Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Halte à la porte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terra
La Chimère déchue

La Chimère déchue

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 8000/8000
MP : 217/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Halte à la porte    Lun 25 Juil - 10:55

Terra et Kagura se réchauffent depuis la Grotte des Glaces

==============================================

La rencontre avec Shiva était une véritable aubaine, et Terra en était ravie. Surtout qu'elle avait appris l'existence d'un monde où tout ses semblables étaient réunis. Mais pour le moment l'urgence était de quitter cet endroit glacial avant de finir en sorbet. Kagura commença par analyser la montée et ouvrait la voie. Par moment, il devait l'aider à grimper car son agilité ne permettait pas d'avancer sur les endroits les plus escarpés. Tant bien que mal, ils finirent par arriver au sommet, même s'ils y ont mis du temps. Une fois dehors, sentir la chaleur du soleil était d'un réconfort indescriptible. Terra s'étira pour se dégourdir un peu, avant de se retourner pour apercevoir, au loin, le village de Dali. Un petit élan de nostalgie l'envahit, cela faisait un an, jour pour jour, qu'elle s'était éveillée... Et pourtant, elle avait la sensation qu'elle avait rencontré Kagura seulement la veille.

- Cela fait une année que nous parcourons Héra à la recherche de mes souvenirs...

Elle se jeta sur le jeune homme, le serrant dans ses fins bras, avant de lui faire un petit bisou sur la joue. Se tenant à côté de lui, elle regardait le village au loin, puis elle soupira. Repenser à cette dernière année était fatigant, quelque part. Elle finit par se retourner pour voir la porte Sud plus loin. Kagura l'avait averti des grosses bestioles qui trainaient dans les environs, l'avantage était que le plateau était suffisamment dégagé pour pouvoir voir un ennemi arriver de loin.

Le chemin était plutôt calme, quelques oiseaux étaient venus les embêter par moment mais rien de bien méchant jusque là, des menaces rapidement éloigner avec quelques coups rapides et simples. Alors qu'ils approchaient de la grande grille barrant la route d'un plateau à un autre, il se faisait l'heure de manger et au plus vite ils arriveraient, au plus vite ils mangeraient et discuteraient.

Arrivés à la Porte Sud, les grilles étaient fermées et contrôlées par des gardes. Elles servaient d'une part à réguler la circulations des personnes, mais aussi à protéger des monstres. Après un bref examen du garde, il laissa les deux jeunes gens passer. Ils étaient déjà passer très rapidement par ici pour rejoindre Tréno à pied. Mais pour l'heure, il fallait manger un bout !


- Regarde, il y a un stand là-bas avec de la nourriture !

Quelques personnes y faisaient la queue. D'après les différents tableaux, il n'y avait pas de grande nourriture, surtout des "plats" rapides à faire mais avec certaines spécialités. Chocolégume braisé, chocolégume farci, chocolégume fumé... Ils adorent les chocolégumes ici ! Mais à l'origine ce n'est pas censé être de la nourriture pour chocobo... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagura
Loup au cœur tendre

Loup au cœur tendre

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 8000/8000
MP : 217/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Lun 25 Juil - 12:14

La différence de température fut assez violente, bien que ce fut moins ressenti pour Kagura qui disposait de sa protection à la glace. Mais il était quand même content d'être sorti de cette grotte, et davantage encore d'avoir pu y revoir Shiva. À l'avenir, excepté si Terra voulait vraiment lui parler, ils n'auraient plus à se rendre dans des endroits aussi froid. D'ailleurs, ça allait peut être compromettre son idée de faire un tour aux sources chaudes de Gagazet du coups.

Terra lui sauta dans les bras, heureuse de tout le chemin parcouru au cours de cette année. Le temps défilait si vite, il fallait le reconnaître. Il resserra son étreinte autour d'elle, enfouissant un peu son nez dans ses cheveux, appréciant ce moment simple et doux. Même s'il savait qu'elle n'avait aucune arrière pensée en agissant ainsi, il appréciait qu'elle le fasse. C'était juste une étreinte, un câlin, et pourtant, ça lui faisait beaucoup de bien. Peu lui importait qu'elle ne partage pas ses sentiments, peu lui importait qu'il n'arrive pas à lutter contre ça, au moins elle ne le détestait pas, l'appréciait même, en tant qu'ami, c'était déjà beaucoup.

«C'est vrai qu'on en a vécu des choses. J'ai même du mal à imaginer qu'il ne se soit déroulé qu'une année...» ils avaient tout de même parcouru Héra en long, en large et en travers! Visité le Château d'Ypsen, Euyevair, le continent extérieur... il leur restait encore l'Ifa à aller voir, mais ils étaient allé sur chaque continent, ils avaient visité tous les Sanctuaires élémentaires, pratiquement toutes les villes aussi. À croire qu'ils allaient connaître les moindres recoins d'Héra! et tout ça en seulement un an? Oui, ça lui avait semblé bien plus long en fait, ils n'avaient pas chômé.

Ils prirent la route vers la Porte Sud, celle-ci était gardée pour éviter les vandales et les monstres, mais les gens sans histoire avaient le droit de passer évidemment. Ils allaient devoir prendre le train qui descendait jusqu'aux plaines menant à Lindblum, mais d'abord, il fallait qu'ils mangent un peu. Terra l'entraîna vers le réfectoire, des plats simples à base de.. de chocolégumes. Y'avait que ça? Bon, ben va pour des chocolégumes farcis alors!
Il prit un petit plateau avec son assiette et alla s'installer sur l'une des grandes tables. Il y avait surtout des ouvriers, cette porte était en permanence en rénovation, il fallait l'adapter au mieux au passage des aéronefs maintenant que la brume était revenue - et qu'ils ne pouvaient donc plus passer par-dessus! - pour contrôler les vas et viens des vaisseaux marchands.

Une fois installés à table, ils pouvaient mieux parler de ce qu'ils venaient de découvrir, Kagura regardait le bracelet de Terra, là où la perle brillait d'un bel éclat nacré

«Comment te sens-tu? Est-ce que tu as l'impression de mieux comprendre l'élément de la glace maintenant?» en fait, il se rendait compte qu'il préférait éviter le sujet du royaume des chimères. Même s'il savait qu'ils avaient le temps avant de trouver l'endroit où repose l'artéfact qui les y mènerait, il appréhendait toujours cette éventuelle séparation. Allait-elle vouloir y vivre en lui permettant de venir la voir de temps en temps, ou bien allait-elle rester avec lui et se rendre au royaume des chimères chaque fois qu'elle voudrait voir son père?

Alors qu'ils mangeaient, il jouait un peu avec sa fourchette de temps en temps avant de se décider à poser la question

«Terra... quand on aura trouvé ce royaume, qu'est-ce que tu comptes faire?» à voir si elle comprendra toute la question ou non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terra
La Chimère déchue

La Chimère déchue

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 8000/8000
MP : 217/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Mer 27 Juil - 10:59

Correctement installés sur les petites tables sur le bas côté, les deux jeunes gens pouvaient manger leur petit en-cas tranquillement. Terra avait opté pour un chocolégume braisé. Il avait une jolie couleur plus foncée que la normale, et un léger goût charbonné. Mais alors qu'elle apprécié ce bon goût de chaleur, Kagura lui posa une question sur la glace. Transition garantie.

- Je... ne me suis pas vraiment posée la question... Ce n'est pas tant comprendre l'élément, ce serait plutôt ressentir l'essence même de la magie qui en découle... La magie est une énergie universelle, unique, qui se matérialise sous des formes différentes... Mais tout cela me semble si naturel !

En même temps qu'elle parlait de son ressenti vis-à-vis des éléments et de la magie, elle tortillait ses cheveux de sa main droite. Elle ne se rendait pas compte à quel point le sujet de la magie était quelque chose de passionnant, et elle le faisait savoir dans sa façon d'en parler. Pourtant, elle n'avait rien étudier là-dessus. Tout ce qu'elle en disait lui venait naturellement. Comme quelque chose qu'elle sentait au fond d'elle même. Kagura lui posa une autre question, cette fois au sujet de ses intentions une qu'ils auront retrouvé le royaume des chimères.

- Je ne sais pas... Je pense qu'une fois arrivés, nous devrions essayer de trouver des informations, qui sait, des chimères que j'ai connu pourraient savoir si mon père s'y trouve ! Mais avant de pouvoir y pénétrer, nous devons trouver la réponse à cette énigme...
- Train en gare dans 2 minutes !

La jeune femme n'avait pas forcément compris la profondeur de la question de Kagura. Mais ils n'avaient plus le temps de discuter, un agent venait d'annoncer l'arrivée imminente du train. Ils se levèrent donc et sans trop réfléchir, suivirent le sens de la marche. On pouvait voir le train descendre le long de la montagne, et à quai, un guichet qui vendait des places. Chacun donna quelques gils pour le trajet et ils purent récupérer leur ticket.

Le train arrivé, ils montèrent, validant ainsi leur ticket et trouvèrent des places assises. Plusieurs banquettes étaient à disposition, il était conseillé aux voyageurs de s'asseoir pour éviter les turbulences. Terra s'installa à côté de la fenêtre pour regarder le paysage, mais très vite, elle sombra. La fatigue de la matinée et de la traversée de la caverne avait eu raison d'elle, et une sieste s'imposait.

La sonnerie du train la réveilla dans un sursaut, ils venaient d'arriver au sommet de la montagne. En sortant du ferry, ils avaient une vue plongeante vers les plaines du royaume d'Alexandrie. D'ici, elles étaient immenses. Cherchant pendant un bon moment à l'horizon, elle commençait à se poser des questions.


- C'est étrange... Je ne vois pas le château d'ici... Ces terres sont si vastes !

Ou alors il s'agit de la Brume qui masque l'horizon et empêche de discerner correctement le château au loin. Quoiqu'il en soit, ils devaient attendre un petit moment avant de pouvoir descendre l'autre flanc de la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagura
Loup au cœur tendre

Loup au cœur tendre

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 8000/8000
MP : 217/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Mer 27 Juil - 12:03

Voir Terra parler de magie avait toujours quelque chose de... magique. C'était peut être bête, mais il pouvait ressentir sa passion face à ses pouvoirs et aux éléments, elle avait toujours ses yeux qui brillaient de joie et de sérénité dans ces cas là. Il souriait un peu bêtement, avec beaucoup de douceur, tout en picorant son repas en attendant le train.

Malheureusement, il ne pouvait laisser de côté le sujet qui lui tenait à cœur, l'idée qu'elle disparaisse de sa vie lui faisait mal, quoi qu'il fasse. Même s'il avait essayé de se faire à cette idée, ça restait toujours ancré en lui, comme un poison qui le dévorait peu à peu. Il en aurait presque souhaité chercher les cristaux pour faire le vœu qu'elle reste auprès de lui, mais il savait que ce serait un acte égoïste et qu'elle en serait malheureuse s'il agissait ainsi.

Mais il voulait au moins savoir... savoir si elle souhaitait trouver ce royaume pour y demeurer à vie ou bien pour y aller de temps en temps, mais elle ne semblait pas comprendre la question, ou alors n'avait-elle simplement pas la réponse encore. De toute manière, ils furent interrompus et devaient prendre le train.
Ils payèrent leur billet et montèrent à bord, la jeune femme était épuisée et s'endormit sur l'épaule de Kagura qui regardait le paysage d'un air songeur. Vivement demain que cette désagréable sensation lui passe. C'était toujours comme ça, quand il apprenait une nouvelle qui annonçait une future séparation avec Terra, qu'elle soit proche ou non, il en avait le cœur lourd, mais ça finissait par passer.

Ils se retrouvaient au sommet avec une vue magnifique du Continent de la Brume. Il fallait encore qu'ils prennent l'autre train, avec le système de balancier, il était en bas et prendrait donc surement une bonne heure avant de remonter. Les plaines s'étendaient à perte de vue et la brume recouvrait tout. Terra s'interrogeait sur le fait qu'elle ne voyait pas le château de Lindblum

«Il est trop loin je pense. Mais il devrait être au niveau des montagnes là bas.» cela risquait de faire une trotte... ils avaient passé la matinée dans la grotte des glaces, cela impliquait donc qu'ils allaient devoir camper au beau milieu des plaines pendant la nuit, utilisant donc encore la tente.

«On devrait peut être acheter un chocolégume pour prendre un chocobo... car là, je pense qu'il nous faudra une bonne semaine pour rejoindre Lindblum si on y va à pieds...» il ne s'était pas rendu compte de la distance à parcourir, mais maintenant qu'il voyait la plaine d'étendre devant lui, c'était la meilleure solution. «avec un chocobo, je pense qu'on y sera demain dans la soirée.»

Il ne pouvait qu'évaluer de mémoire, ça serait peut être plus, peut être moins. Il se tourna vers Terra pour voir ce qu'elle préférait. Elle devait désormais être pressée quand même, de ce qu'ils savaient, l'énigme de Shiva ne parlait pas d'un lieu que Héra. Ils connaissaient suffisamment ce monde maintenant pour savoir que ça ne correspondait à rien d'ici, de tête, Kagura n'était pas sur que ce soit Spira, bien qu'il ne connaissait pas non plus son propre monde en long en large et en travers... elle allait probablement vouloir tenter sa chance sur l'un des autres mondes pour trouver l'endroit mentionné dans l'énigme.

«Il faudrait qu'on réfléchisse à nos projets à présent. Souhaites-tu toujours aller voir l'Ifa? Te rendre sur Spira ensuite? Je n'ai pas l'impression que l'énigme de Shiva mentionne un lieu là bas...» et il ne connaissait pas son besoin de s'y rendre rapidement ou non en laissant tous leurs projets de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terra
La Chimère déchue

La Chimère déchue

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 8000/8000
MP : 217/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Jeu 13 Oct - 12:10

L'architecture particulière des lieux et surtout le mécanisme des trains était atypique. Pendant que l'un était au sommet de la montagne, l'autre était en bas. Cela laissait Terra songeuse, en général la technologie n'est pas vraiment son point fort. Alors que le duo était à la gare du sommet pour attendre que l'autre train n'arrive, ils regardaient l'horizon, pour évaluer le chemin à parcourir et envisager même de prendre un chocobo pour monture afin de gagner du temps, mais surtout Kagura lui demanda quels étaient leur projet, vraiment.

- Maintenant que tu énonces tout ceci, je me sens légèrement perdue... j'ai envie de faire beaucoup de choses, pour moi ou pour les autres...

Elle baissa légèrement la tête, plutôt gênée d'hésiter sur des choses aussi importantes, retrouver son passé - et son père - ou bien aider tout une population d'une grave menace. Elle ne savait pas quoi faire, mais heureusement Kagura était là pour la soutenir et la réconforter. Le train qui leur permettrait de rejoindre Lindblum était arrivé. Ils se dirigèrent vers le véhicule afin de redescendre la montagne. Il y avait pas mal de monde qui en était sorti, mais il se re-remplissait tout autant. Les deux jeunes voyageurs s'installèrent sur une des banquette jusqu'au départ du train.

- Quoiqu'il arrive, nous devons retourner à Lindblum, au moins pour parler au roi afin de lui dire que l'aéronef qu'il nous a prêté n'est plus fonctionnel avec cette brume. Mais si tu dis que le château est à des jours de marche... Peut-être devrions-nous envisager d'emprunter un chocobo, tu as raison.

A mesure que le train avançait, il s'enfonçait dans les brumes épaisses, jusqu'à ce que la lumière direct du soleil ne soit plus visible. L'air froid et humide, mais aussi sinistre commençait de nouveau à s'installer. Tournant la tête afin de scruter un peu les personnes présentes, Terra pouvait voir, et même ressentir la crainte dans le coeur de ces personnes. Tous étaient inquiet sur leur sort depuis que la Brume était revenue, et cela déchirait la jeune femme de voir ces personnes dans le besoin.

Le train arriva en gare, le terminus du petit voyage. Ils descendirent tous pour se rendre dans la grande place, à l'entrée de la porte où il y avait quelques boutiques. Il y avait beaucoup de monde, ayant peur de perdre son ami de vu, elle restait le plus proche de lui constamment. La proposition du jeune homme pour prendre des chocolégumes était fort bienvenue, leur passage dans sous les brumes n'étaient pas très rassurants, autant que ce voyage soit le plus court possible. Ils s'avancèrent donc vers une des quelques boutiques, ils n'avaient que le strict nécessaire, vraiment du dépannage pour les voyageurs qui auraient oublié leur potion chez eux.


- Bonjour, sauriez-vous où nous pourrions trouver un chocobo, s'il vous plaît ?
- Bien sûr ma p'tite dame ! Juste dehors, en sortant, y'a le vieux Jo', avec cette Brume qu'est rev'nu, il fait commerce de bête de monte ! A la location bien sûr, hé hé hé.
- Je vous remercie, bonne journée à vous ! Elle se retourna vers Kagura, j'espère qu'il lui reste encore des chocobos à louer !


Ils se dirigèrent donc vers la sortie de la porte, et comme dit par le marchand, un vieux paysan aux allures d'éleveur était posté là, avec plusieurs bêtes à plumes jaunes. Terra se présenta, et lui demanda s'il voulait bien leur louer une de ses montures. Lui donnant une somme suffisante - plus un joli pourboire - elle retourna vers son ami avec le beau chocobo.

- Nous sommes partis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulgora
Admin Foudroyante

Admin Foudroyante

avatar
Fiches du joueur :
Personnages :
Ace - Agnès Oblige - Azura Lucem - Ruka Kawanomu - Rydia - Sheli Makunochi - Y’Dahlin Shul

Niveau : 100
HP : 9999/9999
MP : 999/999

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Jeu 13 Oct - 16:57


Kagura gagne 100 gils !
Terra gagne 150 gils !

Direction : Les Plaines


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2600/2600
MP : 75/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Dim 6 Aoû - 12:49

Like a Star @ heaven Vilal et Suri viennent de Dali.

Lorsque Vilal admit qu’il était épuisé, Suri hocha de la tête, évidemment quoi ! Cela dit, il bifurqua rapidement en parlant du fait qu’elle avait enlevé son gantelet. Il lui rappela que le médecin avait prescrit du repos et de suite, Suri fit la moue en pinçant les lèvres. A la voir le dévisager, n’importe qui devinerait qu’elle lui demandait subtilement s’il ne se fichait pas un peu d’elle !
« Et vous hein ? » Rappela-t-elle, mais la mémoire de Vilal semblait drôlement sélective. Si ça se trouvait, il avait passé à côté d’un arrêt cardiaque, et il avait passé la journée à forcer et à travailler ! Du coup, son cœur avait dû bosser de beaucoup et ça aurait put être dangereux ! Cela dit, si elle aurait put le gronder, elle jugea vite que c’était inutile. A quoi bon ? Il était têtu ce grand dadais.

Son visage se dérida pour laisser apparaître un sourire satisfait tout de même.
« J’ai aidé les dames à tisser et à tresser. Pour faire des toits et des tapis. » Elle montra ses mains comme si cela servirait de preuve. Certes il faudrait sûrement remettre de la pommade du coup et laisser ses mains se reposer mais elle aurait toute la nuit pour ça. Elle ne voulait pas le dire mais oui sa main déjà blessée faisait un mal de chien, l’autre un peu moins, mais ça piquait un peu. Suri jugea que ça passerait pendant la nuit, de toute façon, à en croire Vilal, ils auraient aussi de quoi se reposer dans un train le lendemain, donc c’était tout bon.

Ils retournèrent sur le chocobo avec la promesse d’un maigre repas, et Suri bouda un peu. Ce qu’elle avait faim… mais tant pis, ainsi soit-il. Comme protestation, son estomac gronda, mais avec l’avancée du chocobo et le bruit de ses serres creusant la terre sur son passage, on n’entendit rien, et ils arrivèrent à la porte sud juste alors que Suri réprimait un bâillement indiscret.

Elle suivit Vilal, qui paraissait bien connaître la zone, en scrutant les alentours comme si elle cherchait quelque chose. Oui, ce quelque chose, c’était le point de repos, le point d’arrêt, où elle pourrait manger quelque chose ! C’est que ça creusait une journée de travail ! Cela dit, elle eut tôt fait de s’apercevoir que si elle cherchait une auberge comme celles où ils avaient logés jusqu’à présent, il n’y en avait pas vraiment. Ou en tout cas elle n’arrivait pas à en repérer une. Cela dit, elle remarqua où ils pourraient casser la croûte, et en oublia la douleur à sa main jusqu’à ce que son enthousiasme ne lui fasse stupidement heurter quelque chose avec cette même main.
« Put—… ! » Elle coupa le mot avant de le finir en grimaçant, crisper pendant quelques secondes. Rho mais zut la con ! Elle prit une inspiration et l’expira ensuite, le temps que la douleur qui la lançait à nouveau ne se calme. Lorsque ce fut le cas, elle gémit un coup, une simple plainte, avant de se reprendre. « Désolée, je dois être plus fatiguée que je le crois. » Elle rit un peu pour chasser ce qui venait de se passer, avant de poser sa main encore bien valide sur le poignet de celle blessée en soupirant. Elle avait horreur de se sentir handicapée comme ça, et si elle avait été heureuse d’aider ces braves dames, elle regrettait d’en payer le prix.

La jeune femme soupira de lassitude.
« Bon euh, où on va pour manger ? J’ai surtout vraiment besoin de me remplir la panse après tout ça… » Un œil observateur remarquerait qu’elle boudait. Depuis l’épisode des braconniers, elle craignait de se sentir inutile avec sa main blessée comme ça, et si elle avait put aider quand même, du coup, elle risquait d’avoir rallongé le temps nécessaire à la guérison en utilisant sa main, et ça la frustrait. Non seulement parce que ce serait plus long à guérir, mais aussi parce que ça l’empêchait de faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Dim 6 Aoû - 22:27

Il est vrai qu'il avait tout autant besoin de se ménager que Suri, lorsque la jeune femme appuya ce fait, le chevalier baissa les yeux vers la marque encore visible de la brûlure de la veille
«Hum, je n'ai pas ressenti de faiblesse cardiaque. Mais il est vrai que j'aurais pu me ménager. Je vais faire plus attention.» contrairement à ce qu'elle pensait, Vilal n'était pas forcément une tête de mule. Il jugeait seulement bien connaître son corps. S'il avait ressenti son cœur faiblir, il aurait fait une pause. Il n'était pas du genre à faire n'importe quoi non plus, il savait combien être en forme était important et il s'entretenait. Pour ça d'ailleurs qu'il n'avait pas couru le matin, pour ménager son cœur contrairement à d'habitude.

Bref, ils se remirent en route avec le chocobo. Le village de Dali ne pourrait malheureusement pas se reconstruire en un jour, et ils ne pouvaient s'y éterniser. Suri semblait avoir tout de même bien aidé, car tous les tapis et les paillasses qu'elle avait pu tresser serviraient de lits temporaires aux habitants ou aux voyageurs, et permettraient rapidement de protéger les habitations dès que les charpentes seraient mises. C'était un travail tout aussi important que le reste, mais ses mains semblaient en piteux état.

«Il faudra relancer la circulation sanguine, je vous masserai ce soir, ça accélérera votre guérison.» il avait toujours le baume du médecin en prime.

Ils rejoignirent la Porte Sud, qui n'était finalement qu'une grande gare. Mais il y avait eu quelques petits aménagements, en particulier depuis l'attaque de Dali où il fallait bien loger tous les soldats venus pour aider à protéger la ville! Ils se relayaient régulièrement et venaient donc dormir ici. L'arrière de la gare avait été aménagée avec de nombreux lits de camps. Non, le confort ne serait probablement pas meilleur que le repas!

En avançant dans la gare, Suri vint se cogner la main et Vilal s'approcha rapidement pour voir, elle avait beau essayer de se justifier par la fatigue, il préférait regarder par lui-même

«Je vais demander à faire chauffer une bassine d'eau, il faut que vous puissiez au moins la détendre sinon vous aurez trop de mal à guérir...» avait-elle compris qu'elle ne pourrait pas prendre de douche ici? Autant la gare en bas disposait d'un semblant d'auberge, mais celle d'en haut non. Forcément puisqu'en temps normal, deux villes étaient à proximité, ce n'était pas nécessaire!

Ils allèrent vers la salle d'attente où se tenait un petit bistrot, normalement il ne servait que des boissons chaudes ou froides pour patienter le temps de l'arrivée du train, mais pareil, avec l'attaque de Dali, ils vendaient aussi quelques maigres repas.

«Bonsoir... il nous faudrait deux sandwichs de python séché, avec deux soupes de chocolégumes et... voyons voir...» même si elle avait essayé de le cacher, Vilal avait bien ressenti la faim de la jeune femme, et sans se mentir, lui aussi avait vraiment besoin de manger «bon, mettez moi aussi deux épis de maïs grillés s'il vous plaît.»
«D'accord... ça vous fera 100 gils, s'il vous plaît!»
le chevalier soupira, c'était deux fois plus cher que le repas qu'ils avaient eu à Tréno, alors que déjà là bas, ça paraissait assez élevé. Mais il paya tout de même, laissant Suri en payer une part si elle le souhaitait. Heureusement qu'ils avaient affronté quelques monstres dans la Forêt Maudite, ils avaient pu gagner assez d'argent pour s'offrir ce repas... bref!

Ils s'installèrent à une table, heureusement, l'eau était toujours gratuite! Il avait pris une carafe et deux verres et servit la jeune femme.

«Désolé, à défaut d'avoir le meilleure repas sur le plan du goût, j'ai essayé de choisir les ingrédients les plus nutritifs pour caler notre faim.» le pain du sandwich, le maïs, et la soupe... il y avait aussi des salades ou autres, mais pas dit qu'ils auraient été bien repus.

Et puis au passage, c'était le genre de repas facile à manger d'une seule main, car il gardait un œil sur la main blessée de Suri.

«Est-ce que vous préférez que l'on se repose vraiment demain à la gare d'en bas? Il y a une vraie auberge au moins, vous pourrez y prendre une douche et dormir dans un vrai lit. Nous ne sommes pas pressés après tout?» une journée de repos, on pouvait dire qu'ils la méritaient, même si bon, il n'y aurait pas grand chose à faire là bas. Il pourrait apprendre à Suri l'écriture de Héra pour patienter, ou simplement lui en apprendre plus sur ce monde? Enfin, c'était comme elle voulait, après tout, ils avaient le temps, mais pouvaient aussi tracer jusqu'à Lindblum afin de se reposer dans une vraie auberge là bas dès demain aussi!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suri Hawthorne
Fille du Dragon

Fille du Dragon

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 14
HP : 2600/2600
MP : 75/75
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Jeu 17 Aoû - 22:07

Il ferait plus attention ? Hm. Suri eut un moment de pause en entendant Vilal dire ça, comme si elle mettait un doute sur sa parole, mais au fond, qu’y pouvait-elle ? C’était un grand garçon, il était capable de s’occuper de lui-même. Elle opina donc avant de le suivre, après quoi elle expliqua ce qu’elle avait fait dans la journée, poussant le chevalier à vérifier l’état de celle-ci et de lui proposer un massage pour aider la circulation sanguine. Elle ne sut trop quoi répondre sauf un hochement de tête entendu. Honnêtement, elle était surtout une experte du combat, l’art de l’épée n’avait que peu de secret pour elle, mais la guérison, surtout traditionnelle, ce n’était pas trop son domaine…

En rejoignant la porte, outre un fâcheux épisode où Suri se frappa bêtement la main, ils pourraient enfin penser manger. La guerrière avait une sacrée faim pour le coup, de quoi même rendre jaloux l’estomac vide d’un Bahamut eh ! Cette longue journée à tisser et tresser des tapis, des paniers, des toits et des couchettes avait eut de quoi l’épuiser, aussi, un bon repas et au dodo. Elle croyait vraiment trouver une auberge ici, c’était ce à quoi elle s’attendait, mais bien vite, elle allait être surprise.

Vilal mentionna que pour mieux guérir, il faudrait un peu d’eau chaude, et Suri prit la mouche.
« Oui, oui, et pour mieux guérir j’ai aussi besoin d’avoir le ventre plein. » Ce n’était pas contre lui – pas du tout même – mais là, elle avait sérieusement faim. Heureusement, bien vite, on leur apporta ce que Vilal demanda, un repas assez original il fallait bien l’admettre, et il s’excusa du manque de goût de celui-ci, mais au moins avait-il prit la peine de choisir quelque chose de nourrissant. Flattée de la pensée, Suri pencha un peu la tête sur le côté en souriant doucement. « Merci. » Elle n’avait guère constaté si le prix était élevé, n’ayant aucune comparaison à faire. Ce n’est pas elle qui dépensa de toute façon… et maintenant qu’elle y songeait, c’était un peu embarrassant… La prochaine fois, peut-être devrait-elle penser à payer ? Au moins une fois ?

En tout cas, ils mangèrent dans ce même silence religieux dont seul Vilal semblait avoir le secret. Suri était trop occupée à manger de toute façon pour discuter. Il y eut la proposition également de faire une vraie pause à une auberge à la gare du bas, et si Suri ne voulait pas embêter Vilal avec de l’attente, il ne semblait pas trop contre. Etait-ce même un souhait ? Elle ne sut le dire, mais après un temps de réflexion, elle acquiesça.

La suite du voyage se déroula donc en une bonne journée de pause, où Suri put en effet se reposer comme promis. Un bon vrai lit, et une vraie douche, et qui plus était, un vrai temps de repos pour sa main. Mine de rien, s’ils étaient partit le jour même, peut-être qu’elle n’aurait pas put chasser l’engourdissement qui la gênait à cause du tressage à Dali… Avec l’aide du massage de Vilal mais aussi de la pommade du docteur, elle se sentait déjà bien mieux, même si elle devait encore se ménager.
Comme ils avaient, avouons-le, du temps à perdre, Suri apprit auprès de Vilal comment fonctionnait l’écriture d’Héra. Elle avait la chance d’apprendre vite et si elle ne pourrait pas encore traduire des textes entiers, à la fin de la journée, elle était capable de déchiffrer l’écriture… avec un certain temps de concentration. A bien y réfléchir, c’était un peu le premier vrai moment qu’ils passaient ensemble, sans que ce soit un repas ou une tierce mission.

C’était agréable. Ce soir-là, elle se coucha le sourire aux lèvres, la face calée dans son oreiller.

Lorsque vint le moment de quitter pour rejoindre les plaines, elle se leva aux aurores, et laissa Vilal s’occuper de sa main comme d’habitude. Elle était trop maladroite avec une seule main de disponible… Il y avait de l’amélioration mais c’était encore ambigu. Au cas où, repos encore !

« Je suis prête ! On y va quand vous voulez, mon commandant ! » Sourit-elle avec un enthousiasme renouvelé, à croire que cette petite journée de "congé" avait eut de quoi la relaxer et lui redonner de la force. Elle adopta d’ailleurs une position militaire comique, le dos exagérément droit, une main sur la hanche et l’autre au front – le tout ne collant pas du tout avec le grand sourire qu’elle avait – juste pour accompagner ce qu’elle venait de dire avec une touche humoristique de si bon matin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilal Rannveig
Commandant Brutos

Commandant Brutos

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Sam 19 Aoû - 10:08

Au final, tous deux choisirent d'être raisonnables. Ce n'était pas seulement Suri qui avait besoin de repos, Vilal aussi avait tout intérêt à se calmer un peu. Son cœur avait été mis à rude épreuve, et il devait donc faire attention à ne pas se surmener. Et honnêtement, on ne pouvait pas dire qu'il avait été très prudent au cours des réparations de Dali.

Ainsi, ils avaient passé une vraie journée à la Porte Sud, au poste des plaines qui était plus adapté au repos. Une vraie auberge avec douches et boutiques, même s'ils n'avaient pas trop d'achats à faire encore, il était préférable d'attendre d'être à Lindblum où les prix seraient plus abordables.

Ils profitèrent du repos pour aider Suri à maîtriser l'écriture de Héra. Elle se montrait particulièrement motivée et studieuse, chose que Vilal appréciait toujours. La motivation était toujours appréciable de son point de vue, et même si ça ne se voyait pas, il avait apprécié lui apprendre les rudiments de leur écriture. Il lui avait aussi appris les chiffres, ainsi, il n'y aurait pas trop de risques qu'elle se fasse avoir si elle venait à faire des achats seule. De même, il lui avait un peu appris les tarifs divers et variés des produits sur Héra, pour les mêmes raisons: éviter qu'elle ne se fasse avoir s'il n'était pas avec elle.

Ainsi, ils se couchèrent sans être épuisés comme ce fut le cas ces derniers jours, normalement, d'ici Lindblum, ils pourraient se reposer à nouveau, et normalement, le trajet ne devait pas être trop dangereux d'ici là.

Le lendemain matin, ils prirent comme à leur habitude un bon petit déjeuner. Comme tous les matins, il lui avait refait son bandage en appliquant la pommade, de son côté, la cicatrice en forme d'étoile était passée de noire à blanche, comme prévu. Mais ça n'allait pas l'empêcher de faire attention encore quelques temps. La jeune femme semblait de bonne humeur en tout cas, car elle fit une petite plaisanterie en se mettant au garde à vous de manière un peu exagérée! Mais Vilal n'ayant pas compris s'approcha et attrapa doucement sa main pour la remettre en position


«Votre main ne doit pas être autant vers le front, un peu plus en retrait, là. Et détendez un peu les épaules. Là.» la pauvre, elle allait avoir du mal à lui faire comprendre le principe des plaisanteries! D'autres ont essayé avant elle après tout!

Il se recula et ajusta un peu sa propre tenue. Son armure aurait besoin d'un peu d'entretien, il pourrait s'en occuper à Lindblum.

«Il y a une forêt de chocobos sur notre route, nous allons nous y rendre. Il faut que je rachète des chocolégumes, et l'on dit que l'on peut obtenir certains objets rares dans cette forêt.» il pouvait être intéressant de s'en occuper, en effet.

Ils se mirent en route et arrivèrent rapidement dans les plaines. La brume avait de nouveau disparu depuis quelques mois, son retour avait été très bref, mais suffisant pour qu'il y en ait des restes encore par-ci par-là dans les plaines, surtout aux alentours des rivières. Levant les yeux au ciel pour voir le soleil, Vilal regarda un moment à gauche, à droite pour se repérer puis tendit la main devant lui


«Normalement, la forêt de chocobos se trouve par là, nous ne devrions y être dans la soirée, c'est un endroit sûr pour y passer la nuit de toute manière, tous les chocobos là bas font toujours fuir les monstres.»

Ils se mirent donc en route, avançant d'un pas calme et assuré, ils avaient longé la rivière dans un premier temps avant de s'en éloigner progressivement.
«Comment sont les armées sur votre monde? Vous avez clairement une bonne formation militaire malgré les différences. Les gouvernements sont gérés comment? Royauté? Empire?» il avait quelques notions de politique par ses voyages. Sur Gaïa, il n'y avait guère de gouvernement établi par exemple, chaque ville était dirigée par quelqu'un du peuple ou une organisation militaire, sur Dol en revanche, il y a quelques républiques, quant à Spira, c'était surtout la religion qui dirigeait tout.

Bref, ils avaient largement le temps de discuter, Suri en apprenait plus sur Héra depuis quelques temps, mais au final, Vilal ne savait pas grand chose de son monde à elle. Il avait entrepris un voyage pour en apprendre plus sur les armées et les systèmes d'armement de chaque monde, il se disait qu'il faudrait qu'il aille également sur le sien pour en apprendre plus.



===========================

Direction:  la Forêt des chocobos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma
Modo Impartial

Modo Impartial

avatar
Niveau : 666
HP : 666
MP : 666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Halte à la porte    Mar 22 Aoû - 18:20


Suri gagne 100 gils.

Vilal gagne 100 gils.

Le groupe arrive à la Forêt de Chocobos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Halte à la porte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dalar Vaillefendre : Porte-Mort et baron
» -Salut, je -(PORTE FERM2§§) -(okkk c'est le 8ème...)
» -Peinture/maquette- Grande porte avec rune de camouflage
» [évent]Rentrer un code pour ouvrir une porte [résolue]
» [résolu] une porte, un chrono ... un event que je n'arrive pas à faire fonvtinner .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: La Porte Sud-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives