Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Reporter sans frontière : Robin Bodmann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Reporter sans frontière : Robin Bodmann   Dim 7 Aoû - 0:00

Fiche d'identité

• Monde d'origine: Dol
• Nom: Bodmann (le messager)
• Prénom: Robin
• Âge: 17
• Avatar utilisé: Robin de Fisheyes Placebo

Description

• Alignement: Guerrier de Lumière

• Description physique: Jeune femme d'un mètre soixante cinq, Robin possède des yeux vert intenses, très lumineux, et une chevelure de feu soulignant ces derniers. Sa tignasse lui arrive jusqu'au milieu du dos, mais elle les a à quatre-vingt-dix pour-cent du temps noués en chignon serré et cachés sous un bonnet à visière. La jeune femme a pour habitude de se faire passer pour un garçon, barrant sa poitrine par des bandages très serrés pour mener ses petites enquêtes incognito.
Ses vêtements sont surtout pratique mais dans des tons passe-partout. Un pantalon ajusté, des bottes, un sweat cintré et de temps à autre un gilet sans manche par dessus, le tout avec des poches un peu partout ainsi qu'un foulard noué autour de son cou.
D'une corpulence assez fragile, Robin possède pourtant une musculature capable de supporter un bon marathon. Sa peau est plutôt clair, laissant ressortir ses beaux yeux en amande.
Ses mains ne sont pas si douce qu'il y paraît, à force de gribouiller des notes sur son petit carnet, la jeune femme possède une petite bosse sur son majeur droit, à l'endroit où le crayon se pose lorsqu'elle écrit.
Elle n'a pas pour habitude de se dévêtir, même dans un vestiaire féminin, redoutant qu'on ne voit sa longue cicatrice lui courant le long de sa colonne vertébrale.

• Description psychologique: D'un naturel très calme, Robin est une jeune femme très timide et réservée. Elle perd cependant tous ses moyens lorsqu'elle doit s'adresser à ses supérieurs, notamment lorsque ceux-ci sont des hommes, et plus ils sont beaux, plus elle bafouille. Un net manque de confiance en elle ressort alors. Pour autant, la jeune demoiselle n'en reste pas moins très calme lorsqu'il s'agit de se battre pour défendre sa vie.
Fière de la manière dont le président d'Esthar gère la ville avec toute la technologie qui y est regroupée, Robin met un point d'honneur à noter tout ce qui semble important pour elle et qui se déroule devant ses yeux, rapportant des faits divers comme des informations parfois réellement importantes à Trabia.
C'est une femme autrement très tendre et avec le cœur sur la main. Elle n'hésitera pas à aller courir des risques si ça permet de sauver quelques vies, même juste une.
Ce qui l'intéresse le plus c'est sans doute trouver les informations manquantes, peut-être même au-delà des garçons. Elle a un faible pour les rouquins, mais aime les hommes bien fait de corps et d'esprit.

Histoire

Les souvenirs, elle n'en a pas vraiment. Tout ce qu'elle sait sur ce qu'il s'est passé avant, sur comment c'était avant, c'est grâce à son petit carnet qu'elle ne quitte jamais, dans la poche de sa veste, contre son cœur, elle y note sa vie, et dans celui qui se trouve dans l'une des poches de son pantalon, elle y note les informations importantes, celles qu'elle veut transmettre.
En réunissant les deux, elle a retrouvé des bribes de son passé.

« Aujourd'hui, un soleil radieux éclaire Esthar. Maman m'a dit que j'étais la meilleure, que j'écrivais bien. On a fêté ça avec un bon gâteau. J'adore les gâteaux de maman, ce sont les meilleurs. Papa est encore rentré très tard de son travail, mais le sourire sur son visage était le plus beau. Il avait trouvé son scoop, et on lui avait réservé la première page du petit journal où il travaillait.

Aujourd'hui maman et moi on est sortit, la ville est trop grande, et je n'ai pas d'amies ici, je m'ennuie toute seule des fois. J'aimerais bien me faire des copines, se serait cool. Papa n'est pas rentré ce soir, mais maman n'a pas l'air inquiète.

Aujourd'hui maman est restée à la maison avec moi, elle est toute triste, elle ne rigole plus avec moi, elle ne me regarde plus. Papa où es-tu, ça fait une semaine que tu n'es pas revenu, ça fait une semaine que tous les soirs, maman pleure toute seule dans votre chambre. Papa revient, tu me manques, je t'aime.

Ca fait une semaine que je n'ai pas écrit. Maman est sortit sans moi, le voisin m'a dit qu'elle est allée au cimetière. Quand j'ai cherché le mot dans le dictionnaire, j'ai compris que papa ne reviendrait plus jamais. Le soir, maman n'est pas revenue, ni le lendemain matin, ni même le jour suivant. Je reste dans ma chambre, attendant patiemment et puis je me sens fatiguée, j'ai faim et j'ai soif. 
»

A ses six ans, elle avait commencé ce carnet de vie, à ses six ans, elle avait arrêté d'écrire et avait reprit deux ans plus tard.
C'est les mains tremblantes et les yeux pleins de larmes qu'elle le relisait à chaque fois.

« Un homme en blouse blanche m'a dit que ça faisait deux ans que je dormais, que j'avais été dans un comas. On m'a dit aussi que mes parents étaient morts et que personne ne savait pourquoi. Alors c'était décidé. Je ferais comme papa, je trouverais la vérité coûte que coûte et je la crierais au monde entier !

J'ai demandé de l'aide à plein de monde que je ne connaissais pas. Certains m'ont dit que le mieux serait que je rejoigne Trabia. Mais je sais pas où c'est moi, Trabia. Une dame m'a dit que c'était plus loin, vers les montagnes et la neige. Mais comment m'y rendre ? J'ai pas un sous sur moi et j'ai plus de famille. Maman, Papa, aidez-moi.

Aujourd'hui je marche en suivant les directions des rues pour sortir de la ville. Je trouve un groupe de jeunes et je leur demande où ils vont. Gentiment ils me disent qu'ils vont a Trabia. C'est super ! Je demande à les suivre et sans rien me demander, on avance.
Je ne sais pas trop si le voyage va être long ou pas, mais j'aime déjà bien ces deux garçons et cette fille. En plus elle est trop classe dans ses vêtements. J'adore.

Ca fait un jour qu'on marche. Ils sont obligés de m'attendre, c'est gentil. Des fois la fille reste juste devant moi et les garçons se battent contre des bêtes étranges. Ca me fait peur, j'aime pas ça.

Aujourd'hui on a fait une pause à midi, il fait vraiment trop froid, et j'ai pas l'habitude de marcher. J'ai les pieds qui me font mal et ils sont tout rouges. Y'a un cri qui retentit, j'ai peur.
 »

Une semaine après, Robin reprit son carnet, elle avait aujourd'hui neuf ans tout juste.

« C'est mon anniversaire, je m'en souviens, mais pourquoi je me suis réveillée dans un lit dans une salle avec plein d'appareils étranges qui faisaient plein de bip ? On m'a dit de faire attention, et quand je me suis levée, j'ai crié, j'avais trop mal au dos. Je me souviens, la bête nous a attaquée, les garçons ont faillit mourir, la fille les a soignés, et moi je les ai protégés, je me suis mise devant la bête avec ses grosses griffes. Et puis elle m'a attaquée. La doctoresse m'a dit que je garderais la cicatrice dans mon dos toute ma vie et qu'il fallait que je fasse attention à ma colonne vertébrale sinon je pourrais être paralysé des jambes la prochaine fois. J'avais eu de la chance, c'est ce qu'elle a dit.
Pour fêter mon anniversaire, on a fait une super fête avec les trois personnes qui m'ont amené ici. C'était génial, et ils m'ont recommandé pour intégrer l'université. J'étais enfin à Trabia, j'allais enfin pouvoir devenir comme Papa.

On m'a appris à prendre des notes rapides, à me protéger, à repérer les coins discrets, et tout ce qui ferait de moi une bonne apprentie. On m'a aussi mise dans une équipe de deux garçons de deux ans plus vieux que moi. L'un est blond, l'autre est roux. J'adore les roux, ils sont tellement craquant ! Mais jamais je pourrais lui dire, hors de question.
On a fait des petits reportages sur des faits divers, ils me faisaient souvent porter leur équipement. Mais Jay est tellement beau que ça me dérange pas. Et puis plus tard, c'est moi qui porterais mon équipement, il fallait bien que je commence.

Quelques temps après, on m'assigna à une autre équipe. Mince, je ne vais plus pouvoir être avec Jay, mon beau rouquin. Je suis du coup dans une équipe cent pour cent féminine. C'est trop nul ! En plus elles sont super désagréables toutes les deux !
 »

Il y avait une page déchirée, puis cela reprit une année plus tard. La demoiselle avait dix ans.

« Encore un an de plus. Papa, je me rapproche de ton rêve. Sois fier de moi. Maman, toi aussi, sois fière de moi. On m'a dit que bientôt, je pourrais écrire moi aussi. Bon, se sera pas la première page, se sera pas des grands articles, mais je pourrais écrire. Je suis tellement heureuse.

Cette année, ça s'est super bien passé, malgré les deux pestes qui sont dans mon équipe. Mais comme elles ne m'aiment pas non plus, on a demandé de changer. Dès que des nouveaux arrivent, on nous fait nos nouvelles équipes. J'ai vraiment envie !

Encore une année avec elles. J'en ai marre, et puis elles m'exaspèrent à toujours parler des garçons. C'est vrai quoi, le reportage, l'information, c'est plus important que les mecs. Cette fois, on nous attribue nos nouvelles équipes. C'est un vrai soulagement, mais quelque chose cloche. 
»

Quelques pages blanches ou déchirées montre que Robin n'a pas pu écrire et qu'elle a voulu se laisser un repère pour montrer le décalage temporel.

« Cette année, l'examen du SeeD était pas normal. On nous a rapporté qu'il y a eu des soucis et puis... cette année, j'ai cru mourir.
Les alarmes étaient assourdissantes ce jour là et l'ordre d'évacuation avait été donné. On devait protéger les autres, cadets comme SeeD. Je ne voulais pas quitter mon rêve, et la pierre qui tombait, et les cris tout autour m'avait fait si peur. Tout tombait, tout se détruisait. Le fracas avait été désemparant. Plus personne ne savait quoi faire. L'infrastructure était détruite. J'étais perdue. Comment allait-on faire, qui nous aiderait ? Et surtout, que s'était-il passé ? Une jeune femme SeeD était revenu constater. C'était une catastrophe. Et moi qui passerais bientôt mon examen pour être membre des SeeD... Et toutes ces rumeurs sur une catastrophe, une attaque militaire.

On a commencé à dénombrer les blessés, les victimes et les dégâts matériels. Il y en avait tant ! J'ai donné, j'ai aidé, j'ai poussé, on a pleuré. Et puis, comme pour montrer que rien n'était perdu, on a chanté avec quelques amis. Oui, j'avais des amis, et j'avais des amis gravement blessés et un autre décédé. Alors ensemble, au coin d'un feu, on a pleuré épaule contre épaule. Je ne veux plus revoir ces visages tristes, je me battrais pour eux, je les soignerais, je les sauverais ! Je veux savoir me battre pour les défendre, ça oui. Je ne suis pas la meilleure, mais je le deviendrais pour eux ! Et pour vous, papa, maman. 
»

Sur le carnet, sur la dernière ligne, l'encre s'était un peu étalée, elle avait du pleurer en écrivant ces mots, touchée encore au plus profond d'elle-même lorsque cette tragédie c'était déroulée. Hélas, un malheur n'arrive jamais seul.

« C'est dur de tout remettre en état, mais on y arrive tout doucement. On nous a dit qu'un groupe de SeeD avec un certain Squall à sa tête aller sauver le monde. Peut-être. Je l'ai cru de tout mon cœur, et j'ai eu raison. Et puis, avec notre Selphie a nous, il ne pouvait que réussir. Elle portait avec elle l'âme de tout Trabia.

Mais, ils ont sauvé le monde, c'est bien beau, mais il fallait tout reconstruire, partir sur des bases solides maintenant. Ca ne serait pas simple.

Ca fait un an qu'on travail d’arrache-pied à Trabia. Ca devient vraiment quelque chose. Et bientôt, je vais pouvoir partir faire mon examen. Je vais pouvoir devenir une vrai SeeD. J'ai un article à moi, un seul, qui a été publié. Mais je n'ai pas peur, j'en écrirais des biens mieux. J'ai fait un reportage sur une vieille femme qui suivait encore la mode à Esthar. Ca m'avait valu plein de rire et une place en fait divers. Voir la vieille dame habillée comme une jeunette de 15 ans, ça valait vraiment le détour.

Un truc étrange s'est passé. On a plus de G-Force. J'ai pas bien compris, mais on a plus de magie. Pour le moment. Et puis, un autre truc, on a découvert plein d'autre continent. J'ai hâte d'aller explorer le monde. La magie est revenue, comment, j'en sais rien.

J'ai appris qu'il y avait des cristaux qui nous donnait des pouvoirs. J'ai pas tout compris, mais c'est super ! Je veux soigner !

Aujourd'hui je passe mon examen. Je suis tellement stressée, et puis je suis dans une équipe avec un type que je déteste et un autre trop canon. Jamais j'oserais. Notre examen c'est déroulé correctement. Seulement, sur le chemin du retour, on a vue quelque chose de louche et on s'est arrêté. La BGU était en feu !

On nous a rien dit, et surtout demandé de rentrer, que ce n'était pas nos affaires de jeunes SeeD, qu'il nous fallait des ordres pour pouvoir agir. On a obéi. Mais je suis inquiète.

Des cristaux élémentaires, des Chimères revenues, et surtout, le retour de la grande Sorcière Ultimecia ! Quelle horreur ! Qu'est-ce qu'il va se passer encore ! J'enquête.

J'ai pas apprit grand chose de plus que ce que les journaux ont déjà bavé. J'aime pas les journaux TV, vraiment pas. On apprend des fragments de vérités, c'est tout. Mais moi je trouverais le fin mot de l'histoire. J'ai demandé un ordre vaste : trouver la vérité sur les cristaux, les chimères et le retour de la Sorcière avec son acolyte. Ils ont osés attaquer Esthar, ils vont voir !
 »

En refermant son carnet, Robin leva les yeux vers le ciel. Esthar, sa ville natale, Trabia, son université et le chaos dans tout Héméra. Elle participa à la fête cette année, elle fêtait quelques jours avant sa dix-septième année.
Sa prochaine mission : trouver des infos non divulguées sur la guerre entre Spira et Gaïa. La journaliste en herbe était fin prête.

Test rp

x (seulement pour les personnages prédéfinis)

Et pour finir...

Quelques questions vous concernant:
• Votre vrai prénom dans la vraie vie? Lauriane
• Votre âge? 26 ans
• Comment avez-vous connu FF Rebirth? Par Lucius S. Castiel
• Avez-vous lu toutes les règles? Y a t'il des choses que vous n'avez pas comprises? J'ai lu les règles, et ça devrait être à peu près Ok, au pire, si j'ai un doute, j'y retournerais
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Reporter sans frontière : Robin Bodmann   Dim 7 Aoû - 9:40

Bonjour et bienvenue sur FFRebirth!

Vraiment, une très bonne fiche. Cette histoire écrite sous forme de petits journaux, le sous-entendu de la perte de mémoire des G-Forces, les éléments principaux du point de vue de ton personnage. C'était vraiment génial!

J'ai juste trouvé dommage qu'on ne voit pas l'évolution de l'écriture de ton personnage au fil des ans (autant au début, ça fait assez enfantin, mais on a l'impression qu'elle garde une écriture enfantine à la fin aussi, une petite touche de maturité en changeant certains termes comme quand elle parle des recrues du SeeD qui sont avec elles, aurait été pas mal Smile mais je sais que c'est pas évident à gérer, et c'est déjà très bien comme ça Smile )

Tous les éléments y sont, l'histoire du jeu du point de vue de Trabia, la fusion des mondes et les éléments qui ont été le plus médiatisés (logique venant d'une journaliste).

Tu es donc évidemment validée! Je t'invite à m'envoyer par mp les éléments pour ta fiche de combat, à savoir: la répartition de tes 20 points de statistiques, une arme, un équipement, et deux techniques de combat. Tu peux avoir les renseignements dont tu as besoin dans les règles du forum, dans la rubrique "Votre équipement" et "Les techniques de combat".

Ensuite, tu pourras faire une demande de rp par ici pour te trouver un partenaire (sauf si tu as déjà quelqu'un en tête?),  tu peux également faire une demande de rang ici (en proposant non seulement le nom du rang, et une image pour illustrer) et n'hésite pas à renseigner la date d'anniversaire de ton personnage dans ton profil, ainsi qu'ici si tu veux qu'il reçoive un petit cadeau chaque année!

Encore bienvenue sur FF Rebirth!

La fiche sera verrouillée d'ici une semaine environs!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Reporter sans frontière : Robin Bodmann   Dim 7 Aoû - 11:17

Welcome !!

Ravie de te compter parmi nos rangs, miss ! Pompons Pompons Pompons

Une journaliste ca tombe bien, nous avons un topic Chroniques d'Héméra avec des potins, si ton personnage fera des articles au fur-et-à-mesure de ses enquêtes, tu pourras les poster là-bas !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Reporter sans frontière : Robin Bodmann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSF Le site internet!
» Le tueur Sans-Visage - Le retour
» Une rumeur, un murmure sans nom...
» [FAQ] Posez vos questions sans créer un nouveau sujet ici !
» [ACHAT]Soeurs du crépuscule sans dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: Fiche de présentation-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives