voir que ce dernier était couvert par le manteau noir de l'ange du néant. Il eut un petit rictus, comprenant que son maître tentait maladroitement de bien faire. C'est vrai qu'il n'y connaissait rien en matière de gentillesse. En se levant, il réveilla la succube qui se frotta les yeux à la façon d'une enfant. 


De son côté, T-ckilla rangea son moyen de communication à l'approche de l'ange du Pandémonium. Varimatras échangea quelques mots avec lui et lui tendit un journal pris à Alexandrie le lendemain des événements de Dali. Apparemment, une personne avait aidé à la remise sur pied du petit village. Non pas dans son entièreté, mais cela restait ennuyant. Un tel acte risquait de redonner confiance et espoir aux habitants sur place. De plus, cela risquait de rameuter des gardes et des bénévoles. Chose particulièrement ennuyeuse quand on savait que le nihiliste souhaitait y retourner. Il faudrait se faire discret... D'autant plus qu'il ne sentait plus aucun de ses subjugués depuis quelques heures maintenant. A vrai dire, même son autre lui restait étrangement silencieux. Il l'avait contacté par PHS et ce dernier semblait dans l'impossibilité de communiquer. Apparemment, ce sceau avait pleins d'autres effets indésirables avec le temps. 


Le simple fait de regarder Varimatras était révélateur : il ne distinguait presque plus son aura. Néanmoins, il se garderait bien de dévoiler de tels détails, même à lui. Il posa alors le journal à ses côtés et demanda à son homme de main d'aller chasser. Veranissa s'approcha alors de lui, encore un peu dans les vapes. 


" Bonjour... "
" ... "
" On dit "Bien dormi?" en général... "
" ... Bien dormi? "
" Oui! Super! Car j'étais à côté de Vari-chou! Il est si... Hum, pardon maître. "
" ... Ce n'est rien. Cette expérience en soit reste ludique. Bien que j'espère ne jamais avoir à séduire quelqu'un. Je ne saurai probablement jamais appliquer ce que j'apprends de toi. "
" ... Heu... O-K. "
" Sinon, concernant notre ami... "Zephirin"? "


La succube le regarda avant de sourire en direction de T-ckilla.


" Je pense qu'il est fiable. Du moins pour l'instant. Puisqu'aucune organisation ne l'acceptera aussi aisément que nous en lui donnant autant de libertés, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Et puis... Son objectif rejoint un peu le vôtre au final. "


Le nihiliste ne répondit pas, se contentant de regarder le serviteur du Roi-Dieu en attendant son réveil. A moins qu'il ne le soit déjà?


" Bien dormi?... "


Il lui tendit le journal. 


" Voici les informations du matin. Varimatras est parti nous chasser quelque chose. "


Cette formulation, c'était justement Varimatras qui lui avait apprise. C'était peut-être le fait de ne plus avoir les pensées de Strainshield, mais il n'était plus sûr de savoir gérer les relations sociales aussi bien qu'hier encore. Il se tourna vers Veranissa. 


" Je vais vous transmettre vos ordres de mission par PHS. Nous partirons une fois le repas consommé. "


Il leva les yeux au plafond, comme pour réfléchir à quoi dire. Puis, Veranissa faisant glisser son regard de sa personne vers Zephirin, il ajouta en le regardant. 


" Cela vous convient-il? "


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Zephirin
Le Juste

Le Juste

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 13
HP : 2150/2400
MP : 70/70
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Sam 25 Mar - 7:35

Zephirin avait beau être du genre à ne dormir que d’un œil, la fatigue de cette journée eut raison de son habituelle prudence, même alors qu’il était endormi. Quand bien même il conserva une poigne ferme sur la garde de sa claymore, il dormit suffisamment profondément pour ne pas être importuné lorsque le maître du néant tenta une bonne action en posant sur lui son manteau noir. Un geste qu’il aurait normalement repoussé avec véhémence dans un simple souci d’autodéfense digne d’un réflexe, mais cette fois, il ne broncha pas. Il fallait croire que ce combat contre Rose Klewitz n’avait pas été sans l’épuiser considérablement. C’était une adversaire formidable, il fallait bien l’admettre, et c’était à se demander ce qu’elle, elle avait subit comme séquelles suite à cet affrontement…

Lorsque Zephirin ouvrit l’œil, il se rendit compte que les trois autres étaient déjà réveillés. Un manquait à l’appel, le blondinet qui se faisait appeler ange. Il ne s’interrogea pas, jugeant qu’étant un pion de T-ckilla, il avait dû être envoyé quelque part. Son regard se tourna plutôt vers le manteau ébène qui le couvrait… Il ignorait d’où ça venait de prime abord, mais en voyant que T-ckilla était torse nu, la réponse vint d’elle-même. Il n’irait pas le remercier, quand bien même il devait admettre que ça avait accentué son confort. Il repoussa le vêtement d’un geste lent et se leva sans paraître fatigué, bien qu’il peinait à réellement émergé après avoir dormi si profondément pour la première fois depuis bien longtemps.
Comme quoi une vraie baston, ça éreintait même les plus expérimentés.

Il fut légèrement pris au dépourvu cela dit quand T-ckilla lui demanda s’il avait bien dormi.
« Suffisamment. » Répondit-il en le dévisageant un peu malgré lui. Ça lui semblait un peu… hors-personnage de s’enquérir de l’état de quelqu’un mais soit, peut-être faisait-il juste un peu d’efforts, comme pour l’épisode du manteau. Zephirin ne lui rendit aucunement la question et tourna plutôt le regard vers le journal que lui tendait l’élémentaire. Il nota que c’étaient les informations du matin avant d’explication que Varimatras – l’ange – était partit chasser quelque chose pour le petit déjeuner.

N’exprimant rien à ce sujet outre un hochement de tête entendu, Zephirin prit le journal pour rapidement lire la une qui signalait que quelqu’un, un héro à priori, avait débarqué à Dali pour aider la population à rebâtir le village. Une nouvelle qui devait sans doute importuner T-ckilla, à n’en pas douter. S’il avait détruit ce lieu paisible, c’était assurément pour faire un impact, et voilà que quelqu’un venait réduire à néant ses efforts. Cependant, le Chevalier de l’Azur ne fut pas gêné par ce détail, non… Ce qui lui fit froncer les sourcils, ce fut un seul petit mot : Hydaelyn. L’homme disait venir d’Hydaelyn. Un individu sans nom, mais fort, avec une carrure imposante, apte d’aider les concitoyens et de ranimer la flamme vacillante de l’espoir.

Zephirin n’était pas dupe. Il savait qui cela pouvait être.

« Humph.. » Il s’abstint de froisser le journal. Il resta zen. Mais à l’intérieur, il sentit quelque chose bouillir. Le goût amer de la vengeance, le premier parfum qu’il avait sentit en revenant sur Héméra. Son unique objectif avait été d’un jour mettre la main sur ce maudit guerrier de la lumière pour lui faire payer son outrecuidance, et maintenant, il semblerait que cet être abject soit parvenu à le suivre ici. Mais comment ? Etait-il mort, lui aussi ? A priori, c’était là l’unique manière de rejoindre Héméra depuis d’autres mondes. Soit, peu importe… Il se fichait bien des raisons. Pour l’heure cela dit, il ne pouvait se permettre d’exprimer de la colère. Qui sait, peut-être n’était-ce pas lui… Mais son instinct ne lui faisait que trop rarement défaut.

Il rendit le journal à T-ckilla, non pas sans lui adresser un regard relativement pâle. Quelque part, il pensait convenable de croire que le maître du néant lui avait volontairement montré ce journal. Il savait de quel univers il venait, et avait dû comprendre qu’il trouverait une certaine… motivation à lire ce papier. Il n’avait pas eut tort.

Varimatras revint avec le repas, petit déjeuner que Zephirin n’avala que trop peu. Il avait perdu l’appétit avec cette nouvelle – bien qu’il ne mangeait déjà pas beaucoup en général. Seulement ce qu’il fallait. Lorsqu’il eut avalé son repas, il n’eut absolument aucune gêne à mener la danse. Il empoigna son épée, qu’il dressa dans son dos à la diagonale pour la ranger, avant de se déplacer progressivement vers la sortie de la grotte. Il ne s’estimait pas en tête de proue, mais pour sûr qu’il comptait partir ici et maintenant.
« Partons. J’ai le sentiment que quelque chose d’intéressant nous attend à Dali… » C’était dit comme une mauvaise augure, des paroles annonçant quelque chose d’important pour le reste de leur aventure. Il avait surtout hâte d’avoir le cœur net sur cette affaire… Il ignorait totalement si ce type était bel et bien le guerrier de la lumière, mais à n’en pas douter, ce serait une figure qu’il connaissait. Un homme venant d’Hydaelyn… Ce n’était forcément pas l’un de ses frères d’arme, ceux-ci n’auraient pas aidés ces pauvres gens.

Il pouvait donc déjà garantir que cette personne était un obstacle à son objectif.


Note :
 

Zephirin & T-ckilla se dirigent vers Dali
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Buried Alive   Lun 27 Mar - 9:30

Bilan

T-CKilla passe au niveau 10, Zephirin passe au niveau 9
Note: Tckilla a un point de statistique à placer
Rappel: Limite de niveau 1 à définir [Zephirin]


Gains: + 150 gils [T-Ckilla], +200 gils [Zephirin]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tckilla et Zephirin vont vers Dali



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Buried Alive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dead or Alive 2 Millenium (Smiletkidi)
» TURBO MOMIES / MUMMIES ALIVE ! (Kenner) 1997-1998
» I Am Alive : Prologue par Dratiseur
» Daft Punk - ALIVE 2007 sortie le 19 novembre 2007
» Dead or Alive : Dimensions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Grotte de Kwane-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives